Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 La famille casse la baraque [PV Arias]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Roxane S. Sharpe

Roxane S. SharpeMessages : 642
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: La famille casse la baraque [PV Arias]   Lun 18 Fév - 11:18

Arias Vele & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)

La famille casse la baraque

- Comment ça, non ?

- T'as bien entendu. Non, on n'ira pas en Suède.

- Attends, mais pourquoi ?

- Parce que.


C'n'était pas une réponse "parce que". Du mois, ce n'était pas une réponse qui me convenait ! Debout dans la cuisine face à une Korra occupée à préparer son café, j'étais en train d'me demander pourquoi elle n'voulait pas retourner dans son pays d'origine. Ok, c'était relou de faire un voyage de plusieurs jours simplement pour signer des papelards mais ça avait tout de même l'air important ! On la convoquait quand même ! Y'avait un sceau royal ! 'fin c'était pas le tocard du coin qui l'invitait à boire un verre, c'était un carrément le ROI. J'm'emballe p't'être mais c'était quand même quelqu'un affilié au Roi qui avait envoyé cette lettre... Et Madame se permettait de dire non comme ça ? Comme si de rien n'était ? Mais wow quoi.

- Attends, tu n'peux pas refuser une demande du Roi quand même.


- Ben si que j'peux vu que je le fais.

- Mais allez quoi ! Ce s'rait nos premières vacances en famille !

- Ben choisi un autre pays.


Mais moi j'voulais voir la Suède bon Dieu ! Ok, j'n'ai jamais été attirée par le grand froid et j'suis même pas sûre de savoir ce qu'il y a là-bas mais c'est juste parce que j'suis la meuf d'une princesse que j'ai envie d'y aller. Je ne dormirais pas dans une vieil hôtel tout pourrave ou pire... Chez l'habitant ! Non, là je pourrais débarquer directement dans le château du Roi et être traitée comme une vraie Reine simplement parce que j'me suis mariée avec le gros lot. C'est pas bien ça ? Mais non, Madame n'en démord pas et elle n'veut pas remettre les pieds là-bas. J'sais pas ce qu'il s'est passé dans ce pays mais certainement quelque chose de grave pour pas y retourner... Pas grave, j'sais comment la faire changer d'avis.

- Lilaaaaaa.

- Oh non. N'y compte même pas.

- Tu vas voir si j'peux pas. Un voyage en Suède avec tes mamans, ça t'dit ?!

- Ouaiiiiis !

- Tu ne peux plus dire non.

- Tu vas m'le payer.


J'lui promets même de décrocher la lune si c'est ce qu'elle veut. J'l'inviterai dans un beau restaurant très cher, j'lui ferais passer une nuit de folie et toutes ces choses mais dans tous les cas, je veux aller en Suède et c'est chose gagnée. Franchement, si on m'avait dit qu'avoir un enfant c'était aussi utile, j'en aurais adopté un avant. Quelques jours plus tard, nous avions réservé nos billets pour le bateau et préparées nos valises... Evidemment, je n'avais pris que le minimum syndical vu qu'elle disait que nous restions qu'une nuit. J'avais donc emporté deux valises, un sac à dos et un sac banane ; c'est toujours utile les sacs bananes. Je l'avais laissé préparé la valise de Lila, elle connaissait mieux la météo que moi et j'aurais été capable de lui prendre un maillot de bain en cette saison... J'sais pas trop où on va en fait.

Le jour J, je sautais partout comme une puce. Heureuse de faire enfin un voyage ; je n'avais prévenu personne que je partais, même pas mes camarades de magie... En fait, j'avais oublié et je m'en étais rendue compte au moment même où j'avais posé le pied sur le bateau. Ils feront les spectacles sans moi, c'est bon. Nous voilà embarqué pour plusieurs jours de voyage et je ne pensais pas que j'allais être autant malade... Les crevettes du buffet m'avait fait de l’œil et au final, j'avais tout gerbé dans un seau à champagne tellement que j'avais le mal de mer. Mince, j'pensais pas avoir autant la gerbe... Plus que quelques jours de galère ; j'en venais presque à regretter d'avoir autant forcé la main pour venir.

Plusieurs jours plus tard, après avoir vidé tout le contenu de mon estomac et être complètement déshydrater, nous arrivons enfin sur la terre ferme où j'me sens déjà mieux. Rien que de poser les pieds sur terre me remplie de joie. Nous sommes accueilli par des soldats qui nous demandent de monter dans un carrosse histoire de nous conduire au palais ; oh, j'me sens déjà comme une princesse... Et dire que j'pensais m'être mariée à une simple émigrée sans papelard et insignifiante. Sautant dans la diligence, je regarde attentivement le paysage tandis que Korra faisait toujours la gueule à mes côtés... Boarf, ça lui passera de toute façon ! Elle se rendra bien compte que sa femme et sa fille sont aux anges.

Après plusieurs et très longues minutes de route, nous arrivâmes enfin au palais. Grand, très, très grand... J'suis sûre qu'il doit être luxueux et qu'il doit y avoir la tonne de choses chères à voler là-dedans. De l'argenterie, han ça doit rapporter pas mal sur l'marché noir ça... Comme si j'avais pensé tout haut, Korra me foudroie du regard. Est-ce que j'ai réellement pensé ça tout haut ou c'est le fait d'être au palais qui la fait se comporter comme si elle avait ses règles ? Méchante bonne femme va. Descendant du moyen de transport, j'l'entends causer dans son charabia avec les soldats et nous entrons dans le palais, au chaud.... Ah ! J'ai trop hâte de voir le Roi. Un vrai Roi Suédois. J'vais sûrement rien piger et jamais pouvoir parler avec lui mais j'pourrais quand même crâner.










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Arias Vele

Arias VeleMessages : 384
Date d'inscription : 07/06/2015


MessageSujet: Re: La famille casse la baraque [PV Arias]   Lun 18 Fév - 14:10



La famille casse la baraque


Korra, ma très chère sœur… A ses yeux je ne suis guère plus qu’un inconnu et je la comprend, pour moi aussi elle ne représentais guère plus qu’une douanière. Cependant, retrouver ma famille, pour moi ça représente beaucoup et je l’estime énormément, même si elle semble toujours contre moi. Avec le recul, ma naissance et la sienne ont diamétralement séparé nos chemins… Elle a toujours refuser de venir en Suède pour me voir et j’avoue que ça me fais de la peine, j’aimerais renouer les liens, ou du moins construire ce qu’on aurait pût faire ensemble. Elle est ma sœur et on partage le même sang, peu importe nos passé, c’est le présent que je veux changer.

Cela ne fait que quelques jours que le testament de père à été trouvé et bien sûr, malgré tout il avait laisser quelque chose pour elle, pour Korra sa fille de l’ombre. J’ai donc envoyer une missive à ma sœur et j’avoue que je ne m’attend pas à une réponse positive, mais on ne sait jamais. Elle a refusée de venir au couronnement, à l’enterrement de père, elle avait refusée toutes mes tentatives officielles et même les officieuses.

J’ai tout organiser sans vraiment savoir si elle viendrait, le trajet du port au château, les chambres, tout. Je voulais que ma sœur soit heureuse de passer du temps ici, avec moi, même si rien n'est jamais certains avec elle. Le carrosse ne devrait plus tarder à arriver, les sabots des chevaux m’en avertissant au loin. Je finissais de m’habiller et d'enfiler mes gants. Je me regardais une dernière fois dans le miroir avant de descendre les escaliers menants à l’entrée.

J'avais deux possibilités, soit ma soeur était là, soit je serais une énième fois déçu que mes efforts n'aient pas payés. J'avoue que descendre les escaliers était lourd de réflexion et de doutes, mais quand je vis Ashildr je souris bêtement en oubliant mes peurs, ma soeur était là. Cependant, elle n'était pas venue seule...

- Korra, ma sœur, ça me fais plaisir de te voir enfin. Ton voyage s’est déroulé sans encombre ?

Je lui tendais la main, car lui faire la bise ou un câlin serait refouler avec toute la violence du blizzard. Au final, pas de contact physique, je rangeais ma main et me tournais vers la dame à ses côtés.

- Et a qui ai-je l'honneur ?



(c) Agora







~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Roxane S. Sharpe

Roxane S. SharpeMessages : 642
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: La famille casse la baraque [PV Arias]   Mar 19 Fév - 16:18

Arias Vele & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)

La famille casse la baraque

Un vraiiii Roi, genre un vrai de vrai. Ok, j'pourrais crâner un peu parce que mon oncle était le Roi des Elementis pendant quelques mois ou quelques semaines, j'sais pas trop en fait... Mais j'pourrais dans tous les cas me la péter. Mais j'ai quand même l'impression que ça claque beaucoup moins qu'un Roi d'un vrai pays quelconque ; même Bab el Oued ça claquerait plus. Je patiente, sautillant presque sur place tandis que Korra était en train de me foudroyer du regard ; jamais contente celle-là de toute façon... J'suis sûre que si on avait été au bord d'la plage avec des cocktails et des massages à volonté, elle aurait trouvé un moyen de rouspéter alors bon. Quitte à faire la gueule, autant que je rencontre son frère, non ? Est-ce qu'il lui ressemble d'ailleurs ?

J'vois enfin quelqu'un descendre. Un p'tit jeune blanc bec avec les cheveux noirs, sûrement le Conseiller pour annoncer comme quoi que le Roi nous attend quelque part dans son palais et qu'il est prêt à nous recevoir... 'fin faut pas avoir 20 ans pour être Roi d'un pays quand même, c'n'est pas hyper sérieux quoi. Encore une fois, Korra tirait une sacré gueule et même pire que tout à l'heure ; elle n'aime p't'être pas ce Conseiller ? Le monsieur lui tend la main et lui sort tout une phrase en j'sais pas quelle langue mais pour le coup, je n'entends que "bla bla bla" dans quelque chose de peu harmonieux. D'ailleurs elle lui réponds aussitôt sur ton peu aimable et une phrase courte... C'est un peut-être un "Ta gueule" suédois qu'elle lui a sortie.

- Et a qui ai-je l'honneur ?

J'mets quand même plusieurs secondes avant de comprendre que cela s'adressait à moi... Attends, il parlait dans la langue de Thor juste avant et maintenant il parle dans un Quederlien et sans un vieil accent tout pourave ? Quel est donc cette sorcellerie ? Lui tendant la main machinalement sans être réellement certaine, j'me demande si il a appris sa langue pour lui faire plaisir... 'fin je ne comprends pas pourquoi un Conseiller voudrait apprendre la langue d'une vieille ville toute pourave mais le geste est franchement sympa ; ils n'sont pas si méchants que ça en Suède. C'est cool. Emballée par la situation, j'me permets même d'lui faire un p'tit tchèque des familles, spécial Roxane.

- Yo ! Moi j'suis Roxane, sa meuf ! C'est trop cool que vous ayez appris notre langue ! Alors, on l'voit quand le Roi ?

- Rox. C'est lui, le Roi. Et il vient de Quederla.


Ah. Oh. Hein ?! Gros moment de bug pendant un très, très long moment ; comment ça, c'est lui le Roi ? Mais il est tout jeune, il a encore du lait qui coule le long d'sa bouche ! Sérieux, il doit avoir à peine 15 ans le gars ! Bon d'accord, j'exagère mais moi, j'imaginais quelqu'un de plus vieux avec des cheveux blancs, qui en imposait un max. Ok, il s'est pelé les miches pour venir nous voir mais bon... En plus, comment il pourrait venir de Quederla et Roi de Suède ? Ben si c'est le cas, j'me lève un matin et je deviens Reine d'Irlande tiens ! En plus ils adorent les rousses là-bas alors ce serait tout benef pour moi. Non franchement, j'comprends rien du tout à leur histoire...

- Vous vous n'ressemblez pas du tout.

Faut dire c'qui est... Lui il est blanc comme un cul et ma nana est plutôt bronzée donc bon, on n'peut pas dire non plus que la ressemblance est méga frappante. C'qui est frappant par contre, c'est le poing de Korra contre mon bras en me traitant de triples andouilles... Ça fait mal. J'allais pour relancer les hostilités mais nous sommes stoppés par Lila qui passe entre nous, telle une princesse et qui vient tendre la main avec grâce au Roi de Suède. Au moins, l'une d'entre nous connait les bonnes manières... Sûrement ses vrais parents qui ont du lui apprendre ça.

- Bonjour ! Moi je suis Lila Dawson et je suis désormais la fille adoptive de Korra et de Roxane. Je suis ravie de vous rencontrer.

Oh ouais, vraiment trop bien élevé cette gamine que ça en ferait presque peur. C'qui fait encore plus peur, ce sont les progrès qu'elle a fait en si peu d'temps ; elle s'est vite adaptée à la vie à la maison. Ok, c'n'est pas une grande bavarde mais j'crois qu'elle apprécie passer du temps avec nous et c'est réciproque ; c'est carrément mieux que de finir dans un orphelinat tout pourave. Avec des parents tout pourave.

- On pourrait rentrer ? On s'les pèle dans votre pays.

- Je t'avais dis que tu allais te les cailler en Suède, mais t'as pas voulu m'écouter.

- Gna gna gna.










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Arias Vele

Arias VeleMessages : 384
Date d'inscription : 07/06/2015


MessageSujet: Re: La famille casse la baraque [PV Arias]   Mar 19 Fév - 19:04



Rencontre princière


Comme je m’y attendais l'accueil ne fût pas très chaleureux, je peux même dire aisément qu’il était froid comme la glace. J’eu droit à un « Ferme là » et j’étais heureux qu’elle ai mise les politesse a lieu de me dire directement ta gueule. Je suppose que c’est une victoire en soi. Je pouvais pas li en vouloir, la dernière fois que l’on s’est vu on s’est battu et aucun autre contact avait été tenter à Quederla. Je pense que j’avais peur, peur de mon passé, j’avais besoin de le découvrir.

Je remettais mes derniers espoirs de courtoisie à la personne qui l’accompagnait. Elle fût comme surprise de me voir parler la langue sans difficultée et je conçois que ça peut être déroutant. Cependant j’ai grandis à Quederla, donc c’est aussi compréhensible. Visiblement, ce qui se ressemble s’assemble, car cette Roxane avait cette façon de s’exprimer si proche de Ashildr. Elle me fit une sorte de bonjour avec un enchainement de la main que je ne connaissais pas. Je refermais ma main, me résignant à n’avoir aucune forme de salutation normale. Elle me félicita ensuite d’avoir appris la langue et me demanda quand elles verrons le roi. J’avoue avoir été dubitatif pendant un instant avant de tourner mon regard vers ma sœur qui ne tarda pas de remettre les pendules à l’heure. Je comprend son désarrois, il fat admettre que je ne ressemble pas trop à ma sœur… La différence nous a éloigner elle est moi. Sa petite remarque concernant notre ressemblance en tant que frère et sœur me fit doucement sourire.

- C’est normal, mais cela n’empêche pas que c’est ma sœur, qu’elle le veuille ou non.

Je lui lançais un regard taquin tout en souriant doucement. Puis alors que l’eau chauffait dans le couple, une petite tête passa entre les deux femmes pour me faire face. Elle se présenta comme la fille adoptive de Roxane et Ashildr. Je n’ai pas cacher ma surprise longtemps, car ça faisait de moi son tonton. Je serrais sa main avec la plus grande des politesse, venant même à y déposer un baiser sur la main de la petite fille.

- Enchanté Lila Dawson, je suis Arias Vele, Roi de Suède. Cela fait donc de toi ma nièce ? Je suis heureux de te rencontré, passe un bon séjour en notre compagnie.

Je lui souriais avant de porter mon attention aux parents qui se plaignaient du froid. Je souriais en voyant ma sœur, j’aurais aimer recoller les morceaux, mais elle semble avoir tirer un trait son son passé. Enfin, je tenterais encore et encore.

- Je vous en prie, rentrez. Votre chambre est prête. Ashildr, concernant le pourquoi tu est ici, voudrait-tu bien en parler autour d’un thé plus tard, quand tu sera reposée ?

Je regardais ensuite ma nièce et sa seconde mère tout sourire.

- Reposez-vous, visitez le château, mettez-vous à l’aise. Je viendrais vous chercher quand nous passerons à table. Si vous avez des demandes, je serais heureux d’y répondre.



(c) Agora







~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Roxane S. Sharpe

Roxane S. SharpeMessages : 642
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: La famille casse la baraque [PV Arias]   Mer 20 Fév - 9:57

Arias Vele & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)

La famille casse la baraque

- Enchanté Lila Dawson, je suis Arias Vele, Roi de Suède. Cela fait donc de toi ma nièce ? Je suis heureux de te rencontré, passe un bon séjour en notre compagnie.

- Eh ! T'as pas mal gagné aux changes.

- Délicat. Vraiment.


Au vu de la tête de Lila, j'comprends qu'il est encore trop tôt -et qu'elle est trop jeune- pour comprendre et surtout apprécier ma blague fine et délicate. J'm'excuse rapidement avant de demander si on pouvait rentrer à l'intérieur car on se les pèle vraiment dans c'pays et je n'avais pas envie de terminer comme un gros glaçon. Bon, j'semble bien être la seule car Lila est couverte comme un esquimau et Korra, même si elle avait été un mini-jupe, aurait supporté ce froid glacial. Donc j'pense que c'est vraiment moi le problème... Mais oui, il finit enfin par accepter. Yes.

- Je vous en prie, rentrez. Votre chambre est prête. Ashildr, concernant le pourquoi tu est ici, voudrait-tu bien en parler autour d’un thé plus tard, quand tu sera reposée ?

- Une tasse de thé ? Tu vas pas m'dire que t'as même pas une p'tite binouse au frais ? Aussi radin que notre père tien. Pas étonnant que le pays soit autant en crise. Et c'est Korra.

- MOI j'veux bien du thé ! Surtout du thé fruits rouges. J'adore les mûres ! Z'avez du thé aux mûres ?


L'ambiance était quand même pas mal PESANTE. Et j'comprends maintenant ce que ça fait d'être invité dans un repas d'famille où l'ambiance était à chier ; j'avais un peu la même à la maison... J'avais fais un seul repas et ça s'était mal passé. J'voyais que mon frère était au bout d'sa vie et que mon oncle ne savait plus où se mettre. Perso', je ne comprenais pas trop, j'étais dans le feu de l'action... Mais maintenant que je suis de l'autre côté de la famille, je comprends parfaitement ce que l'on ressent. Un malaise profond, tellement profond que retomber dans la fissure de Quederla me semblerait être une partie de plaisir. Lila quant à elle était imperturbable ; trop occupée à regarder avec ses yeux d'enfants les couloirs du château.

- Reposez-vous, visitez le château, mettez-vous à l’aise. Je viendrais vous chercher quand nous passerons à table. Si vous avez des demandes, je serais heureux d’y répondre.

Oh oh. Bah t'inquiète que ce n'est pas passer dans l'oreille d'une sourde cette demande... Il peut vite d'ailleurs comprendre à mon sourire que j'voudrais être traitée comme une vraie princesse ici ; après tout, j'suis la femme d'une Reine, non ? Ou un truc comme ça. 'fin Korra est de la famille royale donc elle sera forcément bien traitée même avec son caractère de cochon ; de toute façon, j'ai prévu de la déglinguée si elle est trop désagréable avec les gens qui sont à nos petits soins. On m'traite rarement comme ça à la maison, alors pour une fois des inconnus s'occupent entièrement de moi, il est hors de question qu'elle vienne tout gâcher.

- Genre toutes les demandes ?

- Rox...

- Attends. Genre si j'demande un massage parce qu'en c'moment j'suis un peu tendue... Vous savez la guerre à Quederla, toussa toussa. J'pourrais avoir l'droit à une séance de massage avec Lila ? Parce que t'façon votre sœur, c'est impossible de la toucher sans s'manger un gnon.


J'propose même pas une séance de massage pour Korra, elle sera insupportable. Nan, me touchez pas là, j'aime pas, vous êtes trop brusque, pas assez... Nan, qu'elle aille s'entraîner avec les gardes du château plutôt et qu'elle arrête de me pomper l'air. De toute façon, j'aurais la gueule quand j'vais rentrer en ville alors autant que je profite des bons moments par ici ; et j'sais que ça pourrait détendre Lila. De toute façon, elle ne semble pas plus perturbée que ça lorsque je propose donc c'est qu'elle doit bien aimer ou qu'elle n'connait pas... Et si c'n'est pas possible, je me contenterai d'un buffet à volonté. Pour que j'sois heureuse, suffit de me donner plein de nourritures.

- Et euh. C'est marrant, j'ai l'impression d'avoir déjà vu votre tête quelque part... On ne se serait pas déjà croisé quelque part ? Si vous êtes de Quederla, p't'être qu'on s'est déjà vu à l'école ? J'étais pionne.

- Ou p't'être que c'est une des personnes que tu as rackettée.

- Pfeuh, mauvaise langue. J'fais aussi des rencontres en bonne et due forme ; vous êtes Domae ?










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Arias Vele

Arias VeleMessages : 384
Date d'inscription : 07/06/2015


MessageSujet: Re: La famille casse la baraque [PV Arias]   Sam 23 Fév - 23:06



Rencontre princière


Après mes brèves salutations avec ma nièce, je compris avec retenue la « blague » de la femme de ma sœur. Enfin, il semblerait qu’elle n’ait pas compris et c’était peut-être mieux ainsi… Comme l’a si bien dit Ashildr, ce n’était pas une blague tout en finesse, au contraire. Plus je côtoyais ma belle-famille plus je me disais qu’elle était très… Spéciale. Et la rouquine ne manquait pas de me le rappeler à chacune de ses phrases, mais peut-être c’est juste la présence au palais qui joue.

Désagréable un jour, désagréable toujours, Korra ne manquait jamais de critiquer le pays ou seulement moi. Au final je m’y habitue de plus en plus et je crois que je m’y ferrais à force. Je soupirais à sa remarque sur notre défunt père.

- Si c’était le cas tu ne serais pas là. Et bien sûr qu’il y a de la bière, mais je suis heureux que d’autres apprécie les bienfaits des plantes.

J'acquiesçais à la demande de Roxane concernant le thé au fruits rouges et étrangement un frisson me parcouru le dos, comme si leur visite allait mettre un peu d’activité dans ce château. Je compris bien vite pourquoi ma sœur se méfiait. J’eu droit à une demande de massage des plus osée, mais je n’allais pas refuser cette demande, après tout elles étaient mes invitées.

- Eh bien… Je suppose que je peux demander en ville si une masseuse veut bien venir au château s’occuper de vous, car ce n’est pas non plus un hôtel ici. Il faut dire que l’aménagement des locaux à ma prise de fonction était le cadet de mes soucis.

Puis elle me demanda si on ne s’était pas déjà vu quelque part et j’avoue que j’avais cette sensation aussi. Après je n’ai pas le souvenir de m’être fait détroussé dans le passé donc j’imagine que son passé de voleur ne m’a pas affecté. J’ai beau chercher, je ne vois pas dans quel contexte je… Ah oui ! Un contexte un peu rocambolesque mais amusant.

- Ah ! Je crois que c’était pendant les périodes de Noël, vous m’aviez offert un masque en plastique si je me souviens bien. Je l’ai remodeler d’ailleurs il me semble… Par contre j’étais ignorant de votre expérience de… Voleuse ?



(c) Agora







~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Roxane S. Sharpe

Roxane S. SharpeMessages : 642
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: La famille casse la baraque [PV Arias]   Dim 24 Fév - 17:53

Arias Vele & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)

La famille casse la baraque

- Eh bien… Je suppose que je peux demander en ville si une masseuse veut bien venir au château s’occuper de vous, car ce n’est pas non plus un hôtel ici. Il faut dire que l’aménagement des locaux à ma prise de fonction était le cadet de mes soucis.

Ben si c'est un château c'n'est pas un hôtel, j'voudrais bien savoir ce qu'ils font à longueur de journée ? Déjà, retenir une bonne partie des couloirs et des pièces parce que j'pense que y'a facilement moyen d'se perdre par ici mais après ? Y'a quand même de quoi boire, manger et s'faire masser à longueur de journée... Alors pourquoi est-ce qu'il n'engage pas la base du personnel dans son château ? J'serais Reine d'un pays, ce serait évidemment le premier truc auquel j'me serais intéressée : Le personnel. Le cuisinier, les femmes de ménage, une masseuse et des sosies pour qu'ils fassent le boulot à ma place pour les jours où j'aurais clairement la flemme. Bref, la base.

- C'est dommage... Sinon vous m'donnez l'adresse et nous on s'déplace en ville avec Lila. Ça nous fera découvrir le paysage et la ville.

J'entends déjà Korra rigoler car j'sens qu'elle a pensé à quelque chose que moi j'oublie... Mais c'est juste une mauvaise langue de toute façon, elle n'est là que pour s'moquer de moi au quotidien. Plus que 10 longues années à supporter sa sale tronche et j'pourrais enfin être une femme divorcée quand elle aurait obtenue officiellement ses papiers de Quederlienne... Au final, c'est quoi 10 ans ? Bon, j'préfère changer de conversation concernant la masseuse, on verra demain comment on peut régler cette histoire. J'me concentre sur l'Roi de Suède et me demande si je ne l'ai pas déjà vu quelque part ; peut-être un Domae ? Mais Korra préfère jouer sa mauvaise langue en rappelant mes années noires de voleuse de rue. Elle a d'ailleurs le droit à un doigt d'honneur pour m'manquer autant d'respect.

- Ah ! Je crois que c’était pendant les périodes de Noël, vous m’aviez offert un masque en plastique si je me souviens bien. Je l’ai remodeler d’ailleurs il me semble… Par contre j’étais ignorant de votre expérience de… Voleuse ?


- Ah oui, le masque Batman !


J'me rappelle que je ne sais plus qui m'avait donné un masque en plastoc de Batman et que ça m'avait suivit toute la journée alors je l'avais refilé au premier venu... Qui aurait cru que j'allais le refiler au futur Roi de Suède ? Il aurait pu mettre ça le jour de son couronnement quand même. J'vois bien que Korra a un certain regard, celui que l'on a quand on juge quelqu'un mais j'préfère tout simplement l'ignorer ; cette bonne femme est tout simplement méchante et ne cesse de me rabaisser. D'ailleurs son frère veut désormais en savoir plus sur mon expérience et mon don de voleuse. Est-ce qu'elle est fière de ça ? Ben on dirait bien ! J'n'ai pas envie d'avoir cette réputation là ici, après tout l'monde va me surveiller et j'risque d'avoir des gardes qui fouilleront mes poches lorsque j'vais loucher sur l'argenterie.

- Elle rigole... C'est juste que j'ai tendance à lui voler son maquillage ou ses fringues... Enfin des trucs de filles quoi. C'est juste une rageuse au quotidien.


- Ouais, c'est ça...

- La ferme, Korra.


Sinon j'te déglingue quand on sera privé. Affichant un grand sourire telle une enfant innocente qui n'a pas mangé la dernière part de gâteau, je continue de suivre la petite troupe jusque dans les salons plutôt grand... Wow, y'a d'la place pour recevoir tout Quederla là-dedans. Ok, j'déconne. Franchement, c'est pas mal, c'est grand et les sièges ont l'air tellement confortables ! Je n'tarde pas à aller les tester et j'avoue que c'est vrai. Lila s'assoit à mes côtés mais n'ose pas dire grand chose pour l'moment, observant surtout les lieux, impressionnée. J'aurais bien envie de piquer un p'tit roupillon mais Korra n'a pas franchement l'air d'accord alors j'me contente de poser mon coude sur l'accoudoir et ma tête dans la main, à attendre que quelque chose d'intéressant passe.

- Bon. J'ai juste à signer les papiers et on peut repartir ? On peut reprendre le bateau de ce soir en gros.

- Hein ?! Partir sans même visiter la région ?! Ça j'suis pas d'accord ! Il faut qu'on visite et que tu m'fasses visiter là où t'as grandis.

- C'est inintéressant.


- Ben Quederla c'est nul et pourtant t'y vis. Et puis t'façon, ton frangin m'a promis un massage alors y'a pas l'choix, on reste au moins pour ça.

- S'tu veux. Mais je ne sortirais pas de ma chambre.

- Une vraie reloue ! Faut toujours qu'elle râle... Vous n'imaginez pas l'ambiance que c'est à la maison. Heureusement, c'n'est pas vous qui d'vez la supporter au quotidien ; d'ailleurs, votre rencontre, c'était comment ? Parce que Korra n'veut jamais me parler de sa famille. A part pour dire que ce sont tous des enfoirés... Donc j'aimerais bien le point de vue d'un des enfoirés en question. Histoire d'avoir plusieurs versions des faits.










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Arias Vele

Arias VeleMessages : 384
Date d'inscription : 07/06/2015


MessageSujet: Re: La famille casse la baraque [PV Arias]   Sam 2 Mar - 22:37



Rencontre princière


Il est vrai que certains rois et reines ont tendance à transformer leur château en véritable hôtel cinq étoiles pour impressionner leurs invités et montrer leur puissance. Je comprend donc que je souffre de la comparaison de la part de la compagne de ma sœur, surtout que j’ai décider de ne pas être le genre de roi à dépenser sans compter. Je m’occupe de mon peuple, car ce n’est pas mon château qi fait ma nation. Face à la déception qui se lisait sur le visage de la demoiselle, peut-être que je pourrais revoir ma position sur certains services que je pourrais offrir à mes invités ? En attendant, elle devra se contenter de son idée de visiter la ville et ses nombreux mystères.

Plus j’y réfléchis plus je me dit qu’au final ce masque qu’elle m’avait offert ce jour-là… Eh bien je pense juste qu’elle voulait s’en débarrasser. En repensant à ce jour, j’ai eu cette sensation, je ne sais pas vraiment pourquoi… Enfin, le passé est le passé, maintenant une autre chose me préoccupais : son passé à elle. Je sais qu’il n’est pas bien de juger les gens, mais elle a quand même des antécédents de voleuses d’après ma sœur et, bien qu’on puisse lui trouver d’innombrables défauts, « Korra » n’est pas une menteuse. D moins c’est l’impression que j’ai, qui sait ce qu’elle pourrait faire par amour ou vengeance…

Je souriais à leur petite scène de ménage, mais ce sourire s’estompa bien vite quand elle me parla de repartir le soir même. Heureusement pour moi que sa femme l’en dissuada, voulant visiter la région et le pays natal de sa bien-aimée. Je rigolais un peu à sa remarque à mon égard concernant ma sœur et son caractère que je ne cacherais pas d’insupportable.

- Elle a raison Korra, en plus je vous ai préparé une chambre. Vous pouvez rester ici aussi longtemps que vous voulez.

Si elle ne sortirait pas de sa chambre, alors je viendrais à elle, mais en attendant je vais m’occuper de celles qui aime et désire voir du pays. Cependant je ne trouvais pas les mots pour décrire notre famille, car au fond elle avait ses tares.

- Eh bien, pour faire simple j’ai voulu envoyer un paquet à l’étranger et elle a sût qui j’étais. Elle m’en a voulu pour ce que mon père à fait et on a finis par se battre. Je regrette que tout ce soit dérouler comme ça.

Je me retournais vers Korra avant qu’elle ne file dans sa chambre.

- Je suis vraiment désolé pour tout, mais je ne suis pas notre père.

Je regardais Roxane et la petite fille qui l’accompagnait.

- Allez vous reposer, le voyage a du être long. Nous reparlerons de tout ça plus tard. Ashildr, quand tu sera prête viens me voir pour qu’on règle les détails de ta venue. Roxane, je vais chercher un bon masseur et je vous ferrais visiter la ville plus tard si vous le souhaitez.



(c) Agora







~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Roxane S. Sharpe

Roxane S. SharpeMessages : 642
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: La famille casse la baraque [PV Arias]   Mar 5 Mar - 15:53

Arias Vele & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)

La famille casse la baraque

- Elle a raison Korra, en plus je vous ai préparé une chambre. Vous pouvez rester ici aussi longtemps que vous voulez.

Donnant un coup d'coude à Korra, j'lui fais un clin d’œil lorsque j'entends le "elle a raison"... Ah ! Evidemment que j'ai raison, j'ai toujours raison. En plus, j'suis sûre que ça y'a des trucs intéressants à voir dans l'pays plutôt que de reprendre le bateau de nuit et faire subir un nouveau voyage de plusieurs jours à Lila. Changeant d'sujet, je demande un peu comment les deux se sont rencontrés car Korra ne me donne pas vraiment de détails croustillants concernant la rencontre... Sauf peut-être pour m'dire que toute sa famille n'est qu'une bande d'enfoirés. Pourtant, il a l'air sympa ce type donc j'aimerai bien en apprendre un peu plus.

- Eh bien, pour faire simple j’ai voulu envoyer un paquet à l’étranger et elle a sût qui j’étais. Elle m’en a voulu pour ce que mon père à fait et on a finis par se battre. Je regrette que tout ce soit dérouler comme ça.


- C'est marrant... Moi aussi la première fois que j'l'ai rencontrée, on s'est battues. Elle a voulu m'tuer avec sa grosse hache de viking.

- En même temps vous avez vu vos gueules ? Ça n'donne pas envie d'être gentil avec vous.


J'me contente de lui faire un doigt d'honneur pour cette réflexion mal venue... Nos gueules sont très bien comparée à la sienne de pochtronne. Tout c'que je remarque, c'est que Korra n'est aimable avec personne... Ni avec sa future femme ni même avec son frère. Heureusement, Lila l'a carrément transformée en une vraie femme plus aimable ; il n'y a qu'avec cette enfant qu'elle est réellement sympathique. Le reste, elle passe son temps à taper dessus avec sa hache... C'est p't'être sa manière à elle de nous dire qu'elle nous aime ?

- Je suis vraiment désolé pour tout, mais je ne suis pas notre père.


Le père a vraiment d'être le cœur du problème et j'aimerai vraiment en apprendre plus sur ce côté d'la famille, savoir pourquoi elle est autant cynique avec les autres et pourquoi elle ne fait confiance à personne... De toute façon, j'pourrais jamais en apprendre via Korra mais peut-être qu'avec Arias, ce serait plus facile ? Il faudrait que j'arrive à le chopper à un moment où il est seul et où j'n'ai pas Korra dans les pattes... Et ça, ça n'risque pas d'être hyper facile. Au final, le Roi nous invite à aller nous reposer demandant à Korra de passer le voir quand elle sera prête -aka jamais- et moi, qu'il me fera visiter la ville. J'lui fais un p'tit pouce en l'air pour lui dire que c'est cool et nous partons du salon pour aller en direction de notre chambre.

Evidemment, j'ai le droit à la sale tronche de Korra qui s'couche sans même me faire un bisou et se met même dos à moi... La sale bête. Je m'allonge à mon tour dans le lit mais j'n'arrive pas vraiment à dormir ; il y a beaucoup d'choses que je voudrais savoir sur Korra, du moins sur son père. Et j'voudrais bien essayer de les rabibocher ces deux-là mais elle a tellement un caractère de cochon que je n'saurais pas faire... Voyant qu'il était plus d'une heure du mat', j'sens un petit creux alors j'me lève et sors de ma chambre en me disant que j'allais bien finir par trouver la cuisine. Bon. J'me perds plusieurs fois et entre dans des pièces un peu chelou ; j'crois même que j'suis entrée dans une chambre. Et puis finalement, j'trouve enfin la fameuse cuisine après avoir tourné pendant une bonne grosse demie-heure dans le château.

La cuisine est immense ! C'est sûr qu'elle est plus grande que la mienne de toute façon... Alors, par quoi commencer ? Prenant une chaise, j'grimpe dessus pour fouiller dans les placards à la recherche de petits gâteaux ou de trucs qui pourraient servir à faire un sandwich. La tête dans l'placard, je goûte au passage quelques gâteaux pour m'faire une idée et c'est pas mal... J'comprends pas pourquoi on n'm'a pas servit ça sur le bateau ? J'continue de fouiller sans faire attention à ce qui m'entoure ; oui oui, je ferais attention à bien ranger lorsque j'aurais fini. Puis bon, j'fais rien d'mal... J'mange ! C'n'est pas un crime de manger aux dernières nouvelles ?










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Arias Vele

Arias VeleMessages : 384
Date d'inscription : 07/06/2015


MessageSujet: Re: La famille casse la baraque [PV Arias]   Dim 10 Mar - 12:41



Rencontre princière


Je ne cache pas ma surprise en entendant que même sa femme avec qui elle est mariée s’est battue avec. Décidément Korra est une personne qui fait parler les poings avant les mots. Je soupirais ensuite en entendant sa remarque puis je les quittaient avec politesse avant de partir dans mes quartiers. Je m’écroulais sur le fauteuil en repensant à cette rencontre plutôt froide. Je la comprend au final, notre passé à tout les deux n’est pas rose, mais il serait peut-être temps pour nous de forger notre avenir. On n’est pas obligé de marcher dans les pas de nos prédécesseurs et je suis sûr que Korra et moi pouvons nous réconcilier. Je m’endormais peu après dans un sommeil profond avec cet espoir de réconciliation.

Des bruits de pas et de portes ouvertes m’extirpèrent de mon sommeil, il faut dire qu’avec tout ce que j’ai dormis j’ai eu le sommeil léger sur la fin. Enfin, je me levais et m’habillais rapidement d’une chemise blanche et d’un pantalon auquel j’attachais ma ceinture et mon épée, avec la dernière visite rebelle il fallait rester sur ses gardes, surtout que ce n’est pas anodin toutes ces portes ouvertes. Je sort de ma chambre, main au pommeau et me dirigeais vers la source de tout ce bruit. Quand je vis que ça venait de la cuisine je relâchais ma garde, je doute qu’un ennemi viendrait spécifiquement dans les cuisines pour nous attaquer.

- On a une petite faim ?

Je surprenais la femme de ma sœur sur une chaise en train de trifouiller dans les placard et je doute que ça soit pour faire du rangement. Je souriais et m’approchais en prenant une chaise et la déposant près d’une table où nous pourrons manger à deux.

- Sucré ou salé ?



(c) Agora







~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La famille casse la baraque [PV Arias]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La famille casse la baraque [PV Arias]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: RPG Ξ Les Alentours :: Le reste du monde-