Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pouvez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes à la recherche d'un codeur qui serait membre du Staff.
Si le poste vous intéresse, merci de contacter Kira.

Partagez
 

 Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Adélaïde R. Sharpe

Adélaïde R. SharpeMessages : 65
Date d'inscription : 06/06/2019


Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald] Empty
MessageSujet: Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald]   Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald] EmptyVen 19 Juil - 21:14

Père Castor... Raconte-moi une histoire
Mon agression a lieu quelques jours plus tôt. Nounou était vraiment au bord de la crise de nerfs lorsqu'elle m'a vu rentrer avec ma veste tâchée de sang. J'ai essayé de lui expliquer et surtout la rassurer mais je ne l'avais jamais vu dans un tel état ! J'étais même persuadée qu'elle allait me priver de sortir tellement qu'elle avait flippé. Heureusement pour moi, je pouvais encore bouger dans la ville comme bon me semblait mais je voyais bien à son regard qu'elle n'était pas rassurée à l'idée de me laisser partir.

Encore une nouvelle matinée sans qu'il ne se passe grand chose ; faut dire que Arias n'avait pas beaucoup besoin de moi en ce moment alors je ne savais pas quoi faire de mes journées. J'ai relu les différents livres traitant de l'Histoire de Quederla mais il y avait tellement de choses différentes... Les versions étaient différentes en fonction des écrits, du point de vue de chacun donc franchement, je ne sais qui croire. Aujourd'hui, j'avais décidé de sortir pour me renseigner directement, demander à des gens ou autre. Je me disais que la Mairie pourrait peut-être me donner les bonnes adresses des bibliothèques ou d'experts dans le domaine.

Je m'habillais rapidement et prévins ma nounou que je serais absente une partie de l'après-midi ; évidemment, elle me fit toute une scène pour ne pas que je sorte mais je la rassurais assez vite en lui disant que tout irait bien et que je ne rentrerais pas trop tard. Heureusement, savoir que j'allais dans le Quartier du Gouvernement la rassurait beaucoup et elle me laissa partir avec beaucoup d'appréhensions. J'avançais donc vers la Mairie et une fois arrivée là-bas, j'expliquais ma demande auprès de la personne qui gérait l'accueil qui me donna l'adresse d'une grande bibliothèque mais aussi le nom d'une personne qui s'y connaissait bien dans l'Histoire de Quederla.

Je regardais le papier où était noté le nom et l'adresse de cette dite personne et je fus étonnée de constater qu'il s'agissait de quelqu'un que j'avais déjà rencontré... Quand nous venons avec Arias, nous avons souvent affaire à lui. Le Conseiller des affaires étrangères. Je ne parlais pas beaucoup avec lui ; Arias tenait mieux les conversations que moi mais je suis déjà intervenue une ou deux fois pendant qu'ils conversaient. Je me disais que parler directement à une personne serait plus productif que de lire de simples bouquins... Alors je décidais de me rendre chez lui.

On ne dirait pas comme ça mais Quederla est vraiment grande... J'ai dû me perdre une ou deux fois avant que l'on m'indique le bon chemin. Mais il est vrai qu'on ne pouvait pas manquer sa maison ! Un immense Manoir qui se remarquait depuis plusieurs rues. Est-ce que j'avais réellement le droit d'être là ? J'avais et toquais à la porte... Si jamais je ne devais pas être ici, je m'excuserai et je repartirais aussitôt lire mes livres. On fini par m'ouvrir et par  chance, je tombais directement sur la personne que je voulais voir.

- Bonjour ! Dis-je avant de faire une légère pause. Je suis Zoé Fridén, la Conseillère du Roi de Suède. Je... euh... La Mairie m'a donnée votre adresse en me disant que vous étiez un expert concernant l'Histoire de Quederla et... j'aurais voulu en apprendre un peu plus sur la ville.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald] Empty
MessageSujet: Re: Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald]   Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald] EmptyVen 19 Juil - 22:14

Cela faisait quelques jours, que c'était plutôt calme. Les vacances scolaires avaient commencé. Il y avait beaucoup de visite à Quederla, des personnes plus ou moins importantes, des représentants. À chaque visité programmé, je me devais de remettre au maire un petit dossier avec les informations et l'accompagnais par moments, ça m'arrivait aussi de rencontrer des représentants afin de discuter quand la mère n'était pas disponible. Mais depuis quelques jours j'avais du temps pour moi. De ce fait, je le passais chez moi entre mon manoir et mon atelier à préparer mon prochain livre, sur l'histoire militaire de Quederla.

Si on pouvait remettre en doute ma notion de "repos", moi ce me plaisait. J'étais quelqu'un qui adorait son travail, donc ça ne me posait pas de problème de l'avancer pendant mes temps libres. Je n'avais pas spécialement de tâché ménagère à faire, ayant quelques domestiques qui nettoyaient le manoire, ayant interdiction d'approcher mon atelier et mon bureau qui était dans l'annexe. Je n'avais pas toujours autant de temps pour moi, donc fallait bien quelqu'un nettoie la maison. Je n'avais pas de cuisinier. Ma soeur aimant bien cuisiner, c'est elle qui s'en chargeait, moi j'étais une catastrophe ambulante en cuisine.

Je regarde soudainement l'heure pour remarquer que c'était pratiquement midi et j'étais depuis six heures dans mon atelier enfermé. La douce musique du lecteur de vinyle m'avait un peu transporté dans un monde où le temps s'écoulait plus vite grâce aux penser à l'ambiance agréable. Je décide donc de sortir de l'atelier fermant à clé. Gardant cette dernière autour de mon cou comme un collier. Je remets, mes lunettes en place en les faisant glisser sur mon nez avec mes doigts par-dessus. J'entre dans le manoir alors que les domestiques me saluent. J'en fais de même et me dirige vers la cuisine où je croise pas soeur Celica. Cette dernière était habillée et venait de finir le repas de midi:

[Celica] : Alex ! Tu tombes bien, j'ai terminé ton repas. Désolé j'ai dû faire quelque chose de rapide, je suis pressée. Est-ce que tu pourrais me prêter de l'argent s'il te plaît ? Je dois sortir acheter quelques affaires dont j'ai besoin pour travailler

J'hausse un sourcil, un peu surpris quand même je dois bien dire. Elle travaillait alors que c'était les vacances ? Bon je faisais pareil petit c'est de famille. Mais ...Maintenant que j'avais grandi et au vu des évènements qui sont arrivés à notre famille, parfois je préfèrerai qu'elle profite de sa vie plutôt que s'enfermer comme moi. M'enfin, je peux pas lui reprocher de travailler pour atteindre ses objectifs:

[Alexander] : Sers toi dans mon portefeuille, il est dans le meuble d'entrée, t'as qu'à prendre un peu plus et allez boire un café et manger une sucrerie. Le café ou on va quand on sort on de nouvelle pâtisserie.

Je viens prendre mon assiette et commencer à manger la suivant dans le manoir quand elle va prendre l'argent, alors que ça frappe à ma porte. Je suis un peu surpris, je n'attendais personne aujourd'hui et au vu de la fusée qu'est Celica, ce n'est clairement par elle qui attendait quelqu'un. Je m'approche de la porte pour aller ouvrir. Je suis assez surpris en découvrant la demoiselle qui servait de représentante à la Suède. Miss Fridén, je l'avais croisée pas mal de fois, avec le roi de Suède. J'avais raté un rendez-vous important . Non, je sais que le temps passe vite et que je suis absorbé dans mon travail, mais je n'aurais rien oublié de tel, je suis presque sûr que ce n'était pas ça. Toujours mon assiette dans la main, j'essaye de finir ma bouche rapidement, alors que la demoiselle engage la discussion en me saluant et me donnant les raisons de sa venue soudaine.

[Alexander] : Bonjour. Je vois, vous pouvez attendre deux secondes s'il vous plait ?  

Je viens poser mon assiette sur le meuble d'entrée essuyant ma bouche comme je pouvais, alors que je vois Celica passer en trombe avec son sac, voyant l'étrangère au passage. Ma soeur lâche un simple :

[Celica] : Bonjour !

Puis elle se dirige vers la sortie de la propriété alors que j'hurle:

[Alexander] : Tu rentres avant 20H !  

Je soupire doucement, elle était vraiment intenable quand fallait qu'elle aille faire des courses. Sûrement acheter des livres particuliers. On en avait déjà énormément ici mais, on aimait bien les collectionner que ça soit mon soeur ou moi. Les livres sont la meilleure source de connaissance après tout. Je reporte mon attention sur la demoiselle venue de Suède:

[Alexander] : Désolé de l'attente, ma petite soeur sortait. Je devais lui demander de rentrer sinon elle serait capable de dormir à la bibliothèque. Veuillez entrer je vous pris.

Je rentre dans le manoir, fermant la porte derrière elle. Je reprends mon assiette sur le buffet tranquillement:

[Alexander] : Désolé ce n'est pas poli, mais je dois manger. Vous pouvez vous installer dans le salon juste ici. Vous voulez un thé ou du café ?  

Je m'approche d'un des fauteuils et prends place dessus posant mon assiette sur mes genoux. Je souris un peu mangeant lentement, tout en m'exprimant entre deux bouchées :

[Alexander] : Donc vous êtes venue ici car vous voulez en savoir plus sur l'histoire de Quederla. C'est une demande officielle ou personnelle ? C'est plutôt important de le savoir. Les protocoles tout cela.  

Je fixe la demoiselle alors qu'un des domestiques arrive si la demoiselle souhaitait une boisson chaude ou un rafraichissement.

Celica - La soeur d'Alex:
 
Revenir en haut Aller en bas
Adélaïde R. Sharpe

Adélaïde R. SharpeMessages : 65
Date d'inscription : 06/06/2019


Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald] Empty
MessageSujet: Re: Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald]   Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald] EmptySam 20 Juil - 15:16

Père Castor... Raconte-moi une histoire
- Bonjour. Je vois, vous pouvez attendre deux secondes s'il vous plait ?

Faut croire que je tombais un peu au mauvais moment. Je regardais ma montre et constatais en effet qu'il était l'heure de déjeuner ; j'avais sauté un repas et Nounou allait me tomber dessus. En plus, je vois une autre demoiselle sortir de la maison avec un sac tandis que la personne que j'étais venue voir lui demandait de rentrer pour 20h. Je crois que je tombais vraiment mal... Je devrais sûrement repasser plus tard, à un moment où je ne dérangeais pas ? Ou peut-être que j'aurais dû lui envoyer une lettre avant de débarquer chez lui.

- Désolé de l'attente, ma petite soeur sortait. Je devais lui demander de rentrer sinon elle serait capable de dormir à la bibliothèque. Veuillez entrer je vous pris.

Je le remerciais de l'invitation et notais qu'il était un grand frère protecteur. Je me demande si je serais devenue ce genre de sœur avec mon frangin ? Normalement, un garçon ça pouvait se débrouiller tout seul mais c'est vrai que ça m'aurait inquiété de le voir se balader tout seul dans la rue... Du moins ici. En Suède, c'était un peu moins craignos quand on sortait tard. Je le suis dans son manoir tandis qu'il s'excuse sur le fait qu'il devait manger ; ce serait plutôt à moi de m'excuser à débarquer à cette heure-là... Il n'a sûrement pas envie que je l'emmerde avec mes questions en tout genre.

- Un thé, s'il vous plait.

Le café, je n'ai jamais testé mais l'odeur me répugne pas mal. Je m'assois donc dans un fauteuil face à lui, qui a son assiette posée sur les genoux... Pourtant, même avec le ventre vide, je n'avais pas faim. Je n'allais pas taper dans son assiette, ce n'était pas poli mais je n'avais pas non plus envie de me prendre un bon sandwich en sortant d'ici.

- Donc vous êtes venue ici car vous voulez en savoir plus sur l'histoire de Quederla. C'est une demande officielle ou personnelle ? C'est plutôt important de le savoir. Les protocoles tout cela.  

- Euh.. C'est une demande personnelle. Je pense que nous pouvons se passer des protocoles ici ?


Les protocoles, on devait les apprendre, les mettre en pratique et cela, à chaque fois qu'on allait quelque part ou que l'on recevait du monde. Pour une fois, j'aimerais seulement avoir une conversation avec quelqu'un sans parler de protocole et autre... Je suis juste venue pour apprendre quelque chose de nouveau, quelque chose qui manque à ma culture. Je remarque d'un domestique arrive avec le thé que j'avais demandé et le remercie avec un sourire.

- Arias est d'ici alors il connait tout... Les coutumes, son Histoire, l'origine de la guerre... Mais ce n'est pas mon cas. Mon père vivait ici et l'on m'a seulement appris la langue ainsi que les bases... Je sais qu'il y a les Domae et les Elementis mais... Pourquoi est-ce qu'ils se battent ? D'où viennent leur pouvoir ? Pourquoi une personne ayant l'eau ne l'utilise pas de la même manière que celle qui possède le même élément ?

J'avais beaucoup de questions et je vais sûrement le dépiter en vrai... J'avais appris beaucoup de choses ici car Nounou me récitait des leçons mais je n'étais jamais rentrée dans les détails. Mon père, qui était Roi Elementis, aurait pu m'en apprendre plus... Mais il était toujours occupé ! Je n'ai seulement constaté que certaines choses. Mon oncle qui avait l'eau ne l'utilisait pas de la même manière que le Capitaine du bateau ; mais pourquoi ? Je me sentais perdue dans cette ville et j'avais réellement besoin d'en apprendre plus.

- Est-ce que... tout le monde peut avoir ces pouvoirs ?
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald] Empty
MessageSujet: Re: Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald]   Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald] EmptySam 20 Juil - 17:20

J'étais assis en face de la demoiselle qui avait demandé un thé, j'avais fait signe à un des domestiques de lui préparer en l'observant. J'étais obligé de lui demander si la rencontre était officielle ou personnelle. En effet, pour les protocoles, mais aussi car je n'enseignerai pas la même chose à une personne qui se renseigne pour son pays, qu'une personne qui veut la connaissance pour elle. Cette dernière catégorie était plus méritante à mes yeux. Il y avait toujours l'option qu'elle me mente, mais au fond j'avais foi dans la soif de connaissances, donc je ne pouvais pas refuser à une personne réellement motivée. La demoiselle cependant m'affirme que c'est bien personnel. Affirmant qu'elle voulait bien oublier les protocoles pour cette fois:

[Alexander] : Bien évidemment. Si c'est personnel les protocoles ne s'appliqueront pas. Je dois le demander, car si c'était officiel, je ne pourrais pas vous renseigner sur tous les sujets et surtout je ne pourrais pas le faire n'importe comment. Mais si c'est personnel tant mieux. A vrai dire, c'est dur de rester pro quand je parle d'histoire

Je soupire doucement, cette connaissance était à la fois mon plus grand trésor mais aussi une malédiction, parfois je pouvais parler des heures sur un seul sujet et les gens fuyaient. Mais bon, c'est la malédiction d'un passionné parmi tant d'autres. La demoiselle m'explique ensuite les raisons du pourquoi elle veut en apprendre un peu plus à l'histoire de la ville. Notamment, car Arias vient d'ici et que son père aussi. Elle enchâine avec plein de question que je connais sur le bout du doigt, mais qui merveille toujours, de très bonne question qui mérite d'avoir leurs réponses bien évidemment:

[Alexander] : Vos questions sont très intéressantes et méritent réponses. J'ai des réponses à vous apporter, malheureusement, je dois aussi vous prévenir que c'est ma vérité. Il y a énormément d'historien sur cette histoire et les avis divergents par moments. C'est dur de retracer la vérité, car comme le disait un ancien roi de famille éléments " Seul les gagnants écrit l'histoire". Cela veut dire que l'histoire est écrite par ceux qui gagnent et leurs versions. L'histoire peut donc être distordue au fur et à mesure du temps. Si vous voulez commencer à apprendre l'histoire d'une ville en guerre, gardez cette citation dans un coin de votre tête, car chaque jour, ce que vous pensiez vraie peut devenir faux.

Je lui souris tranquillement et viens poser mon assiette sur la table tranquillement, elle était encore vide mais, elle m'avait lancer sur un sujet passionnant, si elle fait attention, elle pourrait même voir mes petits yeux briller par la passion qui m'anime. Bien différent du Conseil aux affaires étrangères qu'elle a l'habitude voir en entretient à la mairie. Bien que 'avais pas encore accepté de lui donner des leçons ou donner des informations je ne peux m'empêcher de répondre à ses questions:

[Alexander] : Par exemple pour votre première question. Sur pourquoi les éléments et domaes se battent. Il faut remonter au temps des rois. L'histoire dit que deux frères se sont disputés et c'est à partir de là que les familles sont nées. Au départ c'était une guerre pour savoir qui devait se tenir sur le trône, mais aussi qui devait régner sur cette ville. C'est le départ, mais je pense qu'au fur et à mesure, ça c'est transformé en une lutte de territoire, mais aussi de groupe. Par exemple, jusqu'à maintenant ils se battaient par principe, rivalité et haine envers les autres. La guerre ça fait tourner l'engrenage de la vengeance en boucle. De plus, il y avait un contrôle officieux de la ville par ses groupes. Ce qui me fait penser qu'à la fin c'était un principe de se battre entre ses deux groupes ? Maintenant ils se battent ensemble, ce n'est plus un secret pour personne, ce qui prouve qu'une grande partie des deux groupes ne se battaient plus pour une cause claire et nette.

Et voilà j'étais parti dans mon délire et mes explications, mais au moins on pouvati très bien voir que ça me faisait plaisir de pouvoir m'exprimer à une personne qui en avait envie. Faut dire que ma soeur prenait souvent la fuite quand je commençais à parler de mon boulot. Enfin bref, je continue de parler de l'origine de la guerre pendant au moins 15 minutes avant d'enchaîner sur les autres questions:

[Alexander] : Pour les pouvoirs, c'est assez complexe. Ils sembleraient que les membres de familles les obtiennent pendant un rituel différent les uns des autres, les marques sont différentes, mais surtout ... Je ne sais pas exactement en quoi consiste les rituels. Ils sont tenu secret par les familles. Mais ce qui est sûr c'est qu'il est existe, au moins deux autres possibilités d'obtenir des pouvoirs en dehors de ses rituels. Mais je ne peux pas vous en dire plus. L'une est le sujet de mes recherches actuelles et l'autre, je ne m'y suis pas encore attardé.

En dehors des rituels, il existe au moins deux autres solutions. En passant par l'ancien chef de l'ordre et celle que j'étudiais, en touchant certains objets, il semblerait qu'on pouvait obtenir des pouvoirs spécifiques depuis l'ouverture de la faille. J'étais l'exemple parfait. Instinctivement, je viens poser ma main droite sur mon bras gauche. Cette marque noire qui était apparu et semblait "vivante", je l'avais eu depuis que j'avais touché un objet que je conserve dans mon atelier et depuis il se passe des choses étranges parfois. Mais je ne pouvais pas encore en parler, étant en pleine étude:

[Alexander] : Pour les différents pouvoirs. Oui, il semblerait que ça soit en fonction de la personne. Je pense que le pouvoir réagir en fonction de la personne. Suivant le tempérament d'une personne, le même élément ne manifestera pas de la même façon, c'est ma théorie. Les cas recensés par le gouvernement, montrent que des personnes aux caractères similaires ont souvent la même application, mais je ne peux en être sûr, n'ayant pas vu ses cas moi-même. Ça reste de la "magie" donc il est difficile de pouvoir déterminer ça correctement, ça se trouve j'ai faux sur toute la ligne.

C'était le soucis, c'était du de comprendre la magie car elle est intangible et différente suivant les personnes. De plus j'ignore ce qui en est à l'origine donc impossible de faire des raisonnements viables. Je ne peux faire que des hypothèses là sur cette partie. La dernière question de la demoiselle est quand même surprenante, par rapport au fait que tout le monde peut en avoir ... Hmm cette question me dérange un peu. Cherchait-elle à en obtenir ? C'était dangeureux comme sujet mais bon :

[Alexander] : En théorie oui tout le monde, mais il semble qu'il faut remplir des conditions. Notamment une condition d'âge pour l'obtenir de façon permanente. On a jamais vu de personne en-dessous de 15 ans avec des pouvoirs, peut-être que la limite est un peu plus haute mais je ne peux pas le dire avec certitude.

Je l'observe tranquillement après cette réponse, voulant voir cette réaction. Si elle était ici juste pour obtenir des pouvoirs ça me gênerait quand même. On a déjà assez de personne posant problème ici. Puis bon ... Je veux pas que l'histoire sert à faire le mal non plus. C'est une matière très puissante quand maîtrisé :

[Alexander] : Que voulez-vous faire de ses informations ? C'est quand même douteux de demander tout cela à propos des pouvoirs ahah ... Personnellement, je veux bien vous enseigner l'histoire de cette ville et des familles si c'est la spécialisation qui vous plaît, mais va falloir me promettre de ne jamais utiliser ses connaissances pour nuire aux gens.

Je pouvais quand même avoir deux trois doutes, même si ce n'était pas le cas dans la tête de la demoiselle. Le but n'était pas de faire la pub des familles quand j'apprends ce genre de chose, mais plutôt de comprendre pourquoi on en est arrivé ici et ne pas reproduire les mêmes erreurs :

[Alexander] : Et surtout, si vous voulez vraiment vous investir dans cette histoire là, celle des familles de Quederla, il va falloir travailler dur. Certaines conceptions peuvent être très dur à comprendre et imaginer. Après tout, la ville est liée à la magie tout de même, ce n'est pas rien.

Je finis par repprendre mon assiette tranquillement et remanger. C'était froid maintenant que j'avais fait mes grands monologues mais bon ...
Revenir en haut Aller en bas
Adélaïde R. Sharpe

Adélaïde R. SharpeMessages : 65
Date d'inscription : 06/06/2019


Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald] Empty
MessageSujet: Re: Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald]   Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald] EmptyDim 21 Juil - 10:25

Père Castor... Raconte-moi une histoire
J'espère que je n'étais pas en train de l'effrayer avec toutes mes questions ; elles venaient comme ça et c'était des choses que je me demandais depuis tellement longtemps... Pouvoir parler avec cet homme, qui était un expert dans l'Histoire de Quederla m'enlevait un sacré poids. J'avais l'impression que j'aurais enfin des réponses aux questions que je me pose depuis tellement d'années. Est-ce que les réponses allaient me satisfaire ? Je n'en suis pas certaine... Mais j'étais là pour connaître la vérité.

- Vos questions sont très intéressantes et méritent réponses. J'ai des réponses à vous apporter, malheureusement, je dois aussi vous prévenir que c'est ma vérité. Il y a énormément d'historien sur cette histoire et les avis divergents par moments. C'est dur de retracer la vérité, car comme le disait un ancien roi de famille éléments " Seul les gagnants écrit l'histoire". Cela veut dire que l'histoire est écrite par ceux qui gagnent et leurs versions. L'histoire peut donc être distordue au fur et à mesure du temps. Si vous voulez commencer à apprendre l'histoire d'une ville en guerre, gardez cette citation dans un coin de votre tête, car chaque jour, ce que vous pensiez vraie peut devenir faux.

L'Histoire change en fonction des gagnants ? Pourtant... Ne devrait-on pas réciter l'Histoire telle qu'elle s'est passée ? Ce n'est pas vraiment la vérité si chacun donne son point de vue. J'hoche la tête pour signifier que j'avais compris. Il enchaîne ensuite sur ma première question ; l'histoire de deux frères qui se disputaient le trône. Heureusement que Arias n'avait pas de frangins... Je vois mal la Suède entrer en guerre pour quelque chose d'aussi... futile ? J'étais au courant maintenant que les Domae et les Elementis faisaient amis-amis ; Arias m'avait expliqué qu'ils se battaient contre le Gouvernement... Gouvernement avec lequel nous passons notre temps à débattre.

- Pour les pouvoirs, c'est assez complexe. Ils sembleraient que les membres de familles les obtiennent pendant un rituel différent les uns des autres, les marques sont différentes, mais surtout ... Je ne sais pas exactement en quoi consiste les rituels. Ils sont tenu secret par les familles. Mais ce qui est sûr c'est qu'il est existe, au moins deux autres possibilités d'obtenir des pouvoirs en dehors de ses rituels. Mais je ne peux pas vous en dire plus. L'une est le sujet de mes recherches actuelles et l'autre, je ne m'y suis pas encore attardé.

Je baissais les yeux pour réfléchir quelques instants... Des marques ? Maintenant, c'est vrai que j'ai déjà vu une grosse tâche noire sur Arias mais je pensais que c'est parce qu'il avait un pouvoir spécial ? Je n'avais jamais remarqué cette marque sur mon oncle ni sur mon père ; pourquoi ? Je voulais en savoir plus sur ces marques... A quoi est-ce qu'elles ressemblaient ? Est-ce qu'elles changeaient en fonction de l'élément ? Finalement, cette conversation me faisait poser plus de questions que de réponses... Je demanderais plus de choses à Arias sur ce sujet ; il était Elementis. Il pourra sûrement me parler des rituels et de ces marques. Si il a le droit.

Ensuite, je semblais avoir un début de réponse concernant l'utilisation des pouvoirs et pourquoi deux personnes différentes, avec le même élément, ne l'utilisait pas de la même manière. Il n'était pas certain de ce qu'il avançait, ce n'était que des théories basées sur le tempérament de la personne... Mais en fait, je trouve ça tout à fait logique. Mon oncle, qui était en proie à une grosse colère et qui était avide de pouvoir nous attaquait tout le temps avec son élément... Tandis que le Capitaine, qui voulait nous protéger, a utilisé son élément comme un bouclier. C'est vrai que ça tenait la route et j'hochais la tête pour lui signifier que j'étais d'accord avec ça.

- En théorie oui tout le monde, mais il semble qu'il faut remplir des conditions. Notamment une condition d'âge pour l'obtenir de façon permanente. On a jamais vu de personne en-dessous de 15 ans avec des pouvoirs, peut-être que la limite est un peu plus haute mais je ne peux pas le dire avec certitude.

Donc, on obtenait ces pouvoirs ? On ne naissait pas avec. Ça veut dire que je veux avoir un élément, je pourrais ? Et puis, pourquoi est-ce qu'ils ne feraient pas combattre des enfants ? Non pas que j'approuve cette méthode de faire mais je croyais qu'en temps de guerre, tout était permis ? Surtout que dans d'autres pays, nous avons déjà répertorié des cas d'enfants soldats. Quederla semble avoir plus de morale que certains pays.

- Que voulez-vous faire de ses informations ? C'est quand même douteux de demander tout cela à propos des pouvoirs ahah ... Personnellement, je veux bien vous enseigner l'histoire de cette ville et des familles si c'est la spécialisation qui vous plaît, mais va falloir me promettre de ne jamais utiliser ses connaissances pour nuire aux gens.

- Je veux juste savoir.
Dis-je en haussant les épaules.

C'est quand même bizarre d'être la Conseillère d'un pays qui ne connait rien sur le pays avec lequel elle est censée discuter... Heureusement, Arias connait suffisamment d'informations concernant cette ville mais je dois pouvoir également me débrouiller seule ; comprendre leur conversation et ne pas toujours demander des explications à Arias.

-  Et surtout, si vous voulez vraiment vous investir dans cette histoire là, celle des familles de Quederla, il va falloir travailler dur. Certaines conceptions peuvent être très dur à comprendre et imaginer. Après tout, la ville est liée à la magie tout de même, ce n'est pas rien.

- Je ne sais pas si j'ai le droit d'en parler mais... Mon père était le Roi des Elementis... Et hum... J'ai déjà vu des trucs qu'il faisait avec son élément, pareil pour mon oncle qui avait l'eau... Alors je me demandais pourquoi moi je n'avais rien.


Et je ne savais pas à qui poser la question. Je me disais que je serais sûrement ridicule auprès d'Arias, qui connaissait la Famille sur le bout des doigts ; et si je faisais fausse route, je ne voulais pas avoir la honte. Maintenant, si personne n'a vu d'enfant possédant des pouvoirs, je comprends mieux pourquoi je n'en ai pas. Cela me convient naturellement, mais je suis tout de même déçue de ne pas pouvoir faire plus pour protéger mes proches ou moi-même. Comme on me l'a déjà dis, c'est idiot de ne pas se balader sans arme dans la rue ; et l'élément aurait pu être un bon moyen de défense.

- Et... On m'a dit que Monsieur Gold maîtrisait aussi bien les éléments que les animaux. Comment fait-il ? Peut-on avoir plusieurs pouvoirs en même temps ?

On me disait tout le temps de me méfier de lui, que je ne devrais pas l'approcher ou signer de contrat avec lui... Mais c'était quoi ces contrats ? Et puis, il m'a semblé distant quand je l'avais rencontrée mais il m'a quand même sauvé la vie. Je ne peux pas cracher dans son dos après tout ce qu'il a fait pour moi. Aussi maladroit que ça pouvait être.

- J'ai vécu dans cette ville pendant presque 10 ans mais on ne m'a pas expliqué grand chose... On me disait juste de faire attention quand je sortais dans la rue et quand il y avait de grosses batailles, mon père me gardait confiné chez nous sans me donner la moindre explication. Vous le savez, je ne suis pas d'ici mais en tant que Conseillère, il est de mon devoir d'en apprendre plus sur cette ville... Mais aussi parce que j'ai l'impression de n'avoir rien appris en 10 ans.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald] Empty
MessageSujet: Re: Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald]   Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald] EmptyDim 21 Juil - 13:20

J'observais la demoiselle dans mon fauteuil tranquillement. C'était plutôt compliqué de distinguer les intentions des gens, en réalité quand ils venaient à moi apprendre, je ne pouvais faire que confiance. De toute façon, seules les personnes motivées peuvent apprendre toutes les informations complexes de Quederla. On ne le fait pas comme ça. C'est tellement vaste pour un si petit pays, tellement de choses qui dépasse ce monde entier. Quand je lui demande, la demoiselle répond qu'elle veut seulement savoir, rien de plus, rien de moins. C'est une justification honnête à mes yeux, mais je ne peux m'empêcher de penser qu'elle pourrait s'en servir à mal.

[Alexander] : Je vois. C'est plutôt une bonne raison à mes yeux.

Je termine mon assiette et tend cette dernière au domestique en lui demandant gentiment de la remmener en cuisine, ce qu'il fait. Je lie ensuite mes doigts entre eux et les poses sur mes jambes croisées en continuant d'observer la demoiselle et discutant avec elle. Elle m'explique d'ailleurs qui était son père ce qui me surprend un peu je dois bien dire. C'est aussi une chose particulière cette déclaration:

[Alexander] : Effectivement, vous ne devriez pas déclarer cela comme ça. Surtout en face d'inconnue. Certains ne pourraient pas vous pardonner pour votre père. Ce serait sûrement le cas de ma petite soeur. Moi je m'en fiche personnellement, mais je préfère vous mettre en garde avant que vous ne vous attiriez des problèmes. Certains civils et groupes ont toujours des dents contre les familles. Et pour répondre à votre question, votre père ne vous a juste pas fait passer le rituel, sûrement à cause de votre âge dans un premier temps et ça dépend aussi s'il comptait faire de vous un élément. Être éléments, n'est pas cantonné à un âge, certains son rentré jeune, si vous n'êtes pas devenu élém, c'est que votre père avait sûrement d'autres projet pour vous, enfin après je ne le connaissais pas. Seule vous pouvez répondre à cette question pour le coup.

Je souris légèrement, elle semblait quand même pas mal ... Déçu de ne pas avoir obtenu de pouvoir par son père. Mais elle ne remplissait peut-être pas d'autre condition ou son père ne voulait simplement pas. Il y a déjà eu des cas où les pouvoirs dévoreraient l'utilisateur. Ou il jouait sur sa vie. De ce fait, ça restait une opération risquée du moins chez les éléments. Les dômes semblaient encore différents, leurs pouvoirs portaient des changements sur leurs corps directement. Mais ce n'était pas le sujet actuel. Viens ensuite le sujet de Monsieur Gold, notre Maire. La demoiselle m'explique les rumeurs qu'elle a entendues et je rigole un peu:

[Alexander] : Vous êtes quand même bien au courant. Je ne sais pas si j'ai l'autorisation de vous dire ce que j'en sais, bien que mes connaissances soient limitées. Je ne me suis pas encore intéressé à cela, j'ai préféré choisir les 2e solutions de secours aux rituels. Mais en gros, il semblerait que Monsieur Gold puisse temporairement avoir accès aux pouvoirs. Mais je ne peux pas dire encore expliquer les conditions et la méthode employée.

Faut dire que je n'avais pas vraiment envie de m'attaquer à ce sujet. Quelque chose me disait que je ne devais pas m'en approcher. Malgré mon avis de savoir, une chose me mettait mal à l'aise chez Monsieur Gold. Je ne sais pas dire quoi, je ne le déteste pas, c'est plutôt agréable de travailler en tant que conseiller avec lui, c'est un homme plutôt intelligent comme on en a rarement, mais ... Certaines choses me mettent à l'aise. Du coup, j'ai préféré m'occuper de cette histoire d'objet magique, donnant des pouvoirs, comme celui que j'ai reçu contre ma volonté. J'ai toujours voulu rester neutre dans cette histoire de magie et de guerre, voulant juste être un observateur qui écrit seulement l'histoire pour les futures générations et restitues notre histoire aussi. Mais le destin en avait décidé autrement. Je frotte encore ma marque à travers ma veste.

La demoiselle m'explique un peu sa situation sur le fait qu'elle n'avait jamais pu rien apprendre dans cette ville, mais que c'était aussi gênant pour son métier de conseillère. C'est vrai que ça n'avait pas de logique de choisir une personne qui n'a que très peu d'informations. Une maîtresse du Roi de Suède du coup ? Je la regarde en posant mes doigts sur mon menton réfléchissant ... Hum ... Il les préfère donc jeunes. Je ne jugerai pas, chacun fait comme il veut:

[Alexander] : Eh bien si c'est pour mieux remplir vos fonctions ici, je peux vous apprendre ce que vous devez savoir sur l'histoire, les coutumes de Quederla et les pratiques. Ça ne me dérange pas et je ne vous ferais pas payer, mais en échange, j'aimerais que vous me donnez à l'avenir plus d'informations sur votre père. Pas besoin que ça soit maintenant. Mais il est possible que je vous demande des informations, donnant donnant.

Je ne la ferais pas payer, ses intentions étaient nobles, mais je demanderai quand même des informations en échange, ça peut être utile d'avoir ça sous la main et d'en savoir plus sur la lignée éléments et les pouvoirs quand même. Si je pouvais récupérer toutes les informations possibles c'était gagnant pour moi après tout :

[Alexander] : Cependant, ça sera long et ne se fera pas en quelques jours vous vous en doutez ? Ca sera compatible avec vos fonctions de conseiller ? Il me semble que vous vous absentez beaucoup pour vos fonctions si je peux me permettre. Ca ne serait pas trop lourd avec fonctions d'apprendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Adélaïde R. Sharpe

Adélaïde R. SharpeMessages : 65
Date d'inscription : 06/06/2019


Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald] Empty
MessageSujet: Re: Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald]   Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald] EmptyDim 21 Juil - 16:06

Père Castor... Raconte-moi une histoire
- Effectivement, vous ne devriez pas déclarer cela comme ça. Surtout en face d'inconnue. Certains ne pourraient pas vous pardonner pour votre père. Ce serait sûrement le cas de ma petite soeur. Moi je m'en fiche personnellement, mais je préfère vous mettre en garde avant que vous ne vous attiriez des problèmes. Certains civils et groupes ont toujours des dents contre les familles. Et pour répondre à votre question, votre père ne vous a juste pas fait passer le rituel, sûrement à cause de votre âge dans un premier temps et ça dépend aussi s'il comptait faire de vous un élément. Être éléments, n'est pas cantonné à un âge, certains son rentré jeune, si vous n'êtes pas devenu élém, c'est que votre père avait sûrement d'autres projet pour vous, enfin après je ne le connaissais pas. Seule vous pouvez répondre à cette question pour le coup.

- Euh... ok...


J'étais un peu déçue de cette réponse. Pourquoi est-ce que je devrais payer pour les erreurs de mon père ? Je n'ai jamais été Elementis, moi. Alors pourquoi est-ce que je devrais payer les pots cassés sous prétexte que mon père ait été le Roi d'une Famille ? Et puis, des projets pour moi ? Il voulait seulement me renvoyer dans mon pays d'origine pour que je trouve un trésor ! Il aurait quand même pu me filer un élément comme l'eau ou le vent ; que je puisse me défendre contre mon oncle ! Enfin, il devait savoir quand même que oncle Arrow était bizarre. Pourquoi est-ce qu'il m'a laissée autant galérer ? Me mettre en danger alors qu'il suffisait de me faire passer un de ces rituels ?

Ensuite, quand nous passons au sujet de Monsieur Gold, je n'obtiens pas beaucoup d'explications supplémentaires. Ce n'était que des pouvoirs qu'il pouvait temporairement utiliser. Est-ce que tout le monde pouvait faire ça ou ce n'était réservé à qu'à lui ? Je devrais peut-être aller lui demander directement comme il fait tout ça. Je pense qu'Arias ne serait pas ravi d'apprendre que j'aille discuter avec le Maire pour d'autres raisons politiques mais moi, je l'aime bien ce gars ! Enfin pour le moment... Si il est aussi tordu que tout le monde le décrit, mon avis pourrait rapidement changer.

- Eh bien si c'est pour mieux remplir vos fonctions ici, je peux vous apprendre ce que vous devez savoir sur l'histoire, les coutumes de Quederla et les pratiques. Ça ne me dérange pas et je ne vous ferais pas payer, mais en échange, j'aimerais que vous me donnez à l'avenir plus d'informations sur votre père. Pas besoin que ça soit maintenant. Mais il est possible que je vous demande des informations, donnant donnant.

Je ne vois pas ce que je pourrais lui dire d'intéressant. Je connaissais à peine mon père et nous ne discutions pas beaucoup ; je savais seulement qu'il était le Roi des Elementis et qu'il avait le Sang... Niveau information, ce n'est pas vraiment ce que j'ai à donner. Si il voulait en apprendre plus sur le rituel et d'autres trucs, il ne fallait pas compter sur moi ! Il ne voulait jamais m'en parler ! Et maintenant qu'il est mort, Monsieur Ozwald n'est pas prêt d'en apprendre beaucoup plus de sa part.

- Cependant, ça sera long et ne se fera pas en quelques jours vous vous en doutez ? Ca sera compatible avec vos fonctions de conseiller ? Il me semble que vous vous absentez beaucoup pour vos fonctions si je peux me permettre. Ca ne serait pas trop lourd avec fonctions d'apprendre ?

- Ben... Je reste encore une semaine en ville, après je repars pour la Suède pendant un temps indéterminé. Je pourrais... emprunter des livres ? Je note toutes les questions sur un papier et je reviendrais vous voir à mon retour ?


Ou je pouvais également lui envoyer une lettre... Mais bon, je crois que ce soit plus pratique de noter tout ça sur un bout de papier et faire le point lorsque nous nous reverrons. Avoir un métier ou suivre des cours n'étaient pas réellement simple avec l'emploi du temps que j'avais. Un coup j'étais ici et la fois suivante, j'étais là-bas. Je me doutais que ce n'était pas simple pour un professeur de suivre le rythme alors je n'imaginais pas si je voulais avoir une relation amoureuse ou une colocation comme je l'avais envisagée.

- Pourquoi est-ce que vous voulez des informations sur mon père ? Je ne sais pas grand chose de lui alors je doute vous apporter des réponses... Vous en savez plus que moi sur les Familles.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald] Empty
MessageSujet: Re: Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald]   Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald] EmptyDim 21 Juil - 16:42

La discussion était intéressante, je ne pouvais pas dire le contraire. A vrai dire, elle avait de très bonne question et elle semblait sincère dans ses déclarations. Elle ne semblait pas jouer double jeu. Le souci de mon métier combiné avec ma fonction de conseiller, c'est que je devais un minimum faire attention à ce que je disais. Je pouvais pas donner n'importe quoi comme information. Il ne faudrait pas que des éléments extérieurs s'imitent dans les affaires de Quederla. Par exemple, que le roi de Suède vienne n'aide aux familles à la nouvelle alliance que je citais un peu plus tôt. Ce serait problématique et j'aurais sûrement des problèmes si on apprenait que j'avais filé un coup de main indirectement, j'en suis presque sûr.

Mais malgré ça, ça restait mon devoir d'aussi apprendre à la jeune génération et à veux qui le veulent l'histoire de cette ville. Je ris un peu en pensant ça, la demoiselle ne comprendra pas pourquoi je ris mais bon. J'étais toujours de bonne humeur dans mon travail. Faut dire que je suis une personne plutôt joyeuse de base, même s'il m'arrive d'avoir des coups de mous comme tout le monde, mais dans ces cas-là, je m'enferme dans mon atelier pendant des jours le temps que ça passe. Ma sœur s'inquiète beaucoup durant ses périodes d'ailleurs. Je pense qu'elle a peur de me retrouver à moitié crevé dans un coin, car j'aurais oublié de manger.

On en revient donc au sujet des disponibilités de la demoiselle, du fait de la fonction de conseillère qu'elle remplit, je ne pouvais qu'être tolérant vis-à-vis de ça, vu que je remplissais la même fonction dans cette ville. Je savais que c'était chronophage et pas de tout repos comme jobs. Mademoiselle Fridén me répond qu'elle pouvait rester une semaine et qu'elle devrait s'absenter ensuite pour retourner à son pays de façon indéterminée. Je ne peux pas lui jeter la pierre. Elle me dit qu'elle pourrait prendre des livres avec elle et lire, puis à son retour me poser des questions :

Eh bien, si vous avez du temps durant cette semaine, on peut se programmer plusieurs rencontres, pour que je commence déjà à vous expliquer. Et avant que vous ne partiez, je vous préparerai une petite sélection de livre et manuel que j'aurais choisi en fonction de votre avancement. Ce sera sûrement mes livres personnels, mais si vous me promettez d'en prendre soin et de les remmener ça ne me posera pas de problème. Pour les questions, ça sera avec plaisir que j'y répondrais. Puis si vous voyez que vous ne rentrez pas directement, vous pouvez m'envoyer une lettre. J'y répondrais dès que possible en essayant d'être plus clair possible. Ca ne me dérange pas. J'ai du temps à consacrer aux gens qui veulent apprendre pour les bonnes raisons. Ca ne me gênera point

Je suis un professeur très investi, bien que je peux être chiant. Je ne fais pas de contrôle à mes élèves, ce ne sont plus des gosses souvent, ils ont dans la vingtaine. Je n'ai pas envie de surveiller qu'ils travaillent, ils sont assez grand pour savoir quand il faut se sortir les doigts du cul ou non. Cependant, j'aime que leurs raisonnements soit chirurgical. C'est pour ça que je le suis aussi dans mes explications et que j'accepte toutes questions. Je ne peux exigé d'eux être précis, si je ne le suis pas. La demoiselle me parle ensuite de son père, me demandant pourquoi des informations sur lui. Question légitime, sa reste sa vie privée :

Ce n'est pas vraiment le côté famille qui m'intéresse. Je veux dresser un portrait de lui. Mon objectif à long terme est de retracer l'histoire de notre ville, mais aussi écrire ce qui va se passer. Je me considère neutre dans cette lutte de pouvoir. Je n'ai aucun intérêt à dans un camp à l'autre. Si je suis au gouvernement aussi, c'est plus par passion que pour lutter contre les familles. Je suis une personne qui aime découvrir les autres cultures. Ce qui m'intéresse dans les informations de votre père, ça serait d'établir son profil et de le replacer dans la chronologie des chefs de familles, c'est tout. Savoir comment il était, la vie qu'il a eue. Ce n'est pas pour publier dans un livre, je ne veux pas apporter de problème à sa famille, ça restera juste dans mes dossiers. Un historien se doit d'aiguiser ses informations et ses recherches, même si elle semble inutile à première vue. Je sais que ça peut vous paraître étrange, mais je ne ferais pas mauvaise usages de ses informations personnelles si jamais vous voulez bien me les donner.

Bon c'était juste ma parole, rien ne prouvait que je me tiendrais à ça. Mais j'étais quelqu'un de droit. Je ne cherche pas le buzz ou à sortir des livres fait à la va vite comme certains de mes confrères pour la popularité. La seule chose qui m'intéresse, ce n'est pas la vérité, mais la réalité. Il y a une différence entre les deux. On peut penser qu'une chose est vraie, mais elle n'est pas la réalité, on pense avoir vu une chose, mais en fait ce n'était pas ça. Le soucis, c'est que mes confrères de nos jours, ne cherchent que la vérité et non la réalité. Pour trouver la réalité, il me fait le plus d'information possible sur tous les éléments possibles et des informations sur un ancien roi élémentis était une chose plutôt rare et très appréciable.

Du coup, si ça vous intéresse, on peut déjà se mettre d'accord sur quelques dates cette semaine pour commencer votre apprentissage de notre histoire. Je pourrai aussi vous prêter un livre, qui pourra déjà poser quelques bases si vous êtes pressés et que vous aimez lire. C'est à vous de voir.

Je lui souris tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
Adélaïde R. Sharpe

Adélaïde R. SharpeMessages : 65
Date d'inscription : 06/06/2019


Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald] Empty
MessageSujet: Re: Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald]   Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald] EmptyJeu 25 Juil - 13:55

Père Castor... Raconte-moi une histoire
C'est sûr, je pouvais essayer de programmer des heures cette semaine. Si Arias n'avait rien de prévu pour nous, j'avais le champ libre pour apprendre plus de choses concernant l'Histoire de cette ville. Quand à ma proposition de prendre des livres, il acceptait de bien vouloir me prêter des livres en fonction de mon avancée tant que je lui rendais en revenait ici ; normal, je n'allais pas non plus les garder indéfiniment. Quant aux questions, je pouvais également lui envoyer... Tout dépend de mes voyages, ce serait tout aussi rapide que je les garde dans un coin pour toutes les donner. Mais c'est vrai que si je mets 3 mois à revenir par ici, autant lui envoyer que d'avancer et ne pas comprendre.

Concernant mon père, il voulait seulement avoir des informations pour retracer l'Histoire de la ville et par passion... Malheureusement, je ne suis pas certaine que je lui apporterai beaucoup d'informations sur mon père et les actions qu'il a pu mener. Il ne m'en parlait jamais et j'ai appris bien plus tard qu'il avait quitté la Famille. J'étais assez rassurée d'apprendre que même si il était du Gouvernement, il se fichait pas mal des Familles et ne voulait pas les combattre ; mais ça ne me donnait pas trop envie de lui filer des informations sur mon père... Nous verrons bien à ce moment-là si c'est vraiment utile mais bon. Je ne suis pas la meilleure personne pour parler de tout ceci.

- Du coup, si ça vous intéresse, on peut déjà se mettre d'accord sur quelques dates cette semaine pour commencer votre apprentissage de notre histoire. Je pourrai aussi vous prêter un livre, qui pourra déjà poser quelques bases si vous êtes pressés et que vous aimez lire. C'est à vous de voir.

J'hochais la tête. Pour le moment, je n'avais rien de prévu donc je pouvais me permettre de poser quelques heures quitte à les annuler si jamais j'ai un empêchement. D'un commun accord, nous posons des cours par-ci, par-là ; histoire que ce soit quand même intéressant mais que ce ne soit pas trop pesant non plus. A la fin de cette conversation, je décidais de rentrer chez moi pour le laisser travailler et discuter un peu avec Arias concernant ces fameux cours que j'allais prendre ; savoir si j'avais au moins quelques jours devant moi.

- Deux jours plus tard -

Je m'étais achetée un petit cahier afin de pouvoir prendre des notes sur ce qu'il allait me dire... Je ne sais pas comment les cours allaient se passer, en fait, je n'avais jamais été à l'école car je disposais de tous les livres dont j'avais besoin à la maison. Peut-être que je devrais noter des choses importantes pour ne pas oublier ? Arrivée à l'heure précise du rendez-vous dans le lieu adéquat, je m'annonce et attends que Monsieur Ozwald vienne m'ouvrir la porte. J'étais quand même impatiente de savoir ce que j'allais apprendre aujourd'hui, le programme... Et en même temps, j'étais un peu stressée.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald] Empty
MessageSujet: Re: Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald]   Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald] EmptySam 27 Juil - 18:12

La demoiselle avait donc accepté tout cela, bien que sur certains points je ne la sentais pas motivé, surtout quand c'était au sujet de son père. Ca se voyait que ça allait pas trop comme sujet, mais je ne dis rien. De toute façon, sans vouloir mentir, je m'en fiche un peu le rapport qu'elle avait avec, c'est juste les informations générales qui m'intéressent. J'ai déjà bien du mal avec ma propre famille, alors bon, je vais pas chercher à m'occuper celle des autres. L'entrevu c'était terminé donc sur la mise en place de quelques dates pour commencer. Dont une leçon qui commencerait assez rapidement il fait bien l'avouer.

Enfin bref, quelques jours s'écoulent et la journée de la première raison arrive. Ca devait être un contact assez important, cette journée déterminerait si la demoiselle était vraiment motivée pour apprendre. Je suis quelqu'un de passionné, c'est peut-être une bonne chose en tant que spécialiste et personne, cependant pour un prof c'est une chose compliqué. Je ne suis pas radin en informations et explications. C'est arrivé par le passé que je noie des gens dans le nombre d'information à la minute. Quelqu'un frappait à la porte. Sûrement ma nouvelle élève. Prenant le livre que je lisais dans mon salon et ma tasse de thé, je m'étais mi à avancer vers la porte et l'ouvre pour y découvrir mademoiselle Fridén.

– Bonjour Mademoiselle Fridén, vous êtes en avance de dix minutes. Mais j'apprécie ça, je préfère les gens en avance que les retardataires. Suivez moi, on va aller dans la pièce ou je vous dispenserais les cours. C'est mon Atelier. C'est là ou je travail et conserve mes travaux. Seul moi, des personnes importantes et mes élèves peuvent y entrer en ma présence.

Je ferme la porte d'entrée de mon manoir. Je me dirige tranquillement en direction de l'annexe à côté de la maison, prenant le clé à mon coup pour ouvrir la porte. Je laisse entrer la demoiselle dans la pièce. Cette dernière était composé d'immense bibliothèque qui collé contre les murs. Tous les murs étaient remplis de bibliothèque sauf deux parties ou il y avait la porte d'entrée et en face, ou il y avait une autre porte menant au sous-sol. Il y avait un grand bureau en un bois plutôt classieux avec un fauteuil confortable pour s'asseoir. C'était mon bureau, il y avait beaucoup de papier et dossier. Les étagères étaient pratiquement remplis de livre. Il restait très peu de place. Il y avait 4 autres petit bureau avec des chaises en face d'un tableau ou il y avait déjà des choses écrites, sûrement d'un précédent cours. Entre le bureau d'Alex et les 4 autres petits bureaux qui servaient aux élèves, il y avait une table avec des biscuits, de l'eau chaude et différent thé ou café :

– C'est donc ici que je vous donnerai les cours, sauf si je ne peux pas. Ca m'est déjà arrivé de donner rendez-vous à un café car je ne pouvais pas accueillir mes élèves ici. Choisissez votre bureau. Vous pouvez aussi restez debout si vous préférez, certains élèves réfléchissent mieux debout. Si vous voulez vous servir en thé, café ou biscuit prenez ils sont là pour ça. Le cerveau à besoin de sucre pour fonctionner.

Je pose ma tasse sur le coin de mon bureau et m'approche vers le tableau prenant la brosse pour essuyer ce qu'il y avait marqué dessus, cela ne concernait pas la demoiselle pour l'instant qui allait seulement débuter sa formation.

– Alors, avez-vous eu le temps de lire un peu le livre que je vous ai donné la dernière fois ? Sur les bases de Quederla ? Si ce n'est pas le cas, je pourrais vous expliquez quelques trucs pour comprendre la grande base afin de vous repérer.

Je jette la brosse sur un des bureaux d'élèves libres et pose le livre que j'avais dans mon autre main sur une commode prenant appuie sur cette dernière en croissant les bras et fixant l'élève.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald] Empty
MessageSujet: Re: Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald]   Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Père Castor... Raconte-moi une histoire [PV Alexander Ozwald]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Archives 2014 - 2019 :: Les Rps 2019-