Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pouvez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes à la recherche d'un codeur qui serait membre du Staff.
Si le poste vous intéresse, merci de contacter Kira.

Partagez
 

 |Event| Une grossière erreur [F. Abby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

|Event| Une grossière erreur [F. Abby] Empty
MessageSujet: |Event| Une grossière erreur [F. Abby]   |Event| Une grossière erreur [F. Abby] EmptyJeu 1 Aoû - 23:57

C'était un bordel sans nom. J'étais rentré il y a sept jours et l'ensemble de la ville semblait calme. J'avais passé la journée avec ma sœur à lui raconter ce qui m'était arrivé pendant cette longue absence. Mais je n'avais pas remarqué le calme avant la tempête. J'avais été tellement absorbé par les histoires à raconter à ma petite sœur, que je n'avais pas vue qu'une chose clochait. Alors qu'elle avait été ma surprise quand le lendemain, la nouvelle éclata, c'était la guerre. Quederla était attaqué par la région voisine et c'était un massacre. Une odeur de sang se répandait dans la ville. On avait du mal à répondre, certains points stratégiques comme l'hôpital avait été transformé en sorte de refuge. J'avais bien évidemment aidé à sécuriser les alentours, pour la simple raison que ma sœur vivait dans l'hôpital et qu'il était hors de question qu'ils approchent d'ici. Ça m'avait pris plusieurs jours afin d'aider les gens. Puis finalement, ils étaient assez nombreux pour tenir l'hôpital au sixième jour après le début de la guerre, pas mal de combattants étaient là pour au moins défendre. Alliance, gouvernement, ça ne faisait plus vraiment de différence dans ce genre de situation.

Un autre endroit m'inquiétait. L'hôtel de montée Carlo où Abby dirigeait la mafia. Pour être honnête, même si je ne l'avouerai jamais, j'avais commencé à apprécier cette femme. Même si j'étais parfois en désaccord avec elle, faut dire qu'elle avait de sacrée couille et on ne pourra jamais lui retirer. C'est pour ça que je l'aimais bien, bien plus que Salazard qui était un abruti à mes yeux. Je préfère clairement avoir Abby en chef qu'un autre chien stupide qui réagit au quart de tour. De plus, j'avais un peu prêté allégeance et je ne revenais pas sur ma parole. Donc je pense, que c'était le moment parfait pour y retourner et montrer que j'étais de retour. J'avais pris ma nouvelle épée dans mon dos, me dirigeant vers l'hôtel, essayant d'être le plus discret possible. Je connaissais plusieurs chemins pour y accéder, faut dire que parfois … Fallait la jouer discret. La ville n'avait pas énormément changé pendant mon absence. Arrivant près du QG, j'essaye de m'approcher mais à l'entrée il y avait une personne qui surveillait. Pas vraiment étonnant, l'hôtel était plutôt réputé, c'était une cible de joie pour installer les soldats et trouver de la bouffe.

Me faufilant discrètement, le plus près possible de l'entrée. Quand le garde à un moment d’inattention en baillant, je cours dans sa direction rapidement en le fixant, le garde me remarque après quelques secondes et viens prendre son épée dans sa main, mais il n'a pas vraiment le temps de dégainer. J'attrape sa tête dans ma main et la fracasse violemment contre le mur de l'entrée, laissant une longue traînée rouge quand le corps tombe contre le col adossé au mur. Je me baisse et pousse légèrement la porte d'entrée pour regarder ce qui se passait. Il y avait quelques gardes qui profitaient des lieux, surveillant grossièrement pendant qu'ils mangeaient ce qu'ils avaient dû trouver dans les réserves de la cuisine. C'était stupide, d'être aussi inattentif dans une ville ennemie, mais ce n'est pas moi qui allais m'en plaindre. Je me glisse aussi discrètement et rapidement possible, essayant de me cacher derrière les mobiliers pour ne pas me faire voir, ayant pris mon arme à la main pour éviter qu'elle ne se voit trop sur mon dos. J'avais déjà un objectif, atteindre le bureau au sous-sol. La connaissant, elle sera sûrement barricadée là-bas si l'endroit n'a toujours pas cédé.

J'attendais que le garde au niveau du poste d’accueil des clients se tourne afin de regarder un de ses collègues qui lui parlait afin de me faufiler dans les escaliers afin d'accéder au sous-sol du Monte-Carlo. Une fois dans le sous-sol, je suis surpris de voir deux soldats ennemis armés qui essayaient de forcer la porte du bureau de la patronne. Eh bien … Il semblerait qu'elle ait tenu bon finalement. Il ne m'en fallait pas plus pour me lacer à l'assaut pour dégager le couloir des ennemis. J'avais une chance, c'était qu'on était dans un couloir, de ce fait je pouvais prendre mon arme et courir en ligne droite, la mettant devant moi. En faisant cela, je bloquais les flèches qui étaient tirées dans ma direction avec des arbalètes. Je courrais en ligne droite pour atteindre le premier ennemi qui se met à hurler :


ON NOUS ATTAQUE !

Il voulait sûrement prévenir ses collègues du haut. Mais malheureusement … On est dans un sous-sol plutôt épais. C'est le QG de la mafia, on aurait l'air con si on pouvait entendre ce qui s'y passait. Arrivez au premier homme, je lui donne un coup du côté non tranchant de mon épée, ce n'est pas suffisant pour le tuer, mais le bruit de quelques côtes qui se cassent arrive à mes oreilles et ce dernier s'écroule au sol, se tenant le ventre. Pendant ce temps-là, l'homme à l'arbalète continue de tirer, les flèches frôlent ma peau plusieurs fois, me la coupant superficiellement. Je reprends ma course ne ligne pas droite pour trancher le dernier homme. Dans cet endroit, j'avais quand même un avantage, mon épée était large et c'était dur la bloquer. De plus, c'était bien plus simple de me protéger derrière la grande lame des flèches. Bien évidemment, mes mouvements étaient quand même limités, mais l'effet surpris de mon attaque éclair portait ses fruits.

Il ne restait plus qu'un ennemi … L'homme a l'arbalète qui essayait de remettre des carreaux dans son arme. Ce dernier était devant la porte. J'arrive à son niveau et l'attrape par le bras afin qu'il ne pointe pas son arbalète et je viens le perforer de ma lame en pleins dans le torse. Les gerbes de sang qu'il crache me font bien comprendre que c'est douloureux. L'épée avait traversé la porte du bureau d'Abby. Puis la lame se retira soudainement de la porte. Avant que cette dernière ne soit éclatée d'un gros coup de côté non tranchant de mon épée, provoquant pas mal de poussière à cause du choc. Je ne peux m'empêcher de lancer un pic avec un grand sourire alors que ma silhouette se dessine dans la poussière, pendant que j'entre dans le bureau de la boss :

Alors ? Ca fait la guerre dans l'hôtel et ça invite pas les amis ?  

Je soulève l'épée alors que la poussière retombe doucement, je pose le non-tranchant de la lame contre mon épaule. Et fixe les personnes présentent dans la pièce. Il semblait qu'il n'y avait pas d'ennemi c'était déjà ça, mais est-ce que la patronne était-là :

Désolé, je suis pas mal en retard, mais bon … Je suis enfin de retour, c'est quoi le plan du coup ?  
Revenir en haut Aller en bas
|Event| Une grossière erreur [F. Abby] G4b1
Abbygaëlle L. Midford

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 283
Date d'inscription : 28/11/2016


|Event| Une grossière erreur [F. Abby] Empty
MessageSujet: Re: |Event| Une grossière erreur [F. Abby]   |Event| Une grossière erreur [F. Abby] EmptySam 3 Aoû - 23:21

Une grossière erreur

ft. Ishtar Pendragon
"L’art de la guerre, c’est de soumettre l’ennemi sans combat"

Encore une situation qui avait mal tournée. Tu ne savais pas encore quel Dieu vous aviez pu énerver, mais il était sacrément en colère contre vous ! Du jour au lendemain, une bande de sauvages avaient débarqués en ville et tout saccagé ; non mais, ils n'étaient pas chez mémé ici. Quederla n'était pas une ville à laquelle ils pouvaient s'attaquer sans que les Citoyens ne se rebellent ! Malheureusement, tu devais quand même reconnaître qu'ils étaient plutôt forts ces cons. Certains lisaient dans les pensées, d'autres prévoyaient les attaques et d'autres avaient des pouvoirs tout aussi étranges. Bref. Ils avaient des pouvoirs qui dépassaient l'entendement.

Le jour de cette attaque, tu étais à ton journal, dans ton bureau même. Tu étais occupée avec des dossiers importants de certains clients et tu étais si concentrée, que tu n'avais même pas entendu le vacarme autour de toi ! Tu ne l'a remarqué que lorsque ta secrétaire avait fracassé et traversé ta porte pour arriver aux pieds de ton bureau. Dans un premier temps, tu avais eu envie de lui hurler dessus mais tu compris très vite que la personne qui l'avait projetée était bizarre ; elle n'était pas habillée de la même manière que toi et cherchais absolument à t'attaquer. Pourtant, c'était mal te connaître et tu gardais toujours des petites armes sur toi.

Avec quelques combattants de ton journal, tu avais dégagé les intrus et tu avais aidé les plus faibles à rejoindre un lieu sûr. Tu avais rarement de bon cœur, mais si les habitants devaient fuir, c'est parce que tu aurais mis la ville à feu et à sang... Pas parce qu'une troupe d’itinérants avaient décrété qu'ils s'agissaient de leur ville ou d'une connerie comme ça. Une fois que tout le monde fut en lieu à près sûr, tu avais décidé de rejoindre l'Hôtel Monte Carlo pour rejoindre le QG de ta mafia ; et également évacuer les gens. Sauf les vieux ronchons qui avaient décrété qu'ils resteraient ici parce qu'ils avaient payé pour avoir cette chambre. Des idiots qui mourront, sans doute.

Cela faisait déjà plusieurs jours et tu restais dans ton bureau, à attendre le rapport de tes hommes. Il était évidemment hors de question que cet endroit tombe aux mains de l'ennemi ; tu avais travaillé si durement et il y avait tellement de choses précieuses que tu ne voulais pas voir ton navire échouer. Tu portais quand même ta tenue de combat au cas où et tu avais ton arbalète en main, chargée en direction de la porte. Tu étais assise au fond de ta chaise, les pieds sur le bureau quand tu entendis du vacarme là-haut. L'ennemi avait certainement dû entrer. Et pourtant, tu n'avais pas envie de bouger.

Tu remarques d'ailleurs une épée traverser la porte de ton bureau. Mh. Tu ne reconnaissais pas cette arme alors tu ne pouvais pas savoir à qui tu allais envoyer la note salée. Finalement, la porte céda mais ce n'est pas pour autant que tu bouges. Il n'y avait qu'une personne pour faire des entrées aussi fracassante et si lui mettre un carreau entre les deux yeux était réellement tentant, tu t'abstiens pour la simple et bonne raison que ce n'était pas correct. Même en temps de guerre, il fallait faire attention aux règles de bienséances sinon ça devenait l'anarchie.

- C'est à heure-ci que tu viens ?

- Alors ? Ça fait la guerre dans l'hôtel et ça invite pas les amis ?  

Amis ? Tu n'étais pas certaine que cette appellation corresponde bien à Ishtar. Tu regardais l'épée qu'elle prit en main et relevait la tête vers ta soit-disant amie qui venait de défoncer ta main.

- Mh. La note sera donc déduite de ton salaire. C'était de l'acajou massif, sculpté à la main.

- Désolé, je suis pas mal en retard, mais bon … Je suis enfin de retour, c'est quoi le plan du coup ?

Il n'y avait pas réellement de plan. Juste l'obligation de défendre l'Hôtel. Tu sorties ta lime à ongles, comme si le vacarme derrière cette porte ne t'atteignait pas... Pourtant, tes hommes avaient l'air de galérer là-haut. Tu regardais Ishtar. Tu allais sûrement devoir intervenir une nouvelle fois pour poser les points sur les i à ces sauvageons. Tu soupirais.

- Ils sont combien là-haut ?

Histoire de te préparer mentalement au nombre de morts que tu allais commettre. Et puis, quand tu trouvas la motivation, tu posas les pieds au sol et t'étiras pour chauffer tes muscles. Ton arbalète sur ton épaule, tu invoquais une grenouille sur l'autre épaule tandis que tu avais pas mal de petites aiguilles empoisonnées au niveau de ta ceinture. Tu étais bien armée. Tu étais prête à recevoir les ennemis comme il se devait et leur faire comprendre que dans cet Hôtel, on ne pouvait pas entrer sans payer.



|Event| Une grossière erreur [F. Abby] Yt3o
|Event| Une grossière erreur [F. Abby] Zd59
Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

|Event| Une grossière erreur [F. Abby] Empty
MessageSujet: Re: |Event| Une grossière erreur [F. Abby]   |Event| Une grossière erreur [F. Abby] EmptySam 3 Aoû - 23:54

Les entrés fracassantes, j'aimais toujours ça. Faut dire que j'étais pas du genre à faire dans la dentelle, surtout quand mon objectif était aussi clair. Rejoindre la boss pour voir ce qu'on fait. Le QG était assiégé et je savais très bien qu'elle ne resterait pas passive à cette situation de monde. J'aimerai quand même savoir ce qui c'était passé pour en arriver là. C'était la guerre totale. Ca faisait un moment que j'avais pas séparé des corps en deux, j'ai pas trop eu l’occasion au Japon. Mais depuis mon retour j'avais rattrapé mon quota en défendant l'hôpital et en infiltrant l'hôtel. Abby était posée dans son fauteuil tranquillement, comme si tout allait bien. En tout cas, elle ne semblait pas avoir changée la vache à lait. J'ai le droit à une remarque sur mon retard ce qui me fait doucement sourire :

Ouai désolé, j'avais des priorités, je te pensais assez grande pour te défendre. Mais c'est vrai que t'es entouré d'incapable. Donc je me suis dit que t'aurais besoin d'un coup de pouce pour l'hôtel.

Ouai ma sœur était ma priorité, la demoiselle passait après tout de même. La sécurité de ma petite sœur sera toujours le plus important à mes yeux. Mais comme promis j'étais là et apparemment c'était au bon moment. Je soupire un peu dépité quand elle m'annonce la déduction de mon salaire des réparations de la porte. Je plante mon épée dans le sol avec une certaine facilité approchant du bureau de la patronne pour m'installer sur un fauteuil en face. Venant prendre un verre. Bon je prenais mes aises, mais faut dire que c'était quand même tendu et qu'elle allait pas se plaindre au vu de la situation :

Déduis aussi le nettoyage, y a une grosse marque de sang à côté de la porte d'entrée et y a deux marres de sang dans ton couloir. Faudrait pas que ça tâche.

Je me serre tranquillement et viens boire. Les retrouvailles étaient à l'image de notre relation … Assez incisive. Relation professionnelle, voir cordiale mais assez … rentre dedans dans les mots. Mais ça ne me déplaisait pas, la chef avait un franc parlé qui m'avait toujours plu je dois bien l'avouer. La femme fatale me demande combien ils sont en haut :

Au minimum quatre dans le hall d'entrée. Un à l’accueil, deux autres dans les coins du hall et un troisième qui glande. J'en soupçonne 2 voir 3 de dévaliser les réserves de la cuisine et les alcools au vu de ce qu'ils mangeaient dans le hall. J'ai pas été vérifié je suis venu directement ici, car je savais que tu te mettrais ici. Pour les étages des chambres, je ne pourrais pas dire. Mais faut au moins compter une dizaine au meilleur des cas je pense. Ca semble être une armée régulière. J'ai aidé pendant la sécurisation de l'hôpital et ils étaient pas mal. Il semble être doté de capacité comme celle des familles, mais uniques. Cela ne ressemble pas à des éléments ou des animaux, j'en suis presque sûre.

J'étais une spécialiste anti-famille, je connaissais les pouvoirs et les animaux dans la grande majorité. Et aucun des pouvoirs que j'avais vu ne faisait écho aux pouvoirs que je connaissais. Du coup … Faut se méfier de ce qu'on va trouver. Pour le coup, je ne pourrais pas faire mes classiques affrontement en un contre dix dans cette situation avec trop d'inconnu. J'étais devenue plus forte mais je faisais toujours pas des miracles. Soudainement, Abby se lève, j'en déduis que c'était pas pour faire un tennis :

Eh bien … C'est la première fois que je te vois aussi motivée à y aller toi-même. J'espère que tu mettras aussi sur leurs notes les prochaines tâches de sang sur les mûrs. On va donc expulser les clients qui payent pas ?

Je pose le verre sur la table et me lève aussi, allant vers mon épée pour la retirer du sol et la reprendre en main, posant la lame non tranchante sur mon épaule avec un grand sourire. Mon retour était ponctué d'un défi de taille :

Je fais quoi ? Je les massacres ou je m'assure de ta sécurité ? Bien qu'en te voyant j'ai plus peur pour la sécurité de nos ennemis …
Revenir en haut Aller en bas
|Event| Une grossière erreur [F. Abby] G4b1
Abbygaëlle L. Midford

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 283
Date d'inscription : 28/11/2016


|Event| Une grossière erreur [F. Abby] Empty
MessageSujet: Re: |Event| Une grossière erreur [F. Abby]   |Event| Une grossière erreur [F. Abby] EmptyMar 6 Aoû - 15:57

Une grossière erreur

ft. Ishtar Pendragon
"L’art de la guerre, c’est de soumettre l’ennemi sans combat"

La porte. Les tâches de sang. Et maintenant le plancher. Est-ce que Ishtar avait décidé de ne plus voir son salaire pendant de bons mois ou est-ce qu'elle cherchait à t'énerver ? Tu étais persuadée que c'était un peu des deux. Tu regardais son épée. Si elle avait été un homme, tu lui aurais demandé si elle avait quelque chose à compenser mais là ; tu ne savais pas. Son talent peut-être. En tout cas, cette épée avait l'air suffisamment tranchante ; sûrement que couper des têtes seraient d'une facilité enfantine pour elle. Tu étais presque jalouse de ne pas avoir une arme de ce style.

- Au minimum quatre dans le hall d'entrée. Un à l’accueil, deux autres dans les coins du hall et un troisième qui glande. J'en soupçonne 2 voir 3 de dévaliser les réserves de la cuisine et les alcools au vu de ce qu'ils mangeaient dans le hall. J'ai pas été vérifié je suis venu directement ici, car je savais que tu te mettrais ici. Pour les étages des chambres, je ne pourrais pas dire. Mais faut au moins compter une dizaine au meilleur des cas je pense. Ça semble être une armée régulière. J'ai aidé pendant la sécurisation de l'hôpital et ils étaient pas mal. Il semble être doté de capacité comme celle des familles, mais uniques. Cela ne ressemble pas à des éléments ou des animaux, j'en suis presque sûre.

Tu soupirais. Le combat allait être intéressant et cela changerait des personnes avec des éléments ou des animaux ; le défi ne te faisait pas peur. Une dizaine ? Boarf, c'était faisable. Deux guerrières redoutables et des hommes de mains qui étaient prêts à défendre leurs intérêts... Oui, ils se feront dégager de ton hôtel à coup de pied au cul. Tu te relevais, déterminée à mettre les points sur les i ; arbalète sur ton épaule. Ishtar ne manqua évidemment pas à te faire une remarque sur la note, elle voulait partager l'addition ? Fort dommage pour elle. Tu n'avais pas envie de payer, tu lui laissais l'occasion de régler la note finale.

- Je fais quoi ? Je les massacres ou je m'assure de ta sécurité ? Bien qu'en te voyant j'ai plus peur pour la sécurité de nos ennemis …

- Assure la tienne trésor avant de penser à me protéger.

Ils allaient passer un très mauvais quart d'heure. Tu essayais de changer, d'avoir la peau empoisonnée mais tu n'arrivais pas encore à le faire sur commande... Tant pis, ça viendrait au fur et à mesure. Tu montais les marches et tu fus accueillis par une flèche qui passa très près de ton visage ; tu regardais l'arme en question avant de jeter un air mauvais sur l'ennemi qui venait d'abîmer un si joli meuble. Cela ne te faisait nullement rire et tu allais poser les bases ; ici, c'était ton hôtel. Ici, c'est toi qui faisais la loi. Tu levais ton arbalète et commençais à viser la personne en face de toi* mais un fouet entoura ton arbalète pour faire changer le carreau de direction.



Les ennemis:
 

*Jet d'attaque sur 30 : 65 - Échec.


|Event| Une grossière erreur [F. Abby] Yt3o
|Event| Une grossière erreur [F. Abby] Zd59
Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

|Event| Une grossière erreur [F. Abby] Empty
MessageSujet: Re: |Event| Une grossière erreur [F. Abby]   |Event| Une grossière erreur [F. Abby] EmptyMar 6 Aoû - 17:05

Je gardai un sourire légèrement sadique. Eh bien, effectivement, j'allais rattraper ses 1 an et demi sans violence en quelques jours à Quederla. Mais ça ne me déplaisais dans le fond. J'avais peur de mettre trop ramolli de ce côté-là. Je ne suis pas spécialement méchante, mais j'ai horreur qu'on me prenne pour une huître. Je ne me laissai pas faire aussi facilement. Contente de voir que la boss pensait la même chose et qu'elle ne se laissait toujours pas faire. Je siffle un peu alors qu'on sort du bureau épée sur l'épaule :

Classe la tenue !

Je marche derrière tranquillement, alors qu'on se dirigeait vers le hall. En passant, l'homme a qui j'avais prisé les côtes essayait de ramper jusqu'au hall, mais il n'avait pas le temps de l'atteindre. En passant à côté, je baisse mon arme au niveau de son cou, puis d'un geste vif mais plein de dextérité … Je sépare sa tête de son corps sans sourciller. Un de moins … Ca en faisait déjà 3 morts. Faudra que je demande une rallonge pour le sale boulot encore. M'enfin c'était pas le moment. Je suis Abby.

On arrivait finalement dans le hall, quand une flèche vola dans la direction d'Abby la ratant. Finalement, ça allait être du rentre dedans pur et simple. Byby semble vouloir répondre avec on arme, mais malheureusement, un fouet vient chopper son arbalète pour dévier le carreau. Ma réponse à cette action est plutôt rapide, je me jette en avant, levant ma lame pour venir l'abattre et sectionner le fouet qui retenait l'arbalète de la femme fatale.

Cependant, une nouvelle salve de flèche arrive. Mon réflexe est de me mettre devant Abbygaëlle et lever ma lame devant moi, faisant office de bouclier pour arrêter le maximum de flèche. C'était là que j'étais contente d'être plutôt fine quand même. Quelques flèches passent sur le côté et m'entaillent la peau. Mais rien de bien grave. Faut dire que je n'avais pas mon armure habituelle … Enfin ça faisait un an et demi que je ne l'avais pas mise, l'ayant laissée ici. Mais la tenue que j'avais maintenant, bien que légère, m'allait paritairement, je me sentais légère.

Je te laisse t'occuper de l'archer. Je prends l'autre

Je cours rapidement vers la personne au fouet quand les flèches ne pleuvent plus. La lame à deux mains, je la lâche d'une seule main pour tourner sur moi-même puis l'envoyer avec la force centrifuge en direction de l'ennemi, mais ce dernier esquive en sautant sur le côté. La lame se plante dans le mur. Arrivant vers la lame, je saute dessus pour prendre appuie et sauter un peu plus haut en l'air, en direction de l'ennemi, mettant mon genoux en avant pour venir fracasser sa tête. Enfin … Si cela marchait.
Revenir en haut Aller en bas
|Event| Une grossière erreur [F. Abby] G4b1
Abbygaëlle L. Midford

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 283
Date d'inscription : 28/11/2016


|Event| Une grossière erreur [F. Abby] Empty
MessageSujet: Re: |Event| Une grossière erreur [F. Abby]   |Event| Une grossière erreur [F. Abby] EmptyVen 9 Aoû - 18:44

Une grossière erreur

ft. Ishtar Pendragon
"L’art de la guerre, c’est de soumettre l’ennemi sans combat"

Ah donc ils avaient décidé de venir dans ton Hôtel ? Comme ça. Tu comptais bien leur faire comprendre que tu n'étais pas une personne à titiller ; et puis, ne nous mentons pas... Ishtar non plus n'était pas facile à vivre ! Une nouvelle attaque de flèches alla vers les demoiselles et la blonde eut le bon réflexe de se mettre devant toi, la lame devant elle pour intercepter les armes. C'est qu'elle était réellement utile cette lame ! Pourquoi est-ce que tu n'en avais pas une ? Si la blonde avait été éraflée à quelques endroits, tu remarquais à ton tour un trou dans ton pantalon, au niveau de ta cuisse avec un filet de sang. C'était une tenue toute neuve !

- Je te laisse t'occuper de l'archer. Je prends l'autre

- Avec plaisir.

Tu avais un compte à régler avec robin des bois. Tu avançais vers lui. Deux distances l'un contre l'autre n'allait sûrement rien donner ; sauf si l'un des deux étaient meilleurs ! Pas de doute, ce serait toi. Voyant de nouveau une flèche foncer vers toi, tu ne baisses et te caches derrière une table qui était tombée au sol. Tu en profitais pour recharger ton arbalète de deux carreaux tandis que les flèches continuais de voler au-dessus et à côté de toi. Tu écoutais attentivement, elle n'avait pas l'air de vouloir venir... Sûrement était-elle naze au corps à corps. Tu n'étais pas une pro mais tu arrivais à donner quelques coups de pieds bien placés.

D'un seul coup, tu décidais de te lever et d'attaquer*. Malheureusement pour toi, le bruit venait de te déconcentrer et dans un sursaut, tu avais appuyé deux fois sur la gâchette. Non mais !! Quelle erreur de débutant. Tu te rassis derrière ta table et t'insultais intérieurement pour une faute aussi débile que celle-ci ! Tu jetais un coup d’œil vers Ishtar qui semblait suffisamment se débrouiller. Tu rechargeait une nouvelle fois tes carreaux mais tu sentis une drôle de chose ; ton genou était posé au sol, des vibrations peu rassurantes s'approchaient de toi. Tu relevais la tête et remarquais un ennemi foncer vers toi avec des saïs.** Tu esquivais sur le côté et fis un croche-patte, de quoi déstabiliser ton ennemi.  



Les ennemis:
 

* Jet d'attaque sur 75 : 92 - Échec.
** Jet d'esquive sur 70 : 8 - Réussite.


|Event| Une grossière erreur [F. Abby] Yt3o
|Event| Une grossière erreur [F. Abby] Zd59
Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

|Event| Une grossière erreur [F. Abby] Empty
MessageSujet: Re: |Event| Une grossière erreur [F. Abby]   |Event| Une grossière erreur [F. Abby] EmptyDim 11 Aoû - 2:52

J'étais en l'air prête à écraser mon genou en pleins dans sa gueule de rat. Mais au dernier, l'adversaire esquive en jetant désespéramment sur le côté. J'atterris au sol une main contre le parquet de l'entrée. Je me redresse assez rapidement, n'ayant pas le temps de reprendre la lame, que le fouet sectionné vient le couper légèrement la joue ce qui me surprenais un peu je dois bien avouer. C'était douloureux, mais pas le temps de chialer, je me lance en avant essayant d'esquiver les coups. Finalement, alors que le fouet arrive dans ma direction, comme poussez par l'instinct du combat mortel qui revenait en moi, faut dire que j'avais pas eu un combat de cet ampleur au japon … Je viens attraper le fouet et d'un mouvement de main, le tire pour faire avancer son propriétaire vers moi.

Ce dernier semble un peu surpris de la force que j’exerce et arrive vers moi. La première chose qu'il rencontre, c'est mon poing qui vient s'écraser sur son visage, le faisant perdre équilibre. Mais je l'accompagne avec mon poing, éclatant sa tête contre le sol. Mais c'était pas suffisant pour en finir. Et il n'était clairement pas digne d'être tranché par ma lame. Alors comme exécution, je prends son fouet que j'enroule autour de son cou et serre pour l'étrangler sans aucune honte ou pitié. Faut dire … Que la pitié c'était pas mon fort. J'avais une vision différente des gens, mais dégainer son arme contre moi … Équivaut toujours à tué ou être tué. Après quelques instants, l'adversaire termine de se débattre, ayant rendu l'âme.

Je me redresse et jette son Fouet qui me sera plus vraiment utile en observant ou en était Abby. Je me retourne pour prendre ma lame que je sors du mur et pose le côte non-tranchant sur mon épaule droite la tenant à une main demandant à la bosse :

Tu veux que je te file un coup de main … Ou t'en fait une affaire personnelle de Robin des bois ?

Je rigole un peu. En tout cas, cela me faisait drôle de voir la grenouille se battre elle même. Moi qui pensait que salir ses mains manucurée c'était pas son genre. Je m'étais légèrement trompée on dirait, pour mon plus grand bonheur.

Enfin bref … J'ai terminé de mon côté sinon.
Revenir en haut Aller en bas
|Event| Une grossière erreur [F. Abby] G4b1
Abbygaëlle L. Midford

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 283
Date d'inscription : 28/11/2016


|Event| Une grossière erreur [F. Abby] Empty
MessageSujet: Re: |Event| Une grossière erreur [F. Abby]   |Event| Une grossière erreur [F. Abby] EmptyDim 11 Aoû - 14:20

Une grossière erreur

ft. Ishtar Pendragon
"L’art de la guerre, c’est de soumettre l’ennemi sans combat"

- Tu veux que je te file un coup de main … Ou t'en fait une affaire personnelle de Robin des bois ?

Tu fronçais les sourcils. Elle avait réellement le temps de son faire son petit commentaire ? Au lieu de demander, elle n'avait qu'à se bouger les fesses et venir t'aider ! Tu faisais actuellement un jeu d'esquive contre celui qui était aux saïs mais tu devais continuer de jeter des coups d’œil à celui qui jouait avec ses flèches pour ne pas t'en prendre une dans le dos. Apparemment, elle n'avait plus d'ennemis contre elle ; pourtant, tu entendais déjà un groupe s'approcher de vous... Et vu la manière dont ils courraient, c'était sûrement pour vous.

- Ne parle pas trop vite. Tu as de nouveaux copains.  

Tu esquivais la nouvelle attaque du Kiméos avec les Saïs et enchaînais de nouveau avec un coup de pied retourné* ; en plein dans les côtes celui-ci ! De quoi pouvoir respirer quelques secondes pendant que tu invoquais tes grenouilles sur les bras de celui qui avait les flèches pour l'occuper quelques minutes.** La première, la plus jeune, ne comprit pas réellement ce qu'elle faisait là et se contenta de sauter sur la table qui se trouvait à côté ; la deuxième par contre, Molosse, n'hésita pas sécréter son poison sur la peau de l'ennemi. Ennemi qui commençait déjà à se gratter et s'exciter dans tous les sens... Les secondes étaient comptées pour lui désormais.

Trop concentrée sur tes grenouilles, tu ne remarquas pas que l'ennemi avec les saïs s'étaient déjà remis de sa petite blessure*** ; il fonça sur toi te donne un coup de manche un plein visage avant d'enchaîner avec une éraflure au niveau du bras. Tu le regardais d'un mauvais œil ; ta tenue était nouvelle ! Sans réfléchir une seconde de plus, tu fonças tête baissée vers ton ennemi et sortie une de tes aiguilles empoisonnée pour lui faire une entaille au niveau de la joue****. Cela ne le tuera pas tout de suite comme l'archer, mais il ressentira sûrement une petite douleur... Ou mieux, une paralysie.

- Dis donc... Je n'avais jamais ressenti autant de colère chez quelqu'un !

Tu te tournes vers la personne qui avait prononcé ces mots, oubliant presque l'homme aux saïs. Tu ne te prends aucune attaque dans le dos car la femme qui t'avait parlé lui avait fais un certain geste ; tu fronçais les sourcils... De quoi elle parlait elle encore ? Et puis, pourquoi t'avait-elle épargné alors que c'était le moment ou jamais de faire sacrément mal.

- Oh... Tu es colère parce qu'on attaque ton hôtel ? Mmh... Non, ce n'est pas ça. Dit-elle sur un ton sarcastique. Ou parce qu'on s'attaque à ta ville ? Oh ! J'en connais une qui n'apprécie pas Quederla ! Répliqua-t-elle sur un ton joyeux.

Une nouvelle fois, tu fronçais les sourcils. C'était quoi ça ? Elle écoutait tes pensées ? Voyant ou sentant ton incompréhension, elle expliqua qu'elle était empathique et qu'elle comprenait tes sentiments... Comme si elle les vivait elle-même. Pfeu ! Des sentiments. C'était mal te connaître ça ! Tu ne ressentais strictement rien ! La Kiméos continua cependant à tes parler, à te demander pourquoi tu n'aimais pas cette ville... Toi, tu ne disais rien et tu la laissais parler.

- Laisse-moi deviner... Tu hais cette ville car elle t'a prise quelque chose. Ah ! J'ai vu juste. Un enfant ? Mmh... Non. Un parent ? Une sœur ? Un frère ? Oui ! C'est ça ! Quederla a pris ton frère.

Ton cœur s'était emballée ! Tu n'avais même pas eu le temps de le contrôler ; tu ne t'attendais pas à ce qu'elle évoque ton Frère. A croire qu'elle lisait chez toi comme dans un livre ouvert ; non ! Non ! Ce n'était pas possible ! Tu serrais le poing, en colère de la situation qui se passait ; tu ne supportais pas que l'on parle de ton Frère, tu ne supportais pas qu'on te rappelle à quel point cette ville n'avait fait du mal. Encore une fois, sans réfléchir, tu fonces vers l'empathique et essaye de lui coller un pain ; mais elle arrive à l'esquiver de justesse... Mais encore une fois, elle ne cherche pas à t'attaquer, ni son ami aux saïs d'ailleurs.

- Tu sais... Nous aussi on déteste cette ville. A nous aussi cette ville a fais beaucoup de mal ; ce n'est pas pour rien que nous sommes là. Et si tu te joignais à nous ? Nous pourrions leur faire mordre la poussière, leur faire payer leur affront !

Cette fois-ci, tu ne fronces pas les sourcils. Au contraire, même ! Tu sembles intéressée par ses paroles. Tu la regardes une nouvelle fois et son collègue mais aussi ceux qui se battaient contre Ishtar. Alors, ils avaient été blessés, comme toi ? Tu essayais de repérer de quelconques mensonges mais elle semblait si sincère, si réelle. Sa proposition semblait finalement intéressante. Après tout, pourquoi pas ?



Les ennemis:
 

*Jet d'attaque sur 60 : 38 - Réussite.
**Jet d'attaque des grenouilles sur 20 : 5 - Réussite critique / 76 - Échec.
***Jet d'esquive sur 25 : 63 - Échec
****Jet d'attaque sur 40 : 4 - Réussite critique.


|Event| Une grossière erreur [F. Abby] Yt3o
|Event| Une grossière erreur [F. Abby] Zd59
Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

|Event| Une grossière erreur [F. Abby] Empty
MessageSujet: Re: |Event| Une grossière erreur [F. Abby]   |Event| Une grossière erreur [F. Abby] EmptyDim 11 Aoû - 15:50

Je ne faisais pas trop attention derrière moi, pour le moment j'entendais rien. Je m'inquiétai surtout pour la boss qui ne semblait pas s'en sortir plus que ça. Je lui demandai donc si elle voulait du soutient ou non. La réponse était que … Je devrais plutôt m'occuper de moi que d'elle. Je me retourne en entendant les bruits de pas des ennemis et soupire longuement en voyant 3 nouveaux adversaires devant moi qui semblaient motivés à en découdre :

Eh bien … Le repos viendra après ! Je demande à être invité au restau de l'hôtel pour le surplus de travail !

Ca me paraissait réglo. J'abaissai mon arme tout en me dirigeant vers les nouveaux adversaires qui avaient une hache, l'autre deux épées en main et le troisième rien, ayant une position d'art martial. Ca me faisait un peu penser à ce que j'avais vu au Japon, mais bon … Pas le moment de faire un moment souvenir :

Je vais vous éclater bande de gland.

J'allais devoir passer aux choses sérieuses, bien que j'étais une combattante incroyable, du trois contre un, surtout s'ils possèdent des capacités particulières comme je soupçonne, ça va être très compliqué. Mais pas impossible. Je suis après tous la femme des miracles, comme on m'avait surnommée à l'armée. J'avais déjà affronter des escadrons de membre de famille à moi seul. Alors c'est ça qui allait me faire peur. Je fronce le regard et fonce pour un contact frontal. Le premier à me barrer la route, c'est l'homme à la hache, qui tente de m’accueillir avec un violent coup de hache sur le côté. Je viens mettre ma lame pour bloquer, faisant retentir un bruit de choc plutôt violent. De suite après le choc, je fais pivoter ma lame pour venir le trancher.

Cependant, au dernier moment, j'entends l'homme aux deux épées venir vers moi. Instinctivement, je plante mon arme dans le sol et posant ma main sur la poignée, je saute et reste en l'air, maintenant sur la poignée, alors que les deux lames viennent frapper sur la lame géante de mon arme. Il a un petit mouvement de recul. Soudainement, le troisième homme se jette sur mon me donnant un coup de poing au visage qui me fait descendre et rouler au sol. Je termine contre un des canapés de l'entrée. Je me redresse me tenant le visage



Je viens cracher au sol le sang de ma bouche. Ca y est j'étais pas contente. L'homme qui venait dee me toucher fonce vers moi de nouveau. Arrivez devant moi, il feinte un coup de poing, mais en réalité exécute un coup de pied retourner. Mais je n'étais pas dupe. J'attrape son pied avec une main pour l'arrêter, ce qui le surprend un peu, puis viens bien saisir sa cheville avec ma deuxième, le choppant comme ça. Je tourne sur moi même pour prendre de l'inertie puis l'éclate contre le mur. Ce dernier semble prendre un sacré choc qui le fait tomber au sol en se tortillant. Mais pas le temps de prendre plaisir à l'observer, je viens à côté de lui et lève le pied pour l'écraser violemment sur sa tête, faisant retentir un bruit de craquement vraiment désagréable. Je donne plusieurs coups pour m'assurer qu'il ne se relèvera pas. Je me tourne ensuite vers les deux autres :

Je vais vous massacrer ...

Bon j'étais clairement énervée ça se voyait parfaitement. Pas besoin de chercher plus loin. Je regarde légèrement en arrière n'entendant plus de combat de l'autre côté … Abby semblait discuter avec son ennemi et je ne peux m'empêcher d'hurler :

EH C'est pas un salon de thé ici bordel ! Qu'est ce qui te prend de baisser ta garde devant l'ennemi ?!

Mais j'ai pas le temps de continuer à gueuler. Un ennemi s'élance avec moi, celui avec les épées essayant de couper avec ses armes. J’esquive comme je peux en reculant et en faisant comme une danse de gauche à droite pour esquiver, essayant de trouver une ouverture pour foncer vers mon arme.
Revenir en haut Aller en bas
|Event| Une grossière erreur [F. Abby] G4b1
Abbygaëlle L. Midford

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 283
Date d'inscription : 28/11/2016


|Event| Une grossière erreur [F. Abby] Empty
MessageSujet: Re: |Event| Une grossière erreur [F. Abby]   |Event| Une grossière erreur [F. Abby] EmptyDim 11 Aoû - 17:30

Une grossière erreur

ft. Ishtar Pendragon
"L’art de la guerre, c’est de soumettre l’ennemi sans combat"

Ce n'était peut-être pas une si mauvaise idée après tout... Pourquoi est-ce que tu devrais combattre pour une ville qui n'avait jamais rien fait pour toi ? Quedela n'avait rien fait lorsque tu étais enfant, torturée et violée par ton père... La ville ne faisait rien non plus lorsque tu volais et mendiais pour ne pas mourir de fin. Pire encore ! Les Familles t'avaient jetée comme une malpropre en apprenant ce que tu faisais avec ton Frère. Frère qui avait été abandonné par les Elementis de son côté. Non. Pourquoi est-ce que tu te battrais pour cette ville ?

- EH C'est pas un salon de thé ici bordel ! Qu'est ce qui te prend de baisser ta garde devant l'ennemi ?!

- Ne l'écoute pas. Elle se bat bien mais... Je ne ressens pas autant de haine que toi. Toi... Tu pourrais nous mener loin.

Tu regardais Ishtar se battre. Elle se débrouillait bien... Malheureusement, quelques morts étaient sans doute nécessaire pour aboutir à bien à tes projets. Il ne fallait pas l'oublier, tu avais tendance à aller dans le groupe des gagnants et pour le moment, Quederla était largement perdante... Tu n'avais pas envie de mourir dans cette guerre idiote, qui ne te regardait pas d'ailleurs ! Tu hochais la tête. Pourquoi pas ? Tu n'avais rien à perdre de toute façon... Que tu mettes la ville à feu et à sang toute seule ou avec tes ennemis, qu'est-ce que ça changerait ? Quederla serait quand même détruite ! Et c'est tout ce qui comptait.

Tu rangeais ton arbalète dans le dos pour montrer que tu n'étais pas hostile. Tu avais été convaincue ! Deux personnes blessées valaient mieux qu'une et tu connaissais la ville par cœur ; tu leurs serais sûrement d'une grande aide ! La Kiméos continue de te brosser dans le sens du poils avec de belles paroles ; que vous feriez des grandes choses ensemble... C'est vrai ! Tu accomplis toujours de grandes choses ! La personne qui avait été blessée par ton aiguille tomba au sol, paralysée mais cela ne faisait ni chaud ni froid à l'empathique qui te tendit simplement la main. Tu décidas de la suivre et d'avancer dans le couloir. La ville allait entendre parler de toi !



Les ennemis:
 


|Event| Une grossière erreur [F. Abby] Yt3o
|Event| Une grossière erreur [F. Abby] Zd59
Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

|Event| Une grossière erreur [F. Abby] Empty
MessageSujet: Re: |Event| Une grossière erreur [F. Abby]   |Event| Une grossière erreur [F. Abby] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
|Event| Une grossière erreur [F. Abby]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Archives 2014 - 2019 :: Les Rps 2019-