Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pouvez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes à la recherche d'un codeur qui serait membre du Staff.
Si le poste vous intéresse, merci de contacter Kira.

Partagez
 

 The Aftermath [ft. Aston]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valet de l'Alliance
Vilmos Desgoffe und Taxis

Vilmos Desgoffe und TaxisValet de l'AllianceMessages : 295
Date d'inscription : 25/12/2018


The Aftermath [ft. Aston] Empty
MessageSujet: The Aftermath [ft. Aston]   The Aftermath [ft. Aston] EmptySam 28 Sep - 19:37


The Aftermath

A beer and a friend


La reconstruction de la ville progressait. Lentement mais sûrement. Les dégâts étaient encore nombreux, mais tout le monde mettait la main à la pâte. Tranquillement, les gens retrouvaient leur chez soi, et les certains commerces rouvraient peu à peu leurs portes. Certains avaient été plus chanceux que d’autres, leur maison ou leur boutique n’ayant que peu de dégâts. Le grand Quederla Palace, par exemple, était intact dans sa grande majorité, mis à part des actes de vandalisme et de pillage. Vilmos en aurait été furieux, si sa maison n’avait pas été complètement détruite.

En attendant sa reconstruction, il dormait dans son bureau, sur son canapé de cuir, faute de chambres disponibles à l’hôtel, qui était déjà rempli à craquer de gens ayant perdu, comme lui, leur chez soi.

Vilmos avait beau adorer son bureau, ses quatre murs commençaient à lui tomber sur les nerfs, tout comme son canapé. Il avait besoin de sortir.

Jetant son manteau sur ses épaules, il se rendit au lieu de rendez-vous, prévu avec Aston il y a quelques jours. Entre le sauvetage des victimes des décombres, la réparation de la ville et tout le reste, le fait qu’ils avaient gagné la guerre et repoussé les Kiméos passait au second plan. Les gens n’avaient pas le coeur à la fête; beaucoup étaient morts durant les hostilités. Cependant, Vilmos tenait au moins à souligner leur victoire, en allant prendre une bière avec son ami, qui s’était battu de façon brillante.

Posé près de la fenêtre, Vilmos fit signe de la main à Aston en le voyant entrer dans le bar, et lui adressa un sourire.

Salut mon vieux, comment tu vas?

Probablement exténué, comme tout le monde dans cette ville. Le serveur approcha, et Vilmos commanda un martini.

Je te paie tes verres si tu veux, dit-il alors que le serveur tournait les talons. C’est un peu grâce à toi si on s’est aussi bien débrouillé pour repousser les Kiméos. Diriger une armée, c’est pas rien. Je sais à peine discipliner ma fille, alors je n’imagine pas ce que c’était de mener des centaines d’hommes au combat.  Ça sent la promotion j’espère!

S’il y avait bien quelqu’un qui méritait d’être promu, c’était Aston.  C’était presque agaçant la ferveur avec laquelle il se battait pour le gouvernement.

J’ai toujours pensé que lorsqu’on se retrouveraient sur un champ de bataille, on serait l’un contre l’autre. Je suis heureux que ça ait été le contraire, affirma-t-il, avant de devenir pensif. Crois-tu que cette trêve durera encore longtemps?


ft. Aston


coucou



&  




#3399cc
Revenir en haut Aller en bas
The Aftermath [ft. Aston] C96b
Aston S. Hammerman

Aston S. HammermanMessages : 338
Date d'inscription : 05/09/2015


The Aftermath [ft. Aston] Empty
MessageSujet: Re: The Aftermath [ft. Aston]   The Aftermath [ft. Aston] EmptyDim 29 Sep - 20:50



The aftermath
★ Time is running out




Feat
Kira
Perso
...
La guerre semblait finie, mais les séquelles étaient encore présentes, Aston laissait le maire reprendre ses fonctions, revenant à un quotidien encore bien douloureux sans sa femme…


La guerre contre le kiméos prenait fin et avec elle la soif de vengeance d’Aston. Maintenant que les fautifs étaient morts ou en fuite, il fallait se faire une raison, il avait bien assez tué pour venger sa femme, le temps était maintenant à la reconstruction de ce qui a été détruit. Le préfet avait donc repris ses fonctions, mais prenait un peu plus de temps pour son fils maintenant orphelin de sa mère. À la maison, quand il n’est pas au travail, le blondinet se consacrais à son fils et à l’entretien d’une maison bien vide sans la présence de sa femme. C’était comme une plaie ouverte dans son coeur, être dans cette maison encore abimée par les combats qui ont eut lieu ici. Finalement, Aston allait peut-être changer de maison, peut-être que cela l’aiderait à passer à autre chose… C’est ce qu’il se demandais avant de partir pour le travail, laissant Aake à une nounou qu’il avait engagé.

Les journées de travail, Aston voyait peu de monde, pas même ses collègues habituels. La ville n’avait pas eu trop d’affaires importantes après la guerre, au contraire c’était le calme plat, comme si les hommes avaient cessez d’exprimer leurs instincts bestiaux pour se consacrer à la reconstruction de ce qui avait été perdu. Le travail n’en restait pas moins important, il supervisait les surveillances des points stratégiques et des différents sites en construction. Bien sûr, il y avait ces affaires de vandalisme, tant de choses qui l’occupaient et qui lui permettait de ne pas penser à la mort…

Cependant, aujourd’hui Aston avait faillit oublier l’invitation de son ami, Vilmos. Il faut dire qu’il n’avait pas trop la tête à ça, mais peut-être pouvait-il s’autoriser un moment de détente. Vilmos avait été un allié précieux et il lui devait au moins ça. Le préfet attrapa un manteau et son porte monnaie et partis vers le lieu de rendez-vous. Une fois arrivé, l’allemand fût accueillit par son ami qui semblait mieux gérer l’après-guerre que le blond.

▬ Hm. On essaye de s’en sortir.


Le ton employé par le blondinet annonçait déjà la couleur : il n’allait pas très bien, mais il ne volait pas se plaindre, c’était sa douleur et mieux ne valait pas entamer le moral de son ami avec les mauvaises nouvelles. Aston accepta l’invitation et commanda un whisky.

▬ Je doute être promu, mais je ne serais pas contre une promotion haha… Enfin, je n’ai pas trop eu le choix non plus, j’ai fais ce qu’il fallait…


Il n’était pas très loquace, mais il n’avait pas trop la tête à ça. Cependant, voyant l’entrain de Vilmos à engager la conversation, le blond pouvait faire un effort. D’ailleurs, il aborda un sujet qu’Aston avait un peu apprécier, le fait de se battre côte à côte.

▬ J’ai été heureux de ne pas croiser le fer avec toi, tu est un adversaire redoutable et un ami. Cela aurait été fâcheux de te faire mordre la poussière alors que nous sommes amis.


Aston souriait d’un aire narquois, essayant de se sortir de sa carapace, le sujet s’y prêtant un peu. Il paru pendant un instant réfléchir à ce que venait de dire Vilmos. Il n’avait pas tord, qui sait quand cette paix cédera pour une nouvelle guerre ?

▬ Je l’espère… Les hommes ont peut-être vu l’horreur de la guerre, avec un peu de chance personne ne voudra reprendre les armes et se contenter de cette paix, mais j’en doute… Tu sait comment sont les hommes.


Les deux hommes furent servis l’instant qui suivit sa réponse et Aston trinqua à la paix relative en ville avant de boire une bonne gorgée de whisky. Il devait oublier…



To be continued ...


© Never-Utopia



Ordres donnés en darkorange !


The Aftermath [ft. Aston] 51xb
Revenir en haut Aller en bas
Valet de l'Alliance
Vilmos Desgoffe und Taxis

Vilmos Desgoffe und TaxisValet de l'AllianceMessages : 295
Date d'inscription : 25/12/2018


The Aftermath [ft. Aston] Empty
MessageSujet: Re: The Aftermath [ft. Aston]   The Aftermath [ft. Aston] EmptyMar 1 Oct - 2:11


The Aftermath

A beer and a friend


En voyant le visage long de son ami lorsqu’il s’assit à leur table, Vilmos s’étonna que la guerre l’affecte à se point, ou plutôt se qui en résultait. Il n’avait jamais prit Aston comme quelqu’un de particulièrement sensible à ses choses-là, surtout quand on sait tout ce qui se passait à Quederla, on devenait vite insensible à la violence. Ce qui était arrivé était une tragédie, mais Aston ne devait pas s’en vouloir à ce point. Les Kiméos étaient à blâmer, pas lui.

J’ai été heureux de ne pas croiser le fer avec toi, tu est un adversaire redoutable et un ami. Cela aurait été fâcheux de te faire mordre la poussière alors que nous sommes amis.

Vilmos regarda le blond avec des yeux ronds, puis il éclata de rire. Ah! Il avait retrouvé sa bonne humeur… et son humour, visiblement. Il aimait mieux le voir comme ça tient! Il jeta un regard malicieux à son ami, sourire en coin.

Ta victoire contre moi aux échecs t’as monté à la tête? Ne crois pas que ça aurait été aussi facile, je suis vachement meilleur aux poings qu’aux pions.

Quoi qu’Aston savait également très bien se battre; il l’avait bien vu lors de l’attaque dans le quartier résidentiel. Il n’avait sans doute pas le style brutal que Vilmos possédait, et il ne l’aurait sans doute jamais admis, peut-être qu’Aston lui aurait effectivement donné du fil à retordre.

Je l’espère… Les hommes ont peut-être vu l’horreur de la guerre, avec un peu de chance personne ne voudra reprendre les armes et se contenter de cette paix, mais j’en doute… Tu sait comment sont les hommes.

Se calant au fond de sa chaise, Vilmos considéra la réponse d’Aston, lorsque le serveur leur apporta leurs verres de whisky. Vilmos saisit le sien pour le lever devant lui.

À Quederla, et à toi mon pote.

Une bonne gorgée plus tard, il reposa son verre, en essayant de ne pas regarder le fond. Chercher des réponses dans le fond d’un verre était une très mauvaise façon de commencer la soirée… et sans doute de la terminer.

J’en doute aussi. Depuis combien de temps la ville est dans une guerre perpétuelle contre elle-même? Elle l’était peut-être déjà même avant Daichi et Eisuke pour autant qu’on le sache. J’ai peine à croire que la ville était un vrai petit jardin d’Eden avant cela, et il faudrait que l’attaque d’une armée étrangère soit ce qui déclencherait la paix ici? demanda-t-il, sceptique, en secouant la tête.

Ça serait vraiment le comble. Franchement, Vilmos était presque persuadé qu’il serait mort de vieillesse avant de voir Quederla en paix. Les gens trouveraient toujours une raison de se battre.  Vilmos termina sa whisky, et fit signe au serveur de leur apporter deux autres verres.

Enfin, j’imagine que grâce à eux, tout le monde à pu constater que la ville était vulnérable aux attaques venues de l’extérieur. Je ne sais pas comment fonctionne ces genres de canons qu’ils avaient, mais il nous en faut! Ils balançaient des boulets sur les maisons, tranquillement assis dans leur putain de bateau!

À force de s’entredéchirer durant des siècles, le progrès technologique avait visiblement été mis de côté, et ce n’était pas Vilmos qui allait contribuer à cela. Il était gérant de casino, pas une putain d’ingénieur, mais il y avait certainement quelqu’un pour comprendre comme le tout fonctionnait?



ft. Aston


coucou



&  




#3399cc
Revenir en haut Aller en bas
The Aftermath [ft. Aston] C96b
Aston S. Hammerman

Aston S. HammermanMessages : 338
Date d'inscription : 05/09/2015


The Aftermath [ft. Aston] Empty
MessageSujet: Re: The Aftermath [ft. Aston]   The Aftermath [ft. Aston] EmptyDim 13 Oct - 11:23



The aftermath
★ Time is running out




Feat
Kira
Perso
...
La guerre semblait finie, mais les séquelles étaient encore présentes, Aston laissait le maire reprendre ses fonctions, revenant à un quotidien encore bien douloureux sans sa femme…


Il faut croire que la petite blague du préfet fit rire son ami et… Cela le fît doucement sourire à son tour. Aston se contenta d’hausser les épaules quant à la réponse de son ami peut-être un peu trop confiant, ou pas. Il avait beau s’être amélioré à l’épée, il n’en restait pas moins un homme sa pouvoir et même sans ça, il n’aurait jamais la carrure de Vilmos. Enfin, les whisky servis, les deux hommes portèrent un toast à Quederla.

▬ À Quederla et… Merci.


Et ils trinquèrent ensemble, comme si la guerre n’était jamais arrivée, comme s’ils vivaient dans une ère de paix. Cela faisait du bien de voir qu’on ne s’est pas battu pour rien et Aston le sentait en buvant avec son ami. Malgré les peines… Eux étaient encore là pour ceux qui n’étaient plus.

Cependant, Vilmos avait raison, la paix est peut-être illusoire dans cette ville… La nature humaine n’est pas faite pour la paix hein ? Cela rappelait à Aston ses anciens cours, notamment sur la nature de l’Homme, sont instinct primitif. Comme quoi, son professeur avait raison. Il finit rapidement son verre pour chasser cette pensée sinistre, car lui il voulait y croire, à cette paix.

▬ Moi en tout cas, j’y crois, en cette paix. Je sais qu’un jour, ici, dans cette ville, la paix régnera. Alors peut-être que tu a raison, mais si je commence à perdre espoir… Enfin, la ville sera déjà mieux préparer pour les prochaines fois avec ce qui vient de se passer, je dois m’en assurer. Pour ces canons… Je suppose que c’est mécanique, comme des catapultes ? Ou peut-être un télékinésiste ? Je sais pas, je suis pas ingénieur non plus.


Les seconds verres arrivèrent et Aston pris une bonne gorgée pour faire passer cette idée folle de progrès technologique, la menace extérieure et toutes autres pensées obscures.



To be continued ...


© Never-Utopia



Ordres donnés en darkorange !


The Aftermath [ft. Aston] 51xb
Revenir en haut Aller en bas
Valet de l'Alliance
Vilmos Desgoffe und Taxis

Vilmos Desgoffe und TaxisValet de l'AllianceMessages : 295
Date d'inscription : 25/12/2018


The Aftermath [ft. Aston] Empty
MessageSujet: Re: The Aftermath [ft. Aston]   The Aftermath [ft. Aston] EmptyJeu 17 Oct - 20:39


The Aftermath

A beer and a friend


Évidemment, il ne voulait pas faire le rabat-joie en prétendant que la paix était quelque chose de quasiment inatteignable, mais il était sceptique que cela arrive un jour. Et si la paix était bel et bien déclarée, serait-elle stable?

Comme Aston, Vilmos aurait aimé pouvoir croire à la paix, et espéré pouvoir donner à ses enfants une vie plus paisible que la sienne. Ils étaient la première raison pourquoi il se battait. Cependant, il avait l’impression que lorsque la paix arriverait pour de bon, il serait mort depuis longtemps. Il avait l’habitude de toujours se préparer au pire, et encore une fois, tout semblait trop calme dans la ville pour que ça tourne bien. Il poussa un soupir, et prit une gorgée de son deuxième verre.

Peut-être que je suis pessimiste, je ne sais pas. Je ne veux pas avoir trop d’espoir.

Il se contenterait d’être là, prêt au combat quand les choses tourneront mal. C’était sans doute ce qu’il faisait le mieux.

Est-ce que c’est possible d’aimer et de détester quelque chose à la fois? Cette putain de ville… dit-il en secouant la tête. Elle porte clairement la poisse et pourtant, on reste là, la protégeant vaillamment.

Cette fois, ils avaient protégé la ville de l’invasion des Kiméos, mais combien de fois s’étaient-ils entre-déchirés, au nom de la ville, de la paix, de tous un tas de conneries. Vilmos avait beau avoir des réserves au sujet de la paix, il était las de la guerre, lui aussi.

T’as pas déjà pensé à juste… partir? Prendre le bateau ou le train pour une autre ville et ne jamais revenir?


Pour Angel et leur fils, au moins. Vilmos ne connaissait personne de plus gentil que la femme d'Aston. Elle méritait sans doute de vivre ailleurs, dans un endroit plus paisible, que cette ville maudite.


ft. Aston


coucou



&  




#3399cc
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

The Aftermath [ft. Aston] Empty
MessageSujet: Re: The Aftermath [ft. Aston]   The Aftermath [ft. Aston] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
The Aftermath [ft. Aston]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Archives 2014 - 2019 :: Les Rps 2019-