La ville est en Septembre 2020

Partagez
 

 Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] 1bj8
Adélaïde Chesterfield

Adélaïde ChesterfieldMessages : 232
Date d'inscription : 06/06/2019


Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] Empty
MessageSujet: Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna]   Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] EmptyVen 15 Nov - 20:01


Toute prison a sa fenêtre

ft. Savanna Torres
Assise sur la petite chaise, je joue, dans un premier temps, avec mes doigts. Le policier que j'ai vu quelques minutes plus tôt m'a dis que je devais attendre que l'avocat ramène ses fesses pour écouter ma version des faits. Mais il est quand même partie depuis une dizaine de minute et je commence à m'ennuyer sérieusement... Je commence à me lever pour me rapprocher de la glace sans tain ; je colle ma tête contre la vitre mais je n'arrive pas à voir si y'a de du monde de l'autre. Je me contente de cogner un petit coup et faire coucou, espérant recevoir une réponse mais en vain.

Je ne cherche pas à avoir plus de réponses et commence à tourner en rond autour de la table, fredonnant quelques airs de musique. Je commence à trouver le temps long et ça m'ennuie... L'avocat qui va débarquer dans la salle va pouvoir me comparer à une carpette car d'ici quelques minutes, je m'allonge au sol et je ne bouge plus. Je regarde la porte et essaye de l'ouvrir mais en vain. Evidemment. Si la sortie était aussi évidente, tous les criminels seraient capable de sortir d'ici sans trop de soucis.

Pourquoi je suis ici ? Oh... Rien. Une petite broutille de rien du tout. Ok, j'ai fais quelques larcins et manque de pot, je suis tombée sur un policier pas très commode. Je lui aurais rendu ses sous, pas la peine de m'emmener au poste pour ça ! Comme je suis majeur, on ne va plus appeler mon papa pour qu'il vienne me sortir de là et je dois assumer seule cette situation... Mais trop gentil, on m'a collé un avocat commis d'office en voyant le nombre d'accusation que j'ai sur le dos. Apparemment, il était temps que je réponde de mes crimes.

Je n'étais pas réellement d'accord mais apparemment je n'avais pas grand chose à dire... Je commence à traîner des pieds et file un coup dans la chaise, mécontente de devoir attendre autant de temps. Sérieux, je m'ennuie là ; ils auraient pu me donner un casse-tête pour que je m'occupe. Je perds patience et m'assois par terre, posant les coudes sur mes genoux et la tête dans les mains. J'espère qu'ils ne vont pas me donner l'avocat qui vient d'avoir son diplôme, je ne tiens pas à lui expliquer son métier. Et là, je vois enfin du mouvement... On ouvre la porte.
Code par Hiyorin


☆ Je m'excite en #91283B
Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] RxywI7vfcG4--l0CRiDSWRwa8jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Disciple
Félicia Harleen Quinzel

Félicia Harleen QuinzelDiscipleMessages : 742
Date d'inscription : 12/02/2016


Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] Empty
MessageSujet: Re: Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna]   Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] EmptyVen 29 Nov - 19:41

♥
Toute prison a sa fenêtre
ft. Adélaïde R. Sharpe
Tu n'es pas n'importe qui, tu es la grande Carla Johnsson, enfin, presque, mais c'est tout comme. Ta véritable identité, tu ne l'oublies pas, jamais, sauf que tu dois faire avec la nouvelle à chaque changement de corps. Quand le changement est assez récent, c'est très difficile de reprendre le contrôle complet du corps, c'est que le transfert est assez épuisant, tu as besoin de repos à la suite. Dans tous les cas, tu choisis toujours les corps avec minuties, tu sais très bien dans quoi tu t'engages et tu touches toujours là où cela te pourrait être utile, que ça soit pour ton plan ou bien pour te camoufler ou autre. Le besoin d'obtenir certaines informations étaient nécessaire pour toi, il fallait donc que tu choisisses une personne capable de les obtenir.

Aujourd'hui, te voilà dans un grand cabinet d'avocat, tu es l'une des meilleures, enfin, Carla est l'une des meilleures dans le domaine, toi, tu n'as que des bases du métier, c'est donc difficile de faire ses marques lorsqu'on est débutante. Ce n'est pas pour autant que tu vas te laisser faire, tu vas faire honneur à ton nouveau corps. C'est aujourd'hui que tu reprends le travail, que tu commences ton travail pour être plus exact. Tu sais très bien comment elle s'habillait avant, tu copiais donc son style à la perfection. Avec le temps, tu as appris à copier, t'adapter, modifier ta personnalité, ton style vestimentaire. Et il faut dire que cette femme est très éloigné de ton style de prédilection. Tu as toujours été une personne assez prude, longue toge par exemple, alors que elle, elle n'hésitait pas à montrer ses attributs et qu'elle possède de l'argent. Cela n'importe peu, tu t'y appliques et tu t'adaptes à cette situation.

En arrivant au cabinet, l'accueil fut enchantant, tout le monde accueillait ton retour avec brio, ce qui te fis plaisir au fond de voir qu'on t'appréciait, même si tu n'étais pas dupe, tu reconnaissais ce ton et ces visages, tu n'es pas appréciée. En même temps, Carla n'est pas des plus aimable avec les autres, du coup, tu les snobes au plus au point, tu es la meilleure et tout le monde doit le savoir. Tout le monde devait savoir que tu étais de retour et tu devais faire une entrée fracassante. Beaucoup de dossiers se retrouvaient en attente, que ça soit dans ton propre bureau ou bien pour le cabinet, dont de très grosses affaires. Tu te disais que la meilleure des façons de faire une entrée fracassante, c'est de prendre une grosse affaire et gagner. Tu attrapas cette affaire, direction le commissariat pour retrouver ton client. Raison pour laquelle te voilà où tu es désormais.

Lors de ton arrivé, tu fis accueillis comme un invité non désirée, en même tu es loin d'être appréciée par ici à cause de la réputation de Carla, mais cela t'amuse un peu au fond. Surtout, une personne t'a remarqué, c'est l'un des employés du cabinet, sauf que tu as fais tes recherches avant, tu sais qu'il ambitionne de prendre ta place, chose qu'il a sûrement tenté de faire durant ton absence, mais tu ne te laisseras pas faire. Pour une débutante du milieu, tu as sûrement vu trop gros car même un expert y arriverait difficilement, alors pourquoi ne pas lui jouer un mauvais tour en prenant son dossier et en prenant le sien qui sera sûrement plus simple ? Tu le suivais jusqu'à la salle derrière le miroir pour une bonne discussion avec lui et avec le policier de service. Il a été commis d'office sur une petite affaire de vol, c'est parfait. Ce n'est clairement pas ton domaine, mais c'est une affaire simple, donc c'est parfait pour bien débuté dans la défense.

La conversation fut assez longue, le ton montait, la vitre vibrait même suite aux coups que tu pouvais porter dessus pour montrer que tu étais sérieuse. Malheureusement, c'est qu'il est têtu comme homme. Il quitta la pièce afin d'aller dans la salle d'interrogatoire pour retrouver sa cliente, une jeune femme. Tu emboîtes ses pas, ne le lâchant pas, continuant de l'engueuler, sous le regard du policier qui n'arrivait pas à en placer une devant deux grandes gueules comme vous. Il commençait à ouvrir la porte, mais tu l'attrapas pour la refermer immédiatement, claquant la porte dans sa face. Tu ne vas pas te laisser faire, tu es la patronne, c'est ta boîte après tout, du moins en partie, il est hors de question que tu te laisses marcher sur les pieds par un abruti de la sorte. Tu imposas ton autorité, lui donnant le dossier impossible que tu as récupéré afin de prendre celui de la jeune femme.

Désormais c'était clair et net, tu allais être une avocate commise d'office, toi, la grande Carla... C'est tout un monde, étrange, mais c'est le cas, c'est cette jeune femme qui devrait se sentir honorer, enfin, si c'était vraiment Carla en sa présence et non Savanna la grande sorcière. Il parti en ruminant, mais toi, tu es fière de toi. Ouvrant de nouveau la porte, tu entras, le buste bien en avant, gonflé à bloc pour cette affaire, suivi de peu par le policier en charge de l'affaire. Au début, tu ignoras complètement la jeune femme, alternant entre le dossier et elle, vagabondant ton regard de la sorte, mais l'ignorant par la parole. Avant de prendre ce corps, tu étudiais le droit, histoire de ne pas être une néophyte dans le domaine, sauf que c'est difficile de tout se remémorer, de tout ressortir, tu as besoin de temps, juste un peu. Néanmoins, cela joue en ta faveur, il faut savoir garder son sang-froid et c'est celui qui le perd qui perdra l'affaire, et tu es dans ton point fort.

"Les dossiers n'apprennent rien", balançant le dossier sur la table. "Pourquoi ma cliente, Mademoiselle Sharpe, est ici Monsieur l'agent ? Sûrement une petite bavure de votre part. Vous savez, je peux sûrement minimiser votre faute si vous laissez en paix ma cliente qui ne fait que subir le poids de la société et de l'injustice qui peut frapper les ignares oubliant de surveiller leurs biens. Alors, dites moi tout. Et vous aussi Mademoiselle, je veux votre témoignage. Et la franchise est de mise, la mauvaise foi n'est pas en la faveur, n'est-ce pas, monsieur l'agent des forces de l'ordre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] 1bj8
Adélaïde Chesterfield

Adélaïde ChesterfieldMessages : 232
Date d'inscription : 06/06/2019


Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] Empty
MessageSujet: Re: Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna]   Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] EmptySam 7 Déc - 15:00


Toute prison a sa fenêtre

ft. Savanna Torres
Franchement, faut pas être pressée dans ce commissariat ! Heureusement que je n'avais pas un rendez-vous médical important juste après sinon je l'aurais raté. Je redonne un coup dans la chaise par manque de patience et commence à râler de l'attente... Franchement, j'ai l'impression d'être la gynéco avec cette attente ! Elle donne un rendez-vous à 14h alors que celle avant moi était à 13h55 ; forcément que ça décale tout !! Et puis finalement, la porte s'ouvrit enfin... Laissant place à une dame qui n'avait rien à faire ici. Elle était bien trop classe pour être dans un commissariat !

Elle ne me dit pas un mot, même pas un bonjour ; ni par elle ni par le policier qui l'accompagnait. A croire que je n'étais qu'une pauvre criminelle qui ne méritait pas le respect. Elle se contentait de regarder le dossier. Puis moi. Puis le dossier. Puis moi. Et d'un coup, j'eus l'impression de connaître ce visage. Sans gêne, je commence à lui tourner autour, collant presque mon visage au sien pour observer ses traits d'un peu plus près ; humant son odeur. Ce n'était pas mon odorat qui était le meilleur mais j'avais du des Domae faire ça... Ça m'avait toujours intriguée mais on ne pouvait pas dire que c'était un franc succès.

- Les dossiers n'apprennent rien. Pourquoi ma cliente, Mademoiselle Sharpe, est ici Monsieur l'agent ? Sûrement une petite bavure de votre part. Vous savez, je peux sûrement minimiser votre faute si vous laissez en paix ma cliente qui ne fait que subir le poids de la société et de l'injustice qui peut frapper les ignares oubliant de surveiller leurs biens. Alors, dites moi tout. Et vous aussi Mademoiselle, je veux votre témoignage. Et la franchise est de mise, la mauvaise foi n'est pas en la faveur, n'est-ce pas, monsieur l'agent des forces de l'ordre.

- Carla Johnsson ! Vous êtes Carla Johnsson !! J'ai vu votre tête dans le journal ! Vous êtes l'avocate qui a libéré ce criminel, là, qui avait battu et tué sa femme. D'ailleurs, vous arrivez à dormir la nuit en sachant que vous libérez des monstres ? Eh mais... Pourquoi une aussi grande avocate s'occupe de mon affaire ? J'ai juste commis quelques vols. Oh non. Dis-je me stoppant d'un coup. Je suis accusée de meurtre ? J'ai tué qui ?

Cette avocate était un vrai requin, je l'avais lu dans le journal car elle y passe souvent et à chaque fois, elle réussissait à faire sortir de vraies ordures ! Pourquoi est-ce qu'elle s'occuperait de moi actuellement ? Mince, est-ce qu'il y avait de nouveaux éléments dans l'enquête ? Je posais un doigt sur ma joue et commençais à réfléchir à ce que j'ai pu faire ces derniers jours. Pourtant je ne me souviens pas d'avoir tuée qui que ce soit ; ce n'est pas dans ma nature de tuer des gens... Peut-être que j'étais possédée ? Ou qu'un Télékyn a pris contrôler de ma tête ?

- Non, non Mademoiselle. Il n'est pas question de meurtre... Sauf si vous avez quelque chose à nous avouer ? Vous êtes ici pour le vol de ce matin.

- J'ai une tronche à tuer des gens ? J'ai dû donner deux coups de pieds pour faire tomber votre chaise... Qui cela dit en passant est super lourde ! J'ai failli me casser un orteil avec vos bêtises. Et puis, c'est quoi cette manie de faire attendre les gens dans une salle d'interrogatoire ? J'ai d'autres choses à faire après... Je n'ai pas que vous dans mon emploi du temps et...

- Alors par pitié, répondez à la question de Madame Johnsson.


Ah oui, c'est vrai, je l'avais presque oubliée celle là. Je suis tellement impressionnée par sa présence que j'ai carrément zappé la question qu'elle m'avait posé. D'ailleurs, est-ce qu'elle m'a été commis d'office ou est-ce que je vais devoir payer bonbon pour sa défense ? Non mais parce que je n'ai pas les moyens de me payer une avocate comme ça. On pouvait me donner le jeune diplômé en fait, tant que je n'avais pas à donner ma fortune pour lui. Voyant que j'étais à nouveau en train de divaguer, le policier se met à claquer des doigts pour me faire revenir sur terre.

- Ah oui, la question !! Alors euh. Je suis ici parce que j'ai fais les poches de quelques personnes sur la place du marché, sauf que manque de pot, c'était les poches d'un policier. Je voulais lui rendre ses sous mais monsieur a râlé en disant que le vol était puni par la loi et il m'a emmenée ici. Surtout que bon, il les a récupéré ses sous puisque j'ai dû donner toutes mes affaires quand je suis arrivée ici... Faute avouée, faute à moitié pardonnée, non ?

Code par Hiyorin


☆ Je m'excite en #91283B
Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] RxywI7vfcG4--l0CRiDSWRwa8jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Disciple
Félicia Harleen Quinzel

Félicia Harleen QuinzelDiscipleMessages : 742
Date d'inscription : 12/02/2016


Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] Empty
MessageSujet: Re: Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna]   Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] EmptyLun 16 Déc - 18:08

♥
Toute prison a sa fenêtre
ft. Adélaïde R. Sharpe
Il faut dire que cette jeune femme ne sait pas tenir en place. Carla n'a pas forcément une bonne réputation, surtout parmi les personnes innocentes, mais parmi la mauvaise foules, là c'est une autre histoire. Carla est une personne qui ne défend que les gros criminels, qui n'ont aucune porte de sortie, pourtant, cette femme réussissait toujours l'exploit de les faire sortir. Cette demoiselle te sortait une de ses anciennes affaires. Un homme qui a battu sa femme pour la tuer. Pourtant, Carla a réussi à prouvé qu'il était entièrement innocent alors que toutes les preuves étaient contre lui. Cette femme et la femme actuellement, toi, ne sont plus les mêmes, mais tu dois faire en sorte de donner le change. Tu es Savanna, mais tu es également Carla et tu dois jouer le jeu. Heureusement que tu as fais des recherches. Par contre, impossible de savoir si cette femme connaît réellement Carla et si Carla l'a connaît en retour.

Tu ne répondis pas à ses dires, tout ce qui sorti de toi fut un soupire. Cette femme part vraiment au quart de tour, elle s'énerve pour rien et surtout elle s'emporte. Même si tu n'as pas l'habitude de ce genre de situation, comparé à ce corps, ce n'est pas pour autant que tu supportes ce qu'elle fait. Heureusement que l'homme de loi, malgré tes attaques, semble être assez professionnel, une chance pour lui, en lui rappelant les faits. Dans tous les cas, elle n'a pas besoin d'aide pour se mettre dans de la merde. Ce n'est pas étonnant qu'elle se retrouve dans cette situation, il suffit qu'on lui dise un truc pour qu'elle se retrouve accusée de meurtre alors qu'elle a juste volé un peu d'argent. Tu pensais que cela allait être une affaire simple, mais la cliente n'aide en rien, elle amplifie tout et cela devient n'importe quoi cette histoire.

Tu restais silencieuse devant cette discussion stupide entre la cliente et le policier. Tu as l'impression qu'à chaque fois qu'elle ouvre la bouche, c'est pour dire une bêtise et aggraver son cas. Elle n'a aucun instinct de survie. Lorsqu'on est accusé d'un crime, on n'en rajoute pas, on n'avoue pas, on ment ou bien on dévie la conversation tout simplement, on déforme la vérité tout simplement. Tu refermas le dossier afin de pouvoir tirer une chaise un peu plus loin de la table pour pouvoir t'y asseoir. Pliant les jambes, tu regardais cette scène avec désespoir, c'est réellement absurde comme situation et pourtant elle se passe devant toi en moment précis.

"Monsieur l'agent, vous voyez très bien que ma cliente n'est pas dans son état normal. Elle est tourmentée. Puis elle doit sûrement être à bout après autant de temps passé en ce lieu, pour rien de plus. Voici ce que je retiens de cette affaire." Tu pris une petite respiration afin de pouvoir déclarer ton hypothèse. ""Faire les poches", signifie qu'elle vérifie que personne ne puise se faire voler facilement, elle décide d'aider nos concitoyens car, vous savez aussi bien que moi, que les pickpockets sont monnaie courante en ville. La police étant débordée, c'est les citoyens qui décident d'agir. Cet agent en civil, fut l'une des tentatives de ma cliente pour protéger tout le monde. Par manque de courtoisie et abus de pouvoir, il ne l'a pas prit de cette manière. N'est-ce pas Mademoiselle Sharpe ? C'est bien de cette manière que ça c'est déroulé ?"

Voilà un scénario qui tient parfaitement la route, rien de plus simple. Il suffit que la jeune femme acquisse ta version des faits et tout ira bien pour elle. Le policier ne peut rien contredire à cette théorie, hormis bien sûr si la cliente décide de te contredire complètement et encore plus sombrer dans sa bêtise. Dans tous les cas, tu n'allais pas attendre d'entendre une nouvelle idiotie sortir de la bouche de ta nouvelle cliente. Même si elle est accusée d'un simple vol, elle serait capable de se faire mettre en prison pour meurtre avec préméditation sur un pigeon. Tu te tournas vers le policier afin de lui poser une simple question.

"D'ailleurs Monsieur le futur agent de la circulation, est-ce normal qu'un policier en civil se permette d'arrêter une personne avec des menottes de fonction ? N'est-ce pas contraire aux règlements ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] 1bj8
Adélaïde Chesterfield

Adélaïde ChesterfieldMessages : 232
Date d'inscription : 06/06/2019


Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] Empty
MessageSujet: Re: Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna]   Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] EmptyJeu 19 Déc - 23:08

 
Toute prison a sa fenêtre

On disait souvent que j'étais un peu trop bavarde et que je divaguais beaucoup. Mais c'était plus fort que moi ! Je suis obligée de dire tout ce qu'il me passe par la tête... Si l'idée germe dans ma petite tête, ce n'est pas pour qu'elle y reste ? Autant la partager avec le plus de monde possible ! Et puis, on était en train de me demander ma version des faits... Je suis bien obligée de dire à quoi je pense et surtout dire ce pour quoi je suis là. Mais ça ne semble faire ni plaisir à l'avocate ni au policier. D'ailleurs, je continue de me demander pourquoi l'avocate hyper célèbre vient me sauver les miches... Je dois être accusée d'autres choses, ce n'est pas possible.

- Monsieur l'agent, vous voyez très bien que ma cliente n'est pas dans son état normal. Elle est tourmentée. Puis elle doit sûrement être à bout après autant de temps passé en ce lieu, pour rien de plus. Voici ce que je retiens de cette affaire. "Faire les poches", signifie qu'elle vérifie que personne ne puise se faire voler facilement, elle décide d'aider nos concitoyens car, vous savez aussi bien que moi, que les pickpockets sont monnaie courante en ville. La police étant débordée, c'est les citoyens qui décident d'agir. Cet agent en civil, fut l'une des tentatives de ma cliente pour protéger tout le monde. Par manque de courtoisie et abus de pouvoir, il ne l'a pas prit de cette manière. N'est-ce pas Mademoiselle Sharpe ? C'est bien de cette manière que ça c'est déroulé ?

- Euh... Ben en fait.

Je voulais dire que ce n'était pas réellement ça l'expression mais l'avocat me ferma aussitôt le clapet en disant que si, c'était ce que j'avais prévu de faire. J'essayais de reprendre la parole pour dire ce qu'était réellement "faire les poches" mais je sentis que l'on donnait un coup de pied dans ma chaise. Levant timidement la tête, je voyais bien que la célèbre avocate tirait une sacré tronche... Je crois que ça voulait dire que je devais fermer mon clapet mais c'était plus fort que moi. Je ne pouvais pas laisser passer ça ! Ce n'était pas réellement ce que voulait dire fouiller les poches. Ce n'était pas bien de mentir. Ça y est, je vais commencer à faire une crise de panique.

Je commençais à m'exciter un peu sur ma chaise, mettant mes mains sous mes cuisses comme pour les empêcher de chopper l'avocate et lui faire un cours de Quederlien. C'était compliqué pour moi mais je sentais une certaine pression sur moi et Steven m'avait dit que je ferais mieux de me taire dans ces moments-là... Que si l'on insistait autant, c'est qu'il y avait un problème. Je devais simplement prendre mon mal en patience et attendre que l'on me donne des explications. D'ailleurs, elle était déjà plaidoirie dans sa plaidoirie et vu le ton qu'elle avait employé, je crois que c'était une bonne répartie.

- Cheh !

Je ne savais pas trop si c'était le bon moment de placer ça mais j'avais besoin de dire quelque chose... Je crois qu'elle avait fait quelque chose de fort pour le coup. D'ailleurs, le policier n'a plus grand chose à dire et nous autorise à sortir de la salle d'interrogatoire. J'étais persuadée que c'était fini avec cette affaire mais je déchantais rapidement quand il m'annonça que j'allais recevoir une amende dans ma boîte aux lettres d'ici quelques jours. Bon. Au moins je n'allais pas la nuit-là dedans mais j'allais quand même devoir payer des trucs. Il nous raccompagna à l'entrée et je pouvais enfin dire le fond de ma pensée.

- Mais enfin ! On ne peut pas mentir comme ça à la Justice !! Ce n'est pas du tout ça faire les poches ! On risque de finir en prison si ils découvrent qu'on a menti ! Vous risquez de perdre votre boulot et moi je vais passer ma vie derrière les barreaux !

Je commençais à paniquer, ça y est. Je n'avais pas l'impression d'être totalement tirée d'affaire ! Du moins de manière pas du tout légale ! Ce n'était pas bien mentir, surtout de mentir aux policiers ! Elle ne se rendait peut-être pas compte des conséquences que ça pourrait avoir ? Je me tourne une nouvelle fois vers elle, lui laissant à peine le temps de prendre la parole entre mes deux dialogues.

- Mais d'ailleurs, pourquoi vous vous êtes occupée de moi ? Vous êtes réputée pour les grosses affaires compliquées... Et vous n'avez pas répondu à ma question tout à l'heure ; vous arrivez à dormir la nuit en laissant des criminels dehors ? Enfin, quand je dis criminels... Je parle des vrais. Par des petits voleurs dans mon genre. Je parle de ceux qui tue, qui viole et qui ne sont pas condamnés par votre faute.

Mince, je n'aurais peut-être pas dû présenter ça comme ça ?
Codage par Libella sur Graphiorum


☆ Je m'excite en #91283B
Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] RxywI7vfcG4--l0CRiDSWRwa8jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Disciple
Félicia Harleen Quinzel

Félicia Harleen QuinzelDiscipleMessages : 742
Date d'inscription : 12/02/2016


Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] Empty
MessageSujet: Re: Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna]   Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] EmptyJeu 26 Déc - 19:02

♥
Toute prison a sa fenêtre
ft. Adélaïde R. Sharpe
Tu n'est peut-être pas avocate, du moins là si tu es avocate, mais en réalité tu viens d'un monde très différent de celui-là. Pourtant, cela ne t'empêche pas d'être une personne convaincante. Plutôt, tu as décidé de ne plus te faire berner par les autres et bluffer n'importe qui grâce à ton expérience. C'est tout ça que tu démontres aujourd'hui en défendant ta cliente actuelle. Certes, elle n'a rien fait hormis voler un peu d'argent, mais il n'y a pas de limite à ton champs d'action et il faut bien commencer quelque part. Puis si tu viens à rater cette affaire, cela ne fera pas tâche dans le dossier de Carla, juste un petit faux pas après le retour d'un congés maladie, suffira de dire que tu n'es pas encore entièrement remise de tout ça.

Néanmoins, tout semble aller dans ton sens, surtout à partir du moment que ta cliente décide enfin de se taire complètement et a décidé d'arrêter de s'enfoncer, ce qui n'est pas plus mal il faut dire. Le policier ne savait pas où se mettre face à toi, sûrement qu'il était impressionné, ou que tu as réussi à suffisamment le déstabiliser pour gagner gain de cause. Il finit d'ailleurs par autorisé ta cliente à partir, aucune arrestation, juste elle pouvait partir. Voilà une bonne histoire de faire, aucun procès, elle pouvait simplement partir. Tu l'invitas donc à se lever pour qu'elle puisse sortir de cette pièce. Juste avant que vous sortiez de la pièce, le policier déclare quand même une chose, qu'elle recevra une amende tout de même, histoire de sanctionner son acte. Bien sûr, tu n'allais pas te laisser faire et lui laisser le dernier mot.

"Bien sûr, je me ferai un plaisir de vous faire parvenir cette amende. Sauf si vous voulez que je la fasse suivre directement au préfet, ou bien au Maire. Je suis sûre qu'ils seront ravis de voir l'incompétence de leur personnel. Sur ce, bonne journée Monsieur l'agent."

Aucune chance que tu lui laisses le temps de répondre, tu claquas la porte immédiatement derrière. Il faut que tu respectes la réputation de Carla, tu es un requin, tu es un prédateur dans ce monde, hors de question de monter le moindre signe de faiblesse, sinon ils n'hésiteront pas à te faire tomber de ton trône. Tu pensais être sortie d'affaire, mais non, après l'agent, il fallait que ça soit ta cliente elle-même qui t'attaque sur ta défense, sur tout ça. Elle a peur, peur des mensonges, de se faire arrêter. Elle vient de sortir d'une situation catastrophique, qui s'aurait sûrement aggraver si tu n'étais pas intervenue, mais soit, elle vit dans un monde de drame, si seulement elle connaissait tous les drames que toi tu as vécu, sa vie serait bien terne. En tout cas, soit, elle s'inquiète alors tu dois jouer le rôle de son avocate jusqu'au bout.

"Ce n'est pas le meilleur endroit pour discuter, marchons en direction de la sortie si vous le voulez bien." Tu commenças à marcher, poussant limite la jeune demoiselle si besoin pour qu'elle t'imite. "La vérité n'est qu'une notion étrange qu'on peut modeler à sa guise. Je n'ai pas menti, juste expliqué les faits de manière différente de ce que vous pouvez avoir comme vision, rien de plus."

La notion de vérité est une chose tellement abstraite que n'importe qui peut l'arranger de la façon dont ça l'arrange. Pour le coup, tu n'as absolument aucune crainte de ce côté là, tu sais très bien manipuler la vérité. Elle n'est clairement pas du genre à mentir, mais elle devra apprendre si elle veut continuer dans la voie de la criminalité, ou apprendre à ne plus se faire attraper par la suite, c'est l'un ou l'autre. Tu attendis d'être loin des policiers, après tout, vous êtes dans un lieu où ils grouillent, donc vaut mieux éviter qu'une oreille indiscrète vous repères entrain de parler de la sorte. Surtout que tu es le genre de femme qui attire l'attention sur elle, ta prestance, tes formes, voilà, tout fait qu'on te regarde du coup si vous pouvez éviter de parler de chose qui ne mérite pas d'être entendu. Tu fis attention à cela avant de répondre à ses interrogations.

"Si vous n'êtes pas heureuse d'être représenté par une personne telle que moi, il fallait le décidé avant. Grâce à moi, vous avez une carte qui dit "Ne passez pas par la case prison". Vous devriez être heureuse. Et ne vous inquiétez pas pour mon sommeil, je dors comme un vrai bébé dans mes draps de satin."

Cela fait très longtemps que ton sommeil est perturbé, et non à cause des affaires de Carla, des criminels qui peuvent être libre, c'est à cause de ton ancienne vie, des malheurs des fondateurs, de Tarô, bref, disons que les criminels de cette vie n'est clairement pas ta priorité absolue. En te rapprochant de la sortie, tu voulais tout de même en savoir un peu plus sur ta cliente, après tout, elle te connaît apparemment, moi toi non, tu n'avais aucune information sur elle, peut-être une subtilité qui t'avait échappé, mais autant l'interroger rapidement.

"Votre nom et votre visage ne me revient pas forcément, je vois tellement de monde vous voyez. Ma réputation va jusqu'au personne de la ville du dessous, mes affaires ne peuvent que fonctionner grâce à mon talent et à cette ville. J'espère que les médias ont été clément avec mon cabinet, cela me fera de la peine de devoir leur faire un procès.. Vous ne croyez pas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] 1bj8
Adélaïde Chesterfield

Adélaïde ChesterfieldMessages : 232
Date d'inscription : 06/06/2019


Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] Empty
MessageSujet: Re: Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna]   Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] EmptyVen 27 Déc - 12:10

 
Toute prison a sa fenêtre

- Ce n'est pas le meilleur endroit pour discuter, marchons en direction de la sortie si vous le voulez bien. La vérité n'est qu'une notion étrange qu'on peut modeler à sa guise. Je n'ai pas menti, juste expliqué les faits de manière différente de ce que vous pouvez avoir comme vision, rien de plus.

Je levais un sourcil, n'étant pas réellement certaine de comprendre ce qu'elle venait de dire... Ce n'est pas la vérité ce qu'elle vient de dire, c'est carrément un mensonge ! Et on ne peut pas mentir comme ça, surtout au Gouvernement. Ils sont la loi, ils sont là pour vérifier qu'on ne fasse pas pas de bêtises il faut dire la vérité ! Après, on a des soucis. Peut-être qu'ils vont découvrir qu'elle a menti et qu'ils vont revenir dans mon atelier pour me rendre des comptes ? Et cette fois, miss parfaite ne sera pas là pour me sauver les miches !

- Si vous n'êtes pas heureuse d'être représenté par une personne telle que moi, il fallait le décidé avant. Grâce à moi, vous avez une carte qui dit "Ne passez pas par la case prison". Vous devriez être heureuse. Et ne vous inquiétez pas pour mon sommeil, je dors comme un vrai bébé dans mes draps de satin.

- Eh mais, ce n'est pas moi qui ai fait appel à vous ! Vous êtes mon avocat commis d'office, on ne m'a pas laissé le choix !

Oh bah ça c'est la meilleure ! Je me fais engueuler parce que je critique sa manière de travailler et elle ose me dire qu'il fallait que je décide avant... Mais on ne m'a pas laissé le choix ! On m'a dit que j'allais avoir un avocat commit d'office et j'allais devoir me taper la première personne qui passait par là. Donc là, j'ai eu de la chance d'avoir quelqu'un qui avait une bonne réputation mais j'aurais très bien pu tomber sur le petit nouveau incapable de ressortir son code civil. En tout cas, on ne peut pas dire que c'est une personne humble cette avocate... MAdame a de la réputation alors elle fait bien savoir qu'elle est meilleure que tout le monde.

Je n'aime pas trop ce genre de gens. Juste parce qu'ils ont de l'argent et de la réputation, ils peuvent se permettre de faire tout et n'importe quoi ! Enfin. Je ne devrais pas trop cracher dans la soupe car je suis dehors et que je n'ai pas eu trop de soucis donc je devrais être heureuse... Pourtant, j'ai la sensation que je ne mérite pas d'être dehors. Je note également dans un coin de ma tête qu'elle pouvait attendre pour que je répare sa voiture... "Les personnes du dessous" ont d'autres priorités que les petites merdeuses dans son style.

- Ouais, sûrement...

Tant mieux si les médias étaient cléments avec elle et qui lui faisaient de la bonne pub... Ouais, moi aussi j'aimerai bien avoir de la pub pour mon atelier. Bref. L'heure n'était pas à la causette et j'avais du travail à rattraper à mon atelier. Je la remerciais dans ma barbe de m'avoir sauvé les miches et je tournais les talons pour repartir vers la Zone Industrielle. Ça va me travailler toute la journée maintenant cette manière de détourner la vérité. Je ne comprends pas ce point de vue.
Codage par Libella sur Graphiorum


☆ Je m'excite en #91283B
Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] RxywI7vfcG4--l0CRiDSWRwa8jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] Empty
MessageSujet: Re: Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna]   Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Rps 2019-