Le forum dispose de Discord !
Vous pouvez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes à la recherche d'un codeur qui serait membre du Staff.
Si le poste vous intéresse, merci de contacter Kira.
Nous sommes actuellement 10 membres de l'Alliance
6 Citoyens, 3 membres du Gouvernement et 1 Télékyn !

Partagez
 

 Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] 5vcs
Adélaïde R. Sharpe

Adélaïde R. SharpeMessages : 93
Date d'inscription : 06/06/2019


Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] Empty
MessageSujet: Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna]   Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] EmptyVen 15 Nov - 20:01


Toute prison a sa fenêtre

ft. Savanna Torres
Assise sur la petite chaise, je joue, dans un premier temps, avec mes doigts. Le policier que j'ai vu quelques minutes plus tôt m'a dis que je devais attendre que l'avocat ramène ses fesses pour écouter ma version des faits. Mais il est quand même partie depuis une dizaine de minute et je commence à m'ennuyer sérieusement... Je commence à me lever pour me rapprocher de la glace sans tain ; je colle ma tête contre la vitre mais je n'arrive pas à voir si y'a de du monde de l'autre. Je me contente de cogner un petit coup et faire coucou, espérant recevoir une réponse mais en vain.

Je ne cherche pas à avoir plus de réponses et commence à tourner en rond autour de la table, fredonnant quelques airs de musique. Je commence à trouver le temps long et ça m'ennuie... L'avocat qui va débarquer dans la salle va pouvoir me comparer à une carpette car d'ici quelques minutes, je m'allonge au sol et je ne bouge plus. Je regarde la porte et essaye de l'ouvrir mais en vain. Evidemment. Si la sortie était aussi évidente, tous les criminels seraient capable de sortir d'ici sans trop de soucis.

Pourquoi je suis ici ? Oh... Rien. Une petite broutille de rien du tout. Ok, j'ai fais quelques larcins et manque de pot, je suis tombée sur un policier pas très commode. Je lui aurais rendu ses sous, pas la peine de m'emmener au poste pour ça ! Comme je suis majeur, on ne va plus appeler mon papa pour qu'il vienne me sortir de là et je dois assumer seule cette situation... Mais trop gentil, on m'a collé un avocat commis d'office en voyant le nombre d'accusation que j'ai sur le dos. Apparemment, il était temps que je réponde de mes crimes.

Je n'étais pas réellement d'accord mais apparemment je n'avais pas grand chose à dire... Je commence à traîner des pieds et file un coup dans la chaise, mécontente de devoir attendre autant de temps. Sérieux, je m'ennuie là ; ils auraient pu me donner un casse-tête pour que je m'occupe. Je perds patience et m'assois par terre, posant les coudes sur mes genoux et la tête dans les mains. J'espère qu'ils ne vont pas me donner l'avocat qui vient d'avoir son diplôme, je ne tiens pas à lui expliquer son métier. Et là, je vois enfin du mouvement... On ouvre la porte.
Code par Hiyorin


☆ Je m'excite en #91283B
Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] RxywI7vfcG4--l0CRiDSWRwa8jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Savanna Torres

Savanna TorresCitoyenMessages : 642
Date d'inscription : 12/02/2016


Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] Empty
MessageSujet: Re: Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna]   Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] EmptyVen 29 Nov - 19:41

♥
Toute prison a sa fenêtre
ft. Adélaïde R. Sharpe
Tu n'es pas n'importe qui, tu es la grande Carla Johnsson, enfin, presque, mais c'est tout comme. Ta véritable identité, tu ne l'oublies pas, jamais, sauf que tu dois faire avec la nouvelle à chaque changement de corps. Quand le changement est assez récent, c'est très difficile de reprendre le contrôle complet du corps, c'est que le transfert est assez épuisant, tu as besoin de repos à la suite. Dans tous les cas, tu choisis toujours les corps avec minuties, tu sais très bien dans quoi tu t'engages et tu touches toujours là où cela te pourrait être utile, que ça soit pour ton plan ou bien pour te camoufler ou autre. Le besoin d'obtenir certaines informations étaient nécessaire pour toi, il fallait donc que tu choisisses une personne capable de les obtenir.

Aujourd'hui, te voilà dans un grand cabinet d'avocat, tu es l'une des meilleures, enfin, Carla est l'une des meilleures dans le domaine, toi, tu n'as que des bases du métier, c'est donc difficile de faire ses marques lorsqu'on est débutante. Ce n'est pas pour autant que tu vas te laisser faire, tu vas faire honneur à ton nouveau corps. C'est aujourd'hui que tu reprends le travail, que tu commences ton travail pour être plus exact. Tu sais très bien comment elle s'habillait avant, tu copiais donc son style à la perfection. Avec le temps, tu as appris à copier, t'adapter, modifier ta personnalité, ton style vestimentaire. Et il faut dire que cette femme est très éloigné de ton style de prédilection. Tu as toujours été une personne assez prude, longue toge par exemple, alors que elle, elle n'hésitait pas à montrer ses attributs et qu'elle possède de l'argent. Cela n'importe peu, tu t'y appliques et tu t'adaptes à cette situation.

En arrivant au cabinet, l'accueil fut enchantant, tout le monde accueillait ton retour avec brio, ce qui te fis plaisir au fond de voir qu'on t'appréciait, même si tu n'étais pas dupe, tu reconnaissais ce ton et ces visages, tu n'es pas appréciée. En même temps, Carla n'est pas des plus aimable avec les autres, du coup, tu les snobes au plus au point, tu es la meilleure et tout le monde doit le savoir. Tout le monde devait savoir que tu étais de retour et tu devais faire une entrée fracassante. Beaucoup de dossiers se retrouvaient en attente, que ça soit dans ton propre bureau ou bien pour le cabinet, dont de très grosses affaires. Tu te disais que la meilleure des façons de faire une entrée fracassante, c'est de prendre une grosse affaire et gagner. Tu attrapas cette affaire, direction le commissariat pour retrouver ton client. Raison pour laquelle te voilà où tu es désormais.

Lors de ton arrivé, tu fis accueillis comme un invité non désirée, en même tu es loin d'être appréciée par ici à cause de la réputation de Carla, mais cela t'amuse un peu au fond. Surtout, une personne t'a remarqué, c'est l'un des employés du cabinet, sauf que tu as fais tes recherches avant, tu sais qu'il ambitionne de prendre ta place, chose qu'il a sûrement tenté de faire durant ton absence, mais tu ne te laisseras pas faire. Pour une débutante du milieu, tu as sûrement vu trop gros car même un expert y arriverait difficilement, alors pourquoi ne pas lui jouer un mauvais tour en prenant son dossier et en prenant le sien qui sera sûrement plus simple ? Tu le suivais jusqu'à la salle derrière le miroir pour une bonne discussion avec lui et avec le policier de service. Il a été commis d'office sur une petite affaire de vol, c'est parfait. Ce n'est clairement pas ton domaine, mais c'est une affaire simple, donc c'est parfait pour bien débuté dans la défense.

La conversation fut assez longue, le ton montait, la vitre vibrait même suite aux coups que tu pouvais porter dessus pour montrer que tu étais sérieuse. Malheureusement, c'est qu'il est têtu comme homme. Il quitta la pièce afin d'aller dans la salle d'interrogatoire pour retrouver sa cliente, une jeune femme. Tu emboîtes ses pas, ne le lâchant pas, continuant de l'engueuler, sous le regard du policier qui n'arrivait pas à en placer une devant deux grandes gueules comme vous. Il commençait à ouvrir la porte, mais tu l'attrapas pour la refermer immédiatement, claquant la porte dans sa face. Tu ne vas pas te laisser faire, tu es la patronne, c'est ta boîte après tout, du moins en partie, il est hors de question que tu te laisses marcher sur les pieds par un abruti de la sorte. Tu imposas ton autorité, lui donnant le dossier impossible que tu as récupéré afin de prendre celui de la jeune femme.

Désormais c'était clair et net, tu allais être une avocate commise d'office, toi, la grande Carla... C'est tout un monde, étrange, mais c'est le cas, c'est cette jeune femme qui devrait se sentir honorer, enfin, si c'était vraiment Carla en sa présence et non Savanna la grande sorcière. Il parti en ruminant, mais toi, tu es fière de toi. Ouvrant de nouveau la porte, tu entras, le buste bien en avant, gonflé à bloc pour cette affaire, suivi de peu par le policier en charge de l'affaire. Au début, tu ignoras complètement la jeune femme, alternant entre le dossier et elle, vagabondant ton regard de la sorte, mais l'ignorant par la parole. Avant de prendre ce corps, tu étudiais le droit, histoire de ne pas être une néophyte dans le domaine, sauf que c'est difficile de tout se remémorer, de tout ressortir, tu as besoin de temps, juste un peu. Néanmoins, cela joue en ta faveur, il faut savoir garder son sang-froid et c'est celui qui le perd qui perdra l'affaire, et tu es dans ton point fort.

"Les dossiers n'apprennent rien", balançant le dossier sur la table. "Pourquoi ma cliente, Mademoiselle Sharpe, est ici Monsieur l'agent ? Sûrement une petite bavure de votre part. Vous savez, je peux sûrement minimiser votre faute si vous laissez en paix ma cliente qui ne fait que subir le poids de la société et de l'injustice qui peut frapper les ignares oubliant de surveiller leurs biens. Alors, dites moi tout. Et vous aussi Mademoiselle, je veux votre témoignage. Et la franchise est de mise, la mauvaise foi n'est pas en la faveur, n'est-ce pas, monsieur l'agent des forces de l'ordre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] 5vcs
Adélaïde R. Sharpe

Adélaïde R. SharpeMessages : 93
Date d'inscription : 06/06/2019


Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] Empty
MessageSujet: Re: Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna]   Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] EmptySam 7 Déc - 15:00


Toute prison a sa fenêtre

ft. Savanna Torres
Franchement, faut pas être pressée dans ce commissariat ! Heureusement que je n'avais pas un rendez-vous médical important juste après sinon je l'aurais raté. Je redonne un coup dans la chaise par manque de patience et commence à râler de l'attente... Franchement, j'ai l'impression d'être la gynéco avec cette attente ! Elle donne un rendez-vous à 14h alors que celle avant moi était à 13h55 ; forcément que ça décale tout !! Et puis finalement, la porte s'ouvrit enfin... Laissant place à une dame qui n'avait rien à faire ici. Elle était bien trop classe pour être dans un commissariat !

Elle ne me dit pas un mot, même pas un bonjour ; ni par elle ni par le policier qui l'accompagnait. A croire que je n'étais qu'une pauvre criminelle qui ne méritait pas le respect. Elle se contentait de regarder le dossier. Puis moi. Puis le dossier. Puis moi. Et d'un coup, j'eus l'impression de connaître ce visage. Sans gêne, je commence à lui tourner autour, collant presque mon visage au sien pour observer ses traits d'un peu plus près ; humant son odeur. Ce n'était pas mon odorat qui était le meilleur mais j'avais du des Domae faire ça... Ça m'avait toujours intriguée mais on ne pouvait pas dire que c'était un franc succès.

- Les dossiers n'apprennent rien. Pourquoi ma cliente, Mademoiselle Sharpe, est ici Monsieur l'agent ? Sûrement une petite bavure de votre part. Vous savez, je peux sûrement minimiser votre faute si vous laissez en paix ma cliente qui ne fait que subir le poids de la société et de l'injustice qui peut frapper les ignares oubliant de surveiller leurs biens. Alors, dites moi tout. Et vous aussi Mademoiselle, je veux votre témoignage. Et la franchise est de mise, la mauvaise foi n'est pas en la faveur, n'est-ce pas, monsieur l'agent des forces de l'ordre.

- Carla Johnsson ! Vous êtes Carla Johnsson !! J'ai vu votre tête dans le journal ! Vous êtes l'avocate qui a libéré ce criminel, là, qui avait battu et tué sa femme. D'ailleurs, vous arrivez à dormir la nuit en sachant que vous libérez des monstres ? Eh mais... Pourquoi une aussi grande avocate s'occupe de mon affaire ? J'ai juste commis quelques vols. Oh non. Dis-je me stoppant d'un coup. Je suis accusée de meurtre ? J'ai tué qui ?

Cette avocate était un vrai requin, je l'avais lu dans le journal car elle y passe souvent et à chaque fois, elle réussissait à faire sortir de vraies ordures ! Pourquoi est-ce qu'elle s'occuperait de moi actuellement ? Mince, est-ce qu'il y avait de nouveaux éléments dans l'enquête ? Je posais un doigt sur ma joue et commençais à réfléchir à ce que j'ai pu faire ces derniers jours. Pourtant je ne me souviens pas d'avoir tuée qui que ce soit ; ce n'est pas dans ma nature de tuer des gens... Peut-être que j'étais possédée ? Ou qu'un Télékyn a pris contrôler de ma tête ?

- Non, non Mademoiselle. Il n'est pas question de meurtre... Sauf si vous avez quelque chose à nous avouer ? Vous êtes ici pour le vol de ce matin.

- J'ai une tronche à tuer des gens ? J'ai dû donner deux coups de pieds pour faire tomber votre chaise... Qui cela dit en passant est super lourde ! J'ai failli me casser un orteil avec vos bêtises. Et puis, c'est quoi cette manie de faire attendre les gens dans une salle d'interrogatoire ? J'ai d'autres choses à faire après... Je n'ai pas que vous dans mon emploi du temps et...

- Alors par pitié, répondez à la question de Madame Johnsson.


Ah oui, c'est vrai, je l'avais presque oubliée celle là. Je suis tellement impressionnée par sa présence que j'ai carrément zappé la question qu'elle m'avait posé. D'ailleurs, est-ce qu'elle m'a été commis d'office ou est-ce que je vais devoir payer bonbon pour sa défense ? Non mais parce que je n'ai pas les moyens de me payer une avocate comme ça. On pouvait me donner le jeune diplômé en fait, tant que je n'avais pas à donner ma fortune pour lui. Voyant que j'étais à nouveau en train de divaguer, le policier se met à claquer des doigts pour me faire revenir sur terre.

- Ah oui, la question !! Alors euh. Je suis ici parce que j'ai fais les poches de quelques personnes sur la place du marché, sauf que manque de pot, c'était les poches d'un policier. Je voulais lui rendre ses sous mais monsieur a râlé en disant que le vol était puni par la loi et il m'a emmenée ici. Surtout que bon, il les a récupéré ses sous puisque j'ai dû donner toutes mes affaires quand je suis arrivée ici... Faute avouée, faute à moitié pardonnée, non ?

Code par Hiyorin


☆ Je m'excite en #91283B
Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] RxywI7vfcG4--l0CRiDSWRwa8jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] Empty
MessageSujet: Re: Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna]   Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Toute prison a sa fenêtre [PV Savanna]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: La capitale :: Le Quartier des Affaires :: Commissariat-