La ville est en Septembre 2020

Partagez
 

 Blood diamond [ft. Laelyss]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Blood diamond [ft. Laelyss] Empty
MessageSujet: Blood diamond [ft. Laelyss]   Blood diamond [ft. Laelyss] EmptyJeu 28 Nov - 22:58


Blood diamond

ft. Laelyss de Lester


Laelyss était sa plus chère partenaire d’affaires. Chère dans tous les sens du termes. Ses services étaient peut-être faramineux, mais Vilmos ne faisait confiance à personne d’autre pour faire la livraison et le transport de ses marchandises, qui s’effectuait toujours en bonne et due forme. Surtout que les marchandises en questions étaient assez «délicates», et il bénéficiait de la discrétion de Laelyss. Non, vraiment, c’était une chance de l’avoir de leur côté. Les factures étaient toujours salées, mais ça en valait la peine. Il fallait bien qu’elle gagne sa vie elle aussi.

D’ailleurs, Vilmos se demandait bien ce qu’elle pouvait bien faire avec autant d’argent? À ce genre de question, lorsqu’on la lui posait, Vilmos disait toujours que c’était pour ses enfants. Une réponse honorable, et presque entièrement vraie. En revanche, Laelyss n’avait pas d’enfants. Enfin, pas qu’il sache. Il la connaissait assez peu en fait. Après tout, dans le milieu où ils évoluaient - la mafia, l’Alliance, la guerre de faction - créer des liens est toujours dangereux.

Il l’avait apprit à ses dépends, et ce plus d’une fois.

Tout de même, un verre en compagnie de sa capitaine préférée pour célébrer son retour ainsi que celui de son tout dernier «investissement». Il testait de nouvelles avenues pour rendre l’argent sale accumulé par l’Alliance et par lui même à nouveau utilisable. C’était risqué, plus encore que le blanchiment d’argent traditionnel, mais ça le débarrassait d’une certaine quantité d’argent plus rapidement que de l’intégrer habilement dans son livre de comptes.

Le diamant. La très grande valeur que représente les diamants pour un faible poids et un encombrement minimum, la facilité d’écouler la marchandise, et son indestructibilité sont un énorme avantage, versus les billets de banque. Les diamants sont également facilement négociable, contre des armes ou des espèces blanchies. Une petite boîte d’allumette peut contenir l’équivalent de plusieurs milliers de billets. Le vendeur lui avait également assuré que la traçabilité des pierres étaient impossible. Un diamant provenant des mines des États-Unis ressemblait en effet en tout point à un diamant qui proviendrait d’une mine du Sierra Leone.

Après s’être assuré que sa cargaison était en bon état, Vilmos se rendit à son cabaret, où il fut certain d’y trouver Laelyss, à son emplacement habituel. Comme de fait, il la trouva assise à sa table, légèrement en retrait.

Bonsoir capitaine,
la salua-t-il, souriant et visiblement de bonne humeur. J’ai reçu ce que j’attendais avec impatience et je ne suis pas déçu, comme d’habitude. Avec ce que tu viens de m’apporter, je crois que ça mérite bien un bon vin. Un excellent vin même.

Vilmos fit signe au serveur et lui demanda d’aller chercher la bouteille de Pinot noir 98. Vilmos retira sa veste noire pour se caler au fond de la banquette de cuir rouge capitonné. En cet endroit, il se sentait presque comme chez lui. Il aimait le brouhaha des clients, les rires et les cris, et la musique surtout. Aussi tard dans la nuit, le petit show sur la scène n’avait rien de très impressionnant cependant. Des danseuses bien roulés qui se trémoussaient le fion. Des danseuses habillées cependant. Son cabaret ne donnait pas dans la vulgarité…

Alors, ça s’est passé comment ce voyage, cette fois?  Ma cargaison ne t’as pas causé trop de soucis?  Tu peux me demander ce que c’était si tu veux. Après faudra seulement que tu le gardes pour toi. Tu me connais assez pour savoir que les secrets peuvent se répandre rapidement dans cette ville.



coucou

Revenir en haut Aller en bas
Blood diamond [ft. Laelyss] V0qh
Laelyss De Lester

Laelyss De LesterMessages : 1082
Date d'inscription : 23/11/2014


Blood diamond [ft. Laelyss] Empty
MessageSujet: Re: Blood diamond [ft. Laelyss]   Blood diamond [ft. Laelyss] EmptyLun 2 Déc - 15:13



diamond.

‟ Parure élégante, envoûtante „


      Le fond de la musique envahissait l'esprit. Les visages plaqués de sourires, les éclats de voix se mélangeaient aux lumières harmonieuses de la soirée. L'ambiance donnait envie de la voir se prolongeait jusqu'au bout de la nuit, arrosée par des flots d'alcool, des danses endiablées et des rires à n'en plus pouvoir. Offrant ce sentiment où échapper à la réalité était possible, rien ne comptait plus que de profiter du moment présent. Tout était là, sous les yeux, presque palpable d'une main tenue.

      L'islandaise observait ce monde qui s'abreuvait des joyeusetés offertes. De sa table qui lui était réservée à chaque passage, celle qui pouvait presque porter son nom brodé sur la banquette, elle voyait ces gens, leur comportement, leurs besoins et désir s'illuminer sous les possibilités à porter de main. La débauche n'était ni une honte ni un jugement, ces mots faisaient partie de l'établissement du cabaret. Il pointait haut une renommée n'étant plus à faire et se distinguer par ses exigences. Tout le monde ne pouvait se vanter d'y avoir mis les pieds au moins une fois dans sa vie. Et, il était particulièrement appréciable de voir que les grandes classes sociales ne se s’accommodaient pas au bas peuple. De sa table, dans sa zone reculée, parmi ceux qui savaient se tenir en société, elle jouissait de cette séparation. L'air y était différent, les nombreux hommes ne se comportaient pas en mâle en rut et, l'exaltation devant un moreau de chair dévoilée n'était pas criée sur tous les toits. Les filles étaient belles, les filles faisaient rêver, mais les filles n'étaient pas obscènes. Elles charmaient, convoitaient, fantasmaient en restant respectable. Et Laelyss bénéficiait d'avantages accordées que bien des clients ne pouvaient espérer en toucher. La jalousie qui en provenait d'autrui été toujours agréable à ressentir.

La jeune femme attendait sagement, les jambes croisées sous sa robe de velours noir. Les mains posées sur la bordure du tissu s'arrêtant sur ses genoux dénudés. Son pied bougeait en rythme à la musique, ni trop rapide, ni trop lente. Un tempo parfait. Elle n'avait guère patienté bien longtemps depuis son arrivée et le temps ne lui manquait pas. Son visage s'illumina d'un sourire professionnel, saluant son homologue avec autant de délicatesse dans le son de sa voix, si ce n'était une pointe mielleuse à la fin.

« Monsieur Desgofffes. J'apprécie toujours les remerciements avec un bon vin. »

On ne pouvait dire non au vin et son goût aussi âcre que sucré. Elle aimait être le centre de son attention, pour le simple plaisir d'obtenir ces petits présents sans avoir à les quémander. Elle n'allongerait pas de billets pour la bouteille et lui ne paierait pas de frais supplémentaires pour le dépôt d'une livraison. Les choses pouvaient fonctionner ainsi quand elle passait la porte du bâtiment pour ses affaires, ils pouvaient se targuer de se connaître de bien des façons, celle-ci en restait la meilleure. À chaque fois que son navire apportait de nouvelles cargaisons pour le propriétaire il était certain de la voir en ces lieux. Elle s'assurait que la marchandise était conforme aux souhaits, que le compte était exact et que la rémunération s'était déroulé entre de bonnes mains. Elle gérait son monde une main de fer et rien n'était jamais laissé au hasard. En fin de compte, il s'agissait d'un deal tout à fait honorable tant les deux parties en étaient toujours satisfaite. Mais, il lui arrivait de franchir le seuil de la porte d'entrée pour le simple fait de prendre une détente méritée.

« Les coffres étaient bien protégés à la réception. Une négociation un peu longue pour les récupérer, mais dans l'ensemble tous ces biens déroulés. Répondit-elle sans entrer dans les grandes lignes. »

Le voyage lui avait paru plus éprouvant que mettre les objets dans le bateau. Pour lui, Laelyss prenait toujours soin de se déplacer en personne. De vérifier par ses propres soins que l'entour-loupe n'était pas une idée traversant les potentiels commerçants. Mais les embûches en étaient souvent nombreuses sur les flots.
Sans que l'envie soit présente de raconter les détails de son expédition, elle balaya ces faits d'un revers de la main bougeant dans le vide.

« Mais, tu attises ma curiosité mon cher. Que peut-il y avoir dedans qui te rendent aussi prudent ? »

design  ϟ  vocivus // icons ϟ  vocivus  


Elle te parle en Brown

KDO
Blood diamond [ft. Laelyss] -XoIUmuE5TkYuCFs1-XAHGdFZb8
bitch:
 


Dernière édition par Laelyss De Lester le Ven 10 Jan - 13:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com
Anonymous

InvitéInvité

Blood diamond [ft. Laelyss] Empty
MessageSujet: Re: Blood diamond [ft. Laelyss]   Blood diamond [ft. Laelyss] EmptyMer 4 Déc - 1:37


Blood diamond

ft. Laelyss de Lester


Pour Vilmos, offrir une bouteille de vin et un service impeccable à la personne qui s’occupait de transporter et ramener ses marchandises, c’était bien peu et la moindre des choses. Laelyss faisait parti de l’Alliance, mais elle n’obéissait qu’à ses propres règles. Même si utiliser ses services coûtait cher, ça en valait le prix.

Le serveur arriva avec la bouteille et les verres, que Vilmos rempli et servit à Laelyss.

Eh bien, à ton retour, saine et sauve, dit-il en levant son verre, souriant.

Il trinqua avec elle, et goûta au Pinot noir qu’il n’avait pas eu encore la chance de savourer. Comme prévu, il était excellent.  Le vin rouge était son poison de choix, avec les martinis, et il était encore meilleur en bonne compagnie. Tout de même, si chaque fois que Laelyss lui rendait visite après chacun de ses retour triomphant de l’océan, ils buvaient du vin, il faudrait qu’il songe sérieusement à remplir son stock de rouge.

La capitaine lui demanda alors ce qu’il y avait donc dans les caisses qu’elle lui avait ramené. Vilmos sourit en coin. Elle avait remarqué sa précaution? En même temps, il avait la réputation d’être plus « spontané » que prudent. Une réputation qu’il avait bien mérité, toutefois. Vilmos bu une gorgé de son vin avant de répondre, tout sourire.

J’espérais que tu me le demandes en fait, mais quand je te dis que tu ne dois en parler à personne, je suis sérieux, la prévenu-t-il. Le Conclave lui-même n’est pas au courant.

Il avait ça en commun avec Laelyss : jouer avec ses propres règles. Vilmos ne savait pas trop comment les membres du Conclave pourrait réagir. Pour lui, ça n’avait rien de choquant, et il espérait seulement que personne ne le soit pour l’empêcher de gérer ses affaires. Il en parlerait au Conclave en temps et lieu, lorsqu’il serait certain que son hypothèse tenait la route, ou lorsque les profits seront concluant.

Vilmos fouilla dans la poche intérieure de son veston. Il en sortit un petit sac de velour rouge, noué d’un ruban argenté. Vilmos dénoua le ruban. Vidant alors le contenu du sac dans la paume de sa main. Un éclat brillant s’y déposa. Avec son autre main, Vilmos saisit la pierre entre son pouce et son index. En approchant le diamant à la lumière de la chandelle posée sur la table, celui-ci se mit à scintiller d’un éclat blanc, légèrement bleuté. Il déposa alors la pierre, pas plus grosse que la moitié d’un ongle, devant Laelyss.

Voici 5 000 derlas.

Et le mieux, c’est qu’il en avait deux caisses. Fier de son petit effet, Vilmos prit une autre gorgée de Pinot noir.

Il n’y a pas que les bijoutiers et les bourgeois en manque d’idées de cadeau pour leur femme qui nécessite l’utilisation des diamants. Ils sont utilisés de plus en plus dans les nouvelles technologies, à cause de sa dureté. Pour des outils de coupe par exemple, et même des bistouris, il paraît. De toute façon, peu importe qui achètera, je compte bien les vendre.  Ou les utiliser.

Vilmos ne songeait certainement pas à se faire fabriquer une bague ou une putain de couronne en diamant. Il avait l’esprit plus pratique, et plus tordu que ça.

Toi qui est Elementis, tu pourrais me dire s’il n’existe pas un pouvoir capable de manipuler les pierres précieuses, ou les gemmes? Je pense que ça pourrait nous être très utile, à l’Alliance...


coucou

Revenir en haut Aller en bas
Blood diamond [ft. Laelyss] V0qh
Laelyss De Lester

Laelyss De LesterMessages : 1082
Date d'inscription : 23/11/2014


Blood diamond [ft. Laelyss] Empty
MessageSujet: Re: Blood diamond [ft. Laelyss]   Blood diamond [ft. Laelyss] EmptyLun 16 Déc - 14:01


 

diamond

 
‟ PARURE ÉLÉGANTE, ENVOÛTANTE „

      La brune sous ses airs de Noble et de femmes d'affaires redoutables, n'en resta pas moins une grande curieuse. Elle aimait les petits détails, les petits points presque insignifiants pour autrui et pourtant une véritable mine d'or à qui savait les utiliser avec soin. Sa curiosité l'avait souvent amené à des découvertes plus que précieuses, qui ressortie au bon moment, offrait des avantages non négligeables. Comme un pouvoir entre les mains qu'il fallait utiliser à bon escient pour ne pas s'y perdre. Cependant, elle appréciait un tant soit peu son compère pour éviter de l'enrober dans ses propres manigances, elle se contenterait d'écouter son secret sans arrière-pensée.
Ses doigts prirent le verre de vin trinquant en bonne compagnie, elle apprécia la couleur emprisonnée et en fut tout aussi satisfaite de l'odeur qui effleura son nez au moment de le goûter. Il était comme elle les aimais, un bon choix de rouge pour son palais. Le Pinot valait sa réputation sans aucun nul.

Laelyss attendit alors que l'explication sorte de sa bouche. Le visage fier de son voisin ne pouvait que présager une bonne nouvelle enfermée dans ses colis. À passer autant de temps à voguer sur les mers, à charger son bateau de caisses plus lourdes les unes que les autres, elle avait vue bien des choses aussi farfelus qu'incongru, parfois dépassant même toute logique acceptable. Il était facile de dire qu'avec le temps, plus rien ne pouvait surprendre, que tout avait été vu et pourtant, il y en avait encore quelques-uns qui savaient sortir du lot. Dans le cas de Vilmos, son petit sac de velours la laissa dans un premier temps perplexe. Des bijoux ce n'était pas ce qui manquait en ce monde, la première quincaillerie du coin pouvait presque en avoir pour le plus grand plaisir des femmes vénales. Mais son visage pris une expression plus attentive au fur et à mesure que les précisions arrivèrent.
Une seule pierre de cette valeur était presque inestimable. Elle rentrait dans celle qui se faisait de plus rare. Laelyss lâcha son verre pour prendre la pierre entre ses doigts. Elle n'avait pas encore dit un mot et pourtant une multitude de questions frappaient à son esprit a ce sujet. Si elle en avait su le contenue, peut-être aurait-elle pris une caisse pour ses propres besoins. Ou la simple envie de remplir son manoir de parurent plus scintillante les unes des autres. Le choix était mitigé.

« Eh bien je dois bien admettre que tu viens de faire une acquisition intéressante. Lâcha-t-elle enfin, les yeux fixaient sur la lueur du bijou. Si les lames en diamants sont plus résistantes que celles que nous forgerons aujourd'hui, je ne suis pas contre un petit cadeau »

Les lames qu'elle utilisait, forgé avec soin, était de ces matériaux solides et robustes. Celui où le prix faisait la bonne qualité. Jusqu'à présent elle n'avait jamais eu besoin de se plaindre et le tout fonctionnait à merveille. Elles étaient finement tranchantes et brodés d'inscriptions précieuses. Mais s'il était possible d'avoir mieux, sans aucun doute elle ne comptait pas s'en priver.

« À ma connaissance il n'y a pas de Gemme en pouvoir, ce serait inconcevable. Mais, ceux qui sont dotés du cristal, particulièrement l'ancestral, serait en mesure de manipuler les pierres précieuses. Nous avons dû en avoir autrefois, ça ne semble pas courir les rues. »

Laelyss déposa la pierre avec délicatesse sur la table. Cette trouvaille rendait la soirée intéressante et les options de son utilisation s'agrandissaient à vue de nez. Pour l'heure, il n'y avait pas d'Elementis capable de s'en servir dans leurs rangs, peut-être parmi les habitants se cachaient quelques anciens ayant hérité de ce pouvoir. Elle en mènerait l'enquête par acquit de conscience. La brune pris son verre de vin et s'octroya une gorgée, son regard se posa sur son voisin et elle ne put retenir sa question.

« Tu sais que je suis la plus fidèle en termes de cachotteries, lança-t-elle humblement et très certainement la première à mentir pour le plaisir mais, tout de même. Pourquoi ne pas en parler au conclave si tu penses que cela peut nous être utile pour une quelconque raison ? »

Elle se demanda pourquoi faire tant de cachotterie, pourquoi garder le secret si les avantages pouvaient être lancés pour garder la bataille. De telles opportunités n'était pas à laisser de côté. Et puis finalement elle se mit à sourie, un air taquin traversant la lueur de ses yeux bleus.

« Aurais-tu peur que ton ex-femme demande une pension alimentaire plus conséquente en voyant cela ? »



Elle te parle en Brown

KDO
Blood diamond [ft. Laelyss] -XoIUmuE5TkYuCFs1-XAHGdFZb8
bitch:
 


Dernière édition par Laelyss De Lester le Ven 10 Jan - 13:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com
Anonymous

InvitéInvité

Blood diamond [ft. Laelyss] Empty
MessageSujet: Re: Blood diamond [ft. Laelyss]   Blood diamond [ft. Laelyss] EmptyMar 31 Déc - 19:43


Blood diamond

ft. Laelyss de Lester


Il regarda Laelyss prendre la pierre, et un sourire de contentement apparu sur ses lèvres. Étonnant, comme une si petite chose pouvait avoir un tel effet sur quelqu’un. Surtout ainsi, à la lumière douce de la bougie. Il n’était pas surprenant que cette petite pierre soit si chère. Elle attirait le regard, et la convoitise. Porter un diamant, ou plusieurs, était le symbole d’un certain statut, le symbole du succès. Aussi superficiel que cela pouvait paraître, ça ne semblait gêner personne. Surtout pas Vilmos.

Ce dernier hocha la tête lorsque Laelyss parla de lames en diamants. Quant au petit cadeau, Vilmos eut un sourire en coin.

Ambitieuse, à ce que je vois. Forger une lame complète avec de si petits diamants pourrait être plutôt joli, j’avoue, mais je pensais plutôt en faire des balles, dit-il en prenant une gorgée de vin.

Une lame serait sans doute quelque chose de très intéressant à tester. Cependant, des balles seraient sans doute plus rapides à fabriquer, sans compter que plusieurs personnes pourraient en bénéficier au sein de l’Alliance.

Malheureusement, Laelyss lui avoua qu’il n’y avait personne chez les Elementis doté d’un pouvoir permettant de manipuler les pierres précieuses… Sauf, peut-être, les Elementis de cristal possédant un pouvoir ancestral. Vilmos plissa les lèvres. Ça ne risquerait pas d’être facile à trouver, ce genre de personne, se dit-il, reprenant le diamant pour le remettre dans sa poche.

Disons que j’attends d’être certain de ce que j’affirme, dit-il pour répondre à sa question. Je ne veux donner de faux espoir à personne, si en fait de compte, mon idée ne fonctionne pas. Mais surtout, je ne veux pas que ça s’ébruite. Ce n’est pas que je n’ai pas confiance en mon conclave… mais moins j’en parle, moins il y a de risque que l’info tombe dans l’oreille de la mauvaise personne, et qu’on tente de me voler.

N’importe qui au conclave pouvait faire l’erreur de parler de leur discussion à un ami, un conjoint ou autre et mentionner leur petit projet sur les diamants. Laelyss le prendrait peut-être pour un parano, mais tant pis.

Lorsque Laelyss mentionna son ex-femme, Vilmos eut un rire.

Ça m’étonnerait qu’elle me demande ça, mais si c’est le cas, je lui dirais qu’elle commence par trouver un job. Si t’as quelque chose à lui offrir d’ailleurs, te gênes pas.

Le fait que son ex-femme soit au chômage ne le gênait pas au niveau financier. Son salaire pouvait très bien couvrir les dépenses reliés aux enfants sans avoir besoin de l’aide de Kira. Cependant, Vilmos vouait une grande importance au travail. Il n’existe pas de sot métier après tout. Puis, ça occupe, travailler.

Toutefois, il n’était pas certain que Kira serait heureuse à bord d’un bateau, partie durant des semaines de la ville… Vilmos se gratta la tête.

En fin de compte, c’est peut-être pas pour elle. Moi-même, je pense que je ne pourrai pas faire ce que tu fais. J’avoue que j’aime bien mon petit confort, dit-il, sourire en coin. Puis j’ai le mal de mer.

Ouais… il n’aurait vraiment pas été le marin du siècle. Peut-être était-ce la faute à son pouvoir, mais il préférait de loin avoir les pieds sur la terre ferme plutôt que dans les airs ou sur la mer. Ainsi, les voyages, très peu pour lui.

Pourquoi tu fais ça toi?

coucou

Revenir en haut Aller en bas
Blood diamond [ft. Laelyss] V0qh
Laelyss De Lester

Laelyss De LesterMessages : 1082
Date d'inscription : 23/11/2014


Blood diamond [ft. Laelyss] Empty
MessageSujet: Re: Blood diamond [ft. Laelyss]   Blood diamond [ft. Laelyss] EmptyDim 5 Jan - 15:45


 

diamond

 
‟ PARURE ÉLÉGANTE, ENVOÛTANTE „

      Laelyss et son petit sourire précisa cette idée comme une autre. Elle ne connaissait pas sa femme sur un plan plus personnel pour affirmer qu’elle serait une croqueuse de diamants, ou de celle qui profitait des ruptures pour les avantages. Partager autant de pierres dans une simple pension pour enfant était aussi grotesque que décevant. Un réel gâchis pour des sommes qu’il était possible d’utiliser avec plus de soins. Un point supplémentaire à la liste des « contre » au fait d’avoir un jour de la marmaille aux pieds. La brune respectait les choix d’autrui, les envies parfois folles de désirer une famille avec plus de six enfants à gérer. Une descendance après ça mort, une belle trace laissé derrière soi avait quelque chose de particulièrement touchant. Cependant, personnellement elle n’était pas prête à ça. Elle n’était pas prête à se ranger, à être sage et à devenir cette mère parfaite sous toutes les coutures, préparant les petits pancakes maison un dimanche matin. Elle laissait volontiers tout ça à celle qui le désirait. Pour le plus grand malheur de son père qui rêvait de voir des petits enfants courir dans son jardin. Mais elle ne voulait pas risquer de finir dans la même situation que vivait son compère ; le divorce n’avait vraiment rien de plaisant.

Néanmoins, si elle devait en comprendre les dires de son voisin, la reine ne ferait guère partie de ce genre de femme. Une bonne chose l’espérait-elle.
Son verre à la main, le regard de la jeune femme se figea perplexe. Qu’elle ne travaille pas ne la regardait en rien, mais de là à lui trouver un job dans son équipage… bien qu’ironique l’idée ne fût pas pour lui plaire.

« Je ne suis pas certaine que ce soit une bonne idée, ni qu’elle y trouve du plaisir quelconque. A moins qu’elle ne veuille faire partie de la marina et amarrer les bateaux. J’éviterais de lui proposer quoi que ce soit sur le navire. »

Pour des raisons diverses et variés et d’autres plus évidentes, mieux valait éviter de travailler ensemble dans ce monde-là. Laelyss ne doutait en aucun cas de sa capaciter à se faire respecter sur un navire remplit majoritairement d’homme, ni de montait en grade rapidement, mais cet univers différent du conclave pouvait amener des conflits. En plein dans une guerre actuelle ou les moindres petits détails pouvaient tout changer, il était préférable de ne pas tenter le diable. Et puis cela voulait dire passer plusieurs semaines sans voir ses enfants et la brune concédait difficilement les jours de congés pour aller donner un câlin du soir.
Laelyss attrapa la bouteille de Pinot sur la table et versa un peu de son contenue dans le fond de son verre. Elle laissa entendre faiblement « Petite nature » à son attention et sa maigre capacité à tenir en mer. Une faiblesse qu’elle prenait soin de noter et de ressortir en guise de pique un autre jour. Son verre à nouveau plein, elle prit le temps de réfléchir à sa question. Pourquoi cette et non une autre lui paraissait toujours aussi évidente que la première fois.

« Il n’y a pas vraiment de raison particulière. Ce n’est même pas une question de gloire ou d’argent. D’aussi loin que je m’en souvienne j’ai toujours aimé ça. C’est de l’aventure, du défi et des limites à repousser plus loin. La découverte de notre monde qui s’étant à perte de vue. »

Elle répondit avec beaucoup de passions et de fierté. Ce choix de vie étant la meilleure décision qu’elle eut prise, les regrets n’en faisant pas partie. Sur les mers, la jeune femme se sentait vivante, maitresse de tout et puissante. Obtenir la gloire et être craint de tous n’est qu’un supplément non négligeable.

« S’il n’y avait pas les affaire autour, je pourrais facilement prendre le large et rentrer au port qu’une fois par an. Mais fort heureusement c’est un aspect qui est plaisant pour ne pas encore aller au bout de cette idée. »

Un jour, quand collaborer pour la plupart avec des malfrats deviendra lassant.

« Si je n’étais pas là, tu serais obligé de collaborer avec un autre. Question qualité je doute que tu puisses trouver mieux pour un aussi bon prix, lança-t-elle avec fierté sachant qu’elle l’avait toujours traité avec une grande précaution pour le garder dans ses filets. Et puis sans moi tu t’ennuierais. »

Un petit rire sorti de ses lèvres, dans le fond de sa pensée elle ne doutait pas tant de ses propres dires. Au moins entre eux il y avait toujours quelque chose de croustillants à se mettre sous la dent.

« Mais toi alors. Demanda-t-elle finalement curieuse de retourner la question. Tu tiens un cabaret, des filles, de l’alcool, des comptes, des partenaires et même des hommes de mains, nous ne sommes pas si différents. Pourquoi cette vie ? Pourquoi ne pas avoir pris un petit travail tranquille et rangé ? Ou au contraire bijoutier vu de ton amour pour ce qui brille. »



Elle te parle en Brown

KDO
Blood diamond [ft. Laelyss] -XoIUmuE5TkYuCFs1-XAHGdFZb8
bitch:
 


Dernière édition par Laelyss De Lester le Ven 10 Jan - 13:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com
Anonymous

InvitéInvité

Blood diamond [ft. Laelyss] Empty
MessageSujet: Re: Blood diamond [ft. Laelyss]   Blood diamond [ft. Laelyss] EmptyJeu 9 Jan - 3:12


Blood diamond

ft. Laelyss de Lester


Vilmos regarda Laelyss pensivement alors qu’elle décrivait sa façon de voir les choses. Il ne les avait jamais considérer de cette manière, mais le point de vue de sa partenaire d’affaire était intéressant. Elle menait son équipage sur les mers et il menait le sien dans la ville, tous deux faisant peu de cas des règles. À vrai dire, Vilmos menait presque une vie de pirate, semant le chaos avec sa flotte de chauffeurs de taxi sanguinaires et discrets. Puis, ils avaient compris tous les deux que le fric, c’était aussi la liberté.

Impressionné, Vilmos sourit en coin, et lui tendit son verre.

Évidemment que je m’ennuierai sans toi, chère Laelyss. Comment pourrais-je vivre sans notre précieuse collaboration? Je ne fais pas venir des bouteilles de vin gratuitement chaque fois que tu viens par hasard. De plus, tu es la seule personne qui m’apporte toujours de bonnes nouvelles. Ça te va comme dose de compliments ou je dois en ajouter une couche pour que tu me crois? Demanda-t-il en lui décochant un clin d’oeil.

Laelyss le retourna alors la question. Qu’est-ce qui le tenait accroché à tout cela? Comme elle, Vilmos avait des raisons bien à lui de continuer de faire ce qu’il faisait.

Remplissant à nouveau son verre, Vilmos appuya ses coudes sur la table pour se pencher vers l’avant. Il parla à voix basse, comme par peur que quelqu’un ne les entendent.

Je t’ai déjà dis que j’ai un diplôme? Économie et marketing. Je sais, ça à l’air d’un pur ennui, et certaines fois ça l’a été.

Oui, les profs d’universités n’étaient pas tous de grands orateurs… La plupart d’entre eux même. Tous ces souvenirs semblaient s’être passés il y a des siècles, ou plutôt, dans une autre vie, bien différente de celle qu’il avait en ce moment.

J’avais le projet de me faire engager dans un grand bureau, de travailler à la Bourse, quelque chose dans le genre. Avoir une vie rangée, dit-il, s’interrompant d’une bref rire jaune. J’ai vraiment essayé de me sortir de tout ça, pour faire plaisir à mon père adoptif, qui ne voulait pas que j’ai la même vie que lui. Mais Midford l’a tué.

Si cette salope n’avait rien fait, il serait peut-être dans sa maison dans le quartier résidentiel, assit dans son canapé en train de lire la section affaire du journal, pour ensuite aller se coucher et se réveiller le lendemain pour faire un boulot de 8 heures à 17 heures tous les jours et savourer son week-end en écoutant un match de foot à la radio.

Rien que d’y penser, Vilmos avait envie de se tirer une balle dans le front.

Et quand elle l’a tué, j’ai juré de le venger par tous les moyens possibles, même d’entrer chez les Domae pour qui je n’avais aucune affection ni intérêt. Au départ, ils n’étaient qu’un moyen. Aujourd’hui, ils sont comme ma famille, et je ne regrette rien. Et puis merde quoi, t’as vu le succès de mon cabaret? S’exclama-t-il en écartant les bras, avant de les croiser derrière sa tête, l’air fier de lui. Si j’avais eu un job de bijoutier d’ailleurs, je ne pense pas que j’aurais pu te payer toutes ces bouteilles de vin…

Un sourire narquois sur les lèvres, Vilmos regarda Laelyss avec des yeux moqueurs. Ah ouais, elle devait soudainement moins le voir derrière un comptoir ou dans un bureau soudainement!

Avant qu’on se saoule et qu’on ne se souvienne plus de rien, tu peux me dire pourquoi tu es entrée chez les Elementis? Je crois que tu ne me l’a jamais dit, lança-t-il, soudainement curieux. C’est quand même dommage que tu ne sois pas d’abord venu chez les Domae. Je t’aurais bien vu avec un dauphin!

coucou

Revenir en haut Aller en bas
Blood diamond [ft. Laelyss] V0qh
Laelyss De Lester

Laelyss De LesterMessages : 1082
Date d'inscription : 23/11/2014


Blood diamond [ft. Laelyss] Empty
MessageSujet: Re: Blood diamond [ft. Laelyss]   Blood diamond [ft. Laelyss] EmptyMar 21 Jan - 11:43


 

diamond

 
‟ PARURE ÉLÉGANTE, ENVOÛTANTE „

      Laelyss était une femme qui aimait les flatteries et pour rien au monde elle aurait refusé d’en entendre. Même ceux qui se voulait être donné sur un ton de l’humour, comme ce que se cher Vilmos laissait entendre à son égard alors qu’elle lui remplissait le verre. Il y avait toujours une petite part de vérité dans le fond. Sans cette précieuse collaboration les choses seraient d’un ennui autant pour l’un que pour l’autre.

« Voyons ne t’arrête jamais de compliments avec moi. »

Elle ria légèrement, quand bien même trop de louanges pouvait rapidement devenir grossier, mieux ne valait ne pas en abuser plus que de raisons. La demoiselle attendit sagement la réponse à cette question retournée. Elle imaginait ce grand gaillard pas plus doux qu’un coq assis allégrement derrière un bureau tout au long de la journée, où à tenir les comptes d’une petite boutique loin d’être aussi gigantesque que son cabaret actuel. Une image aussi étrange que fascinante, mais qui ne le mettait pas forcément à son avantage. Et qui le rendait si docile qu’il était presque effrayant de le voir ainsi. Pourtant, les mots qu’elle entendit de sa part ne lui serait jamais venue.

« Tu es diplômé ? Eh bah celle-là c’est la meilleure. »

La brune ne pu cacher son étonnement. Non pas que les diplômes étaient exclusivement réservés à ceux qui avait de quoi payer le prix exorbitant d’une école prestigieuse, mais elle ne l’aurait jamais imaginer être suffisamment assidu en cours pour obtenir ce genre de petit papier. C’est qu’il renvoyait facilement l’idée inverse. D’autant que la Bourse rentrait finalement bien dans un domaine qui aurait pu lui correspondre autrefois. Et puis, un élan de compassion traversa son visage pour la mort de son paternel. La triste fin d’une vie au milieu d’une guerre civile. Les affaires pouvaient souvent être dangereuse. Quoiqu’elle comprît souvent mal pourquoi les choses pouvaient tourner aussi dramatiquement, ce n’était que se faire des ennemis supplémentaires au lieux de profiter d’une activité fleurissante.
Laelyss força pas à chercher une réponse à tout ça et pour éviter une ambiance morne, elle s’avança quelque peu de son voisin, posa une main sur la sienne et murmura :

« Si tu avais été un bijoutier, je t’aurais sous-traité et escroqué. »

Annonça-t-elle simplement, un petit clin d’œil et un grand sourire sur ses lèvres. S’il avait été de ce monde-là, il y aurait longtemps qu’un diadème trônerait sur sa longue chevelure et sa place de conclave brillerait de mille et une paillette incrustée de diamants. Fort heureusement pour lui, elle avait d’autre idée bien plus intéressante.
Elle déposa son verre déjà bien entamé sur la table et, bien que la question fût surprenante, elle ne pu s’empêcher de grimacer. Presque outré du choix d’animal qui aurait pu lui être afflué chez les Domaes

« Un dauphin ? Sérieusement. Donne-moi plus de rage, j’aurais largement préféré un requin. »

Très probablement parce que l’image d’un dauphin était bien trop attendrissante pour le prendre au sérieux. Et qu’il manquait de dents atrocement dangereuses pour avoir l’air féroce ? Elle souffla exaspérer et en même temps rassuré que ce ne soit pas le cas.

« Je n’ai pas choisi les Elementis tu sais. On ne m’a pas forcé la main et j’ai encore moins de haine pour les Domae qu’une multitude d’habitants de cette ville. Avoua-t-elle. Je n’étais qu’une enfant repérée par un joker Élémentis. Doué pour mon jeune âge, comme la plupart des enfants que nous recrutons aujourd’hui. Il aurait été d'un autre camp que ma réponse aurait été la même. J’imagine que ceci s’est joué de très peu. »

Elle aurait dit oui dans les tous cas, pour le simplement fait de vivre des aventures entre les rues de Quederla et de courir d’un bout à l’autre de la ville. D’être aussi utile qu’elle était bien avant son arrivé. Mais d’un choix à l’autre, cela n’aurait jamais pu être au goût de son pauvre père qui, même en ayant laissé passer le temps, ne comprenait toujours pas sa décision et son refus de rentrer dans les rangs du gouvernement.

« Je ne regrette pas que ce soit ainsi, car au final, il ne pourrait y avoir de meilleure alchimie. Je ne pense pas que j’aurai été très complémentaire avec un pouvoir de feu ou même de vent. Quoi que ce dernier ne soit pas très désagréable. »

Ces doigts firent virevolter le fond de nectar rougeâtre de la bouteille à l’extérieur, remplissant une dernière fois les verres a travers une danse de fluides. Elle aimait son pouvoir, elle aimait jouer avec lui. Avec les années passés elle l’affiné davantage et ce surprenait toujours d’y découvrir de nouvelle facette. Cette harmonie était parfaite que pour rien au monde il aurait fallu le changer. Elle n’aurait pu en dire autant si elle avait été attribuée au vent, loin d’être aussi impulsif qu’une tornade, elle déchaînait les mers ce qui devenaient bien plus représentatif de sa colère quand elle explosait.

Et puis, une curiosité attira son attention.

« Pardonne-moi de réveiller un vieux couteau dans la plaie mais, Midford… ? Cela me dit quelque chose. »




Elle te parle en Brown

KDO
Blood diamond [ft. Laelyss] -XoIUmuE5TkYuCFs1-XAHGdFZb8
bitch:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com
Anonymous

InvitéInvité

Blood diamond [ft. Laelyss] Empty
MessageSujet: Re: Blood diamond [ft. Laelyss]   Blood diamond [ft. Laelyss] EmptyJeu 23 Jan - 15:51


Blood diamond

ft. Laelyss de Lester


Tch. Pourquoi tout le monde semblaient aussi surpris qu’il soit diplômé? Sans doute n’avait-il pas exactement le profil. D’ailleurs, il ne savait pas trop quel était ce profil exactement, et s’il devait considérer ça comme un compliment ou pas. Pas besoin de porter du tweed et avoir une coupe de cheveux de preppy pour aller à l’université. L’important, c’était d’être travaillant. Ce qu’il était.

À son tour, Laelyss expliqua comment elle en était venue à travailler pour les Élémentis. Il s’agissait d’un cas assez classique de repérage du Joker, le chercheur de talent des familles, afin de ne recruter que les meilleurs. Avec Laelyss, il ne s’était pas trompé. Heureusement que l’Alliance existait, car il aurait été dommage de l’avoir comme ennemi, surtout en sachant que pour elle, à la base, Élémentis ou Domae, ça n’avait pas d’importance. Le Joker Élémentis l’avait seulement trouvé en premier, et elle avait accepté.

Tu n’étais pas très méfiante envers eux on dirait.

Lui, enfant, n’aurait jamais accepté de faire partie des Familles. Les Télékyns, les Domae, les Élémentis, c’était du pareil au même, et il fallait s’en tenir loin. Ça ne l’avait pas éloigné des problèmes, mais il n’avait jamais eu cette envie de chercher à les rejoindre. Surtout pas les Télékyns, qui avaient tué son père.

Mais comme elle, il ne regrettait pas sa décision. C’était une chance pour Laelyss d’ailleurs que de contrôler l’eau. Un pouvoir parfait pour elle, qui ne pouvait pas tomber entre des mains plus habiles. D’un simple geste de la main, la capitaine fit passer le vin du goulot à sa coupe, le faisant léviter gracieusement au dessus de la table. Vilmos la regarda faire, le menton sur son point.

Ouais ouais, impressionnant

Mh. Vous avez au moins ça, les Élémentis. Le sens du spectacle, dit-il, sourire en coin, en remplissant sa propre coupe avec la bonne vieille méthode à l’huile de bras.

C’est certain qu’un taureau, ça reste un taureau.

À la surprise de Vilmos, Laelyss lui demanda qui était cette «Midford» dont il avait parlé tout à l’heure. Il aurait parié que tout le monde la connaissait maintenant! Peut-être était-elle plus discrète que lui, il faut croire. Vilmos bu une gorgée de vin avant de commencer.

C’est une directrice du journal, et chef de sa mafia. Je crois qu’elle est un peu psychopathe aussi, mais bref… Elle est assez connue dans les hautes sphères de la ville. Elle est extrêmement riche. Trafics d’armes, d’alcool, c’est son domaine. J’ai fais la connerie d’essayer d’empiéter sur son territoire et elle a menacé mes enfants.

Le profil qu’il faisait de son ennemie n’était pas du tout impartial, mais il s’en fichait. Abbygaëlle le décrirait sans doute de la même façon. Il se demandait seulement si elle avait toujours été comme ça, depuis qu’ils s’étaient rencontré, ou si c’était venu après.

On s’est connu jeunes. J’avais peut-être 14 ans. On faisait partie d’une même mafia, celle dirigé par mon père adoptif. En gros, on profitait du chaos causé par les familles pour faire un peu de pognon par-ci par-là. En grandissant, elle et moi, on a réalisé qu’il existait de meilleures façons de gérer les activités de la mafia. Quand on a parlé de nos idées au chef, il a refusé, et je n’ai pas voulu insister. Cet homme était comme un père pour moi, comment je pouvais faire autrement? Enfin... Visiblement, Abbygaëlle avait d’autres intentions. Elle l’a tué, et a récupéré la majorité des hommes de mains.

coucou

Revenir en haut Aller en bas
Blood diamond [ft. Laelyss] V0qh
Laelyss De Lester

Laelyss De LesterMessages : 1082
Date d'inscription : 23/11/2014


Blood diamond [ft. Laelyss] Empty
MessageSujet: Re: Blood diamond [ft. Laelyss]   Blood diamond [ft. Laelyss] EmptySam 8 Fév - 13:38


 

diamond

 
‟ PARURE ÉLÉGANTE, ENVOÛTANTE „

      Ce nom, ce n’était rien plus. Un simple et banal nom sans vraiment de grande importance. Du moins pour ceux qui ne s'intéressait pas tant sur les détails. Elle l’entendait de part et d’autre mais ne s'attardait jamais outre mesure sur ce qu'il pouvait bien représenter. Cependant, ce n’était pas tant en bien que les murmures revenaient à ses oreilles.
La brune écouta l’explication et pencha la tête légèrement sur le côté perplexe. Voilà pourquoi cela lui disait quelque chose, le journal revenait à son nom. Mais elle ne l’avait pas associé au reste de ses activités. Elle se mordit la lèvre pour ne pas laisser échapper le fond de sa pensée qui fusait déjà tel des éclairs.

« Je ne suis pas contre les actions illicites, loin de moi l’idée de jeter la première pierre. Mais… tout de même. Elle laissa échapper un soupir. Il n’est pas étonnant qu’une majorité se méfie des articles du journal quand on sait qui le maintien. »

Comme quoi il n’y avait pas de limites quant au fait de pouvoir travailler dans bien des domaines tout en exerçant des faits illicites. Au moins ces compétences étaient diverses et variés.

« Enfin je vois que les histoires de familles sont toujours aussi compliquées par ici. Tu es riche, pourquoi n’offres-tu pas une somme plus conséquente à ses hommes pour la renverser à son propre jeu ? »

Une simple hypothèse, une idée qui lui traversa l’esprit dans un fil. C’était un moyen comme un autre pour réclamer vengeance et obtenir sa tête.

« Sauf si évidemment tu as déjà testé l’idée et que ses hommes lui vouent une allégeance sans faille. »

Laelyss pensa qu'une psychopathe au main d'une mafia n’était jamais très bon. Et au fond elle espérait ne pas avoir à s’inquiéter de ses propres affaires. A comparaison, elle ne craignait pas qu’on menace ses enfants en cas de confrontation et savais que, quand bien même certains de ces hommes seraient du genre à changer de chemise pour une belle sommes, beaucoup lui resterait aveuglément fidèle. Une chose que bien des hommes d’affaires ne pouvaient de vanter d’avoir.

« Elle connait ton point faible qui se trouve être tes enfants. Toi qui a la chance de pouvoir la connaitre depuis votre enfance, ne connais-tu pas le sien ? Depuis tant d’année tu n’as rien pour faire pression sur cette femme ? Tu as pourtant fait face à plus coriace que ça il me semble, non ? »





Elle te parle en Brown

KDO
Blood diamond [ft. Laelyss] -XoIUmuE5TkYuCFs1-XAHGdFZb8
bitch:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com


Contenu sponsorisé

Blood diamond [ft. Laelyss] Empty
MessageSujet: Re: Blood diamond [ft. Laelyss]   Blood diamond [ft. Laelyss] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Blood diamond [ft. Laelyss]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Rps 2019-