La ville est en Mars 2020
Le Deal du moment : -39%
Huawei P30 Smartphone
Voir le deal
395 €

Partagez
 

 Matsuo Takanoyo [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Matsuo Takanoyo [Terminé] Empty
MessageSujet: Matsuo Takanoyo [Terminé]   Matsuo Takanoyo [Terminé] EmptyDim 15 Déc - 10:46

Matsuo Takanoyo [Terminé] UaQiKYz

Matsuo Takanoyo



Identité

Nom Takanoyo
Prénom : Matsuo
Surnom : Mat', One Punch Mat', Unbreakable, Blaireau (Mais seule Abby peut se permettre de l'utiliser)
Age : 25 ans
Sexe : M
Date de Naissance : 26 août 1994
Camp : Citoyen
Pouvoir : Domae (Ratel)
Situation : Célibataire endurci
Métier : Free Fighter / Homme de main


DE QUAND DATE VOTRE ENTRÉE DANS LE CAMP ?
Il y a 5 ans (13 juin 2014), après qu'il ai quitté l'alliance pour partir en free lance.

QUELS SONT VOS LIENS AVEC LUI ?
Si au début il appréciait ne plus faire partie du clan, être citoyen est devenu un véritable enfer lorsqu'il est entré de force dans la criminalité. Aujourd'hui, il essaie de s'en dépêtrer et, avec de la chance, réussir à retourner au sein de l'Alliance.

POSSÉDEZ-VOUS UNE ARME, SI OUI LAQUELLE ? Ses poings mécaniques ainsi que son entraînement martial

Physique

Matsuo Takanoyo [Terminé] 16do

Matsuo est un petit gars d'un mètre soixante-quatre tout en muscle. Son corps est sec, pas une trace de graisse à l'horizon, même aux poignets d'amour. Néanmoins, il n'est en rien une montagne de muscle, il reste suffisamment fin pour être agile, rapide et malgré tout faire preuve d'une énergie visiblement inépuisable quand il combat. C'est une petite terreur pour tous ceux qui le connaissent et qui, même en surnombre, n'oseront pas vraiment l'affronter. Ses traits sont aussi sec que son corps, droits et bien taillés. Tout comme ses cheveux qu'il coiffe en arrière, formant une sorte d'étoile grotesque. Son apparence, il s'en branle et n'en prends pas vraiment soin. Ce qui se voit sur ses vêtements qui sont souvent en lambeaux ou de faible qualité. De toutes façon, ils sont voués à être déchiré durant des combats.
Il n'est pas rare de le voir couvert de bleus et de blessures diverses.
Sur son omoplate gauche, il possède un tatouage représentant la tête et une partie du corps d'un Ratel. Est écrit l'entourant, au dessus "Honey Badger" et en dessous "Don't Care".


Caractère



Aux premiers abords, et même aux seconds, Mat' est une petite teigne increvable et remplit de hargne. Surtout lorsqu'il s'agit de combattre, que ça soit sur un ring ou non, sa volonté devient indéfectible. Déjà, avant d'avoir reçu son animal totem, c'était quelqu'un avec un esprit combatif extrêmement présent, une vraie boule de rage et d'agressivité sur patte. Mais depuis qu'il l'a, elle n'en a que décupler. Son dogme : "S'il n'y a plus d'attaquants, pas besoin de se défendre". Alors ne venez pas lui chercher des bricoles si vous ne voulez pas finir avec au moins un bras pété. Même en surnombre. Ce qui impressionne, c'est qu'il n'a pas peur de se jeter dans la mêlée, même face à plus fort ou plus nombreux. Ça déstabilise, il gagne. Au final, heureusement qu'il est free fighter, ça lui permet de se canaliser. Il devient moins violent au quotidien. Il paraît presque calme et paisible.
Parce que, dans le fond, c'est qu'un pauvre gosse à qui on a décidé la vie qu'il mènerait sans lui demander. Alors ses émotions, comme la joie, la tristesse ou ce genre de connerie, elles ont un peu disparu. Effacées, mais toujours présentes. Souvent, il plaisante, il déconne, il essaie de se contrôler pour ne pas démolir tout le monde, il essaie de se sociabiliser. Mais il parle souvent seul. Pas grand monde accepte de traîner avec lui. Solitaire involontaire. Un chien en cage qui ne rêve que d'une liberté qu'il n'aura jamais. Il en est conscient. Il a appris à faire avec. C'est juste un homme de main après tout, et une bête gladiateure de surcroît.
De ce fait, il n'est pas très sociable. Sauf si vous voulez déconner, la ça peut l'faire. Il prend rien au sérieux, principalement du fait qu'il n'a peur de personne. Pas de rien, mais bien de personne. Pleins de truc lui font peur, sauf la mort, ça serait une délivrance, mais il n'y est pas prêt, pas encore. Il est tenace, increvable, il en supportera encore beaucoup avant de baisser les bras.
Réussir à lui soutirer un sourire sincère, c'est un exploit. En fait, toute émotion sincère devient un exploit quand on le connaît. Tellement manipulé au fil de sa vie qu'il a du mal à faire confiance, pas parano, juste renfermé. Il aimerait se confier, trouver un véritable ami, peut-être même une romance, mais il sait que ça n'arrivera pas.



Histoire



*Cling, Cling, Cling*
(Se parle à lui-même) Aller Mat', nouveau combat, nouvel adversaire. Tu l'éclates capiche ! C'est bien, il sait, plus futé que les autres. La bosse dans son pantalon, une coque pour son entrejambe. J'lui arracherais pas. Soit. D'autres moyens de le battre. Il mise tout sur la force, un poids lourd. Résistant ? Surement, grosse masse de muscle, ça c'est sûr. Pas grave, défonces-lui la gueule, pas de muscle aux arcades.
Il est plus grand, meilleure allonge. Reste au contact, faut pas qu'une distance se créait. Il envoie son poing dans ta face, esquives latérale droite, sautes et frappes. L'acier de la prothèse fracasse l'arcade. Giclée de sang sur le ring, l'autre tombe au sol. K.O. ? Non pas encore, trop facile sinon. Tant mieux. J'ai la rage. Il m'empoigne la jambe, je rencontre le tapis. Il la lâche pas l'connard, dommage pour lui, l'aurait dû en profiter pour se relever. J'envoie mon pied dans sa gueule, direct sur le haut du crâne, ça le sonne. L'étreinte se desserre, profites-en. Déjà debout alors qu'il glande toujours au tapis. Facile, en fait. À quatre pattes, il essaie de se relever. Coup de genou dans sa joue, il résiste. Coup descendant du gauche, droit dans sa nuque. Il douille, grogne et serre les dents.
Lèves les bras, tourne lui le dos, t'as rien à craindre. Le public de malfrats et parieurs m’acclame. Normal, j'suis le meilleur. L'autre est debout, il tangue, mais envoi un crochet du droit. Encaisses, ça fait plaisir au public. Outch. Vraiment fort le connard. Pas grave, tu résistes. Il s'enhardit, achèves le vite. Un coup de pied. Quelle erreur pour un mec si lent. Esquives à droite, coup de poing dans son genou. Ça craque, il a du mal à tenir debout. Profites-en, contournes le et tapes dans l'arcade, celle qui pisse le sang. Le poing fend l'air, touche et c'est le K.O. Le géant tombe.

Fin du match. Quelle surprise.

Depuis les gradins, elle me regarde. L'est contente, encore de la tune pour elle. Tout ce que j'ai gagné ce soir, ça va dans ses poches pendant que je reste enchaîné. L'histoire de ma vie, être le chien des autres.



Matsuo n'a pas connu ses parents. Il a passé ses premières années dans un orphelinat, un misérable ou la maltraitance était loi. Son nom même est incertain, mais il s'en moque. C'était un chahuteur, un bagarreur, pas l'un de ceux vicieux qui vont faire des coups fourré ou s'en prendre au plus jeune, mais l'un des vraiment dangereux et instable, qui n'hésitait pas à s'en prendre aux adultes. Les châtiments corporels étaient sont quotidiens.

Jusqu'au jour où Jeffrey Lington vint l'adopter. Aussi incroyable que ça puisse paraître. Tout le personnel en était sur le cul, qui voulait réellement adopter ce monstre ? Pourtant, le Domae l'avait fait, et dans un but bien précis qu'il ne révélerait que tardivement au gamin.
Officiellement, Matsuo avait sept ans lorsqu'il eut un père pour la première fois. Quel bonheur de ne plus être dans ce lieu horrible qu'était l'orphelinat. Jeffrey était une idole à ses yeux. Le mioche ferait tout son possible pour le satisfaire, et ce n'était pas si compliqué.
Le mois suivant, on lui accrochait des gants aux poings et il commençait un entraînement long et méthodique qui durerait des années. L'homme était fourbe, il y allait doucement au début. Habituer l'enfant et l'inciter à aimer les sports de combat pour qu'il en vienne à s'entraîner de sa propre volonté. C'était la première phase de son plan. Puis une fois que le mioche serait suffisamment compétent, il le ferait combattre sur les rings. C'était son moyen d'assouvir son désir d'être un grand combattant, rêve brisé en même temps que son genou gauche, des années auparavant. Le domae en avait voulu à la terre entière, il était devenu aigri, jusqu'à avoir cette idée. Le nouveau rêve d'une vie déjà bien avancé. C'est qu'il dépassait déjà la quarantaine alors que Matsuo n'en avait que sept.

Avant ses treize ans, le petit Takanoyo n'était pas encore un membre officiel des Domae. C'est seulement à son treizième anniversaire que M. Lington l'y fit entrer. Présentant aux autres membres, et surtout à ceux du conclave, un gamin déjà martialement très performant, capable de tenir tête, malgré son jeune âge et sa taille, à des adultes moyennement entraînés. C'est grâce à une pression, aussi bien financière que sociale, qu'il réussit à les convaincre de la valeur que Matsuo avait. Aussi logiquement cela puisse-t-il paraître, on l'y accepta. Nombreuses étaient les missions pour lesquelles il pourrait servir. Petit, agile, rapide et pourtant costaud sachant se défendre.
Les mois qui suivirent, sa routine quotidienne changea peu à peu. Les entraînements journaliers devenaient moins longs, remplacés par des tâches simples comme livrer des lettres, des messages. Aller chercher des colis ou autres paquets. Casser la gueule à la vermine des autres clans.
Bref, des choses dans ses cordes et qu'il accomplissait avec joie, pour ravir Jeffrey qu'il voyait toujours comme un sauveur.

Durant sa seizième année, il entra dans le circuit des combats dis free-fight. Si à l'origine Jeffrey ne lui avait appris que la boxe, le clan l'avait poussé à apprendre d'autres arts martiaux. Muay-Thai, Shotokan, Xingyi quan et même le Malla Yuddha. Certes, à cette époque il ne les maîtrisait pas tous, il avait même un mal fou. Néanmoins, il connaissait les rudiments de chacun de ses arts, créant un combattant aussi agressif, que rapide et explosif dans ses coups. Puis, la rage au ventre, il n'avait de cesse de s'entraîner encore et toujours, un seul but en tête, devenir le meilleur combattant pour ravir son paternel.

A ses dix-sept ans, on lui fit passer la cérémonie que tout Domae se doit de suivre. Cela dura près d'une heure durant laquelle il observa intensément le miroir, jusqu'à ce qu'un animal dont il ne connaissait rien n'apparaisse. Une sorte de blaireau hargneux. Quelle déception pour lui qui espérait avoir un animal puissant. Un lion, un tigre, un guépard, un ours - l'animal totem de Jeffrey - gorille ou tout animal imposant respect, force et intimidation. À la place de quoi il se retrouvait avec un blaireau.
Son honneur prit un coup terrible ce jour-là. Merde, comment pouvait-il aimer cette bestiole chétive ? Néanmoins, il avait bien compris qu'il n'y avait pas d'autre possibilité, il devrait faire avec, aussi lui donna-t-il toute l'affection qu'il pouvait.
Quelques mois plus tard, la bestiole déjà un poil plus grosse, un zoologiste du clan lui indiqua qu'il ne s'agissait pas d'un blaireau, mais d'un ratel. Animal africain méconnu mais particulièrement féroce. Matsuo étudia tout ce qui existait sur le mammifère et sa vision en changea à tout jamais. Tel une chenille devenant papillon, la créature chétive devenait une machine de guerre à ses yeux.
Finalement, il comprenait mieux cet animal totem. Aussi petite que lui, et pourtant sans crainte et extrêmement agressive, capable de s'en prendre même aux plus gros animaux en attaquant des points faibles. Increvable, résistante aux venins, aux attaques d'armes blanches. Une invention titanesque de mère nature.
L'animal élevé depuis sa tendre enfance, les yeux encore collés, ça n'avait pas été des plus compliqué d'en faire un animal quasiment domestique. Bien que sa nature sauvage ne reste extrêmement présente. Un lien fort naquis rapidement entre Matsuo et l'animal qu'il nomma Bad', en référence à son nom anglais Honey Badgers et au fait que ça soit une teigne mauvaise. Cela dit, si vous n'êtes pas Matsuo, ne vous approchez pas de Bad' sous risque de blessures graves, voir mortelles.

Durant sa dix-neuvième année, Mat' eut la malchance de participer à un combat clandestin. Match que Jeffrey l'obligea à accomplir, lui même contraint d'envoyer son poulain se battre à cause d'argent perdu lors de partie de poker. Argent qui ne lui appartenait pas.
Les règles du combat était simple : il n'y en avait pas. Face à cette liberté, Matsuo se sentit pousser des ailes et laissa toute la rage et l'agressivité qu'il refoulait durant les combats légaux s'échapper. Son adversaire flirta avec la mort au dernier crochet du droit dans la tempe. Ce fut une véritable révélation pour lui, un bien fou qui l'envahissait. Supérieur, et de loin, à tout ce qu'il avait déjà fait.
Encore souffrant des blessures de cet affrontement, Matsuo demanda à son coach et paternel l'autorisation de participer encore à de tels événements. Demande qui fut refusé. Jamais Jeffrey ne permettrait que son fils ne fricote encore avec de tels parias.
Suite à cela, des tensions se créèrent entre les deux. Las des combats légaux, trop réglementés à son goût, il y perdait son intérêt, sa passion. Continuant malgré tout à s'entraîner corps et âme. Créant même son propre style martial qu'il ne nommera jamais. En réalité, depuis qu'il s'était lié à Bad', il se servait des divers arts martiaux qu'il avait appris à maîtriser pour fonder le sien. Un style extrêmement agressif où il y maîtrise la tension de chaque muscle de son corps. Projetant des coups avec une puissance dévastatrice, détruisant littéralement ses adversaires de l'intérieur. Consistant en des actions extrêmement rapides et efficaces, nécessitant d'anticiper les coups de l'adversaire pour obtenir l’initiative sur le premier contact. Il n'y a aucune place pour l'hésitation ou la crainte. S'il existe un adversaire, il faut le briser. C'est à partir de la création de cet art que son dogme naquit. Ce qui lui valut également son surnom de One Punch Mat'.
"S'il n'y a pas d'attaquant, pas besoin de se défendre"

Dans le dos de son paternel, il poursuivit les combats clandestins, aimant de plus en plus cet aspect du free-fight. Sans limite. Avant la fin de l'année, il quittait l'Alliance sans vraiment expliquer ses raisons. Indiquant simplement au dirigeant qu'il était désolé, mais qu'il devait se libérer de l'emprise de son père. La nouvelle fut mal perçu, on lui avait donné beaucoup pour qu'il en arrive là, il avait l'audace de partir. Soit. Qu'on ne le revoit plus et qu'il crève comme le chien qu'il était.
Il se dégota un taudis avec une petite court, pour que Bad' ai un peu de liberté. Puis se remit aux combats clandestins, qui devenaient bien plus fréquents. Il s'inscrit dans une salle de sport où il continua de s'entraîner encore et toujours, aussi bien dans la maîtrise des arts martiaux traditionnels que le siens. Forgeant toujours plus son lien avec l'animal qu'il ne quittait que pour rentrer sur le ring.

C'est dans la personne d'Abbygaëlle L. Midford, une marraine de la mafia locale, présente lors de son premier combat illégale, qu'il trouva son souffle criminel. Il l'avait impressionné, sans doute puisqu'elle accepta de le rencontrer et, mieux encore, de l'envoyer vers l'un de ses coachs. Non officiellement, il luttait donc pour elle. Au petit soin, il avait accès à davantage de ressource à chaque nouvelle victoire. Matsuo était le nouvel arrivant et pourtant invaincu de l'arène. Nombreux étaient-ceux à vouloir tenter leurs chances, et à s'en mordre les doigts en ressortant mourant.

Vingt-et-un ans. Le free-fighter avait disputé le combat de trop, dans une arène qui n'était pas sous la "juridiction" d'Abby. La victoire contre un champion qui décéda suite à l'affrontement créa une vengeance expéditive. Des dizaines d'hommes s'attaquèrent à lui et, finalement, eurent raison de lui.
Enchaîné, drogué et la rage au ventre, on lui installa les mains sur une épaisse table d'acier. A plusieurs reprises, son bourreau vint frapper dans les poignets à l'aide d'une machette pour lui trancher les mains. La douleur s'insinua au plus profond de son être tandis qu'il sentait ses membres se détacher de son corps. Il hurlait de douleur. Ses tortionnaires n'en étaient que plus heureux.
Balancé d'une voiture à pleine vitesse, il agonisait dans les quartiers que contrôlait sa marraine. Il était seul. Sans possibilité de retourner vers le clan. Aussi, lorsqu'il fut amené jusqu'à cette dernière, elle en profita pour lui faire une proposition qu'il ne pouvait refuser. Elle lui proposait de payer la greffe de prothèses pour remplacer ses mains disparues. Sans prendre le temps de réfléchir, il accepta et se condamna. Car, depuis lors, il lui doit une somme colossale qu'il ne pourra sans doute jamais rembourser.

Si au début, il n'était guère capable de se battre, trop endolori par les mains artificielles qu'il parvenait difficilement à maîtriser, la donne changea rapidement. Dès qu'il s'en sentit capable, elle le força à remonter sur le ring. Plus énervé que jamais, il disposait dorénavant d'avant-bras d'acier démolissant bien plus facilement ses adversaires, tout en étant d'une résistance incroyable.
Enchaînant victoire sur victoire, il n'était pourtant devenu plus qu'un chien de guerre servant sa maîtresse. Il savait pertinemment que lui refuser quoi que ce soit était synonyme de mort imminente.

Aujourd'hui âgé de vingt-cinq ans, Matsuo est un homme renfermé sur lui-même, plongé dans une agressivité proche de l'auto-mutilation et qui n'accepte plus l'aide de personne.
Il vit dans une décharge, littéralement, où il s'est aménagé un petit coin tranquille pour lui et Bad'. Il vit dans la misère, laissant tout l'argent qu'il peut gagner à Mme Midford jusqu'au jour où il aurait remboursé sa dette. Ce qui n'est pas demain la veille. Plus que son combattant, il est également un homme de main qu'elle envoie pour certaine tâche assez... martiale.
Pourtant, il la hait, plus que tout au monde. Plus que son paternel adoptif, qu'il remercie au moins d'en avoir fait un boxeur parfait. Elle est sans doute la seule personne dont il redoute la colère. Dans le fond, il n'a pas peur d'elle, mais il se sent contraint. Il l'est. Aussi agit-il selon ses bonnes volontés, ne remettant que très, très rarement ses ordres et décisions en doutes.
Seul luxe dont il a fait preuve, un tatouage sur son omoplate gauche. Néanmoins, il parvient à survivre et cette situation lui convient parfaitement.
Personnes n'osent venir l'emmerder, hormis les sbires de sa bosse lorsqu'elle a besoin de lui. Il est peinard, dans son coin avec Bad', continuant à s'entraîner et maîtriser toujours plus ses arts martiaux. Peut-être un jour parviendrait-il à impressionner suffisamment l'Alliance pour en faire partie à nouveau.
Pour l'heure, ceux qui ont réussit à le mettre K.O. se compte sur les doigts d'une main. Ceux qui ont réussit à gagner un combat, sur deux mains. Il est considéré comme l'un des meilleurs, une invincible petite teigne inépuisable. Et malgré cela, il n'éprouve aucun plaisir dans sa vie actuelle. Il rêve simplement d'obtenir la liberté qu'il pense mériter, mais qu'il ne mérite sans doute pas.






HRP


Pseudo : Nox, NoxiElParano, BfGrenadine
Ton p'tit âge ? : Mystère et 24 boules de gommes
Type de personnage : Inventé
Multicompte : Nopi nop
Où as-tu connu Quederla ? : Grâce à Ayden
Un petit mot ? :  grrr
Mot de passe : Ok by Kira

Crédit : Malheureusement, c'est une image qui traîne sur mon pc depuis des années. J'arrive pas à retrouver l'original sur internet :/



Dernière édition par Matsuo Takanoyo le Dim 15 Déc - 16:23, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Matsuo Takanoyo [Terminé] V0qh
Kira Seryk

Kira SerykMessages : 3651
Date d'inscription : 15/08/2012


Matsuo Takanoyo [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Matsuo Takanoyo [Terminé]   Matsuo Takanoyo [Terminé] EmptyDim 15 Déc - 10:51

Oh bah pourquoi un ptit bonhomme pas content ? :O C'est à cause du bonnet d'âne que je t'ai mis sur la tête ? What a Face

En tout cas, bienvenue officiellement ! Et bon courage pour ta fiche !


Je vous grogne dessus en darkblue.

Matsuo Takanoyo [Terminé] Kira
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matsuo Takanoyo [Terminé] Azye
Warren Emerson

Warren EmersonMessages : 139
Date d'inscription : 03/07/2018


Matsuo Takanoyo [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Matsuo Takanoyo [Terminé]   Matsuo Takanoyo [Terminé] EmptyDim 15 Déc - 11:33

bienvenue officiellement  santa


▬ I'm happy in #darkcyan

Matsuo Takanoyo [Terminé] Unknown


Merci Firstlys (Angel) ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
Félicia Quinzel

Félicia QuinzelMembre de l'AllianceMessages : 687
Date d'inscription : 12/02/2016


Matsuo Takanoyo [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Matsuo Takanoyo [Terminé]   Matsuo Takanoyo [Terminé] EmptyDim 15 Déc - 13:31

Bienvenue parmi nous ^^


Matsuo Takanoyo [Terminé] Sw5m
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Matsuo Takanoyo [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Matsuo Takanoyo [Terminé]   Matsuo Takanoyo [Terminé] EmptyDim 15 Déc - 14:05

Merci à vous :3
Revenir en haut Aller en bas
Matsuo Takanoyo [Terminé] Foc6
Laelyss De Lester

Laelyss De LesterMessages : 1126
Date d'inscription : 23/11/2014


Matsuo Takanoyo [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Matsuo Takanoyo [Terminé]   Matsuo Takanoyo [Terminé] EmptyDim 15 Déc - 14:33

Pwet, je vais m'occuper de ton cas  Gniagniagnia

Y a une modif' à faire / revoir

Alors, tu dis ici « Avant ses treize ans, le petit Takanoyo n'était pas encore un membre officiel des Domae. C'est seulement à son treizième anniversaire que M. Lington l'y fit entrer. » Qui est M. Lington ? est-ce un membre du conclave ou un simple membre habituel ? Parce que seul ceux faisant partie du Conclave on le droit de faire entrer une personne dans la famille. Et en général c'est parce qu'ils ont vu quelques chose chez le futur membre qui peut être utile au clan. Si Lington n'en fait pas partie et que tu veux garder cette "logique", tu peux dire que le père a fait pression auprès du Roi, ou Conseiller pour donner un coup de pouce.

- Pour ton "PS" Je vais voir avec le Staff et je reviens vers toi pour te dire ça.

Le rester est bon pour moi, donc une fois que ce sera revu, je pourrais te valider o/



Elle te parle en Brown

KDO
Matsuo Takanoyo [Terminé] -XoIUmuE5TkYuCFs1-XAHGdFZb8
bitch:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com
Matsuo Takanoyo [Terminé] Foc6
Laelyss De Lester

Laelyss De LesterMessages : 1126
Date d'inscription : 23/11/2014


Matsuo Takanoyo [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Matsuo Takanoyo [Terminé]   Matsuo Takanoyo [Terminé] EmptyDim 15 Déc - 16:46

congrats Matsuo Takanoyo
te voilà validé !
Les modifications étant bonne, je te souhaite officiellement la bienvenue parmi nous ! Maintenant que tu as mis les pieds sur le sol Quederlien, l'aventure s'ouvre à toi

pour finaliser ton inscription, suis les liens !


Elle te parle en Brown

KDO
Matsuo Takanoyo [Terminé] -XoIUmuE5TkYuCFs1-XAHGdFZb8
bitch:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com


Contenu sponsorisé

Matsuo Takanoyo [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Matsuo Takanoyo [Terminé]   Matsuo Takanoyo [Terminé] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Matsuo Takanoyo [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Anciennes Présentations-