La ville est en Mars 2020
-46%
Le deal à ne pas rater :
Promo rare sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
206 € 379 €
Voir le deal
-20%
Le deal à ne pas rater :
Multiprise Aukey PA-S14 avec protection parafoudre – Prise type F
39.99 € 49.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 La princesse et la mécano [PV Eliza]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 1bj8
Adélaïde Chesterfield

Adélaïde ChesterfieldMessages : 157
Date d'inscription : 06/06/2019


La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La princesse et la mécano [PV Eliza]   La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 EmptySam 4 Jan - 16:28

 
La princesse et la mécano

Je suis une personne indécise. Je le sais, on me le dit tout le temps mais en même temps, comment choisir entre un cheesecake et une religieuse ? Ça faisait tellement longtemps que je n'avais pas mangé les deux en plus ! Je sais, ça faisait beaucoup de préparation et aussi beaucoup de temps à attendre mais est-ce que l'on avait prévu d'autres choses pour la soirée ? Non, je ne crois pas. Après, le risque qui se pose, c'est qu'elle n'a peut-être pas les ingrédients qu'il faut. Et si c'est le cas, il faudra faire un choix... Du moins, prendre la pâtisserie que l'on peut faire en entier.

- D’accord, d’accord, on fera les deux. Par contre, vu le temps que cela prend pour le cheesecake, on commencera par ça.


Je sautais de joie avant de la prendre dans mes bras pour la remercier d'accepter. Ah oui, moi il m'en fallait peu pour me mettre de bonne humeur et le fait qu'elle ait accepté de faire les deux pâtisseries était la meilleure nouvelle de la soirée. Mais il ne fallait pas oublier qu'il y avait de la préparation à faire. Eliza prit la décision de s'occuper de la préparation pendant que je m'occuperais de la pâte en écrasant les petits beurres ; pas au point que ça devienne de la poudre mais des petites miettes. Puis, je m'occupais ensuite de faire fondre le beurre pour le mélanger après à la pâte.

J'étais très concentrée dans ma tâche et relisais plusieurs fois les lignes de la recette pour ne pas me louper... Je savais que la pâtisserie était trèèèèès reloue car il fallait être minutieux et il n'était pas question que je rate mon premier cheesecake maison. Je pesais chaque fois qu'on me conseillait de le faire et suivait les instructions à la lettre. Je demandais ensuite où se trouvait le papier sulfurisé pour le découper et le mettre au fond d'un moule pour répartir ensuite la préparation une fois qu'elle fut prête.

- Et du coup, tu enseignes la musique dans cette école ? On peut commencer un instrument à partir de quel âge ? C'est cher, les cours ?
Codage par Libella sur Graphiorum


☆ Je m'excite en #91283B
La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 RxywI7vfcG4--l0CRiDSWRwa8jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 8k93
Eliza Osborne

Eliza OsborneMessages : 50
Date d'inscription : 14/12/2019


La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La princesse et la mécano [PV Eliza]   La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 EmptyJeu 9 Jan - 22:04


La princesse
et la mécano

La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 Dokkae11
Quel comportement euphorique ! Eliza ne s’attendait pas à autant de joie de la part de sa nouvelle amie pour de simples desserts. Mais d’un autre côté, vu comment elle se comportait cela n’était pas si étonnant. En tout cas, voir quelqu’un dans un tel état avait l’effet d’un doux baume sur le cœur de la jeune femme.

Sa jeune invitée se contentait de peu pour faire son bonheur et dans l’état actuel des choses à Quederla ce n’était pas toujours facile à trouver. Malgré que la jeune bourgeoise vive dans une maison et un quartier lui plaisant, qu’elle ait un travail agréable, ses responsabilités ne lui permettaient pas toujours de profiter ainsi des petits plaisirs de la vie.

"Et bien de rien… ce n’est pas grand-chose mais si cela peut te rendre heureuse et bien j’en suis de même"

Répondit-elle avec un sourire tout en rendant son étreinte à Adel. Le petit moment gentil et affectueux n’allait malheureusement pouvoir durer plus longtemps, elles avaient toutes deux du travail devant-elles si elles désiraient manger à des heures encore raisonnables leurs desserts.

Ainsi donc elles travaillèrent d’arrache-pied, chacune aidant l’autre de temps à autre. On ne se reparla vraiment qu’une fois le travail presque achevé. Il ne restait plus qu’à Adel de déposer un papier sulfurisé ainsi que sa pâte dans un moule pour qu’Eliza puisse y ajouter sa préparation.

Le gâteau enfin terminé et le tout au four, les jeunes femmes s’accordèrent quelques minutes afin de souffler un peu avant la suite. Adel en profita d’ailleurs pour poser encore quelques questions sur l’école où travaille Eliza. Cette dernière avait d’ailleurs bien envie de poser aussi quelques questions à Adel, la jeune demoiselle ne connaissait pas vraiment cette personne qu’elle avait si subitement invitée chez elle et donc il fallait bien chercher à en apprendre plus, afin de passer un meilleur moment ensembles.

« hmmm non je n’enseigne pas la musique, à vrai dire je ne joue pas d’un instrument. Je ne saurai donc te dire vraiment quand tu peux commencer. Mais ça doit être comme à peu près tout, on est jamais trop jeune ou trop vieux pour apprendre non ? »  

La question du prix quant à elle lui prenait un peu plus de temps pour donner une réponse, bien sûr que cela coûtait plutôt une belle somme. Mais était-ce cher pour quelqu’un comme Adel ?  Eliza n’en savait rien et s’en excusa.

« Eh bien pour le prix… exactement je ne sais pas, mais je dirai une somme assez conséquente ? Je suis pas très sûre de ce à quoi correspond beaucoup d’argent ou cher pour toi… désolée »

De toute façon, Eliza se disait que ce n’était pas comme si Adel allait subitement s’inscrire dans cette école. D’ailleurs ça ne serait pas très judicieux vu le niveau scolaire qu’elle pourrait avoir. On n’entrait pas dans une fac comme on entre dans une boulangerie. Mais bon, en tout cas, à l’heure actuelle, il fallait avancer sinon on ne mangerait jamais.

La religieuse était une pâtisserie demandant quand même un certain niveau. Certaines étapes n’était pas des plus faciles à réaliser et souvent cruciale pour bien faire la recette. Le genre d’étapes qui, si elles sont ratées, vous force à tout recommencer.

Eliza se lança donc, après leur petite pause et pendant que le cheesecake cuisait, dans l’organisation des plans de travail. Précise et délicate, ce n’était clairement pas la première fois qu’elle cuisinait. Elle essayait de se dépêcher un peu, tout en expliquant à Adel les différentes étapes à suivre et à quoi servait telle ou telle chose.

Une fois cela fait et les tâches à nouveau définie, alors que chacune commençait à s’atteler à la préparation, Eliza en profita pour en apprendre plus sur Adel.

« Et du coup toi, tu travailles où ? »

Clairement, ce n’était pas la meilleure phrase pour commencer une discussion, mais que voulez-vous ? Il y a, à peine quelques heures, ces deux femmes ne se connaissaient ni d’Eve ni d’Adam.




**
La petite musique~


Dernière édition par Eliza Osborne le Dim 26 Jan - 23:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 1bj8
Adélaïde Chesterfield

Adélaïde ChesterfieldMessages : 157
Date d'inscription : 06/06/2019


La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La princesse et la mécano [PV Eliza]   La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 EmptyLun 13 Jan - 21:17

 
La princesse et la mécano

Forcément qu'elle devait enseigner la musique si elle était dans une école de musique... Elle n'allait pas enseigner la cuisine, ce serait idiot. Sauf que non, je faisais complètement fausse route et même qu'elle ne jouait d'aucun instrument ; c'était un concept. Par contre, je ne savais toujours pas ce qu'elle enseignait dans cette école. Je me demandais si je n'étais pas trop vieille pour apprendre un instrument ; ce genre de choses était à faire dès le plus jeune âge, non ? Moi, je me suis plutôt focalisée sur la mécanique.

- Eh bien pour le prix… exactement je ne sais pas, mais je dirai une somme assez conséquente ? Je suis pas très sûre de ce à quoi correspond beaucoup d’argent ou cher pour toi… désolée.

- Conséquent, c'est trop pour moi de toute façon.


Et puis, je n'avais pas besoin de cours de musique de toute façon. Je serais certainement une catastrophe si j'avais une guitare en mains... Par contre, j'aurais tellement aimé apprendre à jouer du piano. Je secouais la tête pour me remettre les idées en place et me concentrer sur la pâtisserie et le repas ; on ne mangera pas avant minuit à ce rythme là ! J'écoutais donc attentivement les étapes pour faire une bonne religieuse et me concentrais sur les tâches qu'elle m'avait assignée. J'étais en train d'incorporer la farine quand Eliza reprit la parole.

-  Et du coup toi, tu travailles où ?

- A l'atelier mécanique !


J'avais été un peu trop joyeuse en disant cela car je venais de me mettre de la farine sur mon haut. Tss, je suis sur une idiote. Jurant comme une enfant, je m'approchai du lavabo pour secouer la farine ; bon, il était encore un peu blanc mais c'était mieux que rien. De toute façon, la farine allait bien partir au bout d'un moment. Je me concentrais de nouveau sur la pâte tout en continuant de lui répondre.

- Je travaille dans la Zone Industrielle, à l'atelier de Gégé. Enfin, Gérard mais on l'appelle toujours Gégé là-bas. Il est sympa sauf quand il est stressé... Bon sang, tu n'imagines pas à quel point il pouvait être sur les nerfs en ce qui concernait ta moto ! Il était toujours obligé de passer derrière moi, comme si il en savait plus que moi sur le sujet tiens !


Je ne voulais pas être mauvaise langue concernant mon patron mais cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas touché à une moto ou une voiture... Les modèles à son époque étaient complètement différents et je ne sais même pas si il comprend ce que nous faisons. Il se contente simplement de prendre les rendez-vous et verser notre salaire. Bref. Nous continuâmes la soirée à cuisine et à discuter histoire de faire plus ample connaissance et enfin... manger ! J'avais l'impression de ne jamais voir la fin de la cuisine mais nous étions enfin passée à table. Avec un bon repas et du bon vin.

D'habitude, je ne bois jamais. L'alcool me monte trop vite à la tête et je fais complètement n'importe quoi. Sauf que là, je ne sais pas, j'ai eu envie de goûter le vin de la maison et surtout faire un peu la fête. C'était quand même le nouvel an ! Le nouvel an sans alcool, la fête est moins folle. Heureusement pour moi -et les autres-, quand j'étais un peu pompette je riais pour tout et n'importe quoi ! Moi mais en pire. Et puis j'avais des idées complètement nazes. D'ailleurs, parlant d'idée naze, j'en ai une géniale qui me vint en tête.

- Viens on joue aux échecs avec les nains d'jardin des voisins.

J'avais bien repéré les nains de jardin moches que les voisins avaient et j'avais une folle envie de jouer aux échecs alors autant faire d'une pierre deux coups. Je ne sais pas si elle avait un plateau ou quoi mais je préférais aller dehors et jouer avec des modèles plus grands. Sans attendre sa réponse ni quoi, je me relève en titubant légèrement -éclatant de rire au passage- et avance vers l'entrée pour remette mes bottes, mon manteau et mon écharpe. J'avais une super idée trop naze. Je sortais donc dans la rue pour aller chez les voisins et m'emparais de leur nains.

J'avais plusieurs nains de jardin dans les bras, je me demandais même comment ils faisaient pour tous tenir. Je fis plusieurs allers-retours entre le jardin des voisins et la maison d'Eliza pour déposer mes larcins devant chez elle. De toute façon, ils étaient tous occupés à faire la fête... Ils ne remarqueraient même pas que leur mocheté avait disparu. Une fois le nombre de pièce rassemblée et à peu près bien mise droite dans la neige, je regardais Eliza, manquant d'exploser de rire une nouvelle fois.

- Preum's ! J'prends les blancs !


Puis j'éclatais de rire. Il n'y avait pas de nains blancs ni noirs ! Et je trouvais ma blague très drôle.
Codage par Libella sur Graphiorum


☆ Je m'excite en #91283B
La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 RxywI7vfcG4--l0CRiDSWRwa8jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 8k93
Eliza Osborne

Eliza OsborneMessages : 50
Date d'inscription : 14/12/2019


La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La princesse et la mécano [PV Eliza]   La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 EmptyVen 17 Jan - 0:42


La princesse
et la mécano

La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 Dokkae11
À l’atelier mécanique, bien sûr. Encore, cela restait pourtant assez vague pour Eliza. Elle n’y était jamais allée et d’ailleurs ne savait même pas où il était.

Si quelque chose devait être fait sur sa moto, la jeune femme s’arrangeait toujours pour passer un coup de téléphone afin que quelqu’un s’occupe du transport.

C’était donc peut-être la jeune demoiselle qui l’aidait à faire à manger qui avait réparé sa moto.

En entendant son invitée jurer, Eliza jeta un œil vers elle, espérant qu’Adel ne s’était pas blessée. Mais au vu de la scène se déroulant sous ses yeux, elle ne put s’empêcher de laisser échapper un petit rire. En effet, la jeune femme avait malencontreusement renversé de la farine sur son haut et s’acharnait maintenant à l’enlever.

Il me semble que le tissu n’est pas très comestible, après, on peut toujours essayer quelque chose…

Malgré le comique de la situation, Eliza était soulagée que ne soit que de la farine. Des œufs ou même simplement de l’eau auraient pu s’avérer plus embêtants. Enfin, reprenant donc son travail, car elles ne voulaient pas manger à minuit non plus, Eliza continua sa préparation, tout en écoutant les réponses d’Adel.

Ainsi donc c’était bien elle qui avait réparé sa moto. La jeune femme se sentait un peu mal à l’aise d’entendre que le chef d’Adel l’avait autant pressée pour les réparations et pu bien s’imaginer qu’elle n’était pas venu de sa propre initiative.

Désolée… Si j’ai besoin d’autres réparations, je m’arrangerai pour bien préciser que tu peux prendre ton temps.

Ce n’était pas grand-chose mais si cela permettait à Adel d’être un peu plus tranquille quand sa moto devrait être réparée, ça ne pouvait que lui enlever un peu de cette culpabilité.

Les deux femmes continuèrent par la suite de cuisiner et faire connaissance, avant de passer au repas, accompagné d’un bon vin.

Le repas terminé, les deux jeunes personnes avaient quelques verres dans le sang. Si Eliza n’avait aucune idée de la tenue à l’alcool d’Adel. Pour sa part elle avait de la peine à connaître ses limites. En effet, en bonne bourgeoise, il lui arrivait souvent de boire au moins un verre durant les fêtes et différentes soirées mais jamais vraiment plus, elle tenait toujours à garder une tenue exemplaire et des idées claires. Seule elle ne buvait jamais.

Mais ce soir, n’étant accompagnée que d’une personne et qui plus est pas d’une de ces vipères de bourgeoises racontant tout à tort et à travers, elle s’était permis quelques verres de plus que d’habitude. Leurs effets se faisaient d’ailleurs sentir.

Pour ce qui est d’avoir les idées claires, passons, elle ne les avait plus vraiment. Elle disait aussi un peu haut ce que d’habitude elle garderait pour elle et se permettait quelques écarts dans son langage. D’ailleurs marcher droit s’avérait maintenant une épreuve peu aisée. Elle n’était pas encore au point de perdre son équilibre ou réellement voir le monde tanguer, mais quelques verres de plus et on y serait arrivé.

Adel de son côté, semblait aussi ne plus avoir les idées très claires. Pourtant, sa proposition de jouer aux échecs avec les nains des voisins semblait être pour Eliza une des meilleures idées au monde. De toute façon ils étaient moches ces trucs et elle en avait marre que ses voisins parlent d’eux tout le temps et surtout continuent d’en acheter.

Ça, ça c’est une super idée. Et t’façon ils sont affreux leurs trucs, j’te dis pas le nombre de fois que j’ai eu envie de les détruire. Avec leurs ptits yeux ils te fixent par-dessus la haie.

Eliza n’avait pas de suite remarqué qu’Adel avait quitté la pièce, bien trop dans son délire des vilains nains démoniaques. C’est seulement en entendant la porte d’entrée s’ouvrir qu’elle réalisa que son amie avait bougé.

Elle partait chercher les nains sûrement. Et Eliza serait bien allée l’aider mais elle ne se sentait pas trop sûre de ses mouvements. Ni de si elle pourrait les porter et ne pas les casser sur un coup de tête.

Elle se dirigea tout de même vers l’entrée, enfila avec difficulté un manteau, une grosse écharpe et des moufles, chaussa ses bottes de neige avec la gauche et la droite inversée, avant de sortir.

Marcher s’avérait désagréable et ne comprenant pas vraiment pourquoi, car elle n’avait pas réalisé avoir mis ses bottes à l’envers, la jeune femme pestait en tout cas envers ses pieds chaussés avant de regarder l’œuvre d’Adel.

wwwwaaaahhh c’est magnifique tout çaaaaa

Déclamait-elle avec joie, ajoutant à ses paroles de grands applaudissements étouffés par ses moufles.

Pour ce qui était de qui prenait quoi, elle s’en fichait pas mal, du moment qu’elles pouvaient jouer. Par contre, elle aussi eu une magnifique idée. Casser les pièces sortant du pseudo-plateau. C’était plus rigolo et un bon moyen de se débarrasser de ces horreurs. Et d’ailleurs, pourquoi ne feraient elles pas aussi des ou un gage pour la perdante ? En soit cela pimentait un peu la partie et ajoutait une touche supplémentaire d’humour.

Ok moi je prends ce qui reste. Et tiens ça te dis on casse les pièces qu’on mange ? Et puis pourquoi on fait pas aussi un gage ou un truc pour celle qui perd ? C’est plus rigolo nan ?




**
La petite musique~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 1bj8
Adélaïde Chesterfield

Adélaïde ChesterfieldMessages : 157
Date d'inscription : 06/06/2019


La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La princesse et la mécano [PV Eliza]   La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 EmptyLun 20 Jan - 22:48

 
La princesse et la mécano

De toute façon, ils étaient moches ces nains ! En plus d'avoir vaguement entendu une histoire de démon ou je ne sais pas trop quoi... Bref, ils allaient peut-être manquer à leurs propriétaires mais toute la rue pourra dormir sur ses deux oreilles après ça ! Je m'étais empressée de rassembler les nains pour essayer d'avoir le bon compte. Alors, 4 tours, 4 fous, 2 reines, 2 rois, 4 cavaliers et... 5... 10... Oh je ne sais pas combien de pions ! Eliza arriva pile au moment où j'annonçais que je voulais prendre les blancs, ce qui voulait dire commencer. Mais le plus drôle dans l'histoire, c'est que les nains ils étaient rouges pour la plupart... Sauf un petit vert qui traînait par là, je ne sais même pas pourquoi il était là lui.

- wwwwaaaahhh c’est magnifique tout çaaaaa

Je souriais à pleine dents, sous les applaudissements mouflés d'Eliza. Il faut dire que j'étais pas mal fière de mon oeuvre mais surtout étonnée d'avoir pu rassembler autant de pièces pour l'échec -si je ne m'étais pas gourée dans mes comptes-. Franchement, les gens n'avaient que ça à faire d'acheter des nains moches ? J'avais réussi à les positionner de manière plus ou moins potables et je me plaçais derrière une rangée affirmant à voix haute et peut-être trop forte que cette rangée serait blanche.

- Ok moi je prends ce qui reste. Et tiens ça te dis on casse les pièces qu’on mange ? Et puis pourquoi on fait pas aussi un gage ou un truc pour celle qui perd ? C’est plus rigolo nan ?

- Oooooh, mais oui ! Comme ça, ils ne raconteront à personne ce qu'on a fait d'eux et de leurs copains !


Car si on les éliminait, il n'y avait plus de témoin... Et si il n'y a plus de témoin, on ne pouvait pas être accusée de quoi que ce soit. Cette idée était brillante ! Quant au gage, c'était cool et comme je suis une pro aux échecs, je dois absolument choisir un défi qui pourra m'avantager. Je posais un doigt sur ma joue pour réfléchir quand j'eus une brillante idée.

- Je sais ! Si tu gagnes, je t'épouse et je gagne, c'est toi qui m'épouses ?

Je souriais une nouvelle fois, plutôt ravie d'avoir trouvé un gage à la hauteur de mes espérances. Je commençais donc les hostilités en ayant pour tactique de faire le pion empoisonné. La partie avançait bien, ça se déroulait plutôt bien même mais ma concentration se stoppa pour écouter le bruit de la musique dans une des maisons voisines... En fait, je remarquai surtout que le bruit avait diminué qu'il y avait actuellement un décompte et d'un coup je compris.

- 5... 4... 3.... 2... 1... BONNE ANNÉE !!!!!!

J'avais hurlé à plein poumons pour que tout le quartier ou toute la ville m'entende mais j'étais heureuse de passer en 2020. Pas comme si ça allait changer quoi que ce soit dans ma vie mais j'aime bien que les chiffres se répètent, c'est plus carré, c'est plus propre, c'est plus logique. Sauf que nous n'étions pas les seules à vouloir fêter la nouvelle année dehors puisque voilà déjà les quelques pochetrons, bouteille à la main à hurler leur bonne humeur et tituber sur la voix publique.
Codage par Libella sur Graphiorum


☆ Je m'excite en #91283B
La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 RxywI7vfcG4--l0CRiDSWRwa8jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 8k93
Eliza Osborne

Eliza OsborneMessages : 50
Date d'inscription : 14/12/2019


La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La princesse et la mécano [PV Eliza]   La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 EmptyJeu 23 Jan - 0:08


La princesse
et la mécano

La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 Dokkae11
Eliza était donc allée se placer derrière la rangée en face d’Adel et attendait sagement qu’Adel propose un gage.

Elle observait les nains en attendant. Vraiment, ils avaient une tête bizarre. Et leur petit regard qui vous fixe… ajouté au sourire béat de certains ou la surprise peinte sur leur visage, ensemble leur donnais un look sinistre. D’ailleurs l’alcool n’arrangeait pas les choses et franchement, tout ce qu’elle voulait actuellement, c’était les réduire en bouille.

Enfin, l’annonce du gage arriva donc, après un petit moment de réflexion que c’était donné Adel.

Un gage où elles devaient s’épouser ? Eliza était franchement étonnée, jamais elle n’avait entendu quelqu’un proposer un gage pareil, que cela soit sérieusement ou simplement pour s’amuser. Mais, l’alcool aidant, la jeune femme se disait que ce n’était pas une si mauvaise idée. Elle l’a trouvait même plutôt bonne et puis, Adel était fort sympathique donc pourquoi pas ?

T’es sympa donc ça m’va. Mais si…si je gagne tu te défile pas hein ?

Elle en avait presque les larmes aux yeux à l’idée qu’Adel ne respecte pas le gage. Parce que même dit bêtement, un gage ça se tient. Toujours.

Et donc, le gage ainsi choisi, les deux femmes purent se mettre à jouer. La partie se déroulait bien, malgré quelques accros quant à qui appartenait telle ou telle pièce. Vu que les nains se ressemblaient tous, ce n’était pas toujours simple et parfois elles devaient tomber sur des compromis.

Au fur et à mesure de l’avancement de la partie, les nains finissaient en petits bouts éparpillés dans la neige. C’était d’ailleurs la partie du jeu la plus drôle pour elle et la demoiselle n’hésitait pas à sacrifier une pièce ou deux justes pour pouvoir les casser ensuite.

Puis d’un coup, Adel se stoppa net, tendant l’oreille. Eliza, plus par réflexe, s’arrêta net dans son action, un nain dans les mains, porté au-dessus de sa tête. Elle ne savait pas trop ce que son amie avait entendu ou écoutait, mais en tout cas, la jeune bourgeoise espérait que cela ne soit pas un trouble-fête. Au pire elle lui jettera le nain qu’elle tenait dans la figure. De toute façon il allait finir en morceaux.

Subitement, Adel cria un décompte avant de prononcer le tant attendu « Bonne année !». Comprenant ainsi qu’il était enfin minuit, Eliza laissa échapper sa joie en lançant le nain dans les airs, sautant de joie par la même occasion et donnant la réplique à Adel.

Bonne Annnnnééééééééeeeeee

Par contre, elle avait mal calculé son atterrissage. En fait elle ne l’avait pas du tout calculé. Surtout qu’elle portait en plus des bottes à l’envers. La jeune femme termina donc sa course couchée dans la neige, littéralement face contre neige. Si d’habitude elle aurait sûrement été particulièrement énervée de finir dans une telle situation, aujourd’hui, elle se contenta d’un rire étouffé avant de se tourner sur le dos.

Son visage était parsemé de neige, cette dernière couvrant en partie ses lunettes et s’accrochant en petits paquets à ses cheveux et son bonnet.

Eh bah ça commence bien !

Elle rit encore quelques instants, époussetant un peu la neige qui la couvre. Si la neige ne lui avait pas enlever les effets de l'alcool, en tout cas le contact glacial l'avait un peu calmée.

Ses lunettes à nouveau bien dégagées, elle contempla le ciel étoilé s’offrant à elle. Elle ne riait plus, mais affichait un grand sourire d’émerveillement devant cette toile parsemée de petits points plus ou moins lumineux.

Ça brille partout… tu devrais venir voir Adel !

Disait-elle en regardant Adel, tapotant la neige à côté d'elle.

Après quoi, elle retourna à la contemplation du ciel.

La vue ce soir était particulièrement dégagée et ainsi donc, le spectacle offert était à couper le souffle, si on prenait la peine d’y jeter un œil.

Eli s’était mise à faire un ange dans la neige, battant des bras et des jambes afin de former cette forme toute simple qu’on apprend étant enfant.





**
La petite musique~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 1bj8
Adélaïde Chesterfield

Adélaïde ChesterfieldMessages : 157
Date d'inscription : 06/06/2019


La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La princesse et la mécano [PV Eliza]   La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 EmptyDim 26 Jan - 23:17

 
La princesse et la mécano

- T’es sympa donc ça m’va. Mais si…si je gagne tu te défile pas hein ?

Oh yeah, voilà que j'avais gagné un mariage ! Maintenant, il fallait juste que je gagne la partie. Par contre, on m'a toujours dis que le mariage était un truc un peu naze qui menait à un divorce... Mais j'sais pas, j'ai un bon feeling avec elle alors pourquoi pas ? Pis, si ça se passe mal, on divorcera, comme tout le monde. Je faisais ainsi tout mon possible pour gagner la partie mais faut dire qu'elle avait du répondant aussi... Mince, elle savait jouer. Ça ne sera pas aussi simple que je l'espérais. L'avantage par contre, c'est que les p'tits nains vicieux disparaissaient à vu d’œil.

J'étais concentrée sur ma partie quand j'entendis que la musique des voisins venaient de diminuer d'un seul coup ; et ça... Ça voulait dire que c'était la nouvelle année ! On se mit tous à beugler pour la nouvelle année. Autant moi, autant Eliza, autant le voisin qui était sortie, la bouteille à la main. Je ne remarquais que quelques secondes plus tard que Eliza était tombée dans la neige et faisait même un ange. Avec toute la grâce du monde, je me laissais tomber à ses côtés pour faire la même chose.

Les étoiles brillaient et étaient magnifiques, j'avais presque envie de dormir à la belle étoile. Cependant, quelques minutes plus tard, j'avais déjà des frissons qui me forcèrent à me relever ; titubant légèrement, je tends la main pour aider Eliza à se remettre sur pieds. Je proposais de retourner à l'intérieur, laissant ainsi la partie d'échec... On la terminera demain tranquillement, quand on aura désaoulé. Je lâchais un très long bâillement laissant ainsi sous entendre qu'il était p't'être temps d'aller dormir même si nous pouvions toujours discuter, posée dans le lit.

La mission maintenant, c'était trouvé un endroit où je pouvais dormir... Je sais que j'ai tendance à m'endormir n'importe où et n'importe comment mais là, je rêverais d'un bon matelas. L'idée était de déplacer un matelas pour le poser par terre dans la chambre d'Eliza mais on s'y prenait un peu comme des manches ; surtout dans les escaliers. Je crois que c'était l'étape la plus compliquée... J'essayais de pousser le matelas mais je me pétais plus la tronche sur les marches qu'autre chose. Je me laissais glisser contre le matelas, lâchant un énorme soupire.

- Vas-y, laisse tomber. J'vais dormir dans les escaliers.
Codage par Libella sur Graphiorum


☆ Je m'excite en #91283B
La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 RxywI7vfcG4--l0CRiDSWRwa8jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 8k93
Eliza Osborne

Eliza OsborneMessages : 50
Date d'inscription : 14/12/2019


La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La princesse et la mécano [PV Eliza]   La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 EmptyJeu 30 Jan - 0:02


La princesse
et la mécano

La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 Dokkae11
Une belle soirée, un des meilleurs nouveaux ans qu’Eliza ait passé jusqu’à maintenant. Et, couchée dans la neige, elle espérait que cela continuerait encore un moment.
Être puissant et être riche ouvre beaucoup de portes et de possibilités. Mais vous découvrez aussi un monde arrogant et rempli de fausses amitiés, comportements amicaux factices, etc… Eliza connaissait bien cela. Et peut-être, qu’en Adel elle trouvait quelque chose que la jeune femme n’avait pu trouver précédemment dans les cercles qu’elle côtoyait.

Adélaïde était clairement en marge, cela sautait aux yeux. Mais en un sens, c’était agréable de connaître une telle personne. Elle ne faisait pas de formules alambiquées pour dire ce qu’elle pensait, ne distribuait pas des politesses à foison. Au final c’était une femme tout au naturel si on puit dire.

S’être fait une telle amie, Eliza trouvait que cela avait une influence bien bénéfique sur elle-même. On pouvait se laisser aller, profiter de la vie et ne pas trop se prendre la tête. C’était bien agréable de partager ce moment avec Adélaïde…

Enfin, après autant d’efforts et avoir passé une longue journée, nos deux demoiselles étaient bien fatiguées. S’était donc avec plaisir qu’Eliza acceptait la main tendue d’Adel ainsi que de rentrer afin d’aller se coucher, ou en tout cas s’y diriger.

Oh pour ce qui est d’où Adel pouvait dormir, la question ne se posait pas longtemps. La chambre d’Eliza était bien assez grande pour accueillir un matelas supplémentaire et puis, cela rappelait un peu à Eliza les quelques fois où elle avait invité une amie ou avait été invitée à dormir chez une amie quand elle était enfant.

Il fallut donc sortir un matelas d’un des nombreux placards de la maison et le transporter jusqu’à la chambre. Seul problème, les escaliers menant au premier étage. En temps normal ce n’était pas un si grand obstacle, mais la fatigue et l’alcool rendaient la tâche impossible et c’est une Adel résignée qui affirma à Eliza qu’elle dormirait ici-même, dans les escaliers.

La décision rendit Eliza un peu déçue et triste, elle aurait bien voulu discuter encore un moment avec Adel et raviver ses vieux souvenirs d’enfance…

Tu es sûre ? Tu ne vas pas avoir froid ?

Bien sûr, Adel n’aurait pas froid, un bon duvet et le chauffage de la maison suffisaient amplement à maintenir une température agréable. Mais si cela pouvait décider Adel…
D’ailleurs, en y pensant, il restait toujours le lit d’Eliza. Il est vrai que dormir dans le même lit avec quelqu’un qu’on a connu il n’y a que quelques heures n’est pas une chose avec laquelle Eliza est très familière.

On ne dira pas que ce n’est jamais arrivé mais, ce n’est pas le premier venu qui y finirait. En tout cas, dans le cas présent, cela ne la dérangeait pas plus que ça. Il était bien assez grand ce lit pour que deux personnes dorment tranquillement à chaque extrémité.
Et en y repensant, la jeune femme l’avait bien déjà fait avec des amies de ses plus jeunes années donc pourquoi ne pas réitérer cela avec une amie actuelle ?
Elle s’était donc décidée à lui proposer cette solution, sans pour autant la forcée. Si Adel ne voulait pas, c’était dommage mais pas si grave.

Hmmm bon, si jamais tu changes d’avis, y a bien assez de place dans mon lit pour dormir à deux. Et ça peut être rigolo, je faisais ça y a longtemps avec des amies

Enfin en tout cas, avant de dormir Eliza tenait à montrer la salle de bains à Adélaïde, histoire qu’elle s’y retrouve.
La pièce n’était d’ailleurs pas si loin, il suffisait depuis les escaliers, de prendre à droite et prendre la première porte. La salle de bain était une jolie pièce, tout en bois et carrelage blanc. On peut y trouver un lavabo ainsi qu’un grand miroir avec quelques étagères sur les deux côtés, une douche bien sûre, cette dernière se trouvant dans un angle jouxtant le lavabo. Toilettes, une étagère remplie de serviettes de toilettes et linge de bains de couleurs variées venaient compléter le tout.
Bien sûr, Adélaïde était libre d’utiliser la salle de bain à sa convenance, Eliza prépara d’ailleurs pour elle de quoi se sécher si Adel voulait faire une douche mais aussi de quoi se brosser les dents.

Il ne restait maintenant à Eliza plus qu’à savoir si elle devait préparer aussi des habits de nuit pour Adel, à moins qu’elle dorme dévêtue.

Ah avant d’oublier, d’habitude tu dors avec quelques chose sur le dos ? Si oui, je dois pouvoir te trouver quelque chose qui te conviendrait.





**
La petite musique~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 1bj8
Adélaïde Chesterfield

Adélaïde ChesterfieldMessages : 157
Date d'inscription : 06/06/2019


La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La princesse et la mécano [PV Eliza]   La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 EmptySam 1 Fév - 17:27

 
La princesse et la mécano

Il y a des moments dans la vie où il faut savoir s'avouer vaincue et là... Je n'ai pas le choix de reconnaître que le matelas a été plus fort que moi. Sûrement est-ce dû à mon manque de force dans les bras ainsi qu'à l'alcool dans le sang mais j'avais clairement la flemme de continuer... J'étais essoufflée comme si je venais de courir un marathon et j'avais mal aux bras comme si je venais de faire de la musculation pendant 1 heure. Alors c'est sur un ton 100% drama que j'annonçais que j'allais dormir dans les escaliers.

- Tu es sûre ? Tu ne vas pas avoir froid ?

Je soupirais. Ce n'était pas vraiment ce que je voulais entendre mais je me contentais d'hocher positivement la tête... Je ne sais si elle a des chambres d'amis dans cette grande maison et je me voyais mal lui proposer de squatter son lit alors que nous nous connaissions à peine. Mais apparemment, c'était un truc que faisaient les nanas quand elles étaient copines ; moi, je n'ai jamais eu d'amies avec qui dormir dans le même lit mais d'après la légende... Ça se fait. Par contre, on ne m'a jamais dit à quel âge ce genre de choses devaient se stopper ; peut-être que ce n'est toléré que lorsqu'on est enfant ? Si je lui propose, elle va peut-être penser que j'ai des arrières pensées. Je ferais mieux de dormir dans le couloir.

- Hmmm bon, si jamais tu changes d’avis, y a bien assez de place dans mon lit pour dormir à deux. Et ça peut être rigolo, je faisais ça y a longtemps avec des amies

- J'ai jamais dormi avec une copine ! Je veux tester !!


Comme une enfant qui venait d'avoir son nouveau jouet, je me levais rapidement et passais sous le matelas pour montrer les escaliers... C'est vrai que j'étais plutôt curieuse. En fait, je pouvais même l'avouer maintenant, je n'avais jamais dormi avec quelqu'un. Je sais parfaitement que je ne suis pas très partageuse de la couette et j'ai tendance à ronfler quand je suis vraiment très fatiguée. Je suivais donc Eliza jusque dans sa salle de bain et elle était vraiment chouette ; pas contre, j'avoue que j'étais moyennement chaude pour prendre une douche dans mon état. Je ne voudrais pas glisser dans l'eau et me cogner la tête contre le rebord... Et puis, je ne puais pas tant que ça. Un peu l'alcool mais bon, ça je ne pouvais rien y faire.

- Ah avant d’oublier, d’habitude tu dors avec quelques chose sur le dos ? Si oui, je dois pouvoir te trouver quelque chose qui te conviendrait.

- Euuuuh. J'dors avec un t-shirt trois fois trop grand pour moi et en p'tite culotte.


Mince, ce n'était peut-être pas la bonne réponse à donner. C'est bizarre de dormir en p'tite culotte avec quelqu'un d'autre dans le lit, non ? De toute façon, maintenant c'était dit et elle me demandait comment je dormais d'habitude. Pas comment je voulais dormir ce soir, ah ah ! Bref. Avant de devenir rouge comme une tomate, je décide d'aller dans la salle de bain pour me brosser rapidement les dents bien que cette tâche me paraît plus compliquée quand la pièce tourne. Et une puis une fois cette BA faite, je me fou en pyjama et sous la couette.

Bon, personne n'a dit que c'était l'heure de dormir et mon cerveau avait plus envie de discuter tandis que mes yeux se fermaient et se ré-ouvraient toutes les secondes... J'ai donc voulu en apprendre un peu plus sur ma nouvelle copine avant de passer à quelques jeux du style chifoumi car nous n'avions pas énormément de jeu physique sous la main. Et puis si ça avait été réellement le cas, je ne suis pas certaine que j'aurais été capable de voir le numéro des cartes ou la tête des gens pour le "Qui est-ce". Au bout de je ne sais pas combien de temps, je finis tout de même par m'endormir.

Le lendemain fut plutôt un sacré réveil... J'avais la tête qui cognait si fort que je ne savais pas si je devais garder les yeux fermés ou ouverts. Lorsque je les gardais ouverts, je me sentais agressée par la moindre petite lumière et quand je les fermais, la pièce tanguait autour de moi... Je m'assis dans le lit avant de me rendre compte que je n'étais pas vraiment dans ma chambre. Je regardais autour de moi, l'air perdu et cherchant ce que j'avais pu faire de ma soirée... J'avais quelques souvenirs, surtout celui de faire de la pâtisserie mais j'avoue que le reste est de plus en plus flou.

Je relève la couette pour remarquer que j'avais un pyjama plutôt découvert et qu'il y avait une personne de moi à côté. Nouveau doute. Est-ce que nous avions... ? Est-ce que c'est moi qui... ? Ou peut-être que nous avions juste. Mince, j'étais prise d'un réel doute pour le coup. J'attends quelques secondes avant de finalement décider de la secouer ; Elise... Euh... Non Eliza ! J'avais besoin un peu d'explication.

- Eh ! Salut. Je... On... Tu as bien dormi ? Je laissais un petit temps avant d'enchaîner. Il s'est passé quoi hier ? C'est un peu flou pour moi.
Codage par Libella sur Graphiorum


☆ Je m'excite en #91283B
La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 RxywI7vfcG4--l0CRiDSWRwa8jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 8k93
Eliza Osborne

Eliza OsborneMessages : 50
Date d'inscription : 14/12/2019


La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La princesse et la mécano [PV Eliza]   La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 EmptyDim 2 Fév - 17:45


La princesse
et la mécano

La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 Dokkae11
Eliza n’aurait pas pensé qu’Adel accepterai si facilement. Apparemment son invitée n’avait jamais eu l’occasion de dormir avec une amie, donc en soit jamais fait de soirée pyjama. Un personnage haut en couleurs comme elle n’avait donc que rarement voir jamais pu se faire des amis ?

C’était des spéculations bien tristes et Eliza se sentait un peu désolée pour elle. Mais poser des questions à ce propos attendrait demain. Pour l’heure, un bâillement lui rappelait qu’il était temps d’aller dormir.

Eliza avait donc demandé à Adélaïde ce qu’elle portait d’habitude pour dormir. Autant qu’elle se sente à l’aise et comme chez elle, peut-être que ça lui donnera envie de revenir qui sait ?
Ainsi elle restait un minimum vêtue en dormant, à peu près comme Eliza donc. À la différence que pour sa part, elle portait plutôt un top comme haut de pyjama alors qu’Adel portait un T-shirt trop long.

La jeune femme ne fit pas trop attention à l’air un peu gêné de son amie remarquant simplement qu’elle partait bien vite vers la salle de bain. Elle avait autant hâte de dormir ? Plutôt étonnant.

En tout cas, Eliza profita de l’absence d’Adel pour lui trouver un T-shirt, à sa taille malheureusement, qu’elle laissa pour Adel sur le coin du lit. Cette tâche terminée, elle alla elle aussi se brosser les dents.

Les deux jeunes femmes se croisèrent ainsi dans le couloir, Adel partant vers la chambre et Eliza prenant sa place à la salle de bain. Là-bas, elle fit donc sa petite toilette et se brossa les dents, piquant plusieurs fois du nez à cause de la fatigue.

Tout le tralala conclus, la jeune demoiselle rejoignit son amie, se changea avant de s’enfouir dans les couvertures.

Pendant un moment, les amies discutèrent, faisant plus ample connaissance. Elles auraient bien fait quelques jeux, mais n’étaient clairement pas en forme pour de telles activités. Enfin, la fatigue finit par prendre le dessus et les deux femmes s’endormirent paisiblement.


Un lendemain de soirée n’est jamais très agréable, surtout si vous avez consommé pas mal d’alcool sans boire grand-chose d’autre. Ainsi, Eliza n’avait absolument pas envie de se réveiller, profitant tranquillement de son joli petit rêve à faire une bataille de boules de neige avec Adel.

Mais, alors qu’elle armait un magnifique tir qui aurait dû atteindre Adel, le sol couvert de neige et le paysage environnant se mettait à trembler. Et elle fut donc tirée de force de son joli rêve pour rencontrer à la place un joli mal de tête.

hhmmm veux pas… encore dodo…

Encore bien endormie, la jeune femme voulait retourner dans son rêve. Et n’était donc pas très coopérative, répondant vaguement à Adel d’une petite voix endormie. Qui d’ailleurs la secouait toujours.

Fait la fête… jouer aux échecs…

Oh elle se défendait bien, très peu motivée par l’idée de se lever. En plus le soleil filtrant au travers des fenêtres étaient éblouissant. Bien- sûr elles n’avaient pas pensé à fermer les volets et maintenant, Eliza était tel un vampire cherchant à se cacher de la lumière mortelle.

Elle commençait doucement à ne pas aimer du tout qu’on la secoue ainsi, en fait elle n’aimait pas du tout ça. Elle voulait quoi Adel ? Finir la partie d’échecs ? Ça pouvait bien attendre non ? Pour l’instant Eliza voulait dormir, faire partir le vilain mal de crâne et surtout voir disparaître cette fichue lumière dérangeante. Son esprit endormi ne cherchait pas très loin et faisait donc des conclusions à côté de la plaque, d’ailleurs il suggérait à Eliza un moyen d’essayer d’arrêter les secousses simpliste et demandant peu d’effort. S’accrocher à la cause même des secousses.

Pas oublier le gage… finira la partie plus tard…

Disait-elle en marmonnant alors qu’elle tentait d’agripper Adélaïde pour l’empêcher de la secouer.




**
La petite musique~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La princesse et la mécano [PV Eliza]   La princesse et la mécano [PV Eliza] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La princesse et la mécano [PV Eliza]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: La Capitale ~ :: Le Quartier Résidentiel :: Maison de Mlle Osborne-