La ville est en Janvier 2020

Partagez
 

 Soirée fictive [feat. Eliza]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Soirée fictive [feat. Eliza] - Page 2 2zra
Arias E. Blom

Arias E. BlomMessages : 452
Date d'inscription : 07/06/2015


Soirée fictive [feat. Eliza] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Soirée fictive [feat. Eliza]   Soirée fictive [feat. Eliza] - Page 2 EmptyMer 8 Jan - 18:10



Soirée fictive


J’avais à peine eu le temps d’accorder la faveur à la gente demoiselle de m’appeller par mon prénom que homme de petite taille s'approchait de nous. Je me doute bien que ce genre de démarche cache bien des intentions, et dans ces cas là je doute quelles me ravissent. Je ne cachais pas pendant quelques secondes mon regard froid et ma mine méfiante, mais je repris bien vite mon attitude froide qui m’avait caractérisée jusque là dans cette soirée.

Plus il se rapprochait plus il me disait quelque chose… Ces lunettes rondes, une carrure assez athlétique malgré sa petite taille. Oui, il ressemble beaucoup à la femme qui tenait toujours ma main. Je me doute que la personne qui s’approche est son père et je pense connaître ses intentions et cela ne me plait guère. Cependant, je garde mon mur de glace entre nous deux, je ne vais pas lui donner satisfaction. Après tout, il avait utilisé sa fille comme un vulgaire objet et, pour en avoir fait l’expérience, je ne pouvais tolérer une telle façon de pensée.

Je ne peux nier cependant que sa connaissance des coutumes de la haute noblesse était parfaite. Je ne manquerais pas à mon rang et saluait avec autant d’aisance le père d’Eliza, mais tous pouvait voir mon visage glacial, n’exprimant aucune émotions. Non, je n’allais pas offrir un spectacle à cette riche bourgeoisie.

- Arias Erland Blom, Monsieur Osborne.

Mais le sujet abordais me fit afficher un rictus de désagrément et je serrais petit à petit mes mains. Je n’aimais guère la tournure que prenait les évènements. Sans un mot j’écoutais, mais plus j’écoutais et plus le mur entre nous se dresser fièrement, droit et froid à la fois. Cependant, un détail me fit tilter dans tout ce discours de noble avide de richesse. Qu’entendait-il par famille ? Eliza faisait partie d’une famille ? Enfin, là n’étais pas le problèmes, je ne juge pas les gens sur leur appartenance à une famille.

Je lâchais cependant la main de la demoiselle qui la tenait depuis l’arrivée de son père et m’approchais de lui, le regard froid et le visage reflétant parfaitement mon sentiment : du dégout. Je n’aimais pas la manipulation, encore moins qu’on use de sa propre fille pour arriver à ses fins. Malgré les propos des deux parties qui discutait autour de moi, je m’approchais toujours plus de son père pour le dominer de ma taille.

Le pauvre homme ne savait pas encore ce qui allait lui arriver, mais rien de bien réjouissant dans toutes ces festivités. Si Eliza gardait son sourire, je n’en faisais rien de mon côté, j’avais quitter cette colère pour finalement soupirer devant lui. Je repris mon attitude d’en début de soirée et poliment, mais avec fermeté je lui fit comprendre le fond de ma pensée.

- Je pardonne votre attitude si directe, mais en aucun cas je pardonnerais votre offre. Votre fille n’est pas un objet que vous pouvez utiliser à votre guise. Je refuse d’en entendre plus de votre bouche. Elle est libre de se marier avec qui elle veut, elle est libre d’être là où elle veut, tout comme je le suis aussi.

Je me retournais, le regard froid, mais l’expression faciale toujours figée dans sa neutralité. Je n’aimais pas ce genre d’homme voulant tout contrôlé. J’en avais horreur, car cela me rappelait trop de souffrances. Les hommes qui ont du pouvoir on toujours tendance à en abusé… J’espère ne pas tomber dans cette affirmation un jour.

J’en avais assez vu de cette soirée et cette offre était la goutte d’eau qui faisait déborder le vase. J’ai eu, malgré moi, tout le loisir de sonder ces gens et ce soir aucun n’aura droit à ce qu’il veut puisque je m’en vais. Je retourne en Suède, sans aucuns autre accord commercial. Il faudra montrer patte blanche la prochaine fois que je viendrais à ce genre de soirée et cela toutes les personnes de la pièce l’avait compris.

Je passais devant Eliza sans autre considération, mais je me stoppais dans ma marche vers la sortie. Elle était comme moi, victime du jeu de la noblesse et tout comme moi elle était libre de rester, mais je voulais lui offrir le choix. Après tout, elle n’était pas comme les autres.

- Eliza, vous êtes libre de rester ici, avec votre père. Quant à moi je suis libre de repartir dans mon pays ce soir même.

Je tendais ma main vers elle, ceci était ma seule proposition, il n’y en aura pas d’autre, car je doute que je proposerais cela une nouvelle fois. Je n’ai pas de temps à perdre, j’en ai bien trop perdu. J’étais censé partir demain aux aurores, mais il n’y aura pas de problèmes à ce que je parte le soir même. J’offrais donc le choix à cette femme qui, malgré le contexte particulier de la soirée, avait réussit à me prouver que cette soirée n’était pas la pire de ma vie.

- Vous êtes libre aussi, d’accepter ou non mon invitation à quitter cette soirée, cette ville, pour venir avec moi en Suède.

Je garderais ma main tendue qu’une seule minute, pas une de plus, après je m’en irais. J’en avais que trop entendu et son père balbutiait encore des paroles insensées, toujours sous le choc de ma réponse semble-t-il. Accord, bénéfices, tout le monde ici n’avait que ces mots à la bouche, je n’en pouvait plus, mais elle, elle avait ce quelque chose qui faisait qu’elle était… Spéciale.




(c) Agora





Soirée fictive [feat. Eliza] - Page 2 RM6x
Soirée fictive [feat. Eliza] - Page 2 7y6o
~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~

Soirée fictive [feat. Eliza] - Page 2 2jqf

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soirée fictive [feat. Eliza] - Page 2 8k93
Eliza Osborne

Eliza OsborneMessages : 39
Date d'inscription : 14/12/2019


Soirée fictive [feat. Eliza] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Soirée fictive [feat. Eliza]   Soirée fictive [feat. Eliza] - Page 2 EmptyMar 14 Jan - 22:27


Soirée
fictive

Soirée fictive [feat. Eliza] - Page 2 Dokkae11
Et bien si le père d’Eliza était au début confiant malgré le mur et l’ourse en face de lui, il déchantait rapidement. Entre sa fille qui marquait clairement sa colère et n’avait pas hésité à lui envoyer cette pique à propos de son ancien fiancé.
Le bonhomme avait fini encastré dans un mur. Et s’il n’était pas décédé, en tout cas, il ne s’en était pas sorti sans des os fracturés. Eliza était de ces femmes qu’on ne mène pas par le bout du nez, car c’est elles qui le font.

Elle tenait un peu de sa mère, au grand désarroi du père. En tout cas, la mention du fiancé envoyé aux soins intensifs lui avait déjà passablement éclairci le teint. Mais grand malheur pour lui, il n’avait encore rien vu de ce que le prince lui réservait.

Déjà que le pauvre père se faisait dominer d’une tête, le prince affichait un air si autoritaire… Il ne pouvait que s’écraser.  Pourtant, plutôt qu’user pleinement de sa puissance pour le réduit en un moins que rien, le prince choisit de reprendre une attitude plus calme et distante.

Eh bien, ce n’est pas n’importe qui se disait le père. Il pensait aussi avoir bien de la chance au final.
Mais ce qui suivit… ça il n’aurait pu penser pire. Les paroles du prince étaient parfaitement claires. Fin de la discussion mais aussi fin de la soirée. Maintenant, le père d’Eliza n’avait pas que le regard de sa fille et du prince sur lui, mais aussi ceux des autres commerçants et hommes d’affaires. Les regards pesaient sur son dos tels de nombreuses années de travail et il se sentit d’un coup bien vieux.

Peu désireux de continuer une bataille qu’il avait déjà perdue avant même d’aborder le prince, il ne peut qu’acquiescer et se retirer avant d’aggraver plus la situation. Pas de mots, juste une révérence avec un léger sourire fatigué.

Eliza de son côté avait trouvé la scène des plus intéressantes. Même si à la fin, voir son père dans un tel état lui donna un petit pincement au cœur, au moins elle avait gagné cette bataille.  

Le prince avait bien fait de lâcher sa main pendant la petite altercation. Car malgré qu’elle ait trouvé cette réaction touchante, elle avait bien senti la poigne du prince.

Pourtant, voir ce dernier ainsi prendre sa défense, tel un chevalier servant, lui avait fait chaud au cœur et retrouver son petit sourire chaleureux et si agréable. Elle était bien désireuse de le remercier. Mais avant de pouvoir le faire, Arias avait fait volte-face et partait en direction de la sortie.

Au final, avait-elle vraiment gagné quelque chose dans cette histoire ?  Voir le prince partir ainsi la décevait quelque peu. Elle en voulait aussi un peu à son père car à cause de lui, le petit prince glaçon quittait la place, agacé sûrement par les événements.

Il serait bien dommage de voir ainsi partir quelqu’un comme lui, mais la vie est parfois faite d’imprévus et surtout de moments peu agréables. Cela devait sûrement être l’un de ceux-ci.

En parlant d’imprévu, pourquoi il s’était arrêté ? Finalement il voulait rester ? Ou bien il voulait faire ses adieux ?

En tout cas, ce qu’il dit ne fut pas du tout ce à quoi elle s’attendait. Elle fut d’abord étonnée, puis la joie pris le dessus, allant même jusqu’à rosir ses joues. Il faut dire qu’elle était un peu embarrassée.  Un homme proposant ainsi à une femme de le suivre dans son pays ?

Surtout qu’il ne donnait pas vraiment de date de retour, il parlait même de quitter la ville. Et venir avec lui ? On ne parlait même pas ici de visite mais réellement d’aller avec lui là-bas.
Savait-il un tant soit peu ce que pouvait insinuer une telle proposition ?  Son visage de glace en tout cas, ne donnait pas beaucoup d’indices. Et s’il avait bien en tête de la garder en Suède, il allait vite en besogne. Lui avait-elle tapé dans l’œil ? Cherchait-il une femme ? En tout cas ce n’est pas ici qu’elle le saurait.

Ainsi donc, quel que fut sa raison, la jeune femme le rejoignit, les joues toujours légèrement rosies et d’un pas un peu moins sûr que d’habitude. C’est avec délicatesse qu’elle prit sa main et lui offrit sa réponse.

Eeett bien… Je pense que… que je vais accepter avec joie
Conclut-elle par un franc sourire.




**
La petite musique~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Soirée fictive [feat. Eliza]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: La Capitale ~ :: Les Quartiers Bourgeois-