La ville est en Septembre 2020

Partagez
 

 Defense Devil [PV Nashoba]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Disciple
Félicia Harleen Quinzel

Félicia Harleen QuinzelDiscipleMessages : 743
Date d'inscription : 12/02/2016


Defense Devil [PV Nashoba] Empty
MessageSujet: Defense Devil [PV Nashoba]   Defense Devil [PV Nashoba] EmptyDim 5 Jan - 13:41



Defense Devil

Feat. Nashoba Dreiden

Depuis que tu as reçu la lettre de Tarô, impossible de dire si elle est vraie ou non, sans la faire authentifier. Sauf que tu es la plus grande experte des fondateurs, vu que tu les as limite élevé. Pourtant, une part de toi refuse à penser que c'est vrai, sauf que tout est là, même si du coup, tu te dis que c'était sûrement une méthode pour te manipuler d'avantage afin d'arriver à ses fins, tuer ses frères. Dans tous les cas, les informations qui sont à l'intérieur de cette lettre peuvent être très utile si véritable. Posséder le pouvoir des Ténèbres pourrait être l'élément déclencheur qui permettra de réaliser ton rêve, il ne suffit que d'une chose, obtenir le corps de cette personne. Eisuke n'est plus, mais sa lignée a perduré. Il ne te reste donc à trouver et obtenir un de ses descendants.

Personne n'a jamais obtenu les Ténèbres, du moins à ta connaissance, mais cela parait évident que cette magie soit uniquement dans sa lignée. Ce pouvoir étant trop puissant, ils ont sûrement prévu un maléfice ou n'importe quoi pour que tu ne puisses jamais t'en emparé, ni même qu'une autre personne que lui ne puisse l'utiliser. Une histoire de réincarnation dans ses descendants ou un problème de ce type. Il faut donc que tu concentres tes recherches sur sa lignée, et puis même si tu fais fausse route, tu pourras obtenir des informations plus précise, dans des ouvrages d'Eisuke tenus secret par sa famille pour avoir une idée de comment l'obtenir plus en détail.

Plusieurs jours ont été nécessaire pour trouver des personnes de la lignée de Eisuke. Ce n'est pas comme si tu avais perdu de vue cette famille, tout comme celle de Daichi, mais le plus dur était de trouver des personnes possible pour l'échange. Soit ils ne semblaient pas intéressant, soit trop vieux, ou juste que tu n'avais pas envie de te retrouver dans un tel corps. Une des familles, les Dreiden, fut un choix judicieux pour toi. Les parents, trop vieux et surtout trop absurde de les prendre, même s'ils avaient les Ténèbres, ils ne resteront que peu de temps en vie et tu ne pourras sûrement pas atteindre ton but, il te faut un corps jeune. Deux choix s'offrent donc à toi, deux frères, Nashoba et Nemeroff Dreiden. Le plus simple à approcher est Nashoba, c'est donc vers lui que tu allais jeter ton dévolu pour l'instant, il ne restait plus que l'approche à décidé.

Après quelques recherches, tu découvris qu'il possède une boîte de nuit, le Lux, dans la rue piétonne. Toute entreprise doit être protégé par un cabinet d'avocat, sauf que là, ce n'est pas le tien. Il fallait agir et rien de plus. Le cabinet qui sert d'avocat à cette boîte de nuit n'est pas des plus simples à faire disparaître, surtout que tu ne baignes pas dans ces affaires louches, mais tu peux aisément racheter cette entreprise d'un claquement de doigt. Après quelques jours de négociations, des promesses assez impressionnantes, ils finirent par te céder en te vendant l'intégralité de leur cabinet, et de leur dossier donc. Tu possèdes donc la main mise sur ces dossiers, dont celui de Dreiden. Il ne reste plus qu'à te présenter de manière officielle afin d'en apprendre davantage sur lui.

Te parant de tes plus beaux habits, décolleté comme il se doit, haut blanc, légèrement transparent, mini-jupe, enfin, une tenue habituelle pour toi, même si pas forcément adapté à ta véritable personnalité, ni même à la saison. Il fallait quand même te couvrir d'un beau manteau, afin d'avoir un peu chaud en ce temps assez grisâtre. Maintenant que tu étais prête, il ne restait plus qu'à te présenter en bonne et dû forme. Dix-sept heures venaient de sonner quand tu partais de chez toi afin de te rendre à cette boîte de nuit. Le trajet fut assez rapide, surtout grâce à ta voiture, disons que Carla a quand même les moyens et possédait un goût très luxueux pour les voitures de sports, du moins, ce que peut appeler ainsi.

Devant la boîte de nuit, tu pensais que cela allait être fermer, ou bien bloquer par une personne, mais non, il n'en était rien, tu pouvais rentrer super facilement. Après seulement quelques pas à l'intérieur, tu te fis aborder par une jeune demoiselle qui t'annonça que c'était fermé et qu'il fallait revenir ce soir. Tu ne pris même pas la peine de te présenter, directement tu te montrais hautaine envers elle, lui demandant son nom de manière inquiétante, lui demandant sa place, lui glissant même un petit "j'espère que vous garderez cette place longtemps", avec un ton qui disait plutôt "bientôt le chômage". Tu finis juste par dire que tu voulais voir le patron et que tu n'avais pas de temps à perdre avec une employée.

La demoiselle partit sans même prendre ton nom, ni ta fonction, mais elle partait dans les bureaux, sûrement, en te laissant seule ici, sans rien, ni même proposant un verre pour t'attendre ou un peu de musique. Dans tous les cas, tu étais là, il ne restera plus qu'à attendre le fameux Nashoba Dreiden. Dans tous les cas, lorsqu'il arrivera, tu le reconnaîtras immédiatement, après tout, tu as vu sa photo dans les journaux et tu ne serais pas ce que tu es aujourd'hui sans faire des recherches sur les gens, au moins savoir à quoi ressemble ton prochain corps. Du coup, tu pourras te présenter en tant que Carla Johnsson, Avocate au cabinet Johnsson et partenaires ; sans pour autant rentrer plus dans les détails.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Defense Devil [PV Nashoba] Empty
MessageSujet: Re: Defense Devil [PV Nashoba]   Defense Devil [PV Nashoba] EmptyDim 5 Jan - 18:38

Defense Devil"Are your ready for the devil ? No mercy, no mercy" - Ready for the devil, Vision Vision
Carla
Johnsson
Nashoba
Dreiden
Les fêtes d'années s'étaient plutôt bien passées. Grosse frayeur à Noël avec l'arrivée prématurée de Lysandre qui était encore à l'hôpital... J'étais jeune papa mais je ne pouvais pas être près de mon fils. Les médecins disaient que c'était mieux pour lui, pour plus de sécurité et je comprenais parfaitement cette décision mais elle était dure à digérer. Cependant, je ne pouvais pas rester à la maison ou à l'hôpital et il fallait bien que j'aille travailler le soir... J'étais resté avec lui jusqu'à 15h avant de prendre la direction de la boîte de nuit.

En période de fête, la boîte de nuit ne tournait pas forcément à plein régime. Les personnes préféraient fêter Noël en famille mais le nouvel an avait été fructueux ; nous allions revenir à rythme normal et j'étais content de retrouver un petit rythme de vie. Nous étions en fin d'après-midi et j'étais occupé à faire les comptes rapides de la semaine... Le comptable devait passer dans la semaine pour faire le bilan de la boîte mais je leur mâchais un peu le travail ; du moins, niveau rangement. Je n'imaginais pas le temps que ça allait prendre de traiter tous ces dossiers.

J'étais occupée dans mon organisation quand j'entendis toquer à la porte. La barmaid entra dans mon bureau, l'air déconfit, m'annonçant qu'une dame était entrée dans la boîte et qu'elle voulait parler au patron. Je n'avais pas plus d'information concernant cette personne... Pas de nom, pas de profession, seulement qu'elle s'était contentée de lui parler d'une manière plutôt déplacée. Je regardais l'heure. Les premiers clients ne devraient pas encore être ici. Je rangeais rapidement le bureau et remercia Lila, lui disant que j'allais m'occuper du reste.

Je fermais la porte de mon bureau et me dirigeais à l'entrée de la boîte. Une jeune femme m'attendait qui semblait dégager quelque chose de... Bref, j'étais persuadée que je n'allais pas passer un très bon moment. Je n'oserais critiquer la tenue d'une dame mais en cette saison, par ce froid et dans un tel lieu, c'était plutôt surprenant ; quant à cet air supérieur, c'est tout ce que je détestais chez une personne. Mais ma mère m'avait suffisamment bien élevé pour ne pas être désagréable avec les gens que j'appréciais pas beaucoup.

- Bonsoir, dis-je en tendant la main. Nashoba Dreiden, que puis-je faire pour vous ?

Son visage me disait quelque chose mais je n'étais pas certain non plus... Je préférais demander plutôt que m'adresser à la mauvaise personne sur un mauvais sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Disciple
Félicia Harleen Quinzel

Félicia Harleen QuinzelDiscipleMessages : 743
Date d'inscription : 12/02/2016


Defense Devil [PV Nashoba] Empty
MessageSujet: Re: Defense Devil [PV Nashoba]   Defense Devil [PV Nashoba] EmptyDim 19 Jan - 15:39



Defense Devil

Feat. Nashoba Dreiden

Tu te retrouvais seule dans cet immense club de dance. Il faut dire que tu n'as jamais été une grande adepte de ce genre de chose. C'est un univers qui est arrivé avec cette technologie absurde. Tu aimais beaucoup les danses, les bals, organisés avant, mais tout est perdu avec la multitude de musiques, de style. Ce n'est clairement pas ta tasse de thé de venir ici, l'idée qu'un jour tu y rentrerais, même juste pour discuter avec une personne, te serais même pas venu à l'esprit. C'est ton avis, mais tout change quand le temps passe et surtout quand tu as besoin, tu te fais malheur pour y pénétrer. Même Carla n'était pas une grande adepte de ce genre de lieux, même si cela lui ai déjà arrivé de les fréquenter, du moins d'après tes connaissances. Même si certains clubs sont bien fréquentés, cela reste un univers de déboire, un univers où les femmes, surtout aux formes aussi généreuses que la belle avocate, n'est pas des plus agréable. Néanmoins, cela n'empêche pas de s'amuser et de simplement profiter de ses amis, du moins, lorsqu'elle en a, ce qui n'est clairement pas ton cas. Dans tous les cas, tu n'allais pas rester grand temps toute seule, car la servante fit son travail pour chercher une personne qui fit son entrée très rapidement.

En voyant un jeune homme pénétré dans la salle, la moindre des choses aurait été de te lever. Sauf que non, tu restas fixe sur ton siège, regardant dans sa direction simplement. Nashoba Dreiden, descendant de Eisuke. Tu sais à quoi il ressemble, son visage est connu si on s'intéresse un minimum à la vie de la ville et même si c'était la première fois que tu le croiserais, tu aurais immédiatement sût que c'est le descendant de Eisuke. Tu as parfaitement connu cet homme, il dégage une force que seul Eisuke dégageait et cette ressemblance.. Si tu t'écoutais, tu le tuerais sur le champs. Eisuke, Daichi et même Tarô, ne méritent pas d'être aimé, ils méritent juste de mourir tout simplement. Malheureusement, tu dois le garder en vie, pire, tu dois prendre contrôle de son corps, mais chaque chose en son temps. Il faut que tu gardes ton rôle en tête, tu n'es plus Savanna, tu es Carla Johnsson, c'est aussi simple que ça et pour l'instant, c'est histoire d'un premier contact, la suite viendra au fur et à mesure. Le jeune homme se présenta tout en tendant sa main, demandant la raison de ta présence. Malgré ton caractère, tu es désormais son avocate, alors jouons le jeu jusqu'au bout, il sera temps de gagner des informations par la suite. Tu lui tendis également la main afin de lui serrer, restant assise sur ton siège.

Carla Johnsson, du Cabinet Johnsson et cie. Je viens simplement me présenter à vous. Mon cabinet a racheté votre ancien cabinet d'avocat. Je suis votre nouvelle défense en cas de soucis, j'ai hérité de votre dossier. Et j'aurai besoin de quelques informations concernant celui-ci, il n'est pas tout blanc. J'ai besoin de vérifié toute cette vérité.



Avant de venir, tu as bien sûr lu le dossier de Nashoba. Il suffit d'une arrestation, même arbitraire, un procès, même innocent, pour avoir un dossier judiciaire, et pire, il suffit juste de demander un avis d'un avocat pour avoir un dossier dans ce cabinet. Tu sais donc ce qui s'est passé. Néanmoins, tu gardes le mode opératoire de Carla, même si tu l'accentues encore plus, abusant même de ton nouveau pouvoir pour obtenir les aveux ou connaître la vérité sur les affaires. Défendre un innocent ? Peu amusant. Défendre un criminel dont tout l'accuse, là c'est amusant. De toute façon, pour toi, personne n'est plus horrible que les fondateurs, qu'importe ce qu'une personne pourra faire, sûrement parce que ça te touche directement. Bien sûr, tu lâchas sa main durant que tu te présentais, du moins, quand tu expliquais la raison de ta présence. Néanmoins, tu restais assises, pas besoin de te lever, puis vu tes talons, tu serais sûrement bien plus grande que lui, pas une raison de plus. Tu croisas tes bras devant toi, juste en dessous de ta poitrine, faisant bien ressortir ceux-ci. C'est une chose involontaire, réflexe que tu possèdes depuis ton premier corps, sauf que ton corps original n'a pas autant de poitrines, donc là forcément, ça fait réellement aguicheur, alors que ce n'est pas l'objectif premier, mais c'est au-delà de ton contrôle, on ne contrôle pas des réflexes aussi vieux.

Afin que je puisses faire mon travail au mieux, j'ai besoin d'avoir pleinement confiance en mes clients. Qu'importe ce que vous avez fait, je veux en être au courant. Je ne peux réellement vous défendre si je ne suis pas au courant de tout... Enfin, je manque à tous mes devoirs. Vous devez avoir pleins de questions à me poser. Je vous écoutes. La confiance va dans les deux sens et on ne peut rien faire sans être sur la même longueur d'onde. Qu'en est-il des termes avec l'ancien cabinet ? Pour les prix par exemple. Il va s'en dire que notre protection judiciaire est plus élevée, mais nous pouvons toujours nous arranger, n'est-ce pas Monsieur Dreiden ?



Le ton que tu employais n'est pas du tout menaçant, ni même inquiétant, c'est même l'inverse. Depuis toute ta vie, tu as appris à contrôler tes intonations de voix, réussir à avoir un ton mielleux pour charmer, draguer les autres personnes afin qu'ils soient un peu plus coulant avec toi. Surtout que depuis que tu as pris le contrôle de Carla, cela marche tout particulièrement sur les hommes et ce n'est pas grâce à ton talent avec les mots, mais bien grâce à des arguments plutôt développer. Du coup, autant tenter sur cet homme. Néanmoins, s'il est comme son ancêtre, cela n'aura pas d'influence sur lui, du moins, sauf si c'est lui qui cherche à t'avoir. C'est en même temps un test pour savoir le caractère, si c'est un salaud comme son ancêtre ou bien une personne qui essaye de s'y éloigner. Après tout, l'habit ne fait pas le moine, il a beau lui ressembler, dégager la même aura, que c'est forcément le portrait craché de Eisuke. Dans tous les cas tu arriveras très vite à le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Defense Devil [PV Nashoba] Empty
MessageSujet: Re: Defense Devil [PV Nashoba]   Defense Devil [PV Nashoba] EmptyMar 21 Jan - 21:54

Defense Devil"Are your ready for the devil ? No mercy, no mercy" - Ready for the devil, Vision Vision
Carla
Johnsson
Nashoba
Dreiden
Je ne sais pas trop si par manque de politesse ou parce qu'elle semble extrêmement hautaine mais se lever pour saluer ne semblait pas faire partie de ses habitudes. Et puis, j'étais un peu gêné par la manière dont elle me regardait... Ou plutôt, m'observait. Je restais le bras tendu pendant plusieurs secondes avant qu'elle ne décide de venir me serrer la poignée. Je comprends pourquoi mon employée était en pleur.

- Carla Johnsson, du Cabinet Johnsson et cie. Je viens simplement me présenter à vous. Mon cabinet a racheté votre ancien cabinet d'avocat. Je suis votre nouvelle défense en cas de soucis, j'ai hérité de votre dossier. Et j'aurai besoin de quelques informations concernant celui-ci, il n'est pas tout blanc. J'ai besoin de vérifié toute cette vérité.

- Ah. Comment ça, pas tout blanc ?

Est-ce qu'elle parlait de mon arrestation de la dernière fois ? Pourtant, on avait quand même prouvé que j'étais innocent et que je n'avais rien à voir avec ce trafic. Est-ce qu'on aurait oublié d'éditer mon dossier ? Je fronçais les sourcils. Je voyais pas d'autres choses qui pouvaient entacher mon dossier mais ce serait quand même injuste de laisser une telle chose ! J'étais quand même innocent dans cette faire. Je soupirais et décidais de m'asseoir face à elle. Elle avait quand même fait le déplacer pour se présenter à moi donc je pouvais bien lui accorder quelques minutes de mon temps.

- Afin que je puisses faire mon travail au mieux, j'ai besoin d'avoir pleinement confiance en mes clients. Qu'importe ce que vous avez fait, je veux en être au courant. Je ne peux réellement vous défendre si je ne suis pas au courant de tout... Enfin, je manque à tous mes devoirs. Vous devez avoir pleins de questions à me poser. Je vous écoutes. La confiance va dans les deux sens et on ne peut rien faire sans être sur la même longueur d'onde. Qu'en est-il des termes avec l'ancien cabinet ? Pour les prix par exemple. Il va s'en dire que notre protection judiciaire est plus élevée, mais nous pouvons toujours nous arranger, n'est-ce pas Monsieur Dreiden ?

Je levais dans un premier temps un sourcil. Le ton employé ne me disait rien qui vaille et si elle était réellement au courant de mon dossier, elle devait savoir que j'étais un homme marié. Bien que parfois, cela ne dérange pas d'aller voir ailleurs malgré la bague au doigt. Malheureusement pour elle, je n'étais pas de ce type d'hommes... En plus, je venais d'avoir un enfant ! Il n'était pas question que j'aille voir ailleurs que j'étais en heureux en ménage. Cependant, je préférais faire comme si je n'avais pas compris ses sous-entendus.

- Oui. Si vous acceptez le paiement en plusieurs fois, c'est possible. Enfin, tout dépend aussi de vos prix, nous n'aurons peut-être pas besoin de négocier si votre proposition reste dans mon budget.

Le cabinet d'avocat que j'avais engagé il y a quelques années ne prenaient vraiment pas cher, on me l'avait même déconseillé à l'époque... Sauf que je ne roulais pas sur l'or et je ne pouvais pas lancer ma boîte sans être certain d'être défendu en cas de soucis. Aujourd'hui, la boîte était suffisamment rentable pour que je puisse mettre un peu d'argent dans un cabinet d'avocats... Enfin, si la somme restait raisonnable. Je sais que certains avocats étaient capables de prendre des sommes astronomiques mais ils avaient bonne réputation.

- Quant à mon dossier, si vous parlez de l'arrestation de Novembre, je n'avais rien à voir avec cette histoire. C'est l'inspectrice Millès qui s'est occupée de moi et nous avons réussi à prouver que je n'avais rien à voir avec ce trafic. Pourquoi est-ce que c'est resté dans mon casier ?


Peut-être que c'était normal finalement d'avoir une trace de tout ce qu'il s'était passé niveau judiciaire mais ça m'embêtais réellement que je sois associé à un trafic dont j'ignorais l'existence. Je fis signe à ma barmaid de nous quelque chose à boire : un whisky pour ma part et je laissais Madame Johnsson de choisir une boisson si elle voulait boire quelque chose. J'avais la sensation que cette conversation allait durer longtemps et si non, elle serait forcément bizarre.

- Donc, votre cabinet a racheté celui de Monsieur McCoy. Vous prenez combien par mois ? Et comment cela se passe pour la défense ? Je suis un peu curieux concernant votre approche.
Revenir en haut Aller en bas
Disciple
Félicia Harleen Quinzel

Félicia Harleen QuinzelDiscipleMessages : 743
Date d'inscription : 12/02/2016


Defense Devil [PV Nashoba] Empty
MessageSujet: Re: Defense Devil [PV Nashoba]   Defense Devil [PV Nashoba] EmptySam 15 Fév - 19:27



Defense Devil

Feat. Nashoba Dreiden

Dans un premier temps, il semblait très perplexe a tes demandes, à ta démarche même. Ce qui peut être compréhensible, tu arrives de telle sorte et tu t'imposes en fouillant dans sa vie. Surtout que racheter un cabinet d'avocat, tu reprends des dossiers et tu viens te présenter personnellement à un client, cela peut être étrange effectivement, mais c'est ta façon d'opérer quand tu désires quelques choses. Néanmoins, ta démarche n'en demeure pas professionnelle, tu es là pour le travail, et si possible récupérer quelques informations qui pourront t'être précieuses par la suite. En tout cas, il ne semblait pas être récalcitrant a tes demandes, du moins à ta proposition de continuer à faire affaire avec ton cabinet. Après tout, tu récupères le dossier, c'est naturel par la suite de négocier de nouveaux termes pour le contrat car c'est une évidence, la façon de faire de ton cabinet, les tarifs même, ne sont clairement pas les mêmes donc c'est logique de voir par la suite. Tout est une question de budget, et sûrement de méthode, disons que tes méthodes sont assez étrange, sûrement grâce à ton pouvoir que tu exploites, contrairement à Carla.

Tu gardas le silence pendant que Nashoba Dreiden, le rejeton de Eisuke, t'expliquait la situation de son dossier. Effectivement, c'était bien inscrit qu'il était complètement innocent, mais malheureusement pour lui, il fallait faire les démarches pour que son nom soit complètement éradiquer de cette affaire. Bien sûr, c'est inscrit qu'il n'a rien à voir avec tout ceci, y comprit le nom de l'inspecteur qui a parfaitement gérer cette affaire. Plus personne ne peut rien contre lui concernant ceci, mais rien n'empêche que son nom y est toujours inscrit, ce qui peut être une faute de la part du gouvernement, s'il détient un bon avocat, comme toi ! Tu allais lui expliquer la situation, mais il fit signe à une jeune femme pour qu'elle apporte un whiskey au patron de la boîte de nuit, t'invitant également à commander une boisson, gratuitement, au frais de la maison. Tu acquisses d'abord d'un signe de tête pour signaler que tu acceptes la proposition qu'on vient de te faire. Néanmoins, cela ne sera pas de l'alcool pour toi. Tu ne comprends pas trop cette idée de boire, tu n'as jamais couru après ce genre de breuvage.

Un café, noir, s'il-vous-plaît. Sans sucre, bien évidemment. Avec une note de cannelle. Cela m'ira parfaitement à l'instant.



Ce n'est pas vraiment de la sorte que tu aimes ton café, mais ils n'auront sûrement pas ce que tu désires réellement, du coup tu allais te contenter de cela. Avant même que tu puisses répondre à ses questions, voilà qu'il se mit directement à relancer concernant ta façon d'agir et surtout sur tes tarifs. Autant il est impatient, autant il sait qu'on ira à ton rythme, sinon il n'aurait pas commander de quoi boire durant cette conversation. Te remettant droite sur ton siège, désagréable d'ailleurs. Tu as besoin d'un dossier, de quoi poser ton fessier, bref, tu as besoin d'être correctement assise et surtout à l'aise, là c'est clairement pas fait pour une personne de ton importance. En attendant que tu obtiens ce que tu as commandé, tu allais jouer le jeu de ce garçon un petit temps et jouer le rôle de Carla, la terrible avocate.

Vous savez, vous avez un droit de regard sur votre cassier judiciaire et surtout vous avez un droit de suppression des informations, surtout quand vous n'y êtes pour rien. En général, c'est supprimer dès que l'affaire est close, mais le gouvernement a prit la tendance de ne le faire qu'à la demande de la personne concernée. Si vous le désirez, en gage de cadeau de bienvenue au sein de mon cabinet, je veux bien vous faire gagnez des dommages et intérêts pour cet incompétence du gouvernement. Rien de plus simple pour moi. Cela ferait tâche en temps que nouveau père de famille, n'est-ce pas ? Imaginez que quelqu'un de peu scrupuleux apprenne ceci, cela serait facile de s'en servir contre vous.



Même si tu n'es pas dans le milieu réellement, tu empruntes juste un corps si on peut dire, cela ne t'a pas empêcher de te renseigner à fond sur le sujet. Il faut que tu puisses donner le change. Et il faut dire que cela te passionne assez, puis tu as toujours eu de la facilité a apprendre de nouvelles connaissances, c'est même une chose aisée pour toi. Cela est sûrement dû grâce à ton métier, du moins, à celui d'origine. Tu n'as jamais eu besoin de tes grimoires, toutes les formules, toutes tes potions, tu les a toujours faite de tête, ta mémoire est époustouflante et énorme, puis au fil des années, tu as toujours eu le temps d'apprendre. Tu regardas autour de toi, voir un peu les lieux, et ce n'est clairement pas ton lieux favori, tu n'as qu'une envie, partir. Pourtant, tu es à la fois étonné par le lieux et tu t'y attendais. Eisuke, comme tout le monde le connait, était une personne solitaire, mais ce n'était pas le cas au début, quand il était jeune. C'était même lui le plus sociable des trois frères, donc rien de bien étonnant à ce que l'un de ses descendants ouvre un endroit où la fête est le plus important. Dans tous les cas, après ton rapide examen des lieux, tu repris.

C'est simple. Du moment que vous me dites toute la vérité. Je vous défendrai et je vous ferai innocenter, malgré les preuves contre vous. C'est aussi simple que cela. Vous n'aurez aucun soucis à vous faire. Puis concernant nos tarifs, ils dépassent forcément ceux des McCoy. Notre tarif basique est de 60 000 Derlas le mois. Néanmoins, je veux bien vous offrir notre plus grande formule pour le prix de 50 000 Derlas le mois. Après tout, vous êtes un homme important pour la ville et vous me rappelez une ancienne connaissance.



Le tarif peut être excessif, c'est limite ce que le cabinet McCoy faisait comme chiffre d'affaire en l'espace d'un an, mais pour ton cabinet, là c'est une autre histoire. Le tarif au mois est impressionnant, mais ton taux de réussite est également impressionnant. Surtout que dès qu'un des avocats échoues, il est renvoyé, à moins d'être le patron ou la fondatrice, là c'est une autre histoire. Dans tous les cas, ce n'est pas toi qui gère la comptabilité de ton cabinet, même si tu as un droit de regard dessus. Carla s'y connaissait, néanmoins, toi ce n'est pas le cas, tu n'as jamais aimé l'argent et tu n'y as jamais trouvé l'intérêt, néanmoins il faut dire que c'est plutôt utile. Ton café finit par arriver à toi. Même pas un regard pour la serveuse, tu pris simplement ta tasse afin de la portée immédiatement à tes lèvres afin d'y prendre une gorgée, une toute petite. après tout, la chaleur de ce liquide est plutôt désagréable pour la plupart, mais il faut dire que tu apprécies cela, juste une gorgée, par la suite tu attends un peu qu'il refroidisse et là tu le bois.

Bien sûr, on peut toujours s'arranger au niveau du paiement. Je ne suis pas des plus compliquées. Je suis ouverte aux propositions. Alors, dites moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Defense Devil [PV Nashoba] Empty
MessageSujet: Re: Defense Devil [PV Nashoba]   Defense Devil [PV Nashoba] EmptyDim 16 Fév - 14:50

Defense Devil"Are your ready for the devil ? No mercy, no mercy" - Ready for the devil, Vision Vision
Carla
Johnsson
Nashoba
Dreiden
Autant dire que j'étais dérangé à l'idée que mon casier judiciaire ne soit pas tout blanc. Non pas que c'était un but précis dans ma vie que je tenais absolument à respecter mais je ne voulais pas avoir d'autres problèmes à cause d'une chose pour laquelle je n'avais pas été accusé ! Mais bon, après tout, c'était peut-être la procédure ? J'avoue que je n'y connaissais strictement rien en loi et justice. C'est bien pour cela d'ailleurs que je voulais avoir un avocat à mes côtés, pour m'aider en cas de conflit.

- Vous savez, vous avez un droit de regard sur votre cassier judiciaire et surtout vous avez un droit de suppression des informations, surtout quand vous n'y êtes pour rien. En général, c'est supprimer dès que l'affaire est close, mais le gouvernement a prit la tendance de ne le faire qu'à la demande de la personne concernée. Si vous le désirez, en gage de cadeau de bienvenue au sein de mon cabinet, je veux bien vous faire gagnez des dommages et intérêts pour cet incompétence du gouvernement. Rien de plus simple pour moi. Cela ferait tâche en temps que nouveau père de famille, n'est-ce pas ? Imaginez que quelqu'un de peu scrupuleux apprenne ceci, cela serait facile de s'en servir contre vous.

- Je ne tiens pas vraiment à avoir des problèmes avec le Gouvernement si c'est un oubli de leur part... Est-ce qu'on ne pourrait pas faire en sorte de retirer les informations ? Sans parler de dommages et intérêts ?

Je crois que sur le plan légal, elle avait raison et je devrais l'écouter. Mais avec ce qu'il venait de se passer et peut-être que le Gouvernement était désormais au courant de mon pouvoir, je n'avais pas très envie de jouer avec le feu dira-t-on. Enfin, si je viens à attaquer le Gouvernement sur ça, ce qui est peut-être un oubli de leur part... Je ne tiens pas à être fiché et à ce qu'ils jouent aux fléchettes avec une photo de moi. Je demandais ainsi les tarifs de son cabinet... Car bon, elle était bien mignonne à me proposer telle ou telle chose mais est-ce que ça rentrait réellement dans mon budget ?

- C'est simple. Du moment que vous me dites toute la vérité. Je vous défendrai et je vous ferai innocenter, malgré les preuves contre vous. C'est aussi simple que cela. Vous n'aurez aucun soucis à vous faire. Puis concernant nos tarifs, ils dépassent forcément ceux des McCoy. Notre tarif basique est de 60 000 Derlas le mois. Néanmoins, je veux bien vous offrir notre plus grande formule pour le prix de 50 000 Derlas le mois. Après tout, vous êtes un homme important pour la ville et vous me rappelez une ancienne connaissance.


J'essayais de ne pas paraître surprise. Non pas par rapport à sa dernière phrase mais par rapport à ses tarifs ! Elle ne rigolait pas quand elle disait que les prix étaient plus importants que ceux de McCoy. Payer 60 000 derlas par mois pour un cabinet que je risque d'embaucher une fois toutes les 36 du mois, je trouve cela un peu cher. J'avais besoin de réfléchir un peu pour le coup et surtout faire le point sur mes dépenses, mon chiffre d'affaire, et mes dépenses personnelles.

- Bien sûr, on peut toujours s'arranger au niveau du paiement. Je ne suis pas des plus compliquées. Je suis ouverte aux propositions. Alors, dites moi.

Encore une fois... Était-ce un sous entendu ou est-ce que je me faisais des idées car la demoiselle était plutôt jolie ? Je ne sais pas si elle usait de ses charmes sur tous ses clients ou si c'est juste parce que je lui "rappelle" une connaissance. Je me raclais la gorge, légèrement gêné. Après, qu'est-ce qu'il pouvait y avoir d'autres comme moyen de paiement ? Je voulais bien lui payer quelques verres de temps en temps si cela pouvait faire diminuer la somme mais je crois qu'elle ne pense pas à ça malheureusement.

- J'ai besoin de réfléchir un peu. Votre proposition est quand même élevée et je n'ai pas eu besoin d'avocat ces dernières années... J'avoue que ça m'embête un peu de payer autant pour un cabinet à qui je ne vais pas souvent faire appel. Bien que je ne met pas en doute vos talents.

Pour avoir des tarifs aussi élevés, ils devaient forcément s'en sortir et être de vrais requins... Sauf qu'il fallait voir si c'était réellement rentable pour moi. Et puis, je voulais également m'assurer de la réputation, me renseigner un peu sur le cabinet en question. Avec cette histoire d'employé mal attentionné, j'avoue que je fais désormais plus attention à mes collaborateurs.

- Mais je suis curieux. Ça fait deux fois que j'ai l'impression que vous me faîtes des... sous-entendu. Vous avez un moyen de paiement en tête ? Car vous l'avez dis vous-même, je suis nouveau père de famille et fidèle à ma femme.
Revenir en haut Aller en bas
Disciple
Félicia Harleen Quinzel

Félicia Harleen QuinzelDiscipleMessages : 743
Date d'inscription : 12/02/2016


Defense Devil [PV Nashoba] Empty
MessageSujet: Re: Defense Devil [PV Nashoba]   Defense Devil [PV Nashoba] EmptyVen 6 Mar - 17:37



Defense Devil

Feat. Nashoba Dreiden

Même s'il tentait de dissimuler sa surprise, tu n'es pas dupe. Tout le monde a ce genre de réaction quand tu expliques tes tarifs et encore, là tu les as réduit car tu as besoin de ce contrat, même si tu ne l'assumeras pas, enfin, tes véritables raisons. Tes prix sont très élevés, mais en même temps, c'est normal vu ton quota de réussite et ça malgré les affaires compliquées. Ton cabinet a déjà réussi des exploits d'un tout autre niveau comparé aux autres cabinets, puis même quand tout était pour une petite affaire, tu arrivais, enfin, ton cabinet arrivait à faire gagner tes clients et leur donner une bonne récompense à la clef alors que toutes les  preuves étaient contre eux. Du coup, certes, tu es chère, mais tu le mérites ! Dans tous les cas, il semblait être mal à l'aise avec toi, mais c'est sûrement à cause de ta beauté. Tu n'es pas superficielle, enfin, la Sorcière, ton toi original. Sauf que même toi tu dois admettre que Carla a un corps sublime et qu'il peut faire chavirer n'importe qui, personne ne reste indifférent à ses charmes, et ça même si tu ne le fais pas exprès, ton nouveau corps est juste parfait pour distraire.

Il n'était pour autant pas réticent à la proposition que tu faisais, juste qu'il avait besoin de temps. C'est compréhensible car on ne peut refuser une telle offre venant d'un cabinet comme le tient. Tu garanties une parfaite protection juridique sur tous les plans, ce qui ne se refuse pas, malgré le coût très coûteux. Même si cela ne fait pas longtemps que tu fais ce métier, du moins officieusement, tu as déjà apprit une chose importante. S'il n'accepte pas immédiatement, c'est qu'il n'a rien à se reprocher, du moins pas directement. Généralement, le sacrifice de ceci permet d'obtenir une grosse somme d'argent par la suite, donc forcément cela permet de payer les honoraires et donc être tranquille quelques temps de ce côté là. Toutefois, tu comprends ce principe et tu acceptes de lui donner un délai de réflexion. Même si sa boîte de nuit est en vogue, elle ne doit pas être assez bénéficiaire pour pouvoir se payer tes services. Néanmoins, tu as besoin de rester en contact avec les Dreiden, les descendants de Eisuke et rien que pour ça, il te faut être l'avocat de cet homme pour te renseigner sur eux.

Bien sûr je peux vous laisser un temps de réflexion. Mes services sont coûteux, mais je vous garantis que cela en vaut la peine, vous serez combler de mon efficacité.



Dans tous les cas, il semblait être assez intrigué par tes... sous-entendus ? Tu n'as jamais fais de sous-entendus. Encore moins sur les moyens de paiement. Tu ne comprenais pas trop ce qu'il disait, et cela se sentait sur ton visage, haussant un sourcil d'un air interrogateur.. Pourtant, tu étais assez heureuse intérieurement car tu venais d'obtenir des informations très importante, il est marié et il a un enfant. Si la lettre de Tarô est véridique, les Ténèbres pourront être chez un descendant de Eisuke, chez un Dreiden donc. Nashoba en face de toi, Nemeroff dont tu connais l'existence, leur père, même si pour lui c'est inutile vu son âge, et donc cet enfant. Certes il est trop jeune, mais tu peux toujours le garder à l’œil jusqu'au jour où il te seras utile. Il faut vraiment que tu restes proche d'eux, qu'importe ton corps, afin de leur prendre les Ténèbres. Tu connais bien ce pouvoir et tu sais qu'avec lui tu pourras accomplir ton objectif. Ils ne savent rien de son potentiel, tu l'as vu à l'oeuvre dans les mains de Eisuke, tu sais ce que tu peux faire et avec tes connaissances, tu seras réellement la plus puissante et tu pourras réaliser absolument tout. Tu terminas ton café délicatement pour reposer la tasse sur le bar.

Je ne sais pas ce que vous avez compris, mais je ne suis guère ce genre de femme. Je suis une professionnelle.



Certes tu possèdes un corps sublime, mais c'est hors de question de le salir. Même si cela te fait mal de l'admettre, il n'y a qu'une seule personne digne d'être avec toi, d'avoir un minimum d'intérêt pour toi et c'est hors de question une raclure de Eisuke ou de Daichi, ni même de Tarô, c'est Tarô lui-même et seulement lui qui pourra profiter de ton corps, de tes corps pour être plus exact. Néanmoins, faire du charme, là tu peux te le permettre, tu as des attributs, autant en profiter. Sauf que là, ce n'était même pas ton intention. Tu les as peut-être sous-entendu sans t'en rendre compte, en même temps tu le fais tellement souvent, puis c'est sûrement un instinct originel de Carla qui n'est pas disparu malgré ta prise de pouvoir. Bref, maintenant que tu détiens une information importante, tu ne peux plus laisser passer cette chance et tu avais une petite idée de ce que tu pouvais faire.

Vous semblez être dur en affaire.. J'ai néanmoins une proposition. Je suis tellement sûre de notre travail que je vous offre les six premiers mois, sans engagement. Pendant six mois, nous vous offrons nos services et si vous êtes satisfais, on s'arrangera à ce moment-là. En échange, histoire que je ne travaille pas pour rien. Que diriez-vous d'un restaurant, de mon choix, une fois par mois durant toutes la période d'essai en compagnie de votre femme, histoire qu'elle ne soit pas jalouse, si j'ai bien compris. Et bien sûre, comme une caution, je vous demanderai un objet sentimental de votre part, que je vous rendrais bien sûr, une simple garantie. Une offre alléchante n'est-il pas ?



C'est tes associés qui risquent de ne pas être content que tu proposes de travailler gratuitement, mais dans tous les cas c'est toi qui décide, tu taperas du poing sur la table pour faire respecter ta place dans le cabinet. De plus, tu te chargeras personnellement de ces affaires, donc cela ne les concerne pas si tu t'amuses à perdre de ton temps personnel pour cela. En plus, tu auras le versement, si on peut dire, donc raison de plus pour faire ce que tu voulais dans ton coin. En tout cas, la proposition est faite, à voir si la réponse sera positive ou non. Dans tous les cas, tu le regardas droit dans les yeux, clignant des yeux très légèrement, mettant en évidence tes yeux et surtout ton maquillage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Defense Devil [PV Nashoba] Empty
MessageSujet: Re: Defense Devil [PV Nashoba]   Defense Devil [PV Nashoba] EmptyVen 6 Mar - 18:40

Defense Devil"Are your ready for the devil ? No mercy, no mercy" - Ready for the devil, Vision Vision
Carla
Johnsson
Nashoba
Dreiden
- Je ne sais pas ce que vous avez compris, mais je ne suis guère ce genre de femme. Je suis une professionnelle.

Bon, je préfère entendre ça et savoir que c'est un malentendu qu'autre chose. C'était tout de même gênant mais on ne pouvait pas dire qu'elle aidait énormément en ce qui concernant les sous-entendu... Ses phrases en étaient bourrées ! Je continuais d'avoir quelques doutes concernant ses intentions mais il n'était pas question d'insister pour que ça sur la question ; elle dit qu'il n'y avait pas aucun sous-entendu, je n'avais pas besoin de chercher plus loin.

- Vous semblez être dur en affaire.. J'ai néanmoins une proposition. Je suis tellement sûre de notre travail que je vous offre les six premiers mois, sans engagement. Pendant six mois, nous vous offrons nos services et si vous êtes satisfais, on s'arrangera à ce moment-là. En échange, histoire que je ne travaille pas pour rien. Que diriez-vous d'un restaurant, de mon choix, une fois par mois durant toutes la période d'essai en compagnie de votre femme, histoire qu'elle ne soit pas jalouse, si j'ai bien compris. Et bien sûre, comme une caution, je vous demanderai un objet sentimental de votre part, que je vous rendrais bien sûr, une simple garantie. Une offre alléchante n'est-il pas ?

- Drôle de proposition surtout.

Est-ce qu'elle allait souvent au restaurant avec ses clients tous les mois ? Franchement, concernant son professionnalisme j'avais réellement quelques doutes mais sa réputation parlait d'elle-même ; elle était douée. Alors bon, si accepter un restaurant tous les mois en échange d'une période d'essai était la condition, je me dis que ça aurait pu être largement pire. Et vue le gabarie de cette femme, je doute qu'elle nous donne rendez-vous au fast-food. Je soupirais, ça sentait le plan foireux ce truc.

- Bon, j'accepte. Je vais en parler à ma femme ce soir.

Quant à l'objet sentimental ; qu'est-ce que je pouvais bien donner ? Je regardais mon alliance un bref instant et fronçais les sourcils... Non, il n'était pas question que je donne quelque chose d'aussi précieux et je sais que Lyana me ferait la gueule pendant des mois si je me séparais de cette bague. Je soupirais, j'avais l'impression de me faire rouler dans la farine avec cette histoire d'objet précieux ! Je retirais mon collier, celui de Eisuke, que je décidais de tendre à la jeune femme.

- C'est un héritage familial, j'y tiens énormément... Si vous pouviez ne pas le perdre.

Je n'étais peut-être pas aussi fanatique que mon père en ce qui concernant Eisuke et mon ascendance mais ce n'était pas tout le monde qui faisait partie de la famille des Fondateurs. J'étais quand même fier d'être aussi "important" même si je n'avais aucun droit sur la ville et j'avais la sensation que ce collier permettait de montrer mon appartenance... Je voulais simplement être sûr de le récupérer en bon état.
Revenir en haut Aller en bas
Disciple
Félicia Harleen Quinzel

Félicia Harleen QuinzelDiscipleMessages : 743
Date d'inscription : 12/02/2016


Defense Devil [PV Nashoba] Empty
MessageSujet: Re: Defense Devil [PV Nashoba]   Defense Devil [PV Nashoba] EmptyMer 18 Mar - 23:19



Defense Devil

Feat. Nashoba Dreiden

Ta proposition est effectivement très étrange, personne ne propose ce genre d'échange pour un contrat aussi important, et pourtant, c'est ta marque de fabrique... depuis que tu veux absolument rester en contact avec la famille de Eisuke, pas celle qu'il a créé, non, sa famille biologique. Vu tes tarifs, c'est évident qu'il aurait refusé, il fallait l'attirer autrement et là c'est peu cher payé pour une défense digne des plus grands. De toute façon, de ton côté cela ne t'engage à rien. Cette boîte de nuit semble être tranquille, le patron ne semble pas attiré les problèmes, bien trop honnête et droit dans ses bottes pour s'attirer des problèmes. Du coup, tu ne risques pas de travailler pour eux au final, et puis si tout se passe bien, tu changeras très vite de corps donc raison de plus pour ne pas te soucier de toutes ses histoires là, même si pour l'instant cela te concerne. Néanmoins, il finit par accepter, ce qui te fit grandement sourire, un sourire de carnassière clairement. Tu fis tout pour le camoufler, mais ce fut très périlleux pour le coup.

Vous m'en voyez ravis Monsieur Dreiden, vous faites une très bonne affaire !



Voilà une bonne chose de faite, une bonne victoire pour toi. Désormais, chaque mois tu pourras côtoyer de près la famille Dreiden et donc obtenir des informations précieuses sur eux. Un peu d'alcool aidera forcément à délier les langues, donc c'est totalement intéressant pour toi. Il ne restait qu'une chose à régler, l'objet qu'il allait donné. Son regard, tout comme le tien d'ailleurs, se pencha sur la bague de l'homme. C'est exactement ce que tu recherches. Cela peut paraître ridicule, mais cette alliance possède un pouvoir magique immense pour ceux qui savent la concevoir, comme toi. Non seulement elle détient l'essence de l'union entre deux personnes, donc tu pourrais aisément en découvrir beaucoup sur leur couple ; avec ton pouvoir, tu peux découvrir beaucoup de chose, mais en plus elle détient la force de l'amour, un sentiment que tu peux aisément user par la suite pour ton bien. C'est typiquement l'objet qu'il te faut et tout ça à l'air bien parti pour que tu l'obtiennes, ce qui te fit sourire, sourire de façade certes, mais un grand sourire quand même.

Alors que tu te voyais déjà gagnante, te voyant déjà avec un objet aussi puissant entre tes mains, voilà que le rejeton de Eisuke abandonna l'idée de la bague pour défaire le collier autour de son cou. Te tendant ce bijou.. Tu eus une seconde d'interruption dans ton esprit. Tu venais de passer à ta grande victoire à une complète défaite. S'il te le tend, c'est que c'est important, mais rien de bien puissant comparé à une alliance. Néanmoins, avec les explications, là cela prenait une tournure très différente, assez positive tout de même, mais pas géniale quand même. Un héritage familial ? Sûrement en lien avec Eisuke de ce fait. En y regardant de plus près, ce que tu n'avais pas fais jusqu'à l'or, tu reconnus assez facilement le collier de Eisuke, comment l'oublier après tout, tu l'as souvent vu par le passé. Avant de prendre l'objet entre tes mains, tu sortis de ton sac à main un mouchoir brodé à ton nom, ainsi qu'une carte de visite. La carte, tu l'as déposa sur le bar. Le mouchoir, tu le tendis vers Nashoba afin qu'il dépose le collier dessus pour que tu puisses le refermer.

Officiellement, c'est pour ne pas l'abîmer. Officieusement, c'est pour éviter d'user de ton pouvoir, celui de Carla en fait, par inadvertance. Tu n'es pas stupide, tu n'activeras pas ce don devant une personne, encore moins devant les descendants des fondateurs par peur qu'ils te remarquent. Dès que l'objet fut en sécurité, tu le recouvris du mouchoir pour l'insérer dans ton sac. Voilà une bonne chose de faite. Tu te relevas afin de pouvoir serrer la main de ton nouveau client, le remercier, avant de prendre congés et rentrer chez toi faire tes petites expériences.

J'en prendrais grand soin Monsieur Dreiden, ne vous en faites pas. Voici ma carte avec mes coordonnées. Je vous laisse me contacter pour les dernières formalités. Ravie d'être votre nouvelle avocate. À très vite Monsieur Dreiden. Et passez le bonjour et tous mes respects à votre femme et à votre famille.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Defense Devil [PV Nashoba] Empty
MessageSujet: Re: Defense Devil [PV Nashoba]   Defense Devil [PV Nashoba] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Defense Devil [PV Nashoba]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Rps 2020-