La ville est en Janvier 2020

Partagez
 

 Defense Devil [PV Nashoba]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Citoyenne
Savanna Torres

Savanna TorresCitoyenneMessages : 657
Date d'inscription : 12/02/2016


Defense Devil [PV Nashoba] Empty
MessageSujet: Defense Devil [PV Nashoba]   Defense Devil [PV Nashoba] EmptyDim 5 Jan - 13:41



Defense Devil

Feat. Nashoba Dreiden

Depuis que tu as reçu la lettre de Tarô, impossible de dire si elle est vraie ou non, sans la faire authentifier. Sauf que tu es la plus grande experte des fondateurs, vu que tu les as limite élevé. Pourtant, une part de toi refuse à penser que c'est vrai, sauf que tout est là, même si du coup, tu te dis que c'était sûrement une méthode pour te manipuler d'avantage afin d'arriver à ses fins, tuer ses frères. Dans tous les cas, les informations qui sont à l'intérieur de cette lettre peuvent être très utile si véritable. Posséder le pouvoir des Ténèbres pourrait être l'élément déclencheur qui permettra de réaliser ton rêve, il ne suffit que d'une chose, obtenir le corps de cette personne. Eisuke n'est plus, mais sa lignée a perduré. Il ne te reste donc à trouver et obtenir un de ses descendants.

Personne n'a jamais obtenu les Ténèbres, du moins à ta connaissance, mais cela parait évident que cette magie soit uniquement dans sa lignée. Ce pouvoir étant trop puissant, ils ont sûrement prévu un maléfice ou n'importe quoi pour que tu ne puisses jamais t'en emparé, ni même qu'une autre personne que lui ne puisse l'utiliser. Une histoire de réincarnation dans ses descendants ou un problème de ce type. Il faut donc que tu concentres tes recherches sur sa lignée, et puis même si tu fais fausse route, tu pourras obtenir des informations plus précise, dans des ouvrages d'Eisuke tenus secret par sa famille pour avoir une idée de comment l'obtenir plus en détail.

Plusieurs jours ont été nécessaire pour trouver des personnes de la lignée de Eisuke. Ce n'est pas comme si tu avais perdu de vue cette famille, tout comme celle de Daichi, mais le plus dur était de trouver des personnes possible pour l'échange. Soit ils ne semblaient pas intéressant, soit trop vieux, ou juste que tu n'avais pas envie de te retrouver dans un tel corps. Une des familles, les Dreiden, fut un choix judicieux pour toi. Les parents, trop vieux et surtout trop absurde de les prendre, même s'ils avaient les Ténèbres, ils ne resteront que peu de temps en vie et tu ne pourras sûrement pas atteindre ton but, il te faut un corps jeune. Deux choix s'offrent donc à toi, deux frères, Nashoba et Nemeroff Dreiden. Le plus simple à approcher est Nashoba, c'est donc vers lui que tu allais jeter ton dévolu pour l'instant, il ne restait plus que l'approche à décidé.

Après quelques recherches, tu découvris qu'il possède une boîte de nuit, le Lux, dans la rue piétonne. Toute entreprise doit être protégé par un cabinet d'avocat, sauf que là, ce n'est pas le tien. Il fallait agir et rien de plus. Le cabinet qui sert d'avocat à cette boîte de nuit n'est pas des plus simples à faire disparaître, surtout que tu ne baignes pas dans ces affaires louches, mais tu peux aisément racheter cette entreprise d'un claquement de doigt. Après quelques jours de négociations, des promesses assez impressionnantes, ils finirent par te céder en te vendant l'intégralité de leur cabinet, et de leur dossier donc. Tu possèdes donc la main mise sur ces dossiers, dont celui de Dreiden. Il ne reste plus qu'à te présenter de manière officielle afin d'en apprendre davantage sur lui.

Te parant de tes plus beaux habits, décolleté comme il se doit, haut blanc, légèrement transparent, mini-jupe, enfin, une tenue habituelle pour toi, même si pas forcément adapté à ta véritable personnalité, ni même à la saison. Il fallait quand même te couvrir d'un beau manteau, afin d'avoir un peu chaud en ce temps assez grisâtre. Maintenant que tu étais prête, il ne restait plus qu'à te présenter en bonne et dû forme. Dix-sept heures venaient de sonner quand tu partais de chez toi afin de te rendre à cette boîte de nuit. Le trajet fut assez rapide, surtout grâce à ta voiture, disons que Carla a quand même les moyens et possédait un goût très luxueux pour les voitures de sports, du moins, ce que peut appeler ainsi.

Devant la boîte de nuit, tu pensais que cela allait être fermer, ou bien bloquer par une personne, mais non, il n'en était rien, tu pouvais rentrer super facilement. Après seulement quelques pas à l'intérieur, tu te fis aborder par une jeune demoiselle qui t'annonça que c'était fermé et qu'il fallait revenir ce soir. Tu ne pris même pas la peine de te présenter, directement tu te montrais hautaine envers elle, lui demandant son nom de manière inquiétante, lui demandant sa place, lui glissant même un petit "j'espère que vous garderez cette place longtemps", avec un ton qui disait plutôt "bientôt le chômage". Tu finis juste par dire que tu voulais voir le patron et que tu n'avais pas de temps à perdre avec une employée.

La demoiselle partit sans même prendre ton nom, ni ta fonction, mais elle partait dans les bureaux, sûrement, en te laissant seule ici, sans rien, ni même proposant un verre pour t'attendre ou un peu de musique. Dans tous les cas, tu étais là, il ne restera plus qu'à attendre le fameux Nashoba Dreiden. Dans tous les cas, lorsqu'il arrivera, tu le reconnaîtras immédiatement, après tout, tu as vu sa photo dans les journaux et tu ne serais pas ce que tu es aujourd'hui sans faire des recherches sur les gens, au moins savoir à quoi ressemble ton prochain corps. Du coup, tu pourras te présenter en tant que Carla Johnsson, Avocate au cabinet Johnsson et partenaires ; sans pour autant rentrer plus dans les détails.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Defense Devil [PV Nashoba] 2zra
Nashoba Dreiden

Nashoba DreidenMessages : 619
Date d'inscription : 19/05/2016


Defense Devil [PV Nashoba] Empty
MessageSujet: Re: Defense Devil [PV Nashoba]   Defense Devil [PV Nashoba] EmptyDim 5 Jan - 18:38

Defense Devil"Are your ready for the devil ? No mercy, no mercy" - Ready for the devil, Vision Vision
Carla
Johnsson
Nashoba
Dreiden
Les fêtes d'années s'étaient plutôt bien passées. Grosse frayeur à Noël avec l'arrivée prématurée de Lysandre qui était encore à l'hôpital... J'étais jeune papa mais je ne pouvais pas être près de mon fils. Les médecins disaient que c'était mieux pour lui, pour plus de sécurité et je comprenais parfaitement cette décision mais elle était dure à digérer. Cependant, je ne pouvais pas rester à la maison ou à l'hôpital et il fallait bien que j'aille travailler le soir... J'étais resté avec lui jusqu'à 15h avant de prendre la direction de la boîte de nuit.

En période de fête, la boîte de nuit ne tournait pas forcément à plein régime. Les personnes préféraient fêter Noël en famille mais le nouvel an avait été fructueux ; nous allions revenir à rythme normal et j'étais content de retrouver un petit rythme de vie. Nous étions en fin d'après-midi et j'étais occupé à faire les comptes rapides de la semaine... Le comptable devait passer dans la semaine pour faire le bilan de la boîte mais je leur mâchais un peu le travail ; du moins, niveau rangement. Je n'imaginais pas le temps que ça allait prendre de traiter tous ces dossiers.

J'étais occupée dans mon organisation quand j'entendis toquer à la porte. La barmaid entra dans mon bureau, l'air déconfit, m'annonçant qu'une dame était entrée dans la boîte et qu'elle voulait parler au patron. Je n'avais pas plus d'information concernant cette personne... Pas de nom, pas de profession, seulement qu'elle s'était contentée de lui parler d'une manière plutôt déplacée. Je regardais l'heure. Les premiers clients ne devraient pas encore être ici. Je rangeais rapidement le bureau et remercia Lila, lui disant que j'allais m'occuper du reste.

Je fermais la porte de mon bureau et me dirigeais à l'entrée de la boîte. Une jeune femme m'attendait qui semblait dégager quelque chose de... Bref, j'étais persuadée que je n'allais pas passer un très bon moment. Je n'oserais critiquer la tenue d'une dame mais en cette saison, par ce froid et dans un tel lieu, c'était plutôt surprenant ; quant à cet air supérieur, c'est tout ce que je détestais chez une personne. Mais ma mère m'avait suffisamment bien élevé pour ne pas être désagréable avec les gens que j'appréciais pas beaucoup.

- Bonsoir, dis-je en tendant la main. Nashoba Dreiden, que puis-je faire pour vous ?

Son visage me disait quelque chose mais je n'étais pas certain non plus... Je préférais demander plutôt que m'adresser à la mauvaise personne sur un mauvais sujet.


~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Defense Devil [PV Nashoba] Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyenne
Savanna Torres

Savanna TorresCitoyenneMessages : 657
Date d'inscription : 12/02/2016


Defense Devil [PV Nashoba] Empty
MessageSujet: Re: Defense Devil [PV Nashoba]   Defense Devil [PV Nashoba] EmptyDim 19 Jan - 15:39



Defense Devil

Feat. Nashoba Dreiden

Tu te retrouvais seule dans cet immense club de dance. Il faut dire que tu n'as jamais été une grande adepte de ce genre de chose. C'est un univers qui est arrivé avec cette technologie absurde. Tu aimais beaucoup les danses, les bals, organisés avant, mais tout est perdu avec la multitude de musiques, de style. Ce n'est clairement pas ta tasse de thé de venir ici, l'idée qu'un jour tu y rentrerais, même juste pour discuter avec une personne, te serais même pas venu à l'esprit. C'est ton avis, mais tout change quand le temps passe et surtout quand tu as besoin, tu te fais malheur pour y pénétrer. Même Carla n'était pas une grande adepte de ce genre de lieux, même si cela lui ai déjà arrivé de les fréquenter, du moins d'après tes connaissances. Même si certains clubs sont bien fréquentés, cela reste un univers de déboire, un univers où les femmes, surtout aux formes aussi généreuses que la belle avocate, n'est pas des plus agréable. Néanmoins, cela n'empêche pas de s'amuser et de simplement profiter de ses amis, du moins, lorsqu'elle en a, ce qui n'est clairement pas ton cas. Dans tous les cas, tu n'allais pas rester grand temps toute seule, car la servante fit son travail pour chercher une personne qui fit son entrée très rapidement.

En voyant un jeune homme pénétré dans la salle, la moindre des choses aurait été de te lever. Sauf que non, tu restas fixe sur ton siège, regardant dans sa direction simplement. Nashoba Dreiden, descendant de Eisuke. Tu sais à quoi il ressemble, son visage est connu si on s'intéresse un minimum à la vie de la ville et même si c'était la première fois que tu le croiserais, tu aurais immédiatement sût que c'est le descendant de Eisuke. Tu as parfaitement connu cet homme, il dégage une force que seul Eisuke dégageait et cette ressemblance.. Si tu t'écoutais, tu le tuerais sur le champs. Eisuke, Daichi et même Tarô, ne méritent pas d'être aimé, ils méritent juste de mourir tout simplement. Malheureusement, tu dois le garder en vie, pire, tu dois prendre contrôle de son corps, mais chaque chose en son temps. Il faut que tu gardes ton rôle en tête, tu n'es plus Savanna, tu es Carla Johnsson, c'est aussi simple que ça et pour l'instant, c'est histoire d'un premier contact, la suite viendra au fur et à mesure. Le jeune homme se présenta tout en tendant sa main, demandant la raison de ta présence. Malgré ton caractère, tu es désormais son avocate, alors jouons le jeu jusqu'au bout, il sera temps de gagner des informations par la suite. Tu lui tendis également la main afin de lui serrer, restant assise sur ton siège.

Carla Johnsson, du Cabinet Johnsson et cie. Je viens simplement me présenter à vous. Mon cabinet a racheté votre ancien cabinet d'avocat. Je suis votre nouvelle défense en cas de soucis, j'ai hérité de votre dossier. Et j'aurai besoin de quelques informations concernant celui-ci, il n'est pas tout blanc. J'ai besoin de vérifié toute cette vérité.



Avant de venir, tu as bien sûr lu le dossier de Nashoba. Il suffit d'une arrestation, même arbitraire, un procès, même innocent, pour avoir un dossier judiciaire, et pire, il suffit juste de demander un avis d'un avocat pour avoir un dossier dans ce cabinet. Tu sais donc ce qui s'est passé. Néanmoins, tu gardes le mode opératoire de Carla, même si tu l'accentues encore plus, abusant même de ton nouveau pouvoir pour obtenir les aveux ou connaître la vérité sur les affaires. Défendre un innocent ? Peu amusant. Défendre un criminel dont tout l'accuse, là c'est amusant. De toute façon, pour toi, personne n'est plus horrible que les fondateurs, qu'importe ce qu'une personne pourra faire, sûrement parce que ça te touche directement. Bien sûr, tu lâchas sa main durant que tu te présentais, du moins, quand tu expliquais la raison de ta présence. Néanmoins, tu restais assises, pas besoin de te lever, puis vu tes talons, tu serais sûrement bien plus grande que lui, pas une raison de plus. Tu croisas tes bras devant toi, juste en dessous de ta poitrine, faisant bien ressortir ceux-ci. C'est une chose involontaire, réflexe que tu possèdes depuis ton premier corps, sauf que ton corps original n'a pas autant de poitrines, donc là forcément, ça fait réellement aguicheur, alors que ce n'est pas l'objectif premier, mais c'est au-delà de ton contrôle, on ne contrôle pas des réflexes aussi vieux.

Afin que je puisses faire mon travail au mieux, j'ai besoin d'avoir pleinement confiance en mes clients. Qu'importe ce que vous avez fait, je veux en être au courant. Je ne peux réellement vous défendre si je ne suis pas au courant de tout... Enfin, je manque à tous mes devoirs. Vous devez avoir pleins de questions à me poser. Je vous écoutes. La confiance va dans les deux sens et on ne peut rien faire sans être sur la même longueur d'onde. Qu'en est-il des termes avec l'ancien cabinet ? Pour les prix par exemple. Il va s'en dire que notre protection judiciaire est plus élevée, mais nous pouvons toujours nous arranger, n'est-ce pas Monsieur Dreiden ?



Le ton que tu employais n'est pas du tout menaçant, ni même inquiétant, c'est même l'inverse. Depuis toute ta vie, tu as appris à contrôler tes intonations de voix, réussir à avoir un ton mielleux pour charmer, draguer les autres personnes afin qu'ils soient un peu plus coulant avec toi. Surtout que depuis que tu as pris le contrôle de Carla, cela marche tout particulièrement sur les hommes et ce n'est pas grâce à ton talent avec les mots, mais bien grâce à des arguments plutôt développer. Du coup, autant tenter sur cet homme. Néanmoins, s'il est comme son ancêtre, cela n'aura pas d'influence sur lui, du moins, sauf si c'est lui qui cherche à t'avoir. C'est en même temps un test pour savoir le caractère, si c'est un salaud comme son ancêtre ou bien une personne qui essaye de s'y éloigner. Après tout, l'habit ne fait pas le moine, il a beau lui ressembler, dégager la même aura, que c'est forcément le portrait craché de Eisuke. Dans tous les cas tu arriveras très vite à le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Defense Devil [PV Nashoba] 2zra
Nashoba Dreiden

Nashoba DreidenMessages : 619
Date d'inscription : 19/05/2016


Defense Devil [PV Nashoba] Empty
MessageSujet: Re: Defense Devil [PV Nashoba]   Defense Devil [PV Nashoba] EmptyMar 21 Jan - 21:54

Defense Devil"Are your ready for the devil ? No mercy, no mercy" - Ready for the devil, Vision Vision
Carla
Johnsson
Nashoba
Dreiden
Je ne sais pas trop si par manque de politesse ou parce qu'elle semble extrêmement hautaine mais se lever pour saluer ne semblait pas faire partie de ses habitudes. Et puis, j'étais un peu gêné par la manière dont elle me regardait... Ou plutôt, m'observait. Je restais le bras tendu pendant plusieurs secondes avant qu'elle ne décide de venir me serrer la poignée. Je comprends pourquoi mon employée était en pleur.

- Carla Johnsson, du Cabinet Johnsson et cie. Je viens simplement me présenter à vous. Mon cabinet a racheté votre ancien cabinet d'avocat. Je suis votre nouvelle défense en cas de soucis, j'ai hérité de votre dossier. Et j'aurai besoin de quelques informations concernant celui-ci, il n'est pas tout blanc. J'ai besoin de vérifié toute cette vérité.

- Ah. Comment ça, pas tout blanc ?

Est-ce qu'elle parlait de mon arrestation de la dernière fois ? Pourtant, on avait quand même prouvé que j'étais innocent et que je n'avais rien à voir avec ce trafic. Est-ce qu'on aurait oublié d'éditer mon dossier ? Je fronçais les sourcils. Je voyais pas d'autres choses qui pouvaient entacher mon dossier mais ce serait quand même injuste de laisser une telle chose ! J'étais quand même innocent dans cette faire. Je soupirais et décidais de m'asseoir face à elle. Elle avait quand même fait le déplacer pour se présenter à moi donc je pouvais bien lui accorder quelques minutes de mon temps.

- Afin que je puisses faire mon travail au mieux, j'ai besoin d'avoir pleinement confiance en mes clients. Qu'importe ce que vous avez fait, je veux en être au courant. Je ne peux réellement vous défendre si je ne suis pas au courant de tout... Enfin, je manque à tous mes devoirs. Vous devez avoir pleins de questions à me poser. Je vous écoutes. La confiance va dans les deux sens et on ne peut rien faire sans être sur la même longueur d'onde. Qu'en est-il des termes avec l'ancien cabinet ? Pour les prix par exemple. Il va s'en dire que notre protection judiciaire est plus élevée, mais nous pouvons toujours nous arranger, n'est-ce pas Monsieur Dreiden ?

Je levais dans un premier temps un sourcil. Le ton employé ne me disait rien qui vaille et si elle était réellement au courant de mon dossier, elle devait savoir que j'étais un homme marié. Bien que parfois, cela ne dérange pas d'aller voir ailleurs malgré la bague au doigt. Malheureusement pour elle, je n'étais pas de ce type d'hommes... En plus, je venais d'avoir un enfant ! Il n'était pas question que j'aille voir ailleurs que j'étais en heureux en ménage. Cependant, je préférais faire comme si je n'avais pas compris ses sous-entendus.

- Oui. Si vous acceptez le paiement en plusieurs fois, c'est possible. Enfin, tout dépend aussi de vos prix, nous n'aurons peut-être pas besoin de négocier si votre proposition reste dans mon budget.

Le cabinet d'avocat que j'avais engagé il y a quelques années ne prenaient vraiment pas cher, on me l'avait même déconseillé à l'époque... Sauf que je ne roulais pas sur l'or et je ne pouvais pas lancer ma boîte sans être certain d'être défendu en cas de soucis. Aujourd'hui, la boîte était suffisamment rentable pour que je puisse mettre un peu d'argent dans un cabinet d'avocats... Enfin, si la somme restait raisonnable. Je sais que certains avocats étaient capables de prendre des sommes astronomiques mais ils avaient bonne réputation.

- Quant à mon dossier, si vous parlez de l'arrestation de Novembre, je n'avais rien à voir avec cette histoire. C'est l'inspectrice Millès qui s'est occupée de moi et nous avons réussi à prouver que je n'avais rien à voir avec ce trafic. Pourquoi est-ce que c'est resté dans mon casier ?


Peut-être que c'était normal finalement d'avoir une trace de tout ce qu'il s'était passé niveau judiciaire mais ça m'embêtais réellement que je sois associé à un trafic dont j'ignorais l'existence. Je fis signe à ma barmaid de nous quelque chose à boire : un whisky pour ma part et je laissais Madame Johnsson de choisir une boisson si elle voulait boire quelque chose. J'avais la sensation que cette conversation allait durer longtemps et si non, elle serait forcément bizarre.

- Donc, votre cabinet a racheté celui de Monsieur McCoy. Vous prenez combien par mois ? Et comment cela se passe pour la défense ? Je suis un peu curieux concernant votre approche.


~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Defense Devil [PV Nashoba] Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Defense Devil [PV Nashoba] Empty
MessageSujet: Re: Defense Devil [PV Nashoba]   Defense Devil [PV Nashoba] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Defense Devil [PV Nashoba]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: La Capitale ~ :: La Rue Piétonne :: La Boîte de nuit "Le Lux"-