La ville est en Septembre 2020
-48%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS SHB3175BK/00 Casque Bluetooth technologie BASS+, – 12 h ...
35.69 € 68.37 €
Voir le deal

Partagez
 

 La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott C96b
Katherine Hammerman

Katherine HammermanMessages : 441
Date d'inscription : 30/09/2017


La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott Empty
MessageSujet: La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott   La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott EmptyMer 22 Jan - 21:52

Angels could be bad
fuck it
Honnêtement, si tu aurais pu te passer d'une journée, c'était bien celle-ci. La date de votre mariage approchait doucement mais sûrement, là n'était pas le soucis. Tu stressais, oui, mais pas totalement. Jusqu'au moment où votre traiteur avait décidé de fermer. Vous n'aviez plus de quoi proposer un repas convenable le jour de votre mariage. Et maintenant, les délais étaient bien trop courts pour en chercher un nouveau. Cela te faisait paniquer, énormément. Tu ne savais pas totalement comment vous alliez faire. Le faire vous-même ? Ce serait possible, mais le but était que vous profitiez de votre jour, sans le passer entièrement dans la cuisine, derrière les fourneaux. Et après mainte et mainte réflexions, une seule idée t'était passée en tête, et plus tu y songes, plus tu te dis que c'est sans doute la pire qui soit. Ou la moins bonne à exécuter. Mais vous n'aviez, hélas, plus vraiment le temps ni même de quoi faire autrement.


Tu avais pensé à ton frère, tout simplement. Vous n'étiez absolument pas en bons contacts. Non pas que ce soit la guerre dès que vous vous croisez, mais les échanges de lettres étaient rares, voir inexistants, les fêtes, vous les passiez séparés. Alors que c'était une tradition avec vos parents. Tu n'as même pas parlé à Aston de l'existence de ton frère. Tu devrais oui, mais c'était compliqué. Tu ne voulais pas le mêler à tes histoires familiales, qui sont banales comme débiles à souhait quand tu y songes. Mais si ton très cher frère accepte de vous aider, alors là, tu songeras à parler à ton fiancé. Tu espères qu'il ne le prendra pas mal, bien que tu comprendrais totalement si cela venait à être le cas. Tu lui as juré fidélité et sincérité, et la première chose que tu lui annoncerais, ce serait que tu as un frère, du même âge que toi.


Ouais, sympa la sincérité.


Fort heureusement que tu connaissais l'adresse de ton frère, c'était un bon début. Tu avais mis ta veste longue, ainsi qu'une assez grosse écharpe. On ne dirait pas comme ça, mais c'est qu'il faisait froid. En avançant, tu songeais à faire demi-tour. Cela fait assez ironique, de ne pas se parler, mais bizarrement quand l'un a besoin de l'autre, les contacts reviennent. Tu hais faire ça, mais tu n'as pas le choix. Si tu ne le fais pas, votre mariage serait foutu. Puis peut-être que certains de vos liens se re-tisseront en reprenant contact de la sorte.


Arrivée devant chez lui, tu avais repris ta respiration, avant de toquer. Quand il était apparu devant toi, tu avais relevé la tête, attendant qu'il t'invite à rentrer. Quand ce fut le cas, tu rentrais, ne laissant pas planer le silence plus longtemps.


« Bonjour, frangin. Je ne vais pas passer par quatre chemin; j'ai besoin de ton aide. »
0000 WORDS
@Frangin
PHARAOH LEAP CREATES


▬ I look at the stars in #indianred

La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott Unknown

des choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott Empty
MessageSujet: Re: La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott   La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott EmptyMer 22 Jan - 22:30

La famille ? C'est compliquée ...
La journée avait commencé … C'était bientôt midi. •••  Aujourd'hui était un jour de repos pour le jeune procureur que j'étais. Je ne l'avais pas volé. Le métier de procureur n'était pas le plus reposant, entre les gardes de nuit et les déplacements la journée pour allez sur les interventions assez tendues. Ou même les pendant les sessions du tribunal. Ma vie n'avait jamais été autant mouvementé qu'en commençant mon métier.

J'avais passé la nuit avec Emily et elle était partie au petit matin. On avait du mal à avoir nos jours ensemble, voir même nos nuits. L'appartement était rangé, mais quelques affaires de la jeune femme traînaient ici et là, posées sur un fauteuil. Moi, j'étais debout et habillé. Tenue très présentable comme d'habitude. Un pantalon de smoking, une chemise et un gilet de smoking sans manche par-dessus.

Mes manches de chemise étaient totalement redressées au-dessus de mes coudes, pendant que mes mains tenaient un couteau et des légumes fraîchement épluchés. Je les coupai finement et avec une certaine dextérité spectaculaire. Mes longs cheveux blancs étaient attachés derrière pour ne pas me gêner. À côté de moi, une créature d'ombre ressemblant à une armure de chevalier épluchait les légumes tranquillement et avec une certaine efficacité. Il fallait dire qu'il était connecté à moi, donc savait ce que je voulais et comment faire. Très pratique comme assistant.

J'étais seul pour la journée et je comptais me faire un repas de roi … Jusqu'à ce qu'on vienne frapper chez moi. Je n'attendais personne et Emily pouvait rentrer sans spécialement frapper, je lui avais autorisé à le faire. Une idée me parcourra la tête … C'était qu'on venait me sucrer gentiment ma journée de repos et ça ne me plaisait pas. Du coup, je n'allais pas ouvrir, ce n’était pas grave, ils repasseraient. Mais devant l'insistance … J'avais fini par invoquer une deuxième créature d'ombre pour qu'elle termine d'émincer les légumes à ma place, alors que je me dirigeai vers la porte afin de l'ouvrir.

Et en ouvrant …. La jeune femme plantée devant la porte, je l'avais forcément reconnue. Et pour le coup, j'aurais préféré qu'on vienne me sucrer ma journée d'un coup. Car pour qu'elle soit ici, c'est qu'il y avait deux raisons … Soit j'avais fait une connerie et c'était pour gueuler, soit elle avait besoin de moi. Assez simple, Si y avait frangin dans la phrase, c'était qu'elle avait besoin de quelque chose … Si c'était autre chose, j'étais mort.

Elle semblait un minimum de bonne humeur … Enfin du moins plus que d'habitude quand on se croise. Elle était même assez directe sur la raison de sa venue :

• Je suis trop fort …

J'avais pensé à voix haute en constatant qu'elle était venue parce qu'elle avait besoin de mon aide … Je la connaissais quand même. On était jumeau après tout … Apparemment on était censé avoir un lien unique et spirituel … Mais on le cherchait encore même après 27 ans.

• Qu'est-ce que je peux faire pour toi Katherine. Je suis déjà heureux de t'aider, c'est tellement rare que tu viennes me demander des services. Encore plus quand tu m'appelles «  Frangin ». Rien que ça, ça vaut tout l'or du monde.

J'avais dit cela sur un ton plutôt ironique, du fait que quand on se croisait dans un couloir, je n’avais pas le droit à ce surnom honorifique. Rangeant quelques affaires qui traînaient, je me tournai vers le soldat d'ombre dans la cuisine qui avait terminé hachée les légumes :

• Mets de l'eau à bouillir.

Je me retournai ensuite vers ma chère sœur en lui montrant le fauteuil que je venais de libérer pour qu'elle puisse s'asseoir, j'avais posé les affaires d'Emily sur le canapé à la place puis j'avais pris place sur la place restante du canapé :

• Je suppose que ça doit être important ou que seul moi puisse t'aider pour que tu viennes comme ça à l'improviste.
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott C96b
Katherine Hammerman

Katherine HammermanMessages : 441
Date d'inscription : 30/09/2017


La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott Empty
MessageSujet: Re: La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott   La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott EmptyJeu 23 Jan - 22:10

Angels could be bad
fuck it
Rien que te dire que tu devais te plier à Lui demander de l'aide ne te faisait pas totalement plaisir. Tu hais ne pas donner de nouvelle, puis surgir comme une fleur par simple besoin. Et même si les tensions étaient palpables entre-vous, il n'en reste pas moins ton frère. Il pouvait faire cela pour toi, non ? Tu promets de ne pas râler, ou du moins, d'essayer ne de pas ronchonner si il vient à te demander un service à son tour. Tout dépend le service tout de même. Car si c'était pour le couvrir d'une quelconque connerie, le refus sera capital. Tu avais légèrement soupiré à son exclamation. Si il voulait penser qu'il était trop fort, autant qu'il le pense. Mais cela s'arrêtera qu'à la limite des pensées pour l'instant. Tu l'avais suivi dans son salon, roulant des yeux en entendant son timbre de voix ironique. "Je suis venue en paix" était une phrase qui tournait dans ta tête. Devais-tu la prononcer pour que tout se passe bien ? Tu hésites, mais sincèrement, au bout d'un moment, c'est ce que tu allais finir par faire.


« Garde ton ton ironique pour toi, je n'ai sincèrement pas besoin de ça maintenant, Eliott. »


Clairement pas. Tes nerfs étaient déjà à leur limite pour qu'il rajoute son grain de sel. Tes yeux avaient d'eux-mêmes analyser les lieux, sans que tu ne le veuilles, et tu avais très bien remarqué les affaires féminins qu'il avait décalé pour te laisser de la place. Il était accompagné ? Bien pour lui, c'est sa vie après tout. Déjà qu'il allait en plus apprendre que tu étais fiancée rien que maintenant, autant dire que si il a une relation et que tu ne le sais pas, tu ne pourras absolument pas faire de réflexions dessus. Tu avais légèrement hoché la tête.


« Oui, c'est assez important. »


Tu t'étais mise nerveusement à tourner ta bague de fiançailles autour de ton doigt. Comment commencer ? Tu veux y aller direct, mais en même temps, si tu déblatères douze informations d'affilées, tu es sûre de perdre ton frère après le troisième mot que tu auras prononcé. Alors autant prendre ton temps. 


« De un, je suis fiancée à quelqu'un, depuis quelques semaines. »


Un bon début, bien que ce n'est pas totalement la raison de ta venue. Tu avais cessé de jouer avec ta bague pour reprendre une posture droite, sans sourire.


« De deux, notre mariage est bientôt. Et si je suis ici, c'est parce que de trois, notre traiteur a fermé au dernier moment, et tu es la seule personne que je connaisse qui est... Talentueuse pour la.. Cuisine. »


Tu remettais une de tes mèches derrière ton oreille, respirant doucement tout en regardant ton frère dans les yeux, essayant de voir si il avait tout compris. Car bon, si il fallait jouer le perroquet, tu le feras, mais pas trop non plus, tu n'avais pas que cela à faire.


« Si on veut dramatiser la chose : Tu es un peu mon dernier espoir pour mon mariage... »
0000 WORDS
@Frangin
PHARAOH LEAP CREATES


▬ I look at the stars in #indianred

La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott Unknown

des choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott Empty
MessageSujet: Re: La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott   La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott EmptyJeu 23 Jan - 22:34

La famille ? C'est compliquée ...
Ce que j'imaginais n'était rien par rapport à ce que j'allais devoir encaisser … •••   J'étais assis tranquillement et attendais qu'elle s'exprime pour le coup. Mon intérêt était totalement en éveil comme mes oreilles. J'essayai de faire des spéculations sur ses prochaines phrases, mais c'était beaucoup plus compliqué pour le coup/

La première nouvelle était tombée. Elle était fiancée à quelqu'un. Rien de choquant, un peu se surprise, mais j'étais content pour elle. C'était cool si elle avait trouvé quelqu'un avec qui vivre. Un peu surpris que je ne l'aie jamais su, mais au vu de nos relations depuis un certain événement, rien de bien choquant non plus. Elle venait sûrement m'inviter à son mariage ? Garçon d'honneur peut-être même ?

MAIS NON ! J'étais trop optimiste et la seconde, ainsi que la dernière nouvelle ressemblait plus à un uppercut non réglementaire dans mes dents. Le mariage était pour bientôt et son traiteur avait abandonné au dernier moment, donc traduction … Elle venait par nécessité, car elle était au pied du mur.

• Ahahah ….

J'ai un léger rire nerveux que je ne peux pas retenir. Soudainement, un bruit de casserole qui vole et atterrit contre le mur avait été entendu dans la cuisine. À défaut de pouvoir la balancer moi-même, j'essayai de calmer mes nerfs à travers ma créature d'ombre qui lançait les objets pour moi. Le prochain serait sûrement un couteau d'ailleurs …

• Donc, laisse-moi reformuler. Tu vas te marier et je n'étais pas invité, pour une raison que je pense connaître … Et tu viens me demander de faire la cuisine parce que tu t'es fait avoir par le traiteur.

Je croise mes bras et pose une jambe sur l'autre en continuant de la fixer sérieusement cette fois. Dans ma tête, j'appelai ça du foutage de gueule éhonté et j'aurais sûrement dégagé n'importe qui d'autre par la force … Mais ça restait ma sœur. Une légère veine était apparue sur mon front à cause de l'énervement :

• Juste pour savoir. Sans ce problème, je me doute que je n’aurais jamais été invité ou mis au courant ?  

Enfin … Sa présence ici répondait en soi à la question et le fait que son mariage était pour bientôt. Dans le fond, elle avait de la chance d'avoir un frère qui prenait son métier au sérieux, car par simple vengeance … Je pourrais facilement décaler ou retarder son mariage. En tant que procureur, je pouvais engager des procédures contre les mariages douteux. Sur le moment présent et si je ne me maîtrisai pas pour «  Le bien » de ma sœur … Je serais déjà entrain de signer les papiers.

Je lâchai un long soupir afin de me calmer et maîtriser cette petite pointe de colère qui voulait ressortir de ma gorge. Ce qui était fait était fait de toute façon. Au pire je ferais le repas et je ne resterai pas. Je ne pensai pas qu'elle me détestait au point de ne même pas m'inviter à son mariage et c'était plus une blessure que de la colère que je ressentais :

• Il est quand ton mariage ? Car je suis procureur, mon emploi du temps n'est pas aussi flexible que le tien. Je pourrais peut-être encore m'arranger avec le procureur général ou un collègue si jamais ce n’est pas demain …  
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott C96b
Katherine Hammerman

Katherine HammermanMessages : 441
Date d'inscription : 30/09/2017


La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott Empty
MessageSujet: Re: La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott   La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott EmptyVen 24 Jan - 23:10

Angels could be bad
fuck it
Si tu devais cité une vérité actuelle : Honnêtement, tu te sens mal. Mal de venir simplement par besoin. Vos tensions sont, certes, bien trop présentes pour que vous daignez mutuellement chercher un moyen de renouer les liens fraternels que vous aviez perdu, mais parfois, il fallait bien tenter. Alors oui, peut-être que ta manière sèche et directe n'était pas la meilleure façon qui soit de le faire, mais bon. La subtilité n'était pas un paramètre activé dans tes méninges. En tout cas dans ce genre de cas. Le stresse, la panique te faisait faire des choses parfois contre ton gré. Bien que pour le coup, venir demander de l'aide à ton frère était totalement volontaire. Encore fallait-il qu'il accepte. Ou déjà, que vous arriviez à échanger sans finir par vous crier dessus, à remettre de anciennes querelles sur la table. C'était généralement comme ça que cela se passait, la plupart du temps. Et même si "paix" était le mot d'ordre sur ta venue, tu es prête à parier que vous ne passerez pas à côté, ou alors si, si vous aviez une Divinité au-dessus de la tête.


C'est dingue à quel point la perte de parents peut déchirer une famille quand même.


Son rire nerveux, suivit du bruit de fracas survenu dans la cuisine en disait beaucoup sur la suite des événements. Surprise ? Pas tellement. Il devait sans doute s'attendre à tout, sauf à ça. Tu aurais pu mettre à exécution tes connaissances légères au niveau des réactions humaines, mais tu en avais tellement pas la foi. Pas la foi d'analyser ses dires, ses gestes, son visage, Lui. Tu voulais juste une réponse, claire, nette, précise. Si elle était négative, ce n'est pas grave, il doit bien y avoir d'autres traiteurs dans Quederla. Tu trouveras. Il était hors de question que Ce Jour soit gâché à cause d'un refus au dernier moment.


« N'affirme pas si vite le fait de ne pas être invité. Tu l'étais, je n'ai juste pas encore envoyé toutes les invitations. Mais ouais, c'est un peu ça pour la dernière partie. »


Tu avais tout de même songer à inviter ton frère. C'était la moindre des choses. La “ politesse” comme certains l'appelle. Mais bon, si il pensait ne pas être invité, autant ne pas lui envoyer d'invitation, au moins, il aura raison dans ses propos. Tu voyais bien son énervement. Mais tu pouvais dire quoi face à cela ? Pleurer ? T'excuser et dire que tu feras des efforts pour changer tout cela, le prévenir, ne pas venir par nécessité ? Bien sûr. Hors de question.


« Tu allais être invité, donc tu allais être mis au courant en même temps, cela me paraît un minimum normal. »


Un minimum. Ce qui est déjà beaucoup donc. Tu soupirais, tapotant nerveusement tes doigts contre ton genoux croisé. Bien, quelle belle conversation qui débutait déjà si mal. T'attendais-tu à autre chose ? Non, tu t'attendais à bien plus pire. Tu te mordais l'intérieur de la lèvre tandis qu'il soupirait. Il pouvait le dire clairement si cela l'agaçait, si ta présence dérangeait, cela en serait moins vexant.


« Le 14 février. Il y a encore de la marge donc. Bien qu'elle rétrécie de jours-en-jours. Je sais très bien ton métier et les difficultés pour changer les horaires de disponibilité, j'ai aussi le même soucis. Mais bien sûr, je ne te force à rien cher frère. »
0000 WORDS
@Frangin
PHARAOH LEAP CREATES


▬ I look at the stars in #indianred

La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott Unknown

des choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott Empty
MessageSujet: Re: La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott   La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott EmptyVen 24 Jan - 23:37

La famille ? C'est compliquée ...
La tension était présente, quand bien même j'essayai de la contenir, la négativité entre nous était si forte, quand on était réunie, on l'attirait indéniablement. •••   Mon énervement était présent, mais n'était-il pas normal ? Pourtant, j'étais souvent calme. J'ai exécuté des missions à glacer le sang, des accusations au tribunal ou la pression était tellement forte, que j'avais l'impression que le sol tremblait, mais je résistai. Mais en face de cette femme qui était ma sœur, ma jumelle, je ne pouvais pas retenir mon calme. On était censé se comprendre, mais j'avais l'impression que depuis que j'avais mi à la porte et à la mort de nos parents … On était des opposés, toute la différence des jumeaux.

Tout ce ressentiment se diffusait dans mon corps, dans mon sang, comme un long et lent poison qui hérissait les poils de mes bras. Et je n'arrivai pas à la croire … Elle avait peut-être songé à m'inviter, mais l'invitation existait-elle réellement ? Je ne pouvais pas le prouver et donc l'accuser, la seule chose que je savais, c'était qu'à deux semaines du mariage, je n'étais pas courant et ça me paraissait surnaturel. Mais c'était encore là une trace indélébile de cette rupture entre nous.

• Eh bien si tu me le dis. On va dire que j'étais au fond de la pile malheureusement. Le hasard est vraiment farceur n'est-ce pas ?

Pas besoin d'en rajouter, le sous-texte de mes propres, elle devait le comprendre, je sais qu'elle était loin d'être stupide. Comprendre les choses, les gens, la société et les psychologies, c'était son boulot. Je fermai les yeux quelques instants … Et un couteau vola dans la cuisine … Je lâchai un nouveau soupir en reprenant mon sourire accueillant :

• Je vais t'aider. Je te ferais le repas pour ce jour. Mais je ne resterai pas pour le mariage. Je ne voudrais pas te faire honte, puis je suis presque sûr que personne ne me connaît en dehors de mon métier, je ne voudrais pas te faire honte.

La seule chose qui pouvait nous rapprocher, c'est qu'on n’aimait pas jouer des rôles en publics et si elle me détestait au point de pas m'inviter eh bien je ne resterai pas. J'ai survécu sans ma famille depuis mes 17 ans, ne pas assister au mariage ne me tuera pas, bien que cela me blessait au plus profond de mon être. J'avais toujours aimé ma sœur, on était très proche et je n'aurais jamais pensé qu'elle se retournerait contre moi un jour. Même si j'ai aussi ma part de responsabilité en ayant rajouté de l'huile sur le feu.

J'étais maintenant debout et m'étais rendu tranquillement vers mon bureau où je récupérai un bloc-notes et un stylo avant de retourner m'asseoir sur le canapé en silence, faisant de la mise en page sur l'une des feuilles. J'essayai de ne pas rentrer sur le terrain de la guerre. Je ne voulais pas qu'on en arrive aux insultes ou pire, aux mains aujourd'hui. Mon rôle de procureur pouvait me rendre assez cru et incisif dans mes propos et je ne voulais pas non plus être cruel avec elle. Quoi qu'elle savait bien se défendre aussi :

• Y aura combien d'invité ? Et vous avez réfléchi à ce que vous voulez exactement ? Un plat ou entrée en particulier ? Pour le dessert vous aviez prévu avec le traiteur ou alors c'était un pâtissier qui s'en occupait ?

Question importante. Je devais calculer les ingrédients et prévoir les quantités optimales pour les repas. Je n'étais pas rat et ferait un repas parfait, car quoi qu'elle pensait encore une fois, j'aimais ma sœur plus qu'elle ne pouvait le deviner …. Peut-être plus que mon amour pour la cuisine.

• Par contre, je ne m'occupe pas de remmener l'alcool et les boissons, je vous laisserai gérer ça.

Normal un traiteur s'occupe des boissons aussi, mais j'étais pas traiteur et je faisais déjà un gros effort, sans parler du travail titanesque que cela allait me demandé afin de tout préparer pour le jour J. Je vais devoir prévoir les ingrédients, les préparer le jour J, les servir. J'avais déjà de la sueur qui coulait sur le fond en imaginant :

• Oh et … Te prends pas la tête pour le paiement. Je payerai les ingrédients. Vois ça comme ton cadeau de mariage, je suis sur que tu ne le jetteras pas comme ça.

Je souriais légèrement.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott C96b
Katherine Hammerman

Katherine HammermanMessages : 441
Date d'inscription : 30/09/2017


La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott Empty
MessageSujet: Re: La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott   La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott EmptySam 25 Jan - 15:03

Angels could be bad
fuck it
Même si tu apparaissais comme quelqu'un qui gardait la tête froide, actuellement, tu étais à la limite de céder au stresse. Tu ne devais pas, ce n'était pas le but de ton mariage. Tu ne devais pas te prendre la tête, mais tout te tombait sur le coin du nez sans même que tu ne le veuilles, que tu ne le prévois. Et tu hais les imprévus négatifs. Cela te perturbait, te stressait. Te prenait toutes tes pensées jusqu'à ce que tu arrives à tout régler. Mais tu prenais sur toi, en restant sérieuse. Le visage fermé malgré Ses paroles. Elles étaient à double tranchant, tu le savais. Tu l'entendais bien, de toute manière, tes propres paroles avaient pour objectifs d'être amères. Mais en réfléchissant, ne serais-ce là , maintenant, que des gamineries ? Pourquoi étais-tu aussi rude avec ton propre frère, ton jumeau ? Tu sais qu'il y a Une Raison, mais il fallait juste s'assurer qu'elle reste toujours valable, même après le temps passé. Tu n'avais pas répondu à ses mots, à quoi bon, si ce n'est encore plus t'enfoncer dans la tension.


Cependant, quand il avait repris la parole, tes yeux s'écarquillaient, laissant apparaître une légère étincelle. Il avait accepté. Il avait vraiment accepté ? Tu n'y avais juste pas cru. Tu pensais te prendre un refus en pleine face, mais c'était tout l'inverse. Ton frère avait toujours ce pouvoir de te surprendre. Or, le reste de ses mots ne te faisait pas forcément plaisir. Tes mains, jointent jusqu'à là, s'était légèrement serrées, tandis que ton regard s'était affaissé. En même temps, tu avais encore entendu un bruit, semblable à une lame enfoncée dans un mur.


« Merci, beaucoup. Tu me sauves la vie... Mais, s'il te plait, je te demande un autre service ... ; Reste, pour le mariage. Je ... J'aimerai beaucoup tu y assistes, malgré... Tout. Cela me ferai très plaisir... Et je suis sérieuse... »


Des mots sincères étaient sortis de cette gorge serrée. Il restait ton frère. Ne pas le voir à ton mariage serait aussi douloureux que repenser au fait que tes parents ne pourront pas y assister. Il restait tout de même ta seule famille, au niveau fraternel. Et un mariage restait un jour gravé dans la mémoire. Et tu veux graver un instant où tu auras essayé de renouer des liens. Tu l'observais se lever, sans rien dire. Tu te doutais que ce soit pour prendre des notes par rapport aux plats que tu avais en tête, ou autre. Il avait raison, puis il avait toujours été, dans tes souvenirs, quelqu'un d'organisé. Tu relevais la tête quand il te parlait, commençant à réfléchir.


« Et bien... Je dirais pas plus d'une vingtaine de personnes... Avec mon fiancé, nous ne voulons pas de repas, entrées trop compliquées, trop lourdes... Je dirais, des amuses-bouches ? Ou alors des crudités avec une salade ? Je ne suis... Pas très douée pour faire un menu, je pense que tu y arriveras mieux que moi. Au niveau des desserts, c'est un pâtissiers qui s'occupe de la pièce montée et... Moi-même, pour un gâteau que j'ai promis aux enfants d'une amie. »


Tu hochais la tête, niveau boissons, vous vous en chargerez, ce n'est pas difficile. Moins difficile que trouver une idée de plats. Tu avais entre-ouvert la bouche pour lui répondre, mais tu lui avais laissé la parole, pour le laisser finir, bien que tu étais perplexe.


« Tu es sûr ? Cela risque d'être un prix assez élevé... »


Tu t'étais levée, t'approchant de ton frère pour doucement le prendre dans tes bras. Pour une fois, tu le faisais de manière sincère, honnête, chaleureuse. Pas une marque d'ironie ornait ton geste. Juste de l'amour fraternel, pour une fois depuis Ces événements. Tu le gardais dans tes bras.


« Merci Eliott... Tu me sauves la vie, je ne pourrais jamais assez te remercier pour ton geste... »
0000 WORDS
@Frangin
PHARAOH LEAP CREATES


▬ I look at the stars in #indianred

La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott Unknown

des choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott Empty
MessageSujet: Re: La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott   La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott EmptySam 25 Jan - 15:42

La famille ? C'est compliquée ...
Il y avait une lueur, une petite lumière d'espoir pour ses deux personnes qui ne semblaient finalement pas lié que par la rancoeur, mais peut-être avec d'autres choses plus fortes. •••  Sa demande que je reste au mariage était un peu énervante, comme un caprice. Elle avait peur que son mari apprenne mon existence ? Que ça soit mal vue ? Je ne comprenais pas ou elle voulait en venir … A quelques jours je n'avais toujours pas d'invitation et maintenant elle voulait que je vienne. C'était incompréhensible pour moi, ou peut-être que je me trompai vraiment et que je n’avais juste pas reçu la lettre.

• J'y réfléchirai, je ne te promets rien pour cela ...  

J'avais aussi ma fierté qui me poussait parfois à être un peu cruel, mais c'était comme ça. Je n'étais pas tout blanc ou tout noir, mais de nous deux, c'était moi qui avais eu la vie la plus difficile, mis dehors pour une chose qui n'est même pas illégale, avoir des pouvoirs et faire partie d'une famille était mal vu, mais pas illégale … Et j'ai dû me débrouiller seul. Depuis ce jour-là, j'avais forgé une carapace un peu déroutante et qui pouvait sembler méchante pour des personnes comme ma sœur qui n'était pas de mauvaise personne au fond.

Pour ma question, elle m'expliquait qu'il y aurait une vingtaine de personnes, voir plus. Je notais donc entre trente et quarante sur mon calepin, c'était un peu plus élevé que prévu, mais fallait mieux plus de nourriture que pas assez. Je notais aussi que je n'avais pas besoin de gâteau, elle s'en était déjà occupée, ce qui me ferait un grand gain de temps, car les pièces montées, j'ai beau m'y connaître … C'était quand même d'une complexité incroyable.

• Je vois. La solution intermédiaire serait de faire un buffet de hors-d'oeuvre, avec des gâteaux salés, des brochettes, de la charcuterie ou des petits très pour faire un grand apéro comme entré, comme ça chacun prend ce qu'il veut. Puis en plat,  faire un plat chaud servit à table ? Comme ça c'est un peu plus classique et c'est toujours agréable du chaud dans un mariage. Pour le plat chaud, on peut faire très ...Paysan ou alors plus fin.  

Je faisais des propositions qui me venaient en tête pour répondre à leurs critères. Je préférai savoir où je mettais les pieds et présenter un truc propre et carré après. J'étais comme ça, les détails, c'était ce qui m'importait le plus. C'était peut-être pour ça que j'étais un bon procureur d'ailleurs, va savoir ça. Quand elle parla de prix haussaient les épaules :

• Faudra bien quelqu'un paye, puis c'est bon, ça va être élevé, mais pas hors de prix. On va dire que c'est pour un gros cadeau.

Je terminai de prendre des notes ne regardant pas ma sœur, je songeai déjà à ce qu'on allait pouvoir faire sans que ça soit non plus trop compliqué, comme il voulait de la simplicité, ce qui n'était pas une mauvaise chose, la simplicité et le classique dans la cuisine ont leurs charmes. Je ne l'avais pas vu approcher et me prendre dans ses bras. En le remarquant, je m'étais un peu raidi. Je savais pas trop comment réagir, faut dire que ça arrivait que pendant les alignements de planètes ce genre de chose. Mais je ne le prenais pas mal. Je venais doucement poser ma main dans son dos pour lui caresser gentiment. Je sentais sa sincérité, donc je ne ferais pas d'ironie ou de remarque:

• C'est normal, je ne suis pas le meilleur des frères, mais je suis loin d'être le pire. J'ai beau ne pas donner l'impression de me soucier de toi … Je ne vais pas te laisser dans la merde pendant l'un des jours les plus importants de ta vie.

Je la gardai doucement contre moi et posant ma tête sur son épaule. C'était ma sœur et je me doutais que ce n’était quand même pas facile d'organiser un mariage et gérer le stress bien qu'elle ne le montrait pas et elle faisait un effort pour essayer de bien s'entendre avec moi, je ne pouvais pas le nier cette fois :

• Puis j'avoue que je suis un peu blessé de pas avoir été prévenue, je pensais que tu venais juste par besoin, mais j'en doute maintenant. Je resterai pour ton mariage, t'en fais pas.  

Je la pensai plus sérieuse maintenant et je la croyais. Ca me réchauffait même un peu le cœur à vrai dire, notre lien n'était pas si rompu que je le pensai finalement, une bonne nouvelle. Peut-être qu'avec le temps on pourra retrouver une certaine complicité même si je ne m'attendais pas à ce que ça soit du jour au lendemain :

• D'ailleurs, faudra que tu me disais si t'es invités ont des intolérances ou allergies particulières, je pourrais prévoir des choses dans ce cas-là. 

Je me décollai doucement d'elle, c'était un peu gênant quand même, je n'étais pas ou plutôt je n'étais plus habitué à ce genre chose.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott C96b
Katherine Hammerman

Katherine HammermanMessages : 441
Date d'inscription : 30/09/2017


La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott Empty
MessageSujet: Re: La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott   La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott EmptySam 25 Jan - 16:05

Angels could be bad
fuck it
Tu ne t'étais pas attendue à une autre réponse de sa part. Tu penses que ton mariage, ou du moins, y participer, hors préparation des plats, n'était, soit pas sa tasse de thé, soit pas son principal but du mois. Depuis des années maintenant, tu étais rude avec lui, fermée, ne donnant pas, ou presque jamais de nouvelles de toi. Ne montrant aucune maintenance en vie. C'était peut-être aussi ta faute, ces tensions entre vous. Tu ne le nies pas, tu sais que tu as ta part de tort dans cette histoire. Mais tu ne sais pas comment faire pour que cela change. Tu ne veux pas que cela paraisse abrupte, mal-honnête, absolument pas sincère. Tu veux faire des efforts, changer votre situation. Que vous redeveniez frères et soeurs, jumeaux, liés par le sang. Malgré ce que vous aviez vécu, vous n'alliez par rester sur des querelles, infimes soient-elles. De plus, lui avait vécu le malheur. Toi, le seul que tu ais vécu était la perte de vos parents, la non résolution de leur meurtre. Pourquoi étaient-ils morts, qui a osé les tuer ? Personne ne le sait, et cela t'a tué pendant de nombreuses années.


Jusqu'à ce que tu rencontres le blond. Il t'a changé, et c'est là, très certainement, la raison du pourquoi voulais-tu changer la relation que tu avais avec ton frère. Tu n'étais pas connue pour ta délicatesse, ou du moins, pas dans ce genre de cas, mais tu veux essayer. Réessayer, tu as de l'espoir. L'espoir que cela change.


« Tu as raison c'est une bonne idée... Que tout le monde se servent ce qu'ils veulent est bien mieux que forcer une entrée, alors que certaines personnes aimeront et d'autres non. Et bien... Un plat chaud oui, je suis pour ! Le mieux serait que cela soit fin, pas que les invités soient gavés, mais ne restent pas non plus sur le faim. Il faudrait trouver un juste milieu... »


Tu n'étais toujours pas pour qu'il paie absolument tout pour la préparation des plats. Mais vu la tête de mule qu'il était, autant que tu abandonnes le fait de contrer son choix. Quant-à ton choix de lui offrir cette étreinte, il était survenu comme ça. Tu avais sans doute juste besoin de ce rapprochement, que tu avais rarement eu. Rarement eu dans le cas de ta famille biologique. Car avec tes proches, ou ton fiancé, tu en avais des rapprochements, des câlins. Mais avec ton frère ? C'était rare. Très rare. Et parfois, tu en avais besoin, mais tu n'osais jamais faire le premier pas. Encore un doute que tu possèdes souvent à l'égard des gestes que tu as en tête. Tu avais senti sa main sur ton dos, ce qui t'avait fait te détendre, tu t'étais même mise à sourire, ce que tu n'avais pas fait jusqu'à là.


« Tu es pour moi le meilleur frère que j'ai, malgré ce que je montre, malgré les tensions qu'il y a depuis des années... »


Tu ne t'attendais pas à ce qu'il soit blessé. Tu pensais qu'il n'allait rien ressentir quand à tout cela. Toi qui pensait le connaître, voilà encore bien des surprises. Tes yeux s'étaient légèrement humidifiés quand il te disait finalement, qu'il allait rester. Cela te faisait du bien. Énormément de bien, que ta seule famille soit là. Que malgré tout, il vous restait encore un peu de lien, d'amour, entre vous. Tu avais murmuré un remerciement à son oreille, avant de te reculer, passant ton pouce sous tes yeux, essayant de ne pas montrer non plus ces larmes qui ont failli perler, mais que tu as retenu à temps.


« Je te tiendrai au courant, mais je ne cr-crois pas qu'il y ait d'allergie ou autre dans les personnes invitées. »


Tu souriais, plus chaleureusement, avant de te redresser, tes yeux s'étant dirigés vers les affaires féminins que ton frère avait déplacé. Ton sourire était devenu plus  malicieux.


« Et toi, rien à m'annoncer ? Tu as l'air de côtoyer quelqu'un pourtant~ »
0000 WORDS
@Frangin
PHARAOH LEAP CREATES


▬ I look at the stars in #indianred

La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott Unknown

des choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott Empty
MessageSujet: Re: La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott   La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott EmptySam 25 Jan - 16:21

La famille ? C'est compliquée ...
Si elle avait ses secrets, lui aussi avait ses secrets et relations ! •••  Je souriais doucement, j'étais content, vraiment content de cette visite finalement, j'aurais bien eu tord de l'esquiver, ça aurait été regrettable en effet, au moins ça prouvait que tout n'était pas forcément perdu entre nous et c'était une bonne chose à mes yeux, peut-être qu'avec des efforts de mon côté aussi, on pourrait arrivé à reconstruire une relation fraternelle merveilleuse.

Même le fait que j'étais le meilleur frère à ses yeux me faisait plaisir, bien que je trouvai ça un peu exagéré quand même, mais je prenais quand même. C'était bon pour mon égo tout de même, je ne pouvais pas dire l'inverse. La jeune femme m'avait notifié qu'il n'y avait rien à signaler de particulier du côté des intolérances, j'avais donc dit :

• Eh bien très bien. Pourquoi ne pas partir sur un magret de canard avec de la purée maison pour le plat chaud. Le magret de canard c'est fin, pas très lourd et nourrissant. Avec une bonne purée maison, c'est un régal. On pourrait l'accompagner de sauce au poivre ou plus surprenante, une sauce à l'orange ou citron. Tu en penses quoi ?

En redressant mon regard, je pouvais voir son sourire malicieux et entendre sa question par rapport aux affaires d'Emily. Tournant mes yeux vers ses dernières, je souris doucement. C'était vrai que ce n'était pas spécialement discret :

• Eh eh … Ce n'est pas ce que tu penses. Je ne suis avec personne. C'est juste une éperonne que je côtoie de près. Du moins pour le moment, tu dois la connaître, c'est la juge Winchester, elle est assistante des juges. T'as forcément du la croiser comme elle opère dans le pénal.

Je ne cachai pas l'identité, je n’en avais pas honte, même si un juge et un procureur qui avait une relation, c'était pas la relation la plus déontologique, mais bon, on s'en tapait un peu aussi … Non même beaucoup à vrai dire.

• T'en fais pas, si je me marrie avec elle, tu seras la première personne informée.

Petite ironie pas très méchante, mais assez drôle à mes yeux … Très drôle même, bien que je ne lui en voulais plus pour cette histoire, c'était pardonné amplement après cette scène touchante entre nous.

• Tu veux un café ou du thé d'ailleurs ? Le temps qu'on termine de discuter des détails ?

Mon soldat d'ombre était arrivé dans la pièce avec un plateau avec de l'eau chaude, du thé, des infusions et du café. Pas besoin d'avoir de personnel, mon pouvoir me suffisait amplement. L'une des choses pratiques de la vie :

• Demande-lui ce que tu veux, il te le préparera. Ils ont les mêmes connaissances que moi pour la cuisine et les préparations ahah

Je fixais le chevalier d'ombre … C'était tellement plaisant d'avoir des soldats à ses ordres, qui étaient connectés à soi et savaient ce que tu voulais avec précision .

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott Empty
MessageSujet: Re: La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott   La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La famille ? C'est compliqué... •• ft. Eliott
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Rps 2020-