La ville est en Septembre 2020
Le Deal du moment : -52%
-52% sur l’outil de toilettage pour chiens ...
Voir le deal
23.89 €

Partagez
 

 Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff 2zra
Katyusha A. Dostoïevskaïa

Katyusha A. DostoïevskaïaMessages : 167
Date d'inscription : 02/02/2020


Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff Empty
MessageSujet: Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff   Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff EmptyDim 2 Fév - 19:56


@Nemeroff


Quelle escorte incroyable
Tu avais reçu une lettre ce matin. Venant directement de Mikhail. Ce dernier t'avait écrit, de son langage soutenu habituel, qu'il avait contacté directement le gouvernement de Quederla, pour engager un policier en tant que "garde du corps" pour la journée. Une escorte ? Tu avais haussé les sourcils tandis que l'un de tes majordomes t'avait apporté ton thé. Tu n'avais jamais eu besoin, jusqu'à là, d'une escorte. Mais tu ne pouvais pas refuser. Il y avait peut-être une raison à cela, et dans le fond, tu lui faisais confiance. Tu espères cependant que cette personne censée te suivre toute la journée était une personne compétente, et pas le premier abrutie du gouvernement. Sinon tu risques de renvoyer une lettre assez salée à Mikhail. Très certainement. Tu avais soupiré, prenant soin de te lever avec douceur avant d'aller te préparer. Optant pour une robe, restant dans l'élégance sans pour autant mettre des choses de valeur. A part peut-être ce pendentif représentant le signe de votre lignée. Un cadeau précieux dont tu ne te sépares jamais.


Aux alentours du début de l'après-midi, te voilà sortie. La personne censée t'escorter ne devait pas être très loin. Tes talons claquant au sol, tes yeux azurs avaient rapidement trouvés la personne concernée. Tu t'étais approché de lui. Le scrutant quelques secondes.


« C'est vous, la personne qui doit m'escorter durant mes activités de la journée ? »


Cela n'avait pas l'air d'être un imbécile, donc pour l'instant tout va bien. Tu te demandes tout de même quel poste occupe -t-il au sein du gouvernement. Capitaine ? Lieutenant ? Tu avais attendu sa réponse avant de commencer à marcher, tes talons claquaient de manière régulière tandis que le silence s'était déposé. A vrai dire, tu ne sais pas si tu dois parler de quoi que ce soit. Il doit jute te suivre, non ? Vous ne deviez pas faire amis-amis. Ou du moins, tu ne sais pas pourquoi vous tisseriez un lien quelconque. Doucement, vous vous étiez éloignés du quartier bourgeois. Pour attendre la capitale. Mais ce silence te dérangeait. Beaucoup. Tu avais pourtant l'habitude de ce genre de chose, des escortes.


« ... Et vous faîtes quoi dans la vie ? Enfin, les dire de mon congénère me mène vers un post dans le gouverment. Mais quel grade ? »


Ta curiosité était rapidement apparue. Ce n'était pas du tout à ton grand Dam. Cela évite d'entendre des pas sans se dire que c'est dérangeant. Mais tu avais cependant haussé les sourcils. T'arrrêtant sur un trottoire.


« Il s'est passé quelque chose de grave dans cette ville pour que le besoin d'une escorte à mon égard soit urgente ?
MADE BY MIZO


▬ Je gouverne en #rosybrown et je parle en *russe* 

Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff Unknown

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Nemeroff Dreiden

Nemeroff DreidenCitoyenMessages : 229
Date d'inscription : 26/11/2019


Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff Empty
MessageSujet: Re: Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff   Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff EmptyDim 2 Fév - 20:34




Nemeroff et Katy
Une Escorte Peu Royale
La dernière mission s'était terminée sur de nombreuses blessures et un bon arrêt de travail de quelques semaines afin de m'en remettre. Cette femme durant ma mission de garde enfant avait bien failli me tuer. Mais je n'avais pas cherché à me venger ou la retrouver comme convenu. J'étais du genre à tenir mes promesses pour le coup. J'étais revenu en début de semaine au commissariat et étonnamment … Eh bien on me renvoyait en mission, une mission qui m'en rappelait une autre. Escorter encore un VIP dans la ville. Une femme qui était la Reine de la Russie et qui était ici.

La demande avait été faite du côté de la Russie et au vu de mes résultats par rapport au prince de Suède, ils avaient décidé de me remettre sur le coup. Au moins, je n'allais pas m'ennuyer au bureau toute la journée c'était déjà pas mal. Passant dans les vestiaires du commissariat, je m'étais changé pour mettre ma tenue de civil et rejoindre l'endroit ou je devais rencontrer cette fameuse femme.

J'avais enfourché ma moto et était parti directement vers les quartiers Bourgeois. J'étais arrivé quelques minutes en avance en garant mon véhicule dans un endroit approprié et j'étais debout attendant d'apercevoir la jeune femme que l'on m'avait montrée en photo. Mais contre toute attente, c'est elle qui était venue vers moi en m’interrogeant directement. Son accent russe se ressentait même en lisant sur ses lèvres, je répondais donc :

« • Bonjour. Tout à fait Votre Altesse. Je me nomme Nemeroff Dreiden, je suis là pour la journée afin de veiller à ce que vous ne rencontriez aucun problème durant votre sortie et peut-être votre séjour sur le long-terme. »


J'avais aussi répondu à la jeune femme avec un accent très étrange, celui d'une personne sourde qui avait appris de parler encore récemment et qui articulait un peu mal parfois.  La Russe c'était mise en route et je la suivais silencieusement, ne voulant pas imposer ma présence, je n'étais là que pour surveiller après tout.  Je n'entendais pas le bruit de ses talons à cause de mon handicap, donc je n'étais pas réellement dérangé par ses derniers.

J'observai la jeune femme de dos qui était vraiment belle. Il émanait d'elle une certaine aura froide, mais pas désagréable. Sûrement la beauté russe, comme c'est un pays plutôt froid. Arias qui était d'un pays plutôt froid semblait un peu comme elle, froid … Enfin, ce n'était pas vraiment moi qui allait les juger sur ça.  Je suis un peu surpris quand elle semble parler et j'essaye de fixer ses lèvres afin de suivre les questions :

« •Je suis dans la police madame. Recrue pour être exacte. Mais j'ai déjà une petite expérience dans les escortes de personnalité importante. »


Je préférai la rassurer. Je la voyais déjà râler dans ma tête quant à mon grade … M'enfin tout le monde râlait de toute façon du moment que c'était moi en général.  Puis la demoiselle russe continua ses questions, transformant soudainement cette rencontre en interrogatoire  … Ce qui me déstabilisait un peu, je ne pensais pas qu'elle serait aussi rentre-dedans :

« •Vous n'êtes pas dans votre pays madame. Certaines personnes ici n'apprécient pas votre présence. Une attaque a eu lieu contre le prince de Suède il y a peu. Le gouvernement pense que c'est pour des raisons politiques. Vu votre position et titre, nous ne préférons prendre aucun risque. Si vous demandez cela à cause de ma présence, je vous rassure je sais me faire très discret.  »


J'étais sûrement la personne la moins bruyante et gênante de cette ville malgré ma grande taille. Faut dire que je n’ai pas une bonne partie de ma vie sourd sans parler alors bon … Je garde certaines habitudes :

« • Si je peux me permettre … Vous vouliez faire quoi aujourd'hui exactement ? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff 2zra
Katyusha A. Dostoïevskaïa

Katyusha A. DostoïevskaïaMessages : 167
Date d'inscription : 02/02/2020


Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff Empty
MessageSujet: Re: Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff   Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff EmptyDim 2 Fév - 21:35


@Nemeroff


Quelle escorte incroyable
Sa manière de te répondre était très polie. Certes, elle n'était pas tout à fait normale. Du moins, un peu bancale. Cependant, tu ne comptais pas demander pourquoi. Tu as encore des principes de respect, et sûrement que cela ne te regardait pas. Tu avais compris qu'il semblait lire sur tes lèvres. Son regard te le montrait. Les regards ne trahissent jamais ceux qui se concentrent dessus. Et ayant pour habitude de regarder dans les yeux, tu arrivais à en tirer des choses. Des étincelles de joie, l'humidité de la tristesse, le reflet de la concentration. Tu feras alors attention à ne pas parler trop vite pour qu'il puisse comprendre ce que tu dis. Ce que tu prononces. Tu trouvais cela normal de t'adapter à la personne qui prends de son temps pour ta sécurité. Tu as de la reconnaissance. Tu la montres de manière peu visible pour les regards extérieurs, mais l'intention était là.


Tu l'écoutais répondre à tes questions. Certes déstabilisantes pour certains. Mais spontanément, c'est ce genre de questions que tu poses, sans forcément réfléchir à si elles gênent ou non. Pourtant cela te travaillait. Mais tu agissais avant de réfléchir, c'est bien connu. Il était donc une simple recrue. Bien très polie pour une recrue. Il avait l'air expérimenté. Cela se voyait. Donc son grade ne te dérangeait pas. De toute manière, cela ne t'aurait pas dérangé. Tu n'étais pas là pour demander la protection du plus grand lieutenant du monde. Déjà avoir un minimum de sécurité était une chose rassurante. Puis tu sais te contenter de situations simples. 


Tu avais haussé un sourcil quand le brun avait émis une attaque lancée contre le prince de Suède. Très longtemps que tu n'avais pas prononcé ces trois mots côte-à-côte. C'est que la Suède te poursuivra toute ta vie. Mais si quelque chose fut lancé contre lui, ce ne serait pas étonnant que ce soit la même chose pour toi. Donc tu comprenais la démarche de Mikhail désormais. Comme quoi, lui faire confiance était la meilleure chose que tu puisses faire.


« Non, ne vous en faîtes pas. Votre présence n'est point dérangeante. Je préférais simplement me renseigner. »


Tu continuais ta route. Remettant ton manteau sur tes épaules, penchant la tête vers ton interlocuteur tandis qu'il t'avait posé une question. Baissant ta vitesse de marche, pour être légèrement à côté de lui, tu réfléchissais quelques secondes.


« Je voulais simplement récupérer un colis important venant de mon pays. »


Un colis que tu devais chercher toi-même, car le faire livre jusqu'à ta demeure pouvait apporter des risques énormes. Même si en réfléchissant, aller le chercher toi-même revenait au même. Mais tu étais accompagnée. Normalement tout devait bien se passait. Cependant, alors que vous marchiez dans une ruelle calme, paisible, où il n'y avait presque personne, un bruit te perturbait. Cela perturbait également Laïka, ton husky, toujours là jusqu'à présent. Juste très discrète. Tu voyais bien qu'elle semblait entendre quelque chose. Tu t'étais arrêtée, faisant un signe au policier.


« J'ai l'impression que nous sommes suivis... » 


Mais tu avais repris ta route. Tu étais peut-être juste un peu folle.
MADE BY MIZO


▬ Je gouverne en #rosybrown et je parle en *russe* 

Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff Unknown

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Nemeroff Dreiden

Nemeroff DreidenCitoyenMessages : 229
Date d'inscription : 26/11/2019


Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff Empty
MessageSujet: Re: Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff   Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff EmptyDim 2 Fév - 22:03




Nemeroff et Katy
Une Escorte Peu Royale
[size=13]J'écoutais donc les raisons pour laquelle la jeune femme devait sortir et pourquoi quelqu'un de chez elle nous avait demandé de faire quelque chose. Car bon … J'avouai que je pouvais comprendre la nécessité de protection … Mais si c'était pour faire les boutiques, les gardes du corps ça existait. Elle n'était pas venue seule à Quederla non ? J'avoue que je me le demandai pour le coup ne voyant personne d'autre nous accompagner.

Alors qu'elle répondait que son objectif était de récupérer un colis venant de son pays, un long et effroyable frisson me parcourait le dos. Il y avait beaucoup de choses que je pouvais ressentir et ce sentiment … Je le reconnaîtrais entre mille. C'était celui du danger, mais aussi de la soif de sang. Mon handicap avait provoqué un sixième sens chez moi et il était en alerte … Même la jeune femme que j'escortai l'avait ressenti :

« • C'est le cas madame, depuis cinq minutes je dirais. Continuez d'avancer, mieux vaut ne pas rester dans une rue remplie. On ne sait pas d’où le danger pourrait venir.  »


Sans vraiment lui demander son avis, je l'avais attrapé par le bras doucement et contre moi afin de la faire entrer dans une ruelle. Cela pouvait paraître stupide, car dans la foule il y avait des témoins, mais dans une rue vide … On savait de qui se méfier au moins. Je continuai d'avancer avant de lâcher lentement le bras de la demoiselle. Un nouveau frisson me parcourut le dos et je m'étais retourné en sortant ma dague de mon dos. Des Hommes en capuche étaient là. L'un deux avaient foncé vers nous armé d'un couteau.

Je m'étais mis devant la Reine de la Russie qui semblait être la cible, bloquant le couteau avec mon bras immédiatement, une gerbe de sang avait été projetée, mais le couteau avait été stoppé net et j'avais attrapé ma dague rapidement afin de donner un coup rapide et précis au niveau du visage lui faisant une longue coupure en diagonale en coupant son œil au passage, ce qui l'avait fait reculé immédiatement et hurlé de douleur.

« • Restez derrière moi madame … Vous avez des ennemis dans cette ville ? Quelqu'un vous en veut ?   »


J'étais debout armée de ma dague sur mes gardes. Mais mon bras me faisait un mal de chien. Le couteau planté dans ce dernier avait râté de peu une zone importante … J'étais venu retirer la lame de mon bras pour la jeter sur le côté dans un grincement de douleur assez évident ….

« • Putain … Je ne peux pas être à la circulation comme tout le monde …   »


Je pensai à voix haute afin de ne pas songer à la douleur de mon bras. Quederla n'était vraiment pas tranquille ses derniers temps quand même. Deux nouveaux hommes en avaient profité pour charger la demoiselle et moi-même.[/size13]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff 2zra
Katyusha A. Dostoïevskaïa

Katyusha A. DostoïevskaïaMessages : 167
Date d'inscription : 02/02/2020


Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff Empty
MessageSujet: Re: Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff   Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff EmptyDim 2 Fév - 23:01


@Nemeroff


Quelle escorte incroyable
Cette impression d'être suivie. Sans doute la pire de toute. Personne n'apprécie se sentir suivie. Mais tu avais un mauvais pressentiment. Mais il semblerait que tu n'étais pas la seule en alerte. Ton interlocuteur avait senti quelque chose lui aussi. Il te le disait clairement. Tu avais hoché la tête, bien que tu avais sursauté en le sentant prendre ton bras, mais tu n'avais pas rétorqué. C'était très certainement pour la bonne cause. Donc tu le suivais, regardant frénétiquement de droite à gauche, fixant Laïka, plus les secondes passaient, plus elle semblait concentrée, travaillée par quelque chose. Tu comprenais que la situation n'était pas normale. Pourquoi tu t'es levée ce matin.


Or, peu de temps après que le policier t'ait lâché le bras, deux personnes, cachées sous des capuches, s'étaient montrées. D'instinct et sous le coup de la peur, tu t'étais reculée. L'un d'eux s'était mit à courir, mais celui ayant le rôle de te protéger l'avait fait à ravir, il t'avait empêché de te prendre une lame. Mais en contre-partie, il se l'était lui-même prit dans le bras, tu avais bien vu le sang gicler. Les effluves de sang t’agacent. Tu es fatiguée de voir du sang. Surtout du sang coulant du bras d'un innocent.


« No-Non pas à ma connaissance !» 


Pas à Quederla, c'était certain. Mais peut-être découvrais-tu là des personnes qui t'en veulent. Pour des raisons que tu ignores. Tes origines soviétiques ? Le passif de ton pays ? Tellement de facteurs qui peuvent jouer. Et voilà que tu n'en trouvais aucun. Entendant la plainte du brun, tu avais dégluti, t'avançant, laissant Laïka derrière toi, elle semblait encore apeurée. Tu avais sorti ton arme, cachée sous ton grand manteau.


« Mudak »


Tu les voyais revenir à la charge, sans sourciller, tu avais tiré une balle dans la jambe d'un des hommes. Il avait hurlé, tombant au sol. Son coéquipier s'étant arrêté dans son mouvement, le regardant, te fixant.


« Vous êtes bien radicale, Madame Katyusha de Russie. »


Tu t'étais légèrement tournée vers le brun, mais rapidement, l'homme non-blessé s'était jeté à ta gorge. Ce qui t'avait fait tomber, n'ayant pas pu tenir l'équilibre avec tes talons. Tu essayais de te débattre, mais cet homme avait une sacrée poigne. 
MADE BY MIZO


▬ Je gouverne en #rosybrown et je parle en *russe* 

Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff Unknown

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Nemeroff Dreiden

Nemeroff DreidenCitoyenMessages : 229
Date d'inscription : 26/11/2019


Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff Empty
MessageSujet: Re: Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff   Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff EmptyDim 2 Fév - 23:26




Nemeroff et Katy
Une Escorte Peu Royale
La situation était de nouveau tendue pour une raison qui m'était plutôt inconnue … Pourquoi des gens attaquaient ils encore des représentants des nations ? C'était vraiment incompréhensible pour moi … Surtout que j'étais toujours aux premières loges à chaque fois. J'en avais même un peu marre à vrai dire à force. Mais c'était mon job.

Les deux assaillants chargeaient de nouveau, mais une drôle de sensation retentit dans mon corps, une sorte de souffle. C'était là que j'avais pu voir l'arme à feu de la jeune femme. J'étais surpris mais c'était une bonne chose, elle avait touché l'un des assaillants. Le second continua sa course, mais une chose étrange c'était produit, une rafale de vent anormale et soudaine m'avait propulsé sur le ôté pour dégager le passage. J'avais été projeté contre le mur et tombé au sol immédiatement …

Après quelques instants je m'étais redressé en observant l'homme tenir au sol la Reine de Russie par la gorge. Je m'étais redressé rapidement afin de reprendre ma dague et courir vers l'homme en question. N'hésitant pas vraiment, j'avais entré ma dague sur son flanc le blessant gravement, laissant une nouvelle gerbe de sang tomber sur la demoiselle, mais c'était pas vraiment le moment de faire son maniaque.

En le voyant se redresser à cause de la douleur, je l'avais à mon tour attrapé par la gorge et tire vers le mur de la ruelle pour le plaquer contre assez violemment, le laissant tomber au sol totalement KO et une petite marre de sang se formant sous lui à cause de la blessure aux hanches …

« • Des utilisateurs de pouvoir encore … Mais des élémentis cette fois ? »


Le vent de tout à l'heure n'était pas normal et n'aurait jamais du me projeter comme ça, je ne comprenais pas pourquoi c'était maintenant un élémentis ou l'alliance qui s'en prenait à quelqu'un de la scène internationale …. Me retournant, je m'approchai de la demoiselle en tendant ma main en pleine forme :

« • Vous allez bien ou êtes blessées mademoiselle ? »


J'étais un peu inquiet quand même, pendant quelques instants l'homme l'avait touché, va savoir ce qu'il aurait pu faire. Mais une chose me disait que ce n'était pas terminé. Seulement deux hommes pour s'occuper d'elle ? Ca me paraissait un peu léger :

« • Il semblaient vous connaître … Vous ne savez vraiment pas qui c'était ? »


Difficile à croire quand même, mais peut-être que c'était le cas aussi. Je venais poser ma main sur mon bras blessé qui me faisait un mal de chien.  Ce n'était tellement pas agréable les blessures, surtout ce genre-là. On va encore se foutre de ma gueule parce que je me suis blessé. Je tchipai un peu en y pensant :

« • Le colis que vous devez récupérer est-il important ?»





Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff 2zra
Katyusha A. Dostoïevskaïa

Katyusha A. DostoïevskaïaMessages : 167
Date d'inscription : 02/02/2020


Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff Empty
MessageSujet: Re: Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff   Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff EmptyLun 3 Fév - 13:35


@Nemeroff


Quelle escorte incroyable
Ce sentiment d'impuissance. La sensation d'étouffer, cette main qui serrait ta gorge. Tout ceci était réellement insupportable. Le plus horrible pour toi était le fait que tu ne pouvais rien faire. Tu te débattais, mais l'oxygène manquait éperdument. Tu ne sais pas ce que ces hommes ont contre toi, mais ce n'est rien de positif. Leurs visages, malgré le fait qu'ils soient cachés sous des capuches, ne te disaient rien. de purs et simples inconnus en face de toi. Or, tu avais reçu du sang sur toi quand le brun était venu te sauver. Une bouffée d'air avait envahie tes poumons. Tu restais quelques minutes à terre, le temps de reprendre ton souffle et reprendre des idées claires. Tu entendais bien qu'il y avait du mouvement à côté de toi, mais tu sentais que tu n'avais pas tout de suite assez de force pour te relever.Puis tu étais tout simple dans un petit état de choc. Rien de grave, il fallait juste que tu te remettes d'aplomb. 


Tu vis une main bienveillante se diriger vers toi, fronçant les sourcils, tu l'avais prise délicatement, pour te redresser, et ainsi te lever. Tu passais une main sur ta gorge, toujours avec cette sensation d'étouffer. Regardant le bras du policier, tu avais retiré ta fine écharpe de satin, prenant son bras pour l'entourant, faire une sorte de garrot. Il valait mieux qu'il ne perde pas beaucoup de sang, il pourrait finir par s'évanouir.


« Oui, je vais bien. Merci de votre précieuse aide. »


Tu regardais vos assaillants, croisant tes bras, perplexe quant-à leurs motivations de s'en prendre à toi. Ils en avaient, sûrement. Mais il y avait beaucoup de possibilité. L'appel de la richesse quant-à ton titre, une humeur vengeresse, une envie de sang. La violence est en tout être humain de cette planète. Et certains cèdent à l'appel de cette dangerosité. 


« Leurs visages ne me reviennent pas en tête non... Et ce colis est purement politique. Il... Contient quelques informations sur mon pays, histoire d'être au courant de tout. Pas quelque chose de très important aux yeux de personnes extérieure... Normalement. »


A part si Mikhail a mis une autre chose, cette fois-ci de valeur, dont tu n'es pas au courant, d'où le fait qu'il souhaite que tu sois escortée pendant le chemin pour le récupérer. C'était possible, cela ne t'étonnerait pas de sa part. Remettant ton manteau un peu plus sur tes épaules, tu avais repris ta route, un peu plus lentement, restant à la même hauteur que le policier. Laïka, à tes côtés, était toujours aux aguets. Et elle avait raison, car deux personnes n'étaient pas assez, c'était en soi logique pour des personne souhaitant, à vue comme ça, te tuer. 


« Je ne sens pas ce trajet... Nous pouvons toujours annuler, j'enverrai un majordome chercher mon co- »


Un coup de feu.


Tu avais hurlé de douleur en sentant une balle traverser ton épaule. Beau manteau blanc devenu vêtement de sang. Tu avais dégluti, ne te laissant pas aller. Restant debout, tu avais réussi à voir encore deux autres hommes en face. Dont un armé d'un pistolet. Tu avais ressorti le tient de ton bras valide en te mordant la lèvre. Tu avais fait un signe à Laïka, qui avait réussi à courir plus loin. Tu l'avais envoyé au manoir chercher tes majordomes. Il fallait que vous teniez jusqu'à là.
MADE BY MIZO


▬ Je gouverne en #rosybrown et je parle en *russe* 

Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff Unknown

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Nemeroff Dreiden

Nemeroff DreidenCitoyenMessages : 229
Date d'inscription : 26/11/2019


Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff Empty
MessageSujet: Re: Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff   Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff EmptyLun 3 Fév - 14:20




Nemeroff et Katy
Une Escorte Peu Royale
J'avais redressé la Reine de Russie doucement, essayant de voir si elle allait bien de visuelle. C'était le cas apparemment, je ne voyais rien de bien grave et le sang présent n'était pas le sien. Je ne veux même pas imaginer ce que j'allais prendre s’il lui arrivait quelque chose. Mon bras douloureux avait été attrapé par la jeune femme qui avait entouré ce dernier.

J'étais un peu surpris de cette gentillesse. Dans ma tête les Reines, rois, princes, princesses et compagnie étaient plutôt des ingrats. Faudrait que j'arrête d'abuser des histoires dans les livres, ça commence à déformer ma réalité. Une fois que la demoiselle avait terminé, je regardai son œuvre :

« • Je vous remercie.  »


Puis elle avait répondue à ma question sur le fait que non ça ne lui disait vraiment rien. Et que le colis normalement n'avait aucun intérêt externe. Je restai debout en posant mon doigt contre mes lèvres essayant de trouver une idée … Mais je ne connaissais rien de la Russie … Alors pourquoi des gens attaqueraient ? Surtout que cette fois ce n'était pas des Télékyns …

On avait repris le chemin afin de bouger, si on restait ici on serait facilement retrouvable. Le mouvement était la meilleure stratégie face à l'inconnue quoique l'on pense. La jeune femme avait même émis l'idée qu'on devrait peut-être annuler la sortie. J'avais légèrement tourné la tête pour dire :

« • Je pense que c'est une bonne idée. J'irais chercher le colis moi-même pour le reporter ou un autre membre de la police. Ne prenez pas le risque de vous mettre en danger ou l'un de vos servants si le contenu n'a rien d'urg...  »


Une nouvelle gerbe de sang était entrée dans mon champ de vision. La Reine avait été touchée par une balle. Je m'étais mis en avant pour la rattraper au cas ou elle tombait, mais cette dernière était restée debout en sortant son arme de nouveau.. Le chien de la demoiselle était d'ailleurs parti, mais je n'avais pas le temps de m'inquiéter pour ça. Un nouvel assaut venait de commencer.

Sortant une dague dans ma main valide j'avais été au corps à corps du second homme qui avait une épée et voulait venir. Je ne pouvais rien faire dans un combat à distance pour le moment, donc j'allais bloquer celui à ma portée. Le choc des lames avait été violent créant de petites étincelles à chaque fois qu'elles se croisaient.

Personne n'avait spécialement l'avantage, mais avec une seule dague utilisable à cause de l'état de ma main, j'avais du mal à prendre le dessus. La douleur était de plus en plus importante et de la sueur apparaissait sur mon front. La fièvre ? Sûrement, j'avais beau ne pas me rouler par terre, la douleur de mon bras était atroce et j'avais du mal à me concentrer sur le combat.

Cette douleur allait être d'ailleurs à l'origine d'un accident inimaginable … Car comme pour la mission dans le pays voisin, comme la mission de garde enfant, une chose en moi avait commencé à se répandre. Invisible pour les hommes, mais terrifiant pour la magie.

Un mal ancestral qui rongeait petit à petit chaque utilisateur de pouvoir présent dans cette ruelle, jusqu'à ce que finalement … Cela arrive de nouveau ; un accident. Pendant que je continuai de combattre, un phénomène attira pour attention. De petits éclairs crépitaient ici et là et c'était au dernier moment que j'avais compris ce qui se passait. J'avais abandonné le combat pour me tourner vers la personne que j'escortai courant vers elle en tendant la main :

« • NE RESTEZ PAS ICI ! »


Je pensai qu'elle allait subir une attaque à distance d'un élémentis de Foudre, mais je n'avais aucune idée qu'encore une fois, par ma seule présence, un accident catastrophique allait encore se produire. L'élémentis de foudre avait perdu le contrôle de son élément, invoquant plusieurs éclairs violant dans la ruelle. Éclairs qui avaient frappé les bâtiments aux alentours et la ruelle d'une force extraordinaire, provoquant un écroulement de la rue sous nos pieds, ainsi que des gravats tombant des bâtiments.

Je m'étais jeté sur la demoiselle de Russie, mais le sol c'était écroulé sous nous, nous faisons tomber dans les souterrains de la ville … Au vu de la situation, j'étais resté au-dessus pour prendre les gravats qui tombaient sur moi, pendant que la demoiselle allait tomber dos dans l'eau, ça me semblait le plus sécurisé pour le moment. Puis on toucha l'eau des souterrains, alors que les gravas me tombaient dessus me faisant de nouveau mal …

Il faisait plutôt sombre dans cet endroit. Je m'étais redressé doucement en faisant tomber les gravats sur mon dos. Je soupirai doucement puis soudainement une terrible douleur à l'abdomen s'empara de moi alors que je pouvais voir une tige de métal dans mon flanc ….

« • Ahhh …. Putain … Vous allez bien mademoiselle ?  »


Je la cherchai du regard voir si elle allait bien ou non.





Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff 2zra
Katyusha A. Dostoïevskaïa

Katyusha A. DostoïevskaïaMessages : 167
Date d'inscription : 02/02/2020


Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff Empty
MessageSujet: Re: Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff   Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff EmptyLun 3 Fév - 21:01


@Nemeroff


Quelle escorte incroyable
Tu fis un mouvement de tête en signe de réponse à son remerciement. Tu trouvais cela normal. Tu ne voulais pas qu'il s'évanouisse, ou qu'il ne risque encore plus sa vie avec une plaie à l'air libre. Cela te pèserait sur la conscience plus tard. Consciente de ta situation, le mouvement était la meilleure chose à faire pour l'instant. Annuler le trajet était aussi une bonne initiative. Le policier semblait approuver également. Seulement, on ne vous avait pas laisser à la causette et aux plans très longtemps. Revenus à la charge, ton épaule gauche fut touchée. Heureusement que tu étais droitière, tu pouvais donc toujours te défendre au cas où la situation s'aggraverait. Et ce fut le cas après à peine quelques secondes. Tu avais bien vu le mouvement du policier vers toi, mais tu avais réussi à tenir l'équilibre. A rester digne.


Tu n'avais pas eu le temps de dissuader le policier à partir au corps-à-corps que les lames s'entrechoquaient déjà. Tu avais dégluti, ramassant une épée qui traînait dans un coin de la ruelle. Tu avais ton arme oui, mais autant garder les balles au cas où la situation deviendrait sans espoir. Le corps à corps que tu avais eu fut bref étant donné que le policier avait hurlé en ta direction, te stoppant nette dans tes mouvements. Tu t'étais approchée de lui, mais il fut plus rapide en se jetant sur toi. 


Tout était rapide.
Le sol se dérobait sous vos pieds. 


Crispée de peur, tu sentais un contact humide contre ton dos, qui avait violemment percuté le sol. L'écrasement de tes poumons t'avait fait tousser. Le policier, au - dessus de toi, semblait en plus mal en point, vu qu'il se prenait tous les gravats tombant du plafond. Et tes yeux de saphir n'avaient pas raté cette tige d'argent planté dans son flanc. Tu étais figée au sol, même si le policier avait bougé. Reprenant tes esprits d'un mouvement de tête, tu te redressais, avec du mal. Tu avais froid; tu étais mouillée. Mais ce n'était pas ta priorité. Vous étiez dans un sombre espace. Seulement éclairés par les fissures et le trou du plafond. Tout pouvait intervenir, à n'importe quel moment. Tu avais posé tes mains à ton front.


« Pardonnez moi... C'est de ma faute si vous êtes dans un si terrible état... »


Tu t'en voulais. Tu t'étais relevée, étant déterminée à arrêter d'être en arrière plan. Les effluves de sang, il y en avait eu bien trop. A peine étais-tu sur tes deux jambes qu'un bruit sourd se fit entendre à côté. Tu avais conclu qu'une, ou deux personnes vous avait rejoint. Restant droite malgré la douleur de ton épaule, ton arme en main tu te concentrais sur les bruits aux alentours, en fermant un peu les yeux. Et comme tu l'avais deviné, vos assaillants étaient en bas avec vous. Une épée t'était arrivée contre la gorge. Tu restais cependant neutre.



« S'en prendre à un innocent face à une souveraine est une des plus grandes erreurs colossales que vous avez effectué depuis votre misérable naissance»


Tu avais tiré, en plein milieu de l'abdomen de l'homme à l'épée. Tombant à terre, tu te penchais, prenant ses cheveux pour lever sa tête, plonger ton regard, normalement si calme, étincelant, devenu malsain, perçant. Un sourire du même envergure s'était dessiné sur tes fines et pâles lèvres.


« Qu'attendez-vous de moi ?

- L-La richesse, v-vous ne méritez pas ce titre, Dostoïevskaïa.

- Ennuyant. »


Tu lui avais donné un coup dans la mâchoire, lui déboîtant cette dernière. Son cri de douleur te laissait indifférente. Ce qui n'était pas la même chose quand tu avais ré-entendu un bruit derrière toi.


« Attention, derrière vous! »
MADE BY MIZO


▬ Je gouverne en #rosybrown et je parle en *russe* 

Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff Unknown

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Nemeroff Dreiden

Nemeroff DreidenCitoyenMessages : 229
Date d'inscription : 26/11/2019


Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff Empty
MessageSujet: Re: Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff   Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff EmptyLun 3 Fév - 21:36




Nemeroff et Katy
Une Escorte Peu Royale
On était dans les égouts et j'étais à genoux au sol épuisé et surtout … J'avais l'impression qu'un coup de vent pourrait me faire tomber au sol. La femme s'excusait de ce qui se passait. Pour le coup, je ne la tenais pas responsable de cela, du moins pour le moment. C'était elle la première victime de tout ça, moi je faisais juste mon métier … Un peu plus que mon métier quand même vu mon état.


« • Ce n'est pas de votre faute … Quederla est une ville assez dangereuse même sans de grandes personnalités. »


J'essayai de me relever, mais j'avais encore beaucoup de mal. Je regardai la tige de métal dans mon abdomen, ne sachant pas si je devais la retirer ou non. A l'école on nous disait de la retirer dans une zone qui ne craint pas … Mais comment savoir si ça a touché une zone importante ou pas …

Alors que je rassemblai le maximum de courage et de force pour me relever, de nouveaux acteurs étaient arrivés sur place. Ils étaient quand même rapides, je devais bien l'avouer, j'avais du mal à suivre. J'avais un peu peur de la suite des événements, mais la jeune femme avait décidé de se battre à son tour. J'étais un peu surpris quand même de la scène.

La reine se débrouillait bien et elle combattait plutôt proprement, elle semblait discuter avec l'homme qu'elle avait maîtrisé. Puis elle se tourne vers moi en me prévenant de faire attention derrière moi. Bien évidemment, j'avais mis un temps avant de comprendre ce qu'elle me disait, devant lire sur ses lèvres. C'est pile au dernier mois que je m'étais jeté en avant en comprenant le message, le couteau qui arrivait dans mon dos avait eu raison d'une mèche de cheveux .

Terminant de nouveau au sol, l'homme au couteau courra encore vers moi. Malheureusement, durant la chute, j'avais perdu mes dagues et en le voyant se jeter sur moi, le seul réflexe que j'avais eu était de tirer la tige de métal de mon ventre dans un hurlement de douleur atroce avec de l’utiliser pour bloquer la lame du couteau..

« • Putain de merde … »


J'avais réussi à lui faire lâcher son couteau en tordant son poignet, mais sa réponse avait été rapide, comme j'étais en difficulté. L'assaillant m'avait donné un coup de pied au niveau de ma blessure sur le flanc, me faisant bloquer ma respiration et rouler encore un peu dans les égouts :

« • Arghh.... »


J'essayai de me relever tant bien que mal alors que l'homme avait de nouveau ramasser son couteau.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff Empty
MessageSujet: Re: Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff   Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Rps 2020-