La ville est en Mars 2020
-50%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur un arbre à chat géant – 154cm de hauteur
68.99 € 138.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff - Page 2 1bj8
Katyusha A. Dostoïevskaïa

Katyusha A. DostoïevskaïaMessages : 51
Date d'inscription : 02/02/2020


Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff   Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff - Page 2 EmptyJeu 6 Fév - 19:05


@Nemeroff


Quelle escorte incroyable
L'adrénaline. Cette chose que tu ne ressentais que très rarement, voir jamais depuis que tu avais élu domicile à Quederla. Trouvant encore cette ville relativement calme malgré les tensions et les combats redondants entre les différents groupes composant cet endroit si singulier. Plus trop singulier étant donné que vous vous étiez retrouvés dans les sous-terrains de la ville. Tu n'avais pas pu faire autrement. T'excuser. Il le méritait bien. Si il n'aurait pas eu pour mission de t'escorter, sûrement qu'il ne serait pas autant en train de risquer sa vie, surtout pour toi. Tu sais que ton statut donne envie à beaucoup de onde. Que ce soit des envies de vengeance, des envies de meurtre. Mais à ce point ? La bêtise humaine t'en faisait voir de toutes les couleurs.


Une ville assez dangereuse. Ta mère n'avait pas eu les même informations à l'époque. Quand Mikhail avait reçu, de ses funestes ordres, le conseil de t'envoyer à Quederla en attendant ton couronnement. Alors peut-être que l'ambiance de ces lieux n'était pas aussi incertaine qu'actuellement. Ou ne faisais-tu pas attention. Tout était possible. Mais jamais quelqu'un de s'en était prit à toi d'une telle violence. Étaient-ils au courant de ce colis reçu ? Ou bien est-ce pour simplement te tuer d'une main sanglante ? Toutes ces questions. Aucune réponse, cela ne me plaît pas.




Tu avais réussi à maîtriser l'un de vos assaillants. Sa réponse te laissait sans voix. Ou plutôt perplexe. Tu ne trouvais pas que cette réponse était réellement valable pour s'en prendre d'aussi vive violence à une personne totalement extérieure et innocente à la situation, qui concernait la Russie, ton titre. Un soupire, une mâchoire déboîtée. Rien de bien violent de ta part pour le moment. Mais rien n'était gagné, vu qu'une personne allait s'en prendre au policier. Tu avais entendu des pas précipités, une chose peu habituelle quand sur trois personnes visibles, seulement une pouvait se mouvoir, toi. 


Il avait prit d'assaut le policier,  pourtant grièvement blessé. Redonnant un coup pour faire taire la personne que tu avais maîtrisé, tu te retournais vers celui qui devait t'escorter. Dans un faible état. Tu ne penses pas qu'il pourra tenir bien longtemps de cette manière. Son hurlement de douleur te le confirmait. Ce qui te le confirmait encore plus était que celui qui l'attaquait semblait avoir l'avantage. Il fallait que tu ailles l'aider. Rapidement, d'un regard, tu fis le tour des lieux, trouvant en surbrillance une arme de corps-à-corps que tenait celui que tu maîtrisais. Une sorte de dague qui semblait tranchante. A la lame un peu plus longue que ton avant bras. Plus une épée donc. La prenant, tu te ruais vers l'assaillant, bloquant l'attaque qu'il allait faire. Il avait réussi à te toucher, du moins te frôler le visage, te faisant une entaille, pas très importante. Vos deux lames collées entre-elles, tu le fixais dans les yeux, il s'était arrêté; tu attendais.


« Idi nia houille.


- Je vous retourne le compliment podlets.

D'autres personnes viendront vous attaquer, ce n'est pas fini.

- Si vous le dîtes. »


Tu sentais la pression qu'il mettait sur vos lames, histoire de te faire céder. Tu avais souri, pointant ton arme contre son ventre. Tu avais hésité à viser sa tête. Mais autant ne pas faire de mort et te mettre en tord. Ce serait t'abaisser à leur niveau, et ce n'était pas ce que tu voulais.


« Da svidania. »


Un tir. Ambiance silencieuse.


Tu soupirais, t'accroupissant vers le policier, tendant ta main.


« Mes majordomes ne devraient pas tarder. Tenez bon »
MADE BY MIZO


▬ Je gouverne en #rosybrown et je parle en *russe* 

Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff - Page 2 Unknown

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gouvernement
Nemeroff Dreiden

Nemeroff DreidenGouvernementMessages : 133
Date d'inscription : 26/11/2019


Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff   Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff - Page 2 EmptyJeu 6 Fév - 19:22




Nemeroff et Katy
Une Escorte Peu Royale
J'étais à moitié allongé dans l'eau la tête dépassant et la main sur le flanc. J'avais du mal à respirer à cause de la douleur et la fatigue … L'eau qui entourait mon corps prenait une teinte légèrement rouge alors que l'homme en question revenait à la charge avec une certaine férocité que je ne pouvais pas comprendre.

Alors que je pensai finalement y passer, la demoiselle plus loin s'était interposée pour un nouveau combat. Elle n’était vraiment pas mauvaise, j'avais beau avoir du mal gardé les yeux ouverts à cause de la fatigue, je constatai qu'elle se débrouillait plus que bien. Je me demandai si toutes les royautés avec des cours pour apprendre à combattre.

Je ne m'en plaindrais pas si c'était le cas, car c'était sûrement cela qui allait sauver ma misérable vie. Je me sentais un peu inutile au final. J'avais même fermé les yeux quelques instants un peu trop fatigués pour regarder ce combat que la jeune femme avait terminé par gagner, avec une blessure au visage ne prime. J'espérai profondément qu'on ne m'en tiendrait pas rigueur vu les cons qui me commandent.

La demoiselle était d'ailleurs revenue vers moi en tendant ma main. J'avais de nouveau ouvert les yeux en sentant l'eau changer de rythme au pas de la femme. Elle tendait sa main gentiment vers moi en étant accroupie. Je l'avais donc saisi pour me redresser doucement, gardant ma main sur la plaie ouverte à mon ventre, à cause de la tige métallique :

« • Désolé, vous vous êtes blessée à cause de moi.»


Je sentais déjà les réprimandes de certains vraiment. J'essayai de me relever avec le peu de force restant, mais c'était dur. Mais fallait que je tienne encore un peu, du moins le temps que les majordomes de la femme arrivent. J'aurais le temps de prendre du repos après, enfin plutôt encore une fois.

« • Vous êtes sure qu'ils pourront nous retrouver par ici ? Les souterrains ne sont pas la zone la plus simple. Surtout pour des personnes étrangères non ? »


Je restai pencher légèrement en avant, la main sur le ventre. Mon teint se faisait plus pâle et la fièvre semblait être de la partie maintenant. Un peu trop rapide à mon goût d'ailleurs, mais que voulez-vous, ce n’était pas si simple d'être un représentant de la loi :

« • Vous n'avez rien de grave ? En dehors de la plaie au visage ? Vous pouvez avancer un peu encore ? Partez devant ça vaut mieux. Vous rejoindrez plus vite vos majordomes. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff - Page 2 1bj8
Katyusha A. Dostoïevskaïa

Katyusha A. DostoïevskaïaMessages : 51
Date d'inscription : 02/02/2020


Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff   Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff - Page 2 EmptyDim 9 Fév - 20:05


@Nemeroff


Quelle escorte incroyable
Tu n'avais pas honte d'admettre que tu avais peur. Peur que cela s'aggrave, que tu sois condamnée à mourir, ou voir le policier succomber à ses blessures. Ces pensées ne te faisaient certes pas plaisir, mais ce n'est pas ton avis qui changera la donne des événements. En effet, tout pouvait vous tomber dessus sans prévenir. C'était le but d'une embuscade. Embuscade dont tu ne comprenais toujours pas la finalité escomptée. Même si tu avais eu une réponse de la part d'un de vos assaillants, cela restait encore flou. De quoi pouvaient-ils t'en vouloir ? Ils sont russes, donc ils ne peuvent pas être des personnes à la haine énorme, venant de Suède. C'était interne à ton pays. Peut-être te reprochaient-ils la guerre qu'avait lancé ton père. Une guerre sans précédent, qui causera à vie des cicatrices ouvertes. Des pertes dont tu avais conscience. Mais hélas, tu n'y pouvais rien. Tu n'avais pas la capacité de ramener les morts, de panser les plaies des descendants de ces personnes décédées pendant cette guerre. On pouvait te réprimer. Te hurler que tu ne méritais pas le trône. Mais si tu ne défends pas ton titre, jamais tu ne feras ouvrir les yeux à ces êtres encore dans le déni.


Dès qu'il avait prit ta main pour se redresser, tu avais bien vu sa plaie. Son ouverture. Causée par ces hommes. Causée par toi en l'occurrence, autant ne pas chercher trop loin. Quand il s'excusa, tu avais légèrement souri. Un sourire chaleureux, honnête. Vous en aviez certainement bien besoin.


« Ne vous excusez pas, et puis, ce n'est pas grave. Vous avez prit plus de dégâts que moi; c'est alors à moi de m'excuser de vous avoir mené à une telle situation. »


C'était évident pour toi. Tu l'avais vu essayer de se relever, et par réflexe, tu t'étais approchée, pour éviter qu'il ne tombe. Mais il ne semblait même pas avoir assez de force pour se relever. C'est un mal pour un bien, au moins tu es certaine qu'il ne tentera pas de se lever ou faire un quelconque mouvement brusque.


« Ne vous en faîtes pas, ils seront guidés par Laïka, mon husky. Et un trou menant aux sous-terrains n'est pas une chose qui se rate, soyez rassuré; ils nous trouverons. »


Tu le fixais toujours. Lui et sa blessure, qui ne te disait rien qui vaille. Tu n'avais rien sur toi qui pouvait l'aider malheureusement, alors tu espérais que des majordomes ramèneront de quoi l'aider, au moins pour le conduire chez lui, ou à l'hôpital. Un endroit un peu plus sûr qu'ici. A ses mots, tu t'étais redressé, remettant tes cheveux derrière tout en le regardant.


« Le plus “ grave ” que j'ai, si je puis dire, c'est la balle réceptionnée dans mon épaule. Mais cela devrait aller. Il est hors de question que je vous laisse seul dans un tel état. »


Au risque de lire dans le journal qu'un mort fut retrouvé dans les sous-terrains, vaut mieux que tu restes ici avec lui le temps qu'Ivan arrive. Car tu sais qu'il sera avec les autres en voyant Laïka venir sans toi.  D'ailleurs, tu l'avais entendue aboyer juste au-dessus de vos têtes.


« Majesté ? 

- Nous sommes ici. »


A l'aide d'une corde, Ivan était descendu, se ruant vers toi, consterné par ton état. Il avait prit avec lui une couverture, qu'il avait mis rapidement sur tes épaules.


« Que s'est il passé ?

- C'est bien trop long à expliquer, nous avons plus important.

- Comme ?

- Le policier qui m'escortait est gravement blessé, il faut s'occuper de lui en priorité. »


A ces mots, tes pas te dirigèrent de nouveau vers le policier, te baissant à sa hauteur.


« Voulez - vous que nous vous emmenions à l'hôpital ? Ou alors mes hommes peuvent s'occuper de vous en vous emmenant à ma demeure. Comme vous préférez. »
MADE BY MIZO


▬ Je gouverne en #rosybrown et je parle en *russe* 

Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff - Page 2 Unknown

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gouvernement
Nemeroff Dreiden

Nemeroff DreidenGouvernementMessages : 133
Date d'inscription : 26/11/2019


Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff   Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff - Page 2 EmptyDim 9 Fév - 20:53




Nemeroff et Katy
Une Escorte Peu Royale
Je n'étais pas vraiment dans un état … Banal. Même plutôt inquiétant. La jeune femme semblai plutôt inquiète pour moi et même moi je l'étais en réalité. Je n'entendais rien et mes yeux avaient du mal à resté ouvert. Je n'avais même pas entendu le chien revenir et aboyer si le majordome descendre du trou.

Pour le coup … J'étais totalement perdu dans la limite de l'inconscience. C'est en voyant une nouvelle ombre approcher de moi que j'ai redressé la tête pour découvrir un visage d'homme totalement inconnu et parler avec la demoiselle. Mon visage se tourna ensuite vers la jeune femme pour voir si c'était un allié ou un ennemi. La seule chose que j'ai pu lire sur ses lèvres étaient sa question hôpital ou chez elle :

• J... je crois... que je vais prendre l'hôpit ...al

Comme pour appuyer mes dires, je m'étais évanoui sur place totalement épuisé et le manque de sang ne devait pas aider à la situation. Le choix n'était donc plus vraiment permis … C'était un petit tour à l'hôpital voir même un séjour pour la recrue que j'étais. Mais j'avais au moins remplis ma mission comme j'ai pu.

J'avais laissé les personnes m'emmener à l'hôpital le plus proche pour finir en service d'urgence au vu de mon état puis être placé dans une chambre d'hôpital. A mon réveil, je serais dans une jolie petite chambre blanche très vide niveau décoration, mais que je visitai assez souvent … Peut-être que c'est la bouffe de l'hôpital qui aura raison de moi à la fin.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff   Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une escorte peu royale •• ft. Nemeroff
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Rps 2020-