La ville est en Juin 2020
Le Deal du moment : -40%
Vélo d’appartement FYTTER – ...
Voir le deal
150 €

Partagez
 

 Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde G4b1
Naoko Dawkings

Naoko DawkingsMessages : 84
Date d'inscription : 30/12/2019


Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde Empty
MessageSujet: Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde   Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde EmptyMer 5 Fév - 19:14

Aujourd'hui, tu étais certain d'une chose; tu allais apprendre beaucoup de chose. La mécanique ? Tu n'avais jamais réellement songé à t'y intéresser, à t'approcher de ce corps de métier. Qui avait l'air, pourtant, de contenir sa mine d'or d'information. Il ne faut pas non plus être un imbécile de première pour pouvoir prétendre à ce métier. Il fallait savoir ce que l'on faisait. Ne pas rester sur ses acquis et apprendre de ses erreurs. Tant de notions que tu ne connaissais pas plus que ça. Que tu allais découvrir, voir peut-être aimer ? Tu ne pouvais pas le savoir à l'avance. La journée était longue, sans doute seras-tu surpris par ce qu'il pourrait t'arriver.


En attendant, tu avais pris soin de prendre un petit déjeuner assez complet, pour éviter un malaise sous l'effet du stresse. Ce serait mieux. Adélaïde n'avait pas à porter sur ses épaules le poids d'avoir gentiment proposé de découvrir un métier à un enfant malade et facilement perdu sous des crises de stresse. Donc tu prenais tes précautions, c'était mieux ainsi.


Ce qui était mieux aussi était de venir à l'heure. Tu étais quelqu'un qui n'arrivait pratiquement jamais en retard, donc cela ne devait pas être un soucis, surtout après avoir compris que tu avais au moins dix bonnes minutes d'avance. Tu avais usé de ces minutes pour vérifier que c'était bien le bon lieu, que tu avais bien tes traitements avec toi. Ce fut assez long pour que tu vois la brune arriver. Refermant la sacoche que tu avais pris avec toi, tu saluais d'un sourire celle qui sera ta supérieur pour une journée.


« Bonjour ! Je suis à l'heure, comme convenu ! J'espère que tu vas bien? »
J'porte la poisse ou-


▬ J'enquête en #lightpink

Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde 1bj8
Adélaïde Chesterfield

Adélaïde ChesterfieldMessages : 197
Date d'inscription : 06/06/2019


Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde Empty
MessageSujet: Re: Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde   Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde EmptyLun 10 Fév - 21:17

 
Éviter un cambriolage, c'est comme ça...

J'allais avoir un apprenti aujourd'hui. Piouf, on pouvait presque dire que j'étais stressée à l'idée de former quelqu'un. Qu'est-ce qui m'a pris de lui faire une telle proposition ; je n'étais pas très pédagogue. Mais en même temps, ce serait l'occasion pour lui de découvrir mon merveilleux métier et je sais que dans cet atelier, personne ne serait assez patient pour le prendre en apprenti. De toute façon, je m'étais déjà engagée auprès de lui et puis il avait l'air si choupinou ce jeune garçon qu'il ne me poserait pas de problèmes. Bon stop, ce n'était pas un bébé non plus.

Je continuais d'avancer jusqu'à mon boulot en me disant que je serais certainement la pire professeur qu'il n'ait jamais eu. Je serais capable de lui dire que cette pièce va à tel endroit mais c'est tellement une évidence pour moi que je ne sais pas si je serais capable de bien expliquer les choses. Je soupirais. Au final, peut-être que je me faisais du mouron pour rien et qu'il n'allait simplement pas venir. Ce serait mauvais dans son rapport de stage ça. Mais enfin ! Qu'est-ce que je racontais, c'était un stage non officiel que je lui proposais... Je n'aurais pas de rapport à remplir. Enfin, j'espère.

Mon atelier n'était plus très loin et je remarquais déjà une petite silhouette qui semblait attendre, oh bah tiens, c'était ma petite tête blonde ! Finalement, il était déjà venu. Et en plus, il était à l'heure ! Je regardais ma montre. Mouais, c'est moi aussi qui avait dix minutes de retard ; avec un peu de chance, il est arrivé il y a deux minutes et comme ça, il n'aura pas attendu très longtemps. Bref, ce n'était pas sérieux de ma part pour un premier jour.

-  Bonjour ! Je suis à l'heure, comme convenu ! J'espère que tu vas bien ?

- Mince. Ça veut dire que j'ai réellement dix minutes de retard...
Dis-je avant de secouer la tête. Ouais, ça va super ! Et toi ? J'espère que tu as pris un bon p'tit dej !

Pff, il était à l'heure. Quel exemple suis-je entrain de donner du monde du travail. Bref. Je sortis mon trousseau de clés pour commencer à glisser la grande porte de mon atelier qui faisait énormément de bruit quand on l'ouvrait ; je haïssais cette porte et j'avais demandé plusieurs fois à la changé... Mais apparemment, Gérard préférait investir dans des trucs plus utiles qu'il disait. J'allumais la lampe sur le côté pour éclairer mon atelier : un joyeux bordel organisé. Face à la porte d'entrée, il y avait mon bureau sur lequel se trouvait quelques plans de la voiture sur laquelle je travaillais actuellement et qui se trouvait sur la gauche.

- Bon, ben voilà. Ma caserne d'ali-baba.


Je lançai les clés sur le bureau mais celles-ci glissèrent jusqu'au sol. Pas grave, elles ne tomberont pas plus bas de toute façon. Je retirais mon manteau et invitais Theo à faire de même et poser ses affaires sur le porte-manteau.

- Du coup, moi c'est de la mécanique pure et dure. Je travaille actuellement sur un nouveau modèle de moteur venu tout droit d'Allemagne ! Un truc du tonnerre mon pote, je n'ai jamais entendu un moteur rugir autant. Attends, je te fais écouter ça !!

Prenant les clés de la voiture, je rentre comme une petite folle dans le moyen de transport, laissant ma portière passager ouverte. J'allumais le moteur et appuyais sur l'accélérateur pour faire rugir le moteur ; le bruit était si beau, si doux. En même temps, personne ne l'avait encore utilisé. Ce n'était clairement pas une voiture de course mais elle était déjà plus performante que nos vieilles titines d'il y a 10 ans !

- Donc... Pour le programme. On va étudier les plans du moteur et le moteur en lui-même, histoire d'apprendre chaque pièce et les endroits où elles se positionnent... Et ensuite, je vais travailler sur un nouveau projet de machine volante. Des questions ?
Codage par Libella sur Graphiorum


☆ Je m'excite en #91283B
Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde RxywI7vfcG4--l0CRiDSWRwa8jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde G4b1
Naoko Dawkings

Naoko DawkingsMessages : 84
Date d'inscription : 30/12/2019


Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde Empty
MessageSujet: Re: Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde   Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde EmptyMar 11 Fév - 20:00

Tu avais hâte d'apprendre des choses. De pouvoir raconter ta journée à Dayana, lui dire que tu avais découvert des notions par rapport à la mécanique. Un univers dont tu venais à peine de mettre les pieds. Enfin, hier, après t'être séparé de la demoiselle, tu étais allé à la bibliothèque pour voir si des ouvrages sur la mécanique existaient. Et c'était le cas.Alors tu en avais lu quelques pages, histoire d'avoir quelques petites bases. Pas non plus venir comme une fleur en ne sachant rien, tu voulais te montrer tout de même un minimum utile, sinon tu serais un peu gêné de te sentir comme une plante verte. Non, vraiment pas une sensation agréable pour toi. 


Finalement, avec dix petites minutes de retard, tu avais vu la brune. Tu avais souri à sa remarque. En soi, qu'elle soit en retard ne te dérangeait pas du tout, qui sait, elle avait peut-être eu un imprévu ou autre, donc bon, un retard ce n'est rien de grave.


« Ne t'en fais pas, ce n'est pas grave ! Oui, ça va parfaitement ! Héhé, oui, j'ai fait en sorte de déjeuner convenablement ! »


Non pas que tu avais constamment faim, mais autant éviter de mourir de faim si jamais vous deviez faire pas mal de truc, même si tu penses être plus concentré sur ses paroles et ses gestes que derrière des machines. Tu ne veux pas la gêner ni même abîmer quoi que ce soit. Ou déranger son atelier, dont la porte faisait un bruit peu agréable tandis qu'Adélaïde l'ouvrait. Tu observais, fasciné, l'atelier de la jeune femme. Ce dernier possédait une ambiance particulière, mais pas du tout désagréable, bien au contraire. Les plans un peu partout, les outils, les nombreux objets présents avaient tous un petit tu ne sais quoi d'intéressant. Tu avais vraiment hâte d'en savoir plus. Tu suivais la jeune femme, regardant les pauvres clés atterrirent au sol. Enfin, ton attention fut happée par la brune, qui t'indiquait où poser tes affaires. Ce que tu avais fait, en prenant soin de prendre tes médicaments, les mettant dans une de tes poches. Autant les avoir près de toi au cas où il t'arrive quelque chose.


L'énergie débordante de la jeune femme se faisait ressentir quand elle parlait d'un certain moteur venant tout droit d'Allemagne. Honnêtement, tu ne prêtais jamais attention aux nombreux véhicules présents dans Quederla. Mais tu devrais, car c'était une énorme avancée technologique d'après tes parents qui eux, ont connu la découverte de ces moteurs aux pièces sans doute très complexes à l'intérieur.


« Je vois ! J'ai lu le début de quelques ouvrages sur la mécanique, ça a l'air d'être intéressant comme assez compliqué  ! Oh ? Hâte de v- d'entendre ça! »


Tu suivais la brune, te mettant vers la portière ouverte du côté passager. Il est vrai que le son du véhicule avait un côté un peu moins "mécanique" que les actuels voitures que vous pouviez croiser en ville. Tu avais encore plus souri. Tu te demandes tellement comment des alliages de pièces de métal, couplées à des boulons et autres pièces que tu ne connaissais pas pouvaient faire un bruit aussi puissant. 


« D'accord, je te suis ! Les machines volantes ? Tu travailles dessus aussi ? Je trouve ces machines tellement incroyables ! Hmm, non c'est bon, pour l'instant c'est clair ! »
J'porte la poisse ou-


▬ J'enquête en #lightpink

Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde 1bj8
Adélaïde Chesterfield

Adélaïde ChesterfieldMessages : 197
Date d'inscription : 06/06/2019


Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde Empty
MessageSujet: Re: Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde   Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde EmptyMer 12 Fév - 18:02

 
Éviter un cambriolage, c'est comme ça...

- Je vois ! J'ai lu le début de quelques ouvrages sur la mécanique, ça a l'air d'être intéressant comme assez compliqué  ! Oh ? Hâte de v- d'entendre ça !

- Tu es motivé, c'est cool !


Je n'ai jamais eu de stagiaire comme je le disais plus tôt mais j'ai vu et entendu quelques collègues dire qu'ils avaient eu des apprentis un peu... Ben on avait l'impression que ça les ennuyait de venir travailler. Après, peut-être que ce n'était que la première journée qui donnait cette impression ? On est toujours motivée la première journée, après ça devient relou. J'ai donc tout intérêt à faire en sorte que cette journée soit inoubliable, ne sachant pas si il va y avoir une deuxième. D'ailleurs, je m'empressais de lui faire écouter le bruit du nouveau moteur... Si doux, si parfait.

Ce n'est malheureusement pas moi qui allais conduire cette voiture car n'ayant pas le permis, je risque de faire quelques catastrophe... Ma virée avec le policier l'autre fois a prouvé que je n'étais pas une as du volant et que je ferais mieux de rester avec ma mécanique. J'éteignis le moteur et sortie de la voiture avant de lui expliquer le programme de la journée : méca, méca, méca, bouffe, méca. Cette journée serait consacrée à la mécanique et il avait intérêt à prendre quelques notes si il voulait suivre. Sauf si ça ne l'intéressait pas.

- D'accord, je te suis ! Les machines volantes ? Tu travailles dessus aussi ? Je trouve ces machines tellement incroyables ! Hmm, non c'est bon, pour l'instant c'est clair !

- Attends, il faut que je te montre un truc incroyable !! Encore.


Toujours souriante, j'avançais vers mon grand bureau en bordel cherchant quelque chose de précis. J'ouvrais les tiroirs, regardais sous les plans avant de zyeuter le pot dans lequel je rangeais tous mes plans. Et je trouvais enfin ce que je voulais ! Je le déroulais délicatement, très délicatement et l'installais sur le bureau ; mettant des objets lourds aux extrémités.

- C'est le plan d'une machine volante invitée par Léonard de Vinci ! Et j'ai regardé, ce sont bien les originaux ! J'ai reçu ça à Noël de la part du mystérieux inconnu... Tu as eu quelque chose, toi ?


Je ne voulais vexer personne ne disant que c'était le plus beau cadeau du monde mais franchement, j'étais extrêmement fière de ce cadeau ! Les plans de de Vinci quoi ! Comment ne pas sauter de joie face à un tel cadeau ? D'autres personnes autour de moi ont eu aussi un cadeau de ce mystérieux donateur et il n'avait pas déconné sur certains cadeaux. Je me demande à combien s'élève son budget d'ailleurs... Pour pouvoir offrir des cadeaux à toute la ville !

- Bon allez, je te laisse le choix. Les plans du moteur ou de la machine volante ?
Codage par Libella sur Graphiorum


Le plan:
 


☆ Je m'excite en #91283B
Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde RxywI7vfcG4--l0CRiDSWRwa8jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde G4b1
Naoko Dawkings

Naoko DawkingsMessages : 84
Date d'inscription : 30/12/2019


Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde Empty
MessageSujet: Re: Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde   Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde EmptySam 15 Fév - 19:40

Tu étais extrêmement motivé. Tu as toujours été quelqu'un motivé par une activité que tu ne connaissais pas forcément. Si cela se trouve, tu allais te trouver une grande passion pour la mécanique. Cela avait déjà l'air intéressant sous forme d'écrits, dans ces ouvrages que tu avais trouvé, alors sûrement que dans la vraie vie, c'est dix fois mieux. Tu suivais la jeune brune qui, après t'avoir fait entendre le bruit de la voiture, voulait te montrer autre-chose. Tu étais tout ouï, regardant ce qu'elle sortait, et on aurait dit une sorte de plan. Une machine qu'elle voulait inventer ? C'était possible. Qui sait, souvent, les mécaniciens ont une sorte d'aura créative, avec les pièces qu'ils ont, ils peuvent créer des choses incroyables, des choses, des objets si complexes mais si fascinants.


Au final, les plans n'étaient pas ceux dessinés par la brune, mais par Léonard de Vinci en personne. Tu savais que cet homme était une personne importante au sein de l'évolution des machines, de la science humaine. Un grand homme. Tu avais d'ailleurs pu observer quelques reproductions de ses esquisses dans des livres de sciences. Parfois, tu ne comprenais pas tout, où il voulait en venir, mais ses savoirs étaient tellement nombreux que bon, tu te disais que tu ne devais pas être le seul qui ne comprenait pas tout.


« Ohhh ! C'est trop intéressant ça ! J'ai pas encore vu de machine avec cette allure, ces plans doivent être très précieux alors! Eh bien, c'est généreux de la part de cette personne ! Heu... J'ai eu cette sacoche, faite main par ma sœur. »


Et c'était très certainement le meilleur cadeau que tu pouvais avoir. Cette sacoche était unique, Dayana avait même cousu en fil doré ton prénom à l'intérieur. Elle avait une valeur inestimable à tes yeux. Tu regardais la brune lorsqu'elle te laissait un choix, presque Draconien. Car il fallait que cela l'arrange également. Tu ne voulais pas choisir quelque chose qui allait la retarder dans son emploi du temps. Enfin, tu penses qu'elle était très certainement professionnelle et tu le dirais si l'un était plus urgent qu'un autre.


« Oh, et bien... Pourquoi pas... La machine volante ? »


Les deux te motivait de toute manière. Tu te concentrais pour écouter ses instructions, mais voilà que ton psyché faisait des siennes. Tu t'étais mis à entendre quelques bruits parasites venant de l'extérieur. Les roues d'un véhicule qui écrasaient des petits cailloux sur leur passage, des jeunes femmes qui passaient devant l'atelier et riaient de bon coeur des sottises de leurs enfants. Des choses en toute somme pas franchement agréables. Cependant, tu avais intercepté aussi la conversation de deux hommes. Rien de bien spécial si ce n'est qu'ils parlaient de l'atelier de la brune. Qu'ils voulaient récupérer quelque chose... Mais la voix de la brune te ramenait sur Terre, secouant ta tête frénétiquement.


« Pardonne moi, j'étais dissipé... Tu as dit quelque chose ? »
J'porte la poisse ou-


▬ J'enquête en #lightpink

Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde 1bj8
Adélaïde Chesterfield

Adélaïde ChesterfieldMessages : 197
Date d'inscription : 06/06/2019


Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde Empty
MessageSujet: Re: Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde   Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde EmptyJeu 20 Fév - 21:48

 
Éviter un cambriolage, c'est comme ça...

Tu lui laissais le choix mais au fond, tu espérais qu'il choisisse la machine volante. Tu étais même en train de croiser les doigts face à ce choix cornélien ; tu essayais de ne rien laisser transparaître mais c'était beaucoup te demander hein ? Tu sautillais presque sur place avec l'espoir qu'il prenne le choix que tu voulais. Tu explosas même de joie quand il annonça qu'il voulait travailler sur la machine volante ! YES ! Tu allais pouvoir commencer à travailler sur ces fameux plans envoyés par ce mystérieux inconnu. Inconnu qui, d'ailleurs, ne semblait pas être passé voir Théo qui eut sa jolie sacoche de la part de sa sœur. Si tu l'avais connu avant Noël, tu lui aurais certainement offert un cadeau. A Theo, pas à sa sœur !

Tu étalas les plans de de Vinci proprement sur la table, mettant un objet lourd sur chacun des quatre coins et tu commençais à donner tes instructions. Une fois encore, il ne fallait pas être dissipé pour écouter car tu donnais beaucoup d'informations ; notamment sur les matériaux à utiliser, la manière dont vous alliez les assembler. Oh ! Et puis il y avait aussi la manière dont vous alliez présenter cet objet au monde entier car tu serais sûrement une des premières, si ce n'est la première à avoir créé ceci ! Cependant, tu remarquas bien vite que ton apprenti avait la tête ailleurs et tu tentas de prendre un air sévère en claquant des doigts pour le faire ramener sur terre.

- Pardonne moi, j'étais dissipé... Tu as dit quelque chose ?

- Tu es sérieux là ? Je vais devoir tout recommencer depuis le début ?


Tu essayais d'avoir un air sévère en fronçant les sourcils mais c'était très difficile de prendre au sérieux, tu avais un visage beaucoup trop innocent pour céder à la colère... Ce n'est pas grave, tu allais ré-expliquer, plus rapidement, les choses. Vous aviez déjà perdu de précieuses minutes et... en fait, vous n'étiez pas pressé par le temps car personne ne savait que tu travaillais sur cette machine mais tu avais réellement hâte de pouvoir la présenter aux plus grands scientifiques de Quederla et être invitée dans les conférences du monde entier ! Bon, tu allais devoir travailler ton anglais qui était approximatif voire complètement nul mais ça devrait le faire !

Tu expliquais, tu expliquais de A à Z mais tu te stoppas net d'un seul coup. Tu avais entendu un drôle de bruit et ta faculté de pie te permettait de pouvoir ressentir une sorte de danger ; comme un sixième sens. Tu regardais la porte de ton atelier, étrangement méfiante à ce qui pouvait se passer derrière... Pourtant, ton atelier donnait dans la ruelle donc pourquoi être aussi méfiante ? Ça devait être encore ces demoiselles riant trop fort ou ce petit vieux qui s'était trompé de chemin ! Pas de quoi s'inquiéter. Pourtant, ton instant te disait qu'il y en avait un et te voilà moyennement rassurée, imaginant tout type de scénarios possibles. Et tu entendis qu'on frappa violemment à la porte... Ou plutôt, qu'on essayait de l'enfoncer.

- C'est quoi ça !
Codage par Libella sur Graphiorum


☆ Je m'excite en #91283B
Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde RxywI7vfcG4--l0CRiDSWRwa8jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde G4b1
Naoko Dawkings

Naoko DawkingsMessages : 84
Date d'inscription : 30/12/2019


Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde Empty
MessageSujet: Re: Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde   Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde EmptySam 22 Fév - 8:35

Tu te sentais coupable de devoir lui faire répéter ses instructions, juste parce que ton psyché s'était activé et était devenu plus prenant que ce que tu vivais à l'instant. Tu devrais apprendre à le contrôler, cela te serait bénéfique à force. Tu avais légèrement baissé les yeux tout en l'écoutant de nouveau. Essayant de faire abstraction de ce qu'il pourrait se passer à l'extérieur, en faisant abstraction de ce que ton psyché voulait que tu entendes. Ces rires insupportables de ces femmes qui passaient te faisait mal à la tête, tu avais l'impression qu'elles riaient dans tes oreilles, ce qui était peu pratique pour te concentrer sur Adélaïde. Mais il semblerait que tu avais tout de même entendu toutes ses instructions, tout ce qu'elle voulait faire là. 


Mais elle s'était arrêtée d'un coup, ses yeux se posant sur la porte d'entrée. L'ambiance était étrange, tu le ressentais bien. Tu portes vraiment la poisse, c'était ce que tu pensais. Faisant appel à ton psyché, tu essayais de te concentrer sur le plus important, la source du bruit derrière la porte. Ce dernier n'était pas rassurant.  Et tu ne souhaitais pas que la jeune femme soit en danger. Une sorte d'âme héroïque en soi. De plus, tu avais confiance en tes capacités, tu peux remercier les entraînements de Mr. Ramsay. Bon après, tu n'étais pas armé, un point peu avantageux dans votre situation.


« Ce sont deux hommes, de ce que j'entends, ils veulent... Eh, cambrioler votre atelier ? »


Bon, le seul soucis c'est que Adélaïde ne pouvait sans doute rien entendre, alors au choix elle te prendrait pour un fou qui entends des voix, soit elle ne te ferait pas confiance. Soit un autre choix qui n'est pas arrivé dans ta tête. D'un soupire, tu t'approchais de la porte, fermant les yeux pour te concentrer, murmurant à la demoiselle.


« Le mieux serait de tout barricader. Si nous voulons éviter une altercation, je ne sais pas si ils sont armés, mais autant partir sur la sûreté... » 
J'porte la poisse ou-


▬ J'enquête en #lightpink

Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde 1bj8
Adélaïde Chesterfield

Adélaïde ChesterfieldMessages : 197
Date d'inscription : 06/06/2019


Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde Empty
MessageSujet: Re: Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde   Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde EmptyMar 3 Mar - 23:06

 
Éviter un cambriolage, c'est comme ça...

Je secouais la tête. Non mais ce n'était pas une banque ici, pourquoi est-ce qu'on essaye de me cambrioler ? C'est ridicule ! Il n'y avait pas d'argent ici, simplement des plans et des machines. Oh mon dieu ! Ils voulaient me voler mes plans de De Vinci ou voler la voiture qui valait sûrement quelques derlas. Dans tous les cas, ce n'était pas un raton laveur qui venait me réclamer de la nourriture... Ou alors c'était un gros raton et si c'est le cas, je vais m'empresser de lui mettre la boîte de haricots histoire de perdre ces kilos en trop.

- Ce sont deux hommes, de ce que j'entends, ils veulent... Eh, cambrioler votre atelier ?

- Hein ?


Je regardais Theo en me disant comment il pouvait savoir ça ? Il entendait ? Personnellement, je n'avais rien entendu et je ne pense pas être aussi vieille que ça ; je n'avais pas encore les oreilles d'une mémé de 80 ans. Ou alors, peut-être que j'avais une otite ou les oreilles bouchées ? Je regardais mon apprenti s'approcher de la porte en me demandant ce qu'il était en train de faire ; est-ce qu'il travaillait avec ses hommes ? Je fronçais les sourcils en me disant que cette situation n'était qu'une mauvaise blague. Sauf que les mauvaises blagues, ça ne me faisait pas beaucoup rire ! Au contraire, j'étais réellement en flippe là.

- Le mieux serait de tout barricader. Si nous voulons éviter une altercation, je ne sais pas si ils sont armés, mais autant partir sur la sûreté...

- Tu te fous de moi ?

Ce n'était pas demandé sur un ton méchant ou agressif mais plutôt apeuré. Franchement, je ne lui en voudrais même pas si il me dit que ce sont ses potes qui font une mauvaise blague et qu'ils voulaient juste me flanquer la frousse... Parce que je préférerais entendre cela que d'être face à la réalité d'un cambriolage ! Malheureusement, les coups sur la porte recommencèrent et j'écarquillais les yeux sous la peur avant de faire rouler la chaise du bureau contre la porte d'entrée. Bon ok, ce n'était pas le meuble le plus lourd de l'atelier mais c'est ce que j'avais sous la main. Je fis signe à Theo de venir m'aider pour déplacer une grosse commode.

Les coups contre la porte continuèrent et j'espérais réellement que ce nouveau meuble pourrait retenir les coups ; une fois la commode placée, je choppais Theo par le t-shirt pour l'éloigner de la porte. Bon, je n'ai peut-être pas été des plus délicate mais je voulais simplement l'éloigner du danger. Je pris au passage une clé à molette que je tenais fermement en mains et la pointais face à la porte ; prête à la lancer si jamais ils décidaient d'entrer dans mon atelier.

- Psst, tu sais te battre ? Juste au cas où...


Non parce qu'il fallait savoir que ces plans et ces voitures étaient réellement toute ma vie. Je dépensais mon temps, mon énergie, ma santé mentale parfois dans ces travaux alors il n'était pas question que des petites frappes me piquent mes plans ! Sauf que je n'étais pas réellement la meilleure combattant de Quederla donc j'avais quand même espoir que Theo sache se battre. Deux-trois prises quoi, histoire de les retenir le temps que je m'égosille pour avoir de l'aide.

- Ils sont toujours là ? D'ailleurs, tu as l'ouïe ultra fine !
Codage par Libella sur Graphiorum


☆ Je m'excite en #91283B
Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde RxywI7vfcG4--l0CRiDSWRwa8jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde G4b1
Naoko Dawkings

Naoko DawkingsMessages : 84
Date d'inscription : 30/12/2019


Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde Empty
MessageSujet: Re: Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde   Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde EmptyJeu 5 Mar - 16:05

Tu te demandais si tu n'avais pas un amas de karma ou de mal chance au-dessus de ta tête. Ta première rencontre avec la brune était dû à un homme qui lui avait volé son argent, et là cela recommençait, cette fois-ci avec un vrai cambriolage. Du moins, une tentative. Tu entendais bien les exclamations de la brune, mais tu ne savais pas totalement quoi répondre. Dans ta tête, il valait mieux pour vous de garder le silence, mais c'était hélas raté. Toujours à côté de la porte, tu essayais de concentrer ton psyché pour entendre clairement les intentions des deux hommes derrière la porte, bien que cela n'était pas forcément des plus compliqué à deviner. Tu étais tellement concentré que la chaise arrivant contre la porte d'entrée te fit sursauter. Reposant les pieds sur Terre, tu t'étais approché de la brune pour déplacer le meuble qu'elle avait choisit contre la porte. Niveau discrétion on a vu mieux, mais niveau sécurité c'était déjà un peu mieux.


La demoiselle t'avait attrapé par le haut, te tirant plus loin, ce qui avait coupé ta concentration sur les paroles des deux hommes. Fronçant les sourcils, tu regardais la brune pointer ce qu'il semblait être un outil en direction de la porte. Tu étais perplexe quand à l'utilité de cet objet, bien que si il est réceptionné sur la tête, cela doit faire mal, mais bon. Tu regardais autour de toi, prenant la première chose qui te venait en main. Un cutter. Cela peut faire tout aussi mal.


« Heu... Ouais ? On va dire ça comme ça. »


Les coups se faisaient plus persistants, heureusement que la commode rajoutait un peu de poids. Donc soit cela rajoutait du temps à votre avantage, soit cela augmentera la détermination des deux hommes et donc qu'ils seront un peu plus énervés. Si ce sont des Domae, des Elementis ou même des Télékyns, vous êtes encore plus dans la merde. La remarque d'Adélaïde ne t'avait pas forcément étonné, une personne random pouvait se poser la question, faire la remarque quant-à ce que tu entends, qui était inaudible normalement. Toujours armé de ton cutter, tu t'approchais légèrement de la porte. De quelques pas seulement.


« Je possède une faculté de clairaudience, je suis un Télékyn, mais le moment n'est pas propice à ces histoires... Ils ont l'air déterminés. »
J'porte la poisse ou-


▬ J'enquête en #lightpink

Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde 1bj8
Adélaïde Chesterfield

Adélaïde ChesterfieldMessages : 197
Date d'inscription : 06/06/2019


Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde Empty
MessageSujet: Re: Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde   Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde EmptyVen 6 Mar - 11:58

 
Éviter un cambriolage, c'est comme ça...

- Ils sont toujours là ? D'ailleurs, tu as l'ouïe ultra fine !

Alors ça, pour avoir l'ouïe fine il l'avait ! Je devrais peut-être aller passer un test d'audition à ce rythme là car je n'étais pas plus vieille que lui... Peut-être 1 ou 2 ans de plus mais pas de quoi expliquer le fait que je n'entendais rien ! J'étais toujours debout, clé à molette en main prête à la lancer au moindre faux mouvements.

- Ne t'approches pas de la porte !

- Je possède une faculté de clairaudience, je suis un Télékyn, mais le moment n'est pas propice à ces histoires... Ils ont l'air déterminés.

- Ah.


Je relevais la tête, un peu étonnée. Ah, donc j'avais actuellement un Télékyn dans mon atelier ? Je commençais à m'agiter dans mon coin, allant dans un sens et puis dans l'autre. Il n'était peut-être pas au courant que je suis une ancienne Domae ? Et si il avait été envoyé par son Conclave pour me faire la peau... C'est con, je serais sûrement déjà morte depuis le temps. Et si il était là pour voler mes plans et le donner aux Télékyns ? Bof, ça ne servirait pas à grand chose en vrai. Je continuais mes allés et venus et comme je me parlais intérieurement, il devait certainement me prendre pour une folle... Mais il y avait tout un cheminement possible dans ma tête ; remplis de "et si" et de "mais non".

Nouveau coup dans la porte. Je finis par relever la tête après un brève état de conscience. C'est vrai que le plus dangereux en ce moment n'était pas Theo mais les deux gars qui essayaient de défoncer la porte de mon atelier. Et puis, pour ne pas arranger les choses, je n'avais pas de fenêtre ou d'issue de secours... Je déteste la lumière du jour, ça me fait trop mal aux yeux donc j'ai insisté pour avoir l'atelier sans fenêtre... Quant à l'issue, j'ai une énoooooorme porte de garage, je n'avais pas besoin d'issue ! Franchement, je ne pensais pas que j'aurais autant de soucis !

Les coups cessèrent pendant plusieurs minutes mais je n'étais pas certaine que l'on pouvait retirer le meuble... Les allers-retours m'avaient pas fatiguée et j'en avais marre de rester debout. Je décidais donc de m'asseoir, gardant toujours ma clé à molette en main et mes doutes dans ma tête. Je lâchais un soupire. Bon, je n'étais pas confiance à l'idée d'ouvrir la porte et je préférais attendre un peu... Je regardais mon bureau et attrapais un paquet de carte.

- Tu sais jouer au rami ?

Il fallait bien qu'on s'occupe en attendant... Je n'allais pas rester debout ni assise à rien faire et je pense qu'il allait aussi rapidement s'ennuyer. Et puis, qui avait la tête à travailler dans une ambiance aussi pesante ? Franchement, autant essayer de faire un rami en attendant que la menace s'en aille !

- Mais euh... Tu peux faire quoi avec ton pouvoir ? Tu lis dans les pensées des gens ? Mince, si c'est ça je suis désolée... Je ne voulais pas te blesser, c'est juste que j'ai eu quelques doutes quant à tes intentions et en plus, tu dois vachement galérer à suivre mes pensées ! C'est un vrai bordel là-dedans !
Codage par Libella sur Graphiorum


☆ Je m'excite en #91283B
Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde RxywI7vfcG4--l0CRiDSWRwa8jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde Empty
MessageSujet: Re: Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde   Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Éviter un cambriolage, c'est comme ça... •• ft. Adélaïde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Rps 2020-