La ville est en Septembre 2020

Partagez
 

 A cold speak •• ft. Arias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
A cold speak •• ft. Arias 2zra
Katyusha A. Dostoïevskaïa

Katyusha A. DostoïevskaïaMessages : 169
Date d'inscription : 02/02/2020


A cold speak •• ft. Arias Empty
MessageSujet: A cold speak •• ft. Arias   A cold speak •• ft. Arias EmptySam 8 Fév - 23:16


@Arias


hmphf
Quelques jours étaient passés depuis cette embuscade contre toi. Tu t'étais alors reposée, ne sortant pas durant ces moments, préférant vaquer à tes occupations pendant que tes blessures guérissaient. En soi, c'est le policier qui t'escortait qui avait prit extrêmement cher, mais tu avais aussi pris pour ton grade. Cette balle que tu avais reçu à ton épaule n'était pas oubliée, et te faisais vivre bien des misères, ne serait-ce que pour dormir ou simplement dîner. Heureusement que tu pouvais compter sur Ivan, qui t'aidait énormément. Au final, tu t'en remettais doucement. Te questionnant toujours sur cette embuscade. Si tu t'en serais réellement sortie indemne toute seule. Tu en doutes, tu as beau être entraînée, tu n'es pas invincible et clairement pas une surdouée des combats. Encore moins quand ces derniers mélangent la magie.


Or, aujourd'hui, tu devais sortir. Tu devais aller acheter quelques vêtements, et cela ne pouvait être fait par tes majordomes, pure logique. Cependant, Ivan avait réussi à te faire céder, à te faire accepter la présence d'une garde privée. Il avait peur que l'on s'en reprenne à toi, de manière encore plus violente que la dernière fois. Il avait raison de s'inquiéter, c'était sans doute pas fini, d'autres attaques pouvaient survenir; il faut être prudent. Ivan faisait parti de cette garde d'ailleurs. Il était un peu comme ton bras droit, donc en terme de confiance, c'est assez haut.


Sortant de ton habitation, toujours accompagnée de ton ouchanka et ton manteau satin, ta garde te suivait, le regard fixant les alentours. Mais cela ne te dérangeait pas, tu avais tellement l'habitude qu'à force, on s'y fait. Ton bras en écharpe ne te donnait pas très bonne mine, mais au moins, tu étais certaine de ne pas faire de faux-mouvement qui pourrait empirer ton cas. Les ruelles étaient paisibles, c'était agréable. De toute manière, tout était toujours plus agréable, comparé à traverser un sous-sol pour atteindre les égouts. 


Tu étais rentrée dans un premier magasin, suivit d'Ivan tandis que les autres attendaient dans la ruelle, de manière dispersée pour ne pas gêner les passants. Or, une bonne dizaine de minutes plus tard, Ivan s'était tourné vers toi, un visage crispé.


« Majesté, il semblerait qu'il y ait du mouvement avec vos hommes à l'extérieur. »


Tu avais dégluti, sortant du magasin après avoir déposé ce que tu avais dans les mains avant de sortir. Tu vis, en effet, Nikolaï, l'un de tes hommes au sang un peu trop chaud par moment, tenir par le col un homme qui t'était inconnu. La chose qui te consternait le plus dans la scène n'était pas Nikolaï et sa violence habituelle, mais c'était plutôt l'uniforme de l'homme qu'il maîtrisait. Suivant tes ordre, Ivan était allé veiller à la sécurité des passants, les rassurant ou les faire passer en étant certain qu'ils n'auront rien. Toi en revanche, tu t'étais avancée vers les deux hommes, écrasant de ton talon le pied de Nikolaï, ne pouvant pas le maîtriser avec ton bras invalide.


« Je peux savoir pourquoi tu t'en prends à quelqu'un de cette manière?

- Majesté ! Reculez-vous, c'est un homme dangereux.

- Dangereux...? »


Tu avais regardé de plus près l'homme que maîtrisait Nikolaï, bien qu'en levant le regard, tu avais bien apercu un homme. Que tu connaissais. Manquait plus que ça, le prince de Suède.




« Je comprends mieux. »
MADE BY MIZO


▬ Je gouverne en #rosybrown et je parle en *russe* 

A cold speak •• ft. Arias Unknown

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A cold speak •• ft. Arias 2zra
Arias E. Blom

Arias E. BlomMessages : 515
Date d'inscription : 07/06/2015


A cold speak •• ft. Arias Empty
MessageSujet: Re: A cold speak •• ft. Arias   A cold speak •• ft. Arias EmptyDim 9 Fév - 12:34



A cold speak


Je n’aimais pas forcément de balader en compagnie de ma garde rapprochée, certes très compétente, mais aussi très à cheval sur ma sécurité, parfois un peu trop. Je ne les blâme pas, je me suis fais attaquer dans cette ville, même si cela remonte à bien longtemps maintenant. Enfin, aujourd’hui était une journée assez légère au niveau de mes obligations royales, si bien que je voulais profiter de cette journée pour acheter quelques affaires, comme du vernie pour mes masques et quelques vêtements pour chez moi.

Je quittais donc l’ambassade suédoise pour flâner dans les rues de la ville. Je gardais mon aire froid et sans vraiment d’émotion, en même temps il est difficile de se détacher de ce que l’on est. J’étais escorter de quatre gardes, les plus aguerris en soit et les plus calmes. Sauf un qui est nouveau dans la garde royale. Il y avait une seule femme parmi ce groupe, Mathilda, une soldate plus que compétente.

Enfin, après avoir marché de longues minutes, je rentrais chez un couturier pour voir s’il pouvait recoudre la manche d’une de mes tenue. Le reste de mes hommes avaient reçus pour ordres de se disperser dans la rue pour ne pas attirer l’attention. Mais alors que je discutais calmement avec la couturière, la plus jeune des recrue entra dans le magasin.

- Mon prince ! Nous avons un problème.

Je m’excusais auprès de la femme et lui laissait mon vêtement, lui faisant confiance pour faire la retouche. Je lui précisais que j’enverrais surement quelqu’un pour le récupérer. Une fois dans la rue, je pus apercevoir un de mes hommes prit par le col par un soldat. Mathilda s’occupait déjà de rassurer les passant et de veiller à ce que tout le monde soit en sécurité. Clive, le capitaine de ma garde, m’accompagna jusqu’à la scène de dispute tandis que la recrue reçue comme ordre de ma part d’aider Mathilda.

Je m’approchais pour voir un de mes hommes maitrisé par un soldat et vu son uniforme, il venait de Russie. Heureusement que mes hommes suivent bien mes ordres : la paix avant tout, la violence en dernier recours. Il s’était laissé faire, mais je ne doute pas que sans mes ordres, l’homme en face de lui serait à terre à l’heure qu’il est.

Je m’avançais donc pour voir par moi-même ce qu’il se passait. Je pût reconnaître cependant la haute dignitaire de Russie, l’impératrice elle-même. Je m’arrêtais devant les deux hommes, retenant les paroles de l’agresseur.

- Monsieur, je vous prie de bien vouloir lâcher cet homme, au dernière nouvelles vous êtes encore debout, alors je doute qu’il soit dangereux.

Je gardais mon regard impassible, voyant qu’il ne daignait pas lâcher mon homme, je me retournais vers la silhouette qui m’observait avec un regard bien froid et méfiant. Je m’inclinais donc calmement pour la saluer.

- Madame Dostoïevskaïa, je vous prie de bien vouloir demander à votre soldat de lâcher le mien. Je ne crois pas qu’il ai sortie son épée de son fourreau, ni même dit d’injures à votre égard.

- En effet mon prince, je n’ai suivis que vos instructions.

Je regardais la jeune femme d’un aire impassible, je ne comprenais pas pourquoi elle me regardait avant tant d’insistance, ni même pourquoi ces hommes pensaient encore que nous étions dangereux. La guerre était finie, la paix régnait dans nos pays respectifs. De plus nous n’avions fait que nous défendre. En tout cas, je connaissais cette femme, surtout quand elle est dirigeante d’un pays proche.




(c) Agora






A cold speak •• ft. Arias 7y6o
~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~

A cold speak •• ft. Arias 2jqf

A cold speak •• ft. Arias Unknown

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A cold speak •• ft. Arias 2zra
Katyusha A. Dostoïevskaïa

Katyusha A. DostoïevskaïaMessages : 169
Date d'inscription : 02/02/2020


A cold speak •• ft. Arias Empty
MessageSujet: Re: A cold speak •• ft. Arias   A cold speak •• ft. Arias EmptyDim 9 Fév - 20:04


@Arias


hmphf
Tes hommes n'étaient pas formés pour être des sauvages. Ils savaient très bien qu'ils ne devaient pas s'attaquer à la première personne qu'ils croiseraient. Pourtant, de ce que tu avais vu, constaté, cela échappait à certains. Même si dans l'actuelle situation, cela ne t'étonnait pas que ce soit Nikolaï qui mène la danse, du côté négatif. Il était très fidèle à ta protection, et parfois bien trop. Venant à se méfier de tout ce qu'il trouve intrigant, ou même dangereux.  Il est quelqu'un au sang chaud, presque sans limites. Tu es souvent menée à le rappeler à l'ordre, mais généralement, il ne montre pas les crocs pour rien. La plupart du temps, il y a une raison derrière. Peut-être qu'ici, il y en avait une. Tu observais le prince de Suède faire une demande à Nikolaï. Tu regardais, simplement.


« Je ne vois pas pourquoi devrais-je obéir à votre demande, je ne dépends pas de vous. Et encore heureux. »


Tu soupirais. Étant perplexe par la situation qui se jouait devant tes yeux. Mais tu ne disais toujours rien. Tu vis du coin de l’œil le prince de Suède s'incliner. Et par simple et pur respect, tu avais fait de même, bien que tu avais froncé les sourcils à ses paroles. Étant légèrement consternée par la demande, mais tu n'allais pas en faire part.


« Je vous prie de ne pas me faire de demande. Cela vaudrait mieux, si vous ne voulez pas énerver ma garde.

- Encore heureux que vous n'ayez rien dit concernant son Altesse. Et vous n'avez pas d'ordre à lui donner.

- Nikolaï, cesse donc. Tu vas finir par envenimer la situation. »




Tu t'étais mise entre Nikolaï et la garde de Suède. 


« Etes-vous sûr que l'un de vos hommes n'a rien fait qui le mettrait en tord ? »
MADE BY MIZO


▬ Je gouverne en #rosybrown et je parle en *russe* 

A cold speak •• ft. Arias Unknown

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A cold speak •• ft. Arias 2zra
Arias E. Blom

Arias E. BlomMessages : 515
Date d'inscription : 07/06/2015


A cold speak •• ft. Arias Empty
MessageSujet: Re: A cold speak •• ft. Arias   A cold speak •• ft. Arias EmptyMer 12 Fév - 17:29



A cold speak


Je crois que je suis tombé sur le plus têtu de la garde impériale de Russie, il faut dire qu’ils n’étaient pas reconnu comme un peuple calme, mais plus comme des sang chaud parfois brute. Cependant, il font aussi preuve de ruse et de sévérité comme venait de le montrer la jeune noble.

En tout cas il était impossible de négocier avec le garde, il avait été claire quant à ses propos. Cependant, la femme était tout aussi froide que l’homme chargé de sa protection. Je soupirais légèrement, consterné par tant d’obstination. On était les futur dirigeants de nos pays respectifs et pourtant elle attisait les tensions. Le garde ne manqua pas d’en rajouter une couche. Je me taisais face aux crachats proliféré par le garde. Je commençais à perdre petit à petit le léger sourire que j’affichais pour essayer de calmer les tensions. Cela ne servait plus à rien avec eux. Je repris donc mon attitude habituelle, neutre et glaçante à la fois.

Le garde finis par mâcher le mien quand sa supérieure se posta entre eux. Jonas, le garde agressé retourna à mes côtés, toujours sa main sur le pommeau de son épée, une habitude qu’il avait depuis de longues années et… Je vois, je perçois enfin la source du problème. Ignorant mes interlocuteurs en face de moi, je m’adressais à Jonas.

- Jonas, serait-ce la demande que vous m’avez formulé plus tôt qui vous a amené ici ?

- C’est exact mon Prince.

- Je ne sais pas ce qu’ils manigancent Majesté, mais cet homme s’approchais de cette boutique, main sur le pommeau de son épée !

Alors que le garde adverse posait lui aussi sa main sur son épée. Je décidais de prendre à nouveau la parole.

- En effet, Jonas à la fâcheuse habitude de mettre la main sur le pommeau de son arme, mais la demande qu’il m’avait faites était de trouver des vêtements quederlien pour sa femme en Suède et… Je crois bien que c’est une boutique pour femme qui se trouve derrière vous.

Face au silence du garde, je gardais mon calme et me penchait légèrement pour m’excuser de cet incident.

- Je m’excuse que ses habitudes vous ai fait peur.

Jonas me rejoignit du même geste bref avant de se tourner vers moi. Je voyais cependant qu’il était honteux que je me soit excuser avec lui. Je posais ma main sur son épaule et lui parla franchement, devant nos anciens agresseurs.

- Il n’y a pas de honte à s’excuser, l’honneur d’avoir préserver la paix est plus grand que la honte d’une simple excuse.

Au fond, il avait remporter cet affrontement, car il n’avait pas céder à se battre et pour cela j’étais fier de lui. Le sérieux de mes hommes en font toute leur efficacité, je suis sûr qu’il ne se battrons pas en vain, pas comme certains qui s’obstinent.

- Soldats, quartiers libres, Jonas, allez donc acheter ce que vous vouliez.

Je me retournais enfin vers les trio russe et m’adressais à eux, toujours le visage aussi impassible.

- Cela m’attriste, j’aurais aimer que tout cela se passe autrement. Je ne sais pas ce qui vous a poussé à agir de la sorte, mais j’espère que je ne vous ai pas offensé. Sur ce, je vais prendre congés de vous.

Et je repartais à mes occupations, mes gardes aussi d’ailleurs. Ils flânèrent dans la rue pour prendre un petit souvenir. Cependant, je venais de remarquer quelque chose d’étrange, quelque chose que ne m’inspirais rien de bon…




(c) Agora








A cold speak •• ft. Arias 7y6o
~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~

A cold speak •• ft. Arias 2jqf

A cold speak •• ft. Arias Unknown

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A cold speak •• ft. Arias 2zra
Katyusha A. Dostoïevskaïa

Katyusha A. DostoïevskaïaMessages : 169
Date d'inscription : 02/02/2020


A cold speak •• ft. Arias Empty
MessageSujet: Re: A cold speak •• ft. Arias   A cold speak •• ft. Arias EmptyMer 12 Fév - 21:24


@Arias


hmphf
Des histoires, toujours des histoires. Des tensions, de plus en plus de tensions. Tu n'avais rien lancé, ce n'était que ton garde au sang chaud qui avait décidé de se manifester. Nikolaï est quelqu'un en qui tu avais normalement confiance, mais si il commence à mettre en péril les relations neutres que tu possédais avec le prince de Suède en ces terres du nom de Quederla, tu remettras sans doute ton jugement en question. Cependant, pour l'instant, tu étais là. A observer la situation d'un regard éloigné et pourtant si froid. Ton regard améthyste n'était jamais réellement expressif, sauf dans de rares conditions. Cela se confirmait ici. Il n'y avait pas d'étincelles. Simplement un regard neutre. Tu voyais ici Nikolaï aboyer comme un chien que l'on aurait dressé un peu trop droitement. A s'attaquer au premier venu, à s'attaquer au peuple à la réputation négative au sein de ton pays natal. Tu avais osé t'interposer, mais peu de mots sortait de tes fines et claires lèvres.


« Jonas, serait-ce la demande que vous m’avez formulé plus tôt qui vous a amené ici ?

- C’est exact mon Prince.

- Je ne sais pas ce qu’ils manigancent Majesté, mais cet homme s’approchais de cette boutique, main sur le pommeau de son épée ! »


Tu avais bien vu Ivan ne pas comprendre la situation, son mouvement pour tenter de s'interposer. Tu l'avais stoppé d'un mouvement de main. Toujours en silence. Ton regard, perçant et froid, se plantait dans celui de Nikolaï.


« C'en est assez, Nikolaï, tu empires la situation avec ton comportement.


- Majesté, ce n'est pas un quipro- »


La prince avait repris la parole. Ton regard s'était dirigé vers le sien, écoutant ses paroles, toujours silencieuse à son égard. Il n'y a même pas de raison à ton mutisme face à lui. Ce n'est pas de la crainte, ce n'est pas de la pitié et encore moins de la provocation. C'est juste que tu ne lui devais rien, tu n'avais rien à lui dire. Tu étais même consternée qu'il se comporte comme si vos passifs n'avaient jamais eu lieux. A part si il faisait exprès, mais tu ne le sauras pas, et puis de toute manière, cela ne t'intéresse pas. Il fait bien ce qu'il veut. Il expliquait la raison du quiproquo avec Nikolaï. En effet, en le connaissant, il a très bien pu prendre ce geste mécanique comme une attaque à ton égard. Tu ne pouvais presque pas lui en vouloir, dans le fond. Pour la première fois tu allais enfin prononcer quelques mots, stoppant une nouvelle fois, cette fois ci Nikolaï d'un mouvement de main. Pour le faire taire.


« Veuillez le pardonner pour cette erreur de jugement, cela ne se reproduira point. »


Tu l'espères, car cette situation était embarrassante. Tu regardais les soldats du prince suédois se disperser, tandis qu'il te parlait de nouveau, d'un air impassible, tout comme le tient, bien que ton regard était lui, peu étincelant. Peu humain.


« C'est regrettable en effet. Mais malheureusement, les erreurs de jugement peuvent hélas mener à des quiproquo de manière inattendue. Nous allons faire de même. »


Tu te retournais sans un bruit, seul tes talons claquaient. Ivan restant toujours à tes côtés. Fermant les yeux quelques secondes, les nerfs qui étaient rapidement montés te crispaient et te donnait une douleur au niveau de ta blessure à l'épaule. Alors tu respirais calmement.


« Ivan, ramène Mikhail et les autres au manoir, je me dépêche.


- Vous en êtes sûre votre Altesse ? Vous ne voulez pas que je reste auprès de vous ? Ne serais-ce que par sécurité. 


Ne t'en fait pas pour moi. De plus, la présence de l'armée suédoise ne donne que des tensions au sein de la garde, et je n'ai pas envie qu'il y ai une mauvaise vision de vous. 


- Je comprends vos raisons majesté. Nous nous retirons. »


Tu le remerciais d'un hochement de tête, posant une main à ton épaule, les regardant s'éloigner doucement. La petite "querelle" avait fait "fuir" certains des passants, les rues étaient donc un peu plus calmes. Tu avais repris ton chemin vers ta boutique, mais tu t'étais stoppée. Quelque chose clochait. Tu avais voulu, instinctivement, mettre ta main dans ta poche, là où était normalement ton Makarov. Mais tu ne l'avais pas prit, étant donné que tu étais à la base accompagnée de ta garde. Alors tu restais là, impassible. Quelque chose tournait pas rond, mais tu ne savais pas trop ce que cela était. Enfin, la réponse était rapidement arrivée. Des pas précipités, puis deux mains sur ta gorge. Qui la serrait. Tu suffoquais, te débattant. Première fois, tu avais réussi à te libérer, mais l'homme à la poigne forte s'était jeté sur toi une deuxième fois, prenant soin de te frapper à l'épaule pour te crisper de douleur. Les mains sur ta gorge de nouveau, l'air manquait. Tu essayais de crier, d'appeler Ivan, mais rien. Ton épaule te faisais souffrir, et l'oxygène manquait.
MADE BY MIZO


▬ Je gouverne en #rosybrown et je parle en *russe* 

A cold speak •• ft. Arias Unknown

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A cold speak •• ft. Arias 2zra
Arias E. Blom

Arias E. BlomMessages : 515
Date d'inscription : 07/06/2015


A cold speak •• ft. Arias Empty
MessageSujet: Re: A cold speak •• ft. Arias   A cold speak •• ft. Arias EmptyLun 17 Fév - 9:18



A cold speak


Ce genre d’incident n’était pas rare dans cette ville, mais venant d’une dirigeante d’un pays j’en était étonné. Je comprend le passif qu’il y a entre nous, cette guerre, mais c’était finis et chacun avait souffert. Moi-même j’ai fais des choses qu’un enfant à cet âge n’aurait jamais du faire, mais ce qui est fait est fait.

Enfin, je continue un peu mes emplettes et remarque en sortant que la garde personnelle de la reine s’étaient dispersés, chose pour le moins étrange. Je remarquais d’ailleurs que la demoiselle s’éloignait des sentiers battus, mais mon mauvais pressentiment me disait de la suivre. J’avais crûs voir un homme lancer un regard mauvais à cette dame peu après notre altercation, rien de bien encourageant pour la suite donc.

Je posais mes achats au bord de la petite ruelle que venait de prendre la reine et décidait de l’observer de loin, si je m’étais trompé au moins je repartirais l’esprit tranquille. Cependant, les récents évènements, comme mon attaque et la sienne dans les rues de la ville, me faisaient penser que tout n’aller pas bien en ville.

Puis alors que j’allais m’en aller, un homme fonça sur la jeune femme qui se fit étranglée. Je sortie mon épée et courait vers elle pour tenter de l’aider. Elle semblait appeler à l’aide, une personne en particulière, mais je n’avais pas le temps de m’en occuper. D’un coup sec du plat de mon épée je repoussais son assaillant. Quand il tenta de se relever je le repoussais d’un coup de pied et pointait mon épée vers lui.

- Ne m’obligez pas à vous tuer.

Le message était très claire et je ne me répéterais pas. Cependant, quelque chose me dit que tout ne serait pas si simple… J’espère que la garde de la ville, ou bien mes propres hommes, je ne voudrais vraiment pas tuer. Ou bien le neutraliser avec la foudre ?




(c) Agora






A cold speak •• ft. Arias 7y6o
~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~

A cold speak •• ft. Arias 2jqf

A cold speak •• ft. Arias Unknown

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A cold speak •• ft. Arias 2zra
Katyusha A. Dostoïevskaïa

Katyusha A. DostoïevskaïaMessages : 169
Date d'inscription : 02/02/2020


A cold speak •• ft. Arias Empty
MessageSujet: Re: A cold speak •• ft. Arias   A cold speak •• ft. Arias EmptyLun 17 Fév - 22:09

@Arias


HMPHF
Le manque d'air. L'oxygène qui devenait de plus en plus nécessaire. Ce sont des sensations dont tu avais la vague impression d'en prendre l'habitude. Ce qui ne devrait pas être le cas. Tu essayais de te débattre, cela avait réussi la première fois. Mais là, c'était un peu plus complexe. Ton assaillant semblait coriace et ne daignait pas te lâcher. De plus, son intelligence l'avait poussé à te frapper à l'épaule, histoire de t'affaiblir encore plus. Tu sentais bien qu'il avait réussi à rouvrir la plaie, à la base traitée et soignée. Sentir son propre sang couler était la pire chose, tu le remarquais de plus en plus. Tu essayais, encore et toujours, d'appeler Ivan, un peu comme une supplication divine, bien que tu n'étais pas croyante. Mais tu avais besoin de son aide là tout de suite. Ou du moins, tu avais besoin d'aide, tout court. Tu sentais de plus en plus ta tête tourner, la perte de connaissance qui s'approchait.


Or, alors que tu allais fermer les yeux, ton assaillant t'avait lâché. Tombant au sol, tes poumons eurent une explosion d'air, cela te faisait du bien autant que cela t'avait fait mal. Suffoquant au sol, tu avais par réflexe posé ta main sur ton épaule, constatant le saignement qui avait repris. Quand ta vision était redevenue assez claire, tu avais pu voir pourquoi ton assaillant t'avait lâché. Même à terre, tu avais reconnu la silhouette de ton "sauveur." Il s'agissait du prince de Suède. Tu avais froncé les sourcils, ne comprenant pas son geste. Pourquoi un tel acte, envers toi ? Après l'altercation que vous veniez d'avoir ? Déjà trop de questions pour ta pauvre petite tête qui venait à peine de reprendre son souffle. Tu voyais l'épée du souverain figée envers la personne s'étant attaquée à toi.


Tu t'étais relevée, chancelante, manquant de retomber au sol. Mais tu t'étais maintenue.


« N-Ne... Le tuer pas, ce... Cela pourrait vous r-retomber dessus... »


Un conseil lancé à la va-vite. Tu chancelais toujours légèrement, te tenant l'épaule. Tu t'étais mise à côté du souverain de Suède, essayant de te concentrer. Te rappelant que tu n'étais pas armée, et que Laïka était restée au manoir, tu ne faisais pas la fière, ne tentant aucun mouvement brusque. Tu fermais légèrement les yeux pour rester concentrée.


« Ne me forcez pas à devoir tuer le prince de Suède également. J'suis là que pour la Russe, restez en dehors de ça avec votre épée. »


Ton assaillant avait sorti une arme, la pointant sur toi. Tu restais silencieuse, tu chancelais encore, tu te sentais faible, avec ton épaule qui saigne. De plus, tu étais perdue, le geste du Suédois, de t'aider, sincèrement tu ne t'en remettais toujours pas. Tu ne savais pas quoi en penser, bien qu'un bruit de balle t'avait fait sortir de tes pensées, arrivant à bouger à temps, cela ne t'avait qu'érafler le bras. 


« J... Je suis désolée, souverain de Suède, mais je ne suis point armée...

C'est con n'est-ce pas ? »
MADE BY MIZO


▬ Je gouverne en #rosybrown et je parle en *russe* 

A cold speak •• ft. Arias Unknown

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A cold speak •• ft. Arias 2zra
Arias E. Blom

Arias E. BlomMessages : 515
Date d'inscription : 07/06/2015


A cold speak •• ft. Arias Empty
MessageSujet: Re: A cold speak •• ft. Arias   A cold speak •• ft. Arias EmptyMer 19 Fév - 10:54



A cold speak


J’étais arriver au bon moment, à entendre la bouffée d’air que prenait la jeune dirigeante, je comprenais que quelques secondes de plus et elle perdait connaissance suivis de prêt par la mort. L’assaillant était déterminé à tuer et ça je ne pouvais le tolérer, un innocent ne mourra pas sous ma protection. La jeune femme s’inquiéta sur l’incident politique qu’engendrerais une mort de notre assaillant tout en se positionnant à mes côtés.

- La défense d’une personne en danger ? J’en assumerais les conséquences. Quant à vous, si vous voulez la tuer, il faudra d’abord me neutraliser.

Je ne comptais pas le tuer, la violence n’allait rien résoudre. Cependant cet homme en voulait clairement à Katyusha et je ne savais pas pourquoi. Peut-être qu’elle aussi, de part son rang, était ciblée ? Nous étions dans le même bateau malgré notre récente altercation. Un coup de feu et une balle vola vers la personne sous ta protection. Hors de question de perdre face à un adversaire de cette trempe. Je n’ai pas le choix pour éviter la mise à mort. Il tira une seconde fois et usant de mon pouvoir, j’accélérais mes réflexe pour faire passer la dame derrière moi, charger mon adversaire, donnant un grand coup d’épée dans son arme avant qu’il ne tir de nouveau. L’arme maintenant brisée, je l’attrapais par le cou et lançais une décharge brève d’électricité pour le faire sombrer dans un sommeil involontaire.

Le deuxième coup de feu avait alerter les gardes et mes soldats encore dans le coin. Ils déboulèrent pour finalement arrêter le criminel. Mes gardes cependant avait remarquer une chose que je n’avais pas vue : la balle avait frôler mon bras qui avait mis à l’abris la reine de Russie, si bien que j’avais une entaille superficielle. Il s’attelèrent à me bander le bras puis je retournais vers la demoiselle maintenant hors de danger.

- Vous allez bien, Madame Dostoïevskaïa ? Si vous permettez, moi et ma garde allons vous escorter jusqu’à votre demeure, je crains pour votre sécurité. Je comprendrais cependant que vous refusiez.

Je la regardais d’un regard toujours autant vide de sentiments, pas d’animosités, juste le résultat d’une enfance bien tragique. Car en effet, un seul et unique homme était louche pour une seule femme, il y aura surement d’autres assaillants si je la laisse seule.




(c) Agora







A cold speak •• ft. Arias 7y6o
~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~

A cold speak •• ft. Arias 2jqf

A cold speak •• ft. Arias Unknown

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A cold speak •• ft. Arias 2zra
Katyusha A. Dostoïevskaïa

Katyusha A. DostoïevskaïaMessages : 169
Date d'inscription : 02/02/2020


A cold speak •• ft. Arias Empty
MessageSujet: Re: A cold speak •• ft. Arias   A cold speak •• ft. Arias EmptyMer 19 Fév - 20:48

@Arias


HMPHF
Il fallait que tu te reprennes, Katyusha. Malgré ta sensation de faiblesse, tes jambes qui continuaient d'avoir peu d'équilibre, il ne fallait pas que tu t'abaisses au niveau de ton assaillant, bien que maîtrisé par le souverain de Suède. Un geste qui ne te laissait pas indifférente, mais plutôt perplexe. Tu ne comprenais toujours pas pourquoi il avait prit l'initiative de venir te sauver. Cela te faisait mal de le reconnaître, mais tu lui en devais une. Ne répondant pas à sa phrase, tu te disais cependant que son idéologie n'était pas des pires qui soit. De toute manière, tu n'étais pas en position pour juger la manière de faire des personnes qui t'entourent, encore moins quand ta vie était en jeu.


Cependant, après le coup de feu, tout s'enchaînait. Tes idées n'étant pas encore toutes à fait claires, tu n'avais pas réussi à tout suivre. Mais tu avais juste compris que le souverain de Suède t'avait défendu, en se mettant devant toi. Te couvrant en somme. Or, tu avais vu qu'une balle avait frôlé son bras, mais il ne semblait pas s'en rendre compte, concentré sur son combat. Malheureusement, tu ne servais pas à grand chose. Te contentant de rester derrière le jeune homme, comme il te l'avait demandé sans mots, rien qu'avec son geste. De ton ouïe légèrement plus fine, tu pouvais suivre le combat juste en te concentrant sur les sons. Ce qui était fascinant comme effrayant. Des pas, une arme brisée, de la foudre qui tombait, puis plus rien. Silence. Un homme qui tombe, des pas plus précipités, venant de personnes extérieures à la scène. 


Tu regardais, de loin, les gardes du souverain lui soigner sa blessure, ne sachant pas quoi dire, si ce n'est “ merci ” et ainsi tourner les talons. Mais cela était assez peu poli et puis de toute manière, tu n'aurais pas eu le temps de le faire, étant donné que le jeune homme avait recommencé la conversation.


« Je suis vivante, alors on va dire que je me porte bien oui. Oh ? Ne vous sentez pas obligés de faire cela. Mais si vous insistez; je ne peux refuser. »


Il n'insistait pas et ne te forçait à rien. Mais ton énorme ego te poussait à ne pas donner de réponse claire et nette, qui serait dans le cas présent "oui". Car dans le fond, tu avais peur de devoir de nouveau faire face à un assaillant et que cette fois-ci tu perdes. Tu perdes la vie. Commençant la route, tu te tenais l'épaule. Restant à la même distant, à la même cadence de marche que le prince.


« Pardonnez moi si cette question est déplacée mais; pourquoi m'avoir sauvé ? »
MADE BY MIZO


▬ Je gouverne en #rosybrown et je parle en *russe* 

A cold speak •• ft. Arias Unknown

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A cold speak •• ft. Arias 2zra
Arias E. Blom

Arias E. BlomMessages : 515
Date d'inscription : 07/06/2015


A cold speak •• ft. Arias Empty
MessageSujet: Re: A cold speak •• ft. Arias   A cold speak •• ft. Arias EmptyVen 21 Fév - 18:14



A cold speak


Imperturbable, cette femme était vraiment imperturbable, sa réputation était donc bien fondée. Par réputation, j’entendais surtout celle d’une femme forte et sévère, tout comme elle l’avait monter plus tôt avant cette altercation. Enfin, ce n’est pas pour autant que j’allais me montrer froid avec elle. Juste ma neutralité habituelle.

Elle accepta d’une façon bien détournée ma proposition et d’une certaine façon cela me faisait plaisir. Peut-être que ses gardes se méprendrons de nouveau, mais au moins c’était une vie de sauvée aujourd’hui. Je repris mes courses et accompagna la demoiselle suivis de mes gardes.

Sa question me perturbais un peu soit disant passant. Il semblarait que pour elle il était inconcevable que je puisse tourner la page du passif de nos deux pays. Eh bien oui, j’ai tourner la page car nous avions tous souffert et maintenant la paix régnait entre nos deux pays. Certains n'oublient cependant pas, la vengeance, la haine, le genre de chose qui fait de la guerre une chose quasiment immuable. Je veux croire cependant à une réelle paix, un jour.

- Je ne suis pas le genre d’homme à laisser une personne mourir, c’est tout. Et puis… Vous avez appeler à l’aide. Je ne pouvais pas vous laissez ainsi.

Je m’arrêtais pour observer sa plaie surement réouverte. Je ne voulais pas lui dicter ce qu’elle devait faire, de peur de la revoir monter sur ses grands chevaux, alor sje me contentais de supposer une chose des plus logique.

- Vous devriez arrêter le saignement de cette plaie. Si vous le voulez, mes hommes pourrons vous bander jusqu’à la prise en charge de votre médecin ?

Enfin, je n’allais pas insister, elle était en vie comme elle l’avait dit. Je me contentais de repartir à son signal, quand elle se sentirais de reprendre la route. Ne brusquons pas la reine, après tout, j’ai promis de veiller sur elle le temps quelle soit en sécurité.




(c) Agora






A cold speak •• ft. Arias 7y6o
~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~

A cold speak •• ft. Arias 2jqf

A cold speak •• ft. Arias Unknown

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

A cold speak •• ft. Arias Empty
MessageSujet: Re: A cold speak •• ft. Arias   A cold speak •• ft. Arias Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
A cold speak •• ft. Arias
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Rps 2020-