La ville est en Septembre 2020
-27%
Le deal à ne pas rater :
Ecouteurs Apple AirPods (2e génération) au meilleur prix
130.92 € 179 €
Voir le deal

Partagez
 

 Un client plutôt particulier [F. James]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Citoyen
Nemeroff Dreiden

Nemeroff DreidenCitoyenMessages : 229
Date d'inscription : 26/11/2019


Un client plutôt particulier [F. James] Empty
MessageSujet: Un client plutôt particulier [F. James]   Un client plutôt particulier [F. James] EmptySam 7 Mar - 23:17

Un client plutôt particulier
F. James

J'étais sur ma moto en train de rouler dans la rue. Je me dirigeai vers la vieille ville. Avec les dernières missions, ma moto avait prise un peu tarif … Et avec le manque de salaire et le fait que je sers les dents pour terminer les mois à cause des missions de plus en plus nombreuses qui me coûtent en soins et en matériel … Bah j'avais repoussé au maximum la réparation de ma moto, mais maintenant ça devenait urgent.

Le garage ou j'allais habituellement avait fermé. Cependant, par chance, on m'avait conseillé un autre garage. Je m'y rendais donc dans l'espoir qu'il y soit toujours et qu'ils puissent y faire quelque chose.

Arrivant devant ce dernier … J'observai l'enseigne qui correspondait bien au nom que l'on m'avait donné. J'avais donc garé ma moto proprement sur le trottoir en l'attachant et me dirigeant vers la porte de l'aterlier que j'ouvre doucement en disant avec un accent un peu étrange (il est sourd donc son articulation est pas aussi propre que la normale) mais aussi d'une voix assez forte sans m'en rendre compte :

• Bonjour il y a quelqu'un ici ?

On m'avait parlé d'un certains James, donc je m'attendais à voir une homme sur le coup. Je me tenais debout à l'entrée, droit avec toute ma hauteur et les mains dans les poches de ma longue veste noire … Je regardai un peu tout les recoins afin de voir s'il y avait quelqu'un :

• Je suis un client, je viens ici pour voir si vous pourriez vous occupez de ma moto s'il vous plait.

Comme ça, c'était dit et annoncé, ils ou elles savaient pourquoi j'étais ici et il n'y avait pas de secret sur ma présence, j'étais un client et je voulais juste les engager.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Un client plutôt particulier [F. James] Empty
MessageSujet: Re: Un client plutôt particulier [F. James]   Un client plutôt particulier [F. James] EmptyDim 8 Mar - 22:19

Nemeroff
Dreiden

James
D. Alestorm

「Un client plutôt particulier」
James soupire en regardant à travers la vitre de son bureau, donnant sur l’atelier. 2 voitures sont prêtes, mais leurs propriétaires tardent à venir les chercher. S’ils ne viennent pas dans les 2 prochains jours, elle ne sait pas comment elle va faire pour manger. Elle retire son casque anti bruit et le met autour de son cou, prenant son paquet de clope pour s’en griller une. Pendant qu’elle observe les volutes de fumée qu’elle souffle, elle se demande si elle ne va pas aller rendre visite à Setsuna, lui demander s’il n’a pas une mission à lui donner. Mais elle fini par secouer la tête, si c’était le cas, il la lui aurait déjà donnée.

« Raaaaaah ! Je m’ennuie ! «

Elle pourrait regarder les amélioration qu’elle pourrait faire sur son propre véhicule, mais il n’y a rien qu’elle pourrait rajouter, et elle n’a plus trop envie de toucher à sa moto, elle l’avait déjà assez customisée comme ça. Elle grimace un peu en entendant quelqu’un parler dans sa boutique, grognant légèrement avant de se redresser et mettre ses bouchons d’oreilles, elle ne va pas se présenter devant un client avec son casque anti-bruit quand même.

Elle quitte le bureau et rejoint le jeune homme, s’arrêtant devant lui en souriant. Le jeune homme devait s’attendre à beaucoup de choses concernant le propriétaire des lieux, mais certainement pas à ce que ce soit une femme, encore moins qu’elle soit aussi jolie et ne possède pas une carrure de camionneur non plus.

« Bienvenu au garage Alestorm, James pour vous servir ! La prochaine fois, veuillez ne pas hurler s’il vous plait… »

Dit-elle joyeusement en prenant bien soin d’articuler, elle avait bien compris à son défaut d’élocution qu’il avait un soucis d’oreille, tout le contraire d’elle. Mais il a dit qu’il venait pour qu’elle s’occupe de sa moto, et c’est ce qu’elle va faire, partant vers l’engin avant de s’accroupir. Elle tourne la tête pour tendre l’oreille, toquant sur les parties métalliques avec son doigt avant de froncer les sourcils. Elle tourne le regard vers lui, bien qu’il ne soit pas visible, bien caché derrière son bandeau noir avant de soupirer (c’est dingue ce que cette nana peut soupirer) et s’emparer du guidon, retirer la béquille et la faire rouler jusqu’à l’intérieur de l’atelier. Elle la dépose près de la station de travail avant de retourner vers le propriétaire pour lui dire l’étendu des dégâts.

« Il était temps que vous l’emmeniez en réparation… encore une vingtaine de kilomètres et elle vous claquait entre les mains… si ce n’est pas vous qui claquiez avant à cause du mauvais état de vos freins… Sans parler du moteur ! Depuis combien de temps vous avez malmené votre véhicule depuis son dernier passage dans un garage, monsieur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen
Nemeroff Dreiden

Nemeroff DreidenCitoyenMessages : 229
Date d'inscription : 26/11/2019


Un client plutôt particulier [F. James] Empty
MessageSujet: Re: Un client plutôt particulier [F. James]   Un client plutôt particulier [F. James] EmptyLun 9 Mar - 17:50

Un client plutôt particulier
F. James

J'attendais que quelqu'un vienne. Je ne doutai pas qu'il y avait quelqu'un vu que la porte était ouverte donc je me tenais sage. Une jeune femme arriva d'ailleurs avec un bandeau sur les yeux ce qui était plutôt étrange je dois bien l'avouer.

Quand la jeune femme se présenta … Un point d'interrogation aurait pu popper au-dessus de ma tête … Etait-ce une femme ou un homme ? James c'était un prénom de garçon … Mais j'étais sur qu'elle avait le corps d'une femme pour diverse raison. Mais j'étais pas ici pour cela et à sa remarque, j'ai répondu assez rapidement :

• Ah désolé … Je suis sourd. Je ne me rends pas spécialement compte quand je parle fort.

La demoiselle ne s'attarda pas et était sorti, puis je l'avais suivi afin de regarder la moto dans la rue. Cette dernière l'observa rapidement avant de la rentrer dans l'atelier, je ne disais rien et laissais faire l'expert. La mécanique c'était pas vraiment mon truc.Une fois à l'intérieur j'avais l'impression d'avoir le droit à une petite réprimande :

• Quelques mois. J'ai eu beaucoup de soucis ses derniers temps je dois avouer et pas forcément l'argent pour la réparer. Mais bon, je sentais que ça allait pas donc avant qu'elle casse … Je vous l'apporte.

Crise du portefeuille tout le monde connait ça … Enfin presque tout le monde. La demoiselle en tout cas semblait bien connaître le métier ou elle le feintait. Restant debout un peu en retrait je me permets de lui demander :

• Vous pensez pouvoir la réparer rapidement et a vu de nez à me coûtera combien si vous deviez faire un devis comme ça.

Je préférai savoir le prix … la douleur en premier. J'espérai que ça allait pas être exorbitant non plus mais je n'avais pas grand espoir. J'avais enfilé mes mains dans mes poches tout en retenant un grand soupir tout de même ….

• Ca prendrait combien de temps aussi ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Un client plutôt particulier [F. James] Empty
MessageSujet: Re: Un client plutôt particulier [F. James]   Un client plutôt particulier [F. James] EmptyLun 6 Avr - 2:32

NOM
Nemeroff Dreiden

James
D. Alestorm

「 Un client plutôt particulier 」
Elle fait une petite moue quand il lui annonce qu’il n’a pas forcement l’argent pour payer les réparations, mais… elle a l’habitude, donc elle sait comment faire.

« Alors, commencer rapidement oui c’est faisable… quant au prix et au temps que ça me prendra… hmmmm… laissez-moi quelques secondes pour un examen complet de votre moto et je vous dit ça… »

Elle l’abandonne là et retourne près de la moto, retirant son casque anti bruit ainsi que les bouchons d’oreille. Tout d’abord, elle doit réussir à s’habituer aux son ambiants avant de mettre l’engin en route. C’est un drôle de manière de faire un devis, mais c’est ainsi qu’elle réussit toujours à faire ses diagnostiques. Elle met donc le moteur en route, tournant la manette des gaz pour écouter le bruit du moteur, jouant avec les vitesses ensuite, elle dénombre beaucoup trop de problème sur le véhicule, il y avait bien trop de bruit anormaux. Dans tous les cas, vu la manière dont il fronce les sourcils quand elle éteint le moteur, ça ne dit rien qui vaille. Elle revient donc vers le propriétaire avant de se planter devant lui.

« Je vais commencer par les mauvaises nouvelles, l’étendue des dégât et le prix du devis. Votre moto est en piteux état, mais vraiment. Vos suspensions avant et arrière sont foutues, une partie du châssis manque de se désolidariser du reste, vos freins sont endommagés tout comme l’arbre à cames, le système de transmission est à la limite de lâcher. Même le moteur en a pris un coup… J’en aurais pour des jours dessus... 4 jours 5 grand maximum vu la tonne de boulot à faire. A vue de nez, vous en aurez pour environ 2800 derlas…pièces et temps de main d’œuvre compris »

Et encore… Elle a baissé ses tarifs, parce qu’elle a bien compris que cet homme a l’air d’un poisseux, si ça ne fait ue quelques mois qu’il a fait sa dernière révision, elle n’ose même pas imaginer ce qu’il s’est passé pour que la moto finisse dans cet état. Elle en profite pour remettre au moins son casque anti bruit pour reporter son attention sur le client, plutôt mignon soit dit-en passant.

« La bonne nouvelle, c’est que vous payez en plusieurs fois, échelonnable sur 12 mois à hauteur de 233 derlas par mois. Ça vous va ? »

Elle aimerais le savoir, pour pouvoir se mettre au travail dès que possible. S’il accepte, elle lui tend la fiche de renseignement à remplir avant de lui donner rendez-vous dans 5 jours dans l’après-midi.
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen
Nemeroff Dreiden

Nemeroff DreidenCitoyenMessages : 229
Date d'inscription : 26/11/2019


Un client plutôt particulier [F. James] Empty
MessageSujet: Re: Un client plutôt particulier [F. James]   Un client plutôt particulier [F. James] EmptyLun 6 Avr - 2:58

Un client plutôt particulier
F. James

La mécanicienne avait un certain charme et j'avais du mal à croire qu'une telle femme travaille dans un garage. Ou peut-être que j'avais de mauvais a priori sur la société comme tant de choses. Faut dire que ma vision de la société était souvent erronée, c'était indéniable.

J'avais pu faire un léger changement sur son visage en parlant de ma bourse un peu limitée. Chose qui ne me choquait pas plus que ça. On travaille rarement gratuitement, j'essayerai de réunir l'argent qu'il me reste si jamais y avait besoin.

Restant en retrait mon regard fixé sur la femme qui faisait son expertise d'une manière qui me semblait vraiment …. Étrange ? Je ne disais rien et gardai mon regard sur elle les bras croisés, essayant de ne pas baisser le regard par respect, je savais très bien me tenir et être sage, bien qu'au premier regard, on pouvait en douter.

Elle se redressa afin d’établir son constat sur les réparations. Une liste de problème assez longue et un prix qui me retourne l'estomac, car je ne m’attendais pas à un tel montant … Enfin en même temps, à mes yeux, les soucis n’étaient pas aussi importants.

• Euh … Vous êtes sure de ce que vous dites ? L'expertise me semble assez rapide et étrange pour déterminer tout cela non ? Je n'ai jamais vu personne faire comme ça …

Il y avait peut-être une erreur possible non ? Je n’avais littéralement jamais vu personne faire comme ça. Pourtant c'est une personne de confiance qui m'a conseillé de venir ici. Donc aucune raison de douter ? Je frotte ma nuque en essayant de ne pas soupirer de désespoir :

• Excusez-moi, vous connaissez sûrement votre métier. Juste que je ne m'attendais pas à ça.

Ma façon de parler était toujours très étrange avec ma prononciation pas parfaite, être sourd, ce n’était pas facile tous les jours, surtout que ça eût tendance à rendre mes phrases plus drôles ou incompréhensibles pour certains.

• je vais devoir prendre le plusieurs fois je pense …

J'acceptai le prix sans négocier, je n'aimai pas négocier bien que parfois ça me serait utile. J'approchai donc de la table afin de prendre le stylo et remplir la fiche de renseignement qu'elle m'avait donné, puis après l'avoir remplit j'avais sorti de ma poche mon portefeuille afin d'en sortir 500 Derlas :

• Tenez … J'aurais pensé que ça suffirait, mais bon … Y a le premier et le deuxième mois en gage de bonne fois. Gardez le reste comme caution.

Je n'avais pas énormément de Derlas avec toutes les missions et problème que j'ai eu, mais ce n'était pas une raison pour ne pas la payer et montrer ma bonne fois. On ne se connaissait pas après tout :

• Si jamais vous trouvez d'autres problèmes, n'hésitez pas à me prévenir ou ajouter à la note. Je paierai.

Cette moto avait une grande valeur pour moi. Surtout avec la disparition de mon frère. Je ne voulais pas la perdre et même si ça me coûtait plus cher de la réparer que d'en racheter une … Je le ferais quand même.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Un client plutôt particulier [F. James] Empty
MessageSujet: Re: Un client plutôt particulier [F. James]   Un client plutôt particulier [F. James] EmptyLun 6 Avr - 23:50

NOM
Nemeroff Dreiden

James
D. Alestorm

「 Un client plutôt particulier 」
Elle tourne la tête vers lui, visiblement pas contente qu’il ose remettre en doute ce qu’elle dit au sujet de la moto. Elle fronce les sourcils avant de se planter devant lui et prendre bien soin d’articuler pour répondre.

« Euh… vous voulez peut-être m’apprendre mon travail tant que vous y êtes ? »

Dit-elle, un peu sèchement, vexée qu’il remette en question sa manière de faire. S’il ramène sa moto une autre fois, elle prendra bien le temps de TOUT démonter devant lui avant de faire son devis. Elle soupire devant son attitude puérile, encore plus quand il s’excuse.

Voilà qu’elle se sent obligée de se justifier et de lui dire comment elle peut savoir ce qui ne va pas juste en écoutant les sons engendrés par la moto.

« Chaque chose possède un son qui lui est propre, un son unique qui est harmonieux à mes oreilles, comme une mélodie. Il en est de même pour chaque pièce de votre moto, là où j’aurais dû avoir un récital bien orchestré j’ai eu une cacophonie des plus atroce. Enfin à ce stade là j’appellerais ça plutôt des cris d’agonie. Je sais que vous ne pouvez pas vraiment saisir ce que je dis, mais sachez juste que si vous n’entendez pas, moi je peux entendre le moindre chuchotement à l’autre bout de la rue si je ne porte pas ça… »

Dit-elle en tapotant une des écouteur de son casque anti bruit, qui la sauve des violentes migraines qu’elle avait eu quand elle a reçu son pouvoir. Mais il accepte le prix, au grand soulagement de la jeune femme qui n’a pas osé lui dire qu’elle a déjà bradé ses tarifs de 50% pour tout le boulot qu’il lui demande, parce que là, sa moto nécessite d’être démontée de A à Z. Elle accepte le paiement à contre cœur, s’il a des soucis d’argent, elle s’en veut de prendre tout ce qu’il a, mais les affaires sont les affaires.

« Venez avec moi, je sais comment je peux vous montrer comment faire un examen rapide de votre moto pour éviter de l’emmener dans cet état dans un garage la prochaine fois. »

Sans lui demander son avis, elle lui prend le bras et l’embarque avec elle jusqu’à la moto du jeune homme. Lui prenant la main droite pour la poser sur l’engin, lançant le moteur.

« Vous sentez les vibrations chaotiques ? Les petits objets métalliques qui semblent se balader ? Quand les vibrations deviennent désagréables à ce point, il ne faut pas attendre. »

Elle coupe les gaz et l’emmène à l’opposé, là où peu de clients vont, voir même aucun. Elle lui montre sa propre moto et l’entraine jusqu’à elle pour qu’il pose sa main dessus quand elle met les gaz.

« Ça, ce sont les vibrations que doivent produire votre moto, des vibrations régulières et sans interférences. Et au passage puisque votre véhicule est en réparation, vous pouvez utiliser la mienne en attendant… Essayez juste de pas me la casser »

dit-elle sérieusement en coupant le moteur, tendant les clés au jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen
Nemeroff Dreiden

Nemeroff DreidenCitoyenMessages : 229
Date d'inscription : 26/11/2019


Un client plutôt particulier [F. James] Empty
MessageSujet: Re: Un client plutôt particulier [F. James]   Un client plutôt particulier [F. James] EmptyMar 7 Avr - 0:15

Un client plutôt particulier
F. James

La demoiselle semblait essayé de mettre un coup de pression. Restant droit et la regardant je ne disais rien comprenant que ça pouvait l'énerver. C'est pas mon boulot mais le siens, totalement, mais elle doit reconnaître que sa méthode est plutôt unique quand même … Vraiment unique non ?

• Ce n'est pas que je doute excusez moi mademoiselle encore une fois … Je n'ai juste jamais vu personne faire comme ça surtout.

Je dois bien avouer que c'était une énigme de comment elle faisait. Mais je faisais confiance, elle méritait d'être payé comme tout travaille donc je lui donnai ce que j'avais sur moi en l'observant tranquillement.

Elle m'expliquait que le son était très important, malheureusement, je ne pouvais pas et m'en rendrais sûrement jamais compte, mais elle devait avoir raison d'un certains point de vue, donc je comprenais un peu, bien que quand mon frère me donnait le son … Je n'avais pas l'impression d'en avoir un aussi affûté.

• Je...je vois ...

Elle m'invite ensuite à allez voir la moto pour un peu mieux comprendre comment ça marche. M'attrapant sans attendre mon avis, je la suis en l'observant, ne rougissant pas spécialement mais j'étais un peu gêné tout de même. Elle prenait ma main pour me montrer différents endroits afin d'expertiser moi même la moto.

Je prenais note de ce qu'elle me disait avec attention comprenant que c'était important d'intervenir soi même ou de faire le point avant que ça devienne critique. C'était déjà à cause de ce sentiment de chaos assez poussé qui m'avait d'ailleurs poussé à venir ici. La mécano me trimballa dans une autre partie de son atelier afin de me montrer une moto vraiment chouette. J'avais envie de siffler, mais c'était pas trop mon style. Mais le cœur y était en tout cas :

• Elle est vraiment cool. C'est la votre ?

De nouveau la demoiselle avait pris ma main afin de me faire toucher sa machine. C'était bien plus agréable je le ressentais et même moi je pouvais voir la différence entre l'état de la mienne et la sienne. J'avais vraiment trop tardé cette fois, c'était indéniable. J'étais encore plus surpris quand la demoiselle me propose d'emprunter la sienne :

• Vous êtes sures ? On ne se connaît pas vous n'avez pas peur ?

J'étais vraiment étonné de la proposition de la jeune femme alors qu'on n'avait aucun lien particulier. Mais c'était vraiment gentil de ma part et je devais avouer que ça allait me dépanner pour les prochains jours le temps de m'organiser :

• Je vous remercie beaucoup … Si vous voulez ajouter une somme de location ou je peux vous rendre service n'hésitez pas surtout … Je ne voudrais pas abuser de votre gentillesse.

Je regardai la moto qui était vraiment cool … mais j'avais un peu peur de faire une bêtise avec celle-là au vu de l'état de la mienne :

• Vous êtes une vraie passionnée non ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Un client plutôt particulier [F. James] Empty
MessageSujet: Re: Un client plutôt particulier [F. James]   Un client plutôt particulier [F. James] EmptySam 18 Avr - 1:59

Nemeroff
Dreiden

James
D. Alestorm

「 Un client plutôt particulier 」
Elle ne sait pas vraiment comment réagir quand il lui parait gêné qu’elle lui prête un véhicule, c’est pourtant dans le contrat, non ?

« Hahaha vu votre expression vous n’avez pas lu toutes les clauses du cont… »

Contrat qu’elle n’a pas encore fait non plus, donc normal qu’il n’en sache pas le contenu. Ça la fait buguer quelques secondes avant qu’elle ne se tape le front du plat de la main.

« Voilà ce que j’ai oublié de faire ! Le contrat ! Venez avec moi »

Ajoute-t-elle en lui faisant signe de venir, sortant de son garage personnel pour le mener dans le bureau situé au fond de l’atelier. On pourrait penser que l’endroit serait bordélique, mais il n’en est rien, c’est bien rangé, à la limite de la maniaquerie tant tout est posé à sa place et propre. Elle l’invite à s’assoir, partant vers une armoire à tiroir, tirant l’un d’eux pour fouiller à l’intérieur. Et sortir plusieurs feuilles.

« Pour répondre à votre question, oui je suis une passionnée, aussi loin que je me souvienne je passais mon temps dans les garages de mon quartier pour aider et pour apprendre… J’ai beau avoir un diplôme d’ingénierie en mécanique, je ne me sens bien qu’en fabricant ou réparant des véhicules… Veuillez remplir ce formulaire s’il vous plait. »

Elle lui tend une feuille, demandant ses coordonnées, aussi pour pouvoir l’inscrire dans son fichier client et savoir à quel nom elle doit mettre le contrat. Pendant qu’il rempli sa feuille, elle prépare le contrat, remplissant les blancs avec les services demandés. Elle se lève pour lire par-dessus l’épaule de Nemeroff, finalisant le contrat à coté de lui avant de le lui tendre.

« Donc, comme je disais, le contrat prévoit le prêt d’un véhicule en cas d’immobilisation de ce dernier plus de 3 jours… Comme j’en aurais pour 5 jours complets dessus, vous êtes éligible pour cette clause. Ce ne me dérange pas de vous prêter ma moto en attendant, vu le boulot que j’ai à faire, elle ne me servira pas. Je vous demande juste d’en prendre soin »

Et mieux encore, elle n’en a pas besoin pour rentrer chez elle non plus, puisque son appartement se situe juste au-dessus de leur tête. Quand le jeune homme lira le contrat, il pourra y voir tout le blabla juridique habituel, les montant des mensualité et de l’apport de base, ainsi que toutes les réparations à faire. En voyant le nombre de lignes écrites, il peut vite comprendre que c’est sa moto entière qui va être retapée de A à Z et que c’était un miracle qu’elle ne se soit pas disloquée rien qu’au moindre dos d’âne. Mais ce qu’il peut surtout comprendre, c’est que pour tout le travail qu’elle va effectuer dessus, le prix qu’elle demande est bien en dessous de ce qu’il devrait être. Elle lui rend même la moitié de l’argent qu’il lui a donnée en souriant.

« Pour la première traite, gardez la, et offrez-moi plutôt un diner au restaurant quand votre situation se serra arrangée… Maintenant, si vous voulez bien signer le contrat et déguerpir au plus vite, non pas que je veuille mettre dehors un aussi charmant jeune homme mais ce dernier vient de me donner beaucoup de travail et si je veux tenir les délais, il vaut mieux que je commence sans attendre »

Dit elle sans perdre son sourire, même sans voir le regard de la jeune femme, il n’est pas difficile de voir qu’elle n’a qu’une hâte : celle de se mettre au travail, une véritable passionnée comme elle le disait. Quand le contrat sera signé, elle e raccompagnera à la sortie pour aller se mettre aussitôt au travail, elle a 5 jours pour tout démonter et tout réparer. Elle n’a pas de temps à perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen
Nemeroff Dreiden

Nemeroff DreidenCitoyenMessages : 229
Date d'inscription : 26/11/2019


Un client plutôt particulier [F. James] Empty
MessageSujet: Re: Un client plutôt particulier [F. James]   Un client plutôt particulier [F. James] EmptySam 18 Avr - 14:40

Un client plutôt particulier
F. James

Je la regardai les mains dans les poches en attendant de voir ce qu'elle allait dire, j'étais presque sur qu'elle allait parler d'un contrat … Mais il ne me semblait pas en avoir vu un. De ce fait, elle sembla aussi captée qu'elle avait oublié un petit détail plutôt important. Elle m'invita donc à la suivre, ce que j'ai fais.

La demoiselle en me parlant de sa passion, mais aussi de comment elle état devenu mécano m'avait sortie le contrat que j'avais lu dans les grandes lignes et que je devais remplir dans certaines parties. Je commençai alors à m’exécuter tranquillement remplissant les champs. Nemeroff, Dreiden, les informations d'adresse. Téléphone ? … Bah je n’en ai pas vraiment.

Le contrat prévoyait le prêt de la moto le temps des réparations, une bonne nouvelle comme je disais, ce garage n’était pas trop mal finalement, d'habitude avec l'autre je devais me démerder. Frottant ma nuque en relisant le contrat pour être sur, je regarde mon regard pour la fixer :

• Je vois c'est plutôt appréciable. J'en prendrai soin bien sûr.

Elle ne terminera pas dans le même état que la mienne pour sûr que je ferais attention à ça. Venant doucement frotter ma nuque … La demoiselle semblait désormais déjà pressée de travailler, ça se voyait à sa façon d'être. Puis quand elle m'avait tendu une partie de l'argent j'avais été surpris et encore plus quand j'ai entendu la raison. Payer un restaurant quand je pourrais :

• Euh .. Eh bien oui pourquoi pas. Je vous payerai un restaurant à l’occasion il n'y a pas de soucis.

Je rangeai ce qu'elle m'avait rendu dans ma veste silencieusement tout en la regardant du coin de l'oeil. C'était une drôle de femme que j'avais là … Mais je trouvai ça plutôt cool, ça me fait un peu d'argent en sécurité.

• Je vous remercie en tout cas. Je vais vous laisser. Je passerai dans 5 jours afin de voir ou vous en êtes et reparler de ce restaurant.

J'avais un léger rictus sur mes lèvres puis je levai la main pour la saluer avant de me diriger tranquillement vers la sortie de la boutique. Puis les jours s'écoulèrent tranquillement. J'avais utilisé la moto de la jeune femme qui était très agréable à conduire, et avant de la remmener j'avais même pris le temps de la nettoyer et faire le pleins pour le rendre presque dans le même état que quand je l'avais emprunté. Puis j'étais retourné à l'atelier garant la moto devant le garage pour entrer dedans :

• Bonjour, c'est monsieur Dreiden, je viens voir ou vous en êtes avec ma moto.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Un client plutôt particulier [F. James] Empty
MessageSujet: Re: Un client plutôt particulier [F. James]   Un client plutôt particulier [F. James] EmptyMer 22 Avr - 15:00

Nemeroff
Dreiden

James
D. Alestorm

「 Un client plutôt particulier 」
Elle écoute le son de sa moto s’éloigner et quand elle estime qu’il est parti assez loin, elle retourne à l’intérieur, prête à baisser la grille mais un regard jeté vers les deux voitures qui attendent leur propriétaire l’en dissuade. Elle se décide à leur téléphoner et les deux lui annoncent qu’ils passeront dans pas longtemps pour récupérer leur véhicule. Un mal pour un bien, elle va perdre un peu de temps, mais avoir pas mal d’argent pour tenir le reste du mois. Elle ira même faire quelques courses plus tard.

Mais en les attendant, elle prépare sa zone de travail, rassemblant les outils qui lui seront nécessaires, allant fouiller un peu partout pour trouver les pièces dont elle a besoin pour les réparations. 20 minutes plus tard, le premier client est là, payant la jeune femme pour son travail et repartir au volant de sa voiture, lui promettant de parler d’elle à ses proches pour faire connaitre son garage. 50 minutes plus tard, c’est l’autre client uqui fait la même chose, laissant ainsi James libre de faire ce qu’elle veut. Et ce qu’elle veut, c’est aller faire des courses. Chose qu’elle fait après avoir fermé le garage.

Elle déambule dans la ville passant dans les magasins pour en sortir avec des sacs remplis. Elle fait aussi le tour des garages sur son chemin, les saluant et essayant de savoir s’ils ont les pièces qui lui manquent. La recherche de pièce lui prend du temps, mais quand elle revient au garage, elle a tout, que ce soit sa nourriture pour la semaine et les pièces qu’elle n’aurais pas eu avant le lendemain si elle avait dû passer des commandes. Elle file au 1er étage du garage, dans la zone habitable pour ranger ses courses et se changer pour mettre son bleu de travail, redescendant ensuite au garage pour se mettre au travail.

Les 5 jours passent vite pour elle, le travail la prenant tellement qu’il lui est arrivé de sauter un repas, ou même de se reposer, mais au moins, elle a fini dans les temps. Crevant de chaud, elle a du retirer le haut de son bleu, attachant les manche autour de ses hanche pour qu’il ne tombe pas, mais en débardeur, ca passe mieux, elle respire beaucoup mieux. Elle est occupée à nettoyer la moto quand elle entend la sienne arriver au loin, lui faisant remettre son casque anti bruit et accélérer le dépoussiérage.

« Je l’ai finie ce matin ! »

Dit-elle avant de se rappeler que son client est sourd. Elle soupire doucement et se lève, prenant la moto avec elle pour la pousser jusqu’à son propriétaire, un grand sourire aux lèvres.

« Elle est prête depuis ce matin, j’ai réussi à finir un peu en avance… »

Elle met la béquille pour que la moto tienne debout toute seule, laissant Nemeroff regarder son véhicule qui est… comme neuf. Toutes les rayures, bosses et autres imperfections qu’il y avait quand il lui a déposée ont disparues, toutes les pièces ont été nettoyées. Elle a tout simplement remis sa moto à neuf, comme si elle sortait de l’usine. Pendant qu’il regarde la moto, James part récupérer la sienne et la pousser à l’intérieur, dans son garage personnel. Sur le chemin du retour, elle prend la clé dans la boite à clé et elle les rend à Nemeroff.

« La voilà comme neuve. Plus aucune vibration chaotique, elle ronronne comme un chat à présent »
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Un client plutôt particulier [F. James] Empty
MessageSujet: Re: Un client plutôt particulier [F. James]   Un client plutôt particulier [F. James] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un client plutôt particulier [F. James]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Rps 2020-