La ville est en Septembre 2020

Partagez
 

 Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Disciple
Robyn Quinzel

Robyn QuinzelDiscipleMessages : 118
Date d'inscription : 23/03/2020


Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] Empty
MessageSujet: Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans]   Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] EmptyMer 8 Avr - 17:06

Nos enfants seront magnifiques  
Robyn
Quinzel
Orphans
Barbatos
- Sérieux, la blessure est moche... Tu devrais aller voir un médecin !

- Histoire qu'ils reportent ça à la police et qu'ils fassent le lien avec moi ? Bonne idée ! Bravo, j'applaudis.

Ok, ok, je veux bien reconnaître qu'on a UN PEU merdé ce soir. L'Alliance m'avait donné une mission, je devais aller au port et faire explosé une nouvelle cargaison d'armes... Donc ouais, j'ai réussi mais je me suis faite avoir. J'ai évité les balles et tout mais l'explosion a réussi à me toucher et m'a brûlé la jambe et ça, les soldats du Gouvernement ont repéré la blessure. Ce n'était pas une brûlure au troisième degré mais j'avais mal quand même et je ne dirais pas non à quelques soins... Et comme je venais de dire à mon amie, je ne pouvais pas aller à l'hôpital.

Peut-être que je tomberai sur un médecin qui fermera sa gueule mais je peux tout aussi bien tomber sur un collabo qui s'empressera de me dénoncer. Je ne voulais pas courir ce risque car je vais avoir de très, très gros problèmes... Alors je n'avais pas le choix que d'aller voir une personne de confiance. Je demandais à Gabi de me déposer devant l'Hôtel Carnac et que j'allais me débrouiller pour la suite, qu'elle pouvait rentrer chez elle. J'étais une grande fille après tout et je ne risquais rien dans cet endroit.

Tentant de ne pas boiter, je me dirigeais vers l'accueil et demandait au réceptionniste de me donner le numéro de la chambre de Monsieur Barbatos. Evidemment, il m'a dit que je pouvais aller me brosser pour l'avoir. Bon, il ne l'a pas dis comme ça mais c'était tout comme. Je lui répondis que c'était assez urgent et qu'on se connaissait bien lui et moi mais rien à faire, il ne voulait pas. Il accepta néanmoins de passer un coup de fils dans la chambre pour vérifier les informations ; il n'était que 22h, avec un peu de chance, je n'allais pas le réveiller. Sauf si il s'endormait comme les poules.

- Dîtes-lui que c'est de la part de Robyn Quinzel.


Je cause en indianred
Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] 61106_s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Orphans Barbatos

Orphans BarbatosCitoyenMessages : 35
Date d'inscription : 06/04/2020


Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] Empty
MessageSujet: Re: Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans]   Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] EmptyMer 8 Avr - 17:48

Nos enfants seront magnifiques
F. Robyn

Orphans marchait à la manière d'un fantôme. Discret et silencieux, le garçon avançait dans les longs couloirs de l'hôtel ou il habitait depuis quelques temps maintenant. C'était à la fois un client et un prestataire des lieux. C'était son chez lui, une chambre qu'il payait assez chère pour avoir une certaine tranquillité grâce à la patronne des lieux, mais aussi un prestataire, car il offrait ses services à cette même patronne et les personnes qui venaient le voir .

L'ancien Domae rentrait d'ailleurs de son travaille officiel. Serveur dans un grand salon de thé à Quederla. Une bonne couverture et un métier ou il avait des affinités assez solide. Il portait un beau uniforme. Chemise blanche immaculé, avec une cravate noire, ainsi qu'un pantalon noir d'une très bonne qualité. Un gilet de smoking par-dessus la ceinture. Les lieux de luxes exigeaient une présentation du personnel à la hauteur.

Arrivant devant la porte de sa chambre, l'alchimiste ouvra cette dernière avec sa clé et desserra rapidement sa cravate en lâchant un grand soupir … Même lui était heureux de pouvoir rentrer chez lui après une bonne journée de travaille. Franchissant le palier de la suite d'hôtel … Une petite chose noire tomba sur son épaule. Une fourmis plus exactement. Héraclès, la fourmis qui était chargé de surveiller cet endroit durant son absence. Le pouvoir des fourmis étaient assez fascinant, même sans être chez lui, il savait si tout allait bien ou non. Il caressa légèrement la tête de son animal avant de la poser sur le meuble à côté de la porte.

Il se dirigea vers le petit frigo afin de l'ouvrir et prendre une canette de bière qu'il avait ouvert une bouteille de thé vert glacé qu'il commença à boire. La décoration de l'appartement était un peu étrange. Il y avait quelques étagères remplis de livres, mais encore plus avec des bocaux et fioles. Une véritable déco de petit laboratoire. Mais assez limité, car la patronne des lieux ne voulait pas trop de bordel. Alors qu'il s'apprêtait à allez prendre une douche, le téléphone sonna.

• Mhhh … Abby ? Elle m'a vu rentrée ? Qu'est-ce qu'elle va encore me demander.

En effet, Orphans recevait très rarement des appelles de personne extérieure et encore moins juste quand il rentre de son travaille, donc sa pensée avait une certaine logique, mais en décrochant, l’accueil lui annonça qu'une personne demandait après lui, une certaine Robyen Quinzel. Une jeune femme qu'il avait déjà vu par le passé pour ses services.

• Faites-là patienter, j'arrive d'ici 5 minutes.

Le temps de reprendre une autre gorgée de mon Thé glacé, il était descendu finalement à l’accueil afin d’aller à la rencontre de la jeune femme qui était venue jusqu'ici. En réalité, il aurait très bien pu dire que j'étais occupé et m'en débarrasser, mais le travaille c'était important, surtout quand cela pouvait être bénéfique. Arrivant en relevant les manches de sa chemise jusqu'au coude, il avait mis ses lunettes entre temps, Orphans portait des lentilles en temps normal, mais l'homme les avaient déposé en rentrant tout à l'heure :

• Mademoiselle Quinzel, je ne pensai pas vous revoir aussi vite. Je suppose que vous venez pour une raison bien précise, devons-nous discuter de cette raison en privé ?

Assez rapide et direct, il fallait comprendre par raison, « service » ici. Mais il ne pouvait pas le dire ouvertement pour des raisons de discrétion évidente.

• Suivez moi je vous pries.

Orphans entama le chemin inverse afin de retourner à sa suite avec la demoiselle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Disciple
Robyn Quinzel

Robyn QuinzelDiscipleMessages : 118
Date d'inscription : 23/03/2020


Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] Empty
MessageSujet: Re: Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans]   Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] EmptyMer 8 Avr - 18:11

Nos enfants seront magnifiques  
Robyn
Quinzel
Orphans
Barbatos
- Mmh. Mmh. Oui monsieur, très bien monsieur. Il raccrocha le téléphone. Monsieur Barbatos vous demande de patienter, il arrive.

- Eh bien vous voyez, quand vous y mettez un peu du votre.


La sale gosse que je suis avais presque envie de lui faire un doigt d'honneur mais je me retint car il ne faisait que son métier... Mais bon quand même ! Il aurait pu me croire, je n'ai pas une tête de psychopathe non plus. J'allais donc m'asseoir sur un des fauteuils en attendant son arrivée et j'essayais de ne pas montrer que j'avais mal... Et pourtant croyez moi, je douille sévère. Mon pantalon râpait sans cesse la brûlure et chaque fois que je faisais un mouvement, j'avais envie de crier ou me jeter sous l'eau froide.

- Mademoiselle Quinzel, je ne pensai pas vous revoir aussi vite. Je suppose que vous venez pour une raison bien précise, devons-nous discuter de cette raison en privé ?

Avec difficulté, je me remis sur pieds avant de faire un bref mouvement de la main pour le saluer. J'hochais timidement la tête pour signifier que oui, nous ferions mieux d'aller en privé... Disons que je n'avais pas envie d'avoir de questions et je ne tenais pas non plus à ce que tout l'hôtel soit au courant que Miss Quinzel s'est brûlée la jambe ! Je suivis donc Orphans dans l'hôtel, en direction de sa chambre ; j'essayais de faire de mon mieux pour marcher assez vite mais à chaque mouvement, le pantalon touchait ma brûlure.

Après ce long chemin qui me paru une éternité, nous entrâmes enfin dans sa suite. Une suite qui ressemblait plus à un laboratoire de savant fou qu'à une chambre d'hôtel chic si vous voulez mon avis... J'sais pas si la patronne était au courant de ce petit "arrangement". Frigide et coincée et comme elle était, il allait certainement de se faire remonter les bretelles si elle tombait sur sa chambre. Une fois à l'intérieur, j'allais directement me poser sur son lit sans lui demander sa permission... J'voulais juste m'asseoir. Puis je relevais mon pantalon en douceur.

- Je me suis un peu... brûlée. Tu penses que ton attirail de chimiste pourra faire quelque chose ? Je douille de ouf.


Je cause en indianred
Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] 61106_s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Orphans Barbatos

Orphans BarbatosCitoyenMessages : 35
Date d'inscription : 06/04/2020


Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] Empty
MessageSujet: Re: Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans]   Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] EmptyMer 8 Avr - 18:43

Nos enfants seront magnifiques
F. Robyn

La demoiselle était assise devant moi et comme je l'avais pensé, elle venait afin d'avoir recours à mes services. À partir de ce moment-là, nous n'avions plus rien à nous dire ici. Tout se passerait dans ma chambre. J'avais donc tourné les talons afin de remonter, mais d'un simple regard, je pouvais voir qu'elle était blessée. Elle essayait de ne pas le montrer, mais certaines choses ne trompaient pas physiquement. Cependant, je ne pourrais pas dire de quelle nature était la blessure.

Remontant donc à ma suite, la femme entra pour allez s'asseoir directement. Je ne faisais aucun commentaire, à vrai dire … Je m'en fichai un peu même. Robyn releva son bas afin de me montrer la blessure en question. Une brûlure assez … vilaine qui ne s'arrangeait pas avec les frottements du pantalon.

Ma mission était simple, faire quelque chose pour cette brûlure afin de la soulager voir même de la guérir. Une brûlure était basique à mes yeux, surtout avec des élémentis dans cette ville, donc rien de choquant.

• Matériel d'alchimie, je te prie. Le chimiste te donnerait un Dolipranne et une pommade qui mettront 3 mois avant de te soulager ;

Je m'approche de sa cuisse et observe un peu plus l'étendue de la brûlure. Suivant la brûlure, j'allais devoir utiliser des produits différents. C'était la complexité de la chose. Mon oeil expert pouvait voir qu'elle n'était pas catastrophique, sans pour autant être bénigne.

• Tu t'es brûlé comment ? Une flamme directe ? Un objet métallique chaud ? Un frottement ?

J'avais besoin de savoir comment ça avait été fait. Je m'étais redressé en même temps que de poser ma question à la jeune femme. Je me dirigeai ensuite vers mon étagère avec les ressources alchimiques en regardant de façon sérieuse ce que j'avais en stock :

• Retire ton pantalon entièrement. Je vais devoir nettoyer la zone brûlez avant toute chose. On ne soigne pas une blessure sale. Je vais aussi t'appliquer un concoction qui va calmer la sensation de douleur et protéger ta peau du frottement, mais faudra éviter les pantalons quelques jours. Je te donnerai aussi quelques trucs à prendre pour la douleur.

Je savais quoi faire, maintenant fallait le faire le faire. Attrapant différent ingrédient, je m'étais approché ensuite de mon petit atelier afin de commencer à préparer la concoction à appliquer sur la zone, venant vers elle avec un bol, des comprennes, une prince à épiler et des bandages.

• Allonge toi et écarte tes jambes que je puisse faire mon boulot. D'ailleurs, t'as réussi à te faire ça comment ? Je suppose que ce n’est pas en cuisinant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Disciple
Robyn Quinzel

Robyn QuinzelDiscipleMessages : 118
Date d'inscription : 23/03/2020


Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] Empty
MessageSujet: Re: Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans]   Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] EmptyMer 8 Avr - 19:18

Nos enfants seront magnifiques  
Robyn
Quinzel
Orphans
Barbatos
- Matériel d'alchimie, je te prie. Le chimiste te donnerait un Dolipranne et une pommade qui mettront 3 mois avant de te soulager.

Je levais les yeux au ciel. Pff, c'est vraiment le moment de râler sur un terme ? Chimie, alchimie, c'est la même chose ! Ils préparent leur popote avec leurs produits chimiques. C'est juste que les chimistes font kaboum tandis que les alchimistes soignent. Enfin bref, moi tout ce que je voulais, c'était qu'on me soigne. Il s'approche de ma jambe, remarquant ainsi la raison de ma venue : cette satanée brûlure qui me donne un mal de chien. Il me demandait comment je m'étais faite cette blessure... Euh ben. J'ai envie de lui dire de se mêler de ses affaires mais je doute que ce soit la meilleure des réponses.

- Flamme.

Pas la peine que j'entre dans les détails. C'est juste une "petite" flamme qui avait fait cette brûlure, pas de quoi en faire un foin. J'attendais le diagnostic, que je connaissais évidemment puisqu'il s'agit d'une brûlure mais je voulais surtout savoir comment on allait traiter ça ! Il se leva et je le regardais.

- Retire ton pantalon entièrement. Je vais devoir nettoyer la zone brûlez avant toute chose. On ne soigne pas une blessure sale. Je vais aussi t'appliquer un concoction qui va calmer la sensation de douleur et protéger ta peau du frottement, mais faudra éviter les pantalons quelques jours. Je te donnerai aussi quelques trucs à prendre pour la douleur.

- C'est ça ouais. Et je me balade comment, en culotte ? Et puis d'abord, laisse-moi me soigner toute seule. Ça ne doit pas être compliqué à faire, ton machin.


Je fronçais les sourcils. Non pas que j'étais méfiante hein... Mais voilà quoi, c'était un garçon. Et puis, entre nous, ça ne doit pas être compliqué de mettre sa potion ou sa pommade... Enfin, je devrais pouvoir me débrouiller seule, non ? Le voyant aller vers son petit atelier, il commença à préparer sa popote tandis qu'il continuait sur sa lancée. J'essayais de ne pas devenir rouge pivoine et je baissais mon bonnet sur les yeux pour ne pas avoir à le regarder... Oh là, là, j'aurais mieux fait d'aller à l'hôpital et demander de l'aide à une gentille dame.

- Je reste assise. Histoire de pouvoir t'en coller une si tu tentes quoi que ce soit.


Je fronçais une nouvelle fois les sourcils, méfiante. Mouais, je préférais quand même me méfier des... des messieurs. Râlant et pestant, je retirais mon pantalon que je déposais à côté de moi et me préparais presque à lui en coller une ; la main n'attendait que ça.

- Si je te dis que je me suis brûlée en faisant un steak, tu me crois ?

Evidemment que non, il n'allait pas me croire. Ce n'était pas crédible pour un sous et je lui avais dis juste avant que j'avais été directement en contact avec une flamme. Je pouvais lui faire confiance, non ? Après, il avait été de notre côté pendant un moment... Il savait qu'il y avait des missions et que le Gouvernement était notre ennemi. Je suis sûre qu'il ne va pas me dénoncer. J'espère réellement pouvoir lui faire confiance.

- Je faisais une mission pour l'Alliance. Le Gouvernement a reçu une cargaison d'armes et je devais les faire disparaître... Du coup, j'ai tout fait péter. Eh, tu dis rien hein ! J'veux pas finir en taule !


Je cause en indianred
Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] 61106_s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Orphans Barbatos

Orphans BarbatosCitoyenMessages : 35
Date d'inscription : 06/04/2020


Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] Empty
MessageSujet: Re: Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans]   Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] EmptyMer 8 Avr - 19:57

Nos enfants seront magnifiques
F. Robyn

Robyn sortait déjà les griffes pour une raison qui m'était inconnu, c'était elle qui venait à moi pour avoir mon aide. Mais je devais bien avouer que cette situation m'amusait et que ça me donnerait presque envie de la pousser à bout. D'ailleurs sa remarque sur la culotte et la facilité de mon art m'arracha un soupir :

• T'es une femme porte une jupe. Ou promène toi en culotte si tu préfères. Tu feras des heureux. Puis si c'est si simple tu peux le faire chez toi non ? Tu m'as déjà vu faire, tu devrais être capable de reproduire comme une grande non ?

Mon visage affichait un petit sourire gentil, pour montrer le ton de la blague, mais en réalité … Si je pouvais lui cracher au visage je l'aurais peut-être fait, histoire de lui apprendre la reconnaissance. Je l’accueille alors que c'était prévu et elle faisait sa princesse. Je m'approchai donc prêt à faire mon intervention, j'avais enfilé mes gants en latex pour le côté hygiène, alors qu'elle me faisait encore des menaces :

• Tu risques de te casser la main avant de me faire mal, crois-moi. Puis fais attention, une fois, un patient m'a gêné durant mon intervention. J'ai mal dosé ma préparation. Sa peau à pourrie et à commencer à s'arracher après quelques jours. C'est ce qui se passe quand on fait mal les choses.

Non c'était pas vrai, mais c'était clairement l'égale d'une enfant, donc on va utiliser le meilleur outil contre les enfants … Le mensonge. C'était de bonne guerre aussi, intérieurement je rigolai de plaisir, en espérant que ça marche juste pouvoir voir sa tronche.

M'installant donc, je venais prendre la pince et tira doucement la peau pour la tendre et regarder les petits particules présentes, notamment du textiles, sûrement à cause du frottement avec le pantalon. Je retirai donc les petits fils. J'aurais pu utiliser mes fourmis pour faire un travail plus efficace, mais j'avais pas envie qu'elle me les écrase en paniquant. Elle me parla de la façon dont c'était arrivé la brûlure, une histoire de steak :

• Bah je te répondrai que vu que ça viens de toi, je veux bien le croire. Je me dis que ton adversaire « La poêle » doit avoir une sale gueule actuellement aussi, t'as bien du la massacrer.

Ah j'étais pas connu pour mon tact. J'étais pas très bavard, mais je savais bien répondre. C'était amusant d'énerver la petite princesse, mais c'était pas la cliente la plus désagréable, loin de là. Elle me donna la réalité des faits ensuite :

• Je vois, le gouvernement est toujours une menace pour l'alliance ? Je suis étonné. Et pourquoi voudrais-tu que j'en parle ? Je soigne toutes sortent de personne ici. Des personnes de l'alliance, celle des Télékyns qui mettent le prix et même des criminels. Donc bon … Puis bon, je voudrais pas que les saucisses du repas en prison te découpent après les steaks qui te brûlent.

Je me redresse et roule des yeux. Je venais ensuite ouvrir les compresses et les bandages, tout en prenant le bol avec la préparation dans ma main. L'odeur qu'elle dégageait était très … « Florale ». Pas désagréable, mais une odeur forte.


•Je vais te mettre ça sur toute la brûlure et recouvrir de compresse pour éviter que tu t'en mettre partout entre les cuisses. Je filerai un bocal avec la même préparation que tu devras mettre quand tu dois marcher longtemps..

Je prends une poignée de l'espèce de pommade étrange et commence à l'appliquer doucement sur la brûlure de la jeune femme.

• Ca risque de piquer et être un peu désagréable pendant quelques minutes comme c'est froid. Mais tu verras que tu seras soulagé un bon moment après.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Disciple
Robyn Quinzel

Robyn QuinzelDiscipleMessages : 118
Date d'inscription : 23/03/2020


Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] Empty
MessageSujet: Re: Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans]   Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] EmptyJeu 9 Avr - 18:19

Nos enfants seront magnifiques  
Robyn
Quinzel
Orphans
Barbatos
Gna, gna, gna. Toujours à se moquer de moi celui-là et faire ses réflexions à la con. J'avais vraiment une tronche à porter des jupes, sérieusement ? Mais bon. Pour le coup, il n'avait pas tort... Je crois que c'est le seul vêtement qui n'allait pas me défoncer la cuisse chaque fois que j'aurais décidé de marcher. Je patientais donc, essayant de lui faire gober le coup du steak et une nouvelle fois, il ne perdit pas son temps pour me tacler... Oh ça va, j'sais faire des pâtes et un steak ! Ça suffit pour vivre. Pas la peine de savoir faire des lasagnes bolognaises 4 étoiles non plus.

- Je vois, le gouvernement est toujours une menace pour l'alliance ? Je suis étonné. Et pourquoi voudrais-tu que j'en parle ? Je soigne toutes sortent de personne ici. Des personnes de l'alliance, celle des Télékyns qui mettent le prix et même des criminels. Donc bon … Puis bon, je voudrais pas que les saucisses du repas en prison te découpent après les steaks qui te brûlent.

- Tu soignes des Télékyns ?

Fronçant les sourcils, j'étais à moitié étonnée de cette information et en même temps si déçue... Pourquoi est-ce qu'il soignait non ennemis ? Il avait été de notre côté pendant un temps. Ok, il a décidé de partir mais il n'est pas obligé d'aider nos ennemis jurés maintenant ! Il aurait été sympa de garder ce petit privilège pour nous. Snifant sa préparation, je pinçais le nez... Pouah, ça puait son truc.

- Je vais te mettre ça sur toute la brûlure et recouvrir de compresse pour éviter que tu t'en mettre partout entre les cuisses. Je filerai un bocal avec la même préparation que tu devras mettre quand tu dois marcher longtemps..


Je soupirais. Et voilà, ça m'apprendra à faire mumuse avec les choses qui brûlaient, maintenant je suis obligée de me balader avec mon bocal dès que je voudrais aller dehors. Je grimaçais lorsque la pommade entra en contact avec ma peau mais je dois reconnaître que ça me faisait rapidement du bien ; je n'avais plus cette sensation de tiraillement ou de feu de l'enfer sur moi. Par contre, j'espérais que sa lotion dure plusieurs heures, je n'allais pas m'amuser à me badigeonner la cuisse toutes les demies-heures.

- Et le Gouvernement, tu les aides aussi ? Enfin... ils ont été tes ennemis aussi, pourquoi est-ce que tu les soignes ?!


Je cause en indianred
Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] 61106_s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Orphans Barbatos

Orphans BarbatosCitoyenMessages : 35
Date d'inscription : 06/04/2020


Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] Empty
MessageSujet: Re: Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans]   Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] EmptyJeu 9 Avr - 18:40

Nos enfants seront magnifiques
F. Robyn

Je n'avais rien à répondre sur la déclaration vis-à-vis des Télékyns. Les élémentis étaient nos ennemis aussi et pourtant, ils travaillaient avec eux. Non, ce n'était qu'une excuse toute fabriquée pour avoir une bonne image en réalité … Je n'ai jamais dit une seule fois dans ma vie à Querderla que j'étais l'allié de quelqu'un. Je suis l'ennemi de la magie, c'est tout. Télékyns, Domaes ou Elementis n'avaient aucune importante à mes yeux, ils étaient tous coupables d'après Génésys.

Je continuai d'appliquer proprement le produit en essayant de ne pas oublier de zone brûlée. Avec ça , elle devrait être tranquille quatre ou cinq heures suivant la température. Après faudra en remettre, mais je lui écrirai ça sur un papier après.

Alors que je m'appliquai à faire une chose propre, elle revint à l'attaque sur le fait que j'aidai aussi le gouvernement. Un léger sourire s'afficha sur mes lèvres, mais pas un sourire d'amusement … Un sourire de plaisir de voir l'égoïsme dont faisait preuve cette jeune femme qui venait me demander elle-même de l'aide :

• C'est drôle, car moi je suis parti peu après l'apparition de l'alliance et … Tu serais mon ennemi si je résonnai à ta façon. Je suis lié aux Domaes et toi aux Elementis, nous devrions être ennemis, vu que j'ai surtout connu l'avant Alliance. Pourtant je te soigne.

Je pose le bol sur la table de chevet et retire les gants en latex en tirant sur l'objet par le bout du doigt. Un mouvement agile et rapide montrant que j'ai l'habitude de ce genre de chose. Puis je redresse mon regard :

• Je ne fais plus partie de cette guerre simplement parce qu'elle n'a plus aucun sens. À ton avis, quand les télékyns auront disparu et s'ils disparaissent. Cette alliance va-t-elle vraiment tenir ? J'ai vu des personnes de mon camp se faire massacrer par les élémentis et j'en ai massacré aussi. Il est impossible que cette Alliance dure.

Bien que je n’en avais rien à faire, mon discours avait une part de vérité. Cette Alliance était contre nature et elle terminerait bien par prendre fin un jour ou l'autre, car le naturel reviendra toujours au galop :

• Donc je peux considérer tout le monde comme mon ennemi ou bien alors … Aidez ceux qui ont besoin. Et continuez à retirer le pantalon de belle jeune femme.

Je souriais doucement, mais avec une pointe de malice cette fois, prenant le pantalon de la jeune femme pour lui lancer :

• Je te fais les bandages pour pas que tu t'en colles partout et tu pourras le remettre.

Attrapant les compresses de soins et les bandages, les appliquent rapidement afin de couvrir la blessure et le produit, pour qu'elle soit tranquille aussi avec son pantalon :

• Faudra retirer ça dans quatre ou cinq heures, c'est la durée habituelle. N'en mets pas la nuit pour que la blessure cicatrise..

Une fois terminé je retourne vers mes étagères pour prendre de nouvelle plante afin de cette fois les mettre dans un sachet. Une infusion florale pour diminuer les douleurs. C'est bien plus efficace et agréable que les médicaments :

• Alors Robyn. Comment vas-tu me payer cette fois ? De l'argent ? Des informations avec une valeur qui m'intéressent ? Ou quelque chose de plus intéressant ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Disciple
Robyn Quinzel

Robyn QuinzelDiscipleMessages : 118
Date d'inscription : 23/03/2020


Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] Empty
MessageSujet: Re: Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans]   Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] EmptyVen 10 Avr - 22:22

Nos enfants seront magnifiques  
Robyn
Quinzel
Orphans
Barbatos
- C'est drôle, car moi je suis parti peu après l'apparition de l'alliance et … Tu serais mon ennemi si je résonnai à ta façon. Je suis lié aux Domaes et toi aux Elementis, nous devrions être ennemis, vu que j'ai surtout connu l'avant Alliance. Pourtant je te soigne.

- Oui mais tu ne m'aurais jamais tapé. C'est pourtant connu qu'on ne tape pas les filles.

Et puis mes parents étaient Domae, ça compte pour faire copain-copain, non ? C'est juste que j'ai trouvé ça cool d'avoir un élément et que j'étais une vraie tâche au corps à corps donc le Conclave m'a plutôt conseillé d'aller voir les Elementis... Ce que j'aurais fais de toute façon en fait. Pour continuer sur la lancée, voilà qu'il jouait les rabats-joie à deux derlas avec cette histoire de guerre et de l'Alliance... Mais bien sûr qu'elle allait durer même après la destruction des Télékyns ! On n'était pas devenu amis pour se séparer juste après. Et puis la Reine et le Roi ont l'air de s'entendre comme cul et chemise.

- Donc je peux considérer tout le monde comme mon ennemi ou bien alors … Aidez ceux qui ont besoin. Et continuez à retirer le pantalon de belle jeune femme.

Pour seule raison, je lui tirais la langue. J'étais suffisamment mal à l'aise actuellement pour qu'il en rajoute une couche concernant... mon habillement du moment. Je suis une personne plutôt pudique et ça me fait chier de ne me retrouver en culotte face à un garçon qui est plus vieux que moi en plus ! Mais bon, ça aurait pu être pire. J'aurais pu tomber sur un pervers ayant le double de mon âge aux urgences donc je devais simplement ravaler ma fierté et m'estimer heureuse d'être tombée sur lui.

J'écoutais à moitié les explications barbantes concernant l'application de cette crème... Ouais, ouais, je ferais attention et j'appliquerai la pommade aussi souvent que possible ou dès que ça me fait mal. Je le regardais se tourner vers ses étagères pour préparer ses petits sachets tandis qu'il me demandait comment j'allais payer cette fois... Je fronçais les sourcils. Payer ? Il était mignon lui, il a cru que j'avais eu le temps de passer à la banque pour retirer quelques derlas ? Je douillais énormément que je n'avais rien.

- J'ai pas d'sous. Je ne suis pas partie en mission avec mon porte-monnaie ! Et des informations... Tu veux savoir quoi ? Que j'fais du 85B et que je porte un soutif noir en dentelles ?

Non mais sérieux, je n'ai pas grand chose à lui donner comme information. Il sait déjà que j'ai fais exploser un bâtiment du Gouvernement ce soir donc il en savait déjà un peu trop à mon goût. Je posais une main sur mon menton pour réfléchir un peu... Je ne sais pas ce que je pouvais lui donner moi. Je regardais la bague à mon petit doigt, elle m'avait été offerte par ma mère puis je secouais la tête... Non, non, non, je ne pouvais pas me résigner à donner la dernière chose qui me restait d'elle.

- J'en sais rien, tu veux quoi ? Je vais vite fais à la banque si tu veux... J'te jure que je reviendrais.


Je cause en indianred
Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] 61106_s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Orphans Barbatos

Orphans BarbatosCitoyenMessages : 35
Date d'inscription : 06/04/2020


Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] Empty
MessageSujet: Re: Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans]   Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] EmptyVen 10 Avr - 22:54

Nos enfants seront magnifiques
F. Robyn

Évidemment, dans la vie aucun service n'était gratuit, surtout quand ce dernier est de qualité. Montrez-moi quelqu'un qui prétend le contraire et je vous montrerai un menteur. Avançant vers elle, je posais les sachets sur la petite table et la fixait pendant qu'elle annonçait qu'elle n'avait pas d'argent sur elle, qu'elle n'avait pas pris son porte-feuille, ajoutant des informations plus personnelles. Glissant une main dans ma poche, je continue de l'observer puis affiche de nouveau ce sourire un peu effronté :

• Pour la taille j'avais pu le voir à vu d'oeil et je suppose que le soutif était accordé à la culotte.

Je roulai des yeux. On ne disait pas ça aux femmes normalement, mais bon … Les règles de société ce n'était pas mon fort. Comme dit plus tôt ; «  On ne frappe pas les femmes ». Pourtant ça ne me gênait pas. On pouvait dire que j'étais un homme qui voulait l'égalité des sexes, car mettre en pièce une femme comme un homme ne me posait aucun problème moral.

Robyn proposa de passer rapidement à la banque afin de prendre de l'argent, promettant de revenir. Je la croyais, elle devait savoir que de toute façon … Elle ne s'en sortirait pas aussi simplement a essayé de me niquer. Pourtant je n'avais pas besoin de son argent, j'avais déjà assez d'argent grâce à une organisation de la ville. M'approchant d'elle, je viens prendre son menton entre mes mains afin de lui redresser la tête et la regarder dans les yeux :

• Robyn … Je te fais entièrement confiance sur ça ne t'en fait pas. Mais ton argent ne m'intéresse pas pour cette fois … .

Je la fixai dans les yeux avec un petit sourire … En effet avec elle, une autre chose m'intéressait et elle seule elle pouvait m'y aider pour le moment :

•J'ai entendu une rumeur comme quoi l'ancien roi Elementis est mort et apparemment il a été remplacé. Tu pourrais me dire de qui il s'agit ? J'aimerais voir des choses avec lui.

Je finis par lui lâcher le menton avec un sourire très sérieux. J'avais vraiment envie de savoir si cette rumeur était vrai de ce que j'ai entendu chez mes clients de l'alliance et savoir qui était à la tête du conclave maintenant :

• Ca me suffira amplement comme paiement si tu répondais à ça.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] Empty
MessageSujet: Re: Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans]   Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Nos enfants seront magnifiques [PV Orphans]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Rps 2020-