La ville est en Septembre 2020

Partagez
 

 Alors certes, mais non •• ft. Piper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alors certes, mais non •• ft. Piper Azye
Warren Emerson

Warren EmersonMessages : 342
Date d'inscription : 03/07/2018


Alors certes, mais non •• ft. Piper Empty
MessageSujet: Alors certes, mais non •• ft. Piper   Alors certes, mais non •• ft. Piper EmptySam 18 Avr - 11:41

Once upon a time in a land far away...
tag : @Piper
Oh damn it
Les attaques lancées la semaine dernière furent pour certaines une catastrophe, et pour d'autres un magnifique exploit. Tu es perplexe, d'autant plus que les pertes de civils sont grandes, au grand dam de la reine Domae, qui n'était pas fière de cela. Il faut dire que l'Alliance s'était pratiquement ridiculisée face à une foule, face à la ville complètement. Le bras en écharpe, tu réfléchissais un peu. Ce qui fut le plus horrible était la mission lancée dans les hauteurs. Tes compères devaient, à la base, simplement éliminer Abbygaëlle Midford. C'était un ordre simple, mais ce n'est pas le sang de cette femme qui fut étalé sur la place, mais plutôt celui de plusieurs innocents qui n'ont absolument rien demandé.


La plupart furent tués par des piques en cristal. Les Elementis de cristal ne courent pas les rues, et Honoka était sur place, tu avais vite compris que ce sont ses cristaux qui ont commencé à mettre la pagaille sur la place. Tu le prenais un peu pour toi, car tu étais son "professeur", la personne avait daignée l'aider à contrôler son pouvoir et l'utiliser presque parfaitement. Mais il semblerait qu'il y avait eu une faille à ce moment là. Tu connais Honoka, elle est sérieuse et maîtrise bien son élément, alors qu'est-ce qui a dérapé ? La foule ? Une erreur dans le plan ? Tant de questions et bien sûr, il fallait y répondre pour ne pas que cela se reproduise.


Tu n'avais pas été sur place, donc tu avais été briefé. Et avec l'aide de la conseillère domae, Piper Park, vous alliez retourner sur le lieu de la mission, qui ressemblait encore vaguement à une scène de crime. Il faut dire que les dégâts ne sont pas petits; de l'eau avait “ presque ” inondé la place, du sang avait été étalé. Bref, âmes sensibles s'abstenir. Le chemin du QG jusqu'ici fut fait dans le silence, si ce n'est simplement le fracas de ta prothèse cuivrée sur le sol qui se faisait entendre. Arrivés sur les lieux, tu regardais quelques instants ta coéquipière avant de prendre toi-même la parole, d'un ton monotone et formel. Tu entrais dans ton rôle de Valet.


« ... Bon, la cible était là-bas d'après les rapports, et les membres de l'Alliance étaient dispersées de sorte à ce que l'on ne les voit pas. Ensuite, Laelyss a fait exploser des bouches à eau, incendie, ce qui a déjà fait peur à la foule. Peut-être que c'est à cause de cela que les attaques suivantes ont ratées, car la foule était déjà en panique rien qu'avec des bouche à incendie explosée. »


▬ I think in #darkcyan

Alors certes, mais non •• ft. Piper Unknown

Merci Amy ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alors certes, mais non •• ft. Piper T7cd
Piper Park

Piper ParkMessages : 101
Date d'inscription : 14/04/2020


Alors certes, mais non •• ft. Piper Empty
MessageSujet: Re: Alors certes, mais non •• ft. Piper   Alors certes, mais non •• ft. Piper EmptySam 18 Avr - 16:17

Alors certes, mais non. Mes mots sont bien trop petits pour dire combien je regrette...
( Pv. Warren )
En tant que conseillère, j'avais pris parti de ne pas participer à cette mission.  

Je suis contre la violence et ça ne changera pas. Cette histoire avec Vilmos avait tourné en petite vendetta personnelle et notre réaction était totalement prévisible et quelque peu immature. Enfin ce n'est que mon avis.

Il aurait fallu nous retenir et réfléchir avant d'organiser une attaque. Il était évident qu'ils s'y attendaient. Le mieux aurait été d'engager des pourparlers avec le clan adverse. Non pour faire lumière sur les faits, mais pour évaluer leur façon de parler, leur comportement et essayer de comprendre leur manière de penser et le jeu qu'ils jouent. Avec un peu de chance nous aurions pu deviner leurs cartes à 35%... Ça nous aurait donné plus de temps.

Désormais, nous étions dans une position délicate. Une défaite si cuisante, ça ne pardonnait pas. Moralement, je pouvais sentir que nous avions nos queues entre nos pattes et ça: c'était terrible.
Si l'ennemi revenait à la charge, je me demande si nous aurions la force de réagir différemment ou si nous réagirions de la même façon, nous laissant affaiblir encore, jusqu'à ce qu'il puisse nous décimer et faire de nous une minorité avant de nous exterminer.

Dans tout cela, je ne pouvais pas m'empêcher de penser aux victimes.

Nous aurions pu éviter ça. Nos guerres ne regardent que nous et pourtant, l'histoire nous à apprit qu'à chaque fois, ce sont les innocent citoyens qui en payent les frais. Et personne ne peut compenser leurs pertes. Qui pourrait rendre un époux à sa femme? Une fille à son père? Une mère à son fils?  Personne ne pouvait prétendre ramener les morts à la vie.  Nous avions été grossiers et hâtifs.

Peut-être que je dis n'importe quoi. Peut-être que je juge facilement, surtout que je n'y étais pas...

 Mais personne ne peut lire mes pensées et même si c'est le cas: je m'en fiche. Je n'ai pas à me justifier de ce que je pense ni de pourquoi je pense comme ça.  Nous avons mal fait et c'est un fait que je ferais mieux de ne pas oublier si je veux établir une bonne stratégie dans les jours à venir et changer la donne.

Pestant, je me lève et vais me préparer. J'enfile une chemise noire et un jeans, sans oublier mon arme personnelle cachée dans mon dos. Evidemment, j'allais en récupérer une autre au QG, uniquement pour cache la présence de la mienne.

Je rejoins Warren, un valet qui avait participé au fiasco de la semaine passée et qui ... Avait déjà été mon partenaire auparavant. Oui, j'avais eu ce "privilège", si on peut appeler ça un privilège.

Je ne m'attendais pas à ce que la place soit clean... Mais voir tout ça... Ce sang et cette eau qui ne cesse de transformer la place en immense flaque... Ça me rappelle mon père... Dans ce bâtiment... Au milieu d'autres corps... D'armes de drogue. Je ne peux m'empêcher de revoir ma mère retenir ses larmes avec froideur devant le corps de mon père. Et moi, regardant tous les autres corps, dégagés peu à peu...  J'allais devoir nettoyer derrière lui.

- ... Bon, la cible était là-bas d'après les rapports, et les membres de l'Alliance étaient dispersées de sorte à ce que l'on ne les voit pas. Ensuite, Laelyss a fait exploser des bouches à eau, incendie, ce qui a déjà fait peur à la foule. Peut-être que c'est à cause de cela que les attaques suivantes ont ratées, car la foule était déjà en panique rien qu'avec des bouche à incendie explosée.

Je me sors de ma rêverie et avance, les chaussures baignant dans l'eau souillée. Alors c'était ça le but de la mission? Faire des morts?  Je serre les dents et évite de montrer ma colère avant d'aller vérifier l'emplacement de la victime. Je me retourne et me fais une idée de ce qu'elle pouvait bien voir de sa place...

- Pas assez bien dispersés si on en croit la tournure de la situation.

 Suite à quoi, je vais près des bouches d'eau et les examine en essayant d'imaginer ce que leurs explosion aurait pu causer... Les gens ont peur au moindre gros bruit. Ils ne cherchent pas à trouver la provenance, ni la cause du bruit: ils cherchent à se mettre à l'abris au plus vite possible. L'eau a du les affoler encore plus.

Ça a dû bouger dans tous les sens et nous ralentir dans notre cheminement vers la cible... Qui a dû avoir le temps de se barrer.  Un goût amer me monte en bouche.  Je passe ma main sur mes cheveux, l'autre sur ma hanche et regarde tout autours de moi, il ya tellement de choses qui ne concordent pas... Et cette drôle d'odeur...

- Elle savait que vous étiez là... Sinon quelqu'un l'aurait poursuivit en voyant qu'elle se faisait la malle. Une cible ne disparait pas comme ça, sauf si elle à un certain contrôle sur la situation...

... Pourquoi se serait-elle sentie en confiance? Est-ce qu'elle avait à ce point confiance en ses capacités? Elle avait des complices... Ils étaient prêts...Où alors elle n'en savait rien et quelque chose l'a averti de notre présence...?

- Ça ressemble plus à un guet-apens qu'autre chose....

Je ne parviens pas à comprendre... Pourquoi j'ai l'impression que lors de cette bataille, nous nous sommes fait avoir...? Comme si, quelqu'un derrière le brouillard savait...

- Pfff, me dis-je à moi-même à voix basse. Ça n'a servit à rien...

Je me sens... Impuissante. Et j'ai l'impression que quelqu'un me nargue dans l'ombre. Je déteste ça.
:copyright:️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alors certes, mais non •• ft. Piper Azye
Warren Emerson

Warren EmersonMessages : 342
Date d'inscription : 03/07/2018


Alors certes, mais non •• ft. Piper Empty
MessageSujet: Re: Alors certes, mais non •• ft. Piper   Alors certes, mais non •• ft. Piper EmptyDim 19 Avr - 10:37

Once upon a time in a land far away...
tag : @Piper
Oh damn it
Ce n'est pas la première fois que tu as la conseillère domae en tant que coéquipière. Vous n'êtes pas des amis, mais pas des ennemis malgré que vos "appartenances familiales " divergentes. Heureusement d'ailleurs, que vous vous entendiez relativement bien. Car vous êtes du Conclave. Une entente, même factice était nécessaire pour assurer une Alliance soudée. Même si tu arrives facilement à voir quand quelqu'un ment ou quelqu'un joue la comédie, généralement, tu ne le relèves cependant pas. Ce n'est pas ton rôle, et c'est leur problème si ils veulent faire croire qu'ils sont en paix alors que non.


Enfin, ce n'est pas le sujet actuel. La place était souillée. Malgré la semaine complète qui séparait le tragique événement et votre présence, on voyait toujours les dégâts insufflés. L'eau, le sang, ces liquides qui mènent à un mélange que personne ne souhaite revoir. Malheureusement, des personnes ont vu ce mélange juste avant de mourir. Tu avais claqué de la langue à cette pensée. L'Alliance s'était ridiculisée. Peut-être de ton côté aussi, avec cette mission d'assassinat envers une avocate. Mais tu ne préfères pas y penser. Tu entendais ta prothèse qui s'écrasait sur ce sol mouillé, vraiment pas un bruit agréable. Les dégâts physiques d'une guerre en somme. Tu avais fait le topo de ce que vous saviez sur la positions des membres de l'Alliance, la position de la cible et toutes ces petites choses qui normalement auraient dû mener à une réussite sans avoir de pertes civiles qui se veulent critique si on regarde le nombre de mort.


Tu haussais les épaules, regardant ta partenaire qui inspectait l'une des bouches à incendie qui fût explosée par la conseillère élémentis d'eau. Tu avais mené ton doigt à ta joue, fermant les yeux en tournant les talons pour juste pour faire face à la place, une vue d'ensemble qui te désespérait.


« Sans même savoir que les membres de l'Alliance étaient là, elle a dû se douter que quelque chose se tramait. D'après ce que je sais, le prince de Suède, monsieur Blom, courait dans le sens opposé à la foule, avec un masque, certainement pour aller vers la cible. Sans même être au courant qu'il est de l'Alliance, cela éveille forcément des soupçons. »


Tu pointais du doigt les débris du masque du prince de Suède, toujours présents, comme une sorte de pièce à conviction pour la police. Tu regardais ta partenaire, qui semblait dépourvue de tout argument pouvant accuser ou innocenter la faute des membres de l'Alliance. En même temps, c'était assez difficile quand on était pas sur le terrain. Toi-même tu avais du mal à t'imaginer la scène sans y avoir été. Tu avais soupiré, laissant ton bras invalide se reposer dans le tissus qui était là pour le maintenir en place le temps que tu guérisses, car l'impact de la balle n'était pas petit.


« La cause principale, d'après mon point de vue, de l'échec de l'Alliance se trouve dans l'erreur de calcul et surtout, la foule agitée. Ils auraient dû choisir un autre moment, un autre jour, pas un jour de marcher. »


▬ I think in #darkcyan

Alors certes, mais non •• ft. Piper Unknown

Merci Amy ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alors certes, mais non •• ft. Piper T7cd
Piper Park

Piper ParkMessages : 101
Date d'inscription : 14/04/2020


Alors certes, mais non •• ft. Piper Empty
MessageSujet: Re: Alors certes, mais non •• ft. Piper   Alors certes, mais non •• ft. Piper EmptyDim 19 Avr - 13:40

Alors certes, mais non. Mes mots sont bien trop petits pour dire combien je regrette...
( (MUSIC) )
- Sans même savoir que les membres de l'Alliance étaient là, elle a dû se douter que quelque chose se tramait. D'après ce que je sais, le prince de Suède, monsieur Blom, courait dans le sens opposé à la foule, avec un masque, certainement pour aller vers la cible. Sans même être au courant qu'il est de l'Alliance, cela éveille forcément des soupçons.

- Je pense pas que ça soit le prince le problème... Ils se sont bien foutu de notre gueule...

Je regarde le masque qu'il m'indique ... Je sors un mouchoir en tissus de ma poche et attrape la plus grosse partie du masque avant de la renifler. Il y a une certaine odeur... Je ne sais pas si c'est celle du prince de Suède, mais en tout cas, on ne peut pas le laisser ici. Pour peu que quelqu'un ait un capacité spéciale avec les odeurs ou ait un flaire de chien: il sera découvert. Je le ramasse avec tout ses petits morceaux et le tend à Warren.

- On ne doit pas laisser de trace de nous qui permette de remonter jusqu'à nous.

- La cause principale, d'après mon point de vue, de l'échec de l'Alliance se trouve dans l'erreur de calcul et surtout, la foule agitée. Ils auraient dû choisir un autre moment, un autre jour, pas un jour de marcher.

Sa remarque me fait tiquer. Alors pour lui, la défaite est dû à un problème technique ET stratégique? Genre... "Mauvais jour, mauvais moment?" Quelle blague!  Il n'y avait pas de bon jour, ni de bon moment pour une attaque.  Je pense que le problème réside dans tout autre chose:

- Cet échec est dû à une mauvaise disposition d'esprit, dis-je froidement. Ils nous ont clairement provoqués et nous avons réagit exactement comme ils l'attendaient... On aurait dû garder notre sang froid et protéger nos bases avant de penser à attaquer.

Je regarde tout autour et soupire... Chaque habitation environnante compte comme étant témoin du fiasco de la semaine dernière... Avec un peu de chance et beaucoup de technique, il faudrait recueillir des témoignages.

- Je pense qu'il faut que nous ayons l'avis des gens sur ce qu'il s'est passé... Soit on envoie des personnes en mission pour récolter des infos, ou des espions... Les voisins adorent radoter entre eux dans les couloirs et les halls de leur immeuble.

Je ne peux m'empêcher de renifler. C'est plus fort que moi. Comme un toc.

- Je pense que faire exploser les bouches d'eau, c'était inutile, dis-je en soupirant. Enfin...  Dis-moi plutôt où tu étais placé et ce que tu as fait, histoire que je comprenne... Comment tu as pu te faire ce vilain bobo.

Je me lève et le rejoint, un peu proche mais c'est nécessaire. Un peu comme si nous organisions un plan ensemble. Je n'ai pas vraiment confiance en Warren. Je travaille avec lui parce qu'il le faut. Mais il a l'air fourbe...

Il est dangereux aux extrémités et rusé au milieu, comme dirait Sherlock en parlant du cheval.

 Mon instinct ne me trompe rarement, mais quitte à ce que nous fassions quelque chose ensemble: je préfèrerais que ni lui ni moi ne mourrions. Alors à voix vraiment basse et calme, je lui parle.

- Fais semblant de parler de l'affaire. Est-ce que tu te sens assez rétabli pour être sur le terrain et disons... Taper un sprint dans le meilleur des cas? Dans le pire des cas... te battre?

Je froisse le visage et retrousse mon nez en regardant le haut des bâtiment comme si j'y voyais quelque chose.

- ... On est observés, je le sens. J'ai flairé une odeur ambrée à travers les effluves de sang et le reste. Elle sort du cadre, si tu vois ce que je veux dire. Si tu vois quelque chose, fais comme si tu n'avais rien vu et continue d'agir normalement. On avisera...

:copyright:️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alors certes, mais non •• ft. Piper Azye
Warren Emerson

Warren EmersonMessages : 342
Date d'inscription : 03/07/2018


Alors certes, mais non •• ft. Piper Empty
MessageSujet: Re: Alors certes, mais non •• ft. Piper   Alors certes, mais non •• ft. Piper EmptyDim 19 Avr - 18:50

Once upon a time in a land far away...
tag : @Piper
Oh damn it
Cette ambiance était pesante, même si dans le fond tu as parfaitement conscience du fait que tu n'es pas là pour te faire des amis, bien au contraire. Tu es plutôt là pour éviter que l'Alliance fasse de nouveau des dégâts de la sorte. Mais bon. Travailler dans une “ bonne ” ambiance était tout aussi utile pour bien se concentrer. Enfin, cela ne t'étonne. Après tout ce temps, tu as finis par cerner à peu près la demoiselle qui t'accompagnait. Donc tu allais rester ici en tant que Warren sérieux et pas Warren grand gamin, cela vaudrait mieux. Tu haussais un sourcil quand la jeune femme se mit à... Apparemment renifler le reste du masque habituel du prince de Suède. Tu avais pris de ta main valide les morceaux du masque. Bien, c'est pas pratique ça. Donc tu avais, avec un peu de mal, mis les morceaux dans la sacoche que tu avais pris.


Tu penchais la tête avec cet air singulier que tu prenais quand tu étais consterné par une parole, un événement. Eh, pourquoi elle se met à te parler froidement. Tu ne fais que des suppositions, tu n'étais même pas sur cette mission. Bon par contre tu comprends pas pourquoi elle parle de "Ils" vu que l'Alliance était la seule concernée. Tuuu ne comprends pas sa façon de raisonner. Cette petite analyse va se transformer en attaque de paroles divergentes tu le sens très bien sur ce coup.


« Certes. Mais tu as l'air particulièrement sûre qu'il y a quelqu'un derrière l'échec. Genre... Une personne aurait décidé de quand, comment, pourquoi la foule se serait énervée, se serait ruée vers les ruelles adjacentes par crainte de mourir. Enfin, ce que je veux dire par là, mais qui les aurait provoqué ? »


Un ton sarcastique s'était emparé de ta voix. Tu veux bien être moqueur, blagueur, grand enfant et adorable. Mais parfois tu deviens le pire homme du monde. Sarcastique et fourbe. Un peu comme maintenant, bien que ton côté fourbe ne sera pas franchement utile, sauf si tu veux jouer avec les nerfs de ta coéquipière. Ce qui n'était pas encore le cas. Attendons de voir comment la journée avance.  Clac. Tu avais avancé d'un pas, regardant les immeubles et habitations aux alentours.


« Aaaaah, oui, en effet. Beaucoup de monde adore parler de nombreuses morts eeet de nombreuses effluves de sang auxquelles ils ont assisté de leur fenêtre. Je sais que l'humain peut être morbide, mais quand même. Certains doivent être traumatisés par l'attaque et ainsi, voir une personne venir innocemment poser des questions sur l'attaque, ils vont se poser beaucoup de question et cela va mettre en danger l'Alliance. Encore plus qu'elle ne l'est déjà. »


Ce n'est que ton avis. Mais au vu de ton timbre de voix, lui-aussi devenu froid, austère, on pourrait se poser la question si tu veux vraiment savoir, au final, pourquoi cela a foiré. Surtout que tu sentais comme une aura de méfiance envers toi, venant de la jeune femme. Bah, si elle se méfie de toi, c'est son problème. Toi, tu ne te méfies pas d'elle, mais tu te dis juste qu'heureusement que tu n'es que Valet et pas conseiller, sinon tu te jurerais que les conversations au sein du Conclave seraient... Épiques. Tu avais étouffé un rire, avant de te reprendre. Oups, c'est sorti tout seul.




« Cela aurait pu être utile. Cela aurait pu déranger la cible, qui se serait arrêtée et ainsi, elle aurait été bloquée, mais cela ne s'est pas passé comme cela comme nous le savons tout deux. Et je répète que je n'étais pas assimilé à la mission d'assassinat de Midford. J'étais, quant-à moi, à l'assassinat de Carla Johnsson. Ce vilain bobo m'a été infligé après avoir reçu une balle. »


Tu avais froncé les sourcils. Ta tête avait eu un réflexe de recul quand elle s'était rapprochée. Sa voix s'était baissée et calmée. Ah bah tient. Tu la laissais aller au bout de son idée, tes yeux sombres s'étant dirigés vers l'endroit qui l'intriguait. Bon, elle semblait toujours être en train de renifler, mais tu ne vas pas le dire à vive voix.


« J'ai beau être un infirme de première, je peux encore courir quelques mètres sans grande difficulté. Et je pense que tu sens l'odeur d'un homme du Gouvernement. Ils doivent certainement surveiller la zone au-cas où quelque chose s'y produisait, encore. Rien de bien choquant et étonnant dans le fond. »


▬ I think in #darkcyan

Alors certes, mais non •• ft. Piper Unknown

Merci Amy ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alors certes, mais non •• ft. Piper T7cd
Piper Park

Piper ParkMessages : 101
Date d'inscription : 14/04/2020


Alors certes, mais non •• ft. Piper Empty
MessageSujet: Re: Alors certes, mais non •• ft. Piper   Alors certes, mais non •• ft. Piper EmptyDim 19 Avr - 20:57

Alors certes, mais non. Mes mots sont bien trop petits pour dire combien je regrette...
( (MUSIC) )
Le revoilà avec son sarcasme à deux balles. Je ne savais juste pas quand est-ce qu'il oserait le pointer.

- Certes. Mais tu as l'air particulièrement sûre qu'il y a quelqu'un derrière l'échec. Genre... Une personne aurait décidé de quand, comment, pourquoi la foule se serait énervée, se serait ruée vers les ruelles adjacentes par crainte de mourir. Enfin, ce que je veux dire par là, mais qui les aurait provoqué ?

- C'est pas difficile d'énerver quelqu'un pour le pousser à réagir en hâte. Tout le monde peut faire ça. Même toi, Warren, dis-je toujours en regardant ailleurs l'air indifférente. On fait de ces conneries quand on est hâtif, dis-je les mains sur le reins en regardant les autres bâtiments. Après il suffit de profiter de ça... Du moins, en tant qu'adversaire c'est ce que j'aurais fait. Mais le tout est de savoir si c'était prémédité ou juste une énorme connerie de notre part. Et comme tu le sais je ne crois pas au hasard, mais ce n'est que mon humble avis après tout.

Well, this is sarcasme you want: sarcasme it is.

Vous voyez tout ces coéquipiers qu'on voit à la télé? Y'en a toujours une plus froid que l'autre et en général, y'en a un qui fait tout pour causer à l'autre et créer un lien. Cet autre: c'est Warren.  Notre protagoniste a tout pour titiller l'esprit des gens, une langue fourchue et une présence d'esprit assez prononcée et il est rusé, ce qui fait de lui un suspect potentiel dans une affaire de trahison. Il a même une jambe en acier pour vous faire pitié.

Tout pourrait fonctionner. Sauf que son acolyte: c'est moi. Jambe en acier ou pas, peu importe tous les efforts qu'il fera pour me faire craquer: je lui dirais toujours d'aller se faire foutre, si vous me permettez ce terme affectueux. *smile*

On en crois des têtes de con à Cambridge et en Corée... Lui? S'en était pas un. A moins que je ne me trompe. Alors, il ne risque pas de me voir sortir de mes gond. Remballe ton sarcasme pirate.

- Aaaaah, oui, en effet. Beaucoup de monde adore parler de nombreuses morts eeet de nombreuses effluves de sang auxquelles ils ont assisté de leur fenêtre. Je sais que l'humain peut être morbide, mais quand même. Certains doivent être traumatisés par l'attaque et ainsi, voir une personne venir innocemment poser des questions sur l'attaque, ils vont se poser beaucoup de question et cela va mettre en danger l'Alliance. Encore plus qu'elle ne l'est déjà.

- On voit que tu connais mal les femmes, Warren. Du moins... Un certains type de femme. Mais c'est pas grave, ça viendra un jour. Mais plus sérieusement: c'est pour ça que je parlais d'espion. Sur le long terme. On les fout dans un appart, monsieur ou madame Smith, on les laisse vivre là pour quelque temps... Et en quelque jours, ils feront partie du voisinage et les gens s'ouvriront . Les choix sont multiples pour arriver à nos fins... J'aime pas faire ça, mais je pense que ce sera important de réquisitionner leur témoignage.

Il tousse un rire. Je me retourne vers lui.  Regarde son "bobo" et fait une moue en haussant vaguement un sourcil.  Il semble agacé que je puisse penser qu'il était assimilé à la mission Midford. Il ne semble pas inquiet par l'odeur... Moi elle me reste dans les narines...

- Well, si y'a pas de quoi s'inquiéter, tout va bien alors! m'exclamé-je. Je vois pas d'autre élément. L'eau est en train de nettoyer toutes les preuves, de mélanger les odeurs et j'en passe, donc si t'as d'autre idée: ça pourrait être utile, mais je voudrais pas te forcer, hein.

Je me rapproche de l'endroit où était le cible et me met à renifler dans l'espoir de déceler son odeur. Les phéromones, s'il y en reste assez, peuvent révéler pas mal de choses sur les gens. Vous savez, le genre de connerie qu'on dit sur les animaux, genre... " Il peut sentir la peur..." Cependant, l'odeur de lavande pourrie tout. Je ne me suis jamais sentie aussi emmerdée... Cette semaine du moins.  Bon j'essaye de me concentrer encore une fois.

:copyright:️ 2981 12289 0[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alors certes, mais non •• ft. Piper Azye
Warren Emerson

Warren EmersonMessages : 342
Date d'inscription : 03/07/2018


Alors certes, mais non •• ft. Piper Empty
MessageSujet: Re: Alors certes, mais non •• ft. Piper   Alors certes, mais non •• ft. Piper EmptyDim 19 Avr - 23:38

Once upon a time in a land far away...
tag : @Piper
Oh damn it
Tu n'as pas deux personnalités. Tu as simplement un caractère qui vrille très vite en fonction de la personne avec qui tu es. Tu n'adaptes pas ton caractère, loin de là. Mais tu calques simplement un paraître. Tu n'as pas envie d'être le roi des cons en étant gentil avec une personne, alors tu réagis en conséquence. Une personne gentille, douce, tu seras l'homme protecteur, attentif et aimable dont tu as l'habitude d'être. Ce serait mentir de dire qu'être désagréable te plaît. Bien au contraire. Mais tu trouves cela parfois nécessaire. Comme actuellement. Tu ne vas pas te laisser marcher sur les pieds par une femme qui semble être très têtue. Ce serait très mal te connaître. Même si là, tu avais juste lâché un “ hm ” à ses paroles. Non, tu n'étais toujours pas d'accord, mais ton père t'a apprit que parler aux murs ne mènent généralement à rien, donc autant montrer que tu n'es pas d'accord sans pour autant le dire à haute voix.


Enfin, tu voyais qu'elle était rentrée dans ton petit jeu. Génial tout ça. A ne pas oublier que tu es aussi un grand manipulateur. Et si tu avais réussi aussi facilement à la faire rentrer dans ton jeu du sarcasme, c'était qu'elle n'était pas aussi méfiante que cela. Ou alors elle le faisait exprès. C'est aussi possible et honnêtement, tu t'en tapes un peu. Elle a répondu alors tu es lancé, tu rétorqueras. Un petit jeu stupide, rien de plus. Enfin, tu ressentais toujours de plus en plus cette aura venant de la demoiselle. Une aura de méfiance, pas... Méprisante. Juste de la méfiance. Elle ne doit pas te faire confiance, et elle a bien raison. Car de un, c'est réciproque, et de deux, ce serait du suicide de te faire confiance alors que l'on te connait très peu.


Tu avais haussé les épaules. Connaître les femmes ? Tu n'as jamais prôné le fait de les connaître.


« J'ai dû louper les cours sur les femmes alors. M'enfin. Avoir des témoignages. Soit, ainsi dirons nous que c'est utile, ils diront quoi de nouveau à ce que l'on sait déjà ? “ des bouches à incendie ont explosées, ça m'a fait peur, j'ai fuit. ” ou “ j'ai vu des personnes blessées par des espèces de bout de verre sortis de nul par, ça m'a fait peur, j'ai fuit. ” Pas très utile de mettre en danger des membres de l'Alliance pour tenter d'avoir des témoignages qui mèneront soit à des choses que l'on sait déjà, ou alors des informations complètement déformées. »


Tu avais de nouveau haussé les épaules en la fixant. Elle ne te désespérait pas elle... T'amusait. A être aussi sûre d'elle, aussi répondante à tes provocations, alors que tu faisais simplement un petit jeu. Peut-être un peu malsain de ta part, mais un fourbe a plusieurs méthodes pour obtenir ce qu'il veut. Bien qu'ici, tu ne veux pas vraiment de chose en particulier. Tu ne sais même pas pourquoi tu fais ça. Peut-être est-ce là une preuve d'agacement. Même toi pour le coup, tu ne sais pas.


« De toute manière si il y aurait de quoi s'inquiéter si j'aurais une arme pointée sur ma tête. Encore plus si cette arme est tenue par un membre du Gouvernement. Ce qui n'est pas le cas d'après ce que je vois. Sauf si toutes les odeurs que vous reniflez depuis tout à l'heure vous indique quelque chose de contradictoire ? »


Ah, elle ne veut pas te forcer ? Ravi de le savoir. Tu avais soupiré, la regardant sentir et renifler encore des trucs. C'est un tic de Domae ça ? Même si tu n'avais pas vu jusqu'à là des Domae qui reniflaient sans cesse. 


« Vous faîtes quoi, vous cherchez sa trajectoire ? Elle était là et elle est partie là bas. »


▬ I think in #darkcyan

Alors certes, mais non •• ft. Piper Unknown

Merci Amy ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alors certes, mais non •• ft. Piper T7cd
Piper Park

Piper ParkMessages : 101
Date d'inscription : 14/04/2020


Alors certes, mais non •• ft. Piper Empty
MessageSujet: Re: Alors certes, mais non •• ft. Piper   Alors certes, mais non •• ft. Piper EmptyLun 20 Avr - 1:30

Alors certes, mais non. Mes mots sont bien trop petits pour dire combien je regrette...
( (MUSIC) )
- J'ai dû louper les cours sur les femmes alors. M'enfin. Avoir des témoignages. Soit, ainsi dirons nous que c'est utile, ils diront quoi de nouveau à ce que l'on sait déjà ? “ des bouches à incendie ont explosées, ça m'a fait peur, j'ai fuit. ” ou “ j'ai vu des personnes blessées par des espèces de bout de verre sortis de nul par, ça m'a fait peur, j'ai fuit. ” Pas très utile de mettre en danger des membres de l'Alliance pour tenter d'avoir des témoignages qui mèneront soit à des choses que l'on sait déjà, ou alors des informations complètement déformées.

Y'avait aucun doute sur le fait qu'il avait loupé les cours sur les femmes. Je me suis même pas posé la question en vérité... Parce que ça ne m'intéressait pas du tout.

- Des informations restent des informations. Je pense que ça peut être utile.  Qui sait si avant de prendre ses jambes à son cou quelqu'un a vu quelque chose ... Ou mieux: si un gosse à rien vu par la fenêtre de sa chambre...

Insister avec un type aussi borné... Ça servait à rien.  Autant pisser dans un violon. Moi je savais que c'était utile. Pour avoir vu ma mère faire ça dans nos propres hôtels. Bon le contexte était différent, mais je sais que les gens sont bavards.  

Quel renard ce type... J'ai l'impression qu'on se tourne autours  en ayant le même but, débusquer l'autre. Il a l'air aussi sympa que mon paillasson et aussi sensible et franc que le flanc de ma grand-mère.   Autant vous dire que si là tout de suite, on se fait attaquer et que je lui fais confiance: je me prends une balle.

Je devais le reconnaitre... Le fait d'avoir quelqu'un avec qui faire mumuse tout en menant une enquête sérieuse était interessant. J'ai juste peur qu'il ne veuille pas me prendre au sérieux lorsqu'il le faut.

 Parfois... Pour tromper l'autre il faut lui donner un bout de vérité. Lui faire croire qu'il nous voit... Ça a un nom ce genre de technique. J'ai oublié. C'est de la PNL. Enfin... Du moment qu'il ne se met pas à me demander des trucs perso... Ça me va.

- De toute manière si il y aurait de quoi s'inquiéter si j'aurais une arme pointée sur ma tête. Encore plus si cette arme est tenue par un membre du Gouvernement. Ce qui n'est pas le cas d'après ce que je vois. Sauf si toutes les odeurs que vous reniflez depuis tout à l'heure vous indique quelque chose de contradictoire ?

- T'en fait pas pour ça, Warren. Personne ne pourrait avoir l'occasion de pointer quoi que se soit sur toi. A moins que ce soit un sniper... Enfin, dis-je en balançant ma tête pas convaincue.

- Vous faîtes quoi, vous cherchez sa trajectoire ? Elle était là et elle est partie là bas.

Frottant mes mains, j'arrange mes cheveux derrière mes oreilles et plisse les yeux avant d'ajouter en reniflant:

- Les odeurs... Indiquent...

Je le renifle en l'air progressivement vers lui sans trop m'approcher et grimace en haussant les sourcils. Je me redresse et me met en marche:

- Je crois qu'il est temps de dégager, dis-je plus sérieusement. Viens.

Les mains dans les poches j'avance sans lui adresser un regard et au bout de peut-être de dix minutes, je regarde ma montre comme si j'avais un rendez-vous et jque je l'avais embraqué avec moi. Nous arrivons face à la devanture d'un espèce de dinner, vert émeraude et doré. Je pousse la porte et fais sonner la clochette.  Un e musique joyeuse joue en fond sonore. La serveuse derrière le comptoir me salue et je lui sert un sourire pincé et large.

- C'est l'heure du thé, cheffe?

- Oui...! dis-je en soupirant. Et la journée à été compliquée. Alors...

Je jette enfin un coup d'oeil à mon coéquipier et agite mon pouce pour signifier à la serveuse que nous sommes deux.

- Vous prennez quoi aujourd'hui?

-  Cheesecake serait trop lourd, pas assez chaleureux, tarte aux pommes: trop joyeux, dis-je en examinant la vitrine où sont exposées les pâtisseries. Alors je part pour la tarte panna cotta à la rose. Deux, s'il vous plaît, dis-je en me dirigeant seule vers le fond après avoir tout examiné.

- A la table habituelle?

Je me contente de montrer mon pouce en l'air avant d'aller m'asseoir silencieusement. M'asseyant, je soupire et regarde les gens passer dans la rue  par la vitre.

Je sais. Vous vous demandez ce que je suis en train de faire. Vous vous dites " elle est folle" ou "elle à pété les plombs" ou encore "que je m'amuse". Well, peut-être . Peut-être que non. Voyez-vous, l'heure du thé est très importante. C'est à ce moment là que je me permet de respirer un peu, c'est à ce moment-là que je réfléchi le mieux. Autours d'une pâtisserie.

En générale, j'aime pas les trucs très sucrés, sauf si j'ai un énorme coup de mou. Mais dans les cas comme aujourd'hui, j'ai besoin d'un truc doux , pas trop fort qui m'aide à réfléchir calmement. Une tarte panna cotta à la rose donc.

Est-ce que rester sur la place comme deux asperge, à nous poser des questions aurait servit à quelque chose? Non. Est-ce que manger en réfléchissant calmement à ce qu'il s'est passé sera utile? Well... Si Warren veut bien se donner la peine: peut-être que oui. Peut-être qu'il pourra même m'aider à prendre des décisions pour en parler à Kira. Enfin, tout ça c'est s'il arrête de tourner autours du pot comme une poule qui suit ses propres traces de pattes et qu'il se décide à dire franchement et clairement ce qu'il pense.

Je ne perds jamais mon temps en mangeant une pâtisserie, mais si Warren me le fait perdre: je n'aimerais pas du tout. Pire encore: nous ne parviendrons pas à aider l'Alliance. Et si nous n'y arrivons pas, c'est que le pire est à craindre.

J'indique à Warren, d'un calme signe de la main, de s'asseoir tandis qu'on vient poser devant nous, un théière emmitouflée, deux tasses, un pot à sucre et un petit pichet de lait chaud. Puis quelques secondes plus tard: nos parts de tartes. Je me redresse et sourit chaleureusement à la dame.

- Merci. Ce sera tout...

Par un haussement de sourcils, je lui indique sa part comme pour lui dire " vas-y, sers-toi."

:copyright:️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alors certes, mais non •• ft. Piper Azye
Warren Emerson

Warren EmersonMessages : 342
Date d'inscription : 03/07/2018


Alors certes, mais non •• ft. Piper Empty
MessageSujet: Re: Alors certes, mais non •• ft. Piper   Alors certes, mais non •• ft. Piper EmptyLun 20 Avr - 21:26

Once upon a time in a land far away...
tag : @Piper
Oh damn it
Tu sais que tu vas peut-être un peu trop loin actuellement. Sûrement que ton sarcasme et tes manières n'étaient pas utiles. Mais tu n'as jamais prôné le fait d'être un homme très mature et très logique. La jeune femme pensait naïvement que des personnes se livreront sur ce qu'il s'est passé en ville. Le soucis étant que Quederla et ses habitants étaient particuliers. Pas forcément une population à part, mais leurs idéaux sont différents. Quederla est une ville habituée aux bagarres, à une guerre depuis des décennies. Rares sont les villes habituées à une ambiance pesante de guerre. Une ambiance qui crie qu'il ne faut pas s'étonner de voir un affrontement sur la place publique. Enfin, ta coéquipière peut bien croire ce qu'elle veut et ainsi proposer toutes les idées qu'elle souhaite; cette ville est particulière.


Ton air singulier et reculé marquait bien ton avis sur ce qu'elle disait. Tu soupirais. Tu aurais bien voulu être en compagnie d'Adélaïde, ou même d'Honoka, buvant un thé tranquillement. Mais non, tu te retrouves sur cette place souillée, à essayer de déterminer les causes d'un échec. Causes que tu penses déjà avoir trouvé, en quelque sorte. Il reste encore à déterminer des zones d'ombre, mais tu te dis que rester ici trop longtemps peut se révéler dangereux. Tu te doutes que ton visage, ou peut-être quelques traits de ton visage soient dorénavant "connus". Ou peuvent mener à de la méfiance de la part des personnes qui avaient assistés à l'assassinat qui t'était attitré. 


Tu avais hoché un sourcil, daignant la suivre puisqu'elle te le demandait - te l'imposait d'après le timbre de sa voix. Clac clac. Dix minutes à peu-près, la voilà qui entrait dans un bâtiment aux couleurs presque royales. Presque. Continuant toujours de la suivre malgré que tu ne comprenais pas où elle voulait en venir. Elle t'avait emmené dans un endroit qui semblait vendre des pâtisseries. Tu n'as pas vraiment prévu, ni même l'envie de prendre le thé avec elle. Normalement, c'est censé être un bon moment en bonne compagnie, non ? Car cela n'était pas réellement le cas là tout de suite. Enfin, tu ne rétorquais pas, prenant place à la même table que la jeune femme. Regardant les alentours de ton regard indifférent. Quand elle faisait un signe que tu traduisais “ Bah sers toi putain ” Tu avais pris l'assiette juste en face de toi, prenant soin de paraître toujours aussi fermé.


« ... Pourquoi m'avoir emmené ici ? »


▬ I think in #darkcyan

Alors certes, mais non •• ft. Piper Unknown

Merci Amy ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alors certes, mais non •• ft. Piper T7cd
Piper Park

Piper ParkMessages : 101
Date d'inscription : 14/04/2020


Alors certes, mais non •• ft. Piper Empty
MessageSujet: Re: Alors certes, mais non •• ft. Piper   Alors certes, mais non •• ft. Piper EmptyJeu 23 Avr - 14:29

Alors certes, mais non. Mes mots sont bien trop petits pour dire combien je regrette...
( (MUSIC) )
Je me contente d'inspirer et repose ma fourchette qui était prête à  piquer dans ma part de tarte. Je la fixe, indemne, parfaitement découpée avec ses pistaches sur le dessus... Elle est parfaite cette part de tarte... Autant dedans que dehors.  Pas une craquelure, pas de sirop de rose qui déborde ou qui soit de trop: rien. Tout est parfait. Logique, là où il devrait être.

Le contraire de ce qu'il s'était passé. Voilà pourquoi c'était aussi confortant. Manger une pâtisserie donnait l'impression de passer un moment parfait. D'être là où on doit être au moment le plus opportun.

Rapprochant ma tasse vers mon, je me met à verser du thé dedans avant de poser délicatement la théière en tournant la hanse vers Warren pour qu'il se serve.

- Pour danser, voyons.

Deux cuillères de sucres... Et du lait...

- Les pâtisseries aident à réfléchir. Qui plus est, c'est l'heure du thé...

Je goûte à ma tarte pour vérifier qu'il y a assez de sucre et reprend ma fourchette avant de découper mon premier morceau.

-Deux choses me frustrent dans cette histoire. La première étant que je savais que ça finirait comme ça. Il n'y avait pas d'autre issue et bien que je me sois opposée à cette riposte; elle a quand même eu lieu. Alors je me dis que j'aurais pu faire quelque chose en plus. Je ne sais juste pas quoi...

Je me met à manger en regardant les gens par la vitre. J'attends d'avoir la bouche vide pour me remettre à parler.

- Le deuxième... C'est que bien que je connaisse l'issue de cette action, je ne parviens pas à comprendre ce qui nous y a mené. J'ai des morceaux de différents moments et différentes pistes... Mais rien ne s'imbrique.

Plus j'y pense... Plus j'ai l'impression que c'est fait exprès. Qu'il nous est impossible de comprendre ce qu'il s'est passé. Même avec toute l'intelligence du monde. Comme si quelqu'un contrôlait l'histoire...

- Ne te fais pas d'idée. Je ne suis pas en train de me tourner les pouces... Et ma part de tarte n'est pas un piège.

:copyright:️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Alors certes, mais non •• ft. Piper Empty
MessageSujet: Re: Alors certes, mais non •• ft. Piper   Alors certes, mais non •• ft. Piper Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Alors certes, mais non •• ft. Piper
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Rps 2020-