La ville est en Novembre 2020
-72%
Le deal à ne pas rater :
CDISCOUNT A VOLONTÉ à 8 €
8 € 29 €
Voir le deal

Partagez
 

 On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 5vcs
Hoon Park

Hoon ParkMessages : 188
Date d'inscription : 13/12/2018


On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka    On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 EmptyJeu 23 Avr - 21:12


Félicitation !

Feat Park Hoon & Hammerman Katherine & Yujira Honoka

Journée de congé, une nouvelle fois et tant mieux d’ailleurs, plutôt calme. Je passais ma matinée à lire mes livres de médecine tout en sirotant un bon thé. Même pour un médecin confirmé comme moi il était nécessaire de se mettre à jour et de toujours se perfectionner, c’était primordial.

Cependant, et je m’y attendais, on toqua nerveusement à ma porte. Après tout je suis un médecin et j’ai la permanence médicale la plus avancée de la ville avec mon pseudo bloc opératoire. Enfin, la n’est pas le sujet et je me dirigeais tranquillement vers la porte et je fût surpris de voir un civils littéralement apeuré mais pourtant indemne.

- Vite ! Dans le quartier voisin il y a eu un affrontement ! Il y a des blessés !

Je n’eu pas besoin de plus de détails, je pris mon sac de soins d’urgence, un gros paquetage en soit, et je me précipitais sur les talons du passant qui me guidait vers la scène des évènements non loin. Une fois arrivé, je pût reconnaître la femme que j’avais eu l’honneur d’annoncer sa grossesse. Je m’approchais en parlant assez fort pour qu’on m’entende.

- Je suis médecin, que quelqu’un appel l’hôpital et faites de la place !

Je m’approchais de madame Hammerman, inquiet car c’était une femme enceinte et cette situation n’était pas agréable pour elle. En plus, étant enceinte, je ne pourrais pas directement soulager sa douleur avec des anesthésiants…

- Je prend le relais, merci pour vos efforts.

Cette jeune femme avait eu le bon réflexe, il me restait donc à faire de mon mieux. Heureusement pour elles, elle ont un expert en la matière ! Je regardais la plaie et grimaçais…

- Ça va pas vous faire du bien, mais c’est nécessaire que je referme tout ça.

Je sortais mon matériel pour refermer et désinfecter la plaie, rapide car j’ai répéter ces gestes milles et une fois en prévisions de ce genre d’incident… A mon grand malheur je me devait de les mettre en pratique aujourd’hui. Je désinfectais la plaie par la suite, ne manquant pas d’arracher un petit crie à la demoiselle.

- Je vais devoir vous recoudre sans anesthésie, vu votre situation actuelle ce se serait pas bon pour votre bébé.

Je lui tendais cependant un cachet, un antalgique, moins risqué qu’une anesthésie locale, pour faire passer un peu la douleur, car ce n’est pas la recoudre qui fait mal… Je m’attelais donc avec des gestes quasi parfait à recoudre très proprement cette plaie. Je demandais quand même quelques explications.

- Madame Hammerman ! Dans votre état ce n’était vraiment pas raisonnable ! Enfin, vous en faites pas je suis là. Et vous mademoiselle, prenez des compresses dans mon sac et comprimez votre plaie, je suis à vous dans un instant. Et je ne dit pas non a un briefing de la situation.

Un instant, c’était le cas de le dire, à force de répéter, je fais ça vite et très bien, elle n’en gardera qu’une cicatrice minime, mais au moins elle n’en mourra pas. Par contre, les hommes au sol… Je ferrais mon possible pour les soigner, mais ça à l’aire peine perdue… En tout cas, madame Hammerman, tenez le coup, ce n’est l’affaire que de quelques minutes.

@tag pseudoDoctor of your heart


Je vous parle en querderlien en #0099ff et en anglais en italique !

On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 C96b
Katherine Hammerman

Katherine HammermanMessages : 471
Date d'inscription : 30/09/2017


On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka    On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 EmptyVen 24 Avr - 1:07

NO ONE ELSE
IN THE
WORLD
LEFT FOR ME
Fuck off
Tu en avais trop fait Kate. Tu le sentais bien, ce coup reçu dans le dos. Le sang qui coulait sur ce dernier. Tu t'étais presque effondrée au sol. Qu'est-ce que te dirait Aston si il te voyait comme ça. Sûrement qu'il te sermonnerait. Et il aurait bien raison de faire cela. Tu le méritais. Quelle femme enceinte serait aussi folle pour se jeter sur des hommes de bonne corpulence, armés ? Tu as beau faire partie de la police, cela ne faisait pas toi. La justice n'est pas un bouclier, tu aurais pu te faire tuer dans cette "simple action". Tu avais beau avoir les yeux fermés, la douleur forte, tu pouvais entendre un coup de feu, des paroles avec la voix d'Honoka. Des cris, du sang le sang, toujours le sang. 


Honoka t'avait parlé, mais sa voix semblait lointaine. Au final, ce n'est que le contact d'un.. Tissu, sur ta blessure, qui t'avait "réveillé" de ta perte de pensées. Tout est flou, cela me fait mal. Tu serrais le poing, tu déglutissais, tu avais mal. La douleur s'emparait de toi, bien que tu restais parfaitement consciente de ton entourage. Tu étais juste... Perdue ? Au-dessus de tout ce grabuge, une voix lointaine, qui s'était approchée de toi, te semblait familière. Aston ? Non, sombre sotte. Tu reconnaissais la voix de ton mari entre mille, et ce n'était pas elle. Ce n'était donc pas lui. Qui ? Tournant la tête, tu l'avais reconnu; c'était le médecin qui t'avait annoncé que tu étais enceinte. Monsieur Park. Tu ne sais pas comment, ni même pourquoi il est là, mais il semblait s'occuper de ta plaie. Tu t'étais crispée de douleur alors qu'il ne faisait qu'un petit geste, comme si il désinfectait.  Restant au sol, tu le laissais faire. Tu n'avais pas la force de te battre d'avantage de toute manière.


Te recoudre ? Sans anesthésie ? Sinon ce n'est pas bon pour ton bébé ? Quoi ? Tu l'avais vu te tendre un cachet, que tu avais prit. Tu t'étais mordue la lèvre quand il avait commencé à recoudre. Tu le sentais. Tes poings s'étaient fermés, s'étaient serrés. Aston... Les larmes roulaient sur tes joues comme une pluie salée. Cela te fait mal, au dos, ton ventre te fait mal, ces nausées reviennent,rien ne va. Il n'y a absolument rien de positif. Quoi que si. Honoka était en vie. C'était au moins l'unique chose positive du moment. J'ai peur. Quand le médecin reprenait la parole, tes yeux rubis s'étaient embués. Daignant enfin parler malgré la douleur, moral ou physique.


« J-Je sais... M-... Mais je n'ai pas eu le choix- Ils... Ils nous ont agressés, s-sans raison je me devais d'agir... »


Agir, certes. Agir comme une sotte, non. Une de tes mains s'était déposée sur ton ventre, doucement, de manière maternelle malgré les larmes aux yeux, cette douleur. Comment ai-je pu vous mettre en danger, mes enfants ? Tes sanglots étaient bloqués dans ta gorge, ils ne veulent pas sortir. Alors tu restes muettes. Les larmes coulent, mais le silence suit. Alors que le médecin semblait avoir fini, tu le regardais. Il ne s'était écoulé que quelques secondes avant qu'inconsciemment, tout se relâche. Tout se relâche au point que tu t'étais laissée tomber sur le médecin. Aston s'il te plaît vient... J'ai besoin de toi... Puis tu avais explosé, en sanglot. Tu n'as plus la force à rien, c'était une agression. Ils avaient menacé la petite Honoka, tu t'étais jetée aveuglément sans penser à tes enfants. Tu pleures, tu trembles.


« J'-J'ai mal... D-Et j'ai peur... J-J-J'ai peur... »


Tu n'hurlais pas, mais ta voix était pourtant audible en petits sanglots. Tu veux partir d'ici, tu veux juste rentrer chez toi, éclater en sanglot dans les bras d'Aston, pas dans les bras d'un médecin qui avait sans doute mieux à faire que supporter tes plaintes alors qu'il avait dit de te calmer, de ne pas te surmener. Tu as fait l'exacte inverse. Je suis qu'une sotte... Je veux juste rentrer, rentrer et te prendre dans mes bras sans jamais te lâcher.
“Love's greatest gift is its ability to make everything it touches sacred.”
@Hoon// Honoka
PHARAOH LEAP CREATES


▬ I look at the stars in #indianred

On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 Unknown

des choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
Honoka Yujira

Honoka YujiraMembre de l'AllianceMessages : 199
Date d'inscription : 21/02/2020


On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka    On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 EmptyVen 24 Avr - 23:17


On va leur remettre les pendules à l'heure   .

On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 NLhERKO
. . . .Tiens quelle agréable surprise de trouver un médecin aussi vite. Mais il se calme tout de suite. Ce n’est pas parce qu’il était médecin que j’allais la laisser entre ses mains sans rien faire… Mais je dois avouer que je ne peux rien faire de plus que de presser sa plaie… Il vaudrait mieux que je le laisse… Il doit savoir ce qu’il fait après tout non ?
Je venais alors lui donner Kate avec délicatesse. Je venais ensuite me poser au sol dans un coin… Et je le regardais la recoudre comme ça. Il avait une certaine aisance. Ca avait néanmoins l’air assez douloureux.

Alors qu’il s’occupait encore d’elle me laissant sur le côté il me disait simplement de prendre des compresses dans son sac et presser sur ma plaie. Je m’en fiche ce n’était rien comme blessures. Il pourrait en venir encore 3, 7 ou même 50 autres types dans le même genre que ceux au sol. Tous en même temps, je m’occuperais de leurs cas un à un et ils pourront me voir rire alors qu’ils seront en train d’agoniser en mordant la poussière au sol. Après tout. Nous ne sommes que poussières et nous redeviendrons poussière n’est-ce pas ?

“Qu’est ce que ça peut te faire de savoir ce qu’il s’est passé ou non. Occupe toi d’elle. Je me débrouille”

Je n’avais pas besoin de son aide et il pouvait clairement aller se faire voir.
Je regardais Kate. Elle avait l’air un peu plus réveillée que plus tôt. Et elle venait… Se mettre à pleurer à chaude larme. C’est à vomir. C’était donc ça… Sa mère de coeur ? Une femme qui tombe en pleurs pour ça ? Elle devrait être plus forte. N’est-elle pas sensée être policière, ce doit être son quotidien non ? Ce ne serait pas la première personne qu’elle voit mourir. Et aussi ne doit-elle pas enfanter bientôt ? Si c’est le cas c’est mal parti.

Je venais m’adosser à un mur aux alentours. Venant ranger l’arme en cristal que j’avais créée dans mes vêtements. Personne ne doit tomber la-dessus. Encore moins l’autre pleurnicheuse. Elle bossait pour le gouvernement, cela pourrait briser leurs relation. Même si elle avait déjà fait l'utilisation de son pouvoir juste devant elle. Avec un peu de chance et la confusion du moment elle a peut être tout oublié. Ou peut être rien vu aussi. Espérons que ce soit le cas.

Il y avait beaucoup de mondes empruntant cette route. Certains portaient leurs regards sur nous en fuyant, d’autre en criant et d’autres encore avaient juste cette curiosité malsaine. Je sentais leurs regards se poser sur nous tous et surtout sur moi. J’avais du sang partout sur les vêtements et sur les mains, ce n’était pas le mien. Mais celui de ceux allongés au sol ainsi que celui de Katherine. Enfin du moins c’est ce que je croyais. La balle ne m’avait pas laissée totalement indemne. J’avais perdu beaucoup de sang. Si ça continue comme ça je vais m’évanouir…  Mais je dois rester debout… Enfin… Essayer



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 5vcs
Hoon Park

Hoon ParkMessages : 188
Date d'inscription : 13/12/2018


On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka    On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 EmptySam 25 Avr - 18:54


Eh bah… Quel carnage !

Feat Park Hoon & Hammerman Katherine & Yujira Honoka

Comme quoi dans cette ville mes jours de congés n’aurons plus aucun sens ! Je débarque sur la scène et je suis vraiment effaré par ce que je vois… Des corps, du sang, mais surtout madame Hammerman qui semble être dans une situation que j’espérais ne pas voir arriver vu son état actuel.

Je n’avais donc pas hésiter à me précipiter vers elle pour la soigner rapidement. La plaie était assez profonde pour que je la recousse, ce que je fis rapidement et posa un pansement par-dessus. Elle aura cependant besoin d’un suivis pour voir s’il n’y a pas d’infection par la suite. Au moins elle s’en tire bien, mais quant à sa grossesse il faudra qu’elle en parle à son médecin de suivis, dans l’immédiat je ne peux rien faire sur ce point…

J’apprenais donc que ces deux femmes avaient été agressées dans la rue par le groupe d’agresseur qui git au sol. Ce n’est vraiment pas beau à voir… En tout cas, je ne suis pas la pour prendre parti, si je peux sauver aussi d’autres personnes je le ferrais, mon boulot c’est de sauver des vies, le reste c’est à la police d’agir.

Après cela, les pleurs de madame Hammerman me firent un pincement au coeur, mais je fût surpris de sa réaction. Elle était dans mes bras, en pleur et j’avoue que je ne sais pas quoi faire. Doucement, je la prend dans mes bras pour la rassurer, qu’elle sente qu’elle n’est pas seule.

- Je suis là madame Hammerman, je m’occupe de vous, on vous ramènera auprès de votre mari.

Je pense que parler de son mari lui ferra du bien, j’ai cru comprendre qu’il occupait une place prépondérante dans sa vie et je pense que ça lui ferra du bien. Après du coin de l’oeil je voyais bien son amie qui ne semblait pas bien non plus, je ne pouvais pas rester trop longtemps auprès de madame Hammerman. Je n’avais pas grand-chose pour rassurer mes patients adultes, cependant j’avais toujours ce petit nounours en peluche dans le sac d’urgence au cas où je tomberais sur des enfants. Je le pris dans le sac et le tendit à madame Hammerman, serrer cette peluche pourrait peut-être la rassurer autant qu’une personne...

- Katherine, je dois allez voir votre amie. Restez ici, je veille sur vous et… Ce petit nounours aussi.

Le lui souriais doucement avant de relâcher mon étreinte, me tournant vers la jeune femme qui semblait jouer un peu trop la dure avec moi. Je fronçais un peu les sourcils en voyant qu’elle n’avait pas écouter mes conseils.

- Madame ! Je vous avez dit de comprimé la plaie ! Bon laissez moi voir ça, asseyez-vous s’il vous plait.

Je préparais mon matériel, à première vu une blessure par balle… Si elle continuait à jouer la dure avec moi, elle va voir que je ne plaisante pas avec la santé. Je sortais mon matériel et commençais à désinfecter la plaie délicatement. Elle s’en sort mieux que madame Hammerman en tout cas. J’espère que les secours ne tarderons pas, je pourrais pas m’occuper des cas grave tout seul… Celle-là ne me prendra pas trop de temps pour la soigner, mais les trois autres agresseurs… Il fallait que je fasse mon possible pour les sauver. Je ne me fais pas d’illusion quant au dernier…

@tag pseudoDoctor of your heart


Je vous parle en querderlien en #0099ff et en anglais en italique !

On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 C96b
Katherine Hammerman

Katherine HammermanMessages : 471
Date d'inscription : 30/09/2017


On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka    On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 EmptySam 25 Avr - 20:22

NO ONE ELSE
IN THE
WORLD
LEFT FOR ME
Fuck off
Tu déglutissais. Cela te faisait mal. Tu avais l'impression de perdre le contrôle de ton corps tout entier. Ce n'était là qu'une sensation, certes. Mais la fatigue, la peur, le stresse, l'adrénaline qui redescend... Tout arrivait d'un coup. C'était bien trop pour toi. Sous tes airs jovials, en paix, une femme forte, se cache une femme sensible et fragile. Une femme qui s'est fait souffrir pour des raisons peut-être juste débiles. Re-sombrer dans un moment de violence de la sorte t'avait fait repenser à cela, ces instants. Ce qui résultait à cet effondrement en larme. Contre un médecin qui n'avait pas ton temps. Monsieur Park avait sûrement des patient(e)s plus importants que toi. Mais tu n'avais pas pu empêcher ce geste, celui de tomber. Tomber et sangloter. Tu pleures ta peine. Une pluie salée qui ne t'avait pas manqué. Une pluie salée marquée par la tristesse. Cependant, Monsieur Park t'avait prit dans ses bras, ce qui te rassurait. Cela te rassurait d'avoir juste... Quelqu'un, à côté. Ce qui te montrait que tu n'étais pas seule. Tu calmais doucement tes sanglots. Reprends toi Katherine. 


Tu hochais doucement la tête. Pour te calmer d'avantage, tu essayais juste de penser à ton mari.  C'était peut-être gnangnan pour certains, mais pour toi, c'était bien lui qui pouvait calmer tous tes pleurs. Il est tout ce qu'il y a de plus positif à tes yeux, avec maintenant vos futurs enfants. Tu regardais la peluche qu'il te tendait, te signant qu'il devait s'occuper d'Honoka. Silencieuse, tu hochais une nouvelle fois la tête, prenant l'ourson en peluche dans tes bras. Tu restes une grande enfant, la preuve, sur votre lit avec Aston, il y a deux peluches que tu possèdes depuis que tu es petite. Tu dors avec, en plus de ton mari. Alors cette peluche que te prêtait le médecin te fit doucement sourire, la serrant contre cœur tandis qu'inconsciemment, tu t'étais mise à tourner ton alliance autour de ton doigt. Plein de petits gestes qui te permettait de calmer ton cœur, calmer tes sanglots.


Toujours la peluche dans une main, tu essuyais tes joues, tes douleurs au ventre s'étaient calmées aussi, ce qui te rassurait aussi. Tes enfants allaient bien, tu le sentais. Prenant une grand inspiration, tu t'étais doucement relevée. Le plus lentement possible, grimaçant dû à la douleur au dos. Tu devrais rester assise. Tes yeux rubis s'étaient déposés sur les hommes au sol, du sang, des larmes. Tu avais apposé la main qui tenait la peluche contre ton ventre, faisant quelques gestes circulaires. Calmement. Et tu murmurais à tes enfants encore peu développés;


« Pardonnez moi mes trésors, maman est un peu trop impulsive parfois... »


Tu souriais, gardant cette main sur ton ventre, tu t'étais avancée vers Honoka et Monsieur Park, tes yeux rubis se déposant sur la jeune fille, un léger sourire sur tes lèvres. Un sourire chaleureux, qui se veut rassurant.


« Honoka, écoute ce médecin s'il-te-plait. Fais moi confiance; tu iras beaucoup mieux après qu'il t'ait soigné cette plaie, d'accord ? »
“Love's greatest gift is its ability to make everything it touches sacred.”
@Hoon// Honoka
PHARAOH LEAP CREATES


▬ I look at the stars in #indianred

On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 Unknown

des choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
Honoka Yujira

Honoka YujiraMembre de l'AllianceMessages : 199
Date d'inscription : 21/02/2020


On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka    On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 EmptyDim 26 Avr - 14:38


On va leur remettre les pendules à l'heure   .

On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 NLhERKO
. . . .Quelle plaie ça n’allait pas… Ou de moins en moins. Je crois. C’était une horreur je me sentais ma conscience partir petit à petit. J’avais perdu tant de sang que ça ?

Je fus assez vite approchée par l’homme qui avait sauvé Katherine. Enfin sauvée… Il l’avait recousue, qu’elle survive ou non après ça je n’en sais rien. Elle semblait avoir perdu pas mal de sang… Mais elle qui était encore dans les vapes il y a peu elle à l’air d’aller un peu mieux. Elle écoutait le médecin et elle était consciente surtout. Sinon elle ne serait pas en train de pleurer comme elle le faisait. J’imagine que ce doit être douloureux de sentir une aiguille nous traverser la peau, ça doit même pouvoir réveiller un mort je suppose.


Je devais m’asseoir vraiment ? Je m’en fiche c’est qu’une blessure de rien du tout, je ne vais pas en mourir. De toute façon mes bras étaient déjà décorés de cicatrices de partout, allant de tentative de suicides à d’autres faite pendant des entrainement au sabre tout en passant par celles acquises lors de certaines missions de l’Alliance.. Ca n’en fera qu’en rajouter une autre. Et non je n’avais pas pressé ma plaie. C’était rien de toute façon. Je venais alors le saisir par le col avec mon bras estropié, prête à le soulever et à m’occuper de lui s’il s'approchait un tout petit peu trop.

“Quoi je dois m’asseoir ? Tu crois vraiment que je n’ai que ça à faire va la ramener dans un hôpital plutôt.”

Je venais grimacer, j’avais mal au bras. Je sentais ma chair se déchirer et s’ouvrir à nouveau. C’était une sensation horrible et je ne pouvais m'empêcher de laisser échapper un grognement. Il ne fallut pas longtemps que l’autre femme au sol avec sa peluche dans les bras me demande de l’écouter. Je devais lui faire confiance à lui ? Je ne le connais même pas. Et sa tête ne me revient pas. Il ressemblait un peu à cette femme que j’avais vu l’autre jour au QG de l’alliance. Nous avions été interrompue. Si Honoka n’était pas revenue je me serais occupée de son cas. A me pointer un flingue sur la tempe. Elle n’a peur de rien celle-la.
Mais dans le cas présent je ne savais pas vraiment quoi faire et j’avais l’impression de ne pas avoir le choix que de me conformer à ce qu’ils me disaient. Le dialogue n’était pas ouvert et je n’avais pas la force de me battre actuellement. Je venais pousser un long soupir énervé et relâcher son col. Et je lâchais mon corps au sol. J’étais déjà contre un mur ce n’était pas difficile pour moi de rester assise;

“Bien très bien allez-y.”

Je n’avais pas vraiment envie qu’il me touche mais je n’avais pas le choix. J’avais maintenant du mal et peur de bouger mon bras. Je restais stoïque en attente de ce qu’il allait faire et me dire. Je n’avais pas trop le choix de toute façon. Je tournais la tête en regardant les corps encore au sol. Eux aussi ils avaient besoin d’aide. Mais il faut croire que leurs vies n’étaient pas aussi importantes que ça. De toute façon au vu des activités auxquelles ils s'adonnent, L’humanité toute entière ne pleurera pas leurs pertes, bien au contraire. Si je le pouvais les échecs commes ces gars la je mangerais au petit déjeuner.

“Bon allez Docteur” Disais-je avec un ton hautain. “Occupez vous de moi et faites ça vite. C’est ce que vous savez faire de toute façon non ?. Faites donc.”

Je restais quand même sur mes gardes. Je n’avais pas confiance en cet homme. Et ça ne changera pas. C’est un inconnu et il peut aller se faire voir. J’étais toujours armée si ça se passait mal je m’occuperais de lui. Un faux geste et il rejoindra son pote à la gorge ouverte.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 5vcs
Hoon Park

Hoon ParkMessages : 188
Date d'inscription : 13/12/2018


On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka    On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 EmptyDim 26 Avr - 23:29


Eh bah… Quel carnage !

Feat Park Hoon & Hammerman Katherine & Yujira Honoka

Hurg ! Je crois que la demoiselle n’est pas très réceptive à mes paroles et encore moins à mon emportement face à sa négligence. Elle m’attrape par le col et j’avoue que je grimaçais un peu, comment on peut avoir si peu confiance en un médecin ? Surtout que je vois qu’elle s’est ouverte un peu plus la plaie ! Je pense que sans l’intervention de madame Hammerman j’aurais du attendre qu’elle tombe dans les pommes pour la soigner correctement.

Je soupire un peu quand elle me relâche, après tout je fais ça pour elle, je comprend pas pourquoi elle veut tant jouer les dure. Elle n’a rien à prouver et certainement pas à moi, je suis le pire des combattant. Enfin, elle finie par céder et me laisse examiner sa plaie. Elle a de la chance, la balle n’a qu'effleurée, mais l’entaille et les brulures sont à surveiller. Primo, j’arrête le saignement et je désinfecte. C’est le plus rapide, la plaie à été presque cautérisée par la chaleur, mais bon…

Son ton hautain alors que je préparais mon matériel ne me plaisait guère, mais je serrais les dents. Les brimades et les jugements furent mon quotidien fût un temps. Je m’appliquais à faire vite la désinfection et posais des pansement spéciaux pour rapprocher les berges et faciliter la cicatrisation. Je posais des compresses par-dessus et bandais le tout. Je ne me dépêchais pas pour faire plaisir à sa petite personne, mais bien car il y avait des vies qui avaient encore besoin de mon aide. Je la regardais tout sourire.

- Voilà c’est terminé, veuillez consulter l’hôpital ou n’hésitez pas à venir dans ma permanence médicale pour suivre l’évolution de la plaie et changer vos pansements.

Je tendais ma carte et sans attendre une quelconque parole de remerciement ou au contraire une injure, je me préoccupais des autres cas. Je prenais le pouls dans le doute de la personne à la gorge tranchée : morte… Les autres semblaient dans un cas assez grave, je m’attelais donc à la tâche d’essayer de les sauver.

On pourrait se demander pourquoi j’essaye de sauver la vie de ces hommes qui ont agressés ces deux femmes en pleine rue… Je me fiche de vos jugements, je suis médecin, je sauve des vies, peu importe leur origine. Je ne suis pas là pour rendre justice, mais pour permettre à la vie de suivre son cours normal. Qui sait, ils se repentirons peut-être ? On ne sait pas de quoi la vie est faites, je me doit de me battre pour chacune d’elle.

@tag pseudoDoctor of your heart


Je vous parle en querderlien en #0099ff et en anglais en italique !

On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 C96b
Katherine Hammerman

Katherine HammermanMessages : 471
Date d'inscription : 30/09/2017


On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka    On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 EmptyLun 27 Avr - 1:15

NO ONE ELSE
IN THE
WORLD
LEFT FOR ME
Fuck off
Tu sentais que tes pleurs s'étaient calmés. Que ton cœur était apaisé. Comme quoi il ne suffisait simplement que d'une présence humaine pour t'aider à aller relativement mieux. C'était grâce aux paroles rassurantes de Monsieur Park, et ce geste, peut-être sans importance aux yeux de certains, mais te prêter cette peluche t'avait apaisé. Comme un enfant sortant d'un long et périlleux cauchemar. C'était relativement le cas en soi. Sauf que c'était la réalité. Tu secouais la tête, tu dois te reprendre, tu fais presque pitié actuellement. Étant auprès d'Honoka et Monsieur Park, tu voyais bien qu'Honoka était... Différente. Tu avais des doutes quand au fait qu'elle doit avoir une double personnalité, ou autre. C'était peut-être le cas ici... La Honoka dont tu avais l'habitude de parler n'était pas aussi "dure", moqueuse et presque malpolie. C'en était presque aberrant.  


« Honoka, tu devrais parler mieux à ce médecin qui t'aide pourtant à aller mieux... Ne serait-ce que par simple respect. »


Monsieur Park s'était d'ailleurs levé, allant s'occuper des hommes qui furent vos agresseurs. Personnellement, leurs cas ne t'importent pas trop, mais tu te doutes qu'en tant que médecin, leur vie, tenter de les sauver doit être la priorité de Monsieur Park, alors tu le laissais faire tandis que tu restais près d'Honoka.


« Merci de ton aide Honoka... Sans doute je pense que j'aurais fini dans une de ces ruelles... Et je ne veux même pas imaginer ce qu'ils m'auraient fait. »


Tu lui souriais, prenant soin de t'approcher un peu plus, la prenant quelques secondes dans tes bras avant de la lâcher en entendant les secours arriver.
“Love's greatest gift is its ability to make everything it touches sacred.”
@Hoon// Honoka
PHARAOH LEAP CREATES


▬ I look at the stars in #indianred

On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 Unknown

des choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
Honoka Yujira

Honoka YujiraMembre de l'AllianceMessages : 199
Date d'inscription : 21/02/2020


On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka    On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 EmptyLun 27 Avr - 16:02


On va leur remettre les pendules à l'heure   .

On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 NLhERKO
. . . .Il avait pourtant l’air si inoffensif. Comme si je pouvais le prendre dans le creux de ma main et le briser en mille morceaux. Il n’avait pas l’air de pouvoir faire quoi que ce soit. De un il était plutôt fin et chétif et de deux cette grimace de peur quand je l’avais saisi. Quelle tristesse.
Mais je n’avais d’autres choix que de me laisser faire. Je n’étais pas vraiment en position de refuser son aide après tout.
Ces produits, ainsi que sentir ses doigts sur ma plaie ça faisait un mal de chien. Ca me piquait littéralement de l’intérieur. C’est sensé me soigner ça ? A chaque fois qu’il venait appliquer quoi que ce soit sur la blessure j’étais lancée d’atroces douleurs. Je ne pouvais empêcher un grognement ou deux s’échapper. Je n’avais pas la peau dure comme beaucoup de monde ici.

Quand il avait fini il venait me dire de passer à l’hôpital ou à ce qu’il appelait une permanence. Je suppose que c’est un genre de cabinet medical toujours ouvert pour les urgences ou quelque chose. Il était parti en me tendant une carte. Qu’est-ce que j’en ferais ? Il y avait quoi dessus ? Simplement les informations de son cabinet ainsi que son nom. Hoon Park. Park… C’est ça. Elle aussi elle s’appelait comme ça. Est-ce une coïncidence ? Non. Ce n’est pas possible. Park est un nom assez exotique même pour Quederla. Il devait probablement avoir un lien avec cette femme ? Son amant ? Non. Ils se ressemblent beaucoup trop. Probablement un lien de parenté. Je mettrais ma main au feu. Je venais serrer sa carte dans ma main venant le froisser légèrement. Avant de venir la ranger dans une poche. Ca pourrait être utile plus tard, après tout.

Il était parti faire quoi d’ailleurs ? Aider ces minables ? Ils ne méritent même pas ses soins. Ils n’ont eu que ce qu’ils méritaient après tout. C’était son choix. Probablement une des choses comme le serment d’Hypocrate. Tout médecin exerçant devait jurer sur celui-ci lors de leurs exercices. Bref c’était soit son obligation soit son choix. Qu’il en assume les conséquences. Bien que je pense qu’il sera félicité pour son éthique.

Kate s’était rapprochée de moi venant me sermonner sur mon attitude envers le médecin.

“Je m’en fiche. Je ne l’aime pas et j’ai un compte à régler avec une de ses connaissances. Je promet de faire ça sans bavures.”

Elle venait ensuite m’avouer qu’elle avait de la gratitude de l’avoir aidée dans cette situation. Tout ça accompagné d’une… D’un… Je ne sais pas c’était quoi ça ? Un câlin ? Elle venait me serrer dans ses bras. Pourquoi est-ce qu’elle faisait ça ? Parce qu’elle avait la vie sauve maintenant ? C’est inutile mais je ne sais pas pourquoi j’avais sincèrement envie de l’entourer avec mes bras. Peut-être une habitude physique de Honoka. Je n’en sais rien mais ça me démangeait fortement.

“Tu n’as pas à me féliciter. J’ai fais ce qu’il y avait de mieux pour elle. Je suis certaine qu’elle ne veut pas te voir mourir. Tu lui es chère après tout. Et je n’imagine pas sa tristesse si tu venais à trépasser. Elle avait l’air heureuse en entendant que tu étais enceinte. Et tu dois mieux te protéger toi. Et la vie que tu vas amener dans ce fichu monde”

Raaah. Je ne pouvais me retenir et je venais donc l’entourer avec mes gras… Grimaçant encore une fois la douleur étant toujours présente dans mon bras droit. Finalement je venais le laisser tomber pour simplement l’enlacer avec mon bras gauche. Je ressentais au fond de moi une douce chaleur enivrante. Je pourrais presque m’y habituer. Et c’était quoi sur ma joue droite ? C’était froid et ça coulait… C’est… Une larme ? Non… Les pleurnicheries ce n’est pas moi… C’est elle. Elle ne peut être consciente quand je suis la ou prendre possession de son propre corps. Comment ?
Je venais récupérer la seule main que je pouvais utiliser et je venais m’essuyer la joue avec le bout de ma manche restante.

“Je… Ne comprends pas…”

Les secours ne tardèrent pas à arriver. Il y avait des infirmiers je crois ? Et la police aussi. Merde. Pas eux. Il fallait que je mette le choses au clairs avec Kate ou nous risquions d’avoir des problèmes. Mais je n’eu pas le temps nous fûmes séparées très vite. Probablement pour qu’ils puissent s’occuper de nous une à une et surtout que l’on ne s’accorde pas sur une version faussée de la vérité de ce qu’il s’est passé. J’espère sincèrement ne pas avoir comprise Honoka avec mes actions…

Je venais vite expliquer aux infirmiers que tout allait bien de mon côté grâce aux soins rapide de l’autre médecin qui passait dans les parages ayant été ramené par un civil ayant été témoin de l’altercation. Je leur précise qu’il faudrait plutôt s’occuper de Katherine. Quand aux autres au sols ils ont décidés de s’attaquer à une policière. Et c’est très mal vu si ils survivent ils n’iront pas bien loin et pourront bientôt compter le nombres de jours ou ils ne verront plus le soleil frapper leurs disgracieuses personne. Une sanction bien méritée sera applicable pour eux. Quand à moi maintenant je dois rester vague dans mes propos… Et ne décrire que ce qui m’arrange. Ah c’est chiant. Si seulement nous n’avions pas été injuriées. Je serais immédiatement partie et tout se serait bien passé. Quelle journée de merde.

Je ne sais pas vraiment pourquoi mais ils insistaient pour que j’aille à l’hôpital pour un examen approfondi. Ca ne sert à rien de résister devant la police ce serait bien trop étrange et pourrait tourner la table en ma défaveur. Je me laissais alors faire lorsqu’ils venaient me poser une sorte de brancard pour m’emmener à l’hôpital le plus proche. J’espère que tout ira bien pour Kate. Et qu’elle et Honoka pourront bientôt être ensemble. Je n’ai plus rien à faire ici et pourtant la belle au bois dormant reste ou elle est… Évidemment je dois m’occuper du sale boulot comme toujours. Quelle chieuse celle-la.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 5vcs
Hoon Park

Hoon ParkMessages : 188
Date d'inscription : 13/12/2018


On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka    On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 EmptyLun 27 Avr - 18:49


Eh bah… Quel carnage !

Feat Park Hoon & Hammerman Katherine & Yujira Honoka

J’eu assez de chance que madame Hammerman s’interposa entre cette femme et moi, j’ai pu faire mon travail rapidement pour passer sur les cas graves. J’ai réussit à faire un bandage compressif pour le cas le moins grave, l’autre j’ai du me pencher un peu plus sur son cas.

J’ai réussis à retirer la balle encore loger dans la plaie et stopper l’hémorragie. Cependant leur état reste critique. Les secours ne tardèrent pas à arriver et prirent en charge les blessés. La police quant à elle nous interrogea rapidement. Je vis Honoka être emmener à l'hôpital avec les autres blessés, surement à cause du sang sur ses vêtements. Après tout, elle a surement perdu beaucoup de sang avec son obstination…

Je pris donc le relais avec madame Hammerman. Je rangeais mon matériel et me lavait les mains avec une bouteille d’eau au milieu de la rue. A la guerre comme à la guerre, c’est pas ce qu’on dit ? Une fois cela fait, je remettais sur mes épaules mon gros sac de secouriste et m’approchais de madame Hammerman pour la rassurer et l’accompagner jusqu’à chez elle. Au passage je trouvais même une poêle dans une poubelle, mon arme fétiche depuis cette fois où j’ai du me défendre avec. Mieux vaut prévenir que guérir, attention à tout mes ravisseurs, j’ai la Sainte Poêle ! Cependant le trajet fût sans encombre à mon grand bonheur et je pu expliquer au marie qu’il faudra qu’elle fasse surveille sa plaie, pas un médecin ou moi-même et qu’elle devait absolument se reposer. Elle en avait besoin la pauvre…

@tag pseudoDoctor of your heart


Je vous parle en querderlien en #0099ff et en anglais en italique !

On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka    On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka  - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
On va leur remettre les pendules à l'heure •• ft. Honoka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Rps 2020-