La ville est en Juin 2020
-17%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur de table Rowenta Turbo Silence Extrême VU2630F0
57.99 € 69.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Les fantômes du passé [F. Emily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gouvernement
Eliott A.J Ramsay

Eliott A.J RamsayGouvernementMessages : 49
Date d'inscription : 21/01/2020


Les fantômes du passé [F. Emily] Empty
MessageSujet: Les fantômes du passé [F. Emily]   Les fantômes du passé [F. Emily] EmptyMer 13 Mai - 16:13

Les fantômes du passé [F. Emily] R9k2

Les fantômes du passé.

RP FLASH BACK

feat Emily WINCHESTER

J’étais assis face à mon bureau jouant avec mon stylo. Je tapotai doucement le bout de ce dernier contre le Code pénal posé. Ma tenue de procureur était impeccable et parfaitement mise. Mon regard fixait l’un des nombreux Post-its entre les pages du livre rouge. L’audience avait commencé depuis une vingtaine de minutes pendant que l’avocat faisait sa plaidoirie. Une affaire de meurtre était entrain d’être jugé, un membre de famille accusé d’avoir participer aux attentas de l’Alliance il y a peu.

Cela ne faisait aucun doute qu’il était coupable grâce aux informations données par la police. J’avais donc décidé de lancer les poursuites contre cette personne. Son avocat le défendait avec une ligne de défense assez bancale à mes yeux, mais il était toujours compliqué de savoir qui croire, même pour un juge. Quand Maître Sonrenzo (PNJ) annonça qu’il avait terminé, la voix juge résonna dans le tribunal : .

- “Procureur Ramsay c’est à vous.”



Mon regard passa alors sur le juge qui devait s’occuper de cette affaire, mes yeux passèrent ensuite sur la personne à côté de lui. Une jeune femme que je connaissais très bien. Un léger sourire s’afficha alors sur mes lèvres pendant que je me levai, toussant légèrement pour éclaircir ma voix:

- “Monsieur le juge, messieurs et mesdames les jurés. Il m’est difficile de croire que monsieur Philibert est innocent. Comme vous avez pu le voir au dossier, la police a réuni différentes preuves reliant monsieur Philibert le prévenu, rendant le doute presque impossible. ”



Mon discours était bien rôdé. Ça ne faisait que deux ans que j’étais procureur maintenant, mais je m’étais rapidement habitué à cette tension dans les tribunaux. Ce sentiment n’était rien comparé à celui du danger quand j’étais Valet et assassin pour l’alliance. Mon regard croisa celui de l’accusé qui ne semblait pas inquiet. Mon intervention dura un bon quart d’heure afin d’exprimer ce qui était clair et sans aucun doute. Une exposition argumentée et construite sans aucune hésitation dans ma voix. Après ce petit quart d’heure qui m’avait paru si court …. J’arrivai à ma conclusion :

- “Votre honneur, le parquet réclame une peine à perpétuité pour le prévenu ainsi que la saisit de tous les biens à son domicile pour trouver les traces d’autres personnes impliquées dans cet attentat. Ça sera tout votre honneur. ”



J’avais repris ma position assise sur mon fauteuil mon regard toujours posé sur l’accusé qui était devenu pâle. Je pouvais le comprendre, j’avais presque eu la même temps quand une personne masquée m’avait apporté les preuves de sa culpabilité pour mon dossier. La chose que j’étais sûre, c’était que la magie avait été utilisée pour obtenir ses preuves, mais je n’en avais rien à faire. Si ça pouvait le condamner … J’utiliserai toutes les cartes que j’avais en main. La voix du juge résonna de nouveau :

- “Eh bien, nous allons mettre un terme à cette audience pour le moment, le temps que je prenne une décision avec mes collègues sur cette affaire. Vous pouvez quitter la salle.”



La délibération se faisait avec trois juges. Le procureur n’avait pas le droit d’y participer n’étant pas assermenté pour ça. L’une des personnes parmi les juges n’avait pas aussi prêté serment … Emily n’était pas encore une juge, juste une assistante, de ce fait les délibérations devaient se faire sans elle. C’est pour ça qu’en me levant de ma place mon regard chercha le sien afin d’essayer de lui faire comprendre de me rejoindre quand elle le pourrait.

J’étais donc sorti dehors afin d’aller prendre deux thés. J’attendais à la sortie de la salle du tribunal que la jeune puisse sortir, elle le devait forcément à un moment du fait qu’elle ne devait pas participer aux délibérations et quand je remarquai sa belle chevelure sortir de la salle, je lui tendais le thé que j’avais pris pour elle :

- “Encore une affaire où il n’y a pas trop de doute n’est-ce pas Miss Winchester ?”



Mon regard se posa sur elle, en même temps qu’un petit sourire se dressa sur mes lèvres.

« halloween »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gouvernement
Emily Winchester

Emily WinchesterGouvernementMessages : 16
Date d'inscription : 10/05/2020


Les fantômes du passé [F. Emily] Empty
MessageSujet: Re: Les fantômes du passé [F. Emily]   Les fantômes du passé [F. Emily] EmptyVen 15 Mai - 21:20



feat. Eliott Ramsay


Les fantômes du passé

“Nous avons les souvenirs que nous méritons”
[Gérard Bauër]

Certains souvenirs se refusent à sombrer dans l’oubli, quels que soient le temps écoulé
ou le sort que la vie nous ait réservé.
Des souvenirs qui gardent toute leur intensité et restent en nous
comme la clé de voûte de notre temple intérieur


[Haruki Murakami]






Emily se tenait droite, la main remuant sur une feuille déjà bien griffonnée, le regard rivé sur Maître Sonrenzo. Elle l’écoutait avec une attention non-feinte et toute particulière. Elle espérait qu’il lui offre un peu de challenge dans cette nouvelle affaire qu’il lui paraissait trop simple. Et pourtant, à la moitié du discours de l’avocat, elle déplia ses jambes, se repositionnant pour reprendre ses notes. Son voisin nota son comportement. Emily ne bougeait que rarement lorsqu’elle était concentrée. Elle était de ceux qui oubliait le monde pour se focaliser sur un élément précis. Et si elle n’était pas concentrée sur le discours de Maître Sonrenzo… C’était qu’il y avait matière à faire autre chose. Emily trouvait ses propos vides de sens, des non-arguments et autres chemins de pensées étranges pour un avocat. Pour autant, la jeune Winchester ne prononça pas un mot. Elle restait parfaitement silencieuse, détaillant l’auditoire. Juges, procureurs, avocats et des assistants. Comme elle. De futurs juges. Tous étaient là pour s’améliorer. Tous voulaient devenir de vrais juges à part entière. Tous en étaient convaincu. Emily...
Emily pouvait patienter encore un moment avant d’être juge. Elle voulait apprendre les lois et savoir les appliquer. Elle ne voulait pas être juge. Elle voulait être la meilleure juge possible.

Elle releva le visage de son carnet pour détailler l’attitude de l’accusé lorsque l’avocat retourna s’asseoir. Le regard lilas de la jeune femme se planta quelques secondes dans celui du procureur qui se levait. Et l’instant se cristallisa dans l’esprit de la magistrate. Elle n’entendait que sa voix, appréciant le silence autour d’elle et l’application des mots qu’il utilisait. Il exposait ce qu’elle avait pu voir, avec un talent d’orateur qu’elle n’aurait jamais. Elle semblait pourtant tout aussi stoïque qu’auparavant. Si on ne la connaissait pas, on ne pouvait cerner cette lueur qu’elle pouvait avoir au fond de ses yeux.

« Votre honneur, le parquet réclame une peine à perpétuité pour le prévenu ainsi que la saisit de tous les biens à son domicile pour trouver les traces d’autres personnes impliquées dans cet attentat. »

La jeune femme cligna du regard avant de fermer ses paupières une petite seconde. Son voisin aurait pu distinguer le mouvement de ses yeux roulant au ciel s’il avait regardé dans sa direction. Mais, comme tous les autres, il était concentré sur les propos du juge qui ne tardèrent pas à arriver.

« ...nous allons mettre un terme à cette audience pour le moment, le temps que je prenne une décision avec mes collègues sur cette affaire. »

Emily tourna le regard vers le procureur et, comprenant son intention, se laissa soupirer doucement alors que le son des personnes se levant cachait le sien. Elle resta assise quelques secondes de plus, discutant avec le juge qui la chaperonnait. Elle lui fit part de ses réflexions, relevant la peine qui, pour elle, manquait de justesse. Elle finit par se relever, invitée à sortir elle aussi. Elle n’était qu’assistante. Elle n’avait pas à écouter les délibérations. Elle le pourra… Plus tard. Pour l’heure elle sortit enfin de la pièce, replaçant son sac sur l’épaule, rangeant carnet et stylo. Elle reconnut la voix d’Eliott et accepta son thé avec plaisir. Elle lui souriait doucement, de ce sourire restreint qu’elle avait au tribunal.

« Je vous remercie Monsieur Ramsay. J’admets que le doute n’est pas ma principale inquiétude. Les arguments penchent plutôt en votre faveur, nul doute sur ce point. Pour autant… Je trouve que le parquet demande une peine inexacte. J’aurais probablement proposé la peine de mort. Ou les travaux d’intérêt généraux à perpétuité. »

Sa voix était aussi neutre que son regard. Elle ne faisait que jauger. Une vie pour une autre. Comment juger cela? Juger les meurtres étaient souvent plus demandant qu’une agression et autres joyeusetés du genre. Elle soupira doucement.

« Il me reste encore quelques tâches à faire et je serais libre. Puis-je vous inviter après cela? »

C’était une question de formalité. Emily n’attendait plus vraiment de réponses. Il savait maintenant. Ca faisait un bon moment qu’ils se côtoyaient et Eliott avait dû remarquer que la magistrate aimait démarquer sa vie professionnelle de sa vie privée. C’était plus simple pour elle. Sinon elle se savait capable de ramener du travail chez elle… Et même en se limitant, elle n’arrivait pas encore à tout séparer, à ne pas réfléchir aux affaires complexes en dehors des tribunaux. Surtout lorsqu’elle était avec Eliott. Elle se laissait aller plus aisément… Mais si elle en parlait, il la comprenait. Et ça ne faisait qu’inciter la magistrate à y penser plus régulièrement. Elle dégusta une gorgée de thé, regrettant celui qu’elle avait chez elle, soupirant doucement.

« A moins que vous n’ayez quelques occupations de prévues? »

© Code de Anéa pour N-U



Les fantômes du passé [F. Emily] Dobk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gouvernement
Eliott A.J Ramsay

Eliott A.J RamsayGouvernementMessages : 49
Date d'inscription : 21/01/2020


Les fantômes du passé [F. Emily] Empty
MessageSujet: Re: Les fantômes du passé [F. Emily]   Les fantômes du passé [F. Emily] EmptyVen 15 Mai - 22:00

Les fantômes du passé [F. Emily] R9k2

Les fantômes du passé.

RP FLASH BACK

feat Emily WINCHESTER

Ma main était tendue en direction de la jeune femme afin de lui offrir le thé. À force de vivre presque avec elle … Je connaissais un peu ses habitudes et ses goûts. Je savais qu’elle aimait bien le thé pour se détendre et le café pour se réveiller ou rester éveiller, afin de travailler dur. Cependant, dans notre situation, un peu de repos après cette longue session qui avait commencé à 13h pour prendre une pause a 18h30 méritait un petit Thé. Le commentaire de la jeune m’avait légèrement fait sourire sur le commentaire et la réponse à ma question:

- “Juge WINCHESTER, bien que je partage votre avis … Ce que vous voulez n’est pas ce que la loi prévoit. La peine de mort n’est plus une peine applicable pour un simple juge. Vous devez encore travailler un peu vos cours, mais je comprends votre ressentiment. Cette ordure n’arrêtait pas de sourire durant l’ensemble de la plaidoirie. J’ai eu du mal à ne pas me lever et écraser sa face de rat sur le pupitre des accusés.”



Parfois … Je me disais que j’avais vraiment perdu. J’étais devenu un peu trop docile par rapport à avant. Certaines images de ce que j’ai pu faire sous l’alliance me crispa un peu. J’étais content que ses dossiers soient enterrés au fond du jardin et j’espérai honnêtement qu’ils ne sortiront jamais. Ce sont les paroles de la demoiselle aux magnifiques cheveux blancs qui m’avaient sortie de cette pensée dont j’étais prisonnier:

- “Bien évidemment j’en serais heureux. Je dois encore m’occuper de quelques affaires après celle-là aussi. Il me reste 2 dossier à présenter devant deux autres juges. Si vous pouviez m’attendre on pourrait rentrer ensemble qu’en dites-vous ?”



Je la taquinai un peu en parlant comme elle. Ca me faisait toujours rire ce vouvoiement et respect qu’elle avait envers moi ici. Donc je lui retournai la chose bien que parfois je glissai et la tutoyais sans le vouloir. A force de la fréquenter même hors du travail … On prenait des automatismes sans vraiment le vouloir. Sa dernière intervention m’avait de nouveau fait sourire très brièvement :

- “En dehors de mes occupations professionnels aucune. Ma soirée est toute à vous si vous le désirez. Vous voulez vous asseoir un peu le temps que la séance reprenne ? Je pense qu’on a un bon quart d’heure ou même vingt minutes le temps qu’ils prennent des décisions.”



Je lui montrai un banc en face de la porte de la salle d’audience. J’avais pris place en m’asseyant laissant une place à la jeune femme pour me rejoindre à côté, buvant une gorgée de mon café lentement. Depuis quelques années aussi loin que je me souvienne, les moments que je partageai avec cette femme était les plus heureux. Elle comblait un certain vide affectif que j’avais en moi:

- “Cela fait combien de temps que nous nous connaissons maintenant ? 2 Ans ? Quoi que l’on c’était déjà croisé en école de droit non ? ”



Je l’avais déjà croisé en école de droit mais parlé ? Je ne pensai pas. Du moins aucun souvenir ne me revenait en tête sur le moment. Les mains caressaient doucement le plastique du gobelet encore chaud. Mon regard ce posa sur la porte d’une autre salle d’audience … Une porte que je n’étais pas prêt d’oublier car en la passant ma vie avait un peu changé en mieux :

- “C’était dans celle salle là non ?”




« halloween »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gouvernement
Emily Winchester

Emily WinchesterGouvernementMessages : 16
Date d'inscription : 10/05/2020


Les fantômes du passé [F. Emily] Empty
MessageSujet: Re: Les fantômes du passé [F. Emily]   Les fantômes du passé [F. Emily] EmptyDim 24 Mai - 18:05



feat. Eliott Ramsay


Les fantômes du passé

“Nous avons les souvenirs que nous méritons”
[Gérard Bauër]

Certains souvenirs se refusent à sombrer dans l’oubli, quels que soient le temps écoulé
ou le sort que la vie nous ait réservé.
Des souvenirs qui gardent toute leur intensité et restent en nous
comme la clé de voûte de notre temple intérieur


[Haruki Murakami]






“Juge Winchester”. Ce n’était rien d’officiel et ça ne le serait pas avant quelques années. Pourtant, le fait d’être appelée ainsi la fit doucement sourire. En baissant le regard pour temporiser son sourire trop prévisible à son goût, elle observa le cadran de sa montre. Double aiguille sur le six et elle se retint de soupirer. Si tard et pourtant sa journée n’était pas encore finie. Le procureur lui fit une légère remontrance. La loi et uniquement la loi. Sous ses mots, la magistrate soupira longuement.

« Le sourire n’était qu’une information parmis tant d’autres… » chuchota-t-elle doucement.

La tenue, l’éclat du regard, la position des mains… Tout chez lui - jusqu’au discours de son avocat - sentait le mensonge à plein nez. Et pourtant, Eliott allait probablement avoir gain de cause et cet être immonde allait continuer à vivre plus ou moins tranquillement. C’était révoltant. Elle en toucherait un mot à son mentor.
Il lui apprenait aussi bien à appliquer la loi qu’à la comprendre. Et, sous la surprise de la jeune femme, parfois on pouvait aussi la contourner. Mais elle n’aimait ni le concept ni la pratique. Elle préférait rester juste quitte à laisser l’homme vivre. Un nouveau soupir se fit entendre faiblement.

« Très bien Procureur Ramsay. Je n’ai guère le choix que de vous offrir la justesse des mots. »

Elle acceptait peu après sa proposition. Aussi bien pour rentrer avec lui - ils allaient probablement au même endroit de toutes façons… - que pour l’avoir le temps d’une soirée. Ici elle le taisait, pour les raisons évidentes que l’on imagine. Non… Elle ne le taisait pas. Elle se montrait discrète. Généralement c’était un trait qu’on lui offrait volontiers. La discrétion tant que sa curiosité n’était pas piquée. Elle n’avait rien à cacher. Elle s’entendait bien avec le Procureur et - en dehors des saints murs des tribunaux - il restait son premier ami, son premier amant également.

Emily ne voyait ni le mal de l’état de leur relation ni ce sur quoi elle pouvait s’engager. Elle se permettait plus de choses en sa compagnie. Elle lui devait la vie après tout… Il avait le droit de connaître sans artifice la vie qu’il avait sauvé non?


« Je serais ravie de prendre un peu l’air avant la reprise. Je vous admets volontiers que ma matinée a été l’une de mes plus chargées depuis de longs mois  »

Elle le trouvait trop court avec ses vingt minutes. Mais peu importe. Que les délibérations prennent dix minutes ou quarante… Ce n’est pas comme si lui ou elle pouvaient y faire quelque chose. Emily avait hoché de la tête, buvant une nouvelle gorgée de thé. C’était chaud. Ça lui faisait du bien et elle s’assit lentement, profitant du calme et du vent sur son visage. Son esprit vagabonda une seconde avant qu’il ne reprenne la parole.

« Cela fait combien de temps que nous nous connaissons? 2 ans ? »

Il parla du fait de se croiser en école et Emily repensa à ses années en tentant de retrouver le procureur dans ses souvenirs. Malheureusement, elle n’avait été attentive qu’à ses cours et non pas à ses camarades… Peut-être lui avait-elle même adressé la parole avant ce jour-là…? Elle but une nouvelle gorgée pour ne pas y repenser. Jamais au travail… Elle soupira doucement, son regard suivant le sien lorsqu’il lui posa son autre question… Elle ferma le regard en hochant de la tête, se retenant de bailler.

« Je doute de t’avoir abordé avant cela… Ou alors je m’excuse de l’avoir oublié. Tu sais pertinemment que je ne vivais que pour améliorer ma Justice et donc je ne faisais qu’étudier… Quant à la salle… Oui… C’est bien elle…  »

Elle bailla en cachant ses lèvres de sa main, posant sa tête lentement contre lui, un coup de fatigue l’emportant, une dernière demande franchissant ses lèvres sans qu’elle n’ait la certitude qu’il l’ait entendu :

« Tu peux me réveiller quand ça reprend…? »

~ ~ ~ ~ ~ ~

« Ta première affaire de meurtre! J’espère que tu es prête! »
« Oui Maître Leati (PNJ). »
« Tu dois être pressée »
« Un peu je vous l’admets. Mais le plus important est que la Justice... »
« … doit être rendue. On sait Emily, on le sait. »

L’odeur du tribunal et le bruit des feuilles que l’on sortait. Le son des pas qui résonnent et l’ambiance qui se tendait. Emily adorait ce moment qui célébrait l’avant-sentence. Le dernier moment, le seul où crime et justice dansaient ensemble… Emily aimait les huis-clos. C’était toujours plus calme… Sauf ce jour-là…



© Code de Anéa pour N-U



Les fantômes du passé [F. Emily] Dobk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gouvernement
Eliott A.J Ramsay

Eliott A.J RamsayGouvernementMessages : 49
Date d'inscription : 21/01/2020


Les fantômes du passé [F. Emily] Empty
MessageSujet: Re: Les fantômes du passé [F. Emily]   Les fantômes du passé [F. Emily] EmptyLun 25 Mai - 16:48

Les fantômes du passé [F. Emily] R9k2

Les fantômes du passé.

RP FLASH BACK

feat Emily WINCHESTER

On était assis et on parlait un peu du passé … L’école, ce jour précis au tribunal. Cela remontait pourtant ça me paraissait quand même être hier. Le temps était une notion étrange, c’était indéniable. Cependant la jeune femme ne semblait pas se souvenir d’avant ce jour. Ca me ferait presque gonflé les joues si j’étais pas aussi froid de nature. Mais c’était aussi Emily, une femme adorable et un peu trop innocente … Qui ne faisait pas attention à ce qu’elle disait. Une bourreau du travail. J’avais été néanmoins surpris de la sentir contre moi, s’endormir. Un sourire content s’afficha sur mes lèvres.

- “Pas de soucis.”



Elle c’était endormie … Si mignonne et adorable. J’en avais profité pour déposer un baiser sur son front. Si elle me voyait faire elle serait sûrement en colère. Mais … Elle ne sera pas. Un petit rire amusé était sur mes lèvres, alors que je venais boire une nouvelle gorgée de mon thé, en regardant la fameuse porte …

___

Cela faisait quelques semaines que j’avais fait mon début dans le service public. Ma première affaire, ma première réquisition au tribunal c’était aujourd’hui. J’avais tout de même une pointe de stress ce qui était plutôt normal … Qui ne stresserait pas. Mes cheveux attachés en arrière, ma tenue prête, j’avais attendu l’ouverture de la salle d’audience.

Une fois entrée dans cette dernière, je m’étais assis à droite à gauche des juges, là ou devait se placer le procureur pour la réquisition. La salle était encore plutôt vide, du fait que ce n’était pas encore ouvert au public et les juges n’étaient pas encore entrée, entrant en dernier.

- “C’est bien plus impressionnant que ce que j’imaginai.”



Le jeune procureur attendait alors en silence le début de la séance, installé sur son fauteuil confortablement. La première affaire jugé était celui du meurtre d’un des ministres du gouvernement. Une affaire tendue que personne voulait et qui avait terminé dans les petites mains du jeune procureur.

- “Je la sens pas cette histoire …”




« halloween »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gouvernement
Emily Winchester

Emily WinchesterGouvernementMessages : 16
Date d'inscription : 10/05/2020


Les fantômes du passé [F. Emily] Empty
MessageSujet: Re: Les fantômes du passé [F. Emily]   Les fantômes du passé [F. Emily] EmptyJeu 28 Mai - 14:15



feat. Eliott Ramsay


Les fantômes du passé

“Nous avons les souvenirs que nous méritons”
[Gérard Bauër]

Certains souvenirs se refusent à sombrer dans l’oubli, quels que soient le temps écoulé
ou le sort que la vie nous ait réservé.
Des souvenirs qui gardent toute leur intensité et restent en nous
comme la clé de voûte de notre temple intérieur


[Haruki Murakami]






L’odeur de neuf emplissait les narines de la jeune femme. Elle s’étirait longuement avant d’entrer aux côtés d’un juge, discutant d’une loi avec implication. Elle débattait avec le professionnel, expliquant en quoi son point de vue lui semblait bon et le juge tentait de rationaliser la jeune femme qui semblait bien trop détacher du monde. Ce qu’elle disait n’était pas faux, juste insensible. Elle voyait des faits au lieu de voir des gens, elle voyait des lois au lieu de voir des actions. Elle ne voyait pas tout parce qu’elle pensait ne pas avoir besoin de tout voir.

« Nous reprendrons plus tard Mademoiselle Winchester, l’audience va débuter. »

« Oui Maître. »

Elle s’installa à ses côtés en observant les sièges pris et ceux qui accueillaient les autres juges et assistants-juges. Emily croisa ses jambes, sortit un calepin et nota les noms des juges présents et celui du procureur.

Ramsay Eliott. Elle le dévisagea une seconde, retenant son poste et son visage. Il était jeune non? Bien trop jeune pour une affaire aussi violente. Mais c’était logique. Emily ouvrit un léger dossier manquant d’informations pour vérifier la raison de cette audience. Meurtre d’un ministre. Aie. Pas le plus joyeux des dossiers mais certainement le plus important qu’il lui ait été donné. Enfin… Donné… Elle restait assistante après tout. Elle ne pouvait ni avoir la dureté d’un juge, ni son professionnalisme.

L’histoire était sordide. Une loi passée récemment, un être en colère, des effusions apparues presque lorsque l’accusé entra. Loin d’être en plein remord, il semblait plus hostile que jamais et quand tous les membres nécessaires furent présents, la séance débuta. Emily observait les réactions, écoutait attentivement les arguments et les façons de se défendre ou d’enfoncer les parties. C’était un exercice qu’elle n’arrivait pas à faire. Elle ne faisait que juger. C’était simple de rendre un jugement. Un fait. Une loi. Une sanction. C’était simple. C’était logique. C’était pour le bien commun. Et pourtant, peu de gens semblait le comprendre. C’était à se demander pourquoi personne ne lisait le code civil ou n’avait pas un peu de bon sens. C’était logique. On ne tuait pas les autres!

Elle se retint de soupirer, écoutant les arguments que l’avocat donnait. Boarf. Une plaidoirie de bas de gamme. Elle avait connu mieux. C’était triste. Elle s’attendait à beaucoup de choses… Mais… Elle était déçue. Pourquoi fallait-il que son premier meurtre soit aussi simple? Toutes les affaires qu’elle avait lu avaient été bien plus palpitantes… Alors que là… Tout est si triste.

« Nous allons délibérer. Que toutes les personnes non concernées sortent s’il vous plaît. Nous vous appellerons lorsque la délibération aura fini. »

L’assistante se retint de trop montrer sa déception. L’affaire était si simple, même une débutante aurait pu aisément deviné la fin de cette sentence. Elle se concentrait sur ce qui allait être annoncé. Quelle allait être sa condamnation? La mort? La prison? Les travaux forcés? Selon la loi…

Son corps se leva, son visage se baissa pour ranger carnet et stylo dans sa besace. Elle attrapa son encrier pour le refermer en quittant la salle. Et elle entendit un cri. Elle releva le visage et son regard ne put qu’observer l’encre sortir de son contenant. Elle vit l’accusé se ruer dans sa direction, un éclair clair dans son champ de vision. C’était un Elementi? Elle n’avait pas lu l’information. Emily ne vit pas le couteau, non, elle ne comprit pas que c’était un couteau. Trop emportée par le jugement et la punition qui se profilait, elle ne faisait pas attention ni à son placement, ni à l’homme en face d’elle. Derrière elle les juges, à sa gauche le procureur, à sa droite quelques autres membres du gouvernement.

« MOURREZ!  »

© Code de Anéa pour N-U



Les fantômes du passé [F. Emily] Dobk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gouvernement
Eliott A.J Ramsay

Eliott A.J RamsayGouvernementMessages : 49
Date d'inscription : 21/01/2020


Les fantômes du passé [F. Emily] Empty
MessageSujet: Re: Les fantômes du passé [F. Emily]   Les fantômes du passé [F. Emily] EmptyJeu 28 Mai - 14:43

Les fantômes du passé [F. Emily] R9k2

Les fantômes du passé.

RP FLASH BACK

feat Emily WINCHESTER

L’affaire commençait, les juges rentraient tranquillement pour prendre place dans l’assemblée, je m’étais donc levé afin de les saluer, comme l’ensemble du peuple qui assistait à cette mascarade. Cette affaire était à la fois complexe et simple. Simple du fait qu’aux yeux de tous, l’accusé était déjà coupable. Il suffisait de constater les regards quand il entra dans la salle d’audience … Le visage et les expressions des gens ne mentaient pas. Mais c’était compliqué dans le fait qu’il fallait rendre un jugement et comprendre l’implication de ce dernier. Était-il seul, avait-il lui même poignardé ? Sur les ordres de qui. De quoi donner des migraines, même à une personne têtue comme moi.

La défense en tout cas reposait sur l’état psychologique de l’accusé mais aussi plus sur une stratégie de réduction de peine, plutôt que déculpabiliser. Ca rendait la plaidoirie de l’avocat plutôt … Risible, mais à mes yeux de procureurs, c’était la meilleure stratégie à adopter, à défaut de pouvoir gagner une guerre, autant minimiser les pertes. Si l’attaque ne marche pas, essayé la défense. Mais même ce couillon d’élémentis semblait avoir compris … Il était terminé.

Les jurés n’avaient pas de doute et les juges non plus. Même l’étudiante semblait être sure, alors c’était terminé. J’avais terminé ma réquisition avec un petit sourire au coin des lèvres. Au final, cet affaire n’avait pas été aussi compliqué que je le pensai, c’était juste la peur qui devait terrifier les gens, sur ce dossier.

- “J’ai terminé votre honneur, le parquet demande la peine de mort pour atteinte à un représentant du pouvoir public.”



J’avais terminé et le juge en prenait note. Les spectateurs avaient été surpris, car la peine de mort n’était réservé qu’à une poignée de personne, mais le meurtre d’un détenteur de l’autorité publique ne pouvait pas resté ignoré. Cela devait montrer l’exemple. Le juge leva l’audience le temps des délibérés. J’étais donc sorti du la salle d’audience en même temps que l’accusé, la fameuse étudiante juge, le greffier mais aussi le huissier.

- “Bon on a bine une bonne heure. Je vais me prendre un thé … ”



J’avais décidé de me prendre un thé pour me reposer un peu, même si c’était simple la tension et la lourdeur de l’ambiance était fatiguante qu’on soit habitué ou non. Mais je n’avais pas prévu que tout dérape à la sortie. C’est un reflet étrange qui attira mon attention, celle d’une lame se dirigeant vers l’étudiante. Avec une déclaration assez explicite, il allait la tuer:

- “POUSSE TOI IDIOTE !”



La demoiselle ne semblait pas réagir, en voyant que la lame allait perforer son petit coeur, j’avais directement tendu la main pour appuyer rapidement sur les poignets de l’agresseur … Au lieu de poignarder son coeur, avec la perte d’équilibre, il poignarda le bas de son ventre. Je n’avais pas assez mis de force, mais c’était déjà moins fatal que le coeur :

- “Fais chier !”



L’homme retira son couteau du ventre de la jeune femme afin de prendre l’arme pour m’attaquer avec. J’avais arrêté la lame avec ma main, serrant un peu les dents en recevant une immense plaie sur la paume et les doigts en bloquant l’arme à main nue. Ca faisait ultra mal. Cependant, je n’allais pas le laisser s’en tirer :

- “Oeil pour oeil, dent pour dent et mal pour mal enfoiré ! ”



Je l’avais attrapé à la gorge devant tout les spectateurs qui hurlaient de terreur, puis je l’avais poussé par-dessus de la rambarde de l’étage, le laissant tomber à l’étage d’en dessous dans une chute fatale. Je l’avais dis, je requérais la peine de mort pour lui. Des gouttes de sang coulaient de ma main alors que je grognai :

- “Fait chier … Je savais que ça serait pas aussi simple …”



Puis je me tournai en regardant la jeune juge au sol, retournant près d’elle en même temps que le huissier :

- “Elle perd trop de sang ! Trouvez un médecin et allez chercher les gardes bordel de merde ! Restez pas planté ici !”



J’avais retiré ma tenue de procureur pour arracher des un grand morceaux afin d’appuyer sur le ventre de la femme pour arrêter son saignement :

- “Ca va aller, restez éveillée mademoiselle.”




« halloween »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Les fantômes du passé [F. Emily] Empty
MessageSujet: Re: Les fantômes du passé [F. Emily]   Les fantômes du passé [F. Emily] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les fantômes du passé [F. Emily]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: La Capitale ~ :: Le Quartier des Affaires :: Les Tribunaux-