La ville est en Novembre 2020
-50%
Le deal à ne pas rater :
-260€ sur la machine à café automatique avec broyeur KRUPS ...
299.99 € 599.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Membre de l'Alliance
Nea Blossom

Nea BlossomMembre de l'AllianceMessages : 69
Date d'inscription : 22/12/2019


Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] Empty
MessageSujet: Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val]   Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] EmptyDim 17 Mai - 21:27



Des retrouvailles
cinglantes



Le bruit du vent passait sous le toit du bâtiment me donnait un frisson dans le dos … J’étais de garde exceptionnellement ce soir dans un réserve de l’alliance. Avec l’attaque sur les différents endroits stratégiques, l’alliance avait renforcé les défenses de ses propres points stratégiques en ayant peur d’un retour de flamme de la part de la famille adverse. J’étais plutôt d’accord avec cette prévision, bien que ça m’emmerdait d’être ici à me les geler et me faire chier.

" - Putain … Si j’avais su, je me serais emmené de quoi bouffer toute la soirée et m’occuper. M’enfin … J’ai mon jeu de carte au moins. "

Je portai mon long manteau blanc et la capuche sur ma tête. Il faisait vraiment froid ici donc je faisais comme je pouvais pour pas finir congelé. Mon manteau me tenait bien chaud. Mes mains tenaient deux cartes que je venais placer au sommet d’un château de carte en construction. Une grande occupation afin de pas m’endormir. Le château commençait à être quand même haut. Ma technique était bien rôdé faut dire. Mais alors que j’allais posé un énième étage, la langue légèrement sorti debout sur une caisse de l’entrepôt … Un courant d’air arriva faisant s’écrouler la base du château et ainsi le reste de la structure … Me laissant debout comme un con à déposer deux cartes dans le vide :

" - Saloperie de vent ! Tu commences vraiment à me les casser … "

Revenant mettre mes mains dans mes poches, j’avais sauté de la caisse sur laquelle je me trouvai pour atterrir au sol. Je voulais ramasser l’ensemble des cartes et recommencer, mais au moment de retirer ma main de ma poche et me pencher pour les ramasser … Un nouveau courant d’air les vies voler un peu plus loin au sol. Si le premier était déjà suspect, c’était le deuxième qui m’alarma un peu:

" - Fredd a pas fermé la porte en partant tout à l’heure ? "

Laissant la carte que j’avais ramassé tomber par terre, je m’étais dirigé vers la porte de l’endroit ou je me situai et effectivement, elle était légèrement ouverte. Mes mains dans mes poches je restai devant en voyant ça. Une chose n’allait pas. J’étais sur que depuis que j’avais commencé, il n’y avait pas eu de courant d’air. Une chose se tramait par ici et ça ne me disait rien qui aille. Venant prendre la porte avec ma main pour la refermer et la verrouiller … Me tournant ensuite vers le dépôt, d’une voix assez forte et ferme, je demandai :

" - S’il y a quelqu’un … Vous feriez mieux de vous montrer rapidement.   "


feat Asa



Dernière édition par Nea Blossom le Mer 20 Mai - 16:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] 1hmw
Asahel I. Erayburg

Asahel I. ErayburgMessages : 60
Date d'inscription : 16/05/2020


Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] Empty
MessageSujet: Re: Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val]   Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] EmptyLun 18 Mai - 5:29

+ new world order
Just a sweet sacrifice
Fear is only in our minds, taking over all the time, tear is only in our minds. But it's, taking over all the time You poor, sweet, innocent thing; dry your eyes and testify You know you live to break me, don't deny sweet sacrifice
On t'envoyait sur le terrain. Toi. Tu as bien d'autre choses à faire. Bien trop de choses à penser. Tu n'as pas le temps pour ces sottises, pourtant tu dois quand même t'y contraindre. A ce qu'il paraît, ne pas accepter une mission serait mal vue. Et encore, tu doutes que ce soit une mission. Parce que les mots “ faîtes une ronde autours des points stratégiques de l'Alliance, nous devons les connaître parfaitement ” sonnaient dans ta tête comme plutôt “ Vous n'avez rien à dire, votre mission consiste à mentalement vous souvenir de ces lieux et rapportez tout ça comme les bons sous-fifres que vous êtes ”.  Etre un sous-fifre. Toi. Une insulte à ton égard et surtout à ton nom. Si tes parents sauraient ce que tu devais faire... Ils ne feraient certainement pas quelque chose que l'on devrait citer. Ou alors tu t'imaginais des choses et qu'ils ne feront certainement rien. C'était plausible. La logique parentale n'est pas ta logique noble et simple. Bien qu'il y avait quelque chose de très simple ici aussi. 


Il fait froid. Tu n'as pas prit la meilleure veste qu'il soit. Il y avait du vent, la fraîcheur du soir te frustre. Tu vas tomber malade avec ça. Ce n'est pas ce que tu préfères. Bien au contraire. Rester dans ton lit, sueur au front dû à la fièvre, le nez rouge à force de faire ce bruit et ce geste désagréable qui sont le simple fait de se moucher ? Au Diable ces choses, tu te préfères en bonne santé. Mais malheureusement, tu fus assez sot pour oublier que le soir, il fait froid. Tu voilà donc dans de beaux draps. Tu soupirais. Te contenant d'avancer. Encore, toujours. Avançant au rythme de tes pas, cette démarche droite que l'on t'avait implantée pendant de longues années.


Un endroit t'intriguait. Soupire. 


Tu avais ouvert une fenêtre en grippant un peu, histoire d- Oh. Ohhh. Mais c'est que tu reconnais cette tête aux cheveux blancs. Hmm. Bien. Un endroit de l'Alliance ? Possiblement. Un soupire amuser, tu laissais la fenêtre malencontreusement ouverte tandis que tu cherchais un moyen d'entrer pendant que le vent l'occupait. Tu n'es pas si débile que ça. Par contre, lui, c'était certainement une autre histoire. Au final, tu restais à l'extérieur quand tu l'entendais hurler. Ne pouvait-il pas prendre son mal en patience. Tu t'adossais contre un mur, croisant les bras, usant de ton psyché pour lui parler, mais une voix que seul lui pouvait entendre.


« Je savais pas que tu détestais autant le vent, très cher. Pourtant le vent est... »


Ah, tu n'as pas de suite. Tu fronces les sourcils. Réfléchis Asahel.


« ...Le vent est innocent, pourquoi te mettre à hurler de la sorte ? »
YOU KNOW( IT'S NOT MY FAULT )
@pharaohleap
PHARAOH LEAP CREATES


▬ Lost in #crimson.

Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] Unknown
nice:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
Nea Blossom

Nea BlossomMembre de l'AllianceMessages : 69
Date d'inscription : 22/12/2019


Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] Empty
MessageSujet: Re: Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val]   Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] EmptyLun 18 Mai - 16:03



Des retrouvailles
cinglantes



Une chose était tout de même étrange, même pour moi. La porte finalement fermée, je m’étais tourné directement vers l’intérieur un peu suspicieux quand même. J’avais bien évidemment demandé à voix haute, ça ne me coûtait rien de le faire. Même si au fond je ne m’attendais pas à une réponse directement … Pourtant, je me figeai en entendant une personne me parler … Mais c’était étrange, ça semblait venir de ma tête plus que de l’intérieur. Puis cette voix … Je me retournai afin de le chercher :

" - Oh t’en fais pas … Le vent n’a pas réussi à atteindre dans ton niveau de détestation. "

Impossible de ne pas le reconnaître et ce qui expliquait aussi pourquoi la voix venait de ma petite tête. La télépathie était quand même très étonnante, bien que j’avais l’habitude de la subir à une époque quand on avait besoin de discuter tranquillement. Mes mains dans mes poches se serraient longuement …

" - Je vois que t’as toujours la même répartie. T’aimes toujours autant les carambars. "

Une légère veine apparaissait sur mon front. Je me forçais à sourire, mais j’avais déjà envie de lui écraser sa petite gueule de rat contre le mur. Je marchai lentement en cherchant ou il pouvait bien être. Oh je bouillonnai …. Bouillonnai d’impatience de lui régler son compte. J’étais étonné de le voir prendre autant de risque en venant ici néanmoins. Il ne devait pas être seul.

" - Tu ne veux pas venir me faire une accolade comme à l’époque ? Ca fait un bail. Tu ne peux pas savoir à quel point j’ai envie de te serrer dans mes bras. "

Surtout de serrer mes petites mains autour de son cou. Oui cela me faisait jubiler d’imaginer la scène. Mon sourire disparaissait petit à petit laissant place à un visage froid, pendant que mes mains restaient dans mon manteau. Me mettant au croisement de deux ranger de caisse ne bougeant plus baissant légèrement la tête :

" - Mais dis moi … Depuis quand t’as assez de couilles pour venir dans ce genre d’endroit ? Tu te pissais dessus en sport et maintenant tu vas me faire croire que ta salope de femme a réussie à te faire pousser des couilles ? "

L’image de la blondasse me parcourra l’esprit à ce moment là et mon énervement monta d’un cran à nouveau. Passant ma main dans mes cheveux pour redresser ma tête …




feat Asa



Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] W1yz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] 1hmw
Asahel I. Erayburg

Asahel I. ErayburgMessages : 60
Date d'inscription : 16/05/2020


Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] Empty
MessageSujet: Re: Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val]   Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] EmptyLun 18 Mai - 18:43

+ new world order
unknown.png
Just a sweet sacrifice
Fear is only in our minds, taking over all the time, tear is only in our minds. But it's, taking over all the time You poor, sweet, innocent thing; dry your eyes and testify You know you live to break me, don't deny sweet sacrifice
Tu ne t'attendais pas à tomber sur le garçon aux cheveux blancs ici et surtout de cette manière. Ex-meilleur ami, vous voilà devenus ennemis. C'était une nouvelle preuve sur le fait que tu ne devais plus faire confiance aux gens qui t'entourent. Surtout aux gens qui ne sont pas de la noblesse, ou juste issu du monde de richesse dans lequel tu es né. Comme c'était le cas pour Nea. Un homme que tu avais connu, puis pour des divergences futiles, vous voilà maintenant ennemis. Toi, vexé ? Fût un temps tu l'étais, mais c'était désormais du passé. Tu n'es pas rancunier, bien au contraire, tu ne sais même pas la définition de ce mot, alors tu auras clairement du mal à en faire part à l'égard de Nea. Qui était en ces lieux. Heureusement pour toi que tu avais eu l'intelligence de prendre l'une de tes épées, sans nul doute que vous n'alliez pas faire simplement une petite conversation à travers un mur et à travers les pensées silencieuses pour le monde extérieur. Tu haussais les épaules à sa réflexion. Il a de la répartie... Ou juste de la débilité. Les deux semblent plausibles. Même si tu penchais pour une réponse bien précise...


Un soupire, toujours contre ton mur, ton épée accrochée à ta ceinture, bon ce n'était pas prévu, mais au moins tu avais de quoi "passer le temps". Tu claquais de la langue à sa réflexion, ne répondant rien. Il cherchait juste la petite bête pour te faire sortir de tes gonds. Rien d'autre. La force brute ne peut pas atteindre la noble intelligence que tu possèdes.  Tu continuais de froncer les sourcils tandis que tu te “ concentrais ” sur les paroles de Nea. Il n'a pas changé, il dit toujours des choses tout autant inutiles les unes que les autres. Tu le laissais aboyer comme un animal jusqu'à ce que tu daignes reprendre la conversation, encore une fois à travers ses pensées, avec ton psyché.


« Tu déblatères toujours autant de futilités en si peu de secondes... J'en suis presque admiratif. »


La coup qu'il insulte ta fiancée n'était pas vraiment passé. Mais que répondre à cela ? Il allait te tacler du tac-au-tac si jamais tu daignes avoir un minimum de répondant. Il était vraiment à cran dû à cette femme. Mais ce n'est pas ta faute, si vous vous aimiez... Du moins, tu penses que c'est le cas.


« Merci de t'inquiéter pour Valentina, cela fait chaud au coeur que tu penses à elle. »


Aurais-tu réussi à faire de l'ironie ? Cela te paraîtrait étonnant, mais tu serais si fier de toi si cela se révèle être le cas. Décroisant tes bras, tu remettais tes lunettes sur ton nez, mettant fin à votre "conversation" tandis que tu cherchais un moyen d'entrer. Quand ce fût le cas, tu ouvrais la porte. Tu ouvrais cette porte comme si tu rentrais chez toi. C'est à dire de ta droiture habituelle et ton silence naturel. Dégaînant ton épée, tu fis une légère moue.


« Je suis venu sans faire de dégât, est-ce donc une raison pour toi d'être aussi insupportable ? »
YOU KNOW( IT'S NOT MY FAULT )
@pharaohleap


▬ Lost in #crimson.

Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] Unknown
nice:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
Nea Blossom

Nea BlossomMembre de l'AllianceMessages : 69
Date d'inscription : 22/12/2019


Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] Empty
MessageSujet: Re: Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val]   Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] EmptyLun 18 Mai - 19:36

Des retrouvailles
cinglantes



Je n’arrivais pas à le trouver et ça m’énervait un peu pour le coup … Il devait bien rigoler dans son coin à faire mumuse avec son pouvoir. Au moins, il avait le courage de répondre et ne pas fuir. Je devais bien lui reconnaître ça, bien intérieurement ça me faisait mal de le dire.

" - Le jour où tu seras admiratif d’un pauvre, on pourra se brosser les dents par le trou du cul. Ne me fais pas rire. "

D’ailleurs j’avais un peu chargé sa femme exprès pour le faire réagir et sortir. Mais sur lui, ça ne semblait pas vraiment marcher. Cependant, la réponse calme qu’il me donna m’avait serré les dents assez fortement pour le coup. Toujours aussi passif en général, il n’avait pas changé. Son petit air supérieur me donnait la gerbe.

" - Oh t’en fais pas, chaque jour je pense à elle et à toi. Je regrette de t’avoir aidé elle et toi. "

Oui je ne les aurais jamais aidés si j’avais su. Je n’aurais jamais donné mon sang à cette femme et j’aurais sûrement tapé ce sale con avec les autres. Il le méritait. On n’arrêtait pas de dire d’aider notre prochain, dieu nous le rendrait au double. Mais la réalité ? C’était qu’il n’y avait aucun putain de dieu dans ce monde. Un nouveau courant d’air me faisait frémir alors que sa sale face de rat était enfin la.

" - T’as rien à faire ici donc oui la raison est valable. Attends … "

Il venait de sortir son épée devant moi … Ma tête se baissa légèrement …Hmppf…hmpff…pf…pf:

" - POUAHAHAHAHAHAH "

J’éclatai de rire, posant ma main sur mon visage en redressant ma tête vers le plafond… J’en pouvais plus, c’était la meilleure ça. Il venait en face de moi, en sortant son arme sous mes yeux me défiant comme si j’étais un simple obstacle sur son passage.

" - Attends tu vas vraiment essayé de te battre contre moi ? Pose ton épée mon chou, tu vas te faire mal tout seul. "

J’avais sorti mes gants en cuir de mon manteau pour les enfiler à mes mains, prêt à combattre contre lui s’il osait se remmener. Cette idée et vision me faisait frétiller de plaisir. Cet enfoiré avait vraiment eu des couilles qui lui étaient poussées entre temps ?

" - Vas y viens Asahel, je ne pensai pas que ce jour viendrais ou tu voudrais te battre. Si tu n’étais pas un Fils de pute j’aurais presque du respect pour toi. "






feat Asa

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] 1hmw
Asahel I. Erayburg

Asahel I. ErayburgMessages : 60
Date d'inscription : 16/05/2020


Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] Empty
MessageSujet: Re: Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val]   Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] EmptyMar 19 Mai - 1:00

+ new world order
unknown.png
Just a sweet sacrifice
Fear is only in our minds, taking over all the time, tear is only in our minds. But it's, taking over all the time You poor, sweet, innocent thing; dry your eyes and testify You know you live to break me, don't deny sweet sacrifice
Tu avais beau être une tête d'enfant de riche famille, un enfant donc un peu crédule, tu restes quand même doté de neurones et d'un cerveau. Tu sais réfléchir malgré tout et tu ne te jetteras pas dans la gueule du loup si rapidement. Si il avait attaqué ta fiancée à travers ses paroles, c'était surtout pour que tu t'énerves. Mais tu restes calme, posé. Tu ne vas pas foncer tête baissée dans le tas. Il ne faut pas abuser non plus. Ne répondant plus à ses provocations, tu avais enfin réussi à te frayer un passage et rentrer là où était le garçon aux cheveux blancs. Le visage neutre, tu le fixais. Tu tenais ton épée, et c'était ce qui avait déclenché un rire chez Nea. Un rire qui semblait franc et sincère. Un rire qui sentait la moquerie. Bien. Il n'a sans doute jamais su faire face à un Erayburg, réputé pourtant pour le maniement des épées. Tu soupirais. Posant une main sur ta hanche en attendant qu'il finisse de rire comme un animal.


« Pathétique, et prévisible. »


Surtout prévisible et suuuuurtout pathétique. Bon, dans un sens, tu n'es pas non plus des plus rassuré et rassurant. Tu fais le fier avec ton arme, mais bon. Il y a la brute en face de toi, et certainement qu'il allait te faire mal- Du sang allait sans douter couler en fait. Cela allait faire mal. Cela allait faire très mal... A tes vêtements. Bordel, mais pourquoi tu as mis ce costume, tu y tiens Bon Dieu ! Tu haussais les sourcils quand il avait fini de rire.


« Au diable tes paroles sans utilité. »


D'un léger bon, tu t'étais mis à courir. Ton corps étant doté d'une souplesse marquée grâce aux entraînements. Tu utilisais ton psyché tandis que tu courais : « Fils de pute ? Oui, merci de demander des nouvelles de Mère. Elle va bien. » Nonchalant, tu étais arrivé à la hauteur de ton ex-meilleur ami. un ami en qui tu avais eu de l'estime, mais maintenant, il n'y a plus rien. Ton épée brandit, tu donnais quelques coups. Des coups parfois ratés, mais l'un d'eux avait fait mouche, le blessant à l'horizontal sur le ventre. Bon, de ce que tu voyais, tu n'avais pas non plus fait une blessure mortelle, mais une blessure suffisante pour arrêter un homme quelques minutes. Tu pointais ton épée entachée par du sang sur le visage de Nea, faisant en sorte que la pointe de ton épée soit pile face à l'un de ses yeux.


« Je suis même pas venu te battre. Si j'aurais su que tu aurais été là, je n'aurais pas prit la peine de me déplacer pour un homme comme toi, qui ne vaut plus rien. Qui ne vaut même pas un derlas désormais. »
YOU KNOW( IT'S NOT MY FAULT )
@pharaohleap


▬ Lost in #crimson.

Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] Unknown
nice:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
Nea Blossom

Nea BlossomMembre de l'AllianceMessages : 69
Date d'inscription : 22/12/2019


Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] Empty
MessageSujet: Re: Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val]   Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] EmptyMar 19 Mai - 2:22



Des retrouvailles
cinglantes



Cette image était quand même incroyable … Je n’aurais jamais pensé avoir cette image de ma vie, mais au fond ça me faisait plaisir, on ne pourra pas dire que c’était moi le méchant, c’était lui qui m’a menacé et défié, donc même pas une once de pitié ne pourrait me retenir.

" - Au diable hein ? Je vous rassure, vous m’avez fait plonger en enfer depuis longtemps. "

L’homme arriva vers moi avec son épée. Je prenais ça un peu à la rigolade, je m’attendais même à le voir se faire mal seul comme un con. Je n’attendais rien de lui. Son assaut avait été rapide alors qu’il me remerciait de prendre des nouvelles de sa mère, un léger sourire s’afficha sur mes lèvres pendant que j’esquivai ses premiers coups d’épée avec une certaine dextérité. Cela était drôle à voir … Mais ce manque de sérieux me coûta, car sa lame arracha une partie de ma veste et une grande entaille à mon ventre apparu laissant le sang en sortir … J’avais bondi en arrière, mettant un genou au sol à cause de la douleur … Quelques centimètres en plus et mes intestins étaient à l’air

" - Putain … Gnnn … C’est ton papounet qui te l’a acheté, je suppose. A l’époque tu n’aurais pas fait la différence entre un parapluie et une épée. "

La pointe de son arme était maintenant vers moi… Son discours m’avait fait serrer les dents. Toujours à me prendre de haut … Pourquoi ? Car il était né riche ? Car il avait des parents. Qu’est-ce que j’y pouvais si je n’en avais plus ? Oui personne n’avait été là pour me torcher le cul. Ni m’offrir tout ce que je voulais. L’ensemble de ce que je possédai était des choses que j’avais gagnées et avait bien plus de valeur que ce qu’il ne pourra jamais avoir.

" - Ta gueule … Tu te crois tout permis, car t’as des 0 sur ton compte en banque. Tu penses que parce que tu m’as fait cette petite blessure tu peux parler comme si tu dominais … ? "

Discrètement j’avais sorti quelque chose pour l’avaler rapidement. Cela me faisait chier, car je n’avais plus beaucoup de réserve et je le gardai en cas de “famine”. Mais … Pas le temps de réfléchir. Je ne perdrai pas contre lui et je ne me mettrai jamais totalement à genoux, surtout devant lui. Mon regard vibrait. Mais pas d’excitation, il répondait à cette colère et cette haine en moi qui se montraient enfin. Au fond, je savais que c’était une mauvaise idée de faire appelle à ma magie dans cet état, rien de bon n’en sortirait, mais la colère était plus forte que la raison. Les veines sur mon front et l’ensemble de mon corps ressortaient légèrement soudainement.

" - On t’a toujours torché le cul, tes parents, moi ou Valentina. T’as jamais rien eu par toi même ou t’as jamais eu le courage d’avancer. Alors me donne pas de leçon sale lâche …   "

J’avais attrapé la lame de son épée anormalement avec ma main, anormalement vite. La force que j’y mettais était tellement imposante, qu’il était difficile de bouger l’épée. Doucement, je me relevai mon regard le fixant dans les yeux. Même lui devait comprendre que ma mentalité avait changé et que j’allais vraiment le tuer cette fois. Ma main se serra alors que le bout de la lame se brisa sous ma poigne anormalement forte.

" - Malheureusement … C’est pas ce jouet qui va te sauver … Car …   "

J’étais rapidement passer sur le côté, pour venir le frapper avec un grand coup de pied au niveau des côtes, pour l’envoyer valdinguer un peu contre une grande caisse en bois. Le coup était très rapide mais surtout violent. Le sang Ancestral le cadeau que j’avais mérité pour avoir été fidèle et utile à l’alliance. Je ne l’avais pas à l’époque … Donc ça devait être une belle découverte pour lui.

" - Si je vaux 1 Derlas … Toi tu vaux rien. Tu es à l’hauteur d’un déchet, inutile, froussard et faible.   "


feat Asa

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] 1hmw
Asahel I. Erayburg

Asahel I. ErayburgMessages : 60
Date d'inscription : 16/05/2020


Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] Empty
MessageSujet: Re: Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val]   Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] EmptyMer 20 Mai - 15:15

Just a sweet sacrifice
Chercher les embrouilles. Toi ? A peine. Ce n'est pas ta faute si il était sur ton chemin, après tout, vous étiez malheureusement dans la même ville. Alors peut-être que le Destin avait voulu vous mettre sur le même chemin, histoire que vous régliez encore une fois vos comptes, comme vous le ferez encore pendant des années pendant que les deux seront en vie. C'est assez triste à constater, mais c'est la simple et pure vérité. Tu sais que retrouver une potentielle entente est quasi-impossible. Cela ne te touche pas plus que ça vu que tu le sais et malheureusement, tu ne fais aucun effort pour tenter de stopper ça. Car d'un point de vue extérieur, les raisons sur le pourquoi du comment vous vous battez peuvent paraître insignifiantes, égoïstes peut-être. Mais tu n'y peux rien. Ce n'est pas à toi de faire le premier pas. Pour le peu que vous souhaitiez faire un premier pas sur une paix. Tu t'étais doucement mis à soupirer.


« Que ce soit père, ou moi, qui ait acheté cette épée, cela ne change rien au fait que je t'ai infligé un coup. A l'époque, peut-être. Mais à l'époque nous nous entendions bien, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui. Preuve que nous avons changé. »


Ton visage neutre le fixait. Personne ne te croirait si tu disais que fût un temps, l'homme en face de toi était ton meilleur ami, alors que maintenant, tu le pointais de ton épée finement aiguisée. Les choses changent, c'est indéniable, mais tu ne sais pas si tu dois voir ce changement comme quelque chose de positif au final. Mais bon, tu ne te remettais pas en question, tu n'as pas à le faire. Tu étouffais un léger rire, tes lèvres s'étaient étirées en un sourire fin.


« J'aurais pas dit ça comme cela. »


Son regard s'était assombri. Mais ce n'est pas pour autant que tu allais daigner abaisser ton arme. Un soupire, encore une fois, tu le regardais, tandis qu'il aboyait encore comme l'animal qu'il était et qu'il sera toujours. Ce regard, tu le connaissais, on aurait dit le regard de ces personnes qui t'embêtaient durant ta période scolaire. Une lointaine époque que tu n'appréciais plus. Une lointaine époque que tu aimerais oublier.


« Si cela te fait plaisir, vas-y, part de cette idée que c'est grâce à eux, à vous, que je suis ici. »


Tu avais cependant ravalé ta fierté quand il avait prit un peu trop vite à ton goût le bout de ton épée, aboyant encore tout en brisant le bout de cette dernière. Elle restait tranchante, mais elle était maintenant endommagée. Soufflant un coup, tu n'avais pas eu le temps de redonner un coup ou autre, car il t'avait un coup un peu trop violent à ton goût. Tu t'étais rétamé contre une casse en bois. Respirer devenait une torture; tu avais sans doute des côtes cassées. Puis le coup contre la caisse en bois t'avait mené à avoir quelques ouvertures. Sentant le sang coulé sur ton visage et tes poumons qui avaient du mal à se remplir d'air, tu serrais ton poing avec le peu de force qu'il te restait. Faible ? Froussard ? Inutile ? Cela ne te fait rien, tu as entendu ces mots toute ta vie.


« Tu es toujours... La brute de l'époque... T-Toi tu n'as pas... Changé. T-Toujours à parier à l'aide de la f-force. »


Tu crachais du sang. Tu vas tourner de l’œil à force. Mais tu prenais sur toi. T'aidant des débris de la caisse en bois, tu tanguais, mais tu avais toujours le reste de ton épée en main. Tu marchais. Hésitant. Lentement. Inutile, tu vas juste tomber. Puisant dans tes dernière force, tu avais tenté de courir, pour lui infligé un coup, qui n'avait au final fait que lui égratigner la joue, avant de tomber à genoux au sol. Tentant de reprendre ton souffle.


« Tch... Pourquoi- T-Tu es jaloux... De ce que je possède, c'es-est ça ? »


Usant de ton pouvoir, tu avais fait appel à quelqu'un, pour qu'ilelle vienne t'aider. Tu sens que tu vas mourir si tu restes auprès de cette Bête assoiffée de vengeance.
BY MITZI


▬ Lost in #crimson.

Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] Unknown
nice:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
Nea Blossom

Nea BlossomMembre de l'AllianceMessages : 69
Date d'inscription : 22/12/2019


Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] Empty
MessageSujet: Re: Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val]   Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] EmptyMer 20 Mai - 15:56



Des retrouvailles
cinglantes



Fier de m’avoir porté ce coup, comme d’habitude il se contentait du minimum. Une petite victoire lui suffisait … Une petite victoire non même pas ? Ce n’était rien. Je balaierai tout ses efforts avec le vent de mon travail acharné et si ça ne suffisait pas, alors je transformerai ce vent en tornade … Et quand ça ne suffira encore plus, je ferais une tempête. Juste pour le voir toujours à terre.

Mon coups l’avait bien frappé et la sensation que j’avais ressenti était sans appelle, j’avais eu raison de quelques une de ses côtes avec un simple contacte. Pauvre chose fragile. Cependant, il tenait encore légèrement de debout … Du moins il essayait. Continuant de me répondre alors qu’un très léger sourire assez … Faux se dressa sur mon visage. Enfin faux non, mais avec un sens bien différent, le voir dans cet état pitoyable me rendait … Heureux ? Sa phrase … Je ne la prenais pas vraiment comme une insulte. Je n’avais jamais caché et que je préférai la force pour régler les problèmes :

" - Merci ça me touche tu sais. Toi le premier tu sais que j’ai toujours préféré prendre ce que je voulais que de le demander à papa maman. "

Il s’avançait avec le reste de son épée. Mes mains étaient dans mes poches alors que je le regardai faire. J’aurais pu voir de la pitié pour lui, mais aucune germe de ce genre de sentiment avait fleuri en moi … Rien, juste de la rancoeur contre lui. Quand il tenta son cou, j’avais décalé ma tête de quelques centimètres subissant seulement une entaille.

" - POURQUOI ? Tu oses me demander pourquoi ?! Ce que tu possèdes ?! "

En entendant ça, une pulsion me pourra à le prendre par la nuque pour le forcer à se baisser et lui coller mon genoux dans le ventre avec violence de nouveau. Il osait me dire ça a moi ? Comment je pouvais laissez passer ça. Cette enfoiré …

" - ELLE ETAIT AVEC MOI AVANT QUE TU ME LA PRENNES ! C’est toi qui était jaloux sale chien ! Et t’as même pas eu les couilles de me le dire, tu l’as fréquenté dans mon dos ! Alors que je me confiai à toi et te faisais confiance comme un frère ! J’aurais donné ma vie pour toi à l’époque. ALORS ME PARLE PAS DE JALOUSIE ! "

Je ressortais mes poings pour lui donner des coups dans l’ensemble du corps, puis quand il se mettait à tomber n’en pouvant plus, je le redressai contre les caisses pour qu’il reste bien en place. La force des corps suffisait à le maintenant debout avec l’impact, c’était clairement une boucherie, oubliant que j’avais pensé qu’une autre personne était ici.



feat Asa



Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] W1yz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bras Droit
Valentina Durandal Mary

Valentina Durandal MaryBras DroitMessages : 104
Date d'inscription : 17/05/2020


Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] Empty
MessageSujet: Re: Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val]   Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] EmptyJeu 21 Mai - 13:17


Des retrouvailles cinglantes

★ Feat Asahel and Nea

Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] 46l8qx6
C’était une journée assez banale jusqu’ici. Asahel et moi avions décidés tous les deux de prendre cette mission. C’est quelque chose que l’on faisait assez souvent. De mon côté c’était un peu d’une certaine façon de m’assurer qu’il soit toujours en sécurité et que je sois au plus près de lui en cas de problème majeur. Même si je dois avouer que si un jour il venait à être grièvement blessé je ne pourrais pas vraiment faire quoi que ce soit hormis pleurer toutes les larmes de mon corps. Et surtout si jamais l’un d’entre nous devait tomber. Je prendrais sa place avec joie. Je ne pense pas qu’il n’ait pas les compétences pour se défendre. Bien au contraire il n’est plus l’homme qu’il était auparavant mais je ne pouvais m’empêcher d’avoir le boule au ventre quand je savais qu’il allait sur une mission.


Justement en parlant du loup j’avais entendu cette voix que lui seul pouvait créer à distance dans ma tête. C’était un pouvoir assez pratique dans certains cas. En l'occurrence dans celui-ci. Il me demandait de le rejoindre alors que j’effectuais mes recherches dans un autre entrepôt. Il n’avait pas l’air rassuré. Je me précipitais alors pour le rejoindre dans l'entrepôt où il était parti. La porte était fermée mais je l’ouvrait sans me poser de questions. Je m’attendais au pire et je pense que j’avais raison. Par précaution j’utilisais le pouvoir qui m'avait été donné pour mener à bien mes missions. Mais j’étais si oppréssée. Il n’y avait que des émotions négatives concentrée en un seul point.

J’ouvrais doucement la porte et j’entrais dans cet endroit et j’entendais quelqu’un crier. C’était une voix qui me semblait assez familière. Je fus un peu choquée par ce que j’entendais. Un langage grossier et un ton aussi énervé. Trop familier. J’avais déjà une idée de qui c’était. Mais je voulais en avoir le coeur net. Je m’avançais et je voyais du sang. Beaucoup de sang. Un épée et des caisses cassées… J’avais sincèrement peur. Et je sentais une aura trouble. Quelqu’un ici était si énervé. Je n’avais jamais ressenti autant de haine venant de seulement deux personnes. Je m’approchais encore un peu plus et je voyais quelqu’un. Cette chevelure blanche. Je ne pourrais jamais l’oublier. Nea. Qu’est-ce qu’il faisait la ? Je le voyais il était blessé. Assez gravement. Je regardais un peu sur qui il tapait. C’était… Asahel. Non. Il avait l’air gravement touché lui aussi. C’était une scène horrible à voir. Je me sentais comme déchirée de l’intérieur. J’avais déjà perdu beaucoup de proches dans ma vie je n’avais pas envie de le perdre lui aussi. Surtout pas quand je commençais à vraiment l’aimer.

Je me mettais à courir dans leurs direction et je venais pousser Nea sur le côté. En criant.

“Nea ! Stop”




Je faisais attention à le pousser assez fortement pour le dérouter légèrement. Quand je venais le toucher je me sentais éprise d’une énorme vague de colère. J’aurai préféré avoir des retrouvailles un peu plus amicale et posée. Autour d’un café par exemple. Mais je crois que la joie et la bonne humeur était remplacée par le sang et la haine. Je n’ai pas vraiment pu comprendre ce qu’il se passait j’étais arrivée un peu tard et ils avaient l’air de se battre pour une raison bien précise.. Ca me déchirais de voir à quel point deux personnes qui s’aimaient autant auparavant. Je me ruais vers Asahel pour vérifier comment il allait. Ses vêtements étaient déchirée et c’était bien son épée qui était en morceau. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé mais c’était plutôt violent ce qu’il s’est passé entre eux. Je me rendais compte à quel point je pouvais être inutile dan ce cas.

“Pourquoi. Pourquoi vous vous battiez ! Bande d’idiots ! Calmez-vous.”



Je ne sais pas vraiment si cela marcherait au vu de leurs états mais j’essayais d'utiliser mes capacités pour les calmer et ré-écrire leurs émotions. Tentant d'insuffler du calme et de la joie. Pour tous les deux. C’est vrai que Nea était très énervé mais c’était également le cas pour mon fiancé, je ne l’avais jamais vu réagir de la sorte d’ailleurs.
J’étais au bord des larmes. Ce n’était pas uniquement l’état d’Asahel qui m’inquiétais mais aussi l’état de Nea. Il était pris d’une rage folle et je ne sais pas s’il se rends compte ô combien il était blessé et avait perdu du sang. Je relevais légèrement Asahel. Il était couvert de bleus. Et il semblait endolori.
Je ne voulais pas les voir se battre mais est-ce que vraiment je pouvais les arrêter ? Je m'attendais au pire.



Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] IlkxVGv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] Empty
MessageSujet: Re: Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val]   Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Des retrouvailles cinglantes [F. Asa et Val]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Rps 2020-