La ville est en Juillet 2020
Le Deal du moment : -37%
Montre connectée HONOR Band 5 Sport
Voir le deal
16.99 €

Partagez
 

 [Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 C96b
Aston S. Hammerman

Aston S. HammermanMessages : 466
Date d'inscription : 05/09/2015


[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren]   [Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 EmptyLun 25 Mai - 17:54







suis-je ?



Le capitaine avait du mal à digérer le fait qu’il avait un bateau, dans le sens où ils n’en avait pas. Comment ça allait passé ? Tel était la question que se posait le blond. Il avait du culot, ça on pouvait pas lui enlever, mais là… Aston pensait vraiment que ça allait pas passer et c’est pour ça qu’il lançais une part de vérité dans ce mensonge. Au final il avait son insigne de capitaine de Quederla, mais si tout cela avait changer entre temps… Il y aura un problème.

En tout cas le capitaine sembla tout prendre comme vérité, que ce soit pour le bateau ou le fait qu’il ai à bord de son navire un capitaine de police et son assistant. Un soupir de soulagement pour les deux hommes. Une bonne chose en tout cas et il fallait profiter de ça pour glaner des informations.

Déjà, il savait que la police avait quelque chose à voir avec tout cela vu qu’ils sont « sur le bon bateau ». C’était à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne, ils ont une raison d'être ici, la mauvaise, c’était que la raison n’était pas rassurante. En tout cas le capitaine du navire accueillait les deux homme avec un peu plus de considération maintenant qu’il savait leur poste.

Mais avant qu’il ne puisse répondre à la question, son coéquipier pris la parole, justifiant un contrôle surprise. « Si tout se passe pour le mieux » ? Vu ce qu’ils avaient vu, c’était assez glauque comme question. Le transport de piles de cadavres… Une chose qu’Aston n’aurait jamais voulu voir dans sa vie. En tout cas, il fallait maintenant continuer sur cette lancée et le blond poursuivis la réponse de son collègue.

Comme je vous l’ai dit, je suis nouveau en ville, donc je n’ai pas l’habitude de la procédure, surprise dans le sens où nous avons oublier de signifier notre visite. Du coup il me faudrait le détails de ce que transporte votre navire, votre destination et la suite des opérations. Le contrôle de routine quoi.


Aston avait son regard habituellement froid, sévère, il avait son calme olympien. Il essayait de percevoir des signes distinctifs, incontrôlés, sur le visage du capitaine du navire, de la peur ou de la crainte ? Il avait une drôle de sensation… Quelle place à le Gouvernement en ville ? Il pouvait partiellement répondre à cette question juste en observant le capitaine. Après tout, le blond est un expert quand il s’agit de lire dans le coeur des Hommes. Il fallait se méfier cependant, ils ne connaissaient rien de ce monde et Aston restait vigilant.



Ça pue



Halloween


Ordres donnés en darkorange !


[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 QF04pH6Fki3Wr4d-UP57JUpf4u8

[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Unknown

[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

Maître du JeuMessages : 827
Date d'inscription : 20/10/2014


[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren]   [Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 EmptyLun 25 Mai - 18:23

Faille:
Le coeur de Quederla.
ft. Aston et Warren


Le capitaine faisait donc des cafés pour les deux “policiers”. Il déposa les tasses devant elle avec un petit sourire hochant la tête quand il avait entendu parler de contrôle, c’était normal à ses yeux. Mais pour les deux voyageurs … C’était incompréhensible pour eux, même dans le passé, Quederla n’avait été dans ce genre de situation :

[???] “ - Eh bien. Je suis là pour vous accompagner le contrôle. Je suis le capitaine de ce bateau, Capitaine Croustibat.

Le vieil homme s’installa dans son fauteuil, à son bureau en sortant le cigare, coupant le bout pour ensuite l’allumer. Ce dernier fumait tranquillement en regardant le blond qui venait de prendre la parole. Un nouveau qui était envoyé pour le contrôle ? C’était bien une première :

[Cpt. CROUSTIBAT] “ - Notre destination … Vous voulez qu’on aille ou à part sur l’île ? Vous avez vraiment été brieffé ? Car bon .. Puis ce que l’on transporte ? Des cadavres comme tous les jours.

Le capitaine semblait dépité pour le coup … C’était tellement banal que les hautes instances ne prenaient plus la chose au sérieuse pour envoyer des clowns. C’était fatiguant quand même, surtout que son travail ne se faisait pas dans la bonne humeur et la joie :

[Cpt. CROUSTIBAT] “ - Eh bien je n’ai rien d’autre à dire, vous verrez bien. Nous tenons le listing des voyages et des chargements, nous avons aussi les actes de l’équipe d’incinération.

Le capitaine semblait calme et confiant en parlant de son travail, montrant qu’il avait l’habitude maintenant. Donc la situation n’était pas nouvelle dans cette ville, mais cela n’avait rien de rassurant alors. En regardant dans la cabine, on pouvait voir plusieurs détails, une carte griffonné, un globe, des dossiers, un grand livre en cuir et une petite armoire.





Inconnu Au Chapeau Marin:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Azye
Warren Emerson

Warren EmersonMessages : 306
Date d'inscription : 03/07/2018


[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren]   [Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 EmptyLun 25 Mai - 23:02


... Wait

... Oh fuck

Feat Warren Emerson & Aston S. Hammerman


Capitaine Croustibat... Tu ne sais pas pourquoi, mais tu trouvais ce nom de famille parfaitement ridicule et si tu n'aurais pas de self-contrôle, tu aurais certainement explosé de rire. Mais tu n'avais rien laissé paraître, le visage complètement fermé. Mais à l'intérieur, tu étais mort de rire sans même faire montrer quoi que ce soit. Heureusement d'ailleurs, car tu penses que tu aurais fini par-dessus bord si tu te serais ouvertement moqué du nom de famille du capitaine. Par contre, tu étais frustré par le blond. Tu sens qu'avoir dit son vrai prénom ainsi que son vrai métier était une erreur. Ou alors un avantage. Pour le coup tu ne sais pas trop. Car il semblerait que le capitaine du navire avait soit peur, soit avait confiance aux gens du... “ Gouvernement ” de ce monde. Pour le coup tu n'arrives pas à cerner la personne en face de vous. Tu avais les bras croisés tandis que Hammerman parlait au capitaine du navire. Tu as un mauvais pressentiment et tu ne sais pas d'où il vient. Tu te dis que c'était intelligent de ta part de te présenter sous un faux nom. “ Alphonzo Fillédis ”. Aucune idée d'où tu sors cette identité, mais elle sonnait bien. Donc en soi, autant profiter de ton génie créatif pour la bonne cause.


Le timbre de voix du capitaine du navire semblait perplexe ou peut-être juste consterné par les paroles du blond. Tu ne sais pas si tu dois être compatissant envers Hammerman ou juste être outré par ses paroles. Vous ne connaissiez pas ce monde, mais pourtant vous continuiez de vous enfoncer dans des mensonges et des "tentons de voir si cela passe et si c'est crédible". Tu as déjà tenté le Diable avec ton histoire de bateau, mais là votre histoire de policier et contrôle... Vous tentiez gros et au vu du regard perplexe de l'homme en face de vous, il fallait absolument pas que vous disiez quelque chose de travers. Un frisson te parcourait quand il parlait de cadavres si facilement, sans remords dans la voix ou tremblement de voix. Vous étiez vraiment dans un mode morose et malsain. Où les cadavres étaient monnaies courantes et en parler ou même en voir n'était pas rare, plutôt habituel pour le coup. C'était glauque mais bon, tu penses que ce monde recèle bien trop de trucs bizarres pour vous.


Tu buvais une gorgée de ton café en écoutant le capitaine du navire, tes neurones bouillonnant en même temps. Tentant de réfléchir à ce que tu pouvais dire, proposer, mentir. Même si tu devrais réfléchir avant de mentir c'est sûr, car à force tu vas te perdre sur tes mensonges et cela va te retomber dessus. Ou plutôt vous retomber dessus, car même si tu as du mal à l'admettre, vous êtes deux dans la même merde. Donc tu allais devoir te forcer à réfléchir pour deux au lieu de penser qu'à ta petite tête. Au moins tu étais “ rassuré ” sur un point, vous n'alliez pas traverser mers et océans pour atterrir tu ne sais où. Vous alliez rester aux alentours de l'île. Donc ces cargaisons...  “ - Notre destination … Vous voulez qu’on aille ou à part sur l’île ? ” A part si tu es très con, cela sonnait presque comme si l'île était une destination évidente. Soit les autres pays n'existaient plus, ce qui serait quand même... Étonnant. Car une seule petite île ne peut pas décimer le monde quand même. Ou alors soit il n'y avait que à Quederla que cela se passe ainsi. Peut-être que tu t'attardais sur des détails, mais tout pouvait vous aider. Ou du moins te guider vers une réflexion intelligente.  Car tu en avais fait que très peu depuis que vous étiez mystérieusement arrivés ici. 


Alors que les deux hommes parlaient, tu t'étais mis à observer la cabine. Observer les petites détails, du moins, tout ce que tes yeux pouvaient te révéler. Un papier qui semblait bien peu clair pour être écrit proprement. Gribouillé ? Certainement. Un globe. La connaissance du monde semblait toujours actuelle. Un livre à la couverture sombre, du cuir semblerait-il. Rien de bien étonnant, c'était un livre, et le consulter paraîtrait bien trop suspect. par contre cette petite armoire... Pour le coup tu doutes. Tu ne sais pas si il y a quelque chose d'utile dans les alentours. Tu croisais les jambes.


« Tout a l'air en ordre en tout cas. »


Tu penchais la tête vers la tête vers la petite armoire.


« Que contient-elle ? Des dossiers comme ceux posés ici ? »


Tu les avais montré du menton. Tout ça toujours avec ton visage fermé.
mdr bonjour blondinet - fdp -


▬ I think in #darkcyan

[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Unknown

Merci Amy ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 C96b
Aston S. Hammerman

Aston S. HammermanMessages : 466
Date d'inscription : 05/09/2015


[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren]   [Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 EmptyJeu 28 Mai - 19:34







suis-je ?



Plus il y repensais, plus Aston se disait qu’il avait commis une erreur en donnant une véritable identité, mais malheureusement même s’il voulais mentir, ses papiers sur lui en disait long, surtout son insigne de police. Surtout qu’il parlait de routine et là il comprit son erreur : on parlait de vie humaines. Il n’y avait rien de casanier dans ce genre de choses. Pestant contre lui même intérieurement, le blond cherchait un moyen de se défaire de cette situation. Lui qui était un détecteur de mensonge ambulant, il allait devoir s’exercer dans le mensonge pour cette fois.

Les paroles du capitaine tournait en dérision le blond, capitaine dans un autre Quederla. Ici il ne savait rien du Gouvernement, il s’annonçait peut-être comme un bourreau ? Il n’en savait rien, quoique, le capitaine semblait très coopératif. Ainsi le capitaine Croustibat et le capitaine Hammerman d’un autre monde parlaient ensemble d’un sujet qui échappait encore à l’allemand.

En tout cas Aston ne savait plus trop quoi répondre à ce genre de réponse. Il était même plutôt déconcerter. Certes il avait donner l’impression que cela était banal, mais le capitaine du navire avait vraiment l’aire habitué à tout cela. Cela en faisait presque peur… Mais le jeune capitaine ne pouvait pas baissé les bras maintenant, il devait tirer cette histoire au clair !

Reprendre les faits un à un… Ici les gens se font abattre, il n’y a pas de doute, Aston avait bien vu les impacts de balle entre les deux yeux de quasiment chaque cadavre. Ensuite, il s’était annoncer comme membre du Gouvernement et là… Le capitaine du navire semblait de suite bien plus coopératif, voir même craintif. Le blond pouvait déjà mettre le doigt sur qui abattait la population, mais pourquoi ? En tout cas il était de ce fait considéré surement comme un méchant. Il fallait cependant improviser.

Comme je vous ai dit, monsieur, je suis nouveau en ville.  


Il fallait jouer un peu sur la peur parfois, ou juste user d’autorité. S’il voulait que son mensonge passe, il devait se montrer convainquant, ainsi il fallait faire comme si on était un nouveau capitaine. Son regard se fixa froidement sur le capitaine du navire, pas forcément pour l’intimider, car au final il était naturellement comme ça, mais pour montrer qu’il prenait son rôle au sérieux.

Je vous avoue je me suis peut-être mal exprimé, cela n’a rien de normal et je déplore vraiment ce qui se passe en ville. Et je ne suis pas habitué à tout cela, donc voyons point par point chaque étape de la vérification, vu que j’ai manqué le briefing.


Il était clair que le gouvernement était responsable de quelque chose en ville, voir même de ces exécutions. Il gardait sa réserve, mais les faits sont là, le gouvernement est, semblerait-il, craint et les impacts de balle ne trompe pas.

Puis « Alphonzo » prit la parole, il semblerait que quelque chose l’intrigue. Le blond regarda au alentours et était pour le coup d’accord avec son comparse, autant fouillé vu qu’ils étaient là pour ça du coup.

Permettez à mon collègue de fouiller cette étagère je vous prie ? D’ailleurs j’aimerais jeter un coup d’oeil au dossiers que vous avez là et aussi… Eh bien au journal de bord, le listing des chargements et les actes d’incinération. Ensuite on verra ensemble les autres points du contrôle. Vous et moi n’avons pas de temps à perdre, donc on règle ça comme il se doit et tout le monde sera content. Des objections ?  


Le tout sur un ton neutre, presque autoritaire, mais surtout un regard froid. En soit, le blond se superposait à son rôle dans son monde. S’il voulait avoir des réponses, il devait prendre le taureau par les cornes et jouer un peu de son autorité volée dans ce monde empesté par l’odeur de la mort.

 


Ça pue



Halloween


Ordres donnés en darkorange !


[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 QF04pH6Fki3Wr4d-UP57JUpf4u8

[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Unknown

[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

Maître du JeuMessages : 827
Date d'inscription : 20/10/2014


[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren]   [Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 EmptyJeu 28 Mai - 20:02

Faille:
Le coeur de Quederla.
ft. Aston et Warren


Le capitaine était accueillant et coopératif avec les deux bleusailles. On pouvait voir que ce n’était pas un mauvais bougre et qu’il faisait son travail avec sérieux. Il regarda l’homme qui accompagnait le capitaine observer la cabine de manière calme, sauf que quand le ton changea chez le blond et son regard aussi … L’ambiance devenait étrange :

[Jet de réaction à l’agressivité sur 50 : 83] - Echec - Se met sur la défensive.

[Cpt. CROUSTIBAT] “ - Excusez-moi ? Vous allez descendre d’un ton on est sur mon bateau ici. J’accepte les contrôles car je n’ai rien à cacher. Mais je reste un citoyen honnête. Vous déplorez ce qu’il se passe en ville ? Vous êtes sur d’être de la police ? Vous pouvez me redonner votre nom s’il vous plait ? Moi je me lève aux aurores pour nettoyer tout ce sang et nettoyer cette ville. Vous ne savez pas ce que c’est qu’avoir les mains et le nez dans la merde monsieur. C’est mon quotidien, veuillez restez respectueux. Moi je connais mon travail, vous vous ne semblez pas connaître le votre.

Le ton était monté et en pression. Le Capitaine semblait plu surpris pas le fait qu’il déplorait ce qui se passait en ville que le reste. Mais il était clair qu’il était un peu plus froid avec les policiers qu’il avait pourtant accueille avec une très grande gentillesse. Puis l’homme aux lunettes s’approcha de la petite armoire, demandant ce qu’il y avait:

[Jet d’importance sur 50 : 88] - Echec - Sans importance.

[Cpt. CROUSTIBAT] “ - Non. Ce n’est que mon armoire pour stocker mes alcools. Je vis sur ce bateau aussi. Donc j’ai le droit de me détendre le soir. Vous pouvez vérifier, mais ne touchez à rien à l’intérieur s’il vous plait.

Malgré la froideur, il restait poli. Un capitaine extrêmement patient, plus d’un aurait déjà pété un câble avec l’altercation précédente. Puis on demanda les dossiers et les actes d’incinérations. Le capitaine soupira longuement alors qu’il se redressa afin d’aller chercher un des dossiers pour le poser sur le bureau, puis attrape le livre sur son côté pour le mettre en avant :

[Cpt. CROUSTIBAT] “ - Le livre c’est le journal de bord et les listing quotidiens, les actes sont dans le dossier.

L’homme allait se reposer, mais le petit boîtier à son épaule se mit alors à parler, de nouveau :

[??? ] “ - Capitaine, on arrive bientôt près de l’île, il va falloir nous identifier.

[Cpt. CROUSTIBAT] “ - Très bien j’arrive.

Il relâcha le bouton en remettant son cigare regardant les faux flics avec eux :

[Cpt. CROUSTIBAT] “ - Je vous laisse quelques instants. Vous pouvez consulter le livre et les documents, mais ne touchez à rien d’autre merci.

L’homme était ensuite sortie de la cabine.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Azye
Warren Emerson

Warren EmersonMessages : 306
Date d'inscription : 03/07/2018


[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren]   [Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 EmptyJeu 28 Mai - 22:03


... Wait

... Oh fuck

Feat Warren Emerson & Aston S. Hammerman


Tu t'étais enfermé dans un certain silence. Concentré sur tes songes pour tenter de faire le vide cinq minutes. Pour faire un dossier mental sur tout ce que tu avais repéré et surtout, tout ce que vous aviez dit. Tu veux éviter de faire une bourde qui peut vous être fatal. Vous ne connaissiez pas ce monde, vous ne saviez même pas pourquoi vous étiez ici. Ça, ce sont les deux seules informations parfaitement fondées sans erreur. Il y avait aussi les cadavres qui semblaient bien plus présents qu'autre chose sur l'île. Tu n'avais pas eu le temps de parler avec ton... Coéquipier, de ces cadavres, donc tu ne peux pas affirmer grand chose, si ce n'est que c'était normal d'avoir des convois de corps. Pour quelles raisons tuons nous... Tuaient -ils ? Vous l'ignorez. Pourquoi se montrer coopératif face à deux membres du gouvernement ? Vous l'ignorez. Pourquoi il avait dit son vrai poste et son vrai nom ? Tu l'ignores. Au moins, vous partiez avec un avantage. Ou plutôt deux. Le premier étant que vous étiez encore en vie, et le deuxième était que vous étiez tombés sur un capitaine qui se veut accueillant. Peut-être un peu trop naïf, à votre avantage, mais il n'avait pas l'air “ méchant ”. Bien que tu te méfiais toujours, tu ne te montrais pas fermé à la conversation et tentait d'en savoir plus. Si ce n'est qu'en observant simplement la cabine.


Un soupire. 
Tes nerfs se tendent.


Il semblerait cependant que le blond n'avait pas constaté la chance que vous aviez d'être tombé sur un homme avec un minimum de “ gentillesse ”. Même si c'était faux, il ne fallait pas oublier qu'il avait signé qu'il aurait dû vous balancer par-dessus bord. Sortant tout juste de tes songes mentaux, tu fronçais les sourcils quand le ton avait changé. Il semblerait que Hammerman ait dit des paroles déplacées, avec un air bien trop sévère que vous auriez pu éviter au vu de votre situation. Tu ne disais rien, tu ne faisais rien paraître. Empruntant ton étrange visage neutre, un visage que tu arbores soit quand tu mens, soit comme ici, quand tu analyses.


▬ “ Bravo espèce d'imbécile de flic, tu as énervé notre seul contact avec ce monde étrange. Maintenant il va se méfier car tu as dit des choses dont tu ne pouvais rien fonder. Ainsi donc, va falloir que j'entre en jeu, car vous laisser seul semble être une étrange mauvaise idée. ”


Tu te mettais à décortiquer les paroles. Ainsi vous étiez face à un “ citoyen honnête ” qui avait pour boulot de nettoyer la ville du sang et des corps. Cela te démangeait de demander si il y avait encore des personnes avec des pouvoirs. Si les Elementis, Domae, Télékyns, existent encore... Ou peut-être que c'étaient les personnes avec des pouvoirs qui étaient tuées ? Dans ces cas là, cela te forçait encore plus à ne pas utiliser tes cristaux. Tu ne veux pas finir avec ces cadavres. Ce ne sont que des suppositions, mais tu as un mauvais pressentiment quant aux personnes avec des pouvoirs, donc autant ne pas tenter le Diable. Même si le blond s'en était déjà chargé. Putain mais lui, il est vraiment flic ? Il sait pas se la jouer fine ? Merde à la fin. En tout cas, tu notais qu'il ne fallait pas avoir pitié de ce qu'il se passait en ville. Bien que c'était encore flou ce qu'il s'y passait. Vous saviez qu'il y avait des morts, mais vous ne saviez pas pourquoi.


Tu penchais la tête. Rien que de l'alcool ? Effectivement, en ouvrant la petite armoire, il n'y avait rien d'autre que des bouteilles. Un long soupire sortait de tes lèvres tandis que tu avais remis tes lunettes sur ton nez. Tu avais entendu des papiers se poser sur une table ainsi qu'un truc plus lourd, te tournant tout en suivant les paroles du capitaine, il vous avait donné un dossier et un livre.


« Merci beaucoup de votre coopération. »


Tu aurais bien voulu t'excuser pour le comportement d'Hammerman, mais de un, tu n'avais pas eu le temps, et de deux, tout au fond de toi, tu n'avais aucune envie de l'aider. Mais tu essayais de te forcer. C'était soit vous vous en sortiez à deux, soit vous allez mourir à deux. Tu fus interpellé par ce... Boîtier qui parlait. Cela te fascinait, tu voulais tellement le prendre l'analyser, apprendre à quoi cela sert. Mais ce n'était pas le bon moment et cela t'attristait. Il semblerait que vous arriviez vers l'île au vue des mots de l'homme. Vous alliez certainement bientôt devoir malgré tout, mettre un pied à terre et aller dans cette ville, qu'importe ce que vous y trouverez. Quand le capitaine signait qu'il vous laissait ici, vous signant qu'il devait s'absenter tout en demandant de rien toucher d'autre, tu hochais la tête. En soi, tu n'avais rien trouvé qui était bien intéressant d'autre, donc vous n'aviez pas à enfreindre les “ ordres ” du marin. Tu lâchais un soupire quand il était parti de la cabine, prenant de nouveau place, prenant également le dossier en question, le feuilletant. Tu lisais en silence, ce même silence quand tu tentais de comprendre, d'analyser, de retenir, de songer. Cependant, tu réfléchissais.


On ne peut plus continuer à être aussi con l'un que l'autre.


Tu t'étais levé, nonchalant. Te tournant vers Hammerman, tu avais doucement penché la tête. Tu étais plus grand que lui, bien que cela s'arrêtait à dix centimètres de différence pas plus. Mais c'était tout de même visible, et tu n'hésiteras pas à jouer avec ça si il le faut. Tu le fixais de tes yeux bleus. Un regard si froid, si perçant. Tu le fixais avant de reprendre. D'une voix monotone et stoïque. Une voix qui sonnait comme un murmure, mais comme des lames.


« Rentrez-vous ça dans le crâne ; Nous ne sommes pas dans notre monde. Nous ne sommes rien dans ce monde. Nous sommes en danger dans ce monde. Car nous ne connaissons rien de ce monde. Je n'ai rien dit, mais sachez Ô combien tout ce qu'il compte pour moi, c'est rentrer et retrouver ma femme et ma fille. Et je vous assure... »


 Tu t'étais encore un peu plus penché, ta bouche vers son oreille, ta voix ne devenant désormais qu'un murmure.


« Que si à cause de vous, je ne peux pas les retrouver, je risque d'être un peu moins poli et agréable. Alors réfléchissez à votre timbre de voix, réfléchissez à votre identité, réfléchissez simplement si vous voulez vraiment survivre dans ce putain de monde où les cadavres servent de sol. J'ai beau être un citoyen des plus banals, il y a beaucoup de choses qui peuvent me faire sortir de mes gonds, dont un homme qui se permet d'hausser le ton sur un inconnu qui aurait pu nous aider. »


Tu te redressais. Ce n'était qu'une légère mise en garde. Refermant le dossier, tu t'étais permis d'assagir ton visage, retirer ces traits crispés, pour sortir de la cabine. Que Hammerman te suive ou pas, tant pis. Toi, tu étais à l'extérieur. Ta présence ici signant que vous en aviez fini avec l'intérieur de la cabine.


« Contrôle terminé. »
mdr bonjour blondinet - fdp -


▬ I think in #darkcyan

[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Unknown

Merci Amy ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 C96b
Aston S. Hammerman

Aston S. HammermanMessages : 466
Date d'inscription : 05/09/2015


[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren]   [Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 EmptyLun 1 Juin - 15:30







suis-je ?



Il semblerait que les déductions du capitaine soit erronées vu la réaction du capitaine Croustibat. En effet, Aston pensait à un monde où la mort avait une mauvaise image, vu le carnage en ville, mais il semblerait que c’était l’inverse. L’idée que la mort soit à ce point banalisée passait la plupart de ses arguments pour irrationnel et pour ça, le blond avouait sa faute. Il pensait que jouer sur l’autorité et la « peur » chez le capitaine du navire leur servirait, mais il en était bien loin…

Le capitaine du navire s’énerva à la provocation et rappela qui il était et où ils se trouvaient, ne manquant pas de mettre en doute les dires du blond. Face à tant de reproche, le « capitaine » se mua dans un silence respectueux. Ne voulant pas envenimer la situation, il présentera ses excuses plus tard, quand il aura finis de parler. Mais il ne put pas dire grand-chose de plus puisque le capitaine du navire répondit Alphonzo. Après avoir reçus les informations qu’il désirait, le blond pris la parole avant que le capitaine quitte la cabine, après avoir été en contact via un drôle de boitier à ce qui semblait être un matelot.

Désolé du ton employé. Merci pour les documents.


Pas de sourire, rien, il faut dire qu’il n’était pas en position de sourire. Aston est du genre à assumer ses erreurs et là il voulait bien l’admettre. Cependant, alors que le capitaine du navire était sortis, cet Alphonzo prit un air supérieur, prenant de haut le blond encore assis, lui rappelant où ils étaient, le danger qui régnait ici. Bien entendu qu’Aston avait une femme qu’il chérissait de tout son être et il ne demandait qu’à être avec elle, mais à la place… C’est dans un silence perturbant que le capitaine écoutait, sans sourciller… Où presque.

Quand l’homme se pencha vers lui, les sourcils du blond se froncèrent, il n’aimait guère le ton condescendant qu’il prenait avec lui. De plus, il osait le menacer… Dans leur monde, cela aurait mal finis, mais il se contenta de froncer les sourcils et de se taire. Aston était un homme qui assumait ses erreurs et les reconnaissaient volontiers, mais ce qu’il n’aimait pas, c’est le ton et la manière de le lui reprocher. Une chose est sûr, le capitaine ne pouvait pas se le blairer.

Cependant, il voulait l’avertir de ce qu’il avait vu, car après tout, il devait savoir même s’il s’en doutait surement. Malheureusement, l’homme sortit sans attendre et il ne semblait pas ouvert à la discussion. Soupirant un bon coup, le blond maudissait son partenaire pour l’attitude qu’il venait de prendre, mais désireux de ne pas faire plus de grabuge, il se taisait pour ne pas nuire au semblant de coopération qu’ils pouvaient avoirs. Il regarda le plafond de la cabine pendant quelques secondes.

Vous m’exaspérez, tous…


Puis il se pencha sur les dossiers, qui contrairement à l’autre, pris vraiment le temps de les lires pour ne louper aucun détails. Quand il eu finit, le blond ne se sentait pas de sortir dehors et de revoir la sale gueule de son partenaire de fortune, pas après son petit discours enfantin remplis de menace. Alors il fit le tour de la cabine, observant un peu tout, ne touchant à rien comme l’avait demander le capitaine.

Puis finalement il sortit de la cabine pour rejoindre son partenaire. Il allait surement faire la tête à ce qu’il allait dire, peut-être même qu’il allait le faire passer pour un débile, lui notifiant que ça sautait aux yeux, etc. Soit, Aston n’en attendait pas plus venant de cet homme, pas après ce qu’il avait dit il y a quelques instants plus tôt.

Si vous vous êtes calmé, je peux peut-être vous informer d’une chose ou deux. Les cadavres ont tous un impact de balle entre les deux yeux, je vous fais pas de dessin… Et enfin, il semblerait que le Gouvernement ne soit pas pour rien dans cette histoire. Enfin, pour ce point ce n’est qu’une hypothèse. On verra une fois à terre ce qu’il adviendra.


Le regard plongée dans l’étendue industrielle de la ville, le blond regardait au loin sans lueur dans les yeux, juste il observait en attendant que le bateau s’arrête, qu’on vienne le chercher et qu’il puisse continuer d’enquêter sur cet endroit. Il avait décider d’ignorer la langue de vipère le temps que le bateau jète l’encre, sa voix et son attitude l'exaspérais, il écoutait cependant s’il avait des remarques intelligente à fournir. Il scruta les alentours du navire, autour d’eux, puis aussi l’endroit vers lequel ils semblaient se diriger, doucement mais surement.



Ça pue



Halloween


Ordres donnés en darkorange !


[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 QF04pH6Fki3Wr4d-UP57JUpf4u8

[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Unknown

[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

Maître du JeuMessages : 827
Date d'inscription : 20/10/2014


[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren]   [Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 EmptyLun 1 Juin - 16:25

Faille:
Le coeur de Quederla.
ft. Aston et Warren


Le ton était décidément électrique. L’un des deux voyageurs semblaient trop énervé pour analyser les informations qu’ils avaient dans tout ses papiers, tandis que l’autre n’avait pas assez de temps préférant rejoindre son camarade. Une chose bien dommage, car l’ensemble du puzzle aurait pu commencé à se construire s’ils avaient eu la patience et l’esprit d’équipe. Le policier avait rejoignis son compagnon de fortune sur le pont. Ce dernier était vide, enfin si on ne comptait pas les piles de cadavres.

[JOKER UTILISE : 2 Restants]

Soudainement une pile de cadavre bougea légèrement, pouvant provoquer un sursaut un peu … macabre aux deux étrangers. Les cadavres étaient ils finalement toujours vivant ? Est-ce que ça allait finir comme dans les romans ? Des zombies sur un bateau au milieu de la mer ? Eh bien non, c’est de la fiction ça. En effet, si les deux garçons faisaient attention, ils pourraient voir une jeune fille ramper doucement au sol depuis une pile de cadavre :

[Jet d’agressivité de la fille sur 70 : 3] - Réussite Critique - Apeurée


La demoiselle était dans un état vraiment déplorable. Couverte de sang, quelques blessures et bleues, mais aussi une fatigue indéniable sur le visage. La situation était plus qu’étrange, la seule chose qui était sûre, c’est qu’elle n’était pas de balle entre les deux yeux, ce qui pouvait dire beaucoup de chose au vu d’ou elle sortait. En se redressant, la jeune femme remarqua Warren et Aston, et elle trembla directement :

[???] “ - Pi-pi-pitiez ne dite rien ! Je vous promets que je ne ferais pas de bêtise.

Il était clair qu’elle n’allait pas faire dans son état. Un etat de choc ? Sûrement, ça y ressemblait, mais avec un gros soupçon de peur aussi. La jeune femme était retombé à genoux, mettant ses mains devant elle comme pour se défendre d’une chose.






Cpt. CROUSTIBAT:
 
Rescapée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Azye
Warren Emerson

Warren EmersonMessages : 306
Date d'inscription : 03/07/2018


[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren]   [Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 EmptyMar 2 Juin - 0:45


... Wait

... Oh fuck

Feat Warren Emerson & Aston S. Hammerman


Tu avais certainement empiré la situation avec ta mise au clair. Mais en même temps, cela te semblait presque nécessaire. Car il n'avait pas l'air de comprendre votre situation. Ou alors si, il l'avait très bien compris, mais il se tapait complètement des conséquences de ses faits et gestes. Tout était important dans vos agissements. Dans vos paroles. Même votre timbre de voix devait être surveillé pour éviter d'être trop colérique, trop imposant, trop hautain, trop naïf... Bref, il fallait tout surveiller, car un rien pouvait vous mener à avoir des soucis, comme c'était le cas pour le policier et le capitaine du navire. Leurs échanges avaient fini par laisser un froid pesant, alors ta remise au clair semblait être nécessaire. Bien qu'il n'avait rien répondu, juste un visage qui s'était refermé. Tu ne t'attendais pas à une quelconque réaction de sa part. Malgré que tu ne le connaisses pas personnellement, tu arrives facilement à sonder une personne, même juste grâce aux "on dit que" qui peuvent traîner. Hammerman avait une réputation, même une personne lambda pouvait le savoir. Le policier allemand n'était pas connu pour ses élans d'amour et d'affection envers les personnes “ inconnues ”. Il était donc normal qu'il n'allait pas s'excuser à genoux, encore moins daigner te répondre. Mais tu penses que c'était mieux ainsi, car tu n'aurais certainement pas tenu ta langue. Au final, tu n'avais même pas attendu une syllabe prononcée par le blond, que tu étais sorti de la cabine. Calmant tes nerfs avec le léger air marin, bien que l'odeur empestait toujours tes narines. Tu avais juste besoin de réfléchir, quelques secondes.


▬ “ Il ne comprends pas notre situation ? Bien que je ne l'apprécie pas, je ne pense pas qu'il soit totalement con à ce point non plus. Il me semble qu'il est marié, donc il doit bien avoir une raison d'être prudent pour ainsi rentrer en “ bonne ” forme ? Je n'y comprends plus rien, mes neurones en ont marre de réfléchir dans le vide.


Encore dans tes songes, tu avais entendu des pas derrière toi. Tu avais soupiré, croisant tes bras derrière ta tête, tu ne regardais même pas le blond, alors que tu savais parfaitement que c'était lui qui était venu. Tu claquais de la langue quand il commençait à parler. La tête toujours levée, et les bras toujours croisés derrière ta tête, tu le regardais du coin de l’œil tandis qu'il avait ouvert la bouche. Un air dédaigneux sur le visage, en partie caché par tes lunettes et tes cheveux. Malgré que tu n'avais plus aucune estime pour lui, tu l'écoutais quand même attentivement, car il semblerait qu'il avait des choses intéressantes à dire entre guillemets. Ainsi les cadavres arboraient un magnifique trou entre les yeux. Des mises à mort ? Ce n'était pas impossible. Il soulignait un point important. Le Gouvernement doit y être pour quelque chose. Au vue de la réaction du marin après que vous ayez dit que vous étiez "policiers" même si toi c'est un mensonge sur un mensonge, autant assumer votre casquette maintenant.


« Oui, je suis calmé. Ce n'est donc pas une vague de suicide, ou une épidémie, il y a des mises à morts, du moi, c'est ce que l'on pourrait croire en constatant ces impacts de balle. Pour ce qui est du Gouver- »


Tu coupais tes paroles en voyant une pile de cadavre bouger. Tu fronçais les sourcils, tes mains prêtes à se saisir d'une arme auquel cas il y a un soucis.


« Wait. »


C'était frustrant. Des survivants dans cette pile ? Des cadavres qui étaient au final en vie, vivant à cause de choses inexpliquées ? Ton cerveau surchauffe, mais en y regardant bien, tu pouvais voir une jeune fille ramper au sol. Fronçant les sourcils, ton premier réflexe fût de vérifier son visage, il n'y avait pas d'impact. Mais dès que ses yeux s'étaient déposés sur vous, un élan de peur prit par de la jeune fille. La voix fluette et tremblante, elle avait certainement peur de vous. Tes sourcils étaient toujours froncés tandis que tu la laissais s'exprimer. Lançant un léger regard vers Hammerman, tu venais hausser les épaules, te baissant à la hauteur de la jeune fille tout en tendant ta main vers elle, lentement, comme un signe de paix. Des hommes normaux de ce navire l'auraient certainement passé par-dessus bord. Mais tu n'aurais pas le cœur à ça. Tu venais prendre une voix un peu plus posée que quand tu t'exprimais envers Hammeran.


« N'ais pas peur de nous, nous ne te voulons aucun mal. Comment t'appelles-tu ? Tu es cachée dans cette pile morbide depuis longtemps... ? »
mdr bonjour blondinet - fdp -


▬ I think in #darkcyan

[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Unknown

Merci Amy ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 C96b
Aston S. Hammerman

Aston S. HammermanMessages : 466
Date d'inscription : 05/09/2015


[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren]   [Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 EmptyMer 3 Juin - 21:01







suis-je ?



Le blond avait décider de prendre un air détacher de tout cela, il avait fait assez d’imprudence comme ça. Il s’était calmer et le détachement était la meilleure façon pour lui de supporter son partenaire de fortune. Il lui avait fait parvenir ses informations, maintenant il n’avait plus rien à lui dire, il n’a pas besoin de faire la causette car l’homme en face refuserait lui aussi surement. C’était mieux ainsi, Aston parlera quand ce sera nécessaire et cette fois-ci il ne arrêtera les coups de poker et se basera sur des faits pour sortir d’ici.

Ecoutant l’autre parler, le blond observait aux alentours quand soudain, la pile de cadavre la plus proche se mit à bouger. Le blond fronça les sourcils mais ne s’arma pas tout de suite, il n’y avait pour l’instant pas de raison de s’alarmer, mais il restait prêt.

Aston n’avait pas besoin de son compagnon pour se tenir prêt, mais sa main se détendit en voyant une jeune femme ramper vers eux. Elle avait l’odeur de la mort sur elle, du sang mais à première vu pas d’impact de balle. Elle était vraiment dans un état déplorable, fatigue et bleues avec quelques blessures superficiel pouvait se voir si on y portait attention.

L’oeil expert du capitaine pouvait lire de la peur, en même temps difficile de ne pas en éprouver en sortant d’un tas de cadavres. Qui sait ce qu’elle avait vu, elle et ses yeux remplis de peur. Après, psychologiquement, Aston pouvait aussi assimiler ça à un état de choc. Compréhensible.

En tout cas elle semblait être témoin de ce qui se passait en ville et il fallait donc la couvrir s’ils voulaient avoir des réponses à leurs questions. Le blond laissa les premières paroles à son camarades, préférant regarder tout autour d’eux. Devant eux et derrière eux pour savoir si personne n’avait vu cette fille mis à part eux. Puis il chercha un endroit où la cacher en toute sécurité, il ne fallait pas qu’ils soient découverts maintenant… D’ailleurs en plus de tout cela, il resta attentif aux bruits, à ses sens, pour repérer l’approche d’une éventuelle personne.

Il s’approcha lui aussi d’elle, doucement et avec un léger sourire qui se voulait rassurant, mais son regard n’arrêtais pas de balayer les alentours, soucieux de ne pas être pris par surprise. Il voulait être proche avec Alphonzo pour pouvoir la transporter à l’abris si jamais des personnes s’approchaient.

Nous ne te voulons aucun mal, regarde nous et respire calmement. Prend ton temps pour nous répondre


Aston était psychologue après tout, il avait deux trois astuces pour calmer les gens, lire en eux aussi, mais là n’était pas la question. Il essayait de la rassurer avec son comparse, mais comparer à lui, Aston surveillais attentivement les alentours et une cachette pour la jeune fille si jamais le pire se produisait.

 


Ça pue



Halloween


Ordres donnés en darkorange !


[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 QF04pH6Fki3Wr4d-UP57JUpf4u8

[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Unknown

[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren]   [Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Faille] - Le Coeur de Quederla [Aston et Warren]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Au Delà des Frontières ~ :: La Mer et le Monde-