La ville est en Juin 2020
Le Deal du moment : -53%
– 53% sur le Ventilateur sur pied OCEANIC ...
Voir le deal
22.88 €

Partagez
 

 Monsieur le Maire Aylsword

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Monsieur le Maire
Eliakim Aylsword

Eliakim AylswordMonsieur le MaireMessages : 23
Date d'inscription : 01/05/2020


Monsieur le Maire Aylsword Empty
MessageSujet: Monsieur le Maire Aylsword   Monsieur le Maire Aylsword EmptySam 23 Mai - 18:42

Monsieur le Maire Aylsword 3suw

Eliakim Aylsword



Identité

Nom Aylsword
Prénom : Eliakim
Surnom : Mr le Maire
Age : 43 ans
Sexe : Homme
Date de Naissance : 29 Février
Camp : Gouvernement
Pouvoir : Aucun
Situation : Marié
Métier : Maire


DE QUAND DATE VOTRE ENTRÉE DANS LE CAMP ?
Eliakim est devenu Maire il y a maintenant 8 ans. Avant cela, il n'était pas réellement dans la politique, mais il était militaire depuis qu'il l'âge, depuis ses 18 ans.

QUELS SONT VOS LIENS AVEC VOTRE CLAN ? ?
Eliakim aime son clan, il aime ce qu'il fait, il aime son gouvernement. Il est donc très proche et il fait tout pour rester proche de tous.

POSSÉDEZ-VOUS UNE ARME, SI OUI LAQUELLE ?
Il possède plusieurs armes. La première se trouve dans son avant-bras droit mécanique qui peut transformer en fusil dont les balles chargées en magie. Par la suite, il possède deux épées, dont l'une est en réalité une épée artefact possédant le vent afin de pouvoir attaquer à distance. Il possède un dernier objet, son œil gauche, c'est en réalité un œil robotique artefact avec le faucon à l'intérieur afin d'améliorer sa vision et sa visée lors de l'utilisation.

Physique

Monsieur le Maire Aylsword Ccb7

Monsieur le Maire est dans la fleur de l'âge. En terme général, on peut penser que la jeunesse permet d'être au meilleur de sa forme physique, sauf que Eliakim démontre parfaitement que cette maturité, tu l'obtiens avec l'âge si l'entraînement se suit parfaitement durant toute la vie. Même si cela fait plusieurs année qu'il a abandonné son cursus militaire, il n'a pas arrêté son entraînement pour se maintenir, se rapprochant un peu plus du peuple de cette manière grâce aux salles de sport de la ville. Cet homme politique a clairement un physique qui ne donne pas envie de l'embêter car du haut de son mètre quatre vingt quinze, voire seize, il possède une masse plutôt développer. Cet homme pèse bien plus que cent kilo, et encore, c'est sans compter l'avant-bras mécanique qu'il possède qui pèse son poids. Il a donc besoin de beaucoup de forces afin de supporter cela et il faut dire qu'avec l'avant-bras, il fait facilement plus de cent cinquante kilos. Sinon sans lui, il fait facilement du cent vingt kilo, voire cent vingt cinq. N'espérait pas trouver du gras chez cet homme, c'est uniquement du muscle, il s'entraîne, il fait tout pour se maintenir. C'est un homme, un vrai, un homme musculeux et surtout poilu.

Les muscles c'est une chose, mais les poils aussi chez lui. Son niveau de pilosité est très élevé, néanmoins, elle est bien concentrée. Son torse musclée, recouvert d'une fine toison noire lui donnant un certain charme, surtout lorsqu'il ne porte qu'une chemise, ce qu'il laisse légèrement entrevoir sa pilosité, ce qui arrive assez souvent il faut dire. Les bras, sauf l'avant-bras droit qui est en réalité une machine et non un véritable bras, même si cela lui arrive de mettre par dessus un simulacre de peau afin de cacher ce principe pour une raison pratique. En plus des bras, les jambes sont également touchées par la pilosité, qui se trouve être assez développer pour le coup, bien plus que sur les bras. Concernant la pilosité faciale, s'il ne se rasait pas, la barbe pousserait d'une grande vitesse, sauf qu'il se rase pour ne lui laissait qu'une moustache. Il faut avouer, cela lui donne un magnifique charme, un style qui lui ait propre. Cette moustache, il y prend soin, peut-être bien plus que ses cheveux, qu'il y prend bien soin pour le coup grâce à des produits et surtout pour les maintenir.

En dehors de ça, il fait bien son âge, tu remarques facilement qu'il a de la bouteille, surtout à cause des rides sur son visage, seul endroit où les rides arrivent à l'atteindre il faut dire, car vous en verrez nul par ailleurs sur lui, le reste, il n'y a que des muscles.. et des cicatrices, des marques de balles, suite à ses combats précédents et à ses années de combats dans l'armée, que ça soit à l'étranger ou à Quederla même.

Son style reste assez décontracté. Bien sûr, il détient toujours son ancien uniforme militaire, le bleu, avec toutes ses décorations, mais désormais il ne le porte plus, sauf qu'en de très rares occasions. Désormais, il prend l'optique d'un simple pantalon souple et agréable, des chemises, très souvent blanche d'ailleurs, ainsi qu'un costume fait sur-mesure.. en même temps, c'est plutôt difficile de s'habiller vu sa carrure. Cravate, et tout ce qu'il faut, bracelet, collier, une bague également à sa main gauche, bague de mariage. Sinon, il possède un cache-œil sur son œil gauche. Il raconte, à ceux qui demande, qu'il a perdu son œil durant une guerre, ce qui est réellement le cas, mais il ne le montre jamais car désormais, depuis un moment, il s'est fait installé un œil robotique, un artefact doté du pouvoir du faucon afin de pouvoir améliorer sa vision et sa visée.

Caractère



Eliakim était un homme plutôt froid, plutôt réservé, dont le caractère s'était forgé le temps de son cursus militaire. Au début, c'est une personne froide, obéissant aux ordres. Néanmoins, avec le temps, alors qu'il montait légèrement les échelons, il devenait de plus en plus stratèges, réfléchis, mais il restait très froid. Il faut dire, que les missions passaient en priorité sur les personnes. Il était prêt à sacrifier des hommes, tant que la mission était une réussite. Il faut dire qu'il n'était pas des plus apprécié, mais il s'en fichait, tout ce qu'il comptait c'est lui et le bien du gouvernement pour lequel il travaillait. Néanmoins, c'était avant le changement de son caractère.

Même s'il garde ce côté très froid, très sérieux, lorsqu'il est en fonction. Il faut dire qu'il est prêt à se salir les mains lorsque c'est nécessaire. Du moins, il est prêt à tout pour éviter que les problèmes commencent à être légèrement trop envahissant. Il sait quand il faut prendre des décisions drastiques. Une personne sérieuse, stricte, autoritaire qui sait montrer les muscles lorsque nécessaire. Mais ne pensez pas qu'il n'a rien dans la cervelle. Certes, il n'aura jamais un prix Nobel, ce n'est pas un génie, c'est une personne capable de prendre les décisions, les bonnes décisions. En fait, il conçoit sa politique, sa vie, comme une guerre dont il doit adapter sa stratégie, quitte à sacrifier des hommes. Cela ne change pas, même si depuis plusieurs années, il met le bien des innocents avant le sien, avant ceux qui ne le mérite pas. Il sait qu'il a fait des horreurs, certains d'ailleurs le hantent toujours, mais il ne veut pas que cela se reproduise.

Alors que durant des négociations avec d'autres dirigeants, des entrepreneurs, des Hommes d'affaires, il se montre intransigeant, c'est très difficile d'avoir gain de cause avec lui car il ne lâche rien. Si jamais il a un levier contre vous, vous pouvez abandonner tout espoir d'obtenir une faveur de sa part, au contraire, car quand il a l'avantage, il l'utilise jusqu'à en extraire la moindre goutte de bénéfice. Il n'a aucune pitié de ce côté là. C'est devenu, avec le temps, un homme politique dur à cuire, surtout qu'il a des nerfs d'acier impossible à briser. C'est un homme de caractère, pourtant, il n'est pas comme ça en permanence.

Dans la vie privée, c'est un gros nounours, un être plein d'amour pour sa famille, pour ses amis. Il est toujours présent et souriant, c'est très difficile de lui faire lâcher son sourire, contrairement au moment où il travaille où là, c'est difficile de lui décrocher ne serait-ce qu'un esquisse de sourire. Lorsqu'il est devant les journalistes, il est souriant, charitable, prévenant, toujours là pour aider. Lorsque vous le croisez dans la rue, au restaurant, à la salle de sport, n'importe où en ville, n'importe qui peut aller le voir, il vous répondra sans problème et surtout il vous aidera. Lorsqu'il est en famille, ce n'est clairement pas le bon moment pour le déranger, mais il ne se montrera jamais violent, il restera poli en vous expliquant pourquoi là ce n'est pas adapté de s'adresser à lui. Après tout, même s'il est maire, il reste une personne normale qui aimerait profiter de sa famille qui pour lui. Sa famille, c'est tout pour lui désormais. Ils sont innocents dans cette histoire. Sauf dans des cas extrêmes, il ne se montre jamais violent.. Toucher à sa famille, et là vous verrez le maire sous un tout nouveau regard.. l'ancienne personne qu'était Eliakim, le soldat sans cœur.

Si on devait résumer simplement, grossièrement, Eliakim, c'est une personne pouvant se montrer d'une violence sans nom en cas de problème extrême. C'est une personne qui se montre implacable quand il le faut. C'est une personne douce et aimante la plupart du temps qui ferait tout pour le bien des innocents, pour les biens des autres.
Si on devait le résumé en une seule petite phrase : C'est un homme politique, et un ancien héros de guerre.



Histoire



Eliakim est un enfant unique. Il est né dans une famille tout ce qui a de plus modeste. Sa mère est une militaire aguerri venant des pays du Moyen-Orient qui a prit sa retraite désormais, tandis que son père est un homme dans le milieu de la robotique, des créations de prothèses, chose qui le démarque des autres grâce aux multiples améliorations qu'il s'est fabriqué avec le temps, un Quederlien de pur souche. Oreilles, bras, jambes, morceau de tronc, bref, ce n'est clairement pas le meilleur dans ce domaine, mais il sait y faire. Pour résumé, ils n'avaient pas à se plaindre, mais ils ne voulaient pas d'enfants, du moins ce n'était pas une priorité. Bien sûr, ils étaient en joie en apprenant la naissance de leur premier et unique fils, mais cela est arrivé légèrement par accident. Le jeune garçon ne manquait de rien, il grandit avec les histoires de sa mère, dans l'ambiance de son père.

Forcément, en grandissant avec des histoires de guerre, surtout à Quederla où c'est monnaie courante, ce n'était pas étonnant que le jeune Eliakim fasse quelques grabuges durant ses jeunes années. Frapper des élèves de classes, tenter les limites des adultes.. néanmoins, il écoutait toujours les supérieurs, héritage de sa mère. Lorsque son professeur lui donnait un ordre, il l'appliquait toujours à la lettre, on écoute toujours les supérieurs, même si on estime que l'ordre est stupide. C'était sa conclusion de l'armée, on applique les ordres, même les plus stupide, dans l'espoir de grimper en échelon pour être celui qui donnera des ordres stupides aux autres. Plusieurs fois il fut convoqué dans le bureau du directeur, bref, il arrivait a avoir des bonnes notes, mais ça lui arrivait de coller des droites aux autres élèves.

Il n'y a pas grand chose à raconter sur sa vie avant ses 18 ans, car il a simplement vécu sa vie, grandit, étudié, s'entraîner car avec une mère militaire, le physique est très important. C'est donc logique que dès qu'il eut l'âge, il entra dans l'armée à son tour, étant bien plus proche de l'univers de sa mère, et de sa mère tout court. Bien sûr, au début, il n'avait rien d'extraordinaire à faire, simple petites missions de surveillance, de garde, de maintien de l'ordre. C'est lorsqu'il eut ses 21 ans, la majorité planétaire, si on peut dire, qu'on lui autorisa à partir dans de véritable mission à l'étranger. Désormais majeur, il pouvait donc voyager comme il le désirait. C'était des missions assez simple au début, on lui donne des missions de contrôle à l'extérieur de la ville, dans d'autre pays. Ceci le poussa donc a apprendre à parler d'autres langues. Alors qu'il effectua sa première mission en France, il eut une liaison avec une jeune femme. Une aventure d'une nuit, cela n’engageait en rien, surtout qu'il savait qu'il n'allait pas rester très longtemps dans ce pays.

Durant sa carrière militaire, il voyagea dans un grand nombre de pays, aida un grand nombre de pays, c'était un homme de confiance qui faisait primer la mission avant tout. Si on voulait qu'une mission soit une réussite, on le demandait car il n'hésitait pas à sacrifier des hommes si cela permettait la victoire par la suite. Il savait prendre les décisions quand il fallait. Lorsqu'il eut ses 27 ans, il eut une nouvelle mission en France où en voulant retrouver son amour de jeunesse où il apprit qu'il avait une petite fille âgé de 6 ans désormais. Ce fut un choc pour lui, qui n'était clairement pas prêt à être père. Vu sa vie, il ne voulait pas choisir entre eux et sa vie à l'armée, d'où le fait d'avoir décider de rester séparer, même s'il allait garder contact et les aider comme il le pouvait en leur envoyant de l'argent dès qu'il pourra, après tout, il gagnait bien sa vie. En rentrant à Quederla, c'est là où il tomba sur une jeune femme, au détour d'une rue, où il tomba fou amoureux d'elle, et réciproquement. Ils apprirent à se connaître et de fil en aiguille, ils commencèrent à vivre ensemble pendant que chacun continuait leur carrière.

L'année suivante, durant ses 28 ans. D'autres pays étaient en guerre, et c'est là qu'on a dû l'y envoyer. Ce passage de sa vie est flou dans son esprit.. Du moins, il s'en rappelle, mais en cauchemar en général et ce n'est même pas le traumatisant de sa vie. Il vit tous ses alliés mourir les uns après les autres devant la force écrasante de l'ennemi. Ce n'est pas pour autant qu'il se laissait faire car il continua sa mission jusqu'au bout. La manière frontale ne marchait pas, alors que son Général lui disait de continuer. Eliakim prit la liberté, pour la première fois, de désobéir à son supérieur pour une raison purement égoïste, la survie. Il a bien fait pour le coup, même si au début, la sanction pour avoir désobéit fut importante, mais la récompense en valait le coup. Déjà, il a réussi à survivre, en plus d'avoir la réussite de sa mission sur le champs de bataille. En plus, il réussit à obtenir une promotion car grâce à son action, en contradiction avec les ordres, il obtient le titre de Commandant, même si c'était injustifié pour lui car tout ce qu'il a fait, c'était contredire les ordres d'un Général alors qu'on apprend à obéir.

Durant les années qui suivirent, il s'était installé avec sa compagne et il continuait son cursus, son travail, ses entraînements ; il lui a raconté ses histoires du passé, sa fille qui désormais est bien grande, chose qu'elle prit très bien. C'est lorsqu'il eut 30 ans qu'on lui apprit la nouvelle. Il allait devoir partir durant trois ans à l'étranger au sein de la Légion Étrangère. C'était un honneur pour lui, mais il ne voulait pas rester aussi longtemps loin de sa compagne sans une chose, qu'elle devienne sa femme. Tout se déroula très rapidement. Le mariage fut célébré, la lune de miel consommée et peu de temps après, il parti en guerre à l'étranger.

C'est durant ces trois années précises que le plus grand traumatisme de Eliakim vit le jour, mais c'est également ces années-là qu'il comprit la réalité du monde et surtout qu'il changea. Il savait ce qu'il faisait été mal, que des innocents pouvaient mourir, mais il n'avait jamais vu cette réalité, ni même vu l'ampleur que ça pouvait prendre. Par exemple, certains enfants pouvaient être tuer, ce qu'il a fait, mais c'était des enfants soldats, donc pour lui, c'était normal. Sauf que ces années là, il a vu des massacres de villages innocents se faire raser. Des bébés furent tuer sous ses yeux par d'autres militaires, des vieillards.. Quand il demandait des explications, on lui répondait que ce village servait de bases pour des terroristes.. Sauf que rien ne justifiait un tel niveau de barbaries, surtout qu'au final, aucun terroriste, ni aucun repaire ne fut repéré. Seul des innocents ont été tuer de manières horrible. Pour lui, c'était de trop. Il plia ses affaires pour faire ce qui lui semblait juste, stopper une attaque de l'armée contre un village innocent. Malheureusement, tout ne se passa pas comme prévu. Alors qu'ils étaient en statu-quo, un coup de feu déclencha les hostilités. Impossible de savoir d'où venait le tir, celui qui a tout déclenché, mais ce fut un carnage. Seul Eliakim survit à ce carnage, laissé pour mort, avec un œil perforé et son avant-bras en miette.

Il fut recueilli par un habitant de la ville qui a réussi à fuir grâce à lui un peu plus tôt, revenu pour voir ce qui s'était passé. Ce n'était pas du grand art, mais il a réussi à le soigner et surtout lui créer une prothèse de bras afin de le dépanner et de quoi protéger son œil pour que ça n'infecte pas le corps entier. Après de long mois de repos, il finit par rentrer à Quederla, retour de héros de guerre, même si rien ne s'était passé comme prévu. Sauf que quand il pouvait lire le dossier de la mission, sa légère désertion n'était pas mentionné, les carnages non plus.. comme si rien ne s'était déroulé. Tout ce qui était marqué, c'est que Eliakim Aylsword est le seul survivant d'une attaque ennemie durant une mission qui fut un succès, rien de plus. Grâce à cela, il obtient la médaille d'honneur de la légion d'honneur, une médaille très appréciée, mais qui avait comme un goût amer dans sa bouche. Il tenta bien sûr de la refuser, de rétablir la vérité, mais impossible, on le bridait. C'est pour cette raison, qu'à ses 33 ans, il quitta l'armée, rejoignant la politique afin de changer les choses à Quederla.

Ce fut long, mais à ses 35 ans, lors des nouvelles élections du Maire, il obtient la majorité pour le poste grâce à la ville, ce qui le propulsa Maire de Quederla. Un métier difficile, très différent de ce qu'il avait l'habitude, mais cela lui plaisait. Là au moins, il pouvait faire de son mieux pour que tout se passe bien dans sa ville, essayer de changer les choses. Une guerre peut fait des dégâts, même parmi ceux qui ne sont pas à l'intérieur. Son objectif, protéger les êtres qui n'ont rien demander et punir ceux qui ose s'attaquer aux plus faibles. La guerre fait parti de Quederla, il ne pourra sûrement rien y changer, mais il peut faire en sorte que la guerre reste que pour ceux qui ont signer pour faire la guerre en la limitant le plus possible.

Un an après sa prise de pouvoir au gouvernement, il eut un nouvel enfant, un fils cette fois-ci. Désormais, il a une situation bien plus stable, il peut s'occuper de son enfant, contrairement au premier, même s'il fait de son maximum pour l'aider. Ce n'est même pas un secret pour la ville, il ne s'est jamais caché d'avoir un enfant à l'autre bout du monde. Eliakim est une personne franche, qui n'a pas peur de dire la vérité, même si certaines vérités est préférable à cacher, il le sait parfaitement.

Surtout qu'il est apprécié à sa place, avec lui les choses changent car c'est le second mandant aujourd'hui qu'il applique, toujours grâce aux peuples de Quederla. Le Maire agit pour le bien de la ville et ça, tout le monde à l'air de l'avoir compris. Depuis la création du groupe d'élite des "Spectres", du moins depuis qu'ils sont là et travaillent avec le Maire, il s'est fait installer des armes très particulières. Une de ses épées a été forger avec le pouvoir du vent, afin de pouvoir attaquer à distance. Son avant-bras a été trafiquer également pour cacher un fusil capable de tirer des munitions chargés en pouvoir. Son œil a été améliorer en prothèse robotique également, contenant le pouvoir du faucon pour une meilleur vision et visée lorsqu'il le découvre de son cache-œil.  

Eliakim espère qu'à Quederla, tout le monde cohabiteront dans la paix. Chacun peut être un plus pour la ville. Qu'une personne ne possède aucun pouvoir, ou bien un élément, un animal ou un psyché, ils peuvent aider à améliorer la ville. Toutefois, il connaît l'existence de trouble fête, d'où le fait de prendre une décision radicale. Il faut être sur tous les fronts, même durant la politique étrangère. Ses voyages et sa connaissance des autres pays et langues font de lui un atout de taille pour essayer de maintenir une paix, ou du moins éviter les guerres inutiles. Désormais, Eliakim sait parler le Quederlien (langue paternelle), le Français (apprise), l'Anglais (apprise à l'armée), l'Arabe (langue maternelle), le Russe (apprise) et des notions de coréens et de latins.




HRP


Pseudo : Féli
Ton p'tit âge ? : 27 ans
Multicompte : Félicia
Où as-tu connu Quederla ? : Pwet
Un petit mot ? : Pwet
Mot de passe : PAS VALIDE Y PAS ASSEZ DE POIL

Crédit : King Bradley (Pride) - Full Metal Alchemist

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur le Maire Aylsword V0qh
Kira Seryk

Kira SerykMessages : 3743
Date d'inscription : 15/08/2012


Monsieur le Maire Aylsword Empty
MessageSujet: Re: Monsieur le Maire Aylsword   Monsieur le Maire Aylsword EmptyDim 24 Mai - 20:32

Plop, je te valide o/
N'oublie pas de remplir ton profil ~

Tu connais la suite du voyage ^^


Je vous grogne dessus en darkblue.

Monsieur le Maire Aylsword Kira
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Monsieur le Maire Aylsword
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Pour Commencer ~ :: Créer ton ouvrage :: Les Histoires Terminées-