La ville est en Juillet 2020
Le deal à ne pas rater :
Chargeur sans fil – Samsung EP-P1100 Intérieur Noir
2.24 €
Voir le deal

Partagez
 

 Maman à la rescousse •• ft. Honoka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Maman à la rescousse •• ft. Honoka C96b
Katherine Hammerman

Katherine HammermanMessages : 419
Date d'inscription : 30/09/2017


Maman à la rescousse •• ft. Honoka Empty
MessageSujet: Maman à la rescousse •• ft. Honoka   Maman à la rescousse •• ft. Honoka EmptyJeu 28 Mai - 1:04

Ca va
aller

► J'ai plein de conseils pour toi <3
Tu t'étais levée tard aujourd'hui. Tu n'étais pas très motivée pour une fois. Il faut dire que tu es assez fatiguée. Sans vraiment de raison... Ah si, peut-être ta nuit. Qui fût assez catastrophique il faut dire. Des douleurs, quelques vomissements, tu ne remercieras jamais assez ton mari. Car il était toujours pour te rassurer et t'aider, malgré qu'il allait travailler aujourd'hui. Donc tu étais encore seule durant la journée. Tu avais hésité à aller rendre visite à Kira ou autre, mais le temps pluvieux ne te donnait pas envie de sortir. Te donnait encore moins de motivation à faire quelque chose aujourd'hui. Alors tu allais rester tranquillement dans ton chez-toi tout chaud. Tu mangeras ce qu'il reste dans le frigo si l'appétit se fait ressentir, ce qui n'était pas vraiment le cas. Enfin, si, tu as de l'appétit là tout de suite. Mais pour quelque chose de sucré. Tu avais besoin de sucré, un gâteau ou quelque chose d'autre...


Il pleuvait toujours, alors après avoir passé un petit coup de balai, tu t'étais posée dans ton fauteuil, ayant prit un livre entre les mains, mais tu n'avais même pas lu une page. Tu avais plutôt soupirer tout en le posant sur la petite table à côté de toi. L'ennuie te prends de plus en plus vite, et malheureusement pour toi, la maison était propre et nickel. Donc tu n'as rien à faire. D'un soupire las, tu avais apposé une main sur ton ventre, fermant les yeux doucement. Puis une idée de "génie" était apparue. Esquissant un léger sourire, tu rouvrais tes yeux, faisant quelques tout petit geste circulaire sur ton ventre à peine arrondi avant de te lever, te diriger vers la cuisine, dont une petite fenêtre donnait vue sur le jardin et le portail de ce dernier. Mettant un tablier, tu avais finalement décidé de faire un gâteau. C'était toujours agréable d'avoir quelque chose sorti du four qui est doux et sucré. Alors tu étais partie sur un fondant au chocolat. Rapide, bon, une chose parfaite. 


Ton gâteau était dans le four depuis vingt bonne minutes, alors tu avais décidé de te lever, pour vérifier qu'il soit cuit, mais ton regard s'était pointé vers la petite fenêtre justement. Et tu avais vu que quelqu'un semblait.. Attendre devant le portail ? Eh- Tu reconnais le quelqu'un en question, c'était Honoka. Tu fronçais les sourcils, ayant peur qu'elle prenne froid sous la pluie. Sortant ton gâteau pour éviter de brûler la maison, tu le laissais refroidir sur ton plan de travail, ce qui donnait une odeur de chocolat dans toute la maison. Rapidement, tu avais mit des chaussures, prenant un parapluie et un châle que tu mis sur tes épaules. Sortant dehors, tu t'étais dirigée vers la miss, lui ouvrant le portail, l'invitant à te suivre.


« Je suis désolée, je viens à peine de te voir, tu attends depuis longtemps ? Tu vas attraper froid si tu restes encore trop longtemps, viens donc te réchauffer à la maison. »


Quand vous étiez rentrées, tu avais fermé la porte, indiquant à la jeune fille la cuisine tandis que tu retirais tes chaussures. Il est vrai qu'elle était encore jamais venue dans votre nouvelle maison... D'un sourire, tu la guidais jusqu'à la cuisine, l'invitant à s'asseoir tandis que tu vérifiais que ton gâteau était cuit.

« Bonjour sinon ! Cela me fait plaisir de te voir, que me vaut ta visite ? Tu veux un thé, un café... ? Oh, y'a un fondant au chocolat qui sort du four si tu veux ! »
Don't worry, it's just a love story... ♪
PHARAOH LEAP CREATES


▬ I look at the stars in #indianred

Maman à la rescousse •• ft. Honoka Unknown

des choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
Honoka Yujira

Honoka YujiraMembre de l'AllianceMessages : 126
Date d'inscription : 21/02/2020


Maman à la rescousse •• ft. Honoka Empty
MessageSujet: Re: Maman à la rescousse •• ft. Honoka   Maman à la rescousse •• ft. Honoka EmptyJeu 28 Mai - 17:15


Maman à la rescousse ••  .

Maman à la rescousse •• ft. Honoka NLhERKO
. . . .Cela faisait longtemps que je ne l’avais pas vu. Dame Hammerman. Cette magnifique femme bientôt enceinte. La dernière fois nous avions eu quelques soucis. Cette… Agression. Alors qu’elle était encore enceinte elle fut assez grièvement blessée. C’était en partie de ma faute. Si seulement j’avais été plus forte. J’aurai pu la protéger. Mais je n’avais pas les capacités pour. Et elle avait pris beaucoup trop de risque. Et ça m’était inconcevable. J’étais prise d’une énorme vague de tristesse. Je me tenais là devant sa nouvelle maison. Elle m’avait donné l’adresse par téléphone la dernière fois lorsqu’elle avait déménagé, me proposant de venir un jour pour la visiter. Je n’avais jamais réussi à prendre mon courage à deux mains et aujourd’hui encore je restais encore devant sa maison sans avoir le courage de signifier ma présence et d’entrer. La pluie tombait fort. Et je n’avais pas prévu qu’il pleuve aujourd’hui. J’étais trempée jusqu’au os.
Pourquoi j’étais venue ? Je voulais lui rendre la montre qu’elle avait déposé au magasin récemment. On s’était perdues de vues à cause de ça. Et aussi j’avais peur de sa réaction. Après tout elle avait clairement pu voir que j’étais une Elementis. J’avais peur de sa réaction. Peur qu’elle ne m’accepte plus comme avant. Bien qu’il y avait très peu de chance qu’elle soit au courant que je faisais partie de l’attaque contre cette dame, j’avais la boule au ventre.

Au bout d’un certain moment dehors, la pluie tombant encore, je la voyais sortir, avec un parapluie et un châle. Elle était accompagnée d’une douce odeur sucrée. Probablement provenant de la maison. Elle voulait m’inviter à entrer pour me réchauffer. C’est vrai que je commençais à avoir un peu froid. Elle m’avait vu. Je n’avais aucun autre choix que de rentrer à l’intérieur maintenant. Je me mettais dans l’entrée venant enlever mes chaussures et je gardais mon sac avec moi. J’étais si trempée que je pouvais presque essorer mes cheveux.
Je me dirigeais donc vers la cuisine ou elle m'avait demandé d’aller.

“Un… café. S’il vous plaît. Et une… Serviette s’il vous plaît. Si… Ce n’est pas… Trop la demander.”

J’avais ramené toute la pluie dehors à l’intérieur de sa maison maintenant. Je me sentais totalement coupable pour le coup. Je restais debout dans un coin de peur d’en mettre partout, la dernière chose que je voulais actuellement c’était d'abîmer sa nouvelle maison d’une quelconque façon.  Je commençais à grelotter un peu, bien qu’il faisait bien chaud à l’intérieur de la maison. Mes vêtements me collent à la peau. Mais je n’arrivais pas à me résoudre à lui demander plus qu’une serviette.  Il y avait aussi cette douce odeur de gâteau au chocolat fraîchement sorti du four. C’était agréable. Ca me fait penser à quel point elle pouvait être une femme exemplaire pour son mari. Elle attendait sagement qu’il rentre avec un petit gâteau préparé. Sa maison était propre du sol au plafond. Je savais qu’elle était un peu maniaque sur les bords et qu’elle aimait avoir tout à sa place, mais c’était encore plus flagrant de le voir en vrai. Je suis presque jalouse.

En y repensant elle avait l’air déjà très fatiguée. Ce n’était peut être pas une bonne idée de venir maintenant. J’aurai dû refuser. Pourquoi j’avais décidé de venir aujourd’hui.

“Vous… Avez l’air fatiguée ça va en ce moment, avec le bébé ? Et… Depuis…”

C’était un sujet assez sensible, pour moi en tout cas. Je ne sais pas comment elle avait vécue cette attaque. Je sais que j’en garderais quelques séquelle dont une cicatrice mineure. Mais pour elle c’était quelque chose de plus… Violent. C’aurait pu être dangereux pour celui ou celle dont elle porte la vie encore maintenant. Enfin je suppose.

Je me rappelle l’une des raisons pour lesquelles je suis ici. La montre à gousset. Elle était dans mon sac dans un écrin hermétique. Et je la lui tendais.

“T-Tenez c’est… La montre que vous aviez déposée la dernière fois. Elle est… Comme neuve. J’ai pris la liberté de la nettoyer un peu aussi. J’espère que ça vous ira.”

C’était toujours un moment rempli de suspense quand je donnais un objet réparé à quelqu’un. J’aimais que le travail soit toujours bien fait, et je mettais un point d’honneur à ça. Et encore plus quand la personne était une de mes proches. J’attendais de voir sa réaction patiemment. Avec un peu de stress. Pourvu que ça lui plaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman à la rescousse •• ft. Honoka C96b
Katherine Hammerman

Katherine HammermanMessages : 419
Date d'inscription : 30/09/2017


Maman à la rescousse •• ft. Honoka Empty
MessageSujet: Re: Maman à la rescousse •• ft. Honoka   Maman à la rescousse •• ft. Honoka EmptyJeu 28 Mai - 18:46

Ca va
aller

► J'ai plein de conseils pour toi <3
Tu étais étonnée de voir la jeune fille devant chez toi. Mais cela te faisait tout de même plaisir de la revoir. Il faut dire que vous ne vous étiez plus vues depuis votre agression, car tu n'osais plus vraiment sortir en ville, et plus ta grossesse avance, moins tu ne veux prendre de risques. Tu te demandes tout de même si la demoiselle va bien, autant physiquement que mentalement. Car tu sais que, personnellement, tu avais encore des séquelles morales de ton agression, mais tu ne souhaites pas que cela soit le cas d'Honoka. C'était encore une jeune fille, elle n'a pas à vivre ça et encore moins se morfondre à cause de pauvres types. Cependant, tout ce que tu voyais tout de suite, c'est que la pauvre jeune fille était trempée jusqu'aux os à cause de la pluie. Elle risque de tomber malade en restant dans ses vêtements mouillés... Tu ne vas décidément pas la laisser comme ça. Tu penchais tout de même la tête quand elle signait pour ta fatigue. Tu lui souriais doucement.


« Il faut dire que porter deux bébés dans un seul ventre est extrêmement fatigant... Mais je reste en forme ! Katherine Hammerman est toujours en forme ! »


Oui ta phrase lui signait implicitement “ Hey, je suis enceinte de jumeaux ! ”, car dans tes souvenirs, tu lui avais juste dit que tu étais enceinte, mais tu n'avais pas précisé que tu attendais des jumeaux. Tu la regardais tandis qu'elle te demandait un café et une serviette. Tu allais pour lui chercher ce qu'elle demandait, mais elle t'avait stoppé en te donnant un écrin. Ton visage s'était attendrit, toujours cet air heureux sur ce dernier. Tu prenais la montre à gousset de ton mari, qui était effectivement comme neuve.


« Waw ! Je savais que je faisais appel à la bonne personne, tu as vraiment fait de l'excellent travail, merci beaucoup ! Mon mari sera certainement content de retrouver sa montre dans un aussi bel état. »


Tu réfléchissais quelques secondes, tournant les talons en invitant la jeune fille à te suivre.


« Hmm, suis moi, je vais voir si je trouve des vêtements à moi qui pourraient t'aller, le temps que je fasse sécher ce que tu portes. Tu vas tomber malade en restant habillée de la sorte... »


Tu la guidais, montant à l'étage. Te dirigeant vers la salle de bain, tu sortais une serviette, que tu avais doucement déposé sur la tête d'Honoka, la frottant un peu pour sécher ses cheveux. Tu lui indiquais que tu revenais. Tu la laissais donc dans la salle de bain tandis que tu t'étais dirigée dans la chambre de Mélody, ta future fille, qui était juste en face. Vous aviez stocké quelques cartons ici, et de mémoire, tu avais déposé ici un carton remplis de vêtements qui ne t'allaient plus, qui étaient trop petits pour toi. Farfouillant dedans, tu avais trouvé un pull beige, un pantalon d'intérieur et des chaussettes chaudes. Tout était propre et tu penses que la demoiselle sera bien mieux dedans. Tournant les talons, tu donnais les vêtements à Honoka, arquant un sourcil.


« Tient, c'est des vêtements trop petits pour moi. Cela pourra te dépanner. Tu peux te changer dans la salle de bain, ne t'en fait pas. Tu ne seras pas dérangée; mon mari travaille. Tu peux mettre tes vêtements ici, ils sécheront assez rapidement. »


Tu lui souriais.


« Je t'attends en bas, dans la cuisine, si il y a un soucis, hésite pas à m'appeler ! »


Tu fermais la porte derrière toi, faisant un détour dans ta chambre pour soigneusement déposer la montre à gousset d'Aston sur sa table de nuit, avant de sortir, descendre les escaliers, retournant dans la cuisine. Tu avais doucement commencé à faire couler du café, préparant une tasse. Tasse que tu avais déposé sur la table, à côté du gâteau, pour pouvoir en découper une part si la demoiselle en voulait. En parlant d'Honoka, tu l'avais entendu descendre les marches, tu souriais quand elle était revenue dans ton champ de vision, lui montrant son café. Tu avais d'ailleurs prit place en face, t'étant fait un chocolat chaud.


« Ca va, tu arrives à te réchauffer maintenant ? »


Tu t'étais relevée, un peu trop speed à ton goût, sortant du sucre et deux assiettes au cas-où. Sortant un couteau, commençant à couper ton gâteau, demandant à la jeune fille si elle en voulait.


« Comment tu vas mis à part ça ? Quoi de nouveau ? ~ »
Don't worry, it's just a love story... ♪
PHARAOH LEAP CREATES


▬ I look at the stars in #indianred

Maman à la rescousse •• ft. Honoka Unknown

des choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
Honoka Yujira

Honoka YujiraMembre de l'AllianceMessages : 126
Date d'inscription : 21/02/2020


Maman à la rescousse •• ft. Honoka Empty
MessageSujet: Re: Maman à la rescousse •• ft. Honoka   Maman à la rescousse •• ft. Honoka EmptyJeu 28 Mai - 21:13


Maman à la rescousse ••  .

Maman à la rescousse •• ft. Honoka NLhERKO
. . . .J’étais étonnée d’entendre qu’elle avait deux bébés. Je ne pensais qu’il n’y en avait qu’un. Ca veut dire deux fois plus de responsabilité du coup ? Deux petites et nouvelles vies au creux d’elle. Attendant bien au chaud dans son ventre avant qu’ils ne sortent enfin, leurs donnant du plaisir pour le restant de leurs existences. Je ne sais pas si un jour je pourrais avoir un enfant. Si Warren en voudrait je ne serais pas contre mais je ne sais pas si je serais apte à être une bonne mère. Ce n’est pas par manque d’envie mais c’est par manque de confiance en moi probablement ? Et puis je préfère dans l’immédiat laisser ce choix à ceux qui savent ce qu’ils veulent. N’empêche elle me disait qu’elle restait en forme, mais je ne pouvais m’empêcher de m’inquiéter pour elle. Je sais à quel point ça peut être une période compliquée pour elle.

Elle avait d’ailleurs l’air heureuse en voyant la montre à gousset que je lui avais ramenée. Elle appartenait à son mari donc ? Elle marchait en tout cas maintenant et elle brillait, j’en avais profité aussi pour regarder certains rouages qui étaient un peu grippés ou abîmés pour les changer. C’était du bon travail. Et j’étais vraiment contente de l’entendre en dire tant de bien.

Elle me proposait ensuite de la suivre pour que je puisse prendre une serviette. J'acquiesçais légèrement de la tête Et elle allait aussi me donner d’anciens vêtements à elle. Je n’avais pas vraiment la même morphologie qu’elle. J’étais probablement un peu plus petite, un peu plus mince et j’avais aussi… Moins d’attributs féminins qu’elle. Je ne voulais pas la déranger plus que ça. Il ne fallait pas qu’elle s’en fasse tant que ça. Je montais donc la suivant à la tracer. A peine arrivées dans la salle de bain elle venait déposer délicatement une serviette sur ma tête et elle venait essuyer mes cheveux délicatement. Je venais fermer les yeux me laissant faire. Elle était vraiment un peu comme une mère comme ça. Elle me laissait finir et avant que je ne puisse dire quoi que ce soit elle était déjà partie. Je venais alors m’essuyer comme je pouvais me séchant assez vite elle n’avait pas mis longtemps avant de revenir et de me donner des anciens vêtements à elle. Un pull beige, un petit pantalon décontracté et des chaussettes.
Je m’empressais de les enfiler quand elle me signifiait que je pouvais le faire tranquillement sans me faire surprendre par son mari qui était au travail actuellement. Je me regardais un peu dans le miroir de sa salle de bain. Ils étaient un peu trop grand pour moi malgré tout mais ça devrait le faire.

Je redescendais tranquillement les escaliers et je la rejoignais ou elle m’attendait. Je venais m’asseoir ou était placée une tasse de café.

“Oui-oui ça va beaucoup mieux merci. Mais il ne fallait pas. A-... Aaa. Atchi”

Je venais d’éternuer devant elle. Probablement un signe annonçant un petit coup de froid. Alors que voulais juste m’excuser de lui emprunter ses vêtement. Ne voulant pas vraiment l’importuner, mais je crois que j’avais bien besoin de ça j’avais déjà assez froid et puis finalement. Oui. J’avais juste l’air idiote à m’excuser pour tout et rien. Elle venait par la suite me proposer un morceau de son gâteau. Je ne pouvais pas refuser et j’acceptais de bien en prendre un morceau.

“Moi de mon côté… Ça va plus ou moins je crois. Il s’est passé-beaucoup de choses.”

Je me saisissais de ma tasse de café, elle était encore chaude et c’était bien trop agréable comme sensation. Je ne sais pas si je devais aborder ce sujet maintenant mais je me devais de le faire tôt ou tard.

“Je… L’attaque de la dernière fois… Vous avez vu… Ce que j’ai fais…”

Il fallait que je crève l'abcès dès maintenant… Je n’avais pas envie de m’éterniser la dessus non plus. C’était un sujet un peu compliqué à aborder. Mais je sais que l’Alliance n’avait pas le beau fixe aux yeux du peuple actuellement et c’était probablement le cas aussi pour le gouvernement.

“Je n’avais pas le choix. C’était la seule façon de…sauver. Et puis... Je… Ne… M’en voulez pas”


Mes mots étaient désordonnés et entrecoupés. J’avais la tête baissée. Je serrais dans mes mains ma tasse de café, je voyais le liquide trembler, comme un lac un soir de tempête. Je n’avais pas envie que cela puisse nuire à notre relation. Je n’avais pas envie de la perdre elle aussi. Elle. Ma seconde maman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman à la rescousse •• ft. Honoka C96b
Katherine Hammerman

Katherine HammermanMessages : 419
Date d'inscription : 30/09/2017


Maman à la rescousse •• ft. Honoka Empty
MessageSujet: Re: Maman à la rescousse •• ft. Honoka   Maman à la rescousse •• ft. Honoka EmptyJeu 28 Mai - 23:07

Ca va
aller

► J'ai plein de conseils pour toi <3
Tu étais déjà un peu plus rassurée en donnant des vêtements chauds à Honoka. Car bon, tu as parfaitement conscience du fait que rester avec des vêtements mouillés n'était pas la meilleure chose à faire. Tu ne voulais pas qu'elle tombe gravement malade, surtout que tu aurais pu la voir un peu plus tôt, sans doute qu'elle ne serait pas restée sous la pluie aussi longtemps. Enfin, tu peux déjà l'aider à se réchauffer et ce sera certainement un bon début. C'était ce qui expliquait le fait que tu lui préparais une assez grande tasse de café, histoire qu'elle ait de quoi se réchauffer. Quand tu la voyais revenir, tu voyais bien que tes vêtements étaient peut-être un peu trop grands, mais ils font l'affaire. Après tout, vous n'aviez pas la même morphologie, surtout que la tienne changeait petit à petit dû à ta grossesse, donc cela aurait été étonnant de trouver des vêtements qui seraient parfaitement taillés pour elle.


Tu lui souriais quand elle s'était assise, penchant la tête quand elle avait éternué. Hm. Elle avait prit un coup de froid c'est sûr. Tu soupirais doucement.


« ... Tu as prit froid. Tu veux une couverture sur les épaules... ? »


Tu hochais la tête quand elle acceptait ta proposition, découpant deux parts tout en les plaçant dans une assiette chacune, tu t'étais de nouveau levée, allant chercher deux cuillères, dont une que tu avais tendu à la jeune femme. Quand elle l'avait prise, tu t'étais assise, tu avais posé une main sur ton ventre en sentant que tu avais fait trop d'allers-retours inutiles en si peu de minutes. Alors tu avais besoin de souffler un peu. Tu continuais de sourire à Honoka, contente de pouvoir lui parler.


« Il s'est passé beaucoup de choses ? Du genre ? Hmm, en tout cas je suis rassurée que tout se passe pour le mieux de ton côté. »


Toujours une main sur ton ventre, ton autre main s'était saisie de la cuillère pour découper un morceau de ta part de gâteau, la menant à ta bouche, satisfaite d'avoir un petit quelque chose sucré aujourd'hui. Tu avais cependant froncé les sourcils quand la demoiselle citait votre agression. Comme quoi cela lui était restée en tête, cela ne s'était pas effacé. Tu en avais de plus en plus la preuve, au vu de ses mouvements. Même quand tu ne travailles pas, tu as ce tic d'analyser le comportement des gens. Et ici, sa tête baissée, ses mains tremblotantes... Elle s'en voulait. Elle s'en voulait et avait peur de quelque chose, tu le ressentais. Tu le ressentais au plus profond de toi. Tu t'étais un peu penchée, tes mains, même celle posée à la base sur tes futurs enfants, s'étaient approchées des mains de la jeune fille. Tu avais alors doucement prit ses mains dans les tiennes, les serrant un peu pour tenter de la rassurer comme tu le pouvais.


« Honoka... Tu n'as pas à t'excuser, ni même à t'en vouloir pour ce qu'il s'était passé. Tu as fait ça d'une bonne intention, et si c'est ce que tu veux savoir... »


Heureusement que votre table n'était pas non plus très large. Délicatement, tu avais posé une main sous le menton d'Honoka, pour qu'elle lève la tête, tu lui souriais doucement. Ce même sourire que quand tu fredonnes des mélodies à tes enfants en formation en toi. Un sourire maternel et doux.


« Je ne t'en veux pas, je continue même à t'adorer tu sais. Puis... Je suis si reconnaissante envers toi. Sans toi, je pense que j'aurais eu bien pire... Je pense que j'aurais perdu mes enfants. Je te dois alors la vie de mon fils et de ma fille... Alors merci, ma petite Honoka. »
Don't worry, it's just a love story... ♪
PHARAOH LEAP CREATES


▬ I look at the stars in #indianred

Maman à la rescousse •• ft. Honoka Unknown

des choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
Honoka Yujira

Honoka YujiraMembre de l'AllianceMessages : 126
Date d'inscription : 21/02/2020


Maman à la rescousse •• ft. Honoka Empty
MessageSujet: Re: Maman à la rescousse •• ft. Honoka   Maman à la rescousse •• ft. Honoka EmptyVen 29 Mai - 13:08


Maman à la rescousse ••  .

Maman à la rescousse •• ft. Honoka NLhERKO
. . . .C’était l’évidence même que j’avais pris un coup de froid maintenant. Je n’aurai jamais du rester aussi longtemps sous une pluie battante sans avoir ne serait-ce qu’un petit parapluie à main dans mon sac. Une idiote finie.
Elle arborait un beau sourire. Pas aussi beau que celui de mon petit Warren mais il était tout aussi adorable. Elle me proposait de nouveau de prendre une couverture pour me couvrir. Mais je ne voulais pas la déranger plus que je ne l’avais déjà fait. Je venais donc simplement refuser en faisant un signe de la tête. De plus elle avait l’air d’avoir un peu mal. Elle avait beaucoup bougé. Ce n’était peut-être pas la meilleure idée de bouger comme ça dans tous les sens lorsque l’on est enceinte.

Je venais prendre un morceau de gâteau aussi à mon tour lorsqu’elle me déposait une cuillère sur mon assiette. Juste avant de balancer ces phrases un peu… Dérangeante. Au possible.

Je n’avais pas à m’excuser. Si. C'était complètement dévoiler ma couverture à une personne qui a probablement d’autre convictions différentes de celles que j’ai. C’était un danger. Pour moi et pour l’Alliance. qui sait ce qu’il se passerait si on apprenait que j’étais une de leurs ferventes membres.
Je sentais ses main se poser sur les mienne et elle venait les serrer avec une douceur que seule une mère pouvait avoir. Elle avait l’air vraiment heureuse que j’ai pu la “sauver”. Car oui elle a été blessée, mais à priori j’ai aidé malgré moi à sauver ses enfants. Son fils et sa fille.

“Ca… Me touche… De savoir que tout va pour le très bien pour toi.”

Au fond de moi j’avais besoin d’entendre que mon action n’était pas en vain. Que je ne me suis pas mise en danger moi et ma position dans l’alliance, pour rien. Ou pour justement finir sous des barreaux. Je me retenais encore une fois de ne pas me mettre à verser une larme. Je suis beaucoup trop sensible en ce moment. J’ai l’impression de passer le plus clair de mon temps à me morfondre dans des sentiments tous négatifs. Mais il y avait une chose qui avait changé. Lui. L’homme qui occupait la majeure partie de mes pensées, le jour et la nuit. L’homme avec qui j’ai envie de passer plus de temps. De le voir tout le temps. De rester avec lui pour toujours. Il fallait d’ailleurs que je lui en parle. Et c’était la meilleure occasion pour changer de sujet de manière assez subtile.

“D’ailleurs oui il y avait quelque chose qui a… Changé dans ma vie récemment. Je ne pensais pas que ça pouvait m’arriver à moi une fois ne serait-il dans ma vie. C’est… Pour ça aussi que je suis venue.”

En fait c’était un sujet tout aussi complexe à aborder que le précédent. Mais je voulais qu’elle soit l’une des première à le savoir. Comme la bonne petite fille que je suis d’avouer mes amourettes à ma mère. A la quête de conseils et aussi pour répondre certains questionnements. Je me recroquevillais un peu sur moi venant cacher un léger petit sourire. Rien que de penser à lui me rendait comme la femme la plus heureuse au monde.

“J’ai… Je… Suis amoureuse de quelqu’un. Un homme, et je… suis en couple avec lui. Ca ne m'était… Jamais arrivé. ”


Je venais serrer mes mains dans mes jambes sous la table. Venant les bouger un peu de haut en bas me tortillant sur moi même. C’était nouveau pour moi et je n’avais pas l’habitude de parler potins comme ça entre filles. J’avais envie de le faire. Mais je ne sais pas comment ça se faisait. Je devrais peut-être le décrire un peu. Je sentais mon coeur battre fort. Et le petit coup de froid que j’avais, avait presque disparu tellement j’avais chaud maintenant. C’est ce qu’il se passait en moi à chaque fois que je pensais à lui. Je me sentais prise d’une énorme vague de chaleur douce et enivrante. Ce genre de sentiment que vous ne voulez jamais voir partir.

“C’est quelqu’un de bien… Il a toujours été gentil avec moi et… Je ne sais pas comment tout est arrivé. Mais… C’est la. Mais… Ce n’est pas facile… J’ai encore un peu peur de lui, et je n’arrive pas à être très proche de lui. Et je vois que c’est dur pour lui. Je ne sais pas si c’était vraiment une bonne idée au final. Il aurait pu trouver une meilleure partie. Un peu comme toi par exemple”

Je n’étais toujours pas sûre de moi depuis que j’avais des sentiments pour lui. Au tout début je n’arrivais pas à accepter ces sentiments. Et maintenant je n’arrive pas à accepter les siens. J’y crois quand il me disait qu’il m’aimait, mais je ne pouvais m’empêcher de me dire qu’il trouverait mieux ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman à la rescousse •• ft. Honoka C96b
Katherine Hammerman

Katherine HammermanMessages : 419
Date d'inscription : 30/09/2017


Maman à la rescousse •• ft. Honoka Empty
MessageSujet: Re: Maman à la rescousse •• ft. Honoka   Maman à la rescousse •• ft. Honoka EmptyVen 29 Mai - 17:02

Ca va
aller

► J'ai plein de conseils pour toi <3
Elle avait refusé d'avoir une couverture sur les épaules. Tu lui signais d'un sourire qu'il ne fallait pas qu'elle hésite si jamais elle avait besoin de quoi que ce soit. En tout cas, tu avais besoin de lui dire que ses gestes n'étaient pas vain, dans un sens, elle a sauvé trois vie. La tienne et celle de tes deux enfants. Ce n'est pas rien, comme tu lui avais dit, si elle n'avait pas été là, tu aurais eu pire. Bien pire. Sans elle et sans monsieur Park aussi d'ailleurs, qui t'avait soigné et avait donc évité que ta blessure s'empire. Ces instants n'étaient pas les plus heureux d'une vie. Tu étais rentrée chez toi et tu avais pleuré dans les bras de ton mari pour extérioriser la douleur et la peur que tu avais eu ce jour là. C'est un jour que tu souhaites oublier et tu espères que la demoiselle arrivera à oublier aussi ce jour, qui n'est pas heureux, qui n'a même pas à être vécu à la base. Mais malheureusement, vous viviez à Quederla. Les dangers sont partout, à chaque fois... Tu l'avais entendu changer de sujet, alors tu avais esquissé un sourire en l'écoutant, prenant un morceau de ton gâteau.


Tu la regardais, intriguée. Il y avait donc une raison plus subtile à sa petite visite ? En tout cela avait l'air de lui tenir à cœur, cela se voyait. Son visage s'était baissé, tu ne voyais plus vraiment ses yeux et ses lèvres, donc tu ne pouvais pas savoir si elle était triste ou heureuse. Mais au vue de ce qu'elle t'annonçait, cela semblait être une bonne nouvelle en soi. Elle était amoureuse, et en couple en plus de ça. Tu venais agrandir ton sourire, une main de nouveau sur ton ventre tandis qu'un air heureux s'était dessiné sur ton pâle visage.


« Ohh, c'est une bonne nouvelle ça ! Je suis contente pour toi ! »


Avoir un homme à aimer, un couple à chérir... Oui, c'était vraiment quelque chose de joyeux, tu ne pouvais que le confirmer. Tu es si heureuse avec ton mari qu'il serait difficile pour toi de dire qu'être un couple est négatif. Tu serais prête à parier que ses joues s'étaient teintées de rouge en imaginant l'homme qu'elle aimait. C'était adorable et tu comprenais parfaitement cet sensation, ces sentiments. C'était enivrant, beau, une douce chaleur qui était plus qu'agréable. Tu la regardais tandis qu'elle te parlait un peu plus de cet homme qui la rendait aussi frivole. Cela te faisait sourire de la voir dans tous ses états dû à une relation amoureuse. Cependant, certaines de ses phrases te faisaient tiquer. Mais tu la laissais parler, manger un peu tout en prenant quelques gorgées de ta tasse. Toujours de ton petit sourire doux, tu venais reprendre.


« Je vois que tu as l'air d'avoir trouvé la perle rare à tes yeux. Tu sais... Les sentiments pour quelqu'un arrivent quand on s'y attends le moins. C'est ce qu'il s'est passé avec mon amour... Je me suis rendue compte bien tardivement que je l'aimais. »


Tu venais jouer avec l'une de tes mèches. Calmement.


« Hmm, je te comprends. Aimer quelqu'un c'est déroutant au début, on a peur de mal faire, peur un peu de la personne que l'on aime... Beaucoup de peurs s'installent, surtout quand c'est nouveau. Mais on s'y fait vite. Je ne pense pas... Que tu ais peur de ça. Il t'a dit de lui même qu'il t'aimait ? Ou... As-tu confiance en lui ? J'imagine bien que le fait de se dire qu'il peut toujours trouver mieux ailleurs est envahissant... Mais quand tu as confiance en ton compagnon, c'est une peur qui s'efface assez vite. Puis tu le vois rapidement si il est du genre à aller voir ailleurs, ou si il est fidèle. »


Tu réfléchissais doucement. Tu n'avais pas peur qu'Aston te trompe, car tu sais qu'il ne le fera pas. Il t'aime et toi, tu l'aimes. Vous vous êtes échangés une promesse devant les Dieux et devant tellement de personnes... Vous ne pouviez pas briser cette promesse. Puis rares sont les fois où tu doutes de ton mari. Tu souriais toujours à la demoiselle devant toi.


« Vous vous connaissez depuis longtemps ? ... Mais en tout cas, tu n'as pas à avoir peur, vraiment. Puis si tu es vraiment perplexe sur quelque chose... N'hésite pas à m'en parler. Je ne dis pas que je connais tout des hommes... Mais en tant que femme mariée et enceinte, je pourrais peut-être t'aider un peu! »
Don't worry, it's just a love story... ♪
PHARAOH LEAP CREATES


▬ I look at the stars in #indianred

Maman à la rescousse •• ft. Honoka Unknown

des choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
Honoka Yujira

Honoka YujiraMembre de l'AllianceMessages : 126
Date d'inscription : 21/02/2020


Maman à la rescousse •• ft. Honoka Empty
MessageSujet: Re: Maman à la rescousse •• ft. Honoka   Maman à la rescousse •• ft. Honoka EmptySam 30 Mai - 0:47


Maman à la rescousse ••  .

Maman à la rescousse •• ft. Honoka NLhERKO
. . . .Son gâteau était vraiment excellent. Il n’avait pas toute cette amertume du chocolat noir, mais il n’avait pas non plus ce goût extrêmement sucré de ces gâteaux que l’on peut trouver chez des pâtissiers qui sont très en vogue mais dans lesquels une seule bouchée peut vous faire prendre du poids instantanément. Non. Elle avait trouvé l’équilibre parfait. Et à chaque fois que j’en mangeais un tout petit peu c’était encore meilleur. La féminité de cette dame arrive parfois à m’effrayer. Je me demande si un jour je pourrais être une femme parfaite comme elle pour Warren. Au petit soin tous les jours de sa vie. Pour pouvoir le soutenir et le protéger à ma façon. Le chouchouter comme jamais je ne l’avais fais auparavant avec qui que ce soit. Mais il le méritait après tout. C’était le seul. L’élu de mon coeur.

J'acquiesçais légèrement de la tête pour la remercier de son compliment. Enfin plutôt de la joie qu’elle dirigeait vers moi en entendant cette nouvelle. Et je me relevais un peu pour l’écouter attentivement. Je n’aurai jamais cru qu’elle avait mis du temps avant de se rendre compte des sentiments qu’elle éprouvait pour son mari. Je veux dire elle semble être une femme sure d’elle et que rien ne surprends. Elle avait une gestuelle très délicate et elle ne pouvait pas rester en place. Elle avait l’air un peu perdue dans ses pensée aussi en parlant. Je la voyais jouer dans ses magnifiques cheveux. Je venais alors lui répondre à sa question.

“Ou-Oui. Il m’as déjà dis plusieurs fois qu’il aimait Honoka. Il m’a aussi donné ça.”

Je venais sortir de dessous mon pull le collier que je portais toujours depuis qu’il m'avait offert cette bague. C’était un signe insignifiant peut être. Ce n’était que du matériel. Mais j’avais comme des sentiments attachés à cette bague. Des sentiments forts et puissant. Quand je la tenais entre mes doigt je pouvais presque le sentir près de moi. Comme s’il était là mais sans être la. Comme si cette bague était une partie de ses sentiments à lui que je pouvais garder juste à côté de moi.
Je venais enfin lui montrer le fameux bijou en question une fois que j’étais sortie de mes pensées.

“Il m’a offert ça après que je lui ai offert une… Montre, que j’ai… Entièrement fabriquée.”

Je ne pouvais pas trop entrer dans les détails et lui dire qu’il l’avait fabriqué grâce à ses pouvoir d’Elementis juste devant moi. Directement sur mon doigt. Elle était parfaite pour moi. Ajustée à la taille parfaite, et surtout elle était du même cristal que je pouvais moi même manipuler. C’était probablement la meilleure façon pour lui de me faire un cadeau. Et chaque jour je m’y attache encore un peu plus.

“J’ai… Confiance en lui je crois. Je n’en suis pas certaine. Mais je n’ai pas envie de le voir avec une autre. J’avais pensé pendant un moment que c’était le cas, et je n’aimais pas ce que ça me faisait. Mais c’était une erreur.”

Je roulais un peu des yeux alors que j’avais maintenant la tête relevée. Cherchant à m’évader de son regard, que j’avais peur d’affronter en contact direct.

‘’Je le connais depuis un certain temps maintenant. Je ne pouvais pas le voir aussi souvent que le présent. Parce que j’étais encore entre le Japon et Quederla, mais maintenant et depuis mon retour on a pu se voir beaucoup de fois et au fil de nos rencontres… Il s’est passé beaucoup de choses.”

Je me souvenait innocemment de la première fois ou je l’avais revu après mon retour en ville. Cette soirée qui s’était finie au bar, avec lui me proposant de me ramener chez moi. Et moi qui me faisant border dans mon lit l'empêchait de partir avec en grand final un baiser juste avant de m’endormir. Je secouais vivement la tête et je venais me mettre de toute petite gifles sur mes deux joues. Elles devaient être aussi rouge qu’un rose dans un bouquet. Mais ce n’était pas de ma faute. C’est lui qui me… Faisait cet effet. Il fallait que je lui dise aussi ce que j’avais fais avec lui. Pour lui montrer à quel point notre relation a évolué.

“D-D-D’ailleurs. J-Je.. L’ai… Embrassé, t- trois fois”

C’était si gênant à avouer. Mais je l’ai fait.
Je me devais de reprendre mes esprits. Et vite. Sinon je n’allais pas pouvoir suivre le reste de la conversation. J’en profitais pour faire une petite pause venant prendre un autre petit morceau du gâteau. Et j’en profitais pour boire un peu de mon café avant que celui-ci ne refroidisse.

“Mais je ne sais pas par ou commencer ni quoi faire.”

J’étais intéressée par les activité de couples. Mais je ne sais pas ce qui lui ferait plaisir ni quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman à la rescousse •• ft. Honoka C96b
Katherine Hammerman

Katherine HammermanMessages : 419
Date d'inscription : 30/09/2017


Maman à la rescousse •• ft. Honoka Empty
MessageSujet: Re: Maman à la rescousse •• ft. Honoka   Maman à la rescousse •• ft. Honoka EmptySam 30 Mai - 12:14

Ca va
aller

► J'ai plein de conseils pour toi <3
Tu te souvenais parfaitement des premiers temps dans ta vie de couple et de fiancée. C'était assez perturbant, pour toi qui a eu l'habitude d'être seule depuis la mort de tes parents. Tu avais développé un côté très solitaire malgré tout, alors avoir une personne qui rentre dans ta vie, avec de tels sentiments à son égard en prime, c'était beau comme déroutant, au début. Maintenant, tu ne peux plus vivre sans ça. C'était pratiquement un besoin. Et tu espères que ces sentiments, ces changements importants dans une vie feront tout autant de bien à Honoka. Surtout qu'elle semblait attachée à cet homme qui partageait sa vie et c'était certainement le plus important. Tu regardais u peu plus en détail l'objet que ta montrait la jeune fille. Une bague qu'elle avait accroché à une chaîne pour qu'elle puisse la porter au cou en tant que collier. Une charmante attention qui venait de son petit-ami. Tu es certaine qu'ils sont adorable ensemble. Tu lui souriais doucement.


« C'est une jolie attention de sa part, surtout que tu as l'air d'y tenir. »


Au moins l'homme qu'elle aimait montrait qu'il avait de l'affection pour elle, et c'est certainement le plus important. Non pas qu'offrir des bijoux, des cadeaux, ce genre de chose, était indispensable pour montrer qu'on aime quelqu'un, mais c'était une sorte de petit détail auquel on s'attache et qui nous prouve que l'on est aimé, ce qui nous pousse à montrer notre amour envers celui qui partage notre vie. Tu continuais de sourire doucement tandis qu'elle te faisait part de ses craintes, de l'effet que cela lui avait fait quand elle pensait qu'il était avec une autre personne. Du fait qu'elle doutait légèrement de la confiance qu'elle avait en lui. Toutes ces petites choses ne t'étaient pas inconnues, et tu souhaitais la rassurer comme il se doit. Tu avais fini ta part de gâteau, alors tu avais apposé une main sur ton ventre et une autre autour de ta tasse, paisiblement. Cette aura de bien-être que tu possédais autour de toi venait certainement de ta sérénité à penser à ton mari, à ces vies qui se forment en toi, cette vie que tu mènes. Tu te dis sans prétention que tu as de la chance désormais de vivre tout ça... Tu espères au fin fond de ton cœur qu'Honoka aura un jour une vie aussi sereine et belle. 


« Ne pas vouloir voir son compagnon avec une autre est une envie normale, ne t'en fait pas. Mais il a l'air attaché à toi, je pense que tu n'as pas à t'en faire à ce niveau... Puis tu sais, tu peux facilement voir si ton compagnon est du genre à aller voir ailleurs... Il a déjà eu des conquêtes avant ? Ou il est du genre renfermé et très difficilement atteignable au niveau des sentiments ? »


Car bon, si c'est un beau parleur aux centaines de conquête, vaut mieux être prudent c'est sûr. Mais si c'est un cœur qui s'ouvre difficilement, tu ne penses pas qu'il y ait de quoi avoir peur. Tu t'étais doucement remise à sourire quand elle parlait vaguement de leur rencontre, de comment ils ont réussi à tisser des liens. C'était adorable tu l'accordes. Ton sourire s'était encore plus agrandi quand elle te signait qu'elle l'avait embrassé trois fois. Comme quoi, c'était quelque chose de relativement sérieux. Tu étais si heureuse pour elle, qu'elle trouve une source de bonheur. Ta source de bonheur était clairement Aston, celui qui partageait ta vie et prochainement tes deux enfants... Cela fait toujours du bien d'avoir quelqu'un sur lequel se reposer, avec lequel on partage bien plus de choses que l'on ne le pense.


« Cette relation a l'air de te changer, et en bien ! Donc je suis contente pour toi. »


Tu voyais bien qu'elle semblait gênée de te parler de tout ça. Ce qui était compréhensible. Ce n'était pas facile “ d'avouer ” ce genre de chose. Même toi ne serait pas apte de parler de ta vie de couple autant en “ détail ” on va dire. Tu penchais la tête, menant un doigt à une de tes joues, légèrement pensive.


« Par où commencer... ? Hmm, vous avez parlé de vivre ensemble ? Hmphf, prenez quand même votre temps pour ce genre de grande décision, mais vivre sous le même toit peut beaucoup vous aider à vous rapprocher et prendre l'habitude de vivre l'un avec l'autre. Ce  serait un bon début je pense ! »
Don't worry, it's just a love story... ♪
PHARAOH LEAP CREATES


▬ I look at the stars in #indianred

Maman à la rescousse •• ft. Honoka Unknown

des choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
Honoka Yujira

Honoka YujiraMembre de l'AllianceMessages : 126
Date d'inscription : 21/02/2020


Maman à la rescousse •• ft. Honoka Empty
MessageSujet: Re: Maman à la rescousse •• ft. Honoka   Maman à la rescousse •• ft. Honoka EmptySam 30 Mai - 13:52


Maman à la rescousse ••  .

Maman à la rescousse •• ft. Honoka NLhERKO
. . . .Oui il est vrai que je tenais beaucoup à cette bague et je ne voulais jamais m’en séparer. Elle m’accompagnait et ce pour toujours. Je n’étais pas vraiment quelqu’un d’attaché aux objets. Nous ne sommes qu’ici pour peu de temps alors pourquoi s’attacher à telle ou telle chose ? LA vie n’est qu’éphémère. Autant en profiter au maximum du mieux que l’on pouvait et puis tout irait bien. Mais avec lui j’ai l’impression que je serais dans l’impossibilité de me séparer de tout ce qu’il me donnait.

Je venais faire un signe de la tête pour lui montrer que j’accordais vraiment beaucoup d’importance à cette bague. Je la regardais avec un petit sourire en coin. J’avais récemment pris cette habitude de sourire malgré moi par dessus mon faciès inexpressif. C’était nouveau pour moi. Ca me tirait dans les joues parfois quand je passais trop de temps avec Warren. Je sentais des légers picotements mais c’était très agréable malgré tout. Je me sentais heureuse. Je ne sais pas s’il avait déjà eu des conquêtes auparavant. Il ne me semble pas que ce soit le cas. Il est aussi beau qu’un mannequin en pleine floraison mais il n’avait pas l’air très porté sur les relations. Et pourtant il était si adorable avec moi. Je me rendais compte à ce moment la que j’étais très proche de lui mais je ne le connaissais pas tant que ça pour le moment. Je restais silencieuse ne sachant quoi répondre à sa question. Je n’étais même pas certaine de la réponse appropriée à vrai dire.

Elle me disait que cette relation avait l’air de me changer. Je ne trouvais pas tant que ça. Enfin je veux dire je suis toujours Honoka. La même. Juste j’étais amoureuse de quelqu’un aussi étonnant que cela puisse paraître. Je souriais un peu avant de la remercier.

Je reprenais un peu de café dans ma tasse pour accompagner le gâteau qu’elle avait fait. Même son café était assez bon. C’est étonnant. Je pouvais le boire facilement sans prendre de sucre. Bien que usuellement je n’aimais pas vraiment prendre du sucre avec mes boissons. Au risque de les trouver un peu trop sucrée après coup. Je venais presque m’étouffer en entendant ce qu’elle me disait entre temps. Je venais me taper légèrement sur la poitrine pour faire sortir ce liquide qui était mal passé. Et je me relevais pour lui répondre.

“V-vivi -vivivivivi- vivvivivivi-vivivir-vivre en-s-semble ? Je… Je n’ai jamais fais ça avant. Avec.. Qu-qui que ce soit.”

Je n’avais jamais pensé à cette éventualité jusqu’à maintenant. Je veux dire nous venions à peine de nous mettre en couple et je ne sais pas si je pourrais vivre avec lui sous mon toit. Je… J’en ai bien envie… Mais ça voudrait dire qu’il me verrait aussi tous les jours. A tout moment. Même dans les pires moment. Par exemple quand… Je me réveille le matin et que je ne suis pas coiffée. C’est… Ce serait embarrassant au possible.

“C’est dangereux… Imagines si je le vois sortir de la douche avec une serviette ou pire encore… N-n-nu.”

Je venais vite me cacher les yeux pour cacher la honte et la gêne que j’éprouvais à l’instant. Je n’imagine pas si c’était le cas. Et que je le voyais dans… Le simple appareil. J’essayais de ne pas m’imaginer des choses. Enfin ses… Non Honoka reprends toi. Non c’est non. Ce n’est pas comme ça. Ce… Non.
J’étais toujours cachée avec mes mains sur mon visage pour cacher ma gêne intense.

“C-C-Comment tu fais pour pour…”

Je voulais lui demander comment elle faisait pour vivre avec son mari sans avoir un quelconque embarras. Qu’elle puisse le rencontrer à tout moment et surtout le voir… Dans tous ses angles… MAis je stoppais vite ma phrase n’arrivant pas à trouver les mots pour m’exprimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Maman à la rescousse •• ft. Honoka Empty
MessageSujet: Re: Maman à la rescousse •• ft. Honoka   Maman à la rescousse •• ft. Honoka Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Maman à la rescousse •• ft. Honoka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Rps 2020-