La ville est en Septembre 2020

Partagez
 

 Maman à la rescousse •• ft. Honoka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 C96b
Katherine Hammerman

Katherine HammermanMessages : 443
Date d'inscription : 30/09/2017


Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Maman à la rescousse •• ft. Honoka   Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 EmptyDim 31 Mai - 23:18

Ca va
aller

► J'ai plein de conseils pour toi <3
Le bruit de la pluie qui s'abattait sur tes fenêtres, l'odeur sucrée teintée de quelques notes chocolatées qui traînait dans ta maison... Tout cela mêlée à la conversation que vous aviez était très agréable et donnait à cet instant une aura chaleureuse que tu n'oublieras pas de si tôt. C'était un jolie petit souvenir, encore quelque chose de positif dans ta petite vie, la petite vie que tu mènes doucement, paisiblement. Une vie que tu n'échangerais pour rien au Monde. Le quotidien que tu avais maintenant montrait que l'on pouvait toujours se relever, même après avoir passé des années et des années à se morfondre, à se faire du mal, à voir la vie être dure et mauvaise envers nous. La perte de tes parents, la perte de contact avec ton frère... Ta dépression, toutes ces choses qui auraient détruit plus d'une personne... Mais tu as été forte. Très forte. Si forte que tu avais réussi à atteindre le cœur de ton mari. Tu avais fini par l'épouser et voilà que tu venais à fonder une famille avec cet homme qui avait fait revivre ton cœur, qui t'avait fait revivre tout court. Qui t'avait redonné un peu plus de couleur et de joie dans cette vie en noir et blanc et morose.


Tu penchais un peu la tête à la réaction de la jeune femme, elle avait l'air un peu désemparée et paniquée à ce que tu avais dit. Tu ne voyais pas vraiment le problème, mais après quelques secondes de réflexion, tu te disais qu'elle ne devait certainement pas penser à s'installer avec son petit-ami tout de suite. Leur relation est naissante et tu sais très bien qu'Honoka n'est pas du genre très physique, très rentre dedans. Elle est douce et calme. Une vraie fleur, alors tu peux comprendre sa peur. Tu la laissais s'exprimer, esquissant un léger sourire tandis qu'elle expliquait vaguement ce dont elle avait “ peur ”. Bon, sur le coup, tes joues étaient devenues un peu plus rosées, au vu de ses paroles. Bon, tu restes une adulte, donc tu peux passer assez facilement au-dessus de cela. Tu crois.


« Haha, ne t'en fait pas. Comme dit; vous avez tout votre temps pour voir cela. Pour prendre vos marques ensemble. Mais tu verras, être avec celui que tu aimes, sous le même toit, c'est vraiment agréable et surtout rassurant. »


C'était un bonheur sans nom de se réveiller avec son mari, même si la plupart du temps quand tu te réveilles, Aston est déjà debout en train de te préparer un petit déjeuner. Tu l'as déjà repris sur ça, souhaitant qu'il se repose au lieu de faire ça, mais pour le coup, il ne cède pas à tes remarques. Toujours les joues légèrement rosées, tu venais fermer doucement les yeux, quelques secondes, pour réfléchir. Tu n'allais pas non plus dévoiler toute ta vie intime, même si c'est pour rassurer Honoka. Tu as tes limites ainsi que ta vie privée. Toujours un sourire sur les lèvres, tu venais rouvrir tes yeux rubis, regardant la jeune fille, toujours avec ton regard doux.


« Ce sont les aléas de la vie de couple ahah ! Puis je ne pense pas que ce... Genre de chose arrive fréquemment tu sais. Enfin, tu n'as pas à avoir honte de ça- »


Tu te raclais la gorge. Remarquant que c'était au final assez compliqué de parler tout ça. Et tu redoutes fortement le moment où tes enfants seront en âge de demander comment la vie se créer, ce genre de choses... Les aléas de parent pour le coup. Tu penchais la tête, un léger air interrogateur sur le visage.


« Comment je fais pour... ? »
Don't worry, it's just a love story... ♪
PHARAOH LEAP CREATES


▬ I look at the stars in #indianred

Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 Unknown

des choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
Honoka Yujira

Honoka YujiraMembre de l'AllianceMessages : 179
Date d'inscription : 21/02/2020


Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Maman à la rescousse •• ft. Honoka   Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 EmptyDim 31 Mai - 23:54


Maman à la rescousse ••  .

Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 NLhERKO
. . . .J’en profitais pour regarder dehors pendant l’espace de quelques instants. La pluie ne voulait pas cesser de tomber. Elle tombait si fort. On pouvait clairement entendre les fines gouttelettes venir s’écraser contre les fenêtre de sa maison. C’était presque comme une douce mélodie jouée par un orchestre. Le genre de mélodie que l’on a l’habitude d’entendre le soir et qui aide à s’endormir facilement. Je me souviens encore du bruit de la pluie et le vent venant s’abattre sur notre maison familiale au japon. Les feuilles qui s’envolaient. On ne pouvait plus entendre notre petite fontaine traditionnelle couler. Ce bruit de bambous qui sonnait toutes les nuits ne s’arrêtant jamais. Bien au contraire il nous arrivait bien trop souvent de la retrouver en morceaux avec pour tâche de devoir en refaire une nouvelle au plus vite. C’était un peu une fierté pour mon père d’en avoir une et pourtant. Peut-être son côté très attaché aux traditions ? Rien que d’y penser ça m’appaisait un peu. J’avais eu trop d’émotions négatives dans cette conversation. Ce n’était pas méchant mais ça me travaillait beaucoup toute cette histoire. J’ai envie de la vivre. Beaucoup plus. J’ai pris récemment lors de l’attaque ô combien la vie humaine peut être fragile et peut s’éteindre très vite. Pourtant j’avais déjà vu la mort de près et de loin. Mais jamais elle n’était aussi proche de moi.

Katherine elle se mettait à rire doucement en voyant ma réaction assez trouble. Même si ce qu’elle disait était vrai. Je n’y avais jamais pensé auparavant. C’est vrai que si nous étions un couple un jour ou l’autre nous allions nous retrouver à vivre ensemble si notre histoire continuait. Mais il me fallait peut être un peu plus de temps pour ça. Je n’étais clairement pas prête ni mentalement ni… physiquement pour ça. Même s’il y avait beaucoup de bonne raisons à vivre ensemble. Il serait proche de moi tout le temps et je serais beaucoup moins inquiète pour lui tout le temps à me demander s’il est en sécurité ou non. Mais… Je ne sais pas si je pourrais....

Et même. Les aléas de la vie de couple. Non ce serait bien trop gênant. Comment je ferais si jamais je vois sa… Son… Sa…. Non. Non. Non. Non. Je ne préfère pas me l’imaginer. Ce serait bien trop embarrassant pour moi mais aussi pour lui…

Elle venait aussi me demander de finir ma phrase. Ca y est je recommençais à stresser. Je ne pouvais même pas tenir en place sur ma chaise. J’avais comme l’impression que je suais à grosse gouttes mais j’avais encore un peu froid donc ce n’était pas possible. Mais j’avais ce sentiment de gêne comme jamais je n’avais pu le ressentir c’était si fort et ça me donnait la boule au ventre c’était si gênant. Je venais poser ma tasse et je laissais une de mes mains sur mon ventre pour le retenir. J’avais mal. Si mal. Mais il fallait que je le lui dise. Je ne pouvais pas la laisser en plan alors que j’avais déjà commencé ma phrase sans la finir, cherchant à m’évader de ce que j’allais dire. Ah. C’est… Gênant. Si gênant. J’essayais alors de faire sortir des mots de ma bouche. Pour me donner du courage je venais m’asseoir en m’accroupissant sur la chaise ramenant mes jambes vers moi. Je devais garder la face devant elle. C’était un exemple pour moi. Je me devais de la suivre du mieux que je pouvais. Oui… Du mieux que je pouvais oui. Je venais cacher le bas de mon visage derrière mes jambes et je la regardais droit dans les yeux

“Comment… Je…fais si je le trouve…Le soir... Avec lui au lit… Et je....”

Sérieusement je ne trompe personne. J’ai si peu de confiance en moi; Plus je parlais plus ma voix s’effaçait petit à petit pour ne devenir qu’un minuscule balbutiement. Mais je faisais de mon mieux sur l’instant pour ne pas mourir de honte. J’étais déjà rouge depuis un moment j’en suis certaine. Je ne savais pas comment faire. Je n’avais aucune expérience sur ce sujet. Ce n’était pas quelque chose qui m’intéressait jusqu’à il y a peu encore. Mais… Je ne sais pas… Il doit probablement s’attendre à quelque chose lui aussi non ? Sinon il ne se serait pas mis en couple avec moi. Tout le monde disait aussi, qu’il fallait attendre le mariage pour faire quoi que ce soit. Mais nous savons tous que personne ne porte un quelconque intérêt à ces règles d’un ancien temps.
Non C’était beaucoup trop gênant. Je me cachait en descendant encore un peu. Mais mon instinct me disait de ne pas la lâcher du regard. Mais évidemment je ne pouvais m’empêcher de regarder ailleurs pendant quelques clignements d’yeux.

“N-n-n-n-non rien oubliez… Ce n’est…. R-R-Rien.”

Rah tu es vraiment une idiote tu n’aurais jamais du poser cette question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 C96b
Katherine Hammerman

Katherine HammermanMessages : 443
Date d'inscription : 30/09/2017


Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Maman à la rescousse •• ft. Honoka   Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 EmptyLun 1 Juin - 3:20

Ca va
aller

► J'ai plein de conseils pour toi <3
Il est vrai que tu étais un peu fatiguée. Il faut dire que tu n'as jamais eu un organisme très résistant au stresse, aux angoisses. Et cela s'était empiré avec ta grossesse, ou plutôt, depuis ton mariage. Tu stresses facilement, quand ton mari va travailler et que tu sais qu'il a de grosses missions sur les épaules. Tu stresses quand tu ressens un nouveau symptôme en lien avec ta grossesse. Tes vomissements, tes fatiguent, tes changements d'humeurs, tes douleurs en plein milieu de la nuit, ce genre de chose qui te faisait facilement paniquer. Au final, heureusement que ton mari était là pour te rassurer, t'apaiser quand tu ne vas vraiment pas bien. Cela fait parti des petites choses agréables et positives quand tu vis avec la personne que tu aimes. Car tu sais que tu auras toujours du soutient, un réconfort, et toi, c'était le cas avec ton mari. Quand tu ne vas pas bien, généralement, tu l'appelles quand il est au bureau. Rien qu'entendre sa douce voix t'apaisait un minimum. Ou quand il est à la maison et que tu es vraiment, vraiment pas bien, tu vas auprès de lui sans même le lâcher une seule seconde, le temps que cela aille mieux, car il était bien le seul homme, le seul humain à pouvoir te rassurer à l'aide sa simple présence.


Tu es sûre qu'à l'époque, si tu aurais vécu tout ça au même âge qu'Honoka, certainement que tu aurais les mêmes craintes et les mêmes “ hontes ” qu'elle. La peur de croiser son petit ami sans vêtement en sortant de la douche, la peur de se retrouver seule avec sans vraiment savoir quoi faire. Tu ne sais pas si en grandissant, ces petites choses deviennent normale et presque instinctive, mais dans le cas de ton invitée, il semblerait que c'était une énorme étape à passer, à traverser. Tu voyais d'ailleurs une certaine gêne dans les mouvements d'Honoka, dans sa voix devenue fluette, puis totalement muette. Elle se replaçait, sa tête contre ses jambes. Tu la laissais faire tout en la regardant doucement. Tu souriais toujours aussi délicatement, ouvrant les lèvres pour lui répondre, mais tu fûs coupée par la suite. En effet, il semblerait que ce soit un sujet “ sensible ” pour elle. Silencieusement, tu t'étais levée, doucement, te dirigeant vers Honoka, toujours silencieuse.


Tu t'étais mise à côté d'elle, t'accroupissant pour qu'elle te regarde, bien que ce mouvement t'avait déclenché quelques douleurs, qui étaient visibles au vu de ton visage légèrement crispé. Mais ce n'était pas la priorité. Une main sur ton ventre, la seconde main s'était déposé sur la main d'Honoka.


« Tu n'as pas à être gênée ni quoi que ce soit. Tu sais que je ne te jugerai pas, mais plutôt que j'essayerai... J'essayerai de panser tes peurs, en te conseillant par exemple. »


Tu continuais de sourire, restant dans cette position agréable comme douloureuse.


« C'est normale que tu ais un peu peur de te retrouver dans ce genre de situation, surtout quand c'est les premières fois... Mais tu verras, à force tu seras moins gênée. Tu finiras par être habituée entre guillemet, car tu seras auprès de l'homme que tu aimes... Et dans quelques années, vous aurez peut être une belle maison, une belle petite famille et là, tu te rendras compte d'à quel point la vie est belle, et vaut la peine d'être vécue. »


Tu t'étais relevée à l'aide du dossier de la chaise d'Honoka, maintenant debout de nouveau, une main rester sur ton ventre qui te faisait un peu mal, tu avais relevé la tête en entendant des orages dehors. Vraiment pas un bon temps. Tu souriais.


« La pluie n'a pas l'air de s'arrêter... Tu re-veux quelque chose à boire, de chaud ? Hmm, vous avez fait une petite sortie en amoureux d'ailleurs récemment ~ ? »
Don't worry, it's just a love story... ♪
PHARAOH LEAP CREATES


▬ I look at the stars in #indianred

Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 Unknown

des choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
Honoka Yujira

Honoka YujiraMembre de l'AllianceMessages : 179
Date d'inscription : 21/02/2020


Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Maman à la rescousse •• ft. Honoka   Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 EmptyLun 1 Juin - 23:05


Maman à la rescousse ••  .

Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 NLhERKO
. . . . Juste après que j’ai fini ma phrase elle s’était rapprochée de moi. Doucement elle venait s’accoupir juste à mes côtés. C’était probablement pas la meilleure position pour elle. Après elle ne porte pas une mais deux vies en son ventre. Ce devait probablement être si gênant. Et moi j’étais le ne bougeant pas plus que ça. Je sentais sa main chaude venir prendre la mienne qui était toujours aussi froide. Ma sa chaleur traversais même ma peau et c’était très agréable. Mais. Ca n’enlevait pas le sentiment de honte et de gêne que j’éprouvais encore à l’instant.

Elle me rassurait sur le fait que je n’avais pas à être gênée ou quoi et qu’elle m’aiderait. Mais comment elle allait m’aider ? Elle allait venir avec moi et me montrer comment faire ? Comme un professeur ferait avec son élève ? Bien que je n’ai aucune honte à montrer mon corps nu à une autre femme cela serait probablement gênant pour Warren non ? Et puis je ne sais pas je ne voyais pas comment. Elle continuait de sourire mais je voyais bien que cette position était un peu gênante pour elle. J’allais lui dire de se relever et de ne pas rester comme ça mais avant que je puisse en placer une elle venait me parler à nouveau.

Normal de vivre dans ce genre de situation ? Je suppose qu’à force on doit s’y habituer mais je ne sais pas vraiment si c’est quelque chose que je pourrais faire tous les jours de ma vie. Vivre sous le même toit que la personne que l’on aime. Fonder un petit foyer. Avoir notre propre maison et aussi une famille. Je n’avais pas vraiment envie d’avoir des enfants. Comme une personne aussi anxieuse et déchirée mentalement que moi pourrait avoir des enfants. Et surtout comment je ferais si c’est elle. L’autre qui venait alors que j’avais mon enfant dans les bras. Comment elle réagirait. Qu’est-ce qu’elle ferait. Non. C’était bien trop dangereux et flou. Très mauvaise idée. C’était en partie pour ça peut-être qu’inconsciemment je n’étais jamais tombée amoureuse. Je n’avais pas spécialement une peur des hommes. Mais j’avais surtout peur de moi même. De ce qu’il se passerait si…
Non. Ne l’imaginons pas c’est une mauvaise idée.
Elle me disait aussi que la vie était belle et que l’on se rendait compte à quel point elle valait la peine d’être vécue. Lorsque l’on est en couple ? Je ne suis pas vraiment la mieux placée pour estimer que la vie était belle. Je ne le pensais clairement pas d’ailleurs. Non. J’avais trop subi auparavant pour continuer à estimer qu’elle est belle. Je bougeais la tête en faisant un signe léger montrant ma négation
Je restais dans la même position ne bougeant pas plus que ça. Et je la regardais se relever en prenant appui sur la chaise sur laquelle j’étais assise. Elle me proposait de rester un peu plus longtemps au vu de l’orage qu’il y avait dehors. Il grondait de plus en plus fort. Comment je vais faire pour rentrer… Ca va devenir compliqué cette histoire. Elle me demandait aussi si je voulais quelque chose d’autre à boire.

“Pourquoi pas ?”

Sur le coup je n’avais qu’une seule envie. C’était de me noyer sous un flot d’alcool. Je n’avais pas pour habitude de boire à me rendre soule mais je crois que ça avait changé il y a peu ça. C’était un moyen pour moi de laisser tout ça passer et de me rendre plus légère le temps d’une soirée; Je savais déjà que ce n’était pas une bonne attitude de vie mais de toute façon je n’avais plus personne pour me dire de ne pas le faire. Mes parents sont déjà morts. Qui va venir me faire la morale. La réponse résonnait au fond de moi, personne. Mais je n’allais pas lui demander quelque chose de la sorte. C’est hors de question. Déjà je n’avais pas à boire chez elle. Et de deux je n’allais pas boire seule, car elle est enceinte et jusqu’à preuve du contraire elle ne doit pas boire d’alcool. Je suppose que ce n’est pas bon pour ses enfants.

Je me levais pour la rejoindre et aller l’aider un peu et j’en profitais pour regarder autour de moi et donc sa nouvelle maison. Si je me souviens bien elle avait emménagé il y a peu. Et pourtant c’était déjà si beau.

“J’aimerais bien avoir une maison aussi jolie que la votre. C’est toi qui a tout décoré Mais je n’ai plus de places sur mes murs entres les horloges, les sabres et les peintures.”

Il y avait cette impression de chaleur et de bonheur dans cette maison. Le tout suppléé par cette douce odeur de gâteau qui volait encore dans l’air; Aston est vraiment quelqu’un de chanceux; Il n’y a aucuns doute la dessus. Mais soyons d’accord. Si je me mettais à parler de sa maison c’était pour éviter les sujets que je venais d’aborder avec elle… Bien que ça m’intéresse… Un… petit peu. Au moins ça fonctionnait et je n’avais plus ces idées en tête. Quoique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 C96b
Katherine Hammerman

Katherine HammermanMessages : 443
Date d'inscription : 30/09/2017


Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Maman à la rescousse •• ft. Honoka   Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 EmptyMar 2 Juin - 2:54

Ca va
aller

► J'ai plein de conseils pour toi <3
C'est vrai que cette position n'était pas la meilleure qui soit en pleine grossesse. Mais tu voulais être à la hauteur du regard d'Honoka. Mais tu ne savais pas si tu arrivais à bien la rassurer étant donné qu'elle ne répondait pas à tes paroles. Non pas que cela te vexait, mais cela te rassurait toi-même pas trop. Car tu voulais lui venir en aide, mais tu ne vas pas non plus forcer un point de vue ou des paroles. Elle était assez grande pour se faire son propre avis sur la question. En tout cas, ce n'est pas ce petit silence qui allait supprimer ton sourire doux que tu gardais sur les lèvres. Quand tu t'étais relevée, tu avais tiré une légère grimace , une petite pique de douleur, rien de bien méchant. Tu souriais quand elle acceptais ta proposition, te dirigeant de nouveau vers tes placards, bien que tu l'avais entendu se lever et venir vers toi, ce qui agrandissait ton sourire. Une main sur ton ventre pour apaiser tes enfants qui semblaient vouloir te rappeler leur présence, tu avais posé une main sur le plan de travail de la cuisine.


« C'est vrai que je suis amoureuse de ma maison... Mais je l'ai eu grâce à mon mari. Car lui qui l'a trouvé après que je lui ai annoncé que j'étais enceinte. Il faut bien de la place pour accueillir ce petit monde... »


Tu avais esquissé un sourire maternel tout en baissant le regard pour regarder ton ventre, toujours cette main dessus. Tu étais si heureuse. Calmement, tu reprenais.


« Ta maison doit déjà être sacrément bien décorée si tu n'as plus de place haha ! Enfin... Personnellement, je n'ai pas décoré la maison toute seule. C'est mon mari qui a monté certains meubles, je ne pouvais pas le faire... Enfin, là, je fais petit à petit la chambre des enfants. Mais je t'avouerai que je ne sais pas trop quoi y mettre. J'ai peur qu'ils se blessent ou autre... Tu veux un café de nouveau ? Un chocolat ? Du soda... ? »


Tu soupirais un peu, sortant ce qu'elle avait demandé. Pensive, tu t'étais remise à sourire doucement, buvant un peu en posant un doigt sur ta joue, calmement, bien que tu avais légèrement sursauté en entendant l'orage. Non pas que ut avais peur de l'orage, mais il y avait certains éclairs qui étaient surprenants. Baillant un peu, tu venais t'avancer doucement, invitant Honoka à te suivre. Tu remontais les escaliers, allant dans la chambre de ta future fille. Toujours une main sur ton ventre, tu allais fermer la fenêtre avant que la chambre de ta fille soit inondée.


« Je me disais, tu trouves qu'il manque quelque chose dans cette chambre ? Que ce soit au niveau décoration.. Nous en sommes qu'au début, mais je me demandais si tu avais quelques petites idées. Ah, c'est la chambre de ma fille, on a décidé de l'appeler Melody ! »


Peut-être que parler d'autre chose lui fera du bien aussi.
Don't worry, it's just a love story... ♪
PHARAOH LEAP CREATES


▬ I look at the stars in #indianred

Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 Unknown

des choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
Honoka Yujira

Honoka YujiraMembre de l'AllianceMessages : 179
Date d'inscription : 21/02/2020


Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Maman à la rescousse •• ft. Honoka   Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 EmptyMer 3 Juin - 16:18


Maman à la rescousse ••  .

Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 NLhERKO
. . . . Je la voyais avoir un léger rictus quand elle se relevait. Ce doit être douloureux d’être enceinte. Et elle n’en est qu’au début je crois pour le moment. Ca va être encore pire bientôt… Et enfin enfanter. Ah. Je préfère ne pas y penser. Quelle Hor- Non. C’est un cadeau d’enfanter. C’est un cadeau. … Non. En fait rien ne me ferait changer d’avis avoir des enfants ce n’est pas pour moi. Clairement pas. Jamais.

Effectivement j’imagine que vivre avec des enfants dans un petit appartement pour une simple personne ou un couple ce doit être quelque peu compliqué. Et puis imaginez quand ils commencent à être un peu plus grand. Surtout que dans son cas elle ne va pas en avoir qu’un seul d’enfant mais deux.
Etait-ce des compliments sur ma maison ? Ce n’était pas vraiment ça. C’est surtout qu’il n’y avait plus vraiment de place. J’aimais voir des décorations mais sans trop en faire non plus l’objectif n’est pas de recouvrir chaque centimètres de mur non plus.

“Non c’est juste qu’il y a pas mal de choses mais j’aime laisser un peu d’espaces entre ces choses. Je n’ai pas envie d’avoir un bazar pour maison. Ne te force pas trop toi en tout cas il ne faut pas te fatiguer plus qu’il n’en faudrait. Et j’ai déjà bu pas mal de café aujourd’hui donc pourquoi pas un chocolat, si ça ne te dérange pas.”

Elle me l’avait proposé mais je ne voulais pas abuser de son hospitalité non plus. Je l’avais vu sursauter en entendant l’orage. Il y avait d’énormes flash lumineux par moment. La foudre probablement. C’était vraiment un temps à faire des bébés. Mais non. Stop Arrêtes de penser à ça Honoka. Ca ne t’intéresse pas. Je regardais néanmoins Kate un peu inquiète pour elle. On dirait qu’elle n’appréciait pas vraiment ces bruits stridents.

“Ca va aller ? Ca va passer probablement.”

Peu de temps après elle me demandait de la suivre. Et nous montions toutes les deux à l’étage. Elle venait me montrer la chambre de l’un de ses futurs enfant. Elle me demandait des conseils décorations. Heureusement que nous étions montées. Il y avait de l’eau qui commençait à entrer par la fenêtre. Ce serait très mauvais si à peine les enfants sont arrivés ils sont déjà dans des chambres envahies par de la moisissure.

“Melody. Joli nom. Mais par contre il y a quelque chose que je ne peux pas vraiment vous aider pour. Je ne suis pas vraiment douée en décoration. Hum je ne sais pas. Une table à langer ? Une étagère pour peluches ? Ou je sais pas un bac à jouets ?”

Je n’ai pas d’enfants et je ne traine pas avec des gens ayant des enfants. Je ne sais pas trop quoi faire. Hum… Je sais que souvent les gens disent que le rose va aux filles et le bleu au garçons. Et puis que les filles ça aime les poupées, même si ce n’était pas mon jouet favori étant gamine. De toute façon je n’avais pas beaucoup de jouets. J’ai très vite dû apprendre à utiliser des armes et à apprendre comment une jeune femme devait bien se tenir. Au final ça ne me sert plus vraiment à grand chose aujourd’hui. C’est bête.

"Vu que c'est la chambre d'une fille peut-être des trucs rosés et mignons ? Après dans l'immédiat du moment que tu as un berceau dans lequel elle peut dormir paisiblement sans risque de faire une chute au sol et de se blesser ça devrait aller. Je pense. “

Je n’étais pas vraiment la plus adaptée pour l’aider mais j’essayais de faire de mon mieux même si j’étais toujours obnubilée par notre précédente conversation.

“Désolée… C’est ce qu’on s’est dit avant ça… Me perturbe encore…”

Impossible de me retirer tout ça de la tête. C’était un monde que je ne connaissais pas du tout pour le coup. Et j’avais encore peur de rentrer et si ça se passait mal et si je ne savais pas quoi faire et que du coup il perdait tout intérêt pour moi. J’avais des larmes qui venait perler sur mes joues. Je venais les essuyer très vite.

“Je n’ai pas envie de le perdre. Katherine. Je ne veux pas… C’est lui le seul et unique. C’est lui et personne d’autre” Disais-je en ayant du mal à faire sortir les mots de ma bouche.

J’avais besoin de contact physique. Tout de suite. Sans même prévenir je m’étais ruée dans ses bras venant l’entourer avec les miens.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 C96b
Katherine Hammerman

Katherine HammermanMessages : 443
Date d'inscription : 30/09/2017


Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Maman à la rescousse •• ft. Honoka   Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 EmptyMer 3 Juin - 18:24

Ca va
aller

► J'ai plein de conseils pour toi <3
Cela restait assez récent, voir très récent, le fait que tu te sentais apte à “ aider ” les personnes mentalement en difficulté. Il faut dire que tu ne te sentais pas apte à aider ceux qui sont mal mentalement alors que toi-même tu n'étais pas stable avec tes pensées suicidaires et tu en passes. Maintenant, tu as un énorme soutien moral et mental, ton mari, ta situation actuelle. Le fait d'être enceinte t'avait donné encore plus de raisons d'être en vie, de te battre chaque jour pour une vie meilleure. Une vie meilleure pour tes deux enfants qui ne tarderont pas à pointer le bout de leur nez. Tu avais beau n'être qu'au premier trimestre de ta grossesse, les jours, les semaines passent vite. Alors les mois passeront d'autant plus vite. Tu sais que tu vas accoucher avec la pensée que c'est passer bien trop vite. Alors tu profites de chaque jour. De chaque parcelle de bonheur que t'offrait Aston quand il rentre du travail, te chouchoutant de son amour et de sa présence. Tu penchais la tête à sa remarques, caressant un peu ton propre ventre avant de reprendre d'un sourire.


« Haha, je te comprends. H-Hm, ne t'en fait pas ! Je ne ... Force pas. Un chocolat chaud ? Je te fais ça tout de suite. »


Tu souriais paisiblement, faisant chauffer du lait avant de te tourner vers la demoiselle, lançant un léger regard vers la fenêtre.


« Hm ? Oui oui, c'est juste assez surprenant parfois haha. »


Tu l'avais alors emmené dans la chambre de ta fille. Tu avais bien fait vu que tu avais évité une inondation. Tu l'écoutais, souriant quand elle complimentait le prénom de ta fille. Il est vrai que tu chérissais ce prénom, tu as toujours rêvé d'appeler ta fille comme ça, aucune idée de pourquoi concrètement. Mais tu es amoureuse de ce prénom. Ton sourire s'était doucement agrandit.


« Un bac à jouets ! Je me disais bien que j'avais oublié quelque chose ! »


Tu t'étais tournée vers le lit de ta fille, te penchant un peu pour remettre ses peluches en place tout en les dépoussiérant un peu tandis qu'Honoka avait reprit le cours de la discussion. Tu t'étais légèrement redressée.


« Tu as raison ! J'en parlerai à Aston. Oui, ils ont déjà leurs lits de monter, ce fût un vrai calvaire pour les monter d'ailleurs... Heureusement que mon amour était là pour ça. »


Tu fronçais les sourcils, une main sur ton ventre. Malgré cette conversation presque banale, tu sentais qu'Honoka était travaillée par quelque chose. Tu ne saurais pas expliquer comment ni même pourquoi tu ressens ça mais... C'était un sentiment puissant. Et au final, elle venait répondre à ta réflexion mentale. Toujours travaillée par ce dont vous aviez parlé juste avant de venir ici. Ton visage s'était légèrement attristé quand des larmes étaient apparues au bord de ses yeux. Une voix fluette, tremblante, elle déclarait ses peurs et toi, tu l'observais, ne sachant pas quoi faire. Tu avais pratiquement les mêmes peurs, alors comment la rassurer alors que toi-même n'était pas rassurée ? D'un coup, sans que tu ne puisses t'y préparer, elle s'était ruée sur toi, te prenant dans ses bras. Tu avais dégluti, sentant que sa peine était grande, sa peur aussi était grande. Retirant ta main de ton ventre, tu l'avais entourée d'un bras tout en ayant déposé une main sur ses cheveux, que tu venais caresser. Tu venais alors la serrer un peu contre toi en déglutissant. Pas trop non plus car tu penses que cela pourrait te faire mal, mais assez pour qu'elle comprenne que tu étais là pour elle.


« Chut... Je suis là, ça va aller... »


Tu avais senti que tes propres yeux s'étaient embués. Une tristesse qui s'était intensifiée dû à ta grossesse; plus sensible aux larmes. Mais tu devais te montrer forte. Tu es une femme, une adulte, une future mère. Tu ne peux pas te laisser aller ainsi. Tu déglutissais de nouveau, sentant quelques douleurs dû au stresse, mais tu passais outre ça. Tu continuais tes caresses dans ses cheveux, tentant de la rassurer comme tu le pouvais, essayant d'oublier ta propre douleur pour te concentrer sur la sienne. Tel est le rôle d'une mère.


« C'est normal d'avoir peur... M-Mais ton amour le rend fort, tu ne le perdras pas... C-Chéri le à chaque fois que tu le vois, que tu l'entends. Profite de chaque instant avec lui. Tous ces instants montrent que vous êtes forts et que vous ne vous perdrez pas. »


Tu n'étais même pas certaine de ces paroles toi-même, car tu avais peur également de perdre Aston, chaque fois qu'il va en mission... Mais encore une fois, ce n'est pas toi la priorité, mais bel et bien la jeune fille que tu serrais dans tes bras actuellement.
Don't worry, it's just a love story... ♪
PHARAOH LEAP CREATES


▬ I look at the stars in #indianred

Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 Unknown

des choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
Honoka Yujira

Honoka YujiraMembre de l'AllianceMessages : 179
Date d'inscription : 21/02/2020


Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Maman à la rescousse •• ft. Honoka   Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 EmptyMer 3 Juin - 23:09


Maman à la rescousse ••  .

Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 NLhERKO
. . . . Elle avait l’air de trouver mes idées bonnes. C’était une… Bonne chose si je puis dire ? J’ai pu lui être utile d’une quelconque façon. Donc c’est bon je crois. Une boîte à jouet ? J’en avais une étant enfant. Je devais y ranger tout ce avec quoi je m’amusais à chaque fois. Et elle était fermée à clé quand j’avais des cours ou que j’étais punie. Ce qui arrivait rarement pour le second cas.

[...]

Je ne sais pas trop pourquoi ni comment je suis tombée directement dans ses bras. Tout ce que je sais c’est que j’avais si peur. Peur de perdre Warren. Il n’est pas grand chose mais il reste quand même le seul homme à avoir fait battre mon coeur plus d’une fois plus vite. C’est la seule personne avec qui je veux me retrouver dans longtemps. La seule personne qui m’apporte autant de bonheur dans ma vie. La seule personne avec qui je veux passer le plus de temps possible. Et pourtant tous les jours de ma vie je me demande s’il va bien. Depuis l’attaque de la dernière fois en plus d’être blessé il est maintenant un fugitif activement recherché. Je voulais en parler à Katherine mais ce serait bien trop dangereux pour lui. C’est pour ça que je suis jusqu’ici restée très vague sur mes description de cet être. Mais je voulais lui en parler. C’était juste trop dur. J’étais dans un cul de sac.

Je regrettais un peu d’être venue. A quoi bon lui parler de tout ça alors que je ne pouvais même pas lui avouer qui il était. Et ce malgré qu’elle sache à présent que je fais partie de l’Alliance, je n’allais pas non plus lui avouer qui il était et tout ce qu’il avait fait. Je l’aimais pour lui. Et nous avions nos propres revendications. Qui peuvent parfois entrer en contradictions avec ce que pensent mes proches. C’est bien trop compliqué. Pourquoi la vie n’est pas simple. Ce serait mieux si on était tous sous la même bannière sans embrouilles en tout genre dans tous les sens. Et pourtant je la sentais me serrer contre elle me chuchotant que ça va aller.

Elle venait parler mais je sentais qu’elle n’était pas au meilleur de sa forme elle non plus. Elle butait sur certains mots. Comme si elle ne savait pas quoi dire ou comme si elle se reconnaissait un peu en moi. Je la savais empathique mais je ne pensais pas à ce point la ? Etait-ce la grossesse je n’en sais rien. Mais une chose était sur. Elle parlait à coeur ouvert.

“Je veux bien… Mais c’est dans une situation si compliquée. Je me demande tous les jours s’il sera vivant demain. Je n’ai pas envie de voir disparaître son magnifique sourire.”

Ce sourire qui pouvait en faire tomber plus d’une dont moi. Ce sourire qu’il affichait pas si souvent que ça auparavant mais que j’avais pris l’habitude d’admirer maintenant. Même maintenant j’avais envie de le voir. Et de le serrer si fortement comme moi. De ne faire plus qu’un avec lui. Comme si nos coeurs battaient à l’unisson.

“Il me manque Katherine, je veux le voir, je veux faire comme sa cousine me le disait, de sortir avec lui de manger une glace, d’aller dans un bar avec lui de sortir de le voir, le serrer contre moi… Sentir sa chaleur… Et L’embrasser.”

Impossible de le soustraire de mes pensées. Mais c’était comme ça. J’essayais au mieux de calmer mes larmes.

“J-Je suppose que ça doit te faire le même effet avec ton mari.”

Avec son mari et aussi avec ses enfants à qui elle va bientôt donner ce don qu’est la vie. Vie que nous avions auparavant toutes les deux voulues abandonner. Voulant la finir de diverses façon pour diverses raisons. Qui sait si elles étaient bonnes ou non. Elles étaient nées d’un mal être présent et un peu trop prenant.

Je me rendais compte que par dessous tout j’étais amoureuse. Trop amourachée de cette personne aussi étrange qu’unique. J’avais entendu du bien de l’amour. On me disait tout le temps c’est un sentiment qui te fait te sentir différente et surtout vivante. Mais à l’instant je ne le voyais pas vrai

“C-C’est donc ça aimer. Alors pourquoi ça fait aussi mal ?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 C96b
Katherine Hammerman

Katherine HammermanMessages : 443
Date d'inscription : 30/09/2017


Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Maman à la rescousse •• ft. Honoka   Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 EmptyJeu 4 Juin - 2:55

Ca va
aller

► J'ai plein de conseils pour toi <3
Tu sentais bien qu'il y avait quelque chose qui travaillait Honoka. Tu le sentais bien trop. Comme si ton instinct maternel te poussait à t'inquiéter pour elle comme ta propre fille. Mais en même temps, sa peine et sa tristesse ne t'était pas inconnue, alors tu étais encore plus sensible à ce qu'elle disait. Ce qui expliquait les larmes qui étaient apparues au bord de tes yeux. Tu essayais de te retenir, de te montrer forte. Car ce n'est pas toi qui a besoin d'être rassurée, mais bien la jeune fille que tu tenais encore dans tes bras. Tu essayais de paraître rassurante. Douce. Mais tes mains tremblent. Pourquoi aviez-vous cette même peur qui vous prends aux tripes. La peur de perdre ce lui que vous aimiez. De perdre ce sourire qu'ils affichaient, leurs présences qui vous rendait si heureuses mutuellement. Pourquoi... Pourquoi cela fait si mal de ressentir cette peur ? Tu retenais tellement tes larmes que désormais, ta vue était floue. Peu de détails ornaient ta vue. Tu te mordais la lèvres.


Tu n'arrivais cependant pas à aligner quoi que ce soit, que ce soit des syllabes, des phrases, rien. Alors tu la laissais continuer de s'exprimer, les mains toujours tremblotantes. Tu caressais ses cheveux. Tentant de la rassurer, encore et toujours. Comme une mère qui rassure ses enfants, bien que tu n'avais pas l'impression que cela soit très efficace. Mais plus elle avançait, plus une boule se formait dans ta gorge. Plus tu sentais une douleur au ventre une douleur vive, comme si tu ressentais tes enfants qui se crispaient, qui stressaient... Quelque chose dans le genre tu présumes. Tu déglutissais. 


▬ “J-Je suppose que ça doit te faire le même effet avec ton mari.




“ Si tu savais... ” A cette phrase, tu avais commencé à sangloter doucement. C'en était trop; entre la douleur à ton ventre qui se réveillait, comme si tes enfants savaient ce que tu ressentais. Savaient que ton cœur se serrait. Tu te mordais la lèvre. Tu restais toujours aussi silencieuse et quand elle avait prononcé son ultime phrase, tu cessais tes caresses. Tu te posais aussi la question. Pourquoi cela fait aussi mal ? Pourquoi ... cela blesse au plus profond de toi. Prenant une dernière inspiration, tu venais poser tes frêles mains sur les épaules d'Honoka, la reculant un peu pour que tu puisses la regarder. Bien que des larmes perlaient sur tes joues, tu ne t'en occupais pas, te contentant de remettre en place une mèche de cheveux derrière l'oreille de la jeune fille. Tu tentais de feindre un sourire, mais la douleur de ton ventre reprenait le dessus, alors tu avais légèrement froncé les sourcils, décalant rapidement une main pour la déposer sur ton ventre, caressant ce dernier, espérant que ce soit utile pour apaiser la douleur.


« T-Tu sais, j'ai les même craintes avec mon mari. J'ai peur... De perdre son sourire, perdre sa chaleur, sa présence. De perdre tout... Tout ce dont il m'a habitué. Ses gestes doux, sa voix... Avec son métier et son grade, j'ai peur qu'il soit blessé, ou qu'il soit tué... Qu'il me laisse seule... Que sa fille et son fils soient déjà orphelins d'un père... J-J'ai peur de tout ça... »


Tes caresses sur ton ventre toujours présentes tu réfléchissais. Calmement, du moins, avec le peu de calme qu'il te restait. Ta respiration devenant saccadée, tu continuais cependant sur ta lancée.


« L'Amour fait mal... Aimer quelqu'un peut faire mal, car tant de peur s'immiscent dans cette belle relation... Mais pourtant, malgré la douleur que cela peut procurer par moment, c-Cela reste et restera le plus beau sentiment que l'Humain puisse ressentir. M-Mais comprends une chose, Honoka... »


Tes larmes perlaient toujours, mais pourtant, ta voix était toujours aussi douce, du moins, c'est ce que tu essayais de faire paraître à travers tes paroles.


« Nous nous sommes battues pour avoir une vie si belle, nous nous sommes battues m-malgré tout ce que l'on a vécu l'une et l'autre. Voilà où nous en sommes maintenant... Tu as quelqu'un que tu aimes et qui t'aime en retour.. Je possède un mari avec deux magnifiques enfants en prévisions... Ne gâchons pas cette seconde chance... Ne gâchons pas ce bonheur à cause de ces peurs... »
Don't worry, it's just a love story... ♪
PHARAOH LEAP CREATES


▬ I look at the stars in #indianred

Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 Unknown

des choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
Honoka Yujira

Honoka YujiraMembre de l'AllianceMessages : 179
Date d'inscription : 21/02/2020


Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Maman à la rescousse •• ft. Honoka   Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 EmptyVen 5 Juin - 0:54


Maman à la rescousse ••  .

Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 NLhERKO
. . . .Je ne comprenais pas vraiment pourquoi elle avait ce genre de peur. Après tout elle était mariée avec Aston non ? Ils sont maintenant liés par un lien fort et puissant. Ils se sont fait une promesse à vie. Qu’ils emporteront dans leurs tombes. De rester un couple fidèle à jamais. Ces règles étaient valable dans l’ancien temps mais il est vrai que maintenant avec les durées de vies qui s’étendent dues aux avancées de la médecines récemment. Mais beaucoup de personnes maintenant ne sont plus aussi fidèles que nos ancêtres. Ce que je peux comprendre. C’est plus facile de se lasser d’une personne si le temps était plus long. Mais les couples qui subsistent malgré ça. C’était encore plus magnifique.

“Tu n’as pas à t’inquiéter tu es mariée et tu portes ses enfants.”

Moi dans mon cas c’était un peu plus compliqué je crois. Je n’avais aucune garantie que demain je serais encore avec lui. Rien ne le retiens il pourrait rompre avec moi ou disparaître le lendemain sans même donner de raisons. Et ce serait totalement légitime. Je ne pense pas que je pourrais m’en relever. Je l’aime trop et je jure que je ne sais pas comment je vais réagir s’il décide de prendre un autre chemin pour notre relation.

Katherine était très sérieuse et je ne pouvais pas la couper dans sa longue tirade. Elle avait raison. Totalement raison. Je sais qu’elle avait eu des moments difficiles dans sa vie. Aussi compliqués que mon enfance et mon adolescence chaotique. Je ne compte plus le nombre de fois ou j’ai voulu en finir et c’en était de même pour elle je pense. Je relevais légèrement les manches du pull qu’elle m’avait prêté. Et je regardais ces innombrables marques que j’avais sur les bras. Je me souviens de chacune d’entre elles et je sens encore parfois la douleur que j’éprouvais dans ces moments là juste en les regardant.

Je quittais ses bras l’espace d’un instant venant frotter mes yeux avec mes poignets et je la regardais en face en tentant de garder un ton de voix monotone et pas entrecoupés par une respiration haletante.

“Tu as probablement raison… Je devrais ne plus y penser.”

Ce sera difficile pour moi d’effacer toutes ces peurs mais il fallait se rendre à l’évidence je me faisais probablement du mouron pour rien et j’en venais même à lui faire passer un sale quart d’heure. Elle n’avait pas l’air en vraiment bon etat. Et je sais que c’était de ma faute. Elle allait bien avant que j’arrive et j’ai fais disparaître ce magnifique sourire qu’elle avait. Je repassais mes mains venant enlever tout ce qu’il restait de mes larmes sur mes joues.

“Désolée. C’est de ma faute Je n’aurai pas dû parler de tout ça. C’est juste que je n’en pouvais plus… et… Je… Je ferais ce que tu voudras pour me faire pardonner. Dis moi ce que tu veux et je le ferais.”

J’allais dans un des coins de sa chambre et je ramassais l’une des peluches que je voyais. Je devais changer l’ambiance actuelle qui était pesante. Et puis il fallait que je fasse quelque chose d’autre.

“Il est beau ce peluche. J’en avais beaucoup étant enfant aussi. Mais je devais les cacher mon père ne les aimait pas beaucoup. Il préférait que j’apprenne à me tenir comme la digne héritière que je devais être”

Je le déposais après l’avoir regardé pendant quelques secondes et je lui proposais de redescendre dans au rez de chaussée. Pour prendre nos boissons. Précisant qu’il ne fallait pas remplir la chambre de sa future fille d’ondes négatives.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Maman à la rescousse •• ft. Honoka   Maman à la rescousse •• ft. Honoka - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Maman à la rescousse •• ft. Honoka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Rps 2020-