La ville est en Décembre 2020
Le Deal du moment : -47%
Réduction de 47% sur la souris gaming Razer ...
Voir le deal
79.99 €

Partagez
 

 La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] 5vcs
Hoon Park

Hoon ParkMessages : 188
Date d'inscription : 13/12/2018


La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] Empty
MessageSujet: La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim]   La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] EmptyVen 5 Juin - 10:44


La crevette et le mastodonte

Feat Park Hoon & Aylsword Eliakim

Je suis pas du genre armoire à glace et j’ai ce qu’il faut pour être mannequin, mais parfois je me dis que dans cette ville c’est bien d’être un peu musclé. En fait je crois que depuis ma rencontre avec Bay et sa fille, depuis que je suis tombé amoureux j’aimerais avoir la force de les protéger toutes les deux. Car bon, je suis pas un combattant non plus, mais je me dit qu’avoir un peu plus de muscle pour soulever des décombres et venir à leur secours n’est pas une mauvaise idée.

Du coup je me suis inscrit à une salle de sport, pas forcément pour devenir une armoire à glace car c’est pas mon objectif, mais au moins me dessiner un peu plus et je suis sûr que ça ne déplaira pas à Bay. L’avantage de là où je me suis inscrit c’est qu’on peut y aller quand on veut. Donc pas obliger d’y aller tout les jours, avec mon boulot, Bay et Fiora j’aurais bien du mal. En tout cas c’est un bon début.

J’entrais dans la salle et là… Je prenais conscience que j’étais une crevette au milieu d’un banc de requin. Non mais regarder un peu la carrure des mecs dans cette salle ! Et puis y a même des femmes qui sont surement plus musclées que moi j’en suis sûr ! Ok, garde ton calme, tu avance à ton rythme…

Je décidais de travailler le haut du corps aujourd’hui, abdos, bras, pectoraux… Du coup je me dirigeais vers le développer-coucher qui était libre. Mais comme vous pouvez vous en douter, quand tu galère avec les poids que tu met sur la barre, tu sait que ça va pas bien se passer. J’ai même pas eu la brillante idée de demander à ce qu’on m’assure. En même temps, je m’y connais pas en musculation ! Je commence donc à soulever la barre, ça à l’air faisable, mais alors qu’elle descend, j’ai vraiment du mal à la remonter. Ok, là je panique.

- Pl-Please ! Quelqu’un pour… M’aider ?!

« Je vais crever ! A l’aide ! ». Je me retiens de crier cette phrase dans la salle, car je pense qu’on viendra m’aider avant. On viendra m’aider… Hein ?


@tag pseudoDoctor of your heart


Je vous parle en querderlien en #0099ff et en anglais en italique !

La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi du Sud
Gabriel Agreste

Gabriel AgresteRoi du SudMessages : 36
Date d'inscription : 01/05/2020


La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] Empty
MessageSujet: Re: La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim]   La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] EmptyDim 7 Juin - 16:50



La crevette et le mastodonte

Feat. Hoon Park

Le travail de Maire est réellement épuisant, autant physiquement que mentalement. La masse de travail, les heures durant lesquelles tu dois toujours te donner à fond afin de rester concentrer et faire le meilleur travail possible, heureusement que ta secrétaire est là d'ailleurs, mais aussi les déplacements que tu dois faire. Bref, c'est un métier qui n'est pas à la portée de tout le monde, c'est une évidence, il faut avoir les épaules pour. Néanmoins, il ne faut pas se concentrer que sur le travail, tu as besoin également de te détendre, prendre soin de toi et pour ça tu peux remercier ta secrétaire de te trouver du temps libre, malgré toutes les demandes de sollicitation que tu peux avoir.  L'activité qui te détend le plus, c'est le sport. C'est réellement libérateur, tu peux te dépenser, tu ne penses à rien lorsque tu fais ceci, tu te vides l'esprit. Surtout que cela t'enlève tout le gras que tu peux avoir, cela te muscle, cela te détend, bref, le sport est réellement libérateur. Si tu pouvais passer tes journées entières là-bas, tu le ferais sans hésiter. Tu as tes petites habitudes, et surtout une salle de sport favorite qui a tout le matériel que tu as besoin pour faire ce qui te plaît. De la cardio, de la muscu, bref, c'est une salle de sport juste idéale. En plus, ils ont de très bon coach. Même si avec ta carrure, on pourrait penser que tu n'as besoin d'aucun conseil, un peu ne fait jamais de mal ; tu es un grand adepte, mais tu n'es pas pour autant un spécialiste dans le domaine, tu n'as pas fait carrière à l'intérieur.

Comme à ton habitude, en jogging, torse nu, tu te pris la main avec un peu de tapis de course, juste histoire d'habituer ton corps à la démarche, et ensuite tu pourras passer aux choses sérieuses en soulevant du poids. Tu détiens le record de la salle de sport. Même si en ville, tu sais pertinemment qu'il existe des personnes avec bien plus de forces que toi, mais souvent aidé par un artifice, comme un animal. Heureusement que pour avoir ce record, il faut savoir avoir de la force, sans user d'une puissance extérieure, sans triche en soit. Et de ce côté là, c'est toi qui détient cet honneur. Après une bonne course, bien rapide, tu étais chaud pour te rendre au niveau des haltères, des barres, bref, tu étais prêt à soulever du poids. Au début, tu fis léger, du moins léger pour toi car tu commenças immédiatement à soixante kilo de chaque côté de la barre. Au fur et à mesure, tu augmenteras le poids. Généralement, tu restes bien deux heures à la salle de sport, dès fois un peu plus, quand tu es dedans, tu y vas à fond, même si après tu es mort, la fatigue est là. Heureusement, tu as l'habitude d'un tel effort, ce n'est pas comme si tu faisais du sport une fois par mois, non, c'est limite tous les jours que tu le fais. Même si une aussi longue période, c'est assez rare, car d'habitude, c'est plus une heure, une heure trente maximum. Cela ne sert à rien de trop faire, ça fatiguera ton corps plus que nécessaire. Ton but est de rester en forme et avoir une bonne force, ne pas grossir, donc cela ne sert à rien de transformer ton corps au point de devenir un monstre de muscle, cela serait stupide et surtout cela te rendrait moche. En plus, à ton âge, cela ne sert à rien.

Alors que tu étais concentré, soulevant un poids élevé, pas au niveau de ton record, mais quand même plutôt impressionnant. Tu entendis une personne criée non loin de toi. Étant le plus proche pour intervenir, tu déposas la barre de poids à sa place afin d'aller aider le jeune homme avec sa difficulté. Cela arrive souvent, plus souvent qu'on peut le penser, et puis c'est ça l'entraide dans les salles de sport. Tout le monde est là pour aider les autres en cas de problème, même entre ceux qui se connaissent pas et il n'y a plus de supérieur ou autre ici. Le pauvre homme était entrain de se faire étranger par une barre, sûrement trop lourde pour lui. Sûrement un nouveau qui a tenté de faire plus qu'il ne peut, ne s'était pas échauffé ou voulait faire l'homme. Malheureusement pour lui, c'est une très mauvaise idée et il va le payer si personne ne l'aide. Ce qu'il portait n'est pas très lourd, du moins pour toi, mais pour une autre personne, tu peux comprendre que cela doit être difficile. T'essuyant avec ta serviette de ta main gauche afin d'éviter de suer de trop. Tu attrapas la barre, au centre, de la main droite, avec ton avant-bras mécanique, sans prothèse, afin de relever ceci. Il faut faire attention, c'est dangereux quand on n'est pas habitué, mais cela fait toujours plaisir de voir de nouvelle tête ici, de voir que des personnes ont envie de s'entretenir, d'être plus fort, ou simplement d'avoir une meilleure qualité de vie car le sport aide à faire tout ceci, c'est pour tout le monde.

Il faut faire attention mon jeune ami. Il ne faut pas trop soulever sinon vous risquez de vous blesser. Si vous voulez, je peux vous aider.



Tu n'es pas un professionnel du métier, mais tu sais parfaitement ce qui faut faire dans ce domaine, tu fais ça depuis que tu es tout petit grâce à ta famille qui reste plutôt sportive, surtout ta mère. Surtout que tu le fais assez souvent, tu aimes beaucoup prendre les nouveaux sous ton aile afin de les aider, c'est ta vision des choses, ta vision du sport, l'entraide. Cela te permet de faire des rencontres, voir des styles différents, découvrir des gens, etc.. Tu lui tendis ta main normale afin de l'aider à s'asseoir, lui tendant également une bouteille remplie de liquide énergétique de ton cru, entièrement biologique, dont le goût peut dégoûté surtout au début, mais d'un apport énergétique très intéressant et surtout très désaltérant. Alors que tu le regardais un peu plus en détail, il te rappelait quelqu'un. Il te fallut un peu de temps pour te le remémorer, mais tu l'avais vu il n'y a pas très longtemps, donc ça va, tu ne l'avais pas déjà oublié, du moins son nom. Du moins tu les as tous mélangé, c'est que tu as vu beaucoup de monde durant le concours de cuisine, c'était un des concurrents. Tu réfléchis quelque secondes jusqu'à finir par te rappeler de lui. Il porte le même nom qu'une personne dans la ville que tu as quand même l'habitude de côtoyer, du moins dans certaines situations. Il faut dire que cela t'avait surprit sur le coup, mais c'est une coïncidence d'après tes recherches qu'ils portent le même nom.

Ah ! Monsieur.. Park, c'est bien ça ? Vous n'êtes pas du genre de personnes à avoir ce genre de passion. Je suis sûr c'est après avoir vu ce corps que vous vous êtes dis qu'il serait temps de devenir ainsi afin de plaire aux dames ?! Hahahaha.



Histoire d'illustrer tes dires, tu contractas ton biceps droit afin de lui montrer la taille de ton muscle. Tu prends soin de ton corps et il faut dire comparé à ce monsieur Park, la différence fait assez rire. Bien sûr, tu ne dis pas cela de manière méchante, au contraire, c'est pour créer un lien, puis c'est ton style d'humour. Ce n'est pas pour te vanter, mais tu sais que ton corps est très bien sculpter, même si ce n'est pas comme avant, maintenant l'âge commence à te rattraper doucement, mais tu fais tout pour te maintenir. En tout cas, hâte de voir la raison qui pousse une personne à se mettre au sport, et surtout tenter une chose impossible pour lui. Dans tous les cas, toutes les raisons sont bonnes, du moment que c'est pour lui qui s'est décidé et pas une autre personne qui lui ordonne de ce faire, là, ça ne servira à rien dans tous les cas. Cela doit être un choix personnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] 5vcs
Hoon Park

Hoon ParkMessages : 188
Date d'inscription : 13/12/2018


La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] Empty
MessageSujet: Re: La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim]   La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] EmptyMar 9 Juin - 23:46


La crevette et le mastodonte

Feat Park Hoon & Aylsword Eliakim

Je crois que j’ai eu les yeux plus gros que mes biceps pour le coup. Je me suis dit que ça irais, mais porte des poids un a un c’est différent que de les porter tous ensembles. Je devenais petit à petit rouge, je savais que j’aurais du m’échauffer correctement et pas faire que des étirements de rien du tout. Intérieurement je commençais à prier toutes les divinités que je connaisse, même si je ne suis pas du tout croyant.

Il faut croire que l’un d’entre eux m’a écouté et pardonne mon manque de foi, car un homme vint soulever d’une main ce que j’avais du mal à soulever avec deux. Je respirais un grand coup, laissant la pression retombée avant de me relever avec l’aide de cette âme charitable. J’écoutais tout en reprenant mon souffle les sages paroles de mon sauveur, il avait raison, j’ai manqué de prudence. En tout cas il me proposa même son aide et c’était très gentil de sa part.

- J’avoue avoir manqué de prudence ! En tout cas merci pour votre aide, un peu plus et j’étais bon pour l’hôpital, quelle ironie. Et ma foi un peu d’aide n’est pas de refus.

Je souriais et tournais mon regard vers mon sauveurs pour me rendre compte que c’était le maire en personne ! Cette même personne qui avait évaluée mes maigres compétences de cuisinier lors d’un concours de cuisine. Il était déjà imposant en tant que jury, mais le voir de plus près ferrais presque peur, d’ailleurs il parlait et j’écoutais, le laissant me montrer sa masse musculaire.

En tout cas il marquait un point, je suis pas le genre d’homme à passer du temps dans ce genre d’endroit, mais bon… Je tiens à Bay plus que tout au monde, donc je dois me forcer à avoir les moyens de la protéger. Enfin je pouffais un peu de rire à sa dernière phrase, il ne manquait pas de confiance en lui !

- Désolé, mais ce n’est pas vraiment pour plaire au femme ou devenir comme vous haha. J’ai déjà dans ma vie la plus belle femme au monde et la plus gentille aussi, donc ce n’est pas vraiment pour lui plaire, même si je suis sûr qu’elle ne sera pas contre haha !

Je buvais son cocktail avec un petit rictus au début, mais ça allait, je me dit que mon corps me remerciera plus tard surement. Je repris la parole juste après, regardant le plafond, respirant calmement.

- En fait… Je veux juste être un peu plus fort pour la protéger, pas forcément devenir une armoire à glace. J’aime pas me battre, mais je veut avoir la force de soulever des décombres pour venir la sauver. Je sais déjà que je pourrais traverser les enfers comme Orphée pour elle, mais j’aimerais avoir la force de la sauver des situations nécessitant de la force pur…

Soupirant un bon coup, après tout je venait de perdre toute crédibilité, je reportais mon regard vers monsieur le maire. Il était plutôt sympa en vrai et très jovial, un peu comme moi quoi ! Et dire que je le voyais froid, mais ça c’est dans le journal il doit être plus sérieux au travail. En tout cas je ne disais pas non à un coaching de sa part !

- En tout cas j’accepte votre offre de m’aider ! Selon vous on devrais commencer par quoi ?

Je lui souriais, montrant mon enthousiasme et je le suivais pour surement commencer un échauffement en bonne et due forme. D’ailleurs, pendant cet échauffement, je me posais cette question mais il semblait si fier de ses muscles…

- Dites… Et vous ? Pourquoi vous vous musclez ? Vous semblez tirer une très grande fierté de votre musculature !

@tag pseudoDoctor of your heart


Je vous parle en querderlien en #0099ff et en anglais en italique !

La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi du Sud
Gabriel Agreste

Gabriel AgresteRoi du SudMessages : 36
Date d'inscription : 01/05/2020


La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] Empty
MessageSujet: Re: La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim]   La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] EmptyMer 10 Juin - 23:40



La crevette et le mastodonte

Feat. Hoon Park

Le jeune homme te remercia pour l'aide que tu venais de lui apporter. En soit, ce n'était pas grand chose, c'est le genre d'accident qui arrive, rien de bien grave, mais il faut dire que ça fait toujours plaisir d'avoir des remerciements. Tu écoutas ce qu'il disait, répondant à tes questions simplement. Néanmoins, ce fut assez comique lorsqu'il tenta de boire ton breuvage. Pour toi, c'est une chose que tu as l'habitude de boire, c'est très puissant, très énergisant, très désaltérant, mais au goût très particulier. Disons que pour une personne qui n'a pas l'habitude, ça arrive qu'il recrache ce liquide, néanmoins, si on prend le coup, cela devient bon et on ne peut plus s'en passer. En tout cas, pour toi, tu ne peux plus imaginer une séance de sport sans ta petite recette personnelle. C'est déjà arrivé que tu ne puisses pas en avoir durant un de tes entraînements, tu n'étais pas pareil, tout n'était pas optimal. Après, c'est sûrement psychologique, vu que tu as l'habitude d'une chose, si on t'enlève cette chose, plus rien n'est pareil. Désormais, tu fais ton maximum pour toujours en avoir à ta disposition, même au bureau car on ne sait jamais, une séance sportive improvisée peut très vite arrivé.

Concernant ce jeune homme. Il avait du mal avec ta boisson personnalisée, mais il fit l'effort de la boire. C'est une bonne chose, son corps lui en remerciera plus tard, même s'il faut qu'il boit un peu plus qu'une seule et unique gorgée pour que ça fasse réellement effet. Son intention en plus est assez noble. Il ne veut pas se muscler pour être fort, il veut être muscler pour protéger une personne précise. Cela te ferait presque couler une petite larme devant tant d'amour, sauf que non, ton seul œil humain n'allait pas verser sa petite larmichette pour cet élan d'amour qu'on vient de te proposer. Tu te disais qu'il y avait de bonnes personnes à Quederla quand même. Même si cette histoire est assez perturbante car si jamais Quederla n'était pas en guerre, il n'aurait pas besoin de se changer pour être une personne plus forte car au final, il n'y aurait aucun mal qui pourrait être fait à la femme dont il est amoureux. Tu étais mitigé, pour cela que tu ne pouvais pas être ému ; admiratif devant tant d'amour, mais déçu de la situation qui aurait pu être autrement. Malheureusement, c'est le cas ; c'était la guerre avant ta naissance, et ça le sera sûrement après ton mort. Ce que tu peux faire durant ta vie, c'est limité la casse et faire de ton maximum pour calmer les choses.

Alors que tu étais pensif, pendant qu'il te parlait, une vraie pipelette quand même, tu t'étais assis sur le banc de travail à ses côtés, le poussant légèrement, il te faut de la place après tout. En tout cas, il était motivé, il faut l'accorder. Il accepta volontiers ton offre de le coacher, au moins pour cette séance, car tu n'as malheureusement pas le temps de faire ça à temps complet, mais si jamais vous êtes tous les deux en même temps dans la salle, pourquoi pas l'aider. T'entraîner tout seul ou le faire avec une autre personne, cela ne t'empêchera pas de faire ce que tu veux de ton côté. Il venait d'accepter ton offre, tu viens déposer, non délicatement, ta main gauche dans le dos de Hoon qui avait la capacité de lui décoller le poumon.

Tu ne manques pas de courage mon petit, ça me plaît tout ça ! Elle en a de la chance ta douce !



Lorsqu'il se remit de ta petite claque amicale, il te posa une question, qui a la fois te dérange, mais que tu as l'habitude. Tout le monde te demande toujours pourquoi tu te muscles, pourquoi tu as besoin d'avoir une aussi bonne carrure. Professionnellement parlant, dans le cadre de tes fonctions, tu réponds toujours que c'est pour le bien des autres, pour être capable de protéger les citoyens contre ceux qui s'attaquent à la ville. Bien sûr, c'est une chose évidente, mais bien sûr fausse. Tu t'étais décidé de te muscler bien avant d'être Maire, bien avant d'avoir envie de protéger. Les raisons qui t'ont poussé à être aussi musclé ? Il faut dire que ce n'est pas bien glorieux, juste être plus fort, être un meilleur soldat, être fort et survivre. Grâce à ta force, tu as réussi un bon nombre de mission, certains difficiles où tu fus le seul survivant. Avant tu étais prêt à tuer tes coéquipiers si cela permettait une réussite. Il vaut mieux perdre des batailles, mais gagner la guerre ; c'était ta philosophie avant. Désormais, tout ça a changer, maintenant tu veux gagner les batailles, ne faisant aucun sacrifice, pour réellement gagner la guerre. En tout cas, maintenant c'est une passion, tu ne peux plus imaginer ta vie sans ça, même si tu te doutes qu'au bout d'un moment, c'est ton corps qui dira stop, la vieillesse peut faire des dégâts, bien plus qu'on peut le penser.

C'est bien moins glorieux que vous. Protéger les autres, forcément, je suis le Maire, on compte sur moi et il faut avoir une bonne poigne contre ceux qui s'attaque à ma ville. Bien sûr, c'est maintenant, mais c'est sûrement ma mère qui m'a poussé à devenir ainsi, j'ai suivi ses traces. Il faut dire qu'elle en a dans les bras. C'est une femme forte. En tout cas, elle profite bien de sa retraite désormais, elle l'a bien méritée !



Il faut dire que tu es très fier de tes parents. Pour toi, c'est clairement l'exemple de personnes qui ont réussi la vie. Tu aimes beaucoup parler d'eux, surtout de ta mère, c'est elle qui t'a donné l'envie du sport, de l'armée, de la discipline. Ton père t'a beaucoup apprit également, mais tu as un lien particulier avec ta mère. Bref, vous n'étiez pas là pour taper la discute, surtout avec le bruit et du temps à discuter sans rien faire, c'est des muscles qui ne travaillent pas et ça, c'est très mauvais, surtout pour le petit gringalet à côté de toi. Tu te levas d'un bond, après avoir claquer tes mains sur tes cuisses, profitant pour attraper également le jeune homme afin de l'emmener s'entraîner en lui disant des mots d'encouragement du style de "Aller", "Go", "C'est parti". Bref, tu ne vas pas le laisser ainsi, vous pouvez très bien discuter, apprendre à se connaître, tout en mouvant, se musclant, et tout. Vous vous dirigez, toi de ton plein gré, lui contre son gré, vers une salle avec des balles, des cordes, des tapis, bref, tout ce qui faut pour bien s'entraîner correctement. Vous allez commencer par quelques pompes, puis ensuite un entraînement avec les balles.

Allez mon petit gars. On va faire un petit défi de pompes. Je lance le chrono, trois minutes. Il faut faire le maximum de pompes. Ensuite on va s'amuser avec les balles, ça va être marrant de voir ta force et surtout ton endurance. Ici, on peut se tutoyer et n'hésite pas à m'appeler Eliakim, ça sera plus simple et moins pompeux que Monsieur le Maire, tu ne crois pas ? Du coup, je commence, te montre, et ensuite tu y vas.



Tout était dit. Normalement, tu préfères qu'on t'appelle "Monsieur le Maire". Du moins, ta secrétaire te le rabâche assez souvent pour que les autres le fasse. Toutefois, dans un cadré privé, surtout dans la salle de sport, tu préfères qu'on t'appelle par ton prénom, ici tout le monde s'appelle ainsi, donc pourquoi pas toi ? En plus, ça serait ridicule de se faire appeler ici, alors que tu n'es absolument pas en costard, tu es juste torse nu, en jogging, bref, clairement pas un habit professionnel pour ton travail. Dans tous les cas, c'était parti pour une bonne séance d'entraînement. Après avoir placé deux tapis sur le sol, tu te plaças sur l'un d'eux. Essayant d'expliquer la position qu'il faut prendre, pourquoi il faut éviter telles positions qui peuvent être désastreuses. Bien sûr, tu lui disais qu'il pouvait se mettre sur les genoux, s'il n'arrivait pas à faire celle où tout est tendu, comme tu étais entrain de le faire devant lui. Tu enchaînas très rapidement les pompes. Il faut dire, que tu as l'habitude d'en faire. En trois minutes, tu pourras facilement en faire cinq cinquante, voire deux cents si tu te donnes à fond, ce qui ferait presque une pompe par seconde.. C'est chaud, mais tu mises plus sur les cinq cinquante, donc environ une pompe et demi par seconde. Si ton ami de sport arrive à en faire une cinquantaine, tu serais déjà très impressionné, mais cela va être dur pour lui, ce n'est pas facile quand on a du chewing-gum dans les bras.

Il s'est passé un événement particulier qui t'a décidé d'agir ainsi ? Ta douce qui s'est faite attaqué ? Une naissance ? Cela peut jouer de découvrir la paternité !



Tu t'exprimais comme si de rien était, comme si pour toi c'était rien de faire des pompes. On pouvait ressentir un léger soufflement tout de même, c'est que ça fatigue mine de rien, surtout pendant l'effort, mais ça ne veut pas t'empêcher de parler normalement. En tout cas, tu comptes lui faire cracher ses tripes durant l'entraînement. Il veut protéger les autres, il faut savoir tout endurer pour ça. La force ne sert à rien, il faut savoir tout endurer. Redonner les coups est parfois inutile dans un combat, l'endurance fait tout, la détermination est la plus grande chose à obtenir. Tu vas tout faire pour endurer sa résistance, sa foi et là tu pourras voir s'il a ce qu'il faut pour être fort et être un bon mari, un véritable homme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] 5vcs
Hoon Park

Hoon ParkMessages : 188
Date d'inscription : 13/12/2018


La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] Empty
MessageSujet: Re: La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim]   La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] EmptyMar 16 Juin - 1:06


La crevette et le mastodonte

Feat Park Hoon & Aylsword Eliakim

Je disais ce qui me passais par la tête et on peut dire que je parlais avec le coeur, vu tout ce que je déballais. En fait je suis sûr que si je m’entendais j’étais en train de chanter une ode à la femme que j’aime. J’avoue ça me chamboulerais au début, mais c’est pas ma faute si je me suis attaché à cette femme et son enfant !

En tout cas ma réponse sembla le satisfaire, d’ailleurs la main qui venait de taper mon dos manqua de me décrocher un poumon. Et… Attendez… Mon petit ? Enfin je suppose qu’il est légitime qu’il dise cela. Je m’égare, en tout cas je sais pas si elle à de la chance mais moi je sais que j’en ai une énorme de l’avoir dans ma vie.

C’était au tour du maire de m’expliquer un peu pourquoi il se musclait tant, car j’avoue je me serais arrêter bien avant si j’étais lui je pense. Après il parle de gloire mais je suis sur que sa raison est tout aussi noble que la mienne je pense. Protéger les autres c’est une bonne motivation et c’est tout à son honneur ! Après il y avait aussi son entourage qui l’avait aiguillé, mais l’intention est là, il a fait d’une passion une raison honorable. Mêler l’utile à l’agréable comme on dit.

- Je vois… C’est une cause tout aussi noble que la mienne voyons ! Ayez un peu plus foi en vos convictions, hahaha !

Je m’évertuais à lui tapoter l’épaule en signe d’encouragement, il faut dire que lui m’avait bien décoller un poumon, je pouvais bien me permettre cela je pense.

- En tout cas vous forcez le respect ! Hâte d’en apprendre un peu plus avec vous aujourd’hui !

Et à ces mots je le suivais, lui et sa bonne humeur pour un entrainement dont je pense me souvenir longtemps. On se dirigeais vers une salle avec des sortes de ballons, des cordes et des tapis. Je sais pas pourquoi mais je sens déjà mon âme quitter mon corps. Puis je l’entend me parlais d’un concours de pompe et là j’avoue que je ne serais pas prêt à miser sur moi. Pas. Du. Tout. Vu l’homme en face de moi je vais perdre forcément. Il me parle ensuite de tout ce qu’il me réserve et sur les familiarité qu’on peut faire entre nous.

- Et vous pensez sérieusement que je vais gagner ce concours ? Enfin c’est vous qui le dite, même si je pense que l’amusement sera que d’un seul côté haha ! Et pas de soucis Eliakim du coup !

Je l’observais par la suite faire ses pompes avec une aisance déconcertante, je le regardais avec mes yeux de merlan frit faire des pompes rapide et avec une telle aisance… S’en était presque rageant ! Je peux en faire pas mal, je suis endurant à défaut d’être fort, mais je doute en faire autant que lui. D’ailleurs il parlait même avec aisance tout en faisant son exercice physique ! Cet homme est une machine !

- Oula non ! Je pense pas être prêt à être père ! Enfin, je sais pas, ma douce avait déjà un enfant quand on s’est rencontré donc bon je le suis déjà dans un sens… Je dirais plutôt que je veux veiller sur elles car ce sont mes rayons de soleil… Les perdre reviendrait à tout perdre.

Je rougissais légèrement à ces paroles sortant de ma bouche. Je n’ai pas vraiment l’habitude de dire ce genre de chose… Le chronomètre sonna la fin des trois minutes et je me tapotais les joue pour me motiver et donner le meilleur de moi-même. Je me mettais en position et commençais à faire mes pompes, plus lentement que lui, mais c’était mon rythme. Je sais que je peux en faire une quarantaine en général si je me force pas trop… Je pense pouvoir en faire vingt par minutes si je me chauffe bien !

Avant que la première minute ne passe, je me disais que je pouvais essayer de lui retourner une question avant que je perde mon souffle. C’est avec ma respiration de plus en plus lourde que je posais ma question si s’en était une.

- On a tous… Des personnes chère… A nos yeux… Outre les habitants… Qui c’est pour vous… Ces personnes si chers ?

Il faut croire que ma question me demandais plus d’effort que ce que je ne le pensais. J’arrivais au bout de mes trois minutes avec mon objectif rempli : soixante pompes, mais je m’écroulais au sol, mes bras légèrement tétanisé par l’effort demandé. Si on me demande de soulever un poids même léger là immédiatement je ne pourrais peut-être pas le faire. Mon respiration était légèrement haletante, mais ça allait encore. Après tout il restait bien des épreuves. Avant que la prochaine ne commence, je me permettais de poser ce genre de question dont je raffolais.

- Et dites moi… Il y a une madame Aylsword ?

Un regard un peu curieux, mélangeant même un peu de malice, était tourné vers l’homme musclé qui jusque là se réjouissais de la situation. Si je dois endurer tout ça, j’aimerais au moins savoir si ce brave monsieur à une femme dans sa vie ! Les petits détails comme ça ? J’adooooooooore !

@tag pseudoDoctor of your heart


Je vous parle en querderlien en #0099ff et en anglais en italique !

La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi du Sud
Gabriel Agreste

Gabriel AgresteRoi du SudMessages : 36
Date d'inscription : 01/05/2020


La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] Empty
MessageSujet: Re: La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim]   La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] EmptyMer 17 Juin - 19:31



La crevette et le mastodonte

Feat. Hoon Park

Pendant votre petit concours de pompes, le jeune homme t'expliquait la raison qui l'entraîna à venir à la salle de sport pour devenir un tout autre homme. Il faut dire qu'il a de très bonne raison, mais tout ceci est beaucoup trop rose dans sa vie. Tu ne voulais pas le dire, mais tu te doutais d'une chose, c'est que ça doit être la première personne dont il tombe réellement amoureux car la façon dont il raconte cela, c'est mignon, trop idyllique. Bien sûr, cela ne veut pas dire que c'est vrai, mais c'est beaucoup trop. Tu allais bien sûr garder cela pour toi, mais dans cette histoire, tu te doutais qu'il y allait avoir une ombre au tableau. Tu n'es pas psy, mais tu es marié depuis longtemps, tu sais comment les couples fonctionnent. Quand tout est rose dans un couple, dans une relation, c'est qu'il y a un truc qui ne va pas quelque part. Pour le moment, il pense cela, et tu espères que ça dura le plus longtemps possible, sauf que malheureusement, un jour ou l'autre il réalisera la vérité ou  il se passera quelque chose qui fera tout exploser. Tu aimes ta femme, mais les disputes sont bien plus monnaie courante que les gens peuvent imaginer. Combien de fois elle t'a insulté sous l'effet de la colère, et inversement. Jamais arrivé au main, encore heureux, mais les insultes et les problèmes sont d'un grand nombre.

Les trois minutes s'écoulèrent. Le jeune homme était content de sa performance, et il faut dire que pour un débutant, réussir à tenir aussi longtemps et à en faire autant, c'est une très bonne chose. Bien sûr, ce n'était pas un vrai concours, c'était juste pour le stimulé un peu, lui donner envie de se dépasser, chose qui s'est passé. Ton score, même si au final ce n'était pas si important, fut de cent soixante trois pompes, qui est un score réellement impressionnant, même si c'est loin de ton record. Avant de prendre la suite, un peu de repos, boire un peu, essuyer la sueur, bref, il fallait se reposer deux, trois minutes, histoire d'être en forme pour la suite. Il faut que les muscles se reposent un peu afin de pouvoir correctement travailler par la suite car tu n'en as pas fini avec lui et son corps. Tu lui confias ta bouteille, après avoir bu une bonne gorgée, afin qu'il puisse correctement s'hydrater avec une boisson tonifiante. Tu n'allais bien sûr pas le laisser en suspense plus longtemps pour ses interrogations, après tout, tu n'as rien à te cacher.

Ma famille. Mes parents qui sont toujours là, même si maintenant, ils vivent plus au pays, loin de cette guerre. Ma tendre épouse. Mon fils... et ma fille que j'ai perdu de vue depuis bien longtemps. Tous les citoyens de Quederla me sont importants, mais ma famille, c'est sacrée. Je originaire de Quederla de part mon père, et des pays du moyen-orient de par ma mère. Un mélange de culture intéressant, non ? Et vous ? Vous n'êtes pas un Quederlien pur souche, c'est comme pour moi, cela se voit sur notre visage. Que fait un ressortissant d'un autre pays dans ma si belle ville ? Si je ne suis pas trop indiscret bien sûr.



Tu parles souvent de ta famille, mais assez rarement de ta fille. Ce n'est pas que tu en es honte, au contraire même, tu en es très fier. Tu continues de lui parler, de l'aider, et tout, mais tu regrettes surtout de ne pas pouvoir la voir. Entre l'armée, puis maintenant ta vie ici et surtout ton travail de Maire, tu ne peux pas réellement te permettre d'un de quitter la ville, deux de partir en vacances. C'est compliqué, mais elle fait quand même parti de ta vie, d'une certaine manière. Ce n'est pas un secret que tu as une ville qui date d'avant ton mariage avec ta femme, une fille qui vit ailleurs, tu évites juste de détailler plus sur ce sujet car cela risque de lui retomber dessus à un moment ou à un autre. Le temps de vous reposer, autant discuter un peu des origines, histoire de vous connaître un peu mieux. Après tout, cela va rarement dans un sens, les deux doivent se plier à cette règle. Surtout que sa nationalité n'est pas inscrite sur son visage, puis ce n'est pas un mal de se renseigner. Toi-même tu n'es pas un Quederlien pur souche, en même temps, de nos jours, rare sont les vrais Quederliens pur souche depuis très longtemps ; entre les ressortissants, les touristes, les étrangers cherchant refuge, et autre, le mélange s'est fait depuis longtemps.

Allez, on s'est assez reposer, on reprend. On va se lancer la balle désormais. Je lance, tu réceptionnes, puis tu lances, je réceptionnes et on recommence une vingtaine de fois, puis on fera une petite pause.



Tu avais un panel de balles gigantesques que tu pouvais utiliser pour cette exercice. Cela allait de cinq kilos, la plus petite, à cent kilo, la plus grosse. D'un coup d’œil, le jeune homme devait peser soixante dix kilos, peut-être quatre-vingt, il est grand ça peut jouer. Du coup, tu optas pour la balle de soixante dix kilos, histoire d'avoir du défis. Lorsque tu la soulevas, cela se sentait qu'elle n'était pas des plus légère, car même toi tu galérais à la soulever correctement. Tu as néanmoins l'habitude, donc tu réussis sans trop de problème et il faut dire que ton avant-bras mécanique t'aide pour beaucoup pour soulever, mettant le plus gros du poids de ce côté précis. Tu te plaçais correctement afin de pouvoir lancer. Tu allais éviter de mettre trop de force, juste assez pour que ça aille à ton comparse qui s'était éloigné un peu pour le coup, à bonne distance que tu lui indiquas. De toute façon, même sans trop de force, l'impact va être marrant car vu le poids, cela fera un certain choc. Bien sûr, c'est un test, si c'est trop, tu prendras une plus petite balle histoire qu'il puisse réussir, tu lui laisseras le choix. Toutefois, plus il prendra léger et plus tu mettras de la force au moment de tes lancers. Après tes encouragements, et tes explications, tu lanças la balle avec la bonne force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] 5vcs
Hoon Park

Hoon ParkMessages : 188
Date d'inscription : 13/12/2018


La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] Empty
MessageSujet: Re: La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim]   La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] EmptyJeu 18 Juin - 11:30


La crevette et le mastodonte

Feat Park Hoon & Aylsword Eliakim

La curiosité est un petit défaut que j’arrive à contrôler, mais vu que monsieur le maire… Enfin, Eliakim, était ouvert à la discussion, autant en profiter même s’il n’oubliais pas notre petite séance physique. Du coup je l’écoutais me répondre et je sentais déjà une admiration pour cet homme en quelque sorte. On partageais des envies similaires, protéger et sauver cette ville et sa population, moi en tant que médecin et lui en tant que maire.

J’apprenais aussi qu’il était marié, avait deux enfants et des parents dans un autre pays. Ce qui était marrant entre guillemet, c’est ses origines, il m’expliqua qu’il n’était un quederlien pur souche. Il souligna d’ailleurs ce fait qu’on partageais en commun, même si moi je n’avais aucune racine ici et je pense qu’il pouvait s’en douter à mon accent. J’avais beau étudier la langue avant de venir et de m’être assez bien intégrer en ville, je garde néanmoins mon accent coréen.

- Vous avez une bien belle famille dites moi ! C’est dommage pour votre fille, mais bon… Les relation familiales ne sont pas toujours roses. En tout cas c’est vrai que ça donne un beau mélange de culture hahaha ! Moi ? Je ne suis pas quederlien tout cours, du mois pour l'instant, je suis né en Corée du sud ! Je suis venu ici car…

Je pris le temps de réfléchir un peu à ma réponse. Dire de but en blanc que je fuyais mon passé, ma mère restée au pays qui m’avait si longtemps ignorée, les souvenirs douloureux de mon père. Ouai non c’est pas très gai comme conversation. J’optais pour une part de vérité quand même.

- Disons que j’ai pas de fortes attache au pays et puis… Cette belle ville à bien besoin du meilleur chirurgien de Corée ! Hahaha !

J’annonçais ça avec beaucoup de fierté, car j’en étais fier. J’étais un bon chirurgien, un bon médecin et cette ville souffrait, elle avait besoin de moi. D’ailleurs j’avais fais ma place au sein de l’hôpital et auprès de mes pairs j’étais un membre respecté et bien moins vu comme un étranger, mais comm un médecin brillant sur qui on pouvait compter.

Le temps de lui répondre et la pause était déjà finie. Il m’annonçais alors la prochaine épreuve, car oui chaque exercice me semblait être une épreuve vu la facilité déconcertante avec laquelle il les accomplissait, et je commençais à avoir peur. Peur pour une seul raison : soulevais avec un peu de peine une balle qu’il me lancera, alors imaginez si c’est moi qui devais la porter ! Vingt fois en plus ! Bon c’est pas le moment de se débiner, ça va le faire, ça va le faire ! Il lançait la balle et c’est là où j’ai compris que ça allait pas le faire.

- Ça va pas… Le faire !

Des paroles chuchoter à mon attention alors que je peinais difficilement à la réceptionner, reculant de quelques pas. Difficilement, mais surement, je faisais ces quelques pas qui me demandait une force énorme pour me remettre à distance optimale.

- Ça… Va… Le… Faire !

Puissant dans mes ressources, je lançais avec moins de force certes la balle, mais au moins atteignait-elle sont destinataire. J’étais quand même content de moi, j’avais souffert, mais j’avais réussis ! Plus que dix-neuf fois et je pourrais atteindre la prochaine épreuve ! Je sens que je vais être tétanisé en sortant de la salle hahaha…

- Juste… Ne mettez pas plus de forte dans le lancé, vous me tuerez à coup sur je pense hahaha !

Je souriais, des perles de sueur glissant sur mon front. Je souriais, mais pas un sourire très rassuré, disons que c’est un sourire de détermination, prêt à en découdre avec cette balle. D’ailleurs mon regard était tout autant déterminer, je peux le faire, je payerais des jours de courbatures, mais je peux le faire, je le sens !

@tag pseudoDoctor of your heart


Je vous parle en querderlien en #0099ff et en anglais en italique !

La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi du Sud
Gabriel Agreste

Gabriel AgresteRoi du SudMessages : 36
Date d'inscription : 01/05/2020


La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] Empty
MessageSujet: Re: La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim]   La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] EmptyDim 5 Juil - 15:44



La crevette et le mastodonte

Feat. Hoon Park

Un entraînement habituel, facile, chose que tu fais tous les jours pour toi. Par contre, clairement pour le jeune médecin, ce n'est clairement pas son habitude. Tu n'as pas mis de force, enfin, le minimum syndical pour réussir à envoyer la balle pour qu'elle fasse tout le trajet. Par contre, la réception fut très difficile, même s'il fit de son maximum pour réussir à faire genre que tout va bien. Cela se sentait qu'il était mal au point, à bout de souffle, tu as peut-être mit la barre trop haute pour lui, mais c'est un bon entraînement. Désormais, c'est lui qui avait la balle dans son camps, il se devait de l'envoyer de toutes ses forces. Recevoir une balle est une chose, réussir à l'envoyer, c'est très différent. Le poids est plutôt impressionnant, mais il est grand, il peut sûrement la renvoyer, mais ce que tu voulais savoir, c'est la force qu'il allait l'envoyer. Il faut déjà réussir à lui faire tout le trajet nécessaire, la trajectoire et la force qu'il restera à la fin. C'est ceci que tu vas examiner de son lancé. Surtout, la taille fait beaucoup ; lancer une balle de tennis n'est pas la même chose qu'envoyer une balle de musculation comme celle-ci qui pèse plusieurs kilos. En tout cas c'est à son tour. Tu essayes de le motiver pour qu'il y arrive.

Il prit son élan, il réunit ses forces, cela se sentait, il était prêt à l'envoyer. La balle s'envola, non sans douleur. La trajectoire, la hauteur, ce n'était pas parfait, mais c'est normal, c'est la première fois qu'il exerce, cela ne peut pas être optimal, mais ce n'était pas catastrophique non plus. La balle se dirigea vers toi. Tu te devais de te baisser pour réussir à rattraper la balle sans qu'elle touche le sol, il manquait de force, c'est une évidence. Alors que le médecin recula suite à l'impact de la balle, de ton côté, c'est limite si tu ne devais pas avancer pour réussir à l'attraper comme il se doit. En arrivant, il n'y avait aucune force résiduelle restante.. sauf si c'est toi qui est bien trop musclé ? C'est une possibilité, mais tu pars plus rapidement sur la première solution, il n'a pas tant de force que ça, mais il a des ressources, il est endurant et tenace, c'est une très bonne chose, bien plus qu'être réellement fort. Tu le félicitas de son action, lui rappelant, même s'il n'avait pas oublié, qu'il restait encore des échanges, chose que vous allez faire très vite. Même si par la suite, tu mis moins de force, pour éviter de le tuer, tu accéléras le rythme afin que son corps puisse travailler au mieux. C'était difficile pour lui, surtout sur la fin, mais il réussit jusqu'au bout, ce qui est une excellente chose, mais vu son état, tu savais qu'il fallait arrêter là pour aujourd'hui, il ne supporterait pas plus, c'est une évidence.

On va s'arrêter là pour aujourd'hui je pense. La suite risque de te tuer si on continue ainsi ! Pense a essuyer ta sueur, sinon tu vas te choper une poussée de bouton, cela ne sera pas très agréable ! Hahaha !



Tu appliquas toi même ce que tu disais. La sueur est un bon signe pour signifier que tu as bien travailler, par contre, l'effet qu'il peut avoir derrière n'est pas des plus agréable. Rien de dangereux, juste que ce n'est pas très agréable sur le plan esthétique et pour un métier comme médecin ou bien à la Mairie, l'apparence reste primordial, il ne faut pas se le cacher. Il devait reprendre, il n'allait pas pouvoir se mouvoir normalement pendant quelques temps, ses muscles vont très vite le faire souffrir, et les courbatures risquent de se déclencher dès le lendemain. Du moins s'il ne s'étire pas comme il se doit. Pendant que vous allez vous reposer tous les deux, buvant un coup, vous essuyant, tu lui dictas tes conseils pour qu'il puisse détendre ses muscles, les étirer comme il se doit afin de limiter les douleurs du lendemain. Cela ne les annulera pas, mais cela évitera des grosses douleurs au point de l'immobiliser sur son lit. Tu lui expliquas plusieurs choses à faire, maintenant ou tranquillement chez lui par la suite, ce n'est pas obligé de les faire juste après, mais il ne faut pas tarder quand même et éviter de les faire trop tard. Tu lui en montras quelques uns tout de même, très rapidement, pour qu'il est les bonnes positions lorsqu'il va les faire.

Alors, dis moi, comment se nomme la chanceuse ? Le mariage, faut y penser. On ne sait jamais ce qui peut arriver, autant lui mettre la bague au doigt, non ?



La notion de mariage peut être abrupte pour beaucoup de monde, mais de ton côté, non seulement tu adores les célébrer, mais en plus, c'est une chose qui te tient à cœur. Tu aimes une personne, tu lui passes la bague au doigt, c'est aussi simple que ça. Bien sûr, tu ne forceras pas le pas, s'il ne désire pas s'engager, c'est un choix, même si tu ne comprendras pas la chose. Il semble être fou amoureux, trop sûrement, alors c'est une suite logique donc s'il n'y a même pas penser, c'est qu'il y a un problème dans leur couple, qu'il en soit conscient ou non. En tout cas, il avait le temps de te répondre, plusieurs longues secondes, le temps que tu puisses boire ton cocktail afin de t'hydrater. Soudain, une personne entra dans le bâtiment de sport, se rua est plus judicieux d'utiliser dans la réalité. Il était paniqué, il semblait qu'une personne ait fait un arrêt cardiaque, ou un arrêt cérébral du moins il est juste tombé comme ça, alors qu'ils étaient entrain de discuter, juste à l'extérieur du bâtiment et qu'il avait besoin d'appeler l'hôpital en urgence pour qu'on le prenne en charge. Cela arrive souvent, bien plus qu'on pourrait le penser et généralement ces personnes ont un point en commun, mais ça, tu te le gardes pour toi, pour les spécialistes. Tu t'essuyas le front, le torse, rapidement afin de pouvoir remettre un t-shirt, te relevant.

Bon, je vais voir ce qu'il a, on aura sûrement besoin de bras.. et d'un médecin, en attendant les urgences. Tu m'accompagnes ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] 5vcs
Hoon Park

Hoon ParkMessages : 188
Date d'inscription : 13/12/2018


La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] Empty
MessageSujet: Re: La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim]   La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] EmptySam 11 Juil - 18:07


La crevette et le mastodonte

Feat Park Hoon & Aylsword Eliakim

J’avais pris sur moi pour relancer cette balle de bien trop de kilos pour moi. Je sens que je vais souffrir aussi bien pendant qu’après la séance, mes muscles me dirons d’aller me faire voir d’avoir eu une si bonne idée. Littéralement je marcherais quand un pantin mal articulé, rouillé, tout ce que vous voulez, mais en attendant… Il restait bien des échanges avant de mourir ! J’avais tenu tant bien que mal au échanges de balle, bien que certaines fois je voyais la mort me faire coucou au loin, près de la sortie de la salle de sport.

Quand l’exercice fût finis, je m’asseyais sans délicatesse au sol, je me sentais mon coeur qui battait fort, si fort… Mes muscles ne demandait qu’a arrêter de se contracter, mais il restait ainsi, me faisant presque croire à une crampe. Et ne parlons pas de ma respiration, rapide et ample. Je n’en pouvais plus et cela se voyais vu que mon compagnon de musculation arrêta la séance en soulignant mon état. Je m’essuyais le visage de la transpiration qui perlait sur mon visage, reprenant petit à petit mon souffle.

- En effet… Mieux vaut avoir la peau impeccable… Qui sait si jamais on veut m’engager de nouveau comme mannequin haha… !

Je pris ma bouteille d’eau et je siphonna au moins la moitié de son contenu, j’en avait réellement besoin… Et vu que la séance était enfin finie, je me mettais à l’étirement, car demain je n’ai pas envie de ressembler à un robot rouillé. Je l’écoutais me parler tout en m’étirant, je sens que je vais faire une bonne sieste en rentrant…

- Bay, elle s’appel Bay la chanceuse hehehe ! Par contre on attendra pour le mariage hein, on se fréquente depuis même pas un an. Me portez pas la poisse, je sais qu’elle pourrait trouver lagement mieux que moi, mais avant de faire une telle demande, il faut être stable dans la vie, habiter ensemble est déjà un bon début ! D’ailleurs il faut que je fasse des travaux chez moi pour agrandir et permettre à sa fille de venir vivre à la maison…

L’ai pensif, il me rappelait par la même occasion que je devait faire de la paperasse pour agrandit mon chez moi, histoire que le petit bout de choux qui est sa fille puisse avoir sa propre chambre, car j’en ai pas vraiment. Sauf que rapidement je fût tirer de mes pensées par une personne qui déboulat dans la sale, l’air paniqué. Il disait que son ami était tombé, comme ça, sans raison apparente et que c’était surement un arrêt cardiaque ou cérébral. Heureusement pour lui que le meilleur médecin de cette ville est là !

- Vous en faites pas, ça, je gère !

Dans un bond et avec un léger sourire je pris mes affaires et me dirigeais vers la personne en panique, criant que j’était médecin. Rapidement il me conduisit à son ami, dans la rue et je me jetais au sol quasiment pour relever ses paramètres vitaux. Je sens un pouls, il respire, son cas n’est pas des plus grave, même si les secours devraient se bouger. Qui sait ce qui pourrait lui arriver ? Je relevais son menton pour dégager les voies respiratoires et le mettais en position latéral de sécurité, restant à ses côté pour suivre une quelconque évolution. La situation étant maitrisée, les secours en route, je regardais Eliakim avec un léger sourire.

- La situation est sous contrôle ! Encore merci de votre aide et de vos conseils. Je vais rester ici en attendant les secours, vous en faites pas.

Voir même que je les accompagnerais pour être sûr que tout aille bien et que l’hôpital prenne bien le relais. Je pense que pour aujourd’hui nos chemins se séparent, mais quelque chose me dit qu’on se reverra forcément, lui et moi.

@tag pseudoDoctor of your heart


Je vous parle en querderlien en #0099ff et en anglais en italique !

La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi du Sud
Gabriel Agreste

Gabriel AgresteRoi du SudMessages : 36
Date d'inscription : 01/05/2020


La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] Empty
MessageSujet: Re: La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim]   La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] EmptySam 11 Juil - 21:05



La crevette et le mastodonte

Feat. Hoon Park

Les jeunes et l’institution du mariage ne font que très peu bon ménage de nos jours, chose que le jeune médecin exprime très bien. Il l'aime, ils s'aiment, et pourtant rien n'y fait, cela lui fait peur. Il détaillait les plans concernant le futur avec cette fameuse Bay, chose que tu écoutais attentivement, les plans de rénovation de son domicile, d’agrandissement, ce qui ne ferait pas de mal effectivement pour passer d'une seule personne à trois, surtout pour un enfant, il faut adapter les lieux. Maintenant, c'est tout de même plus compliqué qu'il ne pense. Tu ne sais pas s'il est propriétaire ou juste locataire, mais vu la personne, tu te doutais qu'il n'allait pas être propriétaire des lieux, à moins qu'il détient des ressources supplémentaire dont tu ignores tout, qu'il cache pour l'instant. Dans tous les cas, c'est une chose qu'il pourra aisément demander, qu'il soit propriétaire ou non, mais il devra passer par la mairie, car c'est de ton ressort, du moins à toi et à tes ministres, si on peut les appeler ainsi. Néanmoins, pas forcément le temps de faire les papiers ici, puis tu n'as rien sur toi, les formulaires, pour le lui permettre, néanmoins, il n'aura qu'à demander un rendez-vous à ta secrétaire et cela devrait bien sûr, il n'aura qu'à dire qu'il vient de ta part et ça sera bien plus simple pour lui.

Malheureusement, vous êtes couper dans votre discussion, dans sa réflexion, par une personne qui venait de perdre son ami, du moins que son ami ne se sent pas bien. Même si c'était la panique de son côté, tu restais calme, après tout, cela ne sert à rien de paniquer pour le coup. Tu voulais voir ce qui se passait, savoir si tu pouvais aider, chose que le médecin semblait être de ton avis également car sans hésité, comme s'il venait de retrouver un second souffle, démontrant parfaitement sa passion pour la médecine, le besoin d'aider les autres, il se rua à l'extérieur. Tu avais presque du mal à le suivre, tellement qu'il semblait être en forme quand il s'agit d'aider une autre personne. Calmement, tu suivis ton partenaire de sport du jour jusqu'à l'extérieur où il se mit immédiatement à s'occuper de l'homme au sol. Les gestes du toubib furent précis, rapide et surtout fait à la perfection, du moins cela à l'air. Tu n'es pas du métier, mais tu as déjà vu des médecins faire, à l'armée, c'est monnaie courante de se retrouver à l'infirmerie, de voir des soldats tombés dans les pommes, être dans le coma, bref, tu as souvent vu des médecins faire, même sur toi à plusieurs reprises. Il pouvait donc faire un diagnostic rapide, chose que tu laissais faire, ce n'est pas de ton ressort. Il semblait savoir tout ce qu'il faisait, sauf que tu n'étais pas aussi confiant que lui.

Désolé de vous décevoir docteur, mais je crois qu'il faudra bien plus pour lui. J'ai déjà vu cela, il ne tiendra pas. Vous voyez le sang au niveau des oreilles et des yeux ? Je ne suis pas un expert, mais ça, c'est dû à un pouvoir.. sauf si autre chose de plus naturel, mais je ne pense pas. Aucun médecin n'arrivera à le soigner.. Du moins aucun cas n'a survécu si c'est bien ça.



Tu n'es pas médecin, par contre tu connais bien l'utilisation des pouvoirs, du moins les conséquences. Tu demandes à l'hôpital de te répertorier tous les cas qui peuvent être provoqué par un pouvoir, blessures, morsures, conséquences d'un abus de pouvoir, etc.. Il faut dire qu'à Quederla, dans ta ville, c'est assez monnaie courante donc les dossiers sont plutôt impressionnant. Les blessures, les types de blessures sont assez nombreuses, pourtant, ce qui arrive à cet homme, c'est assez similaire à un grand nombre de cas en ville, surtout ceux qui disposait de psyché. Tu ne sais pas pourquoi, la raison de tout ça, mais c'est juste ce que tu as pu remarquer avec le temps. Néanmoins, le médecin semblait vouloir lui sauver la vie, donc pourquoi pas, après tout, tu te trompes peut-être et d'un côté tu espérais cela. Voyant l’investissent du médecin, tu te voulais de l'aider. Tu écartas l'homme qui prenait soin de la victime afin de pouvoir le relever, porter la victime sur ton épaule.

L'ambulance sera trop longue. L'hôpital n'est pas très loin, alors je vais l'emmener. Si jamais tu veux faire des travaux ou quoi, n'hésite pas à appeler la Mairie et dis que tu viens de ma part, ma secrétaire fera le nécessaire. Allez, bon courage pour la suite.



Après avoir saluer ton nouvel ami, un citoyen sur les épaules, tu te rendis à l'hôpital afin qu'il puisse être prit en charge, même si tu te doutais que ça ne servira à rien, mais tu fais ton devoir de protection. En tout cas, c'était une bien bonne journée, bien rempli malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] Empty
MessageSujet: Re: La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim]   La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La crevette et le mastodonte [ft. Eliakim]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Rps 2020-