La ville est en Décembre 2020
Le Deal du moment : -38%
Machine Espresso automatique avec mousseur Philips ...
Voir le deal
249.90 €

Partagez
 

 Aaron Volund - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Spectre
Aaron Volund

Aaron VolundSpectreMessages : 77
Date d'inscription : 17/06/2020


Aaron Volund - Terminé Empty
MessageSujet: Aaron Volund - Terminé   Aaron Volund - Terminé EmptyMer 17 Juin - 20:02

Aaron Volund - Terminé Y3kt

Aaron Volund
Aizawa Shouta
- BnH

« La pire arme de l'homme, c'est son ego. »

Nom : Volund
Prénom : Aaron
Surnom : Ronron (par sa mère, sa sœur, sa nièce et sa femme).
Nom de code : Splash
Sexe : Masculin
Date de naissance : 4 Janvier 1988
Âge 32 ans
Camp : Gouvernement
Rang dans la Famille : Spectre dans le Gouvernement
Pouvoir : Pas de pouvoir
Métier : Fleuriste et mécanicien pour arrondir les fins de mois.
Situation : Marié, deux enfants.



De quand date votre entrée dans le camp ? Il y a deux ans environ, en l'année 2018.
Quels sont les liens avec votre clan ? Très loyal envers le maire et ses compagnons Spectres.
Possédez-vous une arme, si oui laquelle ? Il possède trois pistolets à silex, deux qu'il garde toujours sur lui, et un de secours chez lui. Il a également deux poings américains dans sa demeure.

Aaron Volund - Terminé S3d4

Aaron a beaucoup changé au fil de sa vie. De timide, gentil et plein de vie quand il était enfant, il est passé de vantard, vulgaire et audacieux durant son adolescence. Il est ensuite devenu le comique de service, l'effronté, le rancunier mais également le tenace. Durant ses années de soldat, il est devenu fort, protecteur, confiant, téméraire et aimant.
Aujourd'hui, à 32 ans, il est resté drôle sans forcer le trait, il est resté tenace et il est devenu courageux. Il a appris à pardonner, à écouter, à se remettre en question. Il reste confiant mais connaît ses limites. Il ne se vante plus, garde sa vulgarité pour ses ennemis. Il reste protecteur et aimant envers sa famille et ses amis, mais maintenant il l'est envers le Gouvernement, le maire et les autres Spectres. Il est beaucoup plus posé, la vie lui a appris des leçons qu'il compte bien retenir et transmettre.
Aaron est généralement de bonne humeur, taquine un poil, a de la conversation. Il aime bavasser, dire ce qu'il a dire mais aussi parler pour le plaisir de de faire. Mais il est aussi à l'écoute, essaye de juger le moins, de trouver des conseils avisés, d'aider comme il aurait aimer qu'on l'aide.
Mais si quelqu'un le cherche, le menace lui, sa famille ou ses amis, il peut devenir sérieux, très sérieux. L'humour est encore là, mais il ne fait que déguiser les menaces et la froideur que ressent Aaron envers ce quelqu'un. Il ne va pas se camper directement sur ses positions. Non, il va observer, rester désinvolte et ne rien montrer de ce qu'il sait faire. La pire arme d'un soldat, c'est sa vanité. La pire arme de l'homme, c'est son égo. Deux leçons qu'il a appris durement, deux leçons qui resteront gravées dans sa mémoire, sa personnalité et son corps.

Aaron est simple, a des goûts simples, il veut juste désormais profiter de sa vie et de ce qu'elle a à offrir. Le brun, en tant qu'ex-soldat, veut également défendre la vie paisible de Quederla, ses valeurs et sa vision du monde.

Le trentenaire aime la douceur des sucreries, la beauté de sa femme, le doux parfum des fleurs, la chaleur humaine et le rire de ses enfants. Mais il apprécie également le goût familier du sang, la vision des sourires des sauvés, l'odeur de la poudre, le contact brutal d'un corps contre le sien et le bruit de la détonation.

Aaron est quadrilingue, il parle anglais, japonais, quederlien et italien. A des notions de français, de coréen et de russe, c'est-à-dire il le parle assez correctement pour être compris et comprend ce qu'on lui dit si la personne parle assez lentement avec des mots simples. Il a également les bases dans plusieurs autres langues, ce qui signifie : bonjour, au revoir, s'il vous plaît, merci, à vos ordres, fils de p***, con***d, je vais te tuer et t'es morts. Les bases quoi.


Aaron Volund - Terminé Y5ah

Pour parler d'Aaron, il faut commencer par ses cheveux. Il les adore. C'est la seule partie de son corps à laquelle il prend vraiment soin. Il a de beaux cheveux bruns, souples et légèrement ondulés. Il aime les avoir longs, un peu plus long que le carré. Mais sa période à l'armée a été une période noire pour ses cheveux : une coupe rasée ! Avec ça, il a détesté encore plus ce lieu, enfin à ses débuts. Bref, il a de beaux cheveux car il le vaut bien.
Aaron a des yeux verts, un nez fin et une bouche fine. Il a le bas de la mâchoire composé de ferraille suite à sa dislocation. Désormais, il accentue beaucoup les "p" et les "b" et il galère un peu avec le son "o". Il néglige sa pilosité faciale, sa chère et tendre Cacendre est toujours en train de râler à cause de ça. Il la rase uniquement quand ses enfants ou sa femme lui disent qu'il pique.
Le brun n'a pas de larges épaules mais il a une fine musculature qui lui reste de ses années d'entrainements. Il a perdu, entre sa vie de soldat et sa vie de Citoyens/Spectre, au moins une dizaine de kilos de muscles. Il mesure 1m76 pour 78 kilogrammes. Pas vraiment petit, ni vraiment grand, Aaron n'est pas non plus imposant par sa carrure. Il reste assez souple et endurant.
Le brun a de nombreuses cicatrices. Une sous l'œil gauche reçut le même jour que la perte de sa mâchoire du bas. L'opération de cette dernière a laissé une légère cicatrice qui longe sa mâchoire sous le menton. Etant droitier, il arrête les coups du bras gauche. Il a cinq légères cicatrices et une beaucoup plus marqué d'armes blanches sur l'avant-bras gauche. Il a une cicatrice de balle dans l'épaule gauche ainsi qu'une autre qui lui rafle la jambe droite. Il a des cicatrices au couteau sur les épaules et une au ventre.
Il aime porter des choses simples et confortables. Pull et pantalon l'hiver, t-shirt et pantalon l'été. Il ne va pas s'amuser à porter des quelconques bijoux ou autres accessoires. Il a tout de même ses deux pochettes en cuir accrochées à son pantalon d'où dépassent ses deux pistolets à silex.

De la naissance à ses huit ans.

Tout commence par le commencement, ici la vie.
Aaron vint au monde dans un hôpital de Kyoto. Né d'un père américano-japonais et d'une mère quederlienne, il dut partager ses parents avec une grande sœur au doux nom d'Akari de trois ans son aîné. Et comme vous l'avez compris Volund est américain, Akari est japonais et Aaron ? Je vous le donne dans le mille, c'est quederlien.
Aaron n'a pas eu une enfance difficile, elle était même parfaite à ses yeux. Il passait son temps à jouer avec sa sœur, à faire des câlins à ses parents et à se faire chouchouter par ses grands-parents paternels. Akari lui avait expliqué quand il avait six ans que Chris, son papi était venu au Japon à cause de son affectation à l'armée, mais il était tombé amoureux de Fuyumi, la maman de son papa. Chris a décidé de quitter l'armée quand il en a eu l'occasion et il est venu rejoindre son amour de toujours. Et comme Aaron aimait bien cette histoire, il voulait faire comme papi : entrer dans l'armée et trouver l'amour de sa vie.
Sa vie avait des hauts et des bas, tout ce qui avait de plus normal. Il aimait discuter avec sa soeur qui lui racontait souvent des histoires sur tout. Son père, qui tenait une boutique de boissons que les enfants ne pouvaient pas boire, était le plus fort. Des fois il devait botter certains arrières-trains qui essayaient de mettre le boxon dans son établissement. Sa maman était très gentille. Elle ne travaillait pas et donc Akari et lui pouvaient la voir très souvent.

Puis maman et papa commencèrent à ne plus s'aimer. Et finalement, maman nous obligea à partir, loin de papa et loin de papi et mamie.

***

-Les enfants n'enlevez pas vos chaussures ! Dit maman en quederlien.

Akari qui avait déjà passait l'entrée, y retourna pour remettre ses chaussures. Maman apparut avec des sacs à dos dans les mains.

-Enlevez vos cartables.

Maman aida Aaron à enlever le sien et lui en mit un des deux sacs sur le dos.

-On va quelque part ? Demanda Akari en japonais, tout en mettant sur son dos le sac qu'avait posé maman à ses pieds.

-On va prendre le bateau ! Dit-elle toute enjouée dans sa langue maternelle.

Aaron exultait, il avait toujours rêvé de prendre le bateau mais il n'en avait jamais eu l'occasion.


-Et papa ? Interrogea Akari, s’évertuant à utiliser le japonais.

Maman ne répondit pas et retourna dans la maison. Elle revint avec son manteau, un sac sur le dos et deux autres sacs dans ses mains. Elle s'assit dans l'entrée pour mettre ses chaussures et finalement ouvrit la porte de la maison.


-Allons-y, le port n'est pas loin. On va marcher un long moment mais il faut être courageux d'accord ? On va pouvoir voir un bateau qui peut porter au moins trente personnes.

-Wouah, il doit être super gros ! S'exclama Aaron en quederlien.

***

C'est ainsi qu'à huit ans qu'Aaron fit de nouvelles expériences. Il marcha une heure avec un sac lourd sur le dos sans avoir l'aide de papa. Il prit le bateau pour la première fois. Il fit un voyage d'un mois, le bateau ce n'était plus vraiment drôle. Il arriva sur une île inconnue où il comprenait tout le monde. Il rencontra de nouveaux grands-parents. Il vit maman pleurer de joie et de tristesse à la fois. Sa sœur n'avait pas parlé à sa mère pendant le voyage sauf pour lui faire de nombreux reproches en anglais, langue que leur mère ne comprenait pas très bien.
Aaron n'aimait pas ses huit ans.

De ses huit ans à ses treize ans.

Sa première année à Quederla n'était pas la plus heureuse de sa vie. Il voulait son père, ses amis, sa maîtresse, ses jouets, sa maison, ses vrais papi et mamie. Sa sœur de onze parlait anglais tout le temps pour montrer qu'elle n'allait faire aucun effort. Et par-dessus tout, maman était triste. Un jour, elle s'était énervée, en criant très très fort sur Akari : "Puisque tu ne m'aime pas, je m'en vais." C'est ainsi qu'au mois d'Octobre maman disparu les laissant avec leurs nouveaux papi et mamie. Elle ne revint qu'en Décembre. Akari et Aaron lui ont fait le plus long et le plus humide des câlins. Maman s'excusait, Akari aussi.
La vie reprit son cours. Akari et Aaron s’habituèrent comme ils le purent à Quederla et se firent des nouveaux-amis.

***

-Djeg'o, attends-moi, interpella un Aaron de treize ans en suivant son ami.

-Cours plus vite Volund, cria le garçon âgé de quinze ans.

Djeg'o finit par s'arrêter devant une maison assez étrange de la vieille ville. Il attendit qu'Aaron le rejoigne avant de frapper des coups à la porte.


-Mot de passe, fit une voix de l'autre côté.

-Un mélange prématurée vaut mieux qu'un mélange explosif, répondit le garçon basané.

La porte s'ouvrit et Djeg'o traîna Aaron à sa suite. Le jeune americano-japonais-quederlien essaya de se faire discret tout en essayant de comprendre le lieu où il se trouvait. Ils arrivèrent tous les deux dans une grande pièce assez vielle mais étrangement propre malgré les murs défraîchis et quelques meubles cassés. Il y avait d'autres jeunes assis un peu partout discutant en groupe.


-Qui nous ramènes-tu Djeg'o ? Demanda une fille assit sur un siège défoncé.

-C'est Aaron, un SP mais il parle trois langues. On peut peut-être amélioré nos MS avec ça.

Aaron était complètement paumé et ne savait pas vraiment comment réagir. Mais où diable Djeg'o l'avait-il emmené ? La fille l'observa longuement puis prit la parole :

-Tu parles quelle langue ?

-Le quederlien, le japonais et l'anglais.

***

Aaron intégra alors ce groupe qui ne voyait ni les Familles ni le Gouvernement. Un groupe qui voulait juste améliorer la société quand ses membres seront adultes. Valait mieux un mélange prématurée où Domae, Elementis, Télékyns et Sans-Pouvoirs se mélangeaient, qu'un mélange explosif d'adultes qui se tirent dans les pattes pour une gueguerre qui a commencé il y a deux siècles.

De ses treize ans à ses quinze ans.

Aaron avait aidé son groupe a améliorer les messages secrets qu'ils se passaient entre eux à l'école, qu'ils taguaient sur les murs de la ville. Il traînait avec quelques Domaes, Elementis et Telekyns. Il comprenait mieux le malaise qu'il avait senti depuis son arrivée. Les habitants de cette ville ne s'aimaient pas, à un point viscérale. Le brun avait tout de suite adhérer à l'idéologie de sa bande secrète. Quitte à vivre ici, autant faire en sorte que cette ville soit vivable un jour.
Ils étaient une quarantaine. Il y avait trois Domaes, dont deux qui avaient passé la cérémonie. Il y avait sept Elementis et les sept avaient passé la cérémonie. Trente-quatre des membres sont des Sans-Pouvoirs comme lui. Et il y a trois Télékyns, un seul avait passé la cérémonie. Et ce Télékyns, c'était Ariya, celle qui l'avait accueilli à son arrivé il y a quelques mois. Elle était belle et forte. C'était la plus âgée d'entre tous du haut de ses seize ans et c'est elle qui avait amorcé le groupe il y a deux ans. Aaron était tombé amoureux d'elle mais il ne voulait pas lui avouer ses sentiments, enfin pas tout de suite. Il devait tout d'abord être digne d'elle.

Mais à part ça, sa vie n'était pas vraiment glorieuse. Il séchait les cours ennuyeux quand il le pouvait pour rejoindre la bande. Les profs lui prenaient le chou avec des faut faire-ça, faut faire-ci. "Pour réussir dans la vie, il faut être attentif, travailleur et ne surtout pas se mêler aux Familles." Que des conneries. Il ne voulait pas se faire laver le cerveau comme tous les ex-enfants avant lui qui sont maintenant des adultes-autruches. Ariya avait raison, les adultes ne comprenaient rien et ils voulaient les manipuler.
Il fuyait sa sœur qui un jour l'avait amené devant un mur. Un mur qui portait quelques kanjis japonais, de l'anglais et également du quederlien. "C'est toi ? avait-elle demandé." Il n'avait absolument pas répondu. Mais elle avait compris. Elle voulait qu'il arrête de fréquenter ce "groupuscule", d'après ses mots. Qu'elle ne reconnaissait pas son frère si gentil. Et là, Akari faisait référence à son comportement à la maison, envers maman et ses grands-parents.
Il fuyait la maison, il fuyait sa mère. Elle lui posait toujours des questions "pourquoi tu rentres si tard ? Où vas-tu ? Tu ne fais rien de dangereux ? Tes profs m'ont dit que tu n'allais pas tout le temps en cours". Au début, sa mère essayait de le comprendre, d'être gentille. Mais comme Aaron ne faisait pas comme ELLE voulait, il avait bien vu que sa mère avait changé de comportement avec lui. De l'exaspération, de la colère. "Tu es comme ton père ! lui avait-elle crié un jour".
Aaron faisait de nombreuses fugues. Sa famille ne comprenait pas qu'ils vivaient dans un monde de faux-semblants qui obligeait les enfants à s'entre-déchirer. Les Domaes et Elementis dans l'Alliance, les Télékyns, et les Sans-Pouvoirs dans le Gouvernement ou des SP devenant des autruches ne voyant rien de ce qui se passait à Quederla. Ariya et Djeg'o lui avaient ouvert les yeux. Ils étaient sa véritable famille ne voulant pas qu'il devienne un soldat dans une guerre invisible.

***

Après quelques jours sans être passé à la maison, Aaron avait besoin de nouvelles fringues. Cela faisait deux ans qu'il fuyait sa famille comme la peste. Il essaya d'entrer par la fenêtre de sa chambre mais bizarrement le système d'ouverture n'était plus le même. Il fit alors le tour de la maison pour entrer par la porte de derrière. Il vérifia qu'aucune lumière n'était allumée. Il pénétra alors dans le bâtiment discrètement mais une allumette craqua et sa mère alluma lampe à l'huile. Aaron se crispa et essaya de s’agrandir et de s'élargir. Il y avait un grand sac sur la table de la cuisine.

-Tu pars, dit sa mère.

Aaron ouvrit la bouche pour dire quelque chose mais sa mère le devança. Elle posa un papier sur le sac.


-Tu pars en école militaire, dès demain. Ne tente même pas de fuir, ils te trouveront. Et si ils trouvent "tes amis" ils n'hésiteront pas à s'occuper du problème. Soit tu y vas docilement soit ils t'y emmèneront de force.

-Tu veux m'enfermer ? Souffla Aaron sous le choc.

-Non, je veux t'aider, dit sa mère d'une voix plus douce.

-Mais bien sûr.

Aaron fit demi-tour et quitta la maison. Il retourna dans le QG et expliqua sa situation à Djeg'o, son pote Domae qui créchait ici depuis trois ans maintenant. Ce dernier lui demanda de partir bien gentiment dans l'école sinon Aaron mettrait le groupe en danger.

-Mais je ne veux pas vous abandonner, ni partir. Ma place est ici, pas là-bas.

-Je sais, mais le groupe passe avant chacun ici. Ton sacrifice rendra fière Ariya.

Aaron écouta son meilleur ami. Il retourna alors chez lui aux premières lueurs de l'aube et il attendit patiemment que l'on frappe à la porte.

***

Et quelqu'un frappa, un nouveau pan de sa vie s'ouvrit.

De ses quinze ans à ses dix-huit ans.

Ah, que dire de cette école militaire. Elle ressemble en tout point à une école normale, exceptés l'enceinte, l'internat, les mornings routines, les corvées et les soldats qui faisaient office de professeurs.
Il ne voulait pas y aller mais il n'avait pas le choix. Il devait protéger le groupe, Djeg'o et Ariya.
Il rentra dans une sorte de pièce où on le mesura, le pesa et le médecin militaire vérifia plusieurs autres trucs tout en lui posant des questions. Questions auxquelles il ne répondit pas, pas folle la guêpe. Ensuite, il passa dans une pièce qui ne lui inspirait pas confiance et à raison. "Venez-vous placer sur la chaise pour la coupe réglementaire." Alors là, c'était le pompon de l'horreur. Raser ! Ils voulaient lui raser ses beaux et magnifiques cheveux. Aaron avait essayé d'argumenter, de se débattre et finalement il ressorti de cette pièce, le crâne nu et son amour-propre en miette. Il avait suivi sous le choc le soldat qui lui faisait visiter l'école tout en lui expliquant les règles.

Il vécut ainsi quatre ans dans un dortoir. Au début, il ne voulait pas s'intégrer car ces gosses-là avaient été matraqué par les adultes. Puis il s'était rendu-compte que la grande-majorité d'entre eux ne voulaient pas être ici.
Hélios était le calme du groupe. Il était grand et musclé mais il n'était pas très causant. Il était assez réceptif à l'humour et il était étonnamment attachant. "J'suis là parce que ma mère avait peur pour moi. Elle a des dettes et elle ne voulait pas me mettre en danger. Ici, je suis protégé d'après elle. Mais qui la protège, elle ? Je veux devenir fort pour pouvoir aider ma mère."
Jyliann était un peu idiot mais il était assez bon dans tout ce qui était manuel. Il l'ouvrait toujours quand il ne fallait pas, se faisait toujours remarquer. Mais il était honnête et assumer les conséquences de ses actes. "Haha, pourquoi j'suis là ? C'est simple, j'ai fait une connerie et me voilà ici. Bon d'accord pas une, mais celle-là a vraiment été l'étincelle qui met le feu au poudre. Mon père s'est mis dans une telle rage qu'il a presque réussi à me faire peur."
Ektor avait le même comportement qu'Aaron. Il était têtu, acceptait mal l'autorité, faisait le fier quand il le pouvait et prenait tout légèrement. Lui et Aaron auraient pu être frère que personne n'en serait étonné. Ils n'acceptaient pas l'idée de passer le début de leur vie ici et donc se débattaient avec leur ego pour rester ce qu'ils sont. Mais avec ce comportement, ils n'étaient plus vraiment ceux qu'ils étaient à l'extérieur de cette école. "J'ai poussé à bout mon grand-père... je crois. Je n'étais plus vraiment là, et je pense qu'il avait peur pour moi. Mais comme je ne lui laissais pas l'occasion de m'aider, il a trouvé que ça comme solution". Et Aaron se retrouvait dans ses paroles. Il fallut un an à Ektor pour leur dire ça. Avant c'était que de la haine envers son grand-père.

Bref, la vie à l'école militaire était assez routinière. La journée commençait très tôt. Levé 5h, pour s'habiller. 5h05, petit jogging de 5km les deux premiers mois, puis 10km pendant le reste de l'année. En deuxième année , ils courraient 20km et la dernière, ils parcouraient 30km chaque matin. Après la course, venaient les entraînements musculaires. D'abord les étirements, puis les abdos, les fessiers, etc... Ils mangeaient alors à 7h et prenaient leur douche. De 7h30 à 16h, ils avaient cours. Ils avaient une pause d'une demi-heure, puis à 16h30 ils pratiquaient le saut en longueur, le saut en hauteur, l'escalade et le parcours. Une fois par mois, ils sortaient de l'enceinte de l'école pour aller pratiquer la natation. 18h, repos jusqu'au dîner à 19h, puis repos jusqu'à l'heure de l'extinction des feux à 21h.
Enfin ça c'était les horaires de ceux qui suivaient docilement les ordres. Il faut juste remplacer repos par corvées et c'était l'emploi du temps exact d'Aaron, d'Ektor et par extension d'autres personnes. Les corvées consistaient à éplucher les légumes, sortir les poubelles, nettoyer les feuillets, nettoyer la cuisine, le réfectoire, les dortoirs, les salles de cours. C'était également des exercices en plus le matin : courir cinq, dix voir quinze kilomètres en plus, faire 200 pompes en plus, 100 abdos en plus, etc... C'était également être privé de temps de repos, de courrier, de visite et de permission de sortie. Y en a qui résistaient une semaine, d'autres un mois. De temps en temps, quelqu'un avait des corvées une journée parce qu'ils avaient été insolent ou pour une autre raison dans la journée. Quant à Aaron et Ektor, comme ils étaient aveuglés par leur ego, c'était à celui qui tenait le plus longtemps. Aaron gagna, mais était-ce vraiment une vraie victoire ? Ektor avait arrêté après un an, deux mois, deux semaines et trois jours pour une seule et bonne raison : la veille il avait enfin pris conscience que son grand-père n'avait voulu que l'aider. Il voulait alors avoir une permission de visite pour voir son grand-père.
Aaron avait donc gagné par forfait. Une victoire amère. Il décida d'arrêter de faire l'idiot. Au début, il était réellement puni car il refusait les règles, la morning routine, les cours ennuyeux, l’autorité, la discipline. Puis c'était devenu une compétition de celui qui était le plus fort, le plus endurant et le plus têtu, puis un jeu. Maintenant qu'il n'avait plus de concurrent, il avait tout simplement arrêté.
Un soir de repos, il reçut du courrier. Comme pour Ektor, c'était une énorme boîte avec plus d'un an de lettre. Aaron avait senti son cœur battre. Le supérieur qui lui apporta la boîte lui expliqua ce qu'il savait déjà. "Même si vous étiez coupé de votre famille, cette dernière a reçu de nombreux rapport lui donnant ainsi des nouvelles." Lui seul avait été puni. Il aimerait bien lire ces rapports un jour. Il ouvrit la boîte fébrilement. Il y avait beaucoup de lettres. Il les compta.
175. Il avait reçut 175 lettres pendant les 434 jours passés ici. Il fouilla et fouilla. Il n'y avait pas une seule lettre d'Ariya ou même de Djeg'o. Avaient-ils peur de se faire prendre ou se fichaient-ils de lui ? Il prit les 112 lettres de sa sœur et il mit deux jours à les lire pendant ses moments de repos. Il écrivait à côté des réactions qu'il pourrait lui envoyer mais quelques lettre plus tard, la vie de sa sœur avait changé de tout au tout. Elle avait dix-huit ans quand il avait atterrit ici, elle en avait maintenant dix-neuf. Elle avait son diplôme en art, habité dans son propre chez elle, avait un copain, etc... Finalement, il lui écrivit une lettre en disant à Akari qu'elle lui manquait et il la félicita. Il n'écrivit rien d'autre, car sa vie était trop cyclique pour raconter quoi que ce soit. Il se mit ensuite à lire les 12 lettres de ses grands-parents, il leur écrivit une lettre simple en retour. Mais il ne toucha pas au 51 lettres de sa mère. Contrairement à Ektor, il n'avait pas pardonné à sa mère et il ne voulait pas lui parler.

Il continua sa vie à l'école miliaire entre exercices, cours et visites de sa sœur. Maintenant que sa phase "rebelle" était terminée, son professeur principal lui demanda de choisir une filière à intégrer. Le choix était fort limité. Déjà, il fallait dire adieu aux filières d'arts et à quelques filières manuelles. Il restait donc les filières scientifique, économique et sociale, machinerie, sportive et enfin menuiserie. Aaron choisit la filière machinerie, comme ça il pouvait faire des choses utiles dans la vie de tous les jours ou même réparer les véhicules de l'armée si il compte y rester.

***

-Junior Volund, appela le directeur de l'école militaire.

Aaron entra dans le bureau la démarche droite. Il s'arrêta face au bureau les deux pieds collés tout en faisant le salut militaire.


-Repos. Aaron baissa son bras, mis ses mains derrière le dos et desserra légèrement ses jambes. Vous voilà à présent diplômé, voulez-vous continuer dans les niveaux supérieurs et ainsi rejoindre l'armée de Quederla ?

***

Et Aaron accepta, tout simplement. Il revit en même temps que l'arrêt des coupes rasées.

De ses dix-huit à ses vingt-et-un ans.

Aaron passa à nouveau une vie rythmée par la routine. Une morning routine bien huilée, un stage professionnel avec d'autres mécaniciens de l'armée et des entraînements aux combats au corps à corps, aux couteaux et aux armes à feu. La petite nouveauté c''était les sorties. Quand il en avait l'autorisation à seize ans, il n'avait pas voulu la prendre et attendait plutôt les visites de sa sœur, et quelques fois de son copain Cer. Il refusait toujours sa mère mais il ne pouvait pas empêcher l'armée de lui envoyer des rapports, enfin jusqu'à ses dix-huit ans.
Quand il eut vingt ans, il reçu un nouveau titre : oncle. Et quel beau cadeau : Malicia Hyogo. Elle était si petite et si fragile qu'il avait peur de la casser en deux rien qu'en lui soufflant dessus. Akari s'était moquée de lui. Et personne ne se moque impunément du soldat Aaron Volund. Avec son attaque puissante des millions de chatouilles sa sœur s'est avouée vaincue. Cette dernière essayait plusieurs fois de le rabibocher avec leur mère mais Aaron prenait souvent la poudre d'escampette dans ces cas-là.

Que dire de ses amis. Hélios avait arrêter l'école militaire à ses dix-huit ans pour s'occuper de sa mère et pour l'aider avec son diplôme d'ES dans la poche. Ektor et Jyliann étaient tous deux restés. Ils s’entraînaient tous les trois durs, pressés de partir en mission et de voyager. Ektor et Aaron se vantaient assez souvent de leur endurance et de leurs muscles, bien sûr une année de corvées leur avait permis d'avoir un niveau au-dessus de leurs anciens camarades et voir même des nouveaux qui arrivaient à différents moments. L'école militaire recrutait tout le temps. Et un jour, elle était arrivée.

***

-C'est encore Azula, souffla Ektor à Jyliann et Volund.

-Encore... Faut vraiment qu'elle arrête, râla Jyliann. Mais bon elle me fait penser à deux personnes.

-Pardon, on était pas aussi imbu de nous-même, fit Aaron.

-Mmm, se contenta de répondre Jyliann.

Les trois garçons se mirent à rire puis décidèrent de faire quelque chose concernant Azula. Cela ne pouvait plus continuer. Elle faisait parti des meilleurs mais elle n'avait pas la mentalité d'un soldat. Il faut l'esprit d'équipe, faire confiance à ses camarades car ce sont eux qui vous sauvent la vie. Ils décidèrent d'organiser une soirée clandestine. La plupart des recrues les rejoignirent car voir deux des meilleurs les inviter était une aubaine. Ektor, Aaron et Azula jouaient souvent des coudes pour la troisième place. Bien sûr, Ariana et Juli'o, les jumeaux, étaient décidément imbattables.

***

C'est comme ça que leur trio soudé devint un quatuor, du moins durant leur formation.

De ses vingt-et-un ans à ses trente ans.

Comme sa formation allait bon train et qu'il faisait parti des dix meilleurs, Aaron avait de plus en plus de permission. Et il la rencontra : Cacendre. Elle était blonde, assez grande et un peu ronde. Mais qu'elle était belle. Elle était drôle et passionnante. Elle était enseignante en école primaire. Elle avait le plus beaux des visages, la plus belle des voix. Il la rencontra via sa sœur. Akari stressait pour la scolarisation de la petite Malicia et elle avait rencontré Cacendre qui l'avait rassuré puis de fil en aiguille, elles sont devenues amies. Et de péripéties en péripéties, Aaron sortit avec elle, coucha avec elle et elle lui donna un enfant neuf mois plus tard.
Il emménagea donc avec elle, ayant une autorisation spéciale, au vu des circonstances, bien sûr. En échange, pas de mission avant que son enfant ait trois ans. Cela avait ravi Cacendre et par voie de conséquent cela avait ravi Aaron. Le petit Ssazek était le portrait craché de son père ce qui rendait le brun très fier de lui. Il eut la visite de ses amis : Hélios, Ektor, Jyliann et même Azula. Quand le bambin eut huit mois, et Aaron vingt-trois ans, Cacendre et lui se marièrent. Sa mère était là, invitée par la mariée. Et grâce à sa femme il renoua des liens avec sa mère, la pardonna et la remercia d'avoir prit cette décision il y a huit ans.
La nuit de noce fut assez olé-olé puisque neuf mois plus tard, la petite Adrielle venait au monde.
Il passa les meilleures trois ans de sa vie en compagnie de sa merveilleuse et éblouissante Cacendre, de son très sensible Ssazek et de sa guerrière Adrielle. Il voyait très souvent Akari, Cer et Malicia, ainsi que sa mère et ses grands-parents. Dire qu'il avait loupé des moments aussi inoubliables en jouant au petit c** qui croyait tout savoir de la vie manipulé par des gens qui n'avaient aucune considération pour lui.

Et...

Enfin ! Enfin, Aaron avait l'occasion d'aller en mission. Pas que sa vie de famille l'ennuyait, au contraire, mais depuis qu'il avait dix-sept ans, il savait qu'il était fait pour être dans l'armée, défendre Quederla, ramener la paix dans le monde.
Il fut envoyé en Italie. Il avait reçu sa mission six mois plus tôt pour qu'il ait le temps d'apprendre l'italien, ou du moins d'avoir les bases et de renouer avec ses camarades de mission. Il n'avait pas vraiment besoin d'entraînement car il avait gardé la morning routine.
Il parti le 24 Octobre 2014. Il apprit là-bas à utiliser des armes magiques. Il en avait rarement et il devait les utiliser avec parcimonie. Il resta en Italie deux ans et eut six permissions (le voyage n'étant pas compté dans la durée) : deux d'une semaine pour Noël, deux de trois jours pour le 9 Juin, anniversaire de Ssazek et deux de trois jours pour le 8 Novembre, anniversaire d'Adrielle.
En deux ans, il a eu entre les mains une vingtaine d'armes magiques, provenant de Quederla. Il a utilisé huit pistolets de foudre et cinq de feu. Trois poings américains de tigres et six de gorilles.

Le 28 Octobre 2016, il eut une permission de deux mois. Puis il a enchaîné des missions commandos. Elles étaient secrètes, imprévisibles, différentes et pouvaient être localisées n'importe tout. Il alla en Amérique le 31 Décembre, il n'y resta que douze heures. Puis il fit un long voyage jusqu'en Corée, sa mission dura deux jours et il y avait un mort. En France, il resta en planque avec Ektor et deux autres soldats pendant trois semaines avant de recevoir les ordres d'attaquer. Pas de perte, mais Aaron a reçu une balle dans l'épaule. Sa quatrième mission se passa dans un lieu familier, l'Italie. Il y resta sept heures avant de reprendre le bateau pour la suite. Il arriva au Moyen-Orient, il ne se rappelle pas bien de ce qui c'était passé là-bas mais il avait reçut trois blessures au couteau, deux entre les épaules et une dans le ventre. Il est resté deux semaines sur la touche. Il a rejoint une mission en Inde qui a duré deux jours puis il est allé en Australie et en Russie et au Japon. Il resta un mois là-bas, où il essaya de retrouver son père, et c'est là que les mots de sa mère "Tu es comme ton père" prirent tout leur sens. Cet homme qu'il avait suivi n'était pas son père, cet homme était violent et abject. Il reprit sa routine frénétique en Thaïlande puis en Corée et de nouveau en Russie, ensuite il alla en Angleterre, retourna en France et fini sa carrière militaire en Italie.

Le 7 Novembre 2017, Aaron se souviendrait toujours de cette date. Les évènements, eux, sont confus. Il se souvient de son abus de confiance. Il connaissait l'Italie, il savait utiliser les pistolets de foudre, la mission serait facile. Sa vanité l'avait perdu ce jour-là. Il se souvient juste d'une attaque invisible, ils avaient eux aussi des objets magiques. Il y avait une douleur si forte qu'il s'était évanoui.
Il se réveilla deux jours plus tard, une douleur atroce dans le bas du visage, sa joue droite lui pulsait. Il ne pouvait plus parler, ni manger.

***

-Monsieur Volund, dit le médecin italien. Nous avons besoin de votre autorisation pour remplacer votre mâchoire par une en fer, recouverte d'une protection qui évitera cette dernière de vous couper à chaque mouvement. Un hochement de tête suffira amplement comme aval. Après cela, nous vous expliqueront l'étendu de vos blessures, la rééducation et nous ferons signer des papiers.

Aaron hocha simplement la tête. Après sept heures d'opération, le médecin lui expliqua qu'un très violent coup lui avait disloqué la mâchoire et qu'il avait de grande chance d'être encore en vie. Qu'un morceau d'os c'était carrément éjecté lors de l'impact et avait transpercé le bas son œil droit pour ressortir. Que le médecin militaire sur place avait fait preuve de compétence en délogeant rapidement l'os pour éviter que ce dernier sectionne des nerfs optiques.
Le 15 Novembre il était autorisé à utiliser sa mâchoire et il commença sa rééducation.


***

-Répétez après moi monsieur Volund. Je m'appelle Aaron Volund et j'ai trente ans.

-'euh ahell Aaon hung et hai renqu an.

-Nous allons travailler le son "g" aujourd'hui.

***

Aaron resta jusqu'au 14 Décembre en Italie. Il repartit avec une recommandation d'un médecin à Quederla du compère italien, de pommade et d'une meilleure prononciation. Dès qu'il posa les pieds à Quederla, il alla directement voir ses supérieurs pour remettre sa démission. Puis il alla rejoindre sa femme et ses deux enfants âgés de 8 et 7 ans. Cela faisait bientôt un an qu'il ne les avait pas vu.

De ses trente ans à ses trente-deux ans.

Aaron chercha du boulot en tant que mécanicien. Il se mit alors à réparer des voitures, mais ce métier ne lui procurait aucun plaisir et il se mit alors à vagabonder en ville après avoir quitté son job. Il resta devant une boutique, en se rendant compte qu'il restait chaque jour quelques minutes à l'observer. Il poussa alors la porte de "La Fleur de Vérité" et entra. Une vieille femme l'avait accueilli et lui avait demandé ce qu'elle pouvait faire pour lui. "Je veux travailler ici" avait-il dit de but en blanc. La vieille femme, Hannha, avait finalement accepté de le prendre mais d'abord en stage pour lui apprendre les bases.
Puis en Juin 2018, il reçut une lettre qui lui indiqua qu'il avait le potentiel pour un boulot, signée par le maire Eliakim. Aaron laissa un peu poireauté car il ne cherchait pas de job mais la lettre l'intriguait. Il n'avait jamais postulé au Gouvernement, alors comment pouvait-il avoir le "potentiel pour un travail" ? Le trentenaire décida de se déplacer un jour de repos et il fut amené dans une salle. On lui expliqua qu'il était désormais sous l'influence des psychés et qu'ils sauraient si il mentait. Aaron répondit aux questions le plus honnêtement possible sans vraiment s'attendre au débouché. On lui expliqua qu'il avait alors le potentiel de rejoindre la toute nouvelle unité créé au Gouvernement. Être Spectre. De ce qu'il avait compris c'était un ordre sous les ordres du maire et du général, portant des combinaisons les empêchant d'être reconnu par qui que ce soit. Leur identité était protégé par un nom de code et cela devait rester secret pour tout le monde. C'était une des rares unités à utiliser les objets magiques, et Aaron fur recruté pour son expérience avec ce genre d'arme.
Il retrouva étonnamment dans ce groupe Azula. Après, un an sans se voir, elle n'avait pas vraiment changé. Il fut heureux d'être avec une personne qu'il connaissait. Ils allaient faire des étincelles.

Aaron vivait une double-vie qui ne l'affectait pas tant que ça. Hannha acceptait qu'il prenne de long congé puisqu'elle voyait qu'il était passionné par ce qu'il faisait et que ce n'était pas par fénéantise qu'il s'absentait. C'était légèrement plus compliqué d'expliquer ça à sa femme. Mais il avait trouvé : "En tant qu'ancien soldat, je me dois de donner des cours et des conseils aux jeunes quand mes supérieurs me le demandent." et Cacendre répondait toujours "De un, ce ne sont plus tes supérieurs et de deux, si tu peux aider des jeunes qui sont autant perdu que toi tu l'étais, vas-y." Il faisait ainsi en sorte, qu'à chaque fin de mission en tant que Splash, de passer par l'école militaire où il était toujours bien reçu. Il revenait alors le sourire aux lèvres chez lui. Partager son expérience et ses erreurs pour aider autrui, c'était tout bonnement une sensation incroyable.

***

-Monsieur Volund, comment vous vous êtes fait cette blessure ? Demanda un jeune de dix-sept ans en désignant la pommette droite d'Aaron.

-Lors de ma dernière mission. Cette blessure fut une conséquence de celle-ci. Il leva le menton pour montrer sa cicatrice aux jeunes devant lui. Sachez qu'être confiant est une bonne chose quand on veut devenir soldat mais se surestimer est la pire des idées. Retenez ceci "La pire arme du soldat, c'est sa vanité. La pire arme de l'homme, c'est son ego."


 


 
Aaron Volund - Terminé Ojb4

Un Double-Compte (DC) : Non… pour l'instant xD (je kiffe vraiment trop ma vie sur ce fow)
Pseudo : Loclo Quatre, loclo4 ou Loclo4
Âge : 21 ans
Tu es arrivé comment ? En cherchant sur des sites qui recensent les fow RPG
Un commentaire ? Je vous fais des bisous !!
Mot de passe ? Lae valide



Dernière édition par Aaron Volund le Sam 20 Juin - 0:12, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Volund - Terminé V0qh
Laelyss De Lester

Laelyss De LesterMessages : 1107
Date d'inscription : 23/11/2014


Aaron Volund - Terminé Empty
MessageSujet: Re: Aaron Volund - Terminé   Aaron Volund - Terminé EmptyMer 17 Juin - 20:23

Bienvenue chez nous o/
Si tu as la moindre question n'hésitez pas le staff est là ^^


Elle te parle en Brown

KDO
Aaron Volund - Terminé -XoIUmuE5TkYuCFs1-XAHGdFZb8
bitch:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com
Aaron Volund - Terminé V0qh
Kira Seryk

Kira SerykMessages : 3025
Date d'inscription : 15/08/2012


Aaron Volund - Terminé Empty
MessageSujet: Re: Aaron Volund - Terminé   Aaron Volund - Terminé EmptyMer 17 Juin - 21:03

Bienvenue !

Alors pour le groupe... Je te conseille de regarder le pouvoir qui t'intéresse, celui avec qui tu as le plus de possiblités, qui te parler le plus etc. Et à partir de la, tu auras une idée du groupe qui te tente le plus :3

Tout comme Lae, si tu as des questions, n'hésite pas à MP ou squatter discord Wink


Je vous grogne dessus en darkblue.

Aaron Volund - Terminé Kira
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Volund - Terminé Azye
Améthiste N. Denbee

Améthiste N. DenbeeMessages : 140
Date d'inscription : 20/03/2020


Aaron Volund - Terminé Empty
MessageSujet: Re: Aaron Volund - Terminé   Aaron Volund - Terminé EmptyMer 17 Juin - 21:03

Bienvenue :3


Améthiste discute en #8F74A9
Aaron Volund - Terminé Wfzhvg1

love ♥:
 

Aaron Volund - Terminé Gvv7Suf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.quederla-rpg.com/t3771-boite-aux-lettres-de-mlle-denb
Aaron Volund - Terminé 2zra
Arias E. Blom

Arias E. BlomMessages : 525
Date d'inscription : 07/06/2015


Aaron Volund - Terminé Empty
MessageSujet: Re: Aaron Volund - Terminé   Aaron Volund - Terminé EmptyMer 17 Juin - 21:04

Bienvenue parmi nous !
Hâte de rp avec toi, peu importe ton camp je suis sûr qu'on trouvera un lien sympa !
Sur ce, bon courage pour ta fiche !




Aaron Volund - Terminé 7y6o
~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~

Aaron Volund - Terminé 2jqf

Aaron Volund - Terminé Unknown

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Volund - Terminé C96b
Katherine Hammerman

Katherine HammermanMessages : 474
Date d'inscription : 30/09/2017


Aaron Volund - Terminé Empty
MessageSujet: Re: Aaron Volund - Terminé   Aaron Volund - Terminé EmptyMer 17 Juin - 21:06

Bienvenue à toi. ^-^


▬ I look at the stars in #indianred

Aaron Volund - Terminé Unknown

des choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Aaron Volund - Terminé Empty
MessageSujet: Re: Aaron Volund - Terminé   Aaron Volund - Terminé EmptyMer 17 Juin - 21:13

Salut ! Bienvenue et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Reine des Télékyns
Dayana Dawkings

Dayana DawkingsReine des TélékynsMessages : 69
Date d'inscription : 26/03/2020


Aaron Volund - Terminé Empty
MessageSujet: Re: Aaron Volund - Terminé   Aaron Volund - Terminé EmptyMer 17 Juin - 22:49

Ohhh Bienvenue :3

Je vois que tu es en cours de réflexion pour le camps ! Je vais tenter de te convaincre pour les telekyns ! Dayana est une jeune Reine (je viens de prendre le pouvoir) qui veux se battre mais dune manière différente que celle toujours expérimentée. Elle souhaite espionner dans un premier temps, mettre les telekyns en avant pour gagner de l'influence auprès du gouv/citoyen comme ca si une guerre éclate ils auront peut-être le soutien politique et de la population !

Du coup pour le moment c'est une guerre d'espionnage, médiatique. (Actuellement lalliance a mauvaise réputation et je veux men servir :3). Et quand on aura des infos tangibles (nombre, nom, pouvoir, lieux etc...) on attaquera :3

Je peux aussi te dire que notre conclaves est bien vide x'D (juste si tu veux être bras gauche il faudra l'ancestrale sur ton élément seul condition histoire d'avoir un conclave "fort"). Et puis je fais de très bon muffin au cœur fondant de nutella xD

Voila les info de mon coté a toi de voir :3


Aaron Volund - Terminé Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Volund - Terminé V0qh
Laelyss De Lester

Laelyss De LesterMessages : 1107
Date d'inscription : 23/11/2014


Aaron Volund - Terminé Empty
MessageSujet: Re: Aaron Volund - Terminé   Aaron Volund - Terminé EmptyVen 19 Juin - 20:38

Plop !
Alors avant validation, il faudrait revoir ceci :

" Il a utilisé huit pistolets de foudre et cinq de feu. Deux casques de télépathie connectés avec deux coéquipiers. Deux poings américains de tigres et quatre de gorilles."
=> Le casque "connecté" n'est pas possible. Cela voudrait dire que nous avons une technologique supérieur à celle actuelle. Comme ça porte à confusion il faudrait revoir la formulation, surtout que c'est le pouvoir qui agit sur la personne qui permet cette communication.

"Puis en Juin 2018, (je vois avec Felicia/Eliakim pour continuer c'te partie)"
=> Est-ce que tu as vu avec pour l'intégrer dans ta fiche ?

Après modification appliquée ça devrait être bon o/


Elle te parle en Brown

KDO
Aaron Volund - Terminé -XoIUmuE5TkYuCFs1-XAHGdFZb8
bitch:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com
Aaron Volund - Terminé V0qh
Laelyss De Lester

Laelyss De LesterMessages : 1107
Date d'inscription : 23/11/2014


Aaron Volund - Terminé Empty
MessageSujet: Re: Aaron Volund - Terminé   Aaron Volund - Terminé EmptyVen 19 Juin - 22:40


Impec ! Merci pour les modifications, je te valide cette fois sans problème Wink

Tu trouveras ici quelques liens qui utile pour commencer à jouer !

Les liens Tu as des copains, des amis, des ennemis ? Go les lister ici
Une boîte aux lettres Tu n'as pas payé tes impôts ? Une petite lettre rappelle du facteur
Les demandes de rp ou #café-rp sur discord
Les demandes en tout genre Tu veux peut-être un toit sur la tête ? Paraît que c'est pratique, par ici. Tu verras aussi de quoi faire une demande rang perso, une recherche de taf' si tu veux un assistant, et plein petit truc sympatoche

Et surtout, amuse toi bien parmi-nous \o/
Je m'en vais toute suite ajouter ta couleur


Elle te parle en Brown

KDO
Aaron Volund - Terminé -XoIUmuE5TkYuCFs1-XAHGdFZb8
bitch:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com


Contenu sponsorisé

Aaron Volund - Terminé Empty
MessageSujet: Re: Aaron Volund - Terminé   Aaron Volund - Terminé Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Aaron Volund - Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Pour Commencer ~ :: Créer ton ouvrage :: Les Histoires Terminées-