La ville est en Juin 2020
Le Deal du moment : -17%
Disque SSD Interne – 860 QVO – 1To ...
Voir le deal
99.66 €

Partagez
 

 Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bras Droit
Valentina Durandal Mary

Valentina Durandal MaryBras DroitMessages : 32
Date d'inscription : 17/05/2020


Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford Empty
MessageSujet: Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford   Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford EmptySam 27 Juin - 21:30


Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. ••

★ Feat Abbygaëlle L. Midford

Envoyer un message privé 46l8qx6
Comme si je n’en avais pas subi assez déjà ? Je suis en train de passer les pires journées de ma vie. Je me réveillais. En plus d’être toujours en proie à des douleurs diverses dans l’intégralité de mon corps, que ce soit dans mes seins, mon fessier ou encore mes joues ou mes poignets qui me faisaient me sentir vivante de par la douce mélodie que jouait la douleur que je ressentais. Je me rappelle que je devais aussi aller voir cette journaliste. Abbygaëlle L. Midford. Elle avait profité de sa présence lors des évènements d’il y a deux jours, pour me sortir un de ces torchons. Elle m’avait descendue, traitant la scène comme elle avait nommé son torchon de “Caprice de diva”. Il n’y avait aucun caprice dans mon geste. C’était juste une façon pour moi de continuer à faire en sorte que le défilé se déroule bien. Et le plus rapidement possible. C’est un métier ou il ne faut surtout pas perdre de temps et casser la cadence. A quoi ça ressemblerait s’il y avait un trou. Ou que la musique ne change au mauvais moment ? Ce serait simplement un échec. Et il ne fallait pas non plus rester en plan la à juste regarder les vêtements tout simplement parce qu’ils étaient un peu trop révélateurs à notre avis. On ne nous demande pas notre avis. Mais simplement de marcher sur le runway. Rester sobre et dévoiler les créations de ces grands couturiers. Un support pour qu’ils puissent exprimer l’art qu’est le leur. Enfin bref la n’est pas la question. Cette pouffiasse. Je croyais qu’elle était avec nous… Nous devions même la protéger et la garder sous le coude. C’était un atout pour nous autres Telekyns de l’avoir dans nos rangs. Après tout elle contrôlait le Journal de la Libre pensée. Celui-ci est suivi par beaucoup de monde à Quederla. Et c’était un atout si un jour nous avions besoin de faire de la propagande contre ces maudits allianceux. Je ne pouvais néanmoins pas accepter l’affront que j’avais subi avec cet article qui n’est qu’un vulgaire tissu de mensonge. Je m’étais donc dirigée vers les bureaux de ce fameux journal. Je n’avais pas pris de rendez-vous. Après tout qui allait me recevoir avec des fleurs et du champagne alors que je venais délibérément me plaindre et donc probablement leurs causer des problèmes. Mais j’en avais parlé avec Asahel. Même lui n'appréciait pas vraiment cet article. Ce qui est compréhensible venant de lui j’étais sa femme. Mais j’en avais marre de recevoir des demandes à droite et à gauches pour des interview à ce sujet.

Enfin bref. Je m’étais ruée dans le hall d’entrée en cherchant le bureau de la directrice. En arrivant devant je voyais une secrétaire. Il ne lui a fallu que quelque secondes pour me reconnaître. Je la voyais me regarder avec de grands yeux. Elle savait que je n’étais pas venue ici pour taper la causette autour d’un thé avec une amie. Et elle avait bien raison de s’inquiéter. Aujourd’hui je n’étais pas de très bonne humeur. Bon demandons le-lui au moins.

”Bonjour je souhaiterais voir votre directrice et sur le champ. Je n’ai pas de temps à perdre et je crois qu’elle et moi nous devrions avoir une petite conversation.”


Rien. Elle avait l’air figée sur elle-même je m’attendais déjà à une réponse basique, comme un Attendez je demande si est disponible et je vous dis ça. Mais je sais ce qu’il va se passer. Elle va simplement m’envoyer bouler. Et je n’ai pas spécialement envie de ça. Ca risque de me mettre sur les nerfs

“Finalement oubliez. Je vais m’en occuper toute seule comme une grande.”



Et puis on n’est jamais mieux servie que par soit même non ? J’avançais alors vers la porte du bureau qu’elle gardait. De toute façon on ne pouvait pas vraiment se tromper. C’était écrit en gros que c’était le bureau de la directrice. Bref. J’ouvrais la porte assez violemment venant immédiatement la refermer à clé. Je la trouvais la. Assise à son bureau. Beaucoup de paperasse devant elle. Madame était au téléphone. Je me suis alors avancée jusqu’à elle pour venir saisir le téléphone et le porter à mon oreille avec un grand sourire. Après tout même de l’autre côté du combiné on peut clairement entendre si la personne ne rigoles pas. Soigner son apparence va au-delà même du visuel.

“Veuillez nous excuser une urgence est arrivée, nous vous rappellerons plus tard.”



Et je venais immédiatement raccrocher le dit téléphone, prenant même le soin de le débrancher. Je venais ensuite la regarder toujours avec cette moue qui semblait réelle mais un peu moqueuse dans le fond.

“Alors je le fais bien ? Je pourrais me mettre à devenir secrétaire non ? C’est assez amusant quand on regarde.”


Je venais ensuite me poser après ce sarcasme digne d’une femme névrosée, sur l’une des chaises en face de son bureau. Elle n’étaient pas vraiment confortable mais ça va le faire pour le moment me répétais-je. J’avais d’autres choses à faire. Je fouillais un peu dans mon sac et je prenais le journal que j’avais acheté moi-même et je lui montrais alors l’article incriminant ma personne. Je reprenais alors une face un peu plus sérieuse. L’heure n'était pas à la rigolade de toute façon.

“Je crois que nous devons parler de ça demoiselle Midford”


Je savais que c'était monnaie courante pour la presse de modifier légèrement les propos et de réinterpréter les chose dites. Mais il faut en assumer les conséquences.



Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford IlkxVGv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford G4b1
Abbygaëlle L. Midford

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 388
Date d'inscription : 28/11/2016


Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford Empty
MessageSujet: Re: Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford   Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford EmptyMar 30 Juin - 23:13

PUF.png
Abbygaëlle L. Midford et Valentina Durandal Mary
Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu.
Journée de travail comme toutes les autres. Tu t'étais levée, lavée, habillée, maquillée et tu étais passée à ton café préféré avant d'aller à ton bureau. Déposant tes affaires sur le bureau de la secrétaire, tu t'étais ensuite enfermée dans ton petit bureau où tu avais expressément demandé de ne pas être dérangée. Tu avais un rendez-vous téléphonique très important et il était hors de question qu'on vienne te déranger pour des futilités.

En attendant d'avoir ce rendez-vous, tu avais jeté un coup d’œil sur tes prochains rendez-vous mais également sur les prochains articles qui allaient publier. Tu surlignais et entourais en rouge tout ce qui n'allait pas : les fautes, les tournures de phrases, les éléments inutiles. Et puis, tu eus enfin ton appel ! Tu laissais tout tomber pour répondre rapidement à cet appel. Un appel qui dura à peine dix minutes car une une personne fit irruption dans ton bureau et permit de prendre en main ton combiné.

- Veuillez nous excuser une urgence est arrivée, nous vous rappellerons plus tard.


Mademoiselle se permit de raccrocher le téléphone et de le débrancher. Tu croisas les doigts et levas un sourcil, à moitié étonnée de cette irruption ; tu t'assis au fond de ton siège et croisais les jambes. Et puis, histoire d'en rajouter, elle se permit de débrancher ton téléphone avant de se mettre une nouvelle fois en avant ; prétextant qu'elle ferait une bonne secrétaire. Tu levas les yeux au ciel à cette réflexion. Avoir quelqu'un comme elle parmi tes employés serait du pur suicide.

La demoiselle prit ensuite le temps de poser ses fesses sur une de tes magnifiques chaises avant de sortir de son sac à main le journal. Un léger coup d’œil te permit de remarquer l'article qui parlait d'elle ; tu eus un petit sourire en coin, ravie de pouvoir constater qu'elle avait lu cet article. Oh ! Notre petite Diva avait été contrariée par ce qui avait été noté ? Ce n'était pas étonnant.

- Je crois que nous devons parler de ça demoiselle Midford.


- Parler de quoi ? De votre comportement de Diva ou le fait que cette photo ne vous mette pas à votre avantage ?

Si il y avait bien une chose qu'il fallait retenir avec toi, c'est que tu ne changerais jamais un article ni que tu ferais un mae culpa... Si tu avais écrit cet article, c'était pour une bonne raison et tu aimais rappeler aux gens dans cette ville qu'ils n'étaient pas intouchables. Qu'ils soient riches, jeunes, influents ou sans saveur.

- Vous venez de me faire louper un appel important. J'ai d'autres choses à faire que d'écouter les jérémiades d'une pimbêche qui chouine dès qu'elle n'est pas mise en valeur. Alors, dehors.

Tu te levais, posant les mains sur ton bureau avant de la fusiller du regard.


Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford Yt3o
Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford Unknown
Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bras Droit
Valentina Durandal Mary

Valentina Durandal MaryBras DroitMessages : 32
Date d'inscription : 17/05/2020


Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford Empty
MessageSujet: Re: Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford   Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford EmptyMer 1 Juil - 22:26


Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. ••

★ Feat Abbygaëlle L. Midford

Envoyer un message privé 46l8qx6
Je dois avouer que ma façon d’entrée était un peu spectaculaire pour le coup. J’étais arrivée comme un tourbillon venant arracher une à une les tuiles mal fixées d’un toit d’une vieille maison familiale perdue et abandonnée au fin fond de la campagne que l’on pourrait plutôt comparer à une ruine. Mais j’étais un peu hors de moi je dois l’avouer. A cause d’elle j’étais dans une assez mauvaise posture. En soit je m’en fiche qu’elle fasse son travail de presse et qu’elle fasse éclater la vérité au grand jour. Mais je m’attendais à un peu de retenue de sa part au lieu de juste me descendre comme un gibier lors d’une chasse.
Je la voyais monter sur ses grand chevaux et commencer à s’énervant en me faisant clairement comprendre que je n’étais pas la bienvenue et qu’elle avait mieux à faire que de me parler actuellement. N’hésitant pas à se lever et à taper du poing presque. Je reprenais mon léger sourire pour détendre la situation. Je n’allais pas encore faire usage de mon pouvoir pour le moment je n’en voyais pas l’intérêt. Mais si la situation devait mal tourner je n’hésiterais pas à en user. J’ai déjà assez mal partout comme ça je n’ai pas besoin de rajouter d’autres blessures à mon palmarès.

“Ouh ce regard glacial. Et toute ces émotions en pagailles. J’en ai la chair de poule. Bon très bien. On va se calmer, nous sommes des femmes nous nous devons rester douce. N’est-ce pas ? Je ne suis pas ici pour me battre mais pour avoir des explications. Alors je ne bougerais pas de cette magnifique chaise tant que je ne les ai pas les informations qui j’estime me sont dues..”


J’attendais qu’elle se calme un peu avant de lui reparler. Enfin si elle daignait se calmer. J’avais besoin de mettre les points sur les i. Et il fallait pour ça que je lui parle.

“Donc. Par ou commencer. Je vous demanderais si possible de ne pas me traiter de diva. En dehors de ma fonction et ma popularité je reste une femme comme une autre. Ensuite j’aimerais savoir à quoi ça vous avance de laisser paraître un article pareil. En plus de descendre ma carrière, vous aviez une opportunité de porter un coup fatal à l’Alliance. Je croyais que vous étiez de notre côté.Et pour votre gouverne. Ce n’est pas moi qui me suis mise à lui sauter dessus. Je ne faisais que mon travail, et elle me ralentissait dans celui-ci. Donc j’ai dû agir.”


Je venais aussi lui expliquer dans tous les détails ce qu’il s’était passé en coulisses. Je n’avais pas lancé les hostilités en lui arrachant ses vêtements comme c’était écrit noir sur blanc dans le torchon le plus suivi de la ville, mais que je voulais simplement l’aider car elle n’arrivait pas à se décider et elle perdait du temps.

“Au lieu de sortir des articles pour faire sensations ou de créer un quelconque attrait. Il serait plus adéquat de montrer la vérité non ? Ce n’est pas ce que le peuple veut après tout ? Ce n’est pas ce que vous vous vouliez aussi ?”


Pendant mes deux tirades je gardais un ton assez calme et posé. J’étais un peu énervée dans le fond mais, j’essayais de me contrôler. Ca ne mènerait à rien de bon de monter sur mes grands chevaux ici et maintenant ça risquerait d’ailleurs de compliquer la situation pour moi. Et pourtant dieu sait que j’ai envie de tout foutre en l’air dans ce bureau et de brûler les imprimeries de son journal.

“Vous savez que vous avez un pouvoir décisionnaire sur l’avis de ce peuple. Alors pourquoi sortir des inepties pareilles ?”


Ce que je faisais maintenant c'était peut-être inutile. Tout comme essayer d'allumer un feu sous l'eau. Mais j'en avais longuement parlé avec Asahel. Et c'était la meilleure chose à faire. J'aurai pu envoyer ma manager, mais j'avais envie de régler les choses moi-même cette fois-ci.



Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford IlkxVGv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford G4b1
Abbygaëlle L. Midford

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 388
Date d'inscription : 28/11/2016


Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford Empty
MessageSujet: Re: Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford   Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford EmptyJeu 2 Juil - 15:19

PUF.png
Abbygaëlle L. Midford et Valentina Durandal Mary
Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu.
- Ouh ce regard glacial. Et toute ces émotions en pagailles. J’en ai la chair de poule. Bon très bien. On va se calmer, nous sommes des femmes nous nous devons rester douce. N’est-ce pas ? Je ne suis pas ici pour me battre mais pour avoir des explications. Alors je ne bougerais pas de cette magnifique chaise tant que je ne les ai pas les informations qui j’estime me sont dues..

- Vous avez peur d'avoir un autre article sur le dos ?

Tu n'avais pas non plus envie de te battre mais... tu en étais capable pour protéger tes articles, ta vie et ce qui te tenait réellement à cœur. Néanmoins, tu voyais bien que cette petite Princesse n'allait pas bouger de ton siège sans avoir les réponses à ses questions. Elle commença donc à énumérer ses conditions, notamment le fait qu'elle ne voulait pas être une Diva... Levant les yeux au ciel, tu avais envie de lui répondre qu'elle n'avait pas qu'à se comporter comme telle mais elle ne te laissait pas l'occasion d'en placer une.

Oh et voilà qu'elle cherchait à se justifier ! "Ce n'est pas moi, c'est elle", "pourquoi avoir descendu ma carrière" "pourquoi faire un article pareil"... Encore et toujours des jérémiades. Oh oui, tu avais certainement l'occasion de faire un sacré article sur l'Alliance pour détruire leur réputation mais... Ils arrivaient très bien à le faire tout seul ! Il n'avait pas besoin de toi pour descendre leur réputation plus bas que terre. Tu avais pris le de temps de rasseoir et croiser les jambes.

- Au lieu de sortir des articles pour faire sensations ou de créer un quelconque attrait. Il serait plus adéquat de montrer la vérité non ? Ce n’est pas ce que le peuple veut après tout ? Ce n’est pas ce que vous vous vouliez aussi ?


- Ce n'est pas parce que vous vous voilez la face que ce n'est pas la vérité. Cinq journalistes qui me disent et écrivent la même chose... Ça fait beaucoup de menteurs. A moins que ça ne soit vos souvenirs qui vous jouent des tours ?

Les souvenirs de cinq personnes corrompues contre une seule ? Oh évidemment, tu préférais écouter la majorité.... Et puis également emmerder la petite bourgeoisie. Tu levais un regard sur elle tandis qu'elle te parlait de ton soi-disant pouvoir décisionnaire ; tu lâchas un petit rire... Elle était plutôt mignonne à penser que tu pouvais faire tout ce que tu voulais dans cette ville ! Tu gardais ton petit sourire en coin et croisais les bras, prenant une grande respiration.

- Vous savez, je ne vous apprends pas à faire votre métier... Alors ne m'apprenez pas à faire le mien.

Tu avais simplement critiquer le fait que ce n'était pas des plus malins de faire une scène devant des journalistes... Mais tu n'avais pas critiqué les tenues qu'elle portait et pourtant, Dieu sait qu'elles ne les mettent pas toute en valeur. Tu n'avais pas critiqué sa manière de défiler et pourtant, tu en avais des choses à dire ! Alors tu te passerais bien de ses commentaires sur le fond, la forme et le pourquoi de tes articles.

- Vous pouvez défiler une petite tenue pour mettre en avant les Télékyns si ça vous fait plaisir... Mais il se trouve que je n'ai pas à être aussi dévouée à cette Famille. Je la soutiens, je l'aide mais dans une certaine limite... Car je pense à moi avant de penser au groupe.

Tu n'avais pas envie de finir en prison, avoir une amende ou que ton journal soit saisi à cause d'un parti pris ! Tu faisais tout pour aider les Télékyns mais tu ne pouvais pas te permettre de cracher sur l'Alliance sans aucune raison... Le Gouvernement finirait par te tomber dessus si tu te permettais de mettre une Famille en avant plutôt qu'une autre.

- De toute façon, vous pouvez vous défouler autant que vous voulez, je ne ferais pas un autre article pour m'excuser car je n'ai rien à me reprocher.


Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford Yt3o
Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford Unknown
Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bras Droit
Valentina Durandal Mary

Valentina Durandal MaryBras DroitMessages : 32
Date d'inscription : 17/05/2020


Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford Empty
MessageSujet: Re: Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford   Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford EmptyHier à 1:33


Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. ••

★ Feat Abbygaëlle L. Midford

Envoyer un message privé 46l8qx6
Elle me demandait si j’avais peur de me prendre un article sur le dos. Ce n’était pas ça le problème. L’article sur le dos je l’avais déjà. Et j’avais le dos bien long pour me prendre un coup bas pareil. Mais à quoi je devais m’y attendre avec une journaliste. Je peux parfaitement comprendre qu’elle veuille faire la une sensationnelle pour attirer le regard et les ragots en tout genre. C’est en partie ce qui se fait vendre le plus. C’est sur que c’est beaucoup plus attirant d’entendre parler de morts de la guerre, ou encore des soucis que peuvent avoir certaines personnalités connues, que de parler de toutes ces personnes qui se dévouent tous les jours corps et âmes pour nous sauver ou aider les personnes en difficultés. Non. C’était préférable de venir me cracher au visage. Enfin bref. Calmes-toi Valentina. Enfin c’est ce que j’aurai pu faire si elle ne m’avait pas sorti cet argument. Plusieurs personnes affirment donc, qu’ils ont pu me voir lancer les hostilités ? Je poussais un petit tic. Cette information m’agace plus qu’autre chose vu qu’elle est totalement fausse. C’est tellement simple de mentir… L’essence même de mon métier d’actrice c’est de mentir et d’afficher des personnes qui n’existent pas devant la caméra et les faire vivre. Mais cela ne veut pas dire que je me mets à mentir à foison non plus dans la vrai vie. Pourtant certaines personnes en font leurs coeur de métier.

“C’est vrai que ce ne sera pas la première fois que l’on apprends que des journalistes modifient la réalité pour pouvoir vendre leurs articles à prix d’or. Car oui c’est beaucoup plus vendeurs de faire croire au monde entier que c’est la soit disante ‘diva’ qui a craqué et attaqué une pauvre petite amatrice. Et je vous comprends sur ce point.”


Je venais serrer le poing sous le bureau pour extérioriser ma rage.

“Néanmoins je n’aime pas le fait que vous me preniez pour une pauvre menteuse. Je pourrais utiliser d’autre moyens si je voulais cacher une vérité. Et pourtant je me montre devant vous. Pleine de bonnes volontés. A croire que c’est tout le temps les personnes tentant de faire des bonnes actions qui se font marcher dessus par d’autres aux intentions un peu moins saines.”


Elle rétorquait juste après en me demandant de ne pas lui apprendre à faire son travail. Ce n’est pas ce que je voulais. Ah ça commence à sérieusement m’agacer. Je ne faisais pas ce défilé non plus pour promouvoir les Telekyns. Il y a beaucoup de choses dans son discours qui me dérangent. J’attendais qu’elle finisse de parler sans répit avant de lui répondre.

“Je m’en fiche. Je ne vous apprends pas votre métier je ne pourrais pas le faire de toute façon. Ce n’est pas ma tasse de thé. Ensuite. Je ne fais pas ça pour les Telekyns. Simplement pour aider de nouvelles recrues à vivre leurs rêves et s’intéresser au monde qui s'étendait sous le feu des projecteurs. Je fais la part des choses entre mon métier et mon appartenance au groupe. Comme vous le dites si bien. Je veux juste vous montrer ce qui s’est réellement passé durant cet incident. Vous n’avez rien à vous reprocher ? Grand bien vous en fasse si vous pensez que c’est le cas. Ce qui est malheureusement faux. Ouvrez les yeux bon sang. Allez demander à tous les assistants qui étaient présents en coulisse, vous verrez que tout ce que vous avez laissé dans cet article n’était pas entièrement vrai. Et si vous pensez que je vais m’abaisser à acheter leurs silences je n’ai pas que ça à faire. J’ai d’autres chats à fouetter.”


Je sentais que le ton commençait à monter. Et ce n’était pas ce que je voulais. J’étais venue ici telle une diplomate voulant parler, histoire de bien poser les choses. Mais ce n’était pas simple vu comment la personne en face de moi était fermée sur ce sujet. Son honneur allait en prendre un coup elle aussi si elle avouait publiquement qu’elle s’était trompée. Mais je m’en fichais ça c’était son problème et elle avait à le gérer. Je venais pousser un petit soupir.

“Et si nous passions un accord. Je me fiche des excuses. Ce qui est écrit est écrit. Et si je vous accordait une toute nouvelle interview un peu plus détaillée ? Vous n’aurez qu’à publier ça en disant que vous aviez eu de nouvelles informations concernant ce regrettable défilé.”


C’était assez culotté de lui proposer ça et il n’y avait que peu de chances qu’elle accepte mais il était de mon devoir de redorer mon blason. Et je n’allais pas laisser ça passer. Ca. Jamais.


Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford IlkxVGv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford Empty
MessageSujet: Re: Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford   Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Non, effectivement. Cela ne m'a pas plu. Pv Feat Abbygaëlle L. Midford
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: La Capitale ~ :: Les Hauteurs :: Le Journal « La Libre Pensée »-