La ville est en Septembre 2020

Partagez
 

 L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Citoyen
Nemeroff Dreiden

Nemeroff DreidenCitoyenMessages : 233
Date d'inscription : 26/11/2019


L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse] Empty
MessageSujet: L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse]   L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse] EmptyMer 1 Juil - 16:43

L'objectif de tes désirs
F. Ygrisse

Le lux … La boîte adoré de mon petit frère. Je l’avais aidé avec les papiers à l’époque et chaque fois que j’y étais depuis sa disparition … Un petit sourire s’affichait sur mes lèvres. Il me manquait … J’avais toujours veillé sur lui, comme pour ma mère et le fait qu’il ait disparu dans le ville que j’étais censé protéger m’énervait à un niveau inimaginable.

Lyana … Sa femme, je lui avais promis que je ferais tout pour le retrouver peu importe ce qui c’est passé et qui en est à l’origine. Mais le jour ou je retrouverai sa trace, il vaudra mieux qu’il se soit paumé dans un coin du monde. Allumant ma clope, j’étais assis au bar du Lux, l’ouverture se ferait dans une petite heure maintenant. Depuis qu’il avait disparu, c’est moi qui m’occupait de cet endroit, pour laisser ma belle-soeur se reposer, elle aussi était … mal, ce qui était normal.

• Tchh …  

Je regardai tranquille le cahier des comptes pour remettre tout en ordre. Durant l’absence de mon frère, celui qui avait géré ça c’était pris comme une tanche. Donc je corrigeai un peu tout ça, assis tout seul sur un des sièges du comptoir. Le groupe de service ce soir préparait la salle. Je n’étais pas dérangé par les bruits et discussions. Etant sourd, ce genre de chose ne m’affectait pas.


• Ygrisse ? Vous pourriez me préparer un verre s’il vous plait ? Le nouveau soda qu’on a mis en stock me suffira merci.  

Je m’adressai à la serveuse qui s’occupait du bar ce soir. Plutôt talentueuse de manière générale, mon frère m’en avait dit que du bien. Je prendrai bien de l’alcool, mais quand je surveillai les soirées, je préférai être sobre. Bien que l’alcool n’avait plus grande influence sur moi à cause de mon pouvoir, les ténèbres qui purgeaient les choses toxiques dans mon corps ainsi que les blessures … :

• J’ai l’impression que plus le temps passe … Moins je ressens l’alcool …

En effet, j’en étais déjà à mon troisième verre d’alcool en ce début de soirée mais plus rien … Il semblait que le temps qui passaient renforcer cette chose en moi … Me rendant imperméable à cette molécule que les gens aimaient tant … Sortant alors de la monnaie, je posai sur le bar pour payer ma consommation … Même si j’étais le gérant remplaçant, je payai ce que je devais. Redressant ma tête vers la jeune femme, je lui demandai alors :

• Vous pensez qu’il y aura de l’influence ce soir mademoiselle Artémis ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyenne
Ygrisse Artémis

Ygrisse ArtémisCitoyenneMessages : 19
Date d'inscription : 29/05/2020


L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse] Empty
MessageSujet: Re: L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse]   L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse] EmptyVen 3 Juil - 16:02

L’objectif de tes désirs

Avec Nemeroff Dreiden
Apparemment en pleine vérification de ses stocks, Ygrisse n’en gardait pas moins un œil prudemment posé sur Nemeroff. Depuis la disparation de son frère, il passait plus régulièrement, compensant par sa présence l’absence du véritable gérant. Savait-il quoi que ce soit à ce propos ? Conservait-il, enfouis au plus profond de son être, des secrets qu’il n’osait divulguer ? Elle devait prendre garde, surtout, à ce qu’à son tour il ne se volatilise pas soudainement. Ils s’étaient déjà croisés, dans ce cadre, mais jamais vraiment parlé. Elle n’en avait pas réellement besoin, car cela ne l’empêchait aucunement de le surveiller discrètement. Bien au contraire : moins elle semblait s’intéresser à lui, plus subtile était sa vigilance.

- Ygrisse ? Vous pourriez me préparer un verre s’il vous plait ? Le nouveau soda qu’on a mis en stock me suffira merci.  

Avec un bref hochement de tête, elle termina de cocher sa fiche d’inventaire des bouteilles en stock avant de s’en aller récupérer un soda, remplissant précautionneusement la coupe. Puisqu’il était sourd, elle économisait temps et salive en ne parlant pas lorsque son attention était ailleurs. Quelques bulles pétillèrent en surface, légères et odorantes, lorsque le liquide heurta en douceur le verre translucide. Aussi attentive fusse-t-elle à cette tâche des plus simples – perfectionniste, elle aimait à ce que les plus petites choses soient accomplies avec la même application que les plus grandes – la jeune femme n’en écouta pas moins avec attention la voix un peu hachurée de son interlocuteur.

- Vraiment ? L’accoutumance est parfois plus rapide qu’on ne le pense.

Elle n’y croyait guère, en vérité. Elle-même avait beau avoir l’habitude de boire et ce en quantité plutôt importante – certainement plus que lui, à dire vrai – l’alcool continuait à lui produire sur son corps et son esprit ses envoûtants effets. Heureusement, car c’était là aussi sa magie. Pourquoi s’enivrer si ce n’était pour se plonger dans la délectable légèreté qu’il offrait ? Le temps ne devrait pas autant agir sur la tolérance du jeune homme à boire. Pensive, elle n’en montra rien pourtant, prenant soin de dissimuler l’intérêt que ses propos suscitaient en elle. Il ne devait pour l’heure rien savoir de l’intérêt que soulevait les Dreiden pour les Artémis. En outre, il lui fallait être prudente et ne pas inutilement s’enthousiasmer pour la moindre anecdote à son égard. Déjà il changeait de sujet ; elle l’aborderait de nouveau plus tard.

- Certainement. Il a fait chaud, aujourd’hui, les gens ont envie de sortir et de s’amuser. Heureusement pour nous.

La venue d’enquêteurs, quelques mois plus tôt, avait quelque peu ralentie la productivité de la boîte mais le temps passant, celle-ci avait retrouvé sa fréquentation habituelle. Le divertissement, après tout, se nourrissait tout autant de la tension de la guerre que de l’humeur fêtarde des plus insouciants. Bref instant de détente ou apothéose du plaisir recherché, chacun venait en ces lieux pour ses propres raisons. La barmaid était également certaine que certains de ses clients ne venaient en cette boîte bruyante que pour échanger loin des oreilles indiscrètes, la musique et les bruits divers se montrant parfaits pour une isolation sonore d’une discussion intime.

- Excusez-moi si c'est indiscret, monsieur, mais avez-vous des nouvelles de votre frère ?
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Nemeroff Dreiden

Nemeroff DreidenCitoyenMessages : 233
Date d'inscription : 26/11/2019


L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse] Empty
MessageSujet: Re: L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse]   L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse] EmptySam 4 Juil - 17:11

L'objectif de tes désirs
F. Ygrisse

Je regardai mon verre en silence … Celui que je venais de vider, le cinquième et rien ne se passait. Cela me faisait ça pour énormément de chose … Cette immunité me déprimait presque. Mon frère qui était disparu, les difficultés en ce moment au marché noir, l’affaire des faux tableaux etc … J’avais besoin de me bourrer la gueule. Le commentaire de la barmaid m’avait fait sourire :

- C’est ce que l’on dit effectivement.

Je soupirai encore plus prenant le verre qu’elle me tendait en la remerciant aimablement tout de même pour m’avoir servi. La gestion des choses était pas aussi compliqué qu’on pourrait le penser. Après tout … J’étais l’un des rois de cette ville. Je gérai la sécurité d’un empire bien plus compliqué. Donc ce n’était pas une petite boite qui allait me poser problème. Bien que certaines choses comme l’ambiance ou la musique étaient compliqué pour moi. Ygrisse me répondait sur le fait de savoir s’il y allait avoir du monde ou non :

- Je vois … Tant mieux je suppose. Bien que je vous souhaite du courage, le week-end les gens sont plutôt ingérable.

Un petit sourire sur mes lèvres se dressèrent. Les gens ne savaient pas se contrôler et rester raisonnable de manière générale, ce qui était une bonne chose pour les affaires quand même. Tapotant mon stylo contre le cahier, je prenais mon verre pour boire un peu en fixant la jeune femme qui me posa une question qui m’avait fait serrer la main légèrement … Une certaine pointe de colère s’afficha dans mes yeux. Une chose très rare, car habituellement j’étais plutôt inexpressif habituellement :

- Non aucune … Je cherche toujours, je fais mon mieux pour le retrouver … Mais si ce jour arrive …

Ma main se serra totalement. Le verra explosa entre mes doigts littéralement laissant le fond du verre me tâcher les vêtements, mais je n’en avais pas grand chose à faire. Il était indéniable que ma colère était noire et sérieuse.

- Je promets de massacrer toutes les personnes qui ont touchés à un de ses cheveux … Sur ce que j’ai de plus chère.

Le mot était lâché. Je parlai à une personne que je ne connaissais pas tant que ça, mais c’était un sujet très tendu pour moi. Mon frère était la personne la plus chère à mon coeur avec ma mère alors … Le touché était une déclaration de guerre pour moi. Après un moment, je redeviens normal et soupire :

- Désolé … Je me suis laissé emporté, je vais nettoyer. Passez moi la serpillière derrière le comptoir s’il vous plait.

Je retirai les morceaux de verres qui c’étaient incrusté dans ma main en soupirant longuement … Le sang coulait, mais très vite les petites plaies se refermaient en un instant, comme si de rien était.

- Vous connaissiez bien Nashoba ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyenne
Ygrisse Artémis

Ygrisse ArtémisCitoyenneMessages : 19
Date d'inscription : 29/05/2020


L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse] Empty
MessageSujet: Re: L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse]   L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse] EmptyLun 20 Juil - 11:47

L’objectif de tes désirs

Avec Nemeroff Dreiden
Si Ygrisse s’était attendue à ce que sa question ne laisse pas de marbre son interlocuteur, elle fut toutefois surprise de la violence de sa réaction. La colère de Nemeroff n’en était pas moins justifiée. L’atteinte à la famille était souvent considérée comme une attaque personnelle et il lui semblait légitime qu’il se montre aussi furieux et inquiet. Ce, d’autant plus que la disparition avait ceci d’horrible qu’il ignorait totalement ce qu’il était advenu de son frère. Vivant ou défunt ? Blessé, estropié à vie peut-être ? Elle-même s’en préoccupait probablement davantage qu’il ne pourrait l’imaginer, malgré qu’elle prétende un certain détachement. S’il s’avérait que Nashoba avait été blessé, elle aiderait volontiers l’aîné à s’assurer de sanctionner les responsables à hauteur de leurs pêchés. Il lui semblait presque entendre chanter son épée à cette simple idée et sa propre colère lui parut s’accroître sans raison. Elle jugula de son mieux les émotions négatives qui dansaient avec fureur dans son cœur, se concentrant sur son interlocuteur pour les dompter.

Le verre avait éclaté violemment, lui tirant un bref juron marmonné entre ses dents d’une voix à peine audible – le sachant sourd, elle savait que son supérieur ne pourrait qu’au mieux tenter de deviner ce que ses lèvres avaient brièvement esquissé. Rien que de très glorieux, mieux valait qu’il n’en ait pas connaissance. Peut-être devraient-ils investir dans des récipients plus solides, afin que des clients furieux n’en viennent pas au même résultat que le patron du moment.

-Ce n’est rien, je vais m’en occuper. Voulez-vous vous désinfecter la main ?

La barmaid avait récupéré éponge et serpillère derrière le comptoir et s’approchait pour venir récupérer les dégâts. Ils devraient prendre garde à ce que rien ne reste, sans quoi l’un des clients pourrait malencontreusement se blesser sur les éclats de verre.
Un instant, elle observa la main du jeune homme dont les plaies semblaient se résorber par elles-mêmes. Trop loin pour s’en assurer, elle délaissa donc les dégâts au sol pour s’en venir innocemment s’intéresser d’abord à la flaque sur la table. Précautionneusement, elle fit glisser les morceaux dans sa paume en creux, observant discrètement son interlocuteur. Il semblait plus apaisé, concentré sur les morceaux de verre coincés dans sa chair. Fascinée, Ygrisse observa un instant le phénomène ; la peau qui se reconstituait, le sang qui cessait de s’écouler, tout cela était bien trop intéressant pour qu’elle l’ignore purement et simplement. Se détournant finalement, elle jeta les morceaux dans la poubelle avant d’attraper balai et serpillière pour récolter les morceaux trempant dans les éclaboussures au sol.

-Pas vraiment. Il a toujours été un bon employeur, à l’écoute, et il lui arrivait parfois de venir parler un peu au bar en testant l’une des nouveautés. Mais nous ne nous connaissions pas davantage.

Elle avait été plus que satisfaite de trouver un emploi dans cette boîte de nuit, de manière à pouvoir le surveiller aisément et demeurer dans son entourage professionnel. De toute évidence, cette proximité n’avait pas suffi et cette idée l’agaçait prodigieusement. Qui donc s’était ainsi permis de venir bouleverser ses plans et faire disparaître l’un de ses protégés ?  De nouveau, elle prit sur elle pour apaiser son irritation, préférant pousser innocemment Nemeroff à en dire davantage :

-Ce doit être épuisant de gérer son travail en plus du vôtre, d’autant plus dans un tel contexte.

Les peines de cœur fatiguaient souvent le corps, car l’un et l’autre étaient intrinsèquement liés. Or, nerveusement, une enquête policière toujours en cours ne pouvait que s’avérer éreintante… du moins, chez un individu normal.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Nemeroff Dreiden

Nemeroff DreidenCitoyenMessages : 233
Date d'inscription : 26/11/2019


L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse] Empty
MessageSujet: Re: L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse]   L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse] EmptyMar 21 Juil - 3:25

L'objectif de tes désirs
F. Ygrisse

Ma fureur avait réussi à débordé de cette muraille que je m’imposai … C’était … Trop. J’avais beau essayé de me détacher de tout sentiment ou émotion, parfois je n’y arrivai et c’était le cas ici. Mais je me maudissais de ne pas avoir réussi à me contrôler moi et ma force, cela ne devait pas se reproduire sinon cela causerait irrémédiablement des problèmes dans cette ville. C’était dur d’être né avec ce pouvoir que pourtant beaucoup recherchait … Ygrisse m’aida à ramasser les verres, en me proposant d’aller me soigner la main :

• Ne vous en faites pas, je ne suis pratiquement pas blessé, des coupures superficielles.

Ce n’était pas vrai, les morceaux de verres avaient même attaqué la chaire de ma main … Mais ce n’était pas un problème. A peine je retirai les morceaux plantés dans ma main, que mon pouvoir faisait effet. J’étais un peu désolé pour les personnes autour du moi qui allait très légèrement se fatigué, mais ce n’était pas comme si j’avais le choix. Les mots que je lisais sur les lèvres d’Ygrisse me faisait sourire grandement …


• Il a toujours été un frère et un garçon remarquable. Gentil et serviable. Je pense même qu’il était du genre à être bien trop gentil comme patron. Mais il était comme ça. C’est pour ça que je ne pardonnerai jamais une personne qui touche un seul de ses cheveux.

Je me redressai de toute ma hauteur en regardant la jeune femme, glissant ma main dans ma poche. Elle semblait être une bonne personne aussi. Pouvait elle avoir un rapport avec la disparition de mon frère ? Impossible, les chances devaient être inférieur a 1%. Sa question sur la charge de travail m’avait fait affiché un très léger sourire à peine distinguable :

• Je suis sans emploi. Donc ça va, je gère juste cet endroit pour alléger les charges de travail de ma belle-soeur. Elle a déjà beaucoup à faire, donc je peux au moins gérer ça vu que je fais rien de mes journées.

Ce n’était pas totalement vrai … Mais j’allais pas avouer que j’étais à la tête du marché noir avec 4 autres personnes, surtout qu’on ne se connaissait pas plus que ça. J’étais quelqu’un de discret et plutôt secrète de manière générale:

• En tout cas, je vous remercie de votre écoute. Ca fait du bien d’en parler mine de rien, mes proches sont tellement dans le mal, que je les écoutes … Mais je n’en parle jamais.

Lyana, Maman … Les meilleurs amis de mon frère, ses employés, j’avais tout ses poids sur mes épaules ce qui était dur parfois, car les écouter faisait que … JE n’osais pas trop leur en parler de peur de les blesser encore plus.

• La vie est compliquée parfois.



L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse] Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyenne
Ygrisse Artémis

Ygrisse ArtémisCitoyenneMessages : 19
Date d'inscription : 29/05/2020


L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse] Empty
MessageSujet: Re: L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse]   L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse] EmptyMer 22 Juil - 22:28

L’objectif de tes désirs

Avec Nemeroff Dreiden
Coupures superficielles, certes, mais surtout bien vite disparues. Trop, à dire vrai, pour que cela ne paraisse pas soupçonneux. Malgré elle, Ygrisse sentait s’agiter ses émotions et pensées en tous sens. Des deux frères, c’était vers Nashoba que son attention s’était la plus rapportée, l’estimant être le plus à même de présenter les signes révélateurs des Ténèbres. Parce qu’il apparaissait moins… différent que son frère, peut-être, même en occultant la surdité. Plus accessible, surtout. Il n’avait guère semblé méfiant lorsqu’il l’avait embauché pour venir travailler au Lux. Mais en vain avait-elle attendu qu’apparaissent les indices espérés, et voici que Nemeroff lui offrait de quoi nourrir des soupçons renforcés à son égard. Au moins pouvait-elle se réjouir si tel était le cas : leur roi n’était pas perdu. Mais elle ne pouvait décemment se laisser emporter trop vite par ses espoirs et son enthousiasme sans davantage de preuves ; il n’était pas question de faire montre d’une imprudente précipitation.

-Je ne me plaindrai certainement pas d’un patron trop aimable.

Un sourire malicieux se dessina sur ses lèvres alors qu’elle répondait avec aplomb au frère endeuillé, opposant un regard franc à celui qu’il lui lançait. Tentait-il de lui adresser un message dissimulé, à évoquer ainsi sa colère envers quiconque s’en prendrait à Nashoba ? Son visage était froid et sérieux, sans qu’elle ne sache s’il s’agissait là d’une réaction normale à un sujet aussi sensible ou s’il la soupçonnait d’en être mêlé. Cette idée lui semblait parfaitement comique ; s’il pouvait seulement savoir, qu’elle aurait, sans hésiter, pourfendu le responsable… Il n’avait pas conscience de l’importance que tous deux pouvaient avoir à ses yeux et ceux de sa famille, mais, confiante en ses propres capacités, elle demeurait persuadée que c’était en sa compagnie qu’il avait le moins à craindre. Elle ne pouvait tout de même pas le lui révéler, mais nota qu’il lui fallait prendre garde qu’il ne se méfie pas davantage. S’il commençait à la fuir ou la suspecter, la situation n’allait faire que se compliquer et, le moment venu, elle aurait du mal à le convaincre de son statut véritable s’il s’avérait être son Elu.

Le sujet passa à la charge de travail, revint malgré tout à la situation actuelle… Difficile de passer outre, alors que sans doute il ne faisait qu’obnubiler jour et nuit cette famille envahie d’interrogations sans réponses. Un éclat moqueur fit étinceler un instant les prunelles d’émeraudes de la jeune femme alors qu’elle acceptait le remerciement d’une brève inclinaison de la tête, ayant prit soin de reposer seau, balai et serpillère dans un coin de la pièce – inutile de les ranger avant que la pièce n’ait finit d’être préparée, un autre accident était vite arrivé.

-Je vous en prie, je mettrai la note de cette consultation demain sur votre bureau.

Ygrisse redéposa un verre propre devant son patron, s’éclipsa pour s’en aller chercher un nouveau soda avant de revenir vers lui le servir tranquillement. Il n’avait eu qu’à peine le temps de goûter vraiment le premier que sa colère l’avait privé du plaisir d’en savourer davantage.

-Cela fait aussi partie de mon travail, d’écouter mes clients, patron inclut. Vous êtes bien placé pour savoir où me trouver au besoin.

Elle releva les yeux pour les planter dans ceux de Nemeroff, vrillant un regard acéré à celui qui lui faisait face.

-N’hésitez jamais à venir me voir en cas de besoin, monsieur. La vie est encore plus compliquée lorsque l’on est seul. Et rien n’assure que personne n’essaiera également de s’en prendre à vous.

Son ton était léger ; ses paroles, beaucoup moins. Dessous la respectueuse amitié qu’elle paraissait lui présenter, elle s’inquiétait sincèrement. L’absence d’indices quant à la disparition de Nashoba rendait difficile les spéculations mais, par prudence, il fallait être paré à toute éventualité. Le lien des Dreiden avec Eisuke ne pouvait être écarté comme cause de cette absence soudaine ; si c’était là la raison véritable, mieux valait pour Nemeroff savoir de suite où se situaient ses alliés.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Nemeroff Dreiden

Nemeroff DreidenCitoyenMessages : 233
Date d'inscription : 26/11/2019


L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse] Empty
MessageSujet: Re: L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse]   L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse] EmptyMer 22 Juil - 22:53

L'objectif de tes désirs
F. Ygrisse

Cette discussion était agréable, c’était indéniable, la jeune femme écoutait et semblait plutôt sympathique en apparence, mais ce n’était pas pour ça que je baisserai ma garde, si la vie m’avait appris une chose … C’était que tout le monde avait un couteau à la main et pouvait le planter dans le dos. Encore plus envers moi … Cette chose en moi qui rendait les gens fous … C’était tout aussi dangereux pour eux que pour moi. Un long soupir s’échappa de mes lèvres alors que je me replaçai sur le siège, la demoiselle déposa un nouveau verre :

– Très bien Docteur Artémis.

Je viens doucement prendre une gorgée de la boisson qu’elle avait remmené en soupirant, défaisant la cravate à mon cou … Être bien habillé devant les clients, qui m’avait suggéré cette connerie ? Ah oui le Roi du Nord … Ce pingouin en costard cravate … Je suis sur qu’il en avait un pour dormir.

– Je suis pas du genre à trop parler, parler ne changera pas grand chose à la situation. Seul les actes permettront de démêler le vrai du faux à l’avenir … Enfin je peux déjà te dire que la prochaine fois je mettrai des fringues plus agréables. J’ai l’impression d’étouffer habillé comme ça.

Ouai … C’était une promesse, je foutrai à la limite mon t-shirt préféré et ma belle veste longue puis le reste on verra. La présentation et l’image c’était pas vraiment ce que je faisais de mieux. C’est pour ça que c’était moi le chômeur et mon frère le patron prometteur. En voyant les lèvres de la jeune femme bouger, un sourire se forma sur mes lèvres :

– Ne vous en faites pas pour moi, je suis un grand garçon. Et pour être honnête … Je suis pressé qu’on vienne s’en prendre à moi. Ca veut dire que je saurais pas ou commencé mes recherches pour le retrouver …

Mon sang bouillonnait à cette déclaration. Une lueur d’excitation traversa même mon regard … J’étais déjà en feu rien qu’à l’idée qu’on s’en prenne à moi et de les mettre à genoux, puis les interroger pour savoir ce qu’ils savaient de mon frère. Je venais lécher la trace de sang qu’il restait sur mon bras en imaginant … Ou mon frère pouvait être. Ce sujet était vraiment trop sensible pour moi … Fallait que je me calme ou on allait avoir un problème … Je sentais déjà cette présence s’intensifier, mes ténèbres se déverser dans la salle …:

– Et vous mademoiselle Artémis ? Vous comptez rester ici ? Ou vous avez des projets dans la vie ? En temps normal les gens qui travaillent ici ne reste que quelques mois puis s’en vont. Ca ne semble pas être votre cas . Vous vous plaisez tant que ça ici ?

Mon visage reprenait alors sa froideur habituelle … J’essayai de me canaliser, prenant mon verre pour boire une gorgée de nouveau sans quitté la jeune femme des yeux. C’était plutôt amusant comme soirée, bien moins chiant que les chiffres que je faisais il y a quelques instants.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyenne
Ygrisse Artémis

Ygrisse ArtémisCitoyenneMessages : 19
Date d'inscription : 29/05/2020


L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse] Empty
MessageSujet: Re: L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse]   L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse] EmptySam 1 Aoû - 17:14

L’objectif de tes désirs

Avec Nemeroff Dreiden
Cette fois, ce fut avec un rire bref qu’elle accueillit la déclaration de Nemeroff. Coincée dans son uniforme de barmaid – très incommode pour une escrimeuse – elle ne pouvait qu’approuver son désir de se défaire d’un habillement trop guindé pour lui préférer une tenue plus commode et confortable. Pour autant, elle était quelque peu étonnée. La familiarité de son patron – il l’avait même brièvement tutoyée – tranchait pour le moins avec ceux qu’elle avait croisé et, aussi aimable et agréable ait toujours été Nashoba à son égard, il avait malgré tout marqué une certaine distance entre eux. Distance aussi compréhensible que normale, étant donné leur différence de statut au sein de l’entreprise. De toute évidence, le frère était plus familier et, à en croire ses menaces, également tempétueux malgré son apparente froideur. Peut-être Ygrisse pourrait-elle s’en servir pour remplir ses objectifs ; il était toujours plus aisé de veiller sur l’un de ses proches que sur une personne trop fuyante. Il lui suffisait de gagner assez sa confiance et, si possible, son amitié, pour qu’il ne s’offusque pas de la trouver souvent en sa présence. Ainsi, elle pourrait le protéger en tout discrétion.

-Mais dans ce monde, c’est le costume qui fait le patron...

Malicieuse, elle lui adressa un clin d’œil moqueur avant de ranger quelques chaises du bar. Si la conversation ne lui déplaisait pas – la Citoyenne appréciait autant qu’il se dévoile que la compagnie en général – la surdité de son interlocuteur l’obligeait, bonne éducation oblige, à prendre garde à ce qu’il puisse lire sur ses lèvres les réponses qu’elle lui offrait. Cela la limitait donc dans les tâches à accomplir et se félicitait d’autant plus d’avoir presque achevé l’ensemble de son labeur avant que n’ouvre la boîte.

Ne vous en faites pas pour moi, je suis un grand garçon. Et pour être honnête … Je suis pressé qu’on vienne s’en prendre à moi. Ca veut dire que je saurais pas ou commencé mes recherches pour le retrouver …

Son instinct était suffisamment développé pour savoir quand elle voyait un prédateur. Ses sens s’étaient éveillés pour l’avertir, quand bien même n’était-elle pas la proie, que l’homme assis face à elle était de ceux-là. Un chasseur qui se savait comme tel, affûtant dans l’ombre ses griffes dans l’attente de pouvoir les planter dans leur cible. Un bref instant, elle s’arrêta pour le dévisager pensivement, se massant distraitement la nuque pour chasser la fatigue qui pesait. C’était comme si l’excitation qu’elle lisait dans le regard de Nemeroff aspirait lentement sa propre énergie… Un bref soupir lui échappa alors qu’elle chassait une mèche devant son visage pour reprendre contenance ; il n’était pas l’heure de céder à la fatigue qui lui tirait la peau. Il y aurait du monde, ce soir, et son travail débutait juste. Pas de repos pour les braves.

La question suivante la surprit, quoiqu’elle n’en montra rien. Etait-ce donc si étonnant qu’elle puisse se plaire dans ce bar ? Le salaire était bon ; l’ambiance, agréable. Il alliait musique, alcool et légèreté, le tout dissimulant une douce couche de secrets et mensonges. De quoi éveiller les sens et exciter l’imagination. Pour une créature de la nuit telle qu’elle l’était, l’endroit était des plus corrects et elle n’aspirait pas spécialement à créer son propre établissement. Quand bien même n’aurait-elle pas choisi cet établissement pour l’identité de son propriétaire, elle ne se serait probablement pas senti mal à l’aise à l’idée d’y rester plus longtemps.

-Aussi surprenant cela semble vous paraître, je me plais bien ici. Bien qu’à vrai dire, j’attends de pouvoir accomplir d’autres projets personnels et familiaux. Une brève pause pensive avan qu’elle n’achève : Mais je vous ai dit que les barmaids écoutaient les secrets, non qu’ils divulguaient les leurs.

Joueuse, elle se fit la réflexion qu’il semblait en bonne voie de connaître prochainement ses objectifs si les indices qui s’accumulaient menaient à la piste tant attendue.

- Si je puis me permettre, dans quoi souhaiteriez-vous travailler, monsieur, puisque vous n’avez pris la gérance de cette boîte que par devoir ?

Elle ne pouvait qu’être surprise qu’il ne fasse rien. A quoi occupait-il tant ses journées ? Elle l’avait déjà vu disparaître plusieurs fois, alors qu’elle l’observait distraitement, mais parce qu’il n’était pas source principale d’intérêt, elle n’y avait pas davantage pris garde. Peut-être devrait-elle s’intéresser d’un peu plus près à la question…

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Nemeroff Dreiden

Nemeroff DreidenCitoyenMessages : 233
Date d'inscription : 26/11/2019


L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse] Empty
MessageSujet: Re: L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse]   L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse] EmptyJeu 10 Sep - 14:17

L'objectif de tes désirs
F. Ygrisse

Oui … Le gout et l’odeur du sang affolait mon corps. Imaginer mettre la main sur ceux qui avaient osé touché mon frère me remplissait de joie, car je pourrais leur montrer que la vie est bien pire que la mort à bien des égards. C’était peut-être égoïste, mais personne n’a le droit de frapper mon frère ou le toucher avec mauvaise intention à pars moi. C’était comme ça, une règle immuable. Je n’ai jamais été l’enfant Dreiden le plus en avant, c’était le rôle de mon frère, mais j’ai toujours été une ombre pour le protéger. Après tout, dans la famille, les liens fraternels ont toujours été particulier. Mon regard se redressa sur la barmaid qui me parlait de sa joie de travailler ici :

– Oh ce n’est pas un reproche, mais habituellement, les personnes de notre âge veulent de l’aventure ou de la gloire. Oh ? Vous avez tant de secret que ça dame Artémis ?

Je lui faisais un sourire amical en rangeant le livre de compte, n’ayant plus la concentration et le moral à travailler. J’étais un peu amusé de trouver une compagnie agréable pour ce soir. Je prenais mon verre pour boire une nouvelle gorgée en lisant sur ses lèvres la question qu’elle me posait. Un nouveau sourire s’afficha sur mes lèvres :

– Je ne fais pas grand chose. Quelques petits boulots par ici et la mais rie nde bien particulier. Je n’ai pas de rêve professionnel, j’aspire juste à vivre une vie tranquille.

Aspiration qui était clairement raté avec ma nouvelle situation dans le marché noir. Le petit roi, le rempart des civils contre les familles. Une tâche qui me prenait tout mon temps et beaucoup de mon énergie, heureusement pour moi … Je ne ressentais pratiquement jamais la fatigué. Une certaine bénédiction des ténèbres je supposai :
– Je pense que profiter des moments calmes de la vie est plus important que cette fameuse aventure ou gloire que les gens recherchent. On est moins déçu à l’arrivée.

Pourtant cette gloire et aventure, je l’avais obtenu malgré moi. Dommage que j’étais né avec un caractère qui faisait que je ne voulais pas le montrer aux yeux de tous. Je suis quelqu’un qui aime la tranquillité et qui n’a pas besoin d’être reconnu aux yeux des autres. Du moment que mon ombre planait sur cette ville, c’était amplement suffisant :

– En tout cas, le métier de barmaid vous va bien si ça peut vous rassurer. Vous êtes plutôt douée.



L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse] Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse] Empty
MessageSujet: Re: L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse]   L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'objectif de tes désirs [F. Ygrisse]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: La Capitale ~ :: La Rue Piétonne :: La Boîte de nuit "Le Lux"-