La ville est en Septembre 2020

Partagez
 

 comme un truc qui cloche ☆ valentina durandal mary ;

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
comme un truc qui cloche ☆ valentina durandal mary ; - Page 2 Azye
Améthiste N. Denbee

Améthiste N. DenbeeMessages : 112
Date d'inscription : 20/03/2020


comme un truc qui cloche ☆ valentina durandal mary ; - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: comme un truc qui cloche ☆ valentina durandal mary ;   comme un truc qui cloche ☆ valentina durandal mary ; - Page 2 EmptyJeu 16 Juil - 1:28



not sure
je crois bien que c'était bien plus qu'une simple nuit ... t'en penses quoi
Dans les bras de ton amie, qui se trouvait derrière toi, tu te sentais reprendre confiance en toi petit à petit. Elle avait raison, tu le savais. Tu savais que si vous ne teniez pas l'un à l'autre cette dispute n'aurait jamais eu lieu. Tu savais, que s'il ne se préoccupait pas un minimum de toi et ta fille, il n'aurait jamais essayé de la sauver de cette petite maladie de par son sang. Tu le savais, pourtant tu avais refusé d'y croire pendant plus d'un mois. Laissant le reste de ta famille s'occuper des choses importantes. Du centre, de l'écurie ... Tu ne pouvais pas mettre un pied là-bas, de peur de croiser son regard, de peur de devoir faire une énième bêtise dû à tes sentiments encore en train de se former, des sentiments qui s'entassaient les uns sur les autres sans que tu ne puisses les analyser. Tu le savais, et pourtant. Soupirant doucement, tu serais la main de Valentina, se trouvant sur ta poitrine, assez fort. Tu fermais les yeux, tes paupières plissées à cause de la force que tu exerçais sur ces dernières. Tu savais qu'elle avait raison. Et tu te sentais bête de ne pas avoir examiné un peu plus les faits. Les choses qui s'étaient passées avant que votre dispute ait lieu, savoir vraiment de quoi venait ce sentiment de peur.

Mais quand Valentina te dis qu'elle avait toujours raison eu qu'il t'aimait sûrement encore, car ... Il ne pouvait pas laisser filer une « femme aussi magnifique », tu rougis légèrement. Un sourire très discret se formant sur ton visage, alors que tu baisses légèrement la tête, comme une petite enfant à qui on venait de faire un compliment sur son attitude et ses notes exemplaires. Tu regardes ta tarte, prenant un morceau de cette dernière pendant que Valentina se rassoit en face de toi. Tu souris une nouvelle fois à ton amie, finissant ton chocolat ainsi que ta tarte. Il fallait effectivement que tu fasses le premier pas et si le petit doigt de Valentina te disait qu'il avait sûrement réagi sur le coup de la surprise, le fait de se faire rejeter alors qu'il t'aider n'avait surement pas du aider non plus, il est vrai. Dans tous les cas, tu n'étais pas mécontente d'avoir suscité ton amie pour te soutenir face à ce problème. Regardant par la fenêtre du café qui donnait sur l'intérieur du Central, tu soupires doucement, reportant ton attention sur Valentina.
— L’autre miss de l’alliance ?
Tu souris légèrement, esquivent un rire excessif pour ne pas déranger les autres personnes présentes dans l'enceinte du café.
— Non, ça ira Tina, merci pour tes conseils, je me sens plus confiante à ce niveau ci. Je vais prendre mon courage à deux mains et on discutera.
Tu fixe ta meilleure amie, souriant d'autant plus avant d'avoir une petite idée. Tu ne savais pas comment ça se passerait, mais étant donné que Valentina était une de tes très bonnes amies, tu te posais la question, serait-il bien de lui présenter Nea pour qu'elle ait une idée de votre relation ... ? Tu te pinces légèrement les lèvres. Essayant d'attirer l'attention de la Telekyn sur ta personne tu lui souris.
— J'ai une idée. Je te tiendrais au courant de comment ça se passe. Et si tout se passe bien, je t'enverrais une lettre et on s'organisera un diner de couples. Au moins, tu auras une idée et tu me diras si je fonce dans un mur.
Tu rigoles doucement avant de sortir des sous de la poche de ton manteau, les posant sur la table pour les boissons et les pâtisseries.
— Il va falloir que je retourne bosser. Je décide de mes pauses, mais tout de même ... Je te tiens vite au courant.
Tu lui fais un clin d'œil, te levant de la table en faisant un signe de la main au gérant, dans le seul but de le saluer puis tu te penches légèrement vers le visage de Valentina, posant ta main sur son épaule, lui chuchotant à l'oreille.
— Néanmoins, je ne suis pas dupe, il va falloir que tu me dises ce qui se passe dans ta vie. Je ne suis pas si perdue que je ne remarque pas que mon amie semblait perturbée en arrivant.
Tu te redresses, tapotant son épaule avant de retirer ta main et de te rediriger vers les bureaux du Central pour terminer le travail que tu y avais pour la journée.
dandy ♫


Améthiste discute en #8F74A9
comme un truc qui cloche ☆ valentina durandal mary ; - Page 2 UB7t8ND

comme un truc qui cloche ☆ valentina durandal mary ; - Page 2 Gvv7Suf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.quederla-rpg.com/t3771-boite-aux-lettres-de-mlle-denb
Bras Droit
Valentina Durandal Mary

Valentina Durandal MaryBras DroitMessages : 63
Date d'inscription : 17/05/2020


comme un truc qui cloche ☆ valentina durandal mary ; - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: comme un truc qui cloche ☆ valentina durandal mary ;   comme un truc qui cloche ☆ valentina durandal mary ; - Page 2 EmptyJeu 16 Juil - 12:22


Un petit coup pour oublier ses soucis ! ••

★ Feat Améthiste N. Denbee

Envoyer un message privé 46l8qx6
Elle semblait un peu plus apaisée. Je ne pouvais pas imaginer que je puisse faire rougir ma vieille amie d’antan de la sorte avec un simple compliment. Elle est beaucoup trop adorable. Je m’étais simplement reposée devant mon café et ma pâtisserie, et je la voyais cogiter un peu… J’avais relancé la conversation… Mais pas de la façon dont je voulais. Je n’avais pas vraiment envie de parler de ce qu’il s’était passé. J’en avais encore honte. Je me suis laissé avoir comme une bleu. Et j’ai laissé mes émotions exploser et faire ce qu’elles voulaient. Ce n’était pas une bonne chose. Clairement pas. En plus elle se mettait à rire de moi maintenant sympa les amies. J’en ai beaucoup souffert et j’ai encore du mal avec ce qu’il s’était passé mais bon. Je peux parfaitement la comprendre. Si il lui était arrivé la même j’aurai d’abord rigolé et ensuite j’aurai fais mon possible pour l’aider je pense.

“Ouais bref… Tu as dû le lire de toute façon j’ai eu un soucis avec une certaine Félicia Quinzel… Enfin bref. Je n’ai pas vraiment envie d’en parler tu vois. Donc bref.”


Elle semblait être retournée à ses songes. Elle voulait aller le voir seule comme une grande. C’était une bonne chose. Au moins elle se sentait capable de le faire. Et puis après tout elle n’est plus une enfant. Ce n’est pas non plus une amourette d’adolescent, elle est bien loin de ça. Et puis de toute façon si c’était le cas elle ne serait pas venue vers moi pour me demander conseils. Elle aurait simplement lâché l’affaire et serait passée à autre chose.

Au bout d’un moment je voyais un grand sourire se profiler sur son visage. Tu sais pas besoin de faire ces grands gestes tu es en face de moi, je te vois. Et je sens que quelque chose de bien allait arriver.

Et ça ne manquait pas. Elle me proposait un dîner de couples. Bon… Je dois avouer que je ne suis pas une grande fan de ces regroupement de couples. MAis si ça se passait bien je voudrais bien. Et puis ça pourrait me permettre d’apprendre à connaître celui qui lui a volé son coeur à nouveau. Et puis je pourrais le jauger. Et aussi mettre les points sur les I. S’il n’était la que pour lui faire du mal je vais lui faire vivre la pire vie qu’il n’a jamais vécu. Je n’aime pas à savoir que mes amis soient manipulés ou maltraités.

“Eh bien je vais regarder ma boite aux lettres avec plus d’insistances cette fois-ci alors ? J’espère de tout coeur que ça va bien se passer. Même si je sais que ça va aller !”


Je la voyais ensuite se lever en me disant qu’elle devait retourner travailler. C’est vrai qu’elle était la patronne mais tout de même, cela ne lui donnait pas le droit de simplement ne rien faire d’autre que de papoter avec une amie sur son lieu de travail. Je la voyais saluer le gérant avant de venir se rapprocher de moi en posant sa main sur son épaule en me chuchotant quelques mots.

“Ah vas t’en femme. Va travailler. On verra ça plus tard.”


Je n’avais pas vraiment envie d’en parler il s’était passé bien des choses depuis, entre la bataille et mon entrevue avec cette dame qui s'occupait du journal... et… Bref… Je ne préfère pas y penser. On verra comment les choses se déroulent plus tard…

Tout est bien qui finit bien on dirait ? Je la voyais partir gaiement travailler. C’est que j’avais réussis à l'apaiser ne serait-ce qu’un peu. C’était une bonne chose. Au moins j’étais une bonne amie je crois…
Je venais m’étirer un peu avant de remettre ma veste et mes lunettes de soleil. Et je passais au comptoir pour régler nos consommations et laisser un petit pourboire. Qu’est-ce que je vais faire maintenant ? Un peu de shopping ? Hum… Je n’en ai pas vraiment envie. Je vais simplement rentrer à la maison et me reposer un peu. Je crois que j’en ai bien besoin… Du repos.


comme un truc qui cloche ☆ valentina durandal mary ; - Page 2 IlkxVGv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
comme un truc qui cloche ☆ valentina durandal mary ;
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Rps 2020-