La ville est en Septembre 2020

Partagez
 

 The Gossip Club [ft. Ame & Val]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
The Gossip Club [ft. Ame & Val] T7cd
Piper Park

Piper ParkMessages : 103
Date d'inscription : 14/04/2020


The Gossip Club [ft. Ame & Val] Empty
MessageSujet: The Gossip Club [ft. Ame & Val]   The Gossip Club [ft. Ame & Val] EmptyVen 3 Juil - 13:02


 ❝The Gossip Club❞
feat. Amé & Val


- Pousse la porte Tulsa!

Ma lionne pousse la porte avec ses pattes et entre tandis que j'ai les bras chargés de courses que je pose sur l'îlot de ma cuisine. Après quoi je referme la porte en passant devant le miroir. Mes cheveux, attachés à l'arrache et ma chemise lousy crient que je suis dépassée par la situation.

... Pas exactement en faite. La vérité c'est que je reçois des amies, le deux seules que j'ai vraiment connues, pour parler d'une chose. A l'ordre du jour: comment faire comprendre en long, en large et en profondeur à Niels que, peu importe ce qui se cacher derrière sa petite tête d'arrogant malin et intéressé: JE suis la plus maline. Et que s'il tient à se coller à moi: il se piquera fortement.  Le fait est qu'après ça, Niels ne reviendra plus m'emmerder et aura retenu la leçon.

Du coup pour en parler plus clairement, j'ai appelée deux vieilles amies. Histoire d'avoir les idées au clair et d'avoir un regard neuf sur la situation.

Ame est sensée cuisiner... Vu que je ne sais pas cuisiner et que Valentina est du genre à ne rien cuisiner. Je range chaque chose à sa place, laissant les légumes, la viande et les autres produits qu'elle serait susceptible d'avoir besoin, sur la table. Après quoi, je range le salon et installe la table  avant d'aller moi-même me doucher et me changer pour quelque chose de moins... "odorant".

C'est qu'avec mon passage à l'Ancestrale, mon côté animal ressort plus facilement. Et quand je ne me transforme pas totalement, je sue comme une bête, en plus d'avoir soit les griffes, soit les yeux, soit les poils de lionne... C'est très moche et ça sent la savane. Alors il ne faut pas me demander deux fois de me laver plusieurs fois et de bien frotter sur les endroits de sudation.

Quand je ressors en peignoir, je peux voir Aoife assise devant la porte de la salle de bain, à m'attendre sagement. Ces derniers temps, quand je suis à la maison, elle est très attachée à moi.... Lorsque c'est l'heure de manger.
Autrement dit, il faut que je lui cours après pour qu'elle daigne me faire un câlin.

Je m'agenouille devant elle et pose ma main sur sa tête avant qu'elle ne se couche sur le côté pour se mettre à abaisser ma main vers elle et la mordiller.

- Hey! Hey! Doucement! Ça fait mal , Aoife.

Je me redresse et vais vers la cuisine avant de découper la viande des lionnes dans un énorme plat en bois et leur dépose sous le porche qui est très chaleureux et calme.  Alors, quelqu'un sonne à la porte. Je sais déjà que c'est Ame qui arrive en avance pour cuisiner. Je resserre mon peignoir autours de ma taille et ouvre la porte d'entrée avant de la laisser entrer.

- Bien le bonjour... ( Je referme.) Comment tu vas? Tu m'excuseras, les lionnes avaient faim, ce qui explique mon accoutrement. J'ai fait les courses histoire que rien ne manque, surtout ne te gêne pas et fouille: je vais m'habiller.... Mais je t'écoute toujours!

Je me dirige vers ma chambre et enfile mes dessous avant d'enfiler une combinaison grise et de revenir m'asseoir à l'îlot pour l'écouter.


@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Gossip Club [ft. Ame & Val] Azye
Améthiste N. Denbee

Améthiste N. DenbeeMessages : 112
Date d'inscription : 20/03/2020


The Gossip Club [ft. Ame & Val] Empty
MessageSujet: Re: The Gossip Club [ft. Ame & Val]   The Gossip Club [ft. Ame & Val] EmptyLun 6 Juil - 17:28



strategy
Baby, don't you see, what you done threw away. It's hitting you, on the loop, on replay
Cela faisait un petit moment maintenant que tu n'avais pas vu tes amies. Un petit moment que tu n'étais pas sortie tout court au final. Tenter de te cacher du gouvernement en restant chez toi n'étais pas une si bonne idée et de plus ce n'était pas forcément bon pour les affaires. Mais il était vrai que depuis ta petite visite surprise chez la demoiselle Seryk, tu hésitais beaucoup à mettre un pied dehors. Cela dit, avec la teinture foireuse de couleur violette que tu avais sur le crâne, tu aurais complètement pu passer inaperçue dans les rues de Quederla, mais au lieu de ça, tu te contentais du minimum qui était de faire l'aller-retour de chez toi au travail sans faire d'escales. Un train-train quotidien qui en rendrait fous plus d'un, mais quelque chose qui ne te gênait pas pour le moment ... De plus, avec Nea, ce n'était pas non plus en bon terme. Alors, forcément, tu t'inquiétais un peu pour l'avenir de ta relation avec lui, mais aussi pour celle de l'écurie ... Soufflant un bon coup, l'heure n'était pas aux lamentations. Tu savais que tes amies avaient besoin de toi, alors tu avais pris des dispositions pour ne pas que tu sois en stresse. Enfin, pour ne plus que tu sois stressée de mettre les pieds à l'extérieur de chez toi. De plus, tu étais tout de même une citoyenne modèle, outre l'écart qu'il y avait eu au bar où tu t'étais fait arrêter. Ah la la, ça aussi c'était toute une histoire ... Un casier judiciaire tâché par un abruti qui t'avait agressé en boite de nuit, le comble du comble. Le mois de Mai ne devait tout simplement pas être un mois où les astres étaient alignés en ta faveur, c'était certain.

Dans tous les cas, là tout de suite, tu te rendais chez le seul coiffeur chez qui tu allais lorsque tu en avais besoin. Il fallait que tu retrouves ton blond naturel et qu'il te répare tout ce chantier que tu avais sur ta tignasse soyeuse. Le rendez-vous pris dans la matinée, ce dernier avait pris un certain bout de temps tout de même et tu commençais à stresser pour ton rendez-vous à midi chez Piper. Tu avais bien précisé que tu irais chez le coiffeur en premier à Piper pour réparer les dégâts qu'elle avait sans nuls doute remarqué sur ta tête. Mais, auquel cas où elle aurait oublié ce détail, tu avais demandé un rendez-vous très tôt.

Fort heureusement, bien que ça ai pris tout de même un bon bout de temps, tu t'en étais bien sorti au niveau de ton planning horaire et tu repartais le sourire aux lèvres, libéré de cette couleur qui, était bien entendu une erreur, mais était étonnement jolie. Passant prendre quelques petits ustensiles chez toi le plus vite que possible, ainsi que plusieurs épices, tu retournes dans ton automobile, te dirigeant vers le domicile de ton amie.

Une fois dans la rue qui menait à la maison de Piper, tu fais attention à garer ton automobile le plus proche de chez elle, ne sachant plus trop si tu pouvais t'approcher juste en face de son habitation. Sortant avec le petit sac de courses que tu avais fait ainsi que la petite Théis qui venait tout de suite derrière toi, tirant le bas de ta robe en regardant sur les côtés. Sécurisant ton auto, tu prends toutes les courses, tes affaires et attrape la main de ta fille avant de sonner à la porte de Piper pour qu'elle t'ouvre la porte.

Tu n'avais pas eu à attendre longtemps avant que l'hôtesse de maison t'ouvre la porte, te laissant entrer dans sa demeure en te faisant de plates excuses dues à son accoutrement. Pouffant légèrement, tu regardes Piper ainsi que ses lionnes, souriant doucement. Ce n'était pas si grave, vous aviez grandi ensembles à près tout alors bon.
— T'en fais pas va. Ca va et toi ? J'ai ramené ce à quoi je suis sûre que tu n'aurais pas pensé, ne t'en fais pas.
Ricanant discrètement, tu fais un signe de main aux lionnes de Piper. Ce n'était pas la première fois que tu la voyais ainsi. Ne te laissant pas le temps de répondre, elle file se changer dans sa chambre pour se préparer. Tu avais bien compris que tu pouvais te servir de tout ce dont tu avais besoin pour préparer le plat du midi pour Piper, Théis, Valentina et toi. Prenant une grande inspiration, tu poses tes affaires sur le porte-manteau, tout comme celles de Théis, puis pose tes courses sur le meuble central de la cuisine. Pour faire plaisir à Piper tu avais décidé de faire un plat coréen. Des Kimbaps accompagnés de salade de radis jaunes et de riz. Normalement, tu avais pris note. Avant toute chose, tu t'étais renseignée en demandant des recettes coréennes dans l'un des restaurants se trouvant dans le Central. Si tout se passe bien, elle ne devrait donc pas te détester. Tu regardes un peu tout ce qu'il y a à disposition, alors que Théis se sentait comme un poisson dans l'eau. Il faut dire que depuis que Piper était venue chez toi, Théis avait passé beaucoup plus de temps avec elle.
dandy ♫


Améthiste discute en #EB444E
The Gossip Club [ft. Ame & Val] UB7t8ND

The Gossip Club [ft. Ame & Val] Gvv7Suf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.quederla-rpg.com/t3771-boite-aux-lettres-de-mlle-denb
Bras Droit
Valentina Durandal Mary

Valentina Durandal MaryBras DroitMessages : 70
Date d'inscription : 17/05/2020


The Gossip Club [ft. Ame & Val] Empty
MessageSujet: Re: The Gossip Club [ft. Ame & Val]   The Gossip Club [ft. Ame & Val] EmptyJeu 9 Juil - 13:35


The Gossip Club ••

★ Feat Améthiste & Piper

Envoyer un message privé 46l8qx6
Mince c’est vrai que c’était aujourd’hui que nous devion nous voir avec les filles. Nous devions nous retrouver dans les alentours de midi. Pour passer un moment entre filles. Juste pour parler, papoter et prendre un peu de temps pour nous. Cela faisait un moment déjà que nous n’avions pas fait grand chose ensemble. Et je mentirais si je disais que ça ne me manquait pas. J’avais besoin de me poser un peu aussi de faire une pause au niveau travail dans ma vie et juste de passer du bon temps. J’ai la maigre impression que ces derniers temps rien ne va comme je le souhaiterais. Entre la malencontreuse rencontre avec Nea qui s’est soldée en un bain de sang, ou Asahel a manqué de peu de perdre la vie. Ce défilé où j’en suis venue aux mains avec Miss Quinzel, me donnant en spectacle et en me blessant physiquement et au niveau de ma réputation. Et j’en passe. Enfin bref. Vite je devais me préparer et me débarbouiller. Je serais en retard mais je m’en fiche c’est comme ça. Tant pis j’aurai simplement à m’excuser en ramenant plus de desserts en espérant que cela fasse l’affaire. Je ne savais pas trop quoi prendre à vrai dire. Je n’aurai qu’à faire un choix lorsque je serais à la pâtisserie en espérant que ça leurs plaisent.

J’étais fin prête. Habillée, coiffée et parfumée. Je préparais quelques affaires en plus que j’allais garder dans ma voiture au cas ou si cette journée se finit en soirée entre filles. Mieux vaut être prévoyante. Je n’avais pas vraiment envie de rentrer chez moi pour reprendre des affaires surtout si nous nous mettions à boire. Ce serait une très mauvaise idée. Et puis de toute façon au vu de ma taille de géante elle n’aurait jamais trouvé des vêtements de rechange pour moi. C’est l’un de ces défauts que j’ai. Mais soit il suffit simplement d’être prévoyante. Je portais des vêtements cher et assez flashy. Pas de quoi faire une soirée mondaine mais assez pour sortir du lot. Je préparais quelques affaires, comprenant des bouteilles de vins gardées à la cave depuis un moment. Sait-on jamais.

Enfin je prenais la voiture moi-même. Je n’avais pas envie de me faire conduire aujourd’hui donc je m’occupais de moi même. Et je passais à la pâtisserie. Il y avait pleins de douceurs. Beaucoup trop de choix. Finalement j’avais décidé de prendre un large choix de pâtisseries en tout genre. Assez de quoi remplir 5 grosses boites en tout cas. Il y en aura probablement trop mais bon, c’est toujours mieux que pas assez. Et je me dirigeais alors vers la demeure de Miss Park. Je voyais pas trop loin la voiture d’Améthiste garée. Enfin il me semble que c’était la sienne. Elle s’était garée très près. J’en faisais alors de même. Et je sortais de la voiture avec les quelques boites que je venais poser sur le palier de la porte, retournant à la voiture chercher les autres boîtes et le reste de mes affaires.
Enfin je sonnait en attendant que l’on veuille bien m’ouvrir la porte. J’espère qu’elle ne vont pas me faire la gueule pour ce malencontreux retard. Je n’avais pas envie d’inventer une histoire bidon en guise d’excuse. Au pire je peux leurs dire que je dors assez mal en ce moment. Ce qui est vrai en somme.

Enfin on venait m’ouvrir la porte.

“Hello. Désolée du retard. Mais au moins je suis la et j’ai rapporté plein de choses du coup ! J’espère que ça va vous faire plaisir.”


J’entrais alors dans sa demeure quand elle me signifiait de le faire venant y entrer les boîtes petit à petit ainsi que mes quelques affaires. J’en avais laissé un peu dans la voiture mais dans le pire des cas elles ne sont pas bien loin donc facile à récupérer. Je disais bonjour à Améthiste et je venais jouer un petit peut avec sa fille. Elle était mignonne cette petite. Née dans un monde horrible mais que voulez-vous. Puis je voyais aussi les grosses bêtes de Piper. Elle en imposent tellement et sont un peu flippante je dois vous l’avouer. C’est plus simple d’avoir des chats chez soi. Alors pourquoi des Lionnes. Enfin bon c’était son choix. Même si au vu de son affiliation je pouvais me poser des questions… Enfin bref. Ne parlons pas de ça. Nous avions érigés des barrières quand à ce sujet. Il était presque taboo.

“Bref sinon les filles vous racontez quoi de beau ?”


Je n’avais pas envie d’entrer dans les détails des récents évènements m’entourant mais je sens que je vais m’en prendre plein la face.




The Gossip Club [ft. Ame & Val] IlkxVGv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Gossip Club [ft. Ame & Val] T7cd
Piper Park

Piper ParkMessages : 103
Date d'inscription : 14/04/2020


The Gossip Club [ft. Ame & Val] Empty
MessageSujet: Re: The Gossip Club [ft. Ame & Val]   The Gossip Club [ft. Ame & Val] EmptySam 11 Juil - 23:14


 ❝The Gossip Club❞
feat. Amé & Val


Je souris en regardant Amé cuisiner. Theis, sa fille, est assise sur une chaise haute à côté de moi et m'imite en balançant ses pieds dans le vide.

Soudain Tulsa nous rejoint et se met sur ses deux pattes pour nous imiter tandis qu'Aoife reste loin, méfiante de la petite qui n'est pourtant pas bien méchante. Aoife à ses humeurs... Mais quand elle sera convaincue qu'elle peut totalement me faire confiance, elle ne devrait plus opposer de résistance ou quoi que se soit.  Comme je le prédit, au bout de quelques moments, Aoife nous rejoint et imite Tulsa avant de se faufiler en cuisine pour quémander de la viande à Amé. Je la comprend, regarder la viande plutôt que de la manger... C'est pas passionnant.

Finalement, la cloche sonne. La dernière invitée est arrivée.
Je me lève et fais tomber ma ceinture blanche que j'avais oublié de nouer autour de mes hanches. Tulsa se précipite pour l'avoir mais je parviens à la rattraper avant qu'elle ne pose sa patte dessus. Alors que j'enroule la ceinture autours de ma taille j'ouvre la porte.

- Hello. Désolée du retard. Mais au moins je suis la et j’ai rapporté plein de choses du coup ! J’espère que ça va vous faire plaisir.

Je la laisse rentrer et traverser le hall d'entrée pour entrer dans la cuisiner qui ouvre sur le salon , puis finis de nouer vaguement ma ceinture avant de voir Aoif reculer devant Valentina. Elle montre ses crocs et grogne. Tulsa se dirige vers elle et lui met un coup de patte lourdement sur la tête pour qu'elle cesse.  Alors que j'avance, je lui fait signe de se taire en passant mes doigts le long de mes lèvres l'air de dire " tu te calmes".

Il faut dire que voir une géante blonde débarquer chez soi, ce n'est pas rien. Mais ni moi, ni Tulsa ne craignons quoi que se soit de Val'... Alors Aoif ne devrait pas non plus.  Excepté son allure extravagante, j'apprécie la compagnie de Valentina car comme avec Ame, nous avons grandit en nous fréquentant. J'ai connu Valentina grâce à Amé. Elle n'est pas de mauvaise compagnie, enfin, quand je suis là en général: tout se passe plutôt bien.  

En nous voyant, on pourrait dire que j'ai choisi mes amies. Une célébrité, une ex-reine héritière d'un centre commercial... Toute les deux très belles à leur façon. L'une plus petite et l'autre très grande. Rien à voir avec moi, qui semble banale à côté d'elles.

Je suis du genre à cacher mes formes, et je reste dans le sobre quand je sors en publique. Plus de genre à briller par ma personnalité et mon charisme. Je ne sors les grandes robes que lors des grandes occasions. Puis... Entre nous: je pense que mes yeux bridés suffisent à créer ma différence, mon excentricité, mon originalité ou mon exotisme... Peu importe comment vous appelez ça.

- Bref sinon les filles vous racontez quoi de beau ?

Je sens à son ton qu'elle cache quelque chose. Je le sens... Mon instinct de félin le sent. Sûrement cette histoire de bikinis avec l'élément ingérable du QG. Je ne lui en tiens pas rigueur. Cette partie d'humiliation était une punition suffisante pour elles. Je n'ai pas besoin de revenir dessus.

Je me dirige vers mon frigo et en sort une carafe d'eau bleue grâce à des fleurs à thé bleu. Ça semble étrange, mais c'est très bon. Le goût est très léger et permet au corps de se detoxifier. J'ai aussi une carafe d'eau de rose, mais je la garde pour plus tard.

- On regardait Amé nous faire à manger avec Théis et les lionnes.

Je lui indique le frigo si elle a besoin d'y mettre quelque chose et pose ma carafe avant de m'enfoncer dans le salon. Theis et les lionnes courent dans tout le couloir et jouent. C'est un très long couloir et je sens que l'enfant et les bêtes veulent ouvrir la porte pour traverser la passerelle qui traverse le jardin et rejoint l'autre partie de la maison...

- Venez par ici! J'ouvre le porche pour que vous vous amusiez dans le jardin! N'allez pas là bas c'est...

... Personnel. Les quartiers de ma mère. Enfin... Là où elle aime se retirer. Là ou on est sûres de parler sans être entendues, écoutée... Ni interrompues. Là où on peut parler de l'Alliance et se réfugier.

A peine ai-je fait glissé la porte que les bêtes fonce dehors... Jusqu'à ce que je remarque Théis sur le dos de Tulsa. J'en reste muette.

- Well, me dis-je tout bas. Elle est en sécurité...


Après quoi, je me dirige vers un buffet et en sort un polaroïd d'un homme.Niels

- Les filles... Faut que je vous parle d'une chose.

Je pose la photo en évidence sur l'îlot et l'indique du bout du nez en croisant les bras, appuyée contre le plan de travail. Un sourire malin sur les lèvres.



@Eques sur Never-Utopia


The Gossip Club [ft. Ame & Val] Pipeo12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Gossip Club [ft. Ame & Val] Azye
Améthiste N. Denbee

Améthiste N. DenbeeMessages : 112
Date d'inscription : 20/03/2020


The Gossip Club [ft. Ame & Val] Empty
MessageSujet: Re: The Gossip Club [ft. Ame & Val]   The Gossip Club [ft. Ame & Val] EmptyDim 12 Juil - 23:16



strategy
Baby, don't you see, what you done threw away. It's hitting you, on the loop, on replay
Dans la cuisine de Piper, tu te sentais à ton aise. Elle était tout aussi grande que la tienne et tu avais toute la place nécessaire pour cuisiner. Etant donné que tu devais faire des kimbaps, tu avais tout de même prévu quelques morceaux de saumons en faisant les courses plus tôt. Alors, tu poses tout ce dont tu avais besoin sur l'ilot ventral, alors tu commençais à faire la cuisine, préparant les viandes dans un premier temps. Tulsa était venue dans ta direction en essayant de t'amadouer pour avoir un petit bout de viande. Tu la regardais pendant un petit moment, te mettant à son niveau, venant lui caresser le haut du crâne, avant de lui donner discrètement un petit bout de viande. Tu savais qu'elles venaient d'être nourries, mais tu ne pouvais pas résister aux yeux doux de la lionne. Tu la voyais retourner vers Piper et Théis, jouant avec elles tandis que Valentina venait d'arriver à son tour, Piper était allé lui ouvrir, alors tu n'avais pas à t'en soucier. Tu continuais de faire le déjeuner pour tout le monde tout en chantonnant une berceuse que tu chantais à Théis pour qu'elle s'endorme. Piper et Valentina devait se voir aussi peu souvent que toi avec la gérante d'hôtels. Le temps est quelque chose dont vous manquiez toutes deux.

Lorsque Valentina et Piper commençaient à parler, tu sorti tout de même de tes affaires un tablier de cuisine, car tu portais une robe d'été assez mignonne et que tu ne voulais pas la tâcher de nourriture, car elle était quand même blanche et tu y tenais beaucoup, alors autant prendre des précautions. Une fois que Valentina pose la question, tu souris un peu, montrant tout ce qui ce qu'il y avait sur l'ilot central de la cuisine ainsi que tes mains pleines de riz, rigolant brièvement. Tandis que Piper lui disait qu'elle tout comme Théis et les lionnes te regardaient cuisiner, tu te perdais dans la préparation du plat, suivant avec minutie toutes les étapes que tu avais notées sur ton petit papier. Il ne manquait plus que la cuisson de la viande et la découpe du saumon, tout le reste étant prêt, mis dans des récipients sur le côté. Alors, tu te mets à ranger, nettoyant également le plan de travail. Tu voyais que Théis et les lionnes jouaient ensemble. Piper s'était levée pour ouvrir le frigo ; y sortant sa fameuse eau bleuté purifiant le corps. Tu ne t'étais pas faite prier très longtemps, lui demandant de te servir un verre en même temps qu'elle prenait le sien. Puis, une fois le plan de travail nettoyé, tu remarques que Piper ouvre la porte et, à peine l'avait-elle fait, que tu remarques ses lionnes ainsi que Théis, sur le dos de Tulsa, foncées vers l'extérieur. Tu arques un léger sourcil avant de soupirer. En règle général, tu aurais juste paniqué et couru derrière elles pour qu'elles reviennent à l'intérieur, mais tu savais pertinemment que Tulsa ne laisserait pas Théis seule.

Donc, n'étant pas plus inquiète que ça que tu la laisses prendre l'air avec les lionnes de Piper, prenant place autour de l’îlot central en attendant que la viande cuise. Tu ne devais pas rater la cuisson, alors tu restais à côté. Tu savais aussi que Piper aimait la viande saignante, alors que toi tu la préférais un peu plus cuite. Alors, il y aura plusieurs étapes à cette cuisson. Tu t'assois, regardant les filles. Quand Piper annonce qu'elle avait quelque chose à dire, tu redresses la tête prête à l'écouter. Tu la vois mettre une photo sur l'ilot, de là où tu étais tu ne pouvais pas vraiment la voir. Te levant doucement, tu te mets à coté de Piper, posant tes coudes sur l'ilot, te penchant légèrement en avant.
— Dis-nous tous, de qui, ou quoi, ça s'agit.
Tu regardes Piper, puis pose ton regard bleuté sur la photo. En reconnaissant Niels, tu déglutis de façon instantanée. Tu ne savais pas encore pourquoi Piper avait posé la photo de votre valet sur la table, cependant, tu fais mine de rien, bien qu'une petite goûte de sueur pouvait faire son apparition à tous moments.
— Tu nous a convoquer pour quoi exactement ? Il t'a fait du mal ? Si oui, on lui fera subir le triple sans hésiter.
Il était clair que s'il y avait fait du mal à ta chère amie tu n'hésiterais pas un seul instant avant de lui pourrir la vie, cependant, bien que ta voix n'en montrait pas les signes, tu n'étais pas du tout sereine avec cette idée.
dandy ♫


Améthiste discute en #EB444E
The Gossip Club [ft. Ame & Val] UB7t8ND

The Gossip Club [ft. Ame & Val] Gvv7Suf


Dernière édition par Améthiste N. Denbee le Lun 13 Juil - 14:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.quederla-rpg.com/t3771-boite-aux-lettres-de-mlle-denb
Bras Droit
Valentina Durandal Mary

Valentina Durandal MaryBras DroitMessages : 70
Date d'inscription : 17/05/2020


The Gossip Club [ft. Ame & Val] Empty
MessageSujet: Re: The Gossip Club [ft. Ame & Val]   The Gossip Club [ft. Ame & Val] EmptyLun 13 Juil - 2:38


The Gossip Club ••

★ Feat Améthiste & Piper

Envoyer un message privé 46l8qx6
A peine j’avais pénétré à l’intérieur de sa maison que je sentais ses bêtes qui ne voulaient pas de ma présence. Elles pouvaient probablement sentir par un quelconque appel du saint-esprit que je n’étais pas comme mes deux comparses une Allianceuse. Mais que je faisais bel et bien partie des ennemis. Des Telekyns. Mais je m’en fiche je n’étais pas ici pour mener une quelconque guerre contre mes amies d’antan. Au contraire. J’étais ici pour juste passer une bonne journée et prendre du bon temps. Je la regardais avec un air assez énervé quand à son attitude et je faisais signe à Piper. C’était ses animaux. C’était sa responsabilité de leurs apprendre que je ne voulais aucun mal. Je n’avais pas envie de la voir comme ça montrer des signes d’hostilités aussi flagrant que le nez au milieu du visage. J’expliquais alors à mon amie que je n’aimais pas son attitude. Je ne différait en rien d’un autre être humain après tout. Finalement elle s’était décidée à s’occuper d’elle et tant mieux je n’avais pas envie de rentrer chez moi blessée encore une fois. Ou pire que sais-je.

Je regardais Améthiste comme les autres filles. En tant que bonne femmes au foyer en train de faire à manger tranquillement. C’était beau à voir. Je devrais peut-être prendre un peu plus de temps pour en faire de même quelques fois à la maison. Je savais cuisiner mais je ne prenais pas le temps de le faire. Nous avions des domestiques pour ça de toute façon donc bon. Ils sont payés pour ça donc autant que ce ne soit pas de l’argent simplement jeté par la fenêtre. Je voyais ensuite Piper emmener la gamine ainsi que ses animaux de compagnie dehors. Enfin ses bêtes de compagnies. Je ne supportais plus de voir l’une d’entre elle me regarder d’un mauvais oeil à chaque instant. Et puis tant mieux qu’elles puissent jouer dehors. Au moins elles auront la place pour ça et puis ce sera un peu plus tranquille dans la maison.

“Tu es courageuse Améthiste de la laisser partir comme ça avec ces… Bêtes. Enfin bref.”


Piper était revenue très vite avec un appareil photo un de ceux qui te sortent une photo en quelques secondes c’est ça ? Ils sont assez rudimentaires et pas aussi sophistiqués que ceux que j’avais l’habitude de voir au travail ou même ceux que mon fiancé s’amusait à utiliser à foison. Enfin bref je crois qu’elle nous montrait une photo. Il y avait sur cette dernière un homme. Je connaissais la mère de famille depuis un moment maintenant et je voyais qu’elle n’était pas à l’aise. Elle le cachait assez bien néanmoins. Il fallait un oeil avisé pour le remarquer. Elle le connaissait donc ? Bref. Faisons mine de ne rien comprendre ni remarquer. Pour ma part sa tête ne me disait rien.

“D’accord donc comme Améthiste te le dit. Commençons par le début c’est qui ce type et tu lui veux quoi exactement ? Est-ce que c’est une de tes futures conquête ?”



The Gossip Club [ft. Ame & Val] IlkxVGv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Gossip Club [ft. Ame & Val] T7cd
Piper Park

Piper ParkMessages : 103
Date d'inscription : 14/04/2020


The Gossip Club [ft. Ame & Val] Empty
MessageSujet: Re: The Gossip Club [ft. Ame & Val]   The Gossip Club [ft. Ame & Val] EmptyMer 15 Juil - 0:00


 ❝The Gossip Club❞
feat. Amé & Val


Je les regarde. Je les observe avec minutie.

Amé semble dépérir. Son sourire s'estompe doucement.  Elle le connait et j'ignore si elle s'attend au pire. En tout cas, si non: elle devrait.

- Tu nous a convoquer pour quoi exactement ? Il t'a fait du mal ? Si oui, on lui fera subir le triple sans hésiter.

- D’accord donc comme Améthiste te le dit. Commençons par le début c’est qui ce type et tu lui veux quoi exactement ? Est-ce que c’est une de tes futures conquête ? me demande Val.

Je les regarde avant d'inspirer posément et de passer derrière l'îlot en sortant de la viande fraiche que j'ai posé dans un sac, dans un coin du plan de travaille.

- Rien de tel... Ou presque.Son nom est Niels Egilson. 28 ans, plus grands que moi d'une tête environ. Il a repris l'affaire de sa famille et cette affaire est plutôt fleurissante.

J'espère qu'Ame a compris qu'elle ne doit pas révéler qu'elle le connait. Sinon nous parlerons de l'Alliance et révélerons son appartenance.  Désolée Ame de te faire ça.  Enfin presque. Cette conversation aura donc un double sens.

- Hormis le fait que c'est un joli minet aimé de tous, c'est un type plutôt arrogant, entêté et malicieux.

Je déballe la viande et la pose sur un épais billot que je sors délicatement du placard. Je sors aussi
les plats de Tulsa et Aoife qui ressemble à d'énormes plateaux en bambou.  Je pose la pièce de Tulsa sur la planche et la coupe en quatre par deux coup de hache à viande. Elle se débrouillera si c'est trop gros pour elle.

- J'ai toujours été amenée à le fréquenter par coup du sort ou autre... Mais il a peu... Le sort m'a joué un sacré mauvais tour en me faisant faire affaire avec sa soeur.

Je met des grands coups de hache dans la viande d'Aoife que je découpe en dés plutôt grossiers. A chaque fois que je repense à ses sourires en coin, ses traits d'esprit et ses blagues: je sens quelque chose monter en moi . Une sorte de force qui me donne envie de le réduire au silence, de fuir loin de lui... Quelque chose que je garde difficilement en moi.

Je plante la hache dans la planche et ramasse les morceaux à ma main pour les mettre dans le bol de ma lionne puis m'essuie la joue avec le revers de ma main.

- Le fait est qu'il me tourne autour. Il me fait du rentre dedans.  Et la dernière fois: il en a profité pour me parler affaire. Ce qu'il n'avait jamais fait affaire. (Je m'appuie de part et d'autre au plan de travail.) Mais là il l'a fait. Je savais qu'il voulait me parler affaire depuis le début... Le truc, c'est que je ne sais pas ce qui se cache derrière sa tête...

Je me lave les mains et amène les bols sous le porche pour les lionnes qui rappliquent très très vite. Theis les suit. Je reviens vers mes amies et commence à nettoyer mon bazar.

- Je sais que ça ne signifie rien de bon pour moi... Surtout depuis cette réception au Fitz... dis-je amère.




@Eques sur Never-Utopia


The Gossip Club [ft. Ame & Val] Pipeo12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Gossip Club [ft. Ame & Val] Azye
Améthiste N. Denbee

Améthiste N. DenbeeMessages : 112
Date d'inscription : 20/03/2020


The Gossip Club [ft. Ame & Val] Empty
MessageSujet: Re: The Gossip Club [ft. Ame & Val]   The Gossip Club [ft. Ame & Val] EmptyJeu 16 Juil - 1:28



strategy
Baby, don't you see, what you done threw away. It's hitting you, on the loop, on replay
Le fait que Valentina soit présente durant cette conversation t'arrangeait beaucoup plus que tu ne l'espérais. Initialement, vous étiez toutes présentes dans la maison de la Park pour pouvoir prendre un déjeuner entre amies et c'était toi qui t'occupais de la cuisine. Vous n'aviez en aucun cas l'idée de vous faire alpaguer dans une situation qui pourrait être gênante ou « dangereuse ». Tu regardais la photo de Niels, déglutissant. Essayant de garder la face un maximum, mais, Piper ici présente, penserais sûrement que tu étais mal à l'aise par rapport au fait que c'était une personne faisant partie du conclave de l'alliance et non pas parce que tu le connaissais bien, pas seulement en tant que valet, mais en tant qu'ami. Tu regardes donc la photo, gardant la face. Tu avais posé une question à Piper à laquelle Valentina avait tout de suite rebondit sans attendre. Tu t'éloignes de l'îlot central, allant t'occuper de la cuisson de la viande pour les kimbaps que tu avais prévus de faire, puis tu te tournais de temps en temps pour écouter ce que les filles avaient à dire.

Piper avait l'air très remonté contre Niels. Apparemment, il ne lui avait pas fait du mal, mais presque. Ce qui attirait beaucoup plus ton attention qu'une simple photo. T'occupant tout de même du repas, tu enlèves les morceaux saignants de la poêle tout en restant concentré sur la conversation. Piper dressait son portrait pour Valentina, continuant sur sa lancée en précisant ce qui la gênait chez lui. Tout en préparant de la viande pour ses lionnes, Piper commençait donc son explication. Elle sortait les plats des lionnes tout en expliquant qu'il la fréquentait assez souvent par pur hasard, mais que le sort n'avait pas été tendre avec elle. Le sort ayant décidé de les faires devenir associés. Légèrement interpellé par la situation, tu penches la tête sur le côté, ayant éteint le feu sur lequel se trouvait la viande. Les bras croisés, tu attendais la suite de l'histoire.

De grands coups de haches partant dans cette pauvre planche cachée par la viande fraîche qui se faisait encore une fois maltraité par Piper, dû à une colère certaine découlant sûrement de la conversation que vous aviez toutes les trois sur le moment. Il lui tournait apparemment autour, lui faisant du rentre dedans, mais tout cela aurait été dans l'unique but de faire affaires avec elle. Sur le coup, tu étais un peu choquée de ce portrait que Piper portait du Valet. De la surprise pouvant se lire sur ton visage au vu de ce portrait dressé par ta grande amie, alors que tu avais eu tellement d'expérience différentes avec cet homme, malgré le fait que vous aviez également fait affaire ensemble ...

Le fait que Piper semblait perturbé par ce comportement qui, pour le coup sans l'ombre d'un doute, semblait suspect pour elle, te faisait réfléchir à beaucoup de choses. L'aurait-elle juste mal interprété par rapport au fait qu'elle se méfiait du comportement des autres. Avait-il vraiment un objectif caché derrière la tête ? Serait-il devenu manipulateur par la suite avec l'âge ? Tant de questions pour lesquelles tu n'avais pas de réponses. Tu connaissais Niels, mais le connaissais-tu tant que ça au final ? Avec ce que Piper disait et ce que tu pensais personnellement, il y avait un gros contraste de personne ...

Une fois que Piper pose les bols de ses lionnes, tu les vois revenir accompagnée de Théis. Théis qui se dirige directement vers toi. Te baissant à son niveau pour la prendre dans tes bras l'espace de quelques secondes, tu remarques qu'elle avait tâché ses vêtements, mais tu les changerais sûrement après le déjeuner. Posant la petite sur le canapé, tu retournes à la préparation de ton plat, prenant la viande dans deux bols différents pour différenciés les cuissons puis tu prends dans la même occasion tout ce dont tu avais besoin pour former les kimbaps, ne disant pas un mot après la dernière phrase de Piper. Tu t'installes sur l'ilot central pour finir de faire le déjeuner, regardant Piper dans le blanc des yeux.
— Il s'est passé quoi à cette réception ?
Dis-tu du ton le plus sec que tu pouvais avoir. Autant, tu ne voulais pas croire de Niels soit devenu un petit manipulateur dégoûtant, autant tu croirais largement plus Piper que lui en terme d'insécurité.
— Je le connais, ce Niels. De ce que tu me dis de lui, je suis assez surprise. Cela dit, les gens changent. Et, j'espère vraiment que son attitude peut être excusable, sinon il passera les pires années de sa vie.
Un ton qui se voulait sec, dur, sérieux. Tu ne rigolais pas du tout avec la sécurité de tes amis ainsi que les qui se servaient d'elles pour tu ne savais pas quelle raisons. Alors, oui, tes sourcils légèrement froncés montraient que tu étais très clairement sur les nerfs, mais comme d'habitude ... Tu prenais sur toi, jusqu'à ce que Piper dévoile plus en détails ses actions, il avait le bénéfice du doute ... Mais sûrement plus pour longtemps.
dandy ♫


Améthiste discute en #EB444E
The Gossip Club [ft. Ame & Val] UB7t8ND

The Gossip Club [ft. Ame & Val] Gvv7Suf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.quederla-rpg.com/t3771-boite-aux-lettres-de-mlle-denb
Bras Droit
Valentina Durandal Mary

Valentina Durandal MaryBras DroitMessages : 70
Date d'inscription : 17/05/2020


The Gossip Club [ft. Ame & Val] Empty
MessageSujet: Re: The Gossip Club [ft. Ame & Val]   The Gossip Club [ft. Ame & Val] EmptyJeu 16 Juil - 22:46


The Gossip Club ••

★ Feat Améthiste & Piper

Envoyer un message privé 46l8qx6
Qui était cet homme ? Je n’en sais rien. Sa tête je ne pensais l’avoir jamais vu auparavant et pourtant toutes les deux le connaissaient. D'où ? Je n’en sais rien. C’était un homme d’affaires ? Il en avait le profil du moins. Et il était plutôt bel homme. J’avais pris le soin de prendre la photo dans mes mains histoire de le regarder. Bien fait et une bouille assez masculine et virile. Un vrai homme à femme. Enfin il aurait été parfait sans tous les défauts que Piper nous mettait sur la table. Arrogant, têtu et malicieux. Ce sont des qualités dans un sens. Enfin tout dépends de comment les choses sont amenées. Enfin bref. Et donc qu’est-ce qu’il lui faisait à cette bonne femme ? Des affaires ? Rien de bien extravagant non ? Piper est gérante d’un groupe hôtelier. C’était donc normal pour elle de parler et de négocier avec énormément de grands pontes non ? Bon d’accord elle traitait avec sa soeur avant mais qu’est ce que ça change ?
Piper semblait un peu sur les nerfs aussi. Je la voyais sur son plan de travail en train de préparer de la viande pour ses lionnes. Mais Elle était extrêmement violente. Je m’y connais assez en cuisine pour savoir que pour trancher la viande il n’y avait pas besoin de faire de grands mouvements comme ça, au point de planter le hachoir qu’elle a dans les mains droit dans ce billau. Je crois que je n’ai clairement pas envie de mettre ma main sous cet énorme couteau. Elle lançait toute sa frustration dans cette préparation. J’avais envie de me lever et d’aller près d’elle pour l'apaiser et la calmer. Mais était-ce la bonne solution. Finalement Améthiste avait pris la parole. Je ne voulais quand même pas laisser Piper comme ça seule et je m’approchais d’elle en lui demandant si elle voulait que je le fasse à sa place. Je n’ai pas envie de courir à l'hôpital parce que cette idiote s’était mise à perdre des membres avec des grands gestes pareils ou encore de blesser l’une de nous deux. J’allais me laver les mains et mettre un des tabliers qu’elle avait dans sa cuisine, avant de prendre la viande et le hachoir, le subtilisant habilement de ses mains.

“Ecoutes vas te poser et laisses moi faire. Ca vaudra mieux pour tout le monde je crois. Et n’oublies pas de te laver les mains. On dirait que tu viens de tuer quelqu’un avec tout ce sang. ”


Je n’allais pas abuser de mon pouvoir ici et comme ça. Je n’en voyais pas vraiment l’utilité et surtout je le faisais déjà bien trop souvent sur Améthiste. Et puis je préférais le faire quand j’étais avec une personne seule. C’était plus difficile de discerner quel était mon pouvoir lorsqu’il n’y avait qu’une personne dans les parages. Je pourrais m’évader en disant que j’avais simplement les mots pour calmer ou énerver d’autres personnes. Mais ce petit moment de léthargie que l’on peut observer parfois lorsque je suis en train d’effacer les émotions d’une autre personnes sont assez flagrant pour être louche. Même Améthiste ne savait pas exactement quel était mon pouvoir. Elle pouvait peut-être s’en douter mais elle ne pouvait pas en être certaine. Donc bon.

Améthiste elle disait qu’elle le connaissait… Et au vu de son air mon soupçon était le bon. Mieux vaut ne pas en parler donc. Laissons les choses se faire et on verra plus tard.

“Alors je dois t’avouer une chose. Je ne connais pas cet homme du tout. Et bien qu’il semble assez attrayant, il a des qualités et des défauts comme tout être humain de ce monde. Mais tu ne dois pas t’arrêter ici”


Je venais déposer les quartiers de viandes hachés un peu plus finement, dans le bol qu’elle avait mis de côté, je n’hésitais pas à prendre ceux qu’elle avait déjà coupés pour les raccourcir un peu plus. . Ses lionnes n’en seront que plus heureuses. Et puis de toute façon c’est meilleur pour la digestion.

“Bon alors. Déjà. De quelles affaires tu parles. Et cette histoire au Ritz. Expliques nous tout ça en détails et on pourra probablement t’aider. En tout cas. S’il faut avoir du sang sur les mains. Je n’ai pas peur de me salir”


Je lui montrais alors mes mains ensanglantées, avec un petit sourire malicieux. Juste de quoi amuser la galerie et amener une note un peu plus douce à cette conversation.


The Gossip Club [ft. Ame & Val] IlkxVGv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Gossip Club [ft. Ame & Val] T7cd
Piper Park

Piper ParkMessages : 103
Date d'inscription : 14/04/2020


The Gossip Club [ft. Ame & Val] Empty
MessageSujet: Re: The Gossip Club [ft. Ame & Val]   The Gossip Club [ft. Ame & Val] EmptyDim 19 Juil - 1:32


 ❝The Gossip Club❞
feat. Amé & Val


- Il s'est passé quoi à cette réception ?

- Alors je dois t’avouer une chose. Je ne connais pas cet homme du tout. Et bien qu’il semble assez attrayant, il a des qualités et des défauts comme tout être humain de ce monde. Mais tu ne dois pas t’arrêter ici, me dit Valentina.

- Je le connais, ce Niels. De ce que tu me dis de lui, je suis assez surprise. Cela dit, les gens changent. Et, j'espère vraiment que son attitude peut être excusable, sinon il passera les pires années de sa vie.

- Bon alors. Déjà. De quelles affaires tu parles. Et cette histoire au Ritz. Expliques nous tout ça en détails et on pourra probablement t’aider. En tout cas. S’il faut avoir du sang sur les mains. Je n’ai pas peur de me salir.

Je n'ai peut-être pas beaucoup d'amies... Mais je sais quel le peu d'amies que j'ai: je peux compter dessus.

Je les regarde perplexe un instant et soupire avant de baisser la tête et de la relever vers Valentina:

- C'est le "Fitz", Val... Pas le "Ritz".

Mon hôtel est le plus grand de Quederla , alors c'est difficile de l'ignorer, mais telle que je la connais : tant qu'elle est satisfaite du service, Val se fiche bien du nom.  J'ignore même si elle sait que je suis à la tête du Fitz.

Je vais m'asseoir sur un fauteuil et me remémore les évenements.

- Okay... Alors... Ma mère et moi avions décidé d'encourager un ou une artiste de Quederla, car il nous arrive d'être mécènes. Nous avions trouvée une jeune fille adorable, bien élevée et adorable... Sans oublier "talentueuse". Nous avons donc décidé de collaborer avec elle et nous sommes entendues: elle devait rénover le fontaine du Fitz. Nous voulions inspirer l'unité, alors... Une fontaine de l'unité.

Je me frotte le font sceptique.

-  Tout se passait bien. Elle a travaillé comme personne n'a jamais travaillé. Elle est adorable, vraiment. Il n'y a pas une once de méchanceté en cette fille. Elle vaut sûrement mieux que l'une de nous. Pour vous dire: elle a fait la fontaine et elle a pourvu à tout l'alcool de la soirée de présentation. Y'en avait pour environ 700 000 balles.

700 000 balles de très bon alcool... Sinon plus.

- Sachant que j'avais reçu mon Ancestrale plus tôt dans le mois, j'étais encore fragile et susceptible d'avoir une quelconque réaction à la moindre émotion... Je me suis calmée et j'y suis allée bien en avance pour être sûre de ne pas être stressée lors de la préparation. Elle est arrivée... Tout allait bien... Et au moment de prendre le micro.... Mon regard à croisé le sien.

Oh je m'en souviens. Le temps s'est arrêté, je me suis sentie légèrement hors du temps, le vertige, acouphène...

- Il a levé son verre, un sourire en coin de bouche. Comme pour me narguer. Il savait ce qu'il avait fait. Puis j'ai fait comme si j'étais émue et j'ai fini mon discours avant de ne faire une crise et de me transformer. Je suis partie au fond du jardin. Et devinez qui m'a rejoint?

Je pince un sourire bien amer et lève les main l'air de dire son nom.  

- Niels.  Alors il feint la surprise, que ma robe est belle, il me félicite de la soirée, qu'il est reconnaissant d'avoir aidé sa soeur et j'en passe.  Ça n'avait pas vraiment d'interet de me remercier à la place de sa soeur et je ne comprenais pas pourquoi il comblait le vide avec autant d'air... Il sait que je hais ça.  Et là, il a senti que c'était le bon moment pour me parler affaires.

Oh... Je m'en souviens. Je l'avais vu venir .... Tellement fort. C'était prédictable.

- Donc j'ai été claire et j'ai dit qu'il n'avait pas à utiliser sa soeur pour introduire une conversation. Que je n'aimais pas qu'on me fasse perdre mon temps avec des vents-de-fesse et je lui ai dit que je ne le croyais pas car je ne le connaissais pas et que par conséquent: je ne pouvais pas faire affaire avec lui.

Je dis ça avec une certaine satisfaction. J'aime ma franchise et mon côté direct.  Je trouve ça utile et authentique.

- Ce crétin s'est énervé en me faisant un morale pleine de sentiments, disant que je le repoussais et que je repoussais tout le monde et que ma vie était merdique et que les gens danseront sur ma tombe...  Il m'a reproché de ne pas pouvoir me comprendre... Que je me pourrissais la vie.

En soit.... Il n'avait pas trop tort sur certains points, mais je ne voyais pas  et ne vois toujours pas) en quoi cela constitue un problème.

- J'y ai vu un caprice de sa part. Et je me fiche bien de si les gens dansent sur ma tombe, vous les filles vous savez que j'essaye de faire le bien, le plus grand bien possible... Et même si vous ne le savez pas: moi je le sais. Donc tombe ou pas: je m'en fiche. Donc je lui ai rétorqué point par point, avant de le quitter. J'étais... TRES satisfaite de ma réponse. Trop... Tellement que mes yeux  et mes oreilles de félin sont apparus. J'était dans la merde. Je pouvais pas rentrer dedans comme ça, Raymond mon homme de main, était dedans donc j'étais morte.  Alors il est arrivé et que vous le croyez ou non, fa sale gueule d'ange m'a poussé à faire un marché avec lui. Son aide pour me sortir de là contre une chance de pouvoir me faire changer d'avis à son sujet.

Je fixe un point dans le vide, rudement amère de ce qu'un homme ait pu avoir pendant quelques secondes le dessus sur moi. J'enrage. Je l'emmerde. Il m'agace ce type.

- ...... Alors j'ai du accepter. Je lui ai donné 10 jours pour me convaincre.

Je ferme les yeux et relève la tête vers mes amies. Sur ma face on peut clairement lire le mot "déception totale et rage". Mais aussi le mot "vengeance".

- 10 jours d'enfer...




@Eques sur Never-Utopia


The Gossip Club [ft. Ame & Val] Pipeo12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

The Gossip Club [ft. Ame & Val] Empty
MessageSujet: Re: The Gossip Club [ft. Ame & Val]   The Gossip Club [ft. Ame & Val] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
The Gossip Club [ft. Ame & Val]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: La Capitale ~ :: Le Quartier Résidentiel-