La ville est en Septembre 2020

Partagez
 

 The Gossip Club [ft. Ame & Val]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 Azye
Améthiste N. Denbee

Améthiste N. DenbeeMessages : 116
Date d'inscription : 20/03/2020


The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: The Gossip Club [ft. Ame & Val]   The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 EmptyVen 24 Juil - 1:40



strategy
Baby, don't you see, what you done threw away. It's hitting you, on the loop, on replay
Tu ressentais cette difficulté de la part de ton amie. Cette haine, ce mauvais pressentiment et cette envie de ne plus croiser le regard de cet homme. Dans ses mots, tu pouvais ressentir tout ça sans le moindre souci. Néanmoins, tu savais aussi que Niels n'avait pas un si mauvais fond, alors, tout en finissant tes kimbaps et en les dressant sur une assiette, tu écoutais Piper avec une grande attention. Tu savais très bien que ce n'était pas son genre de dire qu'une personne était mauvaise dans un quelconque but malsain. Si elle le pensait, c'est que ça venait du fond du cœur et, d'autant plus, si elle venait vous en parler à toi ainsi que Tina. Piper est douce, Piper est sincère et bien qu'elle ait du mal à se confier, quand elle le faisait c'était qu'il y avait une très bonne raison derrière tout ceci. Alors, ce qu'elle disait te semblait bizarre, mais si réaliste en même temps. Un sentiment de tiraillement entre l'amour que tu portes à Piper en tant qu'ami et celui porter à Niels pour les mêmes raisons. Tu soupires, préparant ton plat de kimbaps, celui de Théis Piper et Tina également, dressant la table, posant les plats ainsi que les couverts et les divers légumes et le riz que tu avais fait en accompagnement de tout ceci.

Allant chercher Théis pour la mettre dans une des chaises qui se trouvait à coté de toi, tu lui donnes ses petites baguettes pour qu'elle puisse manger ainsi qu'une fourchette si elle n'arrivait plus à se servir de ses baguettes. Puis, tu regardes Valentina et Piper, leur demandant de s'installer pour pouvoir profiter du repas que tu venais de faire avec tout l'amour du monde. Tu entendais que Piper était resté franche, qu'elle n'avait pas donné de faux espoirs à cet homme. Elle avait été droite, directe, comme dans ses habitudes. Que Niels se soit servi de sa sœur pour approcher Piper pour affaire n'était pas très élégant de sa part, néanmoins, tu pouvais comprendre le geste ... D'une certaine façon. C'est comme ça que fonctionne les affaires il paraît. Mais tu comprends le fait que Piper semblait assez énervée par la morale qu'il lui a fait après, par le fait qu'il se permette de parler de quelque chose qu'il ne pouvait pas aborder, n'étant clairement pas assez proche de la Park pour ce genre de remarque. Tu soupires, assez bruyamment. Dans quoi il était aller se fourrer encore cet abruti, non de dieu. Le fait qu'il n'avait pas tort, n'excusait pas un tel comportement. Surtout quand on ne te demande pas de le faire.

Au final ils avaient donc réussi à trouver un accord parce que ... Piper n'avait pas réussi à contenir ses pouvoirs ... Situation bien trop compliqué. Mais une question te venait à l'esprit, pourquoi Niels voulait tant que ça se rapprocher d'elle ? Avait-il de sentiments pour elle ? Cette pensée te fait rouler des yeux, avant que tu ne puisses t'en rendre compte. Tu soupires légèrement, dix jours hein ? T'asseyant à coté de Théis, tu regardes Piper et Valentina qui était en face de ta fille et toi-même, riant un peu.
— En tout cas, il a su retourner la situation à son avantage ce con.
Souriant de plus belle, tu poses ta main en dessous de ton menton, fixant Piper. Tu ne savais pas trop pourquoi vous étiez là, où du moins, tu ne l'avais pas encore entendu de sa propre bouche. Elle voulait lui en faire voir de toutes les couleurs ? Soit, mais il fallait qu'elle se prépare pour ça. Riant un bon coup, tu fixe ton amie de toujours, sourire assez taquin peint sur le faciès.
— Si tu veux mon avis, tu peux facilement lui faire perdre la tête. Le souci ? Tu n'as pas assez confiance en toi, tes atouts physiques. Tu peux jouer de ça aussi pour qu'il tourne vite de l'œil. Crois-moi, avec un homme, ça fonctionne à tous les coups. Les faires languir, espérer, pour qu'il rampe à tes pieds. Un bon-heur ~ ♪
Tu n'étais pas réputé pour cette facette de dominatrice, de manipulatrice, mais cela ne voulait pas dire que tu ne savais pas en jouer. Riant doucement, tu savais très bien qu'aux yeux de Piper, ce serait une nouvelle facette de ta personnalité qui verrait le bout de son nez, pour Tina, un peu moins ...

Mais on est là pour ça ... Aren't we ?
dandy ♫


Améthiste discute en #EB444E
The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 UB7t8ND

The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 Gvv7Suf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.quederla-rpg.com/t3771-boite-aux-lettres-de-mlle-denb
Bras Droit
Valentina Durandal Mary

Valentina Durandal MaryBras DroitMessages : 75
Date d'inscription : 17/05/2020


The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: The Gossip Club [ft. Ame & Val]   The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 EmptyLun 3 Aoû - 11:28


The Gossip Club ••

★ Feat Améthiste & Piper

Envoyer un message privé 46l8qx6
Oui bon soit… Je m’étais fourvoyée sur le nom de l’endroit de cette réception… Excuses moi Piper… Elle avait l’air de ne pas apprécier le fait que je me suis trompée. Bon en même temps c’était un de ses hôtel à elle non ? Oh et puis c’est bon ça arrive quelques fois… Ce n’est pas le plus important ici. Je n’étais pas du genre à faire copine copine avec d’autres pour avoir des avantages du style “prix d’amis” ou autre. Tant que j’étais satisfaite de la qualité du service, c’était pour moi le principal… Enfin bref… Piper s’était enfin lancée dans cette grande tirade pour nous expliquer tout ce qu’il s’était passé… Nous en profitions aussi pour directement passer à table… C’était Kimbap c’est ça aujourd’hui ? Un plat Coréen si je me souviens bien… J’en avais déjà mangé par le passé. Ce n’était pas le type de gastronomie que j’affectionnais particulièrement mais ça restait tout de même agréable d’en avoir de temps en temps… Enfin bref nous mangions tranquillement pendant que Piper nous expliquait ses mésaventures avec ce fameux Niels ? Il avait d’ailleurs utilisé une tactique assez fourbes pour certains mais viable lorsqu’il s’agit de parler business.. Après tout c’est un milieu de requin et c’était tout à son honneur d’user les moyens à sa disposition de la sorte. Par la suite elle commençait à parler d’une histoire d’ancestral. Son pouvoir c’est ça ? Je croyais que nous avions pour règle de ne jamais parler des familles, de nos positions et de nos pouvoirs pour éviter toute trahison ou encore débat stériles. Enfin bref… Elle semblait avoir du mal à contenir ses pouvoirs et ce dernier l’avait surpris ? Est-ce que c’est une bonne idée du coup de penser que ce dernier fait aussi partie de l’alliance ? Enfin je n’en sais rien… Elle ne semblait pas l’aimer pour autant… Bref. Je n’étais pas ici en tant qu’espionne mais plus en tant qu’amie qui peut la conseiller. Mais elle s’est embourbée presque seule dans cette pagaille. Elle aurait du être plus prudente… Je ne pouvais pas m’empêcher de laisser s’échapper un énorme soupir.

“Améthiste a raison… Tu as des atouts et tu devrais les utiliser. Tu ne peux t’en prendre qu’à toi même pour t’être laissée marchée dessus de la sorte…”


Je venais boire un peu de vin tranquillement pour accompagner ces mets préparés par Améthiste. Ils étaient si bon. Et je n’étais pas la seule à aimer ça on dirait Théis aussi avait l’air d’apprécier

“En tout cas si je puis me permettre c’est excellent ce que tu nous a préparé la Amé’."


Je ne voulais pas vraiment disperser la conversation mais je ne pouvais retenir ce compliment… Je n’étais pas vraiment une flatteuse hors norme. Ou du moins pas vraiment à l’oral. Mais j’aimais le dire quand j’aimais bien certaines choses. Mais bon nous devions retourner sur cette conversation je me devais aussi d’aider mon autre amie… Sinon il n’y avait aucun intérêt à ce que je sois ici. C’était ce qu’elle voulait de toute façon non ? Je venais prendre une gorgée ou deux de vin en dégustant ce dernier comme on m’avait appris à le faire.

“Hum. Ecoutes. Ce qui est fait est fait. Tu ne peux pas le changer. Mais tu dois comprendre que tu es une femme. Une femme d’affaires qui plus est comme nous toutes. Et tu es dans un monde majoritairement dominé par les hommes. Tu te dois de montrer qui dirige. Il ne faut pas hésiter à montrer les crocs tout en protégeant tes arrières… Et puis tu es une belle femme dans le fond… Tu dois aussi jouer de ça. Sinon à quoi bon avoir ces atouts que la nature t’as donné ? Et ne vient pas me dire que tu es différente de nous deux. Comme quoi je suis mannequin et que Améthiste est très belle-et surtout très fournie à certains endroits-. Hum... Tu dois juste apprendre à te mettre en valeur de la façon la plus appropriée pour toi. Et c’est tout. Si tu veux je peux t’aider sur ce point…”


Je faisais un rectangle avec mes mains, en la regardant à travers celui-ci. J’ai des connaissances qui pourraient l’aider à “changer” un peu, et surtout profiter un peu plus de ce qu’elle est. Elle est déjà agréable à regarder mais on peut toujours améliorer le tout si ça permet de l’aider un peu dans ce qu’elle voudrait faire et surtout pour s’occuper de cet homme. Ah… Qu’est-ce qu’elle est innocente ce petit bout de femme. Quederla va te croquer la bouche ouverte si on te laisses comme ça.


The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 IlkxVGv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 T7cd
Piper Park

Piper ParkMessages : 103
Date d'inscription : 14/04/2020


The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: The Gossip Club [ft. Ame & Val]   The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 EmptyMar 4 Aoû - 9:56


 ❝The Gossip Club❞
feat. Amé & Val


J'avais faim. Pas juste "faim", mais " FAIM. Alors une fois à table je les écoutais parler tout en mangeant. Pas du genre " se jeter sur la bouffe", ni "manger comme un porc", mais plutôt "manger avec appétit". C'est le genre de "manger" qui quand vous regardez, vous donne envie de manger vous aussi, ça vous met en appétit. Je suis une bonne mangeuse en plus: quand j'aime quelque chose, je mange vite et parfois... J'oublie de mâcher. Bref, un vrai ventre sur patte.

Puis en entendant les paroles de Val je m'étouffe légèrement et tousse tout court avant de la fixer la bouche pleine, dans une pause figée...
Je sais que je ne peux m'en prendre qu'à moi même pour ce coup!Mais je doute... Que la beauté ait quelque chose à voir dedans... Si?

Jetant un oeil à Amé pour voir si elle était d'accord avec ça je me remet à l'écouter en mâchant lentement.

La perche blonde félicite Amé... Well, elle va peut-être passer à autre chose...?

Alors je me remet à manger, mais voilà qu'elle se remet à parler, me faisant définitivement me redresser et m'appuyer sur le dossier de ma chaise en mâchant ce qui pourrait peut-être bien être mon dernier Kimbap...

... Littéralement. En vérité j'ai mangé si vite, qu'il n'en reste pas beaucoup ...

- Hum. Ecoutes. Ce qui est fait est fait. Tu ne peux pas le changer. Mais tu dois comprendre que tu es une femme. Une femme d’affaires qui plus est comme nous toutes.

- Je sais, intervené-je.

- Et tu es dans un monde majoritairement dominé par les hommes. Tu te dois de montrer qui dirige. Il ne faut pas hésiter à montrer les crocs tout en protégeant tes arrières…

- Parce que tu crois que je me tourne les pouce et que je joue à la poupée avec eux peut-être? Je les mène tous à la baguette sauf celui là...

- Et puis tu es une belle femme dans le fond… Tu dois aussi jouer de ça. Sinon à quoi bon avoir ces atouts que la nature t’as donné ? Et ne vient pas me dire que tu es différente de nous deux. Comme quoi je suis mannequin et que Améthiste est très belle-et surtout très fournie à certains endroits-.

Je m'arrête et regarde Valentina avec un sacré grimace à mi-chemin entre le dégout et la surprise ou la stupéfaction.

Ça va très loin. Plus loin que ce que je ne le pensais.

- Are. You. Out of your mind? Bien sûr que vous êtes sublimes, mais j'ai jamais dit que je me sentais inférieur à vous sur ce point , Val.

J'y ai juste jamais pensé.

- Hum... Tu dois juste apprendre à te mettre en valeur de la façon la plus appropriée pour toi. Et c’est tout. Si tu veux je peux t’aider sur ce point…

Elle me fout dans un cadre avec ses doigt comme si elle m'analysait.

- Well... Je me met déjà en valeur de la manière la plus appropriée pour moi.  Je gère une chaine d'hôtels avec ma tête et ma force de caractère... Pas avec un décolleté et du maquillage et je ne sais quel autre artifice.

J'attrape un dernier Kimbap en regardant légèrement ailleurs et grimace légèrement avant de le fourrer dans ma bouche, comme si j'avais une énième réaction quant à ce qui vient de se dire.

Mais elle marque un point. Les hommes, quand on ne les mène pas par les mots, l'argent ou les affaires, ne sont attiré que par une chose (s'ils ne sont pas gays): les belles femmes.

Ma mère et mon père me l'ont toujours dit. Surtout ma mère, mais j'ai voulu lui prouver que je pouvais faire différemment et changer la donne en menant les affaires de mon père. Et j'ai réussi.

Mais étant petit j'ai souvent assisté à des grand meetings avec pleins de gens riches et tout et franchement... C'est fou ce qu'un décolleté, une attitude aguicheuse, des lèvres rouges ou une paire de bijoux biens choisis peuvent déclencher chez un homme.

Ce sera une première. J'avais déjà fait tant de chose, mais séduire avec mon corps... Disons que j'ai changé la nature du concept, je l'ai revisité à ma sauce avec des tenues élégantes et smart.

Un peu comme un mec bien roulé, mais en version féminine. On voit pas son torse ou ses cuisses ou walou, mais quelque chose nous attire chez lui.

Je soupire avant d'essuyer ma bouche puis me lève pour aller chercher le dessert. Cinq grosse boites, qu'elle avait ramené. J'en ouvre trois avant de déposer les pâtisseries sur un grand plat en bambou que je ramène à table avec d'autres petites assiettes en bambou.

- Servez-vous.

J'attrape une assiette et sers Theis qui me montre ce qu'elle veut.

- Attention... Pas trop, sinon tu va être malade et tu ne pourras pas jouer avec les lionnes...

Je me serre des profiteroles  et me met à manger... Je ne dis rien et maintient le silence comme exprès. Comme si je voulais que plus personne ne dise quoi que se soit. Même moi. Comme je ne voulais plus en parler surtout devant Theis. Voir mes amies me prendre pour une petite naïve idéaliste, prête à se faire bouffer par un monde dont j'ignore tout. Si seulement elles savaient ce que j'ai pu faire et ce que je fais: elle ne me regarderaient pas comme si je n'y connaissait rien à la vie. Elle sauraient que je n'ai pas eu des lionnes par hasard. Mais je les comprends.

C'est difficile d'imaginer une amie avec du sang sur les mains.

Mais c'est plus fort que moi: il faut que j'en parle.  

- Je sais ce qu'il me faut... J'ai conscience que côté mec et tout ce qui va avec, je suis sous cultivée comparée à vous, admets-je. Mais je tiens à mon plan.... En plus je l'ai déjà lancé.

Theis me demande alors si elle peut rejoindre Tulsa. Je jette un regard sur mes lionnes avant d'opiner du chef. Ayant laissé ma phrase en suspense, je me ressert du dessert avant de vider mon verre et de profiter de l'absence de Theis pour ramener une bouteille à parlote (alcool) que j'ouvre. Remplissant les verres de mes amies.

- 10 jours pour lui apprendre les bonnes manières. 10 jours pour lui montrer qu'il y a des conséquences quand on s'amuse avec le feu et lui apprendre qu'on ne badine pas avec moi... Que quand je dis "non": c'est non.  Vous auriez dû le voir.... Je lui ai dit "non" et il m'a attiré derrière cet arbre alors que...

Je fais non de la tête en repensant à la fuite que j'aurais pu prendre s'il n'était pas intervenu... Quel gâchis.

- Pendant 10 jours il pourra faire ce qu'il voudra et je lui ai promis de me mettre à sa disposition pour ce qu'il organisera. Je n'ai jamais promis que je serais un ange cependant. Je vais lui faire souhaiter ne jamais avoir croisé mon chemin.

Je vide mon verre cul sec.

- Mais comme tu l'as dit, j'ai besoin de me "mettre en valeur", sinon il lâchera l'affaire et fuira. Il faut que je le tienne par quelque chose... Même si je dois sacrifier certaines choses.

Je tourne le regard vers mes lionnes qui n'ont pas bougé... Au contraire, c'est Théis qui s'est fourrée dans leurs pattes pour se reposer avec elles. Mon regard se dirige vers mes amies et je leurs parle à voix basse.

- Avant que vous ne commenciez quoi que se soit: est-ce que je met la gamine dans une chambre?



@Eques sur Never-Utopia


The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 Pipeo12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 Azye
Améthiste N. Denbee

Améthiste N. DenbeeMessages : 116
Date d'inscription : 20/03/2020


The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: The Gossip Club [ft. Ame & Val]   The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 EmptyJeu 10 Sep - 2:31



strategy
Baby, don't you see, what you done threw away. It's hitting you, on the loop, on replay
Contente de voir que tout le monde se régalait avec tes kimbaps, tu ne peux pas t'empêcher de baisser légèrement la tête, rougissant doucement au compliment de Valentina. Mais il fallait revenir au point principal. Tu voyais que Théis avait un peu de mal à manger, alors tu l'aidais un peu avec son plat, tout en mangeant le tien et en écoutant les dires de tes consœurs. Si tu pouvais te vanter d'une chose en étant devenue maman, ce serait cette capacité à faire une multitude de choses en même temps. Avec la naissance de ta fille, c'était devenu quelque chose d'inné chez toi et ça, qu'est-ce que c'était pratique.

Au fur et à mesure de la discussion, tu sentais que le regard de Piper se tournait vers toi, sûrement pour avoir ton avis, cependant, elle ne devait certainement pas s'attendre à ce que tu lui hoche positivement la tête suite aux dires de Valentina. Votre amie avait totalement raison, il fallait qu'elle se démarque et qu'elle montre qui était la patronne de gré ou de force. Les crocs, dans ce genre de monde, il fallait les montrer tous les jours et ne pas manquer de se vanter du fait qu'ils étaient acérés à souhait. Souriant doucement en écoutant leur échange, tu laisses Théis qui semblait vouloir finir de manger seule, posant tes mains sur la table quelques secondes.

Vous ne doutiez pas du fait qu'elle mène à la baguette son équipe, néanmoins il ne fallait absolument pas qu'elle se laisse déstabiliser par Niels de la sorte sinon elle allait perdre en crédibilité non seulement devant Niels, mais aussi devant le reste de son équipe, il ne fallait pas qu'elle perde pied. Du moins, tu étais rassurée de savoir qu'elle ne se dévalorisait pas par rapport à Valentina ou même toi ... Enfin. Dans tous les cas, tu arquais doucement un sourcil. Tu sentais un léger malaise sur le visage de Piper. Tu ne pouvais t'empêcher de trouver sa réponse hyper mignonne ... Hyper chaste, surtout.

Piper s'était levée pour chercher les desserts alors que tu venais tout juste de finir ton plat. Pendant ce temps, tu prenais les assiettes vides sur la table, lui faisant de la place pour que tout ne se chevauche pas sur la table. Prenant également des assiettes à dessert dans le placard de Piper, tu te rassois et en donne une à tout le monde, donnant sa petite cuillère favorite à Théis, laissant Piper s'occuper d'elle par la suite. Une fois la petite partie jouer avec les lionnes, tu l'appelle tout de même pour lui enlever les quelques miettes qu'elle avait sur le visage, lui faisant un petit bisou sur le haut du front avant de la laisser se dépenser avec les lionnes de Piper ...

Bien. Maintenant que la petite n'était plus dans les alentours, vous pourriez parler de femmes à femmes. Regardant Piper dans les yeux, puis Valentina, tu soupires doucement. Dix jours pour lui inculquer des valeurs ? Valeurs que, soit dit en passant, tu étais sûre qu'il avait, mais bon. Au vu du bénéfice du doute, tu ne dis rien. Tu regardes Théis qui courrait autour de vous, soupirant doucement avant de la prendre dans tes bras.
— Je m'en occupe. Elle va faire sa sieste.
Tu prends la petite et la met dans la chambre d'ami pour qu'elle fasse une sieste. Tu n'as pas de soucis particuliers à la faire s'endormir, mais il fallait tout de même que tu restes quelques petites minutes avec elle le temps qu'elle s'endorme. Une fois fait, tu fermes la porte derrière toi, laissant une de tes mygales auprès d'elle au cas où elle aurait besoin de quelque chose. Retournant auprès de tes amies, tu t'assois sur ta chaise, regardant Piper dans le blanc des yeux.
— Bien …
Tu souris doucement, prenant un regard un peu plus sérieux en direction de ton amie. Elle avait un plan hein ? Sourire aux lèvres, tu poses ton menton sur la paume de ta main l'observant.
— Ton plan se résume donc seulement à ça ? Ecoute, je t'aime Pipe, mais ce ne sera pas suffisant. Tu sais de quoi je parle, ta mère nous à toujours dit comment ça se passe les affaires en étant une femme. Autant répugnant que ça soit, les mecs sont des bêtes, on ne peut pas le nier.
Souriant de plus belle, tu t'étires, glissant légèrement sur la chaise. Tu tapotes tes ongles contre la table, ne lâchant pas Piper du regard.
— Mais as-tu réfléchis au fait que tu pourrais perdre ta crédibilité auprès des autres juste avec ce que Niels fait de toi à présent ?
Tu rigoles un coup.
— Tu sais, utilisé tes atouts de femmes ne veut pas forcément dire te maquiller ou avoir un décolleté qui arrive au nombril, non ... C'est montré tes compétences tout en montrant ton assurance et ta féminité. Pas besoin d'être vulgaire, un simple changement de ton dans la voix et ça fonctionne.
Tu te lèves de ta chaise et t'approche de Piper, t'asseyant juste à côté d'elle, sur la table, prenant son menton entre ton pouce et ton index. Tu l'obliges à te regarder, toi qui abordais un sourire enjôleur ainsi qu'un regard aguicheur.
— Il suffit que je fasse juste ceci, avec ce timbre de voix. Je ne te dis rien de particulier et pourtant ... Je suis sûre que tu es aussi déstabilisé que surprise de ta réaction. Pourtant, je ne fais rien d'inapproprié pour autant.
Dis-tu avec une voix suave, finissant par un petit clin d'œil. Tu lâches le visage de ton amie avant de poser tes mains sur la table, étant toujours assise sur cette dernière.
— Tout est une question d'attitude et c'est cette attitude que tu dois apprendre à avoir. Il ne faut que rien au monde ne de déstabilise. Rien.
dandy ♫


Améthiste discute en #EB444E
The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 UB7t8ND

The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 Gvv7Suf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.quederla-rpg.com/t3771-boite-aux-lettres-de-mlle-denb
Bras Droit
Valentina Durandal Mary

Valentina Durandal MaryBras DroitMessages : 75
Date d'inscription : 17/05/2020


The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: The Gossip Club [ft. Ame & Val]   The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 EmptyVen 11 Sep - 0:25


The Gossip Club ••

★ Feat Améthiste & Piper

Envoyer un message privé 46l8qx6
C’était adorable de voir les réactions un peu timide d’Améthiste. Ce n’est pas quelque chose que l’on peut imaginer voir chez une mère, mais elle est et restera toujours une jeune fille dans sa tête je crois. Attention je ne dis pas qu’elle manque de maturité bien au contraire elle s’occupe toujours très bien de son enfant et seule qui plus est, le tout en gérant sa vie professionnelle comme personne d’autre ne pourrait le faire je pense. Par contre Piper. Son caractère arrivait parfois à me sortir un peu de mes gonds. Au final je ne lui en tenais pas vraiment rigueur mais s’il y a une chose qui est certaine c’est qu’elle n’a pas sa langue dans sa poche.

“Je ne te demande pas de jouer à la poupée avec eux. Et j’espère pour toi que tu les tiens à la baguette sinon ton empire hôtelier ne va pas survivre longtemps.”


Elle me confirmait n’empêche qu’elle ne se sentait pas inférieure à nous. C’était peut-être mesquin d’aborder le sujet comme ça mais c’était une peur que j’avais. Déjà pendant mes années lycées, j’étais toujours celle mise de côté parce que j’étais riche, ou belle. Et souvent les autres préféraient ne pas m’adresser la parole ne se sentant pas apte à le faire pour des raisons diverses. Je n’ai pas vraiment envie de revivre ça.

Le repas se finissait tranquillement je demandais à ma petite filleule si tout allait bien et si elle avait aimé ça. Il semblerait que oui. Elle était bien trop adorable pour ce monde de brute que nous étions en train de décrire. Elle s’était mise à courir un peu partout, lorsque nous avions finis et que nous passions au desserts. Je me servais alors comme nous le disait. Je n’avais plus très faim mais pour une pâtisserie il doit rester un peu de place je suppose ? Théis mangeait assez vite ce qu’elle avait trouvé pour assez rapidement retourner jouer avec les lionnes en courant à droite et à gauche. Il y avait un silence de plomb. Nous ne voulions pas vraiment parler de tout ça devant une gamine. Elle n’a rien demandé et surtout elle est encore un peu trop innocente pour ce genre de conversations.
Piper n’avait pas perdu de temps et était partie chercher de quoi boire. Et elle remplissait allègements nos verres. Je venais trinquer avec elles avant de boire un coup Ne me faisant pas prier. Elle s’ouvrait enfin un peu… 10 jours ? C’était comme une sorte d’essai avant de s’engager ou quoi ? Et puis il s’est passé quoi derrière cet arbre ? Je voulais en savoir plus.

Au bout d’un certain temps Piper nous disait en parlant faiblement qu’il faudrait peut-être aller coucher la petite. J’aurai aimé le faire mais Améthiste s’en était chargée s’éclipsant pendant quelques instants. Pendant ce temps nous ne parlions pas. Nous restions ainsi à boire l’une avec l’autre, tout en profitant pour laisser un croc dans les pâtisseries. De toute façon ça ne servait à rien de parler maintenant pour qu’Améthiste reprenne tout en cours de route.

Elle était revenue et expliquant que ce n’était pas en portant un décolleté ou un maquillage que cela va l’aider. Au contraire ça va simplement la rendre vulgaire. Et ce n’est pas ce que j’essayais de lui expliquer non plus, mais comme le disait Amé, c’était plus faire usage de ses atouts et utiliser toutes ses compétences et sa féminité pour pouvoir arriver à ses fins. Je voyais par la suite Améthiste s’approcher d’elle et commencer à jouer un peu avec elle. C’était à la fois un spectacle amusant et excitant. Mais… Non… Je ne peux pas me mettre à fantasmer comme ça ce sont des amies et rien d’autres. Mais j’avoue que j’avais un peu de mal en voyant quelque chose comme ça se passer juste sous mes yeux. Mais je dois avouer que certaines choses me faisaient tiquer…. Elle n’était pas assez provocante et je voyais les choses d’une autre façon.

“Non non non Améthiste. Tu me deçois… Tu as perdu ce petit côté taquin que tu avais. C’est le fait d’être mère qui t’as rendue comme ça ? Allons-bon... “



Je venais défaire les noeuds dans mes cheveux et je venais les lâcher. Je passais un peu mes mains dedans pour leurs faire prendre un peu de volume. Et je déboutonnais ma chemise juste de quoi laisser mon cou visible. Elle ne voulait rien de vraiment inapproprié. Alors ne jouant pas tout dans l'exubérance. Je prenais mon verre de vin et je tirais ma chaise vers Piper. Venant m’asseoir à côté d’elle. En étant si proche. Je venais boire un coup avant de m’approcher d’elle en souriant en passant une main dans mes cheveux pour les mettre derrière mon oreille de façon assez sensuelle. Je la regardais droit dans les yeux venant remplacer ce qu’elle ressentait actuellement par du désir. Rien de négatif. Que du positif. Ce que l’on peut ressentir envers une personne pour qui on a une certaine attirance. Personne n’avait dit que je ne pouvais pas utiliser mon pouvoir n’est-ce pas ? Et je parlais tout doucement avec une voix qui semblait dans un ton similaire à celle d’Améthiste il y a peu. Mais en prenant un peu plus le temps pour poser mes mots.

“Tu le regardes droit dans les yeux. Tu pourrais très bien faire comme elle et le prendre délicatement par le menton mais c’est encore un peu trop je trouve. Tu le laisses mariner. De tout façon il sentira un manque à ne pas avoir de contact avec toi. Puis tu peux t’approcher tout doucement de lui. Près de son oreille et parler encore plus faiblement il pourra même entendre ta respiration ce qui aura un certain effet sur lui et tu pourras même lui souffler légèrement dans le creux de l’oreille… Et normalement tu devrais le ressentir à l’instant… Il ne pourra dire non à quoi que tu veuille lui demander. Humfufu.”


Je finissais le tout avec un petit rire satisfait. Je savais d’avance qu’à partir du moment ou mon pouvoir avait pris l’emprise sur elle. J’avais gagné. C’est vrai qu’elle ne l’avait pas et ne pouvait en faire usage mais rien que la gestuelle était suffisante à amener des désirs au plus pieux des hommes. Et puis c’est ce qu’elle voulait faire n’est-ce pas ? Je reprenais mon verre et j’en buvais à nouveau une gorgée. Je prenais la bouteille qui était restée sur la table. Et je venais resservir Piper.

“Et parfois tu sais même servir un verre d’une certaine façon est suffisant. Allez bois. Ca va un peu te changer les idées. On est là pour ça et pour t’aider de toute façon, tu en dis quoi toi ma belle ?”



Disais-je en me tournant vers Améthiste que je servais à nouveau puis moi-même et je venais enquiller sur un cul sec. Je m’étais un peu trop prise au jeu et je sentais quelque chose que je ne voulais pas voir grandir en moi.

“Ahhh ça fait du bien de boire comme ça entre amies et puis ça fait longtemps. Mais je divague. Comme disait Améthiste, si tu changeais un poil ton attitude quand tu en as besoin tu verrais de nouvelles portes s’ouvrir. Restes celle qui est au dessus toujours. Ne te laisses pas dominer et tu verras que tu me reverras ce Niels pleurer dans les jupons de sa mère.”

J’étais satisfaite de ce que je venais de faire et je reprenais un autre dessert. Une verrine me semblait bien. J’avais besoin d’accompagner tout cet alcool. Je n’avais pas vraiment envie de finir mal très tôt. Je voulais m’amuser et enfin me lâcher je crois que j’en avais besoin.


The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 IlkxVGv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 T7cd
Piper Park

Piper ParkMessages : 103
Date d'inscription : 14/04/2020


The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: The Gossip Club [ft. Ame & Val]   The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 EmptyVen 11 Sep - 1:20


 ❝The Gossip Club❞
feat. Amé & Val


Je les écoute me parler.

Améthyste se rapproche de moi après avoir couché sa fille. Elle me regarde comme on regarde... Je sais pas quoi... Un morceau de viande. C'est assez bizarre. Je me vois effectuer un petit geste de recule en la regardant l'air de dire " tu fais quoi là?".

Bientôt un sourcil se lève. Vraiment je ne comprend pas ce qu'elle fait. Mais à partir du moment ou elle me dit:

- Mais as-tu réfléchis au fait que tu pourrais perdre ta crédibilité auprès des autres juste avec ce que Niels fait de toi à présent ?

.. Amé gagne toute mon attention.

Certes, jusque là, je m'en sortais bien. Mais perdre ma crédibilité...? JAMAIS. Il fallait donc que je cède sur un domaine. Et franchement... J'aurais préféré ne pas en arriver là.

Utiliser les atouts de femme... Revenait à sortir du cadre professionnel et donc: irréprochable. Si je continue de jouer selon mes règles, Niels continuera de jouer avec moi et moi je passerais ma vie à le repousser sans jamais vraiment y arriver comme quand on fait un repas en terrasse et qu'il y a des guêpes qui viennent tourner autours de votre assiette.

... Niels est une guêpe.

Et moi , je compte bien tuer la guêpe à coupe de tapette ou de chaussure ou peu importe. On ne tourne pas autours de moi comme si j'étais un rond-point.

Elle prend mon menton entre ses doigts. Ses doigts sont froids. Je ne comprend toujours pas ce qu'elle essaye de faire. C'est très gênant... Vu que c'est mon amie... Presque comme une soeur.

Je force une sourire et retire mon menton d'entre ses mains.

Je n'ai même pas le temps de riposter que Valentina s'y met.
Le problème?

... Le problème c'est que la bouteille se vide pas mal. Elle se rapproche à son tour et je sens que je vais m'en prendre plein la gueule.

Elle plonge son regard dans le mien, et là, j'ai l'impression d'être une enfant devant deux psy, qui l'examine comme un rat de laboratoire...

... Un rat de laboratoire, qui avait soudainement chaud, dont la fréquence cardiaque et respiratoire s'emballent. Je sens mon tube digestif s'étendre loin, dans mon ventre pour finir en un barbouillis de noeud juste au dessus de ma vessie. Comme s'il y avait un match de boxe là dedans.

Et voilà qu'elle me touche... Je ferme les yeux et dans un flash... Je revois un ami d'enfance que je n'ai pas vu depuis des années... Avant de rougir.

- AAAAAH...! C'est quoi ça?! J'ai le bas du ventre tendu comme un tuyau à noeuds et le cul aussi serré qu'un abricot sec!

Elle rit et enfin j'ai compris ce qu'il se passe: Valentina à utilisé son pouvoir. Je la vois boire et me lève d'un seul coup, gênée, toute rouge et emporte la bouteille en m'éloignant de la table.

- Ça suffit! J'ai compris, enfin je crois....

Je me frotte le visage.

- Tu ne sais ce que les lionnes font quand elles sont en chaleur, je me trompe?

Personne ne veut savoir ça. Pas même les mec. Surtout les mecs: elles épuisent leur partenaires à la tâche et si ces derniers trainent à les satisfaire: les lionnes se permettent de leur mordre les parties génitales pour les faire capituler.

... Bon. Je n'irais pas jusque là. Je n'irais pas du tout même. Ma vie sexuelle n'est pas un terrain sur lequel je veux m'aventurer. Surtout quand je sais ça. J'ignore si mon pouvoir ou mon côté lionne s'inscrit dedans, et si c'est le cas: je ne veux RIEN SAVOIR.


- Laisse tomber. A la place ... Vous préféreriez pas ... Jeter un coup d'oeil à ce que je dois mettre lors de nos "rencontres"? J'ai compris pour l'attitude, dis-je encore gênée. Mais choisir un truc... sensuel ou je ne sais quoi... C'est difficile, vu que je ne choisi pas forcément des pièces très féminines.

Je les fixe, les joues rouges comme si je m'étais faite piétinée par un marathon et leur indique le couloir vers ma chambre pour aller voir le dressing.

- Promis, je porterais ce que vous me direz de porter... Et toi Val: déconne pas, menacé-je avec mon doigt.



@Eques sur Never-Utopia


The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 Pipeo12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 Azye
Améthiste N. Denbee

Améthiste N. DenbeeMessages : 116
Date d'inscription : 20/03/2020


The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: The Gossip Club [ft. Ame & Val]   The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 EmptyMer 16 Sep - 2:07



strategy
Baby, don't you see, what you done threw away. It's hitting you, on the loop, on replay
Situation assez cocasse dans laquelle Piper se trouvait désormais. Tu la voyais, elle qui n'était pas du tout à l'aise avec ce genre de pensées. Ce qui te faisait sourire encore plus que d'habitude. Mais il fallait bien qu'elle s'y habitue. Le paraître est quelque chose qui ouvre tant de portes dans ce monde et tu l'avais bien appris, que ça soit à tes dépends ou pas. Tu savais qu'il fallait débloquer cette partie d'elle coute que coute avant qu'elle ne se fasse manger. Il fallait qu'elle montre les crocs tout en montrant qu'elle était au-dessus, des crocs c'était bien, mais il fallait également ne reculer devant aucun obstacle, ne trembler devant rien, ou du moins ... Laisser croire que rien ne t'atteint et tout est à ta portée, quel que soit la chose. Tu souris donc, la voyant se reculer après ton acte. Tu savais totalement qu'elle aurait eu ce genre de réaction, mais tu savais aussi que Valentina sauterais sur l'occasion et ferait à peu près la même chose ... A plus grande échelle. Tu avais été plutôt soft, Valentina, elle, ne le sera pas autant. Voyant la concernée se levé dans votre direction, un petit rire étouffé sort d'entre tes lèvres. Tu n'étais pas vraiment sûre que cela la ferait réagir, mais bon ... Au moins, ça aura peut-être le mérite de lui montrer de quoi elle peut être capable. Buvant le reste de ton verre, tu regardes Valentina du coin de l'œil.

Dans les gestes de Valentina on pouvait ressentir le même objectif que toi plus tôt, néanmoins, tu savais qu'elle n'allait pas faire dans la dentelle. Tout comme avec toi, elle se défait de l'emprise de Valentina en disant avoir compris le message. Tu ris un peu à cette phrase, en était-elle sûre ? Tu ne savais pas sur quel pied danser avec cette réponse, mais tu devras t'en contenter. Elle voulait que vous jetiez un œil à ce qu'elle pourrait éventuellement porter durant les entrevues qu'elle allait avoir avec Niels. Tu arquais un sourcil à cette idée. En était-elle sûre ? Elle sortirait complètement de sa zone de confort et puis comme tu l'avais toi-même dit plus tôt ... Ce n'était pas forcément la tenue qui comptait, mais soit. Haussant les épaules tout en communiquant un regard exaspéré à Tina, tu poses tes pieds sur le sol et suit donc Piper jusqu'à son dressing. Tu te frottais déjà les mains d'avance. Tu savais que Piper n'était pas du genre à porter des vêtements trop extravaguant et tu aimais beaucoup les pièces qu'elle avait. Alors, pour toi, ce serait comme un jeu d'enfant de l'habiller. Une fois arriver dans son dressing du regarde avec attention tout ce qui s'y trouvait, rigolant lorsqu'elle demande à Valentina de bien se tenir. Tu trifouillais un peu dans tout ce qui pouvait attirer ton œil. Tu prends quelques pièces pour lui montrer une petite tenue qui t'était venue en tête, puis tu portes un œil sur le visage de Piper.
— Je ne sais pas trop en quoi ça pourrait être plus utile d'être dans ton dressing ...
Tu soupires un peu, posant ses vêtements sur la commode en fixant Piper.
— Les vêtements que tu portes sont bien, mais il te faut l'attitude qui va avec. Ton malaise était palpable tout à l'heure. Mais c'est ce genre de choses auxquelles tu vas devoir t'habituer maintenant. Surtout si tu dis que Niels est un véritable requin tu vas te faire manger à une vitesse folle.
Tu donnes à Piper les vêtements que tu venais de poser sur sa commode tout en la regardant fixement, d'un air assez hautain et supérieur, essayant de lui faire sentir d'autres émotions qui la pousserait à user d'autres stratagèmes que juste sa force physique.
— Que feras-tu le jour où il te montrera qu'il sera plus fort que toi ? Le jour où il se montrera plus rusé que toi ? Tu es forte et pourtant tu n'as toujours pas assez de cran pour avoir le dessus sur toutes les situations que tu pourrais rencontrer.
Tu te pinces la lèvre inférieure avant de soupirer et de te mettre dans un coin de la pièce, les bras croisés. Un sourcil de nouveau arqué.
— La féminité, le respect ou même la dominance, ça ne ce travail pas uniquement dans une tenue.
dandy ♫


Améthiste discute en #EB444E
The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 UB7t8ND

The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 Gvv7Suf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.quederla-rpg.com/t3771-boite-aux-lettres-de-mlle-denb
Bras Droit
Valentina Durandal Mary

Valentina Durandal MaryBras DroitMessages : 75
Date d'inscription : 17/05/2020


The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: The Gossip Club [ft. Ame & Val]   The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 EmptyVen 18 Sep - 21:13


The Gossip Club ••

★ Feat Améthiste & Piper

Envoyer un message privé 46l8qx6
Il semblerait que ma petite taquinerie avait eu son effet escompté sur notre petite Piper. Elle semblait un petit peu plus rouge que d’habitude et je pouvais entendre sa respiration s’accélérer. C’était assez satisfaisant de voir que mon pouvoir marchait. J’avais déjà pu l’utiliser des tonnes de fois pour ce genre de fins, mais souvent c’était pour des contrats ou d’autres choses. Mais je l’utilisais rarement sur mes amies à des fins amusantes. Habituellement c’était plus pour les aider. Comme l’autre fois ou j’avais essayé d'apaiser Améthiste lorsqu’elle n’allait pas bien avec son nouveau petit ami. Ah… Je devrais peut-être le faire un peu plus souvent c’était… Marrant…

“Ce que font les lionnes en chaleur ? Franchement je n’en sais rien… Et quelque chose me dit que je n’ai pas vraiment envie de savoir.”


Enfin elle proposait quelque chose d’intéressant. L’atelier relooking. Même si elle disait avoir compris ce que c’était d’être un peu plus sensuelle. Bon même si je suis certaine qu’elle a encore du boulot avant de vraiment être ce genre de femme qui peut user de ses charmes à outrance. Je sais que c’est quelque chose que j’ai pu cultiver toute ma vie et de ce fait c’est un peu différent et beaucoup plus simple. Mais… Je peux toujours tenter de lui apprendre deux ou trois petites choses. Enfin en espérant qu’elle le veuille et qu’elle ne cherche pas à rejeter mon aide.

“Ouais ouais ouais on verra pour ça. Allez en avant ouste.”


Mais Améthiste venait casser tout. Je voulais m’amuser moi enfin. Je voulais la voir essayer de nouveaux vêtements. Défiler devant nous. Toute l’histoire de ma vie. Je fouillais en même tant que mes deux consoeurs et j’essayais de trouver quelque chose de différents de son simple pantalon blanc et de ses chemisiers. Il fallait quelque chose de pimpant et de tape à l’oeil. Quelque chose qui pourrait faire sortir sa féminité. Une robe ? Je ne sais pas… Elle ne serait pas à l’aise avec ça. Des talons. Ca c’est une obligation. Ou peut-être quelque chose de plus travaillé ? Ou peut-être… Raaah… Je n’en sais rien… Il faudrait changer tellement de choses. Mais c’est pour ça qu’on était là… Il restait juste une chose à régler.

“Oui bon Améthiste tu as raison. Mais chaque choses en son temps ? Laisses la jeune fille se remettre de ses émotions okay ? Il faut lui laisser un petit instant de répit… Même si j’avoue que tu as totalement raison. Mais que veux-tu c’est ça d’avoir une amie qui préfère utiliser sa dominance que son charme. Tout à son honneur. Sauf quand il en vient à certaines choses. Mais ce n’est pas grave. On va la former notre petite Piper. Après tout elle se doit d’impressionner ce monsieur n’est-ce pas ?”


D’ailleurs en parlant de lui j’avais la vague impression de le connaître. Je ne sais plus d'où et je ne sais pas pourquoi, mais ça continuait à me travailler cette histoire. Je venais prendre quelques assortiments en prenant quelques uns de ses vêtements habituels que je pouvais reconnaître et je partais un peu sur l'exubérance. Je prenais une combi rouge. Et certains vêtements qui me semblent typiques de son pays d’origines. Et je les posait à côté de ceux qu’Améthiste avaient choisis.
Je retournais vite dans la cuisine pour prendre nos verres et deux bouteilles… Et je venais m’asseoir sur une petite chaise. Je me servais un verre et je laissais remplissait le verre d’Améthiste avant de le lui tendre.

“Toi tu vas attendre. Allez musique.”



Je venais clapper dans mes mains, avant de reprendre mon verre pour boire un coup. Que la vraie fête commence.


The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 IlkxVGv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: The Gossip Club [ft. Ame & Val]   The Gossip Club [ft. Ame & Val] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
The Gossip Club [ft. Ame & Val]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: La Capitale ~ :: Le Quartier Résidentiel-