La ville est en Septembre 2020
Le deal à ne pas rater :
Précommander le jeu Mario Kart Live Home Circuit
99 €
Voir le deal

Partagez
 

 «Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valet de l'Alliance
Niels Egilson

Niels EgilsonValet de l'AllianceMessages : 62
Date d'inscription : 03/05/2020


«Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) Empty
MessageSujet: «Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste)   «Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) EmptyMer 8 Juil - 20:21


«IL ÉTAIT UNE FOIS» N'EST JAMAIS VRAIMENT PARTI
PV AMÉTHISTE N. DENBEE

- B
onjour Betty, comment allez-vous?
Il sourit en s'adressant à la réceptioniste de l'hôpital.

- Bien, bien monsieur Egilson. Vous êtes venu voir des patients?

- Oui, j'en reviens tout juste. Vous deviez être en pause repas quand je suis arrivé, j'imagine...

- Oh, oui. Vous savez que monsieur DeLorimier s'est habitué à vos parties d'échec? Lorsqu'il sortira d'ici après sa convalescence, il en sera bien attristé!


Niels rit doucement, amusé.
- Je m'assurerai de lui rendre visite éventuellement... À la prochaine, Betty. Il se détourna du bureau d'accueil, et prit la direction du chemin menant aux sous-sols. Au QG.

Depuis qu'il devait se rendre régulièrement au quartier général de l'Alliance, en tant que valet, il s'était mis à rendre visite à des convalescents de longue durée, à l'hôpital. Ça sers entre autre comme ''Mission Bonne-Action'' pour redorer l'image de l'Alliance, mais également comme couverture pour donner raison à ses visites régulières dans le bâtiment qui abrite l'Alliance. Après tout, son emplacement est sensé être secret... Il s'en est fait une habitude qu'il apprécie réellement; ces gens, comme monsieur DeLorimier, se retrouvent parfois seuls pendant de longues heures, et certains n'ont pas le loisir de recevoir des visiteurs. Agrémenter le quotidien de ces gens pendant un petit moment, c'est bien la moindre des choses...

- Bonjour Jerry, comment vas-tu aujourd'hui?
Oui, il a donné un nom à la porte. L'absence de gardien lui avait toujours fait bizarre. Que ce soit automatisé était une merveille d'inginérie et de technologie. Mais à son opinion, ça donne des airs froids à l'entrée, la dénuant du chaleureux accueil humain qu'il apprécie.
Il s'immobilise devant le miroir pour se faire identifier.

- Hm, pas mal, moi non plus. Ça roule comme ça peut rouler, la routine...

Puis, alors qu'elle s'ouvre pour le laisser passer, il la tapote du plat de la main en souriant.
- Bon, c'est pas le temps qui manque, Jerry, mais on en parlera une prochaine fois, Allez salut!

Il se dirige ensuite vers les archives, la banque de donnée de l'Alliance. Il avait besoin de vérifier si certains noms figuraient parmi les Télékyns rescencés par l'Alliance.

Une fois chose faite, il rebrousse chemin, Salue et remercie Jerry en passant, puis entreprends de prendre le chemin du retour. En empruntant le couloir menant vers l'entrée principale, Il voit du coin de l’œil, une personne de dos, qu'il semble reconnaître. cette chevelure, ce maintien... Pendant qu'il arrive à sa hauteur, il confirme ses doutes en voyant le contour de ce visage qu'il connaît bien, et ces yeux familiers se lever vers lui. Il sourit, et lève une main vers son bras dans une attitude d'accueil.

- Et bien et bien... Qui vois-je là, cette chère Bee... Ça fais un bail!

(c) L Y S / L A E / M A T E N A



Niels = #006699
«Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
«Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) Azye
Améthiste N. Denbee

Améthiste N. DenbeeMessages : 116
Date d'inscription : 20/03/2020


«Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) Empty
MessageSujet: Re: «Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste)   «Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) EmptyMer 8 Juil - 23:38



happens
you ain't gotta let the world get to you why you lookin' in the mirror like that?
Une journée bien banale en perspective. Tu n'avais pas grand-chose de particulier de prévu, si ce n'est que tu devais te rendre dans les quartiers de l'alliance dans un moment de la journée pour aider un des membres de la famille. Soupirant devant tous tes papiers et toute la paperasse que tu avais, tu étais un peu plus débordée que d'habitude. C'était les vacances pour les étudiants de Quederla, entraînant de ce fait plus de travail pour les commerçants, mais aussi plus d'incidents tous plus loufoques les uns que les autres. Regardant la pile de papier tu commences à mettre le nez dedans d'un coup de motivation immense, il était que 10h du matin et pourtant, ta journée allait être si longue.

Mais pas tant que tu le pensais au final, pause du midi oblige, tu t'étais quelque peu absenté pour rentrer chez toi pour profiter de ta fille, jouant avec elle et tout ce qui s'en suivait. Cependant, tu étais vite revenue derrière ton bureau pour finir ton travail entamé dans la matinée. Tu allais assez vite, c'était indéniable ; Tellement vite, qu'après cinq bonnes heures de dur labeur, tu en avais fini avec tout ce calvaire. De ce fait, tu pouvais te permettre de quitter ton lieu de travail, allant de ce pas à l'hôpital sans plus attendre, mais avant toute chose tu t'assures que le reste du personnel du Central n'a besoin de rien d'autre, partant ainsi le cœur léger. Dans tous les cas, tu leurs avais promis de revenir vite.

Prenant le volant de ton automobile, tu te diriges vers l'hôpital en quelques minutes, bien qu'il y ait eu quelques soucis de trafique, mais les deux bâtiments n'étaient pas si loin l'un de l'autre. Le Central se trouvant, lui aussi, sur les hauteurs. Prenant un temps de princesse avant de descendre de ton auto et de rendre dans les sous-sols de l'hôpital pour te rendre dans les quartiers de l'alliance, tu soupires un peu quant à ton entré dans ce passage qui te rappelait tant de souvenirs. Soupirant un bon coup, le miroir ne pris pas longtemps avant de te reconnaitre, te laissant rentré sans le moindre soucis.

Tu n'étais pas ici juste pour rendre service à quelqu'un, il fallait aussi que tu fasses un petit rapport par rapport à quelques petites choses dont tu t'occupais qui redoreraient le blason de la grande famille qu'était devenue les élémentis et le domaes. Tu avais des actions à faire et tu devais rapporter les fruits de ces dernières à Piper avec qui tu te faisais un plaisir de discuter après toutes ces formalités. D'ailleurs, il y avait quelque chose que tu devais faire pour elle à titre personnel également, mais tu n'avais pas eu le temps de t'y atteler. Pour ne pas qu'elle t'en veuille, tu t'étais excusé avant même qu'elle ne te le redemande, disant que tu ferais de ton mieux. Mais le temps passait vite et de tes iris azures tu pouvais voir l'aiguille de l'horloge qui s'était presque téléporté d'un endroit à un autre.

Tu avais tout de même pris le temps de finir ta discussion avec ton amie avant de lui dire que tu devrais y aller et que tu la rappellerais quand tu auras plus de détails. Ni une ni deux, tu prends tes affaires et repars, presque, en trombe dans les sous-sols puis dans l'hôpital avant de te faire interpellée par un des médecins. « Mademoiselle Denbee, je dois vous parler des résultats de Théis » qu'elle disait. Alors, évidemment, tes pas se stoppèrent net, écoutant attentivement ce qu'elle avait à te dire. Fort heureusement les nouvelles étaient bonnes et un grand sourire se dressait sur ton faciès.

C'est quelques instants après que quelqu'un d'autres t'interpelle. Cette fois-ci, c'était une voix que tu connaissais très bien et, au vu du surnom qui venait d'être utilisé tu savais très bien qu'il s'agissait de Niels. Te retournant avec une lenteur presque inhumaine, tu le regardes des pieds à la tête, les joues gonflées au maximum. Un regard qui voulait presque tout dire, un regard aussi clair que de lire les pages d'un livre, mais tu te devais d'exprimer ton mécontentement par des mots également.
— On avait dit qu'on ferait plus attentions aux surnoms quand même ... Mie.
Soupirant légèrement tu remercies l'infirmière de vive voix, puis par plusieurs petites courbettes avant de reprendre un contact visuel avec Niels, souriant légèrement.
— Ca faisait longtemps en effet, comment vas-tu ?
Sourire toujours aux lèvres, tu arranges ton sac à main sur ton épaule, puis tu dévisages Niels en essayant de voir s'il y avait quelque chose de changer chez lui. D'ailleurs, te souvenant de la conversation que tu avais eue avec Piper il y a de cela quelques semaines, tu déglutis discrètement, il serait peut-être temps de « le faire ». Tu fermes brièvement les yeux à cette pensée, soufflant du nez par la même occasion. Ton regard azure te plantant dans celui de Niels, tu entames une conversation avec ... ce qui te passait par la tête en premier.
— Oh d'ailleurs, pendant que tu es là, il faut que l'on voit pour la boutique que tu voulais ouvrir au Central.
Oui, parler affaire pour commencer une conversation. Améthiste tout craché. Néanmoins, avec Niels, tu savais que c'était un début de conversation qui était approprié.
— Enfin, si tu as le temps.

dandy ♫


Améthiste discute en #EB444E
«Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) UB7t8ND

«Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) Gvv7Suf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.quederla-rpg.com/t3771-boite-aux-lettres-de-mlle-denb
Valet de l'Alliance
Niels Egilson

Niels EgilsonValet de l'AllianceMessages : 62
Date d'inscription : 03/05/2020


«Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) Empty
MessageSujet: Re: «Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste)   «Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) EmptyMer 29 Juil - 19:26


«IL ÉTAIT UNE FOIS» N'EST JAMAIS VRAIMENT PARTI
PV AMÉTHISTE N. DENBEE

..."M
ie''... Le surnom que seule Amé lui donne, et c'est bien parce qu'elle n'apprécie pas le surnom que lui, lui donne. ''Bee''... C'est mignon, non? Elle se venge toujours en le surnommant ainsi, ''Mie''. Bien qu'inhabituel comme surnom, ça l'a toujours fait craquer. Les poètes et les comédiens appellent souvent leur être aimé ainsi, ''ma mie''... c'est doux, tendre...
Il sourit affectueusement, et un rire discret se faufile entre ses dents.

- Ça faisais longtemps en effet, comment vas-tu? Lui demande-t-elle.

Il soupire brièvement, son regard glisse un instant vers le sol avant de remonter vers elle.
- Ça va, ça va, un peu mouvementé ces temps cis, mais on fais ce qu'on peut, comme toujours, n'est-ce pas?...

- Oh d'ailleurs, pendant que tu es là, il faut que l'on voit pour la boutique que tu voulais ouvrir au Central.


Il hoche la tête et porte pensivement une main à sa joue, qu'il y fait glisser.

- Enfin, si tu as le temps.

Il hoche la tête.
- Oui, oui, bien sûr. Hm. Je t'invîtes pour un thé ou café, pour discuter?
Son regard s'éclaire et il sourit, déjà heureux de cette perspective. ...À moins que tu n'aies encore à faire ici? Je t'accompagne si tu veut... Il agrémente sa proposition d'un geste de la paume ouverte.

- Et toi, comment vas-tu, depuis la dernière fois que nous nous sommes vus? la vie et les affaires vont bien?

D'un geste, il l'invîte ensuite à quitter, et parcourent les couloirs vers leur destination.

-... Et... comment vont les amours? Esprit libre, comme toujours, ou...? Il sourit malicieusement, ses yeux se plissent sous l'expression.

Il aime bien la taquiner ainsi. Parfois insaisissable, parfois trop investie, son amie est toujours pleine de surprises. Leur relation, simple et ouverte, a toujours laissé libre cours à une amitié saine, quoique parfois parcourue de rebondissements. Depuis qu'il la connaît, il l'a toujours appréciée d'une façon toute particulière.  

Après tout... c'était normal, puisqu'elle et lui... sont d'anciennes flammes.

Pendant qu'ils marchent, il laisse affectueusement glisser l'une de ses mains sur le galbe de son épaule, et lui sourit chaleureusement.
- Où voudrais-tu aller, ...Bee?

(c) L Y S / L A E / M A T E N A



Niels = #006699
«Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
«Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) Azye
Améthiste N. Denbee

Améthiste N. DenbeeMessages : 116
Date d'inscription : 20/03/2020


«Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) Empty
MessageSujet: Re: «Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste)   «Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) EmptyJeu 10 Sep - 2:31



happens
you ain't gotta let the world get to you why you lookin' in the mirror like that?
Il avait donc l'air d'être motivé pour parler affaires, bien. Il faut dire que, effectivement, tu devais en parler avec lui. Niels, ce nouveau chef d'entreprise fraîchement arrivé sur le marché avec sa distillerie. Il est vrai que tu ouvrais les portes à tous les nouveaux entrepreneurs qui souhaitaient avoir une plus grande visibilité aux yeux de la communauté Quederlienne. On ne pouvait pas dire que tu n'ouvrais pas les portes à tous au Central, néanmoins avec Niels c'était différent, tu savais que tu pouvais lui faire confiance, enfin ... Est-ce bien le cas ?

Après votre petite après-midi entre filles, tu avais de petits, voir énormes, doutes sur les intentions de Niels. Pourtant, on ne peut pas dire que c'est une personne en qui tu ne pouvais pas avoir confiance. Votre relation n'avait pas duré longtemps, mais assez longtemps pour que tu puisses avoir une confiance aveugle en lui, néanmoins, dans ta tête les mots de Piper avaient plus de poids ... Et tu savais à quel point la nature humaine était fourbe. Aurait-il, non que dis-je. Ce serait-il octroyer le droit de pouvoir se jouer de toi pendant deux années entières juste pour avoir une place sur TON centre ? Rien que cette pensée suffit à te faire serrer le poing, brièvement, car tout de suite après, tu laisses un soupir sortir d'entre tes lippes alors que tu clignais des yeux.

Il avait l'air enchanté de pouvoir parler affaire avec toi. So do I ... Penses-tu en t'asseyant, les jambes croisées, mains sur ton genou, alors que tu regardes Niels du coin des yeux. Tu avais accepté sa proposition de discuter dans un café non loin de l'entrée de l'hôpital. C'est alors dans un endroit assez tranquille que vous alliez discuter. Tu savais pertinemment que c'était le genre de discussion que tu pouvais avoir sans problème avec lui. Cela dit, tu avais en tête de lui faire cracher le morceau sur cette fameuse soirée avec Piper tout en essayant de rester subtile et de ne pas lui imprimer ta main sur le visage au moindre de ses faux pas. Il avait intérêt à avoir une très très bonne explication à ça. Ou, à donner un point de vue qui pourrait être assez crédible pour que Piper ait pu mal comprendre ses intentions. Dans tous les cas, vous auriez une discussion assez sérieuse tout les deux.

Faisant signe au serveur de venir prendre la commande de ton thé aux agrumes, tu laisses Niels faire la sienne avant de pouvoir lui répondre. Toi qui pensait qu'il entamerait la discussion sur quelque chose de beaucoup plus professionnel, il demandait de tes nouvelles en premier lieu. Ce qui, au vu de tes intentions, t'arrangeait fortement. Un sourire doux se dessinant petit à petit sur tes lippes, tu penches légèrement la tête, posant ta joue sur la paume de ta main.
— Aaaaaah Mie ... Si tu savais. Les amours sont aussi rares que mon manque d'application au travail.
Une métaphore qui était tout à fait compréhensible aux yeux des gens qui te connaissaient assez bien. Tu étais une femme qui adorait travailler et gérer ses affaires. C'est d'ailleurs pour ça que, bien que tu ne portes pas le nom de tes parents adoptifs, tu t'étais tout de même fait un nom de par ton travail acharné et les valeurs que tu tenais à respecter peu importent les galères que cela pouvait t'apporter dans le milieu dans lequel tu étais. Sourire toujours marqué, tu souffles sur l'une de tes mèches de cheveux.
— Esprit libre ... C'est fini tout ça. J'essaie de trouver une relation sérieuse ... Mais c'est si compliqué. Avec tout ce que j'ai eu dans le passé, c'est dur, mais je suis confiante.
Souriant un peu, tu regardes Niels, les yeux dans les yeux. Tu essayais de voir s'il régissait à quelque chose ou pas. Pour l'instant ça avait l'air d'aller, néanmoins, peut-être que ta prochaine question ne le laisserais pas de marbre.
— Et toi, hein ? J'ai entendu dire que tu avais été aperçu avec une jeune femme assez jolie hein ! Alors ? Dis-moi en plus, je suis curieuse de savoir qui a pu être aussi folle que moi.
Qui ? Tu savais très bien que ce n'était pas un choix pour elle. Ce qui était sûr, c'est que tu voulais qu'il t'en dise un peu plus sur ses intentions envers ta meilleure amie.
dandy ♫


Améthiste discute en #EB444E
«Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) UB7t8ND

«Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) Gvv7Suf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.quederla-rpg.com/t3771-boite-aux-lettres-de-mlle-denb
Valet de l'Alliance
Niels Egilson

Niels EgilsonValet de l'AllianceMessages : 62
Date d'inscription : 03/05/2020


«Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) Empty
MessageSujet: Re: «Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste)   «Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) EmptyHier à 1:37


Il était une fois n'est jamais vraiment parti
PV: Améthiste Denbee

A
méthiste choisit un café situé tout près, avec bon goût, à première vue (ou plutôt à vue de nez). S'il y a bien une chose que Niels n'aime pas, ce sont les établissements qui s'affichent comme ''café'' mais dont le CAFÉ lui-même n'est pas à la hauteur.
Sans toutefois être connaisseur, Niels a tout de même un goût pointilleux sur son café, autant qu'il l'est sur son alcool. Et la prime base de tout: Il doit être bien choisi, bien torréfié, bien préparé. C'est évident... Non?

Il remercie le servir quand il repars après avoir pris leur commande. Après quoi il s'assied confortablement, de biais, pour ne pas avoir les jambes prises sous l’exiguë petite table. Un bras posé sur le dessus de celle-ci, Il rit calmement à la vanne de sa vieille amie.

- Ça ne m'étonne pas de toi. Un vrai bourreau de travail...


Puis il écoute la réplique plutôt sérieuse qu'elle lui fait, et hoche de la tête, compréhensif.

- Et toi, hein ? J'ai entendu dire que tu avais été aperçu avec une jeune femme assez jolie hein ! Alors ? Dis-moi en plus, je suis curieuse de savoir qui a pu être aussi folle que moi.

Il hausse un sourcil pendant que le serveur reviens avec leurs boissons respectives.
En tendant la main pour toucher du bout des doigts les parois brûlantes de sa petite tasse blanche, il soupire et la regarde d'un air faussement accusateur.

- "Entendu dire", hein? Mouais, faut dire que les regards, c'était pas ce qui manquait.... dans une fête au Fitz. Hmmm..

Un instant pensif, il profite de son silence pour prendre sa tasse à deux mains, délicatement, et baisse les yeux, en soufflant doucement sur la surface du liquide qui se ride sous la motion. Puis il sirote un petit coup avant de pousser un soupir satisfait et de reposer temporairement la tasse.

-... Pour le côté folle, je ne m'avancerai pas là-dessus; Loin de moi l'idée de m'étendre sur quelque interprétation que ce soit; Je ne connais rien d'elle. Tout ce que j'ai, c'est ce qu'elle laisse paraître d'elle, et ce que moi, j'y vois... Malgré tout, je n'ai jamais été autant aveugle auparavant, que maintenant...

Il pause un moment, puis plisse des yeux et se penche de quelques centimètres vers l'avant en faisant un geste des mains en s'adressant à Améthiste.

- C'est ça qui est bizarre, je veux dire... Je ne sais même pas ce que je recherche exactement, elle m'intrigue, oui, mais c'est ce que n'importe qui dirait de quelqu'un qui est si énigmatique non?
...C'est une figure publique, une femme de grandeur, et... tous s'accordent pour dire qu'elle est extrêmement transparente dans son... ''identité publique'', tu vois. Mais je vois bien que ce n'est qu'une façade.

Quelque part, elle me semble si... isolée, seule...
Crois-tu que je suis fou de le penser?
...Comme une statue de marbre trônant sur son piédestal, admirée de tous, mais néamoins... seule.

... Je ne suis pas certain de ce que j'avance, je te dis ça, je sais que j'ai l'air fou ou con peut-être, mais d'habitude je jauge plutôt bien les gens. Mais en elle... je n'arrive pas à voir à travers elle.
Ça.... je veux dire... je ne peux pas m'empêcher de vouloir aller plus loin que ce mur extérieur, tu vois ce que je veux dire, ou je parles en jargon?...

Il pousse un soupir découragé en regardant ailleurs, et se passe une main dans les cheveux par réflexe, embêté.

... Moi-même je ne sais pas trop ce que je recherche...
J'y vais un peu en suivant mon instinct, si tu voit ce que je veux dire.

Il secoue la tête en écartant les mains.
Peut-être que c'est complètement inutile, peut-être que je vais frapper un mur... enfin si c'est le cas soit, mais... Pour le moment j'ai... envie de mieux la connaître.

Il reste embourbé dans sa profonde réflexion, au point qu'on peut presque voir ses pensées tourbillonner sans queue ni tête dans ses yeux. Ses doigts pianotent sur le bord de la table, puis, semblant remarquer qu'il avait monologué, Il se saisit de sa tasse et s'enterre dans un silence presque embarrassé, buvant lentement le liquide amer.

...Il se sent gêné de la situation; Il gardait habituellement un parler et un entregent exemplaire, mais vraiment, avec Améthiste, il redeviens si facilement un jeune homme ordinaire, et perds ses manières de la façon la plus naturelle qui soit.

Puis il repose sa tasse maintenant vide, et secoue la tête en riant et en secouant sa main ouverte devant lui.

- Enfin... désolé pour cette tirade qui ne fais sûrement pas de sens pour toi, oublie tout ce que je viens de dire, si tu préfère passer au vif du sujet...
Sentant une gouttelette de sueur couler le long de sa nuque, il passe la main derrière celle-ci, avant de se racler la gorge et de baisser les yeux sur le menu qu'il rouvre, alors qu'il sait pertinemment qu'il ne choisira rien de plus.

(c) L Y S / L A E / M A T E N A



Niels = #006699
«Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
«Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) Azye
Améthiste N. Denbee

Améthiste N. DenbeeMessages : 116
Date d'inscription : 20/03/2020


«Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) Empty
MessageSujet: Re: «Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste)   «Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) EmptyAujourd'hui à 4:33



@tagged

       notes go here! they look best at two lines but you can go wild if you want since they start to scroll~
L'état zéro. Pour l'instant tu ne savais rien du tout de toute cette histoire, ou du moins pas dans les détails. C'est bien pour cette raison que tu avais acceptée de passer du temps avec Niels en ce début d'après-midi. Cela faisait effectivement longtemps que vous n'aviez pas discuté ensembles, certes, mais fort heureusement pour toi il y avait eu beaucoup de monde à la réception qu'il y avait eue chez Piper ce soir-là, de ce fait, tu avais pu aisément glisser à l'oreille de Niels que tu avais entendue ça dans un bruit de couloir. Un mensonge afin de pouvoir comprendre un peu mieux ce qu'il se passait dans sa petite caboche, hein. Ce n'était pas vraiment une bonne position pour toi actuellement, Piper n'étant toujours pas au courant que Niels était bel et bien une personne ayant partagé ta vie et tes sentiments pendant deux années, mais au moins, tu avais l'avantage qu'il se confierait plus facilement avec toi ... Vous vous étiez séparé dans les règles de l'art, tout comme lui n'aviez donc rien à vous reprocher. Attendant la boisson que tu avais commandé, tu regardes Niels. Comme prévu, il ne semblait pas se douter une seule seconde que tu voulais des informations dans un but totalement précis et non pas pour éclaircir la situation sur des « on dit » que tu avais pu entendre.

Souriante, fière de ta supercherie, tu poses ton coude sur la table, ton menton sur le dos de ta main, écoutant tout ce que Niels avait sur le cœur. Il en semblait pas avoir compris la petite allusion, mais soit, il semblait tout de même ouvert à la discussion, c'est ce que tu voulais. Des révélations, de quoi examiner la nature de ses agissements envers ton amie. Il n'avait donc pour le moment que la partie que Piper laissait paraitre aux autres et non pas ce qu'elle pouvait montrer à une personne avec qui elle serait plus intime, amicalement comme amoureusement, c'était intéressant. Maintenant, outre le fait qu'il veuille se prouver quelque chose, tu étais perdue. Tout comme il avait l'air de l'être lui-même. Il ne savait ni pourquoi ni comment, il se sentait bizarre, ne sachant pas vraiment ce qu'il recherchait en elle. Le côté mystérieux de Piper avait l'air de l'intéresser, mais était-ce tout ? Tu manquais de rire quand il te dit qu'il la pensait seule et isolée. Cela dit, tu pouvais que comprendre, c'est ce que Piper laissait paraitre d'elle aux autres, qu'elle n'était pas accessible et, surtout, que c'était elle qui menait la barque. Tu étais assez fière d'elle pour ça, mais passons, ce n'était pas le sujet.

Ecoutant Niels, tu souris au fur et à mesure des choses qu'il énumère avant de le voir terminer, s'excusant en disant que si tu ne voulais pas continuer à en parler, vous pouviez parler affaire. Mais, tu voulais en parler, tu étais là pour ça. Rigolant un court instant, tu remercies le serveur qui vous avait amené vos boissons, buvant une gorgée de thé avant de plongé ton regard dans celui de Niels, essayant d'y discerné un quelconque sentiment.

— Et est-ce que tu t'es déjà penché plus sérieusement sur la question ? Qu'est-ce qui te plait chez elle ? L'attirance est-elle mutuelle ? Veux-tu juste qu'elle soit « une autre » ou qu'elle soit « la bonne » ? Il y a plein de choses que tu peux déterminer juste en te questionnant toi-même, mais avant d'arriver à des questionnements aussi précis, demande-toi surtout « pourquoi ». Pourquoi t'es-tu automatiquement tourné vers elle, pourquoi te fascine-t-elle autant ? Pour son argent, ce qu'elle dégage, les opportunités peut-être ?

Tu souris doucement. Tout ce que tu venais de dire était une partie de ce que Piper pensait, qu'il n'en avait qu'après sa notoriété et, tu pouvais comprendre le raisonnement qu'elle avait eu à ce moment-ci, mais il y avait bien quelque chose qui t'intriguait. Niels ne se serait pas mis dans un questionnement aussi incertain s'il s'agissait simplement de parler affaires avec elle, alors qu'est-ce que cela pouvait bien être.

— On parlera affaires un peu plus tard, il semblerait que tu ais besoin d'aide pour plus important, je me trompe ? Je suis là pour ça, mais il faut que tu m'aides. Te connaissant, je ne pense pas que ça soit simplement pour affaires que tu en sois arrivé là. Alors, Niels, qu'est-ce que tu veux vraiment quand tu es auprès d'elle ?


Améthiste discute en #EB444E
«Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) UB7t8ND

«Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) Gvv7Suf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.quederla-rpg.com/t3771-boite-aux-lettres-de-mlle-denb


Contenu sponsorisé

«Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) Empty
MessageSujet: Re: «Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste)   «Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
«Il était une fois» n'est jamais vraiment parti (PV Améthyste)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: La Capitale ~ :: Les Hauteurs :: L'Hôpital-