La ville est en Septembre 2020

Partagez
 

 Il y a tirer, et savoir tirer (PV Lana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valet de l'Alliance
Niels Egilson

Niels EgilsonValet de l'AllianceMessages : 61
Date d'inscription : 03/05/2020


Il y a tirer, et savoir tirer (PV Lana) Empty
MessageSujet: Il y a tirer, et savoir tirer (PV Lana)   Il y a tirer, et savoir tirer (PV Lana) EmptyVen 10 Juil - 18:31


IL Y A TIRER, ET SAVOIR TIRER
PV LANA ANDERSEN

D
e jour comme de nuit, Quederla grouille d'autant de merveilles que d'horreurs. D'autant de gens honnêtes que malhonnêtes. Et certains d'entre eux se voient dans l'obligation de se contenter de ce qu'ils ont. Est-ce interdit de rêver lorsque l'on a rien? Non.
Tout dépends des moyens que l'on emprunte pour parvenir à ces rêves. Certains rêvent de célébrité, d'autres de richesse, d'un toit au-dessus de leur tête ou d'un morceau de pain dans leur assiette. Certains rêvent de vengeance et d'autres de bonheur. Chaque être humain en ce monde a le pouvoir de façonner son destin lorsqu'il s'en donne la peine.

Mais des gens comme ceux que Niels recherche ce soir, ce sont des ordures de la société, des menteurs, voleurs et escroqueurs, des profiteurs, qui raflent sans compter, pour leur propre compte et rien d'autre.

Lorsqu'il a pris cette mission, il l'a lu, le dossier.
Un groupe de malfrats qui se font une fortune sur le dos d'autrui.  Dans l'ignorance populaire et à l'insu des citoyens, des criminels qui fraient leur chemin vers la fortune de la façon la plus ingrate qui soit.

Ils emploient les services de jeunes et enfants de tous âges. Que ceux-ci soient simplement pauvres, sans famille ou redevables. Ils sont pieds et poings liés, dans l'obligation de servir les intérêts de ceux qui tiennent leurs chaînes invisibles, en ne profitant que de quelques morceaux de pains. Suffisamment pour survivre mais pas suffisant pour être autonome. Les moyens de pression, c'est pas ça qui leur manque.

Toutes les informations que l'Alliance et la police détiennent, c'est qu'ils seraient  trois adultes, contrôlant un petit groupe de jeunes. leur principal lieu d'oeuvre est la rue piétonne. Lieu par excellence pour faire fortune dans leur cas. Habillés en citoyens ordinaires (même très bien habillés), ils ne soulèvent aucune méfiance de la part des passants, constitués de commerçants, employés, visiteurs, touristes, gens fortunés et de classe moyenne. Bien organisés, leur système est rodé, et ils savent vraiment s'y prendre, si bien qu'ils n'ont pas encore été pincés par la police, et la plupart d'entre eux étaient encore à identifier au moment de sa prise du dossier.
Ils vident les poches, disparaissent avec des sacs d'achats de boutiques, ou vont jusqu'à entrer par les portes arrières des boutiques elles-mêmes si ils les trouvent déverrouillées et non surveillées.
Des citoyens et commerçants s'étaient plaints, mais l'affaire n'a pas encore fait surface dans les médias. La plupart des plaignants croient encore à des événements isolés. Il est temps d'agir.

Depuis quelques temps déjà, la police patrouille et surveille les activités suspectes dans le quartier. Ils ont bien mis la main sur un duo d'adolescents il y a deux jours, mais ceux-ci avaient des alibis solides et avaient dû être relâchés malgré les doutes.

Niels suit avec attention cette histoire depuis près d'une semaine. Bien qu'il a à certains moments collaboré avec la police afin d'identifier des possibles suspects, rassembler des témoignages et des preuves, il ne reste désormais qu'à bien les coincer. Et pour cela, la police lui a aujourd'hui demandé un coup de pouce. Ils avaient réussis à mettre un visage sur les trois adultes (Deux hommes et une femme) et quelques un des jeunes, ainsi que trouvés hier trois endroits qui leurs servent de ''quartiers généraux''. Afin de rester discrets, les cibles changent parfois d'endroit de temps en temps pour ne pas lever de soupçons. Le meilleur moment pour les prendre sera aujourd'hui. Le samedi, la journée de la semaine la plus occupée dans le quartier des petites boutiques et des spectacles, alors que l'attention de tous est tournée ailleurs, et que eux, en profitent pour se remplir les poches. Il est temps pour lui d'entrer dans la danse.

Dissimulé depuis près d'une demie-heure dans l'ombre d'un bâtiment en retrait de l'endroit où ils se cachent pour le moment, Niels est attifé de vêtements sombres et discrets avec un long manteau noir, ses armes bien à leur place. Dans le silence, il les surveillent. Ils y sont, tous les trois. Il viens de voir le dernier entrer dans le bâtiment pour les rejoindre.  Peu de temps après, ils ressortent, accompagnés de deux jeunes d'environ 8 et 11 ans qui prennent une ruelle et disparaissent rapidement parmi les passants dans la rue piétonne. Mais ce n'est pas sur eux qu'ils doit concentrer son attention pour le moment. Mais ces trois-là. Ils jettent rapidement des regards autour d'eux pour assurer que la voix est libre. Après quoi ils se chuchotent quelque chose entre eux, et prennent la direction opposée à la sa position. Vifs et discrets, ils savent manifestement comment se faufiler et se dissimuler pour semer quiconque. Prudemment, il leur emboîte le pas. Pour quiconque parmi les passants, ils ont l'air complètement normaux et ne lèvent aucune méfiance, ils ont tout l'air de citoyens honnêtes de classe moyenne comme milles autres.

Il parviens à les suivre à bonne distance sans les perdre de vue, mais à un moment, il voit un enfant marcher nonchalamment vers eux, et leur dire quelque chose.
Après quoi, il sens visiblement que quelque chose cloche. Leur attitude a changé, et ils se déplacement plus rapidement et aléatoirement. À un moment où ils contournent une cabine téléphonique vers une ruelle, il les perds de vue mais les entends partir à la course dans la ruelle la plus proche. Il part aussitôt à leur suite lorsqu'il s'en rends compte. Sa couverture est grillée. Il n'a pas d'autres choix. Il devrait les confronter. À un moment, il perds leur traces. Le bruit de leurs pas se répercutent sur les murs des bâtiments, l'empêchant de définir leur direction. Il parcours quelques recoins à la recherche de nouveaux indices. À un détour de rue, tout près de la rue passante, Niels entends un boucan résonner et des voix s'exclamer rageusement en jurant.

Dès qu'il arrive sur les lieux, il voit la scène. l'une des personnes se tiens en retrait, l'autre est debout devant une femme qu'il ne connaît pas... et le dernier des trois est à terre. Juste à côté, il voit les deux mêmes jeunes que plus tôt regarder la scène de façon imperceptible et quitter la scène à toutes jambes.

Que s'est-il passé? Il a manqué les dernières minutes...
Tout de même heureux d'avoir retrouvé les trois individus, il a un contact visuel avec la femme.
Il est prêt à en finir avec eux. Il est temps que leurs actes malhonnêtes cessent.

Il encoche une flèche sur son arc qu'il pointe sur eux.

- C'est fini de courir. Rendez-vous.

(c) L Y S / L A E / M A T E N A



Niels = #006699
Il y a tirer, et savoir tirer (PV Lana) Unknown


Dernière édition par Niels Egilson le Mar 4 Aoû - 18:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyenne
Iris Wright

Iris WrightCitoyenneMessages : 42
Date d'inscription : 01/03/2020


Il y a tirer, et savoir tirer (PV Lana) Empty
MessageSujet: Re: Il y a tirer, et savoir tirer (PV Lana)   Il y a tirer, et savoir tirer (PV Lana) EmptyDim 12 Juil - 23:07

ft. Niels Egilson
...
Il y a tirer et savoir tirer
La jeune femme se réveille, un jour de semaine banal, aujourd'hui, elle n'a pas eu de mal à se lever et est d'ailleurs d'assez bonne humeur, ce qui ne se voit pas forcément. Elle a bientôt fini une paire de chaussures pour homme qu'on lui a commandé. La fin, les finitions, c'est ce qu'elle préfère faire. C'est la raison pour laquelle elle esquisse un léger sourire en déjeunant. Après ça, elle se prépare rapidement, s'habillant d'une robe bleue marine et assez légère, adaptée au temps. Elle tresse ses cheveux efficacement, les mouvements étant quotidiens, automatiques. Enfin, elle met sa broche, enfile ses bottines, ses gants blancs, cachant par cette occasion ses mains de métal, contrairement à ses cicatrices, elle n'en a pas honte, seulement une habitude. Une lubie peut-être, elle retourne sur ses pas, retire ses gants. Elle trouve cela étrange de porter ça avec des manches courtes, ses bras exposés. Sortant rapidement, en retard, elle marche d'un pas léger, décidé. Jusqu'à la Rue Piétonne. Pendant le trajet, elle a jeté quelques coups d'oeil autour d'elle, certains la scrutent, du moins ses bras, mais il n'y a pas tant de réaction, les gens étant habitués à la technologie qui devient omniprésente. Peut-être sortira-t-elle plus souvent en manches courtes. Toujours est-il que ceci s'arrête en arrivant dans la Rue Piétonne. Là, sur le côté de la rue passante, elle heurte quelqu'un qui sort d'une ruelle. Sur le moment, elle ne remarque rien, mais rapidement, elle se rend compte que sa broche, ornée d'une gemme émeraude a disparu. Sa robe n'a aucune marque, la jeune femme est aussi à blâmer pour avoir mal attaché le bijou. Se retournant rapidement en direction du voleur présumé, qui retourne dans la ruelle pour fuir sûrement, elle remarque l'éclat familier dans sa main. En colère mais sans un mot, elle part à sa poursuite, pour finalement tomber rapidement face à trois personnes. Pas effrayée, Lana exige qu'on lui rende son bien, on lui retourne des regards incrédules. Elle insiste, mais comment pourrait-on prendre une femme qui ressemble plus à une jeune fille qu'à une adulte, avec un visage d'ange, au sérieux ? En tout cas, ce n'est pas ce qu'il se passe. Pendant ce temps, Lana finit par faire le lien, étant artisane dans la rue, elle a pu discuter de divers sujets avec des clients et des propriétaires de boutiques voisines. Une série de vols aurait lieu. Sûrement eux. On lui aurait volé quelques sous, elle n'aurait pas été dérangée, mais sa broche est un cadeau de Setsuna, clairement pas quelque chose qu'elle laissera tomber par peur d'une confrontation. Emportée par la colère, elle donne une claque à l'homme le plus avancé, qui n'est pas en possession de l'objet. Sûrement à cause de la matière des bras de Lana, celui-ci tombe à terre, sur les fesses. Le deuxième homme se tient en retrait et tient toujours la broche dans sa main. La femme vient de positionner devant Lana, la blonde se rend compte de sa situation et son regard bleu éclatant, même dans l'ombre de la ruelle, file vers les mains de celle qui lui fait face, pas armée. Alors qu'elle souffle, Lana se retrouve poussée contre le mur, coincée par la femme. C'est alors qu'un homme inconnu fait irruption. Il a un arc et encoche une flèche, bandant l'arme. Perspicace, la cordonnière comprend que c'est lui qui a causé leur fuite et qu'il pourrait l'aider. Aussi, venant de passer de colère à peur et stupéfaction, ses émotions s'emballe, elle perd un peu pied, l'espace d'un moment et demande, d'une voix forte en volume, peu en volonté, sans crier non plus.

-  Aidez-moi s-s... ch'il-vous-plaît !

Une légère larme perle au coin de son oeil, ses yeux sont humides. Elle ne le remarque pas, d'ailleurs cela passe sûrement inaperçu dans l'action, mais ses jambes tremblent. Elle a beau avoir provoqué cette situation et être plutôt habituée aux combats, là, elle n'est qu'une jeune femme demandant de l'aide. Peut-être l'homme comprendra-t-il pour l'aider ? Ou alors il pourrait ignorer ce qu'elle a dit. Dans tous les cas, le reste de la journée, et dans une certaine mesure le destin de Lana reposent dans les mains de l'inconnu armé.


Je vous trompe en #990099.


Il y a tirer, et savoir tirer (PV Lana) Signa10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valet de l'Alliance
Niels Egilson

Niels EgilsonValet de l'AllianceMessages : 61
Date d'inscription : 03/05/2020


Il y a tirer, et savoir tirer (PV Lana) Empty
MessageSujet: Re: Il y a tirer, et savoir tirer (PV Lana)   Il y a tirer, et savoir tirer (PV Lana) EmptyJeu 30 Juil - 17:58


IL Y A TIRER, ET SAVOIR TIRER
PV LANA ANDERSEN

À
l'appel de la femme, La femme criminelle qui se trouvait en face d'elle ouvre grands les yeux dans une expression de panique, une goutte de sueur coule le long de sa tempe, et d'un geste, elle viens coincer son coude et sa paume, plaqués sur le torse de la victime et sors un couteau qu'elle viens pointer à quelques centimètres de sa gorge.

- N'avance pas, ou j'égorge cette salope juste sous tes yeux!

... Merde.
Il ne peut pas se risquer à tirer sur quiconque pour le moment. Il y avait trop de chances que ce couteau finisse dans les chairs de cette innocente.
Il aurais pu tirer sans s'annoncer, oui. Mais il n'est pas non plus un tueur sans vergogne. Il avait tenté la façon non-violente, qui avait manifestement échoué, et s'en voulut pour ça.

Bon... Il trouvera bien un autre moyen, chaque situation appelle à sa propre solution dans l'instant. Et pour le moment, la seule chose qui surpasse toute importante, c'est d'éviter de se retrouver avec un sordide drame.

- Laisse ton arme à terre et recule, fils de pute!

Il respire un bon coup pour se calmer et détends la corde puis déchausse sa flèche, s'accroupit et dépose lentement le tout au sol. Il lève ensuite les mains à mi-hauteur et se relève lentement, ne quittant pas la menaçante lame des yeux.

- Laissez-la partir, elle n'a rien à faire dans cette histoire.

- Ah! Mon œil, ouais, que je vais le faire!
Elle crache un jet de salive au sol dans sa direction, puis ses compagnons se rapprochent les uns des autres, et d'un mouvement sec, L'assaillante saisit et maintien sa proie contre elle, et se mets à reculer vers la rue piétonne dont les passants avait fini par se distancier sous la vue et le chahut de cette scène.
D'un coin de son esprit, Niels espère que quelqu'un aura pensé à appeler la police qui devait encore patrouiller non loin.

Il tente de faire quelques pas vers eux pour désamorcer la situation, mais ils reculent à même vitesse. Au-loin, il entends des sons de sifflet et des pas en course.
Ils durent l'entendre également, car un juron salé sort du lot et en panique, ils attirent la femme toujours solidement maintenue dans la rue et disparaissent derrière le coin du mur. Aussitôt, Il entends un cri et des pas de course, suivis de plus de sons de sifflet encore.

- Dégagez, dégagez!! crient des voix autoritaires. Ramassant ses armes au passage, il sprinte à la suite vers la débouchée de la ruelle, et dût freiner pour ne pas rentrer directement dans le groupe de policiers qui dévalent la rue à toute vitesse. En levant les yeux, il voit in extremis ses cibles disparaître à toutes jambes dans le paysage, les policiers à leur trousse. Près du mur où ils avaient disparus avec la femme il voit celle-ci, laissée derrière, immobile. Est-elle-sonnée?
Il s'approche d'elle et range son arc et sa flèche dans son dos.

- Êtes-vous blessée?? Dites-moi! Son front se plisse sous l'inquiétude, et il cherche des yeux la source de ce sang, afin de pouvoir évaluer son état.

-... Êtes-vous capable de vous lever et vous déplacer?

Il tends les mains, accompagné d'un regard navré, et l'aide à se remettre.

- Venez, éloignons-nous d'ici.

Il allait devoir reconsidérer la suite. Il espère que les policiers auront réussi à les rattraper, mais il en aviserait plus tard lorsqu'il les rejoindrait pour faire le topo et, si besoin est, réévaluer la suite.
Malheureusement pour lui, ses cibles connaissent maintenant son visage, et savent qu'ils étaient recherchés dans l'immédiat.

(c) L Y S / L A E / M A T E N A



Niels = #006699
Il y a tirer, et savoir tirer (PV Lana) Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyenne
Iris Wright

Iris WrightCitoyenneMessages : 42
Date d'inscription : 01/03/2020


Il y a tirer, et savoir tirer (PV Lana) Empty
MessageSujet: Re: Il y a tirer, et savoir tirer (PV Lana)   Il y a tirer, et savoir tirer (PV Lana) EmptySam 12 Sep - 11:15

ft. Niels Egilson
...
Il y a tirer et savoir tirer
L'homme tente de l'aider mais Lana est prise en otage. Elle n'est malheureusement pas en état de réagir, d'appliquer ses  leçons. En effet elle a appris à se défendre, mais là dans l'immédiat, rien ne vient à la tête pour désamorcer la situation. La femme ordonne à l'homme qui vient d'arriver de lâcher son arme, et quand il tente de s'approcher, les voyous reculent immédiatement. Puis la jeune femme entends des sifflets, elle est entraînée avec le trio dans une autre ruelle puis  fini par être lâchée en résistant. Elle est laissé là, debout au milieu de la rue. Les policiers crient et poursuivent à toute vitesse le groupe de malotrus. Un brouhaha, rien de plus, Lana se laisse tomber, elle a perdu sa broche. L'homme qui a tenté de l'aider arrive. Elle le remarque en entendant sa question. Est-elle blessée ? Elle n'en sait rien. Elle s'examine, elle remarque une coupure au cou, légère mais qui a saigné un peu. Le contraste sur sa peau est assez flagrant. Elle ôte son gant et passe sa main mécanique sur l'emplacement de la coupure, un peu de  sang mais pas plus, elle ignore donc la blessure.

-... Êtes-vous capable de vous lever et vous déplacer?

Elle déplace son regard bleu vers celui de l'homme, qui a un air quelques peu inquiet. Se reprenant doucement, la cordonnière prend un grand souffle puis hôche la tête. Bizarrement, elle reste assez méfiante, un réflexe ? Elle lève la main et l'arrête devant celle de l'inconnu. Après quelques secondes elle la saisit et se lève. Il l'invite à partir.

-  Oui, merci...

Elle réalisait maintenant qu'elle aurait pu mourir simplement à cause de cette situation, une lame sur la gorge peut être très dangereuse. Aussi, elle a perdu sa précieuse broche et qu'elle a en plus dérangé un inconnu. Ils se dirigent dans un endroit plus sûr puis la jeune femme, maintenant revenue à la normale, tire un peu sur la main de l'homme toujours dans la sienne. Elle prend l'initiative et demande :

-  J'ai... Une boutique pas loin, peut-être pouvons nous y aller ? Je pourrais vous faire un café si vous voulez ?

Elle veut simplement s'arrêter un moment et remercier cet homme comme elle peut.


Je vous trompe en #990099.


Il y a tirer, et savoir tirer (PV Lana) Signa10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Il y a tirer, et savoir tirer (PV Lana) Empty
MessageSujet: Re: Il y a tirer, et savoir tirer (PV Lana)   Il y a tirer, et savoir tirer (PV Lana) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Il y a tirer, et savoir tirer (PV Lana)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: La Capitale ~ :: La Rue Piétonne-