La ville est en Septembre 2020

Partagez
 

 La mécanique, cette femme capricieuse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Spectre
Azula Hosne

Azula HosneSpectreMessages : 31
Date d'inscription : 30/03/2020


La mécanique, cette femme capricieuse.  Empty
MessageSujet: La mécanique, cette femme capricieuse.    La mécanique, cette femme capricieuse.  EmptyDim 12 Juil - 23:46


La mécanique, cette femme capricieuse.  Azu10
La mécanique, cette femme capricieuse.  Photo_10
Mission 207??- 4 :
La mécanique, cette femme capricieuse.

Bon Azula avait merdé. C’était pas de sa faute, mais elle avait l’impression que c’était tout comme. Une occasion en or de briller dans les yeux de son p'tit neveux et voilà qu’on l’envoyait pas en mission ? Genre au pied levé de la dernière minute alors qu’elle devait aller cherche Liam à l’école ? Donc c’est tout naturellement que la brune, ayant horreur de manquer à sa parole, voulait se rattraper. Mais façon Azula. Et façon Azula, ça voulait dire s’acheter une bécane. Le genre de beauté d’acier qui gronde et ronronne entre les cuisses.

Ce genre de belle bête qui envoie de le message : « mon neveux a une tante hyper cool, tu touches à un de ses cheveux je te bute, gamin de 6 ans ou pas. »  à la sortie de l’école. Le genre d’engin sur lequel Liam serait fier de monter dessus pour partir de l’école devant ses copains. Toujours dans la maturité et la subtilité notre Azula. Et puis c’était une façon détournée pour la soldate de protéger son neveux en désamorçant d’éventuelle situation de harcèlement scolaire en suscitant de l’admiration et une pointe de crainte.

C’est ainsi qu’après avoir demandé une bonne adresse à des collègues de confiance elle s’était rendue à l’Atelier Mécanique. Elle avait demandé quelqu’un de qualifié à qui demander conseil et non juste un vendeur de ferraille. Elle voulait une bonne machine fiable qui ne demande pas d’aller trouver un réparateur au moindre boulon un peu de travers. Pour cela encore fallait-il trouver la fameuse experte.  Azula, vêtue en civile, se perdit quelques minutes dans la contemplation des différents corps de métiers à l’œuvre sur place. La métallurgie était un art fascinant qui la rendait humble et admirative de ceux qui savaient manier le feu et la lave.

Au bout d’un temps on finit par l’orienter vers un petit atelier un peu excentré. L’experte en bécane semblait occupée et plongée dans son ouvrage. L’ancienne Domae toqua sur un pilier en fer pour annoncer sa présence avec deux « poc » sonores qui résonnèrent brièvement dans l’acier.

« Vous êtes Mademoiselle ChesterField ? »
© by AngelsMari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La mécanique, cette femme capricieuse.  1bj8
Adélaïde Chesterfield

Adélaïde ChesterfieldMessages : 233
Date d'inscription : 06/06/2019


La mécanique, cette femme capricieuse.  Empty
MessageSujet: Re: La mécanique, cette femme capricieuse.    La mécanique, cette femme capricieuse.  EmptyLun 13 Juil - 23:53

 
La mécanique, cette femme capricieuse

Je n'étais pas restée longtemps dans l'entreprise de Monsieur Lux. J'avais été embauchée avant les événements de l'Alliance et à partir de là, c'était vraiment partie en cacahuète. Il avait été arrêté, il avait été en prison, perdu un entreprise, licencier des employés... Je faisais pas partie des personnes à virer mais j'avais préféré démissionner avant que ce soit ça ne soit mon tour. J'avais la boule au ventre chaque matin en me disant que j'allais recevoir ma lettre de licenciement alors j'avais préféré prendre les devants.

Gégé n'était pas si étonné de me voir. Quand j'étais partie, il avait dis que je finirais par revenir et il avait malheureusement raison... Je n'avais pas vraiment eu besoin de débattre ou quoi, il m'avait repris tout de suite. Alors j'étais repartie à mes tâches et j'avais repris mon travail habituel, avec mes clients habituels et mes habitudes habituelles... Bref, comme si je n'étais jamais partie d'ici. Etrangement, être dans cette grande entreprise me manquait mais au moins, j'avais du calme.

- Vous êtes Mademoiselle ChesterField ?

Je me retournais d'un coup. J'étais tellement absorbée par mon travail que j'avais zappé que les clients pouvaient aller et sortir comme bon leur semblait ; je m'étais pas habituée au fait qu'ils soient obligés de prendre rendez-vous avant de devenir me voir. Je secouais légèrement la tête pour me ressaisir et décidais d'avancer vers ma nouvelle cliente pour l'accueillir officiellement dans mon atelier.

- Bonjour, oui en effet ! En quoi puis-je vous aider ? Je suis vraiment désolée pour le désordre... Je viens de reprendre mon atelier donc tout est éparpillé ! Attendez, je vous sors un tabouret !!


J'allais au fond de la pièce pour chercher le tabouret où il y avait un certain nombre important de feuilles. Je les pris en main afin d'en faire un petit tas et les poser dans un coin de la pièce et lui amener ledit meuble pour qu'elle puisse s'asseoir.

- En quoi puis-je vous aider alors ? C'est mon supérieur qui vous envoie ? Est-ce que je dois réparer, construire, vous conseiller, vous... Je fis une courte pause. Est-ce que l'on se connait ? Votre visage me dit quelque chose... Vous êtes une client régulière ?
Codage par Libella sur Graphiorum


☆ Je m'excite en #91283B
La mécanique, cette femme capricieuse.  RxywI7vfcG4--l0CRiDSWRwa8jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La mécanique, cette femme capricieuse.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: La Capitale ~ :: La Zone Industrielle :: L'Atelier Mécanique-