La ville est en Octobre 2020

Partagez
 

 Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  1hmw
Asahel I. Erayburg

Asahel I. ErayburgMessages : 43
Date d'inscription : 16/05/2020


Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  Empty
MessageSujet: Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle    Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  EmptyLun 13 Juil - 18:07

Je veux l'épée de l'amour fou, je veux la corde à votre cou.Une mission. Cela aurait pu passer. Oui, cela...
Aurait.
Pu.

Mais quand tu avais eu connaissance de la personne qui serait ta “ partenaire ” pour cette petite mission d'espionnage, tu étais moins ravi de la tournure des événements. Ta partenaire était cette insolente femme, qui gère les journaux de la ville. Tu n'avais rien de bien personnel contre elle. Mais elle avait publié un article sur ta fiancée qui nuisait à sa réputation. Étrangement, quand cela concerne ta fiancée, cela ne te plaît pas. Alors faire équipe avec cette ga-... Femme, ne te plaisait pas non plus. Mais en même temps, c'était peut être l'occasion de remettre les choses au clair. Car en plus, cela faisait quelques jours que ta fiancée était distante, muette comme une tombe. Tu supposes que cela avait un rapport avec cette histoire, alors autant t'en mêler. Tu ne peux pas non plus faire pression, ce serait ridicule et inutile, mais au moins mettre les choses au clair, car tu ne supportais par voir ta fiancée ainsi. Alors tu te résignais à faire équipe avec la femme aux cheveux d'argent, qui t'insupportait rien qu'en prononçant son prénom ou en daignant te dire que tu allais être en mission avec elle.


▬ « De toute manière, je n'ai vraisemblablement pas le choix. »


Mais tu avais de la chance car la mission était simple. C'était de l'espionnage vers le port, pour voir les arrivées d'arme et tu en passes, pour voir si vous pourriez en tirer quelque chose pour la suite. Rien de bien compliqué, encore faut il que tu ne cèdes pas à l'envie de t'énerver dû à cet article stupide qui avait dénigré la réputation de ta fiancée. Tu avais donné rendez-vous à Madame-Cheveux-Blancs vers le port, pour faire le topo vite fait. Dès que tu l'avais vu, tu n'avais pas daigné faire un sourire ou rien d'autre. Juste une petite courbette que ton éducation de noble t'avait apprise au cours du temps. 


▬ « On va se poster par là-bas, on est normalement hors de leur champs de vision. »


Une main sur ton épée, tu commençais à marcher, prenant les devants, bien que tu t'étais arrêté après quelques pas. Tournant le regard, mais pas la tête.


▬ « Et je pense pas que cela soit nécessaire mais je préfère le préciser; Vous n'aurez pas à faire d'article sur cette session d'espionnage ou d'article visant à nuire la réputation de quelqu'un si vous voulez mon humble avis. »
:copyright:️ 2981 12289 0


▬ Lost in #crimson.

Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  Unknown
nice:
 


Dernière édition par Asahel I. Erayburg le Mer 15 Juil - 23:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  G4b1
Abbygaëlle L. Midford

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 418
Date d'inscription : 28/11/2016


Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  Empty
MessageSujet: Re: Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle    Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  EmptyMar 14 Juil - 15:09

PUF.png
Abbygaëlle L. Midford et Asahel I. Erayburg
Le Noble & la Journaliste
Tu levais les yeux au ciel en apprenant la nouvelle. Qui donc avait eu l'idée de vous mettre ensemble sur même mission ? Une vraie farce ! Pendant un bref instant, tu te demandais si ce n'était pas un plan de Miss Durandal ou Mister Erayburg pour mettre les points sur les i ; et en même temps, ce serait idiot, non ? Tu risquerais de délier ta langue et vu ce que tu avais appris la dernière fois... Ce n'était peut-être pas le moment de vous laisser tous les doigts. Mais soit, si chacun voulait courir ce petit risque, c'était avec beaucoup de bonheur que tu acceptais cette mission.

Rien de bien compliqué en soit. Seulement un peu d'espionnage et faire un rapport au Conclave sur ce que vous aurez trouvé ; tu enfilas ta tenue de mission avant d'attacher tes cheveux et préparer tes armes. Tu préparais tes aiguilles empoisonnées que tu rangeais au niveau de ta ceinture ainsi que ton arbalète que tu attaches dans ton dos. Une fois la nuit tombée, tu allas au port pour rejoindre ton coéquipier qui ne semblait pas être ravi de faire équipe avec toi. Oups alors.

- On va se poster par là-bas, on est normalement hors de leur champs de vision.

Tu hochais la tête. Oui oui, si ça l'amusait. De toute façon, plus vite tu terminerais cette mission et plus vite tu pourrais rentrer chez toi, dans ton petit lit bien douiller et tes draps en soie. Il posa une main sur ton épée avant d'avancer mais il ne manqua pas de te faire une petite remarque...

- Et je pense pas que cela soit nécessaire mais je préfère le préciser; Vous n'aurez pas à faire d'article sur cette session d'espionnage ou d'article visant à nuire la réputation de quelqu'un si vous voulez mon humble avis.


- Oh ~ J'en connais un qui a eu une petite discussion avec sa fiancée.

Un sourire mauvais sur le coin des lèvres... Tu avais déjà eu sa furie de femme dans ton bureau qui t'était permis de mettre les points sur les i et maintenant tu allais avoir son imbécile de fiancé qui allait essayer de la défendre ? Est-ce que tu allais écrire cet article sur cette mission... Bien sûr que non ! Mais si le petit blond continuait de prendre cet air si hautain et mauvais avec toi, tu pourrais peut-être ressortir un nouvel article concernant sa femme ou lui... Pour une histoire de réputation.

- Vous avez dû avoir une conversation intéressante après sa visite... Ce n'est pas tous les jours qu'on apprend l’existence d'un couple à trois chez les nobles !

Généralement, les couples de nobles étaient bien trop coincés pour ce genre de choses... Tu te demandais même si ils osaient faire l'amour avant leur mariage ! Tu avançais, un sourire triomphant sur le visage avant d'aller à l'endroit que ton Valet t'avait désigné quelques instants plus tôt. Une fois à votre poste d'observation, tu te posais sur un coin du toit pour observer ce que vous étiez venu espionner. Oh, sans doute aurait-il des questions concernant ta petite remarque.


Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  Wp4p
Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  1hmw
Asahel I. Erayburg

Asahel I. ErayburgMessages : 43
Date d'inscription : 16/05/2020


Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  Empty
MessageSujet: Re: Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle    Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  EmptyMer 15 Juil - 23:47

Je veux l'épée de l'amour fou, je veux la corde à votre cou.Cela ne tiendrait qu'à ta personne, tu serais déjà parti faire la mission seul. Mais cela ne marchait pas comme ça. La “““ Reine ””” des Télékyns ne cautionnerait pas ça; que tu blesses malencontreusement son informatrice. Même si à tes yeux, cela ne serait pas une grande perte. Car bon, tu as une mauvaise vision des médias. Ils peuvent manipuler les informations à leur sauce, pour que tout se retourne sur une autre personne alors qu'elle n'a au final rien fait, et c'est ce qui te rends peu ouvert à la discussion avec une journaliste. Surtout si c'était Madame-Cheveux-Blancs-Qui-Fait-Des-Articles-Qui-Détruisent-Des-Réputations. Oui tu l'avais en travers alors que cela ne te concerne pas. Mais en même temps, qui apprécierai que sa fiancée se fasse "détruire" dans un article aussi odieux ? Surtout après qu'elle soit allée régler ses comptes, elle finisse par ne plus te parler du tout. Cela te met hors de toi.


Tu claquais de la langue, gardant ta main sur ton épée, au cas où l'envie de lui trancher la gorge te viendrait, même si tu te retiendrais; le sang, ça tâche. Et c'était une nouvelle chemise, alors tu n'allais pas la salir pour cette femme qui ne méritait rien de plus que d'être oubliée dans les tréfonds des catacombes. Si il y en avait, car tu ne savais pas si cela existait ici. Et bon Dieu que tu ne voulais pas savoir. Ce genre d'endroit était si... Singulier que cela te rendait perplexe rien que t'imaginer t'y bala- Quoi. Tu fronçais les sourcils, ta poigne sur ton épée devenait plus ferme à ses mots.  Couple... A trois ? Elle raconte que des sottises ? Tu espères, ... Non, tu ne vas pas commencer à douter de ta femme. Soufflant une mèche qui s'était immiscée dans ta vue, tu commençais à marcher, te postant à l'endroit que tu avais toi-même indiquée, tes yeux livides fixant ce que vous deviez espionner. 


Ouais.
La situation.
Ne te.
Plaît.
Pas.
Du.
tout.


Mais tu n'y pouvais rien, vous deviez suivre les INcRoYaBlEs ordres de votre reine. Tu restais debout, droit comme un pique toujours ton épée au creux de ta main gantée.


▬ « Bien. Vous en avez d'autres des informations manipulées à votre guise. C'est tout ce que vous savez faire, les journalistes et tout ce bordel. »


Tu soupirais.


▬ « Je ne sais pas ce que vous avez fait à ma femme, mais elle était muette comme une tombe en rentrant au manoir. Je suppose que vous y êtes pour quelque chose. »
©️ 2981 12289 0


▬ Lost in #crimson.

Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  Unknown
nice:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  G4b1
Abbygaëlle L. Midford

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 418
Date d'inscription : 28/11/2016


Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  Empty
MessageSujet: Re: Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle    Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  EmptyJeu 16 Juil - 21:30

PUF.png
Abbygaëlle L. Midford et Asahel I. Erayburg
Le Noble & la Journaliste
Ouuuups, tu en avais peut-être trop dire ? A voir sa tête, tu étais réellement en train de lui taper sur le système... Décidément, ça ne doit pas être tout rose dans leur couple ; entre la Diva qui aimait plusieurs personnes et Mister coincé qui semblait vivre sur une autre planète ! Clairement, tu te demandais comment leur couple pouvait fonctionner ! Mais tu n'étais pas non plus une référence en matière de vie à deux... Ou dans leur cas, à trois ! Tu pris ta paire de jumelles que tu collais sur tes yeux tandis qu'il t'accusait, comme sa fiancée, de jouer avec la vérité. Tu soupirais à ton tour et le regardait avec un sourire en coin.

- Ce n'est pas parce qu'un fait est dur à accepter que ce n'est pas la vérité.

Il allait bien devoir accepter que sa fiancée était une miss parfaite et pensait que claquer des doigts pourrait résoudre ses problèmes. Malheureusement, ce n'était pas ce qui était arrivé avec toi et cela semblait l'avoir assez traumatisée... D'après Mister Erayburg, sa femme n'avait pas décroché un seul mot depuis votre petite conversation. Encore une fois, il ne manqua pas de t'accuser d'y être pour quelque chose... Oh oui, c'était beaucoup plus simple de rejeter la faute sur les autres que de balayer devant sa porte !

- Mais peut-être qu'elle est muette car elle a peur de vous révéler quelque chose ?

C'est sûr que si les lèvres étaient sans cesse cousues, rien de personnel ou de compromettant pourraient en sortir. Elle avait préféré prendre l'option de faciliter mais tu ne la jugeais pas... Avec un tel secret, c'était presque normal qu'elle n'arrive pas à regarder son mari dans les yeux ou lui adresser le moindre mot. Après tout, ce n'était jamais simple d'avouer à son bien aimer qu'on aimait quelqu'un d'autre... Oh là là, ça aussi ça pourrait faire un tel scandale ! Un sourire mauvais aux lèvres, tu remis tes jumelles sur les yeux.

- Nous sommes ici pour espionner ou régler des comptes ?

Tu voyais votre cible entrer dans un bâtiment et bien évidemment, il s'était bien gardé de laisser ouvert les fenêtres ou laisser la porte ouverte ! Vous alliez devoir rester sur ce toit à la con pour observer cette personne à la con en espérant qu'elle fasse le moindre faux pas. Néanmoins, tu avais besoin d'un peu de concentration et tu avais d'autres choses à faire que de régler des comptes qui ne le concernait même pas !

"- Quel abruti... Je me demande bien ce qu'il lui trouve à cette fausse blonde", pensa-t-elle tout en étant concentrée sur le bâtiment.


Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  Wp4p
Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  1hmw
Asahel I. Erayburg

Asahel I. ErayburgMessages : 43
Date d'inscription : 16/05/2020


Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  Empty
MessageSujet: Re: Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle    Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  EmptyVen 17 Juil - 22:21

Je veux l'épée de l'amour fou, je veux la corde à votre cou.Elle avait vraiment de la chance d'être dans les petits papiers de la reine des Télékyns, et que tu sois un Valet qui accepte et qui tient ses conditions, car sinon tu te jures que tu lui aurais déjà tranché la gorge, car ce n'est pas une si grande perte pour la ville, au moins d'autres personnes prendront place au sein des médias et auront des articles et des nouvelles qui intéressent tout le monde et qui sont importantes por la ville, car hormis pour forcer l'achat, tu ne voyais pas en quoi faire un article sur deux femmes qui se battent en maillot de bain était quelque chose d'incroyable pour la ville. Enfin, même si tu es certain que ton avis est le plus vrai et logique, tu vas te taire et te contenter de malheureusement écouter madame cheveux blancs car tu avais que ça à faire, avec le fait d'espionner bien évidement, mais officieusement, tes intérêts privés étaient bien plus important que les intérêts des Télékyns. Enfin, tout dépends le sujet, bien évidement, et là, cela touchait ta fiancée, donc c'était important.

Bla bla bla bla bla, et blablablabla vérité, et blablabla peur et blabblabla quelque chose révéler blablabla. Bien , intéressant. Blablablabla cette conversation est intéressante, et blablablabla que de fascinant pour cette journaliste, et blablablabla tu en as marre de ses paroles et blablabla.

Tu résumais votre conversation ainsi. Si on pouvait appeler cela une conversation, car vraisemblablement elle ne t'intéressait pas, autant la personne que le sujet. Tu étais fermé et c'est tout, sauf qu'elle ne semblait pas le comprendre. Ohh... Que utiliser ton épée était tentant. Siiiiiiii tentant. Tu tournais le regard, esquissant ce sourire hautain.

▬ « Pardon, vous disiez ? »

Très facile Asahel. Bien trop facile Asahel. Mais tu n'as pas envie de faire fumer tes neurones pour ses beaux yeux, et encore, tu complitais son regard simplement pour l'expression. Tu usais de ton psyché, pour diverses raisons et. Ohhhh, tient donc, une pensée débile de la part de la personne la plus basse dans ton estime. Bravo. Elle avait oublié ton psyché peut être ? Tu lâchais un rire sec. Usant de ton psyché pour parler dans sa tête.

“ ▬ « Que de compliments, vous en avez d'autres aussi ? Cette "fausse blonde" comme vous aimez tant la surnommer possède bien des choses que vos yeux d'imbécile ne peuvent pas voir, alors contenez vos paroles, ou vos pensées pour le coup. Vous ne voulez pas régler vos comptes, mais vous cherchez des histoires, même dans votre tête, que c'est touchant. » ”
:copyright:️ 2981 12289 0


▬ Lost in #crimson.

Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  Unknown
nice:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  G4b1
Abbygaëlle L. Midford

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 418
Date d'inscription : 28/11/2016


Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  Empty
MessageSujet: Re: Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle    Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  EmptyDim 19 Juil - 17:47

PUF.png
Abbygaëlle L. Midford et Asahel I. Erayburg
Le Noble & la Journaliste
- Pardon, vous disiez ?

Tu levais les yeux au ciel, à la limite du manque de respect. Oh tiens, il se trouvait intelligent à faire comment si il ne t'avait pas écouté ? Tu étais persuadée qu'il avait entendu tes paroles mais qu'il n'avait aucune répartie alors il avait utilisé la facilité ; c'est-à-dire faire comme si il ne t'avait pas écouté. Tu décidais de penser très fort à une petite pique ; tu touchais dans le mille d'ailleurs en entendant le petit rire sec de ton interlocuteur.

"- Que de compliments, vous en avez d'autres aussi ? Cette "fausse blonde" comme vous aimez tant la surnommer possède bien des choses que vos yeux d'imbécile ne peuvent pas voir, alors contenez vos paroles, ou vos pensées pour le coup. Vous ne voulez pas régler vos comptes, mais vous cherchez des histoires, même dans votre tête, que c'est touchant."

- Oh, vous m'avez entendu ? Oups. Dis-tu sur un ton faussement innocent.

Tu lançais un regard mauvais. Le p'tit blond n'avait décidément aucune répartie et c'était plus amusant avec sa femme... Disons qu'elle avait tendance à s'emballer plus rapidement et quand elle s'emballait, elle montrait une autre facette de sa personnalité : la colère. Pour une miss parfaite, c'était si marrant de la voir s'emballer d'un seul coup, incapable de contrôler ses émotions... C'était presque ironique pour une demoiselle contrôlant l'empathie.

Tu remis ta paire de lunettes sur les yeux, tentant de retrouver la personne que vous deviez filer... Tu n'avais malheureusement pas le pouvoir d'observer à travers les murs et tu devais simplement te contenter d'attendre. Attendre faisait partie de tes points forts ; tu pouvais patienter pendant des années pour obtenir ce que tu voulais... Mais pas quand tu étais en présence d'une personnage que tu détestais. Et quand tu t'ennuyais, tu avais tendance à en rajouter des couches.

- Vous saviez que votre femme avait encore des sentiments pour un de ses ex ? Un certain Nea. Tu fis une courte pause. Oups, j'espère que je n'ai pas réveillé d'anciennes blessures !


Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  Wp4p
Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  1hmw
Asahel I. Erayburg

Asahel I. ErayburgMessages : 43
Date d'inscription : 16/05/2020


Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  Empty
MessageSujet: Re: Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle    Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  EmptyLun 20 Juil - 11:02

Je veux l'épée de l'amour fou, je veux la corde à votre cou.Tu n'as jamais été élevé dans la répartie et le sarcasme. Bien au contraire, même si tu tentes d'être sarcastique, méchant, tu n'es pas crédible dans le timbre de ta voix, même si tu trouves les bonnes paroles, rien n'est crédible avec ton timbre de voix hautain et même pas sarcastique. Un vestige de ton éducation dans l'aisance plutôt que dans la vie active. Tu en as parfaitement conscience mais ce n'est pas pour autant que tu tentes de changer quoi que ce soit dans tes manières de faire. Bien au contraire, pourquoi changer ? Tu le vis parfaitement bien ainsi, alors tu ne changeras pas, c'est aux autres de changer, certainement pas à toi. Tu claquais de la langue aux paroles de Cheveux Blancs. Tu n'as jamais signé pour ça, alors pourquoi daigner vainement la supporter ou faire comme si tu avais un minimum de respect à son égard ? Plutôt mourir, clairement. Elle ne mérite pas d'avoir une place dans ton estime, car oui, il faut être une personne vachement chanceuse pour être dans ton estime, bien qu'elle n'est pas énorme, car l'humain n'arrive pas à te satisfaire, l'humain est chiant, l'humain te mérite pas, sauf ta fiancée. C'était une grande exception qui confirme la règle.


Tu restais toujours droit, le dos tourner, fermant les yeux pour te concentrer que un potentiel bruit, et c'est à ce moment là que tu regrettes de ne pas avoir le sixième sens; cela aurait été plus facile pour toi, car tu aurais pu mener à bien la mission très rapidement sans pour autant devoir supporter ce qui te servait de partenaire pour cette mission. Arf. Que de supplice. S'en était presque indécent à force.Tu remettais tes boutons de manchette après avoir rouvert les yeux, fronçant les sourcils après qu'elle ait prononcé une seule syllabe. Elle cherche ? Elle s'ennuie ? Elle est libre de partir, ce n'est pas une grande perte, et cela te ferait presque plaisir qu'elle parte loin car elle te tape sur le système. Cependant, à sa dernière parole, ton sang n'avait fait qu'un seul tour, par instinct et réflexe, tu avais prit ton épée, avec la dextérité que tu pouvais avoir avec. Tu es le fils d'un épéiste, il ne faut pas l'oublier. 


La pointe de ton épée s'était arrêtée face à Cheveux Blancs, quelques centimètres de plus et tu lui aurais entaillé quelque chose. Tes yeux étaient livides et les traits de ton visage étaient crispés.


▬ « Ne daignez plus jamais prononcer son nom en ma présence. »


Tu laissais ton épée tendue, tu pouvais la maintenir comme cela pendant longtemps, quitte à lui trancher la gorge car elle aura encore dit des mots de travers.


▬ « Qui vous a permis de dire ce genre de grossièreté ? Qui vous a parlé de lui ? »
:copyright:️ 2981 12289 0


▬ Lost in #crimson.

Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  Unknown
nice:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  G4b1
Abbygaëlle L. Midford

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 418
Date d'inscription : 28/11/2016


Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  Empty
MessageSujet: Re: Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle    Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  EmptyLun 20 Juil - 13:35

PUF.png
Abbygaëlle L. Midford et Asahel I. Erayburg
Le Noble & la Journaliste
Nea... Nea... Nea... Tu ne connaissais aucun Nea dans ton entourage. Un petit pauvre qui devait certainement avoir plus de caractère que le petit blond qui te faisait face. Cependant, tu avais parlé un peu trop vite car le blond en question osa te menacer avec la pointe de son épée, non loin de ton visage... Tu lâchais un sourire mesquin. Finalement, il était aussi marrant que sa femme et s'emballait autant ; tu ne savais pas ce qu'avait bien pu faire ce Nea mais certainement quelque chose de mauvais... Oh tu avais presque envie de te mêler davantage de cette histoire !

- Ne daignez plus jamais prononcer son nom en ma présence.


- Sinon quoi ? Vous allez me montrer comment un noble tue avec classe ?


Tu devais le reconnaître, tu étais aussi une sorte de petite pimbêche qui n'aimait pas mettre la main à pâte... Néanmoins, lorsque tu devais montrer qui était la patronne ou lorsqu'on te manquait de respect, tu n'hésitais pas à salir de rouge tes jolies mains. Tu l'observais de haut en bas, il n'aurait pas le cran de te planter son épée ; quelqu'un comme lui envoyait les petites frappes faire le sale boulot... Le sang ne partait pas facilement au lavage et tu n'étais pas certaine qu'il soit au courant de cette information. Après tout, il devait avoir un grand nombre de domestique, non ?

- Qui vous a permis de dire ce genre de grossièreté ? Qui vous a parlé de lui ?

- Votre femme. Je crois que c'était quelque chose comme "Ce regrettable incident que j’avais eu avec Nea" et aussi "Je ne peux pas trahir mon fiancé. Mais je regrette de l’avoir dupé en lui cachant ses fiançailles. Alors que je l’ai aimé et je l’aime".

C'était quasiment mot pour mot. Tu avais une excellente mémoire mais celle-ci pouvait te jouer quelques tours, sauf que cette fois, tu étais persuadée... Pas de mensonges, pas de vérité dissimulée ou arrangée. On ne pouvait pas te mentir avec ton pouvoir ; quand on était sous son emprise, la langue se déliait si facilement alors que le cerveau hurlait de se taire et de ne pas sortir ce genre de choses.

- Si j'étais vous, je ferais attention au contrat de mariage. Ce serait dommage que votre femme aille rejoindre ce Nea avec votre fortune...

Oh ! Après si il voulait se faire avoir comme un bleu, c'était son soucis... Tu n'allais quand même pas lui donner une leçon de vie et lui rappeler à quel point une femme peut être vénale et manipulatrice. Tu lui conseillais simplement de faire attention à sa petite fortune. Tu jetais un coup d’œil vers le bâtiment mais quelque chose clochait... La voiture qui se trouvait devait le hangar n'était plus là. Tu lâchais ton petit sourire et te levais d'un bond, pour avoir une meilleure vue ; mais la voiture avait disparu.

- La voiture n'est plus là ! Nous devons absolument la retrouver ! Tu te tournais vers Asahel. C'est de votre faute avec votre couple à la noix et votre Nea... Ah tiens ! La Reine va être ravie d'apprendre que vous étiez plus occupé à me menacer avec votre épée plutôt que surveiller notre cible !

Car si tu avais continué à le chercher, tu avais au moins faire l'effort de surveiller de temps en temps votre cible avec tes jumelles ; et puisque le blond t'avait menacée, tu avais pris le temps de le regarder dans les yeux avant qu'il ne fasse n'importe quoi. "Quelle bande d'incapable dans ce Conclave... Je ne sais vraiment pas ce que la Reine leur trouve"


Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  Wp4p
Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  1hmw
Asahel I. Erayburg

Asahel I. ErayburgMessages : 43
Date d'inscription : 16/05/2020


Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  Empty
MessageSujet: Re: Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle    Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  EmptyLun 20 Juil - 14:00

Je veux l'épée de l'amour fou, je veux la corde à votre cou.Encore un claquement de langue. Elle te cherchait, et cela ne tiendrait qu'à toi, tu lui aurais déjà tranché la gorge sans aucun remord. Mais tu n'es pas assez violent pour ça malheureusement, et surtout, tu supposes que c'est ce qu'elle cherchait, que tu cèdes, que ses propos te touchent pour ainsi que tu te mettes en tord tout seul et qu'elle en gagne tous les bénéfices. Malheureusement pour elle, sa langue de vipère, certes, t'agace, mais tu vas rester très calme. Même si ton épée était actuellement pointée sur elle, à deux doigt de lui planter entre les deux yeux. Elle pourrait au moins te remercier de lui laisser la vie sauve, car clairement, la tuer ne te ferait rien, il n'y a que les personnes qui le méritent qui puissent daigner rester en vie, et Cheveux Blancs ne faisait clairement pas partie de cette catégorie. Un soupire.


▬ « Vous êtes pathétique. »


Rien de plus ? Rien de plus. Elle ne mérite rien de ta part, encore moins que tu daignes lui donner un peu d'importance pour continuer une conversation avec Cheveux Blancs. Tu baissais ton épée, ton regard planté dans ses yeux aussi verts qu'une vipère émeraude. Voilà pourquoi tu n'aimes pas les médias, ils sont pathétiques, tous autant qu'ils sont. Pathétiques. Juste. Pathétiques. Mais ton subconscient te poussait à te dire qu'il y avait peut être une part de vérité dans ses propos, mais pourquoi Valentina aurait daigné dire ça ? Es-tu prit pour un fin imbécile ? Tch. Tu fronçais les sourcils, rien de plus, encore une fois. Tu haussais les épaules quand elle s'exclamait que la voiture était partie. Ouuups. Quel heureux dommage. Que tu es offusqué et triste. 


▬ « Zut alors. C'est vous qui avez mêlé votre langue de vipère dans une histoire que ne vous regarde absolument pas, je ne fais que répondre. Vous ne pouvez que vous en vouloir. »


Car ce n'est pas de ma faute et ça, c'est bien connu. Tu avais entendu ses pensées, lâchant un petit rire alors que tu avançais doucement.


▬ « Le Conclave n'utilise pas son pouvoir quand ils sont en tant que civils. Je suppose que vous avez utilisé votre pouvoir sur ma fiancée, ce n'est pas très honnête. Et allez-y, plaignez vous de mon geste, je n'en serais que tristesse et outrage. »


Absolument pas, mais elle l'avait bien cherché. Tu continuais d'avancer, à un rythme lent. Toi, te presser ? Absolument pas, surtout pas pour elle. Oui tu joues avec le feu, mais qu'importe.
:copyright:️ 2981 12289 0


▬ Lost in #crimson.

Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  Unknown
nice:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  G4b1
Abbygaëlle L. Midford

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 418
Date d'inscription : 28/11/2016


Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  Empty
MessageSujet: Re: Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle    Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  EmptyLun 20 Juil - 14:30

PUF.png
Abbygaëlle L. Midford et Asahel I. Erayburg
Le Noble & la Journaliste
- Zut alors. C'est vous qui avez mêlé votre langue de vipère dans une histoire que ne vous regarde absolument pas, je ne fais que répondre. Vous ne pouvez que vous en vouloir.

Tu levais les yeux au ciel ; oh c'était bien facile de t'accuser de te mêler des affaires qui te ne te regardait pas... Mais si c'était quelque chose d'aussi confidentiel, peut-être que le sujet n'aurait pas été étalé sur la table. Oh, c'est vrai ! Tu lui avais un peu forcé la main en utilisant ton pouvoir pour en apprendre un peu plus sur ton interlocutrice. D'ailleurs, le petit caniche de la Reine ne perdit pas de temps à te reprocher d'avoir utiliser ton pouvoir sur sa très chère femme, t'accusant d'être malhonnête. Tu te tournais vers le Valet en question et fit un pas vers lui, pour le confronter.

- J'ai beau cherché dans le guide du parfait petit Télékyn, je ne me souviens pas qu'il est interdit d'utiliser son pouvoir en tant que Citoyen. Et pour avoir côtoyé Monsieur le Maire, je sais qu'il est favorable à l'utilisation de nos pouvoirs... A quoi ça sert d'en avoir si on ne peut pas l'utiliser ?

Autant rester le petit Citoyen sans pouvoir et sans saveur qui allait simplement se défendre avec une clé à molette car ils n'avaient pas eu l'intelligence d'entrer dans une Famille pour passer la cérémonie. Tu avais un pouvoir, il faisait de toi, de ton métier, de ton quotidien... Et tu n'allais pas t'empêcher de l'utiliser sous prétexte que c'était malhonnête. Il ne fallait pas créer les Familles ni perdurer les pouvoirs dans ce cas ; autant les laisser sombrer dans l'oubli et la ville ne serait pas en guerre à l'heure actuelle.

Tu pinçais les lèvres avant d'annoncer que tu allais prendre la direction des hangars pour vérifier si votre homme n'était pas la-bas ; tu annonçais également qu'il pouvait partir, rester ici ou retrouver sa charmante femme... Tu n'en avais rien à faire. Tu étais une femme de parole. Tu t'étais engagée dans cette mission alors tu allais tout faire pour la tenir à bien et ne pas abandonner au moindre obstacle ; quant au Valet, tu te fichais pas mal de la décision qu'il allait prendre. Tu tournais les talons et descendis de ton perchoir pour aller en direction des hangars.


Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  Wp4p
Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  Empty
MessageSujet: Re: Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle    Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Noble & la Journaliste •• ft. Abbygaëlle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Rps 2020-