La ville est en Septembre 2020

Partagez
 

 Volte Face [F. Abby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Citoyen
Nemeroff Dreiden

Nemeroff DreidenCitoyenMessages : 236
Date d'inscription : 26/11/2019


Volte Face [F. Abby] Empty
MessageSujet: Volte Face [F. Abby]   Volte Face [F. Abby] EmptyVen 17 Juil - 21:15

Volte Face
F. Abby

Mes pas étaient lourd. J’avançais dans la rue en direction d’un endroit ou je me rendais très rarement. Pour voir une personne assez spéciale, qui était l’une des rares à savoir qui j’étais habituellement … C’était rendez-vous amical, mais cette fois … Ca allait être tendu. A mes yeux, la femme était entrain de marcher sur un fil très fin actuellement et ça se voyait sur mon visage.

J’étais en colère, à la limite de la colère noire. Pourtant … Pour énerver, fallait y aller. Mais cette fois, ce n’était pas un problème lié au boulot, mais un problème personnel. Mon frère. Et s’il y avait bien deux choses qui m’énervaient, c’était les choses qui touchaient ma mère et mon frère. Le contact que j’allais voir était un des plus gros suspects dans tout ça, car il était une des dernières personnes à avoir vu Nashoba et elle c’était bien retenue de m’en parler, pourtant sa disparition n’était pas un secret.

Arrivant dans l’hôtel, je m’étais alors pointé à l’accueil afin de voir “Mademoiselle Midford”. Je restai polis pour le moment, bien qu’il semblait que l’hôtesse d’accueil soit intimidé. Fallait dire que ma tête tait horrible, moi même je pourrais me faire peur. Malheureusement, elle me disait qu’elle n’était pas la. J’avais du mal à y croire. Me passant alors de son accord, j’avais décidé de faire autrement … J’y allais sans signaler ma présence.

J’avais donc décidé de débarquer à sa chambre voir si elle était là. Comment je le savais ? Eh bien on c’était déjà rencontré par le passé et j’avais certaines informations. Comme elle, je prenais mon travail très au sérieux. Arrivé devant la porte j’avais vu un gorille se pointer. La dame de l’accueil semblait avoir appelé la sécurité. Cependant pas de chance pour lui, ça faisait depuis le réveil que j’étais hors de mes pompes et ça avait pour conséquence d’accentuer mon absorption vitale … Et surtout de passer en phase 2, car l’envie de tuer la jeune femme m’avait effleuré l’esprit si elle était coupable. Il ne me fallu même deux secondes pour mettre à terre l’homme un bon coup dans le ventre, posant mon pied sur lui pour être sur qu’il se relève pas … mais vu la bave et le vomis, il allait faire un petit somme.

– Abbygaelle ! Je sais que t’es là. Ouvre ta porte, faut qu’on cause.  

Ma voix était légèrement énervé mais je restai polie pour le moment. J’avais coutume d’écouter avant d’agir, même si c’était dur, tout mon corps me disait de réduire cette porte en charpie afin de trouver la femme et l’interroger de la manière douce ou forte … Je m’en fichai, mais je voulais tout savoir :

– J’ai pas envie qu’on se froisse. Ca serait dommage, donc je te conseille de venir.  

Mon poing se fermait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Volte Face [F. Abby] G4b1
Abbygaëlle L. Midford

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 411
Date d'inscription : 28/11/2016


Volte Face [F. Abby] Empty
MessageSujet: Re: Volte Face [F. Abby]   Volte Face [F. Abby] EmptyDim 19 Juil - 18:01

PUF.png
Abbygaëlle L. Midford et Nemeroff Dreiden
Volte Face
Tu avais dû rester tard à ton boulot. La fin du mois approchait et tu avais une tonne de paperasse à régler ! Des fiches de paies, des petits extra pour ceux qui avaient fait du bon travail, des dossiers à remplir... Bref, ce n'était pas le moment que tu préférais dans ton boulot mais tu n'avais pas suffisamment confiance pour déléguer. Tu avais besoin que tout soit fait par toi-même et comme certaines personnes avaient la langue bien pendue, tu ne voulais pas que tes affaires soient évoquées autour d'un dîner d'affaires !

Tu avais rejoint ton Hôtel tard le soir, après une très grosse journée de travail. Tu avais commencé à travailler une petite heure avant de finalement sombrer dans les bras de Morphée sur ta pile de dossiers. Ta tasse de café à moitié remplie avait refroidie un bon moment et ce jus de chaussette n'avait pas eu suffisamment d'effet pour te garder réveillée. Tu fus réveillée par un sacré boucan non loin de ta porte, te faisant sursauter dans un premier temps... Tu regardais ton horloge, il était plus de minuit, qui diable allait venir te déranger à cette heure-là ?

- Abbygaelle ! Je sais que t’es là. Ouvre ta porte, faut qu’on cause.

Nemeroff. Soupirant, tu replaçais tes mèches de cheveux ainsi que ta chemise légèrement froissée ; tu rangeais les dossiers dans un tiroir fermé à clé avant de te lever. Vu sa manière de parler, il était énervé ; qu'est-ce que tu avais fait encore ? Tu ouvris la porte et tu voyais bien à sa tête qu'il n'était pas là que pour discuter. Tu te décalais sur le côté pour le laisser entrer avant de reprendre place derrière ton bureau. Tu pris une gorgée de ton café froid que tu reposais sur le coin de ton bureau avec une mine dégoûtée...

- Qu'est-ce que me vaut l'honneur de cette visite aussi tardive ? J'ai réglé cette histoire de faux tableaux, tu auras le vrai d'ici une semaine.


Volte Face [F. Abby] Unknown
Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Nemeroff Dreiden

Nemeroff DreidenCitoyenMessages : 236
Date d'inscription : 26/11/2019


Volte Face [F. Abby] Empty
MessageSujet: Re: Volte Face [F. Abby]   Volte Face [F. Abby] EmptyMar 21 Juil - 3:39

Volte Face
F. Abby

Mon pied toujours sur le corps inerte, mais encore en vie du garde … J’attendais que la demoiselle ouvre. Ma patience s’effritait en même temps que les secondes qui défilaient … Si je devais entrer par la force, je le ferais sans aucune honte ou remord. Alors que les articulations de mon poing craquait au fur et à mesure que je comptais donné ce coup, la porte s’ouvrait me laissant une femme qui semblait se réveiller. Elle me laissa rentrer. J’avais franchis le pas pour me rendre au milieu de la pièce et me tourner afin de lui faire face.

Je la fixai avec mon regard froid et légèrement colérique. Très rapidement elle me reparla de cette affaire de tableau. Comment l’oublier, le roi du nord et le roi de l’ouest m’avait cassé les couilles pendant des jours pour un tableau. Une question de respect et d’image apparemment. Levant la main dans un geste, comme pour balayer ce sujet :

• Je suis pas là pour ça, j’en ai pas grand chose à faire. Elle a été réglé normalement. Je suis là pour une chose plus personnelle. Mais avant ça je dois te prévenir …

Je pose ma main sur la chaise à côté de moi, serrant les doigts dessus alors que le bois craque sous la pression et la force que j’exerçai dessus, de l’intimidation pur et dur … Mais pas volontaire. Je savais parfaitement que ce genre de chose ne marchait pas sur cette femme, mais c’était pour éviter de la mettre en morceaux le temps qu’on discute :

• Tu marches sur un fil aussi fin qu’un cheveux actuellement … Donc je te conseille de ne pas te foutre de ma gueule. Car je n’ai pas envie de rigoler ce soir. Le tableau est une chose, mais … La raison pour laquelle je suis là est personnelle comme je te disais. Mais je dois te raconter une petite histoire.

Je la fixai dans les yeux … Sans aucune peur. Peut-être une erreur de faire cela, mais on était là entre personne civilisé, je lui laissai une chance de s’expliquer car cette affaire n’était pas encore très clair à mes yeux :

• J’ai attrapé deux personnes qui voulaient voler le marché noir … Après les avoir interrogé à ma manière … Je te passe les détails, j’ai appris quelques choses d’intéressants. Tu n’ai pas sans savoir que mon frère à disparu, Nashoba Dreiden … Ses deux personnes n’étaient pas innocent dans cette affaire et ils m’ont avoués autre chose … Tu l’es pas totalement non plus.

Mon expression changea de glacial à en colère … La raison de ma visite était maintenant donné … Mon frère. La demoiselle allait devoir m’expliquer tout cela et si elle essayait de me niquer, ça se passerait très mal :

• Je leurs aurais bien demandé quel rôle tu as eu, mais j’ai peut-être perdu un peu les pédales et je les ai tellement fracassé qu’on a du les jeter dans le ports pour les faire disparaître. Ils étaient plus vraiment en état de parler, donc je viens voir directement avec la personne en question … Qu’as tu fais à Nashoba ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Volte Face [F. Abby] G4b1
Abbygaëlle L. Midford

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 411
Date d'inscription : 28/11/2016


Volte Face [F. Abby] Empty
MessageSujet: Re: Volte Face [F. Abby]   Volte Face [F. Abby] EmptyDim 26 Juil - 13:55

PUF.png
Abbygaëlle L. Midford et Nemeroff Dreiden
Volte Face
Ah bien. Il n'était même pas là pour régler cette histoire de tableau, alors pourquoi diable avait frappé ta pauvre porte et fait sa fête à la personne qui gardait ton bureau ? Il était en colère, ça se voyait, ça se sentait et ça s'entendant... Mais qu'est-ce que tu avais bien pu faire pour mériter une telle colère ? Et voilà que l'on te menaçait encore une fois avec cette histoire de fil sur lequel tu marchais, tu croisais les bras ; en effet, le tableau c'était une chose mais tu n'avais strictement aucune idée de la raison de sa présence.

- J’ai attrapé deux personnes qui voulaient voler le marché noir … Après les avoir interrogé à ma manière … Je te passe les détails, j’ai appris quelques choses d’intéressants. Tu n’ai pas sans savoir que mon frère à disparu, Nashoba Dreiden … Ses deux personnes n’étaient pas innocent dans cette affaire et ils m’ont avoués autre chose … Tu l’es pas totalement non plus.

Tu fis un "Ah" de la bouche, comprenant enfin où il voulait en venir... ! Son frère qui avait malencontreusement disparu. Tu savais bien que ce sujet était sensible et qu'il fallait attention à ne pas toucher au petit frère du Petit Roi, au risque de se faire taper sur les doigts... Nemeroff ne perdit pas de temps à t'accuser en te demandant ce qui tu avais bien pu faire à son frère. Pour toute réponse, tu décroisas les bras et te dirigeas vers ton bureau, prenant place sur ton fauteuil pour chercher quelques petites bricoles dans ton tiroir ; invitant au passage ton invité à s'asseoir sur le fauteuil juste en face.

- J'ai simplement aidé ton frère. Peut-être pas de la manière dont tout le monde aurait souhaité mais il s'agissait de mon client... Et, je respecte toujours les souhaits de mes clients.

Tu te penchais sur le côté pour ouvrir un tiroir fermé à la clé. Nashoba Dreiden t'avait prévenu que cette disparition allait en énervé plus d'un, notamment son frère Nemeroff qui ne perdrait pas de temps à mener une enquête... Tu n'avais rien à te reprocher et si tu devais faire avec les désirs de tout le monde dans cette ville, tu n'en aurais pas terminé ! Nashoba t'avait demandé de faire deux choses et tu les avais faite. Tu sorties trois enveloppes sur lesquelles il y avait trois noms différents : Nashoba Dreiden, Nemeroff Dreiden et Lyana Dreiden. Tu tendis la lettre à son propriétaire.

- Monsieur Dreiden m'a demandé de lui rendre un petit service. Il n'est pas entré dans les détails mais il se sentait fortement menacé... Il m'a demandé de te remettre cette lettre, en se disant que tu finirais bien par venir me voir.

Tu ne savais pas ce qu'il y avait dans cette lettre. On pouvait te faire confiance, tu n'avais jamais ouvert cette enveloppe et le grand frère Dreiden pouvait te l'affirmer puisqu'elle était encore scellée. Le petit Dreiden t'avait formellement interdit d'aller voir les concernés pour leur remettre cette enveloppe en mains propres ou leur envoyer par la poste... Tu devais... simplement attendre que l'on daigne remonter jusqu'à toi. Tu lui laissais le temps d'ouvrir l'enveloppe et prendre connaissance du contenu avant de continuer ta petite histoire.

- Il m'a demandé de lui faire deux passeports. Un pour lui et un pour sa femme. Dis-tu en glissant l'enveloppe "Nashoba Dreiden" vers le petit roi. Néanmoins, ton frère n'est jamais venu me les demander... Une semaine après sa demande, il avait disparu.

Tu gardais bien ton commentaire quant au fait qu'il t'avait fait perdre du temps et de l'argent car cela n'allait pas arranger votre conversation mais tu le pensais bien fort. Lorsque tu avais appris sa disparition, tu t'étais demandée si il n'avait pas été voir un de tes concurrents pour avoir quelque chose de plus rapide... Mais en voyant le discours de sa femme, tu avais finalement compris que le danger l'avait rattrapé. Dans l'enveloppe de "Nashoba Dreiden", il y avait les deux passeports en question : nouvelle identité, nouvelle vie mais aucune idée de la destination.

- Je peux te proposer mes services pour tenter de le retrouver... ou en apprendre plus sur sa disparition.


Volte Face [F. Abby] Unknown
Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Volte Face [F. Abby] Empty
MessageSujet: Re: Volte Face [F. Abby]   Volte Face [F. Abby] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Volte Face [F. Abby]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Rps 2020-