La ville est en Septembre 2020

Partagez
 

 I, Robot [F. Yusha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Citoyen
Nemeroff Dreiden

Nemeroff DreidenCitoyenMessages : 235
Date d'inscription : 26/11/2019


I, Robot [F. Yusha] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I, Robot [F. Yusha]   I, Robot [F. Yusha] - Page 2 EmptyMer 22 Juil - 22:03

I, Robot
F. Yusha

La demoiselle semblait déjà de sortir de cet épais brouillard qui l’envahissait. J’étais brutal … Et je m’en excusai mais, c’était la seule manière de la bouger. L’amour ne guérit pas une blessure profonde malheureusement … Bien au contraire, la gentillesse et la douceur ramollisse même le plus fort des hommes. Non pas que c’est mauvais, mais dans son état c’était pas le mieux à faire :

– La peur est normal. Ne te préoccupe pas, c’est la peur qui te maintiendra envie. La peur est un réflexe de survie pas une faiblesse. Une personne qui n’a pas peur est quelqu’un de stupide.

Oui … Ne pas avoir peur, c’est ne pas réfléchir et prendre conscience des choses. On trouve toujours plus fort que soit. Ne pas avoir peur c’est être vulnérable. La regardant s’installer sur le lit, je viens m’asseoir à côté d’elle en la regardant parler … Elle devait se sentir seul et je comprenais, la vengeance aussi était une chose qui faisait peur :

– Si tu as besoin de parler, tu peux venir me voir. Je t’écouterai autant que tu veux y a pas de soucis, comme je te dis, je sais que c’est pas facile de parler à la bonne personne, mais parler te fera du bien. Sa libère.

Je pose ma main sur la tête et lui caresse doucement. C’était ce que je faisais à mon frère quand il n’allait pas bien et ça marchait plutôt bien. Je continuai de sourire légèrement pour tenter de la rassurer en continuant de la regarder parler :

– Si tu ne veux pas le voir … Ne le fait pas. Ou fait le quand tu te sentiras prête. C’est le meilleur moyen pour soulager ton coeur si c’est trop dur … Pour la vengeance, il faut juste te motiver. Passer le cap. Comme je te dis, il n’y a rien de mal … Les lois c’est l’arme des faibles face au fort, depuis la nuit des temps … La vengeance existait. La justice privé ça s’appelait. Alors que les lois des hommes n’existent que depuis peu de temps …

Je souriais doucement essayant de lui faire comprendre que ce n’était pas un mal … Le mal et le bien c’était pour les enfants, ça n’existe pas dans la réalité. La réalité n’est une confrontation d’intérêt personnel. J’ajoutai aussi une autre phrase pour lui faire comprendre :

– Dans la vie … Quand tu veux quelques choses … Il ne faut pas seulement attendre, parfois … il faut l’arracher aux mains du destin. Si tu as envie de te sentir mieux, arrache cette vengeance avec tout ce que tu as, tes mains, tes dents, ton âme …

Je retirai ma main de sa tête en me remettant debout alors que je me tournai pour toujours l’observer, mademoiselle se demandait comment devenir forte pour le venger. Un large sourire se dressa sur mes lèvres de nouveau, alors que ma main se tendait devant elle. J’étais vraiment gentille avec cette femme, mais elle avait une chose qui me plaisait … Cette pureté et gentillesse au fond de son regard, mais aussi … Une ombre, celle de la réalité qui planait au-dessus d’elle. La vie n’était pas qu’un compte de fée et elle commençait à s’en rendre compte :

– Je ne le fait jamais mais … Je veux bien te montrer la voie pour affronter le destin. Je peux t’apprendre à comment devenir forte et te relever quand la vie et mets à terre. Mais avant d’accepter cette main tendue … Sache que tu passeras une ligne qui sera irréversible.

Une fois que cette ligne sera franchie … Certains l’appellerons peut-être monstre … Peut-être elle sera une fière guerrière. Chacun faisait ce qu’il voulait de sa force, il n’y avait pas de règle, même moi je n’en avais pas. J’obéissais juste à ce en quoi je crois.

– Et si tu veux prendre cette main que je te tends … Il va falloir te relever une première fois toute seule. Trouve ton objectif … Trouve ce que tu veux. Et quand ça sera fait, je ferais de toi une forte.

C’était le cadeau que je pouvais lui offrir pour la consoler dans tout ça, devenir forte et autonome, ne plus dépendre des autres, mais aussi protéger les autres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I, Robot [F. Yusha] - Page 2 2zra
Katyusha A. Dostoïevskaïa

Katyusha A. DostoïevskaïaMessages : 172
Date d'inscription : 02/02/2020


I, Robot [F. Yusha] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I, Robot [F. Yusha]   I, Robot [F. Yusha] - Page 2 EmptyJeu 23 Juil - 12:39

SWEET SACRIFICE
Fear is only in our minds
Taking over all the time
Tu veux bien le comprendre. La peur est un sentiment normal. La peur peut permettre de mener à notre envie, car on réfléchit, car on a peur. Mais tu possèdes une éducation princière, héritée du roi de Russie qui était la pire des ordures. Qui a forgé sa fille de sorte à ce qu'elle n'ait pas peur, qu'elle ne sache pas verser de larmes. Qu'elle cache tout au fond d'elle sans en parler à qui que ce soit. C'est bien ce que tu étais jusqu'à ce que tu le rencontres. Tu as versé tes premières larmes en sa présence, car tu t'étais inquiétée pour lui, tu as ressenti tes premières peurs car tu avais peur qu'il ne se mette en danger, qu'il ne meurt dans d'atroces souffrances que tu ne veux pas imaginer. Cependant, ici, tu ne sais même pas comment il était mort. On te l'avait sans doute expliqué, mais le choc de l'annonce t'avait mis dans une bulle où tu n'entendais rien, absolument rien. Où tu ne comprenais plus rien. Mais les paroles que le brun avait prononcé à ton égard avaient percé cette bulle, pour que tu entendes le monde qui t'entourait.


Tu hochais la tête, notant qu'il t'écouterait si jamais tu avais besoin de parler, d'extérioriser tes émotions néfastes, qui te consument de jour en jour, d'heures en heures. Car Le perdre t'avait procuré une douleur que tu n'avais jamais voulu ressentir dans toute ta vie. Sursautant légèrement en sentant la main du brun sur ta tête, caressant cette dernière, tu fermais les yeux, profitant du geste car c'était agréable. C'était presque chaleureux alors que tu pensais que la “ tendresse ” à ton égard était lointaine désormais. Emportée dans la tombe de celui que tu aimais, et que tu aimeras toujours. Les sentiments ne peuvent pas s'oublier ainsi. Est-ce que tu arriveras à passer le cap un jour ? Telle est la question. 


▬ « M-Merci beaucoup de votre soutien...  J-J'ai juste peur de voir son visage une dernière fois, m-me dire qu'il ne sera plus jamais là... J-Je veux le venger, i-il ne méritait pas de mourir... M-Mais j-je ne sais pas comment faire pour arracher cette vengeance je... Ce sont des émotions si nouvelles... Si perturbantes... Je sais pas comment m'y prendre... »


Quand il retirait sa main, tu t'étais mise à fixer le sol. Il fallait que tu commences ton deuil, que tu vives en sa mémoire, qu'il ne soit jamais oublié. Tu déglutissais, sentant cette peine qui était bloquée dans ta gorge, comme des larmes, une rage que tu retenais au plus profond de toi. Cependant, tu avais relevé le regard quand sa main fût tendue vers toi. Tu le regardais, perplexe, et au final, il te proposait son aide. 


▬ « Une ligne irréversible... ? »


Tu fronçais les sourcils avant de prendre une décision, tu tendais à ton tour ta main. Un peu hésitante certes, mais tu étais déterminée.


▬ « Aidez moi à le venger, de n'importe quels moyens... Je veux y arriver... Je vous en prie... »
“Pain and suffering are always inevitable for a large intelligence and a deep heart. The really great men must, I think, have great sadness on earth. ▬ Fyodor Dostoïevski.
#@Nemeroff Dreiden
PHARAOH LEAP CREATES


▬ Je gouverne en #rosybrown et je parle en *russe* 

I, Robot [F. Yusha] - Page 2 Unknown

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Nemeroff Dreiden

Nemeroff DreidenCitoyenMessages : 235
Date d'inscription : 26/11/2019


I, Robot [F. Yusha] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I, Robot [F. Yusha]   I, Robot [F. Yusha] - Page 2 EmptyJeu 23 Juil - 12:58

I, Robot
F. Yusha

Je la fixai la main tendue vers elle avec un petit sourire. Je comprenais son désarroi et le fait d’être envahis par des émotions … Auquel on ne s’attendait pas, c’était une drôle d’expérience qui peut sembler désagréable mais en réalité … C’était une bonne chose :

– Oui une lignée irréversible. Quand on devient fort, on est plus faible. Cela a beaucoup d’avantage mais aussi des inconvénients que tu découvriras avec le temps.

J’étais tout de même amusé de pouvoir voir se doute mélangé à cette détermination, elle voulait changer, mais elle avait peur de changer. Une pointe d’excitation naissait dans mon regard … Je me demandai bien ce qu’elle allait devenir si je lui apprenais à utilisé ses pouvoirs à la manière des ténèbres. Attrapant doucement la main qu’elle me tendait, je la regardai exprimer son voeu … La vengeance était un bon moteur pour booster quelqu’un … Etait-ce une bonne chose ? Pour moi oui, c’était un objectif fort.

– Repose toi, remets toi sur pied, mange. Quand tu seras prête, viens me trouver. Et on partira quelques jours de Quederla afin de t’apprendre les bases. Je vais te montrer comment utiliser les éléments, afin de déjà te donner les bonnes bases. Sans base tu ne pourras pas évoluer. Ni te venger.

Je lâchai doucement sa main pour mettre mes mains dans mes poches en la fixant. C’était une bonne fille, c’était définitivement certains. Je reviens reposer ma main sur sa tête pour lui caresser et lui donner un peu de courage, c’était une épreuve dure à traverser tout de même :

– Je ferais tout ce qui est possible pour t’apprendre tout ce que je sais sur les éléments. Et quand ça sera fait et que tu te seras venger. Tu pourras le voir afin de lui dire au revoir et lui dire qu’il peut se reposer en paix ?

Je continuai de sourire alors que ma main se retira de sa tête, voyant du coin de l’oeil ma mère dans le couloir … Je regarde la jeune femme :

– Je dois te laissé. Il semblerait que je dois partir. Quand ça ira mieux et que tu te sentiras prête à évoluer faire quelque chose de plus grand … Viens me voir.

Je souris légèrement et me tourne afin de partir de la chambre lâchant seulement :

– Courage et repose toi bien Yusha, tu en auras besoin.

Je fais un geste de la main avant de sortir de la chambre retournant auprès de ma mère afin de partir avec elle pour la remmener.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

I, Robot [F. Yusha] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I, Robot [F. Yusha]   I, Robot [F. Yusha] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I, Robot [F. Yusha]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Rps 2020-