Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment : -56%
-56% sur la carte mémoire microSD SanDisk ...
Voir le deal
81.96 €

Partagez
 

 I- Automate [PV Katy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

I- Automate [PV Katy] Empty
MessageSujet: I- Automate [PV Katy]   I- Automate [PV Katy] EmptyMar 28 Juil - 18:28

I- Automate  
Robyn
Quinzel
Katyusha
Dostoïevskaïa
C'était quoi. encore. cette merde. J'avais été réveillée par une Féli en panique qui m'expliquait qu'il y avait un problème en ville... Genre des robots qui s'étaient mis à attaquer et voler le pouvoir des habitants. Bon, clairement, au début je lui avais balancé mon oreiller dans la gueule en lui disant d'aller voir ailleurs mais toutes les explosions et les secousses m'ont remises les idées en place. Allant à ma fenêtre, je voyais toute sorte de fumée et des cris de personnes paniquées... ok, il se passait réellement quelque chose en ville.

Encore une fois, Félicia me donna l'ordre de rester à l'abris avant de disparaître dans son miroir ; je tentais de me précipiter dans son monde mais elle avait refermée la porte avant que je ne puisse y arriver... Ainsi, je m'étais pris le mur dans mon élan. Je pestais et l'insultais une nouvelle fois avant de me relever et m'habiller dans une tenue plus confortable que le pyjama : je prenais ma flûte ainsi qu'une petite dague histoire de me défendre au cas où.

Je descendais les escaliers et me dépêchais d'aller dans la ville ; les quartiers bourgeois étaient encore calmes mais je sentais les secousses et j'entendais toutes les explosions... Ça n'allait pas tarder à arriver. J'arrêtais toutes les personnes que je croisais pour en apprendre un peu plus ; apparemment les robots avaient commencé dans la Vieille Ville et remontaient petit à petit jusque dans les Hauteurs.

J'eus une boule au ventre. La Vieille Ville... C'était là où habitait Gabrielle, ma meilleure amie... J'espérais qu'elle n'ait pas été touchée par l'attaque. Je me dépêchais pour aller vers la Vieille Ville, passant par les petites ruelles et évitant le plus possible les robots ; dès que je les entendais, je faisais demi-tour ou j'entrais dans un magasins. Aucune confrontation directe, je voulais simplement aider mon amie qui devait avoir des problèmes.

Arrivée dans la Vieille Ville, tout était plutôt calme et surtout.. détruit. Certaines bâtiments ne tenaient pas beaucoup debout, il y avait de la fumée partout, des corps gisant au sol et des carcasses de robots. Je courais en direction de la maison de mon amie, cherchant âmes qui vivent mais c'était plutôt le carnage ici... La boule au ventre, je continuais d'avancer devant la maison de Gabrielle qui était en ruine. Je lâchais un cri, me rendant compte qu'elle était peut-être sous les décombres ! Je m'approchais et tentais de retirer les pierres mais je tombais sur la moitié supérieur d'un robot qui me choppait le bras.

- Mais lâche-moi !!! Dégage !!
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

I- Automate [PV Katy] Empty
MessageSujet: Re: I- Automate [PV Katy]   I- Automate [PV Katy] EmptyMer 29 Juil - 13:45

SWEET SACRIFICE
Fear is only in our minds
Taking over all the time
Tu sortais de l'hôpital, et il fallait que tu te remettes sur le droit chemin. Les paroles de Nemeroff étaient ancrées dans ta tête. Le venger, cesser de te morfondre, il fallait que tu le venges. Oui, tu l'as perdu, mais tu ne dois pas l'oublier. Cet homme qui a fait tant de choses pour toi, cet homme qui t'a aimé est maintenant une trace de ton passé. Un passé sanglant, un passé aux nombreuses pertes. Mais il fallait que tu te reposes. Alors tu avais profité des deux jours depuis ta rencontre avec Nemeroff qui avait précédé ta sortie pour rentrer chez toi et demander à Ivan une chose. Si il faut avancer, il faut que tu changes. Autant mentalement que physiquement. C'est pourquoi tu lui avais demandé de te couper les cheveux * . Tu les voulais courts, pour ne pas que tu sois gênée par ces derniers quand tu t'entraîneras. Pour avoir une liberté de mouvement. En te regardant dans le miroir, tu étais plutôt satisfaite du résultat. Montant dans ta chambre, tu fouillais tes boites, tes bijoux. Tu veux le venger, et montrer au Monde que tu n'es désormais plus la même future souverraine de Russie. Portant à ton poignet la chaîne qu'Artorias t'avait fait et offert, tu avais mis à ta main gauche la chevalière de ta grand-mère. Pour finir, tu portais désormais au cou l'emblème de ta famille.


Te voilà prête. Tu veux changer, et tu vas changer.


Cependant, tu fus coupée dans tes changements quand Ivan entrait en trombe dans ta chambre. Il signait que Lyudmila avait réussi à rentrer, mais qu'elle était dans un sale état. Fronçant les sourcils, tu descendais les escaliers à vive allure, arrivant face à Lyudmila, le visage jonché de coupures, les mains en sang et une plaie horizontale sur la jambe. Tu imposais à tes majordomes de l'aider à aller dans sa chambre pour qu'elle se pose, quant-à Ivan, tu lui demandais de la soigner, car il avait quelques dans les premiers soins. T'installant au chevet de la demoiselle qui se faisait soigner, tu lui caressais doucement les cheveux.

▬ « Mademoiselle v-vos cheveux... Et ces bijoux... -

- Ne t'occupes pas de cela. Dis moi plutôt qui t'a fait ça et calme toi, il faut que tu te reposes. 

C-C'était dans la vieille ville... J'entendais des explosions e-et des cris, des cris d'enfants... Je v-voulais les aider mais c'était trop t-tard e-et je me suis faite attaquée p-par une machine étrange.. E-Elle avait une forme h-humain, elles sont trop nombreuses... E-Elles font trop de dégâts...

- ... Je vois. »


Tu déglutissais et effectivement, des explosions lointaines se faisaient entendre. Sans nul doute que la ville va finir en débris et que ces quartiers ne tiendront pas. Tu te levais, marchant d'un pas déterminé.


▬ « Veillez sur Lyudmila. Si ces choses s'approchent des quartiers bourgeois, je vous ordonne de vous mettre à l'abris. Dans un lieu sécurisé de la villle si vous avez le temps de vous y rendre, ou dans la cave, elle est assez grande et y'a des vivres, vous serez protégés des débris si le manoir venait à s'effondrer. »


A ses mots, tu t'habillais de manière simple, une veste, un short noir avec un haut simple ainsi que des bottines hautes noires. ( www ) Ivan s'était rué vers toi pour te donner une épée qu'il gardait en permanence, signant que c'était pour que tu te protèges. Prenant également deuxx dagues et ton Makarov, tu étais partie en courant vers la vieille ville. Toujours ces explosions que tu esquivais de justesse. Et ces fameuses machines à l'allure humaine dont parlait Lyudmila. Tu aurais pu les attaquer de front, mais tu ne sais pas ce que c'est. Cependant tu étais tombée nez à nez avec une de ces choses. Elle semblait endommagée, mais elle était effrayante. Mais tu soupirais. Tu veux changer, être forte. Alors tu avais dégainé ton épée, décapitant la machine, te mettant à courir pour la semer car tu ne sais pas si elle a survécu à ça ou non. Dans ta course tu avais entendu une jeune femme crier sur une machine, lui demandant de la lâcher. Cette voix ne t'était pas inconnue... Détournant ton chemin, tu tombais sur la rouquine que tu avais rencontré il y a quelques temps.


▬ « Attention ! »


Sans lui laisser le temps de réagir, tu dégainais ton épée, charcutant le bras de la machine endommagée pour qu'elle lâche la demoiselle. Tu n'avais aucune émotion sur le visage, comme si charcuter quelque chose ne te faisait rien. Après cela, tu tendais une main vers la rouquine.


▬ « Vous êtes blessées ? Que faisiez vous ? Vous devriez vous mettre à l'abris. »
“Pain and suffering are always inevitable for a large intelligence and a deep heart. The really great men must, I think, have great sadness on earth. ▬ Fyodor Dostoïevski.
#@Nemeroff Dreiden
PHARAOH LEAP CREATES



*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

I- Automate [PV Katy] Empty
MessageSujet: Re: I- Automate [PV Katy]   I- Automate [PV Katy] EmptyJeu 30 Juil - 15:49

I- Automate  
Robyn
Quinzel
Katyusha
Dostoïevskaïa
Pour être franche, je pensais que cette histoire de robot était un nouveau délire du Maire ou des fous qui s'étaient échappés de l'hôpital psychiatrique. Mais je déchantais très vite quand je remarquais qu'une sorte de bras mécanique venait de chopper le mien ; je tentais de donner des coups de poing mais je me faisais plus mal qu'autre chose ! Heureusement pour moi, ma princesse charmante charcuta le bras de la machine, me faisant tomber en arrière sous le coup. Relevant les yeux, je voyais une main tendue mais je fus plus... étonnée de voir qui était ma sauveuse.

- Vous êtes blessées ? Que faisiez vous ? Vous devriez vous mettre à l'abris.

- Toi ?! Mais... Toi qu'est-ce que tu fous là ?!

Je l'avais rencontré le mois dernier je crois alors que je tentais de voler un rouge à lèvres dans la boutique de son n'amoureux et j'avais eu le droit à un sermon de sa part. Et puis entre nous deux, c'est elle qui avait moins sa place sur un champ de bataille ! C'était une Reine ou je ne sais plus quoi d'un autre pays alors si elle venait à être blessée, ça allait être pour notre pomme quoi ! Je pris sa main et me relevais avant de le regarder de bas en haut.

- Wow. Qu'est-ce que tu as fais à tes cheveux ? Ils étaient... plus longs la dernière fois.

Et même carrément plus long ! Enfin dans mes souvenirs et je l'ai vu il n'y a pas si longtemps que ça. Elle n'avait pas l'air d'être dans un sale état donc j'en conclu qu'elle n'avait pas dû beaucoup se battre mais ça n'expliquait pas ce qu'elle faisait dans la Vieille Ville. Enfin, on ne va pas se mentir... Une diplomate ou une Reine ou je ne sais pas quoi de riche a plus de raisons de se faire tabasser ici que d'être accueilli à bras ouvert.

- Merci... Pour ce truc. Euh... Tu as une idée de ce qu'il se passe ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

I- Automate [PV Katy] Empty
MessageSujet: Re: I- Automate [PV Katy]   I- Automate [PV Katy] EmptySam 1 Aoû - 18:11

SWEET SACRIFICE
Fear is only in our minds
Taking over all the time
Tu ne comprenais pas encore ce qu'il se passait ici. Un message répété, annonçant que cette attaque était faite au nom des Télékyns, un carnage en ville... En soi, c'est ainsi triste à dire, mais c'est un spectacle dont on prenait l'habitude quand on passait un séjour ici, quand on vivait dans cette ville du nom de Quederla. Un léger soupire, tu étais arrivée à temps pour aider la rouquine du nom de Robyn. Tu avais eu l'occasion de la rencontrer alors qu'elle volait dans l'un des anciens magasins de... Qu'importe. Ton visage neutre, tu la toisais alors qu'elle semblait étonnée de te voir ici.


▬ « Je tente de comprendre ce qu'il se passe ici. »


Tu l'aidais à se relever alors qu'elle prenait ta main, précédemment tendue. Tu restais silencieuse alors que tu sentais son regard sur toi. Oui soit, il est vrai que vous vous fréquentiez pas, et la dernière fois qu'elle t'avait vu, c'était quand tu étais heureuse, pleine de vie, les cheveux longs vibrants au vent avec des joues légèrement rosées. Face à elle, ce n'était plus la même femme, ce n'était plus la même princesse, ce n'était plus la même diplomate. Tu n'es qu'un reflet des malheurs d'une vie, les malheurs qui se sont abattus sur toi. Tu penchais la tête quand elle te faisait une remarque sur la longueur de tes cheveux. Tu croisais tes bras quelques secondes avant de les décroiser, fixant l'épée que tu avais en main.


▬ « C'est... Une longue histoire. »


Et ce n'était pas le moment de conter des histoires tout de suite. Surveillant les alentours, tes yeux dorés se posaient sur les débris que la jeune femme tentait de soulever avant de se faire attraper, enfin, c'est ce que tu devines. Vu ce qu'il restait de l'automate, il fallait au moins être penchée en sa direction pour qu'il arrive avec une telle facilité à attraper quelqu'un. Tu tournais les yeux un peu, tout autour de toi, ta main serrant ton épée.


▬ « Une de mes domestique a été attaquée, une blessure  de plus et elle serait morte. Je pense que ces choses s'attaquent à tout, innocent ou criminels... Ils ont l'air bien trop dangereux, bien que je ne sais pas d'où ils sortent... »


Cependant,  un bruit attirait ton attention. Entendant comme des pas sur des débris, tu prenais le poignet de la jeune femme, la tirant vers un angle mort en lui signant de se cacher un peu car quelque chose approchait. De ton calme nouveau, tu t'étais accroupie, visant à observer si quelque chose ou quelqu'un d'approchait.


▬ « Et vous, que faîtes-vous ici ? Vous cherchez quelqu'un ?  »
“Pain and suffering are always inevitable for a large intelligence and a deep heart. The really great men must, I think, have great sadness on earth. ▬ Fyodor Dostoïevski.
#@Nemeroff Dreiden
PHARAOH LEAP CREATES
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

I- Automate [PV Katy] Empty
MessageSujet: Re: I- Automate [PV Katy]   I- Automate [PV Katy] EmptyMar 4 Aoû - 19:51

I- Automate  
Robyn
Quinzel
Katyusha
Dostoïevskaïa
- C'est... Une longue histoire.

Et pis je me remémorais de notre lieu de rencontre. Oh. Ben je comprenais mieux ce changement physique soudain et j'étais plutôt d'accord sur le fait que ce n'était pas le moment de parler chiffon. De toute façon, elle ne voudra certainement pas de me parler de ce malheureux événement donc... Autant se concentrer sur le malheureux événement de maintenant. Apparemment, elle avait été mise au courant de la situation car une de ses domestiques avaient été attaquées et ces robots ne faisaient pas de différences... Bon d'un côté tant mieux ! Je ne serais pas punis pour les nombreux pêchés qui m'incombent !

J'entendis un drôle de bruit mais je n'eus pas vraiment le temps de savoir ce que c'était car Katy me tira en arrière pour que je sois mise à l'abris ; je ne fis aucun bruit, aucun geste, je retenais même ma respiration au cas où ces choses pourraient nous repérer juste au bruit de la respiration. Quelques secondes ou minutes plus tard, Katy reprit la parole pour me demander la raison de ma présence ici... Je fronçais les sourcils. En même temps, être deux contre ces trucs-là ne ferait pas de mal.

- Ma meilleure amie habite ici... Je voulais aller l'aider ou vérifier au moins si elle était bien en vie.

J'eus de la peine en prononçant ces mots. J'espérais sincèrement qu'elle se soit barrée avant que sa maison de s'effondre et qu'elle s'est réfugiée à la caserne ou dans un endroit sûr, je n'avais pas envie d'assister à son enterrement. Je pris une grande respiration pour remettre mes idées en place et ne pas penser au pire, je devais me ressaisir et garder la tête sur les épaules sinon je risque de m'effondrer.

- Au... secours !

Je me levais d'un coup, comme un animal qui avait repérer sa proie. Quelqu'un était en danger, je devais absolument aller l'aider ; mais après tout, c'était peut-être un piège ? Tant pis ! Je courrais en direction de la personne qui venait d'appeler à l'aide pour remarquer que son pied était coincé sous une grosse pierre. Je tentais de la soulever mais évidemment, mes p'tits bras de poulet ne donnèrent pas le résultat espéré.

- Tenez bon, on va vous sortir de là...
Dis-je à la personne coincée. KATY !!!! Ramène tes fesses royales ici !!
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

I- Automate [PV Katy] Empty
MessageSujet: Re: I- Automate [PV Katy]   I- Automate [PV Katy] EmptySam 8 Aoû - 10:25

SWEET SACRIFICE
Fear is only in our minds
Taking over all the time
Ce n'était absolument pas le moment de parler de choses qui n'ont aucun rapport avec la situation catastrophique actuelle, dont notamment le pourquoi de tes cheveux. C'est pour cela que tu balayais d'une réponse floue les interrogations, car de toute manière, vous aviez été dérangées par une machine aux allures humaines, qui certainement vous cherchait. Vu les débris et toutes les choses détruites, ces machines ne cherchaient pas loin, elles tuaient tout ce qui bougeait. Menant la demoiselle aux cheveux roux dans un angle mort, pour éviter d'être trouvée par ces affreuses choses, tu tentais néanmoins de comprendre pourquoi il y avait encore des personnes qui se “ baladaient ” ici alors que c'était dangereux. Tu avais donc apprit qu'elle était venue pour voir si sa meilleure amie était en sécurité, et pas en train d'agoniser sous les décombres.


▬ « Je vois. »


Tu supposes que c'est une raison relativement valable, bien qu'un peu bête. Mais qui es-tu pour juger. Tu étais venue ici simplement car une de tes domestiques, Lyudmila, fût sévèrement attaquée et que tu voulais voir ce qu'il se passait. Cette ville est trop dangereuse, les pertes sont trop régulière, et tu étais fatiguée de le constater. Soupirant à cette pensée, tu fus sortie de tes songes par un appel à l'aide, ainsi que la rousse qui s'était rapidement relevée, se dirigeant sans doute vers la source de l'appel. Mais c'était bien trop risqué... Tu claquais de la langue, car tu n'avais même pas eu le temps de la retenir.


▬ « C'est pas vrai... »


Tu t'étais dirigée vers la rousse, car dans tous les cas elle t'avait... Demandé, de la rejoindre. Constatant que la jeune femme qui avait demandé de l'aide avait le pied coincé sous une pierre assez imposante. T'abaissant à sa hauteur, tu voyais bien que la force d'une seule personne ne suffirait pas. Demandant à Robyn de t'aider, vous tentiez tant bien que mal de lever la pierre, bien que tu t'étais aussi aidée de ton épée pour faire un système de levier. La pierre roulait un peu plus loin, quant-à toi, tu regardais la jambe de la demoiselle, voyant bien que son pied était soit brisé soit... Bref, elle est blessée et elle ne pouvait pas se déplacer.


▬ « Robyn je te couvre, tu peux l'aider à se déplacer ? Il faut l'amener en sécurité... Mais je ne sais trop où... Dans mon manoir ? Si je le met au service de la ville pour les blessés, ça passe tu penses ? Il est assez grand pour cela...
“Pain and suffering are always inevitable for a large intelligence and a deep heart. The really great men must, I think, have great sadness on earth. ▬ Fyodor Dostoïevski.
#@Robyn Quinzel
PHARAOH LEAP CREATES
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

I- Automate [PV Katy] Empty
MessageSujet: Re: I- Automate [PV Katy]   I- Automate [PV Katy] EmptyVen 14 Aoû - 16:55

I- Automate  
Robyn
Quinzel
Katyusha
Dostoïevskaïa
J'espérais que le message était bien passé mais aussi qu'elle accepterait de se casser un ongle pour la pauvre personne qui était ensevelie sous sa maison. Pour le coup, Katy avait eu l'ingénieuse idée d'utiliser son épée afin de faire levier ; compliquée à lever et bouger la pierre mais nous arrivâmes tout de même à dégager pour sauver la personne. Malheureusement, sa jambe était dans un piteux état et nous ne pouvions pas la laisser ici... Malheureusement, j'étais bien trop loin des Hauteurs !

- Robyn je te couvre, tu peux l'aider à se déplacer ? Il faut l'amener en sécurité... Mais je ne sais trop où... Dans mon manoir ? Si je le met au service de la ville pour les blessés, ça passe tu penses ? Il est assez grand pour cela...


- Dans les Quartiers Bourgeois ?! Mais... Mais c'est trop loin ! Je n'arriverai pas à faire des allers-retours rapides.

Ce n'était pas possible de faire des allers-retours aussi rapide. Nous étions enfoncées dans les fins fonds de la ville, je n'arriverai pas à remonter rapidement ; surtout que les transports avaient été coupés. Je regardais la demoiselle. Elle ne semblait pas peser lourd mais je n'étais pas une grande musclée personnellement alors je risquerai de galérer... Sauf si je la traînais comme un sac à patates. Puis, j'eus un éclair de génie ! Je sortie un morceau de miroir que ma sœur m'avait filé plus tôt pour le regarder.

- Féli, ramène tes fesses ! J'ai une mission pour toi !

Et j'attendis quelques instants. Le miroir était trop petit pour qu'elle puisse passer donc elle devait absolument se trouver un miroir plus grand ; quelques secondes plus tard, ma grande sœur arriva vers moi pour me demander ce que je foutais. Pas le temps de faire les présentations, je lui annonçais que j'aidais les personnes blessées et que cette demoiselle avait été blessée donc elle ne pouvait plus marcher ; le plus simple serait qu'elle l'emmène dans son monde miroir là pour ensuite la déposer en sécurité.

Félicia posa quelques questions à Katy concernant l'endroit exact de son manoir et surtout par où elle pouvait passer ; elle avait absolument besoin de toutes ces informations pour pouvoir transporter la blessée. Félicia m'annonçait qu'elle repasserait de temps en temps pour faire la navette entre la Vieille Ville et les endroits sûrs. Je me tournais vers la Princesse de Russie espérant ne pas l'avoir choqué concernant notre relation fraternelle (disons qu'on s'envoie chier souvent quand on se parle).

- Bon allez, y'a sûrement d'autres survivants.

Et d'autres machines en piteuses états également, mais ça, je préférais l'oublier et ne pas tomber sur elles. J'avançais vers la maison suivante espérant trouver d'autres personnes et surtout les aider ; je jetais un coup d’œil en direction de Katy. Elle tirait la tronche cette pauvre dame, tout chez elle était fermée... Que ce soit physiquement ou moralement. Je me retournais, marchant à reculons pour pouvoir parler face à face à mon interlocutrice.

- Et du coup, en plus de ta nouvelle coupe, tu as décidé d'être encore plus coincée qu'avant ?


P.S : Féli va faire des allers-retours pour ramener les blessés en lieu sûr (car on est vraiment tout en bas de la ville xD). Et si jamais, tu peux dire que je me pète la gueule... Vu que je marche en arrière, je ne vois pas trop ce qu'il se passe donc si besoin, n'hésite pas à me faire trébucher :3
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

I- Automate [PV Katy] Empty
MessageSujet: Re: I- Automate [PV Katy]   I- Automate [PV Katy] EmptyVen 14 Aoû - 19:49

SWEET SACRIFICE
Fear is only in our minds
Taking over all the time
Tu n'aidais pas par pure bonté de coeur, mais simplement car tu en avais marre. Tu étais fatiguée de tout, dont cette guerre, dont ces amas de cadavres qui devenaient comme monnaie courante dans cette ville où les effluves de sang sont comme une modeste habitude auquel on prends goût. Une funeste vie dont certains Humains prennent goût. Cela te dégoûte au plus haut point. Tu claquais de la langue. Oui, certes, les quartiers bourgeois sont loin.. Oh et puis merde, tu garderas tes idées pour toi. Tu constatais du regard que la jambe de la blessée était dans un piteux état... C'est vraiment n'importe quoi ici. Tu penchais la tête en voyant la rousse parler à un morceau de miroir, appelant une certaine Féli. Tu n'avais pas tout de suite fait le rapprochement avec Félicia de l'Alliance, que tu connaissais de très très très très loin, vu que vous étiez dans le même groupe, mais c'est tout.


Tu laissais faire la rousse avec la femme aux cheveux d'argent. Robyn expliquait votre situation ainsi que celle de la jeune femme que vous veniez de sauver. La femme du nom de Félicia venait ensuite te questionner sur ton manoir, pour qu'elle y emmène les blessés. Tu lui indiquais les lieux, lui disant qu'elle risquait de tomber sur un homme méfiant, aux cheveux corbeaux. Il fallait simplement lui expliquer que c'était une de tes idées, d'emmener les blessés ici, et qu'il devait aider. Ivan est compréhensif, et si c'était pour toi, il s'exécutera sans broncher. Maintenant que ceci était chose faîte, tu reprenais ta marche, ignorant les échanges un peu grossiers entre les deux femmes. Ce ne sont pas tes affaires, et pour le moment, il fallait que vous cherchiez si il y avait d'autres survivants dans les environs. La rousse l'avait d'ailleurs bien compris. Vous dirigeant vers une maison dans un état déplorable, c'était sans aucun sourire que tu cherchais une quelconque présence humaine ici.


Ton visage est fermé à la discussion, tes pas sont lourds et ton souffle est régulier tout en étant sec et tranchant. Tu ne cherchais pas le contact, encore moins la parole, simplement aider à sauver des survivants, si il y en avait ici. Cependant, tu levais les yeux quand la rousse marchait en arrière pour te regarder tout en parlant. Ses paroles te bloquèrent. Très vite. De manière instinctive et vive, tu sortais une dague que tu avais pointé sur la gorge de la rousse. La lame de ne la touchait pas, mais il n'y avait que quelques millimètres qui séparaient ta lame et sa gorge. Tu ne veux pas la tuer, mais c'est un geste, un réflexe que tu ne contrôles plus quand on dit quelque chose qui te braque.


▬ « Quand vous aurez perdu quelqu'un qui comptait énormément pour vous, de manière horrible et soudaine. Quand vous n'aurez pas pu lui dire au revoir, que la dernière image que vous avez de lui est un cercueil fermé, peut être que vous comprendrez que je ne suis pas coincée mais simplement énervée de ce monde absurde. Alors je vous demanderai de ne plus faire de remarques de ce genre, je n'ai pas envie d'avoir une mort sur la conscience. »


Tu reculais ta lame, la regardant, ton visage était abasourdi. Tu venais clairement de la menacer... Ce n'est pas toi... Tu n'as pas pour habitude de menacer de la sorte... Qu'est-ce qu'il m'arrive ? Soufflant, les yeux humidifiés par des larmes, tu regardais la rousse qui avait trébuché. En même temps, en marchant en arrière dans un lieu en débris, plus le fait d'être menacée... Soit. Tu essuyais d'un revers de manche tes larmes, avançant.


▬ « Allons-y. »


Tu avançais, bien que très vite, des pleurs s'étaient fait entendre. Montant à l'étage, tu voyais un enfant. Qui ne devait pas avoir plus de huit ans, qui pleurait. A ses côtés, le cadavre de sa mère et de son père, sans vis, dans une position qui montrait qu'ils avaient tenté de protéger leur enfant. Tu le regardais quelques secondes avant de t'approcher.


▬ « Comment sommes-nous censées rassurer un enfant qui vient de perdre ses parent sous ses yeux ? »
“Pain and suffering are always inevitable for a large intelligence and a deep heart. The really great men must, I think, have great sadness on earth. ▬ Fyodor Dostoïevski.
#@Robyn Quinzel
PHARAOH LEAP CREATES
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

I- Automate [PV Katy] Empty
MessageSujet: Re: I- Automate [PV Katy]   I- Automate [PV Katy] EmptyVen 14 Aoû - 22:18

I- Automate  
Robyn
Quinzel
Katyusha
Dostoïevskaïa
Je ne pouvais pas m'empêcher de lancer des p'tites piques. Les gens qui changeaient physiquement et mentalement à cause d'un événement dans la vie était d'un ridicule... Son mec a dû la quitter et elle n'arrive pas à tourner la page. Franchement, ça faisait un peu pitié. Néanmoins, je ne m'attendais pas du tout à cette lame qu'elle avait pointé sous ma gorge, si bien que je me cassais la gueule car j'avais trébuché sur un caillou. Fesses au sol, je l'écoutais parler.

- Quand vous aurez perdu quelqu'un qui comptait énormément pour vous, de manière horrible et soudaine. Quand vous n'aurez pas pu lui dire au revoir, que la dernière image que vous avez de lui est un cercueil fermé, peut être que vous comprendrez que je ne suis pas coincée mais simplement énervée de ce monde absurde. Alors je vous demanderai de ne plus faire de remarques de ce genre, je n'ai pas envie d'avoir une mort sur la conscience.


Je fronçais les sourcils. Ah parce qu'elle croit être la seule dans cette putain de ville à avoir perdu un proche ? Sans avoir l'occasion de pouvoir dire au revoir. Elle croit que j'ai eu l'occasion de faire mes adieux à ma mère ? Je savais qu'elle comptait se "suicider" peut-être. Pauvre tâche va ! A mon tour d'avoir un regard mauvais et je me relevais en grognant légèrement. Je secouais mes mains et mon jean et repris la marche sans dire un mot, sa réflexion me laissant en travers de la gorge. Néanmoins, j'accélérais le pas pour me diriger vers les pleurs.

Montant à l'étage, nous tombâmes sur une scène assez lourde à regarder : un enfant, moins d'une dizaine d'années, qui étaient dans les bras de sa mère et son père qui avaient essayé de le protéger. Franchement, il aurait mieux fait de crever avec ses parents, au moins, nous n'aurions pas besoin de lui expliquer à quel point la vie était une sale race. D'ailleurs, Katy ne manquait pas de me demander comment rassurer cet enfant, je m'approchais donc de l'enfant et lui tendais ma main pour le relever.

- Ben c'est simple ! Dis-je en me tournant vers Katy avant de me retourner à nouveau vers l'enfant. Tu vois, il se trouve que tu ne reverras plus jamais tes parents. Donc j'espère que tu as partagé de très bons moments avec eux et que tu as de magnifiques souvenirs car tu ne pourras que te rattacher à ça. Ah et, évite de devenir aussi aigrie que la madame derrière moi.... Car elle semble oublier qu'il n'y a pas qu'elle qui a perdu un proche dans cette putain de ville !

Ben voilà, ce n'était pas compliqué de lui expliquer qu'il ne reverra plus jamais ses parents... Et ça ne servait strictement à rien de lui mentir. Evidemment, le petit pleura à chaudes larmes ; je croisais les bras et levais les yeux au ciel.

- Pff. Mais t'inquiète, tu auras des photos d'eux dans ton porte-feuille et avec de la chance, tu tomberas sur une famille d'accueil cool.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

I- Automate [PV Katy] Empty
MessageSujet: Re: I- Automate [PV Katy]   I- Automate [PV Katy] EmptyDim 16 Aoû - 15:18

SWEET SACRIFICE
Fear is only in our minds
Taking over all the time
Depuis la perte d'Artorias, tu pars au quart de tour dès qu'une pique est lancée en ta direction. Qu'elle soit sarcastique, comique, blessante... Tu réagis très vite et surtout très mal. Tu n'en voulais pas personnellement à la rousse, car tu savais au plus profond de toi que les pertes des proches étaient courantes, que chaque personne de la ville au moins avait perdu un proche important. Tu n'es pas seule au monde dans cette situation horrible, mais tu n'avais jamais vécu cela. Et cela te poignardait à chaque fois le cœur dès que tu te rendais compte que tu avais perdu une partie de ton étincelle de vie. Alors réagir ainsi était peut-être irréfléchi et mal, mais c'était ton seul moyen d'exprimer ta peine et ta rage d'avoir perdu Artorias, rien de plus. Et pour le moment, tu n'exprime aucune envie de t'excuser pour ton comportement qui peut paraître violent.


Revenant à toi, tu observais la rousse qui te montrait comment rassurer l'enfant qui venait de perdre ses deux parents, morts alors qu'ils le tenaient dans leurs bras. Une scène qui, physiquement ne te faisait rien, mais mentalement, cela laissait des cicatrices. Car cela te rappelle des souvenirs de Russie, quand ton pays était en guerre. Quand les civils étaient mêlés à une guerre qu'ils n'avaient jamais souhaités, lancée simplement par ton débile de père... Tu te crispais à la réflexion de la rousse, tes mains se serraient sur le pommeau de ton épée. Tu n'aurais aucun principe et aucune image à maintenir, tu te serais jurée de lui trancher la tête par rage. Mais tu ne le faisais pas. Te retenant.


▬ « Podonok. »

Tu soupirais en constatant que la technique de Mademoiselle-Je-Fais-Des-Piques-A-Chaque-Respiration ne fonctionnait pas, car l'enfant pleurait toujours. 


▬ « Seigneur... Que cette ville me fatigue. »


T'approchant de l'enfant, tu t'accroupissais à sa hauteur, déposant une main sur le haut de sa tête, pour tenter de paraître plus... Réconfortante ? Tu n'as jamais réconforté quelqu'un, si ce n'est Ar... lui. Mais c'était un adulte, ici, c'est un enfant, un cœur si fragile...


▬ « La rousse a raison... Malheureusement, tes parents ne sont plus là... Mais je suis sûre qu'ils veillent sur toi du haut des cieux. Mais tu n'es pas seul ; on va t'aider. Est-ce que tu as mal quelque part ? Tu peux marcher ? Et dit moi... Comment tu t'appelles ? »


Entre deux hoquets bercés par des pleurs, l'enfant se présentait, il s'appelait Milo. Il te montrait son genou, légèrement écorché, mais il n'avait rien de cassé de ce que tu voyais. Cherchant du regard ce qu'il pouvait se trouver dans les débris de la maison. Tu avais trouvé une écharpe, assez féminine, donc sûrement qu'elle appartenait à sa mère. Tu déposais doucement l'écharpe sur l'épaule de l'enfant, tout en découpant un morceau des rideaux, pour faire une sorte de petit pansement pour couper le saignement de la blessure. Tu te tournes vers la rousse.


▬ « Surveille le, je vais voir si on n'a pas raté des survivants plus bas. »


Tu descendais les escaliers, mais un bruit mécanique te surprenait. Apparaissant de derrière toi, un automate en piteux état, mais toujours en marche, te prenait le bras. Tu avais laissé ton épée à l'étage... Tu tentais de te débattre, mais tu avais juste réussi à t'entailler la jambe avec un bout de fer qui dépassait tandis que tu bougeais dans tous les sens. Heureusement, en te débattant, tu avais réussi à faire en sorte que l'espèce de torse de l'automate se bloque dans le même bout de fer. Remontant à l'étage, la jambe en sang, tu fixais la rousse.


▬ « On ne peut pas redescendre... Il doit y en avoir... un ou deux... Ils ont l'air en assez mauvais état, mais cela ne les empêche pas d'attaquer. Comment pouvons-nous sortir d'ici ? »
“Pain and suffering are always inevitable for a large intelligence and a deep heart. The really great men must, I think, have great sadness on earth. ▬ Fyodor Dostoïevski.
#@Robyn Quinzel
PHARAOH LEAP CREATES
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

I- Automate [PV Katy] Empty
MessageSujet: Re: I- Automate [PV Katy]   I- Automate [PV Katy] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I- Automate [PV Katy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Anciens Events-
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser