La ville est en Octobre 2020

Partagez
 

 Osciller entre vie et trépas [PV Dayana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Osciller entre vie et trépas [PV Dayana] 5vcs
Hoon Park

Hoon ParkMessages : 183
Date d'inscription : 13/12/2018


Osciller entre vie et trépas [PV Dayana] Empty
MessageSujet: Osciller entre vie et trépas [PV Dayana]   Osciller entre vie et trépas [PV Dayana] EmptyVen 25 Sep - 20:52


Osciller entre vie et trépas

Feat Park Hoon & Dawkings Dayana

J’ai beau avoir fuis ma terre natale, ce fléau me suivra toujours : la guerre. C’est pour ça que je suis venu ici malgré tout, pour panser les blessures de cette guerre éternelle, mais… J’aimerais que ceux que je soigne stoppent leur élan bestial et leur soif de sang, peu importe la raison, j’aimerais juste la paix…

Aujourd’hui la ville est de nouveau attaquée et l’hôpital, plus que jamais mobilisé, est débordant de blessés et de morts. Cependant, je ne peux me résoudre à abandonner les blessés sur le champs de bataille, de pauvres civils qui n’ont rien demandés… J’avais pris un sac de soin et était partis avec une rencontre fortuite là où tout avait commencé : la vieille ville.

Nous n’avons pas rencontrer d’automates ou très peu et dans un état si pitoyable qu’ils ne constituaient pas de réelle menace. J’avais soigné autant de monde que j’ai pu avec le matériel que j’avais sur moi. Mais malgré le petit groupe de blessés que je venais de sauver, je n’étais pas satisfait, j’abandonnais sur place des centaines d’autres personnes parmi des milliers de cadavre, tout ça par manque de matériel…

Je laissais ainsi le petit groupe qu’on venait de sauver entre les mains d’un poste sécurisé et quant à moi je regagnais l’hôpital. On avait bien plus besoin de moi là-bas désormais, la menace commençait à être repoussée et les blessées allaient arriver par centaines. Arrivé sur place, je fus interpeler immédiatement par une infirmière : il n’y avait plus de chirurgien disponible et une jeune femme avait besoin d’une opération en urgence.

Pas le temps de réfléchir plus que nécessaire, je m’équipais rapidement pendant que la patiente était envoyée dans le premier bloc opératoire fonctionnel. Je m’approchais du corps oscillant entre vie et trépas, mes mains gantées et encore intacte de tout effluve sanguine. Je reconnaissais ce visage endormie par l’anesthésie d’urgence, une jeune interne, tout prêt d’être diplômée il me semble, une femme qui se destinait aux urgences… Si ce n’est pas ironique…

Alors je devais faire de mon mieux pour préserver ses rêves ! Avec détermination, mais non sans sang-froid, j’ouvrais ce corps meurtrie pour réparer ce que je pouvais. Poumon droit perforé avec rupture de l’artère pulmonaire droite, risque d’hémothorax, urgence absolue ; Rein légèrement lésé, à suturer juste après. J’allais passer du temps sur ce cas, mais elle s’en sortira !

Plus de trois heures pour soigner ce qu’on avait déjà décelé, mais aussi ce qu’on a découvert au fur et à mesure de l’intervention… Peu après elle fût transférée dans mon service de chirurgie, faute de place aux urgences. En attendant que l’anesthésie se dissipe, j’avais d’autres blessés à secourir, ils arrivaient tous en même temps et l’épuisement se faisait sentir auprès du personnel qui se démenait comme des diables. J’eu droit à un instant de repos, un collègue chirurgien me remplaçant pour l’opération à venir, j’allais avoir le temps de me prendre un café et surtout : d’aller voir ma patiente la plus critique.

Je toquais à la porte, mais je n’avais pas eu de réponse et décidais donc d’entré en toute discrétion. Elle n’allait pas tarder à se réveiller, autant faire ma rapide auscultation. Je m’asseyais à ses côtés, découvrant sa couverture pour venir poser délicatement mes doigts sur son abdomen, vérifiant la suture, palpant légèrement la peau pour voir si tout allait bien, mais un gémissement me fît m’arrêter net.

- Vous avez de la chance mademoiselle, jouez au loto à votre sortie.

Je souriais malgré ma fatigue apparente, je souriais pour redonner du courage, c’est la seule chose que je pouvais faire aujourd’hui…

@tag pseudoDoctor of your heart


Je vous parle en querderlien en #0099ff et en anglais en italique !

Osciller entre vie et trépas [PV Dayana] Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine des Télékyns
Dayana Dawkings

Dayana DawkingsReine des TélékynsMessages : 42
Date d'inscription : 26/03/2020


Osciller entre vie et trépas [PV Dayana] Empty
MessageSujet: Re: Osciller entre vie et trépas [PV Dayana]   Osciller entre vie et trépas [PV Dayana] EmptyLun 5 Oct - 14:27



decoration
Osciller entre vie et trépas [PV Dayana] UnknownOsciller entre vie et trépas [PV Dayana] U1g9

Osciller entre vie et trépas
ft Hoon Park

Je ne voyais rien, je n’entendais rien et ne ressentais rien. C’était le noir complet, jusqu’à que je me réveille doucement, mes yeux clignaient doucement alors que vint dans mes souvenirs, je ne fis même pas attention à la voix environnante, plonger dans le dernier souvenir. Je sursautais comme piquer par une mouche, ma respiration se fit rapide et je regardais partout, ne comprenant pas ce qui se passait, sentant un truc dans mon bras, je l’attrapais comme pour l’arracher mais une main se posa sur ma main pour m’arrêter, heureusement que j’étais faible, sinon il n’aurait pas eu assez de force pour m’arrêter dans mon geste.

La voix me rassura, j’étais en sécurité à l’hôpital et je devais me calmer pour ne pas ouvrir mes blessures. L’hôpital ? Que s’était-il passée ? Je me reposais bien dans le lit avant de ne pas ouvrir mes blessures… Je reconnu le chirurgien présent, Docteur Park Hoon. Chirurgien Cardio. S’il est là à mon réveil… Cela veux dire que j’ai été opéré et pour du cardio ou que les urgences sont débordées et qu’il a du m’opérer car c’était le seul disponible. En tout cas… Une chose est sûre… j’avais mal. Partout dans mon corps. J’avais l’impression que chacune de mes articulations étaient douloureuses…. Je saluais le docteur :

«  Docteur Park... Bonjour… »

Oui c’était la seule chose qui me passa par la tête... Car trop de question se baladait dedans, je pris le temps de faire le tri avant de demander :

« Que m’est-il arrivée…? Enfin…, je baillais due à l’anesthésiant toujours dans le sang, je sais que j’ai combattu, puis j’ai été gravement blessée je crois… Et après c’est le vide…  »

Puis je réfléchis et demandais avec une mine inquiète :

« Ceux qui étaient avec moi… Ils vont bien ? »

How to save a life
© AngelsMari & Archer



Osciller entre vie et trépas [PV Dayana] Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osciller entre vie et trépas [PV Dayana] 5vcs
Hoon Park

Hoon ParkMessages : 183
Date d'inscription : 13/12/2018


Osciller entre vie et trépas [PV Dayana] Empty
MessageSujet: Re: Osciller entre vie et trépas [PV Dayana]   Osciller entre vie et trépas [PV Dayana] EmptySam 10 Oct - 16:32


Osciller entre vie et trépas

Feat Park Hoon & Dawkings Dayana

Je m’étais stoppé net dans mon examen, constatant le réveil de ma patiente. J’essayais de sourire pour la rassurer, mais au fond je pouvait ressentir sa peine je pense, sa douleur physique… Elle était passée tout près de la mort après tout. Je souriais sincèrement à ses premiers mots qui semblait si pures et innocents, comme de simples formalités que nous aurions pût nous échanger dans les couloirs de l’hôpital. Je me doutais bien que son état serait un sujet de préoccupation et je la laissais donc choisir ses mots, baissant alors son haut et venant la couvrir de la couverture de l’hôpital.

- Je ne sais pas ce qu’il vous est arrivée mademoiselle Dawkings, mais je sais que vous avez frôlée la mort. Vous étiez en piteux état quand je suis arrivé à l’hôpital et il n’y avait pas de chirurgien présent pour vous opérer à ce moment là, j’ai donc pris le relais. Quant à ceux qui étaient avec vous… Je ne sais pas s’ils vont bien, mais vous étiez seule quand vous êtes arrivée ici, donc je suppose qu’ils vont bien.

Je m’approchais d’elle et venait poser ma main sur la sienne, gardant mon sourire pour la rassurer. Je pouvais aussi lui dire la bonne nouvelle aussi, que la situation commençait a se débloquer.

- Vous êtes en sécurité ici, je veillerais sur vous. Et si cela peut vous rassurer, le Gouvernement a lancé une contre-attaque et à mon avis la situation va s’arranger. Reposez-vous, je-

Le petit boitier attaché à ma ceinture bipa pour indiquer qu’on avait encore besoin de moi aux urgences, car même si la situation s’arrangeais, il y avait encore des blessés qui affluais à l’hôpital. Un dernier sourire à la demoiselle et je m’éclipsais aussi vite que j’étais arrivé.

Au bout de trois heures je revins dans la pièce, voir comment évoluait la situation. Les infirmières m’avaient très bien relayées et la surveillance était optimale, à moi de faire le point. Cette fois-ci l'auscultation se fit dans le plus grand des calmes vu qu’elle somnolait encore, tout comme moi… Et sans m’en rendre compte, je m’endormais à son chevet…

@tag pseudoDoctor of your heart


Je vous parle en querderlien en #0099ff et en anglais en italique !

Osciller entre vie et trépas [PV Dayana] Unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Osciller entre vie et trépas [PV Dayana] Empty
MessageSujet: Re: Osciller entre vie et trépas [PV Dayana]   Osciller entre vie et trépas [PV Dayana] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Osciller entre vie et trépas [PV Dayana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: La Capitale ~ :: Les Hauteurs :: L'Hôpital-