La ville est en Octobre 2020

Partagez
 

 About that | Honoka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
About that | Honoka V0qh
Laelyss De Lester

Laelyss De LesterMessages : 1093
Date d'inscription : 23/11/2014


About that | Honoka Empty
MessageSujet: About that | Honoka   About that | Honoka EmptyMer 30 Sep - 22:57



      Le bruit du vent dans les feuilles égaille le début de matinée. Le soleil déjà chaud traverse la rangée d'arbre qui longe le chemin. L'été s'impose davantage, petit pas par petit pas. D'une allure décidée, à travers les rues relativement fréquentées, elle avance et remonte le trottoir avec hâte. Elle n'a pas vraiment le temps de s'attarder à contempler les arbres qui continuent durement – pour la plupart – à fleurir, ni les étals ambulants qui se mettent à ouvrir. Elle n'a pas plus le temps de traîner face aux terrasses semi-ouvertes des établissements qui nettoient avec une mine démoralisée les débris si fraichement ancrée sur le sol. Ni celui de laisser flâner son regard du côté des jardins voisin, vide pour la majorité, recouvert de draps tâché d'un rouge noirci pour d'autre. Elle se presse à maintenir son rythme de pas, pour ne pas finir en retard. Quitte à jurer en glissant pour la troisième fois sur les petits graviers installés sur des zones bien précises. Celle qui cache de mauvais souvenir.

      Un soupire entre deux enjambés. Quelle nuit néfaste. Quel désastre, affreux, honteux. Si seulement il était possible de revenir en arrière et d'effacer toute histoire, elle prierait volontiers le ciel si elle était suffisamment croyante et implorait la miséricorde d'épargner sa ville de ce spectacle sinistre. Le temps s'est peut-être lentement écoulé, les ravages, eux, sont restés. Tout au fond, elle sent encore cette pression, cette impuissance qui l'a envahi le temps d'une nuit. Ses actions qui ont coûtés la vie à autrui. Chaque coin de rue en ruine n'est qu'un cauchemar.
La lourde responsabilité qui plane sur ses épaules est un poids. Même en divisant la tâche avec le reste du conclave, il y avait de quoi s’imaginer ne jamais en venir à bout. Ne jamais trouver de solution ou ne serait-ce qu’amoindrir la situation douloureuse. Sans parler des questions qui restaient en suspens. Et des actions de certains qui paraissent ressortir tel un jeu. Une balle qui n’avait que cesse d’être lancé d’un camp à un autre. Tandis qu’elle s’enfonce davantage dans le quartier résidentiel, elle ne peut s’empêcher de se remémorer ce discours aux mots précieux qu’avait tenu son adversaire. Si encore il était possible de la nommer comme tel.

L'idée était bonne, malicieuse, mais bonne. On la tiendrait moins pour responsable, elle jouait carte sur table. Et la moindre action de la part de sa famille serait vu comme une tentative de force pour la faire taire. Cette idée-là l'avait tout de même vaguement effleuré. Il fallait dire que Miss Dawkings avait lancé la perche « Si jamais, vous souhaitez m'éliminer, alors je ne m'y opposerais pas, si c'est la sentence que vous décidez à cause de Salazar ». Ses ongles manucurés au fin fond de son gosier et la trachée arrachée, gisant sur son tapis de soie, voilà la sentence qu'elle lui gardait précieusement et personnellement. Si seulement. Mais son discours, lui accordait une protection qui – même minime – ne pouvait être brisé aussi finalement sans que l'Alliance soit rejetée comme des monstres. Encore quelques travers et il y avait fort à parier que les barricades de sécurités s'effondreraient avec fracas. Néanmoins, est-ce que ses paroles étaient sincères ? Son monde paisible pouvait-il voir le jour ? La méfiance face son allocution ne pouvait être retiré. Le mensonge est quelque chose de bien trop présent dans cette région pour l'effacer aussi simplement. Ce qui laissa Laelyss tiraillé entre diverses possibilités sans assurance qu'une seule soit la bonne carte à tirer. Fallait-il envisager une trêve avec les Télékyns ? Les brûler tous sur un bucher ? Ou continuer cette guerre jusqu'à ce que mort s'en suive et que le cimetière ne soit plus assez grand pour contenir autant de corps ? Comme s'il était impossible de trouver d'autre moyen.
Pourtant, elle aussi aspire à la paix. À des jours plus heureux.

      La devanture du bâtiment recherché se dessina enfin. Le nom Yujira fut bien noté sur la boîte aux lettres et celle-ci paraissait presque à l'image de son occupante. Elle ne perdit pas une seconde de plus et s'approcha rapidement de la porte d'entrée. Quelques secondes qu'elle utilisa pour réajuster son bouquet de fleurs, le tournant dans le sens qui lui donnait un peu plus de volume. Une petite attention qui, pour être honnête, n'avait pas été accordé à la moitié de ses membres blessés. Question de favoritisme que dirait certain, loin de là, elle cherchait à limiter les dégâts, détourner l'attention, d'une discussion qui pouvait tourner au vinaigre.
Elle donna quelque léger coup contre la porte et attendit sagement qu'on vienne lui ouvrir.

CODE BY ÐVÆLING


Elle te parle en Brown

KDO
About that | Honoka -XoIUmuE5TkYuCFs1-XAHGdFZb8
bitch:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com
Membre de l'Alliance
Honoka Yujira

Honoka YujiraMembre de l'AllianceMessages : 192
Date d'inscription : 21/02/2020


About that | Honoka Empty
MessageSujet: Re: About that | Honoka   About that | Honoka EmptySam 3 Oct - 15:36


About that  .

About that | Honoka NLhERKO
. . . .Il y a une chose qui était certaine. C’est que les choses avaient changé. La maison était silencieuse. Nous nous parlions à peine avec Warren. En même temps… Après tout ce qu’il s’était passé c’était un peu compliqué d’entretenir une relation saine. J’avais tenté de mettre fin à mes jours. Sans succès. Et lui il était si différent. Et distant. Et pourtant il était venu s’installer et vivre ici. Il ne voulait partir sous aucun prétexte. Je ne comprends pas. Il pouvait s’occuper d’autres choses. Je suis certaines qu’il doit s’occuper de son atelier ou de lui même. Il ne dormait pas énormément. Il ne prenait pas soin de lui. Non. Je ne pouvais laisser ça passer. Mais je n’étais pas dans ma meilleure forme pour l’aider. Et puis je ne sais pas s’il voulait vraiment de mon aide au final… Non. Et puis… Non.
En fin de compte j’étais vraiment la définition même du mot inutile. Je ne servait à rien et j’étais dépendante de
lui.

Je n’avais rien de prévu aujourd’hui. Je n’avais pas mangé quoi que ce soit depuis trois jours, ou quatre. Je ne sais plus… J’avais perdu tout appétit. Et tout notion du temps aussi. Plus rien ne m’importait de toute façon. J’avais perdu du poids. Et je m’occupais à peine de moi. Je passais mes journées dans mon lit… Et puis je ne faisais rien d’autre. Quelques rares fois je lisais un livre. Enfin du moins j’essayais comme je ne pouvais le tenir qu’à une main j’étais assez vite fatiguée à la longue. Mais entre deux ou trois coup d’oeils dehors par la fenêtre pour regarder un paysage que je connais déjà sous presque tous les angles. Le fait que ce soit mon seul contact avec l'extérieur expliquait probablement que je ne m’en lassait pas vraiment. Je ne savais même pas si mes connaissances étaient vivantes. Et je ne comptais pas prendre de nouvelles.   J’étais seule à la maison aujourd’hui je crois. Il me semble que Warren était sorti… Pour faire quoi je ne sais pas vraiment. Je sursautais un peu quand j’entendais que quelqu’un frappait à la porte. J’avais hésité quelques instants. Est-ce que je devais aller l’ouvrir ou est-ce que je ne devrais pas ? Et s’il m’arrivait quelque chose ? Au pire qu’est-ce que ça changerait. Ou peut-être que c’était Warren. Trop de questions… Il me fallait des réponses. Je venais clipser ma prothèse tant bien que mal toute seule. Je n’y étais toujours pas habituée. Je mettais mes gants et j’allais regarder qui était à la porte. Une chose est sûre c’était une rencontre vraiment inattendue.

Ma reine. Dame De Lester. Qu’est-ce qu’elle faisait la ? Je ne l’avais jamais vu venir jusque chez moi en tout cas. Je sais que lorsqu'on avait besoin de moi je recevais directement une missive ou une demande avec un rendez-vous directement au QG de l’alliance. Mais la… Elle était devant chez moi. En chair et en os. Et pourquoi elle avait un bouquet de fleurs dans les mains. Je me rendais compte que je manquais à mes obligations. Je mettais mes bras le long de mon corps et je venais m’incliner avec respect devant elle.

“B-Bonjour Dame De Lester.”

Je restais comme ça un petit moment en attendant qu’elle me réponde. Puis je lui demandais à entrer directement dans ma maison… J’allais lui proposer quelque chose à boire comme un café ou un thé ou bien quelque chose…

“Veuillez m’excuser de vous accueillir dans ma modeste demeure… Ce n’est pas très rangé pour le moment… J’aurai aimé vous recevoir dans un cadre un peu plus… Adéquat…”

Pas très rangé. L’appartement était clean. Malgré tout je m’occupais de nettoyer comme je le pouvais. J’étais en convalescence mais ça ne m’empêchait pas pour autant de nettoyer. Je ne supportais pas de voir des choses traîner partout. Donc je rangeais. Toujours… Mais ces derniers temps je passais mon temps dans mon lit donc il y avait probablement une ou deux trois choses qui trainent par ici.

“V-Voulez vous quelque chose à boire ? Est-ce que vous vouliez voir Warren ? Je suis d-désolée mais il n’est pas là pour le moment… Mais v-vous pouvez l’attendre si vous le voulez.”

J’essayais de paraître à l’aise et de parler normalement avec elle. Comme je devrais le faire avec une de mes supérieures mais j’avais beaucoup de mal et j’avais la voix qui tremblait un peu. Pourvu que tout se passe bien… Mon dieu… J’en stressais déjà.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
About that | Honoka V0qh
Laelyss De Lester

Laelyss De LesterMessages : 1093
Date d'inscription : 23/11/2014


About that | Honoka Empty
MessageSujet: Re: About that | Honoka   About that | Honoka EmptyLun 5 Oct - 13:31



      Quand la porte s'ouvrit, Laelyss vit le visage tiraillé par la jeune femme, la surprise qui étira ses traits fins et une pointe de désespoir dans ses yeux. La revoir fit monter en elle un mauvais souvenir qui s'accentua quelques secondes en baissant le regard sur ses gants. Celui de sa camarade en proie à la douleur, prise au piège et perdant de manière si brusque l'usage de son membre. Elle se sentit un peu coupable de ne pas avoir pu la protéger comme il le fallait. Il était dit, que les adeptes de l'Alliance étaient là pour défendre les rois et les reines, pour donner leurs vies et que les dirigeant survive. Mais si personne ne leur venait en aide en retour, il n'y aurait rapidement plus rien à secourir.
Le nombre de blessées au sein de sa famille se considérait comme quelque chose avec bien trop de chiffres à la suite. Personne ne fut réellement épargné par les actes commis cette nuit-là. Certains en avaient simplement plus souffert que d'autres. Elle s'estimait chanceuse d'avoir tenu le coup et d'avoir reçu des salves qui ne la forçait pas à rester au lit. Son corps restait marqué des combats menés, mais d'ici peu cela finirait par s'effacer et ne resterait qu'une ombre dans son esprit. Impossible de se plaindre, alors qu'elle savait, qu'elle avait vu des états bien plus catastrophiques que le sien.
Elle les voit encore en cet instant.

« Bonjours miss Yujika. »

Ses lippes s'étirèrent en un sourire plus vrai que jamais. Elle entra dans la modeste demeure et ne fit aucune remarque quant au bazar qui semblait hanter les lieux d'après la propriétaire. Un bref coup d'œil sur les alentours confirma qu'il n'y avait pas à s'en faire. Il n'y avait pas de slip qui traînait en plein milieux du chemin, ni de robe étendue salement pour la voir sécher et encore moins de cadavre faisant tâche avec la décoration. Tout était bien plus qu'en ordre, mais elle comprenait qu'au vu de l'effet de surprise de son arrivée, il y avait toujours cette impression qu'un petit détail, même insignifiant, ne semblait guère à sa place. Laelyss pris le temps de s'installer gentiment sur le canapé. Ses iris observaient la décoration qui donnait du charme à la pièce, elle sentit la grande comparaison entre ce logis et le sien. Si son père ne l'avait pas habitué à du luxe perpétuel, cette humble maison aurait largement suffi. Après tout, quatre murs, un toit, de quoi dormir, manger et se laver était amplement assez. Probablement dans une autre vie.

Son regard se déposa à nouveau sur sa voisine.

« Eh bien non, c'est vous que je tenais à voir aujourd'hui. Un verre d'eau suffira. Merci. »

Elle prendrait le temps de voir son Valet un peu plus tard. De s'assurer que lui aussi avait une bonne mine. Les fleurs ne seraient peut-être pas aussi bienvenue dans son cas. Des chocolats ? Du fromage ? Du thé ? Quelle idée de vouloir offrir un présent.

« Je n'ai guère prévenue que je passerai vous voir certes, mais avec tout ce qui se passe, le temps manque rapidement pour convenir d'un rendez-vous. Commença-t-elle. J'essaie au mieux de m'assurer de l'état de tout le monde. Et nous avons été ensemble sur-le-champ de bataille, je voulais vraiment savoir comment vous vous sentez. »

Comment elle allait ? Une question qu'elle aurait presque pu deviner en l'observant. Il y avait des petits signes, des petits détails qui ne trompaient jamais. Mais impossible d'affirmer que cela soit la stricte vérité. Néanmoins, n'avait-elle pas perdu un peu de poids depuis leur dernière rencontre ?

« Oh, ceci est pour vous. Ajouta-t-elle en tendant le bouquet en avant. En gage de bons rétablissements. Veuillez m'excusez je n'avais aucune idée des fleurs qui auraient pu vous convenir, alors j'en suis resté au plus simple. J'espère tout de même que vous aimez les orchidées. »
CODE BY ÐVÆLING


Elle te parle en Brown

KDO
About that | Honoka -XoIUmuE5TkYuCFs1-XAHGdFZb8
bitch:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com
Membre de l'Alliance
Honoka Yujira

Honoka YujiraMembre de l'AllianceMessages : 192
Date d'inscription : 21/02/2020


About that | Honoka Empty
MessageSujet: Re: About that | Honoka   About that | Honoka EmptySam 17 Oct - 23:38


About that  .

About that | Honoka NLhERKO
. . . .Elle était décidément belle. Magnifique et sublime. Et elle avait ce petit côté distingué. Je ne sais pas comment d’ailleurs. De ce que je savais elle était à la tête d’un puissante flotte navale. Je suis certaine que beaucoup des produits que j’utilise sont importés grâce à cette dame. Elle affichait un large sourire qui me semblait réel. Par contre je ne pouvais m’empêcher de me dire qu’elle s’était trompée en prononçant mon nom. Je ne sais pas vraiment si c’était voulu de sa part. Ca m’arrivait assez souvent de toute façon. Avoir un nom issu d’un pays étranger était quelque fois quelque chose d’atypique et d’autre fois une appellation casse gueule. Je devais souvent répéter plusieurs fois, pour que les autres puissent le comprendre et enfin l’assimiler. Enfin bon qu’elle ait fait l’erreur je ne comptais pas lui en vouloir pour ça. Ce serait puérile de ma part et puis je n’ai plus l’âge de m’énerver pour des broutilles pareilles.

Je la faisais entrer en lui proposant quelque chose à boire. Elle me disait qu’elle était venue pour me voir ? Pourquoi ma Reine voulait me voir moi. Ca me semblait logique qu’elle puisse venir voir Warren. Il était son Valet après tout, ils devaient avoir beaucoup à faire avec cette histoire… Mais… Pourquoi moi ?

“Non non ne vous inquiétez pas. Vous ne me dérangez pas. Tout va bien.”

Mon état d’esprit après tout ce qu’il s’était passé ? Cette soirée noire. L’accident… Ma convalescence… Trop de choses négatives… Trop de problèmes… Non. Non. Je ne disais rien. Laissant un grand silence ponctués par les bruits des horloges et des engrenages qui tournaient. Une douce mélodie à mon oreille. Un capharnaüm pour d’autres. Elle était assez vite revenue vers moi en me tendant le bouquet qu’elle avait dans les mains. Je venais le prendre avec mes deux mains et on pouvait entendre 3 clics. J’avançais mon visage vers celui-ci pour sentire les fragrance émanant de ces beautés végétales. Mais… Je ne sentais rien. Je ne sais pas vraiment pourquoi mais tout me paraissait pâle ces derniers temps. J’ai comme perdu le goût, les couleurs me paraissent fade et j’en passe. Néanmoins cette petite attention me faisait plaisir.

“Merci. J’aime bien les fleurs. Elle ont toujours ce petit effet sur moi. Mais il ne fallait pas C’est bien trop un honneur.”

Je m'incline avec politesse devant elle pendant un petit moment, et je pars en direction de la cuisine pour chercher un vase dans l’un des rangements de celle-ci. Je mettais les fleurs dans ce vase et je venais le poser sur la table de la cuisine. Mes mains tremblaient encore et j’étais fébrile. Je n’étais toujours pas habituée à cette prothèse et ça… Je n’aimais pas ça… C’était impossible qu’elle ne l’ait pas vu… C’était… Embarassant… Je ne pouvais pas la laisser sans réponse à la question qu’elle m’avait posée un peu plus tôt…

“Comment je me sens hein ? Regardez.”

Je me dirigeais dans la cuisine pour prendre son verre d’eau. Si je voulais simplement la servir j’aurai saisi le verre avec ma main droite. Mais là j'essayais de le faire avec ma main gauche. J’avais pris le temps au préalable de retirer mes gants. De toute façon elle savait ce qu’il m’était arrivé. Elle était la, elle aussi. Du moins c’est ce que j’avais pu entendre. Le premier essai tout semblait bien se passer. Je prenais le verre, toujours ce clic retentissait. Je m’avançais vers la ou se trouvait le pichet d’eau pour le prendre avec ma main droite et alors que j’allais la servir on entendait un clac. Le verre tombait sur mon plan de travail et se fendait en deux. Je ne disais rien. J’avais l’habitude de ce spectacle maintenant de toute façon. Je faisais un second essai avec un autre verre. Je le saisissais et je le serrais un peu plus fort… *Clic* Un tout petit peu plus fort. *Crac* Okay… Probablement un peu trop fort… Le verre s’est cassé encore dans ma main cette fois-ci. Intérieurement j’avais envie de rire. Ma situation était pitoyable. Je n’arrivais même pas à saisir un verre convenablement. Certains diraient que la troisième fois est la bonne mais je n’avais ni la patience, ni l’envie de continuer à casser l’entièreté de ma vaisselle. Je prenais alors un verre avec ma main droite que je déposais dans un endroit ou il n’y avait pas de bris de verre et je servait enfin son verre d’eau. Je m’avançais alors vers elle. Lui tendant le verre en m’inclinant encore une fois. Je ne relevais pas la tête.

“Voilà. Vous savez tout ma Reine.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
About that | Honoka V0qh
Laelyss De Lester

Laelyss De LesterMessages : 1093
Date d'inscription : 23/11/2014


About that | Honoka Empty
MessageSujet: Re: About that | Honoka   About that | Honoka EmptyVen 23 Oct - 12:59



      Sa voix avait cette petite connotation mélodieuse, plaisante, gentille. Celle qu'elle n'utilisait pas d'ordre générale avec tout le monde. Celle qui ne la rendait guère aussi strict que les apparences qu'elle laissait transparaitre. La sincérité dans ses paroles fut bien présente. Rire de la situation ne pouvait être possible et, elle n'était pas une personne aussi cruelle que cela. Des fleurs, ce n'était pas grand-chose, cela ne pouvait faire revenir sa main perdue, mais l'attention, le geste restait présent. Ne serait-ce que pouvoir un petit sourire sur ses lèvres. Pour effacer un bref instant la tristesse dans ses yeux. Comme à peu près tous les membres de l'Alliance, elle n'avait pas pu venir en aide à tout le monde, certains recueillaient des soins qui dépassaient toutes compétences. Pourtant, même une tâche insignifiante telle que récupérer le courir – un soulagement de quelques secondes – suffisaient pour égailler un visage. Et c'est tout ce qu'elle recherchait.
Au moins, le bouquet semblait lui ravir, pas d'allergie à déclarer le choix ne fut pas mauvais. Néanmoins, le sourire qui s'était étendu sur les lèvres de Laelyss, disparu petit à petit. Un sentiment que la question paraissait déplacé, alors que la réponse fut plus que souhaitait. Ses yeux observèrent le déplacement de la jeune femme. Le temps qu'elle met les fleurs à tremper, elle se perdit à contempler les horloges qui résonnaient pour la plupart dans un tic-tac harmonieux. Si – à sa place – elle en possédait autant dans sa demeure, il y aurait belle lurette que bien des pendules auraient disparues. Le bruit se répétant inlassablement aurait fini par la rendre chèvre avant l'heure. Mettant à rude épreuve sa patience, peu probable que celle-ci survive à cela, alors qu'elle avait connu bien pire. Son attention se reporta sur Honoka, sur les gestes qu'elle pris soin de faire dans la cuisine.

      Elle vit sa main blessée faire le travail et entendis les cliquetis surplombaient ceux des horloges. Son corps se tendit désagréablement. Des frissons remontèrent le long de son échine avant d'envahir tout son être. Horrible situation qu'elle ne souhaitait vivre sous aucun prétexte. Plus encore quand le verre se brisa. Laelyss hésita un instant à se lever et la rejoindre, puis, en voyant que la tentative fut renouvelée, elle resta sagement à sa place. Le bourdonnement des aiguilles devenaient presque hypnotique, en rythme avec ses mouvements. Il l'accompagnait si parfaitement que cela en devenait presque effrayant. Un mauvais livre d'horreur qu'elle paraissait vivre en cet instant. Quand, le verre se brisa une deuxième fois, elle s'attendait à ce qu'elle craque, qu'elle hurle de colères et de douleurs, qu'elle brise les chaînes qui la maintenaient en place, à ce qu'elle acclame l'injustice. Elle en aurait eu tous les droits. Mais elle n'en fit rien.

Son eau se fit finalement servir par sa main valide et Laelyss regrettait presque de l'avoir demandé. Elle l'attrapa silencieuse. Il n'y avait pas de mots, pas d'excuse à prononcer. Ce n'était pas ce qui allait la réconfortait. Même avec son assaillante six pieds sous terre, tout cela restait honteux.

«Arrêter de vous incliner. Je ne suis pas là en tant que reine. »

Ses mots n'eurent rien de sec. Ils avaient au son une neutralité absolue. Son titre devait forcer le respect, il allait de pair avec certaine obligation qu'il était impossible de nier. Mais aujourd'hui, en ce moment précis, elle ne voulait pas être plus haute, plus forte, plus précieuse qu'autrui. Laelyss compatissait à son mal-être, tout comme celui des blessées qui parcouraient la ville. Elle voudrait que cela cesse et que tous retrouve la joie de vivre, mais... quelle belle ânerie, n'est-ce pas ?

Son corps se décala légèrement sur le canapé pour lui offrir de la place. D'un signe de main elle l'invita à prendre l'espace à ses côtés.

«Je ne peux qu'imaginer ce que vous ressentez. Et des excuses ne changeront rien, même si elles sont sincères. Elle marqua une pause, son visage s'adoucissant légèrement. Mais vous n'êtes pas seule Honoka. Nous sommes tous là pour vous, que ce soit les membres, Warren, le conclave, ou même moi. On ne vous laissera pas tomber et on vous aidera. Comme nous le faisons déjà pour nos blessées. Dans un moment comme celui-là, ce renfermer n'est pas la meilleure solution, je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire et que rien ne pourra être pareil, mais vous êtes forte, vous l'avez démontré. Vous y arriverez. Et personne ne vous laissera tomber. »

Il y aura toujours une main tendue pour que chacun puisse se relever. Elle s'était promis que personne ne serait mis de côté à ce sujet. Ils étaient tous dans la même galère, quelle que soit la situation, aucun ne devait être mis à part. Pour elle, s'était ça les fondements de l'Alliance.

« Ne soyez pas aussi triste. J'ai vu en vous une jeune femme avec une joie de vivre. Et bien plus encore. Laissez-là revenir à la surface, doucement. »

CODE BY ÐVÆLING


Elle te parle en Brown

KDO
About that | Honoka -XoIUmuE5TkYuCFs1-XAHGdFZb8
bitch:
 


Dernière édition par Laelyss De Lester le Mer 28 Oct - 17:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com
Membre de l'Alliance
Honoka Yujira

Honoka YujiraMembre de l'AllianceMessages : 192
Date d'inscription : 21/02/2020


About that | Honoka Empty
MessageSujet: Re: About that | Honoka   About that | Honoka EmptyHier à 15:44


About that  .

About that | Honoka NLhERKO
. . . .Je ne la connaissais pas vraiment et elle non plus je crois. Hormis quelques combats que j’avais pu mener à ses côté elle était ma reine mais sans plus. C’était néanmoins une personne que je me devais de respecter car c’est celle qui en partie menait notre combat contre les autres familles. C’était normal pour moi de lui faire honneur et donc de lui rendre ce qu’elle se devait de recevoir. Et j’avais toujours pour habitude de m’incliner de la sorte par signe de politesse. C’était un peu une habitude que j’avais… Enfin c’était normal au Japon. Mais il est vrai qu’ici peu de personne font ce genre de choses. Certains ne comprenaient d’ailleurs pas pourquoi je faisais ça et disaient que c’était des courbettes. Mais la elle. Venait de m’arrêter totalement alors que je lui tendais son verre d’eau en me demandant de relever la tête. Précisant qu’elle n’était pas venue ici en tant que Reine. Mais… Pourquoi alors ? Je n’y comprends plus grand chose mais… Pourquoi pas… J’allais me mettre à m’asseoir en face d’elle… Mais… Elle me faisait signe de venir m’asseoir à ses côté je crois… J’étais un peu étonnée de sa demande. J’étais vraiment digne de ça ? Non. Même si elle me demandait de ne pas la considérer comme une Reine aujourd’hui j’ai peur de faire quelque chose de déplacé. Je ne suis pas douée pour les interactions sociales après tout. Ah… Si compliqué…

Je venais tout de même me poser à côté d’elle. Je tournais un peu les yeux dans la pièce et je reposais mon regard sur elle. A chaque instant je n’arrivais pas à la regarder droit dans les yeux. Elle semble si douce mais elle me faisait un peu peur tout de même. Elle reste une femme ayant beaucoup de pouvoirs. Et j’avais cru comprendre qu’elle était aussi la cheffe d’un groupe maritime. C’est une très mauvaise idée de se mettre à dos une personne aussi influente. Non il vaut mieux éviter.
J’essayais de l’écouter du mieux que je pouvais elle formulait des excuses je crois. A cause de ma main c’est ça ? Il semblerait que la démonstration a été assez... convaincante. Le conclave ? Toute l’alliance pour moi. Non je ne demande pas ça. C’est probablement une expression de sa part pour me faire comprendre qu’elle est patriote et que je reçois son soutien pour tous les efforts que j’avais pu fournir pour l’alliance. Même si au final lors des grands raids c’était toujours moi la première à gaffer. A foirer. A tout foutre en l’air… Non… Je ne dois pas perdre le contrôle de moi même. Je dois me tenir non. Comme elle dit je dois la faire… Revenir à la surface… Cette joie. Surface… Revenir...

“Je suis désolée… C’était totalement de ma faute. Si seulement je…

Si seulement… Je…”

Oh… Elle était la elle la dernière fois ? Cette pimbêche qui voulait m’enfoncer une pelle la ou je crois n’est-ce pas ? Ou quelque chose dans le genre je ne m’en souviens plus exactement. Et qui au final n’a rien fait…

“Pauvre conne. Si seulement tu savais faire ton boulot. Si seulement tu n’étais pas qu’une idiote qui envoyait ses soldats à l’abattoir les choses auraient pu être différentes n’est-ce pas ? A quoi bon avoir du pouvoir si on ne sait pas s’en servir correctement hein ? Tu m’explique un peu ?”

Je passais une main dans mon cou… Et je venais le faire craquer dans un mouvement sec… Je gardais toujours ce sourire malsain sur le visage. Ces yeux qui n’ont qu’une envie. De voir du sang couler… Je posais ma main mécanique sur mes lippes et je la regardais droit dans les yeux alors qu’avec l’autre main je commençais à créer une petite dague en cristal rouge dans un crépitement strident qui dénotait totalement avec toute l’atmosphère de la pièce.

“Ou peut-être tu n’es qu’une idiote qui ne sait juste pas comment y faire c’est ça hein ? Humpf. Intéressant. Si ça se savait que l’Alliance est simplement bourrée d’incapable. Hahaha.”

Je venais ensuite jouer avec la lame toute fraichement créée en mettant la pointe de la lame sur mon index et en la faisant tenir en équilibre comme ça. Avant de la lancer en l’air et de la récupérer en vol au niveau de la poignée. Et je venais la mettre juste en dessous de mon cou.

“Regardez. Je pourrais la tuer que ça ne changerait rien à votre vie et à ce combat médiocre qui dure depuis déjà bien trop longtemps.”

HonokB :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

About that | Honoka Empty
MessageSujet: Re: About that | Honoka   About that | Honoka Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
About that | Honoka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: La Capitale ~ :: Le Quartier Résidentiel :: Maison de Mlle Yujira-