La ville est en Décembre 2020
Le Deal du moment :
Black Friday ASOS : jusqu’à -70% ...
Voir le deal

Partagez
 

 Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ;

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; 1bj8
Dahlia Betz Voïnov

Dahlia Betz VoïnovMessages : 42
Date d'inscription : 06/10/2020


Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; Empty
MessageSujet: Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ;   Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; EmptyMer 28 Oct - 4:19



life's never plays fair
Look: www
Mood: Hopefull
Time: 15PM

sang me sweet melodies but the day he did me wrong the song couldn't go on and on and on
Tu étais à la recherche des autres. Ceux qui étaient comme toi et Néméroff. Tu le sentais, vous ne pouviez pas être les seuls descendants ... Ou était-ce l'espoir qui te donnait une sensation telle que tu te raccrochais uniquement à cette dernière ? Tu ne savais pas, tu ne savais plus où tout cela te mènerait, mais tu ne désespérais pas. Tu te renseignais auprès des clients qui venaient à la bakery. Tu essayais d'être le plus discrète que possible, mettant sur la table le fait que l'aide des descendant pouvaient peut-être aider à la reconstruction de la ville, si les familles mettaient de côté leurs différents ... Ne nous mentons pas, le simple fait de dire ça te donnait envie de vomir. Evidemment que les familles n'aideraient pas.

Elles sont égoïstes, fourbes, irrespectueuses et se croient surtout au-dessus de tout. Ce ne serait même pas étonnant que les autres descendants aient fuit la ville où même trahi leur famille d'origine. S'ils avaient eu le même traitement que toi, tu ne pourrais leurs jetés la pierre, tu les encouragerais même. Si tu en avais eu l'envie, tu n'aurais pas hésité une seule seconde à mettre les Domaes six pieds sous terre en travaillant avec les Telekyns, mais être utilisé comme arme sans le moindre scrupule n'était pas trop ton délire. Les familles, tu les évites. Ce que tu veux ? Une famille à laquelle te raccrocher ... Qui d'autre qu'un autre descendant pourrait comprendre ce que tu ressentais après tout ...

En cherchant bien parmi tes sources, tu obtiens des informations assez vagues. Tu avais entendu plusieurs noms, mais un revenait assez souvent de la part des Domaes que tu avais interrogés de force. Quinzel, mh. Tu ne te souvenais pas avoir connue une demoiselle de ce nom quand tu étais encore une domae, mais qu'importe. Cherchant sur l'annuaire de la ville, tu avais vite eu une adresse. Cela dit, tu ne connaissais pas son nom, tu savais juste qu'elle habitait dans un appartement avec sa sœur, alors la recherche serait plus facile ... Une de tes rares amies chez les Domaes, suite à tes questionnements, avait pu t'obtenir un prénom, Harleen.

Après avoir fermé ta pâtisserie la veille, tu avais prévenu tes clients réguliers que pour des raisons exceptionnelles tu serais fermé durant l'après-midi. Pour le coup, les clients avaient fait l'effort de venir chercher ce dont ils avaient envie le matin, puis, aux alentours de midi, tu pouvais enfin fermer ta boutique. Clés en mains, tu te diriges vers l'appartement de la supposée descendante. Frappant à la porte, tu te racles la gorge puis, lorsque tu entends des mouvements derrière la porte, tu te présentes sans attendre.

— Eum… bonjour ! Désolée de vous déranger, je suis à la recherche de madame Harleen Quinzel… C’est bien ici ? »
ft Robyn Quinzel


Dahlia dit des bêtises en #62918B
Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; TUfMPGu

love ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.quederla-rpg.com/t3881-boite-aux-lettres-mlle-betz-vo
Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; G4b1
Robyn Quinzel

Robyn QuinzelMessages : 149
Date d'inscription : 23/03/2020


Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; Empty
MessageSujet: Re: Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ;   Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; EmptyJeu 29 Oct - 20:07

Life's never plays fair  
Robyn
Quinzel
Dahlia
Voïnov
Enfin une journée de repos. Je me tuais à la tâche et franchement, mon patron pouvait se montrer extrêmement casse couille... Bon, faut pas lui dire hein, il est mignon et j'aimerai bien l'emmener dans mon lit mais franchement, parfois il est chiant. Faut que je range les potions, que je fasse le ménage... Non parfois, j'ai l'impression qu'il me confond avec sa bonniche. Du coup, comme c'est mon jour de repos, j'en profite pour faire une laaaaarge grasse matinée. Enfin, si seulement Harleen voulait bien fermer sa putain de grande gueule.

Cette sale folle se sent obligée de parler aux plantes, aux animaux... sérieux, elle parle même à la mouche qui m'a empêchée de dormir toute la nuit ! A se demander si elle n'est pas un chouïa folle. J'hésite presque à la mettre dans un hospice. Bon du coup, ce matin elle m'a bien fait chier à chantonner et parler à tout va mais j'ai réussi à me rendormir juste après. J'avais prévu de faire le tour du cadran mais j'entendis quelqu'un frapper à la porte... Bon sang, mais ils ne peuvent pas respecter le sommeil des gens !

Je me tourne sur le côté pour remarquer qu'on était déjà l'après-midi. Mouais, pas assez dormie à mon goût. Je sors du lit, mettant mes chaussons et traîne du pied jusqu'à la porte d'entrée ; j'avoue que c'est un peu le bordel et que je caille avec la fenêtre que Harleen a ouvert ce moment... Je n'avais pas de pantalon, seulement une longue chemise de nuit donc mes petites jambes se les pelaient un peu. Je tourne la clé et tombe sur une demoiselle aux cheveux roses qui ne perd pas de temps à se présenter.

- Eum… bonjour ! Désolée de vous déranger, je suis à la recherche de madame Harleen Quinzel… C’est bien ici ?

- Ouais mais elle est pas là. Je suis sa sœur, elle a fait quoi encore ? Et si c'est pour nous vendre un truc, on a tout à la maison...

Franchement, je ne serais pas étonnée que cette demoiselle me présente sa carte de policière pour me dire que ma sœur avait fait n'importe quoi dans un bar ou qu'elle avait énervé les forces de l'ordre. Bon certes, je n'étais peut-être pas des plus aimables dans ma réponse mais faut me comprendre... Je viens de me réveiller ! Je crois que ma tenue le prouve ça.


Je cause en indianred
Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; 61106_s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; 1bj8
Dahlia Betz Voïnov

Dahlia Betz VoïnovMessages : 42
Date d'inscription : 06/10/2020


Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; Empty
MessageSujet: Re: Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ;   Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; EmptyJeu 29 Oct - 23:09



life's never plays fair
Look: www
Mood: Hopefull
Time: 15PM

sang me sweet melodies but the day he did me wrong the song couldn't go on and on and on
Une fois devant la porte, ton cœur se mettait à s'emballer. Tu espérais pouvoir la rencontrer, savoir ce qu'il se passerait avec les autres descendants est quelque chose que tu ne pouvais que t'imaginer jusqu'à aujourd'hui. Tu t'étais présentée en même temps que la porte commençait à s'ouvrir. Déglutissant, tu remarques que tu dérangeais peut-être, la personne t'ouvrant la porte étant vêtue de ce qui semblait bien être un pyjama.

Tu hésitais à dire que tu t'étais peut-être trompée de personne, mais ça serait bizarre, de un parce qu'elle venait de confirmer que la personne que tu cherchais habitait bel et bien ici et d'une autre part parce que ça n'aurait eu aucun sens. Soupirant doucement, tu poses ta main sur ta poitrine, observant la demoiselle devant toi de la tête aux pieds, toussant discrètement pour éclaircir ta voix.

— Oh, c'est embêtant. Non, non je ne suis en aucun cas là pour de la publicité ou autre ... »

Je suis là parce que je suis aussi une descendante de Daichi et j'aimerais apprendre à connaître ma cousine lointaine ? Peut-être pas une bonne idée de balancer de telle information à quelqu'un dont tu ne connaissais rien et encore plus si c'est sur le pas de la porte. Te creusant la tête, qu'est-ce qui pourrait vraiment être potable comme excuse ... ? Tu n'en avais aucune foutre idée, mais tu ne pouvais pas rester planté là, alors tu sors le premier truc qui te viens en tête.

— Je suis là pour une interview, pour un petit journal, vous savez si elle arrive bientôt, je peux attendre ... »

C'était la pire excuse possible, quoi que ... Déglutissant, tu souris timidement à la demoiselle s'étant présentée comme étant la sœur de la personne qui suscitait ta convoitise. Peut-être qu'elle pourrait répondre à tes questions à la place de sa sœur qui sait ... ? Penchant la tête d'un côté, tu poses ton index sur ta joue.

— Ou, si vous voulez répondre à quelques questions à sa place c'est possible, vous êtes sœurs vous devez bien vous connaître. »

Et, si elles sont sœurs, elle doit forcément être une descendante elle aussi. Tu n'avais pas eu cette information avant de venir ici, ce qui éveillait de la curiosité, mais aussi une envie débordante d'en savoir plus sur elle également. Souriant, tu étais tout de même toujours sur le paillasson, alors tu ne te réjouissais qu'à moitié, il faudrait encore qu'elle daigne vouloir te laisser entrer dans l'appartement pour passer aux choses sérieuses.
ft Robyn Quinzel


Dahlia dit des bêtises en #62918B
Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; TUfMPGu

love ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.quederla-rpg.com/t3881-boite-aux-lettres-mlle-betz-vo
Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; G4b1
Robyn Quinzel

Robyn QuinzelMessages : 149
Date d'inscription : 23/03/2020


Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; Empty
MessageSujet: Re: Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ;   Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; EmptyVen 30 Oct - 10:31

Life's never plays fair  
Robyn
Quinzel
Dahlia
Voïnov
Je ne voulais pas me montrer désagréable -enfin si un peu- mais j'en avais un peu marre de ces publicitaires débiles qui entraient dans les immeubles pour faire du porte à porte. Ca, c'est parce que les gens laissaient les portes d'entrée ouverte et laissaient entrer n'importe qui... Alors on se retrouvait avec des personnes qui voulaient nous vendre des frigo, du maquillage et d'autres trucs. Mais non, apparemment, elle n'était pas là pour ça. Je fronçais une nouvelle fois les sourcils, ah non hein... Je refuse de me faire casser la gueule à la place de ma sœur !

- Je suis là pour une interview, pour un petit journal, vous savez si elle arrive bientôt, je peux attendre ..

Une interview ? Un journal ? Elle ne m'avait pas dis qu'elle avait un rendez-vous de la sorte et Harleen était tellement crâneuse qu'elle n'aurait pas manqué de me rappeler qu'elle allait avoir une interview. La demoiselle insista sur le fait que je pouvais également répondre aux questions à sa place, puisque nous étions sœurs, nous devions nous connaître ; c'est vrai que je sais comment elle range son armoire -aka mal- et qu'elle parle comme une folle aux animaux. Evidemment, ce seront des trucs à ne pas dire pour ne pas entacher sa réputation mais... elle ne m'avait prévenu de rien.

- Oh mais avec plaisir. Je me décale avant de me stopper net. Attendez. Un petit journal... Je croyais que cette grognasse de Midford avait le monopole de la presse ? Vous ne bossez pas pour elle ?

Je ne l'avais jamais rencontré en personne et encore heureux car je la détestais. Cet article qu'elle avait publié que ma mère était un vrai tissu de mensonge et un torchon sans nom ; malheureusement, c'était le seul putain de journal -qui faisait parler de lui- dans cette ville... Les autres étaient facilement écrasés par son ego surdimensionné. Si elle ne bossait pas pour elle, je ne voyais aucun inconvénient à la laisser entrer et lui proposer un café, un thé, de l'eau, du jus d'orange... Je suis de mauvais poil le matin mais pas une sagouin non plus.

- Au faite, comment vous avez dis que vous vous appelez ?

Je ne sais même pas si elle me l'avait dit. Je me décalais et la laissais entrer, m'excusant au passage pour le désordre... C'était à moi de passer un coup de balais et j'avais prévu de le faire en fin d'après-midi. Je l'invite à se rendre dans le salon et lui propose quelque chose à boire ; personnellement, je vais dans la cuisine qui donnait sur le salon pour me préparer un thé histoire de bien me réveiller. J'avoue que j'avais les yeux qui piquaient... Je sors une tasse -ou deux selon sa demande- et y rajoute du sucre.

- Vous saviez que Harleen adorait se balader à poil dans l'appartement ? Au final, heureusement que vous êtes tombée sur moi ! J'ai au moins la décence de porter une chemise de nuit.

Et pan dans les dents.

- Vous voulez savoir quoi sur Harleen au fait ?


Je cause en indianred
Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; 61106_s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; 1bj8
Dahlia Betz Voïnov

Dahlia Betz VoïnovMessages : 42
Date d'inscription : 06/10/2020


Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; Empty
MessageSujet: Re: Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ;   Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; EmptyVen 30 Oct - 20:38



life's never plays fair
Look: www
Mood: Hopefull
Time: 15PM

sang me sweet melodies but the day he did me wrong the song couldn't go on and on and on
Il est vrai qu'à cet instant précis tu te rendais compte de ta stratégie foireuse. Regardant la demoiselle à la porte sans perdre la face, sourire peint sur le faciès. Tu avais bien fait de prendre un petit sac avec toi dans lequel tu y mettais souvent un petit carnet au cas où tu azurais une idée de pâtisserie en tête. Tu hochais la tête lorsqu'elle dit que ce serait avec plaisir qu'elle répondrait à tes questions à la place de sa sœur, dieu soit loué. Néanmoins, alors qu'elle s'apprête à te laisser entrer, elle se stop net, parlant du journal tenu par Abbygaëlle Midford. Presque machinalement, tu ne peux pas t'empêcher de rire à gorge déployée. Toi, travaillé pour elle ? Mourir serait plus agréable.. Tu avais plutôt envie de voir la dépouille de son corps sur son journal. Reprenant tes esprits, tu toussotes, passant ta main dans tes cheveux, arrangeant une mèche.

— Plutôt mourir que de travailler pour cette vipère qu'est Midford. »
Dis-tu d'un ton sec, froid, sans même t'en rendre compte. S'il y avait bien une chose avec toi, c'est que tu avais la rancune tenace lorsque l'on venait à faire du mal à tes proches, surtout lorsqu'il s'agissait de Néméroff.

Reprenant tout de même un air sérieux, tu regardes la demoiselle, qui d'ailleurs semblait dans la même tranche d'âge que toi, ou du moins tu en avais l'impression, sourire de nouveau sur le visage. Tu ouvres un peu plus les yeux lorsqu'elle te demandait comment tu t'appelais, effectivement, tu ne t'étais pas présenté comme il ce le devait.

— Oh, oui, veuillez m'excuser, j'en perds mes bonnes manières. Je m'appelle Dahlia Voïnov, enchantée. »

De ta voix douce et angélique, les présentations venaient d'être faites. La demoiselle se décale doucement, te laissant donc accès à l'appartement. Tu regardes les lieux, effectivement ce n'était pas parfaitement rangé, mais ça ne pouvait pas être pire que l'appartement de ton frère lorsque tu le laissais seul quelques jours. Tu soupires, reportant ton attention sur la jeune femme à la chevelure flamme lorsqu'elle s'exprimait. Tu rigoles un coup, tu ne t'attendais pas à ce genre de révélations, dans un premier temps et dans un second, sans même avoir plus d'informations, tu adorais déjà la relation qu'elles avaient entre sœur ... Soupirant doucement, tu demandes si tu pouvais t'asseoir avant de te poser sur le canapé de leur salon, sortant ton carnet de ton sac pour faire plus ... Professionnelle ?

— Ce que j'aimerais savoir sur votre sœur, mh. Beaucoup de choses en sommes, mais tu prendrais ton mal en patience. Avant toutes choses, comment ça se passe pour vous, en tant que citoyennes, depuis la nuit de fer ? A-t-elle été suscitée, bien qu'elle ne soit qu'éthologue, par les médecins, en soutiens ? Dis-tu, voulant tout de même en savoir plus, tu ne t'y connaissais pas vraiment dans ce genre de métiers ... Enfin, je vous avouerais ne pas être à l'aise avec ce genre de sujet, madame ... ? En y réfléchissant bien, tu ne connaissais toujours pas le nom de ta possible cousine. Je crois bien que nous avons toutes deux oubliées de se présenter l'une à l'autre. »
ft Robyn Quinzel


Dahlia dit des bêtises en #62918B
Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; TUfMPGu

love ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.quederla-rpg.com/t3881-boite-aux-lettres-mlle-betz-vo
Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; G4b1
Robyn Quinzel

Robyn QuinzelMessages : 149
Date d'inscription : 23/03/2020


Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; Empty
MessageSujet: Re: Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ;   Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; EmptySam 31 Oct - 20:33

Life's never plays fair  
Robyn
Quinzel
Dahlia
Voïnov
- Plutôt mourir que de travailler pour cette vipère qu'est Midford.

- Bonne réponse.

Elle avait même le droit à un café ou un thé gratuit pour m'avoir offerte cette bonne réponse. Je traînais du pied jusque dans la cuisine où je continuais ce que me disait la demoiselle qui s'appelait Dahlia. Oh, c'était un beau prénom ! Je me fis chauffer mon petit café au lait avant de prendre une grande gorgée ; parlant au passage de la manie de ma sœur de se balader dans cet appartement en tenue de Eve. A tous les coups, il s'agissait d'une interview très sérieuse concernant son boulot et je serais ravie que ce genre de petites anecdotes apparaissent dans l'article.

- Ce que j'aimerais savoir sur votre sœur, mh. Avant toutes choses, comment ça se passe pour vous, en tant que citoyennes, depuis la nuit de fer ? A-t-elle été suscitée, bien qu'elle ne soit qu'éthologue, par les médecins, en soutiens ? Enfin, je vous avouerais ne pas être à l'aise avec ce genre de sujet, madame ... ? En y réfléchissant bien, tu ne connaissais toujours pas le nom de ta possible cousine. Je crois bien que nous avons toutes deux oubliées de se présenter l'une à l'autre.

- Oh tiens oui... J'ai zappé de me présenter ! Je m'appelle Robyn.

Bon, on pouvait mettre ça sur le fait que j'étais à moitié réveillée ? Oui allez, c'est une bonne excuse. Je prie le temps de réfléchir avant de répondre à cette question. Est-ce qu'elle a été suscitée ? Non, je ne crois pas. Et puis, pourquoi elle ne me pose pas la question à moi ? Enfin bref.

- Citoyennes, nous ? Non, non ! Elle et moi, on est Télé...

Je m'arrêtais d'un seul coup ayant la petite voix crispante de Harleen me disant "si tu dis que je suis Télékyn, je t'encastre dans le mur"... Je me souviens qu'elle m'avait répété cette phrase toute mon enfance et encore aujourd'hui en se disant que j'allais gaffer. Je pourrais. Mais j'avoue que je préférais garder cette information coup de pute pour le jour où elle me ferait un sacré coup de couteau dans le dos. Je détournais les yeux sur le bouquin qui se trouvait au sol.

- ...ologue. Téléologue. Enfin vous voyez quoi.

Qu'est-ce que je disais bon sang ? Je ne savais même pas si c'était vrai ce que je raconte ! Je lui fis dos quelques instants et levais les yeux vers mon placard, je pris un verre pour venir couler l'eau du robinet ; ma tassa de café dans mon autre main et je m'approche de Dahlia pour venir m'asseoir à ses côtés sur le canapé. Je lui tendis le verre d'eau.

- Mais sinon j'ai du café ou du thé si vous préférez hein... Je prends une courte pause. Enfin sinon... Je crois pas qu'elle ait été appelée. Elle était trèèèèès inquiète pour ses bestioles et ses plantes. Vous n'imaginez pas l'état dans lequel je l'ai retrouvé le lendemain ! "Oh mais tu te rends compte, Bob est mort !", "Comment va faire Georgette sans son Hubert !", "Ils m'ont dit que c'était horrible comme une nuit !"... Je vous dis pas, une vraie hystérique.

Je crois que tous les jours, elle m'emmerdait avec ses bestioles mortes vivantes. Mais euh, sinon, non elle n'avait pas été réquisitionnée comme la plupart des personnes issues du milieu médical. Je regardais si elle prenait des notes et décidais de ramener le sujet un peu à moi... Après tout, pourquoi ce serait Harleen qui aurait le droit à tous les mérites ?

- Moi par contre, j'ai énormément de boulot ! Je travaille dans l'herboristerie dans la Vieille Ville. Du coup, ben il y a beaucoup de monde qui viennent dans ce bar à chicha... euh dans ce bar de... soins.


Je cause en indianred
Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; 61106_s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; 1bj8
Dahlia Betz Voïnov

Dahlia Betz VoïnovMessages : 42
Date d'inscription : 06/10/2020


Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; Empty
MessageSujet: Re: Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ;   Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; EmptySam 31 Oct - 21:30



life's never plays fair
Look: www
Mood: Hopefull
Time: 15PM

sang me sweet melodies but the day he did me wrong the song couldn't go on and on and on
Alors, vous aviez déjà un point commun. Vous haïssiez toutes les deux la dirigeante du plus grand journal de la ville, serait-ce pour cela qu'elle t'avait laissé entrer sans broncher ? Il y avait de fortes chances que ça soit ça. Tu avais donc enlevé donc, évidemment, retiré tes chaussures dans l'entrée prévue à cet effet, prenant place sur le canapé de leur appartement qui, soit dit en passant, était très confortable. Tu essayais de remarquer des choses dans la pièce qui pourrait t'être utile pour tes questions et, peut-être, sur ton questionnement principal, les descendants. D'ailleurs, elle en avait profité pour se présenter juste après la tonne de questions que tu avais posées. Tu n'avais pas fait dans la dentelle, certes, mais étant donné que tu n'étais pas venue pour ça à la base, tu n'hésitais pas à sortir toutes questions pouvant faire sens, sinon, tu les oublierais et ce serait plutôt catastrophique pour ta pseudo image ... Soupirant, après qu'elle ce soit présenté, elle dit quelques syllabes qui t'hérissent les poils. Elles sont avec les télékyns ? Tu fronces les sourcils à cette gaffe faite par Robyn, ne relevant pas tout de suite son erreur.

Cela dit, tu ne comprenais pas. Elle avait essayé de se rattraper comme elle le pouvait ... D'ailleurs, Téléologue c'était vraiment quelque chose qui existait ? Tu arques un sourcil, étouffant un rire. Tu voulais la mettre en confiance, ce serait bête de gâcher tant d'efforts ... Robyn vient s'installer à côté de toi finalement, te tendant un verre d'eau que tu prends volontiers, prenant directement une gorgée du liquide avant de poser le verre sur leur table de salon. Elle répondait ensuite à tes questions, tu écoutais avec attention, sortant ton carnet pour y noter deux trois passages. De ce qu'elle te disait, Harleen semblait plus folle que descendante, mais tu ne t'y connaissais pas trop en pouvoirs télékyns, peut-être était-ce pour ça ? Tu souffles sur ta frange, en écoutant la description de Robyn, Harleen semblait être une personne assez spéciale, mais marrante. Tu ne pouvais pas t'empêcher de rire un chouïa à ces petites descriptions.

Mais, tu n'avais pas prévue que la discussion se détourne sur Robyn. Tu arquais un sourcil lorsqu'elle se mit à parler d'elle. En soit, tu voulais apprendre à les connaître toutes les deux, après tout même si elles sont des descendantes télékyns, elles restaient tout de même tes cousines ... Bien que le fait qu'elle soit avec eux te fassent grincer des dents. Tu ne comprenais pas ... Peut-être que les télékyns étaient plus sympathiques avec leurs descendants ... ? Tu n'en saurais pas plus pour le moment, ou du moins, pas dans la seconde. Elle avait donc beaucoup de boulot la demoiselle, travaillant pour un herboriste dans la vieille ville. Posant ton coude sur ton genou, tu l'observes, souriant. Tu pourrais presque t'habituer à ce genre de discussion. Tu rigoles lorsqu'elle parle de bar à chicha, tu imaginais que ça devait être comme ça qu'elle considérait l'endroit, ou alors il avait pris feu et c'était une métaphore ? Dans tous les cas, tu ris un peu, notant quelques trucs dans ton carnet.

— Ah ? Ça doit être quelque chose de travailler dans ce genre d'endroit, vous faites des potions etc ? J'imagine que les gens doivent ce rués sur les potions de guérisons pour les blessures et tout ce qui s'en suit. »

Prenant une autre gorgée d'eau, tu observais Robyn, peut-être que tu ne devrais pas laisser passer son erreur de tout à l'heure ... Les gaffes c'était de famille aussi ? Te raclant la gorge, tu te lances dans la gueule du loup.

— Mh, désolée de revenir dessus, mais ... Bien tenté le coup du Téléologue, mais ça n'existe pas. Maintenant, je viens sans aucune arrière-pensée, mais ... Pourquoi les télékyns ? Soufflant du nez, pour la mettre en confiance, tu décides de lui donner quelques infos sur ton passé sans vraiment tout dévoiler. Plus jeune, j'étais chez les domaes et ... J'en suis partie, les familles n'attirent que des problèmes. »

La bombe étant balancée, tu espérais que tu ne te ferais pas virer de l'appartement comme une malpropre.
ft Robyn Quinzel


Dahlia dit des bêtises en #62918B
Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; TUfMPGu

love ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.quederla-rpg.com/t3881-boite-aux-lettres-mlle-betz-vo
Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; G4b1
Robyn Quinzel

Robyn QuinzelMessages : 149
Date d'inscription : 23/03/2020


Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; Empty
MessageSujet: Re: Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ;   Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; EmptyDim 1 Nov - 20:45

Life's never plays fair  
Robyn
Quinzel
Dahlia
Voïnov
Est-ce que l'on pouvait dire que je m'étais rattrapée en beauté ? Personnellement, j'étais plutôt fière de mon rattrapage mais mon instinct me disait que j'allais me faire défoncer d'ici quelques minutes et que si Harleen venait à l'apprendre, elle allait me sonner les cloches. J'avais changé rapidement de sujet et je faisais en sorte que ça tourne autour de moi un peu ; c'était sympa de métier de Harleen hein.. mais le mien était pas mal aussi. Et puis, je faisais au moins des trucs pour soigner les gens... Des trucs utiles quoi contrairement à ma soeur qui se contentait d'observer des animaux toute la journée.

- Ah ? Ça doit être quelque chose de travailler dans ce genre d'endroit, vous faites des potions etc ? J'imagine que les gens doivent ce rués sur les potions de guérisons pour les blessures et tout ce qui s'en suit.

- Moi je vends juste... C'est mon patron qui s'occupe des potions. D'ailleurs, ne dîtes pas que c'est un bar un chicha, il n'aime pas que j'appelle son bar comme ça...

Si cet article venait à être publié et que Orphans tombait sur cette expression, j'allais tout simplement me faire niquer... Déjà que j'avais eu le droit à des tenues un peu limite pour mon premier jour, je préfère ne pas imaginer la suite de sa vengeance si il venait à apprendre que j'avais sortie cette expression à une journaliste. Je pensais que tout se passait bien mais la demoiselle ne perdit pas de temps à repartir sur ma gaffe d'y a quelques secondes.

- Mh, désolée de revenir dessus, mais ... Bien tenté le coup du Téléologue, mais ça n'existe pas. Maintenant, je viens sans aucune arrière-pensée, mais ... Pourquoi les télékyns ? Plus jeune, j'étais chez les domaes et ... J'en suis partie, les familles n'attirent que des problèmes.

Petit bug de quelques secondes. Comment je pouvais faire pour changer de sujet ?

- Vous saviez que le vrai prénom de Harleen était Félicia ?

Cette fois, c'est sûr, j'allais réellement me faire défoncer. Je venais de révéler officiellement à la presse deux secrets de Madame Quinzel, première du nom. Bon, cette révélation n'était pas siiiiiiiiiii folle que ça et la personne qui oserait l'appeler Félicia allait se prendre une tarte dans la gueule. Voyant que ça ne le relançait pas réellement de sujets et que ce n'était pas non plus quelque chose d'exceptionnelle, je me vis dans l'obligation de répondre à cette question.

- Je sais... C'est bizarre qu'une descendante de Daichi aille chez les Télékyns. Elle était chez les Domae au début et après je ne sais pas... elle a pété un plomb ou elle a suivi le grand amour pour aller chez les Télékyns ! A moins que ce n'était que pour faire chier notre mère... Et moi, ben j'ai juste suivi. Puis de toute façon, je ne suis pas réellement concernée par cette histoire de descendance donc je m'en tapais de l'avis des autres. Par contre, ouais je sais que cette décision n'a pas fait plaisir aux Domae.

Je baissais les yeux, un peu honteuse. Je voulais faire mon intéressante et voilà que je me retrouvais un peu bloquée ; si elle notait vraiment ces informations, je crois que ma sœur allait tout simplement m'encastrer puis me démembrer avant de me donner à ses animaux de laboratoire.

- C'est vrai que les Familles apportent quelques petits problèmes... mais c'est pas siiiiiiiii mal non plus.


Je cause en indianred
Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; 61106_s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; 1bj8
Dahlia Betz Voïnov

Dahlia Betz VoïnovMessages : 42
Date d'inscription : 06/10/2020


Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; Empty
MessageSujet: Re: Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ;   Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; EmptyLun 2 Nov - 10:07



life's never plays fair
Look: www
Mood: Hopefull
Time: 15PM

sang me sweet melodies but the day he did me wrong the song couldn't go on and on and on
Donc, au final, la conversation commençait effectivement à bien dériveré sur autre chose que la sœur de la demoiselle. Si tu étais venue de base bel et bien pour connaître Harleen, tu te rendais compte que tu devais aussi apprendre à connaître Robyn et, pour le coup, tu avais l'impression d'avoir un bon feeling avec elle. Tu la trouvais plutôt intéressante et drôle ... Mais tu te reconnaissais en elle pour sa petite étourderie de plus tôt. D'ailleurs, à ta question précédente, elle avait répondu qu'elle vendait plus qu'elle ne s'occupait des potions. Dommage, ça devait être intéressant de savoir faire et vendre des potions et, en bonne curieuse que tu es, tu aurais bien aimé en savoir un peu plus, mais soit. Au pire, il suffirait juste que tu passes lui rendre visite dans la boutique où elle travail pour en apprendre plus, bien que ... Tu t'avances peut-être un peu trop, pour le moment, elle essayait plutôt de mener la discussion sur un tout autre sujet. De plus, elle s'inquiétait de ce que tu pourrais publier dans ce fameux journal fictif que tu avais inventé pour t'introduire chez tes cousines ... D'ailleurs, comment elle le prendrait ? D'un coup, tu paniques un peu intérieurement, mais ne laisse pas paraître grand-chose, tu ne devais pas encore risquer de griller ta chance de pouvoir leur parler ...

Toussant après sa phrase, tu retenais tout de même l'information qu'elle venait de donner. Tu trouvais ça drôle, peut-être qu'elle n'aimait juste pas son prénom, bien que tu le trouvais cool pour ta part. Mais bon, perdue dans tes pensées, tu ne réagissais pas plus que ça, ce qui a pour but de déclencher quelque chose que tu te décarcassais à avoir. Ses premiers mots engendrent de la stupéfaction, ainsi qu'un petit sursaut de ta part. Dans un premier temps, parce que c'était sorti facilement de sa bouche que tu ne pouvais pas imaginer comment sa sœur hurlerait sur elle en l'apprenant, surtout si elle cherchait à le cacher comme Néméroff ... Te raclant la gorge, tu comprenais à peu près Harleen, sur tous les points énoncés par Robyn. Bien que la seule chose qui était encore floue dans ta tête fût le fait qu'elle ai rejoint une autre des familles. Et puis .... Est-ce que les télékyns étaient au courant de ça ? Beaucoup de questions en perspectives, mais tu préférais la laisser terminer ce qu'elle avait à dire.

— Petits problèmes ? Tu pouffes de rire. Laissez-moi rire. »

Levant les yeux au ciel, tu ne pouvais pas t'empêcher de lui répondre directement après sa dernière phrase. Les familles sont peuplées des pires habitants de cette ville, à quelques exceptions près ... Mais tu en étais persuadée. Soupirant doucement, tu ranges ton carnet, prenant une gorgée d'eau avant de tourner la tête vers Robyn. Alors, comment tu allais annoncer ça ... Pour l'instant, tu préférais rester sur l'essentiel. Peut-être que tu ne lui avoueras jamais être pâtissière et non pas journaliste, qui sait. En tout cas, tu déposes ton verre de nouveau.

— Descendante de Daichi chez les télékyns hein. Votre ... Je vais te tutoyer, cousine. Enfin, si je peux me permettre de t'appeler ainsi. »

Tu souris à Robyn, te levant du canapé en te mordant le bout de ton ongle, sans l'abîmé, faisant les cents pas.

— Bien que je pense que Harleen va t'assassiner pour avoir dit tant de choses, je suis assez contente. Je suis une descendante également et, mh, comment dire ... »

Il y avait-il plusieurs façons d'expliquer tout ça ? Peut-être pas, ou alors, pour elles qui ont toujours eu quelqu'un sur qui compter, ce serait peut-être une chose incompréhensible. Chercher des étrangers pour nouer des liens avec eux sans savoir sur qui tomber, c'était tout de même risquer.

— J'ai été rejetée par les domaes et plus encore ... Du coup je cherchais des gens qui me comprendraient sans prendre peur de ... moi ? Je sais ça parait dingue. Je me raccrochais à l'idée que les descendants seraient une bonne famille pour moi. »

Mains sur tes hanches, tu fixes Robyn, elle n'était donc pas une descendante, tu te demandais ce qu'elle ressentait par rapport à ça. Chanceuse, envieuse de sa sœur ? Les deux choix étaient plausibles en soit, mais bon. Soufflant sur tes mèches rebellent, tu déambules dans le salon faisant de grands ronds en boucle, main sur le menton, l'air pensive.
ft Robyn Quinzel


Dahlia dit des bêtises en #62918B
Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; TUfMPGu

love ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.quederla-rpg.com/t3881-boite-aux-lettres-mlle-betz-vo
Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; G4b1
Robyn Quinzel

Robyn QuinzelMessages : 149
Date d'inscription : 23/03/2020


Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; Empty
MessageSujet: Re: Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ;   Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; EmptyLun 2 Nov - 23:43

Life's never plays fair  
Robyn
Quinzel
Dahlia
Voïnov
- Petits problèmes ? Laissez-moi rire.

- Oui bon. C'est une question de point de vue ça.

Nous n'allions quand même rentrer dans ce débat. Oui certes, il arrivait que l'on nous cause quelques petits soucis en ville mais ça va... Et puis de toute façon, l'Alliance ne faisait pas forcément mieux parfois. Eh, on en parle de la dernière attaque contre le Gouvernement hein ? Ce n'était pas notre idée ça ! Bref, ne lançons pas une guerre ! Je la vois ranger le carnet tandis que le fronçais les sourcils ; ah, c'était déjà terminé ? Dommage, je pensais que ça allait bien entre nous.

- Descendante de Daichi chez les télékyns hein. Votre ... Je vais te tutoyer, cousine. Enfin, si je peux me permettre de t'appeler ainsi.

Cou...sine ? Je fronçais encore plus les sourcils en me demandant si elle venait de péter un plomb comme Harleen ; décidément, c'était la période en ce moment ? Dahlia se levait avant de faire les 100 pas dans mon salon, me rendant encore plus septique sur la tournure des événements. Bon, d'après elle, je risquerais de me faire assassiner par ma sœur mais la suite me perturba d'autant plus... Elle, une descendante ? Mouais, elle faisait certainement parti de ces fous qui espéraient avoir des informations et qui s'imaginaient des choses.

- J'ai été rejetée par les domaes et plus encore ... Du coup je cherchais des gens qui me comprendraient sans prendre peur de ... moi ? Je sais ça parait dingue. Je me raccrochais à l'idée que les descendants seraient une bonne famille pour moi.

- Attends, attends. Tu es réellement une descendante de Daichi ? Non parce que des gens qui s'imaginent ou espèrent avoir un centième de Daichi hein.
Je fais une courte pause. Tu n'es pas journaliste, n'est-ce pas.

Bon, d'un côté tant mieux comme ça je n'aurais pas à expliquer à ma sœur pourquoi toutes les informations se retrouvaient dans un petit journal de la ville ; encore faut-il que cette soit disant cousine n'ait pas une langue bien pendue comme Harleen. Autant dire que d'ici quelques minutes, le monde entier sera au courant d'ici quelques heures. M'enfin, je comprenais que je ne faisais pas partie de cette joyeuse petite famille et que je n'étais pas concernée par cette histoire de descendance.

- M'enfin, je dirais à Harleen que t'es passée. Laisse-moi une adresse, je la lui donnerai... Pas sûre que ça donne quelque chose mais bon. Je me levais. Bon ben, du coup au revoir ? Je ne suis pas une descendante, je ne fais pas partie de votre joyeuse famille donc je pense que tu t'en fiches de moi.

Autant dire que les seuls descendants, cousins ou membres de la famille que j'avais rencontré, c'était seulement pour parler avec Harleen. Savoir si elle avait son pouvoir, savoir si elle comptait revenir chez les Domae et d'autres conneries de ce genre... Généralement, je partais dans ma chambre car la discussion tournait que autour madame la descendante et j'étais un peu ignorée dans ces moments-là. Pourquoi est-ce que ça changerait aujourd'hui ? Je baissais les yeux et je sentais ma gorge se serrer.


Je cause en indianred
Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; 61106_s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; Empty
MessageSujet: Re: Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ;   Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ; Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Life's never plays fair ☆ Robyn Quinzel ;
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Rps 2020-