La ville est en Décembre 2020
-35%
Le deal à ne pas rater :
WD Elements Disque dur portable externe 5 To USB 3.0
99.99 € 152.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Un voyage rocambolesque [ft. Adel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Un voyage rocambolesque [ft. Adel] 2zra
Arias E. Blom

Arias E. BlomMessages : 525
Date d'inscription : 07/06/2015


Un voyage rocambolesque [ft. Adel] Empty
MessageSujet: Un voyage rocambolesque [ft. Adel]   Un voyage rocambolesque [ft. Adel] EmptyDim 8 Nov - 18:37



Un voyage rocambolesque


Depuis « l’officialisation » de notre relation, du moins entre nous, je me sentais bien plus allégé. J’avais envoyé des lettres à mon père et à la femme que je devais épouser pour leur dire ce que je ressentais et comment je voyais cet union. Au final, la nouvelle fût plutôt bien prise par la princesse de Norvège, qui elle non plus ne semblait pas vouloir de cette union. Je ne pouvait pas en dire autant de mon père qui me laissait jusqu’à la fin de l’année pour revenir en Suède et répondre de mes sentiments. J’avais préféré ne pas brusquer les choses avec Adélaïde, laissant deux mois s’écouler pour profiter de notre relation.

Aujourd’hui était le jour du départ et pour l’occasion Adélaïde était venue dormir à la maison. Il était tôt, mais au moins n’arriverions nous pas en milieu de soirée en Suède. Je préparais ma valise qui en soit était assez légère étant donné que j’avais bien des affaires dans mon pays natal. Je prenais le courrier que je n’avais pas le temps de lire, je verrais tout cela en Suède. Je regardais la demoiselle arriver avec ses affaire, toute prête, mais je la sentais un peu stressée, qui ne le serais pas après tout ?

- Ne t’en fait pas, je suis là, tout se passera bien.

Je lui souriais en lui tendant la main et nous partîmes prendre la mer en amoureux rencontrer mon père. Le voyage se déroula parfaitement hormis une tempête maritime qui chahuta le navire à l’approche des côtes européennes. L’entrée dans la mer du Nord fût calme et on accosta à Göteborg accueillit par une garde royale. Le reste du trajet se fit en train pour rejoindre Stockholm où nous séjournerions pour quelques jours. Je tentais jusque là de rassurer au mieux ma petite amie et puis la découverte de la Suède semblait la ravir plus que la stresser je pense.

Une fois devant les portes du palais royale, je sentais une pointe de stress venir, nous n’allions pas de suite rencontrer mon père, il était tard après tout, mais revenir au pays en compagnie de celle que j’aime me faisait quelque chose. Je n’imaginais même pas comment elle pouvait se sentir en sachant qu’elle rencontrerait mon père bientôt.

J’avais prit congé des domestiques venus prendre nos bagages pour guider celle que j’aime dans notre chambre. Je m’allongeais sur le lit, la fatigue me rattrapant légèrement. Je fixais le plafond, questionnant Adélaïde sur ses envies et ses impressions.

- Alors ? Comment trouve tu la Suède ? Tu a envie d’en voir plus ? Nous pourrions manger en ville ou tranquillement ici, au palais. Enfin, déjà posons nos valise et on avisera, on un peu de temps avant l’heure du dîner.

Je ne voulais pas aborder le sujet de mon père maintenant, nous le croiserions peut-être dans les couloirs du palais mais cela m’étonnerais, il doit être assez occupé à cette heure et pour le dîner il nous éviterais surement, préférant une audience privée. J’essayais donc de lui changer les idées, mais je ne suis pas dans sa tête… Je lui fît signe de me rejoindre sur le lit, profiter d’un moment de calme pour décider de cette soirée avant la rencontre avec mon père demain.



(c) Agora






Un voyage rocambolesque [ft. Adel] 7y6o
~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~

Un voyage rocambolesque [ft. Adel] 2jqf

Un voyage rocambolesque [ft. Adel] Unknown

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Un voyage rocambolesque [ft. Adel] 1bj8
Adélaïde Chesterfield

Adélaïde ChesterfieldMessages : 265
Date d'inscription : 06/06/2019


Un voyage rocambolesque [ft. Adel] Empty
MessageSujet: Re: Un voyage rocambolesque [ft. Adel]   Un voyage rocambolesque [ft. Adel] EmptyMar 10 Nov - 21:43

 
Un voyage rocambolesque

Le jour J était arrivé. Je n'avais pas dormi la veille, beaucoup trop perturbée à l'idée de faire ce voyage en Suède ; si bien que j'avais les yeux éclatés le matin. J'avais donc fait le choix de prendre du café histoire d'être réellement en forme... Généralement, j'évitais car cette boisson avait tendance à m'exciter beaucoup trop mais il devenait mon meilleur ami lorsque j'avais fais nuit blanc. Ma valise était prête. J'avais emporté des vêtements de chaud et surtout... beaucoup de livres traitant de la Suède.

Cela faisait deux mois que je m'étais entraînée à prononcer un "bonjour, comment allez-vous" en Suédois histoire de paraître un minimum cultivée devant son père. J'étais déjà à l'origine d'un mariage raté entre son fils et la princesse du Finlande, je pouvais au moins faire l'effort d'apprendre quelques mots de politesse dans sa langue. Evidemment, Arias tentait de me rassurer le plus possible mais j'étais une véritable boule de nerf et toujours active... Je restais dans ma cabine toute la journée et toute la nuit, dès que quelqu'un entrait, on pouvait me retrouver le nez dans un bouquin et coupée du monde.

Arrivée au pays, mes yeux s'étaient émerveillés devant les paysages magnifiques. Je n'avais jamais voyagé dans ma vie et ce pays était le premier pays étranger que je voyais de mes propres yeux ; pendant un court instant, le stress avait disparu et j'avais pu lever le nez de mes bouquins sans ressentir de boule au ventre. Malheureusement, tout ceci disparu une fois arrivés au palais. Je m'attendais à me faire accueillir par son père mais fut plutôt déçue de croiser les domestiques... Je saluais chaque personne que je croisais et avais insisté pour garder ma valise près de moi.

Ce n'est pas que je n'ai pas confiance, loin de là... mais je ne suis pas en sucre aux dernières nouvelles, je suis encore capable de porter ma valise moi-même, aussi lourde soit-elle. Nous arrivâmes dans la chambre que j'allais partager avec Arias ; elle était grande, belle et j'avoue qu'il faisait beaucoup plus chaud dedans que dehors. Autant les paysages étaient magnifiques... autant la température. Mes doigts étaient tellement gelés que rien fermer le poing me faisait affreusement mal. Je remarquais Arias s'allonger sur le lit mais je restais debout, la valise toujours en main. Le stress avait atteint son pic.

- Alors ? Comment trouve tu la Suède ? Tu a envie d’en voir plus ? Nous pourrions manger en ville ou tranquillement ici, au palais. Enfin, déjà posons nos valise et on avisera, on un peu de temps avant l’heure du dîner.

- Je suis sûre que ton père va me détester.


C'était le seul sujet qui me turlupinait actuellement. Evidemment que je voulais voir plus du pays mais je n'arrivais pas à m'imaginer rouler en calèche dans les rues de Stockholm si le Roi en personne ne voulait pas de moi dans son pays. Je remarquais qu'il me proposait d'aller s'asseoir à ses côtés et je me contentais de lui tourner le dos ; il se passait tellement de choses dans ma tête que je n'arrivais plus à remettre les choses au clair. Je m'approchais de la fenêtre, regardant dehors pour tenter de me changer les idées.

- Et puis, j'ai l'impression d'avoir blessé tes domestiques en voulant porter moi-même ma valise... Je vais déclencher une guerre diplomatique avant la fin du séjour ! Quederla va rentrer en guerre à cause de moi, simplement parce que j'aurais salué de la droite plutôt que de la gauche !

Ca y est. J'étais trop stressée et je craquais. Je posais mon front contre la vitre, c'était le manque de sommeil qui parlait, le reste de caféine dans le sang et énormément de stress qui me faisaient délirer.
Codage par Libella sur Graphiorum


☆ Je m'excite en #91283B
Un voyage rocambolesque [ft. Adel] RxywI7vfcG4--l0CRiDSWRwa8jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Un voyage rocambolesque [ft. Adel] 2zra
Arias E. Blom

Arias E. BlomMessages : 525
Date d'inscription : 07/06/2015


Un voyage rocambolesque [ft. Adel] Empty
MessageSujet: Re: Un voyage rocambolesque [ft. Adel]   Un voyage rocambolesque [ft. Adel] EmptyDim 15 Nov - 11:26



Un voyage rocambolesque


J’avais beau essayer de détendre ma petite amie, tout le long du voyage elle fût prise dans les livres concernant mon pays qu’elle avait prise avec elle. Adélaïde n’était pas du genre à faire les choses à moitié, comme pourrait le laisser paraître son tempérament fougueux. Au contraire, elle est méticuleuse et fait les choses plus vite que la norme, et là elle faisait tout son possible pour que la rencontre avec mon père se passe bien, qu’elle ai ses faveurs. Avec le recul, je me dis qu’elle ne devrait pas s’en faire car elle a les miennes, mais avoir mon père dans la poche sera plus facile. Je devrais prendre exemple et parler à mon père certes à coeur ouvert, mais aussi avec diplomatie.

Voir sur son visage l’émerveillement face à la beauté de mon pays me faisait réellement plaisir et j’en souriais de bonheur. Malheureusement cet éclat de bonheur sur son visage fût bien éphémère car une fois au palais, je sentais que la boule au ventre montait en elle. Je ne dis pas que je n’étais pas stressé, moi aussi j’ai un peu peur de la réaction de mon père, mais au fond de moi je sais qu’il me comprendra, surement pour cela que mon angoisse était moindre.

Allongé sur mon lit, malgré ma tentative de parler d’autre chose, Adélaïde revint sur le même sujet, que mon père n’allait pas l’apprécier au point même d’user du mot « détester ». Je me relevais, assis sur le lit, fixant la femme dont j’étais tombé amoureux, son éclat de vie ternie par ce stress que je comprenais que trop bien. Je me levais doucement tandis qu’elle me faisait part de ses inquiétudes vis-à-vis de son comportement avec les domestiques, ses craintes de déclencher une guerre. Cela me faisait de la peine de la voir ainsi, je m’approchais doucement d’elle, passant mes bras autour d’elle pour la réconforter de ma présence.

- Si tu veut mon avis, je suis intimement convaincu qu’il t’appréciera à la fin de notre séjour. C’est un homme avant d’être un roi, il a lui aussi aimé une femme, d’un mariage non arrangé, ma mère. Et concernant les domestiques, sache que je ne leur ai jamais confié mes valises, je n’ai pas grandis avec les mœurs de la noblesse et ce sont mes amis avant d’être des domestiques. Ils sont habitués et… Ils n’ont pas eut l’air de t’en vouloir.

Je déposais un léger baisé sur l’épaule de ma muse, espérant attiré son attention malgré la tempête qui régnait dans son esprit. Je me doute bien de ce qu’elle pouvait traverser, j’ai vécu les même tourments avant de me décider à vivre mon amour avec Adélaïde. Je voulais lui offrir mon soutient, être présent pour elle, pour la rassurer.

- Un incident diplomatique ne se déclenche pas aussi aisément et mon peuple préfère la paix à la guerre. Et puis je suis là, tu n’est pas seule. On verra mon père et ensuite on profitera du pays pour se détendre et savourer nos instants de bonheur, d’accord ? Tout ira bien, je suis là.

Je resserrais doucement mon étreinte et avec tendresse je venais chercher sa joue de ma main pour diriger son regard sur moi. Je lui souriais avant de déposer un baisé sur la joue, attendant sa réaction, debout devant le paysage hivernale de mon pays.



(c) Agora






Un voyage rocambolesque [ft. Adel] 7y6o
~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~

Un voyage rocambolesque [ft. Adel] 2jqf

Un voyage rocambolesque [ft. Adel] Unknown

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Un voyage rocambolesque [ft. Adel] 1bj8
Adélaïde Chesterfield

Adélaïde ChesterfieldMessages : 265
Date d'inscription : 06/06/2019


Un voyage rocambolesque [ft. Adel] Empty
MessageSujet: Re: Un voyage rocambolesque [ft. Adel]   Un voyage rocambolesque [ft. Adel] EmptyMer 18 Nov - 23:13

 
Un voyage rocambolesque

J'observais ce qu'il se passait dehors.. dans la réalité pas grand chose mais intérieurement, les idées fusaient dans ma petite tête. J'avais beaucoup de scénarios en tête. Et si son père m'appréciait au point de vouloir prononcer un mariage maintenant ? Et si il allait tout faire pour nous séparer ? Et si il allait envoyer des gardes ou des tueurs pour me tuer dans mon sommeil ? Et si il ne voulait jamais me rencontrer ? Je sentais Arais s'approcher de moi mais tellement concentrée dans mes pensées, je continuais de regarder la fenêtre, droit devant moi.

- Si tu veut mon avis, je suis intimement convaincu qu’il t’appréciera à la fin de notre séjour. C’est un homme avant d’être un roi, il a lui aussi aimé une femme, d’un mariage non arrangé, ma mère. Et concernant les domestiques, sache que je ne leur ai jamais confié mes valises, je n’ai pas grandis avec les mœurs de la noblesse et ce sont mes amis avant d’être des domestiques. Ils sont habitués et… Ils n’ont pas eut l’air de t’en vouloir.

Mouais. Ils n'avaient pas l'air très contents non plus. Quant à son père, sûrement que c'était un homme avant d'être un Roi mais désormais, il devait faire en sorte que son pays ne se casse pas la gueule et le mariage arrangé avec la Finlande semblait être très important... d'après la Princesse de Russie. Je sentis son baiser sur mon épaule, me faisant revenir rapidement sur Terre et surtout, calmer la panique qui s'était emparée de moi. Je me retournais pour regarder Arias, bien que les yeux encore baissés, continuant de garder une petite mine boudeuse et surtout incertaine.

- Un incident diplomatique ne se déclenche pas aussi aisément et mon peuple préfère la paix à la guerre. Et puis je suis là, tu n’est pas seule. On verra mon père et ensuite on profitera du pays pour se détendre et savourer nos instants de bonheur, d’accord ? Tout ira bien, je suis là.

Un nouveau baiser, sur la joue cette fois. Je laissais échapper un sourire, c'est vrai... il y avait plusieurs facteurs pour déclencher un incident diplomatique et puis, une guerre ne se déclenchait pas en claquement de doigt... Il fallait réunir un conseil de guerre et pis les armées et voir avec les alliés. Généralement, cela prenait plusieurs semaines de nos jours ; nous n'étions plus ces sauvages de la Première Guerre Mondiale à sauter dans les tranchés pour tuer les ennemis. Enfin, en ce qui concernait la France. Je le pris dans mes bras et posais ma tête sur son torse, profitant de ce moment de rapprochement.

- Merci...

Je me reculais et tentais de faire un petit sourire pour essayer de le rassurer. Oui, oui, ça allait mieux mais j'étais quand même inquiète. De toute façon, la Suède n'allait pas exploser et je n'étais personne à Quederla... donc si je venais à mourir, on ne risquerait pas de lancer les hostilités en mon nom. C'était peut-être un des seuls petits avantages d'être madame tout le monde ; je pris une grande inspiration avant d'aller vers ma valise pour commencer à déballer mes affaires et les ranger rapidement dans les armoires.

- Bon. J'ai faim ! J'ai faim, j'ai faim, j'ai faim !

Allez, manger nous fera changer les idées et puis, j'avais réellement hâte de pouvoir goûter les spécialités de la Suède. J'ouvris la porte de sa chambre avant de finalement m'arrêter en plein élan et me tourner vers mon amoureux... Je ne connais pas le château et je pense que je risque de me perdre dans les couloirs donc je préfère le laisser prendre les devants. Tandis que nous marchâmes, j'hésitais à lui prendre la main avant de finalement me lancer et marcher quelques mètres... mais sous le coup de la panique, je lâchais d'un seul coup sa main ; il y avait quelqu'un au bout du couloir.

- Bonsoir ! Dis-je en Suédois.

Je ne sais pas qui était cet homme, peut-être son père ? Et finalement, je n'eus le droit qu'à un petit hochement de tête avant qu'il ne nous dépasse... Je crois que ce n'était qu'un domestique. J'étais ridicule.

- Hum... désolée.. Je me suis dis que si ça avait été ton père, il n'aurait peut-être pas aimé que je te tienne la main, comme des enfants.

Peut-être que ce genre de démonstration amoureuse ne lui ferait pas plaisir, du moins, pas avant de m'être présentée officiellement. D'ailleurs, Arias pouvait remarque que j'avais fais l'effort d'apprendre le Suédois et que j'avais fais très attention à ma prononciation, j'avais espoir qu'il soit un peu fier de moi et surtout qu'il ait remarqué l'effort que j'avais tenté de faire.

- Et ta maman, elle sera présente ?

En vérité, il ne m'avait pas beaucoup parlé de sa maman... J'avais souvent entendu parler de son père car c'était le Roi mais est-ce que sa maman était toujours là ? Peut-être que sa mère n'était plus parmi nous et je venais de faire une énorme gaffe.
Codage par Libella sur Graphiorum


☆ Je m'excite en #91283B
Un voyage rocambolesque [ft. Adel] RxywI7vfcG4--l0CRiDSWRwa8jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Un voyage rocambolesque [ft. Adel] 2zra
Arias E. Blom

Arias E. BlomMessages : 525
Date d'inscription : 07/06/2015


Un voyage rocambolesque [ft. Adel] Empty
MessageSujet: Re: Un voyage rocambolesque [ft. Adel]   Un voyage rocambolesque [ft. Adel] EmptyVen 20 Nov - 23:10



Un voyage rocambolesque


J’avais peur de ne pas réussir à la rassurer, Adélaïde pouvait être très émotive et si le stress s’emparait d’elle, elle pouvait rester concentrer sur ça pendant des semaines. Du moins c’est ce qu’elle m’avait montrer jusque là. Je n’avais pas réussis durant le voyage, mais j’espérais bien réussir maintenant, car elle semblait vraiment très mal…

Fort heureusement, mon baisé avait fait son petit effet, si bien qu’elle s’était retournée vers moi, toujours cette adorable mine boudeuse sur le visage. Il faut dire que cette tête là m’arrachais toujours un sourire attendrissant. Un autre baisé et un sourire apparu, décrochant un arc de lune sur mon visage satisfait. J’eu droit à un moment de tendresse et des remerciements et je fus comblé de joie en la voyant ainsi.

Peu après, elle me fit part de son envie de manger et emboitait le pas. Il faut croire que malgré tout cela, elle gardait son étincelle de vie et son dynamisme qui me rendait tout les jours un peu plus amoureux d’elle. Je la suivais donc pour sortir en ville manger dans un petit restaurant que je connaissais bien. Sur le chemin elle m’avais prise la main et j'entremêlais mes doigts au siens, mais elle se ravisa rapidement en voyant un majordome qu’elle salua dans un suédois très réussit. Je fus étonné, mais dans le bon sens du terme, j’avais vraiment de la chance de l’avoir. Je rigolais un peu face à sa réaction et lui reprenais la main.

- Une prononciation très réussi et ne t’en fait pas, Sidgnar n’est pas mon père mais un serviteur un peu sévère.

Mon rire cessa tandis qu’elle parla de ma mère… C’est vrai que je n’ai pas vraiment eu l’occasion de parler d’elle, ce n’est pas un sujet très gai. Néanmoins je m’étais fais à ce qui été arriver ce jour là, je n’avais pas peur de lui en parler et puis elle sera au courant un jour au l’autre alors pourquoi pas ce soir.

- Eh bien… Elle est morte.

J’étais un peu gêné de lui dire ça comme ça, mais je gardais un léger sourire pour la rassurer et qu’elle voit que depuis je m’en suis remis, qu’elle ne devait pas s’en faire. Je sentis qu’elle se raidi d’un coup, son regard dépité me fit comprendre que c’était peut-être pas le moment de lui en parler. Je voulais la rassurer mais je la vis faire demi-tour pour retourner en chambre. Je la rejoignais dans notre chambre, la regardant s’affaler sur le lit.

- Eh… Adélaïde, mon… Mon flocon de neige…

A ces mots je rougis, je n’avais pas pour habitude de donner des surnom affectueux, mais je me disais que c’était original, je sais pas… Je m’asseyais sur le bord du lit, essayant de la rassurer comme je pouvais.

- Je m’en suis remis, j’étais jeune.

Face à sa non réaction, je tentais de l’amadouer avec de la nourriture, mais je ne pense pas que cela marcherait vraiment…

- Je suppose que nous ne sortons pas… Alors si ça peut te faire plaisir je peux demander à ce qu’on nous cuisine ton plat préféré ?

Je souriais dans l’espoir vain d’avoir un retour de sa part, je me rapprochais d’elle pour venir voir si elle allait un peu mieux. Sinon j’aurais plus qu’à cuisiner moi-même pour essayer de lui redonner le moral. C’est Sabjorn qui va être heureux de me voir en cuisine tient.



(c) Agora






Un voyage rocambolesque [ft. Adel] 7y6o
~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~

Un voyage rocambolesque [ft. Adel] 2jqf

Un voyage rocambolesque [ft. Adel] Unknown

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Un voyage rocambolesque [ft. Adel] 1bj8
Adélaïde Chesterfield

Adélaïde ChesterfieldMessages : 265
Date d'inscription : 06/06/2019


Un voyage rocambolesque [ft. Adel] Empty
MessageSujet: Re: Un voyage rocambolesque [ft. Adel]   Un voyage rocambolesque [ft. Adel] EmptyLun 23 Nov - 22:35

 
Un voyage rocambolesque

- Une prononciation très réussi et ne t’en fait pas, Sidgnar n’est pas mon père mais un serviteur un peu sévère.

Je regardais le serviteur passer, étant à moitié décomposée sur place... Dire que j'avais gardé mon plus accent pour son père et voilà que je venais de le confondre avec un serviteur. Mais en même temps, il avait l'air peu aimable, droit et si sûr de lui ! Pour moi, c'était forcément le Roi ! Par contre, j'avoue que nous n'avions jamais abordé un sujet : celui de sa mère. Il me parlait souvent de son papa mais il ne me disait rien de sa maman, c'est donc tout naturellement que je lui demandais si nous allions également la rencontrer.

- Eh bien… Elle est morte.

- ...


Je restais figée quelques instants, l'air blasé, avant de finalement tourner les talons sans dire un seul mot. Allez, trop c'est trop, quand ça ne voulait pas, autant aller dormir. Entre la crise d'angoisse que je venais d'avoir dans la chambre, le Roi que je confondais avec un serviteur et maintenant, la gaffe que je venais de faire... Il y avait des jours où ça ne servait à rien d'insister. Je repris la direction de la chambre avant de me laisser tomber sur le lit, dos à la porte d'entrée pour cacher mon désespoir sous l'oreiller.

- Eh… Adélaïde, mon… Mon flocon de neige…

- Laisse-moi. J'boude.


Bouder n'était peut-être pas réellement le bon mot mais ça résumait plutôt bien mon état d'esprit actuellement. Je ne voulais plus entendre aucun mot de sa part, ni de la mienne et je préférais aller dormir que de continuer à m'enfoncer dans mes bêtises. Je sentis qu'il s'asseyait au bord du lit et qu'il tentait également de me remonter le moral, m'affirmant qu'il s'était remis de décès de sa maman depuis le temps. Ce n'était pas vraiment ça le soucis... C'était le fait que j'enchaînais les gaffes en l'espace de si peu de temps ! Néanmoins, je ne réagis pas, toujours dans mon idée de bouder.

- Je suppose que nous ne sortons pas… Alors si ça peut te faire plaisir je peux demander à ce qu’on nous cuisine ton plat préféré ?

- Mmh mmh mmh.


Autant dire que c'était clairement incompréhensible ce que je disais mais ça laissait quand même sous-entendre que j'étais mitigée quant à cette proposition. Afin de répondre à ma place, mon estomac parla et hurla famine tandis que mon cerveau voulait continuer à se morfondre sous la couette, loin des gaffes et des sujets à problème. D'un côté, c'était tentant de le voir cuisiner mon plat préféré... est-ce qu'il était vraiment prêt à entendre que mon plat préféré était un sandwich ?

- Je veux bien... Mais je sais me le préparer toute seule mon jambon-beurre.

Je me tournais pour le regarder, toujours sous la couette. Ben le jambon-beurre, c'était pas mal quand je devais travailler sur de gros projets ; c'était rapide, bon et bon sang que ça nourrissait bien ! Ce n'était certainement pas la réponse qu'il voulait entendre et il parlait sûrement d'un vrai plat... cuisiné et préparé avec amour. Je décidais de m'asseoir avant de réfléchir quelques instants. Bon, c'est vrai qu'il y avait un plat que j'aimais bien et que mon père faisait de temps à autre.

- Mais sinon, j'aime bien les lasagnes.

Ca va, c'était simple et sympa les lasagnes non ? Mon estomac gargouilla une nouvelle fois, faisant ainsi comprendre que j'avais réellement faim. Oui, bon. Toujours une mine boudeuse, je levais la couette et sortais du lit pour prendre la main de Arias et le remercier de prendre soin de moi de la sorte.

- Oh ! Il faudrait que tu rencontres mon père et mon cousin un de ces jours... En plus, tu dois les connaître, ils sont de l'Alliance eux aussi ! Steven Strange et Warren Emerson.

Et puis, ils étaient bien loin d'être discret. Mon père adoptif, Steven, avait tendance à conseiller le Conclave quand ils avaient besoin de ses conseils ; c'était un homme sage, qui savait prendre du recul et surtout, qui avait un pouvoir hyper puissant ! Quant à Warren, c'était une vraie tête de mule et on l'entendait à dix km avec sa jambe métallique ! Impossible de les louper. Ils étaient ma seule famille, alors c'était normal qu'il les rencontre, non ?
Codage par Libella sur Graphiorum


Spoiler:
 


☆ Je m'excite en #91283B
Un voyage rocambolesque [ft. Adel] RxywI7vfcG4--l0CRiDSWRwa8jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Un voyage rocambolesque [ft. Adel] 2zra
Arias E. Blom

Arias E. BlomMessages : 525
Date d'inscription : 07/06/2015


Un voyage rocambolesque [ft. Adel] Empty
MessageSujet: Re: Un voyage rocambolesque [ft. Adel]   Un voyage rocambolesque [ft. Adel] EmptyMar 24 Nov - 21:38



Un voyage rocambolesque


Le voyage jusqu’en Suède était long et nous étions fatigués, je pense que cela jouait beaucoup sur l’humeur en plus de cette petite gaffe. Je comprenais donc sa réaction mais cela me rendais triste de la voir ainsi, dans le lit, sans un mot. Enfin si, « j’boude », je ne m’attendais pas à ça et c’est cela qui me fit étrangement sourire. Adélaïde était toujours pleine de vie et c’est à la fois sa plus grande force mais aussi sa plus grande faiblesse. Elle peut vivre les choses à 200 % qu’elles soient positives… Comme négative, alors aves la fatigue… Mais je l’aime ainsi et c’est pour cela que je voulais retrouver son sourire car après tout : ses petites gaffes n’étaient pas graves.

J’eu droit à une réaction quand je lui proposais de faire la cuisine pour ma princesse, certes un enchainement de sons étouffés dont je ne connaissais pas la traduction, mais son estomac me fit une traduction plutôt claire. Je ne pût m’empêcher de lâcher un sourire amusé de la situation. Elle me confia alors que son plat préféré était un simple sandwich au jambon et au beurre. Je ne m’attendais pas à ça et elle devait bien lire ça sur mon visage puisqu’elle renchérit sur un plat plus élaboré, les lasagnes.

Finalement, après un énième gargouillement de ma princesse, celle-ci sortit son château fait en couette pour venir vers moi, me prenant la main et me remerciant pour mes petites attentions. Puis son éclat illumina la pièce alors qu’elle me parlait avec passion de sa famille et du fait que je devrais les rencontrer. Elle me cita deux noms qui ne m’étaient pas inconnus. L’un était un homme sage, toujours de bon conseils et avec qui j'avais travaillé. L’autre était un peu plus… Spécial. Il avait un tempérament bien à lui et il était un Valet en poste. Je luis pris la main pour qu’on puisse prendre ensemble le chemin de la cuisine, poursuivre cette discussion en marchant et en cuisinant.

- Je serais heureux de les rencontrer, pas en qualité de membre de l’Alliance, mais en tant que ton petit ami. Je connais en effet ton père, un homme sage, puissant et avec qui j’ai pu travailler. Un homme remarquable, même si je n’ai pas eu plus d’occasion de lui parler en privée. Quant à ton cousin… Il a une petite réputation qui le précède lui aussi, fougueux et actuel Valet il me semble. Je n’ai pas eu le plaisir de travailler avec lui, mais il semble être quelqu’un de bien.

Je souriais à celle que j’aimais, nos rires résonnant légèrement dans les couloirs du château. Nous croisâmes d’autres domestiques sur le chemin et enfin nous arrivâmes aux cuisines. Il y avait encore quelques commis en cuisine mais après un geste de la tête on nous laissa tranquille pour emprunter une partie des cuisines. Je prenais un livre sur une étagère pour voir un peu la recette des lasagnes, je ne savais pas cuisiner ce plat par coeur… Je vit d’ailleurs le regard d’Adélaïde sur moi.

- Je ne connais pas la recette par coeur… Mais si tu a une recette familiale on peut la suivre. Commis Blom à votre service cheffe !

Un petit sourire se dressa sur mes lèvres alors que je faisait un salut distingué à Adélaïde, venant par la suite poser une toque de cheffe trouver sur crochet réserver à ceux-ci.



(c) Agora






Un voyage rocambolesque [ft. Adel] 7y6o
~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~

Un voyage rocambolesque [ft. Adel] 2jqf

Un voyage rocambolesque [ft. Adel] Unknown

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Un voyage rocambolesque [ft. Adel] 1bj8
Adélaïde Chesterfield

Adélaïde ChesterfieldMessages : 265
Date d'inscription : 06/06/2019


Un voyage rocambolesque [ft. Adel] Empty
MessageSujet: Re: Un voyage rocambolesque [ft. Adel]   Un voyage rocambolesque [ft. Adel] EmptyVen 27 Nov - 23:48

 
Un voyage rocambolesque

Ma tête me disait de ne pas aller manger et que je ferais mieux de rester au fond de mon lit mais mon estomac voulait absolument être remplis. J'avais donc cédé et décidé de lui demander à préparer des lasagnes avant de me rappeler que d'ici quelques temps, lui aussi devra faire la connaissance de ma famille. Je n'avais pas beaucoup de personnes dans mon entourage mais les rares hommes qui prenaient soin de moi avaient des caractères de merde et ne laisseraient sûrement pas entrer n'importe quel homme dans ma vie.

- Je serais heureux de les rencontrer, pas en qualité de membre de l’Alliance, mais en tant que ton petit ami. Je connais en effet ton père, un homme sage, puissant et avec qui j’ai pu travailler. Un homme remarquable, même si je n’ai pas eu plus d’occasion de lui parler en privée. Quant à ton cousin… Il a une petite réputation qui le précède lui aussi, fougueux et actuel Valet il me semble. Je n’ai pas eu le plaisir de travailler avec lui, mais il semble être quelqu’un de bien.

- Mon père est sage mais pas lorsque ça concerne les prétendants de sa fille.


Ou les prétendantes car c'est bien le premier à savoir que je me fiche du sexe la personne avec qui je sors ; néanmoins, l'idée de sortir avec le Prince de Suède l'avait inquiété pendant un temps et je ne sais pas si il serait ravi que nous officialisions cette relation. Quant à Warren, je n'avais même pas besoin de me poser cette question... Il était évidemment contre tout ça. Il me l'avait déjà dis m'avait mise en garde et comme d'habitude, je n'avais écouté personne.

Après ce bref échange, nous avançâmes dans les couloir du château pour se diriger vers les cuisines, croisant quelques domestiques au passage mais toujours pas le Roi. Nous étions finalement seuls dans les cuisines et je le vois prendre un livre de cuisine avant de me demander de l'aider ; via une possible recette familiale. Je mis le tablier de chef avant de regarder Arias, me demandant si cette soirée était celle des gaffes.

- Mmh. Une recette familiale pour une orpheline ayant vécu 12 ans au cirque... Je n'ai pas eu beaucoup l'occasion de partager l'atelier cuisine avec qui que ce soit. En vérité, je ne l'ai même jamais fais.

Je lui disais tout ça tandis qu'il posait la toque sur ma tête ; autant dire que mon père avait d'autres choses à faire que prendre son temps pour faire un atelier cuisine. Ce n'était pas un cuistot dans l'âme et j'ai dû apprendre à me débrouiller très vite concernant la nourriture ; il rentrait tard, partait tôt mais c'est quand même lui qui m'a donné l'occasion d'avoir une vie meilleure et surtout, pouvoir exprimer mon don de la mécanique. Et je préfère cette vie plutôt que m'élever comme une bonne petite fille à marier.

Je pris donc le livre en main et commençais à lire la recette, indiquant ainsi à Arias tous les ingrédients dont on avait besoin. Je lui faisais signe quelques fois car je butais sur quelques mots ; j'avais peut-être appris le suédois mais je ne le parlais pas non plus couramment. Au passage, je lui proposais de tout faire nous même. Ainsi, je commençais à préparer la béchamel et prendre les ingrédients nécessaires, ouvrant le paquet de farine, je commençais à verser dans le bol avant d'en prendre une pincette et d'en jeter innocemment sur Arias.

Je sais, ce n'était pas très sérieux mais l'atmosphère commençait à devenir trop pesante dans cette cuisine et j'avais tendance à faire n'importe quoi dans ces moments-là. Evidemment, la guerre était déclarée et je n'avais pas peur de relancer l'attaque à chaque fois ; bien au contraire, ça m'amusait. Malheureusement, je pense que nos cris et nos rires alertèrent quelques domestiques car l'homme austère de tout à l'heure entra dans la cuisine, non content de la tournure des événements. Est-ce le fait de jouer de la sorte ou de jouer avec la nourriture qui le dérangeait ?

- Je... range tout à l'heure

Mon conjugaison n'était pas des meilleures mais je pense qu'il comprenait le sens de ma phrase ? C'est moi qui avais causé la bêtise, je ferais donc en sorte de de ranger derrière moi.
Codage par Libella sur Graphiorum


☆ Je m'excite en #91283B
Un voyage rocambolesque [ft. Adel] RxywI7vfcG4--l0CRiDSWRwa8jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Un voyage rocambolesque [ft. Adel] Empty
MessageSujet: Re: Un voyage rocambolesque [ft. Adel]   Un voyage rocambolesque [ft. Adel] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un voyage rocambolesque [ft. Adel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Au Delà des Frontières ~ :: La Mer et le Monde-