La ville est en Janvier 2021
Le deal à ne pas rater :
Soldes Converse : -50% de réduction sur une sélection d’articles
Voir le deal

Partagez
 

 we're just like a twisted lullaby ☆ harry ;

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dahlia Betz Voïnov

Dahlia Betz VoïnovMessages : 61
Date d'inscription : 06/10/2020


we're just like a twisted lullaby ☆ harry ; Empty
MessageSujet: we're just like a twisted lullaby ☆ harry ;   we're just like a twisted lullaby ☆ harry ; EmptySam 26 Déc - 2:58

UNEXPECTED
❝ WE ARE JUST LIKE A TWISTED LULLABY ❞
FACE THE TRUTH
I'd rather be fucked up with you than happy with somebody else

ft Harry
☆ place — white neko'
☆ date — 26 dec
☆ look — www
@pharaohleap
Le lendemain de Noël, les rues étaient toujours vide et pour cause, il était tard. Pas assez tard pour que tu sois confortablement installée dans ton lit pour dormir, mais suffisamment pour que les autres habitants de cette ville soient déjà plongés dans un profond sommeil, enfin, certains, pas tous. Tu avais passé le réveillon dans le grand manoir où bon nombre d'habitants de la ville avaient été conviés, malheureusement pour toi ta soirée là-bas fut courte et, bien qu'elle ait été agréable, tu ne pouvais dire que tu t'y étais beaucoup attardé. Dans tous les cas, là n'était pas la question ... Aujourd'hui, ou du moins ce soir, tu avais une mission à accomplir et bien que tu ne sois pas forcément à 100% remis de l'alcool que tu avais ingurgité durant les fêtes, tu te devais de te rendre à l'extérieur de ton appartement pour t'occuper de ce petit quelque chose qui ne pouvait pas attendre. Tu savais très bien que ce n'était pas aussi important que ce que tu pouvais avoir d'habitude auprès d'Abbygaëlle, mais tu te méfiais tout de même, si elle t'avait fait confiance sur des missions plus importantes, pourquoi celle-là le serait moins après tout. Tu prends une grande inspiration, prenant ton fouet et ton révolver au cas où, te dirigeant vers la vieille ville.

Tu savais que c'était à une sorte de soirée que tu devais te rendre, alors tu avais fait des efforts. Une robe rose, des bas blancs et des talons assortis à ta robe, tu n'allais pas faire plus, tu étais déjà assez fatiguée comme ça. Néanmoins, tu avais pris le temps de prendre la ceinture où trônait fièrement ton fouet et ton révolver autour de tes hanches. Tu n'allais tout de même pas te battre à mains nues voyons. Tes cheveux attachés en chignon ne pourraient pas non plus te gêner. Tu sifflotais doucement en te rendant sur le lieu de rendez-vous que t'avais donné Abbygaëlle. Apparemment, encore une personne qui n'avait pas réglé ses dettes, ça faisait quand même beaucoup en peu de temps, peut-être pour ça que c'était toi qui étais sur le coup, qui sait. En tout cas, en arrivant dans la salle, beaucoup se retournent vers toi, t'adressant des sourires et différentes choses telles que des clins d'œil ou des signes que tu ne daignais même pas regarder. Ce que tu cherchais était un homme aux cheveux blancs, presque gris, avec les yeux verts. Il était assez jeune malgré la couleur de ses cheveux d'après la description. Tu te demandais si la source de cette teinte de cheveux était à cause d'un pouvoir quelconque d'ailleurs.

Enfin. Tu soupires, croissant de ton regard bleuté celui de ta cible. Un sourire s'affiche aussitôt sur ton visage alors que tu t'approches de lui, t'asseyant à sa table. Tu voulais le mettre assez en confiance pour qu'il te suive à l'extérieur du bar, histoire de ne pas mêler d'autres personnes à cette histoire. Tu avais quand même passé un bon moment à discuter avec lui pour l'avoir dans ta poche. De nombreux sourires aguicheurs de ta part, menant à des mains un peu trop baladeuse à ton goût, mais qui montrait que tu avais maintenant toute son attention. Tu te penches alors à son oreille, lui susurrant quelques mots avant de te lever et de sortir du bar, lui jetant un regard impatient au passage. Sincèrement, tu n'irais pas jusqu'à dire que son comportement te donnait envie de rendre ton déjeuner, mais ce n'était pas loin. Il commençait déjà à être un peu trop entreprenant à ton goût, mais le révolver contre ses hanches à malheureusement du vite lui faire revenir à la réalité.

Tu lèves les yeux au ciel alors que tu le vois s'enfuir, tu n'avais même pas fini de parler qu'il était déjà parti dans la direction opposée. Tu tiques de la langue, le bruit de tes talons se faisant entre derrière le bruit de ses pas. Il agite les bras dans tous les sens, ne s'arrêtant pas le moins du monde. Mais il prend une intersection et, avec tes talons, tu allais moins vite que d'habitude. Tu soupires, tu remarques que tu avais perdu ses traces. T'arrêtant en plein milieu de la route, tu cherches de tes iris bleutés une tignasse blanche ... Tu en voyais une au loin, avec le même style de vêtements ... Ca devait être lui, non ? Difficile à dire de dos, mais bon ... Tu te rapprochais doucement, rangeant ton révolver pour sortir ton fouet que tu claques dans un premier temps au sol avant de lancer la pointe de ce dernier en direction de l'homme à la chevelure blanche, le faisant tourner sur lui-même, tombant sur le sol. Tu souris, reprenant un peu ton souffle, tu avais ton pied sur son dos pour l'empêcher de se relever, mais tu n'appuyais pas si fort, sortant ton révolver de son écrin.

— Fini de fuir maintenant, tu as une dette à payer.




Dahlia dit des bêtises en #62918B
we're just like a twisted lullaby ☆ harry ; JSBCjjY

love ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harry Wynnman

Harry WynnmanMessages : 12
Date d'inscription : 14/11/2020


we're just like a twisted lullaby ☆ harry ; Empty
MessageSujet: Re: we're just like a twisted lullaby ☆ harry ;   we're just like a twisted lullaby ☆ harry ; EmptyMer 6 Jan - 23:27


we're just like a twisted lullaby ☆ harry ; 2JKohtF

we're just like a twisted lullaby ☆

Noel. Cette fête de merde ? C’est quoi le principe déjà ? On fait croire aux gamins qu’il y a un vieux monsieur assez fort habillé de vêtements rouge ou verts avec une longue barbe blanche et des lunettes et que ce dernier va vous ramener les cadeaux que vous voulez ? Nan arrêtez ces conneries. Je suis déjà trop âgé et aigri pour ça. Et je n’ai pas envie de m’asseoir sur les jambes d’un pauvre mec payé au lance pierre avec des mains moites me demander ce que je veux pour Noël. Sachant que je ne l’aurai probablement jamais. N’ayant pas de parents. Et puis les seuls vieux mecs qui m’ont approchés dans ma vie m’ont laissés ces cicatrices à vies et je peux assurer que ce n’est en rien un cadeau.  En marchant dans la rue je tapais mon épaule dans celle d’un homme qui passait par la en courant. Va savoir ce qu’il faisait. Je vérifiais simplement que ce n’était pas un voleur à la tire en vérifiant mes poches mais toutes mes affaires semblaient être la… C’est le quotidien ici dans la vieille ville je m’en fiche et puis de toute façon je suis armé de mon révolver et j’ai toujours ces seringues empoisonnées si jamais j’avais un problème. J’avais tout un attirail sur moi. Je ne pouvais pas me permettre de me faire agresser dans le quartier ou je vivais et ou je travaillais. Ah ça non. Jamais de la vie même.

Du moins c’est ce que je croyais.. Je n’y avais pas fait attention… Mais quelque chose s’était pris dans mes pieds ça me faisait tourner et au bout d’un certain temps je  et je trébuchais en tombant face contre le sol… Je n’avais rien de cassé mais quelque chose d’aussi prévisible j’aurai pu y faire un peu plus attention. Si seulement je n’étais pas perdu dans mes pensées… Je n’aimais pas la tournure des choses. Ou du moins ça ne sentais pas bon. Un pied dans mon dos m’empêchait de me relever… Des talons je crois ? C’était une femme ? Et qu’est-ce qu’elle me voulait exactement ?

Fuir ? Une dette ? Déjà de un je ne fuyais pas qui que ce soit et de deux je n’avais aucune dette à payer et je m’en portais très bien comme ça. Je relevais la tête derrière moi et je voyais une femme aux cheveux blancs masquée… Elle avait l’air de sortir un revolver de son holster… Hum ça sent vraiment pas bon cette histoire. Je n’allais pas rester ici comme ça sans rien faire à me faire dépouiller ou je ne sais quoi… Je passais ma main au niveau de mes bottes… A l’intérieur de celles-ci se cachaient des petites seringues… Je prenais l’une de celle qui vous paralyse entièrement le corps en très peu de temps… Ca ne fait pas effet longtemps mais ça va me permettre de me sortir de cette situation quelque peu ennuyeuse et surtout je pourrais probablement lui soutirer des informations. Mais d’abord. Je saisissais son pied et je venais la planter d’un coup sec et vif. Je tirais de toutes mes forces sur ce même pied pour le ramener vers moi et lui faire perdre l’équilibre pour tenter de la faire tomber en face de moi… Mais très vite je m’éloignais d’elle…

“Ce que je viens de vous injecter c’est un poison mortel. Dans 2 minutes vous serez morte. Alors vous allez m’expliquer comment vous m’avez reconnu de un et de deux qui vous envoie ? Oh et au passage sur moi je n’ai qu’un seul antidote… Vous allez sentir vos membres se raidir… Alors faites vite, tant que vous pouvez encore parler. Vos instants sont comptés. Alors. Avec qui j’ai affaire ?”


Oui je faisais appel au bluff c’était ma seule carte à jouer dans cette situation. Va savoir qui est cette femme et surtout quels genre de pouvoirs elle avait. Quederla peut se montrer un peu… Surprenante parfois… Je préfère prendre mes précautions et mettre toutes mes chances de mon côté. Et puis au final je n’ai pas totalement menti… Elle va vite sentir son corps devenir aussi dur à déplacer qu’un immense bloc de granit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dahlia Betz Voïnov

Dahlia Betz VoïnovMessages : 61
Date d'inscription : 06/10/2020


we're just like a twisted lullaby ☆ harry ; Empty
MessageSujet: Re: we're just like a twisted lullaby ☆ harry ;   we're just like a twisted lullaby ☆ harry ; EmptyJeu 7 Jan - 4:37

UNEXPECTED
❝ WE ARE JUST LIKE A TWISTED LULLABY ❞
FACE THE TRUTH
I'd rather be fucked up with you than happy with somebody else

ft Harry
☆ place — white neko'
☆ date — 26 dec
☆ look — www
@pharaohleap
Ca ne pas bon, clairement pas. Tu t’étais lancée dans une course poursuite inutile à travers la vieille ville pour retrouver le fugitif. Tu ne devais pas rater ta mission, pas que tu n’acceptais pas la défaite, mais tu savais que Lilith ne le verrais pas du même œil. Tu bombe le torse, courant vers un homme qui semblait lui ressembler, le plaquant au sol en appuyant sur son dos avec tes chaussures pour ne pas qu’il se relève. Tu avais un masque, il ne pouvait donc pas voir ton visage. Tes yeux bleutés l’observaient alors que tu attendais des réponses. Il avait une dette à régler et des explications à donner quant à sa fuite directe et impromptue dès que tu avais levé ton arme devant lui. Il avait peut-être simplement peur de la mafia, ce que tu pouvais aisément comprendre, mais … Dans ce cas-là pourquoi la fuir et si tu avais des équipés cachés dans les ruelles adjacentes, qu’aurait-il fait ? Tu soupires un grand coup, le voyant bouger la tête regardant dans ta direction, sûrement pour essayer de voir ton visage encore une fois ? Ses yeux verts se posant une nouvelle fois sur toi, quelque chose t’échappe, tu n’as pas du tout la même sensation que tout à l’heure en le regardant, ou c’était l’alcool qui parlait ?

Levant les yeux au ciel, tu perds de ta concentration, sentant ses mains bouger et tout le reste de son corps, mais tu agis trop tard, sentant une piqure au niveau de ton pieds, tu cris, mais il attrape ton pied te faisant tomber la tête la première devant lui. Fort heureusement, tu arrives à tomber sur ton dos, ne te faisant pas mal au visage ou quoi que ce soit d’autre qui pourrait être gênant. Qu’est-ce qu’il venait de faire au juste ? Ce type ne tenait vraiment pas à la vie bordel … Prenant vite ses distances avec toi, il te regarde de loin, te disant que tu n’avais plus longtemps avant de vivre. Tu arques un sourcil, tu connaissais cette voix, mais ce n’était pas celle de l’homme que tu pourchassais tout à l’heure. Tu te pinces les lèvres, tu sentais qu’effectivement tes membres commençaient à raidir et tu savais très bien que tu étais en mauvaise posture …

— Harry ?!

Tu soupires un long moment avant de venir rapprocher ta main de ton masque, le retirant d’un coup dévoilant ainsi ton visage. Tes yeux océan venant percés son regard émeraude tu grimaces, te sentant bête sur l’instant, mais en même temps, tu étais légèrement ivre, tu pouvais donc mettre ton incompétence sur le compte de l’alcool … Non ?

— S’il te plait, j’aimerais vraiment que tu me dises que ce n’est pas toi et que je n’ai pas fait la plus grosse gaffe possible.

Tu souris doucement avant de reprendre ton sérieux, n’oubliant pas que tu avais un poison qui devait certainement couler dans tes veines actuellement.

— Même si ton air dangereux te rend incroyablement attirant, j’aimerais ne pas mourir, enfin si c’est bien toi, sinon laissez-moi par terre. La honte me tuera certainement avant.

Tu hausses les sourcils, n’arrivant pas à bouger plus de choses sur ton corps à vrai dire avant de reprendre ton souffle, respirer commençait à être plus difficile que d’habitude. Au fond, sans se mentir, tu commençais à paniquer. A beaucoup, paniquer même.




Dahlia dit des bêtises en #62918B
we're just like a twisted lullaby ☆ harry ; JSBCjjY

love ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harry Wynnman

Harry WynnmanMessages : 12
Date d'inscription : 14/11/2020


we're just like a twisted lullaby ☆ harry ; Empty
MessageSujet: Re: we're just like a twisted lullaby ☆ harry ;   we're just like a twisted lullaby ☆ harry ; EmptyDim 17 Jan - 21:22


we're just like a twisted lullaby ☆ harry ; 2JKohtF

I just want to try... Should I ?

Sincèrement je ne sais pas du tout comment j’ai réussi à la mettre en déroute. Tout s’est passé très vite et je le sais je suis agile mais pas très fort. Pourtant j’avais réussi à la mettre dans une mauvaise position. Et tant mieux. Elle était arrivée comme ces cowboy du far west sans prévenir et elle m’a sauté dessus comme ça. Elle est folle… Et surtout je ne comprends pas du tout ce qu’elle me voulait au final. Je n’avais pas de dette envers qui que ce soit. Donc bon. Pourquoi ? Je ne sais même pas pourquoi j’étais resté la à lui poser ces questions… J’aurai simplement du m’enfuir… Elle doit être un de ces bandits qui viennent vous soutirer de l’argent pour tout ou rien… Oui c’est ça. Je n’avais qu’à faire ça m’en aller. De toute façon elle n’allait pas vraiment mourir… Juste souffrir un petit moment… Mais… Elle avait réussi à attirer mon attention. Comment ? En criant mon nom… Je faisais les grand yeux. Qui était-elle ? Et comment elle connaissait comment je m’appelais. Je la voyais approcher sa main de son masque et elle venait découvrir son visage… Je plongeais mes yeux émeraude dans ses yeux bleus… Comment j’avais fait pour ne pas la reconnaitre. Ah oui… Les cheveux… Ils étaient roses avant… Mais ce corps, je connaissais ces courbes et ces formes entre milles. Je me suis amusé plusieurs fois avec cette femme. Mais jamais chez elle et jamais chez moi… Et pourquoi elle se retrouvait la à m’attaquer ?

“Mais… Idiote !”

Je n’avais pas le temps de réfléchir je me devais de la soigner maintenant. Mon échoppe n’était pas très loin… Le poison commence déjà à faire effet. Je vois que ses mouvements sont devenus lourds et lents… C’est vrai que ce n’est qu’un simple poison qui vous empêche de bouger pour un moment mais ce sont surtout les effets secondaires qui font peur… Rien que de l’imaginer passer par ça.  Non. Elle risque de m’en vouloir. Je ramassais vite ses affaires au sol et je venais la porter en gardant un bras en dessous de ses jambes et l’autre dans son dos.

“Je ne sais pas de quelle gaffe tu parles et ne dit pas des sottises pareilles. Ce n’est pas le moment. Je vais te ramener chez moi… Le remède que j’ai sur moi ne sera pas suffisant pour que tu sorte de tout ça sans encombres. Rassures toi, dans tous les cas tu ne vas pas mourir. Accroche tes bras à mon cou, ce n’est pas très loin.”

Je me mettais alors à courir après lui avoir rendu ses affaires et je me dirigeais très vite vers chez moi. Je la déposais au sol un petit instant pour que je puisse ouvrir la porte et je l’emmenais directement dans la salle d’examens du shop. Je la laissais sur le lit médical, et je me mettais à fouiller sur les étagère les produits pour faire ce domaine à nouveau mais en plus grande dose. Elle en aura besoin.

“Comment tu te sens pour l’instant ? Normalement tu dois être pas mal engourdie sur la totalité de ton corps mais tu peux me parler.”

Je venais alors lui expliquer exactement ce qu’elle avait ingéré et aussi tout ce qu’il pourrait se produire si je me dépêche pas un peu… Et pour ne citer que ça… Les toux sanglantes… Les vomissements et les maux de tête… Qui vont risquent d’être dévastateurs. Je faisais ça pour lui faire comprendre que “ce côté attirant” aurait pu la tuer ce soir. Bon pas avec cette aiguille exactement mais si c’était l’autre… Bref… Je finissais mes mélanges et je venais la relever un peu sur le lit pour l’aider à boire le médicament en question… Et je la reposais tranquillement.

“Voilà… Tout va bien maintenant, le pire est évité… Probablement… “

J’allais un peu plus loin me laver les mains et je revenais vers elle en prenant des objets qui étaient dans l’armoire. Qu’est-ce que c’était ? Une camisole de force et des chaines. Pourquoi ? Elle était étrange. Et je voulais finir de l’interroger sur tout ça. Après tout elle sait ou je travaille et si elle fait travailler un peu sa cervelle elle va vite comprendre que j’habite ici aussi. Je l’attachais alors sans même lui demander son avis et en restant silencieux. L’avantage c’est qu’elle ne pouvais pas bouger…

Une fois tout ça fini je faisais chauffer de l’eau pour un thé et au cas ou si je devais faire des choses répréhensible… Je lui tournais le dos à ce moment là. Me préparant un mélange de thé vert et de thé blancs de Chine.

“Bon… Dahlia. C’est dommage tu es une femme vraiment très belle et mignonne et nous avons pu passer de merveilleux moment ensemble par le passé… Mais il a fallut que tu te mette à m’attaquer et qui plus est à crier mon nom en pleine rue. Soit tu es folle. Soit tu en sais trop. Alors je vais être gentil avec toi et te laisser une chance de t’expliquer sur tout ce qu’il vient de se passer. Si la réponse me convient tu pourras partir d’ici sans séquelles. Oh et désolé pour les attaches. Mais je n’avais pas le choix, tu es dangereuse à cet instant après tout.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

we're just like a twisted lullaby ☆ harry ; Empty
MessageSujet: Re: we're just like a twisted lullaby ☆ harry ;   we're just like a twisted lullaby ☆ harry ; Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
we're just like a twisted lullaby ☆ harry ;
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Archives 2019-2020 :: Rps 2020-