Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment : -75%
THERMOBABY Baignoire Luxe – De 0 à 6 mois ...
Voir le deal
3 €

Partagez
 

 La drogue de maman [PV Ephraïm]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 3091
Date d'inscription : 15/08/2012


La drogue de maman [PV Ephraïm] Empty
MessageSujet: La drogue de maman [PV Ephraïm]   La drogue de maman [PV Ephraïm] EmptyDim 31 Jan - 22:02

La drogue de maman
Elle avait bloqué le bras de son suspect et le forçait à aller dans les cellules. Un petit con qu'elle et son équipier avait pris sur le fait et qui allait désormais passer sa nuit en prison ; fièrement, elle referma la porte de la cellule avant de faire un petit chek à son coéquipier pour le travail accomplit. Et maintenant, c'était la partie la moins amusante de son boulot : la paperasse.

Elle remontait les escaliers pour aller à son bureau, en open-space, face à son collègue pour commencer à rédiger la situation, la manière dont ils avaient appréhendé le suspect et tous les petits détails à la con demandé. Théo mâchonnait le capuchon de son stylo et buvait sa huitième tasses de café de la journée ; elle remuait la jambe pour tenter de trouver l'inspiration et les bons mots afin d'être le plus clair possible. Mais alors qu'elle était concentrée, elle entendit la voix de son collègue.

- T'as pas oublié un truc ?

- Hein ? Non, j'crois pas.

- T'as pas un fils ou quelque chose dans ce style ?


Levant la tête vers l'horloge, elle remarquait qu'il était effectivement 16h25 et que Lyam allait sortir de l'école d'ici 5 minutes. Lâchant un "eh merde !", elle se leva en trombe pour récupérer sa veste afin de l'enfiler à la hâte et demander à son collègue de rédiger le rapport. Ce n'était pas une mauvaise mère mais il lui arrivait d'oublier qu'elle devait se trouver devant l'école à 16h30 pour retrouver son fils et l'aider dans ses devoirs.

Théo était dehors et commença sa marche rapide vers le premier tram, se jeta devant et descendit une dizaine de stations plus tard. Elle regardait sa montre à gousset, 5 minutes de retard... Bon, elle avait fait pire pour dire vrai et les maîtresses n'étaient pas toujours à l'heure. Théo descendit à la station et reprit sa petite course vers l'école où elle croisa les autres parents et les autres enfants. Malheureusement, elle ne vit pas le sien... Enfin, si près, du directeur.

- Coucou mon chat. Bonjour monsieur le directeur... Un soucis ?

- Bonjour Madame Fleming, avez-vous quelques minutes pour venir dans mon bureau afin de discuter ?


Elle pinça les lèvres avant de jeter un regard vers son fils. Elle croisait ensuite les bras, se demandant bien pourquoi elle était convoquée chez le directeur... Théo eut l'impression de faire un bond en arrière et de se retrouver devant le fait accompli. Néanmoins, elle n'avait pas l'air d'avoir le choix et s'était très important alors elle acquiesça et avança vers le bureau du directeur, Lyam lui emboîtant le pas.

Théo entra dans le bureau et s'assit sur une des chaises, aux côtés de son fils. Mais histoire de ne pas arranger les choses, il y avait Monsieur Dinistr ; l'As Temenmae avec qui elle avait déjà fait quelques missions. Autant dire qu'elle ne voyait pas réellement le rapport entre la présence de cet As et son fils. Le directeur apporta rapidement la réponse en posant une boîte de somnifère sur le bureau ; pour toute réponse, la brune écarquilla les yeux, reconnaissant sa boîte de médicaments...

- Comme vous le savez, il y avait une intervention cet après-midi sur les médicaments, leurs utilisations... et pendant ce petit cours, Lyam a sortie cette boîte de médicament en disant "c'est la drogue de maman".

- Ah.


Oui "Ah", elle ne savait pas du tout ce qu'elle était sensée répondre à cette histoire. Théo posait une main sur sa nuque, légèrement gênée par cette situation qui n'aurait jamais dû arriver... Cette boîte de médicaments était cachée dans sa table de nuit et son fils avait dû fouiller dans sa chambre ; elle lui lança un regard mauvais. Alors, il se permettait d'aller dans sa chambre et fouiller dans les affaires de sa mère... Oh, il allait passer un très sale quart d'heure en rentrant.

- Je suis vraiment désolée, ce genre d'incident ne se reproduira plus...

Elle se pencha pour récupérer sa boîte de médicaments mais le directeur la reprit en main. Bon sang, elle n'allait pas devoir montrer son ordonnance pour prouver qu'ils sont bien à elle ? Ce n'était qu'une boîte de somnifères !




Je m'exprime en sienna
La drogue de maman [PV Ephraïm] 48712_s


Dernière édition par Théodora Fleming le Jeu 4 Fév - 23:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephraïm Dinistr

Ephraïm DinistrMessages : 45
Date d'inscription : 27/11/2020


La drogue de maman [PV Ephraïm] Empty
MessageSujet: Re: La drogue de maman [PV Ephraïm]   La drogue de maman [PV Ephraïm] EmptyLun 1 Fév - 11:40




en-tête
Le mal fait supporter les médocs
ft Ephaïm and Théodora (and le mioche)


Une simple intervention.

Ephraïm avait été demandé par le département Education de l’administration Quederlienne pour intervenir dans une classe d'élèves sur le thème : Les médicaments. C’était une tâche quelque peu récurrente pour le PDG d’une, voir de la, plus grande entreprise pharmaceutique de Quederla, mais l’As aimait ce genre de missions. Discuter avec les enfants, répondre à leurs questions, ça changeait de ses journées à écrire pour remplir la paperasse. Il s’était rendu en classe, et avait fait avec brio, comme toujours, sa présentation. Lors de la séance sur les questions, le sujet desdites questions basculait souvent sur des questions sur l’autre métier de l’As, mais il parvenait à chaque fois à recentrer le sujet pour éviter de faire tiquer le professeur. Mais, à un moment, un jeune garçon présenta une boîte de médicaments, qu’Ephraïm reconnaissa immédiatement : Sa mère avait-elle des problèmes de sommeil ? Bref, l’intervenant étouffa un rire alors que le professeur avertit le principal.

Dans le bureau du proviseur, le directeur s’excusa du problème à notre trentenaire, qui lui rétorqua que ce n’était pas grave et que ce fut un bon moyen de détendre l'atmosphère. Il attendit alors seul dans le bureau du directeur, et s’amusa à faire fleurir une plante, souriant gentiment. Puis, il se tourna vers les personnes qui rentraient dans le bureau, et quand il eut un eye-contact entre lui et la mère, il esquissa un sourire qui voulait tout dire : Il la connaissait, et la savoir dans cette situation le faisait gentiment rire.

“Monsieur le Directeur, laissez Mademoiselle reprendre ses médicaments, elle doit avoir une vie chargée de ce que j’ai compris, je lui en parlerais.”

Ephraïm posa sa main sur l’épaule du directeur et échanga un sourire entendu avec celui-çi. Puis, il détourna le regard sur la mère et son fils, restant souriant en les observant de ses deux beaux yeux dorés en disant ces mots, avec son même ton suave de base.

“Et puis, les propos de ce jeune garçon ont pu appuyer mes propos, il ne faut pas le blâmer. Essayons juste d’éviter que cela se reproduise.”

Le jeune trentenaire resta souriant en regardant son ancienne coéquipière dans les yeux, tentant de déceler une quelconque réaction avant de lâcher un rire soufflé, puis de sourire au jeune élève et attendre l’approbation du directeur. Il ne souhaitait pas que la petite famille soit punie à cause de cela, c’était plus drôle, et n’avait eu aucun effet indésiré sur la classe.
CP AngelsMari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 3091
Date d'inscription : 15/08/2012


La drogue de maman [PV Ephraïm] Empty
MessageSujet: Re: La drogue de maman [PV Ephraïm]   La drogue de maman [PV Ephraïm] EmptyMar 2 Fév - 22:47

La drogue de maman
Pourquoi est-ce que Théodora avait l'impression de s'en prendre plein la face et qu'elle risquerait d'être punie après cette situation ? Le fait d'être dans le bureau du directeur de voir ses médicaments confisqués, elle avait la sensation d'être revenue une dizaine d'années plus tôt... Théo regardait le directeur, Ephraïm puis la boîte ; le directeur n'allait quand même pas lui confisquer des médicaments qui lui appartenait ? Il fallait quoi, qu'elle sorte son certificat médical pour prouver qu'elle n'avait pas cambriolé de pharmacie ?

- Monsieur le Directeur, laissez Mademoiselle reprendre ses médicaments, elle doit avoir une vie chargée de ce que j’ai compris, je lui en parlerais.

- Mmh.


Par pitié, on n'allait quand même pas lui faire un cours sur les médicaments, la dangerosité et tout le tintouin quand même ? Le médecin lui avait déjà fait ! Elle jeta à nouveau un coup d'œil à son fils, il l'avait mise dans une sacré galère quand même... Heureusement, Monsieur Dinistr arrivait à réparer les pots cassés et expliquer que les propos de Lyam avait permis d'appuyer son exposé. Tant mieux si la "drogue de maman" avait permis de faire rire quelques camarades et donner matière à débat ; c'était le but de cette manœuvre, non ?

- Oui.. hum.. oui oui.

- Je peux reprendre mes médicaments s'il vous plait ? Dit-elle en tendant le bras. J'ai mon ordonnance à la maison, un rapport d'enquête à rédiger et un fils à gronder ; donc j'aimerais bien rentrer chez moi.

C'est vrai, le ton était assez sec mais il était 16h40, elle avait chassé du criminel un partie de la journée et elle n'avait même pas fini le rapport d'enquête qui devait être sur le bureau de son chef demain matin. Alors, pardonnez son ton un peu sec mais elle voulait rentrer chez elle et prendre un bon bain chaud... Ainsi, sans même attendre d'approbation, Théo se leva, prit la boîte de médicaments qu'elle mit dans sa poche et prit la main de son fils en l'incitant à la suivre. Une fois en dehors du bureau du directeur et éloignée de quelques pas, elle s'agenouilla au niveau de son fils.

- Mon chat, tu ne peux pas prendre les médicaments de maman comme ça et les emmener à l'école...

- Pourquoi ?

- Parce que ce sont des médicaments pour les grands... et tu n'as pas le droit d'entrer dans la chambre de maman sans autorisation. Il y a des objets qui peuvent être dangereux.


Dans un premier temps, il y avait ses médicaments qui ne devaient pas être pris à la légère mais surtout, il y avait son arme de fonction ! En effet, lorsqu'elle a été promu agent dans la police et qu'on lui avait remis son arme de fonction, ses supérieurs lui avaient bien précisé qu'elle ne devait jamais s'en séparer... D'ailleurs, à cet instant même, elle avait son arme au niveau de sa ceinture. Certes, le directeur n'appréciait pas et elle avait déjà eu une conversation avec ; elle l'avait même invité à aller voir le commissaire. Mais cela n'avait rien donné et elle avait eu grain de cause.




Je m'exprime en sienna
La drogue de maman [PV Ephraïm] 48712_s


Dernière édition par Théodora Fleming le Jeu 4 Fév - 23:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephraïm Dinistr

Ephraïm DinistrMessages : 45
Date d'inscription : 27/11/2020


La drogue de maman [PV Ephraïm] Empty
MessageSujet: Re: La drogue de maman [PV Ephraïm]   La drogue de maman [PV Ephraïm] EmptyMer 3 Fév - 11:37




en-tête
Le mal fait supporter les médocs
ft Ephaïm and Théodora (and le mioche)
Devrait-il intervenir ?

Ephraïm avait joué de son éloquence pour persuader le directeur de laisser repartir la petite famille sans problèmes, bien-évidemment, il avait fait des efforts, il fallait qu’il ait quelque chose en retour, sinon tout ceci n’aurait pas été équitable. Alors, l’As signa les papiers du Directeur pour prouver son intervention dans la classe d’aujourd’hui, et sortit en reprenant son manteau, et se dirigea vers Théodora et son fils, avec son petit sourire narquois. Laissant la maman finir sa leçon de morale à son marmot, il se plaça non loin, et, tout sourire, déclara de sa voix suave et quelque peu narquoise, ces mots.

“Qui aurait-dit que ma coéquipière, si hargneuse et talentueuse pour attraper les gens, peinerait à attraper le sommeil ?”

Bien-évidemment, Ephraïm ne parla pas trop fort, pour que ces paroles restent entre lui, Theodora et le petit écolier. Il savait très bien qu’en disant ceci, il allait recevoir un regard noir, une remarque acerbe ou autre chose, mais bon il fallait bien s’amuser dans la vie ! Il avait fait des efforts, s’était déplacé ici en manquant une demie-journée de travail qu’il allait sûrement devoir rattraper un peu ce soir et demain, alors cette jouissance d’avoir un peu de joie de pouvoir jouer sur cela avec elle était la moindre des choses.

“Puis-je vous accompagner et vous offrir une gaufre sur le chemin ? Je connais un vendeur qui en fait au chocolat et au sucre absolument délicieuses, rien de mieux pendant cette froide période !”

Le grand trentenaire avait et devait parler des problèmes de sommeil avec la policière, il l’avait promis au directeur et il tenait toujours ses promesses. Il savait très bien que Théodora voudrait refuser, alors le manieur des plantes tenta de lui “forcer” la main avec son fils, qui allait sûrement vouloir une sucrerie. Et puis, c’était Ephraïm qui payait, pourquoi refuser ?

“Cela vous tente ?”
CP AngelsMari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 3091
Date d'inscription : 15/08/2012


La drogue de maman [PV Ephraïm] Empty
MessageSujet: Re: La drogue de maman [PV Ephraïm]   La drogue de maman [PV Ephraïm] EmptyJeu 4 Fév - 23:42

La drogue de maman
- Qui aurait-dit que ma coéquipière, si hargneuse et talentueuse pour attraper les gens, peinerait à attraper le sommeil ?

Théo releva la tête avant de se lever à son tour pour faire face à Monsieur Dinistr. Si il savait les nuits qu'elle passait, il comprendrait pourquoi elle se sentait obligée de prendre des médicaments pour dormir. Ses journées étaient mouvementées, il lui arrivait de bosser jusqu'à tard le soir et certaines enquêtes pouvaient se montrer plus que compliquées que d'autres... Du coup oui, Théo avait absolument besoin de ces petits cachetons pour passer des nuits à peu près potable.

La brune prit la main de son fils afin qu'il ne s'éloigne pas ; ils n'allaient pas tarder à rentrer car il y avait encore les devoirs à faire et les leçons à apprendre. Néanmoins, Théo et Lyam n'allaient pas rentrer tout de suite puisque son collègue de mission proposa d'aller manger une gaufre sur le chemin... Evidemment, cette proposition n'était pas tombée dans l'oreille d'un sourd et Lyam sautillait déjà à l'idée de pouvoir se goinfrer d'une gaufre, au nutella. Elle était tentée de refuser... Mais son fils sautillant laissait sous entendre qu'un refus n'était pas possible.

- Bon, j'accepte. Je n'ai pas trop le choix de toute façon...

Autant dire la vérité, il n'était pas possible de refuser. Son fils sauta de joie d'ailleurs en apprenant qu'il allait pouvoir manger des sucreries après 16h ; le trio sortie de l'école et avancèrent dans les rues de Quederla. Evidemment, la brune se contenta de suivre Monsieur Dinistr jusqu'à cette fameuse adresse qu'il connaissait ; pendant le chemin, son fils prit le temps de raconter sa journée... Ce qu'il avait ce matin, ce qu'il avait appris à l'école, ce qu'il avait mangé ce midi et surtout cette petite intervention où il avait appris pleins de choses. Arrivés à l'adresse en question, Lyam demanda une gaufre au nutella avec pleins de chantilly tandis que Théo se contenta de prendre une simple gaufre au sucre.

- J'espère vraiment que mon fils ne vous a pas dérangé cet après-midi... D'habitude, il ne fouille pas dans mes affaires donc je ne sais pas ce qui lui a pris.

Bon apparemment, cette histoire n'était pas si grave que ça et cela avait permis à Monsieur Dinistr de rebondir sur les propos de Lyam ; mais quand même, il n'avait pas à entrer dans la chambre de sa mère ! Lyam alla s'asseoir au niveau de la fontaine tandis que Théo restait à côté de Monsieur Dinistr pour papoter... Il voulait certainement de discuter de ce petit incident ; elle prit ainsi les devants.

- Je sais ce que vous allez me dire concernant les médicaments mais je n'ai trouvé que cette méthode pour faire des nuits complètes... Après je n'arrive pas à suivre la journée donc j'en ai besoin. Pour le moment.




Je m'exprime en sienna
La drogue de maman [PV Ephraïm] 48712_s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephraïm Dinistr

Ephraïm DinistrMessages : 45
Date d'inscription : 27/11/2020


La drogue de maman [PV Ephraïm] Empty
MessageSujet: Re: La drogue de maman [PV Ephraïm]   La drogue de maman [PV Ephraïm] EmptyVen 5 Fév - 10:08




en-tête
Le mal fait supporter les médocs
ft Ephaïm and Théodora (and le mioche)

Non non non.

Monsieur Dinistr marchait dans les rues de Quederla, écoutant le jeune Lyam raconter sa journée, semblant intéressé par les dires du garçon. Il souffla un petit rire puis ira discuter avec le marchand de gauffre, et lui proposa la commande de la petite famille. Tandis que lui, ne prenait rien, prétextant qu’il avait déjà mangé et n’avait plus trop faim : C’était surtout que si on racontait à Rosalia qu’il mangeait une gauffre avec une femme et son fils, elle allait réellement péter un câble, et ce n’est pas ce qu’il voulait. Il écouta alors la jeune maman parler, et avant que le jeune Lyam parte s’asseoir, il donna au jeune homme une petite figurine de bois, crée en quelques secondes, à l’effigie de la mascotte préférée de écoliers, pour qu’il s’amuse pendant que les adultes parlaient.

“Malgré moi, je suis généralement, sans vouloir me vanter, une source “d’admiration” pour les jeunes écoliers, c'est normal qu’il ait voulu se démarquer des autres.”

Ephraïm fit les guillemets avec ses doigts pour le mot “admiration”, n’aimant pas ce mot. A la fin de sa phrase, il souffla un délicat rire, avant de continuer à écouter sa coéquipière du Gouvernement amorcer la discussion autour de ses somnifères. A la fin du monologue de la demoiselle, il leva légèrement la main droite pour signifier poliment de ne pas en rajouter, souriant.

“Je sais très bien pourquoi vous prenez cela, ma chère. Ne pensez pas que je porte un quelconque jugement, si je n’avais pas ma femme pour m’aider à dormir le soir, je pense que je prendrais tout autant de médicaments. Je ne vais pas vous faire le fameux discours sur le pourquoi du comment les médicaments ne sont pas bons pour la santé : C’est le principe de Curae de réaliser les meilleurs médicaments. Je sais qu’avec ce qui s’est passé avec le père du jeune garçon, votre vie de famille et votre travail ont devenu des éléments plus qu’importants et moteur de votre vie, et ça a dû impacter votre sommeil. Mais arrêtons d’épiloguer. Tenez.”

Il sortit un petit sachet vide de sa poche, et sous les yeux de la demoiselle, il usa de son pouvoir : Des lianes poussèrent au niveau de son bras, et au bout des fleurs blanches. Et en tombèrent une poudre blanchâtre, ressemblant à du sable très fin. Il referma délicatement et avec précaution le sachet, et le tendit à la demoiselle.

“Même si je sais que vous n’aimez pas les pouvoirs, testez. Versez en un peu sur votre oreiller ce soir, sans prendre vos médicaments, et vous allez voir, le sommeil sera beaucoup plus facile. Avantages, il devrait être aussi puissant que vos somnifères, et sans contre coups ! Désavantage, vous devrez venir me voir pour en obtenir. Un sachet comme ça devrait tenir une petite semaine. Si c’est concluant, venez me voir quand vous n’en aurez plus, et je vous en ferais parvenir chaque semaine.”
CP AngelsMari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 3091
Date d'inscription : 15/08/2012


La drogue de maman [PV Ephraïm] Empty
MessageSujet: Re: La drogue de maman [PV Ephraïm]   La drogue de maman [PV Ephraïm] EmptySam 6 Fév - 18:55

La drogue de maman
Vous vous doutez bien que voir des cadavres ou courir après des criminels n'étaient pas de tout repos ; alors c'était bien la seule solution que le médecin lui avait trouvé. Il leva sa main, signifiant qu'elle n'avait pas besoin d'en rajouter davantage et qu'il n'était pas là pour juger ; Théo haussa un sourcil... Il n'allait pas la juger, réellement ? Ni lui faire une petite morale concernant le fait que les médicaments n'étaient pas le meilleur remède et surtout pas naturel ? La policière fronça les sourcils lorsqu'il abordait le sujet de son père, tss... Ce n'était pas un événement dont elle appréciait causer et Lyam n'était pas au courant de qui était réellement son père.

Il tendit un petit sachet de sa poche avant d'utiliser son pouvoir ; des lianes poussèrent avec de petites fleurs blanches avant de faire tomber une sorte de poudre blanchâtre. Monsieur Dinistr ferma le sachet avant de le tendre à la demoiselle qui se contenta de faire un petit pas en arrière ; d'un point de vue extérieur, de n'importe qui et surtout de son œil de policière, cela ressemblait presque à une dealer qui tentait de vendre sa meilleure poudre à une cliente. Théo se contentait de regarder le petit sachet dans un premier temps...

- Même si je sais que vous n’aimez pas les pouvoirs, testez. Versez en un peu sur votre oreiller ce soir, sans prendre vos médicaments, et vous allez voir, le sommeil sera beaucoup plus facile. Avantages, il devrait être aussi puissant que vos somnifères, et sans contre coups ! Désavantage, vous devrez venir me voir pour en obtenir. Un sachet comme ça devrait tenir une petite semaine. Si c’est concluant, venez me voir quand vous n’en aurez plus, et je vous en ferais parvenir chaque semaine.

- Vous savez que votre discours ressemble énormément à celui d'un dealer ?


L'idée de devoir aller "se fournir" auprès d'une personne qu'un médecin ne lui disait pas réellement... Et puis, comment elle pouvait savoir ce qu'il y avait dedans ? Peut-être qu'il s'agissait d'une drogue dure et il n'était pas question qu'elle touche à ce genre de conneries ! Manquerait plus que son supérieur apprenne cette histoire et elle risquerait d'avoir beaucoup de problèmes dans son métier... Non, non, non ; autant dire qu'elle ne la sentait pas cette histoire.

- Monsieur Dinistr, je vous rappelle que je suis policière à la criminelle et ça me prendrait que quelques minutes pour envoyer ce sachet de poudre à mes collègues des stup'. Il n'est pas question que je prenne de la drogue pour m'endormir ! Imaginez les répercussions si mes supérieurs venaient à apprendre cette histoire !




Je m'exprime en sienna
La drogue de maman [PV Ephraïm] 48712_s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephraïm Dinistr

Ephraïm DinistrMessages : 45
Date d'inscription : 27/11/2020


La drogue de maman [PV Ephraïm] Empty
MessageSujet: Re: La drogue de maman [PV Ephraïm]   La drogue de maman [PV Ephraïm] EmptyDim 7 Fév - 21:34




en-tête
Le mal fait supporter les médocs
ft Ephaïm and Théodora (and le mioche)

La bonne blague !

Alors que notre As Elementis écoutait la policière parler, il regardait doucement autour de lui. Puis d’un coup, dévia son regard pour le planter dans celui de Mme Fleming. Après quelques secondes de silence, il explosa de rire, et prit bien une dizaine de minutes avant de s’en remettre, essuyant une larme au coin de son œil. Il souria narquoisement à la demoiselle, puis tandis ses poignets comme pour se faire arrêter.

“Il est vrai que je suis un méchant dealer, si bien que ma société est parfaitement légale et connue de l'État~ Si vous voulez faire inspecter le contenu, faites le ! Vos collègues vous diront que c'est plus proche d'un remède de grand-mère qu’une poudre pour camés.”

Il essuya une autre larme, reprenant doucement son souffle, avant de doucement reprendre son calme, et son léger sourire habituel. Il croisa les mains dans son dos, gardant son regard doré comme deux disques dans celui de la belle demoiselle, semblant plus être amusé de la situation qu’autre chose.

“Mais, c’est à vous de voir. Je pourrais vous conseiller des infusions, la méditation tout en arrêtant les médicaments, mais vous comme moi, on sait que vous ne le ferez pas. Je n’ai pas empêcher une énième discussion avec le directeur pour vous faire la morale, Mademoiselle Fleming. Mais, car je sais quel effet cela aura sur vous plus tard. Et faire perdre à Quederla sa meilleure policière serait un désastre.”

Il vient alors sourire, mais cette fois-çi différemment : Plus tendrement et conciliant. Il savait ce qu’endurait Théodora : La pression du travail, de l’enfant, les regrets, remords, le passé, l’angoisse du futur. Il le vivait au quotidien, le stress de l’enfant étant remplacés par les disputes avec sa merveilleuse femme.

“Sachez juste que si vous voulez en parler, je peux écouter en vous offrant une autre gaufre.”
CP AngelsMari


Dernière édition par Ephraïm Dinistr le Dim 14 Fév - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 3091
Date d'inscription : 15/08/2012


La drogue de maman [PV Ephraïm] Empty
MessageSujet: Re: La drogue de maman [PV Ephraïm]   La drogue de maman [PV Ephraïm] EmptyLun 8 Fév - 23:08

La drogue de maman
Théo posait ses mains sur les hanches et pinçait les lèvres, légèrement énervée. Oui oui, ça pouvait le faire rire mais il ne devait pas oublier la réalité de la choses ; Théodora était une policière et lui tendre un petit sachet de poudre pour lui donner de quoi dormir, c'était suspect. La brune n'appréciait qu'il se permette de se moquer ainsi de ses réflexions et de sa manière pensée ; pouvait-elle lui interdire l'utilisation de son pouvoir ? Non et pourtant sachez que ça ne lui faisait pas plus plaisir qu'une personne soit capable de produire de la poudre sur commande, sans même un petit laboratoire.

- Il est vrai que je suis un méchant dealer, si bien que ma société est parfaitement légale et connue de l'État~ Si vous voulez faire inspecter le contenu, faites le ! Vos collègues vous diront que c'est plus proche d'un remède de grand-mère qu’une poudre pour camés.

- C'est ça, rigolez.
Dit-elle sur un ton acerbe.

D'un geste plutôt sec, la brunette prit le sachet et le fourra dans sa poche tout en promettant qu'elle ferait examiner par ses collègues. Quant aux infusions et autres conneries, Théo n'était pas certaine de vouloir essayer... Elle avait l'air d'avoir le temps ? Entre ses enquêtes, ses rapports, son fils et ses conneries à gérer, on ne pouvait pas dire qu'elle avait le temps de se prêter à la méditation, yoga ou la psychanalyse ! Théo leva les yeux au ciel lorsqu'il abordait le fait qu'elle était "la meilleure policière de Quederla" ; c'était bien tenté, mais il y avait mieux qu'elle.

- Arrêtez votre baratin... Dit-elle soupirant.

On ne pouvait pas l'acheter de cette manière ; mais il est vrai que sa réflexion concernant le fait qu'il s'agissait peut-être de la drogue était stupide. En prenant quelques instants de réflexions, Théo se disait que ce n'était pas très intelligent de vendre de la drogue à une policière, juste après avoir fait un mini séminaire sur les effets néfastes des médicaments. Elle ne pu s'empêcher de lever un sourcil au ciel lorsqu'il proposait d'en parler davantage autour d'une nouvelle gaufre.

- Vous êtes psychologue en plus d'être dealer ? Dit-elle sur le ton de l'ironie cette fois.

Néanmoins, elle refusa la proposition de la gaufre. Elle ne prenait peut-être pas un gramme en mangeant mais ce n'était pas une raison de faire n'importe quoi ; avec un métier aussi physique que le sien, il était important de se maintenir en forme. Théo jeta un coup d'œil à son fils qui continuait de manger sa gaufre en faisant en sorte d'en mettre le plus possible autour de sa bouche et sur ses vêtements... Elle soupira, se disant que le chocolat n'allait pas partir aussi facilement. La brune s'approchait ainsi de son fils, prit la serviette en papier et commença à essuyer sa bouche.

- 'man ! J'suis un grand, j'peux le faire !

- Tss, c'est pour ça que tu manges comme un p'tit cochon ?


- Mais non ! Dit-il en essuyant sa bouche du revers de sa main avant d'essuyer celle-ci sur son pantalon. Oups...

- Lyam... Je t'ai déjà dis que c'était compliqué de faire partir le chocolat au lavage ! Fais attention quand tu manges !

C'était pourtant une règle de base et pas compliquée à faire entrer dans sa caboche, non ? Elle le laissa terminer sa gaufre sans lui faire plus de réflexion mais ce n'était pas l'envie qui lui manquait... Un jour, elle allait le forcer à faire la lessive, il comprendra à quel point certaines tâches étaient compliquées à faire disparaître. La brune reporta son attention sur Monsieur Dinistr, il avait encore la "chance" de ne pas avoir d'enfance et devoir supporter les caprices d'enfant et autres bêtises.

- Cessons de parler de moi cinq minutes. Rosa' et vous, dîtes-moi ce que vous attendez pour connaître le bonheur de changer des couches et les nuits blanches ?

Oh elles avaient formé un petit club ces demoiselles ; à causer garçons, alcool, enfants et d'autres conneries qui ne regardaient qu'elles.




Je m'exprime en sienna
La drogue de maman [PV Ephraïm] 48712_s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephraïm Dinistr

Ephraïm DinistrMessages : 45
Date d'inscription : 27/11/2020


La drogue de maman [PV Ephraïm] Empty
MessageSujet: Re: La drogue de maman [PV Ephraïm]   La drogue de maman [PV Ephraïm] EmptyDim 14 Fév - 17:00




en-tête
Le mal fait supporter les médocs
ft Ephaïm and Théodora (and le mioche)

Une pas si mauvaise idée ?

Ephraïm riait aux éclats, avant d’écouter ensuite les paroles de Mademoiselle Fleming, hochant doucement la tête pour acquiescer ; Il n’était pas assez débile pour proposer de la drogue à une policière, en pleine rue. La poudre était tout d’un remède médicinal à base de plantes, rien ne rendrait la maman dépendante de ça. Bref,

“Rire est un moyen efficace pour contrer les insomnies ma chère ! Et puis, je ne ments jamais, le mensonge prive de la liberté, et dans notre belle ville, la liberté est importante~”

Psychologue ? Non, mais le côté sournois et fin de notre manieur de plantes lui valait quelques avantages pour aider les autres quand il le désirait : S’il ne le désirait pas, il n’allait pas perdre son temps à écouter, il préférerait s’entraîner, finir sa paperasse ou passer du bon temps avec sa femme, si elle ne piquait pas une nouvelle crise.

“Ma femme vous dira mieux que moi que je suis multitâche !”

Et de nouveau, le PDG parti dans un rire joyeux et doux, encore plus quand elle vit la scène de ménage entre la maman Fleming et le fils Fleming : ils étaient attendrissants. Son rire s’évapora doucement, restant léger à la fin, avant d’un coup se couper lorsque son interlocutrice parla d’enfant : Avoir un enfant avec Rosalia, sa Rosalita ? Notre As prit un air d’abord pensif, avant de répondre de sa même voix suave et mielleuse, petit sourire aux lèvres.

“Nous y pensons à vrai dire. Ma femme et moi sommes prêt, il faut juste… Qu’on se mette d’accord.”

CP AngelsMari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

La drogue de maman [PV Ephraïm] Empty
MessageSujet: Re: La drogue de maman [PV Ephraïm]   La drogue de maman [PV Ephraïm] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La drogue de maman [PV Ephraïm]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Archives 2021-