Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Présentation de Takeshi [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Présentation de Takeshi [Terminé]   Mer 5 Mar - 22:41

Takeshi Kuronuma

Une petite piqûre ?

PETITE PRÉSENTATION
NOM : Kuronuma
PRÉNOM(S) : Takeshi
SURNOM : L'assassin silencieux
DATE DE NAISSANCE : 28 Février
ÂGE : 35 ans
SEXE : Masculin
FAMILLE : Domae
CAPACITÉ : Guêpes Pepsis
SITUATION : Célibataire
QUESTIONS

DE QUAND DATE VOTRE ENTRE DANS LA FAMILLE ?
Il y a 15 ans. Pendant ses 20 ans.

QUELS SONT VOS LIENS AVEC ELLE ?
Il est très proche du Conclave, mais pas vraiment dans la "Famille". Il oeuvre toujours dans l'ombre donc il ne se fait pas connaître réellement des Domaes, il n'y a quasiment que le Conclave qui le connaît et il ne respecte que le Conclave. Mais il ne veut absolument pas en faire parti.

POSSÉDEZ-VOUS UNE ARME, SI OUI LAQUELLE ?
Il possède deux gros Saï, mais utilise de temps en temps les sabres qu'il garde soigneusement chez lui.
Pour ce battre, soit il utilise ses guêpes pour faire le boulot sur la durée, soit il utilise ses guêpes pour les paralyser, puis les achève aux Saïs ou aux sabres.
Ses lames sont toujours enduites du poison de ses guêpes.
PHYSIQUE
Le physique de cet homme est tout à fait atypique, alors que tout le monde s'habille assez bien, avec des pantalons, des jupes, des hauts plus ou moins serrés, etc... Takeshi lui s'habille d'une façon ancestrale qui provient de sa famille. Cet homme est toujours en Kimono et ne porte en dessous qu'un pantalon souple et léger afin de pouvoir se mouvoir avec une aisance déconcertante. Son Kimono sera toujours dans tes teintes sombres, mais plus particulièrement le noir ou le gris afin de plus facilement se fondre dans l'ombre de ses victimes. Bien sûr pour fermer son Kimono, il utilise un Shimenawa souple de couleur noir. Pour le reste des ses vêtements, ce n'est qu'une paire de getas en bois et bien sûr sans chaussettes ; Il apprécie les porter et ne se voit pas porter autre chose comme type de chaussure.

Pour ses bijoux, c'est simple il n'aime pas particulièrement cela, donc il n'en portera jamais... Pour être exact il est prêt à un porter à une seule condition, que ça soit sa petite sœur qui lui offre. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il porte toujours autour de son cou, un collier en argent qui lui a été offert par sa jeune sœur pour fêter ses 35 ans.

Mais tout cela ne parle que de son attirail, de ses vêtements en tout cas, mais ce qui est le plus marquant chez cet homme, c'est son physique en lui-même. Pour commencer sa coupe de cheveux. Ses cheveux sont assez long, mais cela ne se voit pas pour autant car il porte toujours ses cheveux en hauteur afin de se faire une sorte de chignon qui lui donne un petit air d'Ananas si on y regarde de plus près. D'ailleurs ses cheveux sont toujours ébouriffés car il n'y prend pas forcément soin, préférant les laisser ainsi pour gagner du temps.

Pour sa carrure, rien trop à y redire, il est musclé oui, mais pas tellement pour autant, il est juste parfaitement taillé pour ce qu'il fait de mieux, se cacher, être discret et assassiner dans le plus grand silence, néanmoins il est très grand car oui cet homme mesure plus de 2 mètres, 2 mètres et 6 centimètres. Mais alors pourquoi son physique est si spécial ? C'est ses cicatrices qui le rend ainsi. Takeshi possède énormément de cicatrice sur tout son corps et même sur son visage : Une cicatrice fait la longueur de son front, traversant d'un côté à l'autre. Une seconde cicatrice se trouve juste au-dessus de son nez, faisant comme un "V" à l'envers et élargit. Ensuite il possède une multitude de cicatrice sur son torse, ses bras, mais aussi sur ses jambes, néanmoins son dos et immaculé, aucunes cicatrices ni blessures dessus pour une seule et bonne raison, pour lui cela sera un déshonneur d'avoir une balafre sur le dos ; Un guerrier doit se battre et non fuir.

Étant donner qu'il ne veut absolument rien sur son dos, le tatouage de la "Famille" Domae qui le lie avec eux ne se trouve pas sur son dos qui pourtant aurait dû être situer à cet endroit. Son tatouage qui ressemble à une sorte d'aiguille d'une longueur impressionnante entièrement noire avec juste le bout rouge se trouve au niveau de son mollet droit. Il préférait largement qu'il se trouve à cet endroit plutôt qu'ailleurs.

CARACTÈRE
La mentalité de cet homme est assez dur à décrire, mais cela sera possible en prenant point par point :

Intelligent : Oui Takeshi est quelqu'un de très intelligent, son jeu préféré est le Go et ça pour plusieurs raisons qui lui sont propre, mas la principale c'est que ça lui permet d'établir des stratégies d'assassinats pour la "Famille". Malheureusement il ne trouve jamais d'adversaire à sa taille ; La seule personne qui arrive à rivaliser avec lui sur son terrain, c'est sa propre petite sœur qui est sa cadette de vingt ans. Mais malgré sa grande intelligence, il ne la montrera à personne, ni même en fera réellement usage, à part durant ses parties de Go ou pendant ses missions pour trouver la meilleure façon de tuer, sinon il sera toujours calme, montrant presque une idiotie profonde à ne quasiment jamais vouloir parler.

Mystérieux : Cet homme est une énigme, à l'intérieur d'une énigme, à l'intérieur d'une énigme complexe. Pour réussir à découvrir sa réelle vie ou même son caractère profond, il faut être sacrément patient et surtout avoir l'envie. Sinon personne ne pourrait découvrir qui il est réellement. Étant toujours calme, distant avec le monde, silencieux et possédant un regard de tueur, peu de personne tente de le connaître, ce qui lui plaît car il n'aime pas la compagnie des autres hormis sa petite sœur.

Loyal : Takeshi est quelqu'un sur qui on peut compter. Jamais il ne rompra un serment ou une promesse faite, même si c'est à un ennemi. La loyauté réside dans le respect de l'autre avant tout, c'est pour cela qu'il ne manquera jamais de respect à un être vivant, raison pour laquelle il sera toujours loyal envers ses semblables. Bien sûr lorsqu'il fait deux promesses ou serments qui se contredisent, il se permettra de rompre le serment avec la personne en qui il a le moins confiance pour respecter ses devoirs envers les personnes que lui seul juge digne du plus profond respect.

Sans Pitié : Cet assassin est ce qu'on peut appeler un tueur parfait ; Il ne montrera jamais une once de pitié envers ses victimes, ni même une petite compassion ; Pour lui sa vie résume à tuer les personnes qu'on lui dit et rien de plus. Il pourrait tuer n'importe qui sans la moindre hésitation si c'est les ordres de ses supérieurs. Même la plus mignonne des créatures pourraient y passer devant ses yeux, même la tuer de ses propres mains qu'il ne verserai même pas la moindre petite larme de ses yeux. C'est une réelle machine à assassiner.

Mortel : Et oui, cet homme n'a jamais raté un seul de ses assassinats. Toutes les personnes qu'il devait tuer sont mortes de manière assez varier et rarement de la même façon. Dès fois c'était lentement, plus ou moins rapide, voire même d'une façon expéditifs. D'ailleurs il laisse derrière lui toujours une trace de son passage pour montrer à ses ennemis, mais aussi à ses patrons, que c'est lui qui les a tuer. Les traces peuvent varier, mais elle est toujours reconnaissable entre mille.

Sa Sœur : Ceci est très important d'en parler car pour Takeshi, sa jeune sœur est tout simplement toute sa vie. Depuis qu'elle est bébé, c'est lui qui l'a éduquer, entraîner, protéger de tout les maux qui recouvrent cette planète. Rien ne doit arriver à sa petite sœur sous peine de voir une facette de sa personnalité complètement différente.
Lorsqu'il est avec sa petite sœur, il sourit en permanence, chose qu'il ne fait jamais. Toujours entrain de prendre soin d'elle. Takeshi devient un homme doux, amical, qu'on dirait incapable de faire du mal à une personne, même pas à une mouche.
Pourtant si vous osez toucher ne serait-ce qu'un cheveux de cette jeune demoiselle, cet homme doux se transforme littéralement sous les yeux de tout le monde en l'espace d'une seule petite seconde. L'homme que sa sœur a toujours connue devient une machine à tuer ne ressentant plus aucune douleur, attaquant comme une bête féroce celui qui a oser toucher à sa petite protéger jusqu'à qu'il ne reste plus rien de cet agresseur ; Rien ne peut l'arrêter dans cet état là, enfin presque rien ; Il n'y a que les paroles de sa "gentille" petite sœur qui arrive à le calmer et le transformer en un homme bon, celui que sa sœur à toujours vue en sa présence.

PÈRE CASTOR RACONTE NOUS UNE HISTOIRE !
Me voilà à mes 35 ans, à l'intérieur d'une "Famille" qui est en guerre contre une autre "Famille" dans une ville qui ne se doute pas réellement qu'il existe des pouvoirs qui feraient jalouser n'importe qui. Et pourtant je suis un membre d'une de ces "Familles", elle porte comme nom "Domae". C'est une "Famille" qui se trouve être en guerre contre l'autre "Clan" de la ville, les "Élémentis". On pourrait croire que c'est juste une petite guerre de clan... Et pourtant c'est bien plus que ça... Ces "Familles" possèdent des pouvoirs qui les rendent très dangereuses, car oui la "Famille" contre laquelle la mienne se bat utilise les éléments naturels et même non naturels contre nous ce qui est très dangereux quand les éléments se déchaînent contre nous ; Pour moi c'est juste des imbéciles qui préfèrent utiliser la force pour se battre, la facilité quoi. Tandis que ma "Famille" est plus dans l'intellectuel, la stratégie. Car oui, nous nous n'utilisons pas la facilité en déchaînant les éléments, nous nous aidons de l'autre force de la nature, les animaux. Ce n'est pas aussi impressionnant je l'accorde, mais c'est tout aussi efficace je vous l'assure. Mais comment suis-je arrivé ici ? Pour cela remontons le temps à ma tendre enfance.

Ma naissance n'avait rien d'extraordinaire. Je suis nés dans une famille qui n'avait rien d'exceptionnelle, ma mère n'est pas morte en me mettant au monde, mon père était doux et amical avec tout le monde. Il ne s'est rien passé en gros, une naissance comme on en voit tous les jours, la seule chose qui pourrait paraître étrange pour les puristes c'est le lieu ; Ma naissance ne se fit pas à l'hôpital, mais directement à la maison car pour ma famille très traditionnelle, l'hôpital était très mal vu et trop moderne pour eux. C'est alors que la première chose que je vis de ce monde, c'était le salon de ma future maison, celle dans laquelle j'allais être éduqué dans les années à venir. Donc voilà simplement une naissance comme n'importe laquelle vit le jour dans ce monde, dans cette ville en guerre.

Malgré le fait que cette ville soit tout de même assez moderne dans le style de vêtement, de civilisation qui grandit, notre famille et notre maison restaient tout à fait noble, grande, et surtout dans un style très japonais de l'ancien temps car oui, mes parents étaient et resteraient toutes leurs vies attachées aux anciens rites et coutumes de leur village d'origine. Me voilà donc enfin présent et quoi dire de plus de ma naissance à part les choses classiques, qu'on m'a lavé, habillé, et aimé.

Je grandissais dans cette maison sans rien me douter de ce que cette ville abritait comme néfaste présage. Plus les années passèrent, et mon père décelait très vite une intelligence très développé en ma petite personne ; Bien sûr il me fit passer des tests lui-même et de ce fait, il m'éduquait même de son propre chef car selon lui l'éducation de la ville n'était pas assez performante pour mon intellect et cela ne me dérangeais pas le moins du monde car je pouvais passer du temps avec mon père pour tout ce qui touche à l'intelligence. Ma santé physique n'était pas pour autant laisser à l'écart car oui, on m'entraînait également aux arts martiaux ; Tout particulièrement à la maîtrise des armes blanches. Ma père était l'intellectuel de la famille, tandis que ma mère c'était la force de la maison car oui c'était elle qui m'entraîner au corps à corps et aux armes.

Ma mère est une professionnelle dans la maîtrise des épées, des Sais, et de tout ce qui possède une lame, raison pour laquelle elle m'y entraînait même si cela déplaisait à mon pauvre père qui ne voulait pas que je risques ma vie en me battant tout simplement. Alors que je n'avais que Neuf ans, ma première cicatrice vit le jour sur ma peau. Ma mère n'était pas une tendre avec moi durant mes entraînements et malgré le fait que je me défendais plutôt bien, elle réussit tout de même à me taillader le bras droit pour me faire une grande et merveilleuse entaille sur mon biceps droit. Cela me faisait affreusement mal, mais je devais continuer de me battre à cause de ma mère qui continuait son entraînement, attaquant sans relâche avec ses épées que je devais contrer sans trop me plaindre. Heureusement qu'en voyant mon sang sur mon kimono fraîchement offert par mon père, mon père stoppa immédiatement mon entraînement pour aller me soigner.

Pour les gens normaux, on pourrait considérer que mon père est un tendre, un mou qui est a fond dans le délire des "Papas poules", tandis que ma mère était l'inverse, un réel monstre qui torture ses enfants, mais au fond, on savait très bien qu'il n'y avait pas plus douce femme que ma mère. À cet âge, je pensais qu'elle faisait cela par pur plaisir, sauf que j'allais découvrir la réelle raison bien plus tard, beaucoup plus tard. Pour le moment je me contentais de lui obéir car c'est ce que les traditions voulaient, écouter et respecter ses parents et la première chose à faire. Je grandissais dans cette famille, année après année, m'entraînant aussi bien physique qu’intellectuellement et ma vie me plaisait parfaitement ainsi, même si je ne comprenais pas toujours les décisions de ma mère, ni même les réactions de mon père lorsque mes deux parents se disputaient.

Me voilà avec 20 ans désormais ; Cela faisait déjà un bon moment que je les avais, deux mois pour être exact. Mais mes parents m'annoncèrent une très bonne nouvelle, ma mère était enceinte ! J'allais avoir un petit frère ou une petite sœur et la nouvelle me rendais fous de joie. Les mois qui arrivèrent était idyllique, autant pour moi que pour ma mère, néanmoins c'était plus une corvée pour mon père car il se sentait obligé d'accomplir les désirs de sa femme qui étaient très nombreux. Moi j'avais la belle vie, plus aucun entraînement alors je naviguais dans la ville dans mon kimono sans contrainte d'heure pour rentrer afin d'avoir mes entraînements quotidiens. C'était neuf mois calme, du moins si ma mère m'aurait tenue au courant de tout ce qui se tramait, je n'aurais jamais été aussi négligent et serais rester chez moi comme j'ai toujours fais.

Les neuf mois passèrent très vite et l'accouchement de l'enfant de mes parents allaient arriver, sauf qu'une chose se préparait dans l'ombre et tout cela provenait de moi... Même si je l'ignorais à ce moment-là. Le soir de l'accouchement, je sentais que tout n'était pas naturel, comme si mon père et ma mère étaient extrêmement tendus et qu'ils ne voulaient rien me dire de leur état actuel. Alors qu'elle était en plein travail, une secousse se fit sentir, et tout cela n'était pas bon signe car ma mère me demandait de partir en prenant soin de prendre ses propres Saïs... Elle ne m'avait jamais autorisé à les utiliser et pourtant là, je pouvais les maniées alors j'en profitais immédiatement en les prenant et sortant de la pièce, mais pourquoi tout ça ?

Le tremblement de terre était de plus en plus fort quand tout d'un coup je voyais trois hommes surgirent à l'endroit de notre maison, qui pouvait bien venir à cette heure là ? Qui plus ait, au moment de leur apparition, les tremblements s'arrêtèrent et c'est à ce moment là que les trois hommes se mirent à courir dans ma direction, mais ce qui me choquais le plus, c'était qu'autour d'eux une aura bizarre les entourait, du moins autour de deux d'entre eux, ceux aux extrémités ; L'un avec une aura rouge et l'autre une aura jaune, bleutée. C'était étrange quand d'un seul coup un éclair littéralement m'attaquait et heureusement que j'avais des lames qui réussirent à parer les éclairs en m'en servant comme paratonnerre. Je ne savais pas d'où ça venait ni comment c'est arrivé, mais je savais que les hommes n'étaient pas venu pour une visite amicale et qu'il fallait que je me battes.

Alors que j'attaquais l'un d'entre eux, les deux disparurent en direction de la salle où se trouvait mes parents. J'aurais aimé les suivre, sauf que le troisième homme m'en empêchait et ce qui me paraissait étrange c'était qu'on aurait dit que le feu lui-même était contre moi, la feu des bougies, et de tout ce qui m'entourait, essayait de m'attaquer pour me tuer. Une chance pour moi que ma mère m'avait entraîner pour ce genre de situation car l'autre ne devait pas s'attendre à tomber sur un homme qui savait se défendre au point de le tuer par surprise. Dès qu'il était mort, je voulais me ruer pour voir ma mère et mon père quand soudain la porte coulissante venait d'exploser à cause de mon père qui venait de la traverser en volant. Par réflexe je le réceptionnais, non sans mal et sans chute, mais heureusement il n'avait rien subit du choc.

Je lui demandais ce qui se passait, mais la seule réponse qu'il me donnait c'était pour savoir si j'étais sortis de la maison durant les mois qui se sont déroulés car c'était sûrement cela qui leur avait indiquer notre localisation tenue secrète pour le moment. Pendant qu'il parlait je voyais qu'une énorme plaie se trouvait au niveau de son ventre qui lui transperçait ses organes internes.. Je savais très bien que c'était fini pour lui, mais avant de passer l'arme à gauche, il me confia une dernière tâche pour sauver l'honneur de la famille, tuer les deux hommes à l'intérieur et faire de mon mieux pour sauver ma mère. Ce que j'étais décidé à faire même s'il ne me l'aurait pas demander. Après lui avoir fermer les yeux et repris mes armes, je rentrais dans la salle où ma mère venait à peine d'accoucher, un petit bébé se trouvait auprès de ma mère entrain de hurler, le bébé, pas ma mère.

Malheureusement, il y avait les deux hommes à côté de ma mère entrain de regarder le bébé, je voyais très bien qu'ils avaient une idée en tête... Ils voulaient soit tuer ce petit être qui venait de naître ou pire, l'enlever pour qu'il devienne comme eux.. Sans réfléchir je leur fonçais dessus pour les éloigner de ma famille. Mais un morceau de terre me fit trébucher pendant qu'un des hommes planta son épée dans le corps de ma mère affaiblit par l'accouchement. J'hurlais, je m'en voulais à mort de pas avoir réussit à protéger ma mère, mais ce qui me fit réellement changer de personnalité, c'est lorsque le second homme attrapa le bébé et le prit dans ses bras. Un sentiment de haine et de fureur pur m'envahit au point de me jeter sur les hommes, rattrapant le bébé qui venait de s'envoler pour le poser contre ma mère agonisante pour la protéger tandis que j'attrapais les deux hommes malgré l’électricité qui me parcourais le corps, je continuais de les attaquer, les déchiquetant littéralement de mes propres mains.

Une fois le carnage terminé, j'étais enfin calmer et je repris le bébé entre mes bras, ma petite sœur des bras de ma mère que je pensais défuntes.. En me retournant ma mère lâchait quelques mots : "Prend soin de ta sœur..."... "Vas voir les Seryk...".
C'était ça les derniers mots de ma mère, suite à cela, la vie la quitta. Je devais aller voir la famille Seryk et je devais toujours protéger ma sœur à partir de maintenant. Alors aussitôt je sortais de la maison qui venait de voir la mort de deux personnes, mais une fois sortis, un homme regardait le spectacle depuis l'extérieur et étant donner que j'étais énervé, je lui hurlais de partir. Sauf qu'il ne m'écoutait pas et restait là à me regarder ce qui m'énervais. J'allais pour l'attaquer mais il me stoppait aussitôt rien qu'avec une petite phrase : "Je suis le Seryk que ta mère parlait".
Aussitôt je me stoppais, m'agenouillant devant lui comme la tradition le voulait car ma mère ne m'aurait jamais dis d'aller le voir si elle ne le respectait pas et je voulais lui montrer qu'à partir de maintenant j'allais le respecter. J'avais bien sûr toujours dans mes bras ce petit être qui n'avait même pas encore un jour.

L'homme me disait de me relever et de le suivre afin qu'il m'explique tout ce qui se passait. En réalité ma mère faisait parti d'une "Famille", la "Famille" Domae et que les trois hommes étaient de l'autre "Famille", les Élémentis. Ma mère était l'un des membres les plus prometteurs et elle aurait sûrement eu sa place parmi les hauts bonnets si elle ne serait pas morte. Tout m'était expliquer et le Seryk me proposa une chose, la sécurité en échange de travailler pour son compte, ce que j'accepta immédiatement, mais pas pour ma protection, pour celle de ma sœur, ce que je lui expliquais et qu'il accepta également ma condition. J'accepterai toutes les tâches, même les plus immondes, mais il ne fallait qu'il n'arrive rien à ce qui me restait de ma famille, ma vraie famille. Ma nouvelle vie allait commencer, en tant que Domae !

Me voilà donc grand frère d'une petite fille qui venait de naître, tuteur de cette jeune personne et recruté dans une "Famille" en guerre contre une autre. Ah oui, je devenus le tuteur de ma jeune sœur car je ne voulais pas que d'autres personnes y touche, même pas le "Roi" de ces Domae. Il lui fallait un nom, après un moment de réflexion je me décidais de lui donner, à partir de maintenant elle s'appellera Itami. Le début dans cette guerre était loin d'être difficile, je n'avais que pour mission trouver des informations, fouiner un peu, du classement, apprendre le nom de tout le monde... Que des choses inutiles et sans intérêts.. Ce qui m'agaçais intérieurement mais je ne le montrais sous aucune circonstance car tel était le désir des hauts gradés de cette "Famille". J'exprimais ma frustration dans les salles d'entraînements du QG avec ma petite sœur qui grandissait en me regardant me battre. D'ailleurs oui, durant les missions en extérieur, j'avais toujours dans mes bras ce bébé qui me quittait jamais, hors de question que je la laisse à des inconnus.

Après plus d'un an comme ça, on me confia enfin une mission digne d'intérêt, on me confia l'ordre de tuer une personne, discrètement ou pas, peu importe, il fallait juste qu'elle soit tuée le plus vite possible. La cible, ce n'était qu'un habitant de Quederla, d'aucune "Famille", la seule chose que les Domae lui reprochaient et pour laquelle ils voulaient sa mort, c'était qu'il fournissait des armes aux Élémentis et qu'il ne fallait pas qu'ils prennent un avantage sur nous. C'est pour cette raison qu'on me demanda de le tuer, bien sûr je comprenais immédiatement que si on me confiait cette mission c'était simplement car il n'y avait personne de disponible ; Je gérais les dossiers des Domae et je savais bien que tout le monde était déjà en mission ou absent, j'étais le seul présent et disponible. J'acceptais néanmoins la mission malgré le fait qu'on me prenne légèrement pour la cinquième roue d'un carrosse et je partais sur le champs. Bien sûr on me déclara que je devais laisser Itami au QG, et bien sûr je refusa catégoriquement et partis sans rien dire du bâtiment.

Je cherchais dans la ville l'adresse qu'on m'avait indiqué pour trouver ma cible. Je l'avais trouver facilement et il ne se cachait même pas qu'il vendait des armes. Pendant un moment je restais à distance, l'observant dans l'ombre avec ma sœur jusqu'à trouver le moment idéal pour intervenir. Le temps s'écoulait lentement, mais c'était nécessaire pour établir le plan parfait et ne rien oublier. L'action allait se déroulée à 21 heures 30 lorsqu'il allait fermer sa boutique et qu'il allait devoir partir en utilisant le seul chemin possible, la ruelle. J'attendais donc patiemment en compagnie d'Itami l'heure parfaite et lorsqu'elle arriva, l'homme apparu dans mon champ de vision, mais pas dans le sien parce que je me cachais dans l'ombre de la ruelle. Lorsqu'il passa juste devant moi, un de mes Saïs se planta dans son cœur et ma main se plaqua contre sa bouche pour éviter qu'il hurle le temps que son âme quitte son corps. Je le regardais mourir peu à peu, les yeux dans les yeux, c'était comme si je pouvais voir son âme même partir, un sentiment indescriptible tellement qu'il est bon. Pour autant il ne s'était pas laisser faire, il réussit néanmoins à me planter un petit couteau dans ma jambe droite qu'il devait caché au niveau de ses pieds, je n'avais pas prévu cela, mais ce n'était rien, pas assez pour me faire lâcher prise du moins.

Il fallait une preuve que c'est bel et bien moi qui l'avait tuer et pas une autre personne, sauf que je ne savais pas tellement quoi faire pour le prouver. C'est alors que je pensais à ce que je voyais dans ses yeux expressifs, rien ne vaut un œil pour prouver de tel chose. Je lui planta mon Saï dans son visage pour lui extirper son œil droit afin de le prendre et le ramener au QG pour prouver que ma mission était une réussite ; Ce que je fis immédiatement. En arrivant au QG, je me dirigeais aussitôt vers le bureau de celui qui m'avait demander de tuer cet homme pour lui balancer ce que j'avais dérobé à la victime sur son bureau pour partir sans rien dire, il ne tiendra qu'à lui de comprendre que j'avais réussi et que c'était la preuve de ma réussite.

C'était la seule mission d'assassinat que j'ai eu en l'espace de Sept mois, je ne savais pas si c'était parce que j'y étais trop fort pour cette mission et que même eux avait peur de moi à partir de moi. Mais j'avais tord, ils étudiaient simplement mon cas pour savoir si je méritais d'avoir des missions plus coriaces que des missions d'administrations. Un jour, le "Roi" vint à ma rencontre pour m'annoncer la bonne nouvelle, j'aurais de plus en plus de mission importante, mais que ça allait prendre du temps, mais que je devais être patient. Je pris sa remarque en compte et continuais mes missions dégradantes durant tout ce temps.

Sept ans s'écoulèrent.. Je venais d'avoir 28 ans et ma petite sœur venait d'avoir ses 8 ans également. Pendant qu'elle grandissait, je ne décelais pas une grande intelligence en elle, mais une aptitude exceptionnelle à se battre aux armes, une vraie prodige ! C'est pourquoi je l'entraînais tous les jours afin qu'elle devienne une experte très vite et qu'elle puisse m'aider durant mes missions d'assassinat car oui, durant les Sept ans qui passèrent, j'obtenais de plus en plus de mission où je devais tuer des personnes liées à la "Famille" ennemie ; À chaque fois je ramenais une partie du corps de ma victime à mes supérieurs pour prouver mon assassinat. J'entraînais donc Itami aux armes blanches quand on me convoqua auprès du Conclave, les grosses têtes de la "Famille". Bien sûr toujours accompagné de ma sœur, j'y suis été et c'était une bonne nouvelle. Ils avaient décidés de me faire passer "Assassin officiel des Domae", à partir de maintenant les plus gros assassinat allaient être pour moi, dû moins en théorie.

Pendant deux ans, je n'avais eu que des missions où fallait que je tues des personnes diverses, ce que je faisais sans aucun problème jusqu'à une mission lorsque j'avais trente ans. On m'avait donné comme mission de tuer un Élémentis très dangereux et bien sûr j'acceptais tel était mon devoir. La mission s'annonçait facile et très rapide, mais ce n'était sans compter sur un élément imprévisible que je ne pensais pas revoir un jour car je pensais que c'était un tour de prestidigitation de spécialiste. Alors que j'allais tuer cette femme accompagnée de ma jeune sœur de 10 ans, le bois lui-même de la ville m'arrêta dans mon attaque, m’immobilisant sans que je puisses rien faire. La femme ramassa mon Saï pour se rapprocher d'Itami qui semblait être terroriser par le faite qu'une simple femme réussisse à me stopper dans un de mes plans qui ont toujours été parfait. Elle s'apprêtait à tuer l'être qui m'est le plus chère, mais au lieu de la tuer, elle lui mit simplement un coup de poing qui était apparemment recouvert de bois très dense car Itami vola contre le mur, et semblait être inconsciente...

La jeune femme qui venait de frapper ma sœur se retourna, sûrement voulait elle me tuer avant de tuer ma sœur, mais tout ce qu'elle vit, c'était un homme enragé entrain de bouger dans tous les sens au point de briser le bois qui m'entourais et foncer sur elle sans qu'elle puisse rien faire, enfin si, elle se débattait en me mettant des coups de bois dans mon crâne au point qu'ils restent implanter dans mon crâne, mais malheureusement pour elle, je ne lâchais pas prise avant qu'elle soit morte. Je m'écroula sur la femme qui se servait de bois juste après sa mort, je pensais mourir également à cause du sang perdu et surtout se trouvant dans mon crâne. Heureusement pour moi que ma sœur venait de se réveiller pour me traîner jusqu'au QG afin que je sois soigner, elle n'oublia pas pour autant de prendre une partie du corps de ma victime afin de prouver que j'avais réussis.

À mon réveil, je me retrouvais encerclé par le conclave Domae qui s'était réuni pour m'expliquer le lourd secret qui entour les Domae, et celui des Élémentis. Les Domae eux pouvaient invoquer des animaux pour les aider, tandis que les Élémentis eux, se servaient des éléments de la nature. Cela devenait plus claire pour moi, voilà pourquoi les éléments se déchaînaient contre moi quand je les affrontais. Et on me proposa un pacte, me lié avec un animal pour m'aider dans mes missions et mes assassinats ce que j'accepta immédiatement ; On me mit néanmoins en garde sur le fait qu'on ne savait pas sur quel animal j'allais tomber, je pouvais aussi bien tomber sur un animal féroce comme un lion, comme sur un insecte inutile comme une simple puce, mais je m'en fichais, tout me serais utile. Aussitôt que j'avais accepter, on m'endormit pour que je ne sache pas comment ils font pour confier leur précieux secret ce que j'acceptas sans contrainte.

Le lendemain, la première chose que j'aperçus se fut ma jeune sœur qui me tendait un collier en argent qu'elle me mit autour du cou sans que je puisses lui dire quoique se soit afin qu'elle puisse avoir les mains libres pour toucher mon front qui possédait maintenant une immense cicatrice d'un côté de l'autre, ainsi qu'une autre entre le nez et mes yeux. Je lui raconta tout ce qui s'était passer ainsi que le secret de la "Famille" car après tout, Itami est la seule personne en qui j'ai entièrement confiance alors se devait de connaître ce secret, de toute façon elle serait au courant un jour ou l'autre. Je ne savais toujours pas à quel animal j'étais lié et on était très curieux de le savoir. On m'avait expliquer comment l'invoquer, alors je me concentrais pour faire apparaître l'animal qui me ressemble le plus et à notre grande surprise, ce ne fut pas un animal, mais un insecte. Oui, mais pas n'importe lequel ! La célèbre Guêpe Pepsi, il n'y en avait que deux, mais ça suffit amplement ; Cela surprenait ma petite sœur, mais moi au contraire cela me plaisait parfaitement, n'importe quel animal avec du poison était l'idéal et ces bestioles étaient tout simplement la perfection pour moi.

Les cinq années qui suivirent n'avaient rien d'extraordinaire à part que le nombre de guêpe augmentait de plus en plus ; Au début elles étaient deux, tandis que maintenant je peux en faire apparaître une centaine, même si je préfères largement les utiliser en petit nombre pour mes assassinats. Je continuais mes entraînements avec Itami. Mes missions d'assassinats étaient de plus en plus faciles et diversifiées grâce au secret des Domae. Itami devenait de plus en plus forte et me secondait parfaitement dans mes ordres. Je mènes une vie parfaite si on peut dire. Je vis pour tuer et pour protéger ma sœur, c'est exactement ce que je veux, et je ne demandes rien de plus. Nous revoilà donc au moment où je vous ai laisser pour vous raconter pourquoi je suis devenu ainsi à l'intérieur de cette "Famille", mais à partir de maintenant, je comptes continuer ma vie tranquillement sous les ordres du conclave. Tiens d'ailleurs, je ne vous ai pas dis la relation que j'ai avec les autres membres de la "Famille"... Elle est simple, ils ignorent presque tous mon existence et ceux qui la connaisse doivent croire que je suis un asocial qui doit être en couple avec Itami, mais je m'en fiche des avis des autres, j'ai ma raison de vie et cela me suffit.


Et en vrai ?

Bah en vrai, je suis moi.

PRÉNOM/SURNOM : Takeshi
ÂGE : 21 ans
COMMENT ETES-VOUS ARRIVÉ ICI : Fondatrice qui m'a fait venir ^^
UN COMMENTAIRE ? UNE IDÉE ? : Pas vraiment non
LE CODE DU RÈGLEMENT : Ok by Kira~


Dernière édition par Takeshi Kuronuma le Mar 22 Juil - 19:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3129
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Présentation de Takeshi [Terminé]   Jeu 6 Mar - 22:23

D'où ? D'où ? D'où tu parles de mon père Razz
Bon alors ta fiche est bien, mais juste un tout petit détail à modifier : Lorsque tu reçois tes guêpes la premières fois, pourrais-tu changer le nombre à 1 ou 2 ? ^^ Vu que c'est la première fois tu ne peux pas toutes les maîtriser :3
Mais maintenant tu peux avoir plus d'une centaine vu que ça fait 5 ans maintenant que tu as le pouvoir ^^

Après ce mini-détail modifié, je te valide :3


Je vous grogne dessus en darkblue.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Présentation de Takeshi [Terminé]   Jeu 6 Mar - 22:27

Modification faite espèce de méchant loup Wink
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3129
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Présentation de Takeshi [Terminé]   Jeu 6 Mar - 22:28

Merchi ptit insecte :3

Aller je te valide ^^


Je vous grogne dessus en darkblue.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Présentation de Takeshi [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation de Takeshi [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Anciennes présentations-