Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé.
Un MP vous sera envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Dans l'ombre du Joker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Dans l'ombre du Joker   Ven 7 Mar - 22:09

Meiji SAHOSHITE

Jamais une ombre n'aura été aussi glaciale...

PETITE PRÉSENTATION
NOM : Sahoshite
PRÉNOM(S) : Meiji
SURNOM : Shadow
DATE DE NAISSANCE : 03 Février
ÂGE : 22ans
SEXE : F
FAMILLE : Elementis
CAPACITÉ : Ombre
SITUATION : Célibataire
QUESTIONS

DE QUAND DATE VOTRE ENTRE DANS LA FAMILLE ?
Meiji est entrée dans la famille Elementis à ses dix huit ans, plus précisément quelques mois après son dix huitième anniversaire.
Tandis qu'elle arpentait les rues lumineuses, à la recherche d'un homme dangereux qu'on lui avait confié de retrouver, elle se retrouva nez à nez avec un étrange personnage, un homme mystérieux dont elle n'entendra jamais plus parler. Celui ci lui demanda de la suivre jusqu'au quartier ouest où elle fut reçu par les Elementis qui lui proposèrent des contrats de premier ordre en tant que tueuse à gage. La soif du sang était trop forte pour elle, elle accepta immédiatement et depuis ce jour, travaille pour eux.
QUELS SONT VOS LIENS AVEC ELLE ?
Elle est tueuse à gage pour la famille. Crainte et respectée, tant par sa famille que par les gens au dehors, elle a réussi à prouver à ses collègues et supérieur qu'elle leur était tant dévouée qu'utile et a obtenu la place de Joker au sein de Elementis.
POSSÉDEZ-VOUS UNE ARME, SI OUI LAQUELLE ?
Meiji possède une cave entière remplie d'armes de toutes sortes, de sa première, rouillée et pratiquement inutilisable, à ses derniers achats, deux magnifiques sabres gravés, qu'elle transporte toujours sur elle.
PHYSIQUE
Malgré toutes les horreurs qui peuvent être racontées sur elle (et qui sont surement vraies), on ne peut pas enlever à la tueuse le fait qu'elle soit d'une grande beauté. Les yeux vairons (l'un or, l'autre vert pomme), les lèvres pulpeuses et un corps magnifiquement fait, tant musclé qu'en formes généreuses, qu'elle ne cache d'ailleurs pas, pratiquement toujours vêtue d'un haut en cuir gravé s'arrêtant au dessus de sa poitrine et dévoilant son tatouage le plus voyant, celui sur la hanche, portant avec celui une veste courte, verte, des mitaines et un pantalon en cuir agrémenté de deux ceintures soutenant ses lames et des rangers noires aussi. Elle possède aussi un tatouage dans le dos, un à l'avant bras gauche et un sur la cheville, mais ses habits empêche de les voir (Étrangement, celui de sa hanche s'illumine d'un fin halo vert lorsqu'elle s'énerve)
CARACTÈRE
Meiji est froide, distante, son passé l'a détruite et elle n'a jamais trouvé personne qui puisse l'aider à le reconstruire d'une meilleure manière.
Elle se contente de vivre de ses assassinats, cela lui convient parfaitement, elle sait qu'elle n'aura jamais une vie normale et elle envie souvent les Habitants de pouvoir échapper à tout ça.
Malgré tout, cette guerre qui a éclatée l'avantage, elle sait qu'elle peut largement aider, elle n'attend que ça ; que l'on fasse appelle à elle.
PÈRE CASTOR RACONTE NOUS UNE HISTOIRE !
C'était un matin d'été, Devon et Noriko Sahoshite couraient à perdre haleine depuis déjà plusieurs heures en direction de la ville, ils arrivaient de la forêt 'Silva'.
Même celle ci paraissait se rendre compte que quelque chose n'allait pas, le vent était bien trop fort pour une matinée d'été, les branches entravaient leur passage et l'étrange 'paquet' que serrait Noriko contre elle ne cessait de gigoter. Que se passait-il donc ?
Des cris retentirent derrière eux et les époux accélérèrent, mais la fatigue prit bientôt le dessus et la femme trébucha sur une racine. Son mari la rattrapa de justesse et le petit 'paquet' avec, avant de la tirer derrière un grand arbre pour la cacher. De là, il l'embrassa tendrement sur le front.

- Je vais les retarder, cours jusqu'à la grande porte, de là tu pourras rejoindre les quartiers résidentiels, je te rejoindrais plus tard.

Noriko grimaça et secoua négativement la tête.

- Si tu y vas tu sais que tu ne rentreras jamais...

L'homme passa sa main sur la joue de son épouse et lui sourit tristement avant de répondre :

- C'est notre fille la plus importante maintenant, vas y, si je ne reviens pas, tu pourras lui raconter que son père était un héros.

Il l'embrassa une dernière fois puis la poussa pour qu'elle reprenne sa course tandis que lui s'éloignait d'elle pour apparemment faire face aux personnes qui menaçaient sa famille.
Noriko, forte malgré la tristesse, reprit son chemin en courant. Elle entendit les bruits d'un combat mais savait très bien qu'elle ne reverrait jamais plus son époux. L'essentiel était maintenant de mettre sa fille en sécurité. La petite se mit d'ailleurs à s'agiter dans les bras de sa mère et celle ci accéléra le pas. Mais juste avant de passer les portes de la ville, elle reçut une flèche dans la jambe. Elle tituba quelques instants mais continua sa route, après tout, ce n'était qu'une flèche...

Les années passèrent, un an... deux ans, trois ans, quatre, puis cinq, et ce fut au cour d'une balade dans les rues des quartiers résidentiels que tout se termina.
Meiji souriait à sa mère, lui tenant la main. Depuis quelques temps celle ci était de plus en plus fatiguée. Au fil des années, d'affreuses veines violettes s'étaient formées sur son corps et elle semblait avoir vingt ans de plus qu'en vérité, mais malgré tout, elle tentait de tenir pour sa fille.
C'était une journée d'hiver, de février plus exactement. Meiji venait de fêter ses cinq ans et elle et sa mère étaient parties en ville pour acheter son cadeau. La petite fille trépignait d'impatience, elle était alors comme toutes les petites fille de cet âge, innocente, enfantine, douce et joyeuse, et elle ne comprit pas de suite pourquoi sa mère la dirigeait vers les égouts de la ville. Elle ne vit pas le regard effrayé de sa mère, elle ne vit pas la blessure rougeoyante des cinq années précédentes se rouvrir subitement... Non elle ne vit rien... elle vit simplement une maison en feu au loin, la sienne... et sa mère, au sol, dans ces égouts répugnants. Elle secoua doucement sa mère, peut être dormait elle ?

- Maman, réveille toi, on doit y aller, fit la petite fille

Mais sa mère ne se réveilla jamais. Meiji chercha alors la sortie de ce labyrinthe, elle devait trouver du secours. Elle tomba sur un homme et lui demanda de l'aide. Il lui sourit, il lui manquait au moins sept dents, il la prit par la main et l'emmena plus loin...
La vie de la petite fille bascula à cet instant et son innocence partit en fumée. Des heures plus tard, l'homme la laissa repartir et Meiji, meurtrie, salie, tituba jusqu'à l'un des recoins de ces égouts sombres et s'y endormie.

Les années passèrent, Meiji eut huit ans, son repas d'anniversaire fut un rat. Oh ce n'était pas grand chose, mais c'était déjà meilleure que la plupart des choses qu'elle avait déjà pu manger. Étrangement, c'est ce jour là qu'elle retrouva la sortie, tandis qu'elle cherchait à éviter Teddy, un gamin vivant là aussi qui ne cessait de la malmener. Elle arriva devant cette petite échelle menant à une plaque dégoulinant de saleté et monta petit à petit. Elle poussa alors la plaque et la lumière l'aveugla, ce qui la fit tomber plus bas, elle faillit se casser une jambe mais s'en tira à bon compte. Elle ne tenta plus de remonter à la surface avant plusieurs années après cet évènement.

Elle grandit, devint adolescente et sa vie prit un nouveau tournant .
Un matin qu'elle marchait dans l'eau sale des égouts, elle aperçut le vieux Johns, un voleur qui vivait là, allongé par terre, les yeux exorbités et la bouche dégoulinante de sang. Dans sa main, il y avait un sabre, rouillé certes, mais Meiji s'en empara, fascinée par cet étrange objet qu'elle n'avait pu voir que dans les livres aux pages déchirées et boueuses qui trainaient dans les égouts. Elle décida alors d'apprendre à le manier, elle y passa des jours, des semaines et même des mois, et elle adorait ça, mais elle n'avait jamais pensé à s'en servir pour faire du mal, du moins, jusqu'à ce jour fatidique...

Ce jour là elle cherchait des livres pour s'instruire, elle aimait lire malgré le peu qu'elle possédait et, même si elle n'allait pas à l'école, elle tenait à connaitre un minimum de choses. Ce fut Teddy qui fit les frais des changements de Meiji.
Il avait bien vu qu'elle avait mûrit et lui même était devenu un adolescent en pleine effervescence, mais il n'aurait jamais dû tenter de reproduire ce qui lui avait fait subir cet homme le jour de la mort de Noriko, non... jamais....
Tout d'abord la jeune fille fut paralysée de peur, elle revit cet horrible moment de son enfance, elle revécu en quelques secondes ce qu'elle avait subit pendant des heures et la haine l'envahit. Alors, comme un réflexe, elle sortit ce sabre rouillé de sa ceinture et l'enfonça dans le ventre du garçon. Celui ci tomba à genoux, à terre, les yeux exorbités, le sang coulant à flot.
Après cet acte Meiji s'enfuit et se réfugia dans un des coins les plus sombres et glauques des égouts, effrayée par son acte. Elle passa des jours là, recluse, sans s'alimenter, et elle comprit peu à peu que si elle était aussi effrayée par son acte, c'était surtout, parce qu'elle avait adorée ça. Elle avait quinze ans....
Ce fut le plus grand tournant de sa vie et à partir de ce jour, elle se mit à éradiquer un bon nombre des repris de justice qui vivaient là. Elle le faisait tant pour se venger que pour s'amuser et c'était peut être ça le plus effrayant dans tout cela.

A ses dix-huit ans, elle décida de devenir chasseuse de prime. Pour cela, il lui fallait se décider à sortir de ces égouts qui l'avaient forgée.
Un matin, elle prit donc son sabre et sortit de là, habillée de vêtements poisseux et déchirés retrouvé sur des cadavres, elle horrifia les passants mais s'en fichait royalement.
Son premier service, elle le proposa gratuitement, pour prouver sa valeur malgré les moqueries et le dégout qu'elle inspirait au demandeur. Il changea étrangement d'avis lorsqu'elle lui ramena l'homme qui réclamait, égorgé, sur la table de sa cuisine.

De là, la légende de Shadow naquit, celle de cette femme, sortie des égouts par une matinée enneigée et qui avait fait couler le sang de cinq malfrats en une journée, sur le sol blanchit de flocons et le tout sans que ces malfaiteurs ne s'en rendent compte... Telle une ombre...
Quelques mois plus tard, Meiji, ou plutôt Shadow, qui était devenue une chasseuse de prime reconnue, fut contactée par les Elementis. Ses talents furent alors requis et l'attrait du sang était si grand qu'elle n'eut pas besoin de longtemps réfléchir pour accepter cette alléchante proposition.

Cela fait maintenant quatre ans qu'elle travaille pour la famille Elementis en tant que tueuse à gage et non plus chasseuse de prime et surtout en tant que Joker, place qui lui a été attribuée suite à ses loyaux services. Elle gagne bien sa vie, a pu se reconstruire mais peu de gens veulent la côtoyer, elle est effrayante et glaciale.
Tous savent qu'il ne faut pas la provoquer et le dernier qui a tenté...

N'a jamais été revu...


Et en vrai ?

En vrai j'suis coooooool *w*

PRÉNOM/SURNOM : Meiji
ÂGE : 21ans
COMMENT ETES-VOUS ARRIVÉ ICI : BOUAH me souviens plus, en cherchant u.u
UN COMMENTAIRE ? UNE IDÉE ? : *hausse les épaules*
LE CODE DU RÈGLEMENT : Ok by Kira~
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 2905
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Dans l'ombre du Joker   Ven 7 Mar - 22:25

Profite que Céleste ne soit plus là pour lui piquer sa place Razz
Aller tu es validée :3




Je vous grogne dessus en darkblue.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dans l'ombre du Joker
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Anciennes présentations-