Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé.
Un MP vous sera envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !
Félicitation à Nashoba Dreiden !
Son RP a été élu meilleur RP du mois !

Partagez | 
 

 De leurs ennemis les sages apprennent bien des choses [PV Takeshi Kuronuma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Gaara IshikawaMessages : 818
Date d'inscription : 21/04/2014


MessageSujet: De leurs ennemis les sages apprennent bien des choses [PV Takeshi Kuronuma]   Lun 26 Mai - 15:12



Il était là, dans le quartier Est tard le soir ; Gaara n'était pas fou et il ne cherchait pas la guerre non, il cherchait quelqu'un, quelqu'un qui l'avait défié et qui avait gagné : Takeshi Kuronuma. Leur rencontre remontait à quelques semaines et le jeune homme en avait gardé des séquelles sur son corps ; Il avait approché de très près la mort, il aurait dû mourir, il était mort. Mais son élément l'avait sauvé, son élément était plus fort que lui désormais ; Si il n'avait été qu'un simple pion sans pouvoir, il aurait une tombe dans le cimetière à côté de sa sœur sûrement.

Combien de fois était-il venu là ? Il ne le savait pas lui même... Mais plus d'une dizaine. Que venait-il faire là ? Personne ne le savait, même pas lui. Gaara était intelligent, assez pour comprendre qu'il ne fallait pas déclencher une bagarre ici dans ce quartier où les Domae avaient l'avantage car c'était leur terrain et même si l'Elementis pouvait éliminer une bonne partie de la population à lui tout seul, ce n'était pas compliqué de comprendre qu'il finirait par périr. Alors non. La bataille n'était pas la raison de sa venue ; Mais quelle était-elle alors ?

Presque tous les soirs il était devant la maison de Takeshi Kuronuma, pourquoi ? Pour en apprendre plus sur lui ? Peut-être. Pour trouver son point faible ? Gaara le savait déjà. Cette fois, le jeune homme voulait lui parler calmement, sans bataille et le fait de venir ici dans ce quartier jusqu'à lui pourrait lui prouver qu'il ne cherchait pas la bagarre. Mais Gaara était prudent, il venait toujours avec sa gourde dans le quartier Est au cas où quelqu'un déciderait de l'attaquer mais toujours prudent, il restait caché dans le noir à observer les moindres mouvements dans sa maison.

Durant plusieurs jours, il en avait appris beaucoup sur les habitudes de son ennemi, enfin surtout sur le rapport qu'il avait avec la petite qui devait être soit sa fille soit sa sœur. Il l'aimait et cela se voyait, il prenait vraiment soin d'elle ; Gaara commençait à regretter sa présence mais c'était maladif maintenant, il venait tous les soirs se demandant quelle aurait été sa vie si ses parents lui avaient donné l'amour qu'il méritait. Sûrement moins compliquée et plus belle. Ah ! Mais que faire lorsqu'on n'est pas désiré ? Rien. On se tait et on supporte de souffrir en espérant ne pas sauter d'une falaise.

Alors qu'il était là, dans le quartier Est à observer encore Takeshi et la fillette, une chose se produisit, quelque chose que Gaara attendait depuis longtemps : Takeshi sortait de chez lui. Comme il faisait sombre, l'Elementis ne pouvait pas voir la raison pour laquelle il était sorti mais sûrement pour jeter les poubelles. Alors qu'il faisait dos au jeune homme, ce dernier s'approcha de lui discrètement... Non, il s'était promis de ne pas lui faire de mal cette fois, de ne pas se faire repérer ici dans ce terrain miné. Il attendit quelques secondes avant de prendre la parole, histoire de l'observer une fois de plus.

- Bonsoir Takeshi... Comment vas-tu depuis notre dernière rencontre ?


Le Domae se retourna vers l'Elementis, il devait sûrement penser à un revenant, pour lui, Gaara Ishikawa était mort. Et oui, il aurait dû gagner, ses guêpes auraient dû le tuer, le déchiqueter de l'intérieur mais contre le sable... Que faire ? L'un et l'autre avait trouvé leur contre parfait, celui qui serait capable de tuer l'autre mais en même temps capable de résister. Si jamais leur chemin devait se croiser à nouveau lors d'une bataille ils périront tous les deux ; Soit sur le moment, soit de leurs blessures.

- Je vois que tu t'es plutôt bien remis de tes blessures... Impressionnant. Mais ne t'en fait pas, je ne suis pas là pour me battre, je ne suis pas fou non plus ; Venir ici serait plutôt... Suicidaire de ma part.



Merci à Laelyss pour l'avatar et la signature ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: De leurs ennemis les sages apprennent bien des choses [PV Takeshi Kuronuma]   Lun 26 Mai - 16:58



Les jours s'écoulèrent depuis le 29 Juillet, jour où la ville était en paix. La ville était en paix pour tout le monde, chose qui m'ennuyait en fait car je préférais largement partir en mission, me battre et tuer des personnes, que ça soit des humains, des Élémentis et même des Domae qui me faisaient barrage durant les missions. Surtout qu'un événement surprenant, mais tellement bon avait eu lieu ce jour là, ma sœur était de retour à Quederla et donc chez nous. Je pouvais enfin la retrouver pour l'enlacer, prendre soin d'elle et pour de nouveau faire des missions en sa compagnie et cela me remplissait de joie. Malgré tout un sentiment néfaste m'envahissait jour après jour et même la présence d'Itami n'en faisait rien. Je m'ennuyais de ne plus trouver un adversaire digne de ce nom comme ce Gaara que j'avais tué il y a de ça plusieurs jours, quelques semaines et tout ceux que je pouvais tuer n'étaient tout simplement pas à la hauteur de ma force, de ma stratégie, ni même de notre duo.

Les morts s'accumulaient de plus en plus, peut-être même plus que d'habitude, j'enchaînais les assassinats encore plus rapidement que d'habitude, voire deux ou trois en même temps pour gagner du temps au point de faire peur à une partie des Domae étant donné que je remplissais  le boulot de trois, quatre, voire cinq Domae à moi seul. Bien sûr parmi les morts, il y en avait des morts collatérales comme de simples habitants qui étaient simplement là pendant que je tuais des Élémentis. Mais tout ça ne me comblais pas, au contraire, je n'avais qu'une envie c'était de rencontrer à nouveau un homme aussi puissant que le défunt Gaara afin de me pousser dans mes retranchements, c'est sûrement pour cette raison que j'acceptais toutes les missions possible pour tomber enfin sur une personne de ce genre. Malheureusement je savais très bien qu'aucun futur combat serait du même gabari car maintenant je m'attend à ce genre de combat donc je serai toujours préparé à me battre ainsi contre n'importe qui, raison qui d'ailleurs je me bats comme jamais à chacun de mes combats depuis mon combat contre le sable.

J'étais donc toujours en mission, mais je rentrais également très souvent chez moi pour profiter de la présence de ma sœur car elle ne venait pas forcément toujours avec moi, cela lui arrivait de vouloir se reposer un peu et donc ne pas aller en mission et même des fois je les laissais au domaine car la mission s'annonçait trop dangereuse ou que j'avais une trop grosse envie de meurtre et de défi physique. En étant chez moi, je profitais donc de ma sœur pour parler avec elle, nous entraîner, nous amuser même car avec le bal, je comprenais enfin qu'elle avait également besoin de s'amuser, après tout c'est une enfant alors elle a besoin de temps pour elle, du temps pour s'amuser ce que je lui donnais à partir de maintenant. Mais malgré ce temps rien qu'à elle, elle restait très confinée à l'intérieur du domaine et surtout une chose, je surveillais tous ses gestes et surtout toutes les personnes qu'elle côtoie car même si elle n'est pas du genre à tomber amoureuse, cela serait contraire à son caractère, on ne sait jamais ce qui pourrait arriver ; Si jamais un homme tente quelque chose envers elle, la mort de celui-ci risque d'arriver très vite.

J'étais à la fois encore plus distant, mais encore plus protecteur qu'avant, surtout depuis que j'ai appris à insérer à l'intérieur du corps de autres personnes des guêpes, non pas pour les tuer, mais simplement pour pouvoir les retrouver plus simplement ou même juste m'en servir pour l'espionnage car le langage des insectes de ce genre est assez unique et dur à comprendre, mais une fois qu'on a apprit à différencier leur son, leur mouvement, leur parole si on peut dire, la communication devient simple et surtout la plus discrète possible. Surtout qu'une fois une guêpe dans le corps de quelqu'un, les guêpes sont quasiment introuvable et surtout impossible à détruire, elles disparaissent au fil du temps ou quand je l'ai décidé. Et c'est une guêpe très spéciale qui se trouve dans le corps d'Itami, une que j'ai spécialement entraînée durant plus de vingt jours afin qu'elle puisse être la meilleure afin que je puisse la surveiller sans qu'elle le sache, et la retrouver avec une vitesse impressionnante.

Ce soir, j'étais en pause, je n'avais pas pris de mission car je voulais simplement passer une soirée tranquille avec ma sœur afin de se reposer, s'amuser ensemble, discuter. On passait une grosse partie de la soirée ensemble, partie de la nuit également sauf qu'une chose me dérangeais et cela depuis plusieurs jours... Je sentais que quelque chose n'allait pas dans le domaine, qui n'allait pas dans mes mouvements alors même si c'était à la base une soirée avec Itami, je devais voir ce que c'était car cela pouvait très bien être un danger pour ma sœur. Je lui expliquais la situation car depuis son retour, je lui avait tout expliqué, je lui avais même dit pour le combat contre l'homme aux cheveux Rouge où j'ai failli y passer. Et bien sûr elle voulait m'accompagner, mais je lui disais simplement que j'allais m'en occuper car je me trompais sûrement. J'en profitais pour sortir les poubelles de la maison également car cela faisait un moment que les ordures s'entassaient. Une fois à l'extérieur du domaine, je sentais bel et bien une présence dans mon dos, mais je ne faisais rien et continuais de poser les déchets hors du domaine en attendant de voir ce que la personne dans l'ombre allait faire.


- Bonsoir Takeshi... Comment vas-tu depuis notre dernière rencontre ?

Je me retournais immédiatement car je me souvenais très bien de cette voix, c'était celle de Gaara, mais ce n'était pas possible car il était mort ! En me retournant et malgré la petite obscurité, je pouvais très bien voir l'homme en face de moi, c'était bel et bien Gaara ! Cet homme qui malgré tout me manquais, notre combat me manquais. J'étais partagé entre la surprise et la joie, combien de fois j'espérais qu'il soit en vie, même si pour moi c'était impossible et la première question que je voulais lui poser, ce n'était pas pourquoi il est là, mais comment il a survécu car c'était ma plus grande interrogation. Mes insectes auraient dû le tuer de l'intérieur, impossible normalement d'y survivre sans connaître les guêpes et sans avoir quelque chose pour les détruire de l'intérieur... Chose normalement impossible pour quelqu'un de normalement constitué, c'est pour cela que cet homme méritait le plus grand des respect pour être encore là, vivant et surtout devant moi sachant qu'autant lui comme moi pouvons mourir durant nos confrontations. Alors que j'étais encore sous le choc, l'homme au sable reprit la parole.

- Je vois que tu t'es plutôt bien remis de tes blessures... Impressionnant. Mais ne t'en fait pas, je ne suis pas là pour me battre, je ne suis pas fou non plus ; Venir ici serait plutôt... Suicidaire de ma part.

Le plus impressionnant restait Gaara, non moi, mais c'est vrai que mes os et mes muscles avaient très vite et très bien récupérés, mais surtout parce qu'ils ont l'habitude de subir de très lourds dégâts alors oui c'était impressionnant pour quelqu'un d'autre, mais d'assez commun pour moi alors que survivre à mes guêpes étaient beaucoup plus surprenant vu que c'est le premier qui a réussi. Les intentions de Gaara était donc purement passif ce qui me rassurait quelque part, car oui je le croyais quand il disait cela car qui viendrait provoquer une guerre dans le quartier de ses ennemis ? Cela annoncerait la mort de ce dernier et je savais très bien qu'il était loin d'être idiot. Je le regardais pendant un petit moment pour finir par lui tendre ma main pour serrer la sienne, uniquement lui serrer pour lui montrer que j'étais d'accord de ne rien tenter et ne rien faire contre lui pour ce soir, comme si on était deux amis qui se retrouvaient après plusieurs jours. La main de l'Élémentis rejoint ma main, où on pouvait la serrer calmement, comme deux amis.

- Merci, mais toi aussi tu t'en es bien remis. Mais avant tout, avant même de savoir ce que tu fais là. Je veux savoir une chose. Comment as tu survécu?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Gaara IshikawaMessages : 818
Date d'inscription : 21/04/2014


MessageSujet: Re: De leurs ennemis les sages apprennent bien des choses [PV Takeshi Kuronuma]   Lun 26 Mai - 18:37



- Je vois que tu t'es plutôt bien remis de tes blessures... Impressionnant. Mais ne t'en fait pas, je ne suis pas là pour me battre, je ne suis pas fou non plus ; Venir ici serait plutôt... Suicidaire de ma part.

Le Domae restait bouche bée devant l'Elementis qui restait de marbre, qu'allait-il faire, attaquer ? Non Takeshi est plus intelligent que ça. Gaara l'avait remarqué durant leur combat qu'il n'était pas le premier des idiots, au contraire, peu de gens auraient pensé mettre une colonie d'insectes directement dans le sable du jeune homme pour l'attaquer de l'intérieur. Ce silence... Le silence qu'avait deux adversaires encore en vie et qu'ils ne s'y attendaient pas ; Ce silence qui signifiait tant de choses faciles ou difficiles à déchiffrer selon le contexte.

Les ennemis continuaient de se regarder, Gaara avait l'impression que Takeshi avait changé, en mal ? Non. Mais quelque chose avait changé dans son regard ; Il se passait quelque chose entre les deux hommes mais incapable de dire quoi. Des semaines plus tard, ils s'étaient entretués et maintenant les voilà l'un en face de l'autre sans rien tenter. Qu'allait-il se passer par la suite ? Seul l'avenir pourra leur dire. Gaara ne savait pas pourquoi il avait décidé d'aller le voir, peut-être pour lui prouver qu'il n'était pas si fort que ça ou bien simplement pour retrouver un adversaire.

Tout à coup, Takeshi tendit sa main vers l'Elementis qui ne s'attendait pas à cette réaction. Le considérait-il comme son égal maintenant ? Ou bien lui faisait-il simplement comprendre qu'il assimilait le fait que Gaara n'allait pas l'attaquer ? Durant quelques secondes, le jeune homme regarda la main de son ennemi, se demandant pourquoi ce geste, qui pouvait être interprété comme un geste d'amitié ? Mais l'Elementis lisait en lui et il savait que c'était simplement par respect qu'il faisait ça ; Évitant de faire attendre plus longtemps Takeshi, Gaara tendit sa main à son tour pour la lui serrer.

- Merci, mais toi aussi tu t'en es bien remis. Mais avant tout, avant même de savoir ce que tu fais là. Je veux savoir une chose. Comment as tu survécu ?

Il s'en était remis oui, mais très difficilement ; Gaara avait souffert, il avait même succombé à ses blessures mais était revenu à la vie. Les jours qui suivirent ce combat étaient durs, pénibles, il avait dû même faire une mission afin de sauver Zwei et ils avaient failli passer tous les deux. Mais maintenant c'était du passé, Gaara était là, devant Takeshi en qui on pouvait lire pleins d'interrogations dans ses yeux.

Mais la question de comment il avait survécu... Même Gaara se la posait presque tous les jours, son sable avait décidé de n'en faire qu'à sa tête ; Le jeune homme avait accepté sa mort, il l'avait mérité avait-il pensé sur le moment. Mais s'en était autrement, son sable lui, avait décidé qu'il devait vivre, c'était comme si son élément avait été plus fort que lui à cet instant. Il ne le regrette pas, loin de là, maintenant il était en vie et sa vie avait changé surtout depuis qu'il avait rencontré Zwei. Le jeune homme s'éloigna de Takeshi et lui fit dos, comme si il ne voulait pas lui dire en face la vérité.

- Je n'ai pas besoin de te rappeler que mon élément est le sable. Et si nous sommes logiques, tes guêpes vivent à l'intérieur de toi ; Et pour mon sable c'est pareil.

Gaara se retourna. Il n'y connaissait rien en l'invocation d'animaux mais ça paraissait le plus logique, il savait que les Domae et leurs animaux ne devaient faire qu'un alors logiquement sa petite colonie devait vivre à l'intérieur de lui. Et pour le jeune Elementis c'était pareil, quelques grains de sables se logeaient par-ci par-là lui permettant de mieux résister aux dégâts internes. Gaara se retourna vers le Domae qui avait l'air aussi étonné qu'au début, en même temps, comment ne pas l'être ?

- Je ne peux pas t'en dire plus, je ne le sais pas moi-même. Les grains de sables qui sont dans mon corps ont du tuer les cocons qu'avaient fait tes guêpes ; Donc j'ai pu survivre grâce à ça. On peut dire que tu es mon contre parfait, rien que pour ça je te dois le respect. Tu es le premier adversaire qui me résiste et surtout qui a faillit me tuer ; Même le plus puissant des Elementis n'avait pas survécu contre moi.

Évidemment, pour se faire un nom il fallait faire des meurtres. Et quoi de mieux que tuer l'un des siens pour se faire une réputation auprès des alliés mais aussi des ennemis ? Pour les Domae, Gaara était un être dangereux, ayant la soif du sang et pour les Elementis, ce n'était qu'un simple fou qui avait la soif du sang humain. Mais après tout, chacun pouvait le voir à sa façon, il s'en fichait pas mal des pensées des autres. Au contraire, il préférait même qu'on le déteste, qu'on le haïsse, cela le rendait plus fort, meilleur en combat même. Mais cette histoire datait d'il y a tellement longtemps, le Roi et l'As actuels n'avaient même pas encore ce post mais ils avaient beau être puissants, Gaara n'avait pas peur d'eux.



Merci à Laelyss pour l'avatar et la signature ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: De leurs ennemis les sages apprennent bien des choses [PV Takeshi Kuronuma]   Lun 26 Mai - 21:46



- Merci, mais toi aussi tu t'en ai bien remis. Mais avant tout, avant même de savoir ce que tu fais là. Je veux savoir une chose. Comment as tu survécu?

Alors que je lui serrais encore la main, pour deux raisons que je faisais ce geste : La première était pour le fait qu'il ne voulait pas et se battre, et moi non plus à vrai dire donc c'était pour signifier qu'on ne se battrait pas, qu'on allait rester là à se parler puis ensuite qu'on allait partir chacun de notre côté comme si de rien était. La deuxième raison était surtout que je respectais énormément Gaara parce qu'il est encore en vie, ce n'était pas tous les jours que quelqu'un réussi à survivre à une de mes attaques alors c'est normal que je le respecte et c'était un grand signe de respect pour moi de lui serrer la main amicalement, d'un égal à un autre et non comme des adversaires car je ne le considérais plus comme un ennemi malgré le fait qu'il soit Élémentis, mais plus comme un rival, même si le terme est mal choisi, c'était ma vision envers cet homme. On finissait par se lâcher la main, car après tout ce n'était qu'une poignée de main et rien de plus alors c'était normal que ça s'arrête très vite entre nous deux, mais c'était surprenant la réaction du maître du sable par la suite, car au lieu de simplement répondre, il se retournait pour ensuite s'éloigner de moi, comme s'il avait honte de la réponse qu'il allait me donner.

- Je n'ai pas besoin de te rappeler que mon élément est le sable. Et si nous sommes logiques, tes guêpes vivent à l'intérieur de toi ; Et pour mon sable c'est pareil.

Ce Gaara était très loin d'être stupide, mes guêpes vivent bel et bien à l'intérieur de mon corps, mais peu de personne on réussit à découvrir cette particularité car je suis l'un des seuls Domae à maîtriser des insectes alors beaucoup vivent avec leur animal ou bien l'invoque quand bon leur semble mais les Domae qui vivent avec leur animal, ou insecte dans mon cas, sont encore plus restreint. Et pour avoir découvert ceci, il était intelligent c'est sûr. Mais vu que les guêpes vivent dans mon corps, cela pouvait être logique que les Élémentis puissent faire pareil de leur côté avec leur élément, du moins si l'élément lui permet comme les Domae si l'animal ou l'insecte nous le permet. Néanmoins il semblait qu'il en avait honte de sa réponse, comme s'il aurait préféré mourir suite à l'attaque de mes insectes plutôt que rester en vie, c'était triste, mais c'était l'impression qu'il me donnait. Toutefois il ne resta que très peu de temps dos à moi car il se retournait très vite pour faire face à moi. J'étais quand même surpris de savoir qu'il est encore en vie car cela restait surprenant.

- Je ne peux pas t'en dire plus, je ne le sais pas moi-même. Les grains de sables qui sont dans mon corps ont du tuer les cocons qu'avaient fait tes guêpes ; Donc j'ai pu survivre grâce à ça. On peut dire que tu es mon contre parfait, rien que pour ça je te dois le respect. Tu es le premier adversaire qui me résiste et surtout qui a faillit me tuer ; Même le plus puissant des Elementis n'avait pas survécu contre moi.

Il venait de m'expliquer comment il avait survécu, même s'il ne pouvait pas rentrer dans les détails, il m'avait plutôt bien expliqué alors cela me suffisait, mais ce qui me faisait le plus plaisir c'était le fait qu'il me considère avec le respect que j'ai pour lui alors juste pour ça, un sourire s'afficha sur mon visage, j'étais heureux de ce qu'il venait de me dire. Une chose tout de même était impressionnante chez cette jeune personne, malgré son âge, il arrivait à tuer des Élémentis qui se trouvaient être puissants.. Il était en quelque sorte comme moi, cela m'arrivait de tuer des Domae et lui des Élémentis, malgré le fait qu'ils soient de leur « Famille ». C'était assez étrange de trouver le même genre de personne dans la « Famille » opposée, mais cela m'amusait plus qu'effrayait. Il avait beau être jeune, il ne fallait pas le sous-estimer et pour ça j'étais heureux qu'il reste en vie pour diverses raisons, mais en grosse partie car je suis sûr que c'est le cauchemar de sa « Famille » exactement comme je suis un cauchemar pour la mienne. Je me retrouvais dans cette personne et juste pour ça, je l'aimais bien même si ma mission est de le tuer.

Je me retournais sans vraiment bouger car je ne cherchais pas à partir, mais juste chercher un endroit dans lequel se poser pour simplement discuter, et une fois trouvé l'objet de mon désir, j'indiquais la direction à mon ami, si jamais on peut le dire ainsi, afin qu'il me suive pour se rendre dans un petit bar juste à côté de chez moi, pas un vrai bar comme on l'entend, mais plus comme un petit barman indépendant qui voyage dans la ville et aujourd'hui il était ici. Je m'y dirigeais tranquillement tandis que l'homme aux cheveux Rouge me suivait, alors qu'il pouvait me tuer comme de rien 'était si je n'y faisais pas attention, et pourtant j'étais calme et je savais que je ne risquais rien en sa présence. Une fois arrivé au lieu que je voulais, je poussais les rideaux du mur afin de rentrer à l'intérieur où je vins m'asseoir très vite au bar en attendant que Gaara me rejoigne afin qu'on puisse discuter ensemble. Je commandais au barman une bière pour moi, ne sachant pas ce qu'il voulait, je ne préférais pas lui prendre une boisson au cas où il n'aimerait pas. Une fois tous les deux assis, je pouvais lui parler.


- Vas y commande, c'est ma tournée.

Je le laissais commander avant de reprendre la parole.

- Bon alors, pourquoi tu es là ? Toi aussi nos combats te manquent?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Gaara IshikawaMessages : 818
Date d'inscription : 21/04/2014


MessageSujet: Re: De leurs ennemis les sages apprennent bien des choses [PV Takeshi Kuronuma]   Lun 26 Mai - 22:42



Gaara lui racontait sa petite vie, après tout ce n'était pas ça qu'il voulait Takeshi ? Savoir comment cette homme de Sable avait réussit à survivre face à ses insectes tueur ? Durant toute l'explication, le jeune homme savait que le Domae l'écoutait, il buvait ses paroles, il voulait en apprendre plus et cela se voyait enfin du moins... Se faisait comprendre par les silences qu'il faisait. Lorsque l'Elementis fit face à cet homme imposant, il pu lire beaucoup d'expressions sur son visage : de la surprise, de la joie et l'envie d'en connaître encore plus sur lui.

Takeshi réfléchissait aux paroles du jeune homme, il était en pleine réflexion sur le sujet ; En même temps, comment ne pas l'être ? Ah ! Gaara s'était aussi posé toutes ces questions alors pourquoi pas lui ? Lui qui avait gagné cette bataille, qui avait rabaissé l'Elementis aux yeux de toute sa Famille, qui le faisait passer pour un faible. Non ! Ces souvenirs ne devaient pas remonter dans la tête du jeune homme, cela risquerait de l'énerver et de commettre un massacre. Zwei ne l'avait pas complètement changé, il restait encore et toujours l'homme cruel qu'il était avant de l'avoir rencontré même si pour elle, il apprenait à se contrôler.

Le Domae fit dos à son tour au jeune homme qui ne bougea pas, attendant la suite des événements, toujours aussi serein que d'habitude. Il n'attaquerait pas, il l'avait formulé avec sa poignée de main et puis, le sable de Gaara était quasi impénétrable. Il cherchait quelque chose, mais quoi ? Un endroit ? Une personne ? Takeshi fit un signe à Gaara, lui signifiant qu'il devait le suivre, le jeune homme le suivait d'un pas serein, il voulait sûrement trouver un endroit plus tranquille que les quartiers, surtout que si quelqu'un les voyaient ensembles, ils risqueraient d'avoir des ennuis.

L'Esprit du Sable suivit le Domae tranquillement jusqu'à une sorte de petit bar mais plutôt un bar qui voyageait au travers la ville ; Gaara était sûr de l'avoir déjà vu dans le quartier Ouest, mais après tout, il n'a peut-être pas pu ouvrir son propre bar alors il devait bouger... Triste vie ! Enfin, lui au moins avait un métier. Non pas que le jeune homme regrettait de ne pas travailler, il n'avait jamais chercher à avoir du travail, il n'avait même pas reçu d'éducation... Et pourtant, il était extrêmement intelligent, tout ce qu'il avait appris, il l'avait appris dans les livres et dans la rue.

Le Domae poussa les rideaux et entra dans ce petit établissement ; l'Esprit du Sable le suivait de prêt, toujours avec son visage de marbre. Takeshi commanda une bière au gérant, Gaara ne buvait pas d'alcool, du moins n'en buvait que très rarement. Pourquoi ? Aucune raison particulière, il n'avait pas prit de cuite, et ne buvait pas seul dans son appartement comme un pauvre type dépressif. Non, le jeune homme trouvait que l'humain était soumis à cette boisson qui pouvait les rendre fous, violents, joyeux et bien d'autres choses encore. Mais Gaara n'était pas faible, il résistait bien à des hommes, alors pourquoi pas à l'alcool ?

- Vas y commande, c'est ma tournée.

- La même.

Il n'avait jamais bu de bière... Enfin si, sûrement à la soirée de la ville mais il ne le savait pas, il ne l'avait pas remarqué. Un silence commençait à s'installer tandis que le barman était en train de remplir des verres de bières ; Que dire maintenant ? Pourquoi rester ici. C'est bon, Gaara avait prouvé au Domae qu'il n'était pas le plus fort, que quelqu'un pouvait lui résister alors pourquoi restait-il là ? Si seulement il pouvait se détendre et briser cette carapace en pierre afin de lui demander des choses sur l'amour. Mais c'était hors de question ! Il n'était pas faible, la preuve, cette fille était la faiblesse de l'homme à cause de cet amour et hors de question que cela n'arrive à l'Elementis.

- Bon alors, pourquoi tu es là ? Toi aussi nos combats te manquent ?

Le Barman venait de poser les verres en face de chaque personne, il avait l'air d'être concentré dans ses affaires et puis, des conversations bizarres, personnelles il avait dû en entendre alors une de plus ou de moins, qu'est-ce que ça pouvait lui faire hein ? Tant qu'il était payé à la fin, il n'avait pas à se plaindre. Gaara ne répondit pas tout de suite, il était connu pour faire durer le suspense dans ses réponses, il aimait prendre son temps et ne pas être pressé. Si il voulait répondre à une question, il y répondait, si il ne voulait pas, il ne le ferait pas. C'était bien ça le principe de liberté non ?

- On va dire que je voulais te faire tomber de ton piédestal ; Te montrer que tu n'étais pas indestructible et que tu avais un adversaire à ta taille. Malgré le fait que je sois jeune.

Il but un verre de bière ; C'était donc ça son but premier, ne pas faire prendre la grosse tête à ce Domae. Lui rappeler qu'il n'était pas le seul à savoir se battre ; Car l'Elementis avait remarqué plusieurs fois que l'âge dérangeait son adversaire. Il était surpris de voir qu'un gamin pouvait résister à un homme de son âge ; La nature n'était-elle pas bien faite ? On demandait un adversaire à sa taille et l'on récoltait un gamin qui avait failli vous mettre chaos... Cependant, Takeshi avait soulevé un point intéressant, c'est vrai que ce combat avait été existant, pourquoi ne pas recommencer ?

- Mais je dois avouer que c'était un beau combat que l'on a fait l'autre jour dans la forêt. Et voici la deuxième raison de ma présence ; Nous ne pouvons pas nous tuer alors pourquoi ne pas nous améliorer là où nous avons du mal ? Tu fonces trop tête baissée et cela pourra t'être fatal un jour, si tu n'avais pas eu tes guêpes, tu serais mort. Quant à moi... A toi de me le dire, je pense que je ne suis pas parfait en combat et ça je le sais ; Mais jamais personne n'a pu me le dire vu qu'ils meurent à chaque fois.



Merci à Laelyss pour l'avatar et la signature ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: De leurs ennemis les sages apprennent bien des choses [PV Takeshi Kuronuma]   Mar 27 Mai - 20:40



Vas y commande, c'est ma tournée.

- La même.

L'élémentis venait de me rejoindre pour s'asseoir à côté de moi, et juste avant je venais de commander une bière, un alcool simple et pas très fort car même si je tiens l'alcool parfaitement, il ne fallait pas que cela me monte à la tête et me brouille l'esprit car même si on a fait un pacte pour ne pas s'attaquer, on ne sait jamais vu, qu'on soit ennemis par défaut malgré le fait que dans d'autres circonstances on aurait pu être amis. Une fois le Rouge assis, et dès que je lui avais dit de prendre ce qu'il voulait, il indiquait au barman qu'il voulait exactement comme moi, une bière donc après tout quand on n'est pas un grand buveur ou même quand on va au bar avec une personne, c'est quasiment toujours une bière qu'on commande, comme si c'était l'alcool par défaut, celui que tout le monde prend toujours quand on est dans ce genre de lieu. Mais il aurait pu commander n'importe quoi, cela ne m'aurait pas déranger car après tout chacun est libre de boire ce qu'il désire, mais c'est vrai que la bière est un bon passe partout et surtout rares sont les personnes qui n'aiment pas ce breuvage et puis il est très rafraîchissant.

- Bon alors, pourquoi tu es là ? Toi aussi nos combats te manquent ?

La réactivité du barman fut très rapide, car à peine les commandes passées, que les bières se trouvaient déjà devant nous, une bière pour moi et une pour Gaara alors que je lui demandais la raison de sa venue ; Cela aurait pu être une chose dérangeante de parler de ça devant un homme tel que le barman, mais c'était un homme indépendant qui s'en fichait de qui il servait ou bien des discussions que ses clients pouvaient avoir car il était simple et c'était un pur commerçant. Le Barman devait sûrement faire ses affaires partout dans la ville étant donné que c'est un vagabond donc il a dû se retrouver chez les Élémentis et bien ailleurs pour vendre ses alcools alors les conversations étranges, de guerre et peut-être même de stratégies, il a dû en entendre de toutes sortes alors une de plus ou une de moins, cela n'allait pas changer sa carrière de barman. Le silence s'installait tout doucement entre nous deux, mais pas un dérangeant, c'était plus un silence comme s'il ne voulait pas répondre immédiatement, comme s'il voulait juste me laisser réfléchir, comme si je pouvais deviner la réponse facilement, mais je me contentais de garder le silence en attendant la réponse du jeune homme.

- On va dire que je voulais te faire tomber de ton piédestal ; Te montrer que tu n'étais pas indestructible et que tu avais un adversaire à ta taille. Malgré le fait que je sois jeune. 

Cela me faisait sourire, pas qu'il avait raison, mais justement il avait tord. Pourtant il avait raison sur son second point. Je n'avais jamais considéré que j'étais le meilleur, un des plus forts oui, le meilleur non car Itami me surpasse dans beaucoup de domaines et pourtant elle est beaucoup plus jeune que moi, plus que lui même alors oui je me crois fort, mais pas au point d'être sur un piédestal. Mais il avait raison sur le fait que je l'avais sous-estimé à cause de sa jeunesse, chose que je ne ferai plus jamais grâce à lui et Itami, ils ont beau être jeunes, mais ils sont plus jeunes, ils ont plus d'énergie à vendre, peut-être plus que moi et je me fais peut-être vieux et il faudrait sûrement que j'arrête et me concentre sur l'entraînement des nouvelles recrues de la « Famille », ou peut-être même quitter les Domae pour entraîner n'importe quelle personne qui le désire ; Cela serait une voie qui me plairait.

Je regardais le jeune homme qui se mis à boire sa choppe de bière, un peu comme s'il avait jamais touché un verre d'alcool auparavant, peut-être qu'il n'était pas un buveur ce qui était mon inverse tout de même, bien que je ne suis pas un immense buveur comme les soiffards qu'on peut trouver dans les rues de la ville, mais j'aime beaucoup boire raison pour laquelle il y a toujours de l'alcool chez moi, chose que Itami n'a pas le droit d'y toucher vu qu'elle n'est pas encore majeur, même si je sais très bien que cela lui arrive d'en boire en cachette, mais cela ne me dérange pas tant qu'elle reste sobre et claire durant les missions et pendant qu'elle m'aide. Je buvais donc ma bière tout doucement, pas d'un coup, mais j'en buvais bien la moitié avant de reposer la choppe juste devant moi pour ensuite rejeter un coup d’œil à mon compagnon du soir pour regarder s'il avait autre chose à dire, mais également pour savoir si sa choppe était vide ou non afin de lui en recommander une au cas où car c'est très triste d'être à un bar avec un verre vide devant soi. Et bien sûr, l'Élémentis n'avait pas tout dit car il repris la parole.


- Mais je dois avouer que c'était un beau combat que l'on a fait l'autre jour dans la forêt. Et voici la deuxième raison de ma présence ; Nous ne pouvons pas nous tuer alors pourquoi ne pas nous améliorer là où nous avons du mal ? Tu fonces trop tête baissée et cela pourra t'être fatal un jour, si tu n'avais pas eu tes guêpes, tu serais mort. Quant à moi... A toi de me le dire, je pense que je ne suis pas parfait en combat et ça je le sais ; Mais jamais personne n'a pu me le dire vu qu'ils meurent à chaque fois.

La demande de l'Élémentis eu un effet extrêmement surprenant, car il venait de me proposer tout de même de s’entraider afin de devenir meilleur pour mieux tuer le camp ennemi... Chose qui paraît impossible, mais pourtant c'était également le fond de ma pensée et chose que j'envisageais depuis que je l'ai vu toujours vivant. On pourrait devenir meilleur, tout en canalisant notre envie de se battre l'un comme l'autre car lui comme moi ne pouvons tuer l'autre. Mais je n'avais même pas le temps de répondre ou de me remettre de la façon de penser de cet homme qui me ressemblait beaucoup qu'il se laissait dans une description de mon style de combat contre lui que je savais trop bourrin, mais c'était la seule façon de se battre contre lui ; Le duper par la force pour l'avoir grâce à la ruse, sinon j'aurai fais autrement pour l'avoir car les méthodes ne doivent pas manquer, mais c'était la plus évidente et cela fonctionnait très bien.

Mais il avait tout à fait raison sur ma façon de me battre, je privilégie toujours le corps à corps car avec ma force physique, un seul coup suffit dans énormément de cas pour venir à bout de mes adversaires, mais c'est vrai que j'ai beaucoup perdu des mes assassinats silencieux que j'avais à la base et il faudrait sûrement que je retrouve mes sources en redevenant ce tueur discret. Surtout il avait le même problème que moi, mais sa jeunesse devait lui permettre d'être plus lucide que moi, lui savait qu'il n'était pas parfait tandis que moi je commençais à me dire que la seule force suffisait pour gagner. Le fait qu'il soit là me confortait dans ma position que je devais redevenir comme avant, sinon il faudrait sûrement que je rende les armes. Il voulait savoir les défauts de son style de combat, pourtant c'était très simple et notre combat aurait dû la lui apprendre, c'était sa force physique qui était très nulle ; Si on arrive à passer à travers son sable, il est mort car si j'aurai continué à le frapper dans la forêt, il serait mort même si j'aurai sacrifié mon bras pour le faire, je l'aurai bel et bien tué alors il devait soit augmenter sa défense, soit apprendre à se battre au corps à corps.

Je terminais ma choppe de bière d'une traite vu qu'il ne m'en restait qu'une moitié pour ensuite indiquer d'un geste de la main au barman de nous remettre une tournée, chose qui fut très rapide car il était vraiment rapide pour servir ses clients, sûrement qu'il en avait prit l'habitude à cause de la guerre car l'alcool avait tout de même un effet positif durant les combats car cela permet de soulager la douleur pour une courte durée, juste assez pour revenir au combat et le gagner, même si on est plus autant lucide qu'avant. Je posais mes coudes sur le bar, encerclant ma nouvelle choppe de bière pour ensuite poser ma tête sur mes mains tout en regardant le fond du commerce du commerçant afin de répondre calmement à ce jeune homme qui me demandait des conseils et me proposait une chose intéressante.


- Déjà pour ton style de combat, c'est très simple. Tu es nul physiquement, voilà pourquoi je ne t'ai attaqué que de manière brutale. Ce n'est pas ta jeunesse, mais ton physique qui est à plaindre, un seul de mes coups à pleine puissance et je peux te mettre KO. Heureusement que tu as ton sable, mais une fois brisé et tu ne peux plus rien... Il faudrait te muscler ou juste devenir plus résistant au coup et pour ça rien de mieux que de s'en prendre.

Je pris une grande respiration pour continuer à enchaîner mes paroles, mais surtout parce qu'un sourire venait de s'afficher sur mon visage car sa proposition me plaisait et j'allais bien sûr lui répondre positivement, mais le simple fait de le savoir me rendais heureux alors un sourire venait d'apparaître sur mon visage, chose qu'il ne pouvait voir qu'à moitié à cause de mes mains.

- Pour l'entraînement, tu m'as simplement pris d'avance, car c'est exactement ce que j'allais te proposer. Mais bien sûr on ne peut pas se montrer car nous sommes ennemis à la base. Donc oui, mais il faudrait trouver des moments et des lieux où on pourrait donner tout ce qu'on a, sans alerter personne car personne ne doit être au courant qu'un Domae et qu'un Élémentis se rencontrent pour s'entraîner sinon on peut déjà se déclarer comme mort, qu'importe notre puissance.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Gaara IshikawaMessages : 818
Date d'inscription : 21/04/2014


MessageSujet: Re: De leurs ennemis les sages apprennent bien des choses [PV Takeshi Kuronuma]   Mar 27 Mai - 22:38



- Mais je dois avouer que c'était un beau combat que l'on a fait l'autre jour dans la forêt. Et voici la deuxième raison de ma présence ; Nous ne pouvons pas nous tuer alors pourquoi ne pas nous améliorer là où nous avons du mal ? Tu fonces trop tête baissée et cela pourra t'être fatal un jour, si tu n'avais pas eu tes guêpes, tu serais mort. Quant à moi... A toi de me le dire, je pense que je ne suis pas parfait en combat et ça je le sais ; Mais jamais personne n'a pu me le dire vu qu'ils meurent à chaque fois.

Peut-être que ça allait vexer le Domae vu qu'il se vexait juste parce qu'on ne lui donnait pas son nom, alors sa technique de combat avec laquelle il devait avoir gagné des milliers de combats alors se faire critiquer sur sa méthode n'était pas la plus sympa des choses à dire ; Sur que, c'était grâce à cette méthode que Takeshi avait battu Gaara. Mais après tout, si ils voulaient s'entraîner autant connaître ses défauts pour commencer et les arranger au fur et à mesure.

Le jeune homme connaissait son principal défaut, depuis qu'il avait reçu le sable comme élément il l'exploitait afin d'être complètement indestructible. Gaara utilisait surtout son élément comme d'un bouclier, il n'était pas fait pour l'attaque mais vu son caractère, il était devenu une machine à tuer avec. De plus, il ne tombait que très rarement sur des adversaires qui arrivaient à lui briser sa garde et si cela devait arriver, il mourait dans les prochaines secondes. L'Elementis n'était pas du tout corps à corps, il savait utiliser des kunaïs comme arme mais ne savait pas maîtriser les autres ; Il n'était pas non plus musclé alors il ne pouvait foncer tête baissée. Ah quoi lui servirait les muscles quand on a le cerveau ? Mieux vaut réfléchir à la situation plutôt que de foncer tête baissée et se faire tuer bêtement.

Le jeune homme bu son verre d'une traite... Ah l'alcool, il commençait à comprendre pourquoi les gens aiment tant cette boisson mais ce goût ne lui rappelait rien du tout. Certains disaient qu'il fallait se limiter sur l'alcool mais pourquoi ? En quoi cela pouvait être néfaste pour la santé ? Si son corps le protégeait des guêpes tueuses pourquoi pas contre une boisson qui donnait des maux de tête ? Takeshi bu aussi la fin de sa bière d'une traite puis en commanda deux autres ; Comme à son habitude, le barman leur donna rapidement un autre verre à chacun et reparti à ses occupations. Gaara l'observait mais aussi écoutait ce qu'il se passait aux alentours, un jeune homme aux cheveux rouge avec une gourde de sable et remplie de sable ne devait pas passer inaperçue dans les quartiers des Domae ; Même si il avait fait un pacte avec l'homme à côte, il se devait d'être prudent.

- Déjà pour ton style de combat, c'est très simple. Tu es nul physiquement, voilà pourquoi je ne t'ai attaqué que de manière brutale. Ce n'est pas ta jeunesse, mais ton physique qui est à plaindre, un seul de mes coups à pleine puissance et je peux te mettre KO. Heureusement que tu as ton sable, mais une fois brisé et tu ne peux plus rien... Il faudrait te muscler ou juste devenir plus résistant aux coups et pour ça rien de mieux que de s'en prendre.

Ah ! Et bien c'était parfait tout cela. Gaara était pour la distance et Takeshi pour le corps à corps, chacun pourrait être utile à l'autre ; Son sable était puissant mais il ne le maîtrisait pas depuis si longtemps que ça alors il lui fallait du temps pour savoir comment créer une défense impénétrable et c'est seulement en s'entraînant avec quelqu'un comme lui q'il serait capable de briser ses défenses. Et qui sait, l'Elementis découvrirait peut-être de nouveaux pouvoisr grâce à lui et peut-être pareil de son côté ? Takeshi arrivera peut-être à devenir plus fort, plus redoutable.

- Pour l'entraînement, tu m'as simplement pris d'avance, car c'est exactement ce que j'allais te proposer. Mais bien sûr on ne peut pas se montrer car nous sommes ennemis à la base. Donc oui, mais il faudrait trouver des moments et des lieux où on pourrait donner tout ce qu'on a, sans alerter personne car personne ne doit être au courant qu'un Domae et qu'un Élémentis se rencontrent pour s'entraîner sinon on peut déjà se déclarer comme mort, qu'importe notre puissance.

Ah cette fichu guerre qui empêchait deux hommes à s'entraîner ensemble... Pourquoi ? Ils ne faisaient rien de mal. Ils voulaient juste devenir plus fort l'un et l'autre, et si ils devenaient plus forts ils pourraient aider leur Famille plus facilement. Même si à vrai dire, ce n'était pas le but de Gaara, c'était simplement par égoïsme ; Il n'était pas proche de cette Famille alors pourquoi les aider dans cette guerre ? Et pourtant... L'Elementis leur devait tout ! Mais il ne faisait rien en retour, après tout pourquoi le ferait-il ? Il vivait, c'était tout ce qui lui importait.

- Si tu veux oui mais on ne fait rien de mal. On s'entraîne juste pour devenir plus fort, ce n'est pas comme si on s'échangeait des informations ; Mais après tout pourquoi pas. De toutes façons, je ne travaille pas donc j'ai du temps libre. Pour l'endroit, chez moi c'est mort, je vis en appartement et mes voisins se plaignent déjà du bruit que je fais ; Pourquoi pas la forêt ? On sera plutôt tranquilles là-bas. Et puis les défis ne me font pas peur, qu'ils viennent, ils savent tous qu'il ne faut pas s'approcher de moi.



Merci à Laelyss pour l'avatar et la signature ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: De leurs ennemis les sages apprennent bien des choses [PV Takeshi Kuronuma]   Mer 28 Mai - 17:37



- Pour l'entraînement, tu m'as simplement pris d'avance, car c'est exactement ce que j'allais te proposer. Mais bien sûr on ne peut pas se montrer car nous sommes ennemis à la base. Donc oui, mais il faudrait trouver des moments et des lieux où on pourrait donner tout ce qu'on a, sans alerter personne car personne ne doit être au courant qu'un Domae et qu'un Élémentis se rencontrent pour s'entraîner sinon on peut déjà se déclarer comme mort, qu'importe notre puissance.

Malgré le fait que l'envie de s'entraîner était grande, autant chez moi que chez lui, on ne pouvait pas tellement se montrer ainsi car nous sommes en temps de guerre et après tout, nous sommes ennemis et il ne faut pas que nos « Familles » l'apprennent sinon nous serions pris pour cible nous prenant pour des traîtres et donc une cible de choix vu qu'on est tous les deux possesseurs du secret de notre « Famille » respectif alors forcément la discrétion serait de mise pour tous les deux. Et trouver un endroit calme où personne pourrait nous voir serait sûrement la première chose et la meilleure chose à savoir vu qu'on ne pouvait pas aller chez moi car des guêpes qui sortent du domaine est devenu naturel, mais du sable qui sort d'une maison qui appartient à un Domae, cela paraîtrait étrange et des questions se poseraient et on commencerait à enquêter sur moi ce que je ne veux absolument pas. Pour cela faudrait trouver un endroit calme, loin de tout, mais à l'intérieur de la ville car si jamais je sors trop longtemps, cela serait difficile d'expliquer la situation à tout le monde. Je buvais doucement ma choppe de bière en réfléchissant.

- Si tu veux oui mais on ne fait rien de mal. On s'entraîne juste pour devenir plus fort, ce n'est pas comme si on s'échangeait des informations ; Mais après tout pourquoi pas. De toutes façons, je ne travaille pas donc j'ai du temps libre. Pour l'endroit, chez moi c'est mort, je vis en appartement et mes voisins se plaignent déjà du bruit que je fais ; Pourquoi pas la forêt ? On sera plutôt tranquilles là-bas. Et puis les défis ne me font pas peur, qu'ils viennent, ils savent tous qu'il ne faut pas s'approcher de moi.

On ne pouvait bien sûr pas se rendre chez lui, même s'il aurait eu un grand domaine comme le mien vu que là ça poserai le même problème, du sable chez lui ça passe, des animaux chez lui cela serait étrange pour leur quartier où les pouvoirs sont rois. Mais après tout la forêt et une assez bonne idée vu que personne n'y va jamais hormis quelques personnes, mais personne ne la connaît parfaitement et tout le monde a son petit coin à lui et Itami et moi connaissons des endroits dans la forêt que personne à Quederla ne connaît ; L'entraînement là-bas serait parfait, surtout qu'on pourrait se donner à fond que personne ne nous remarquerait. C'est simple, mais au moins c'était parfait et même si sa « Famille » a peur de lui, il ne fallait pas qu'il tue tout son clan car malgré tout il fallait respecter sa « Famille », même si elle c'est l'inverse ou qu'elle a peur ; Il faut penser que c'est la guerre et si les pions commencent à tuer ses alliés ou ses supérieurs alors ça sera la fin pour cette « Famille » et c'est les ennemis, pourtant cette guerre me permet de vivre car sans elle je ne saurais pas quoi faire.

Même si cette guerre est triste, dure et violente, cela reste mon gagne pain, et il fallait que je l'assume. Avant que cette guerre soit lancée pour moi, je vivais une vie paisible, je vivais de mes passions, mais depuis que la guerre est là dans ma vie, je ne fais que me battre, tuer et bien d'autres choses encore moins avouables ; Alors si la guerre se termine, je ne saurai plus quoi faire et devrait sûrement me trouver un travail où je m’ennuierai pour un travail que je n'aime pas, mais il faudrait bien pour continuer à vivre et surtout continuer d'entretenir Itami vu qu'elle est trop jeune elle pour travail et se nourrir par elle-même, sauf si elle vole ou autre mais je ne le tolérais pas qu'elle devienne une criminelle pour vivre. La vie dans cette ville en ce moment est loin d'être la meilleure, mais pour Itami et moi, c'est la meilleure qu'on pourrait imaginer pour vivre car on fait ce pourquoi on est doué et sûrement parmi les meilleures tant qu'on reste tous les deux ensembles. Fallait que je réponde à l'homme aux cheveux Rouge sur sa proposition de lieu qui était tout simplement parfait alors je me mis à boire la moitié de ma choppe de bière pour ensuite la reposer devant moi.


- La forêt est très bien oui. On pourrait se donner à fond et puis il ne faut pas trop se mettre à dos nos « Familles ». On est puissant, mais on finira par mourir s'ils décident de s'associer pour nous tuer vu qu'ils ont un terrain d'entente, nos pouvoirs.

Une fois que j'ai terminé de prendre la parole, je m'enfilais le reste de ma bière cul sec pour ensuite la reposer vide sur le comptoir en disant au barman d'un geste de la main de venir nous débarrasser ainsi que l'addition pour les quatre bières afin de pouvoir le payer et comme à son habitude, il fut très rapide pour me reprendre mon verre ainsi pour me dire combien il fallait ; En sachant combien je devais débourser je sortais de mon Kimono assez d'argent pour payer ce qu'on venait de boire et les déposer sur le comptoir tout en me levant. J'en avais assez de boire et je voulais me dégourdir les jambes un peu, que lui le veuille ou non, cela serait pareil car moi j'en pouvais plus de rester assis à ne rien faire hormis boire et discuter comme ça. Tout d'abord j'étais seul, il semblait ne pas me suivre, peut-être qu'il finissait sa bière avant de vouloir me rejoindre ou bien il ne voulait plus me parler. Je restais un moment à l'extérieur à respirer l'air pur et frais de la nuit en attendant que l'homme au sable décide de sortir.

Ce fut assez long pour quelqu'un qui attend, mais pas réellement long en vrai, pour que Gaara sorte du bar pour enfin me retrouver où on commençait un peu à marcher en direction de chez moi car il fallait que je pense à rentrer vu que je ne vis pas seul et Itami commencerait sûrement à s'inquiéter pour moi vu le temps que je mets à l'extérieur, surtout qu'elle ne sait pas avec qui, ni ce que je fais, même si je vais lui raconter une fois rentré chez moi. Pour le moment elle allait sûrement s'inquiéter donc il faudrait sûrement que je ne tarde pas trop. J'avançais tranquillement en compagnie de l'Élémentis qui portait encore et toujours sa gourde remplie de sable dans son dos, pendant que je marchais je le regardais du coin de l’œil afin de lui parler.


- Je suis assez occupé moi, donc cela te dit de se retrouver à l'entrée de la forêt dans dix jours ? On pourrait commencer les entraînement à ce moment-là.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Gaara IshikawaMessages : 818
Date d'inscription : 21/04/2014


MessageSujet: Re: De leurs ennemis les sages apprennent bien des choses [PV Takeshi Kuronuma]   Mer 28 Mai - 21:39



- Si tu veux oui mais on ne fait rien de mal. On s'entraîne juste pour devenir plus fort, ce n'est pas comme si on s'échangeait des informations ; Mais après tout pourquoi pas. De toutes façons, je ne travaille pas donc j'ai du temps libre. Pour l'endroit, chez moi c'est mort, je vis en appartement et mes voisins se plaignent déjà du bruit que je fais ; Pourquoi pas la forêt ? On sera plutôt tranquilles là-bas. Et puis les défis ne me font pas peur, qu'ils viennent, ils savent tous qu'il ne faut pas s'approcher de moi.

Combien de fois ses voisins étaient montés, avaient sonné à sa porte pour lui dire de se taire et de se calmer ? Et combien de fois Gaara leur avait claqué la porte aux nez en leur disant de se mêler de leurs affaires ? Car oui, le jeune homme aimait bien défoncer ses murs et le mobilier lorsqu'il était énervé ; Dérangeant beaucoup d'autres pions de la Famille qui des fois n'hésitaient pas à se plaindre au Conclave mais que comptaient-ils faire ? Était-ce un crime de passer ses nerfs sur une chaise ou des murs ? Après tout, si ils préfèrent que ce soit eux, pas de problème, il y en avait bien assez pour tous.

Mais là n'était pas le problème, le problème était que si ils se faisaient découvrir par leur Famille ils risqueraient gros à ce niveau ; Gaara n'avait rien à perdre lui à part la vie, mais il n'y tenait même pas à la vie, enfin si, peut-être qu'il tenait un peu Zwei, mais elle trouverait mieux que lui, elle méritait d'être heureuse avec un homme qui prendrait vraiment soin d'elle et qui ne chercherait pas à la tuer. Takeshi lui avait la jeune fille avec qui il vivait et ce serait égoïste de la part du jeune homme de la mettre en danser. Quoi ?! Gaara penser à quelqu'un d'autre... C'est vraiment le monde à l'envers ! Mais bon, il lui devait bien ça au Domae.

- La forêt est très bien oui. On pourrait se donner à fond et puis il ne faut pas trop se mettre à dos nos « Familles ». On est puissant, mais on finira par mourir s'ils décident de s'associer pour nous tuer vu qu'ils ont un terrain d'entente, nos pouvoirs.

Ah ! Comme si le nombre faisait la force. Gaara n'avait peur de rien, même si il se mettait toute la ville à dos, il combattrait jusqu'au bout, jusqu'à en mourir. Mais il devait le reconnaître, Takeshi avait raison lorsqu'il disait qu'il fallait être discret ; Pourquoi pas. Il valait mieux ça que de se faire repérer et tuer bêtement. L'Esprit du Sable bu une gorgée de sa bière, certains disaient que l'alcool leur remettaient les idées en place mais cette boisson ne faisait ni chaud ni froid au jeune homme. D'autres disaient qu'ils se sentaient plus fort et pouvaient mieux se battre ainsi... Mais bien sûr. L'Elementis n'avait pas besoin de drogue, d'alcool ou autres substances douteuses pour devenir fort... Il suffisait juste de comprendre comment fonctionnait son sable.

Après sa phrase, le Domae bu son verre cul sec pour le reposer vide sur le comptoir, sans bouger, Gaara resta là quelques instants écoutant ce que faisait Takeshi. Ce dernier était en train de sortir de l'argent de son kimono pour les déposer sur le comptoir ; Le barman pris l'argent et le rangea dans un endroit sûr... Enfin sûr, il suffisait de le menacer d'une arme ou bien de piquer son argent lorsqu'il avait le dos tourné. L'Elementis ne suivit pas tout de suite le Domae, pourquoi ? Parce qu'il n'était tout simplement pas dépendant de lui. Ils n'étaient pas amis aux dernières nouvelles, ils n'étaient pas même alliés ; Ce n'est pas parce que l'un se lève que l'autre le fera aussi, Gaara est encore libre de ses mouvements. Il bu tranquillement la fin de son verre, s'en fichant complètement si Takeshi l'attendait ou non.

Une fois terminée, le jeune homme se leva et s'en alla sans dire un mot au barman... Après tout, il n'était pas connu pour être aimable, si ? Il ne reverra plus cet homme qui devait galérer dans sa vie pour vivre, qui devait vagabonder histoire de pouvoir payer ses factures enfin si il avait une maison bien sûr ; Alors se serait plutôt ironique de lui souhaiter une bonne soirée non ? Il était encore dehors, pourquoi ? Attendait-il Gaara ? C'était bien aimable de sa part ! L'Elementis serait parti depuis un bon bout de temps lui sans chercher à savoir si le Domae voulait encore lui dire quelques mots ou pas.

Ils avançaient dans le silence tous les deux, Gaara n'avait rien à dire et il savait que cette soirée allait bientôt toucher à sa fin ; Takeshi avait sûrement d'autres trucs à faire comme s'occuper de cette gamine et l'Esprit du Sable n'aimait pas rester en compagnie d'une personne trop longtemps. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il était antisocial et qu'il s'en fichait pas mal des autres, il était venu pour lui demander un entraînement afin de devenir plus fort, pas pour jouer à la dinette ou lui raconter les derniers événements de sa vie.

- Je suis assez occupé moi, donc cela te dit de se retrouver à l'entrée de la forêt dans dix jours ? On pourrait commencer les entraînement à ce moment-là.

- Si tu veux. De toutes façons comme je t'ai dit, je suis toujours libre.

C'était vrai, pourquoi travailler alors qu'il pouvait gagner de l'argent en tuant des personnes ? C'était pour ça qu'il était rentré dans la Famille ; Le Joker lui avait promis un avenir meilleur : Tuer pour vivre, tuer pour gagner de l'argent. Et c'est ce que faisait Gaara, lorsqu'il tuait un Domae, il avait de quoi vivre durant le mois et des fois plus ; Alors pourquoi travailler ? Pourquoi aller dans un endroit rempli de monde où le contact avec l'humain était primordial ? Se lever pour quelque chose que l'on aimait pas faire, même pas en rêve, sa vie lui allait très bien à Gaara.

- Une dernière chose avant de partir. La gamine est ton plus gros défaut, je l'ai remarqué à la gare et dans la forêt ; Elle pourrait devenir une cible si facile... Il suffit juste qu'elle soit seule à un endroit, plusieurs Elementis qui l'attendent dans un coin et s'en est fini d'elle. Même si je me doute que tu l'as entraînée elle ne fera pas le poids contre ceux qui ont les plus forts éléments, et que se passerait-il à ce moment-là ? Le chaos. Les Elementis devront simplement tuer la gamine et toutes les morts des ennemis seront faites de ta main... Triste fin pour les Domae n'est-ce pas ?

Gaara n'était pas bête dans les stratégies de combat... Si seulement ce type n'était pas son adversaire parfait, il n'aurait pas hésité une seule seconde à tuer la gamine, mais maintenant le pacte était fait ; Et Gaara était un homme de parole. Il ne dénoncerait pas sa faiblesse non plus aux autres car Takeshi était SON adversaire et le premier qui oserait toucher à lui ou bien à la gamine aura à faire à Gaara.



Merci à Laelyss pour l'avatar et la signature ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: De leurs ennemis les sages apprennent bien des choses [PV Takeshi Kuronuma]   Jeu 29 Mai - 16:06



- Je suis assez occupé moi, donc cela te dit de se retrouver à l'entrée de la forêt dans dix jours ? On pourrait commencer les entraînements à ce moment-là.

- Si tu veux. De toutes façons comme je t'ai dit, je suis toujours libre.

Bien que je n'avais rien de réellement prévu pendant les dix prochains jours, mais je voulais profiter de ma sœur le plus possible alors je voulais simplement ne rien faire hormis des missions en compagnie de ma petite sœur vu que c'est comme cela que je me sens heureux, lorsque je suis avec elle, bien que la compagnie de l'Élémentis est assez agréable, mais il n'équivaut pas Itami et cela en tout point. Pendant les jours qui allaient suivre j'allais tout simplement ne rien faire ou bien faire des missions simples à moins qu'on trouve une mission vraiment intéressante au point de me faire changer d'avis, mais cela m'étonnerait très fortement. Mais la principale raison restait simplement qu'il fallait trouver de quoi faire pour notre futur séance d'entraînement car il faudra trouver exactement ce qu'il faut pour qu'il devienne encore plus puissant tandis que lui fera sûrement la même chose de son côté pour moi et pour ça il fallait du temps de réflexion et de toutes façons aux vues de ce qu'il a dit, aujourd'hui ou dans une semaine, cela reviendra au même pour cet homme qui semble libre et seul et ça tous les jours.

- Une dernière chose avant de partir. La gamine est ton plus gros défaut, je l'ai remarqué à la gare et dans la forêt ; Elle pourrait devenir une cible si facile... Il suffit juste qu'elle soit seule à un endroit, plusieurs Elementis qui l'attendent dans un coin et s'en est fini d'elle. Même si je me doute que tu l'as entraînée elle ne fera pas le poids contre ceux qui ont les plus forts éléments, et que se passerait-il à ce moment-là ? Le chaos. Les Elementis devront simplement tuer la gamine et toutes les morts des ennemis seront faites de ta main... Triste fin pour les Domae n'est-ce pas ?  

J'avais appris à me contrôler quand on parlait d'Itami, enfin pas entièrement car cela ne m'empêchais pas de serrer les points en entendant l'homme à mes côtés dire que ma sœur est mon plus gros point faible, je le savais que trop bien, c'est pour cela que je l'avais plus ou moins sécurisée avec mes guêpes et que désormais je la surveillais moi-même et non par un garde du corps. Mais il n'avait pas tord, si jamais elle se fait attaquer par trop d'Élémentis en même temps, elle ne pourra pas survivre sauf qu'ils ne pourront pas l'atteindre sans m'affronter auparavant et leur survie n'est pas sûre. Mais il avait raison sur le point où je tuerai les Domae sans hésiter si jamais j'apprends que c'est eux qui la touche ou même simplement qu'ils n'ont pas su la protéger... J'en ai rien à faire de cette guerre si Itami est en danger, plus aucune « Famille » ne comptera durant ce moment là.

Je continuais de marcher sans rien faire pour autant car il n'avait rien fais, juste dit une chose qui est tout à fait vraie, mais cela vient trop tard car j'ai déjà pris les mesures qui s'imposent et puis je suis de nouveau là pour la protéger donc elle ne risque plus rien et ça pour toujours, je serai son ange gardien et le dieu de la mort pour ceux qui oseraientt lui faire du mal. On arrivait très vite au niveau de l'entrée de mon domaine qu'on avait laissé pour aller boire un coup comme des amis il y a un petit moment déjà, où je me stoppais calmement pour me placer devant l'homme à la gourde.


- Merci pour tes conseils, mais ne t'en fais pas je suis plus résistant que tu ne le crois. Je dois néanmoins rentrer. À dans dix jours dans ce cas.

Une fois après lui avoir dit cela je lui serrais la main à nouveau pour lui dire au revoir puis je rentrais à l'intérieur du domaine, puis de chez moi afin de retrouver Itami et pour tous les raconter afin qu'elle soit au courant de qui j'ai vu, ce qu'il voulait et ce qu'on avait convenu, en lui précisant bien sûr qu'elle n'avait rien à craindre car ce n'est pas un Élémentis comme un autre, lui aussi s'en fiche de la guerre alors il ne me tuera pas, cela sera juste des entraînements.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: De leurs ennemis les sages apprennent bien des choses [PV Takeshi Kuronuma]   

Revenir en haut Aller en bas
 
De leurs ennemis les sages apprennent bien des choses [PV Takeshi Kuronuma]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2014-