Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021

Partagez
 

 Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji] Empty
MessageSujet: Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji]   Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji] EmptyMar 15 Juil - 4:47




Chez Meiji


Après un très bref consensus, les deux amoureux choisirent de quitter le bal en douce. À quoi bon rester, puisqu’ils ne souhaitaient qu’une seule chose : être seuls tous les deux pour fuir le regard des gens.  Ils prirent la direction de la maison de Meiji, la dernière fois où ils s’étaient vus. Également la fois ou Thaddeus avait pris conscience  de son amour pour elle. Comme ce temps lui semblait lointain! Et pourtant, cela ne faisaient que quelques semaines, même si cela lui paraissait des siècles.  

Il avait longtemps pensé qu’elle ne l’aimait pas, alors il ne lui avait rien dit sur ce qu’il ressentait. Pourquoi aurait-elle bien voulu d’un homme comme lui, si différent d’elle? Mais maintenant qu’il savait qu’elle l’aimait, il ne pouvait simplement plus la lâcher.

Tout le long du chemin, du lycée jusqu’à la maison, Thaddeus lui avait pris la main et il l’embrassait partout il ou le pouvait, ses lèvres chaudes rencontrant la peau tendre et douce qu’il parcourait de baisers brûlants. La route lui semblait horriblement longue et il dû résister à l’envie de faire valser ces dentelles et ces froufrous inutile. Meiji n’en avait pas besoin pour être belle. Le jeune homme comprenait qu’il s’agissait seulement coquetterie, mais il avait l’impression que là où ils allaient, ils n’allaient pas avoir besoin de vêtements sophistiqués.

En passant le petit pont qui menait à la porte d’entrer de la maison de Meiji, Thaddeus se surprit à penser que cette porte devait être une sorte d’anti chambre au paradis. Il repensa à ce qu’elle lui avait dit,  qu’elle avait toujours vécue seule. Bizarrement, il se senti privilégié et intimidé à la fois de savoir qu’il devait être le seul homme à avoir franchi cette porte. Il se fit la promesse d’être le meilleur amant du monde. Il savait qu’il le pouvait, mais il ne pouvait pas s’empêcher d’être nerveux. De plus en plus au fur et à mesure qu’ils s’approchèrent de cette porte. Sa nervosité pouvait s’expliquer en un mot : inexpérience.

Mais comme à son habitude, il se promit que rien n’irait de travers. Il était comme ça, un grand borné. Tout devait être parfait. Il était plus nerveux que lors d’une chirurgie à cœur ouvert. Et d’ailleurs, son propre cœur battait à tout rompre. Et enfin, ils arrivèrent finalement devant la porte d’entrée du paradis. Meiji ne devait plus que déverrouiller la porte pour qu’ils y entrent enfin, mais Thaddeus refusait d’être patient. Distraitement il lui attrapa le bras avant de déposer un baiser dans le creux de son coude pour remonter doucement jusqu’à sa nuque. Au passage, il respira son parfum qui provoque une brusque bouffée d’adrénaline qui le secoua et il lui embrassa la joue avec ardeur.

Pendant qu’elle était occupé avec les clés, il se plaça derrière elle et ses bras enlacèrent le corps fin de la jeune femme pour mieux l’attirer à lui et tandis que ses mains pressaient doucement son dos contre son ventre, il s’amusait à lui embrasser la nuque.

-J’adore ta nuque ma chérie…lui murmura-t-il à l’oreille, un petit sourire aux lèvres. Mais j’ai hâte de te revoir avec les cheveux lâchés sur les épaules.

Pour mettre l’accent sur ce qu’il disait, il lui embrassa l’épaule à nouveau.


Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji] Empty
MessageSujet: Re: Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji]   Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji] EmptyMar 15 Juil - 14:59




Ca y est, ils avaient enfin quitté ce bal, il n’y avait plus qu’eux et ils se dirigèrent vers la maison de la tueuse. Celle-ci renfermait leurs premiers moments de tendresses, ils s’étaient raconté leurs vies douloureuse là-dedans et il l’avait invité à ce bal ici aussi, cette maison, comme celle de Thaddeus, étaient une sorte… De commencement ? Retour à la case départ, enfin… Presque.

Elle se souvenait lorsqu’elle avait vu Thaddeus torse nu, il était si beau, elle avait rêvait d’embrasser chaque parcelle de sa peau et aujourd’hui, elle allait enfin pouvoir le faire. Il l’aimait et elle en retour, jamais elle n’aurait pensé pouvoir vivre ça et pourtant…

Pendant tout le trajet, Thaddeus l’avait embrassé, lui donnant encore plus envie de se précipiter à l’intérieur de sa maison. Elle ne rêvait plus que d’une chose, arracher les vêtements de son bien aimé et retirer l’accoutrement ridicule qu’elle avait passé aujourd’hui. Ses baisers brulants la rendaient complètement folle et sur le pont, elle crut même qu’elle ne tiendrait pas, elle aurait presque eu envie de pousser au sol, là juste au-dessus de l’eau. Mais elle se retint, elle voulait… Que tout soit parfait.
Elle tenta doucement  d’attraper ses clés, mais Thaddeus attrapa son bras, commençant à l’embrasser au creux du coude pour remonter jusqu’à sa nuque. Elle frissonna de désir, jamais ils n’allaient pouvoir entrer s’il continuait à la couvrir de ses baisers enflammés. Elle finit par récupérer son trousseau et commença à ouvrir la porte. Il l’enlaça alors par derrière, l’attirant à lui. Elle tourna la clé et la laissa dans la serrure, posant ses mains doucement sur ses bras et penchant doucement la tête sur le côté, les yeux fermés, soupirant d’envie alors qu’il l’embrassait à nouveau dans la nuque.

-J’adore ta nuque ma chérie…lui murmura-t-il à l’oreille. Mais j’ai hâte de te revoir avec les cheveux lâchés sur les épaules.

Il embrassa alors celle-ci et elle sourit, celle phrase voulait dire tellement de choses… Elle prit d’ailleurs conscience de tout cela en cet instant… Elle n’avait fait cela qu’une fois… Une seule fois dans sa vie et ce n’était clairement pas consenti… Thaddeus pourrait-il rendre cette fois agréable ? Pour elle, c’était comme si elle n’avait jamais rien fait, elle s’était toujours résigné à ne pas pouvoir connaitre l’amour et ne voulait pas faire ce genre de chose sans sentiments, mais ce soir… Ce soir elle voulait Thaddeus, elle le voulait pour elle, qu’il lui fasse connaitre ce deuxième sens de l’amour.

Elle se détacha alors doucement de lui et lui attrapa la main, le faisant rentrer à l’intérieur avant de refermer la porte derrière eux. Elle le regarda alors, un regard empli de désir et retira alors une à une les épingles de ses cheveux, relâchant alors sa longue chevelure blanche en soupirant de soulagement.

-C’est mieux ainsi ? lui demandât-elle en souriant avant de faire glisser délicatement la veste du jeune homme pour la lui retirer, la déposant sur une chaise à côté.

Elle caressa alors sa joue et vint l’embrasser avec passion, langoureusement. Elle se colla à lui, sa poitrine plaquée contre son torse, les joues rouges, l’une de ses mains posées sur sa hanche, l’autre, glissant doucement sous sa chemise, caressant son torse. Il put sentir que sa main tremblait légèrement. Elle avait tellement envie de tout ça et en même temps… C’était si nouveau.

Une fois le baiser achevé, elle rouvrit doucement les yeux et le regarda droit dans les siens. Ses grands yeux dorés, qu'elle pouvait aisément comparer aux étoiles vu leur éclat. Elle sourit de nouveau, tellement heureuse.

-Je suis folle de toi mon amour... lui susurrât-elle d'un ton sensuel avant de venir déposer un baiser fiévreux dans le creux de son cou.




Dernière édition par Meiji Sahoshite le Sam 26 Juil - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji] Empty
MessageSujet: Re: Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji]   Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji] EmptyMar 15 Juil - 23:57




Chez Meiji


Enfin, tous les deux se retrouvaient à l’intérieur de la maison, désormais loin des regards de tous. Quant à lui, il plongeait son regard jaune et brûlant dans les yeux vairons de Meiji. Celle-ci l’entraina vers elle en lui prenant la main, puis refermant finalement la porte d’entrer. Plus aucun son, ormis leurs douce respirations. Thaddeus senti la sienne grimper doucement lorsque Meiji le regarda avec un regard qui le laissa sans voix, sentant le désir qui se dégageait d’elle, alors qu’elle le fixait. Chaque épingle qu’elle retirait un à un de ses cheveux comptait exactement pour un battement de cœur de plus qui lui ravageait la poitrine. Il osait à peine cligner des yeux tellement le spectacle était enflammé. Il ne voulait rien manquer de la prestation. Après ce qui lui semblait une éternité, tel un rideau qui tombait sur la scène, ses cheveux blancs glissèrent en cascade sur ses épaules. Meiji soupira de soulagement, et Thaddeus lui fit un sourire béat.

-C’est mieux ainsi ? lui demandât-elle en souriant avant de faire glisser délicatement la veste du jeune homme pour la lui retirer, la déposant sur une chaise à côté.

Comment pouvait-il dire non? Elle était tout simplement magnifique. Hochant la tête en silence, elle posa une main sur sa joue et il vint à la rencontre de ses lèvres. Thaddeus encercla une nouvelle fois la taille fine de la jeune femme alors qu’elle se pressait contre lui. Ses grandes mains glissèrent dans son dos, appréhendant le moment où il allait devoir retirer ce fichu robe. Pourquoi les femmes devaient-elle mettre ce genre de chose, qui lui semblait tellement compliqué? Mais momentanément, il oublia ses inquiétudes vis-à-vis la mode lorsqu’il sentit qu’elle passait doucement sa main sous sa chemise noire. Le jeune homme sentit qu’il devenait fou. Dans leur baiser, Thaddeus ne pût s’empêcher un gémissement très rauque de s’échapper du fond de sa gorge. Sa peau était en flammes et muscles de son torse se contractèrent sous la main tremblante de Meiji. Il ne se souvenait pas l’avoir déjà vu trembler, et encore moins sentit trembler.

Leurs lèvres se décollèrent et tous deux rouvrirent les yeux.

-Je suis folle de toi mon amour... lui susurrât-elle d'un ton sensuel avant de venir déposer un baiser fiévreux dans le creux de son cou.

Doutez de ses paroles lui aurait été impossible. Et de toute façon, il n’avait pas envie de la contredire, car elle le rendait complètement fou lui aussi. Particulièrement avec le baiser enfiévré qu’elle venait de lui déposer dans le creux du cou. Au contact de ses lèvres sur sa peau, il eut l’impression de recevoir un choc électrique qui lui fit trembler tout le corps. À son tour, il plongea dans le cou de sa chérie pour l’embrasser, remontant l’une de ses mains qui étaient dans son dos. Ses doigts plongèrent enfin dans la chevelure blanche qui l’avait fait tant rêver, les glissants doucement dans ses mèches. Il n’était pas pressé car après tout, n’avaient-ils pas toute la nuit devant eux? Et pourtant, il mourrait d’envie d’en avoir plus, mais il était infiniment patient. En apparence.

Ses yeux jaunes avaient un éclat qu’ils n’avaient jamais eu. Il avait l’air affamé de quelque chose, comme s’il était sur le point de mordre la peau si douce de Meiji. Mais jamais il ne ferait une chose pareille. Lui laisser des marques de morsures serait commettre un véritable sacrilège. C’était plutôt affamé d’elle et d’elle toute entière. Alors il s’écarta légèrement d’elle et la regarda avec cette même expression de désir intense qui lui envahissait le cerveau, les joues rougissant peu à peu. Le bout de ses doigts tracèrent les contours du visage beau visage de Meiji et de ses lèvres. Avec tendresse, il écarta une mèche blanche pour mieux distinguer ses traits. Puis, il lui sourit tendrement. Thaddeus pouvait à peine croire à ce qui lui arrivait tellement il avait l’impression d’être dans un rêve.

-Je n’aurais jamais cru que tu tomberais amoureuse de moi, avoua-t-il en rougissant. Mais tu ne sais pas à quel point je suis heureux que ce soit arrivé. Je t’aime tellement, Meiji...

Oui, à quel point il aurait été malheureux de la savoir plus heureuse sans lui, plus heureuse avec un autre homme que lui? Sa tristesse aurait été sans fond. D’autre part, il se demandait bien comment il l’avait séduite. Peut-être que cela n’avait pas d’importance, mais tout de même, ça le chicotait. Ses grandes mains encadrèrent le visage de son amante et il l’embrassa tout doucement.

Se décoller d’elle fut très difficile, mais il réussit à le faire, car il savait que l’entrée de la maison n’était probablement pas un endroit bien confortable pour ce qu’il avait envie de faire. Le jeune homme lui pris doucement la main, puis l’entraina avec lui vers l’escalier. Il se souvenait encore de cette nuit où ils s’étaient vus à moitié nu. Il se souvenait aussi que la chambre de Meiji était tout près de celle où il avait dormis et s’était exactement là où il se rendait. Plus il approchait de la porte, plus il devenait nerveux. Mais il était confiant. Seulement, il espérait sincèrement que cela n’apportera aucun souvenir malheureux du viole qu’elle avait subi plus jeune. Thaddeus brûlait d’envie d’aller plus loin mais il s’interdit formellement de la brusquer. Enfin, sauf si elle lui démontrerait qu’elle souhaitait le contraire. Mais jamais il ne pourrait lui faire de mal, il n’oserait plus jamais la revoir.

Tous les deux passèrent la porte et sans brusquerie, il prit Meiji par les épaules et la fit asseoir sur le lit. Lorsqu’un des genoux du jeune homme fut posé sur le sol, ses mains viriles lui prirent un premier pied qu’il entreprit de déchaussé. Puis, il déposa les talons-hauts sur le sol et jeta un œil aux deux pieds nus. Ses mains soulevèrent délicatement l’une des jambes qui l’avaient rendu cinglé dès le premier regard. Tout doucement, il déposa un baiser sur le dessus de son pied en remontant lentement. Thaddeus avait l’impression qu’il tenait de la porcelaine tellement la peau blanche de Meiji lui semblait délicate. Il continua de l’embrasser le long de la jambe jusqu’à ce qu’il fut arrivé au-dessus du genou, incapable de continuer plus haut, encore une fois, à cause de la robe. Cette robe allait finir par le mettre en furie. Thaddeus se leva s’assit à côté de Meiji sur le lit et tendis le cou pour l’embrasser à nouveau, plaçant l’une de ses mains tendrement derrière son cou, tandis que l’autre venait l’attirer à lui en se posa sur la taille de la jeune femme.

Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji] Empty
MessageSujet: Re: Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji]   Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji] EmptyMer 16 Juil - 1:55




A son tour Thaddeus vint déposer un baiser dans son cou, remontant une de ses mains dans ses cheveux. C’était tellement agréable, elle soupira en fermant les yeux, la tête posée sur son épaule. Il finit par s’écarte doucement et la regarda, dans une expression de désir intense qui fit rougir encore plus Meiji. Il fit glisser ses doigts le long du visage de la jeune femme, passant sur ses lèvres avant d’écarte une mèche de ses cheveux. Elle vit alors un tendre sourire s’afficher sur son visage. Il était si beau.

-Je n’aurais jamais cru que tu tomberais amoureuse de moi, avoua-t-il en rougissant. Mais tu ne sais pas à quel point je suis heureux que ce soit arrivé. Je t’aime tellement, Meiji...

Et elle donc ! Elle se demandait toujours comment il avait pu tomber amoureux d’elle. On tombe rarement amoureux d’une tueuse, surtout quand on est loin de l’être soit même mais en cet instant, peu importait, c’était juste, lui et elle, rien de plus. Ses mains encadrèrent son visage et il l’embrassa avec une douceur infinie. Encore une fois, il fut difficile de se séparer mais le jeune homme attrapa sa main et la guida à l’étage, l’entrainant dans la chambre de celle-ci.

Il la fit alors s’asseoir sur le lit avant de s’agenouiller devant elle. Elle rougit encore plus lorsqu’il entama de la déchausser puis d’embrasser sa jambe, remontant, s’arrêtant au-dessus du genou. Elle était devenue cramoisie, cette robe la gênait littéralement aussi, elle avait hâte de la retirer en fait… De se montrer sans atours à son amant. Il vint alors s’asseoir près d’elle et l’embrassa avec une douceur encore une fois, plaçant une main derrière son cou, l’autre autour de sa taille, l’attirant à lui. Elle avait l’impression d’être… Sous son emprise. S’il avait serré un peu plus derrière sa tête elle aurait certainement été soumise à lui.

Cette pensée le rendit tout chose et elle décida de l’écarte de sous esprit, finissant ce baiser avec tendresse avant de faire glisser ses doigts pour défaire doucement sa cravate, faisant glisser celle-ci entre ses doigts fins avant d’hésiter un instant puis de finalement, défaire un à un les boutons de sa chemise. Arrivé à mi-chemin elle s’arrêta, regardant le jeune homme, caressant la parcelle de peau déjà à nu du bout de ses doigts encore tremblants. Décidément…  
Elle continua jusqu’à avoir entièrement ouvert sa chemise, regardant alors son torse en écartant les deux pans de la chemise. Ses doigts tremblant parcourent cette fois tout son torse avec douceur et elle s’avança, elle avait rêvé de faire cela tant de fois…

Ses lèvres se posèrent sur son corps et elle l’embrassa, délicatement, commençant au niveau du ventre, remontant jusqu’à arriver dans son cou puis sur ses lèvres qu’elle embrassa encore une fois avec passion. Elle ne rêvait que d’une chose, qu’il fasse tomber sa robe pour venir maintenant caresser ses courbes… Elle était tout à lui.



Dernière édition par Meiji Sahoshite le Sam 26 Juil - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji] Empty
MessageSujet: Re: Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji]   Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji] EmptyMer 16 Juil - 16:54




Chez Meiji


Ce baiser l’avait laissé dans un état si intense que déjà ses pensées commençaient doucement à devenir floues. Meiji approcha ses doigts de son cou et elle défit sa cravate avant d’hésiter un moment qui sembla durer une éternité pour Thaddeus. Puis sa chemise noire s’ouvrait peu à peu sous les doigts fins et habiles de son amante qui effleurèrent la peau de son torse sans se douter de l’effet que produisait cette caresse sur le jeune homme, repoussant l’envie de plus en plus forte qu’il avait de la jeter immédiatement sur le dos. Un as un, les boutons se sa chemises furent défait et ses tremblants ne tardèrent pas à voyager sur la peau brûlante de son torse.  De savoir Meiji peut-être aussi nerveuse que lui le rassura car en un certain sens, tout cela était nouveau pour tous les deux et il comme cela, si jamais il ferait une erreur, il se sentirait peut-être moins idiot…

Le fil de ses pensées se fit une nouvelle fois interrompre par la bouche de Meiji qui se posa sur son ventre. Ses yeux se fermèrent alors qu’un léger souffle rauque sorti d’entre ses lèvres, dans une expression de plénitude absolue. Chaque baiser lui faisait l’effet de plusieurs petits chocs électriques qui lui traversèrent tout le torse jusqu’au cou. Bien qu’il soit déjà très rouge, il eut l’impression de rougir d’avantage et répondit au baiser de Meiji avec fougue, intensité et passion. Thaddeus la voulait toute à lui.

Le jeune homme retira pour de bon sa chemise, révélant tout son torse et ses épaules. Tout le haut de son corps était nue devant elle et la nervosité s’empara une nouvelle fois de lui, alors qu’il se plaça derrière elle et l’enlaça dans ses bras pour l’attirer un peu plus loin sur le lit. Il s’amusa à dégager les mèches blanches de son dos pour lui embrasser finalement la nuque en descendant de plus en plus bas. Une fois de plus, la frontière de tissu de la robe l’empêcha d’aller plus loin mais Thaddeus, cette fois, décidé qui voulait continuer sa route. Le jeune homme recula doucement pour tenter de trouver comment cette robe de malheur s’ouvrait. Il ne sut pas quoi faire durant quelques instant et aperçu une série de fines lanières qui longeaient son dos. S’il pratiqua des chirurgies tous les jours, il devait sans doute être capable de défaire une simple robe de bal. Sans se démonter, il plaça des doigts au haut de sa robe et tira un a un sur les petites cordelettes. Et enfin il parvint à retirer les premières lanières de la robe qui cachait le corps de Meiji depuis bien trop longtemps.

Descendant doucement ses doigts sur la peau de Meiji, il ôtait une à une les lanières, réfrénant son impatience qui grandissant au fur et à mesure qu’il dévoila les courbes généreuses de la jeune femme.  En particulier lorsqu’il put apercevoir l’élastique de son soutien-gorge où malgré lui ses doigts se mirent eux aussi à trembler.  Il était tellement nerveux, mais il souhaitait ardemment que tout ce passe bien. Et finalement, arrivé à la dernière cordelette, Thaddeus retourna devant Meiji et, posant ses mains sur chaque côté de la robe au niveau de sa taille et tira doucement dessus en exposant la peau douce de son amante à ses yeux jaunes. La robe glissa sur le sol et le jeune homme la regarda un moment. Chaque parcelle de son corps était plus belle que l’autre, le regard jaune du jeune homme glissant avec extase sur chaque sinuosité de son corps révéler à lui. Bien qu’il était médecin et que de voir des corps nues faisait forcément parti de son travail, Thaddeus avait l’impression de ne rien connaître du tout quand il regarda Meiji à moitié nue. Comme s’il se tenait devant un nouveau territoire dont-il n’avait aucune idée de comment le conquérir. Oui, il se sentait comme un parfait débutant, mais il ne le laissant paraitre son inquiétude. Son visage devint de nouveau rouge et il approcha du lit. Il  pu continuer là où il s’était arrêter. Les jeux reprenaient enfin. Dès qu’il fut de retour sur les draps, sa bouche chaude posa un baiser sensuel sur le haut du genou de la jeune femme. Exactement là où il s’était arrêter. Il remonta très lentement sur sa cuisse, sur sa hanche et tout le long de son ventre jusqu’à ce que le corps de Thaddeus fut au-dessus d’elle puis il regarda son visage, esquissant un sourire épanoui. Elle était beaucoup trop belle pour lui. Rien que de la regarder comme ça, son bonheur était absolument complet, mais son corps en demandait plus. Aussi fougueusement que tout à l’heure, il l’embrassa comme s’il n’y avait pas de lendemain. Thaddeus était simplement fol amoureux d’elle  mais en ce moment il était affamé et cela se voyait dans ses yeux jaunes brûlant de fièvre. Ses lèvres reprirent leur parcours en sens inverse, longeant sa mâchoire, son cou, sa clavicule en finissant par lui embrasser amoureusement le haut de sa poitrine généreuse. Ses mains continuaient de glisser sur tout son corps avec douceur, parcourant ses courbes féminine qui le rendait fou. Il adorait ses hanches, de la façon dont-elles formaient un arc parfait pour épouser la ligne fine de sa taille. Ce devait être interdit d’avoir un corps comme celui la.

Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji] Empty
MessageSujet: Re: Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji]   Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji] EmptyMer 16 Juil - 19:06





Après ses baisers, le jeune homme retira entièrement sa chemise, dévoilant ses épaules, son dos, le haut tout entier de son corps, elle se figea presque. Comment pouvait-il être aussi beau ? Elle avait eu beau embrasser son torse à l’instant, elle avait l’impression de redécouvrir ce corps encore une fois.

Il se plaça alors derrière elle, l’attirant un peu plus loin dans le lit et embrassa délicatement sa nuque, la faisant soupirer de plaisir, ses lèvres étaient si douces, elle avait l’impression de sentir une caresse délicieuse sur sa peau nue. Elle le sentit alors reculer et doucement, senti la pression du corsage de sa robe se défaire, Thaddeus tirant le les rubans qui la tenait pour la défaire. Etait-il possible de rougir encore plus qu’elle ne l’avait fait jusque-là ? En tout cas en cet instant, la réponse était oui/
Il fit alors doucement glisser sa robe, dévoilant le haut de son corps, elle eut le réflexe de placer ses mains devant sa poitrine malgré son soutien-gorge en dentelle blanche, il dévoilait une à une ses courbes, il avait fini par revenir devant elle, posant ses mains sur ses hanches. Elle ouvrit la bouche et le referma aussitôt, intimidée. Il était en train de la déshabiller, elle allait se retrouver en sous vêtement devant lui c’était… très intimidant, mais elle avait hâte de pouvoir elle aussi le voir ainsi.

La robe tomba au sol et la jeune femme soupira, serrant doucement les jambes. Elle finit par relâcher ses bras, et ses jambes avec. Après tout, elle était devant l’homme qu’elle aimait, comment aurait-elle pu ne pas apprécier cet instant ? Il avait le droit de la voir ainsi et sentir son regard se poser avec envie sur son corps la rendait tout chose ? Elle vit ses joues redevenir rouge et il revint vers le lit, reprenant où il s’était arrêté lors de ses premiers baisers, embrassant sa cuisse, remontant. Arrivé un peu plus bas que ses hanches elle poussa un léger soupire, se mordant la lèvre avant qu’il ne continue encore, remontant sur son ventre, jusqu’à ce qu’il se retrouve juste au-dessus d’elle.

Il lui sourit alors, et elle le lui rendit, tellement heureuse de l’avoir là, avec elle. Il l’embrassa alors une nouvelle fois avec fougue et il reprit ses baisers sur son corps dans l’autre sens, parcourant son corps sous les soupirs de désir de sa bien-aimée.
Il put alors sentir les mains de celle-ci caresser son torse et descendre doucement, commençant à défaire son pantalon. Elle trembla un peu plus, elle l’avait d’ailleurs lui-même sentit tremblé alors qu’il lui défaisait sa robe, cela la rassurait. Elle parvint à le défaire et le fit doucement glisser le long de ses jambes en se redressant pour le lui retirer. Ils étaient au même niveau maintenant… Tous deux en sous-vêtements.  Elle le regarda, le détailla. Son corps fin et musclé… Son visage doux et rempli d’envie. Elle le voulait… Elle n’avait envie que de ça et son regard trahissait toutes ses pensées.

Elle se mordit la lèvre et vint amener doucement le visage de son amant contre sa poitrine. Ses mains descendirent le long du dos de Thaddeus, caressant sa peau avec délicatesse, comme un bien précieux qu’elle ne voulait pas casser et égratigner. Elle hésita un instant, puis se cambra légèrement, venant défaire l’attache qui retenait son soutien-gorge derrière. Elle était complètement rouge et lui sourit timidement avant de faire glisser ses bretelles sur sa peau et de retirer ce morceau de tissus encombrant, dévoilant sa poitrine à son amant.

-J… Je t’aime susurrât-elle en venant lui prendre une main pour le placer sur sa poitrine Je suis toute à toi...

Elle se sentait étrangement bien malgré le fait que la situation l’intimide au plus haut point, mais… Elle voulait qu’il la touche, qu’il la désire, qu’il parcourt son corps de part en part encore et encore, elle adorait sentir ses lèvres contre sa peau et ne s’en laissait pas. Elle l’aimait tant.



Dernière édition par Meiji Sahoshite le Sam 26 Juil - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji] Empty
MessageSujet: Re: Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji]   Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji] EmptyJeu 17 Juil - 5:53




Chez Meiji


Ses baisers sur sa poitrine étaient tendres et amoureux. Il voulait profiter de ce moment si spécial pour tous les deux et ses grandes mains chaudes parcouraient toujours le corps de déesse que possédait Meiji, celle-ci levant un peu les bras pour porter ses mains sur son torse. Thaddeus la senti descendre encore et encore pour commencer à lui défaire son pantalon. Il trembla sous ses doigts, dans un mélange de nervosité et d’excitation. Mêmes dans ses rêves les plus fous il n’aurait jamais cru être devant elle en simple caleçon. Il n’avait plus rien pour dissimuler sa libido qui lui tiraillait le bas-ventre. Le jeune homme avait le visage d’une rougeur éclatante.

Son visage rouge se fit ramener contre la poitrine de son amant et il y continua son exploration à coups de millions de baiser, les mains de Meiji lui parcourant le dos avec une grande délicatesse. Et lorsqu’il le senti se plier sous lui, Thaddeus posa ses mains à plats sur les couvertures de chaque côté du corps de la jeune femme pour lui laisser de l’espace. En la voyant toute rouge, cela le fit plaisir de nouveau, en sachant qu’il devait être la cause de cette rougeur et des ces doigts tremblants. On peut dire sans erreur que Thaddeus fut soulagé et heureux qu’il puisse faire tant d’effets sur elle. En fait, il adorait ça. Il voulait encore l’entendre soupirer, il voulait qu’elle dise son nom avec cette expression de désir qu’elle avait dans les yeux. Quant aux yeux de Thaddeus, ils s’éclairissèrent lorsqu’elle lui dévoila ses seins nus, ouvrant la bouche comme pour dire quelque chose et se refermant prestement.

-J… Je t’aime, susurrât-elle en venant lui prendre une main pour le placer sur sa poitrine. Je suis toute à toi...

Il lui sourit doucement.

-Moi aussi je suis à toi ma chérie...Je t'aime si fort.

Thaddeus se dit qu’il devrait prendre cette invitation très au sérieux. Même s’il n’avait pas la moindre idée quoi faire, il ne pouvait plus ignorer son envie de la toucher. Thaddeus, encore rouge d’excitation, pris délicatement les deux seins jumeaux dans le creux de ses mains et pencha la tête pour poser sa bouche sur le côté d’un de ses seins, ses mains toujours occupées à les caresser doucement. Avec sa langue, il dessinait de petits cercles sur la peau si douce de sa poitrine en se rapprochant subrepticement de son auréole qu’il entoura finalement, tournant doucement sa langue autour. Il était d’une tendresse infinie avec la jeune femme et cela paraissait dans tous ses gestes.

Il leva légèrement la tête et libéra le téton de sa langue, puis il embrassa la jeune femme dans la petite vallée entre ses seins. Puis, il refit le chemin inverse de tout à l’heure. Ses baisers glissèrent sur ses côtes et la courbe de sa taille, sur son bas-ventre ou il s’attarda un peu et puis de retour sur la hanche. Thaddeus avait une idée en tête. La seule idée qu’il pouvait réellement se permettre d’avoir en ce moment, car toute autre réflexion concrète ne lui parvenait au cerveau, embrouillé par le désir grandissant de conquérir Meiji et de lui faire redire son nom encore et encore. On aurait pu lui dire que la maison était en feu ou qu’ils étaient attaqués il n’aurait pas bougé d’un poil. Il n’aurait pas mis un pied en dehors de son lit.

Thaddeus la regarda alors dans les yeux. Son visage était rouge et ses yeux ambre vibraient de passion qu’il ne pouvait presque plus contrôler. Sa respiration avait augmenté en vitesse d’un nouveau cran. On pouvait lire dans ses yeux jaunes qu’il voulait la rendre complètement folle de lui, si elle ne l’était pas déjà assez comme cela. Il posa sa bouche sur la petite culotte en dentelle, sur le côté de sa hanche, et une main se posa doucement sur l’autre hanche venant passer un doigt puis deux sous la fine lingerie. Sa main libre souleva doucement ses magnifiques jambes et lentement il retira le joli morceau de tissu avec sa main et ses dents sur tout le long de ses jambes. Une fois au niveau de ses pieds, il lança la petite culotte en dentelle à l’aveuglette dans la chambre. Thaddeus remonta encore une fois sur le lit et se plaça entre ses jambes, en regardant Meiji avec la même expression de désir que tout à l’heure qui lui ravageait les entrailles. Il recula doucement et commença à l’embrasser fougueusement à l’intérieur de sa cuisse. Il était passionnément amoureux d'elle et il le faisait sentir dans tous ses baisers, de plus en plus torrides. Ses lèvres étaient en feu de l'avoir tant embrasser se soir mais il ne se lassait pas le moins de monde . Ses mains étaient affairées à les caresser, car à quoi bon avoir des mains aussi habiles si elles ne servaient à rien? Thaddeus avait fermé les yeux et se concentrait à aller de plus en haut à l’intérieur de la cuisse. Il était si prêt de son but qu’il refusait de le regarder. Son esprit engourdit s’emballa à toute vitesse à la seule pensé de ce qui l’attendait. Mais avant, sa tête blonde remonta un peu plus hauts et il l’embrassa sous le nombril. Ses mains caressantes étaient poser sur ses hanches et il regarda Meiji de nouveau, avec un regard dévoré de tentation. Il la voulait et part tous les moyens il allait l’avoir. En commençant par celui-ci.

-Je peux? murmura-t-il, malgré tout, d'un air tout à fait timide.

Question toute simple. Son esprit emmêlé ne lui permettant plus que des phrases courtes et franches alors que son souffle réchauffait déjà ce qu’elle avait entre ses jambes magnifiques. Il ne se le permettrai que si Meiji  le lui permettait.


Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji] Empty
MessageSujet: Re: Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji]   Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji] EmptyVen 18 Juil - 1:10




Lorsqu’elle lui susurra qu’elle l’aimait, il lui sourit avec douceur.

-Moi aussi je suis à toi ma chérie...Je t'aime si fort.

Elle frissonna complètement avant qu’il ne prenne ses seins avec douceur pour s’en occuper délicatement, les caressant et passant sa langue dessus légèrement. Elle ne put réprimer un léger gémissement de plaisir lorsqu’elle le sentit, ses joues toujours rouges. Il était d’une telle douceur…

Il finit par s’arrêter et commença à descendre sur son corps en l’embrassant avec une tendresse infinie, il s’attarda légèrement au niveau de son bas-ventre, ce qui accéléra sa respiration, puis revint au niveau de sa hanche. Il la regarda  alors dans les yeux, elle pouvait lire la passion et le désir dans ses yeux. Sa respiration à lui avait accéléré alors que celle de la jeune femme était redevenue un peu plus normale. Elle redevint plus saccadée lorsqu’il posa sa bouche sur sa culotte, sur le côté de la hanche. Sa main vint alors se poser de l’autre côté et il fit glisser celle-ci le long de ses jambes.


Le cœur de la tueuse battait à tout rompre alors qui envoyait ce bout de tissus inutile plus loin dans la pièce. Thaddeus remonta alors vers elle et se plaça entre ses jambes. Elle était plus qu’intimidée, elle tremblait des mains et lorsqu’il la regarda elle se mordit la lèvre.
Il se recula alors et vint embrasser avec fougue l’intérieur de sa cuisse, la caressant en même temps. La jeune femme devenait complètement folle, ne sachant plu où donner de la tête. Elle sentait ses baisers enflammés sur sa peau et l’excitation grandissait en elle. Il remonta, les yeux fermés et elle pencha la tête en arrière dans un soupir de désir.

Elle le sentit alors l’embrasser au niveau du ventre et releva la tête pour le regarder. Il avait posé ses mains sur ses hanches, son regard la brulait de l’intérieur, elle sentait sa question venir, l’intimidant à nouveau.

-Je peux? murmura-t-il, malgré tout, d'un air tout à fait timide.

Quelle question… Elle s’offrait à lui corps et âme, évidemment qu’il pouvait, il pouvait faire tout ce qu’il voulait d’elle, elle n’était qu’à lui.

-Je te l’ai dit mon amour… Je suis toute à toi

Elle voulait qu’il se laisse aller, qu’il fasse ce qu’il désirait, elle avait toujours été solitaire et indépendante mais en cet instant, elle entre les mains de l’homme qu’elle aimait la ravissait. Cela l’effrayait aussi… Après tout, si elle n’aimait pas ? Peut-être son expérience désastreuse l’avait-elle changée ?
Non… Sinon elle ne serait pas déjà nue devant lui.

Elle lui caressa doucement la joue puis la retira, le laissant alors faire.



Dernière édition par Meiji Sahoshite le Sam 26 Juil - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji] Empty
MessageSujet: Re: Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji]   Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji] EmptySam 19 Juil - 23:47




Chez Meiji


-Je te l’ai dit mon amour… Je suis toute à toi.

Thaddeus hocha la tête. Il savait qu’elle était toute à lui en cette soirée mais il ne cessait pas d’être nerveux. Il ferma les yeux et inspira un grand coup alors que Meiji lui caressait la joue. Il ne fallait pas qu’il soit nerveux, pas maintenant. Mais après l’avoir vu complètement nue, c’était impossible de resté de marbre. Toutes ses courbes les fascinaient et l’enflammait terriblement mais il savait qu’il ne pouvait plus simplement se contenter de la regarder sans rien faire. Il devait agir, c’était maintenant ou jamais. Ses mains toujours appuyé contre les hanches de son amante, il recula doucement la tête et embrassa le clitoris, trônant comme un pistil sur sa fleur. C’est entre ses lèvres et sa langue qu’il le fit rouler doucement, gardant toujours le plaisir de sa chérie en tête.

D’abord, il se fit tout doux avec elle. Il passait sa langue plus bas avec une lenteur calculée sur ses lèvres féminines puis il remontait tout aussi doucement vers le bouton de chair sensible. Ce petit tour de manège qu’il faisait avec sa langue devenait pour lui aussi enivrant qu’une balade en montagne russe. Il adorait ça et espérait qu’elle apprécie aussi. Ses mains qui étaient restés sur les hanches de Meiji remontèrent délicatement jusqu’à ses cuisses et Thaddeus l’attira un peu plus contre sa langue qui se mit à explorer tous les moindres recoins de son sexe. C’était plus fort et plus passionné encore que tous ce qu’il avait pu faire jusqu’à maintenant. Sa propre excitation ne fit que croitre tandis qu’il faisait tout en son pouvoir pour satisfaire celle de la jeune femme en frôlant et glissant sa bouche sur les lèvres roses et délicate de cette dernière. Thaddeus en devenait presque acharné. Sa langue devenait chaude et humide tant elle bougeait de petits mouvements rythmiques et répétitifs. Mais il n’avait pas la moindre envie de s’arrêter. Thaddeus se senti trembler de toute cette excitation contenue et cependant il continua de caresser ses cuisses de ses mains et sa chatte de sa langue. Et comme dans tous ce que Thaddeus accomplissant, il le faisait avec un dévouement, une application et un amour total.

Les minutes ne se comptaient plus lorsque le jeune homme retira rien qu’un instant sa bouche du sexe chaud de son amante. Il y replongea très rapidement une fois avoir repris son souffle et il resta poser doucement sur le clitoris rougit par la chaleur de sa langue. Et malgré tout ce qu’il venait de faire, avec tout le temps et le soin qu’il y avait mis, il n’avait toujours pas dit son dernier mot. Thaddeus garda sa langue sur le bouton de chair sans jamais aller plus bas, mouvant cette dernière autour de lui sans relâche et l’une de ses mains glissa le long de la fine cuisse de Meiji. Si Thaddeus avait bien un talent dans la vie, c’était l’habileté motrice de ses mains et de ses doigts. Ces derniers remplacèrent sa langue sur les petites lèvres. Le touché était un million de fois plus précis que sa langue. Oui, il était adroit le Thaddeus, quand il le voulait vraiment. Deux de ses doigts entrèrent finalement dans le sexe. Le jeune homme n’en revenait pas de la chaleur incroyable qui envahit ses doigts. Il les entra jusqu’au trois quart, en cherchant un point bien précis, glissant délicatement sur les parois humide sans jamais que sa langue ne délaisse sa tâche. Finalement, il crut l’avoir trouvé. Un coin légèrement plus lisse. Ses doigts firent d’abord de petits mouvements de va et vient, à peines perceptible. Puis, il augmenta la pression et la vitesse en faisant de même avec sa langue.


Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji] Empty
MessageSujet: Re: Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji]   Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji] EmptyDim 20 Juil - 3:39




Alors qu’il avait ses mains appuyées sur les hanches de la jeune femme il l’embrassa alors sur le point le plus sensible de son anatomie. Elle ne put réprimer un léger gémissement de surprise avant de poser une main devant sa bouche. Tout cela était aussi plaisant que gênant.

Il entama alors de passer sa langue et ses lèvres dessus et elle frissonna. Il passait doucement sa langue, il semblait faire attention au moindre détail et elle se mit à serrer doucement les draps entre ses mains, commençant à gémir de plus en plus avec douceur.  Les mains du beau médecin passèrent sur ses cuisses et il l’attira plus fortement à elle. Elle le sentit encore plus présent et ses gémissements s’accentuèrent, ses mouvements de langues étaient devenus plus rythmés et Meiji gémissait de façon de plus en plus sensuelle. Elle sentit alors ses mains caressait ses cuisses puis remonter à son entre-jambe, l’excitant encore plus.

Il finit alors par retirer doucement, reprenant apparemment son souffle, la tueuse faisait de même, rougie par tout ce plaisir. Il était aussi délicat que doué et Meiji semblait plus qu’apprécier tout cela. Il se concentra alors sur son clitoris et elle gémit plus fortement, agrippée aux draps. Elle sentit alors ses doigts remplacer sa langue au niveau de ses lèvres, elle se cambra alors, elle le sentait beaucoup plus et c’était incroyablement intense, puis il rentra deux doigts en elle, la faisant lâcher un cri tant de surprise que de plaisir. Elle tira encore plus sur ses draps tandis qu’il mouvait ses doigts en elle, continuant de jouer de sa langue un peu plus haut. Il allait la rendre folle, elle  ne savait déjà plus quoi faire. Elle le sentit alors passer sur un coin largement plus sensible et gémit un peu plus fort tandis qu’il accélérait doucement.

Quelques cris s’échappaient de temps en temps d’elle mais elle gémissait beaucoup plus, Thaddeus lui faisait un bien fou… Jamais elle n’aurait cru qu’un homme pourrait de nouveau la toucher et surtout, la mettre dans un tel état. Elle se cambra une nouvelle fois de plaisir, griffant doucement les draps dans un nouveau gémissement et attrapa alors avec douceur le bras de Thaddeus.
Elle le retira alors et vint plaquer sans brutalité le jeune homme au lit, passant au-dessus de lui. Elle lui sourit alors et l’embrassa avec une douceur infinie avant de retirer son caleçon. Elle avait toujours les joues rougies par le plaisir et entre ses jambes coulait doucement la preuve de son excitation.

Elle vint embrasser le torse de son amant et descendit peu à peu jusqu’à se retrouver devant son sexe. Elle eut un moment d’hésitation, c’était… Tellement étrange. Elle posa doucement sa main autour et commença à lécher du bout de la langue, de bas en haut, de part en part, s’arrêtant parfois un peu plus en haut avant de redescendre. Sa main se mit à bouger, elle hésitait dans le mouvement, ayant peur d’y aller trop fort et vit alors quelques simples vas et viens légers.

Elle finit par ouvrir la bouche en le regardant de ses joues rouges et son air excitée et entra son sexe dans sa bouche, entama de sucer doucement, mesurant chaque mouvement de peur de faire mal, les accompagnants de sa main. Son autre main, libre, parcourait doucement le corps de son amant à qui elle désirait faire tant de bien.
Lorsqu’elle commença à se sentir plus à l’aise, elle commença à accélérer, accompagnant, retirant alors sa main pour s’enfoncer un peu plus profondément, sortant de temps en temps pour lécher puis reprendre le tout en bouche.  Elle s’appliquait, accélérant peu à peu jusqu’à trouver un rythme agréable pour eux deux.

Elle leva alors les yeux vers lui, rougissant encore un peu plus (c’était possible ?). Elle voulait lui faire du bien, lui donner du plaisir et elle espérait bien que cela lui plaise. Elle continuait d’ailleurs à caresser son corps magnifique dont elle était dingue.
Au bout de quelques minutes, elle finit par ressortir un instant, elle devait reprendre un peu son souffle et en profita pour embrasser le beau médecin sur les parcelles de son corps autour de l’endroit où elle venait de passer un certain temps. Puis elle y retourna, elle commençait à bien aimer ça, après tout cela semblait procurer du plaisir à son amant et c’était le plus important.



Dernière édition par Meiji Sahoshite le Sam 26 Juil - 20:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji] Empty
MessageSujet: Re: Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji]   Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Dormons ensemble, mon amour [PV Meiji]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Zone Spéciale-