Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !
Félicitation à Vilmos Desgoffe und Taxis, Kira Seryk, Newton I. Mørk et Nashoba Dreiden !
Leurs RPs respectifs étant à égalités (Vilmos/Kira et Newton/Nashoba) sont élus meilleurs RP du mois !

Partagez | 
 

 La forge, une histoire familiale [Event, semaine #1, PV Asharya Veynson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: La forge, une histoire familiale [Event, semaine #1, PV Asharya Veynson]   Mer 16 Juil - 22:36





Les temps à Quederla promettaient d’être mouvementés : depuis l’évènement du bal, certaines rumeurs se tramaient au sein des ruelles et des informateurs avisés, tel une traînée de poudre répandue avant de lancer une explosion magistrale. C’est ce moment que Shin avait décidé d’utiliser afin de se mettre un petit peu à jour, vérifier que tout était en ordre chez lui afin de faire face à ce qui pourrait arriver, peu importe comment les évènements allaient se profiler.

A l’habitude, le jeune garde du corps s’occupait lui-même de ses armes ou rendait visite à son père, forgeron, mais il faut croire que parfois l’art familial ne suffisait pas à se faire une bonne idée de tout ce qui pouvait se passer, de tout ce qui pouvait exister. Ainsi, il décida de se mettre en route vers une forge dont il avait entendu parler depuis peu, la forge d’Andraste. Il s’y dirigea donc, arpentant les rues du quartier Nereis afin de trouver endroit, accompagné de son fidèle sabre porté à la ceinture : quitte à parler d’armes avec un forgeron, autant en amener une.

Arrivé devant la forge, l’homme remarqua que le forgeron était en fait une demoiselle, la forge étant à l’extérieur tout le travail se faisait à la vue du public ce qui était quelque chose d’assez plaisant à observer. Attendant un moment de calme, l’homme s’avança donc vers la demoiselle avant d’engager la conversation. Une main à sa ceinture, l’autre accompagnant ses paroles, il se mit à lui parler.

« Bonjour mademoiselle. Serait-il possible de requérir un peu de votre temps ? Je n’ai jamais eu le plaisir de côtoyer votre forge mais je souhaiterais m’y intéresser de plus près, ayant entendu parler de vous ces derniers temps. »

L’homme observait un peu les alentours et tout ce qui se trouvait dans la forge du regard, n’étant jamais à l’abris d’une surprise d’une arme superbement travaillée où de quelque chose qu’il ne connaîtrait pas : cela serait toujours utile.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: La forge, une histoire familiale [Event, semaine #1, PV Asharya Veynson]   Mer 16 Juil - 23:12

Depuis quelques jours, la ville était profondément agitée et Asharya recevait beaucoup de demandes. Evidemment, elle tentait de satisfaire tout le monde mais étant seule à travailler dans sa forge, c’était un peu compliqué de satisfaire toute la demande. Elle avait travaillé la veille et l’avant-veille d’arrache-pied et aujourd’hui cela c’était un peu calmé.

Elle était tranquillement en train de façonner une pièce d’armure lorsqu’elle vit un jeune homme approcher. Elancé, les cheveux noirs et le regard profond, elle n’eut le temps de rien qu’un client vint l’accoster et un autre. Elle prit leurs commandes, leurs armes et retourna à ses travaux, passant une main brulante sur son front pour y retirer quelques gouttes de sueur qui perlaient.

Le jeune homme qu’elle avait alors vu juste avant s’approcha d’elle, il avait une main posé sur sa ceinture et l’autre accompagnait ses paroles.

« Bonjour mademoiselle. Serait-il possible de requérir un peu de votre temps ? Je n’ai jamais eu le plaisir de côtoyer votre forge mais je souhaiterais m’y intéresser de plus près, ayant entendu parler de vous ces derniers temps. »

Elle sourit avec douceur et acquiesça, posant ses outils pour mieux discuter avec lui.

-Bonjour, bienvenu dans ma forge. Alors on vous a parlé de moi ? son sourire s’agrandit Je suis ravie que mon travail fasse parler de lui, en espérant que ce soit en bien. Je peux vous aider en quoi que ce soit ?

Elle regarda derrière elle, vérifiant que sa claymore était toujours là , elle n’aimait pas s’en séparer, puis son visage souriant se retourna vers le jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: La forge, une histoire familiale [Event, semaine #1, PV Asharya Veynson]   Mer 16 Juil - 23:42





La jeune femme avait posé ses outils afin de prendre le temps de parler à Shin. D’un coup de main, elle avait essuyé quelques gouttes de sueur qui perlaient sur son front. Shin savait à quel point ce travail pouvait être physique et éreintant mais cette demoiselle semblait s’en sortir à merveille, ce qui ne manqua pas de le surprendre dans le bon sens. C’est ensuite qu’elle prit la parole.

«-Bonjour, bienvenu dans ma forge. Alors on vous a parlé de moi ? son sourire s’agrandit Je suis ravie que mon travail fasse parler de lui, en espérant que ce soit en bien. Je peux vous aider en quoi que ce soit ? »

Le jeune homme esquissa un sourire à l’attention de la forgeronne, les manières étaient nécessaires lorsqu’on prenait contact avec un commerçant et l’accueil était au rendez-vous alors la conversation pouvait prendre un ton plus calme et détendu. La demoiselle avait cependant jeté un coup d’œil vers une claymore posée juste derrière, sûrement son arme et le jeune homme comprenait qu’une arme puisse représenter beaucoup aux yeux de quelqu’un au point de ne s’en séparer qu’à de rares occasions.

« Shin Rudo tout d’abord, enchanté. En effet, on parle en bien de votre travail surtout par les temps qui courent et je pense que l’arme qui repose plus loin doit être une de vos fierté, votre claymore je présume ? »

Le jeune homme s’avanca pas à pas, inspectant quelque peu l’arme de plus près sans pour autant la toucher, mieux valait ne pas saisir ainsi une arme qui appartenait à un autre. Il reprit alors la parole, explicitant quelque peu la raison de sa visite.

« Pour m’aider eh bien.. Simplement me parler de vos œuvres uniques, spéciales : pour faire simple, je suis à la recherche de nouveauté, connaissant les travaux habituel d’une forge après y avoir passé un certain temps et transportant ma fidèle arme depuis des années. Et vous avez l’air d’être plutôt douée dans votre domaine de ce que je vois. »

Shin tourna alors la tête alors la tête vers la jeune femme, se demandant ce qu’elle pourrait bien penser de cette démarche, espérant qu’elle ne prendrait pas ceci pour de l’espionnage industriel ou une autre bêtise du genre.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: La forge, une histoire familiale [Event, semaine #1, PV Asharya Veynson]   Jeu 17 Juil - 0:12

Le jeune homme se présenta alors à elle, question de politesse, elle appréciait même si c’était rarement le cas que les clients se présentent c’était plutôt agréable.

« Shin Rudo tout d’abord, enchanté. En effet, on parle en bien de votre travail surtout par les temps qui courent et je pense que l’arme qui repose plus loin doit être une de vos fierté, votre claymore je présume ? »

Elle acquiesça, sa claymore était sa plus grande fierté à vrai dire, elle l’avait tellement travaillée et retravaillée pour qu’elle corresponde à elle qu’elle ne voyait pas d’arme plus parfaite à ses yeux, même ses gravures étaient superbes. Mais elle avait des lames plus fines, plus joliment décorées, ça dépendait de ce que l’on recherchait, elle était très variée.

Il s’approcha alors de la claymore et la regarda sans pour autant la toucher, pourtant ça ne l’aurait pas forcément gêné, enfin, tant qu’il lui demandait avant elle n’avait aucun soucis avec ça.

« Pour m’aider eh bien.. Simplement me parler de vos œuvres uniques, spéciales : pour faire simple, je suis à la recherche de nouveauté, connaissant les travaux habituel d’une forge après y avoir passé un certain temps et transportant ma fidèle arme depuis des années. Et vous avez l’air d’être plutôt douée dans votre domaine de ce que je vois. »

Il retourna alors sa tête vers lui et elle lui sourit de nouveau, c’était agréable de savoir que son travail plaisait et puis le jeune homme avait l’air de s’y connaitre.

-Vous pouvez la toucher si vous voulez lui dit-elle en montrant sa claymore Je l’ai forgée il y a longtemps et je l’ai reprise, encore et encore, jusqu’à la façonner ainsi, elle me correspond, je ne forgerais pas cela pour une autre personne ça n’irait jamais. Je possède quelques créations intéressantes mais je les garde plus souvent à l’intérieur, je préfère qu’on me vole une arme simple, qu’un sabre que j’aurais mis des mois à façonner.

Elle ne prenait pas cela pour de l’espionnage industriel, elle surveillait évidemment mais elle sentait bien qu’il était véritablement là dans le but qu’il précisait.

-Si vous le désirez je peux vous montrer quelques-unes de mes perles, après, c’est ce que moi j’appelle des perles, je ne peux pas juger si ce sera de même pour vous, mais j’ai passé beaucoup de temps et j’ai pris énormément de plaisir à les fabriquer

Plus elle mettait de temps sur une arme, plus elle aimait cela. Forgeait n’était pas aussi plaisant que manier sa lame mais elle y prenait du plaisir. Elle se frotta alors la tête gênée.

-Ah et je ne vous l'ai pas dit, je me nomme Asharya Veynson, Ashe ou Asharya ça va aussi

Elle sourit à ces mots, un diminutif ne la dérangeait pas


Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: La forge, une histoire familiale [Event, semaine #1, PV Asharya Veynson]   Jeu 17 Juil - 0:37





« -Vous pouvez la toucher si vous voulez lui dit-elle en montrant sa claymore Je l’ai forgée il y a longtemps et je l’ai reprise, encore et encore, jusqu’à la façonner ainsi, elle me correspond, je ne forgerais pas cela pour une autre personne ça n’irait jamais. Je possède quelques créations intéressantes mais je les garde plus souvent à l’intérieur, je préfère qu’on me vole une arme simple, qu’un sabre que j’aurais mis des mois à façonner. »

Le jeune homme hocha légèrement la tête, écoutant avec attention les paroles de la demoiselle telle une histoire contée, l’histoire de son arme mais aussi de son art : elle semblait passionnée par ce qu’elle faisait, qu’il s’agisse de la forge ou apparemment du maniement de cette arme la en particulier. Shin glissa alors très doucement ses doigts sur la lame de la claymore, sur sa garde afin de comprendre ce qui avait pu l’amener à la façonner ainsi. Une chose était sûre, c’était une belle pièce.

« -Si vous le désirez je peux vous montrer quelques-unes de mes perles, après, c’est ce que moi j’appelle des perles, je ne peux pas juger si ce sera de même pour vous, mais j’ai passé beaucoup de temps et j’ai pris énormément de plaisir à les fabriquer. »

A l’entente de ces paroles, le jeune homme sentit sa curiosité relevée d’un cran alors qu’il retourna la tête vers son interlocutrice qui se présenta, quelque peu gênée, avant que le jeune homme ne puisse répondre à cette invitation.

« -Ah et je ne vous l'ai pas dit, je me nomme Asharya Veynson, Ashe ou Asharya ça va aussi. »

Shin fit un mouvement de la tête, impliquant qu’il avait bien entendu la demoiselle se présenter et qu’il était enchanté avant de reprendre le sujet dont ils discutaient à peine quelques instants plus tôt.

« C’est une jolie lame en effet, je suppose que vous devez la manier. Je serais fort heureux de découvrir quelques perles de votre création, à l’intérieur c’est bien ça ? »

Le jeune homme se dirigea alors doucement vers ce qu’il pensait être la porte du bâtiment de la forge et se retourna vers Ashe, attendant tout de même que celle-ci ouvre la marche par mesure de politesse. Un léger sourire dévoilant sa curiosité était affiché sur le coin de ses lèvres.

« Si cela peut vous aider à me montrer des choses qui pourraient me surprendre, sachez que cette lame que je porte n’est pas utilisée pour occire, cela doit être plutôt inhabituel dans le coin mais elle a été entretenue afin de protéger et non de tuer. A chaque lame son histoire et son but après-tout. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: La forge, une histoire familiale [Event, semaine #1, PV Asharya Veynson]   Jeu 17 Juil - 1:19

Le jeune homme entama alors de regarda sa claymore plus en détail, elle ne la laissait jamais trop toucher et cela lui faisait toujours bizarre mais il la regardait d’un œil expert qu’elle n’avait jamais vraiment vu, on regardait plus souvent sa claymore comme un étrange objet inutilisable.

« C’est une jolie lame en effet, je suppose que vous devez la manier. Je serais fort heureux de découvrir quelques perles de votre création, à l’intérieur c’est bien ça ? »

Elle acquiesça doucement et le jeune homme se dirigea vers l’entrée. Il se retourna vers elle et elle s’avança pour ouvrir la marche, il souriait doucement.

« Si cela peut vous aider à me montrer des choses qui pourraient me surprendre, sachez que cette lame que je porte n’est pas utilisée pour occire, cela doit être plutôt inhabituel dans le coin mais elle a été entretenue afin de protéger et non de tuer. A chaque lame son histoire et son but après-tout. »

Elle se retourna alors vers lui avant d’entrer. Une lame crée pour protéger ? Pas pour détruire ? Son visage s’illumina presque.

-Vraiment ? Une lame qui a été forgée pour défendre ? Je voudrais voir cela ! Enfin, si ça ne vous dérange pas…

Elle sourit timidement et l’invita à rentrer à sa suite, se dirigeant vers un placard scellé. Elle l’ouvrit et en sortit trois lames, de trois tailles différentes. Une longue épée de guerrier, épaisse et robuste, mais aux détails d’une finesse sans pareil, son maniement était extrêmement fluide pour sa lourdeur, on aurait presque dit qu’une fois en main, tout son poids s’évaporait. La seconde était un fleuret, la garde était somptueuse de fioritures, en mouvement, la lame semblait disparaître ce qui rendait le combat extrêmement complexe, une lame qu’on ne voit pas est une lame déjà plantée. La troisième et dernière était une dague, d’apparence simple malgré les nombreuses gravures fines et complexes, elle avait été forgée, non pas pour tuer, mais pour neutraliser. Cette lame n’atteignait jamais de point vital malgré tous les efforts que l’on pouvait faire pour y parvenir.

La jeune femme lui expliqua tout cela en plaçant les lames devant eux sur une petite table pour le laisser toucher et regarder s’il le voulait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: La forge, une histoire familiale [Event, semaine #1, PV Asharya Veynson]   Jeu 17 Juil - 9:41





« -Vraiment ? Une lame qui a été forgée pour défendre ? Je voudrais voir cela ! Enfin, si ça ne vous dérange pas… »

A ces mots, le visage de la demoiselle s’était illuminée : il est vrai qu’il était rare pour une arme d’avoir été travaillée dans le but de ne pas causer le plus de dégâts mais au contraire de pouvoir à la fois en encaisser des coups par un renfort au niveau de la lame tout en laissant une certaine souplesse de maniement dans le profil effilé qu’elle présentait.

Alors qu’ils entraient dans la suite, la jeune femme avait ouvert un placard scellé se trouvant dans un coin pour en sortir trois lames bien différentes et qui semblaient chacune avoir été forgées dans un but précis. Devant un tel ouvrage, le jeune homme eut quelques étoiles dans ses yeux, cela n’avait rien avoir avec la plupart des armes exposées dehors. Il s’approcha donc de la table tout en prenant la peine de détacher son sabre, rangé dans un étui à sa ceinture, et le tendre à Asharya : il allait observer ce fin travail posé sur la table, alors autant laisser le plaisir de la découverte de son compagnon.

« Tenez, elle ne paie pas de mine mais sert parfaitement à mes desseins, tel un prolongement de mes mouvements. C’est un travail de longue haleine nous dirons. »

Attendant qu’elle se saisisse de l’objet qui lui était tendu, l’homme adressa un sourire un peu gêné de présenter ainsi le travail familial qui avait été effectué sur cette arme avant de s’intéresser à ce qui était posé sur la table. La première arme était une épée de guerrier, bien pratique pour les personnes désireuses de posséder une arme lourde tant son poids était contrebalancé par la fluidité dont elle semblait faire preuve. Une arme hybride qu’il ne préféra pas essayer en faisant des moulinets dans le vent, ni le lieu ni le style de cette arme n’étant adapté au moment où à sa personne.
La seconde arme était un beau fleuret, agrémenté de fioritures sur la garde. Il n’avait pas besoin de la soulever où de l’essayer pour en comprendre l’utilité : c’était une lame fine, adaptée à un style de combat rapide et sûrement destiné à leurrer le regarde de l’adversaire par une illusion d’optique, très ingénieux.
C’est la troisième arme qui retint son attention : même si elle paraissait simple d’apparence, elle semblait cacher un petit quelque chose qu’il n’arrivait à discerner. Prenant cette dague dans ses mains, il la porta à son regard, parcourut la lame de ses doigts, porté par une certaine curiosité.

Il regarda à nouveau la forgeronne à qui il avait confié son arme pour s’adresser à elle.

« Ce sont de très beaux ouvrages. J’ai compris la particularité des deux premiers mais cette dague échappe à mes compétences, elle paraît spéciale sans que je puisse dire pourquoi. Est-ce que ce sont des commandes où des originales ? De telles créations sont souvent le but de longues élaborations dans un but et pour une personne en particulier, non ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: La forge, une histoire familiale [Event, semaine #1, PV Asharya Veynson]   Jeu 17 Juil - 18:19

Alors qu’il s’approchait de la table, il détacha son sabre et le lui tendit. La jeune femme était ravie, elle avait hâte de voir cette lame ! Elle était tellement intriguée par ce sabre, il fallait qu’elle voie à quoi il ressemblait, elle voulait l’étudier.

« Tenez, elle ne paie pas de mine mais sert parfaitement à mes desseins, tel un prolongement de mes mouvements. C’est un travail de longue haleine nous dirons. »

Il lui sourit d’un air un peu gênée et elle lui répondit d’un sourire rassurant, commençant à examiner la lame. La qualité était superbe, légère, longue et précise, elle sentait bien qu’elle était différente, elle n’aurait pas pu attaquer avec une telle arme et pourtant, l’ouvrage était somptueux !

Elle le regarda alors, il était toujours en train de scruter ses lames, il en était au fleuret, apparemment il avait compris jusque-là l’utilité de chacune, il s’arrêta alors sur la dague. Apparemment celle-ci attisait sa curiosité.
Il regarda alors à nouveau la jeune femme, prêt à s’adresser à elle

« Ce sont de très beaux ouvrages. J’ai compris la particularité des deux premiers mais cette dague échappe à mes compétences, elle paraît spéciale sans que je puisse dire pourquoi. Est-ce que ce sont des commandes où des originales ? De telles créations sont souvent le but de longues élaborations dans un but et pour une personne en particulier, non ? »

Elle lui rendit alors sa propre lame, gardant son habituel sourire chaleureux.

-Tout d’abord, votre ouvrage et somptueux, un travail de maitre, d’expert, vraiment, je n’y aurais jamais pensé, elle est très belle. Pour ce qui est de mes armes, celles si sont des créations originales, on ne m’a pas encore fait de telles commandes malheureusement, enfin, juste une personne et j’ai adoré pratiquer sur ses lames. Celles-ci n’ont pas d’acheteur précisément visé, je les ai faites par plaisir, si on souhaite me les acheter tant mieux, mais sinon elles resteront là.

Elle lui prit alors délicatement la dague et la plaça sous sa propre gorge mais lorsqu’elle voulut trancher, la lame s’écarta violement, laissant à peine un fin filet de sang. Elle la nettoya alors et passa un morceau de tissus sur la blessure.

-Cette arme a été fabriquée dans le but de blesser et uniquement de blesser, elle évite tous les points vitaux même lors d’un faux mouvement. Impossible de tuer une personne directement avec elle.

Elle lui sourit, ça pouvait semblait étrange, mais son pouvoir lui avait permis de créer des armures aux facultés plus qu’intéressantes, celle-ci en faisait partie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: La forge, une histoire familiale [Event, semaine #1, PV Asharya Veynson]   Jeu 17 Juil - 18:58





Le jeune homme reprit alors son arme avant de la rattacher à sa ceinture, un léger sourire dessiné sur son visage : l’ouvrage avait apparemment impressionné la demoiselle, ce qui relevait chez Shin une certaine fierté, impressionner ainsi une forgeronne aussi douée n’était sûrement pas une mince à faire.

« -Tout d’abord, votre ouvrage et somptueux, un travail de maitre, d’expert, vraiment, je n’y aurais jamais pensé, elle est très belle. Pour ce qui est de mes armes, celles si sont des créations originales, on ne m’a pas encore fait de telles commandes malheureusement, enfin, juste une personne et j’ai adoré pratiquer sur ses lames. Celles-ci n’ont pas d’acheteur précisément visé, je les ai faites par plaisir, si on souhaite me les acheter tant mieux, mais sinon elles resteront là.»

Shin baissa un tout petit peu de la tête en signe de reconnaissance devant de tels compliments : il avait vu assez juste dans le regard de la demoiselle pour discerner son engouement. Il prit ensuite la peine d’écouter avec attention les paroles prononcées par Asharya. Il releva par ailleurs les derniers mots quant à la vente de ces armes : avec une telle finition et de telles caractéristiques, il était étonné qu’elles ne soient pas destinées à des personnes très demandeuses et capables de débourser une somme astronomique afin que l’arme leur convienne parfaitement.

La jeune femme lui prit alors la dague des mains pour exécuter une démonstration des propriétés de cette arme sous les yeux. Sceptique au premier abord et inquiété de ce qu’elle allait faire, ce n’est qu’une fois que l’explication arriva qu’il comprit que quelque chose de particulier s’était passé.

« -Cette arme a été fabriquée dans le but de blesser et uniquement de blesser, elle évite tous les points vitaux même lors d’un faux mouvement. Impossible de tuer une personne directement avec elle.  »

Il était surpris : à la vue des deux autres armes, il ne doutait pas qu’une telle chose soit possible mais cela l’intriguait tout de même. Il ne comprenait pas tout à le fonctionnement de l’arme devant ses yeux, le plus simple était encore de demander.

« C’est assez impressionnant comme démonstration il faut bien l’avouer, ma curiosité me pousse tout de même à vous demander par quel miracle ce phénomène fonctionne. »

L’homme tourna alors complètement le dos aux deux armes qui se trouvaient sur la table pour concentrer son regard sur la jeune femme ainsi que la dague qu’elle tenait, attendant l’explication qui avait sans nul doute suscité un intérêt grandissant.

« En tout cas, c’est une arme intéressante que je souhaiterais probablement me procurer, peu de personnes auraient l’utilité d’une telle fonction mais je fais partie de cette minorité je pense. Et puis, cela me donnerait l’occasion de tester l’efficacité de vos œuvres pas seulement par des ouï-dire. »

Quitte à venir dans une forge, rencontrer un artiste d’exception et découvrir des pièces uniques, autant en acheter une, ses finances lui permettant ce genre de folies.



Dernière édition par Shin Rudo le Jeu 17 Juil - 21:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: La forge, une histoire familiale [Event, semaine #1, PV Asharya Veynson]   Jeu 17 Juil - 20:45

Lorsqu’elle lui expliqua la fonctionnalité il parut surpris, c’était normal en même temps, il était rare que l’on voit une telle ‘magie’, enfin, elle ne savait pas si l’on pouvait appeler ça de la magie, c’était juste, étrange ?

« C’est assez impressionnant comme démonstration il faut bien l’avouer, ma curiosité me pousse tout de même à vous demander par quel miracle ce phénomène fonctionne. »

Elle ne pourrait évidemment rien lui dire, il pourrait finir par le deviner, mais en soit même, il fallait qu’elle soit silencieuse sur son don. Il se retourna alors complètement vers elle et enchaina.

« En tout cas, c’est une arme intéressante que je souhaiterais probablement me procurer, peu de personnes auraient l’utilité d’une telle fonction mais je fais partie de cette minorité je pense. Et puis, cela me donnerait l’occasion de tester l’efficacité de vos œuvres pas seulement par des ouï-dire. »

Elle sourit grandement, alors il voulait acheter sa dague ?! Elle en serait ravie, c’était une création dont elle était particulièrement fière et savoir qu’elle pouvait plaire autant à une autre personne la rendait heureuse.

-Pour ce qui est de ce qui fait que cette lame est si particulière, je ne peux malheureusement pas vous le révéler vous m’en excuserez, par contre si vous souhaitez me la prendre, ce sera avec grand plaisir ! J’adorerais voir une de ses trois lames manipulées par une autre personne, ça n’a pas la même saveur lorsque l’on s’en sert une fois pour les laisser au placard

Elle était prête à faire un prix si c’était trop élevé pour lui, mais s’il ne disait rien, l’arme était tellement travaillée qu’elle ne pourrait pas franchement lui faire de rabais. Pourtant, elle adorait ça, faire plaisir à ses clients.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La forge, une histoire familiale [Event, semaine #1, PV Asharya Veynson]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La forge, une histoire familiale [Event, semaine #1, PV Asharya Veynson]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2014-